Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Requiem for a Dream
MessagePosté: Mar 23 Jan 2007 19:39 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Il y a quelques temps, je découvrais par pur hasard le thème principal de ce magnifique film bouleversant. Je suis comme envoûté par cette mélodie à la fois mélancolique et mystique. Mon cœur a tendance à se serrer à chaque écoute provoquant à chaque fois une chair de poule incontrôlable. Le pire dans tout ça, c’est que cette musique revenait sans cesse vers moi, dans des clips, dans des amv phénoménaux (voir ici, le 6ème message) et même à la télé.

Obsédé par cette complainte incessante, je me suis mis en tête de savoir d’où elle pouvait venir, de quoi exactement il s’agissait. Il me fallait à tout prit une réponse à mes questions et à force de chercher, un titre se posa enfin sur cette musique, Requiem for a Dream. Comme quoi, le monde est remplis de découverte souvent inconnues aux yeux d’un grand nombre de gens et on se demande bien pourquoi.

Le titre de ce thème principal (et plus précisément celle du film) colle parfaitement bien à ce que veut raconter le réalisateur et scénariste Darren Aronofsky dans cette adaptation cinématographique du roman « Retour à Brooklyn » d’Hubert Selby Jr., le paradoxe entre le monde vécu et le monde rêvé.

L’histoire nous conte le destin tragique de quatre personnages qui basculent lentement mais sûrement vers une descente aux enfers sans retour arrière possible:

Sarah Goldfarb (Helen Burstyn) vit seule depuis la mort de son mari. Elle trouve le refuge dans une émission télé qui l’enferme dans un rêve de paillette et surtout de reconnaissance. Mais le rêve devient enfin réalité quand elle est sélectionnée pour y participer. Pour être la plus magnifique possible, elle tombe dans un régime draconien, se gavant d’amphétamines jusqu’à l’excès en attendant avec une impatience démesurée le jour de son passage à la télé.
Dans un autre temps, son fils, Harry Goldfarb (Jared Leto) s’enfonce sans se soucier des conséquences dans une dépendance beaucoup plus forte à la drogue en compagnie de sa petite amie Marianne (Jennifer Connely) et de son meilleur ami Tyronne (Marlon Wayans), attendant le jour où ils pourront faire fortune et vivre enfin comme dans leurs rêves.


Sans jamais être moralisateur, Aronofsky nous montre les méfaits de la drogue à travers une dégradation périodique de l’esprit et du corps faisant subir aux téléspectateurs avec répulsion, le cauchemar de l’addiction. Voir des êtres se consumer de l’intérieur pour leurs rêves est quelque chose de terrifiant, un calvaire qui marque à vie, gravant ses images à vie dans notre esprit.
J’avais déjà vécu se genre de sentiment étrange. Deux autres finals m’avaient autant marqué que celle de Requiem for a Dream, des scènes fortes qu’on n’en voit rarement au cinéma. La scène final de l’éclipse dans Berserk, un des moments les plus terrible du manga et la déchéance total d’Anakin Skywalker dans Star Wars III.
De plus, Darren Aronofsky expérimente une nouvelle façon de tourner, emprunté avec talent au filmage de clip. Ce genre d’expérimentation est une nouvelle fois assez rare dans le monde du cinéma mais elle rafraîchit énormément l’immersion qu’on peut trouver dans un film. Dans Requiem for a Dream, elle est totale. Passant de la caméra subjective aux splits-screen, alternant du malaise au déchirement, on ne sort pas indemne de ce défilé de violence pure. Notons également que le film est accompagné par une bande son magistrale composé par Clint Mansell restituant à la perfection une ambiance lourde et angoissante, la même que peut ressentir les personnages.

Un film peu connu à voir et à revoir absolument.

PS : Voici un petit trailer qui j’espère vous donnera envie de voir ce film (trailer qui ne spoil pas, je précise)

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 23 Jan 2007 21:28 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2005
Messages: 1161
Localisation: Non pertinent
Que dire de plus après une telle description... Merci à toi Tôji Tôji Chopper d'avoir parlé de ce film magnifique qu'est Requiem for a Dream ! Car ce film mérite vraiment d'être vu. Non pas pour une quelconque morale du genre "la drogue c'est mal", mais plutôt pour tout le reste. Car au fond peu importe l'addiction, ce qui compte surtout ici c'est l'effet qu'elle a : la lente, très lente mais tout aussi implacable descente aux enfers de chaque personnage, que l'on ait imaginé que cela puisse lui arriver ou pas.
Ce film vous prend littérallement, à tous les niveaux : émotionnel, voire même physique lors de certains passages... Et ce, grâce à tout ce qui fait un film : son scénario, des plus noirs ; ses acteurs ; la manière de tourner, que l'on remarque forcément, même si l'on n'y connaît rien, nottament avec les scènes de "fix" ; et enfin par sa sublime bande son. Clint Mansell nous a composé là un véritable bijou, servi par le Kronos Quartet, qui démultiplie les émotions ressenties à la vue du film... D'ailleurs, et je suppose que ça doit le faire à tous ceux qui aiment ce film, j'ai aussi des frissons à chaque fois que je réécoute le thème principal "Lux Aeterna". Rarement bande originale avait eu autant d'effet... Ce n'est pas étonnant que cette musique ait été tant et tant de fois réutilisée. C'est sûrement l'une des mélodies qui reste le plus gravée dans la mémoire que je connaisse, et à plus forte raison quand on a vu le film.
En bref, je ne peux que vous conseiller de voir ce film. Vous ne le regretterez pas. Oh non.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 24 Jan 2007 08:47 
.

Inscription: 10 Oct 2005
Messages: 4725
Le theme principal de ce film est tellement excellent, qu'un "remix" a même été utilisé dans la bande-annonce des Deux Tours (ca commence a 1min43)...

Ah Requiem for a Dream, je me souviendrais toujours du soir ou j'ai vu ce film... C'était le 21 décembre 2004, et croyais moi cette nuit a été tellement agité que je m'en souviendrais toujours!

Bon pour etre franc, ce soir la on etait chez une amie pour son anniversaire, et on avait bu et fumé comme de vrais trous. Et puis on commencait a s'ennuyer un peu, alors on s'est dit qu'on allait regarder des films! On a commencé par le projet Blair Witch, la je pensais vraiment flippé comme un malade, finalement je me suis limite endormi devant tellement j'ai trouvé ca nul... Et puis on a mis Requiem For A Dream...

Dès les premieres minutes du film, j'ai entendu le theme et j'ai commencé a dire aux autres que c'etait la même musique que dans la bande annonce des Deux Tours, sauf que la version que j'entendais etait bien plus lente, et bien plus angoissante. Et puis le film a commencé, des les premieres minutes, j'ai rien compris! Le mec qui rentre chez sa mere, sa mere qui se cache, bref dans l'etat ou j'etais, j'ai pas non plus cherché a trop comprendre le debut... Et puis au fur et a mesure que l'histoire avance, les personnages commencent tous leur descente en enfer, chacun d'une maniere differente, mais tous autour d'un theme commun, la drogue. J'adore aussi les petits passages, vraiment bien réalisés assez nombreux dans le film, pendant lesquels les personnages se shootent, on a droit a une petite animation assez rapide a chaque fois, terminant toujours par un gros plan sur la pupille des personnages. Ces sequences offrent une immersion totale et on a vraiment l'impression de se retrouver dans le même etat que le trio principal. Le titre est aussi bien choisi, car il est assez poétique, et surtout il retranscrit bien l'ambiance du film, car comme l'a dit TTC, c'est en esssayant d'accomplir leurs reves que les personnages principaux vont tous se détruire...

Bref il faut vraiment avoir le coeur accroché pour voir ce film, parce-qu'il y a des passages qui vous "touchent" vraiment! La fin est tout simpelment excellente, et on est loin, tellement loin d'un joyeux happy end avec une petite lecon de morale du style: "la drogue c'est pas bien". Ce qu j'ai surtout aimé, c'est que cette fin nous montre en quatre exemples tout les méfaits que peut entrainer la drogue, et ce a quoi elle entraine, et pendant ce final, y'a des scenes qu'on ne peut pas/plus oublier.

A chaque fois que j'ecoutes le theme aujourd'hui, j'en ai des frissons et je repenses a certaines scenes qui m'ont tellement marquer... Bref ce film est tout simplement excellent, des acteurs qui jouent parfaitement, une musique stressante et angoissante a souhait, mais tellement belle et puis surtout croyez moi, apres ca vous ne verrez plus jamais un petit joint de rien du tout comme avant...

PS: Si possible, regardez une fois ce film apres quelques verres ou quelques bouffées de fumées, et croyez moi vous en serez dégoutés pendant longtemps...


Dernière édition par Deu$ le Mer 24 Jan 2007 14:24, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 24 Jan 2007 09:28 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2007
Messages: 205
Localisation: dans les cales du Dark Ship entrain de faire mumuse avec des loutres
Ce film est très particulier! Mais pour ma part je trouve que l'on ne peut conseiller se film a tous le monde! A la fin, si l'on m'avait mis un flingue entre les mains j'aurai tiré sans hésité!
Mon avis sur ce film c'est qu'il est très bien réalisé et montre une vision extrème de la consommation de drogue!
c'est un film qu'il faut voir une fois (je trouve que c'est amplement suffisant) je le déconseille au personne qui sont très sensible Psychologiquement!

EDIT SSof :
Sympa, pour une fois que je m'aventure sur un topic de film que je n'ai aps vu, bin je me mange la fin du film en pleine face. Moi qui prévoyait de le voir plus tard... Même s'il s'agit d'un film un peu "vieux", je pense qu'il serait bon quand même de signaler quand une phrase risque de spoiler un peu la fin de l'histoire. Je m'en fais peut-être un peu pour rien, je ne sais pas si ce que tu racontes est très important, mais bon, quand je vois les mots "à la fin" je m'emporte...


Edit TTC: Désolé de m'incruster mais je crois que mon nouveau collègue c'est un peu laissé emporter. Mon petit SSof, rekko ne spoil en aucun moment la fin du film, il donne juste sa vision aprés avoir vu la scène finale. Maintenant, tu peut t'excuser et allait mater Requiem for a Dream ^^.

EDIT SSof :
Ok je m'excuse, je me suis laissé emporter. Pardon aussi de squatter ton post Rakko ^^. Bon je ne sais pas quand je verrais ce film, mais faut que je le vois, c'est sûr, et faut aussi que mon collègue qui a écrit juste au dessus apprenne qu'il y a deux "s" majuscules à mon pseudo <_<...

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 13 Avr 2007 16:41 
7 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mar 2005
Messages: 299
Localisation: Vogue Merry ( au fond de l'océan dans Grandline )
Un grand chez d'oeuvre et je ne mache pas mes mots un film qui fait peur et qui fait réfléchir sur la prise de produits stupéfiant ou autre merde de médicaments, en tout cas il ne faut pas manger avant de regarder le film on ne sait jamais ce qui peut arriver au cours, mais si vous en avez l'occasion, regarder le je ne peut rien vous dire d'autres ça vous gacherez le film.

_________________
Reno : "Un pro, ce n'est pas quelqu'un qui se sacrifie à son boulot, ça ... c'est un imbécile ..."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 30 Juil 2007 20:11 
1 000 Berrys

Inscription: 13 Juin 2007
Messages: 29
Je suis personnellement un grand fan de ce film, je l'ai vu et revu, dans tous les états différents^^ Et je dois dire que je prends toujours plaisir à la voir et à le revoir, il est sublime d'un point de vue scénario, complexe, original et justement, loin de faire la morale, car si on regarde seulement la 1ere partie du film on pourrais croire à de la pub pour les dealers, ce qui rend le film un peu plus que "contre la drogue" il montre le pour et le contre disons, en insistant bien sur le contre evidemment, mais en gardant un certain recul.

De plus "artistiquement" parlant, ce film est un pur chef d'oeuvre, les prises sont superbes, rien que la scène ou Tyronne est avec sa copine dans le lit justifie qu'on voie le film (je précise pour ceux qui ne l'ont pas vu: rien de porno ou quoi que ce soit, juste une superbe scène :Luffy hilare: )

Film à voir donc, mon film préféré avec Fight Club et Ali G.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 30 Juil 2007 23:54 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Nov 2005
Messages: 219
Localisation: en train de voler entre deux tours avec le cochon de l'album animals de pink floyd ...
ah requiem for a dream , un super beau film trés bien fait qui montre une vraie descente aux enfers , quand on regarde ce film on se sent un peu à la place du héros dans orange mecanique quand il est obligé de voir des videos de violence ce qui l'ecoeure vraiment et au point de même être traumatisé par la musique .
là c'est exactement le même effet , ce film vise pas a nous faire comprendre les mefaits de la drogue mais plutot à carrement nous ecoeurer un peu du genre :


:Zoro nargueur: ça vous plait la drogue :Zoro cri du sabre: Eh bien voilà prends en dans la gueule et plus que tu n'peux en supporter mon p'tit !!!!


un peu comme dans orange mecanique quoi , en tout cas trés beau film trés bien fait surtout avec les enchainements lors des defonces parties .
Un film à voir aprés lequel on ressort le regard dans le vague et la lévre toute tremblante mais je rejoins l'avis de Rakko pas pour n'importe qui .

_________________
Image

The Great teacher is back !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 14 Jan 2008 23:28 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2006
Messages: 1519
Remontage de topic, certes, mais pour la bonne cause.

Image

J'ai vu ce film en fin d'année dernière, découvert grâce à ce topic-même, et je ne regrette absolument pas.

Que dire de ce film ?
Une perle ? Nan nan nan, plus, bien plus. Un chef d'oeuvre.
L'histoire d'Harry Goldfard, de Sarah Goldfarb, de Tyranne et de Mariane commence tout doucement, avec d'abord pas mal d'incompréhension avec la scène de la télévision. Impression d'être perdu, qui s'estompe vite. Très vite.
Le plan d'Harry est de vendre de la bonne drogue plus cher que le prix d'achat, pour pouvoir se payer ensuite une vie tranquille. Légal ? Non, mais tellement bon comme plan, d'autant plus quand on se drogue soi-même. Et c'est ainsi que commence l'enfer.

Sarah, quant à elle, croit qu'elle va participer à un jeu de télévision dont elle est fanatique. Suite à un appel qui lui fait croire à ce rêve, elle s'entête à vouloir mettre absolument une robe rouge, SA robe rouge. Elle ne rentre hélas plus dedans (Ô malheur des kilos en trop !), et se met au régime par gellules. Et c'est ainsi que commence l'enfer bis.


Enfin, je dis que l'enfer commence, mais ce qu'on ne remarque qu'après, c'est qu'on y est dès le début. Dès le début du film, on sait que ça mal finir, que rien ne pourra arrêter la machine mise en route, que tout se déroulera indéniablement, et ce quoi qu'on fasse. Car déjà, la tension est présente entre le fils et la mère, car déjà Harry et ses amis se droguent. Immiscion dans l'enfer sans s'en rendre compte, pour finalement décrire la descente finale.

Et c'est ainsi que ces quatre personnages meurent. Non pas au sens propre du terme, oh que non, mais cela pourrait presque en être pire tellement la réalité pour eux est dure.
Un grand point fort du film est peut-être, sans compter une descente vers l'horreur extrémement bien décrite, que le réalisateur nous berne sur la situation des personnages. On croit au départ que les personnages sont biens, qu'ils sont en bonne santé et tout le tralala, alors que déjà la drogue (télévisuelle ou pure) est entrée et présente dans leur vie. On nous berne ensuite (pour mon plus grand plaisir, je dois l'avouer) à nous faire croire qu'ils peuvent se relever. Ces personnages croient encore qu'ils vont se redresser et repartir du bon pied alors qu'ils sont finis avant même d'avoir commencé. Comme pour "L'histoire des trois Adolf", où l'on croit jusqu'au dernier moment et l'acte final que les deux Adolf pourront encore redevenir amis, on a de l'espoir, on y croit, on veut y croire, pour eux, pour nous, pour la beauté du renouveau. On ne veut pas voir venir l'hiver. Sauf qu'ici, le renouveau arrivera, certes, un autre départ viendra, mais seulement après avoir touché le fond, et pas le petit fond, mais le fond du fond.

Autre point fort du film : la gestion du temps. Pas réellement d'éléments précis, mais un rapprochement de la drogue avec les saisons : l'été (le plaisir), l'automne (la dépendance), l'hiver (le néant). Il est vrai que l'été fait gentillet par rapport à la suite. Et c'est vraiment dès le début de l'automne que l'horreur arrive (scène de meurtre en voiture, fuite et arrestation de la police, le tout la nuit, avant que le rideau noir "Automne" ne tombe... Le genre de scènes qui reste !).

Alors oui, malgré un scénario qui pourrait en rebuter plus d'un (la réalité des drogués est dure, rien à dire là-dessus), on prend plaisir à voir, à espérer, à vivre avec les personnages. Ajoutez à ça de beaux décors, une réalisation impeccable (mention spéciale aux scènes post-shootage), et une bande-son plus qu'énormissime, vous obtenez un film dantesque, exceptionellement bon. Pour le peu qu'on apprécie, on appréciera. Non, pardon, on n'appréciera pas, on sera happés par la noirceur du film, par la profondeur du contenu sans être pour autant moralisateur, par le tout.


"Requiem for a dream" est simplement réussite, et ce à tous les niveaux. Simplement magistral.

_________________
« No gods or kings. Only man. »


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 15 Jan 2008 12:46 
150 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Fév 2007
Messages: 1044
Localisation: You are in jungle baby !
Hum je ne pourrais pas faire un aussi gros/beau post que Ryuk sur Requiem for a Dream mais juste dire que c'est un film profond qui parle de la condamnation de l'être humain par lui même et on observe la chute lentement , saison aprés saison , avec des effets d'accélérés et de répétitions ( ON A UN GAGNANT ! ON A UN GAGNANT ! ) , Harry qui voit son rêve lui prédire ce qui va lui arriver , la noirceur qui peu à peu s'emparer des personnages.


Sans aucun doute un des meilleurs films que j'ai vu ( d'accord avec toi Shell, Fight Club est génial aussi )

_________________
Les idiots sont marrants. Pas étonnant que tous les villages en veuillent un.

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com