Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Knights in the Nightmare... Will-o'-the-wisp.
MessagePosté: Ven 7 Aoû 2009 00:16 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2550
Localisation: Nulle part ailleurs
The Wisp is Advancing...


KNIGHTS IN THE NIGHTMARE


Image


Knights in the Nighmare est un T-RPG (Tactical Role Playing Game) développé par ST!NG et représente le 4ème opus de la Saga des Dept. Heaven. Cependant les différents RPG (dont Yggdra Union) composant cette saga ne présentent pas réellement de lien entre eux, si ce n’est qu’ils se déroulent dans le même univers. On peut donc considérer KitN comme un RPG unique et à part entière.

Trailer.

Abordons alors ce RPG très spécial…

D’abord, à partir de quel moment qualifiez-vous un songe de cauchemar ?

Plusieurs éléments s’enchainent dans une ambiance brumeuse,
Vous n’y voyez pas nette, ni à quoi tout ce qui s’y passe rime,
Tout ordre ou chronologie n’y a pas sa place,
Il n’y a qu’une seule loi qui semble régner : l’absurdité,
Les évènements que vous vivez sont insoutenables,
Vous ne voulez qu’une chose, vous réveillez et en finir avec cet enfer…
… Mais vous ne pouvez pas…

L’atmosphère mise en place, il suffit d’y ajouter un scénario machiavélique et maléfique, une bonne musique bien rythmée et des dessins qui vont avec.

Vous mélangez toutes ces facettes, vous les mettez derrière un écran tactile et vous obtenez un RPG cauchemardesque des plus réussi, une merveille qui donne toute son importance à la DS dans le monde du jeu de rôle.

Vous l’aurez compris, Knights in the Nightmare n’est pas du tout un titre inventé pour le plaisir du jeu de mot. Il recèle bien des chevaliers qui meurent, qui ressuscitent et qui se débattent dans un cauchemar devenu réalité, c’est morbide à souhait, et il y règne une justice implacable, celle du plus fort. C’est ce que vous apprendrez au cours de KitN.



HISTOIRE :

Nous nous trouvons sur l’ile de St Celstina, au château d’Aventheim. Une femme semble s’enfuir de ce château éliminant tout chevalier qui s’oppose sur son chemin. Cette Maiden tient dans ses bras une sorte de lueur… Le Wisp.

Image

Une fois sortie du château, elle se réfugie dans les ruines d'une église, où elle met à l’abri ce Wisp, attendant qu’il puisse se réveiller. Elle le laisse dans ces ruines et s’en va gagner du temps jusqu’au réveil de la lueur.

Elle lui laisse cependant des consignes… Celles de retourner au château et d’y retrouver le corps qu’il a perdu, car cette lueur, ce Wisp, n’est autre que l’âme du défunt Roi d’Aventheim, la victime d’une immonde machination qu’il n’a su entrevoir.

Le Wisp devra dans cette reconquête, s’aider par la pensée de ses anciens chevaliers morts dans la terrible tragédie qui a secoué son royaume. Sur le chemin menant vers ce qu’il fut autrefois, l’âme du Roi devra au cours de plusieurs batailles prendre possession du corps de chevaliers morts, revenus un instant, le temps d’une bataille pour aider leur Roi et ce dernier devra les guider vers la victoire.

C’est ainsi que se présente KitN, l’histoire d’un Roi qui perd tout du jour au lendemain, sauf sa volonté de tout reconquérir et d’éclaircir les circonstances du complot qu’il vient de subir au sein même des murs de son château… Il désire par-dessus tout des réponses ; et qui peut bien être cette Maiden qui semble son seul et unique allié dans ce monde devenu si hostile ?


Le jeu se déroule en plusieurs scènes, dans un style théâtral et dont chacune prend forme de la manière suivante :

- Un évènement présent a lieu dans un endroit « Y »,
- Le Wisp arrive dans un autre endroit « X » ou sur un champ de bataille (une forêt, une ville, l’entrée du château…),
- Un évènement a lieu à ce même endroit dans le présent,
- La bataille commence,
- A la fin et au début de la bataille, une voix (celle du narrateur ?) s’adresse directement au Wisp, critiquant ses pensées, ses faits et gestes, ainsi que les agissements de ses antagonistes, nous avons droit à des thèmes aussi profonds que variés arborant des aspects poétique et mélancolique,
- Visite du passé et description des circonstances dans lesquelles les chevaliers, dont les âmes aident le Wisp dans le présent, sont morts dans le passé, dans ce même lieu « X ».

Puis entre deux scènes, nous avons droit à un résumé de la situation ou alors à des informations sur l’ile de St Celstina qui permettent de mieux se familiariser avec les eusses et coutumes de la région ainsi que de comprendre le pourquoi du comment du régicide.

Les développeurs de chez Sting ne s’arrêtent tout de même pas à ce niveau, pour mieux chambouler le joueur rien de mieux que de lui proposer une histoire complètement décousue et qu’il devra comprendre au fur et à mesure de son avancée dans le jeu. Et pour bien tout comprendre, il faudra tout passer en revue.

Imaginez que vous voulez faire apprendre l’alphabet à un enfant : ABCDEF…. Au lieu de prendre les lettres dans l’ordre conventionnel, vous préférez commencer par le S, puis enchainer avec le J en passant par le W… et ainsi de suite… quand vous lui aurez donné toutes les lettres, il pourra alors lui-même les ordonner en se basant sur certains indices. C’est exactement pareil avec l’histoire de KitN, et c’est ce qui renforce cette aura cauchemardesque, en plus de la réalisation.

Pour ce qui est de la qualité du scénario, bien que l’intervention du joueur soit quasi-inexistante, KitN reste un RPG riche en rebondissements, aucune linéarité narrative ne transparait dans le déroulement de l’histoire et il est très difficile voire impossible de prévoir la suite tant on est dans le flou et tant les différents personnages qui animent le jeu, sont bourrés de secrets et de talents.



COMBATS :


On peut dire que KitN est un T-RPG mais en plus de ça, ce RPG est un des rares qui pourraient trouver sa place dans une salle d’arcade.
En effet les combats peuvent paraitre confus et les pouvoirs fusent vraiment de partout, que l’on dirait avoir droit à un shoot’Em up à l’ancienne.

Une petite image pour vous familiarisez avec l’environnement :

Image

L’essentiel dans les combats de KitN :

- Vous avez bien entendu 2 écrans, celui d’en haut et sur lequel se déroule le combat et celui d’en bas et sur lequel vous dirigerez le Wisp à l’aide du stylet.

- A droite, vous avez les objets, dans lesquels vous pourrez sélectionner l’arme de votre choix en y dirigeant le Wisp.

- Une fois l’arme sélectionnée, vous ferez glisser aussi bien le Wisp et l’arme qu’il porte vers le chevalier qui pourra utiliser cette dernière afin d’affliger des dégâts à vos ennemis.

- Ceci implique que dans un combat, le Wisp devra beaucoup se déplacer sur le champ de bataille et c’est là qu’interviennent les ennemis. Leur but n’est pas seulement de nuire aux chevaliers présents, mais ils visent également le Wisp qui se ballade devant eux, ils essayeront de le piéger par des sortilèges et de l’endommager afin qu’il disparaisse. Ces dommages sont déduits du temps (en haut à gauche) consacré au Wisp pour en finir avec ces monstres. Dès que le temps indiquera « 0 » ce sera la fin et le wisp disparaitra.

- Les NPC (Non-Player Character) peuvent être des villageois ou autres, et leur but est d’utiliser des objets autres que les armes, et qui leurs sont personnels. Ils vous donneront en échange d'autres objets encore plus rares. Sur la map de combat on trouve également des coffres renfermant des armes intéressantes ou autres objets clés…

C’est en très très résumé le principe des combats dans KitN. Chaque combat nécessite une bonne préparation et un choix judicieux des chevaliers qui se présentent à vous (portée des armes, points forts des chevaliers contre points faibles des ennemis, capacité de déplacement…). Il faudra bien réfléchir avant de se lancer.

Pour plus de détails, des tutoriaux (en anglais) sont proposés par Atlus, et ils peuvent vous être d'une grande aide : Tutorial.



RÉALISATION :


Le graphisme et les dessins dans Knights in the Nightmare sont de toute beauté. Ils rappellent beaucoup Yggdra et Riviera, normal, mais l’ambiance glauque de ce titre est merveilleusement bien jalonnée et délimitée par une réalisation soignée. C’est simple, on ne peut imaginer le scénario de KitN sous un autre habit. Les artworks des personnages jouent sur une très large gamme, allant du gentil serviteur au diabolique souverain, les deux présentant la posture et la mimique qu’il faut.

Image

Les différentes scènes se déroulent dans une atmosphère qui n’est jamais claire, embuée et couverte d’une sorte de film à travers lequel on admire les périlleuses avancées du Wisp. C’est dérangeant au début, mais si familier un peu plus tard.

On sent également qu’il y a eu un travail immense pour ce qui est des effets visuels, des sorts, des claquements d’épées et autres armes… Les couleurs fusent de partout, un vrai feu d’artifice et la sonorisation excellente assoie définitivement la qualité de ce KitN.

Image



MUSIQUE :


On retrouve Shigeki Hayashi à la réalisation, avec certaines des ses précédentes compositions revues spécialement pour KitN.

Le style est pour la majorité des titres très speed et il l’est vraiment, en plus du T-RPG très salle d’arcade, là on a la musique salle d’arcade. Je vous propose ce titre pour vous faire une idée : Clash with the Sharpshooter Aculienne et des clash, y’en a dans ce jeu ^^

Cependant il y a une très belle, que dis-je, une merveilleuse et douce mélodie, celle de l’écran titre et avec laquelle commence majestueusement KitN. Elle porte le même titre que le RPG et je vous invite à l’apprécier, ayez pitié, faites plaisir à vos oreilles, ce ne sont que quelques notes, cependant leur agencement est si réussi que la longueur n’en devient qu’un détail, la mélodie ne peut que se graver dans votre mémoire : Knights in the Nightmare.

On trouve également des mélodies qui épousent parfaitement les situations qu’elles accompagnent et n’est-ce pas là la preuve d’une OST réussie d’un RPG ? Prenons pour exemple Gossip.

Pour finir, rendons hommage à un autre clash : Clash with Cursed Pische.



CONCLUSION :


Ben je crois avoir fait le tour sans spoiler l’histoire, en même temps ça aurait été difficile tant le scénario est tortueux.
Vous aimez les RPG, les bons scénarii et les réalisations soignées, foncez alors tête baissée ! Ce jeu est une réelle découverte, un de ceux qui révolutionnent vraiment le genre et qui font office de référence. C’est une profusion d’originalité comme l’avaient été des titres comme Valkyrie Profile, ceux qui peuvent paraitre confus au départ mais qui cachent derrière cette complexité une qualité assez rare et une réelle prouesse créative.

Enfin,

Vous avez une DS, alors KNIGHTS IN THE NIGHTMARE est INCONTOURNABLE!





Many are sacrificed for one and one is sacrificed for many…
How mysterious human can be…


Image

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 14 Aoû 2009 16:54 
8 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Fév 2005
Messages: 302
Localisation: Ocean Forest
"Will o' the wisp"...
Y en a franchement, quelle idée d'appeler leur jeu ainsi. Je peux plus supporter ce mot depuis que ces sales bestioles m'ont massacré plus d'une fois dans Valkyrie Profile. Ca commence mal. :Zoro cri du sabre:

Tiens en parlant de Valkyrie, pas mal d'aspects de la présentation que tu fais du jeu m'ont renvoyé aux Einherjars. Le fait que le roi doive se faire soutenir par ses chevaliers morts au combat, qu'il visite le passé de ces derniers...
L'aspect graphique m'attire également, marre de ces RPGs à la modelisation SD hideuse du style FF 3, FF 4 ou Suikoden Tierkreis. Quand les développeurs comprendront que la DS n'est pas faite pour ce genre de graphisme, ils reviendront peut-être aux RPGs 2D qui demeurent toujours aujourd'hui aussi intéressants voire parfois plus que les RPGs 3D (vivement World Destruction).
En tout cas ça tombe bien, j'ai quasiment plus touché à la DS depuis Phoenix Wright 3 et je pensais ne la rallumer que pour la sortie du prochain Ace Attorney justement, mais je vais laisser une chance à ce RPG, il a l'air de la mériter. En plus ça fait longtemps que j'ai pas fait de tacticals.

Citation:
Vous avez une DS, alors KNIGHTS IN THE NIGHTMARE est INCONTOURNABLE!

Commence par faire le donjon bonus de Chrono Trigger DS ou encore les Phoenix Wright, c'est tout autant incontournable (voire plus, on s'appelle dès que je me suis fait un avis).

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 17 Aoû 2009 19:13 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2550
Localisation: Nulle part ailleurs
Lee a écrit:
"Will o' the wisp"...
Y en a franchement, quelle idée d'appeler leur jeu ainsi. Je peux plus supporter ce mot depuis que ces sales bestioles m'ont massacré plus d'une fois dans Valkyrie Profile. Ca commence mal.


J'avais ajouté Will o' the wisp justement pour sa récurrence dans pas mal de RPG, bien qu'ils donnent pas mal de fil à retordre ça m'a semblait une bonne initiative que de consacrer toute une histoire à un Wisp ^^ Le jeu s'intitule seulement : Knights in the Nighmare.

Pour le coté VP, on dénombre pas mal de ressemblances surtout narratives, mais ne spoilons pas davantage l'histoire.

Citation:
L'aspect graphique m'attire également, marre de ces RPGs à la modelisation SD hideuse du style FF 3, FF 4 ou Suikoden Tierkreis. Quand les développeurs comprendront que la DS n'est pas faite pour ce genre de graphisme, ils reviendront peut-être aux RPGs 2D qui demeurent toujours aujourd'hui aussi intéressants voire parfois plus que les RPGs 3D (vivement World Destruction).


Je me disais bien que quelque chose clochait dans ces RPG après avoir vu leurs trailers... c'était donc les graphismes, pas pu mettre le doigt dessus ^^

Citation:
Commence par faire le donjon bonus de Chrono Trigger DS ou encore les Phoenix Wright, c'est tout autant incontournable (voire plus, on s'appelle dès que je me suis fait un avis).


Pour l'avocat, je compte bien m'y mettre vu tout le bien qu'on en dit. Sinon pour CT, j'ai peur d'arriver à Zeal et de ne plus décrocher de Corridor of Time... les rechutes sont très difficiles...

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 23 Juin 2010 21:53 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2550
Localisation: Nulle part ailleurs
Voilà, un RPG qui force autant le respect ces dernières années étant rare, la PSP n’a pas raté l’occasion pour se le procurer.

Knights in The Nightmare débarque sur la portable de Sony, avec un trailer tout neuf sorti à l’occasion de l’E3, alors s’il y a des retardataires, vous avez maintenant votre piqûre de rappel.

Sauf que la spécificité qui contribuait grandement à la qualité de ce titre sur la DS était bien l’écran tactile qui donnait tout son sens au Wisp. Je me demande comment ce vide sera comblé et si sera suffisent ?

Trailer PSP.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com