Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Livre] Harry Potter and the Deathly Hallows
MessagePosté: Sam 4 Aoû 2007 09:58 
55 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2004
Messages: 594
Localisation: La plus belle ville du monde
je vous l'avais promis, je le fais!
voici, certes tard puisque je l'ai fini il y a une bonne semaine, le sujet dans lequel nous pourrons parler du septième et dernier tome de Harry Potter, qui sortira en France sous le nom Harry Potter et les Reliques Mortelles si j'ai bien compris.

ce dernier acte des aventures d'Harry est merveilleux. J.K. Rowling a su alterner l'action et la réflexion, l'intensité et le repos, et cela permet de ne jamais tomber dans la monotonie.
un coup on a peur pour la vie d'Harry, un coup on se détend avec lui, c'est vraiment excellent.
l'autre très bonne idée de l'auteur a été de nous faire vivre l'action à travers les yeux d'Harry, totalement novice dans le monde de la magie à l'arrivée d'Hagrid pour ses onze ans, et qui en apprend un peu plus chaque année.
cette idée nous fait découvrir ce monde petit à petit, on est toujours émerveillé par le travail de Rowling qui a créé un un univers très complet avec sa propre histoire.
vous allez me dire qu'elle n'est pas la seule, et que c'est classique dans la Fantasy, mais dans Harry Potter le monde des sorciers est mêlé au nôtre, et surtout, je me répète, on ne nous le présente pas de façon pesante d'un seul trait.

je pense en avoir assez dit sans spoiler et pour vous donner encore plus envie de le lire. maintenant je vais spoiler très violemment, donc si vous ne l'avez pas lu, évitez les prochaines lignes.



SPOIL!!!

alala mon dieu, quel plaisir ce livre!!! on est tout de suite dans l'ambiance avec la scène de Voldemort chez les Malfoy, puis la course-poursuite dans le ciel. le stress et la peur qui règnent dans le monde des sorciers est bien palpable.
je suis content que Harry soit parti avec Ron et Hermione, j'avais peur qu'on le retrouve tout seul, et qu'il nous énerve avec ses réflexions immatures. mais non, et il a mûri en plus!
la mort de Dumbledore y est certainement pour quelque chose, et même si elle m'avait complètement détruit à l'époque (j'étais assez triste quoi), on l'oublie rapidement puisque Dumbledore est toujours présent en filigrane dans ce tome, à travers les témoignages de ses proches, et l'enquête que mène Harry sur lui.

j'ai adoré l'histoire et la narration du conte des Deathly Hallows, on dirait une vrai fable ancienne. J.K Rowling a vraiment fait très fort sur le coup.
ça intègre un peu plus Harry au monde des sorciers, en le rattachant à une famille très célèbre, bien que légendaire dans le sens flou du terme.
la fin du livre est palpitante avec la bagarre générale dans Poudlard, la révélation sur le véritable rôle de Rogue, et le duel Harry-Voldemort.

d'ailleurs à ce sujet j'ai besoin d'une petite explication concernant la Elder Wand. je ne me souviens plus très précisément de la fin du tome 6 et je ne sais donc pas qui possède la Elder Wand dans le 7. à la fin j'ai cru comprendre que c'était Harry qui l'avait volée à Drago, mais lors du duel final il est dit que la baguette vole dans les airs en direction de Harry.

une autre réflexion m'est apparue en parcourant l'histoire: Voldemort c'est le Hitler des sorciers. il tente d'imposer son régime basé sur la croyance en une race supérieure et sur l'extermination des autres, c'est le plus grand méchant de l'histoire, il a un pouvoir d'attraction extraordinaire chez les plus violents qui se regroupent en milices comparables aux SS.
il y a aussi la réutilisation et la déformation des symboles des Deathly Hallows par Grindelwald qui fait penser à la croix gammée et l'aigle qui n'étaient pas à l'origine les emblèmes d'Hitler, mais un symbole asiatique pour la croix gammée, et déjà utilisé accompagné de l'aigle chez César. enfin je crois... j'avais vu il y a environ six ans une sculpture romaine sur laquelle se trouvaient les deux symboles, et on avait tous été surpris (ma classe de quatrième et moi-même) de les retrouver là.


FIN DU SPOIL, C'EST BON!



pfiuu, c'est fait... ça faisait longtemps que je n'avais pas créé un topic, j'espère que celui-ci vous plaira! (à priori oui, puisqu'il concerne Harry Potter)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 4 Aoû 2007 10:14 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Juin 2007
Messages: 36
Localisation: Devant mon ombre et derrière mon avenir
ah cool, un sujet sur hp7 !
je l'ai pas encore lu mais il y a une chose que j'aimerais bien savoir : dumbledore est mort, mais il avait surement un portrait de lui non ? donc il peut parler à harry à travers son portrait ?
je sais pas et ça m'embète, si tu pouvais m'éclairer sur ce point stp, ce serait cool ! :Zoro nargueur:

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 4 Aoû 2007 10:16 
Viewtiful Shinigami
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2003
Messages: 1777
Localisation: Dans les années 80
Normalement il y a déjà un topic consacré a Harry Potter sur cette partie du forum:


http://www.volonte-d.com/forum/viewtopi ... sc&start=0

Y sont débattues pas mal de choses (5 pages tout de même) et nombre de théories semble t'il.

Il faudrait voir si on laisse celui si ouvert ou si on relance l'autre, a voir..

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Harry Potter and the Deathly Hallows
MessagePosté: Sam 4 Aoû 2007 11:02 
Panzer Künstler
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Sep 2004
Messages: 2380
Localisation: Au parc d'attractions de Sabaody
Personnellement, je pense qu'on devrait debattre ici pour le septieme tome avant qu'il ne debarque dans la version francaise. Ensuite on basculerai vers l'autre topic pour parler de l'oeuvre en general, les sept tomes confondus.

oid a écrit:
Harry Potter et les Reliques Mortelles si j'ai bien compris.


Tu as compris de travers je crois^^. Pour ma part j'ai entendu parler de Harry Potter et les Reliques de la mort


oid a écrit:
SPOIL!!!

d'ailleurs à ce sujet j'ai besoin d'une petite explication concernant la Elder Wand. je ne me souviens plus très précisément de la fin du tome 6 et je ne sais donc pas qui possède la Elder Wand dans le 7. à la fin j'ai cru comprendre que c'était Harry qui l'avait volée à Drago, mais lors du duel final il est dit que la baguette vole dans les airs en direction de Harry.


Elder Wand appartenait a GrindelWald, celui que Dumbledore a battu en 1945. Dumby a ainsi recupere la Elder Wand. Jusqu'au milieu du tome 7, Dumby l'a encore avec lui, il l'a apporte dans sa tombe. Voldy vient fouiller la tombe de Dumby et recupere la baguette. Mais elle ne lui appartient pas vraiment car la baguette ne l'a pas choisi, vu qu'il n'a pas battu Dumby. C'est alors que VOldy tue Rogue car il croit que c'est Rogue qui est le veritable maitre de la baguette. Ce n'etait pas le cas, car Rogue n'a pas "battu" Dumby. A ce moment-la c'etait Draco qui etait le maitre de la Elder Wand, car c'est lui qui avait spirituellement battu Dumby(Dumby sentait la mort lui venir). Or Harry a battu Draco pendant la bataille de Poudlard et a recupere la baguette de Draco. Des lors, Harry pouvait pretendre etre le veritable maitre de cette baguette, qu'au final il refuse au profit de sa bonne vieille baguette, desormais repare.

oid a écrit:
une autre réflexion m'est apparue en parcourant l'histoire: Voldemort c'est le Hitler des sorciers. il tente d'imposer son régime basé sur la croyance en une race supérieure et sur l'extermination des autres, c'est le plus grand méchant de l'histoire, il a un pouvoir d'attraction extraordinaire chez les plus violents qui se regroupent en milices comparables aux SS.
il y a aussi la réutilisation et la déformation des symboles des Deathly Hallows par Grindelwald qui fait penser à la croix gammée et l'aigle qui n'étaient pas à l'origine les emblèmes d'Hitler, mais un symbole asiatique pour la croix gammée, et déjà utilisé accompagné de l'aigle chez César. enfin je crois... j'avais vu il y a environ six ans une sculpture romaine sur laquelle se trouvaient les deux symboles, et on avait tous été surpris (ma classe de quatrième et moi-même) de les retrouver là.


Et bien, je dirai que GrindelWald est le veritable Hitler, Voldemort serait quant a lui un neo-nazi. C'est Grindelwald qui a ete defait en 1945, comme Hitler. C'est Grindelwald qui tourne de la philosophie de vivre: "For a Greater Good" vers le racisme. Ici c'est lui qui le premier se dit que les Moldus doivent etre isoles, tortures. Bien qu'on ne retrouve pas la theorie de l'espace vital allemand(le plan Lebensraum), on voit tout a faire Grindelwald se faire passer pour un Fuhrer pour sa generation. Il recherche aussi les Deathly Hallows, une soif de pouvoir digne du fuhrer allemand. Et puis, Grindelwald, ca a une consonnance germanique, n'est-ce pas?



Mon avis


The end is kinda hugeeuhh!! Supaaaa!! Je viens de finir de le lire, et franchement ce tome roxe, beaucoup plus que les autres!!!

Bien qu'on ait plus le schema vacances-ecole-Juin Monstrueux, j'avais deplore un peu le manque d'infos de Poudlard... Mais Potterwatch et la bataille de Poudlard, ca equivaut a la partie "ecole" du schema, en deux-trois chapitres!!

Au niveau du chapitrage je trouve que c'est reellement bien fait, un seul titre qui m'a paru tire par les cheveux, c'est "Forest Again" XD... Mais des courts chapitres m'ont permis de freiner mon envie de finir le livre et de le savourer page apres page, tout en sachant apprecier le tout!!

Il y avait des choses selon moi evidentes:

-Harry devait posseder quelque chose qui lui serait unique et auquel Voldy ne pourrait pas faire face. Ce n'aurait pas pu etre la puissance magique, car Dumby et meme Hermione(pas les Patronus peut-etre) me paraissait beaucoup plus cale que Potter en magie. Deja, ce n'etait pas magique, c'etait obligatoirement "spirituel" comme victoire... Plus que le lien par les baguettes j'avais envisage la protection laisse par Lily. Mais je doutai en debut de tome, Rowling avait brouille les cartes en disant que le charme se romprait une fois que Potter serait adulte. Au final la protection de Lily a servi a ceux qui entourait Harry, car Voldy ne pouvait pas les atteindre dans le Grand Hall...

-L'implication de Snape. C'est clair qu'il apparaissait qu'il serait gentil. En fait, en debut de tome j'ai feuillete le bouquin avec le titre des chapitres... Prince's Tale m'a alors choque!!... Rowling a satisfait mes attentes et plus encore, je ne m'attendais pas a ce qu'on ait un apercu aussi lointain dans les souvenirs de Snape, ni qu'il etait implique des le debut du tome, avec Mundungus sous l'Imperio... Le silver Doe je m'en doutais par contre, il avait ete dit quelque part que Lily avait comme patronus un silver doe... De plus c'etait proche du stag de Potter, entre le cerf et la daime, c'est pas tres eloigne...

-Le role de Dumbledore. Encore une fois, Rowling a donne raison a mes espoirs et plus encore!! L'histoire avec sa famille et Grindelwald etait tout simplement splendide!! Le sommet a ete la rencontre avec Aberforth a Hogsmeade!! Je ne m'y attendais pas du tout!! Pour l'oeil bleu dans le miroir, quand Harry etait chez les Malfoys, je n'avais pas pense a Aberforth bien que c'etait quand meme previsible... Retour payant aussi de Rita Skeeter avec son bouquin!! J'ai ete content qu'on ne la rencontre pas, c'aurait ete assez lourd je pense...

Ce que j'apprecie enormement:

-Le personnage de Ginny. Il a ete magnifiquement mis en scene dans le bouquin. Tout en prenant leurs distances, par le devoir de Harry de combattre Voldy, on les sentait tout proche... C'est a elle qu'Harry pense a de nombreux moment perilleux, surtout quand il se sent face a la mort. On ne peut qu'apprecier le cadeau d'anniversaire de Ginny @ the Burrow.

-L'importance donne aux bouquins. Les bouquins symbolisent la recherche du savoir, la quete de la perfection. C'est un element qu'a bien travaille Rowling ici, car il fallait chercher des elements qui faisaient defaut a Voldy; lui se croit parfait, il n'accorde plus d'importance aux bouquins. Deja Hermoine en embarquant tous ces bouquins a eu raison de le faire, c'est grace a eux que les trois ont eu des pistes pour demarrer, alors qu'ils campaient a differents endroits. Encore plus, le livre cede par Dumbledore, nous a revele les 3 Hallows. Rowling, tout en menant le lecteur vers de nouveaux et eventuels moyens de combattre Voldy, a su garder des reserves par rapport a cela. Le lecteur se fait facilement embarquer par ce seduisant scenario, reunir les 3 Hallows, mais Rowling a laisse des indices qui laissent entendre que c'est pas le meilleur moyen de triompher; Dumby n'en a pas parle a Harry et c'est de la bouche du vieux Xeno que sort cette correspondance entre le conte de fee et les freres Peverell.

-la bataille de Poudlard. Elle m'a reconcilie avec un chtit truc qui manquait... De plus Mc Gonagall m'a apparu plus imposante que jamais, ce perso, je l'adoreuuhhh!! Et puis on sentait toute la classe dans le combat, des professeurs a leur plein potentiel, qui vont tenter de contenir Voldy, seduisant comme idee!! Et puis ca continue et ca continue, Rowling joue avec les nerfs du lecteur, car Harry traverse l'ecole, tandis que beaucoup de lecteurs voudraient s'attarder un peu sur les combats^^ De plus, Rowling a su garder un element qui avait fait defaut a Dumby dans la quete des Horcruxes c'est le temoignage de "The Grey Lady", tout a l'image de Voldy charmeur. Il en a fait tourne des tetes, rien qu'entre la femme qui collectionnait et qui avait le medaillon de Serpentard, ou The Grey Lady.


Bon c'est parti pour durer des heures mon post, mais je vais me forcer a y mettre fin maintenant


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 4 Aoû 2007 18:51 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Juin 2007
Messages: 36
Localisation: Devant mon ombre et derrière mon avenir
j'ai trouvé la couverture française sur internet (pour une fois, je préfère l'anglaise, avec le médaillon de serpentard dessus), c'est bien "Harry Potter et les reliques de la mort, en effet

Image

au fait Trinidad, j'était ptdr en lisant ton message : dumby, voldy... à croire que ce sont de vieux potes à toi ! :Luffy hilare:

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 4 Aoû 2007 21:44 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Aoû 2006
Messages: 1937
Localisation: Where the Streets have no Name
Citation:
au fait Trinidad, j'était ptdr en lisant ton message : dumby, voldy... à croire que ce sont de vieux potes à toi !


Non non y'a vraiment ecrit ca dans le livre !
J'ai moi meme lu ce septieme livre, an anglais, et a partir de la fin !
Je sais je suis un gros faineant et j'ai lache Harry Potter au tome 4, que j'avais devore, mais je n'ai jamais lu le tome 5.
Je sais donc comment ca se termine, et vu comment c'est genial, je vais peut-etre me remmetre a cette lecture... un jour.

_________________
ImageImageImageImage
Maiwai ~ Minetarô Mochizuki
Everything you know is wrong /!\ Believe /!\ Watch more TV


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 4 Aoû 2007 23:06 
55 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2004
Messages: 594
Localisation: La plus belle ville du monde
Miss Roronoa a écrit:
j'ai trouvé la couverture française sur internet (pour une fois, je préfère l'anglaise, avec le médaillon de serpentard dessus), c'est bien "Harry Potter et les reliques de la mort, en effet


à mon avis ce n'est pas la couverture du livre, mais juste un visuel comme ça, nous incitant à le réserver semble-t-il.
pour le titre, mea culpa, j'avais dû lire "reliques de la mort", et je l'ai mélangé avec "deathly", ce qui a donné ce douteux hybride.


SPOIL!!!



ah ouais d'accord, ok pour l'histoire de la baguette. en fait c'était assez clair, je me suis emmêlé avec le fait que Drago était le le vrai maître de la baguette, alors qu'il ne l'avait pas prise.

à propos de cette histoire un peu secondaire de savoir qui est la représentation de Hitler dans Harry Potter, je ne suis pas vraiment d'accord avec toi. Grindelwald ne me semble pas avoir été assez puissant pour prétendre au titre de plus grand méchant de l'Histoire.
de plus aucun néo-nazi n'a été aussi puissant, et heureusement d'ailleurs. (cet argument est assez faible, je le concède)
et puis certes Grindelwald sonne plutôt germanique, mais Voldemort est un terme français!! j'espère que tu ne pousses pas le raisonnement du nom jusqu'au bout mon petit Trini...
fin du hors-sujet sans fin

il est vrai qu'on se doutait très fortement que Harry était une horcruxe, ainsi que Nagini d'ailleurs, mais jusqu'au bout j'ai espéré que non puisque je ne voulais pas qu'il meure!!
j'ai vraiment eu beaucoup de mal à m'y résigner quand je l'ai vu marcher en direction du bois, quand il retenait ses larmes en pensant à tous ses amis, à Ginny, à tous ceux qui étaient morts et qu'il allait rejoindre.
mais heureusement son courage l'a sauvé, et nous a permis de revoir Dumbledore, sa sagesse et ses lunettes en demi-lunes.

certes Harry n'avait pas emporté de livre avec lui, mais je l'ai trouvé beaucoup plus enclin à demander de l'aide aux autres, il a appris qu'il ne serait capable de rien tout seul, et ça le rend moins antipathique et énervant. il ne l'est même plus du tout, même quand il se désintéresse momentanément de sa quête pour se concentrer sur les Deathly Hallows.
et fait notable à ce sujet, il ne se trompe pas quand il se met à rêver qu'il est le descendant du plus jeune frère.



FIN SPOIL

voilà il est tard, je rentre du Parc, j'ai un peu mal à la tête je vais m'arrêter là.

EDIT pour une personne qui ne sait même pas écrire schtroumpf correctement (la honte): ça me paraîtrait étrange de tout mettre dans ton sujet, puisque jusqu'alors on n'y trouve pas de spoil. en insérer pendant quelques mois pour à nouveau ne plus en avoir est dérangeant, limite malsain. et j'exagère à peine.
j'aime la proposition de Trinidad, je la trouve pleine de sagesse, et cela n'a aucun rapport avec un duel de bas étage "ton sujet VS mon sujet".


Dernière édition par oid le Dim 5 Aoû 2007 21:59, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 5 Aoû 2007 21:16 
60 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2004
Messages: 622
Localisation: T.A.R.D.I.S.
Vu que ce topic est moucheté de mentions spoils et aussi bleu qu’un schtroumf en pleine santé, je propose qu’on bascule tout sur l’autre topic, je l’ai crée pour ça.

Dans mon Message, les spoils contenus dans chaque paragraphe sont en bleu et annoncés en fonction de la dangerosité (estimée de manière parfaitement subjective). Dans l'ensemble, ce message est peu spoilant, rien de comparable avec ceux qui prescèdent, mais les membres de passage peuvent ainsi décider à quel point ils sont curieux.


Pour ma part ce tome ne m’a pas emballée. Je sais, j’ai l’habitude de râler, d’aller à contre-courant des flots de louanges et des fleuves d’éloges qui jamais ne se tarissent, mais autant j’ai une certaine affection pour la saga littéraire dans son ensemble (et aussi, quoiqu’un peu moins, pour le matraquage marketing, la médiocrité des adaptations, le fandom proche de l’hystérie et tous les bouquins opportunistes de pseudo analyse de la saga…), autant ce tome est l’un des plus mauvais. Voir le pire.

Petit Spoil Gentillet

Sur 600 pages, on regrette l’absence d’un certain travail d’élagage. Toute la partie ou le Bon, la Brute et le Truand (redistribuez les rôles à votre guise) font du camping sauvage se traîne lamentablement, certains rebondissement sont terriblement prévisibles, d’autres assez gratuits, et l’ensemble s’enlise dans un certain nombre de clichés.

Spoils pas super-spoilants, mais un peu quand même:

C’est quand même incroyable que Dumbledore explique TOUT même APRES SON DECES. C’est atrocement FACILE comme procédé. C’est également assez stupéfiant de constater à posteriori que l’intrigue des reliques de la mort (qui tue), censée apporter la grande nouveauté de ce tome, non seulement débarque de nulle part, d’une manière un peu bancale (Krum qui maugréer), mais aussi ne sert absolument pas l’intrigue.

A noter également, le "départ" de Ron,qui finit par être un prétexte pour Jo, qui s'en sert pour lancer un grand message universel à la communauté des auteurs de fanfiction, et leur dire que, non, vraiment, je n’en ferais rien, et c’est inutile d’insister : Harry ne se tapera jamais Hermione, même si Ron tourne le dos, même s’il meurt, même bourrés, même dans 3, 5, 75 ans.

(Non non, là je déconnais. Elle passait un message aux auteurs de fanarts, en vrai)

Ca se passe un peu comme si des éditeurs soucieux de faire du mois de Juillet la Grande Fête Nationale d’Harry Potter lui avaient dit « non non Josette, te casses pas, prend pas six mois de plus pour peaufiner, tu pourrais bien le faire écrire par ta fille, ça se vendra quand même comme des petits pains. Alors fais pas iéche et donne ça qu’on le publie, j’veux m’offrir ma Cadillac avant Thanksgiving. »

Méchant Spoil Dans Ta Face:

Et puis cet épilogue, nondidiou. Il aurait pu être écri par le premier venu et ne nous apprend presque rien sur les personnages dont on aurait voulu connaître le sort. Il nous présente juste le retour des grands héros à la vie de popotte et nous fait amèrement regretter que Ginny ne porte pas la culotte dans le ménage pour empêcher Harry d’appeler les petits Potter n’importe comment. Albus-Severus. Mais qui affligerait ça à ses enfants ?

Bon, de toute manière, je n’ai plus le même regard sur chaque nouveau tome depuis un moment. Je les apprécie systématiquement plus après une seconde lecture qu’à la première.

J’ai été tout de même satisfaite de certaines choses. D’une part, c’est fini, enfin, et la plus part des fils d’intrigues ont étés noués. Ensuite, la bataille finale est jubilatoire, bourrée de moments que j’attendais et que je n’ai pas été déçue de voir venir. Enfin, JK démystifie un peu la quête des Horxcruxes et ce n’est pas désagréable d’en voir un détruit par accident, et un autre « parc qu’elle en a encor bousillé aucun, faut bien qu’elle s’amuse, elle aussi ».






Mais à part ça, Jo a chopé le melon c’est officiel. HP a toujours été une bonne série de littérature pour pré-ados, ados, et post-ados nostalgiques-de-quand-ils-ont-commencé-la-série. Des personnages forts, un style centré sur l’action, de l’oedipe qui s’assume, un admirable sens du suspens, de la fantaisie, et de l’humour. Mais ces derniers temps, elle voulait que son héro grandisse, que son style mûrisse avec lui, mais se montre beaucoup moins habile à le faire évoluer dans le monde adulte qu’elle ne l’est à orchestrer l’équilibre délicat entre enquêtes magiques haletantes, comédie collégienne et romances adolescentes qui faisait le charme de la franchise et était permit par le cadre scolaire. Personnellement je lis Harry Potter pour me marrer, pour régresser. Et là j’ai trouvé qu’elle se prenait vraiment trop au sérieux pour un contenu finalement inférieur aux tomes précédents. D’où ma déception.

_________________
Image
It's all fun and games until someone commits sudoku


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 5 Aoû 2007 23:31 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Oct 2006
Messages: 72
Aaah quel plaisir de parler du tome 7!!!! En tant que FFF (Folle Fan Fanatique) Je l'ai acheté à 1h du mat', et l'ai fini à 9h30 du mat' :Chapeau de paille goute: et depuis je ne veux qu'une chose: en parler, encore et encore!! (je mettrai les spoils en bleu)

Déjà j'ai toujours du mal à me faire à l'idée que ce soit le dernier, j'ai grandi avec cette saga, depuis 8 ans elle m'accompagne, et maintenant c'est fini...

Mais au moins je n'ai pas DU TOUT été déçue, faut dire que j'ai absolument détesté le tome 6, avec les romances à tout va qui m'ont vite saoûlée (pour ne pas dire dégoûtée), alors j'avais d'autant plus peur d'être déçue du 7, mais j'ai été très vite rassurée, et finalement c'est mon préféré.

Je ne dis pas pour autant qu'il est parfait, loin de là, mais dès le début on est accroché et pour ma part je n'ai pas pu le lâcher. Ce qui m'a surtout frappé c'est le nombre ahurissant de moments forts dans ce livre. Contrairement aux autres tomes, où les choses s'accélèrent surtout à la fin (le cimetière dans le 4, le département des mystères dans le 5, la tour dans le 6), ici la tension est maximale tout au long du livre, j'étais tellement stressée en le lisant que j'en avais mal à l'estomac -_-"
Et en plus de ces coups de stress, beaucoup de passages sont très touchants, et émotionnellement très intenses, notamment à travers les révélations sur certains personnages, donc entre les scènes d'action et les moments d'émotion, on n'a vraiment pas le temps de s'ennuyer!!

Maintenant les SPOILS héhé:

Franchement, nous, les fans, on est fort. Beaucoup avaient déjà devinés certains éléments: RAB = Regulus, le médaillon pris par Mundungus, Harry un Horcrux, Snape amoureux de Lily et donc du côté des "gentils"...

A propos de Snape: le tome 7 a réussi à me faire aimer Snape encore plus que je ne l'aimais déjà (je ne croyais que c'était possible), je trouve que sa mort est la plus atroce et la plus touchante (quoique celle de Fred...), et si y a bien une chose que les fans qui ont bien deviné ont sous-estimé, c'est à QUEL POINT il aimait Lily, le chapitre The Prince's Tale, quel choc!! J'en étais toute retournée... faire tous ces sacrifices pour une personne morte depuis presque 20 ans qui ne lui parlait plus et qui ne saura jamais ce qu'il a fait... Finalement ceux qui pensaient qu'il était méchant avaient tort, ceux qui pensaient qu'il était gentil aussi, il est dans le bon camp uniquement parce qu'il est tombé amoureux de la bonne personne... Qu'elle est forte JKR!! ^^

Maintenant, j'ai beaucoup aimé les révélations sur le passé de Dumbledore, on voit qu'il n'est pas parfait et que lui aussi a ses faiblesses (toute cette soif de pouvoir, ça m'a fait froid dans le dos), et le fait qu'il ait réussi à s'en détourner fait de lui quelqu'un d'encore plus formidable je trouve, et même si c'est effectivement un manipulateur, finalement il en fallait un et lui seul pouvait jouer ce rôle.

J'ai aussi, et c'est une première, beaucoup aimé Ron dans ce tome, je ne sais pas, je le trouve plus drôle ("Grandad Weasley would never forgive you if you married a pure-blood" XD), plus humain, plus touchant, plus tout quoi!! Tout le passage avec Ron qui part, puis revient en héros en sauvant Harry, j'ai adoré.

Certains ont critiqué toute la partie "camping", trop lente, et ennuyeuse, mais je pense que c'est plutôt une occasion déjà de respirer un peu (pour ma part, j'étais au bord de la crise de nerfs), et aussi d'explorer les différentes facettes de nos 3 héros. Comme je l'ai dit, je trouve Ron très intéressant dans cette partie, et Harry, avec ses doutes, ses interrogations, sa colère envers Dumbledore, on sent qu'il ne se sent pas à la hauteur, et ça le rend encore plus humain. (et toute la partie à Godric's Hollow... à déchirer le coeur)

J'aime beaucoup (je sais je me répète, mais j'adore, que voulez-vous? ^^) l'unité que JKR a voulu conserver pour cette saga, et maintenant on comprend beaucoup plus de choses concernant les tomes précédents:
- La colère démente de Snape dans le 3 envers Sirius, parce qu'il pensait qu'il avait trahi Lily (imaginez son état lorsqu'il a fallu que Wormtail vienne à Spinners End...)
- Le pire souvenir de Snape, qui n'est en fait pas l'humiliation par les Maraudeurs, mais marque la fin de son amitié avec Lily
- Quand Petunia dans le 5 dit qu'elle avait entendu Lily parler des Détraqueurs avec "this awful boy", le garçon en question n'était pas James mais Snape


Bon maintenant c'est vrai que certaines coïncidences sont trop belles pour être vraies (Harry qui comme par hasard prend la baguette de Malfoy, qui comme par hasard était le maître de la baguette de l'Aîné, comment ils découvrent que la Coupe de Pouffsoufle est dans le coffre de Bellatrix à Gringotts, comment le Trio se fait prendre et est ramené au Manoir des Malfoy où comme par hasard sont Luna, Ollivander, et Griphook...etc) mais franchement... ce ne sont finalement que des détails "techniques", le plus important c'est que ça reste cohérent, et ça l'est!

Enfin, je voulais parler du fameux épilogue. Ah. Il y a une grande polémique sur ça, et la 1ère fois, moi aussi j'étais comme: "Huh?" parce que franchement, on n'apprend rien, à part les noms de la "génération suivante", et puis James, Lily, difficile de faire plus cliché, et Albus (Severus)... même si c'est un bel hommage, j'ai pas pu m'empêcher d'éclater de rire (et je ne parle même pas de Scorpius) :Luffy hilare:
En fait l'épilogue est tellement éloigné du chapitre précédent qu'on n'arrive pas à rentrer dedans, et le fait qu'il soit tellement court n'arrange pas les choses. Mais dans une interview, JKR a expliqué qu'elle voulait donner une impression de flou justement (comme regarder l'avenir dans une boule de crystal, plein de fumée et tout, enfin je suppose), ne pas tout expliquer et donner trop d'informations d'un coup, ce qui serait lourd. Bon d'accord, mais pour les noms... ^^


Enfin bref, faut que j'aille me coucher, donc en résumé: le tome 7 n'est pas parfait, mais reste excellent par sa densité émotionnelle exceptionnelle, et pour moi c'est le meilleur de la saga, the Deathly Hallows a vraiment comblé toutes mes attentes. (par contre bizarrement je sens que le film va être un massacre ^^)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 6 Aoû 2007 11:50 
Panzer Künstler
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Sep 2004
Messages: 2380
Localisation: Au parc d'attractions de Sabaody
--->Miss Roronoa
Je confirme, ce ne sera pas la couverture, c'est une image que le site en question a faite pour seduire le consommateur, un peu comme optrad le fait pour les illustrations de volume, c'est le meme concept^^

---->oid
Attends, mais c'est evident que c'est Grindelwald!! Pourquoi crois-tu que Rowling a choisi pour sa defaite la date 1945? Et puis page 124, Krum dit que Grindelwald n'a pas attaque pendant longtemps l'angleterre. De meme, Hitler avait propose un traite de paix refuse par Churchill, du fait qu'Hitler ne voulait pas se battre avec des gens qui historiquement viennent de la meme race que les allemants(Anglo-saxons)... De plus la prison qu'a cree Grindelwald ressemble etrangement a Nuremberg d'Hitler...(ca commence par nur en tout cas...)

---->Namienator
Pas la peine de commenter ce ramassis de propos de Namienator, ca fait bien rigoler en tout cas^^ Il y a des passages de ton discours sur la betise de Rowling qui sont criants de verite!! J'adore moi en tout cas^^

----->namine
Mais moi je l'ai adore ce sixieme tome!!!
Citation:
sa mort est la plus atroce et la plus touchante (quoique celle de Fred...)


A cette mort, j'ajoute celle de Dobby, forte en emotion et pleine de symbolique--> au placard la bataille entre les especes(sorciers, gobelins, elfes de maison!!)

Citation:
"Grandad Weasley would never forgive you if you married a pure-blood" XD


A cela j'ajoute sa blague disant en gros: Si tu n'es pas a gryffondor, je te desherite!! XD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 6 Aoû 2007 23:00 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Fév 2005
Messages: 140
Localisation: A toulouse, allez le Stade !!
Enfin un topic sur HP7 dans ce forum ^^.

Spoil

Alors, disons que j'ai beaucop aimé ce tome quelque soit le passage. oui, oui, même le moment camping je l'apprécie parce que ça nous montre que tout n'est pas une quête à la indiana jones. On a donc les tensions inhérente à un contact prolongé dans un huis clos.
Cela a pemis à JK rowling de faire évoluer notre ron qui part pour des raisons qu'il vaincra en détruisant le médaillon de Serpentard.

La prise de pouvoir de voldy est vraiment bien foutu (mais que pense la communauté magique internationale de tout ça), en restant dans l'ombre et en ayant ses fusibles alors que tout le monde sait qu'il est là.

La jeunesse de dumby et sa relation avec grindelwald permet de nosu montrer que dumby n'est pas aussi parfait :Ussop big gloup: que tout le monde le pensait. D'ailleurs, je ne susi pas sur de ce qui est arrivé à sa soeur donc si vous avez des infos^^.
Grindelwald, je le vois plus comme un hitler parce qu'il est mort en 45, a une prison qui m'a moi aussi fait pensé à nurmeberg et parce qu'il a étendu son influence plus loin dans l'europe.

Pour la bataille de poudalrd, je la trouve parfaite, d'ailleurs notre neville a bien grandit j'adore ^^.

L'épilogue est nian nian mais il tranche avec la noirceur du livre et qu'il nous montre que totu est finit. Si vous vouler en savoir plus sur qui a esty arrivé à nos héros : http://www.gazette-du-sorcier.com/Chat-de-J-K-Rowling-la-traduction,889

http://www.msnbc.msn.com/id/19959323/#storyContinued


_________________
Ca vous coute rien et ça me fait plaisir


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 14 Aoû 2007 16:11 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Voilà, ça fait une dizaine de jours que j'ai fini les aventures du petit Potter, mais faute de net, je n'ai pas pu venir avant^^'

[SPOILS QUI FERAIT SE RONGER LES DOIGTS TOUS CEUX QUI VEULENT LE LIRE AVANT DE SAVOIR CE QU'IL S'Y PASSE]

Un livre qui se finit, une saga qui s'achève, ça avait de quoi nous laisser un grand vide à l'idée que "c'est fini", mais même pas.
Tout d'abord, certains (pas forcément ceux qui ont posté sur ce topic) parlaient de ces "Reliques Mortuaires" (je trouve ce titre plus classe et approprié, m'enfin bon) comme le meilleur tome des aventures d'Harry Potter, je trouve que cette qualification n'est pas vraiment justifié, pour le simple fait que, bordel de m****, il ne se passe rien pendant environ 400 pages, avant que le tout décolle. Les chapitres comme The Bribe, Gobelin's Revenge (on aurait pu penser à un truc sympa avec le titre, même pas) sont stagnants au possible, ils ne font rien pour avancer, le trio (qui se trouve réduit à un moment, mais par la magie d'un appareil multi fonction, Ron is back) cherchent à taton prouvant qu'il ne sait rien. On pourrait presque bailler tant ces chapitres sont endormant alors que la suite est sans arrêt.
Je garderai à jamais une préférence nette pour le quatrième tome.

C'était ma première gueulante sur ce tome, y en aura d'autre, mais il y a aussi du bon.

La première chose évidente est sans aucun doute le personnage de Snape/Rogue, qui même s'il ne m'a pas surpris dans le fait qu'il était en fait du côté de Dumbledore (rabacher pendant 6 tomes qu'il est gentil et qu'il fasse un acte irréparable à la fin, ça pouvait que cacher ça), restera le meilleur personnage de la saga, certes un passé le rendant presque trop martyr, mais dieu que c'est émouvant non seulement de le voir mourir, mais en plus de lui voir une vie qui a été détruite par lui-même en vendant Harry à Marvolo-petit fils.
Le chapitre The Prince Tales est sans doute le meilleur du bouquin, puisqu'il permet de montrer à Harry l'étendu de la lâcheté de Dumbledore qui l'envoit faire une chasse aux Horcruxes pour au final le laisser crever comme une merde. Sympa quoi.

D'ailleurs, parlons en de l'Albus (j'parle pas du gamin de Harry), qui pendant tout le tome est décrédibilisé, pour qu'on voit enfin une face sombre à ce Père Fourras trop parfait, mais pour qu'au final, Joann Kathleen nous offre le pire chapitre du tome, à savoir King Cross, qui lui permet de se racheter, de montrer qu'il avait fait des erreurs mais non, c'est parce qu'il ne pensait pas à mal, bref, de lui rendre son statut de saint insupportable, en expliquant juste le fait que Harry était le dernier Horcruxes et donc que c'est pour cela qu'il n'est pas mort (on a l'impression à ce moment qu'il savait que Harry ne mourrait pas... <__>), mais sinon en rabachant ce que l'on sait déjà.
En s'essayant au mystique, Rowling ne m'aura pas convaincu.

Le dernier chapitre aura été très bon lui même (je ne parle pas de ce foutu épilogue), même s'il apporte son lot d'incohérence (Voldemort qui dit que les Mangemorts sont en surnombres avant qu'ils se fassent latter la gueule par les gentils lorsque le bordle revient <__>) et qu'on a le droit au fameux monologue de la bataille finale (j'aurais d'ailleurs pas pensé que tout le monde serait là, juste les deux), il aura permi de donner une réelle importance aux Deathly Hallows, spécialement la Baguette de l'Ainé, qui par sa puissance et la convoitise qu'elle aura inspiré aura fait chuter Tom Marvolo Riddle. Une partie sympathique en sommes, même si le fait qu'Harry préfère ne pas garder la puissance est trop... noble. Gryffondorien quoi, donc pas de quoi en faire un plat.

Et pour terminer son bouquin, Rowling a décidé de faire un feu d'artifice de morts, ce qui doit être pour elle le symbole de la maturité ou de la fin. Y en a toute une tripoté qui ne nous fait aucunes émotions (même Queudver, j'aurais pourtant voulu qu'il soit plus important), tels que Moody, Scrimgeour et compagnie.
Par contre, la mort d'Hedwige aura été extrèmement choquante, tout simplement parce que c'est la mort de l'innocence, et c'est sans doute celle la plus gratuite du livre.
Reste Fred, dont la mort n'aura pas été émouvante (quoique le fait qu'il rit à ce que dit Percy peut le faire) mais le fait qu'il meurt est en soit un choc, Rogue bien sûr, et surtout Dobby, qui fait preuve d'une bravour bienvenue, et dont les derniers résument bien le personnage: une groupie éternelle d'Harry. C'est sans doute lui le plus triste.

Parlons pour terminer de cet épilogue foireux, sensé nous montrer que tout est gentil, tout est bien. La fin aurait belle et bien été plus "finie" si Harry était mort, si des personnages principaux tels que Hermione, Ron ou Ginny (pas Luna!) étaient morts, ou si les choses avaient un tant soit peu évolué (ils ont l'air d'en être au même point après 19 ans...) entre les personnages, elle aurait pu être meilleure, mais elle ne vaut pas grand chose.
Comme l'a relevé Nator, les noms des enfants d'Harry sont hideux: pourquoi donner le nom de ces DEUX parents à ces gosses? Un seul aurait suffit. Et puis Albus Severus, son père a voulu qu'il se fasse cassé la gueule à la récré avec ce nom (encore le Severus en hommage au personnage, ouais, mais l'autre...).
Cette fin est tellement décevante que le creux qu'on aurait du ressentir ne se fait pas. Remarquez, c'est mieux pour le moral ça...


Un livre plaisant, mais en déca de mes attentes...

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 16 Aoû 2007 01:08 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Oct 2006
Messages: 1340
Comme les autres, y'aura du spoil assez puissant...

Je suis assez mitigé après la lecture de ce tome ultime de Harry Potter... Mitigé parce que globalement, j'ai apprécié le bouquin et l'histoire dans son ensemble. Mitigé parce que j'ai malgré tout été déçu par certaines choses... Je ne vais pas en faire une tartine et par conséquent, ce sera assez bref...

J'ai aimé :

-> Contrairement à ce qui se dit, l'utilité des deathly hallows car elles apprennent à Harry le vrai courage, celui qui permet de vaincre la mort en l'acceptant et donc par là même, ces deathly hallows ont bien été la clef qui lui a permis de vaincre He-Who-Must-Not-Be-Named.

-> Luna Lovegood qui constitue l'un de mes deux persos préférés de la saga.

-> Severus Snape, qui constitue l'autre perso que j'adore.

-> Le contraste instauré par J.K. Rowling sur le personnage de Dumbledore. C'est assez irritant de voir un mythe comme lui se faire descendre ainsi (quand on est à fond dans l'ambiance du livre) mais franchement, c'était une bonne idée à laquelle j'adhère totalement.

-> La "trahison" de Ron, parce que ça a mis du piquant dans l'intrigue.

-> Le premier chapitre avec un Snape énorme et un You-Know-Who tout aussi excellent.

-> Le machiavélique Dumbledore, en pourriture absolue (il serait pas un Serpentard par hasard - ça lui correspondrait bien pour le coup ^^).

-> Le clash Lupin/Harry.

-> L'évolution de Neville.

-> J'en oublie...

Je n'ai pas aimé :

-> Dumbledore presque totalement innocenté. Si je m'attendais à ce qu'il soit réhabilité, à ce point-là, ça me parait assez énorme... Pour le coup, Leto, oui il est dit qu'il "savait" que Harry allait survivre à l'attaque de l'Avada Kedavra de You-Know-Who (trop peur de prononcer son nom ^^). Ou du moins, il s'en doutait... Ce qui fait de lui un mec super bien puisqu'il n'a agi ainsi que parce qu'il savait que son protégé allait survivre et que le convaincre de devoir mourir était la seule solution de détruire le septième horcruxe... Décidément, il était balèze le Dumbledore...

-> Le retour de Ron, trop précipité à mon goût (là encore, je m'étais fait à l'idée qu'il revienne mais bien plus tard)...

-> Les morts de Lupin et Tonks, franchement baclées (oui je le dis !) et donc pas émouvantes pour deux sous...

-> Les coïncidences énormes que tout fan a d'ores et déjà relevé, même si ça ne me gêne au final que très peu...

-> Le face à face final entre l'Elu et le ouf-aux-narines-de-serpent qui se joue en un coup après des années et des années d'attente...

-> L'histoire de la possession du Elder Wand par Harry, vraiment tirée par les cheveux.

-> L'épilogue en soi, je ne déteste pas car bon, on s'en doutait un peu mais les noms des fils de Harry... No comment (et puis, y'en a que pour Harry, Harry, Harry... Même pas un qui s'appelle Fred quoi ! - D'ailleurs, à quand un Remus et un Sirius pour complèter la collection ?)...

-> Les prénoms des bébés (Teddy, James etc.), absolument trop cliché sur la référence au père et à la mère.

-> Les scènes presque coupées, bien trop courts pour nous emplir d'émotions. Parmi les nombreux exemples possibles, je pourrais citer qu'on a pas du tout eu droit à ce que les révélations sur le vrai rôle de Snape via la Pensine ont produit dans l'esprit de Harry... On reste sur notre faim malgré un excellent chapitre.

-> Par opposition, d'autres scènes trop détaillées alors que ce n'était pas nécessaire de faire aussi long (Rowling aurait dû équilibrer l'ensemble) comme par exemple la camping (en fait, que le tout début)...

-> J'en oublie...


En bonus, j'ai adoré Jim Dale (non, non, c'est pas un perso de HP ^^) dont la lecture du tome 7 m'a fait halluciner !

Bien, fin d'un cycle... J'ai globalement aimé mais ça reste assez en dessous de mes attentes... Mais bon, c'était néanmoins un bon volume de HP. A la revoyure. ^^


Dernière édition par EnOd le Mar 30 Oct 2007 23:59, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 30 Oct 2007 18:29 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3597
Localisation: Académie Honnōji
Le 26 octobre dernier signait enfin l'arrivée dans mes mains de ce fameux tome 7, longtemps attendu par mes soins afin de découvrir la fin de la saga. Quelques jours de lecture avide et empressé aprés, voici mes impressions sur ce dernier tome.

[SPOIL]
D'abord, j'avour avoir été surpris par l'intérêt que la lecture du tome a réussi à susciter chez moi. Je ne suis pas un grand fan de Harry mais un fan tout de même, qui redoutait d'être déçu par la fin de cette saga. Heureusement, JK Rowling a réussi à me captiver avec ce tome même si tout n'est pas parfait au royaume du petit sorcier.

Au début, la quête quasi-solitaire de Harry pour les Horcuxes me déplaisait un peu : le huit-clos qui s'instaurait entre le fameux trio me semblait parfois répétitif dans ses réflexions. Pire, la séance "camping" de ce tome me laissa parfois sur ma faim. Heureusement que certaines interventions extérieures et qui montraient les évènements parallèles dans le monde des sorciers arrivaient à me remotiver pour la suite. Le départ de Ron du "camping" aurait pu se révéler salvateur pour l'intrigue mais il a aboutit à une simple leçon d'amitié, appréciable mais dispensable.

Ce tome m'a surtout accroché grâce aux longs développements de l'auteur sur l'instauration d'un régime totalitaire dans le microcosme de Harry. Pour moi, ce point était la principale révélation de ce tome : ce phénomène atténuait fortement le manichéisme ambiant des précédents tomes. Un régime immoral et idiot, mais dont les différentes parties de la société magique ont du composer avec : une trame qui n'est peut-être pas développée jusqu'au bout de son horreur pour moi afin de montrer l'absurdité d'une telle logique mais qui a réellement su me convaincre à sa découverte.

Sinon, la fin du duel Harry/Voldemort a réussi à me subjuguer. Quand j'ai lu le destin qui attendait ce pauvre Harry et son sacrifice obligatoire pour la chute de Voldemort, j'ai ressenti de l'empathie pour celui-ci, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps. Le duel final avec Voldemort m'a aussi bien plu, car suivant une bataille de Poudlard inattendue et d'anthologie pour moi. La seule chose qui me déçoit dans la chute de Voldemort, c'est le fait qu'il passe encore pour un abruti aux yeux du lecteur car il n'a pas compris le pouvoir de l'amour. Je pense qu'il avait assez de raisons derrière lui pour ne pas se voir asséner cette morale par Harry à ce moment de l'histoire. Pour le coup de la baguette suprême et de sa relation avec Drago qui permettent à Harry de vaincre Voldemort, j'avoue que j'ai trouvé cela un peu tiré par les cheveux mais quel héros peut se permettre de vaincre sans concours de circonstances.

Ce tome a surtout été pour moi l'occasion de confirmer ma sympathie envers certains de mes personnages préférés. D'abord Dumbledore, j'ai adoré voir l'histoire faire semblant de démolir sa réputation, puis de réellement la démolir pour enfin assister à sa rédemption. Ses penchants juvéniles pour le totalitarisme sont ce qui pouvaient arriver de mieux pour ce personnage car il laisse enfin entrevoir une faille dans l'infaillible bonhomme. Et j'ai été aussi subjugué par son plan, quasi-machiavélique, concernant Harry et sa lutte contre Voldemort où la mort de la plupart des acteurs étaient planifiée. La scène de la rédemption à King's Cross m'a aussi bien plu, car elle permettait de finir avec un touche positive avec Dumbledore.

Mais le grand gagnant de ce tome pour moi, et qui du coup est sûrement devenu mon personnage préféré de la saga bien qu'il avait déjà une grande cote auprés de moi, c'est Rogue. Pendant la majeure partie du livre, j'ai été trés déçu de le voir si peu en action. Mais à partir de son meutre par Voldemort, il a réussi à me subjuguer littéralement par sa prestation et l'empreinte qu'il laisse dans l'histoire. Assurément, le récit du Prince est le chapitre qui m'a le plus envouté de par le rôle que Rogue y joue et l'histoire tragique qui en découle.

Mais tout n'est pas parfait dans ce tome et plusieurs points m'ont attristé. Le premier, la volonté de l'auteur de faire des morts gratuits dans le récit sans que cela ne soit émouvant. Hedwige, Lupin (Lui, c'est sûrement le personnage dont la mort m'aura paru la plus inutile proportionnelement à l'adhésion que j'ai de lui), Tonks, Fred, etc... Je retiens qu'il y a beaucoup de morts pour pas grand chose, si ce n'est faire ressortir la dramaturgie du rôle de héros de Harry. Mais la chose qui m'a le plus ennuyé, c'est les histoires d'amour développées. Ron et Hermione, c'est tellement peu à propos dans la situation où ils sont que ça fait bizarre et ammène un conclusion un peu légère à cette histoire. Quand à Harry et Ginny... Je ne me souviens pas que cela m'avait ennuyé dans le tome 6 mais là... A chaque évocation de leur relation, j'ai eu l'impression de lire un roman photo à l'eau de rose, sans grande conviction. C'est sur ce point là que j'ai été le plus déçu.

Pour finir, l'épilogue m'a réellement laissé sur ma faim. Il m'a paru vide de sens à mon goût et n'apporte pas d'éléments novateurs. Ce qui m'a vraiment déçu, c'est les noms donnés aux enfants de la génération Potter : convenus et vraiment pas originaux. Surtout, cela illustre que même 19 ans plus tard, ils ont toujours la même mentalité infantile, édifiant pour la psychologie des personnages.

[/SPOIL]

Ce dernier tome m'a donc paru dans l'ensemble bon, apportant des réponses à d'anciennes questions que je me posais sur la série. Il ne me reste plus qu'à voir comment JK Rowling va gérer son oeuvre par la suite.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 30 Oct 2007 19:37 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2007
Messages: 127
Bon sans commenter tout le livre je vais parler sur 2 ou 3 points qui m'ont plu ou déplu:

SPOIL


Alors premier commentaire qui me vient à l'esprit : le personnage princpial de la série, pas Harry mais Severus Rogue : j'attendais depuis le 6 une explication de pourquoi il avait tué Dumbledore, pourquoi celui-ci lui faisait tant confiance, sachant pertinement qu'il n'avait jamais trahi Dumbledore (sinon celui-ci passait pour un idiot, or c'est le grand gentil de l'histoire donc masaka). J'ai donc bien aimé l'explication de pourquoi il tue son "maître" (Dumbledore était foutu de toute façon) par contre j'ai trouvé pitoyable l'explication de pourquoi il aide Dumbledore : il était amoureux de la mère de Harry et donc il donne sa vie pour Dumbledore après s'^tre rendu compte qu'il l'avait condamnée. J'ai trouvé ça un peu léger comme explication pour quelqu'un d'aussi habile et malin que Rogue et les histoires d'amour sans intérêt (Ron et Hermione pfff) qui gache un peu le bouquin sont un problème récurrent de la saga et de l'auteur (on voit son côté féminin...).
Sinon mis à part les passages sans intérêts dans la forêt digne d'un épisode de Naruto Shipuuden, l'action s'enchaine rapidement et de manière originale.
Le personnage de Dumbledore s'étoffe et devient plus humain même si son côté orgueilleux et assez décevant pour moi.
Pour les cadavres ça coule à flot mais la seule vraie déception c'est Fred un des meilleurs personnages du bouquin (perdre charlie ou bill aurait été mieux).
La façon dont Harry bat Voldemort est très bien même si il y a un passage chelou dans le coma (chapitre King's Cross). L'épilogue c'est un peu abusé on dirait que Ginny elle a pas eu le choix dans les noms des enfants qui manquent cruellement d'originalité sauf scorpius le fils a drago mdr).

FIN SPOIL

C'est tout pour le moment en tout cas je conseille à tout le monde de lire le livre même si ça vaut pas One Piece :Luffy hilare: .

_________________
Zaipuo...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com