Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'obsession Vinci
MessagePosté: Mar 17 Avr 2012 01:02 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Fév 2009
Messages: 988
Localisation: Au fond de ton regard.
Il y a des artistes, des scientifiques qui auront marqué l’humanité à travers l'Histoire. Michel-Ange, Newton, Einstein, Mozart…
Dans mille ans, si l’Homme est toujours maître sur Terre, il est certain que ces noms seront encore murmurés avec admiration.
Mais il y en a un qui a joué sur tous les tableaux. Un des plus grands artistes que le monde ait porté, un ingénieur hors pair, un fin scientifique, un musicien novateur …


Leonardo Da Vinci


J’ai toujours été fasciné par cet homme qui aura su être complet, un vrai touche à tout. Dessinateur, peintre, musicien, architecte, ingénieur, biologiste… Mais si aujourd’hui on le connait à travers ses œuvres, je me suis toujours demandé : « Quel homme était-il ? », «Quelle soif du monde avait-il pour vouloir en goûter chaque aspect?»
Durant l’été 2011, je suis tombé sur un livre, « L’obsession Vinci » écrit par Sophie Chauveau. Ni une, ni deux, je me suis plongé corps et âme dans la lecture de ce roman, qui poursuit l’objectif de connaître l’homme et les ressorts de sa créativité.

Ainsi donc l’histoire romancée de Da Vinci commence à Florence le 8 avril 1476. Leonardo a alors 24 ans.
On débute dans un endroit sombre, humide et puant. Les geôles de Florence. Grande surprise, on retrouve le héros en prison. Et visiblement il n’aime pas ça, on pourrait dire qu’il a une tendance à la claustrophobie.
On apprend aussi que ce n’est pas la première fois qu’il se retrouve dans un tel lieu. Et la question qu’on ne peut s’empêcher de se poser : « Comment en est-il arrivé là ? ».
La réponse va s’imposer d’elle-même.
A l’époque Leonardo fait parti de l’atelier d’un célèbre peintre et sculpteur : Verrocchio ; et avec bon nombre d’apprentis il pratique la sodomie lors de « fêtes ». Chose qui était puni à Florence à cette époque. Laurent de Médicis, seigneur de la cité, aurait fait sauter les accusations entachant un de ses artistes fétiches.

Leonard De Vinci est un être peint par l’auteur du livre comme étant un colosse : grand et musclé à la chevelure longue. Ce qui est vraiment marquant dans cette histoire, c’est de montrer le grand Léonard comme un obsédé sexuel. Un homme qui est aussi incapable de tenir un projet jusqu’au bout.

Il a pourtant travaillé dans les plus grandes cités de son époque, plébiscité par les hommes les plus puissants de son temps.

I. Biographie

A Florence, ce sont les Médicis qui le soutiennent. Mais malgré ses œuvres remarquables telles que l’annonciation (1475), ni la remarquable fête en 1481 sous la commande des Médicis, il ne fera pas parti des artistes envoyés au Vatican pour peindre la chapelle Sixtine. Laurent de Médicis ne voulant pas être représenté par un être de débauche. Alors vexé, il part pour Milan où Ludovic Sforza lui fait les yeux doux depuis des années. Il a alors trente ans. C’est dans la capitale Lombarde qu’il passera vingt ans de sa vie.

Spoiler: Montrer
Image
Annonciation


Leonardo y fera exploser son nom. Tant en bien qu’en mal. Alors qu’à Florence il avait du mal à peindre, enfin il s’applique dans son art. Tout du moins au début, on lui devra la splendide "Vierge aux rochers".

Spoiler: Montrer
Image
La vierge aux rochers (1483)


Mais bientôt il est rattrapé par sa fougue, c’est un créateur de fêtes. Il a l’art de créer des instruments, des automates … Il côtoie de nouveau la classe dirigeante. Comme un poisson dans l'eau, il se brûle les ailes. Il promet des choses aux seigneurs qu’il sera bien incapable de mener à terme. Son plus gros échec, c’est d’accomplir une sculpture d’un cheval en l’honneur du fondateur de la dynastie Sforza. Les technologies de l’époque ne lui auront permis que de finaliser une sculpture en argile. Pourtant ses travaux, ses croquis sur les équidés sont magnifiques.

Spoiler: Montrer
Image


Pendant ses années milanaises, la ville va subir de nombreux remous. La peste va chasser une année durant Leonardo de son domicile. Par la suite la cité sera prise par l'envahisseur français. L'état de guerre va faire baisser les commandes. Il suppliera le duc d'alors de lui trouver une commande. Elle parviendra dans l'année 1496, une fresque géante pour le couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie. C'est le type de travail qu'il aime le moins. Les fresques, et pourtant c'est ainsi qu'est née une de ses œuvres les plus fameuses: "La Cène".

Spoiler: Montrer
Image
La Cène (1496)


Et la guerre frappe encore aux portes de la Lombardie. Il choisit de partir, et s'en va à Venise. Là bas, il participera à l'élaboration des défenses de la cité marchande. Mais il est suspecté, on a peur qu'il trahisse la ville, du coup il retourne dans sa ville d'origine: Florence.

De 1502 à 1503 il s'en va à Rome se mettre au service de Caesare Borgia. Il se fait nommer "Capitaine et ingénieur général" de l'armée papale. Il rencontre également Nicolo Machiavelli espion de Florence au service des Borgia. Il participe activement à la campagne de Romagne en élaborant des machines et traçant des cartes.

Spoiler: Montrer
Image


Il revient de cette année au sud, épuisé, anéanti à Florence. En 1506 il peindra la Joconde. Parallèlement, il travaillera en commun avec Michel-Ange sur une fresque. Cette dernière ne fut jamais achevée et disparu. On retient que les deux hommes ne se supportaient pas.

Spoiler: Montrer
Image
La Joconde (1506)


Il retourne à Milan et son atelier en 1511, puis deux plus tard, il s'en va à Pavie où il apprendra des rudiments de la médecine. Son talent pour disséquer et ses croquis merveilleusement limpides font le bonheur de son instructeur. Pourtant, une fois de plus la peste le chasse d'une ville où il prend plaisir.

Spoiler: Montrer
Image


Suite au décès de son ami Botticcelli, il part à Rome au service du frère du pape. Mais il reçoit peu de commandes, Raphaël et Michel-Ange sont déjà dans la cité sainte, et il est relégué au second rang. Vieux et dépassé. Il se lance alors dans un projet d'assainissement des marais Pontins. Dans ces marais il tombe gravement malade. Il perd des dents, son corps le lâche. Des critiques viennent une nouvelle fois l'attaquer. En plus de disséquer des morts, il couche avec eux. Petit à petit il tombe au rebut, isolé.

Pourtant son salut vient. Les rois Français se sont succédés au cours de sa vie pour qu'il se mette à leur service. Lorsque François Premier lui demande de le rejoindre en France, il accepte. Et c'est tranquillement qu'en 1519, à l'âge de 67 ans qu'il s'éteindra à Amboise.

II. L’Homme

Si dans la première partie, j'ai voulu montrer le parcours de Leonard De Vinci, c'est pour mieux souligner l'homme qu'il était.
Amant de Botticelli et de Filippino Lippi, ces deux florentins vont rester ses amis même quand Leonardo s'en ira à Milan. Ces trois hommes vont se servir d'émulateur pour progresser dans leur art. Mais De Vinci a eu également des amis plus proches, qui l'ont suivi lors de ses voyages depuis la Florence de leur jeunesse. Atalante et Zoroastre. Artistes, acrobates, tout au long de leur vie ils vont se soutenir.
Il est de notoriété public que l'homme sujet de ce topic était homosexuel. Dans le livre de Sophie Chauveau, il est représenté comme un vrai pervers sexuel. Ayant besoin d'avoir de nombreuses relations sexuelles pour pouvoir se stimuler intellectuellement. C'est sous cet angle là que le livre va aborder le maître. Et c'est bien entendu dérangeant. C'est perturbant de voir que cet homme tant en avance sur son temps, tant à la découverte du monde puisse être également quelqu'un au désir bestial.
La rencontre d'un jeune garçon de 10ans va pourtant changer sa vie. Salaï, qui deviendra amant et apprenti de Leonardo est un un point d'ancrage dans la vie de l'artiste. Salaï est présenté comme fondamentalement méchant et intéressé restera pourtant son favori. Salaï le quitta pourtant lors de la grave maladie des marais laissant un Léonard brisé.

Spoiler: Montrer
Image


Il transparait dans le roman, que les hommes et le sexe ne sont pas le seul moteur de Léonard. Il souffrait de la relation avec ses parents. Issus d'une relation hors mariage, le père était notaire à Florence, la mère une simple paysanne. Toute sa vie, il en voulu à ce père qui l'avait abandonné, et il le méprisa pour être un homme d'argent, sans créativité et qui le méprisait pour être artiste, gay et gaucher. De l'autre côté, sa mère, la paysanne aux ambitions limitées dont il ne pouvait s'autoriser à aimer pour la médiocrité qu'elle représentait.

Il fut élevé par son grand père et son oncle paternel. De ce dernier il apprit à chevaucher et à avoir un comportement de vie sain. Il était végétarien entre autre. Pourtant il se refusait à regarder d'où il venait, il désirait par dessus tout avoir sa place au soleil.

III. Mon avis sur le livre

J'ai particulièrement aimé ce livre. Il est très dense sur ses plus de 500 pages. La vie de Léonard De Vinci y est décrite à partir de faits avérés, les parties romancées et les dialogues restent ainsi plausibles. J'y ai découvert un Vinci obsédé, qui promet des choses qu'il ne peut parvenir à accomplir. Il n'arrive pas à finir ce qu'il commence. J'ai surtout appris qu'il était un organisateur de fêtes, un véritable chef d'orchestre pour les réceptions.
J'ai lu les critiques sur internet à propos de ce livre. Les trois quarts sont négatives. J'ai le sentiment que pour ces personnes la déception vient du fait qu'on apprend rien sur sa manière de peindre, comment il peignait, ce qu'il cachait dans sa peinture. Pour les critiques positives, ce sont des observations que je partage. La découverte d'un homme, et non pas d'un demi-dieu comme souvent on se l'imagine.
Je conseille donc à toutes les personnes intéressées par l'homme et non par les œuvres de Léonardo Da Vinci, de lire ce livre.

Spoiler: Montrer
Image

_________________
Image
Nous sommes de l'étoffe dont sont tissés les vents - Alain Damasio


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com