Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 126 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Ven 1 Avr 2011 20:16 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Ce sujet, plutôt que ressortir ceux qu’on avait pu ouvrir autour de quelques polémiques ponctuelles entre éditeurs et scantraders. Ce sujet pour discuter du regard que chacun pose sur sa propre pratique de lecture en ligne, sur ce qui le pousse à passer par ce biais, à lui préférer la version éditée en France, à redoubler ou non la première par des achats en volumes français. Ce sujet pour voir si cette pratique est une nouvelle forme de lecture qui remplace les anciens supports, si elle répond simplement à l’urgence d’avoir les chapitres à temps, si elle ne répond qu’à la dimension financière, ou à la facilité de consommation des biens culturels qu’on observe aussi pour la musique, les films, les séries ou les livres dans une moindre mesure.

Ouf ! Je vous ai balancé là plein de pistes, histoire de favoriser la multiplicité des approches. J’espère ne pas intimider tout le monde par la diversité des perspectives proposées ! Et pour contextualiser l’ouverture de ce sujet, et préciser le pourquoi du comment, il est bon de préciser les derniers développements me concernant autour du sujet.

J’ai proposé une communication sur le scantrad pour un séminaire de recherche dans une filière portant sur les métiers du Livre. Une publication a été proposée sous forme d’article dans un recueil autour du séminaire. Dans le même temps, ayant eu vent de la communication, on m’a proposé de participer à une table ronde au Salon du Livre il y a deux semaines (on nous a fait signer une autorisation pour une publication du podcast, mais pour le moment, pas de traces…). Une autre table ronde sur le manga numérique, au Japon et en France, avait précédé la mienne, dans un ensemble sur le manga.

Outre la présentation que j’ai faite du phénomène numérique, un autre intervenant venait contextualiser le scantrad antérieur (papier), et apporter son expertise à la fois sur le Japon et la bd en général à l’ère numérique. Deux éditeurs venaient eux donner leur point de vue plutôt hostile au scantrad. Difficile de résumer la discussion, les tensions naturelles qui se sont manifestées, mais ce qui est ressorti c’est que l’offre numérique légale était attendue par les éditeurs français, mais bloquaient côté Japon. Et dans ce cadre, il ne leur restait que des positions fermes à tenir, ou des tentatives annexes.

Pour info, la plateforme d’achat en ligne de Square Enix, lancée décembre dernier, est un bide : une douzaine de volumes vendus pour l’Amérique du Nord et l’Europe. Côté Japon, certains auteurs laissent leurs œuvres accessibles en ligne (Ken Akamatsu notamment), selon certaines modalités qui varient en fonction des individus. Surtout, les contrats entre éditeurs et auteurs seraient à renégocier, et les auteurs se diraient (conditionnel, car parole off d’un éditeur avec lequel j’ai parlé après) qu’il y aurait moyen pour que eux gagnent directement plus de subsides en contrôlant la diffusion.

Reste que le problème est entier, et que même si le scantrad reprenait une marche plus « normale » (pas les chapitres en ligne, traduits, avant même la sortie japonaise en combini et autre), l’offre n’existe toujours pas, et on ne sait pas quel modèle pourrait convenir, rentrer dans ses frais. Quel type d’offre souhaiteriez-vous ? Achat au chapitre ? au volume ? abonnement ?

Voilà : j’espère que certains d’entre vous voudront bien décrire leur pratique et leur attente concernant leur consommation de manga en ligne (ou que papier, refusant le scantrad). Un éditeur m’a demandé après coup si je voulais le contacter pour discuter plus en détail du travail que j’avais fourni sur le sujet, mais de mon côté, mon opinion est nécessairement subjective, et marquée d’un point de vue générationnel (je ne suis pas représentatif des consommateurs actuels de scantrad, devant ici même faire partie des plus vieux en termes d’âge (euphémisme…)).

Merci d’avance à tous ceux qui voudront bien donner leur sentiment, décrire et commenter leurs habitudes !!


EDIT: je vais agrémenter le sujet de sondages successifs, histoire de voir ce que ça donne à l'échelle du forum.

On commence par un premier sondage: Combien de séries suivez-vous régulièrement en scantrad?

_________________
ImageImage


Dernière édition par seleniel le Jeu 22 Déc 2011 19:12, édité 14 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Ven 1 Avr 2011 21:32 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Oct 2006
Messages: 1340
Je vais partir de mon bureau dans une demi-heure et n'ayant rien a faire, je vais repondre succinctement a ce topic interessant.

Je suppose que me concernant, il serait tres malhonnete d'affirmer que la dimension financiere n'a strictement aucun role a jouer dans ma consommation de scantrad. Les manga, mais ce n'est pas une tare qui leur est propre, coutent tres cher mine de rien, surtout lorsqu'il est question de series entieres. Comme les depenses s'accumulent vite des lors que l'on possede un esprit curieux et assoiffe de decouvertes, on a tendance a se tourner instinctivement vers des solutions de facilite. Je ne deroge pas a cette regle.

Maintenant, je ne pense pas detruire l'economie du manga pour autant. Je possede une collection plutot consequente et suis pret a acheter du moment que la serie vaille le coup, que je connaisse deja ou non. L'exemple le plus parfait serait peut-etre One Piece meme si l'evoquer c'est un peu tricher.

Ma facon de voir les choses est la suivante : au contraire des avis sceptiques, je crois assez fermement au pouvoir economique du scantrad. D'abord, les consommateurs de scantrad sont vraisemblablement des fans de manga, c'est-a-dire des demandeurs et des acheteurs potentiels, quel que soit leur age. A partir de la, il n'est pas completement impensable de dire que le scantrad peut servir a populariser et promouvoir les manga ne serait-ce que par le biais du bouche a oreille ou simplement parce que la decouverte d'oeuvres variees aura d'autant plus affirme la passion du consommateur. De fait, meme si les amateurs de la lecture en ligne ne vont pas necessairement et systematiquement acheter les manga qu'ils devorent, pour moi, leur potentiel economique sera tot ou tard libere dans ce sens ou, tot ou tard, ils vont injecter de l'argent dans ce commerce.

Ce n'est peut-etre pas tres clair ecrit comme ca, alors pour expliciter un minimum, je vais prendre un exemple concret. Il n'y a pas si longtemps, j'ai fait decouvrir Bakuman a un ami via le scantrad. Ayant tout de suite accroche, et ayant lu tous les chapitres disponibles, il a fait une recherche sur ses auteurs et sur leurs precedents travaux. Resultat : il a achete tout Death Note. Ce ne serait sans doute pas etonnant qu'il n'achete pour ainsi dire jamais Bakuman mais le fait est que sans ce dernier, il n'aurait pas non plus achete Death Note. Que doit-on en conclure pour un pareil cas ? Ai-je detruit l'economie du manga en faisant l'apologie du scantrad a un ami ou l'ai-je - indirectement - nourrie ? J'ai tendance a pencher pour la deuxieme solution, surtout que j'en ai moi-meme fait l'experience a de multiples reprises. J'imagine que si le scantrad ne favorise pas une croissance directe du commerce fait autour du manga, d'un point de vue plus general, par une sorte de transfert dans les intentions d'achat, ca doit s'equilibrer. Objectivement, on parle quand meme bien plus de manga aujourd'hui que par le passe.

De meme, parce que je suis immediatement dans cette situation, le scantrad est un tres bon moyen pour continuer a lire des manga quand ceux-ci ne sont pas toujours a portee. Vivant depuis presqu'un an aux Etats-Unis, je m'accroche au scantrad pour mes decouvertes pour deux raisons : premierement, c'est un pays ou ce genre n'est pas super prise, et il est du coup souvent difficile de mettre la main sur ce qui nous interesse ; et deuxiemement, je n'ai franchement pas envie de me trimballer trois tonnes de papier au moment ou je devrai demenager pour rentrer en France.

Bon, faut que je me sauve. Je completerai eventuellement plus tard. La, c'etait une redaction rapide en mode pilotage automatique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Sam 2 Avr 2011 00:26 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
Pour ma courte expérience dans ce domaine, qui doit dater de la période de mon inscription sur la Volonté, j'ai découvert l'existence du scantrad par simple curiosité et sur une poignée de titres. Curiosité d'apprendre de nouvelles infos sur des séries que j'achetais déjà en volumes reliés. Me voilà donc entrer timidement dans ce monde, ne lisant au début que quelques petits passages de chapitres en me laissant de gros blancs dans l'histoire séparant la VO de la VF, j'en suis venu rapidement à séparer mes lectures en deux catégories. Une première constituée de mangas pouvant se lire très rapidement, sans trop de dialogues ou de complexités, car lire sur un écran m'est extrêmement pénible (One Piece, Naruto, Bleach, Reborn, Gantz et Hunter x Hunter). Une seconde regroupant des titres aux synopsis accrocheurs, en ne lisant que quelques uns des premiers épisodes pour me faire une idée de mes potentiels prochains achats (Liar Game, Shi Ki, Psyren, Judge,…).
Aujourd'hui, un peu plus d'un an après m'y être embarqué, j'avoue éprouver de moins en moins d'intérêt face à cette nouvelle façon de lire, si bien que mes lectures les plus régulières se sont vues réduites les unes après les autres jusqu'à ne plus suivre que du Bleach à un rythme hebdomadaire (et très certainement du HxH lorsque ça reprendra). Un changement qui s'est surtout fait suite à un constat gênant, le fait d'éprouver moins d'envie à chaque nouvelle sortie de tome.

Je retire quand même beaucoup de points positifs à la lecture en ligne qui parleront forcément à un très large public :
- L'attractivité financière, évidemment. Comment un jeune étudiant pourrait-il répondre aux tarifs en vigueur sur le livre, en n'oubliant pas de compter les augmentations de prix abusives par la quasi-totalité des éditeurs ? Surtout lorsque ces mêmes augmentations ne vont toucher que les collections leur étant adressées… C'est fou.
- Le côté pratique. De ne pas avoir à se trimballer quantité de papier encombrant pour pouvoir lire par exemple en déplacement. J'y connais rien en matière des super téléphones multi fonctions ou autres ipod, mais j'imagine qu'il est possible d'accéder à Internet et de lire un peu ce que l'on veut, où l'on veut avec ces engins (?).
- La facilité proposée quant au fait de découvrir de nouvelles choses encore non disponibles en français. Le point qui me parle, ou parlait, le plus.
- Et enfin, autre point très important, la possibilité de dégoter une œuvre en arrêt de commercialisation (en VF) et devenue une pièce presque introuvable et hors de prix.

EnOd a écrit:
Ma facon de voir les choses est la suivante : au contraire des avis sceptiques, je crois assez fermement au pouvoir economique du scantrad. D'abord, les consommateurs de scantrad sont vraisemblablement des fans de manga, c'est-a-dire des demandeurs et des acheteurs potentiels, quel que soit leur age. A partir de la, il n'est pas completement impensable de dire que le scantrad peut servir a populariser et promouvoir les manga ne serait-ce que par le biais du bouche a oreille ou simplement parce que la decouverte d'oeuvres variees aura d'autant plus affirme la passion du consommateur. De fait, meme si les amateurs de la lecture en ligne ne vont pas necessairement et systematiquement acheter les manga qu'ils devorent, pour moi, leur potentiel economique sera tot ou tard libere dans ce sens ou, tot ou tard, ils vont injecter de l'argent dans ce commerce.


Je suis d'accord pour dire qu'effectivement, le Scantrad a un effet évident sur la grande "mode manga". Même si certains points que tu énonces me semblent plus discutables, mais j'entrerai là un peu dans du hors sujet, je pense.
Encore une fois, je ne connais pas grand chose sur la manière dont s'est construit et développé le monde de la lecture en ligne mais je pense bien connaître le milieu des librairies spécialisées en bande dessinées, et plus particulièrement celles des mangas depuis une bonne dizaine d'années. Et pour moi, d'un point de vue acheteur, il est indéniable que le lien entre l'explosion de popularité du Scantrad et la profusion de nouveaux visiteurs/clients dans ces boutiques est évident. Je suis convaincu que la lecture en ligne est un service à la vente. D'autre part, critiquer cette tendance en se plaignant d'une baisse des chiffres de vente me rend assez dubitatif lorsqu'on voit qu'au moins un nouvel éditeur entre par an sur le marché et la diversité incroyable des oeuvres qui nous sont proposées chaque mois. Je vois dans ces critiques beaucoup de mauvaise foi de la part des éditeurs qui devraient peut-être se remettre eux-mêmes en question, et on en revient, entre autre, à la hausse des prix abusive qui à mon avis reste leur frein principal. Ah, qu'il est loin le temps où je me payais mes Fly et mes Flame of Recca à 4,75 euros...

Malgré tous les bons côtés que je peux trouver au Scantrad, dans le fond, la petite flamme orangée qui brûle dans mon cœur de collectionneur Larfleezien, me dit de prendre garde. Je crois qu'il est évident que les éditeurs japonais se tourneront un jour ou l'autre vers un moyen de commercialiser cette idée de lecture en ligne, comme ce qui se fait aux Etats-Unis. Cette intention même de rechercher de nouvelles manières de diffusion par le biais d'Internet, je vais élargir un peu la question d'origine, que ce soit la lecture en ligne pour les romans, le scantrad pour le manga ou les comics digitaux pour les comics, le tout associé à une évolution constante des outils multimédias et leur propagation au sein de toutes les classes sociales et chez des enfants de plus en plus jeunes, me fait me poser une question inquiétante : quel avenir pour nos bibliothèques ?
Je vais peut-être utiliser des propos qui paraîtront extrêmes et exagérés, bien que je les pense sincèrement, mais le livre, quel qu'il soit et tel que nous le connaissons aujourd'hui, n'est-il pas menacé dans les décennies à venir par tous les avantages offerts grâce à ce nouveau type de lecture ? Que ce soit pour le lecteur ou l'éditeur, ne serait-ce qu'avec la suppression des coûts de distribution.
On n'est certes pas à un stade si avancé du commerce de mots et d'images via le web mais je pense qu'on s'en approche de plus en plus chaque jour et que cette manière de lire s'inscrit de plus en plus dans l'esprit collectif, surtout des plus jeunes qui deviendront inévitablement et bien vite la cible privilégiée d'un tel commerce.

Tout ça pour dire que pour un amateur de papier, le scantrad c'est l'Adversaire !!!

Voilà, j'ai peut-être débordé et j'en suis désolé si je ne suis pas aller dans le sens attendu. Mais bon, quand j'entends les termes scantrad ou lecture en ligne, bien que je reconnaisse sans souci les nombreux avantages qu'ils apportent, je les associe immédiatement avec toutes ces idées très noires et touchant un sujet qui me passionne. Et c'est avec beaucoup d'inquiétudes et un regard très pessimiste que j'attends de voir où en sera l'équilibre mangas papier/mangas numérique d'ici dix ou quinze ans…

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Sam 2 Avr 2011 12:02 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
Pour ma part, mon utilisation du scantrad est extrêmement limité. Et tout comme cielo, c'est en grande partie dû à manque de confort de lecture. Lire un chapitre de temps en temps, ca va, s'enchaîner tome sur tome, beaucoup moins. Et c'est pour ca que je me limite aux "grandes séries", One Piece evidemment, mais aussi Naruto, ou Hunter X Hunter. Séries que j'achète à leurs sorties en France d'ailleurs. Un temps, j'ai suivi Fairy Tail, mais là j'ai arrêté plus par manque d'intérêt pour la série... Et je suivais Bakuman aussi, mais quand j'ai vu qu'il sortait en France, je me suis arrêté car je savais qu'à un moment ou un autre, j'acheterais les volumes reliés. Et je pense qu'on est tous d'accord pour dire que découvrir une série volume par volume est quand même bien plus jouissif que chapitre par chapitre...

Mais après, il est clair que le scantrad est pour moi un outil très utile au developpement du manga. Et je prends mon exemple personnel, quand je vois des séries en scan qui font le "buzz". Je me renseigne un peu de dessus (même sans lire les premiers chapitres) et après il y a de grande chance pour que je la prenne.

Donc il est vrai que pour moi, il n'existe pas de séries que je suis uniquement en scan. Et j'ai quand même tenté de suivre d'autres séries type Psyren ou Toriko, mais j'arrive vraiment pas... Et sachant qu'elles sortiront un jour ou l'autre en France (juillet 2011 pour les 2 premiers tomes de Psyren) je préfère vraiment les découvrir en volumes reliés.

La dimension financière est donc bien moindre pour moi, vu que je préfère payer mais vraiment profiter à fond du manga en volume et surtout à un bon confort de lecture. Mais après, je ne reste pas fermé au scantrad, si les supports évoluent et permettent un réel confort de lecture numérique, pourquoi pas me laisser tenter. Même si je sais qu'au final, j'irais les acheter dans le magasin du coin.

Mais après, je ne peux pas m'empêcher d'être assez pessimiste comme cielo. Car maintenant, les très jeunes sont éduqués aux scans, à la limite s'ils savent qu'il y a une publication française... Alors que les vieux de la vieille continuent aux volumes reliés. Mais dans 15-20 ans, quand toutes les générations auront été habitués aux scantrad... Bonjour le marché du manga papier. D'ailleurs je dis manga et non livres(romans, etc...), car je pense qu'on peut distinguer les deux quand même. Je vais ptet dériver un peu du sujet, mais concernant le marché du livre papier, je suis beaucoup moins pessimiste. J'ai pas forcément d'argument tangibles mais disons que sur mon ressenti, je vois mal dans 20 ans la moitié de population lire des livres en ligne...

Bref, pour moi le scantrad est très accessoire, pour ma part, il me permet de surtout savoir ceux que valent les séries que j'acheterais plus tard. Exceptions faites donc de One Piece, Naruto et HxH...

C'est tout pour le moment !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Sam 2 Avr 2011 12:44 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Merci pout ces réponses déjà! Que les défenseurs du scantrad (je sais qu'ils sont là!) n'hésitent pas non plus à donner leur point de vue.

Je rebondis sur un point: celui du confort de lecture papier par rapport au support numérique. Parce que moi, ben c'est l'inverse: depuis que j'ai découvert le scantrad, et le fait de pouvoir me plonger dans le détail des planches via l'écran d'ordinateur, je ne cesse de pester contre les tomes reliés qui souvent rognent les bords des planches, et, par définition, massacrent les doubles-pages. Ca me frappe surtout pour un auteur comme Araki par exemple, et globalement, le format manga, petit et épais, convient pour des oeuvres narratives fortes, mais me semble desservir des oeuvres plus graphiques. Et d'ailleurs, ces soucis, on ne les retrouve pas dans les bd franco-belge et les comics, grands formats cartonnés. C'est une des raisons pour lesquelles j'ai autant apprécié récemment la réédition de saint seiya dans un format que j'ai trouvé plus "confortable".


EDIT:
Je lance un premier sondage sur la "consommation" quantitative de séries en scantrad. J'essayerais d'en proposer toute une série, en fonction de ce qui me vient ou de ce qui ressort de la discussion.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Sam 2 Avr 2011 13:08 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2010
Messages: 865
Localisation: Rhapsody Man
Il est clair que le scantrad est en évolution permanente et attire de plus en plus.
Personellement, la scantrad est un atout au niveau de la traduction. Je lis d'abord les chapitres en anglais, chose que je ne ferais jamais avec les tomes reliés, et je me concentre après sur la française au nivau des détails. Rien que par ce fait, la scantrad joue pour moi un certain entraînement au niveau de mon exercice linguistique et au niveau vocabulaire.
Et en effet, au niveau qualité des pages, on ne passe pas par le stade de l'impression qui bousille une partie des planches au niveau encrage, le cadrage est beaucoup plus agréable et les trames (ou les gris, comme vous préférez) sont d'une clarté épatante. Sur l'aspect visuel, la scantrad l'emporte haut la main.
Mais revenons au niveau pratqiue.

Parce que au niveau de la pagination, les tomes reliés ont un net avantage. Les intrigues qui jouent sur le passage aux pages suivantes sont nettement plus ressenties sur ces tomes et la suite des chapitres fait davantage plonger le lecteur dans l'univers de l'auteur que les scantrad, que je survolent parfois.
Et c'est ici que se joue le tout pour moi. Car ce qui compte, c'est que l'auteur puisse tenir le lecteur en haleine et puisse le garder dans son univers au long terme. C'est ce que je ressens avec un tome en main, mais pas avec la lecture des scans.
Pouvoir lire des chapitres succesivemnt avantage nettement la concentratrion sur l'oeuvre en général. Quand à la scantrad, lire chapitre par chapitre oblige un certain effort sur cette concentration.

Pour la disparition des oeuvres manuscrites, je n'y crois pas trop. Le jour où les classiques de la littérature seront lus sur l'écran, je trouve que la littérature sera tombée bien bas. On ne peut empêcher le plaisir d'avoir un livre ou un manga entre les mains et entierement plonger dans une atmosphère à part entière. Quand on ouvre ce livre, le soir, c'est comme l'univers que tu avait quitté la soirée d'avant qui revient avec toi. Ce sentiment d'appartenance serait clairement remis en cause avec l'apparition de la scantrad pour tous type de littérature, et le plaisir serait moindre en lisant les oeuvres.
Pour les mangas, je ne lis que les scantrad de One Piece et Fairy Tail. À vrai dire, ils servent plus à contenir mon impatience qu'autre chose. Car 3 mois entre chaque tome, c'est une période assez conséquente.

En bref, je ne nie pas le fait que je lise les chapitres de chaque semaine avec un grand plaisir, mais ce plaisir n'est que plus intense avec un tome relié entre les mains.

_________________
Image
XIII

~ Secrétaire Ultra du Club Ps ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Sam 2 Avr 2011 13:14 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2491
Localisation: Nulle part ailleurs
Comme pour toutes choses, les scantrads sont des armes à doubles tranchants, et l’inconvénient majeur craint par les éditeurs reste celui du freinage des ventes du support papiers.

Personnellement j’aborde la question de manière très claire, je lis les scantrads d’un manga qui attire mon attention et si ça me plait je me lance dans le format papier, et je pense que c’est bénef pour l’éditeur, car mieux vaut un potentiel acheteur que pas d’acheteur du tout.

Si je peux t’apporter seleniel une vision on va dire internationale de la chose, sache que le scantrad est quelque chose qui a boosté comme rien auparavant l’industrie du manga dans des pays comme l’Algérie. D’ailleurs c’est grâce au scantrad qu’une communauté de fans de mangas a commencé réellement à voir le jour et qui a même donné lieu à une conférence annuelle sur l’univers de la BD en général où l’on peut y voir aussi bien des œuvres personnelles que du cosplay et œuvres de fans, et durant ces festivités on compte un grand nombre d’éditeurs et d’importateurs qui en profitent pour présenter des nouveautés et pour se faire connaitre du marché, mais on compte également un grand nombre de visiteurs qui y achètent en gros des séries... après les avoir connu via les scantrads et je peux te dire que ces dernières y sont vraiment pour quelque chose. Je pense aussi que ce débat pourrait rejoindre d’une certaine manière celui de l’impact des fansubs d’animes, qui exercent aussi le même phénomène en faisant une publicité dans un marché non encore exploité.

D’ailleurs beaucoup de mangas de chez Glénat et Kana peuvent maintenant être trouvé dans pas mal de libraires spécialisées ou non, et cela suite à ce phénomène, donc merci internet et le scantrad d’avoir ouvert un marché aussi important et il est très demandeur (fais passer le message à cet éditeur ça lui fera plaisir ^^).

On peut même voir l’émergence de magazine à la shonnen jump où on a des manga-ka amateurs qui s’essaient à ce style, et ils en ont du talent et surtout de la passion.

Je pense que le rapport scantrad/support papier n’est pas aussi grave pour cette industrie que celui du MP3/CD pour l’industrie de la musique, où le MP3 est franchement plus pratique, car dans le sujet que nous abordons, le support papier reste nettement plus avantageux que le support électronique qui est de loin plus contraignant, en plus le fan de mangas est en général en « collectionneur » qui aime « posséder » une œuvre et non pas que virtuellement, surtout surtout si on parle d’une histoire fleuve qui demande un investissement de soi.

Le média papier a quand même une place unique, et on a bien vu que même si les livres électroniques (et journaux électroniques) étaient présents depuis bien des années, cela n’a pas empêché pour autant les livres de perdurer et même de confirmer leur importance en tant que média.

Je ne sais pas maintenant si on doit pousser la discussion comme l’orienterait la fin du message de cielo vers un débat sur le rapport du lecteur avec le « papier », où le livre reste un ami avec lequel on passe du temps à apprendre et à découvrir au calme, ou est-ce maintenant une vision vieillotte de voir les choses et que l’électronique supplantera tôt ou tard le format papier ?

Enfin, sur l’impact des scantrads, je dirais qu’il est plus positif que négatif si je devais me positionner une fois pour toute.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Sam 2 Avr 2011 13:26 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2009
Messages: 1870
Localisation: Insanity
* Entre dix et quinze *

Ouep c'est moi le premier. Alors moi je viens défendre le scantrad et le support papier comme ça pas de jaloux, pour commencer scantrad, je suis sur plusieurs mangas en ce moment et je dois dire que cela ne me gêne pas. Le scantrad pour moi est nécessaire pour suivre les manga comme One Piece, Naruto, Bleach... Pour One Piece, je n'ai pas tout lu sur le net, j'ai découvert en livre dans mon lycée actuel et je me suis procuré les livres sortis en France. Certes, à partir d'un certain moment j'ai commencé les scans de One Piece et c'est à partir de là. Un autre manga également du nom d'Otogi Matsuri, j'ai seulement attendus patiemment la sortie en France, je n'ai pas voulu pourquivre sur le net. Mais maintenant, il y a eu du changement car les mangas comme Naruto et Bleach, avant de m'en procurer, j'ai utilisé le scantrad car avant de lire ces deux mangas, déjà j'avais un point de vue totalement négatif sur Naruto (" C'est nul " ou encore " ça ne m'intéressera jamais ") puis plus tard, j'ai débuté le scantrad, et faut dire ça m'a assez plu et puis après les achats. Alors pour le scantrad, quand je téléchargeais par tome, je voulais tout, la couverture, la page avec les noms des personnages principaux (Cela dépend du manga), puis la page avec la liste des chapitres. Oui, j'étais exigeant et je le suis encore, même si en téléchargeant je n'avais pas la couverture, j'allais chercher sur le net pour voir à quoi ressemblait la couverture, bon c'est plus un brin de curiosité je l'avoue mais quand même. Puis parfois, j'ai eu droit à des pages avec des mots en couleurs, une couleur noire un peu trop sombre, puis le texte sur certains mangas s'était avéré illisible, il fallait zoomer, c'était pas terrible quoi... Alors oui, avant de me procurer les tomes ou pas s'ils ne sont pas encore sortis en France voire du tout, j'ai déjà lu entièrement des mangas en ligne comme Eyeshield 21 ou encore Dragon Head (Lecture très récente, merci CK ^^).

Certes le scantrad est utile pour lire 2 fois plus de mangas, pour découvrir le manga avant de se le procurer (au cas ou si une déception se fait ressentir), du moins c'est la manière dont je procède moi. Augmenter sa culture au niveau mangas, c'est pas rien non plus, mais comme je l'avais énoncé, il a quelques inconvénients et les avantages du support papier interviennent juste après.

Le support papier, c'est vraiment pour la qualité, de bien voir la couverture, personnages, textes, images... C'est le plus gros avantage, puis après on peut le relire autant de fois qu'on veut, s'amuser à chercher des détails, des choses fun comme Pandaman dans One Piece après je ne sais pas s'il y a d'autres choses dans le même genre dans les autres mangas, je n'en sais pas plus. Puis ça sert à avoir une gigantesque collection aussi, et ça me plaît je dois dire. Ensuite un inconvénient qui intervient aussi pour le support papier, c'est très simple, l'argent. Alors pour ma part, ce n'est pas une chose que j'ai facilement, je suis encore au lycée, je bosse seulement pendant les vacances scolaires, et puis là je passe le code. Ce facteur qu'est l'argent peut poser souci à certain, et l'avantage du scantrad est présent pour lire les mangas qu'on ne peux acheter pour l'instant, sauf si on est patient, voire très.

J'ajouterais d'autres arguments plus tard, j'ai un match de foot hyper important.

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Sam 2 Avr 2011 15:29 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Mar 2005
Messages: 88
Je suis moi aussi un défenseur du scantrad, alors que j'ai débuté les mangas au format papier à une époque ou le scantrad n'était encore qu'à ses débuts.

Comme beaucoup, je suis de la génération club Dorothée, à l'époque je ne connaissais les mangas que par les animés diffusés sur TF1, le seul que je lisais était le classique Dragon Ball dans le petit rayon manga du Auchan. Ce n'est que bien plus tard que j'ai commencé à acheter mes premiers tomes de Fly et des Chevaliers du Zodiaque qui étaient bien sur des séries du club Dorothée.
A cette époque, je pensais que les animés transposaient exactement le contenu des originaux (sans les hors séries), donc je n'achetais des mangas que pour "voir" l'original.

Je suis rentré dans le monde du scantrad au travers de One Piece, (que j'avais au préalable découvert grâce à l'animé) et c'est à ce moment que j'ai compris qu'il n'y avait rien de mieux que la version originale.

Pour moi, le scantrad présente plusieurs avantages :

- Découvrir la version originale d'une œuvre, vous me direz qu'on peut facilement aller voir en magasin, mais tout le monde n'a pas forcement une boutique à mangas à coté de chez soi. Comme Yosuke, c'est de cette façon que j'ai pu passer la barrière "Naruto c'est nul' et être surpris par la qualité de la série.

- Simplement découvrir de nouvelles séries souvent peu connus voir inexistantes en France, j'ai pu découvrir quelques belles pépites grâce au scantrad.

- Être au même niveau de l'histoire que les japonnais/coréens, car à de rares exceptions je n'arriverais pas à attendre la sortie en France des tomes en sachant que l'histoire est bien plus avancée et disponible en scan sur internet. (Sans oublier le risque de spoil, je félicite d'ailleurs les personnes qui peuvent attendre la sortie française des tomes de leurs séries préférées).

- Comme Seleniel, je trouve les scans plus confortables à lire, car il m'est déjà arrivé de devoir aplatir un tome pour pouvoir voir et lire certaines cases au niveau des reliures.

- En dernier, les finances, ceux qui sont ou étaient comme moi des étudiants, comprendront qu'un étudiant n'a pas forcément les moyens de s'acheter régulièrement des tomes de plus en plus chers, le scantrad me permettait donc de lire une série et de reporter à plus tard son achat.


Au final le scantrad a beaucoup de points positifs, mais pas QUE des bons points. Pour certaines personnes le scantrad est quelque chose de "normal" et ils ne leur viendraient même pas à l'idée d'acheter une œuvre qu'ils aiment, ce que je trouve irrespectueux face au travail de l'auteur. Personnellement, je suis un gros lecteur de scan (entre 5 et 10 séries en même temps, voir plus) mais j'aime également posséder une œuvre que j'apprécie et ainsi grossir ma collection de mangas. Donc oui pour le scantrad, mais s'il devait disparaître ce ne serait pas la fin de ma passion pour les mangas.

_________________
Image
In the name of God, impure souls of the living dead shall be banished into eternal damnation, amen....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Sam 2 Avr 2011 18:03 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1115
* Plus de quinze *

Défenseur du scantrad n°3 présent. Le premier point positif du scantrad que je vois est l'argent. Je pense que tout le monde peut comprendre qu'un lycéen comme moi ne peut pas s'acheter énormément de séries surtout qu'il n'y a pas que les mangas dans la vie.

Le deuxième point c'est d'agrandir sa culture en mangas. Je ne connaitrais pas la fin de "Fly", Full Metal Alchemist ou Eyeshield 21 si je n'avais pas eu recours au scantrad. Et grâce aux GT qui m'ont donné envie de découvrir plus de mangas le scantrad est un moyen facile de lire plusieurs séries. De plus beaucoup de séries que je lis en scantrad sont des mangas qui ne sont pas encore sortis en France et qui pourtant sont excellents.

Le troisième point c'est de savoir si un manga vaut la peine d'être acheté. En lisant quelques chapitres on peut se faire une idée du manga et ainsi si on court l'acheter ou alors l'abandonner (ou le continuer en scantrad...).

Le quatrième point c'est d'être au même niveau que les japonais car rien n'empêche de suivre la lecture en ligne et d'acheter le volume dès qu'il sort comme je le fais pour One Piece.

Étant donné le peu de mangas que je peux me permettre d'acheter le scantrad est primordial, pourquoi se priver d'un moyen comme celui-là au moins juste pour voir si le manga est bon? Au final je trouve que le scantrad a plus de points positifs que négatif. Je ne trouve pas la lecture si inconfortable que cela même si je préfère la version papier, c'est quand même plus pratique. Et même si certains présagent un futur sans version papier je n'y crois pas tellement, seul l'avenir nous le dira de toute façon. Enfin c'est pas parce que je suis pas mal de séries en scantrad que je n'achète pas les tomes, seulement c'est pas la volonté qui manque mais les moyens... Alors quand les moyens sont pas là, le scantrad est là !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Dim 3 Avr 2011 19:01 
150 000 000 Berrys

Inscription: 29 Nov 2005
Messages: 1016
Localisation: Le cosmos est mon campement
Il y'a trois ans je lisait One Piece et Eyeshiel 21 en scan, depuis je n'ai plus lut un seul scan, mais continuais à acheter consciensieusement tout les tomes paraissant des series que je suis.
Nous en etions à la partie Thriller Bark, et il m'est devenus totalement impossible de comprendre ce qui se passait, d'une semaine a l'autre la configuration de l'île m'avais échappée, me rendant incomprehensible les positions des differents personnages.
Depuis j'ai cesser les scans et le constat est, pour moi, simple : vive le format papier!

Ne serait-ce que pour toute les sensations que ce format procure pendant la lecture (odeur du papier et de l'encre, toucher etc), ainsi que pour l'impression de lire quelque chose d'accomplie, une dizaine de page ne satisfaisant pas ma soif. Le format chapitre m'apparaissant comme un decoupage brutale et malvenus (pour les même raisons je ne peut lire un tome en plusieurs fois).
Bref je reconnait volontier tout les avantages pré-cités du scantrad, mais pour moi les inconvenients prime largement :
-ca brûle les yeux (comme les films en 3D si si... ).
-peut de page à lire, et une fausse impression de curiosité satisfaite.
-un decoupage qui force à se souvenir d'une fois sur l'autre ce qu'on à lut (il est plus simple de se remettre dans le bain sur un tome complet que sur un chapitre).
-l'absence d'attente, attendre un tome pendant trois mois ça le rend encore plus savoureux.
-l'absence de sensation physique (je répéte : odeur, toucher).
-l'impression de "mouchoir jetable" que ça donne.
-le spoil (une maladie recente qui gangréne les forums).
-la crainte que ce format prenne la place du format classique (même si jusqu'a present celà semble être une peur injustifier).

Par contre je ne pense pas qu'on puisse comparer la consommation de scantrad et celle de télechargement musical/cinématographique. La consommation d'un scan sur un ecran de telephone portable me paraissant hautement improbable (ou alors case par case ce qui serais encore moins agréable que page par page sur un ecran) entre autre chose, ça le rend peut transportable contrairement au format papier qui lui ce glisse partout. En plus (je me trompe peut-être en disant celà) il semble que posseder une bibliothéque dans une maison (un appartement) soit toujours quelque chose d'important, ce qui diminuerais eventuellement l'impact du scantrad vis à vis des volumes reliés.

Edit : lorsque je parle du spoil, ce n'est pas vis a vis de ceux qui lisent les scans, mais plutôt vis a vis de ceux qui ne les lisent pas et qui souffrent de l'incivilité des gens.


Dernière édition par Liloo le Lun 4 Avr 2011 11:55, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Lun 4 Avr 2011 06:29 
75 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Juin 2010
Messages: 689
La question du spoil est absolument hors de propos. Quand on lit les scans on ne se spoile pas, on lit le manga.
Affirmer le contraire serait malvenu, puisque lire un chapitre revient au même que de lire un tome, d'ailleurs c'est cet aspect que j'aime particulièrement : apercevoir le manga dans son essence comme il est aperçu par son public premier. Les petits japonnais ils font pas les difficiles et ils lisent chapitre par chapitre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Lun 4 Avr 2011 06:42 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2010
Messages: 865
Localisation: Rhapsody Man
Il y a une différence.
Les petits japonais comme tu dis lisent les chapitres sur un format papier. Et ils ont à leur disposition d'autres chapitres d'autres séries, ce qui tend à faire rester dans l'ambiance manga.
Il y a tout de même une nuance entre Jump et scantrad et il est évident qu'un Jump est plus agréable à lire. On ne lit pas exactement la même chose que les japonais, ne serait-ce qu'au niveau des gris et des dialogues totalement revisités avec les traductions.

Et on en revient au sujet premier du topic: format papier ou scantrad ?
Et bien il me semble évident que les petits japonais sont avantagés sur de nombreuses choses par rapport à nous, ce qui est tout à fait normal. Par conséquent, le format papier est à nouveau plus pratique et plus efficace que la scantraduction.

_________________
Image
XIII

~ Secrétaire Ultra du Club Ps ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Lun 4 Avr 2011 17:48 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2007
Messages: 491
Localisation: all blue
Hum, sujet très intéressant que voici.

Pour ma part je ne suis que peu de série en scan-trad, je dirais seulement les "grandes séries" que j'affectionne particulièrement et pour lesquelles je veux rester à la page (lol). Mon utilisation de ces scans trad ne nuie en rien à l'industrie du manga car dès que ces séries sortent en français je les achète, car je préfère moi aussi apprécier un manga sous forme papier. Parfois même quand j'ai vraiment apprécié certains tomes en VO (que j'ai découvert par les scans) je les achètes en Jap (enfin il n'y a que 2 séries pour lesquelles cela peut m'arriver).

Les scans trad m'ont permis d'accéder à des séries introuvables en France et de découvrir de nouvelles séries que je n'aurait pas découvert autrement. Je comprend le problème que cela pose à l'industrie du manga papier, surtout que certaines personnes doivent abuser du filon, en particulier les plus jeunes mieu rodés à la toile mais pour ma part, les scan-trad m'ont fait dépenser plus d'argent dans les mangas que je ne l'aurait fait sans.

_________________
TOUT est relatif !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Us et Usages du scantrad
MessagePosté: Mer 6 Avr 2011 14:24 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mar 2008
Messages: 811
Localisation: L'ile des sniper ! Où ? Dans ton coeur.
La Minna no Manga vient de recevoir une demande de suppression des scantrad sur leur site par la société VIZ Media Europe qui est l'agent exclusif de la Shueisha en Europe et détenteur de la société Kaze en France.

Voici leur message:

Madame, Monsieur,

VIZ Media Europe est l’agent exclusif de Shueisha (pour le compte de qui ce mail est également écrit) sur le territoire européen et représente à ce titre son catalogue de mangas. Par ailleurs, Kaze, filiale de VIZ Media Europe, est l’éditeur exclusif d’un certain nombre de titres manga, au travers de ses marques Asuka et Kaze Manga. Toutes les śuvres mangas, ainsi que leurs personnages, intrigues, histoires, sont protégés par les lois françaises et des autres pays sur le droit d’auteur et les marques.

Il a été porté à notre attention que http://www.minnanomanga.org, site que vous administrez, propose gratuitement et sans autorisation des scans d’un certain nombre de mangas, dont les droits d’exploitation sont gérés par VIZ Media Europe (soit par l’intermédiaire de Shueisha, soit par l’intermédiaire de Kaze). Les titres concernés sont précisés en fin de ce mail.

Une telle exploitation est effectuée en violation des droits de VIZ Media Europe, Shueisha et Kaze ainsi que des auteurs des séries concernées, et peut créer de la confusion étant donné que les utilisateurs desdits scans peuvent croire à tort que votre exploitation a fait l’objet d’une licence et est autorisée. De plus, nous nous devons de vous rappeler que la mise à disposition sans droit de contenu protégé est non seulement illégale et passible de poursuites, mais elle porte également atteinte à la créativité et à la diversité des contenus disponibles.

Nous sommes donc dans l’obligation de vous demander de retirer dans les 7 jours tous les fichiers en rapport avec les titres listés en fin de ce mail de toutes les plateformes où ils se trouvent, et de nous communiquer au plus vite toutes les actions entreprises à cet égard, et de vous abstenir de reproposer de façon illégale ces fichiers ou de futurs fichiers des titres ci-dessous sur toute plateforme. Si vous n’étiez pas prêt à coopérer avec nous aujourd’hui, nous nous verrions dans l’obligation de faire appel à tout moyen juridique à notre disposition, notamment contacter votre hébergeur pour vous y obliger, en vous rappelant qu’une action en justice pourrait aboutir à des amendes très élevées.

Dans l’attente d’une réponse rapide de votre part, recevez, Madame, Monsieur, nos salutations les meilleures.

Liste des titres concernés :

GUNMM : http://www.minnanomanga.org/lecture_en_ligne/Gunnm/
BASTARD : http://www.minnanomanga.org/lecture_en_ligne/Bastard
DOGS : http://www.minnanomanga.org/lecture_en_ligne/Dogs/
TENJHO TENGE : http://www.minnanomanga.org/lecture_en_ ... njo_Tenge/
BIOMEGA : http://www.minnanomanga.org/lecture_en_ligne/Biomega/
BLUE LAGOON : http://www.minnanomanga.org/lecture_en_ ... ck_Lagoon/

VIZ MEDIA EUROPE
Legal Department


Voici la réponde de la MNM:

Nous vous souhaitons une longue, pénible, ennuyeuse et coûteuse stupide guéguerre contre le scantrad.

Amicalement

La M&M's team

PS: Faîtes des efforts s'il vous plaît quand vous écrivez le nom de vos propres licences.
C'est Black Lagoon et non Blue Lagoon.
C'est Bastard!!! et non Bastard
C'est Dogs : Bullets and carnage et non Dogs
Enfin en ce qui concerne Gunnm Last Order (et non Gunnm), vous avez perdu l'auteur il y a quelques mois de cela. Et donc la licence qui va avec.
Même si vous gardez les droits pour les 100 premiers chapitres, on s'en fout on continuera à partir du 101.


Voilà encore une bataille de droits et de principes. En tout cas la MNM n'hésite pas à bien chambrer la société plaignante.

Site de la MNM

Edit Leto : Ils n'ont pas relevé que c'est GUNNM et non GUNMM. Ils faiblissent à la Minna.

_________________
Image
Si la fin du monde est pour décembre 2012, c'est hyper grave, car la dernière saison de Breaking Bad sera diffusé en deux parties dont l'une en 2013 T_T.

La série du jour => TRON Uprising


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 126 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 9  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com