Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Lun 4 Juil 2016 21:30 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
Et bien... Je décide enfin d'écrire une fanfiction. J'ne ai déjà écrites mais dans un tout autre registre. Dans ce style, c'est un première.
Elle n'as pas vraiment de "manga" attitré, mais je pense que ça iras sur du One Piece (Car je compte bien y introduire des Fruit du démon.)
Désolé pour les nombreuses fautes !

Chapitre 1 :

Je vide mon dernier verre d'un cul sec.
Le son de la pluie qui tapote les taules me rappelle des souvenirs...
Mais ce n'es pas repêcher de vieux souvenirs miteux. Ma troupe doit m'attendre, je paye mes verres et je presse le pas vers le palais.
Une fois arrivé, un homme m'abordas.

Homme : Renta, tu es en retard. Bravo, Mr. le chef.
Renta : Ouais, ouais, je sais. C'est bon, calme tes crocs Inek.
Inek : Tu me cherche ?
Renta : Ouais et malheureusement, je t'ai trouvé.
Inek : Sale en...
Renta : Au faite, tu fous quoi ici ?
Inek : Ben...
Renta : T'es en retard.
Inek : La ferme.

Après cette petite discussion de courtoisie, je repris la route vers mon escouade. Mais il n'as pas tort, c'est vrai que pour un chef d'escouade, arriver en retard l'affiche bien.
C'est une très petite escouade.
Extrêmement petite... 5 membres. Moi y compris.

Renta : Bien, salut tout le mon... June ? T'es toute seule ? Ils sont où les autres ?
June : Partis.
Renta : Qu.... Quoi ? Je suis tellement en retard que ça ?
June : Non.
Renta : Et ils sont partis où ?
June : Mission.
Renta : En mission ? C'était prévu ?
June : Non.
Renta : Je vois... Y'a encore du grabuge ?
June : Oui.
Renta : Quelle zone ?
June : Sud.
Renta : Pile celle que je pensais... Quel camp ?
June : Insurgés.
Renta : … Galère...
June : Remord ?
Renta : Pas ton problème. Bon, j'y vais, la réunion est annulée. Puis j’avais rien à dire.
June : Noté.

Bordel, bordel, bordel ! Il a fallu qu'ils bougent. Je quitte la pièce laisse la femme de petite taille aux cheveux argentés me fixer avec ses yeux rouge perçant. Elle n'est pas bavarde, mais efficace.
Je me ruas vers les quartiers du Sud de la capitale. Rasaki, Kanegete et Nihako doivent déjà être sur le terrain.

Naturellement, trouver où ce passait l'affrontement était une chose très facile... Surtout avec toute la fumée qui s'élevait haut dans le ciel.

Enfin j'arrive sur le champ de bataille... Dans le temps, c'était une magnifique rue, maintenant, le sol est fissuré, les bâtiments écroulés et d’énormément de blocs de pierre sont étalés sur la route, ce qui empêche les gros véhicule de passer.
Dés qu'ils remarquèrent ma présence, toutes les batailles se stoppèrent. Les insurgés me regardèrent un moment puis fini par s'enfuir.
Nihako tenta une dernière attaques sur les fuyards.
Rakasi laissas ses opposants s'enfuir.
Kanegete, de sa soif de sang attrape le pied de l'un des renégat, mais se dernier préféras se le couper vif la jambe. Il ne survivras pas longtemps dans l'état où il es.

Nihako : Hihi... Te voilà enfin...
Renta : Bravo, ils se sont échappés.
Nihako :Faute de qui aussi ?
Renta : De la votre. Vous avez été déstabilisé de mon arrivé.
Rakasi : Cependant nous, nous sommes présent à l'heure lors des réunions.
Renta : La ferme.
Kanegate : Allons bon chef, votre immense force a fait peur à ses petits combattants de pacotille.
Renta : Vous êtes parvenu à localiser leur base au moins ?
Rakasi : On avait une piste, cependant, c'était une information éronné.
Renta : Bordel, rentrons.

Encore une fois, je me perds dans ce flot remonte à ses longtemps... Il y'a quelques années, cette zone était luxuriante et rayonnante. Les gens y prenait plaisir à vivre. Mais un événement qui eu lieu changea les choses... Le roi Ichio était mort. Son frère, Nio pris le contrôle du pays, leur sœur était décédée lors d'un naufrage.
Sir Ichio était un homme formidable avec le cœur sur la main. Il avait contribué à rendre la vie du pays meilleure pour le bonheur de ses habitants.
Sir Nio était son exact opposé. Avide pouvoir et de richesse pour son bien personnel mena le pays à sa fin.
Un groupe de renégat de la zone du Sud s'était levé. Les émeutes éclatèrent. Fatigué de toutes ses émeutes, et pour montré l'exemple aux reste du pays, Sir Nio décida de faire abattre le sacrilège enflammé sur cette zone.
Le sacrilège enflammé... Une sacré saloperie. Le but est simple, des « soldat » aspergeait la zone d’essence sur les sol, murs, plantes etc.... Pendant que la zone était entrain de se faire asperger d'essence, une autre troupe de soldat surveillèrent les sorties possible afin d'exécuté ceux qui tentait de s'enfuir. Et enfin, des archers d'élite tirait des flèches d'une zone relativement éloignée, juste de quoi que les flèches atteignait l'un des tonneaux rempli de poudre explosive placé à des endroit stratégique pour y faire déclaré un incendie rapidement, et ce, que des soldat de l'armée y sont encore ou pas.
La plupart des gens survécurent grâce aux sous sols des bâtiments, mais il eu de nombreux écroulement de ses fameux sous sol, alourdissant encore le nombre de victime... C'était un carnage.

Je me souviens encore... Les flammes qui nous entourais... Les cris... Ses cris mes hantent la nuit...
Je désire plus que tout tuer cet enflure de Nio, mais une raison m'en empêche...
Alors que ce ressassait ses sombres souvenirs ô combien blessant je me suis souvenu de pourquoi je suis ici aujourd'hui.

Je suis ici pour elle. Je lui avait promis que tout s’arrangerais.


Dernière édition par Spiegel le Sam 9 Juil 2016 19:21, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Sam 9 Juil 2016 12:29 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 58
salut, contente de voir une nouvelle fic. J'espère que tu auras suffisamment de motivation pour la finir car le début est intéressant.

les persos donnent envie d'en savoir davantage sur eux, ils ont l'air d'avoir un sacré tempérament. Difficile de critiquer sur un seul chapitre. Essaye de faire gaffe à l'orthographe car c'est déplaisant de lire une histoire bourrée de fautes, ça donne l'impression que tu t'en fous et que tu bacles. Relis toi ou utilises un correcteur d'orthographe. Parfois, ta syntaxe est mal foutue.

" J'entends la pluie tombé et tapoter sur le taules me rappelle des souvenirs. " mettons de côté les abominables fautes, la tournure de la phrase est moche. Tu pourrais dire " le son de la pluie qui tapote les taules me rappelle des souvenirs "

Et n'hésite pas à donner quelques descriptions des persos ou des décors que l'on puisse s'imaginer l'histoire quand on la lit. Et tu peux faire des chapitres plus longs, il est trop court on a pas le temps de se mettre dans le bain. Ton chapitre n'a pas de titre ?

Bon courage pour la suite, j'attends le prochain !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Sam 9 Juil 2016 19:09 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
Le con... Je me relis, je modifie, mais j'oublie de relire mes modification...

Des chapitre plus longs... Ouais, d'accord.

Si je ne donne pas de description de mes personnages, c'est pour que les lecteurs puisse avoir leur propre interprétation du personnage. L'imaginer les personnages comme ils veulent, mais oui, c'est mieux de leur donner une description physique...

J'aime pas donner de noms à mes chapitres. Je trouve ça futile et inutile, juste savoir le numéro suffit. Puis comme pour les noms, je suis nul pour en trouvé.

Le prochain chapitre arrive très bientôt (Ce soir avec de la chance.)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Dim 10 Juil 2016 13:43 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
Chapitre 2 : Souvenirs enflammés.

Du côté des renégats.

??? : Chef Oru. Les affrontements avec l'escouade n°2 est arrivé à son terme.
Oru: Les résultats ?
??? : Sept sont morts et quatre sont entre le vie et la mort. Le reste à subi quelques dégâts, mais leur jours ne sont pas en danger.
Oru : Combien de combattants était de notre côté ?
??? : Vingt.
Oru : Je vois... Je me souviens de l'ancien temps... Le temps où ce pays était encore luxuriant et que la vie y était excellente.
??? : Ça remonte à longtemps.
Oru : Dis moi, Vol, sais-tu le lien entre moi et Renta ?
Vol : Non, je l'ignore.
Oru : Nous nous connaissions très bien. Nous étions amis d'enfance, nous étions comme des frères.
Vol : …
Oru : Mais tout changea lors du sacrilège enflammé. Il n'était plus le même. En même temps, qui pourrait rester le même après avoir vu sa famille brûlé vif ? Essayer de déterrer ses amis ensevelis sous des gravats ? Entendre les cris de douleurs de ses voisins ? Sentir sa vie se consumer petit à petit ?
Vol : Personne, Monsieur.
Oru : Ce n'es pas son courage d'avoir surmonté tout ça qui m'intrigue, mais ses motivations.
Vol : Ses motivations ?
Oru : Oui, pour quel raison il travail pour celui qui a détruit sa vie ?
Vol : Les motivations importe peu. Les faits comptent.
Oru : Possible, possible. Il n'a gardé aucune séquelle physique, mais psychologique.

Le chef des renégats se levas de son fauteuil, c'est une personne très grande que costaud avec une immense cicatrice qui couvre la moitié de son visage. Malgré qu'il lui manque un bras, il n'en reste pas moins puissant. Sa chevelure rousse rappelle les flammes qui ont dévasté la vie de nombreux d'autre personnes.
Suivi de Vol, son assistante, une femme blonde aux yeux vert qui fait la moitié de sa taille.
Oru déambula dans les souterrains. Les lumières clignotent, le premier couloir est vide, pas une âme qui vive.
Ce couloir aboutie à un escalier. Il s’enfonce dans les entrailles de la terre. A la fin de cette immense escalier, il y'a une porte en fer. Elle s'ouvrit dans un immense grincement. Désormais, une immense salle avec quelques révolutionnaire à l'intérieur leur fit face.
Il traversèrent la salle et empruntèrent l'une des nombreuses portes.
Cette porte leur donnât accès une salle où une dizaine de personnes patientait.

Oru : Camarades. Montons.

Les douze personnes commencèrent à monter l'échelle.
Une fois à l'air libre, il s’éloignèrent de la trappe qui permettais d'accéder au repaire.
Leur leader pris son souffle et ce mit à hurler « Bande de chiens du roi, on vous attends !» à plusieurs reprise.

Du côté de l'escouade de Renta.

« Bande de chiens du roi, on vous attends !»

Kanegate : Oh ! Renta, ça ne serait pas ton chère ami Oru ? ♪
Renta : Oru, finalement, tu te pointe.
Nihako : Hihi... Finalement, il y'aura de l'action !
Renta : Non.
Nihako : Pourquoi ?
Renta : C'est clairement un piège.

Nihako, pris d'une divine colère commença à attaquer les rochers avoisinant pour ce calmer.
D'un coup de pied elle détruisit un rocher qui fit au minimum cinq fois sa taille.
De ses yeux dorée, elle me fixa. Enfin, de son œil, suite à sa petite crise, elle s'était décoiffé et sa chevelure de lavande lui cachait un œil.
Bien qu'elle soit très petite, sa force était géante... Ce qui l'a rendait effrayante.

Rakasi : Tu te calme.

Rakasi est la sœur aînée de Nihako. C'est en restant calme qu'elle attrapas sa sœur cadette par le bras et la souleva sans aucune difficulté. Faut dire qu'elle est très grande aussi... Un peu plus que moi. Sa sœur m'arrivait aux torse, et mon crâne atteignait ses yeux. Ses long cheveux noirs fessait la taille de sa frangine... Enfin, quand ils sont détachés, elle à tout le temps une queue de cheval. C'est principalement une nocturne. Donc elle doit être à 100% vu l'heure...

Nihako : Il commence à bien me taper sur le haricot à hurler comme ça...
Renta : Nihako. Reste ici.
Nihako : Laisse moi y aller, ont ne l'entendras plus après ! Ça sera calme !
Rakasi : Écoute les ordres qu'on te donne.
Nihako : Si te refuse qu'on y aille, c'est parce que c'est ton ami ? Tu le couvre ?
Renta : C'était.
Nihako : Alors, qu'est-ce qui nous en empêche ?
Renta : Ils appellent volontairement leurs ennemis, suspect, non ?
Nihako : Effectivement...
Renta : Bordel... Bon, vous décidez quoi ? On y va où on y va pas ?
Kanegate : Oh, ça me plairait fortement d'y aller. Le sang des renégats n'a pas assez coulé aujourd'hui ♪
Rakasi : Cependant, les ordres sont fait pour obéir et vu que t'a dit non tout de suite...
Nihako : Alleeeeeeeeeeeeeeez !
Renta : Bon, vu qu'on est ici, il est temps que moi et Oru ayons une discussion.
Nihako : A propos de ta trahison envers lui ?
Renta : Je ne sais pas si on peut appeler ça une trahison.
Nihako : Chacun son interprétation.

A chaque pas, les hurlements de Oru devenait plus puissant.
A chaque hurlement, me replongeait un souvenir d’antan.
A chaque souvenir d'antan, une page de mes mémoire ce tourne.
A chaque page tourné, une nouvelle destinée se dessine.

Oru : Renta.
Renta : Oru.
Oru : Ça fessait longtemps.
Renta : Pas assez à mon goût.
Oru : Il est temps de mettre terme à tout cela.
Renta : Je confirme, demain, l'un de nous deux tombera.
Oru : J'ai été ravi de t'avoir connu.
Renta : Moi de même.
Oru : Pietro, Marcilio et Donatio, occupés vous de ses 3 camarades.
Renta : Kanegate, Nihako, Rakasi. Amusez vous. Mais faites attention aux autres quand même.
Oru : Ce n'es pas un problème. Tous les autres, partez.

Pietro fit face à Kanegate. Kanegate est très grand, l'autre fait assez petit, on croirait même un nain. Mais Kanegate est aussi un Homme-Renard, il est extrêmement vif et sournois. Sa soif de sang le rends féroce... Un peu trop même.

Marcilio décidas de s'attaquer à Nihako. J'espère pour lui qu'il aime les explosions. En effet, Nihako à mangé le fruit du feu d'artifice qui est un fruit artificiel, il as été crée par des scientifiques assez tarés...

Donatio, quand à lui affronteras Rakasi. Grâce à son haki, elle parvient à trancher n'importe quoi avec une immense hache...

Je me demande lequel des trois va le plus morfler...
Oru me dévisageait avec toute sa haine. Comme si tous les malheurs de ce pays était de ma faute.

Oru : Enfin nos chemins se recroisent.
Renta : Oui.
Oru : La dernière fois qu'on c'était vu, tu n'était pas encore un chien du roi.
Renta : …
Oru : Tu nous a trahi.
Renta : …
Oru : Tu es un lâche.
Renta : …
Oru : Tu as perdu ta langue ? Lors de tes discours sur la liberté tu était plus éloquent !
Renta : …
Oru : Tu a été le premier à te levé contre ce tyran ! Tu a été un modèle pour nous !
Renta : …
Oru : Regarde toi, vendu à cette enflure. Tu n'as même pas le courage de nier.
Renta : Ce...
Oru : La ferme.
Renta : Je...
Oru : La ferme !
Renta : Ecoute m...
Oru : LA FERME ! Si t'aurais fermé ta gueule dés le début, tous nos camarades serait encore en vie !
Renta : Vaut mieux être mort et libre ou vivant et emprisonné ?
Oru : Aucun des deux.
Renta : Cesse de vivre dans un brouillard.
Oru : Je veut vivre en liberté.
Renta : Dans ce cas, ce pays n'es pas pour toi.
Oru : Ce pays est pour personne dans son état actuel. C'est pour ça que les choses doivent changer. Et si je dois te tué pour la liberté, je te tuerais.
Renta : Ne compte pas dessus. On a le même objectif, mais nos chemins s'opposent.

Bien qu'Oru était imposant physique, sa vitesse était hors-norme. Il me collas un poing aussi rapide que puissant qui m'envoyas quelques mètre plus loin.

Renta : C'est tout ?

D'un bond rapide, j’atteignais sa taille afin de lui mettre un uppercut. Ce coup le balança plusieurs mètre en l'air. D'un immense saut, j’étais à son niveau et lui infligeas un coup de pied qui le propulsas par terre.

Oru : L'uppercut en lui même n'était pas puissant... Comment as-tu pus me foutre aussi haut dans les airs ?!
Renta : Grâce à mon fruit.
Oru : Ton fruit ?
Renta : Le fruit de la propulsion. Tout ce que je touche est propulser à une grande vitesse.
Oru : Enflure... Que dis-tu de ça alors ?

Il attrapas un rocher d'une taille impressionnante afin de me l'envoyé dessus.
Mais ce n'était pas un problème. D'un simple coup de poing imprégner de mon pouvoir je lui renvoyé la roche de plein de fouet.
Il s’extirpa des gravats, amoché, mais encore en vie.

??? : Hihi... Ça me plaît bien ça !
Renta : Nihako ? Que fait tu ici ?
Oru : Cette mioche aurait...
Nihako : Tué ce moucheron ? Ouais ! C'était assez simple !
Oru : Saloperie...
Nihako : Me fixe pas comme ça... Tu pourrais être ébloui !

Elle explosas. Aux sens littéraire du terme. Une puissante lumière éclairas tout la zone, éblouissant Oru.

Oru : Mes yeux !
Nihako : Oh ? Ce n'es pas fini dans ce cas !

Nihako, transformas son corps en particule enflammé de toutes les couleurs. Ses particules qui allèrent directement dans les yeux de Oru, lui les brulant, le voilà désormais aveugle.
Ses cris de douleur était immense.

Nihako : Tu crois faire le plus de bruit ? Et bien trompe toi !

Pour la seconde fois Nihako ce fit exploser, contrairement à la précédente, c'était une explosion sonore. Oru, qui était juste à côté, eu les tympans de sévèrement toucher, le sang coulait de ses oreilles.

Nihako : Bon, allons voir comment s'en sortent les autres !
Renta : Tu ne l'achève pas ?
Nihako : Non, c'est drôle de le laisser dans cet état !
Renta : Tu es horrible...
Nihako : Hihi...

Finalement, on partis en abandonnant Oru à son triste sort...
Kanegate et Rakasi nous attendaient, leur adversaire n'était clairement pas de taille face à eux.

L'un des 5 chefs des révolutionnaire était sur le point de mourir.


Dernière édition par Spiegel le Dim 10 Juil 2016 21:43, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Dim 10 Juil 2016 19:45 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 58
Contente de voir que tu as suivi mes conseils. Le chapitre est plus long, il y a davantage de descriptions. Pour l'orthographe et la syntaxe, il y a beaucoup d'erreur mais comme ce n'est pas ton point fort, on passera outre. J'ai vu que tu avais mis un titre au chapitre, tu n'es pas obligé de le faire si tu trouves ça inutile.

si tu as le courage, tu peux lire quelques chapitres des autres fics du forum, certaines sont très bien écrites et ça peut t'inspirer.

c'est quoi un mink renard ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Dim 10 Juil 2016 20:09 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
Oui, j'essaye d'appliqué tes conseil. Si ça peut aidé à comprendre l'histoire.

J'y jetterais un coup d’œil !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Ven 15 Juil 2016 12:21 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
La suite sera énormément retardé, car cet en.... de Open office a TOUT remplacé par des #...
Si quelqu'un sait comment je peux les récupérer...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Ven 15 Juil 2016 23:43 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
Chapitre 3 : Conditions.

Nous étions observer, nous en étions conscient. Ils auraient pus intervenir durant les combats, mais ils ne l'ont pas fait. C'est assez étrange...

Nihako : Hihi... Ils y'a d'autre renégats...
Renta : Oui.
Nihako : On vas leur rendre une petite visite ?
Renta : Pas aujourd'hui.
Nihako : Oh...
Rakasi : Calme toi, Hinako.
Nihako : Je suis calme.
Rakasi : Effectivement, t'es encore dans le déni.
Nihako : Non.
Rakasi : Dans tous cas, nous rentrons, notre mission est accomplie.
Renta : Dis donc Kanegate, tu te gratte pas mal le bras...
Kanegate : Oui, un de ses traîtres m'as infliger une petite coupure ici.
Renta : Je vois.
Rekasi : Au faite, on ne doit pas passer dans le zone Est ?
Kanegate : Non, c'est la mission de l'escouade n°3.
Renta : Qu'en est'il de leur mission d'ailleurs ?
Kanegate : Laisse moi consulter mon carnet.

Il fouillas dans sa poche et y sorti un petit carnet, il dictas à haute voix les missions.

-Escouade 1, dirigé par Raki, mission à la zone Nord, un groupe de bandit serait en cavale, ils doivent les stopper.
-Escouade 2, dirigé par Renta, mission à la zone Sud, des renégats sème la panique.
-Escouade 3, dirigé par Inek, mission à la zone Est, ils sont de garde tout l'après midi.
-Escouade 4, dirigé par Tsume, mission à la zone Est, ils doivent inspecter les champ.

Kanegate : Bien, ce soir, nous seront tous seul à garder la zone Centrale. Je vous propose que l'ont fonctionne par plusieurs paires, le temps que les autres récupère. Nous verrons ça une fois rendu à notre base, avec June.
Renta : J'approuve. Tu te chargeras d'écrire le rapport de mission ? Tu guetteras plus tard.
Kanegate : Aucun problème !
Renta : Très bien.

Le pays est divisé en 5 grande Zone :

La première est celle du Nord, c'est une zone où se réunissent les riches, membres de clergé et priviligés. L'endroit est agréable à vivre, il ne manque de rien. Le nombre de citadins est de 200.

Le seconde est celle de l'Est, cette zone sert principale de marchandise. Il n'y as que des champs et des ports. Le nombre d'habitant avoisine les 3000.
80% de chaque récolte reviennent au Roi qui les revends ensuite pour son propre bénéfice. Il y'a 4 ans de cela, une révolution à eu lieu, tous les agriculteurs ce plaignait et refusait de travaillé. Le Roi y envoyas une armée. Il y'eu 200 morts chez les paysans. 500 furent torturé. Leur femme et enfants eurent le même sort.
Il y'a aussi le grand et unique port, aucune navire, sauf marchand à le droit d'accoster. Si le bateau ne s'est pas identifié comme « Navire Marchand » il se fait bombarder par les tours canonique qui large la côte.
C'est pour cela que aucun habitant est parvenu à s'échapper de ce pays. Selon le Roi « Moins il y'a d'habitants, moins mon bénéfice est élevé.»

La troisième partie, l'Ouest, est réservé aux militaire et soldat, c'est ici qu'ils vivent et son formés. Le nombre d'âmes qui y vivent sont de 1000.

La quatrième zone, est celle du Sud. Une zone où qu'il n'y as plus foie, ni loi, et ce depuis 8 ans, soit 1 an après que le nouveau Roi soit monté sur le trône.
Cette zone à sombré dans le chaos à cause de 6 personnes, Oru, Isi, Doten, Pala, Wrile et moi. Nous étions ceux qui ont lancé ce mouvement contestateur contre le Roi. J'ai été le premier à me levé contre lui, Oru et Isi m'ont suivi. Après le Sacrilège enflammé, Doten à décidé de nous rejoindre. C'est après mon départ que Pala et Wrile ce sont joins entant que leader.
La zone Sud est elle même divisé en 5 districts, chaque district est dirigé par un des leader.
Nous ne savons pas combien de renégats ils y'a.

Et la cinquième et finale zone, le sud. Cette zone est réservé au palais royal ainsi que des locaux pour les 5 grands escouades.
Ce zone est délimité par d'immense murs avec une pont levis. En plus du palais, il y'a une piscine olympique, un terrain de tennis, un piste de danse et un restaurant 5 étoiles. Mais ça réservé uniquement pour le Roi.

Cet homme... Si on peut encore l'appeler comme ça, à dû faire des choses affreuses pour accéder au trône.
Après la mort de sa parents, son frère et sa sœur ce partagèrent le travail, le frère s'occupais du royaume, la sœur des affaires étrangères.
Il y'a 9 ans, il assassinas son frère pour qu'il est le contrôle.
Sa sœur, ayant appris la vérité préféras se taire, lors d'un voyage d'affaire. Son bateau fit naufrage, non loin des côtes du pays. On ne retrouvas pas sa dépouille.

Ses deux affaires sont des sujets tabous dans le pays. Si un habitant ose en parler, il se fait exécuter directement. En effet, à cause des nombreux gardes qui circulent dans les zones, on n'es pas libre de nos dires. Chaque fait et geste est surveillé via des escargophones qui sont reliés à un bâtiment qui enregistre tout avec une dizaine de personnes qui épient en permanence.

Kanegate : Et bien, il semblerait qu'elle ne soit pas là.
Renta : J'ai une idée de où elle serait, attendez moi.

Je sortis de notre base afin de me rediriger vers mes quartiers. June aime passer du temps avec elle.
Une fois sur le palier de mon logement, j'ouvris la porte.
Bingo, elle était là.

Renta : Ah, June, tu étais là.
June : Oui.
??? : Grand frère !
Renta : Hey, ma petite Yuza !

Yuza est ma petite sœur, elle as survécu à l'incendie. Mais elle fut gravement blessée, une poutre lui était tombée dessus. Ses jambes avait été touchées, elle est condamnée à restée en fauteuil roulant toute sa vie. Pour que son état de santé reste stable, elle est aussi obligée de prendre plusieurs médicaments par jour. Dans ce pays, la médecine est un quasi luxe... Le roi y as aisément accès, si il a accepté de la guérir, c'est pour me contrôler...
Malgré tout ça, elle reste toujours positive et souriante.
Si je tue ce tyran, ont sera enfin libre.

Yuza : T'es enfin rentrée !
Renta : Oui, mais je dois directement repartir,désolé !
Yuza : Pas grave, aujourd'hui grande sœur June était avec moi ! Donc le temps est passé rapidement !
Renta : C'est excellent ! June, tu peut venir ?

Elle hocha la tête. Nous retournions à la base.

Kagetane : Bien, maintenant que vous êtes tous là, nous devons nous organisez ! Nous ferrons des relais de une heure entre chaque membres.

Nous avons mis du temps à organiser ce planning. Nous avions tous pris en note nos horaire de gardes, avec un point de relais.
Nous avons préféré en prendre plusieurs, afin d'éviter tous les risque d'embuscade.

20h-21h : Renta et June.
Point d'attente : Les toits du logement B-2.

21h-22h : Nihako et Rakasi.
Point d'attente : La fontaine centrale.

22h-23h : Kagetane et Renta
Point d'attente : Le pied de la tour sud.

23h-00h : June et Nihako
Point d'attente : En haut des rempart de l'Ouest.

00h-01h : Rakasi et Kagetane
Point d'attente : Au pied de la tour Nord.

01h-02h : Renta et June.
Point d'attente : Devant le restaurant Royal.

02h-03h : Nihako et Rakasi.
Point d'attente : Près du court de tennis Royal.

03h-04h : Kagetane et Renta
Point d'attente : Devant le pont levis.

04h-05h : June et Nihako
Point d'attente : Devant le palais Royal

05h-06h : Rakasi et Kagetane
Point d'attente : -


Après la fin de notre tour de garde, on devait retourné à la base, afin de reprendre des forces et un peu dormir, durant les nuits comme ça, un peu de repos est de bonne augure.
Avec June, on pris la route. On était libre d'aller où ont voulait, du moment qu'on était au point de rendez vous.

On erra un bon moment chacun de notre côté. C'est vers 22:55 qu'on ce retrouvas au sommet du toit B-2. June semblait comme tendue...

June : Renta...
Renta : Oui ?
June : Il faut qu'on parle.
Renta : Déjà, toi, parler est une chose incroyable.
June : J'ai un aveu à te faire. Cet aveu pourrait changer énormément de chose.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Mar 19 Juil 2016 00:50 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
Depuis que je me suis fait avoir par Open Office, dés que je fini le post, et c'est le post final, je me suis relu rapidement, donc j'espère que c'est lisible !

Chapitre 4 : 5.

June : J'ai un aveu à te faire. Cet aveu pourrait changer énormément de chose.
Renta : Comment ça ?
June : Réveille-toi.
Renta : Quoi ?
June : Réveille-toi !
Renta : Mais qu'est-ce que tu dis ?
 ??? : Réveille-toi !!
Renta : Cette voix ! Nihako ?
Nihako : Oui ! Enfin t'es réveillé !

Je me réveillas, non sans mal de tête, mais à ses côtés. J'entends plusieurs fracas au loin, visiblement, il y'a du grabuge.

Renta : Bordel, il c'est passé quoi ?
Nihako : On est attaqué par les renégats !
Renta : Quoi ?! Tu rigole j'espère !
Nihako : Non. Visiblement, il t'ont attaqué par derrière... Hum ?
Renta : Qu'est-ce qu'il y'a ?
Nihako : C'est étrange, il t'as laissé une marque.
Renta : Une marque ?
Nihako : Oui, en forme de patte d'oiseau.
Renta : Qu... Non... Impossible.
Nihako : C'est quoi cette marque ?
Renta : Isi.
Nihako : LE Isi ?
Renta : Oui, c'est bien lui. C'est désastreux qu'ils soit ici... Et quand à ma sœur ?
Nihako : Ne t'inquiète pas, June s'est occupé de la mettre en sécurité dans les souterrains.

Je tentas de me redresser, Nihako me fixas.

Nihako : Cesse de jouer un rôle.
Renta : Une rôle ?
Nihako : On as le même but.
Renta : Quel but ?
Nihako : La mort du Roi.
Renta : …
Nihako : Je me trompe ?
Renta : A quoi tu joue au juste ?
Nihako : J'ai vu en ton jeu. Tu pourrais aisément vaincre les chefs renégats, mais tu ne le fais pas.
Renta : Parce que j'en ai pas eu ordre.
Nihako : Si tu reste ici, c'est à cause de ta petite sœur ?
Renta : Ouais...
Nihako : Connais tu le nom de ses médicaments ?
Renta : Euh, oui.
Nihako : Que dirais tu qu'on refasse les stocks ?
Renta : C'est à dire ?
Nihako : On tue le Roi, on vide ses stocks de médocs et on part dans les autres pays en chercher, suffit qu'il tombe pour que tout tombe.
Renta : T'es folle !
Nihako : Vouloir ce venger et sauver un pays est être fou ? Dans ce cas, je veut être le Joker.
Renta : Je vois. Dans ce cas, laisse moi être l'as. Le Roi et son Valet se coucheront.
Nihako : Excellent. De plus, on as aussi la carte Reine.
Renta : Comment ça ?
Nihako : June.
Renta : Oh, ceci explique cela.
Nihako : Hihi... Notre belle section c'est bien couché ce soir.
Renta : Hum ?

Elle se redressas à son tour et fixas les batailles qui était proches d'ici.

Nihako : Tu te souviens de la plaie de Kanegate?
Renta : Ouais.
Nihako : Pas de bol, l'autre avec des griffes empoisonnés très mortel.
Renta : Donc, il est...
Nihako : Mort.
Renta : Tsss... Et les deux autres ?
Nihako : Ah, Rakasi, je l'ai tuée.
Renta : Et pour quel raison ?
Nihako : Elle est trop fidèle au Roi, elle en était fan. Elle nous aurais empêcher de l’assassiner. Quand à June, suite à l'arrivée des Escouade 1 et 3, elle as préférée ce replier, après tout, c'est la future Reine.
Renta : Je vois. Dans ce cas, retrouvons la Reine et amenons là à bon port.
??? : Intéressant tout cela.
Renta : Isi. Ça remontait à longtemps.
Isi : Ton pote, le chef de la 3e escouade, il était pas mal tenace.
Renta : Tu en es venu à bout ?
Isi : Non sans mal. Tu peut me croire.
Renta : Que compte tu faire ?
Isi : Vous faire gagner du temps.

Après avoir prononcer cette phrase, il sorti un revolver de sa poche... Non, ce n'était pas un revolver... Une fusée ?
Il tira 5 coups. Je m'en souviens désormais, c'était le système qu'on avait mis en place. Ils l'ont gardé visiblement.
5 coups... Le grand raid. Tous les généraux renégats débarqueront avec leur troupe. Le vent souffle vers une fin.

L'assaut final commence.

Nihako : Qu'est-ce que ça signifie ?
Renta : La fin du Roi. Isi, on compte sur toi.
Isi : Tout naturellement.

Je pris Nihako par son poignet et pris le chemin vers le palais. Elle m'expliquas en route que June était partie dans les souterrains, normalement, les révolutionnaires ne sont par au courant de son emplacement, elle devrait y être en sécurité.
Pour y accéder, il suffit de longer le mur de l'est, ensuite monter au deuxième étage de la tour, à droite, il y'a un couloir, ce couloir abouti à 5 portes, le 3e en partant par la gauche nous donne accès à une échelle. Après cette échelle, il faut prendre la seconde des trois et nous voilà dans les souterrains. Ensuite, pour accéder au centre du palais, c'est la cinquième sortie.

June : Ah, vous voilà. Je vous attendais.
Renta : Et quand à Yuza ?
June : Je l'ai ammené dans les renforcement du souterrain, elle sera en sécurité.
Renta : Dieu merci, bon, ne perdons pas de temps. Logiquement, le Roi ce trouve dans la salle du trône, soit tout en haut.

La palais fait 20 étages. Le Roi est au 20e. L’ascension sera longue.
Naturellement, on ne se fait pas d'illusion. Son Valet à reçu l'ordre d'arrêter quiconque tenterais d’accéder à cette salle lors des grande catastrophe. Les 18 premiers étages sont remplis de soldat de bas étage. Seul le 19e sera problématique.
Nekina nous y attendras.

Au 10e étage on rencontras un problème. Ce problème s'appelle Raki.

Raki : Renta... Mon cher camarade Renta. Quel mauvais vent t'amène ?
Renta : Je suppose que tu t'en doute.
Raki : Misère de malheur... Je dois bel et bien te stopper.

Son corps pris une forme animal, celle d'un loup aux crocs acérés.
D'un vif bond fougueux, il nous sautas dessus. Je me préparas à lui coller un coup de poings destructeur mais il pris la forme d'un hérisson. Naturellement, je le frappas de plein fouet, ses pics se plantais dans ma main.
Il repris sa forme initiale.

Raki : Étonnant, non ? Voici le fruit Zoan Mythique du Obake. Un fantôme qui pouvait prendre n'importe quelle forme, mais le temps d'une transformation ne dire que 5 secondes.
Renta : Tu m'envoi ravi.

Je leva mon poings vers lui, pics encore en plein poing.
D'une simple pression je mes renvoyas vers lui. Des pics hérisson lancée à pleine vitesse, l'un d'eux feras mouche, non ?
Ils les esquivas aisément. Sa chevelure de nuit dansait entre les pics.

Renta : Nihako ! Tactique 5 !
Nihako : Compris !

Elle se mis près de moi, éclairas un coup afin d'aveugler l'adversaire et infligeas une série de coup de pied au sol. Suite aux impacts, de nombreux fragments de pierres volants devant moi, je m'en servis comme projectiles, j'avais juste besoin de les toucher pour les propulser. Une bonne dizaine lui foncèrent dessus en un laps de temps très limité.
Vu qu'il était aveugler, ils eux du mal à les esquiver. Ils s'en es pris pas mal en peu de temps quand même.

Raki : Mes yeux... Pas mal, pas mal. Laisser m...

Avant qu'il eu le temps de finir sa phrase, il dût esquiver un projectile.

??? : Comme on se retrouve...
Raki : Encore toi ? Décidément, tu es bien collant.
Renta : Doten...
Doten : Dohaha ! La suite me plaît énormément. Allez, Pala, montrons ce que faut l'élite de l'élite !

Un homme avec un masque de Hockey habiller en noir sorti de l'ombre. Il se plaça à côté de son camarade, Doten, un colosse qui dépasse les 3m de haut, un homme de la tribu des longs bras. Sa vitesse de lancé était réputé dans le pays entier, quand à l'autre, Pala, il est passé maitre absolu dans l'art du maniement d'épée. Il est pas très grand, mais sa vitesse est effroyable.


Pala : Allez y. Allez vaincre ce tyran de malheur.

Sans perdre une seconde, on s'empressa pour continuer dans notre ascension, Raki était occupé avec les deux là.
Plus ont avançait, plus les gardes était tenaces.
Mais on était enfin arriver. Le 19e étages, là où tout finirais. On s'était mis d'accord.
Moi et Nihako on fessait diversion avec son Valet, pendant ce temps, June tueras cette enflure.
La liberté était à porter de main.

Nekina : Et bien, nous avons une belle paire de traite.
Renta : Bien vu, Sherlock.
Nekina : Sous la pluie de novembre, trois vies prendront fins.
Renta : Toi, le Roi et Raki ?
Nekina : Peut-être que oui, peut-être que non. Seul le destin le sais.
Renta : Alors je suis le destin.
Nekina : Nous sommes tous le destin. Qu'est la destinée ? Un concours de circonstances.
Renta : Exact.
Nekina : Et à quoi est dû ce concours de circonstance ? Aux humains, animaux, tout en somme. Chaque chose et chaque personne est le destin.
Renta : …
Nekina : Les destins s’entremêlent et s'entre choquent pour en former que un seul. Ce destin est le destin commun de tous.

Nekina fermas les yeux et souris.

Nekina : Que donneras ce destin final ? Nous avons comme acteurs, un homme provenant de la zone Sud, la fille de l'un des agriculteur exécuté, l'une des héritière du trône qui était censé être morte dans un naufrage et moi, le Valet du Roi.

Il piquas un sprint vers moi, je le bloquas, Nihako tentas de lui flanquer un coup de pied, mais il stoppas net le coup, l'attrapas par la jambe et la balança quelque mètre plus loin.
Il s’éloigna de moi. Ses bras devenait d'un noir intense.

Nekina : Pour l'avenir, il y'a des morts. Mon fruit, permet de faire revenir les morts à la vie durant un court instant, c'est le fruit Deildegast. Autrement dit, le fruit de ceux qui marchent après leur mort.
Mais, ce fruit me permet aussi de plonger une personne dans le royaume de l'autre monde, je le touche, et dans 5 minutes, il meurt. Une fois la première victime de choisie, je peut en selectionner une autre, et si je vous fessait une démonstration avec la jeune demoiselle ?

Il se précipitas vers Nihako.

Pourquoi j'ai fait ça ?
Pourquoi je me suis interposé ?
Pourquoi je me suis sacrifié pour elle ?

Mon sacrifice ne sera pas vain. Nous avons 5 minutes pour le vaincre. Dans 5 minutes, ce pays sera libre.

Renta : Nihako ! Allons y à fond ! June, tu sais ce qu'il te reste à faire.

Elles hochèrent la tête. Nekina savait bien qu'a 19e étage, il ne pourrais pas faire revenir ses âmes perdue à la vie.
Il se mit à rire. Il leva le poing droit. Des mains, des bras, des pieds, des jambes et finalement des corps entier sortirent des murs.

Nekina : Croyez vous sincèrement que je me posterais ici sans corps à ma portée ? En effet, j'ai fait emmuré des personnes dans les murs !
Nihako : Ce n'es pas un problème !

Elle concentras ses forces dans ses mains et éjectas une série de feux d'artifice hors de ses mains, chaque impact provoquait une explosion qui se séparas en plusieurs particules enflammée.
Les particules enflammée, qui provoquait un incendie dans le château.

Une voix ce fit entendre, elle provenait de l'étage supérieur.

??? : Nekina ! Sombre abruti ! Pourquoi as tu laissé passer June ?!
Nekina : Sir Nio !
Sir Nio : Gyaaaah...
Renta : Le roi est mort. Cette bataille est désor...

Avant que je finis ma phrase, je m'écroulas.
Tout devient flou, la dernière chose que je vit, c'était Doten et Pala qui entrait dans la pièce, Raki à été vaincu.
Nihako qui pleurait à chaude larme à mes côtés puis noir.
La dernière chose que j'entends c'était June qui hurlait dans le mégaphone qui servait de relais dans le tout le pays "Le Roi est mort, le pays va renaître de ses cendres !", après, je n'entendais qu'un son aigu et strident qui m'arrachait les oreilles.

Les 5 minutes sont passées, ma vie est terminée.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Mar 19 Juil 2016 18:52 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 58
Renta meurt déjà ? Peut être vas tu le faire revenir par je ne sais quel miracle ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Mar 19 Juil 2016 20:51 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
Tu verras ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Jeu 21 Juil 2016 12:36 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
Et voilà le chapitre final !

Chapitre 5 : Finalement.

Les 5 minutes sont passées, ma vie est terminée.

Il fait noir, je n'entends rien. Je suis tout seul avec ma conscience.

« Quel est ton but ? »
« Comment vas-tu faire ? »
« Jusqu'où iras-tu ? »
« Quelle sont tes raison ? »
« Y arriveras tu ? »
« Tu t'y accrocheras? »
« Vas-tu les abandonner ? »

Toutes ses questions monotone sonne dans ma tête. Tête qui est en fracas. Je cherche à répondre à toutes, mais certains mots me manquent...

Depuis combien de temps je suis ici ?
Que c'est t'il passé après que je me suis écroulé ?
Que va devenir le pays ?
Que va devenir Yuza ?
Que va devenir Nihako ? Et June ?

Je me souviens de mon escouade... Tout remonte à si loin...

8 ans déjà.
Rakasi et Nihako. Deux sœurs, elle était les filles d'un des agriculteurs.
Leur père avait été tué sous leur yeux.
Leur mère, ne survécu pas aux tortures qui était bien plus féroces que celle des enfants.
Rakasi, elle, elle à finit par totalement sombrer dans la folie. Elle était persuadé que le Nio était un Dieu de vie et de mort. Elle finis par l’idolâtré. Par peur ? Par folie ? Par respect ? Nul ne le sait, même elle ne devait pas le savoir.

Kanegate. Il était arrivé dans ce pays un an avant la mort du Roi. Vu sa puissance, il jugeas bon d'aller dans l'armée, l'un des seul moyen de survivre en ce pays. Très vite, il gravit les échelon, il possédait une immense force. Une puissance... Animale. Ses sens était largement supérieur à la moyenne. Ça m'étonne même qui s'était fait toucher par ce renégats d'ailleurs. Je suppose qu'il as quand même senti le poison, il tentas de tenir le plus longtemps possible. Camarade, je ne t'oublierais jamais. Désormais, je me prépare à te rejoindre, toi et Rakasi dans l'autre monde.

Nihako, la petite sœur de Rakasi, à subi le même traitement, mais la principale différence, c'est qu'elle vit sa sœur sombrer dans la folie petit à petit... Crise de rire, paroles insensé, tout ça provenant de la bouche de sa sœur finit par la marquée.
Elle savait que pour délivré sa sœur de la folie, elle devait mettre fin à la vie du Roi. Mais cette volonté de la libéré finis par totalement disparaître pour laisser place à une immense amertume envers le Roi. Si elle l'as tuée, c'est parce qu'elle savait qu'elle mettrais fin à ses jours une fois le Roi mort. Elle préféras l'achevé de ses propres mains, que de la voir se donner la mort dans l'impuissance.
Pour sa mère, pour son père, pour sa sœur, pour tous les autres, elle serait prête d'aller en enfer pour amener ce tyran avec elle.
Elle et moi, nous sommes très complice, bien que sont attitude assez taquin soit bien enervante par moment... Ça doit être l'une des personnes à laquelle je tiens le plus.

June... Je ne savais quasiment rien d'elle, mais même si on ne sait rien d'elle, on es sûr que c'est une personne de bonne parole, elle respire la confiance. Elle as aussi les pieds bien sur terre.
Elle n'as peut-être pas mangé de fruit du démon, mais elle possède un potentiel incroyable. En elle je crois voir l'ancien Roi Ichio, une personne forte et rayonnante.
Après tout, c'est sa sœur. Elle à réussi à survivre à ce naufrage. Ce n'es pas une personne dupe, elle savait que c'était un coup de son frère. Elle décida de resté caché du Royaume un bon moment. Elle s'est teint ses cheveux dorés en couleur neige. Pour ses yeux, elle as mis des lentilles qui changeaient la couleur de ses pupilles. Et quand à sa voix, pendant tout le temps où qu'on la connaissait, elle se forçait à ne prononcer que un seul mot en changeant sa voix afin qu'on ne la reconnaisse pas vocalement.

Ils sont tous formidable.
J'ai été fier de les avoir dirigé.
Mais je ne veut pas déjà quitter ceux qui reste, entant que leader, je dois les guider, même après la fin.

Au loin, j'entends des explosion. Les premiers son que j'ai entendu depuis bien longtemps.
Je me concentras afin de localiser leur emplacement.
Une fois la direction trouvé, j’aperçus plusieurs lumière de toutes les couleurs.
Par je ne sais quel moyen, je me déplaças vers les lumières.

Les lumières... Elle sont à portés de main... Une sphère coloré est désormais face à moi.
Je l'attrapas. La lumière m'entouras, elle devient de plus en plus intense et colorée. Des formes se créent désormais.

Nihako. June.
Me revoilà.

Elle sont là, entrain de combattre une hordes de zombies contrôlés par Nekina. Ce dernier notas ma présence et pris parole.

Nekina : Te revoilà de l'autre monde. Comment c'était ?
Renta : C'était fort intéressant, mais je suis légèrement perdu...
Nekina : Rien de plus normal ! Permet moi de t'expliquer. Tu te souviens quand j'ai dit que je t’envoie dans l'autre monde et que tu meurt dans 5 minutes ? Et bien, c'est ça dans l'ordre !
Renta : C'est à dire ?
Nekina : Ton esprit est passé dans un autre monde, monde que tu as dirigé par la pensée, mais 5 minutes passé dans ce monde, tu meurt mentalement. Ton corps physique est resté dans ce monde. C'est ainsi que j'ai tué l'ancien Roi. L'esprit c'était en aller dans un monde idyllique, ensuite, une fois les 5 minutes passé, il est envoyé au purgatoire. Où il se remet en question. Si il parvient à voir la lumière, il gagne le droit de revivre. Si il ne la trouve pas en 5 minutes, il iras directement en enfer !
Mais pendant le laps de temps de 10 minutes, j'en profite pour bien saccager son corps !
Renta : Quel pouvoir intéressant... Alors pourquoi tu ne m'as pas tue ?
Nekina : Tu es très chanceux, ses deux demoiselles t'ont protégé des zombie, de plus, je trouvais ça triste de vaincre un adversaire comme toi de cette façon. Le soldat sauvé par deux demoiselles, que c'est comique !
Renta : …
Nekina : Tu es pitoyable ! De toute façon, vous n'êtes pas au niveau de me vaincre, mais tu m'offriras un bon divertissement.
Renta : …
Nekina : Tu es devenu muet ?
Renta : Ne parle pas trop, l'ami.
Nekina : Montre moi ce que tu vaux.
Renta : Avec plaisir. La bataille de la destinée ce joue maintenant.

J’entras en combat contre Nekina.
Nihako et June s'occupe de ses macabres manipulation, mais en vain, ils reviennent toujours à vie.
Je ne sais pas combien de temps dure une résurrection, mais une chose est sûr, ils tomberons en même temps que l'invocateur.
Vaincre Nekina, c'est la solution.
On enchaînas les échanges des coups. Dans l'adrénaline et la rivalité. Chaqu'un se batait pour ses idéologies et volonté. On ne lâchait rien, on continuas, encore et toujours à s'échanger des coups.
Je n'ai plus le choix. Je vais devoir y passer, l'utilisation maximum de mon fruit.
Je pris fit un grand bond en arrière pour m’éloigner de Nekina. Je concentras tout mon pouvoir dans le sol. Désormais, le sol est un tapis de propulsion toujours dirigé vers Nekina. Je me propulsas du plus haut que je pouvais afin de faire tomber quelques pierre du plafond sur ce tapis. Chaque débris fonça vers Nekina. Il parvient à les détruire avec divers coups, mais non sans difficulté.
Je dois augmenter mon champ de rayon... Mais oui.

Renta : June ! Nihako !

Elles me fixèrent et compris mon plan rapidement avec un échange de regard.
Elles prirent de l'attitude afin de laisser les zombies tous seul sur le sol.
J’augmentai mon « tapis » de manière à atteindre les zombies qui servirais de projectiles.
Une vingtaines de zombies furent propulser sur Nekina. Le choc fût tel qu'il traversa les fenêtras qui était derrière lui.
La chute de 19 étages allait être rude. Mais je ne me fait pas de soucis pour lui, il est tenace. Du moins, j'espère assez pour supporter la chute.

Nekina : Sombre petit... Le destin qui se prépare, ne me plaît pas !
Vous trois, vous allez... Attendez, elle est où la troisième ?
Renta : Déjà partie.

Je m'approchas de Nekina, qui s'accrochait au rebord.

Renta : D'ailleurs, toi aussi t'es parti.

Je lui marchas sur un de ses mains, qui lâchas prise, Nihako se mis à côté de moi, elle déposas quelque particules enflammées, ce qui fit lâcher prise à cet homme, ce coup là, il fit réelement une chute de plusieurs étages.

Désormais, il ne reste que le Roi, la Reine, le Joker et l''As.

Avec Nihako, on traversas la porte. On gravit un long escalier. On pénétras dans la pièce finale.
Le Roi est dos à nous. Sur son trône, en boule, entrain de pleurer.
Un homme qui était au sommet d'une armée et d'un pays ce trouve désormais au pied de la honte.
June pris la parole.

June : Ça remonte à longtemps, frère.
Sir Nio : Aie pitié de moi, petit sœur !
June : En a eu pour moi lorsque tu a fait bombardé le bateau ?
Sir Nio : Oui !

June lui flanquas un coup de poing en plein ventre.

Sir Nio : Mais...
June : En a tu eu lors que tu as fait le sacrilège enflammé sur la zone Sud ?
Sir Nio : O... Oui...

June lui collas un coup de poing au niveau de la machoir, il s’écroula en pleur quelque mètre plus tard.

Sir Nio : Méchante... Snif...
June : Tu a sali le nom royal. Tu a détruit une nation. Tout ça pour quoi ?
Sir Nio : …
June : Répond.
Sir Nio : Parce que je méritait le mieux... Je suis de sang royal...
June : Mauvaise réponse.

June mis un coup de pied en pleine côte au minable Roi encore à terre.

June : Même la mort serait trop doux pour toi.
Sir Nio : Snif...
June : Tu es pathétique.
Sir Nio : Oui, je le suis, alors pitié, laisse moi en vie !
June : Contrairement à toi, mon cœur n'es pas rongé par la cupidité et la stupidité.
Sir Nio : Oui, c'est vrai !
June : Contrairement à toi, j'ai encore l'amour propre.
Sir Nio : Oui, ça aussi c'est vrai !
June : Contrairement à toi, j'ai envie de sauver cette patrie. Alors je compte sur toi.
Sir Nio : Pourquoi ?

June sorti un papier et un crayon de sa poche.

June : Tu vois, ce papier me donne plein pouvoir sur ce pays. Signe le, et peut-être tu auras le droit de vivre.
Sir Nio : Oui, oui ! D'accord, votre altesse !

Ce Roi déchu signas le papier en pleur, suppliant à sa sœur d'épargner sa vie.

June : Bien, je vais t'épargner, mais je ne sais pas si ça sera le cas des autres.
Nio : Comment ça ? Votre altesse !
Nihako : Tu a blessé, torturé et tué des gens.
Renta : Tu mérite une sanction similaire.
Nio : Comment ça ? Qu'allez vous me faire ?

June attrapas l'escargophone à côté du trône, et annonça à haute voix que le Roi avait quitter son poste et que désormais c'était elle qui avait le pouvoir du pays.

Renta : As-tu un dernier mot à dire ?
Nio : Pitié ! Ayez pitié d'un pauvre roturier comme moi !
Nihako : On refuse. Un homme ne meurt pas quand son cœurs cesse de battre, il meurt quand il est oublié de tous.
Renta : Donc tu ne mourra pas, tu sera éternellement haïs.

On l'attachas, il était saucissonné, il ne pouvais faire aucun geste.
On descendis les 20 étages. Sur le chemin, on rencontras trois combattant, deux révolutionnaires et un soldat haut gradés.
Ils avait compris et avait stopper le combat, il n'y avait plus de raison de ce battre.
June nous quittas, accompagné de Raki et Doten au rez-de-chausser, elle me dit qu'elle préférait allez voir Yuza.
On sorti dans la rue, tous les combats entre renégats et l'armée royale avait cesser.
La foule ce séparas en deux.
Escortée par la foule, on sorti de la zone centrale et continuas le chemin pour aller à la zone Est.
Après une longue marche, très longue marche, on était arrivé au port.
On balança l'ancien Roi dans une barque, en envoyas la barque au large.
Ensuite, une salve de tir de fusil s’abattait sur la barque. Le Roi était sans doute mort sous cette salve.
Et finalement, un tir de canon fut envoyé sur cette épave. Une puissante explosion ce fit retentir et résonna.

Je regardait Nihako qui se tenait à mes côtés. Les larmes coulait sur ses joues, des larmes de joies mêlées à des larmes de tristesse. Je lui pris la main.

Renta : Tout est fini. Désormais, nous somme libre.

Elle séchas ses larmes et se collas à moi. Et souris. Quelque temps plus tard, la nouvelle reine, accompagné de Raki, Doten et Yuza.

Renta : Alors, comme ça va, votre altesse ?
Nihako : Dirige bien ce pays.
June : Comptez sur moi, mais toute seule ça sera dur !
Renta : Ne t'inquiète pas, tu n'es pas toute seule. Un pays entier est avec toi.

Oui, nous somme libre. Le peuple est libre. Le pays est libre. Désormais, le peuple peut rire et chanter.

June : Hey, vous deux, que comptez vous faire désormais ?
Renta : En t'attendant on a discuté. Finalement, on s'est dit qu'on pourrait peut-être prendre un logement ensemble...
June : En même temps, vous toujours très proche... Donc, ce n'es pas une surprise !

Une année entière s'était écoulé depuis la déchance du roi.

June, notre Reine était parvenues à faire main basse sur la richesse de son frère. Elle les avait réinvesti dans les bâtiments publique, tel que les écoles, hôpital et autre...
Elle fit aussi un grand tour de l'île afin de rencontrer son peuple, la plupart était heureux de ce changement, mais le souvenir de l'ancien Roi était déjà trop présent.
L'activité marchande de l'île marchait parfaitement bien depuis la réouverture des ports.
Ce qui favorise aussi le tourisme, des pirates, soldat de la Marine, voyageurs stop sur l'île pour quelques jours.
Bien que la zone Sud était encore en piteuse état, elle se reconstruit petit à petit.
Grâce à ses petits changement, le pays devenait de plus en plus homogène. L'égalité revenait à petit pas mais elle revenait bien.
Le pays regagnait sa gloire d'antan. On n'efface pas 8 années de tyrannie, mais au fil du temps, les cicatrice cicatrise et les plaies se referme.
Les chefs révolutionnaires décidèrent de reprendre une vie normale et réaliser leur rêves.
Pala devient un coach sportif de Hockey sur glace, ça explique pourquoi il avait toujours un masque de Hockey sur glace...
Doten montas son entreprise de maçonnerie, il se doutait qu'elle allait marcher extrêmement bien maintenant...
Isi, créas son donjon d'art martiaux, afin d'apprendre le self défense aux citoyens volotaire.
L'était de santé de Yuza s'est grandement améliorer, grâce aux médecins qui viennent dans le pays.
Du temps de l'ancien Roi, il n'y avait presque pas de médecin, mais c'est de l'histoire ancienne, de nombreux médecins se sont installés sur l'île.
Elle s'entend très bien Nihako, ma fiancée, qui est désormais la leadeuse de la seconde escouade avec des nouveaux membres.
Raki, qui avait survécu continuas à diriger la première.
Quant à moi ? Après des années de combat pour la liberté, je la protège désormais. Garder la Reine en vie est ma mission, après tout, je dirige les armée, l'As est devenu le nouveau Valet.

Merci d'avoir lu !
Un peu trop happy end à mon goût... Après tout, c'est bien les happy end aussi.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 09:58 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 58
Je suis étonnée que ce soit déjà la fin, 5 chapitres ca semble court. Ton histoire était vraiment concentrée sur la chute du Roi, je m'attendais à plus de chapitres sur le quotidien des personnages, du pays, etc... Mais contrairement à beaucoup d'autres, tu as le mérite d'avoir terminé ton histoire.

Oui, c'est un happy end mais comme tu dis, c'est bien, on a pas forcément envie de pleurer à la fin d'une histoire. Tu comptes écrire une autre fic ? Si oui, essaye de la faire plus longue, d'approfondir.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] La révolution de emprisonnement.
MessagePosté: Lun 25 Juil 2016 11:26 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Avr 2016
Messages: 139
Localisation: Gallifrey
Une autre fanfic... Oui, mais elle vas durer que un chapitre et centrer sur les 8 péchés capitaux (Beaucoup oublie la Vaine Gloire.)
A vrai dire, je préfère écrire des trucs assez court que trop long.
Sûrement parce que... J'aime écrire, mais voilà, je ne sais pas faire durer une histoire. Après, oui, je pourrais poster une fanfic que j'ai déjà écrite qui sera beaucoup plus longue (Elle était sur un autre site qui as fermer ses portes.) et que j'aimerais continuer.

Le truc... C'est que j'aime écrire dans le gore, raconter les détails les plus sanglants, donc... Je ne pense que ça à réellement ça place ici.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com