Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4], 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mer 3 Mai 2017 11:37 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
Il y a un retard dans la publication du chapitre à cause de contraintes matériels à la correction. ^^'

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Ven 5 Mai 2017 01:09 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
CHAPITRE 21 : CONQUÊTE

-Mon seigneur ! Regardez !

Yoga Yin sortit de ses pensées et regarda à nouveau dans la longue vue. Au sommet d’une des montagnes de Raijin Island, Dent Longue semblait défier l’ancien dragon céleste.

-Qu’est-ce qu’il fout là ?! s’exclama un membre d’équipage.

-Il a certainement conquis l’île dans le chaos général qui commence à s’installer, répondit Alnoth Yan.

« J’ai tiré des enseignements de ma défaite contre Ahriman. Je ne laisserais pas son plan, que j’ai magnifié, s’écrouler à cause des autres empereurs. » pensa Yoga Yin.

Le Saint Orbal approcha de Raijin Island alors que la foudre tombait sans cesse sur la mer entourant l’île. À plusieurs moments, le barreur dut brusquement tourner le gouvernail afin d’éviter la foudre. Au bout de quinze longues minutes, le Saint Orbal accosta. L’Omnipotent fit un signe à son équipage, lui ordonnant de ne pas bouger, puis prit le soin d’avancer doucement vers l’intérieur de l’île. De temps à autres, le bruit de la foudre le faisait sursauter.

Il avança encore et encore puis une silhouette se dessina devant lui. Dent Longue l’attendait.

-Bonjour Yoga.

-Salut Greatsea. Alors nous sommes partis pour un duel.

-Pour que cette guerre dure le moins longtemps possible, il faut que les empereurs s’affrontent. Seul la chute des empereurs peut mettre fin à ce chaos mondial.

-Je pense que chacun d’entre nous en est conscient.

-Ainsi seul l’un de nous vivra.

-Oui, Greatsea. Mais avant que nous ne commencions, sache que de tous les empereurs, tu es celui pour qui j’ai le plus de respect.

-Mais les dragons célestes comme toi n’ont que faire du respect, n’est-ce pas ?

Yoga Yin le regarda froidement.

-J’ai du respect pour toi car tu es assez courageux pour porter avec toi la Volonté du D qui est vouée à l’oubli.

-L’histoire n’oubliera pas, Seigneur Yoga Yin. Nos prédécesseurs s’en sont assurés grâce aux ponéglyphes.

-Cette discussion ne mènera à rien de toute manière. En garde. GRAVITÉ DE L’EMPEREUR. TROISIÈME PRIÈRE.

Yoga Yin joignait ses mains comme pour prier. Une forme de bouddha de gravité à six bras apparut progressivement derrière lui et les yeux de l’empereur devinrent blancs. Tous les bras du bouddha joignirent les mains et six sphères apparurent dans son dos.

Pendant ce temps, une flotte de Yoga Yin affrontait Léviathan Jones près de Little Garden. L’homme-mégalodon naviguait sous les eaux alors que la flotte dirigée par Aer et Odher Shift tentait de lui tirer dessus.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : SEA MOVEMENT

Léviathan attrapa l’océan et le propulsa vers l’avant, créant en surface d’énormes vagues qui remuèrent les navires de Yoga. L’homme-mégalodon se dirigea sous le navire d’Aer.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : DESTRUCTION VENANT DES PROFONDEURS

Léviathan donna un puissant coup de poing vers le haut, dans la coque du navire. Le bateau explosa par le dessous, faisant tomber à la mer Aer et son équipage et laissant apparaître une colonne d’eau. Léviathan se dirigea vers le commandant de la flotte.

-HAHAHAHA !!! VOUS ÊTES DRÔLE, BANDE DE MINABLES !!! LES HOMMES-POISSONS SONT MEILLEURS QUE VOUS ! KARATÉ DES HOMMES POISSONS : WATER HEART MURASAME

Léviathan balança d’immenses requins d’eau faisant presque le double de la taille d’un requin blanc vers Aer, qui fut projeté dans les profondeurs.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : UMIDAIKO

Léviathan frappa la mer qui émit une onde de choc jusqu’au capitaine allié de Yoga qui fut projeté vers les profondeurs une fois de plus. Cette fois-ci, la puissance de l’onde de choc lui fit recracher l’air qu’il avait dans les poumons et qui fut vite remplacé par de l’eau. L’homme-mégalodon ne prit pas la peine de regarder l’homme se noyer et se retourna vers le reste de la flotte.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : HIDDEN TECHNIQUE BURAIKAN

Léviathan projeta de l’eau avec une telle puissance que le projectile traversa tous les navires qui se trouvaient dans la direction allant de Léviathan au navire d’Odher Shift. L’eau commença à s’infiltrer dans leurs coques alors que celle du navire d’Odher était complètement craquelée, se disloquant au fur et à mesure. Léviathan sortit de la mer et monta sur le navire qui serait bientôt une épave. Sa silhouette imposante terrifia l’équipage qui se jeta à l’eau, seul Odher resta. Il tomba à la renverse.

-VOUS N’ÊTES QUE DES LARVES ! KARATÉ DES HOMMES-POISSONS : HISSATSU JOUDAN BAKUSHOU.

La paume de main de Léviathan vint percuter le visage d’Odher. Il fut projeté dans l’eau en traversant le pont du navire qui se détruisit sous la puissance de la claque faciale. L’homme-mégalodon semblait marcher sur l’eau. Il leva la main très haut et l’abaissa rapidement sur la surface de l’eau.

-TECHNIQUES ULTIMES DU KARATÉ DES HOMMES POISSONS : MAÎTRE DES EAUX

L’eau de toute la zone se courba pour créer des vallées pentues et des plateaux. Les navires tombèrent ainsi par les cascades créées dans les creux tout en se retournant. Le reste de la flotte se retrouva ainsi balayé en quelques instants. Léviathan enleva sa main de la surface de l’eau et fit un plongeon vers les profondeurs.


Dent Longue esquivait toutes les attaques du bouddha de gravité et Yoga n’arrivait pas à utiliser ses pouvoirs d’attraction sur son adversaire puisque ce dernier, ayant déployé son haki de l’observation qui était le plus puissant au monde, parvenait à savoir à l’avance la zone dont L’Omnipotent allait modifier les forces physiques.

-ARRÊTE DE BOUGER, GREATSEA !!!! FRAPPE SACRÉE !!!

Dent Longue, en gardant les yeux fermés, esquiva aisément. Il dégaina son Shodai Kitetsu en hurlant.

-IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE MONTAGNE

Yoga Yin, qui se trouvait à l’intérieur du bouddha, modifia l’attraction terrestre pour amoindrir la puissance de l’attaque et la stopper.

-Ce sera au premier qui s’arrête, murmura Dent Longue.

-FUREUR DU BOUDDHA ASHURA.

Trois mains du bouddha accompagnées de sphères de gravité se dirigèrent vers Dent Longue. L’homme-morse, face à ces objets énormes en comparaison avec sa taille, décida de seulement trancher.

-IAIDO SPIRITUEL : FORCE DU BOUDDHA

Les mains et les sphères se dissipèrent face à l’attaque puissante et concentrée de Dent Longue. Yoga Yin s’attela à reformer les bras de son bouddha alors que Dent Longue s’approchait.

-IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE MONTAGNE

L’attaque trancha les deux bras restant du côté droit du bouddha. Yoga se gronda. « Si je ne me concentre pas il va me le taillader rapidement. Je dois arrêter ses attaques grâce à mon pouvoir. »

-IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE MONTAGNE

Cette fois ci Yoga contra l’attaque et attira vers le bouddha son adversaire alors que celui-ci était en l’air.

-FUREUR DU BOUDDHA ASHURA

Une main et une sphère touchèrent l’homme-morse qui fut propulsé dans les airs par l’implosion. Dent Longue fit une pirouette et commença à redescendre en planant. Il recouvrit son Shodai Kitetsu de haki de l’armement.

-IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE LUNE

Raijin Island se retrouva littéralement coupé en deux, tout comme le bouddha de Yoga.

-IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE LUNE

Cette fois ci Yoga esquiva et l’île fut coupé dans l’autre sens. L’Omnipotent utilisa son pouvoir pour détacher les montagnes de l’île et les envoyer vers son adversaire.

-IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE MONTAGNE

Dent Longue coupa les montagnes comme du beurre puis se retourna.

-IAIDO SPIRITUEL : FORCE DU BOUDDHA

L’homme-morse dispersa la foudre en deux. Celle-ci toucha les montagnes qui se retrouvèrent presque totalement pulvérisées. Dent Longue commença à redescendre en passant entre les montagnes qui lévitaient encore. Yoga referma les deux morceaux pour compresser Dent Longue.

-IAIDO SPIRITUEL : FORCE DU BOUDDHA. IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE MONTAGNE. IAIDO SPIRITUEL : SOUFFLE DES MORTS.

Dent Longue commença par lacérer le centre de la montagne afin de ne pas être écrasé. Ensuite, il trancha la montagne en deux, puis recula son épée en un instant pour la replacer à une vitesse encore plus incroyable. Cela créa un tunnel jusqu’au bas de la montagne, permettant à Dent Longue de redescendre en planant. Yoga Yin se prépara à esquiver.

-IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE MONTAGNE

Le bouddha fit un pas de côté et se prit l’attaque de plein fouet. « Quoi ?! Il avait compris que j’allais esquiver ! ». La foudre tomba droit sur le bouddha qui se protégea avec un seul bras. Yoga le fit se relever alors que Dent Longue venait d’atterrir.

-IAIDO SPIRITUEL : MÉDITATION DU SAMURAI

Dent Longue se retrouva instantanément derrière le bouddha qui fut tranché en diagonale. Yoga Yin et le bouddha de gravité de retournèrent pour voir l’homme-morse.

-IAIDO SPIRITUEL : SOUFFLE DES MORTS

Le coup sembla craqueler le bouddha comme s’il s’agissait d’une plaque de verre. Dent Longue arriva alors au niveau de la cassure et, avant que Yoga ne puisse utiliser ses pouvoirs, le puissant samurai enchaîna avec d’autres attaques.

-IAIDO SPIRITUEL : FORCE DU BOUDDHA

Le bouddha de flux gravitationnel vola en éclat sous le regard surpris de Yoga. Dent Logue le transperça à l’épaule en les propulsant plus loin. L’ancien dragon céleste se reprit alors. « Cette fois ci je ne perdrais pas !!! » Il enlaça son adversaire pour l’empêcher de fuir, augmenta la gravité pour les amener vers le sol et l’inversa pour se retrouver au-dessus.

-ZÉNITH DU SACRE

Yoga rétracta ses pieds sur l’abdomen de l’homme-morse tout en extrayant la lame de son épaule, puis il fit un saut en augmentant fortement la gravité sous ses pieds, envoyant Dent Longue s’enfoncer dans le sol. Lorsque Yoga Yin posa ses pieds sur la terre, Dent Longue se releva.

-GRAVITÉ DE L’EMPEREUR. ULTIME PRIÈRE : ESPRIT DIVIN DU GRAND BOUDDHA.



Pas loin des ruines du QG de la Marine, un navire faisait halte. Ester, Torrance et Jack regardaient les ruines depuis la proue. Ester fit un signe de la tête à Basilic et Béhémot.

-Les autres endroits n’ont rien donné ?

-Non madame, répondit Béhémot.

-Il s’agit d’un des derniers lieux à vérifier. Nous devons éliminer Island et les survivants de la Marine à tout prix. Toto ! Vas-y avec Clock. Il doit apprendre le métier de commandant. Ah et prend aussi le gros.

-Oui Général, répondit Torrance. Venez par ici.

Le dernier commandant de l’Underworld sortit de l’ombre. Il portait un bras mécanique ainsi qu’un pied robotique du côté droit et la moitié droite de son visage était recouverte de divers mécanismes. Il s’agissait de Naeron Walhalla. Il avait survécu de justesse à l’attaque de Redlord en pétrifiant la lave avec ses pouvoirs mais cela l’avait gravement atteint. L’Underworld l’avait sauvé d’une mort certaine et l’avait transformé en un cyborg.

Les trois hommes se dirigèrent vers les ruines sur une barque. Ils mirent pieds à terre. Ils passèrent de nombreuses minutes à marcher en silence tout en observant. Soudain Torrance fit signe aux autres de venir. Il avait trouvé une ouverture menant aux souterrains et des officiers de la Marine semblaient s’y activer.

-Clock, prévient Ester.

Le Vinsmoke se transforma en smilodon et courut en direction de la barque. De là, il alluma une torche et fit des signes avec.

-C’est le signal !!! À L’ASSAUT !!! cria Ester.

Bientôt, tous les combattants présents se retrouvèrent près de Torrance. Ester fit le décompte avec ses doigts. « 3… 2… 1… 0 !!! ». Les membres de l’Underworld sautèrent dans le trou et firent face aux membres de la Marine.

-Coucou les gens ! ricana Yack, l’une des personnalités de Jack Naper, avant d’envoyer du poison sur les soldats qui étaient là.

Les membres de la Marine s’écroulèrent en criant d’agonie. Des pas retentirent dans le couloir adjacent. Cosmos émergea des ténèbres et fut surpris.

-Qui êtes-vous ? demanda-t-il.

-Nous sommes la mort !!! hurla Joe, une autre personnalité de Jack.

-Ce sont eux ! cria Island depuis le couloir.

-PRÉPARATION.

Cosmos dégaina son hachoir alors que sa sphère apparaissait tout autour des ruines du QG.

-PUSH !

Cosmos leva un doigt et les membres de l’Underworld lévitèrent en étant tirés vers le haut. Ester apparut derrière Cosmos et lui donna un coup de pied enduit de haki. Cosmos vola sur deux mètres avant de se rattraper et se rétablir.

-Une petite fille ?!

-Ne faites pas attention Cosmos ! C’est la pire d’entre eux !

-C’est donc toi qui possède le fruit des sens ? Island nous a expliqué que tu pouvais altérer les sens de ton adversaire, mais seulement un à la fois, ajouta l’amiral en durcissant le regard derrière son masque de fer.

-C’est vrai, mais Island ne sait pas que j’ai éveillé mes pouvoirs depuis longtemps. Sous certaines conditions je peux totalement contrôler les sens de mon adversaire et lui faire vivre une illusion !

Island allait se transformer en papier pour attaquer Ester quand il se rendit compte qu’il ne pouvait plus bouger. Torrance avait posé le pied sur l’ombre du traître. L’Émissaire s’abaissa et l’arracha. Island grogna pour supporter le choc. Torrance s’approcha d’un des hommes tués par Jack et lui inséra l’ombre. Celui-ci se releva et se dirigea vers Island qui para les coups. Un amas de fils jaillit alors de la terre et frôla Torrance qui fit un saut pour se retrouver sur des rochers. Étoile ouvrit le sol en le transformant en fils et fit face à son adversaire.

-Je suis le maître des lieux. Bienvenue ! ricana l’amiral.

Pendant ce temps Grandédorado affrontait Clock, utilisant le pouvoir de la neige contre le smilodon. Naeron tentait de pétrifier Déxathor alors que Béhémot s’attaquait à Villeneuve. Cosmos donnait des coups de hachoir dans le vide face à lui, coupant l’île en plusieurs morceaux. Island affrontait son zombie et le transperça avec une main de papier recouverte de haki. Il descendit pour trouver Supernovæ. Jack allait le poursuivre quand Astéroïde vint le frapper, lui faisant faire un vol plané.

-Ton pouvoir est inutile contre moi.

-On va voir ça. DIABLE POYSONE

Un grand démon de poison entoura Jack qui fonça sur l’amiral. Le coup de poing de diamant recouvert de haki traversa la substance visqueuse et défigura le visage de Jack qui fit un nouveau vol plané. Astéroïde utilisa le razor pour arriver au niveau de Jack. L’amiral leva le pied et vint l’abattre sur son ennemi qui cracha du sang en s’enfonçant dans le niveau inférieur. Astéroïde descendit et attrapa le visage de l’Émissaire d’Hadès qui lui cracha du sang au visage.

-Dis-moi amiral ! Crois-tu que tout cela soit réel ?

-Quoi ?

Le corps de Jack disparu comme si ce n’avait était qu’un mirage. Astéroïde se retourna et cria :

-COSMOSSSSSSS !!!

L’autre amiral planta son hachoir sous ses pieds en détruisant tout le sol. Ester esquiva l’impact et un énorme sourire apparut sur son visage. Jack sortit du voile d’invisibilité créé par Ester et son bras recouvert de poison corrosif traversa la poitrine de Cosmos. Étoile éjecta Torrance et attaqua Béhémot, Clock et Naeron avec ses fils. Malheureusement pour le marine, Torrance contrôlait désormais son ombre. Étoile grogna.

-SALAUD !!!

Des lames de vents créés par Villeneuve vinrent tranchées la paille de Béhémot. Le vice-amiral se reforma et donna un violent coup de pied recouvert de haki dans le cou du commandant de l’Underworld qui s’écrasa sur le sol. Le poing venteux de Villeneuve s’enfonça dans son visage et le propulsa à l’étage du dessous où Étoile parvint à créer un amas de fils pour empaler Béhémot sans avoir à bouger son corps qui était contrôlé via son ombre. Le sang de Béhémot recouvrit le sol.
Cosmos fit un saut dans les airs et se retrouva sur le sol des ruines. Jack et Ester se dirigeaient, en marchant, vers lui quand Astéroïde vint s’interposer. L’amiral les défiait du regard, mais ces derniers ne semblaient pas réceptifs.

-Tu es sûre de pouvoir te battre contre moi ?

-Ton pouvoir a beau être terrible, petite fille, tu n’es pas invincible.

De son côté, l’amiral, dont la poitrine avait été transpercé, se concentra entièrement sur son haki de l’observation. Soudain, il remarqua une présence. Il leva son hachoir rapidement dans cette direction et le voile d’invisibilité disparut. Ester et Jack ne purent réagir assez vite. Basilic tendait la main vers l’amiral afin de le transformer en jouet, mais le hachoir de Cosmos lui traversait le cœur.

-BASILIC !!!!!! cria Torrance.

À plusieurs kilomètres de là, au fond du Cellulaire 5, Zeus reprit sa forme originelle. Ce fait le surprit et il regarda encore et encore son corps jusqu’à en être certains. Il avait repris sa forme humaine. Il cria de joie. Mais son bonheur fut de courte durée : il était toujours enchaîné avec du granit marin.

Ester attira Astéroïde à l’aide d’une illusion alors que Jack se précipitait vers Torrance pour lui faire un signe de la tête. À peine quelques secondes plus tard, les agents de l’Underworld battirent en retraite. Juste après, Supernovæ jaillit du sol.

-ALLEZ-VOUS FAIRE VOIR !!!!

L’amiral en chef balança un séisme dévastateur qui fit s’envoler les agents. Ester, Torrance et Jack résistèrent péniblement. En fuyant, Ester en profita pour assener un coup de poing recouvert de haki au visage de Cosmos qui tomba inconscient à terre. Elle créa ensuite une illusion de monde sombre avec des monstres étranges qui attaquaient de tous les côtés. Étoile se précipita sur Cosmos et tenta d’utiliser ses fils pour réparer ses blessures. Malheureusement le sort de l’amiral au masque de fer était déjà scellé.


Le bras du Grand Bouddha toucha Dent Longue qui fit un vol plané jusque dans le nuage où il découpa la foudre pour l’envoyer sur son adversaire. Yoga semblait inarrêtable.

-IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE LUNE

Le Grand Bouddha réduisit la puissance de l’attaque, puis la stoppa entre ses mains avant de la renvoyer. Dent Longue l’évita et se rattrapa sur un reste de montagne. Il était essoufflé, mais lui aussi allez passer aux choses sérieuses.

-ESPRIT SOMBRE DE LA LAME MAUDITE.

Le haki de l’armement recouvrit Shodai Kitetsu qui devint totalement noir. Un cri s’échappa de la bouche de Dent Longue alors qu’une légère aura noire fumante entoura le katana légendaire que le seigneur de Wa tenait dans ses mains.

-Yoga !!! Il est venu l’heure de notre ultime danse !

-Prépare-toi à subir ma colère !!! CAR C’EST LA COLÈRE DU FUTUR MAÎTRE DU MONDE !

Les deux ennemis s’élancèrent l’un sur l’autre alors que la foudre chantait les louanges de ce premier combat de légende.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mar 30 Mai 2017 06:49 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
Je vais essayer de reprendre la publication hebdomadaire ^^

CHAPITRE 22 : REQUIEM SOUS LES ECLAIRS

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : SOUFFLE DES PRÊTRES DAMNÉS.

Dent Longue utilisa une version améliorée du Souffle des Morts qui se fracassa sur le Grand Bouddha. La puissance de l’attaque le fit reculer. Yoga Yin s’apprêta à répliquer.

-RÉPULSION SPONTANÉE

Le Grand Bouddha sembla frapper l’air, puis un flux gravitationnel poussa Dent Longue en arrière. L’homme-morse planta alors son arme dans le sol pour ralentir son déplacement. Lorsque le flux cessa, Dent Longue courut en avant.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : PLUIE TOMBANT DU PARADIS

Une dizaine de lames de vent rapides et très tranchantes se dirigèrent vers Yoga qui riposta en augmentant la gravité et en repoussant les deux lames qui attinrent le Grand Bouddha grâce à l’envoi de flux gravitationnels. Dent Longue serra les dents, ferma les yeux et rengaina Shodai Kitetsu.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : TRANCHE MONDE

Dent Longue dégaina et, avant que Yoga puisse réagir, son Grand Bouddha se retrouva coupé en deux. L’attaque se répercuta bien plus loin. La falaise de Redline se retrouva marquée d’une grande fente. Dent Longue souffla, l’utilisation de cette attaque l’avait affaibli. « Heureusement que je n’ai pas tout donné dans cette attaque… » pensa l’homme-morse. Yoga en profita alors pour recoller les deux morceaux de son Grand Bouddha et reprendre le combat.

-INVERSION ULTIME

Yoga manipula la gravité, changeant son origine à chaque instant. Dent Longue se retrouva trimballer de haut en bas, de gauche à droite, d’avant en arrière. La foudre de l’île en fut extrêmement perturbée.

-PAUME DU SACRE BLANC

La paume du Grand Bouddha frappa avec violence, du haut vers le bas, l’homme-morse qui tomba directement dans le sol alors que l’onde de choc de l’impact traversait l’île. Yoga pensait en finir.

-ENFONCEMENT VERS LES ENFERS.

Yoga augmenta la gravité au point que Dent Longue s’enfonçait dans la pierre. L’homme-morse luttait mais la détermination de Saint Yoga Yin le tractait vers le centre de la planète. « C’est ainsi que je vais finir ? Vaincu par celui qui représente l’investiture d’un nouveau Gouvernement Mondial… Pardonnez-moi ! Je devais porter la Volonté du D… Excuse-moi également Poséidon… ». Dent Longue songea à tous ceux qu’il avait connus.


Dans le même temps à Skypea dans la cité de Shandora, Minamoto réfléchissait à la décision de son capitaine de protéger à tout prix la cité d’or et le ponéglyphe qui s’y trouvait. « Pourquoi ne m’avez-vous pas laissé vous accompagner mon ami… C’est Wa qui t’a amené sur cette voie, laisse Wa te porter jusqu’à sa fin. »


Comme s’il avait entendu la pensé de son second et ancien maître, Dent Longue se remotiva. Il brandit son arme qu’il plaça à l’horizontal. « Je n’ai pas le droit d’abandonner. Je ne porte pas seul le poids de la Volonté du D. Il y a Poséidon, Minamoto et tous les habitants de Wa qui m’ont acceptés. Nous ne laisserons jamais le Gouvernement Mondial renaître !!! ». Yoga fut surpris lorsqu’il vit Dent Longue plonger la lame de son arme dans la pierre.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : LA VOIE DU CIEL

L’homme-morse ramena son épée vers lui, par devant. Cela coupa la roche où il avait planté sa lame et envoya par la même occasion une lame de vent recouverte de haki. Celle-ci remonta le long de la roche et sortit en coupant le pied du Grand Bouddha. Les flux de gravité s’échappèrent de la « plaie » et déstabilisèrent Yoga qui dut se reconcentrer afin d’empêcher son Grand Bouddha de se dissiper. Dent Longue utilisait son Shodai Kitetsu pour remonter vers la surface.


Loin de là, Redlord et Aggaddon discutait par escargophone.

-Vois-tu, Bonifacio, que tu n’as aucune chance de remporter cette guerre depuis Nordos ? Il faut être aventureux voyons !

-SI TU VEUX QUE JE BOUGE, NE T’INQUIÈTES PAS ! JE VAIS VENIR TE BUTER ET REDUIRE EN CENDRE TA PRÉCIEUSE MÉDIRION.

-Oh !!! Du calme mon ami ! Ce n‘est pas bien de menacer les gens !

Le pied d’Aggaddon enfonça un peu plus le visage de Bartholomew Blackburn dans la boue.

-JE NE SUIS PAS TON AMI !

-Oh c’est vilain ça ! Pour la peine…

Aggaddon prit soudain un air sérieux et une partie de son haki des rois se déversa sur l’île où il se trouvait.

-C’est toi que je tuerai en premier.

La voix posée et calme mais emplie de haine calma Redlord.

-Libère au moins Bartholomew et son équipage.

Aggaddon leva son pied et saisi l’ancien corsaire au col.

-Seulement si tu promets de ne plus t’en prendre à mon territoire.

-Aucuns soucis, Aggaddon…

-Bien.

Aggaddon lâcha Bartholomew, puis raccrocha l’escargophone qu’il balança sur l’ancien corsaire. D’une voix sinistre et sans se retourner, il ordonna :

-Dégage.

Terrifié, Bartholomew déguerpit à toute jambe vers les restes de son navire.


Dent Longue se relevait alors que Yoga était encore concentré sur la stabilisation des flux de son Grand Bouddha tout en comblant la plaie.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : VALSE DES OMBRES

L’homme-morse planta son arme dans le sol, puis la fit pivoter violemment. Cela brisa le sol de l’île, les fissures se rependant au fur et à mesure. Yoga créa un bouclier qui obligea les fissures à contourner le Grand Bouddha. Dent Longue se dirigea vers son adversaire.

-PAUME DU SACRE BLANC

Dent Longue répondit en parant et en renvoyant la main de l’entité de flux attractifs. Yoga Yin recommença avec l’autre main et l’homme-morse refit de même. Dent Longue s’arrêta et lorsqu’une nouvelle fois la main du Grand Bouddha s’approcha, l’homme-morse planta Shodai Kitetsu au cœur de la paume.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : LA VOIE DU CIEL.

Dent Longue réalisa à nouveau l’attaque qu’il avait inventée lorsqu’il s’enfonçait dans la roche. La lame de vent remonta le bras du Grand Bouddha pour se terminer sur son visage. Yoga sortit du Grand Bouddha et le dissipa pour immédiatement le reformer.

-ENFONCEMENT VERS LES ENFERS.

Yoga utilisa ses pouvoirs pour enfoncer peu à peu l’île tout entière dans l’océan. Dent Longue le regarda déconcerté. Yoga stoppa sa technique alors que l’eau commençait à recouvrir le sol de toute l’île. « C’est un homme-poisson mais se battre à moitié dans l’eau et à moitié dans l’air ralentira ses mouvements. » pensa L’Omnipotent. Dent Longue sauta quand la foudre électrocuta toute l’eau de la zone. L’empereur de Wa eu alors une idée lumineuse. Il commença à s’éloigner.

-REVIENT-LÀ !!! ATTRACTION.

Yoga n’eut pas le temps d’exécuter la technique car la foudre le frappa de plein fouet.

-IL EST VENUS LE MOMENT D’EN FINIR ! déclara Dent Longue en se retournant depuis l’extrémité de l’île.

-COMME TU VEUX !!! FRAPPE DIVINE DE LA MÉDITATION DU GRAND BOUDDHA.

Le bouddha se prépara et toute la puissance et la maîtrise des attractions de Saint Yoga Yin L’Omnipotent se rassembla dans la paume de sa main, puis le bouddha propulsa sa paume vers l’avant. De l’autre côté, la foudre chuta droit sur Dent Longue qui enfonça Shodai Kitetsu dedans. « Cette fois, j’y vais à fond. »

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : TRANCHE MONDE

L’homme-morse abattit son épée devant lui et une lame de vent incroyablement puissante, chargé de foudre et de haki de l’armement vaporeux, se dirigea vers la paume du Grand Bouddha.

Les deux attaques se percutèrent. Pendant quelques secondes, le ciel, la mer se scindèrent en deux. Les attaques qui se confrontaient dégageaient en permanence des ondes de chocs tant et si bien que tout ce qui se trouvait autour fut continuellement projeté vers l’extérieur, créant une zone impénétrable. Yoga faiblissait alors que Dent Longue s’accrochait à la Volonté du D. « Je vais donc perdre à nouveau ? » songea le premier pendant que l’autre se disait « Je vaincrais au nom de toutes les victimes du Gouvernement Mondial !!! » La volonté de Dent Longue domina et finalement, Yoga se résigna à perdre.

Dent Longue, concentré sur son attaque, ne le vit pas. Le coup de l’homme-morse projeta alors le Grand Bouddha dans les airs en arrachant au passage les dernières montagnes de Raijin Island. Le Grand Bouddha dépassa le mur du son et alla se fracasser sur la marque que l’ancienne attaque de Dent Longue avait laissé dans la falaise de Redline. Bloquée contre la falaise, l’attaque de l’homme-morse trancha le Grand Bouddha, et avec lui Yoga Yin. Mais la vitesse de l’attaque entraina son cadavre et les flux gravitationnels qui se rompaient dans la suite de sa trajectoire. En effet, en concentrant toute sa volonté dans cette attaque et grâce à la foudre, l’attaque s’enfonça en Redline et commença à couper en deux le continent.

L’attaque s’avançait seconde après seconde, s’enfonçant difficilement dans la pierre de cette étendue rouge. L’attaque parvint jusqu’à la taille de Redline avant de disparaitre. Le corps scindé en deux de Saint Yoga Yin L’Omnipotent tomba dans l’eau qui s’engouffrait dans la nouvelle brèche. Le corps de l’ancien dragon céleste disparu dans l’obscurité de la mer.

Il était le premier des empereurs à chuter. Le fils du passé était mort de la lame de l’héritier des D alors que les éclairs chantaient son requiem.

__________________________________________________

La défaite et mort de L’Omnipotent fut le premier événement marquant de cette période de chaos mondial. Son empire dû se diviser et choisir à qui demander sa protection. Tous ceux qui voulaient rester fidèles à leur empereur furent massacrés par les forces de Léviathan Jones. La guerre semblait tourner à l’avantage de l’homme-mégalodon. Ses hommes répandaient terreur et morts sur toute la planète, détruisant tout sur leurs passages. La guerre avait ravivé les instincts destructeurs de l’homme roi des mers qui n’écoutait plus aucun conseil, se concentrant uniquement sur la destruction. Il se dressait comme l’ennemi à abattre pour tous les autres empereurs.

À Wa no kuni, Dent Longue avait été accueillis comme un héros à son retour. Le peuple de Wa pensait avoir enfin vengé l’Ancien Royaume, mais cette joie fut vite oubliée. L’homme-morse était dans sa chambre depuis une semaine, après sa victoire à Raijin Island lorsqu’un conseiller vint s’entretenir avec lui.

-Mon daimyo, vous sentez-vous mieux ?

-Mes blessures commencent à guérir… Que voulez-vous ?

-Redlord vous envoie des messages depuis hier. Il voudrait que vous vous associiez pour faire face à Léviathan Jones et Aggaddon Médixès ensemble.

-Hmmmm… Répondez-lui qu’il en est hors de question. Il me trahirait à la première occasion.

-Êtes-vous sûr mon…

-Certain. En cette époque de trouble, il ne faut se fier qu’aux siens.

-Comme vous voudrez.

-Quelque chose d’autre ?

-Euh… C’est-à-dire que… Mon daimyo… Une rumeur court sur l’île. On dit que nous devrions retrouver Supernovae et Greathower afin de terminer de venger l’Ancien Royaume.

Dent Longue s’attendait à ce que cela arrive.

-C’est vrai que c’est problématique… C’est pourquoi je vais me charger de faire disparaitre les survivants de Verdecoute.

-Comment allez-vous faire ?

-Je vais allez rejoindre quelqu’un. Grâce à ce que nous avons préparé, nous devrions être en mesure de pouvoir faciliter la montée de Wa.

-J’espère que vous savez ce que vous faites mon daimyo ! Quand partirez-vous ?

-Dans cinq jours.

« Poséidon doit aller voir Pontos Neptune, le roi de Ryugu, ce jour-là normalement. » pensa l’homme-morse.

__________________________________________________________

Zeus leva la tête. Face à lui se trouvait un robot qui lui apportait à manger. La main cybernétique porta la première cuillère à la bouche de l’ancien dirigeant du Gouvernement Mondial. Alors qu’il mangeait de façon humiliante, Zeus regardait de l’autre côté de la grille. Le Belhzébord était le nom donné au Cellulaire 5 d’Azyla par ses prisonniers. Parfois on pouvait aussi l’appeler le « Coffre à jouets d’Hadès ».

Le Cellulaire 5 était composé d’une grande pièce centrale nommé « Arène » ainsi que des cellules qui étaient disposés dans les murs tout autour. Mis à part les « invités » particuliers comme Zeus, les prisonniers de ce niveau devaient gagner des affrontements dans l’Arène pour survivre.

Zeus regardait justement un combat qui avait lieu entre deux anciens pirates alliés de Saint Yoga Yin. « À dire que je me retrouve obligé de vivre dans l’humiliation et la décadence alors que je suis sensé être le Dieu de ce monde ». Alors que le robot sortait de la cellule, une voix interpella Zeus.

-Hep ! Toi !

Zeus tourna nonchalamment la tête vers une femme situé dans l’ombre.

-Quoi ?

-Ça ne te dirait pas de tenter de t’évader ?

-Pourquoi vous me demandez ça ? répondit Zeus en levant un sourcil.

-Tu ne participes pas à des combats pour survivre et tu es enchainé constamment avec du granit marin. J’en conclus que tu dois être très fort. Je vais tenter de m’évader et j’aimerais que tu me portes ton assistance.

Zeus réfléchit quelques secondes puis répondit.

-D’accord. Je me nomme Zeus.

-Ravi de te rencontrer. Je suis Azagoth Walhalla !

-Walhalla ? Comme Apollo Walhalla ?

-Oui. Je suis sa fille. Mon frère Naeron, qui a renversé mon frère ainé avant que celui-ci ne soit nommé roi, avait noué des liens avec l’Underworld pour préparer son coup d’état. Il m’a transférée, ici mais je ne sais pas où sont mes autres sœurs. Uthagoth avait été amenée avec moi mais elle a perdu dans un combat dans l’Arène. Je suis donc seule.

Zeus resta silencieux quelques instants.

-Tout comme moi. J’ai tout perdu à cause d’Hadès.

-Alors ce sera l’heure de te venger ! Je vais t’expliquer mon plan !


Pendant ce temps, sur un navire non loin de là.

-Qu’allons-nous faire ? demandait Torrance en faisant des allés retours sur le pont.

-Je crains que nous devons décider par nous-même comment offrir la victoire à l’Underworld, répondit Jack.

-Les empereurs et Supernovae sont hors de notre porté. Nous devons donc trouver un moyen de tourner le conflit à notre avantage désormais. Je suis actuellement la dirigeante de l’Underworld selon les derniers ordres que nous avions reçus. C’est donc à moi d’assumer toutes les décisions.

-Que choisis-tu donc Ester ? demanda Torrance.

-Nous devons nous concentrer sur un dernier assaut contre les amiraux avant de nous diriger vers les quatre mers. Nous allons en prendre le contrôle pendant que les plus grands combattants s’affrontent dans le Nouveau Monde. Et comme nous avons un royaume de l’ombre, il ne tombera jamais sous le contrôle d’un empereur pirate !

-Oui… C’est peut-être une bonne idée, ajouta Yack.

-Mais on pouvait se passer de retourner voir la Marine, continua Joe.

-On ne discute pas !!!! cria Ester. C’est juste pour s’amuser.

________________________________________________________

-Repose en paix Cosmos. Tu as été un valeureux guerrier qui a tout donné pour ses valeurs.

Supernovae se détourna de la tombe et laissa le reste des soldats de la Marine se recueillir également. L’amiral en chef rejoignit Isaac Greathower sous le ciel étoilé.

-Si seulement j’étais arrivé plus vite, s’indigna Supernovae.

-Tu ne pouvais pas savoir.

-Mais j’aurais pu arriver à temps.

-C’est aussi leurs faute, ils les ont sous-estimés. Les histoires que nous avions entendu sur les Émissaires d’Hadès n’étaient donc pas si exagérées. Ils ont été en mesure de vaincre un amiral.

-Ne dis pas de bêtise, Isaac. C’est le pouvoir de la fillette qui est terrifiant. C’est grâce à lui qu’ils sont en mesure de nous tromper. Sans elle, ils ne seraient pas une menace.

-Il resterait Hadès, s’il existe vraiment.

-Tu as un doute sur son existence ?

-Et bien… Tout ce qu’on sait de lui c’est qu’il dirigerait les Émissaires d’Hadès et qu’il serait encore plus terrifiant qu’eux. Cela pourrait être qu’une invention de la fillette pour donner plus de légitimité à leur pouvoir sur l’Underworld.

Supernovae prit quelques instants pour réfléchir.

-Hmmmm. Tu as peut-être raison, mais ça me parait quand même incroyable.

Le Vice-amiral Island se précipita dans la direction des deux compères.

-Amiral en chef ! Seigneur Greathower ! Ils sont de retours !

Supernovae réagit au quart de tour :

-AUX ARMES !!! … POUR COSMOS !!!

Étoile, porté par la colère, prit la tête des soldats et les fit sortir des souterrains. Astéroïde décida de se concentrer sur le haki de l’observation pour faire face aux illusions d’Ester. Isaac avança calmement entre les soldats et atteignit Étoile. Il lança un regard méprisant aux Émissaires d’Hadès qui s’approchaient.

-Pensez-vous pouvoir vaincre l’amiral en chef Supernovae ? demanda t’il.

-Pas du tout, répondit Ester, mais je me vois dans l’obligation de réduire au minimum le nombre de résistants du Gouvernement Mondial.

-D’accord, ajouta Isaac en levant la main.

Le corps de l’ancien directeur du CP0 sécréta de l’acide.

-ROKUSHIKI : FIVE FINGER GUN JET

L’attaque propulsa la boule d’acide vers Ester. Néanmoins, Jack s’interposa et créa une armure de poison pour la protéger de la substance au pH faible.

-Tu veux jouer ? demanda Yack.

-ROKUSHIKI : FIVE FINGER GUN JET RAFALE

Isaac propulsa plusieurs boules d’acide ou de substances basiques à fort pH.

-POISON SALVATEUR

Jack se concentra pour créer un mur de poison à forte viscosité qui eut pour effet de considérablement les ralentir puis les stopper.

-Bien joué, Nap ! Je prends le relai.

-Ok, Joe !

« Il se parle à lui-même avec des noms différents ? » se demanda le Greathower.

Pas loin de là, les fils d’Étoile traversaient des cadavres que Torrance ramenait à la vie grâce à des ombres précédemment capturées.

-Êtes-vous échauffé, amiral ?

-TE FOUS PAS DE MOI ET CRÈVE !!!

Torrance esquiva le coup.

-Pour votre plus grand plaisir je vais ramener à la vie certains de mes meilleurs cadavres.

Des agents de l’Underworld déposèrent les corps d’ancien prisonnier du Belhzébord.

-RÉANIMATION PAR LES OMBRES.

Des silhouettes noirs jaillirent de la main de l’Émissaire d’Hadès et se dirigèrent vers les cadavres qui commencèrent à s’animer et se diriger vers l’amiral.

-Ce ne sont que… des… LARVEEEEEES !!!

Un tentacule de fils d’Étoile se dirigea vers Torrance.

-ROKUSHIKI : RAZOR

Le cadavre de Igor Korbouchev, l’agent de l’Underworld infiltré dans le CP9, avait recouvert son bras de haki et protégeait le maître des ombres de l’attaque d’Étoile. Deux cadavres de ninjas de Wa se dirigèrent à toute vitesse vers l’amiral.

-PLUIE DU MARIONNETTISTE

Cinq fils tombèrent sur les deux ninjas qui relâchèrent les ombres qui les animaient.

-ART DES MARIONNETTES

Grâce à ses fils, Étoile prit le contrôle de certains des cadavres animés par Torrance. Les zombies de l’Émissaire d’Hadès se battaient entre eux.

-ROKUSHIKI : RAZOR AND RANKYAKU.

Igor Korbouchev arriva derrière Étoile et lui lacéra le dos, découpant au passage une partie de sa cape d’amiral. L’homme marionnettiste fit volteface et propulsa des fils recouvert de haki sur Igor, qui fut alors transpercé comme du beurre. Lorsque l’amiral se retourna, Torrance lui faisait face et lui asséna un uppercut. Tout en étant projeté sur le sol par l’impact, Étoile accrocha des fils sur son adversaire.
De son côté, Torrance avait profité du coup de poing pour accrocher son ombre à celle de son ennemi. Étoile était au sol et Torrance debout.

-Il semblerait que nous nous bloquons l’un l’autre, déclara l’amiral.

-Oui je t’empêche de bouger, mais si tu ne bouges pas, moi non plus.

Différents agents de l’Underworld affrontaient les soldats de la Marine alors qu’Astéroïde passait de justesse au travers des illusions d’Ester.

-SOMBRE VUE D’ÂME IMPIE

Ester se concentra et créa une illusion, animée de particules de haki de l’armement, d’un terrible monstre mythique, un oni.

-ROKUSHKI : DIAMOND CRAZY FIGHT

Astéroïde utilisa des attaques finger gun à distances qui ne traversèrent pas la cuirasse de haki de l’illusion. « Grâce à son pouvoir d’illusion, en utilisant le haki de l’armement sur une illusion d’optique, c’est comme si elle insérait du haki dans l’air et le manipulait. » pensa l’amiral.

-ROKUSHIKI : ULTIMATE DIAMOND TEKKAI MOUVANT, cria Astéroïde en recouvrant son corps en diamant de haki tout en exécutant le tekkai mouvant.

L’amiral se lança sur l’oni illusoire et sa technique traversa le haki de l’armement tout en dissipant l’illusion. Cependant Ester en avait profité pour arriver par derrière. « Elle se bat aussi au corps à corps ?! » s’exclama Astéroïde.

-FRAPPE À L’IMPACT MULTIPLE.

Le pied recouvert de haki d’Ester frappa une partit du corps de l’amiral sur lequel il n’y avait pas de haki de l’armement. Elle créa également une illusion sensorielle qui donna à l’amiral l’impression que son corps était frappé de toute part. En tombant au sol, Astéroïde tenta d’analyser le pouvoir de son adversaire. « Il semble qu’il faut que son pouvoir atteigne un endroit lié au sens qu’elle vise pour être efficace. »

Au même moment, le sol trembla. Supernovae avait fait s’entrechoquer ses poings, libérant un léger séisme. Il regarda les agents de l’Underworld et déclara :

-Je vous laisse encore dix secondes pour filer.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Dim 4 Juin 2017 18:23 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
CHAPITRE 23 : RÉMANENCE

Les agents de l’Underworld regardaient l’amiral en chef.

-Encore 5 secondes.

Les agents hésitaient, ils savaient que la fuite était synonyme de trahison pour Ester…

-3.

Certains commencèrent à faire demi-tour et courir.

-2… 1… ROKUSHIKI : FLÈCHE SISMIQUE.

Supernovae envoya un rankyaku sismique qui traversa les agents de l’Underworld. Ils volèrent dans les airs et retombèrent dans la mer.

-ROKUSHIKI : FLÈCHE SISMIQUE.

Cette fois ci, l’attaque se dirigea vers Torrance et Étoile. L’amiral trépignait d’impatience, mais son adversaire ne semblait pas retirer son emprise sur l’ombre. L’attaque les frappa alors de plein fouet. Les fils d’Étoile et le contrôle de Torrance se dissipèrent alors qu’ils faisaient une pirouette dans le ciel pour atterrir sur leurs pieds.

-TISSAGE DES OMBRES.

Torrance créa des fils d’ombres en ricanant. Étoile envoya ses tentacules à l’attaque et les fils d’ombre imitèrent les véritables fils à la surprise de l’amiral.

-ROKUSHIKI : DÉFERLEMENT GALACTIQUE.

En utilisant son tekkai mouvant, Supernovae envoya un orbe devant lui qui libéra un séisme en arrivant sur le mur de poison de Jack Naper. Cela eut pour effet de le briser et de faire tomber Jack en arrière. Isaac, qui avait planté sa main dans le sol pour ne pas être déstabilisé, en profita et avança sur son adversaire en créant un serpent d’acide qui se dirigea sur l’Émissaire d’Hadès. Ce dernier sécréta du poison pour se protéger en se relevant, mais l’acide traversa l’armure improvisée. Un cri sortit de la bouche de Jack quand l’acide entra en contact avec sa peau.

-ROKUSHIKI : DÉFERLEMENT GALACTIQUE.

Le nouveau séisme projeta Ester loin de là alors qu’Astéroïde faisait une pirouette en l’air et utilisa le moon walk pour ne pas être propulsé par les ondes. L’amiral se retourna et envoya une vague de pointes de vent, avec des finger gun, qui tombèrent comme une pluie sur Ester.

-NONNNNNNNN !!! cria Torrance.

Étoile sauta sur l’occasion et transforma le sol derrière l’Émissaire d’Hadès un tentacule de fils qui traversa la poitrine de Torrance. Il cracha du sang et posa un genou à terre. Étoile leva le bras.

-Pour Cosmos.

Lorsque l’amiral baissa sa main, cinq fils qui étaient attachés à ses doigts lacérèrent le visage de Torrance. Les fils s’enfoncèrent dans la peau de l’Émissaire d’Hadès.

-TRANSPOSITION DES OMBRES.

L’ombre de Torrance prit sa place. Le maître des ombres se stoppa net lorsqu’il remarqua la présence de Supernovae à ses côtés. Torrance se tourna doucement vers l’amiral en chef.

-Je vous avais prévenu, déclara Supernovae. Vous allez payer pour la mort de Cosmos.

Une onde sismique traversa le corps de l’amiral en chef dont les cheveux se hérissèrent droit sur sa tête et une sorte d’aura d’air crée par les flux d’ondes sismiques l’entoura. Supernovae passa son poing derrière lui et se prépara à donner un uppercut alors qu’une sphère apparaissait autour de sa main. Le visage de Torrance fut recouvert d’effroi. Étoile maintenait son emprise sur l’ombre pour l’empêcher d’effectuer une transposition. Jack se tourna.

-FUIS !!!!!

Un coup de pied recouvert d’acide frappa Jack dans le ventre et l’envoya faire un vol plané sur quelques mètres. Ester se releva de son côté.

-À moi de jouer, siffla la jeune fille alors qu’une aura étrange l’entourait.

Le regard de Torrance se figea.

-ROKUSHIKI : EARTHQUAKE MASTER FINGER GUN

Le poing de Supernovae devint aussi dur que l’acier alors que l’amiral en chef l’envoyait sur le visage de Torrance. Le corps de l’Émissaire se fracassa sur le sol alors que le séisme se propageait peu à peu. Le sol s’écroula sous le maître des ombres et les fissures continuèrent leur route. L’écroulement s’étendait de plus en plus, obligeant tout le monde à fuir. Les ondes sismiques atteignirent l’océan, lançant le début d’un tsunami. Le corps de Torrance traversa tous les souterrains pour se retrouver finalement bloqué dans un bloc de pierre. Supernovae traversa les trous formés par le passage de son adversaire et fit une pirouette en l’air tout en dépliant la jambe. L’amiral en chef donna alors un coup de pied en vrille dans le ventre de Torrance qui cracha une immense quantité de sang.

-Je suis arrivé à temps.

Supernovae tourna la tête en continuant d’enfoncer son pied dans son adversaire. Il vit alors Ester portant Torrance. L’amiral en chef regarda à nouveau son pied et vit qu’il s’enfonçait seulement dans le sol.

-J’ai attrapé Torrance au vol et vous ai laissé l’illusion qu’il était tombé sur le sol. Désolé ! déclara Ester, sourire aux lèvres, avant de sauter en portant son collègue.

Supernovae sera les dents et les poings.

-ROKUSHIKI : L’ENVOLÉ DE L’ÉTOILEEEEEEEEE.

L’amiral en chef combina le razor et le moon walk pour se retrouver au-dessus de tous les trous. Il propulsa son poing vers le bas et plusieurs ondes sismiques traversèrent l’air. Lorsque la fumée se dégagea, Supernovae remarqua qu’il ne restait que l’ombre de Torrance.

Étoile tomba à la mer et le poison qui recouvrait son bras se dilua dans l’eau. Jack qui venait de le frapper se retourna vers ses compagnons. Ester le regarda avec un air sévère.

-J’ordonne le repli.

-À tes ordres ! répondit Jack.

-Prends Torrance.

-VOUS NE VOUS ÉCHAPPEREZ PAS COMME ÇA !!! cria Supernovae en s’approchant par-dessus des débris laissés par ses attaques.

Ester se retourna vers lui.

-CHOC AUDITIF.

Elle frappa dans ses mains et manipula le sens de l’ouïe de l’amiral en chef pour lui faire paraître ce bruit comme un son extrêmement strident. Supernovae hurla de douleur et tomba tout en se bouchant les oreilles. Jack se dirigeait vers le navire de l’Underworld au moment où le sol se transforma en fils pour laisser apparaitre Étoile qui se tracta à l’aide d’un fouet de fils.

-C’est pas vrai, maugréa Jack.

-Ce n’était qu’un clone que tu as fait tomber à l’eau, clarifia l’amiral.

Torrance, qui se réveillait, sauta de l’épaule de Jack.

-PIC D’OMBRES.

Les ombres se réunirent autour de sa main pour former un pic que l’Émissaire d’Hadès enfonça dans la poitrine de l’amiral.

-Mais je suis aussi un clone, répondit la victime de l’attaque.

Le torse du clone de l’amiral repris son apparence de fils et entoura le bras de Torrance puis engloutis peu à peu tout son corps. Jack s’enveloppa de poison corrosif et envoya un filament à tête de loup vers le clone, mais un tentacule jaillit du sol et reçut l’attaque. Le véritable Étoile arriva alors par le côté et tenta d’envoyer des fils comme des balles de pistolets sur Jack. Ce dernier évita chaque attaque et s’approcha de l’ennemi.

-BOA KICK.

Le coup de pied frappa la paume de l’amiral qui lâcha un cri alors que sa main commençait à être rongée par le poison. Jack se retourna pour secourir son ami, mais il était entièrement recouvert de fils désormais. Il ressemblait presque à une momie avec des bandes de fils pour bandelette. L’amiral ouvrit sa main recouverte de haki sur laquelle le poison commençait à s’écouler vers le sol.

-SARCOPHAGE DES FILS.

Étoile referma la main et Jack assista impuissant au spectacle. Tous les fils qui entouraient Torrance se resserrèrent pour ne former qu’une boule de fils. Le corps de Torrance se retrouva transformé en petits morceaux de chair et d’organes ainsi qu’en flaques de sang. Le temps que Jack se ressaisisse, l’amiral s’approchait de lui. Il le frappa dans le dos. Jack se servit de l’élan qui lui était offert par l’attaque de son adversaire pour reprendre sa course vers le bateau.

Isaac se jeta sur Ester qui l’évita facilement. Elle le frappa au ventre et le Greathower eut l’impression de recevoir mille coups de poignard. Isaac leva la tête et la fillette lui donna un coup de coude dans le visage. L’ancien directeur du Cipher Pol eut l’impression qu’un rocher avait écrasé son visage. Ester l’attrapa au col puis plaça ses mains de chaque côté du crâne de son ennemi.

-Il est l’heure de jouer. Plonge dans mon illusion. Subit le pouvoir d’Até. ATÉ : CAUCHEMAR ONTOLOGIQUE.

Isaac eut l’impression de plonger dans les ténèbres. Une immense poupée de porcelaine se dressa alors devant lui.

-Tu veux jouer avec moi ?

Isaac voulut sécréter de l’acide pour se défendre, mais rien ne se produisit. La main géante de la poupée vint l’attraper et se referma sur lui. Le visage de la poupée se métamorphosa pour prendre l’apparence de Pythie Greathower.

-NON !!! MAMAN !!!

-Isaac ! Dieu m’a parlé… Tu dois mourir ! Tel est ma mission.

Isaac eut l’impression de revivre le moment où sa mère bascula dans la folie. Elle lisait un livre religieux lorsqu’elle se leva subitement de son trône et se dirigea vers son fils. Le regard qu’elle lui lança ce jour resta à jamais gravé dans sa mémoire. Isaac dut ensuite fuir la nation de sa mère. Le but de l’impératrice pirate était alors très clair, retrouver et tuer son fils. Aucun pirate ne l’aida jamais, ils voulaient tous l’amener vers sa mère afin de toucher une récompense et une promotion importante. Par la suite Isaac se rallia au Gouvernement Mondial et décida de sauver le monde de sa mère et des pirates.

-MEURS !!!!

La main de Pythie se resserra sur Isaac qui hurla à plein poumon. La douleur d’écrasement dans ses jambes le fit extrêmement souffrir. Pythie le lâcha et les ténèbres qui l’entouraient prirent les formes de son ancienne chambre où sa mère avait pour la première fois essayé de le tuer.

-MÈRE NON !!!

Pythie attrapa un couteau et trancha en deux Isaac qui sentit son corps se déchirer en deux.


Supernovae se releva quand le bruit strident cessa. Sa vision qui était trouble commença à redevenir normale. « Son pouvoir est terrifiant. Il faut à tout prix l’éliminer ! ». L’amiral en chef chuta et retomba au sol. « Il faut que je me réhabitue. Mon corps est en vrac car mes sens ont été poussé bien plus loin que ce qui est supportable. » Il souffla quelques instants. Son ouïe finit par ne plus le faire souffrir et il commença à entendre de nouveau, mais vaguement. Il se rendit alors compte que quelqu’un criait.

-ROKUSHIKI : MOON WALK

L’amiral en chef se retrouva au-dessus des gravats et vit alors qu’Ester tenait la tête d’Isaac entre ses mains. Astéroïde rejoignit son supérieur.

-Supernovae ! Que devons-nous faire ?

Supernovae n’entendit qu’approximativement les paroles de son subordonné. Les hurlements d’Isaac s’intensifièrent.

-Tuons là !

Supernovae s’approcha, mais un son terrible bourdonna dans ses oreilles. Il regarda attentivement et vit qu’Ester le regardait. Il eut alors l’impression que le reste du monde s’assombrissait et que les yeux de l’Émissaire d’Hadès grandissaient. Un sentiment nouveau gagna l’amiral en chef. Une peur intense le parcourut. Le regard pénétrant de cette petite fille le terrifiait. Astéroïde ne comprenait pas ce qui arrivait à Supernovae. L’amiral en chef avait le visage livide et transpirait à grosses gouttes.

-ATÉ : EFFROI DE LA GORGONE

L’amiral tourna la tête et croisa le regard d’Ester et tomba dans le même état que son supérieur. Tous ses sens se mirent en alerte comme pour lui faire comprendre qu’il était face à quelqu’un de trop fort pour lui. « Ce pouvoir est encore supérieur au haki des rois. Cette fille est trop dangereuse. ». Supernovae se concentra et activa les trois formes du haki.


Isaac tomba en pleur sur le sol. Humilié, détruit, tous ses rêves brisés. Le monde qui l’entourait prit une nouvelle forme et l’obscurité ambiante se dissipa. Il vit Ester tomber raide morte devant lui. Il se releva et tourna la tête vers Supernovae. L’amiral en chef s’approcha de son ami.

-Isaac je suis désolé…

-Quoi ?

-Le monde dont tu rêves n’existera jamais… J’ai compris… J’ai compris que le bien ne peut pas gagner. Nous en avons eu la preuve aujourd’hui.

Isaac commença à douter. Même Supernovae l’abandonnait ? Le Gouvernement Mondial avait été détruit. Le monde plongeait dans l’anarchie. Les pirates dirigeaient. « Mais oui… Il a raison… Tout est perdu… »

-Étoile est mort… lâcha l’amiral en chef.

Des larmes perlèrent sur le visage de l’ancien directeur du Cipher Pol. « J’ai échoué… Ma vie n’a servi à rien… »

-Tout est de ta faute.

Isaac écarquilla les yeux.

-Si tu avais mieux dirigé le Conseil de Marijoa, si tu avais été assez fort…

Des larmes coulaient sur les joues de l’amiral en chef.

-Rien de tout cela ne serait arrivé !!!!

Les larmes d’Isaac tombèrent au sol. Le poing de Supernovae se rapprocha du visage du Greathower. « Il a raison… Je suis désolé… Tous ces gens sont morts à cause de moi… Moi... Moi... ». Ces mots résonnèrent comme un écho à travers son âme. Isaac ferma les yeux alors que la main de l’amiral en chef était sur le point de le toucher. « Adieu… Le monde se portera mieux sans moi. »
Le coup de poing de Supernovae percuta le visage d’Isaac qui se déforma sous l’impact. Le Greathower tomba à la renverse.


Isaac Greathower tomba en arrière. De ses yeux coulaient des larmes et de l’écume sortait de sa bouche. Au même moment, Supernovae se libéra de l’Effroi de la Gorgone et se dirigea vers Ester.

-ROKUSHIKI : FINGER GUN.

Ester esquiva l’attaque de l’amiral en chef en faisant un saut en arrière. Astéroïde se retrouva libéré de l’Effroi de la Gorgone. Le doigt aussi dur que l’acier s’enfonça dans le sol. Ester observa que son adversaire utilisait le haki de l’observation pour se déplacer afin de ne pas être affecté par des illusions d’optique. Supernovae ouvrit les yeux pour regardait le Greathower qui était inanimé sur le sol, puis les referma.

-Astéroïde ! Occupe-toi d’Isaac !

Supernovae frappa l’air qui se fissura et une onde sismique se dirigea vers Ester qui esquiva et se dirigea vers le navire de l’Underworld qui commençait à mettre les voiles.

-ROKUSHIKI : FLÈCHE SISMIQUE

Le rankyaku sismique se dirigea vers Ester qui fut propulsé dans les airs.

-ROKUSHIKI : ENVOLÉE DE L’ÉTOILE

Supernovae s’approcha d’Ester et, alors qu’il allait attraper le bras de la petite fille, celle-ci frappa dans ses mains. Le bourdonnement repris dans les oreilles de l’amiral en chef. Déstabilisé, son haki se dissipa. Ester donna un coup de pied recouvert de haki dans le ventre de l’amiral en chef qui se bouchait les oreilles. Elle retomba dans la mer pendant que Supernovae tombait sur le sol d’un souterrain. Dans la mer, un homme poisson chat domptant un poisson de combat semblable à ceux de Green Bit se dirigea vers Ester qui sombrait. Il la récupéra et se dirigea avec sa horde de poisson de combat vers le navire de l’Underworld. Jack vit l’homme poisson chat sortir de l’eau.

-Envois-la moi, ordonna l’Émissaire d’Hadès.

L’homme poisson chat s’exécuta et brandit son trident avant de retourner dans l’eau. Jack posa Ester sur le pont et appuya au niveau de son diaphragme. De l’eau jaillit de la bouche de la jeune fille qui reprit ses esprits. Elle se leva, tituba et regarda le QG de la Marine.

-Mission accomplie ! Nous avons privé la Marine de leur motivation ! Isaac Greathower n’est plus un danger pour nous et bientôt les efforts d’Island seront réduits à néant. Nous pourrons nous occuper de lui nous-même.

-Et Torrance ? demanda Jack.

-C’est malheureux de perdre un compagnon, mais c’est ainsi… Nous devons être prêts à nous sacrifier pour atteindre nos objectifs.

Jack ferma les yeux et fit une prière pour son ami mort au combat.

______________________________________

Supernovae, Astéroïde et Étoile regardait ensemble l’horizon. Cela faisait déjà deux jours qu’Isaac avait subi un fort traumatisme face à Ester Khan surnommé « le Bourreau des Enfers ».

-Je ne sais pas quoi faire… Isaac est entré en dépression et rien ne semble pouvoir lui redonner espoir, exposa l’amiral en chef. Il a tenté de se couper les veines avec une fourchette hier soir.

-Il est le symbole de notre résistance. Si nous le perdons, la plupart des nôtres vont abandonner le combat, ajouta Étoile.

-Que pourrions-nous faire ? demanda Astéroïde.

Dans le même temps, Island se tenait au chevet d’Isaac.

-Mais vous êtes la raison pour laquelle nous nous battons tous.

Isaac souffla.

-Vous devez nous guider sur la route de la justice.

-La justice a quitté ce monde. Si le monde en est là aujourd’hui, c’est à cause de moi. Je comprends pourquoi Supernovae m’a frappé et pourquoi ma mère souhaitait me tuer. Elle avait raison au fond.

-Mais Supernovae ne vous a pas frappé !!!

-Si j’étais mort de sa main, le monde serait en paix.

-Sans vous le Gouvernement Mondial serait tombé bien avant. Vous avez repoussé l’échéance.

-Excusez-moi, tous autant que vous-êtes ! Je suis désolé d’être venu au monde.

Island prit son visage dans ses mains alors que des larmes recommençaient à couler sur celui d’Isaac. Le vice-amiral se leva et quitta la pièce. Le médecin le regarda.

-Alors ? Vous avez réussi à le remettre d’aplomb ?

-Non… C’est comme s’il ne m’entendait pas… En plus j’ai l’impression d’être face à un enfant fragile et battu qui est incapable de se défendre.

-On pourrait dire que c’est ça. En rassemblant tout ce qu’il dit, on peut à peu près comprendre qu’il a revécu d’anciens moments de sa vie qui se sont transformés en traumatismes, les uns après les autres.

Un bruit de verre se fit entendre. Island et le médecin se retournèrent rapidement. Ils coururent ensemble jusqu’à la chambre. Un vase gisait brisé sur le sol. Isaac tenait dans sa main un morceau du vase qu’il approchait de son cou. Island transforma son bras en papier et envoya sa main stopper Isaac. Le médecin souffla de soulagement. Isaac se dirigea vers les restes du vase pour les ramasser.

-Il ne faut pas le laisser seul. Nous devons constamment le surveiller, conclut le médecin.

Island approuva. Soudain Torrance jaillit par la porte sous le regard ahurit du vice-amiral. L’Émissaire d’Hadès n’avait plus de bras gauche ni de jambes. Une grande partie de son bras droit et de son visage était recouvertes de cicatrices. Il marchait en créant des membres d’ombres.

-PIC D’OMBRES.

Un pic se forma sur le bras de Torrance. Island transforma sa main en shuriken de papier qu’il recouvrit de haki avant de l’envoyer en direction de l’ennemi. Torrance s’orienta de manière à ce que le shuriken lui tranche son dernier bras. Le pic d’ombres qui y était encore fixé tomba et se planta dans le matelas du traumatisé, entre son bras et son torse.

-NONNNNNNNNNNNNNNNN !!!

Island s’élança sur Torrance, croyant qu’Isaac était touché.

-TRANSPOSITION DES OMBRES.

Le poing d’Island frappa l’ombre de l’Émissaire d’Hadès. Le vice-amiral se mit à courir dans les couloirs. Le médecin vit qu’Isaac n’était pas touché quand le pic d’ombres se dissipa. De son côté, Torrance était fatigué par la douleur. Il lâcha son contrôle sur les ombres et tomba au sol. Il avait réussi à échanger sa place avec son ombre au moment de l’attaque d’Étoile, mais trop tard pour sauver tout son corps. Désormais, il se retrouvait sans aucun membre et il n’était pas certains que le sacrifice de son bras gauche avait permis de tuer le Greathower. Le sang se déversait de son nouveau membre absent. Il réussit à utiliser les ombres pour bloquer l’hémorragie. Des pas retentissaient dans le couloir.

-OÙ ES-TU ORDURE !!!!

Island s’approcha du corps de Torrance qui gisait au sol. L’Émissaire faisait le mort. Island, fou de rage, libéra sa colère et sa frustration. Il transforma son bras en une lame de papier recouverte de haki qui s’abattit sur Torrance. L’Émissaire roula sur lui-même pour éviter le coup. Island prit un air grave, la haine se lisait dans ses yeux. De tout son corps, des feuilles de papier volèrent et planèrent dans la salle jusqu’à recouvrir Torrance. Les feuilles, une fois recouvert de haki, se resserrèrent au niveau de son cou. Island s’approcha et posa son pied sur un endroit du corps de Torrance qui n’était pas recouvert. Le vice-amiral avait fait installer du granit marin sous ses bottes.

-Pourri… ture… tenta d’articuler le membre de l’Underworld.

Du papier s’installa alors dans sa bouche. Torrance mourut à petit feu, étranglé dans du papier, incapable d’effectuer une transposition avec son ombre.

Le corps du médecin le faisait souffrir. Isaac, en plein cauchemar, sécrétait de l’acide. Le médecin avait tenté de le calmer mais il était entré en contact avec la substance acide. L’ancien directeur du CP0 se réveilla et se leva rapidement de son lit.

-Attendez ! Seigneur Greathower !!! appela le médecin.

Isaac traversa un à un les couloirs, paniqué. Isaac atteignit finalement la surface. Supernovae et les deux amiraux étaient alors entrain de rentrer. Leurs surprise fut grande.

-Isaac ?! lâcha Supernovae.

En voyant le visage de l’amiral en chef, Isaac fut pris encore de nouveau de panique.

-Je suis désolé !!!!

Isaac se dirigea vers la mer. Astéroïde fut le plus rapide. L’amiral utilisa un razor pour atteindre l’ancien directeur du CP0. Néanmoins, Isaac se retourna violemment, empêchant l’amiral de l’attraper et il tomba à la renverse. Isaac chuta dans un des nombreux gouffres qui ornait désormais les ruines du QG de la Marine. Astéroïde s’élança dans le gouffre suivi de près par Étoile et Supernovae. Isaac rampait sur le sol tout au fond quand les officiers de la Marine arrivèrent. Ils se rendirent alors compte qu’ils étaient dans un dépôt d’armes. Isaac attrapa un sabre et l’approcha de sa gorge. Supernovae utilisa un razor.

-Pardonnez-moi pour tout !

La main de Supernovae attrapa la lame du sabre au moment où le sang commença à couler le long du cou de l’homme acide. Supernovae ne bougeait plus. Astéroïde et Etoile s’approchèrent. Ils tentèrent de faire bouger l’amiral en chef, mais celui-ci restait les yeux fixé sur le corps de son ami qui se vidait de son sang.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Dim 11 Juin 2017 16:00 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
CHAPITRE 24 : DANS LES PROFONDEURS

Dent Longue avançait sur l’île des hommes-poissons. On lui faisait découvrir les lieux quand un samouraï se dirigea vers son seigneur.

-Monsieur !!! Nous avons reçu un appel provenant de l’île de Toroa à West Blue.

Dent Longue savait que ce moment arriverait.

-Passez-moi l’escargophone.

L’homme s’exécuta.

-Monsieur Dent Longue !!!

-Oui, roi Dorimir ?

-Les troupes de Las Camp ont forcé les portes du château. Nous allons être vaincus.

-Fuyez…

-Quoi ? Mais…

-Trop de sang coule partout dans le monde. Sauvez tout ce qui peut encore l’être.

-… Merci…

Minamoto attendit que son seigneur raccroche.

-C’est véritablement un désastre. Si la guerre continue encore longtemps, toutes les nations de la planète vont être détruites.

-Tu as raison Minamoto. Il va falloir accélérer les choses. Après mon entretien avec Pontos et Poséidon, j’affronterai Redlord.

Minamoto fit un signe d’approbation de la tête.

Au palais Ryugu, Pontos faisait de grands gestes pour raconter une histoire à son invité. Le roi Pontos était un triton géant à la moustache bleu turquoise et à la chevelure bleu marine.

-… et à ce moment-là, Irvin entra dans la pièce et jeta sa chope de rhum au sol en criant : « On ne m’avait pas dit que y avait une fête ici ! Hic ! ».

Dame Poséidon éclata de rire.

-Ah ce bon vieux Irvin… déclara la sirène tout en enlevant une larme qui perlait au coin de son œil.

La sirène et le triton levèrent les yeux pour admirer la fresque dessinée au plafond. On y voyait Joy Boy défendre l’île depuis le monde « au-dessus des flots » alors que les ténèbres engloutissaient l’île des hommes-poissons.

-Pontos…

-Oui ma chère Vénus ?

-Pensez-vous qu’un jour les peuples des Cristaux pourront vivre librement ?

-Je l’espère, ma chère lointaine cousine…

Le ministre de Droite entra dans la salle du palais.

-Maitresse Poséidon, Roi Pontos ! Nous avons de très mauvaises nouvelles ! Il faut à tout prix avertir le seigneur Dent Longue !

-Qu’y a-t-il ? demanda le roi triton.

-C’est une catastrophe messire ! Léviathan Jones se dirige droit vers nous ! Nous avons perdu le contact avec les éclaireurs de l’avant-poste 2 juste après qu’ils nous en aient informé.


La sirène repéra son ami l’empereur pirate et se dirigea à toute vitesse vers lui.

-DENT LONGUE !!!

-Poséidon ?

-Nous avons un gros problème !!! Léviathan Jones semble se diriger vers cette île ! Si son intention est de tout ravager, il faut gagner assez de temps pour que tout le monde monte à bord de l’Arche Noah.

-Léviathan Jones… Espérons qu’il ne fasse qu’une visite à l’improviste.

Soudainement, le daimyo de Wa dégaina Shodai Kitetsu en regardant en l’air. Poséidon se retourna doucement et aperçu alors l’homme-mégalodon flotter au-dessus de la bulle de protection de l’île.

-Je m’en occupe, murmura l’homme-morse.

______________________________________________

Léviathan vit Dent Longue s’approcher. Il avait remarqué sa présence et attendait que son homologue vienne à sa rencontre avant de s’amuser. L’homme-morse arriva face au mastodonte qui mesurait six mètres de haut.

-Que viens-tu faire ici Léviathan ?

-Je pourrai te poser la même question Greatsea.

-Je suis venu conclure une alliance avec le royaume Ryugu.

Dent Longue observa son ennemi. Un sourire apparut sur le visage de Léviathan, suivit d’un autre encore plus grand. Finalement l’homme-mégalodon éclata de rire à la surprise du samouraï.

-Tu es trop drôle… C’est un geste digne de l’honneur des samouraïs de tenter de sauver des misérables comme les habitants de ce pays. Ouvre les yeux Greatsea… Les hommes-poissons peuvent régner sur ce monde !!! déclara Léviathan avec un visage diabolique.

C’est alors que Dent Longue remarqua qu’un grand nombre d’hommes-poissons quittaient leur quartier, qui était situé sous le royaume Ryugu. Ils vinrent rejoindre les deux empereurs. L’un d’eux, un homme-requin lutin nommé Ponik, se présenta à Léviathan.

-Ô grand seigneur des mers ! Les habitants du Quartier des Hommes-poissons, dont je suis le chef, attendaient ce jour avec impatience. Nous nous mettons à vos ordres afin de montrer à la race humaine notre supériorité !!!

-Très bien mais ne gênez pas surtout…

Léviathan leva le visage avec orgueil en direction de Dent Longue.

-…CAR JE VAIS DÉVORER CHAQUE ÊTRE QUI VIT SUR CETTE ÎLE !!!

Le désir de tuer s’échappa de Léviathan en une vague de terreur. Tous les habitants de l’île se retournèrent vers l’ombre qui planait au-dessus d’eux. L’effroi les paralysa. Même Dent Longue ressentit la peur, mais il parvint à éliminer cette sensation de son esprit.

-Ma… ma… maman… articula une petite fille qui était tombée au sol et plaçait sa main devant son visage comme pour se protéger.

Poséidon attrapa la jeune fille.

-Suivez le roi Pontos jusqu’à Noah !!!

Le haki qu’elle dégagea libéra les gens de l’état de paralysie dans lequel ils étaient figés. La foule se motiva elle-même :

-Oui !!

-Suivons le roi !

-Vive le roi et Dame Poséidon !

La sirène se retourna vers le ciel alors que les habitants fuyaient.

Les hommes-poissons qui venaient de rejoindre l’homme-mégalodon furent également tétanisés par la peur. Léviathan regarda Dent Longue avec mépris.

-Tu vas vraiment défendre cette île d’illuminés ?

-C’est toi l’illuminé assoiffé de sang et de tueries.

Le visage de l’homme-mégalodon prit un air machiavélique.

-Alors j’espère que tu sauras me distraire ! Depuis le temps que j’attends d’affronter un des empereurs… JE VAIS POUVOIR ME LÂCHER !!!!

Le haki des rois qui s’échappa de Léviathan acheva les hommes-poissons qui tombèrent dans les vapes.

-APOCALYPSE.

-IAIDO SPIRITUEL : TRANCHE MONTAGNE

Les cheveux de l’homme-mégalodon se dressèrent et il esquiva la lame d’eau envoyé par Dent Longue.

-IAIDO SPIRITUEL : SOUFFLE DES MORTS

Dent Longue recula son arme puis l’avança à grande vitesse envoyant ainsi une flèche d’eau très rapide, puis il recommença encore et encore alors que Léviathan se déplaçait avec aisance sous l’eau en esquivant les attaques de son adversaire. Greatsea activa son puissant haki de l’observation. Tout autour d’eux, l’eau prit une teinte bleue turquoise. L’homme-morse se dirigea vers l’homme-mégalodon.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : TUNNEL DU REQUIN

L’eau sembla se recroqueviller sur elle-même jusqu’à Dent Longue et Greatsea évita l’attaque.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : PIED VOLTIGEUR

Léviathan tourna sur lui-même, puis déplia sa jambe pour donner un coup de pied que son ennemi esquiva à nouveau. Léviathan frappa encore et encore sans toucher son adversaire. Dent Longue se retrouva derrière l’homme-mégalodon après que ce dernier ait effectué une attaque. L’homme-morse en profita pour lacérer le dos de son ennemi. Cependant, ce dernier activa son haki en ricanant.

-Allons ! Donne des coups plus puissants ! L’autre ambitieux, Yoga Yin, ne t’aurait pas laissé le tuer avec des attaques aussi merdiques.

Les provocations de son adversaire n’affectèrent pas Dent Longue. Il retourna son arme et, en la recouvrant de haki, alla la planter dans le dos de l’homme-mégalodon. Celui-ci, pensant que son haki résisterait facilement à l’attaque, ne bougea pas. Au dernier moment, l’homme-morse releva Shodai Kitetsu et érafla une partie du dos de son ennemi. Léviathan grogna et se retourna brusquement en donnant un coup de pied. Dent Longue para mais fut propulsé un peu plus loin. Une ombre passa alors au-dessus des deux combattants.

-On y va ! hurla Poséidon en descendant en piqué vers Léviathan, accompagné par deux Rois des mers.

Le premier roi des mers tenta de donner un coup de tête à Léviathan. L’homme-mégalodon répliqua en donnant un coup de pied imprégné de haki. Cela eut pour seul effet de bouger la tête du roi des mers de quelques mètres. Ce dernier ouvrit la bouche pour avaler Léviathan.

-APOCALYPSE FINAL.

De la fumée noire s’échappa de tout le corps de l’empereur pirate. Il donna un coup de pied vers le haut. La force de l’attaque fut suffisante pour décrocher la mâchoire de l’ami de Poséidon.

-IAIDO SPIRITUEL : DIRIGISME PRIMAIRE

Dent Longue projeta rapidement son arme en avant, créant un pic d’eau qui se dirigea vers son ennemi. Léviathan esquiva sans mal. C’est à ce moment-là que Dent Longue tourna le poignet et son épée vers le côté où se trouvait l’homme-mégalodon. La lame d’eau suivit cette direction et vint s’écraser sur le flanc de Léviathan. Le second roi des mers se dirigea vers le colosse.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : SAMEHADA SHOUTEI

Léviathan frappa l’eau avec sa paume de main et créa un courant marin qui dévia le roi des mers.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : SAMEGAWARA SEIKEN

Léviathan donna un uppercut d’une grande puissance qui déforma l’eau et s’enfonça dans le ventre de l’immense créature marine. Celle-ci recracha une gerbe de sang dans la mer, puis perdit connaissance.

-ESPRIT SOMBRE DE LA LAME MAUDITE.

Le haki de l’armement recouvrit Shodai Kitetsu qui devint totalement noir. Un cri s’échappa de la bouche de Dent Longue alors qu’une légère aura noir fumante entoura le katana légendaire que le seigneur de Wa tenait dans ses mains. Un sourire démoniaque illumina le visage de l’homme-mégalodon.

-GREATSEA ! JE VAIS ME CHARGER DE L’ARCHE !!!

La sirène se dirigea vers l’arrière de l’île des hommes-poissons avec les deux rois des mers qui l’accompagnaient, le premier ayant retrouvé ses esprits et tractant le second.

-OK ! IAIDO SPIRITUEL NOIR : PLUIE TOMBANT DU PARADIS

Une dizaine de lames d’eau rapides et très tranchantes se dirigèrent vers Léviathan.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : SAMEHADA SHOUTEI

Léviathan frappa l’eau avec sa paume de main et créa un courant marin qui renvoya les lames d’eau.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : SOUFFLE DES PRÊTRES DAMNÉS.

L’homme-morse recula son Shodai Kitetsu et le ramena en avant à très grande vitesse. La rapidité de l’attaque créa une cavité de vide dans l’eau, qui entraina une implosion atomique. L’attaque se transforma alors en une balle, avec comme extrémité un point chaud à plusieurs milliers de degré. Cette balle arriva à toute vitesse et traversa le corps de Léviathan Jones. L’homme-mégalodon cria et ses yeux virèrent au rouge.

-OUI C’EST ÇA ! TU VEUX JOUER ?! TU VAS JOUER !!!! COURROUX DE LÉVIATHAN.

Léviathan frappa l’eau avec une puissance incroyable. Plusieurs courants intenses se dirigèrent vers Dent Longue qui fut emporté vers l’île à très grande vitesse. Il traversa la bulle de protection, poussé par les courants. Il s’écrasa au sol et se releva en voyant que la bulle ondulait au niveau du point d’impact avec ses courant. Son haki de l’observation lui permit de voir ce qui allait se passer. Il se retourna et courut à toute vitesse vers l’Arche Noah.

-FURIE APOCALYPTIQUE DU SEIGNEUR DES MERS !!!! hurla Léviathan.

L’homme-mégalodon attrapa la mer d’une main et projeta une colonne d’eau à l’endroit où la bulle ondulait. La colonne d’eau arriva encore plus rapidement que le courant créé précédemment. La bulle ne résista même pas et fut éventrée sous la pression exercée. La colonne d’eau créée par l’attaque de l’empereur pirate atteignit le sol de l’île, qu’elle pulvérisa, avant que l’eau de mer ne s’infiltre dans la bulle. La colonne ressortit finalement de l’autre côté de la bulle et sembla descendre jusqu’aux abysses. Dent Longue fut emportée par le déchainement de l’eau qui détruisit l’île des hommes-poissons sous le regard de ses habitants, à l’abri sur le navire de Poséidon.

-Serait-ce le jour de la promesse ? demanda Poséidon à Pontos.

-Il semblerait…

Dent Longue finit par s’extraire du chaos des courants marins. Il regarda Léviathan qui riait de bon cœur.

-HAHAHAHAHA !!! MAGNIFIQUE !!! HAHAHAHAHA !!!

La haine et le dégout envahit l’esprit de l’homme-morse.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : SOUFFLE DES PRÊTRES DAMNÉS.

Dent Longue réutilisa son attaque, mais cette fois si son adversaire resta stoïque.

-Tu m’interromps ! lâcha Léviathan, vexé. FURIE DU SEIGNEUR DES MERS.

L’homme-mégalodon attrapa la mer d’une main et projeta une colonne d’eau avec moins de force, comme s’il envoyait une lance. La colonne d’eau rencontra le point chaud de l’attaque de Dent Longue et les deux attaques s’annulèrent.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : TRANCHE MONDE

Instantanément, Léviathan se retrouva entaillé au niveau de la poitrine. « Son haki est assez résistant pour subir cette attaque ? Je vais devoir y mettre plus de force. » pensa l’homme-morse.

-JUDO DE TEMPLISTA : ARMES DE SACRE

Léviathan donna un coup de pied horizontal qui propulsa un courant en direction de Dent Longue, qui nagea pour esquiver. « Judo de Templista ? Il a réussi à comprendre le fonctionnement de cet art martial lors de son combat contre Héraclès Spartman ? » se demanda l’homme-morse.

-GREATSEA ! NOUS Y ALLONS ! RETROUVES-MOI A WA ! cria Poséidon depuis l’Arche Noah alors que les rois des mers attrapaient les chaînes de ce vaisseau de bois pour le tracter vers le Nouveau Monde.

-VAS-T’EN VITE !!!! répondit Dent Longue.

-JUDO DE TEMPLISTA : JUGEMENT D’ARÈS

Léviathan arriva à grande vitesse vers Dent Longue. Le tranchant de la main de l’homme-mégalodon s’abattit sur l’homme-morse, qui utilisa la pointe de son épée pour pousser la main de son adversaire et dévier l’attaque.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : PLUIE TOMBANT DU PARADIS

Une dizaine de lames d’eau rapides et très tranchantes touchèrent Léviathan à bout portant, fragilisant ainsi la couche de haki sur son torse. Dent Longue donna un coup d’épée en diagonale et taillada la peau de son adversaire.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : ATTRACTION DU MONDE ENGLOUTI

Léviathan tourna sur lui-même dans l’eau et donna un coup de pied qui propulsa Dent Longue plus loin dans les sombres profondeurs. Alors que l’homme-mégalodon allait descendre pour rejoindre son ennemi, des monstres marins se dirigèrent vers lui.

-TECHNIQUES ULTIMES DU KARATÉ DES HOMMES POISSONS : DÉLUGE.

Léviathan leva le bras et ouvrit la main avant de la descendre vers les abysses. Plusieurs parties de la mer qui se trouvait au-dessus de Léviathan se transformèrent en énormes lances d’eau qui descendirent, comme de la pluie, vers les profondeurs. Les monstres marins furent traversés par certaines de ces lances d’eau qui continuèrent leurs routes malgré tout.

Dans le fond marin, Dent Longue se relevait en s’appuyant sur le sol lorsqu’il vit cette pluie de gigantesques lames d’eaux.

-IAIDO DE WA : LAME TOURNOYANTE

En faisant tourner à grande vitesse son Shodai Kitetsu, Dent Longue créa un courant qui agissait comme un bouclier sur lequel les armes s’abattirent. Les autres lances d’eau créèrent des cratères dans les fonds marins. L’homme-morse se préparait alors à remonter quand il vit l’homme-mégalodon fondre à toute vitesse vers lui.

-TECHNIQUES ULTIMES DU KARATE DES HOMMES POISSONS : IMPLOSION.

Léviathan balança une grosse boule d’eau. Dent Longue, comprenant ce qui allait se passer grâce à son haki de l’observation, répliqua.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : TRANCHE MONDE.

La lame d’eau monta à très grande vitesse et percuta la boule d’eau qui implosa avec une violence incroyable. Toutes les algues des fonds marins furent déracinées et emportées par l’implosion titanesque, qui aurait été capable de détruire l’île des hommes-poissons en un instant. La lame d’eau de Dent Longue tranchait tout une partie de l’eau expulsée depuis la bombe marine, protégeant ainsi Dent Longue qui planta Shodai Kitetsu dans le sol pour ne pas être emporté par la force des courants. Cela dura plus d’une trentaine de seconde avant que la mer ne se calme. Léviathan descendit et tomba sur le fond marin tout en créant une légère onde de choc qui balaya le sable. Dent Longue se dirigea vers Léviathan et fit tournoyer son épée avant de l’abattre sur son adversaire qui para avec son bras.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : VOIE DES SOUTERRAINS.

La lame de Shodai Kitetsu pivota en diagonale et racla la peau du bras du colosse. L’homme-morse fit à nouveau tournoyer son épée puis abattit la pointe sur la zone raclée peu auparavant. Léviathan ne broncha pas.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : SOUFFLE DES PRÊTRES DAMNÉS.

Dent Longue releva légèrement son arme avant de la replacer à très grande vitesse. Le point chaud de l’attaque perfora le bras et s’enfonça dans la poitrine de Léviathan qui hurla. Dans sa colère, il donna un coup de pied violent à l’homme-morse qui fut projeté plus loin.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : PLUIE DES SOUFFLES TOMBANT DU PARADIS DES PRÊTRES DAMNÉS.

Dent Longue utilisa plusieurs fois à la suite sa technique du Souffle des prêtres damnés.

-FURIE APOCALYPTIQUE DU SEIGNEUR DES MERS !!!! hurla Léviathan.

L’homme-mégalodon attrapa la mer d’une main et projeta la mer une colonne d’eau avec une force incroyable. En passant au-dessus des fonds-marins, la colonne d’eau arrachait des morceaux du sol. Dent Longue arriva à se déplacer suffisamment sur le côté pour esquiver la colonne d’eau. Cependant, il fut entrainé par le courant qui en résultait.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : LA VOIE DU CIEL.

Dent Longue planta son épée dans la colonne d’eau et donna un coup devant lui, envoyant ainsi une lame d’eau à contre-sens de la colonne d’eau. Léviathan nagea très rapidement derrière son attaque et fut surpris par cette lame. De l’autre côté, Dent Longue s’extrayait de l’attraction de la colonne d’eau et décida de remonter vers la surface. L’homme-mégalodon ne prit pas longtemps à atteindre son adversaire.

-TECHNIQUES ULTIMES DU KARATE DES HOMMES POISSONS : DÉLUGE.

Léviathan amena sa main derrière lui, puis la ramena en avant. Des lances d’eau se dirigèrent dans la direction de l’homme-morse.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : MÉDITATION SUPRÊME DU SAMOURAÏ.

Dent Longue, en rengainant, se retrouva instantanément de l’autre côté de la vague de lances d’eau qui furent toutes coupées en morceaux. L’homme-morse s’apprêta à dégainer de nouveau.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : MÉDITATION SUPRÊME DU SAMOURAÏ.

Dent Longue arriva de l’autre côté de Léviathan dont le dos fut orné d’une blessure.

-ENCORE !!! hurla l’homme-mégalodon en se préparant à frapper son adversaire.

- IAIDO SPIRITUEL NOIR : TRANCHE MONDE, murmura Dent Longue en fermant les yeux.

L’homme-morse mit toutes ses forces dans cette attaque et la lame d’eau traversa l’océan. Elle continua en tranchant tout sur son passage jusqu’à atteindre les fonds marins de Water Seven. Dent Longue rouvrit les yeux pour voir le sang jaillir du torse de Léviathan Jones. Le plus grand épéiste du monde avait réussi à traverser le plus puissant des haki de l’armement. Un petit ricanement sortit de la bouche de l’homme-mégalodon à la surprise du samouraï.

-Je sens ma force grandir !!! déclara Léviathan.

Une quantité gigantesque de haki de l’armement s’échappa de l’homme-mégalodon pour former une aura noire autour de l’empereur des abysses. Tout son corps devint noir avec des reflets violets, des dents aux blancs de ses yeux, de son iris à sa langue. L’eau tout autour des deux combattants prit également une teinte sombre. Dent Longue restait ébahit par la quantité considérable de haki que son adversaire déployait.

-Je te remercie ! C’est grâce à notre combat que j’ai pu comprendre comment devenir encore plus fort ! Je vais te récompenser par une mort rapide ! ricana Léviathan.

-Ne rêve pas trop ! Je ne suis pas encore vaincu.

-C’est vrai. Si je n’avais pas eu ce déclic tu aurais pu me battre…

L’aura noir s’intensifia autour du poing de l’homme-mégalodon.

-… MAIS TU VAS MOURIR MAINTENANT !!!

Dent Longue eut la chair de poule. « L’envie de tuer de Léviathan a vraiment un pouvoir paralysant semblable au haki des rois d’Aggaddon. » pensa ce dernier. Il intensifia son haki de l’observation.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : BARRIÈRE OCÉANE.

L’homme-mégalodon se dirigea vers Dent Longue qui s’apprêtait à esquivé quand il remarqua que l’eau qui l’entourait devenait dense, l’empêchant d’esquiver par les côtés.

-BLACK INFERNO.

-IAIDO SPIRITUEL NOIR : MÉDITATION SUPRÊME DU SAMOURAÏ.

Léviathan activa son haki de l’observation au dernier moment pour trouver le chemin que son ennemi allait emprunter à toute vitesse et plaça son poing sur la trajectoire. Dent Longue le remarqua, mais à cette vitesse de déplacement il ne pouvait pas réagir assez vite et tenta de parer avec son Shodai Kitetsu recouvert d’une aura de haki de l’armement. L’uppercut, en brisant le katana légendaire, toucha l’homme-morse qui sentit ses os se briser. La force titanesque de ce coup de poing entouré de haki de l’armement brut propulsa Dent Longue à une vitesse supersonique en emportant l’eau avec lui. L’homme-morse, dont le corps, propulsé à une telle vitesse, brulait à cause des frottements de l’eau, percuta la falaise sous-marine de Redline dans une grande explosion qui la fissura sur une centaine de mètres de rayon. Cependant le corps de Dent Longue continua de s’enfoncer dans la pierre sur plusieurs mètres, créant ainsi des fissures dans la roche de Redline. De l’autre côté du continent, la falaise lisse se retrouva affublé d’une immense protubérance rocheuse.

Léviathan s’approcha alors que le haki de l’armement qui l’entourait disparaissait peu à peu. Il regarda le cadavre de son adversaire gisant dans le cratère.

-Repose en paix, valeureux guerrier. Je suis fier de t’avoir combattu et vaincu. Adieu.

L’homme-mégalodon s’en alla, disparaissant dans les ténèbres abyssales, les créatures marines s’inclinant devant lui. Il retrouva le cimetière des rois des mers. Léviathan s’assaillit dans le corps du mégalodon, le roi des mers antique avec qui il partageait sa race quasi unique. Depuis ce nouveau trône, Léviathan souhaitait désormais régner en maître sur la Nature.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mer 14 Juin 2017 01:56 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1228
Localisation: Dans tes rêves.
Je viens de rattraper le retard de lecture et de lire le nouveau chapitre. Je vais bientôt lire la fic de Porito.

Les choses s'avancent rapidement autant que le nombre de têtes tombées comme Dent Longue, Isaac, Igor et Yoga. Les combats sont de plus en plus spectaculaires et tu gardes la même cadence. C'est impressionnant à voir.

Je suis très curieux de voir comment la guerre de pouvoir va se terminer. Je prédis que les cinq empereurs vont tomber à leur tour. Il y en a déjà deux qui le sont. Zeus et Hadès connaîtront le même sort à mon avis. Y aura-t-il un outsider, encore inconnu, qui va en profiter?

J'ai hâte à la suite.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Lun 19 Juin 2017 23:59 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
Content de voir que tu apprécie toujours Chaosx ^^
Je te laisse découvrir comment ça évolue :p
Avant dernier chapitre spécial de ce tome 1 avec cette fois ci la fête de Davytown.

CHAPITRE SPÉCIAL 4 : KARNEIA NAADAM

-Dis-moi, Czeslaw.

-Oui Miguel ?

-Comme on revient de Na-ahk, je me dis qu’on n’a pas entendu parler de la fête nationale de Davytown.

-Bien sûr que si ! C’était le 12 juillet. Vu que c’était la première fête d’un autre empire que l’on devait fêter, nous avons eu peu de temps pour réfléchir à un moyen d’adapter le concept de cette fête à la ville. Finalement c’était devenu un tournoi entre les chevaliers sur la Place des Champs suivi d’un concours de chant et de musique à l’Opéra Garnis.

-Ah oui ! Je me souviens du concours. Je ne savais pas que Davytown faisait ce genre de chose.

-En fait pas du tout. Davytown est une ville tournée vers la guerre. Le tournoi correspondait à une grande compétition guerrière qui est là pour remercier Davy Jones. De plus, ils clament les louanges de leurs héros des anciens temps dans des chants épiques. Tu veux que je te raconte tout ça ?

-Volontiers !


Au petit matin, les cors de chasse retentirent dans le cœur de Davytown alors que leurs échos se répandaient dans les faubourgs. Tous les habitants sortirent dehors et entamèrent une marche vers le sud. Certains d’entre eux étaient armés, d’autres portaient des instruments. Un grand brouhaha s’élevait déjà de la Fosse de la Gloire. Il s’agissait d’une grande crevasse dans laquelle avait été taillée des tribunes, dont une spéciale pour les chefs de la cité. Léviathan était assis dans un trône possédant de nombreux rajouts pour convenir aux proportions du Mangeur de Dieux. Gwal Apoom-Kay était debout à côté de son souverain, mais paraissait minuscule. Sur l’arène située au-bas de ce trou, les membres importants de l’armée s’étaient regroupés afin d’accueillir ceux qui voudraient honorer Davy Jones. Le public se plaça dans les tribunes. Gwal Apoom-Kay prit la parole.

-Nous sommes ici aujourd’hui pour fêter Karneia Naadam afin de remercier nos glorieux ancêtres pour leurs exploits ! Comme vous le savez, derrière les lourdes portes qui ornent l’arrière de l’arène se trouve le Couloir de l’Ascension qui mène jusqu’à la fosse où se trouve l’entrée du Temple aux Légendes. Comme le veut la tradition, si une personne remporte le tournoi, elle aura l’honneur de prier et remercier les Légendes, face à l’entrée du temple. Si cette personne gagne cinq années de suite, alors elle sera élevée au rang de Légende et obtiendra donc tous les privilèges apportés par ce rang.

En effet, la hiérarchie de Davytown se basait sur les exploits guerriers. Du plus bas au plus haut, il y avait : Civil, Combattant, Maître de Guerre, Furie, Héros et Légendes. Pour progresser dans ce système, il fallait gagner des tournois et se distinguer dans la guerre éternelle face aux Parasites des Sables, une espèce de crustacés monstrueux vivant dans le sable des profondeurs près de Davytown et menaçant la ville depuis des siècles. Cette espèce est très répandue dans les profondeurs terrestres de la mer du Nouveau Monde, parfois appelées Davy’s Gold. Les Héros étaient des bêtes de combats aux capacités hors normes et les Légendes étaient vénérées comme des demi-dieux durant leur vie et même après. Si jamais les Jones disparaissaient, ce serait aux Légendes de nommer un nouveau chef à chaque génération, leurs voix étant sacrées. Il existait essentiellement deux moyens de devenir une Légende : réaliser un exploit militaire sans précédent et vaincre ses rivaux Héros, devant le regard de Davy Jones, lors de Karneia Naadam durant cinq années consécutives.

-Que tous ceux qui veulent passer les épreuves afin d’honorer Davy Jones descendent par les tunnels vers la grotte en bas. Vous vous y préparerez en attendant le début des épreuves. J’en profite pour remercier notre seigneur, Léviathan Jones, de veiller sur nous. Est-ce que quelqu’un rejoindra Léviathan parmi les Légendes ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui. Oui mes dames et messieurs ! Wilfrid Ness a remporté Karneia Naadam quatre années consécutives. Mais il n’ouvrira pas si facilement les portes du Temple aux Légendes. Les deux autres Héros actuel de Davytown, Anakothem et Charyllia, se dressent devant lui. Remportera-t-il cette année encore la victoire ? C’est ce que nous allons voir. Voilà d’ailleurs les trois Héros entrer dans l’Arène en premier afin de participer à la première épreuve. LE TIR À L’EAU ! Il s’agit d’atteindre le centre des cibles avec des balles d’eau grâce au Karaté des hommes-poissons. C’EST PARTI !!!!

Wilfrid, Anakothem et Charyllia touchèrent le centre des cibles au premier essai. Ce fut au tour des premières Furies d’entrer dans l’arène, Vosghal en tête. C’était un jeune homme-carpe qui s’était vite fait remarqué dans les faubourgs. Charyllia l’avait repéré et l’avait intégré aux troupes d’Anakothem. Une musique entraînante commença à se répandre dans le gouffre. Cette musique était à la fois joyeuse et épique. La voix d’un troubadour s’éleva au-dessus de ce rythme.

-Oyez, oyez ! Peuple de Davytown. Souvenez-vous, souvenez-vous du brave Rodagnir. « Par cinq fois Rodagnir a défait, sur les terres de sables, ses ennemis innombrables, accomplissant en premier le haut-fait. Le doigt de Davy, tu as suivi… »

Le troubadour continua de raconter le mythe alors que les premières Furies quittaient l’arène. Les inscrits s’enchaînèrent sous les contes des Légendes en fonction de leur rang. Cela prit plusieurs heures durant lesquels le public profitait de la fête. Ce fut pareil pour la seconde épreuve, la chevauchée du Dauradéo. Il s’agit de tenir le plus longtemps possible sur ce grand poisson des profondeurs qui n’arrête pas de remuer violemment dans tous les sens. Il existe néanmoins un plafond de cinq minutes afin que les as de la chevauchée du Dauradéo n’éternisent pas l’épreuve.
Le moment de la dernière épreuve était alors venu, après plus de huit heures de festivités. Les derniers encore en lice allaient s’affronter dans un tournoi. Arrivés en demi-finale, il ne restait que les trois Héros et Vosghal. Anakhothem et Wilfrid s’affrontaient en premier.

-Abandonne, mon ami, proposa le Ness. Je vais devenir une Légende aujourd’hui. J’espérais pouvoir le devenir grâce à des faits d’armes, mais la paix actuelle et l’absence d’attaques de Parasites des Sables nous ferme cette porte.

-Exactement. C’est pourquoi je ne te laisserai pas devenir le premier de nous trois à graver notre nom dans l’histoire de Davytown. KARATÉ DES HOMMES-POISSONS : UMIDAIKO

L’onde de choc traversa l’eau. D’un simple coup de pied, Wilfrid repoussa l’attaque. Il s’élança ensuite vers son compagnon et lui donna un coup de poing en plein menton. Anakhothem résista grâce au haki de l’armement. Néanmoins, il ne vit pas arriver le coup de pied retourné du Ness. L’homme-béluga fut emporté par un mini-courant avant de se stabiliser. Il frotta sa joue avant de contre-attaquer. Le premier coup fut esquivé facilement tout comme le second. Il para le bras de l’homme-requin blanc et l’entoura avec le sien. Il posa alors son pied au niveau de l’épaule de son compagnon et donna un coup sec. Wilfrid se retrouva encastré dans la roche.

-KARATÉ DES HOMMES-POISSONS : NANASENMAIGAWARA SPINNING KICK

Le coup de pied rotatif d’Anakhothem se dirigea vers l’homme-requin. Ce dernier planta ses doigts dans le sol et s’extirpa au moment où le pied brisait le sol. Wilfrid donna un coup de pied avant que son adversaire n’ait le temps de se retourner. L’homme-béluga attrapa la jambe de son ami dans sa main et effectua un arc de cercle avec le bras. La tête du Ness percuta violemment le sol. Anakhothem plia ensuite son bras pour amener vers lui son compagnon qui avait préparé son attaque suivante et pris le premier de vitesse.

-KARATÉ DES HOMMES-POISSONS : GOSENMAIGAWARA SEIKEN

L’uppercut s’enfonça dans le ventre de l’homme-béluga qui ne broncha pas pendant quelques instants avant de cracher une gerbe de sang. Il sauta.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : PIED VOLTIGEUR

Il tourna sur lui-même, puis déplia sa jambe pour enfoncer son pied dans le visage de son adversaire. Anakhothem s’apprêtait à lancer une nouvelle attaque quand Wilfrid pesta.

-J’en ai marre. KARATÉ DES HOMMES POISSONS : SAMEGAWARA SEIKEN

Le poing de l’homme-requin déforma l’eau et percuta l’homme-béluga de plein fouet. La puissance de coup surpris ce dernier qui n’eut pas le temps d’absorber tous les dégâts avec son haki et traversa l’arène jusqu’à s’enfoncer dans un mur. Il s’extirpa directement, mais c’était trop tard car il était sorti de la zone de combat.

-Wilfrid Ness gagne la première demi-finale ! Passons maintenant à la seconde.

Vosghal et Charyllia se firent bientôt face dans l’arène. Le coup de départ était donné. Le jeune guerrier s’élança et la femme-orque se protégea avec son avant-bras.

-Tu ne veux pas laisser gagner celle qui t’as mis là où tu es désormais ?

-Ne rêves pas. Je vais faire de mon mieux pour honorer Davy et Léviathan Jones et leurs montrer ce que je vaux. KARATÉ DES HOMMES-POISSONS : ALGUE DE LA VAILLANCE BRUNE

Vosghal se lança dans une série d’une vingtaine de coups de poings très rapide qu’il termina en plantant ses doigts dans le ventre de son adversaire.

-Halala, la jeunesse…. KARATÉ DES HOMMES-POISSONS : GOSENMAIGAWARA SEIKEN

L’uppercut brisa trois côtes à Vosghal qui perdit connaissance alors qu’il traversait l’arène pour aller rencontrer un mur. Son corps roula au sol parmi les éclats de pierre dû à l’impact.

-Ce fut rapide ! Nous connaissons désormais nos deux finalistes. Une victoire sépare encore Wilfrid des Légendes, mais Charyllia ne lui cédera pas la victoire si facilement.

-Tu serais sympa de me laisser gagner. Ça sera plus facile pour vous deux de gagner durant les dix prochaines années.

-Je n’ai pas envie de me laisser faire. Il faut se donner à fond pour Davy Jones.

-Très bien.

-C’EST PARTI !!! hurla Gwal Apoom-Kay.

Les avant-bras droits des deux adversaires s’entrechoquèrent, créant des ondes de chocs qui remontèrent le long de la fosse.

-Anakhothem a été imprudent en baissant sa garde. Ça ne sera pas mon cas, déclara la femme-orque.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : BRAS DES LIMBES

L’homme-requin tourna sur lui-même et donna un coup d’avant-bras recouvert d’une lame d’eau. Son adversaire esquiva et effectua une roulade dans l’eau tout en déployant son pied pour taper le visage de Wilfrid. Celui-ci bougea, mais l’attaque lui brisa le nez.

-J’ai suffisamment attendu de devenir une Légende… ALORS VAS PAS ME FAIRE CHIER CHARYLLIA !!! KARATÉ DES HOMMES POISSONS : SAMEGAWARA SEIKEN

La femme-orque esquiva. L’eau se déforma et une énorme déflagration marine traversa le reste de l’arène. Une partie des parois explosa en subissant les répercussions de l’attaque ratée.

-Cette année encore, la fosse subit de lourds dégâts. Nous devrons de nouveau reconstruire une partie du gouffre, fit remarquer Gwal à Léviathan qui regardait ses lieutenants s’affronter. Au moins, Anakhothem a été inattentif et a perdu rapidement. Ça aurait causer plus de dégâts sinon.

L’empereur ne répondit pas et Gwal leva les yeux en l’air. Dans le public, beaucoup avaient peur et la plupart des musiciens avaient cessé de jouer. Chaque coup que portaient les deux adversaires créaient des courants qui remontaient verticalement. Après une soixantaine d’échanges, le tranchant de la main de Charyllia s’enfonça dans l’épaule de Wilfrid qui en profita pour donner un coup de poing à son adversaire grâce à son autre bras. La femme-orque roula jusqu’au bord de la zone de combat et plante sa main dans le sol pour ne pas sortir. Elle donna une impulsion et roula dans l’eau en déployant sa jambe qui percuta l’avant-bras de Wilfrid. Elle lança ensuite un nouvelle assaut en esquivant un coup de poing.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : SAMEHADA SHOUTEI

D’un coup de paume, elle projeta son adversaire sur plusieurs mètres en préparant une nouvelle attaque.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : BURAIKAN

La femme-orque envoya l’eau avec sa main avec une force extraordinaire. La lame d’eau traversa Wilfrid qui serra les dents pour ne pas reculer. Il attrapa l’arrière du crâne de son adversaire et la tracta vers lui avant de rouler en avant. Charyllia plongea sa main dans la pierre pour ne pas sortir de la zone de combat. Elle sauta et donna un puissant coup de poing après avoir recouvert son bras de haki. Wilfrid se protégea avec ses deux avant-bras. La puissance du coup créa des ondes de choc dévastatrices. Le sol de toute l’arène s’écroula et les murs de la fosse se craquelèrent. Une partie du public hésitait à quitter les tribunes. Les deux adversaires tombèrent dans une petite crevasse créée par d’anciens duels. Le terrain n’étant absolument plus plat, un sol pour l’arène était forgé chaque année.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : ROI DES REQUINS

Le coude de Wilfrid, recouvert de haki, frappa la femme-orque au niveau de la nuque. L’onde de choc créée fragilisa un peu plus la fosse. Le coude continua de s’enfoncer, prêt à briser des vertèbres. Charyllia enfonça ses pieds dans le sol et sauta, repoussant son assaillant au passage. Elle monta verticalement jusqu’au-dessus de la fosse.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : FURIE MARINE

Les courants tournèrent autour d’elle et se rassemblèrent dans sa main qu’elle referma en la levant. Elle la projeta ensuite vers le bas pour envoyer une colonne d’eau en direction de son adversaire. L’attaque enfonça l’homme-requin de deux mètres dans le sol. Son sang recouvrait la cavité ainsi formée. Il se tracta avec ses mains et nagea en direction de Charyllia.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : FRAPPE LENTE

Le pied du Ness percuta le ventre de son adversaire. L’eau contenue dans cette partie du corps fut propulsée vers l’extérieur. Wilfrid esquiva les coups, puis plaça un coup de genou au niveau de l’entre jambe. Charyllia grinça des dents.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : PLUIE SALVATRICE

Des dizaines de gouttes d’eaux traversèrent la zone ainsi que le corps de Wilfrid. Ce dernier donna un coup de paume dans l’eau.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : BOMBE ASPIRANTE

L’eau se rassembla au niveau de sa main, attirant Charyllia au passage, puis partit dans toutes les directions. La femme-orque se stabilisa et un signal retentit. Elle avait quitté la zone de combat.

-DAVY JONES NOUS A MONTRÉ QUE NOUS SOMMES EN FACE D’UNE NOUVELLE LÉGENDE : WILFRID NESS !!!

L’homme-requin descendit sur le sol sous les applaudissements du public. Léviathan se leva et descendit.

-Félicitation, déclara l’homme-mégalodon en tendant la main à son lieutenant.

-Merci.

-Vas et entre dans le Temple aux Légendes.

Wilfrid acquiesça et se retourna vers la porte blindée qui s’ouvrit. L’alliage composant cette porte était un mélange de métaux résistants et de granit marin afin d’empêcher les combats des Héros de la briser. L’homme requin traversa un long Couloir de l’Ascension alors que la population de Davytown accourait à la surface afin d’atteindre l’autre cratère sous-marin avant la nouvelle Légende. Wilfrid émergea des ténèbres du tunnel sous le regard de toutes les personnes regroupées autour de la fosse nommée Escalier des Anciens. Il faisait face à un escalier taillé dans la roche menant à deux grandes portes également sculptées dans la même pierre beige. De chaque côté des portes se trouvait une énorme statue, dont le sommet du crâne se trouvait presque au niveau du haut de la fosse, représentant un homme chacal des mers. Pour chacune de ces statues, la main extérieure tenait une lance. Ils étaient symboliquement les gardiens du Temple. Wilfrid monta les marches sous les tonnerres d’applaudissement de la foule.

-J’adorerai entrer dans ce temple, déclara Poséidon à Enki, un homme-poisson de type Lyretail Anthias.

Les deux portes recouvertes de cryptogrammes s’entrouvrirent assez pour que Wilfrid passe. Elles se refermèrent directement derrière lui. Le plafond se trouvait à une vingtaine de mètres de hauteurs. Le sol était recouvert de pavés beiges. Des fresques narrant les exploits des Légendes ornaient les murs du temple. Deux séries de cinq larges colonnes, ornées de texte écrits avec des caractères cunéiformes, délimitaient un couloir central amenant jusqu’à une statue représentant Davy Jones. Hors de ce couloir, l'on trouvait des statues représentant des Légendes sur un socle recouvert d’inscriptions accompagnées de statues plus petites, ainsi que de tombes. Pour garder les quatre coins, quatre statues représentant des hommes chacals des mers, taillés dans une pierre noire, étaient posés dos à une colonne recouverte d’un filet d’or et de symboles anciens fait de pierres précieuses. Le tout était éclairé par endroit par des torches sur lesquels avait été attachés des Luminarias, les mêmes roches que celles qui éclairaient les profondeurs de Na-ahk. Wilfrid grimpa les marches devant la statue de Davy Jones, puis continua en prenant l’un de ceux sur les côtés et il arriva derrière la représentation du fondateur de la ville. Le mur lui faisant face était séparé des fresques par une zone non gravée d’environ un mètre de large. Dessus était écrit les noms des Légendes de chaque époque. L’homme-requin sortit le pic et le marteau que Gwal Apoom-Kay lui avait confié avant qu’il n’entre dans le Couloir de l’Ascension et inscrivit son nom sous celui de Léviathan. Il se retourna vers l’autel de pierre situé juste derrière la statue de Davy Jones et pria ses prédécesseurs en s’agenouillant. Il ressorti sous les hurlements de la foule, le sourire aux lèvres. Au-dessus des flots, le soleil se couchait.


-Ah ouai. C’est vraiment compliqué de faire ça pour les autres empires.

-C’est pour ça que l’on a adapté, déclara Czeslaw.

-Et comment tu as pu apprendre tout cela.

-Et bien le Seigneur Aggaddon Médixès m’a fait l’honneur d’être le représentant d’Hypérion lors de cette journée.

Miguel leva un sourcil. Il n’avait pas entendu parler que l’Archange de la Folie nommait des émissaires pour les grandes fêtes, d’autant plus que Davytown n’acceptait pas beaucoup les visites diplomatiques. Czeslaw avança sur le pont du navire. Le soleil se couchait à l’horizon. Un homme brun en bure portant un katana s’approcha de lui.

-Doit-on l’éliminer ?

-Non Bryan. J’ai fait une gaffe en lui racontant la journée que nous avons passé à Davytown. J’ai vu qu’il n’avait pas été convaincu par mon excuse, mais il n’a aucun élément pouvant l’amener à la vérité. Cependant, on va peut-être s’arranger pour qu’il disparaisse dans quelques temps pour éviter qu’il fouine.

-À vos ordres.

Un second homme en bure s’approcha.

-Monsieur, quelqu’un vous demande. Dois-je rediriger l’appel vers votre cabine ?

-Oui, Ferjt.

Czeslaw s’enferma dans son bureau et décrocha l’escargophone.

-Qu’allons-nous faire désormais ? demanda la femme à l’autre bout de la ligne.

-Hirohi… Écoutes attentivement le plan.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mar 11 Juil 2017 18:26 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
Après cette absence de plusieurs semaines (pour cause de préparation de mon texte pour l'intermède du CCE et des vacances de ma correctrice), je vais publier les 3 chapitres qui devaient sortir.

Cet arc est une réinterprétation et une transposition du monde de Final Fantasy Crystal Chronicles.

ARC 1.5 : MYRRHE ET MIASME

CHAPITRE 25 : CAVERNE DE CRISTAL

L’Arche Noah atteignait le flan ouest de Reverse Mountain. Poséidon avait attendu le retour de Dent Longue à Wa pendant une semaine, mais il lui semblait évident que son ami avait perdu. L’Arche Noah replongea, tracté par les rois des mers, vers les fonds marins. Le navire descendit jusqu’à mille mètres de profondeurs. Là, Poséidon accrocha un petit pont fait de corde et de planche de bois entre une cavité et l’Arche.

-Tout le monde descend ! ordonna Pontos.

Poséidon prit le temps de remercier ses amis qui repartirent avec le bateau et prit la tête du peuple du Royaume Ryugu. Une petite heure passa avant que la sirène arrive sous un point d’air.

-Peuple de Ryugu ! Suivez-moi ! Vous allez découvrir là d’où nous venons tous ! Sirènes comme Hommes-Poissons. Découvrez la Caverne de Cristal.

Le peuple de Ryugu traversa la surface. Ils se retrouvèrent dans une immense caverne avec un plafond se trouvant à plus de cent mètres de hauts. Des cristaux, qui émettaient une douce lumière bleue, semblaient être répartis un peu partout dans la caverne de la taille d’un pays. On voyait aussi de la brume légèrement verdâtre stagnant à certains endroits. Les habitants de Ryugu, émerveillés par la découverte de leur nouveau lieu de résidence ne virent pas qu’un homme-crabe s’approchait. Poséidon s’interposa.

-Greencrab ! Pourquoi gardes-tu la Source Belle ?

Le dénommé Greencrab ne répondit pas et tenta d’attaquer la sirène. Pontos donna un simple coup de poing sur la tête de l’homme-crabe qui s’évanouit.

-Étrange… Dirigeons nous vers Tipa ! C’est le village le plus proche.

Quelques heures de marche suffirent pour atteindre le village de Tipa qui était directement relié à la Source Belle par une rivière. Les habitants du village, construit autour d’un très grand cristal, accueillirent Poséidon dans la joie et la bonne humeur. À la surprise des citoyens de Pontos, ces habitants étaient des hommes-poissons.

-La princesse est rentrée !!! criaient les habitants.

-Oui ! Mais je dois conduire ces personnes jusqu’à mon père ! Pourriez-vous trouver un moyen de les loger ? demanda Poséidon.

-Mais oui certainement ! Nous allons construire des campements autour du village, proposa le doyen de Tipa.

Poséidon approuva. Alors que tout le monde s’activait pour préparer un grand campement, le doyen voulut discuter avec la princesse en privé.

-Princesse… Comptez-vous aller vers Marr ?

-Oui, puisque Tipa et Marr sont reliés par une voie pavée et que Marr est également reliée à la capitale.

-Nous allons donc nous débrouiller pour vous protéger. Les gobelins quittent leurs Mur ses derniers temps et certaines choses étranges ont lieu. Greencrab a perdu la mémoire et commençait à attaquer tout le monde.

-Oui, nous le détenons en prisonnier.

-Je crois qu’il a été trop exposé au miasme…

-Oui… Ça semblerait logique… Merci pour votre aide !


Le lendemain, le peuple de Ryugu continua son exode. Douze heures de marches furent nécessaires pour atteindre Marr, surnommée « la ville de la cascade ». Durant la nuit qu’ils y passèrent, Poséidon apprit que des orcs de la Mine des Cathurnes et de la Grotte des Champignons attaquaient beaucoup les voies pavées ces derniers temps. La princesse sirène commençait à s’inquiéter. Le peuple de Ryugu reprit sa marche vers la capitale de la Caverne de Cristal. Ils avancèrent pendant une dizaine d’heures avant de se reposer et établir un campement provisoire. Poséidon racontait des contes de ce pays. C’est ainsi que se passa les quatre journées du trajet. La veille de l’arrivée à la capitale, les citoyens de Pontos admirèrent la vue sur la capitale alors qu’ils dressaient le campement. Alfitalia était une cité fortifiée comportant des habitations féodales et chaleureuses construites autour d’une immense gemme blanchâtre. Ce cristal était le plus grand de la grotte, mesurant près de trente mètres de haut, et illuminait la majeure partie du royaume d’une lumière blanche et pure. Alors que les feux de camps s’allumèrent, Poséidon s’assit pour raconter son histoire du jour.

-Aujourd’hui je vais vous expliquer pourquoi nous dressons les campements autour de cristaux et que nous voyageons avec des éclats de cristaux… Il existe une substance vaporeuse qui apparaît de loin comme une brume verte. Nous appelons cette substance miasme. Pour des raisons qui nous sont inconnues, le miasme affaiblit les hommes-poissons et les sirènes qui le respirent. Les personnes qui y sont trop exposées se retrouvent privées de leurs forces, oublient petit à petit de nombreux souvenirs et meurent plus rapidement. Les cristaux qui ornent cette caverne et lui donne un côté féerique possède une propriété très utile.

Poséidon prit une inspiration.

-Les cristaux sécrètent de la myrrhe, une substance liquide, qui semble neutraliser les effets du miasme. Ainsi nous construisons nos villages autour de cristaux géants afin d’être protégés du miasme. De plus, des hommes-insectes hantent également ces cavernes. Ces hommes-insectes, que nous appelons par des noms de race comme gobelins, orcs ou encore cyclopes, semblent ne pas pouvoir supporter la myrrhe. Donc les cristaux nous protègent également des attaques de monstres. Certains scientifiques pensent même que les cristaux sont vivants…

Ayant expliqué les lois de base influant sur la vie quotidienne dans la Caverne de Cristal, Poséidon décida de leur raconter un nouveau conte lié à la myrrhe et au miasme afin d’habituer les nouveaux arrivants avec ces notions. Et puis les habitants de Ryugu voulaient une dernière histoire avant d’arriver à la capitale.

-Bon d’accord ! Je vais vous compter l’histoire des Gigas. Autrefois, une riche famille d’hommes-poissons, les Moschet, vivaient dans leur manoir, situé entre Alfitalia et la ville de Shella. À une certaine époque, Jack Moschet, un homme-poisson chat, dirigeait cette famille. Jack Moschet se demandait si le fait que nous sommes vulnérables au miasme était dû à un refus d’évolution ou même si c’était la myrrhe qui nous rendait dépendant. Il se mit alors en tête de vivre comme les monstres et accepter le miasme. Il détruisit le cristal de son manoir.

Poséidon prit une nouvelle inspiration.

-Le temps passa et les membres de sa famille moururent les uns après les autres. Néanmoins, étrangement, Jack ne mourut pas… Il évolua. Petit à petit le miasme lui prit ses souvenirs et sa raison de vivre. Jack Moschet devint un effroyable monstre. Nous ne savons pas comment, mais des monstres ressemblant à Jack Moschet virent le jour. Depuis, le Manoir Moschet est devenu le nid de ces monstres que nous nommons Gigas. Cette histoire nous rappelle à tous qu’essayer de s’adapter au miasme nous dénaturerait et nous transformerait en créatures hostiles.

Le public applaudit la princesse Poséidon dont la voix les avait plongés chaque soir dans les histoires de la Caverne de Cristal. Le lendemain, le peuple de Ryugu atteignit Alfitalia. Alors que les habitants de la capitale découvraient les nouveaux venus, Pontos et Poséidon se dirigèrent vers le château. À l’entrée, Poséidon croisa ses sœurs. À elles trois, les princesses triplées représentaient les trois types de sirène de la famille Achéloïdes. Vénus, dit Poséidon, était une sirène Leucosie alors que Minerve, qui avait des cheveux blond platine, était une sirène Ligie et Junon, la brune, était une sirène Parthénope. On racontait partout dans la Caverne de Cristal que ces trois sirènes étaient les plus belles femmes qui soient. D’ailleurs on demanda à Alexandre, le plus influent et célèbre de la noblesse triton, d’offrir une pomme à celle qu’il trouverait la plus belle. Alexandre donna la pomme à Vénus. Depuis Junon et Minerve gardaient un ressentiment amer envers leur sœur.

-Alors Vénus… Tu ramènes des gens comme ça sans invitation ? demanda Minerve.

-J’avais prévenu père à notre dernière entrevue.

-Mais nous te voyons si peu ! Comment veux-tu que l’on s’organise ?

-Le Roi vous attend, déclara Sol Racht, le triton de type poisson de combat qui était le commandant des Caravaniers.

Vénus fut étonnée de constater que Junon n’osait pas soutenir Minerve et ceux depuis plusieurs mois. Poséidon fit un signe de la tête et elle et Pontos se dirigèrent vers la salle du trône. Le roi Namazu Neptune, un triton baleine bleue à la très longue chevelure verte qui lui servait également de cape, se leva de son trône pour accueillir son lointain cousin. Namazu empoigna la main Pontos et la remua de haut en bas.

-Je suis ravi de faire votre connaissance ! cria Namazu en continuant d'agiter sa main.

-Moi… de même, répondit le roi de Ryugu.

-Excusez mon père, mon cher Pontos. Il crie de façon naturelle en permanence, expliqua Poséidon.

Pontos fit un signe approbateur de la tête. Namazu lâcha enfin la main de son interlocuteur.

-Alors finalement votre nation a été détruite… Comme c’est triste, beugla le roi du cristal.

-Oui… Et selon Vénus, nous pouvions venir ici s’il y avait un souci.

-En effet ! Je l’avais dit à ma fille ! Vous êtes les bienvenues à la maison !

-Oui… C’est quand même étrange… Nous pensions avoir comme seul patrie notre petite île. Puis votre fille est arrivée à la recherche des fameux ponéglyphes. Grâce à elle j’ai appris tant de chose !

-Oui ! Ma fille est formidable !!! hurla Namazu. Junon est une fille intelligente, Minerve est une courageuse guerrière et Vénus possède ces deux qualités en même temps. Dommage que Junon et Minerve soient jalouse d’elle ! Si elles pouvaient se rabibocher, elles formeraient un merveilleux triumvirat pour me succéder.

Namazu fronça soudainement les sourcils.

-Mais Vénus cherche quand même à accomplir la Volonté du Siècle Oublié…

-À propos de cela… demanda Pontos.

-Oui ?

-J’aimerais savoir comment fonctionne la réincarnation de « Poséidon ».

Vénus Neptune leva un sourcil.

-Je vois… Vous vous demandez comment tout cela fonctionne… Et bien disons que nos ancêtres communs avait signé une alliance avec le Royaume Oublié et que depuis le pouvoir de Poséidon se manifeste chez une sirène de la famille Neptune tous les 100 ans.

-Très bien…

-Pourquoi tu ne me l’as jamais demandé ? lâcha Vénus. Pourtant je t’avais expliqué qu’un membre de notre famille, tout comme moi, était parti explorer le monde et s’était installé au royaume Ryugu à la demande du Royaume Oublié pour protéger l’Arche Noah. La suite était juste dans la continuité !

-Je n’avais pas osé… répondit Pontos en se grattant la tête. Vu que tu es Poséidon je trouvais ça impoli…

Vénus sortit de la salle en soupirant sous les éclats de rire de Namazu.


Dame Poséidon était assise sur le rempart d’Alfitalia. On pouvait voir quasiment toute la caverne depuis cet endroit. Junon rejoignit sa sœur.

-Salut sœurette.

-Salut Ju.

-Dit… J’en ai marre qu’on fasse semblant de se chamailler…

-Ah ?... s’exclama Vénus.

-Ouais… Minerve n’est pas encore prête à tourner la page, elle est jalouse de toi car elle veut être « LA beauté guerrière ». Mais j’en ai assez de jouer à ce petit jeu. Ça fait un moment que j’y pense et je voulais profiter que tu sois là pour t’en parler.

Poséidon sourit.

-J’en suis heureuse, ma chère sœur.

Junon s’approcha timidement. Lorsque sa sœur fut à une distance suffisante, Vénus l’attrapa dans ses bras et la serra contre elle. Junon rougit.

-Eh bien ! Si je m’attendais à ça !

Junon et Vénus se retournèrent vers Minerve.

-Je t’ai vu passer, Ju. Je me demandais ce que tu allais faire… Dois-je te rappeler qu’elle nous a volé la vedette !

-Mais, Mi… Ce n’est pas de sa faute… Puis on s’en fiche après tout ? Non ?

-JE VEUX ÊTRE LA PLUS BELLE ! hurla Minerve en plein caprice avant de faire demi-tour et de courir.

Vénus et Junon se regardèrent et rigolèrent. Une fois le rire passé, Junon se remémora qu’elle voulait expliquer la situation à sa sœur.

-Je présume que tu as remarqué que les monstres étaient plus actifs sur les voies pavées.

-Oui. On m’en a informé à Marr et à Tipa.

-C’est pareil que ça soit ici, à Leuda, Shella ou Fum.

-Et Tida ?

- …

Junon resta silencieuse un instant.

-Il s’y est passé quelque chose et le cristal a était détruit. Tida est désormais un nid de monstres.

Vénus garda le silence. Junon poursuivit.

-Père avait envoyé une caravane à Leuda. Il m’a chargé de diriger la mission. Avec les caravaniers, nous avons tenté des expéditions dans les sources brûlantes de Lynari et à Kilanda… Nous avons trouvés les « Boss » de ces deux nids : il s’agissait du fourmilion et d’un homme-scarabée avec une carapace très épaisse. Nous avons réussi à les éliminer, mais les attaques n’ont pas cessés. Père a donc pensé à interdire les voyages sur tout le pays. C’est d’ailleurs étrange que vous n’ayez pas été attaqués durant votre voyage. Les cristaux des voies pavées ne sont pas suffisants pour repousser tous les monstres.

-Je me suis fait la même remarque. J’avais même placé des sentinelles pour surveiller les campements pendant les nuits.

-C’est étrange… Minerve a convaincue notre père d’envoyer une nouvelle caravane. Elle partira pour Fum afin d’aller dans la caverne Éole et les ruines des démons. Moi, je suis censée aller à Shella pour déloger les monstres du Véo Lu. Tu veux m’accompagner ?

Vénus se leva et regarda droit devant elle avec un air déterminé.

-Non… Je vais mener ma propre expédition.

-Quoi ? Mais tu veux aller où ?

-Là-bas…

Elle pointa du doigt la zone située à une dizaine de kilomètres et qui était recouverte d’une très épaisse brume de miasme. Junon semblait choquée.

-Tu veux traverser Conall Curach ?! Mais Père n’acceptera jamais ! Et puis quel serait l’intérêt ?

-Derrière les marais de Conall Curach, on trouve les ruines de Rebena Te Ra. Les secrets de nos ancêtres s’y trouvent. Je sais que j’y découvrirais les derniers ponéglyphes que je n’ai pas lus. Et ce sont les plus importants… Je sais qu’ils racontent comment sont nés les hommes-poissons et les sirènes.

_______________________________________

-Pourquoi Père a-t-il voulu que je vienne avec vous ?! cria Minerve. Vénus ! Comment as-tu pu le convaincre ?

-C’est lui qui a décidé que tu viennes aussi… répéta Poséidon, agacé, pour la sixième fois.

Les trois sirènes triplées se retrouvèrent devant l’entrée des marées. Conall Curach s’étendait dans les brumes de miasmes devant eux. Puisqu’au-delà de cette limite, aucun cristal n’existait, les trois sœurs portaient chacune un morceau de ces pierres mystiques.

-Bon… Allons-y ! déclara Vénus en traversant un étang, suivit de près par Junon.

-Mais attendez-moi ! s’énerva Minerve.

Les sirènes passèrent entre les lianes et s’enfoncèrent entre les maigres arbres. Au bout d’une heure, elles arrivèrent devant un marais où elles n’auraient pas pied. En face, il ne restait plus que des végétaux de mangroves et des canaux sauvages. Junon s’apprêtait à se jeter dans l’eau quand Minerve lui attrapa le bras.

-N’y vas pas comme ça… Des monstres se terrent dans les profondeurs et d’autres nous observent depuis tout à l’heure. Construisons un radeau !

-Très bonne idée ! appuya Vénus.

Minerve fit mine de ne pas entendre et donna un coup horizontal avec sa lance de corail. Deux arbres tombèrent à terre.

-JUJITSU DES SIRÈNES : AURORE ABYSSAL.

La paume de main de Vénus frappa un autre arbre qui tomba à son tour. Junon dégaina une épée de corail quelle planta dans un arbre qui se retrouva coupé. Vénus et Junon se retournèrent vers Minerve qui venait de trancher en deux des hommes-lézards avec sa lance.

-Ils ont décidés de passer à l’attaque. Faisons attention, commenta la guerrière.

Quelques minutes plus tard, les sirènes assemblaient des morceaux de bois pour consolider l’embarcation. Elles la poussèrent dans l’eau et montèrent dedans.

-Repérons-nous grâce au plafond de la caverne. Les trois cristaux forment un triangle rectangle et nous devons nous diriger vers ce côté-là, résonna Vénus.

-Tu as raison, appuya Junon. Conall Curach est un vrai labyrinthe de marécages. Nous devons nous orienter.

Minerve attrapa soudainement sa lance alors qu’une main sortait de l’eau et attrapait la barque. Un homme-lézard tenta de monter à bord. Minerve l’empala et le balança plus loin.

-JUJITSU DES SIRÈNES : LANCE BORÉALE

Minerve planta sa lance dans l’eau et une onde tranchante se propagea à travers le marécage. Les hommes-lézards qui se trouvaient sous l’eau se dispersèrent.

_____________________________________________________

Une semaine avait passé. Les triplées ne trouvaient toujours pas une voie de sortie. Une nouvelle vague d’hommes-lézards approchait alors que les sœurs mangeaient les rations qui leurs restaient. Vénus remarqua la présence des ennemis.

-JUJITSU DES SIRÈNES : FRAPPE MARINE

La paume de main de Vénus traversa l’eau qui se rétracta, puis reprit sa forme normale. Cela créa un fort courant qui emporta le gros des ennemis. Vénus sauta à l’eau, suivit de Minerve. Elles virent alors que les hommes-lézards étaient encore très nombreux.

-On doit être proche du « Boss » du nid.

Minerve ignora sa sœur et s’enfonça dans la horde.

-JUJITSU DES SIRÈNES : LANCE DU CRISTAL.

Minerve fit tournoyer sa lance de corail qui entraîna l’eau autour d’elle, créant ainsi une scie circulaire qui découpa plusieurs hommes-lézards.

-JUJITSU DES SIRÈNES : ESPRIT DU CHEVALIER DES MERS.

Vénus tourna sur elle-même en donnant un coup de queue, envoyant ainsi une lame d’eau qui trancha ses ennemis.

-JUJITSU DES SIRÈNES : ULTRA MARINE

Elle envoya ensuite une colonne d’eau qui propulsa des hommes-lézards contre les racines des végétaux de mangrove. De son côté, Minerve utilisa sa lance pour parer un coup de queue d’un homme-lézard. Elle fit tournoyer sa lance et l’arrêta à l’horizontal avant d’enchaîner rapidement des attaques à droite et à gauche de son adversaire qui parait avec sa queue. La lance entaillait de plus en plus l’appendice qui finit par se briser. La lance de corail traversa alors le torse de l’homme-lézard. Sur la barque, Junon toucha un ennemi en pleine tête avec son épée.

-JUJITSU DES SIRÈNES : ESCRIME DES ANCIENS.

En se retournant, Junon fit un mouvement du poignet lui permettant d’attaquer du côté opposé à ce que voyait l’homme-lézard. Le coup d’épée fut accompagné d’une lame d’air qui trancha le bras de l’homme-lézard. Après un autre mouvement du poignet, l’épée de Junon traversa le cœur de son adversaire. Elle se retourna ensuite pour parer un coup de queue alors que ses sœurs sortaient de l’eau.

-UN PONTON ! cria Minerve à Junon.

Junon se retourna et vit l’objet en question qui se dressait au milieu d’une forêt de roseaux. Elle repoussa son adversaire et se jeta, avec ses sœurs, sur le pont de bois. Les triplées accélérèrent, poursuivit par une horde d’homme lézard. Elles aboutirent sur un immense nénuphar coincé dans un cercle d’arbres. Au milieu, un genre de dragon-lézard dormait et de l’autre côté, au-dessus d’un ponton et entre les arbres, on apercevait une pyramide d’architecture maya.

-Ça doit être le Boss, exposa Junon alors que les triplées sautaient sur le nénuphar.

Le dragon-lézard se réveilla et cria un grand coup.

-JUJITSU DES SIRÈNES : ESCRIME DES ANCIENS.

L’épée de Junon se planta dans les écailles du Boss de Conall Curach qui commença à souffler un gaz putride. Minerve et Vénus se bouchèrent le nez alors que Junon respirait le gaz. Elle se sentit mal et tomba à la renverse. Minerve s’élança sur leur adversaire et abattit sa lance sur le dragon-lézard qui fut à peine entaillé.

-Coordonnons nos attaques ! proposa Vénus.

-Rêve toujours ! s’exclama Minerve.

Vénus leva les yeux au ciel et se jeta à l’eau. Alors que Minerve évitait les coups du Boss en entaillant ses écailles avec la lance de corail, Vénus se plaça sous le nénuphar au niveau de leur adversaire. Le bruit de la horde d’hommes-lézards se rapprochant, Minerve accéléra sa vitesse d’attaque.

-JUJITSU DES SIRÈNES : ULTRA MARINE

Une colonne d’eau traversa le nénuphar et projeta le dragon-lézard en l’air. Celui-ci se préparait à lâcher de la salive empoisonnée alors qu’il commençait à retomber.

-JUJITSU DES SIRÈNES : LANCE NEPTUNE.

Minerve sauta en direction de son adversaire et sa lance traversa les écailles du dragon-lézard pour s’enfoncer dans son estomac. La salive empoisonnée sortit de sa bouche alors que les premiers hommes-lézards débarquaient. Minerve ne parvenait pas à retirer son arme alors qu’elle chutait sous l’ennemi massif. Le choc avec l’eau, en traversant le nénuphar, fut brutal et la sirène se sentit sombrer dans l’inconscience sous l’impact. Vénus prit son élan et se propulsa pour récupérer sa sœur. Pendant ce temps, Junon reprit connaissance. Elle vit le dragon-lézard se retourner vers ses sœurs. Elle nagea à grande vitesse et enfonça son épée dans le crâne de l’adversaire qui tenta de se débattre, apeuré, mais il finit par rendre l’âme.

______________________________________________

Minerve se réveilla en crachant de l’eau. Elle vit que Vénus dormait à ses côtés. Junon s’approcha.

-Elle a veillé à ton chevet depuis que l’on est sorti de Conall Curach, déclara Junon en déposant une carafe d’eau à côté de sa sœur.

Minerve remarqua alors qu’elle se trouvait au pied d’une pyramide.

-Nous… Nous sommes à Rebena Te Ra ?

Junon fit simplement un oui avec la tête.

-Vénus t’a sauvé la vie.

Minerve se retourna pour regarder sa sœur sous le regard heureux de Junon.

______________________________________________

Les trois sœurs montèrent ensembles les marches de la grande pyramide centrale de Rebena Te Ra. Elles atteignirent le sommet et pénétrèrent dans la salle qui s'y trouvait. Les murs étaient ornés de mosaïques représentant des hommes-poissons et des sirènes. Sur le plafond, on pouvait admirer une silhouette blanche entourée d’un halo de lumière. Vénus lut les inscriptions sur les murs, puis se précipita en apercevant le ponéglyphe qui se trouvait au centre de la pièce. Elle commença à lire pendant que Junon et Minerve faisaient le tour de la salle. Au bout d’un moment, Minerve s’approcha de Vénus qui semblait perdue.

-Qu’est ce qui est écrit ? demanda la guerrière.

-… Je vais tenter de résumer… C’est un message d’une certaine Dame Mio aux hommes-poissons et aux sirènes. Elle dit que le seul moyen pour elle de nous protéger est de rentrer dans un état de stase afin de pouvoir contrer le miasme répandu par un certains Raem. Elle dit de ne jamais retourner à Mag Mell et de quitter Rebena Te Ra pour vivre en paix et d’aspirer au bonheur. Elle conclut en disant que tout le monde a le droit de vivre heureux. Les inscriptions parlent d’actions réalisées par Dame Mio ainsi que certains de ses amis venant du monde au-dessus des flots. Ce sont certainement des membres de l’Ancien Royaume.

« Ce qui voudrait dire que le mystérieux Grand Viracocha était un membre important du Royaume Oublié. » pensa Vénus.

-Qu’est-ce que ça veut dire à ton avis ? demanda Minerve.

-Mag Mell… J’ai déjà entendu ce nom quelque part, ajouta Junon.

Vénus prit un air sérieux.

-D’après ce que j’ai lu dans les archives secrètes de la famille royale, Mag Mell était la ville où les hommes-poissons et les sirènes ainsi que d’autres espèces ont vu le jour. Le livre racontait que cette ville était dirigée par un être incroyable qui serait notre créatrice… Je pensais que c’était une légende sur l’apparition de nos espèces… raconta Vénus.

-Il semblerait que non, répondit Minerve. Tout cela ne me dit rien qui vaille. Nous devrions aller chercher des renforts avant d’explorer Rebena Te Ra.

Vénus se dirigea vers l’entrée de la pièce, puis contourna le sommet de l’édifice. Ses sœurs la suivirent, se demandant ce qu’elle faisait. La vue depuis l’arrière de l’édifice dévoilait le reste des ruines de Rebena Te Ra ainsi que quelque chose d’autre, qui était caché par la pyramide lorsque l’on observait la cité mythique depuis Alfitalia. Une grotte d’où s’échappait du vent et des brumes de miasmes se trouvait à l’arrière des ruines. Les cheveux des trois sœurs ondulèrent dans la brise.

-Je pense que Mag Mell se trouve par là. Ainsi que Raem, murmura Vénus.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mar 11 Juil 2017 18:28 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
CHAPITRE 26 : CRYSTAL CHRONICLES

Les sœurs affrontaient les bourrasques de miasme qui s’échappaient du passage à l’arrière de la ville mythique de Rebena Te Ra. Elles avaient réuni leurs cristaux afin d’augmenter la puissance de ceux-ci face à la quantité de miasme auxquelles elles faisaient face.

Au bout d’une longue lutte contre ce vent, les sœurs atteignirent l’autre bout du tunnel et découvrirent une nouvelle partie de la Caverne de Cristal. Le vent s’était transformé en brise. Face à eux se trouvaient des habitations richement décorées par des végétaux et aux couleurs vives. La ville semblait dormir, plongé dans un profond sommeil.

-Nous voilà donc à Mag Mell, déclara Minerve.

Les sœurs traversèrent la ville, se dirigeant vers l’origine du vent de miasme. Ils arrivèrent au sommet d’un gouffre remplis de cristaux. Tout au fond, on pouvait distinguer les restes d’un météore. Sur ce gigantesque rocher, une énorme plante semblait prendre racine. Ses tiges couraient autour des cristaux du gouffre. Les filles prirent du temps pour descendre jusqu’à la plante. Une fois en bas, elles s’approchèrent doucement, mais l’être végétal réagit avec violence. De la fleur verdâtre, qui semblait être le centre de la plante, une tige ressemblant à une langue fut éjectée. De cette tige jaillirent deux bras ornés de quatre griffes et une bouche positionnée verticalement s’ouvrit.

-Bonjour à vous ! Descendantes de Mio ! déclara la créature.

-Êtes-vous Raem ? demanda fermement Vénus.

-Oui c’est moi ! Et je sais déjà tout ce que vous savez et ce que vous ignorez.

-Comment-cela ? demanda Junon.

-Voyez-vous, cela fait longtemps que des créatures issues de Mio ne m’ont pas affronté. La dernière fois c’était Pierre et Leon Esla. Bref, cela m’avait beaucoup amusé et j’espère que vous me procurerez autant de plaisir.

-Leon Esla et Pierre ? murmura Minerve. Il s’agit bien du légendaire commandant des Caravaniers et du missionnaire ?

Junon approuva de la tête.

-HAHAHAHA !!! ricana Raem. Je vais vous raconter toute l’Histoire. C’est votre récompense pour avoir atteint le météore Vellenge.

Les sirènes froncèrent les sourcils et soudainement des images apparurent dans leurs esprits alors que Raem contait ce qu’il s’y passait.

-Tout a commencé sur une planète loin d’ici. Le peuple de Mio et le mien se faisaient la guerre. Nous avions capturé cette dernière lorsque les membres de mon peuple ont décidé de mettre fin aux combats. Sur notre planète, le miasme et la myrrhe agissent comme l’oxygène et le dioxyde de carbone ici. Les minéraux liés au peuple de Mio produisent de la myrrhe à partir du miasme et les plantes liées à mon peuple du miasme à partir de la myrrhe.

Minerve fronça les sourcils. Elle n’aimait pas trop les explications scientifiques.

-C’est ce besoin de cohabiter avec l’autre race qui mit fin à la guerre. Mais moi, je n’étais pas d’accord avec tout ceci. Lorsque Mio a quitté la prison dont j’étais le gardien, je l’ai poursuivi contre l’avis des miens. La météorite qu’elle avait prise est tombée dans l’océan. À son contact, les créatures marines ont évolué plus vite qu’elles n’auraient dû pour former des peuples dont les sirènes et les hommes-poissons sont les seuls aboutissements qui subsistent aujourd’hui. Mio, avec les premiers peuples marins, s’installa dans cette grande caverne et fonda Mag Mell. Plus tard, quand les premiers hommes-poissons et sirènes avaient déjà vu le jour, elle entra en contact avec l’Ancien Royaume et ils collaborèrent. L’un des résultats de cette alliance est que le pouvoir de l’arme antique Poséidon apparut dans la famille de Mio, les Neptune.

-La famille de Mio ? s’étonna Junon.

-Oui. Les peuples ayant évolué grâce à la génétique particulière de Mio, celle-ci put se reproduire avec un triton, Achéloos, qu’elle aimait passionnément et dont vous descendez. Ce fait explique d’ailleurs la possibilité de l’union entre hommes-poissons et sirènes, possible uniquement par la génétique de Mio qui se retrouve chez les deux espèces. Enfin, vous me faites dériver de mon histoire. Tout allait pour le mieux lorsque j’ai retrouvé la trace de Mio. Ma météorite traversa Redline et se figea dans le gouffre dans lequel nous nous trouvons. La puissance de ma météorite eut un tel effet que les gravats rebouchèrent rapidement le trou que mon passage avait créé. J’imagine qu’il doit quand même y avoir des séquelles en surfaces. Mais nous arrivons au moment intéressant.

Vénus se préparait au pire.

-Mio fit évacuer le maximum d’habitants de Mag Mell vers Rebena Te Ra avant que mon miasme ne commence à sortir de ma météorite. Elle pleura et ses larmes tombèrent dans le gouffre de mon météore. Ces larmes se transformèrent en cristaux qui grandirent. D’ailleurs, comme mes tiges qui créé du miasme, les cristaux de Mio sont des organismes vivants. Je précise cela, car il me semble que vous avez peu de minéraux vivants sur cette planète. Il semble que Vénus a quand même rencontré une espèce qu’elle appelle les Acilis… Bref, Mio refusa de m’affronter et comme mes racines sont fixées à la météorite dans laquelle je vivais depuis tout petit, je n’ai pas pu la poursuivre. Fou de rage, j’ai déversé de plus en plus de miasme afin de l’intoxiquer. Ce n'est que plus tard que j’ai découvert que cela affectait les hommes-poissons et les sirènes. Étant des habitants de ce monde, vous fonctionnez selon le système oxygène-carbone, mais les gênes de Mio qui traînent en vous vous ont rendus sensibles au miasme et à la myrrhe, le premier vous empoisonne à petit feu et le second vous rend plus résistant.

Vénus commençait à comprendre les secrets de son peuple. Cependant, elle se demanda si Leon Esla et Pierre avaient traversés Conall Curach et atteint Rebena Te Ra dans le but de découvrir le passé de leur civilisation comme elle l’avait fait.

-Bonne question, répondit Raem. Pierre et Leon espéraient trouver la source du miasme et la détruire. Ils ont arpentés la Caverne de Cristal et les différents « nids » qui s’y trouvent. Ils ont compris que la réponse se trouvait au-delà de Conall Curach et m’ont découvert. Mais revenons à notre histoire. Mio, comprit que le miasme affectait les espèces dont elle était à l’origine, constatant la disparition de plusieurs de celle-ci. Elle décida alors de laisser un mot dans Conall Curach et effectua un voyage dans toute la Caverne de Cristal. Elle pleura, créant des cristaux un peu partout. À certains endroits, elle tomba à genoux et fondit réellement en larmes, triste pour ceux qui allaient souffrir car ils étaient liés à elle. À ces endroits, des cristaux plus grands virent le jour et c’est là que vos villages ont était construit. Finalement, Mio rejoignit Alfitalia, fondée par ceux qui avaient quitté Rebena Te Ra et dirigés par le descendant de son union avec son cher Achéloos. Elle se plaça au milieu de la cité et entra en état de stase. Des flots de larmes coulèrent de ses yeux alors qu’elle demandait pardon à « ses enfants ». Les larmes la recouvrirent, créant ainsi un énorme cristal dans laquelle elle sommeille depuis.

Cette révélation choqua les princesses sirènes. Leur ancêtre vivait depuis tout ce temps dans le cristal qui les protégeait du miasme.

-J’ignorais tout cela et je continuais de produire du miasme à l’aide des plantes qui recouvrent les cristaux de ce gouffre. Avec le départ des peuples liés à Mio, les insectes des profondeurs commencèrent à prendre place dans cette grotte. À mon contact, comme pour Mio, ils évoluèrent en des êtres que vous appelez aujourd’hui des monstres. Tout comme vous êtes sensible à mon miasme, ils sont sensibles à la myrrhe. Heureusement, pour la plupart d’entre eux, ils ne furent pas autant en contact avec moi que vous pouviez l’être avec Mio, déjà car je suis cloué à ma météorite, mais aussi car je n’avais aucunement l’intention de m’occuper d’eux. Ainsi, ils peuvent supporter une certaine quantité de miasme, mais pas celle émise par les grands cristaux de vos villages. D’autres, les hommes-lézards, restèrent auprès de moi. Un jour, l’un d’entre eux revint de la Caverne de Cristal en m’apportant un fruit. J’en ai mangé un bout avant de m’apercevoir que son goût était horrible.

Les sirènes réagirent directement. Les images qui passaient dans leurs têtes s’arrêtèrent de défiler et se dissipèrent.

-Oui, vous avez compris. J’ai mangé un fruit du démon. Le fruit de la mémoire. Je peux manipuler les souvenirs, les copier ou les extraire de chacun et les donner à d’autres. Cette capacité s’est retrouvée dans mon miasme qui commença à pouvoir extraire les souvenirs des gens qui n’étaient pas suffisamment protégés par les cristaux. Mon pouvoir m’a permis également de copier de nombreux souvenirs à partir du miasme de Mio. C’est donc ces souvenirs que vous venez de voir dans vos esprits. C’est grâce à l’ensemble des souvenirs que je sais parler votre langue. De plus, les souvenirs sont goûteux lorsque l’on y trouve de la souffrance. J’ai donc chassé les hommes-lézards de ce gouffre. J’espérais qu’ils attaquent vos convois marchands, mais ils sont restés à Conall Curach, dirigés par un gros homme-lézard qui avait muté et que vous avez vaincu. Les mutations sont extraordinaires, rien que l’exemple de Jack Moschet qui a muté peu à peu en monstre au contact du miasme est fascinant. Dernièrement, j’ai réussi à atteindre ceux que vous appelez « Boss » en faisant pousser des plantes, nommés Xylomids. Les « Boss » réagirent de façon primaire, comme je le pensais, et commencèrent à attaquer en masse les convois marchands. J’espérais ainsi que des aventuriers chercheraient à me trouver comme Leon Esla et Pierre. Contre toute attente, c’est Vénus Neptune qui, partant en quête de vérité sur son passé, vint à moi avec ses sœurs.

Vénus se sentit mal à l’aise.

-Il est l’heure. Je vous ai tout dévoilé. J’espère que vos souvenirs n’en seront que d’avantage délicieux lorsque je vous les prendrais.

Les sirènes montrèrent leurs cristaux à Raem, comme pour se protéger.

-HAHAHA !!! Jeunes ignorantes ! Vous êtes chez moi ! De petits cristaux comme ceux-là ne suffiront pas ! Je suis même parvenu à enrayer la création de myrrhe des cristaux de ce gouffre. HAHAHA !!! Vos souvenirs sont à moi !!! Dommage que vous n’ayez pas ramené un cristal suffisamment grand comme l’avait fait Pierre !

Raem tendit la main vers les sirènes lorsque Vénus leva la voix.

-Vous pensez réellement pouvoir voler nos souvenirs si facilement ? Nous passons une vie entière à les construire. Ils font partis de nous et sont le cœur de nos êtres. Ce sont eux qui sont à l’origine de nos décisions et de nos avis. Les souvenirs sont la chose la plus précieuse que nous avons. L’Histoire, que ce soit celle du Siècle Oublié ou le reste, est un ensemble de souvenirs qui se transmettent à travers les âges et c’est pour cela que je suis ici… La seule chose que je cherche à faire dans ce pays, c’est me créer de nouveaux souvenirs ! Que ce soit avec ma famille ou avec les gens que je rencontre durant mes voyages, les souvenirs me poussent à avancer pour que le monde entier connaisse la paix qu’il mérite.

-Malheureusement, tu ne verras jamais un tel monde. La guerre ravage le monde entier actuellement. Je cherche à tout prix un moyen de parvenir à y accéder pour prendre aux victimes tous leurs souvenirs de souffrances et de bonheurs. Il ne restera rien d’eux ! Je les transformerais en légumes ! HAHAHAHAHA ! Laisse-toi envahir par le désespoir de la destruction de tous tes rêves !

-JAMAIS !

Raem sembla surpris.

-Je n’abandonnerai pas. Je protégerai mes souvenirs de toutes mes forces !

-Moi aussi !!! ajouta Junon en se plaçant devant Vénus.

-Et c’est pareil pour moi !!! déclara Minerve en se plaçant également.

Vénus était heureuse de voir ses sœurs soutenir sa volonté.

-Nous porterons notre volonté de vivre heureux jusque dans la mort, le sourire aux lèvres ! conclut Vénus.

-Jeunes écervelées… Dommage… Les souvenirs de désespoir auraient été délicieux… Adieu.

Soudain, les cristaux s’illuminèrent et les tiges qui se trouvaient dessus souffrirent.

À Alfitalia, une face du grand cristal se brisa. Un être blanc, émettant de la lumière de tout son corps fait d’une pierre grise et pâle, mais aux reflets semblables à ceux du diamant, en sortit sous le regard ahurit des passants.

-Les cristaux… m’ont réveillé. Mes enfants ont besoin de moi.

Mio se concentra et tous les cristaux se mirent à briller d’une lueur blanche intense alors que leur production de myrrhe augmentait. Elle se mit à planer en direction de Mag Mell. Raem criait de douleur sous le regard déterminé des sœurs sirènes.

-Vous avez de la chance ! Pourquoi faut-il qu’elle se réveille maintenant ! J’en ai assez !!! Donnez moi vos souvenirs !

Raem tendit la main et vit les souvenirs se matérialiser autour de la tête des sirènes. Raem les attira à lui, mais ceux-ci restèrent accrochés aux trois sœurs.

-Mais … Mais non ! … Pourquoi je ne peux pas prendre vos souvenirs ?!

-Nous te l’avons dit. Notre but est de les protéger à tout prix ! répondit Minerve alors que Vénus souriait en voyant sa sœur prendre sa défense.

Des tiges sortirent de la météorite.

-Alors vous irez en enfer !!! cria Raem.

Les tiges, comme des tentacules, s’abattirent sur les sœurs.

-JUJITSU DES SIRÈNES : ESCRIME DES ANCIENS.

-JUJITSU DES SIRÈNES : LANCE SEPTENTRIONAL.

-JUJITSU DES SIRÈNES : AURORE ABYSSAL.

La lance de Minerve trancha trois tiges, l’épée de Junon en découpa deux et la paume de Vénus en repoussa une. De nouvelles tiges sortirent du sol et entourèrent les sœurs.

_______________________________________________

Deux siècles plus tôt.

Pierre « le missionnaire », un homme-guppy de couleur russian king à la chevelure dorée et habillé d’une tenue blanche à motifs de soleils, sortait de la salle du trône d’Alfitalia. Pierre était originaire de Tipa et avait effectué de nombreux voyages hors de la Caverne de Cristal. Il avait d’ailleurs de très bonnes relations avec le roi de l’île des Hommes-poissons. Néanmoins, Pierre désirait plus que tout libérer son peuple du miasme. Le roi refusait catégoriquement d’envoyer une caravane vers Conall Curach.

Leon Esla était un triton de type pirarucu armée d’une naginata à lame imposante ornée de motifs dorés du côté non tranchant, ainsi que d’un croissant de lune rouge au centre de chaque face de la lame. Son armure était noire, comme les écailles de sa queue de pirarucu, et il portait une cape rouge qui était attaché sous les épaulettes de son armure. Son casque recouvrait tout son visage et avait des plumes rouges accrochées à l’arrière, ainsi que des lames demi ovales fixées au niveau des oreilles. Il était surnommé « le Paladin Sombre ».

Leon vit que son ami, Pierre, avait une mine déconfite.

-Le roi a refusé ?

-Oui… Il se moque de nos projets. Il pense que c’est dangereux et refuse que tu envoies une caravane.

Leon dirigeait les Caravaniers, ceux qui allaient affronter les monstres dans leurs nids, depuis quelques années. Son enseignement augmenta l’efficacité des guerriers et il était reconnu comme le meilleur guerrier du royaume. Tout comme Pierre, Leon souhaitait éliminer le miasme.

-Cela fait maintenant trois mois que nous tentons de le convaincre. C’est peine perdue. Nous devrons y aller seul, mon ami.

-Mais… Ta place chez les Caravaniers ?

-Ils n’ont plus besoin de moi. Notre mission est bien plus importante.

-Tu as raison… Quand veux-tu partir ?

-Je vais dire au revoir à ma femme et mon fils et nous partirons demain matin.

-Bien… Alors à demain Leon.

-À demain Pierre.

Il s’éloigna, espérant que les recherches qu’il menait sur le miasme allaient leur permettre d’atteindre leur but.


Quelques temps plus tard, à Conall Curach.

La naginata du Paladin Sombre trancha un homme-sauterelle à ailes d’où jaillit du sang vert qui tomba dans l’eau des marécages. La hallebarde tournoya dans les airs et trancha d’autres de ces monstres. Pierre donnait des coups de rames sur la tête d’un homme-sauterelle qui s’apprêtait à donner un coup de jambe. La lance de Leon traversa le torse de la créature. Un autre homme-sauterelle se dirigea vers Pierre qui sortit un énorme morceau de cristal de son sac et le plaça devant lui. L’homme-sauterelle recula et vola vers Leon.

-JUJITSU DES SIRÈNES : LANCE DU CRISTAL.

Leon plaça sa naginata dans l’eau à l’horizontal et la fit tournoyer ce qui entraîna l’eau autour d’elle. De plus en plus d’eau était entraînée par l’arme du Paladin Sombre. Leon tira alors sa hallebarde de l’eau envoyant la lame circulaire au-dessus de lui. Les derniers hommes-sauterelles à ailes tombèrent à l’eau, tranchés en deux.

-Ça va ? demanda le chevalier légendaire à son ami.

-Oui. Ne t’inquiète pas pour moi.

-J’espère que nous serons bientôt au bout de Conall Curach.

Les deux amis discutèrent de leurs visions du monde. Leon s’arrêtait de parler par moment, utilisant son haki de l’observation pour vérifier si des ennemis n’approchaient pas. Soudainement, alors que Leon parlait de la fraternité qu’il avait établi au sein de l’ordre des Caravaniers, Pierre le coupa en hurlant :

-LÀ !!! LA SORTIE.

Leon fit volte face et observa, entre deux arbres, la forme d’une pyramide de pierre.

-Nous touchons au but.

-Il semble qu’il faille traverser cette forêt de roseaux !

Leon observa les végétaux puis coupa un arbre des marécages et le déposa sur les plantes souples. Pierre comprit vite que son ami tentait de faire un pont. Les heures passées alors que les amis continuaient à construire leur raccourci, utilisant leur barque pour aller chercher des nouveaux arbres à couper. C’est finalement le lendemain matin qu’ils atteignirent le nénuphar coincé entre des arbres. Un homme-mante religieuse massif aux bras tranchants ouvrit ses ailes et se dirigea vers les deux compagnons. La naginata de Leon devint totalement noir, elle était recouverte de haki de l’armement.

-C’est le Boss des hommes-sauterelles ! sursauta Pierre en brandissant le gros morceau de cristal qu’ils avaient emportés avec eux.

-JUJITSU DES SIRÈNES : ARCANE DU PALADIN SOMBRE.

La naginata de Leon, qui la dirigeait vers le bas, remonta en fendant l’air, ce qui envoya une lame de vent vers son adversaire qui esquiva. Leon fit tournoyer sa naginata, puis la ramena vers le bas, en créant une autre lame d’air que son adversaire esquiva, avant de la faire tournoyer à la verticale, l’arrêter à l’horizontal et, en avançant rapidement vers son ennemi, l’enfonça dans l’une des ailes de l’homme-mante religieuse. Le boss des hommes-sauterelles recula, ouvrit la bouche et lança des ultrasons. Leon se dirigea vers son ennemi en enfonçant petit à petit sa naginata dans l’eau, puis la lâcha et donna une impulsion sur l’extrémité qui restait hors de l’eau, l’envoyant ainsi effectuer des cercles dans les airs. L’homme-mante religieuse s’apprêtait à abattre son bras sur Leon lorsque celui-ci rattrapa son arme au vol et, en faisant un demi-tour pour être dos à son ennemi, donna un coup derrière lui. Sa naginata traversa le ventre de son adversaire et Leon fit de nouveau un demi-tour en extrayant son arme du corps de son ennemi. Profitant de l’élan du demi-tour, il abattit sa naginata sur l’un des bras de l’homme-mante religieuse.

-JUJITSU DES SIRÈNES : ARCANE SECRÈTE DU PALADIN SOMBRE.

Alors que le Boss des hommes-sauterelles reculait de nouveau, Leon amena sa naginata, positionné horizontalement, en arrière et la replaça à grande vitesse vers l’avant. Cela créa une lame d’air qui se dirigea vers son adversaire qui l’évita de justesse, lui frôlant le visage au niveau de la joue.

-JUJITSU DES SIRÈNES : TRANCHANT DE LA TORNADE DU PALADIN SOMBRE.

Leon fit tournoyer sa lance verticalement tout en prenant une position de lancer de javelot. La naginata se plaça dans l’axe du tir et Leon donna, tout en lançant son arme, un effet circulaire. Elle tourna autour de son axe, entraînant ainsi l’air pour former une petite tornade tranchante qui vint lacérer le corps de l’homme-mante religieuse avant de le faire exploser en plusieurs morceaux. La naginata traversa le nénuphar et stoppa son mouvement dans l’eau. Leon lança un regard à son ami et pointa le structure en face de lui.

-Voilà Rebena Te Ra !

Un sourire illumina le visage de Pierre.

-Nous devons continuer de construire le pont, déclara le missionnaire.


Leon et Pierre pénétraient dans Mag Mell.

-Voici donc la ville où nous avons vécus avant l’arrivée du miasme. La cité légendaire de Mag Mell, dit Pierre.

-C’est quand même étrange que seul les archives royales en font mention. Non ?

-C’est qu'au fil du temps, nous l’avons oubliée et que seules les archives royales consignent vraiment notre histoire.

Leon regarda dans la direction du gouffre.

-Nous voilà au bout de notre quête mon ami ! Je pense que le miasme provient de là-bas, déclara le Paladin Sombre.

Les deux compagnons descendirent jusqu’à atteindre Raem, Leon éliminant les hommes-lézards se dressant sur leur passage. Pierre utilisait une épée qu’il avait récupérée à Rebena Te Ra pour se défendre. Raem empêcha les autres hommes-lézards de tenter d’affronter le Paladin Sombre. Comme pour Vénus, Junon et Minerve, Raem expliqua l’histoire de Mio et du miasme. Une fois les explications terminées, Leon menaça Raem avec son arme.

-Nous libérerons notre monde du miasme ! Préparez-vous à mourir.

-Toutes mes recherches m’ont mené jusqu’à cet instant, appuya Pierre déterminer à en finir.

-Vous êtes courageux et de grands aventuriers. Aucun des vôtres n’a atteint cet endroit depuis que Mio a quitté Mag Mell avec vos ancêtres, lâcha Raem. Mais cela n’aura servi à rien ! Je vais absorber vos délicieux souvenirs. Approchez mes chers aventuriers !

Leon s’élança en avant, l’arme levée et prêt à découper la créature végétale qui lui faisait face. Son esprit se troubla et il s’arrêta, puis posa la main au sol. Sa mémoire s’effaçait petit à petit. Pierre regarda la scène sous un œil inquiet. Il vit son ami se relever.

-Où suis-je ? Qui êtes-vous ? demanda le Paladin Sombre en regardant Pierre.

Le désespoir envahit alors le missionnaire qui tomba à genoux, résigné, et regarda Raem.

-Oui ! Soumets-toi !

Alors que la mémoire de Pierre s’envolait, le désespoir bloqua temporairement une partie du pouvoir de Raem et permit au subconscient de Pierre de garder certains souvenirs. Les cheveux d’or du missionnaire passèrent doucement à une couleur cuivrée pendant que Raem avalait les souvenirs de son adversaire. Cependant, il n’y en avait pas assez. Il devait en manger plus. Ces deux-là ne suffisaient pas, leur mémoire comportait trop peu de souvenirs. Il fallait qu’il voit plus grand.


Lorsque Pierre revint de Mag Mell, il avait changé, aussi bien physiquement que mentalement. L’homme vaillant, bon et sérieux avait laissé sa place à un homme lâche, vil, vivant aux crochets des autres et qui se faisait appeler Pierrot. La schizophrénie qui s’était activée face à Raem le dévorait. La nouvelle personnalité, issu du subconscient, rongeait la personnalité d’origine qui avait perdu tous ses souvenirs. Pierrot croyait que Pierre était son frère et certains souvenirs des recherches de Pierre lui revenaient. Pierrot l’escroc traversa la Caverne de Cristal, devenant le pire ennemi des marchands. Il conservait précieusement son cristal dans son sac sans savoir pourquoi il y tenait tant. Pierrot mourut finalement alors qu’il était poussé, par les rêves subsistant de Pierre, à chercher un moyen de trouver la source du miasme. Il s’effondra sur le sol, touché par l’attaque d’un homme-fourmi à Lynari. Alors qu’il était au seuil de la mort, un poème lui revint à l’esprit. Sa dernière pensée fut un nom : Mag Mell.

Leon Esla revint de Mag Mell sous la forme d’un esprit errant. Cherchant ses souvenirs, le Paladin Sombre traversera la Caverne de Cristal, pourfendant tous ceux qui se trouvaient sur son passage, pensant qu’ils détenaient sa mémoire. Un jour, des Caravaniers le rencontrèrent et furent heureux d’avoir retrouvé le porté disparu. Cependant Leon les tua en leur ordonnant de lui rendre sa mémoire. La légende du Berserker Sombre vit le jour. On racontait que Leon Esla avait perdu l’esprit en étant exposé au miasme et que son cadavre cherchait à retrouver son âme. Des Caravaniers originaires de Marr, dirigés par Rolf Wood, tentèrent d’affronter le Berserker Sombre pour venger ceux qui avaient péri face à lui. Cependant la bande de Caravaniers fut mise facilement en échec. Finalement, c’est Leon Esla Junior, le fils de Leon et nouveau commandant des Caravaniers, qui mit fin à la folie de son père. Il se fit transpercer par la naginata du Berserker Sombre et le fils planta sa lance dans le corps du père.

-Repose en paix… Mon père… murmura Junior.

-Père ?! demanda le Paladin Sombre.

-Oui Papa. C’est moi… Leon… affirma le fils en enlaçant son père.

-Leon ?...

La mémoire revint au Paladin Sombre, comme un éclair. Sa vie défila devant ses yeux alors que Raem se réveilla, surpris. Leon Esla tomba à terre.

-Mon fils… pardonne moi… murmura le légendaire Caravanier avant de rendre l’âme.

Le fils enleva la naginata qui lui avait traversé le ventre et, alors qu’on le soignait, regarda son père, mort le sourire aux lèvres. Ainsi s’acheva l’histoire de l’intelligent diplomate et du plus grand manieur d’armes de l’histoire de la Cavernes de Cristal qui voulaient, ensemble, sauver leur nation du miasme.

________________________________________________

Les princesses sirènes affrontaient les plantes de Raem depuis plusieurs heures. La fatigue commençait à se faire sentir mais leur volonté ne flanchait pas. Vénus chuta en avant.

-Vous ne pouvez lutter indéfiniment ! Soumettez-vous à mon pouvoir !!!

Le regard de Vénus se dirigea vers Raem qui sentit que la fermeté des souvenirs de Dame Poséidon flanchait. Minerve se plaça alors devant sa sœur.

-N’abandonne pas ! Tu es le plus grand espoir que le monde extérieur puisse avoir, mais tu es également le plus grand symbole de ce pays. Contrairement à ce que tout le monde fait, tu ne regardes pas en avant pour avancer mais en arrière. C’est cette méthode exceptionnelle qui fait de toi la personne la plus déterminée de cette nation. J’étais jalouse de toi ! Tu semblais captiver l’attention des gens. Tout le monde voulait être ton ami. Alors que moi, on m’ignorait. Le jour où Alexandre a déterminé que tu es la plus belle de nous, j’en ai déduit que c’était car tu étais la plus belle que tu étais la plus aimée.

Elle ferma les yeux.

-Mais ce voyage à tes côtés m’a fait douter. Chaque jour je m’ouvrais un peu plus à tes paroles même si je continuais à essayer de t’en vouloir pour être la plus aimée. Cependant… Après que tu m’aies sauvé à Conall Curach, j’ai d’avantage réfléchi. J’ai fini par comprendre mon erreur… Alors n’abandonne pas ! Sinon nous serons perdus !

Minerve tendit une main que Vénus saisit en souriant. Un sourire apparut également sur le visage de Junon. Les trois sœurs se mirent en position pour faire front à leur ennemi.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mar 11 Juil 2017 18:30 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
CHAPITRE 27 : LE RÊVE DE PIERRE ET LEON

Raem pesta face au discours de Minerve.

-Pathétique, murmura l’extraterrestre.

Soudain, les cristaux redoublèrent de luminosité et Mio tomba au fond du gouffre.

-Bonjour… Raem…

-Que fais-tu là ! Pourquoi t’es-tu réveillé ?

L’être minéral se tourna vers les sirènes.

-Je pense que la volonté de ces jeunes filles a ravivé quelque chose dans les cristaux qui sont ici. J’ai ensuite reçu un message dans mon esprit… C’est comme s’ils m’avaient dit de me réveiller.

-Et bien… Je vais pouvoir achever ma vengeance ! grogna Raem.

Une grande quantité de myrrhe tomba des cristaux, formant des flaques par ci par là au fond du gouffre.

-Sirènes ! Faites-vous parti de la famille Neptune ? demanda Mio sans se retourner.

-Oui, répondirent les sœurs en cœur.

-Vous possédez plus de pouvoirs en liant avec moi que les autres hommes-poissons et sirènes. Vous devriez pouvoir utiliser la myrrhe comme si c’était de l’eau pour votre Jujitsu.

Les sirènes mirent leurs mains dans les flaques de myrrhes et essayèrent.

-JUJITSU DES SIRÈNES : JET AQUATIQUE

Le liquide fut lancé à grande vitesse et traversa plusieurs végétaux. Vénus frappa l’air et la myrrhe, sous forme gazeuse, se répandit jusqu’à toucher plusieurs plantes sous la forme d’aiguilles de myrrhe.

-Tu te concentre à produire du miasme depuis bien trop longtemps. Cela t’affaiblis, alors que moi, je viens juste de me réveiller, déclara Mio.

-Ne me sous-estime pas ! hurla Raem.

Elle se jeta sur lui en effectuant une pirouette en l’air. Ses deux pieds frappèrent le « visage » de Raem de plein fouet. Celui-ci fut propulsé plus loin. Il utilisa la tige qui le liait au reste de son corps végétal pour se freiner et se rediriger vers Mio. Ses griffes lacérèrent la roche du bras de l’être minéral. Cette dernière fit pousser des cristaux dans ses mains et les planta dans la tige reliant Raem à son corps.

-Saleté ! grogna Raem, s’apprêtant à donner un nouveau coup de griffe.

Mio évita l’attaque en amenant son torse en arrière et en courbant son dos. Elle appuya sur ses pieds et tourna sur elle-même pour donner un coup de pied verticalement dans la bouche de Raem. Elle planta ses doigts dans le sol et plaça ses jambes en écart, puis, en faisant un mouvement circulaire avec le poignet tout en donnant une impulsion pour sauter, elle frappa à plusieurs reprises Raem qui fut de plus en plus poussé vers la droite. Cependant, la main de Raem s’accrocha à une jambe de Mio et la stoppa dans son élan. Il la souleva et l’amena se fracasser sur le sol. L’être minéral en profita et, en plantant à nouveau ses doigts dans le sol, ramena ses jambes près de son torse, tirant Raem par la même occasion.

-Prend toi ça ! dit Mio.

Elle allongea de nouveau les jambes, frappant ainsi Raem qui lâcha son étreinte. Mio se leva et regarda son ennemi qui se frottait la peau.

-Je vais t’enlever tout tes souvenirs… Ça sera plus rapide, déclara le monstre végétal.

Il leva la main et des flux de mémoire atteignirent son esprit. Raem réalisa peu à peu qu’il ne s’agissait pas des souvenirs de Moi, mais des souvenirs des cristaux de la caverne. Il remarqua alors qu’une couche de cristal apparaissait autour de Mio pour la protéger. Raem s’apprêtait à se diriger vers son ennemi quand un coup de poing recouvert de myrrhe le frappa par l’arrière. Vénus fit quelques pas en arrière pendant que Raem se tournait. Elle sauta en l’air et fit un tour sur elle-même en dépliant sa queue qui vint frapper Raem. De l’autre côté, la lance de Minerve traversa la fleur centrale du corps de Raem. La tige « langue » commença à se rétracter pour rentrer dans la fleur quand Junon enfonça son épée dans le sol à travers la tige, clouant ainsi Raem au sol.

-BANDE DE CONNASSES !!! hurla Raem en se dirigeant vers Junon en rampant avec ses mains.

Le pied de Mio s’abattit au niveau de la bouche sur la tige, plaquant Raem au sol et l’empêchant de continuer d’avancer. Minerve leva à nouveau sa lance qui s’enfonça encore plus dans la partie centrale du monstre végétal. Celui-ci hurla de douleur et, dans un mouvement violent, se dégagea du pied de Mio pour s’élancer vers Junon. L’épaule de la sirène se retrouva ornée de quatre profondes entailles. Junon lâcha son épée que Raem saisit et balança dans les airs. Vénus s’approcha et donna un coup de nageoire dans le « visage » de Raem pour le ralentir. Ce dernier attrapa la sirène par la queue et la balança contre une des parois du gouffre. Le choc fut suffisamment violent pour faire tomber un cristal. L’extraterrestre se précipita à nouveau vers Minerve mais Mio fit barrage. Vénus se relevait péniblement et attrapa la myrrhe dans laquelle elle se trouvait. Toute la myrrhe fut comprimée dans une boule. Poséidon se concentra et la myrrhe des autres flaques commença à voler vers la boule. Raem donna un violent coup de poing à Mio qui se défendit en donnant un coup de pied. Il recommença encore et encore et l’être minéral contrait toujours pendant que Minerve blessait de plus en plus le corps de Raem.

-J’arrive… murmura Junon en se relevant.

Elle courut vers son épée, l’attrapa et se dirigea vers les deux rivaux qui s’affrontaient. La sirène tenta de trancher la tige, mais son épée se brisa en tapant sur la colonne vertébrale de Raem qui se retourna pour voir ce qui se passait. Il se prit un coup de pied de Mio en pleine figure. Il réagit rapidement et donna un coup de griffes qui envoya son adversaire plus loin. Raem leva le bras.

-SOUVENIRS DU MALHEUR.

Une grande boule de pellicule apparut dans la main du monstre végétal. Elle se sépara en trois sphères plus petites qui se dirigèrent vers les trois sirènes qui furent foudroyé par les souvenirs les plus malheureux et traumatisants qu’avait récupéré Raem. Minerve et Junon se bouchèrent les oreilles, mais les images continuèrent de défiler. Vénus parvint à repousser cette attaque mentale en repensant à ses rencontres et ses amis. Elle referma plus fermement sa main tremblante sur la boule de myrrhe qu’elle tenait. Elle lança la boule en avant sous le regard de Raem qui se remplissait d’effroi.

-TECHNIQUES ULTIMES DU JUJITSU DES SIRÈNES : BOMBE DES PROFONDEURS.

La boule implosa, libérant toute la myrrhe qui était comprimée et éjectant ainsi Raem jusqu’à la paroi. Minerve s’accrocha à la lance qui était encore plantée dans le corps végétal. Le monstre commença à se relever, fébrile. Mio se mit entre lui et Minerve, tout en appuyant fermant sur la tige végétale.

-C’est fini… Tu as perdu Raem.

-Pas encore ! Maudite princesse du cristal.

-Pourquoi tenais-tu vraiment à continuer cette guerre alors que nous avions tous compris qu’elle serait nuisible à nos races ?

-Les végétaux n’ont pas besoin des minéraux ! Nous aurions pu nous adapter et montrer notre supériorité !

Mio fit un non de la tête.

-Tu étais une sorte de démon qui attendait la guerre pour s’éveiller. Par ta faute, de nombreuses personnes ont souffert sur cette planète.

Raem ouvrit la main et se prépara à s’élancer vers Mio pour l’achever quand il regarda par-dessus l’épaule de sa rivale. Les trois princesses sirènes levèrent ensemble la lance de corail de Minerve et l’enfoncèrent dans le corps de Raem. La lance traversa enfin le cœur de la plante et alla jusqu’aux racines.

-NON !!! cria le monstre végétal en se dirigeant vers les sirènes. Il avait oublié que Mio avait le pied posé sur son corps.

Lorsque Raem arriva au niveau de sa rivale, celle-ci s’élança et lui donna un coup de poing recouvert de pointes de cristaux. Le haut du corps du monstre végétale fut propulsé à nouveau sur la paroi du gouffre. Les sirènes tombèrent d’épuisement alors que Raem tentait de ramper. Mio s’approcha de lui.

-Adieu, Raem.

-Je te hais !

-Ta haine est injustifiée. C’est la haine que tu as canalisée et rejetée sur moi, mais tu as certainement toujours été habitée par la colère.

-Ferme-la !

Minerve se leva, péniblement.

-J’étais comme vous, Raem, commença la sirène. Mais comme je vous l’ai expliqué tout à l’heure, j’ai ouvert les yeux et me suis rendu compte que le problème venait de moi et non de ma sœur.

Elle se retourna pour regarder Vénus qui était évanouie sur le sol.

-Admettez vos erreurs, Raem. Vous vous sentirez libre, continua la sirène.

-JAMAIS ! Tu m’entends créature répugnante ? Je ne suis pas comme vous. Tout ce qui est lié aux peuples minéraux sont inférieurs à moi et à mon peuple ! Mourrez espèce de…

Alors que Raem tentait de se redresser tout en criant ces mots, ses bras lâchèrent et il tomba face contre sol.

-Non… siffla le monstre en mourant.

Les souvenirs volés par Raem commencèrent à s’échapper de son corps. L’un d’entre eux traversa Vénus.

__________________________________________

Deux cents ans plus tôt. Dans le village de Tipa.

-Une cité d’or ?

-Oui ! Et on raconte même que dedans il y a une cloche d’or et que sa mélodie est la plus belle du monde.

Le jeune Pierre, âgé de 8 ans, était émerveillé par les contes que son père lui racontait. En effet, Pierre était le fils d’un explorateur réputé dans la Caverne de Cristal. Le père se leva de sa chaise.

-Papa ! Raconte-moi une nouvelle histoire !

-Désolé, fiston. Je dois y aller, je suis un Caravanier désormais. Occupe-toi bien de maman pendant mon absence.

Le père ébouriffa les cheveux de son fils avant d’ouvrir la porte et de se diriger vers le groupe qui l’attendait dehors. Parmi eux, un jeune homme qui venait d’avoir 15 ans s’avança.

-Comment t’appelles-tu ?

-Pierre. Et vous ?

Le jeune Caravanier fit un sourire.

-Je m’appelle Leon. Leon Esla ! Ton père reviendra vite, ne t’inquiètes pas. Nous veillerons sur lui.

Pierre fut rassuré et fit signe à son père qui s’éloignait.


Plusieurs mois passèrent. Pierre étudiait l’histoire de la Caverne de Cristal pendant l’absence de son père. Pierre et sa mère passaient également du temps à s’amuser ensemble. Durant ces moments de bonheur, Pierre ne se posait plus de questions sur le miasme et sur l’histoire de son pays. Un beau jour, Pierre lisait un livre qui traitait des cristaux. Il leva la tête et vit son père s’approcher de sa maison. Pierre, irradiant de joie, se dirigea vers lui sous le regard inquiet des passants. Pierre attrapa la jambe de son paternel.

-Papa !!! Tu es rentré !

Son père lui lança un regard vide.

-Qui es-tu ?

Le visage de Pierre se figea. Son père leva sa hache.

-C’est toi qui a volé mes souvenirs ?! Rends-les-moi.

Les villageois de Tida s’élancèrent pour sauver Pierre, mais la hache s’abattit. Pierre ferma les yeux. Lorsqu’il les rouvrit, il vit sa mère. La femme enlaçait son mari alors que sa hache était plantée dans le corps de sa bien-aimée.

-Le miasme t’as donc volé tes souvenirs mon chéri. J’espère que tu pourras trouver la paix, déclara la mère de Pierre.

La femme fit un signe approbatif de la tête et un habitant du village transperça le père de Pierre avec sa fourche. Le jeune garçon vit ses parents s’écrouler au sol. Son père était inerte et sa mère perdait beaucoup de sang. La femme arrêta de regarder son mari.

-Pierre…

Le jeune garçon s’élança dans les bras de sa mère.

-N’oublie jamais que ton papa était quelqu’un de bien et que maman et lui étaient heureux avec toi.

-Mais… Maman…

-Chut… Calme-toi et regarde-moi… Fais-moi un beau sourire. Comme lorsque l’on est allés chercher des pommes dans le jardin de Mr Roland.

Pierre se força à faire un sourire avant de serrer sa mère contre lui. Elle s’éteignit peu à peu sous le regard des habitants qui plaignaient l’orphelin.


Roland recueillit Pierre suite au drame. Alors que le garçon allait voir le meunier, il croisa quelqu’un qui lui semblait familier. Cette personne l’aborda.

-Bonjour ! Tu es Pierre, n’est-ce pas ?

-Oui… Qui êtes-vous ?

-Je suis Leon Esla.

Pierre chercha un moment dans ses souvenirs avant de subitement se rappeler qui était son interlocuteur.

-Vous êtes un Caravanier !

-Oui. Est-ce que ton père est passé ici dernièrement ?

Le visage de Pierre s’assombrit.

-Je vois que oui.

-Qu’est-ce que vous lui avez fait ?

-… Rien… Ton père est parti seul pour une expédition et a été victime du miasme… Le miasme a le pouvoir de faire perdre leur mémoire aux gens.

-… Les légendes que j’ai lues sont donc vraies…

Leon décida de rester quelques temps à Tipa. Tous les jours, Pierre et Leon se retrouvaient. Leon racontait ce qu’il avait vécu et ce que les autres Caravaniers lui avaient rapporté des générations précédentes. Pierre, quant à lui, expliquait ce qu’il avait lu dans des livres.

-Leon…

-Oui Pierre ?

-Pourquoi personne n’a essayé d’éradiquer le miasme ?

-Et bien… Je me pose la même question depuis longtemps… Les autres Caravaniers m’ont répondu que c’est ainsi qu’est notre vie et que le monde est fait ainsi… Ils pensent que nous devons endurer l’existence du miasme…

-C’est absurde ! Il faudrait détruire tout ce qui en est la source ! Le miasme est la cause de trop de souffrances. Il rend notre peuple prisonnier.

-Je suis d’accord avec toi… Mais comment faire ? Nous ne savons même pas pourquoi le miasme existe.

-Mais est-ce que quelqu’un a déjà cherché. Moi, je m’occuperai de chercher ce qui est à l’origine du miasme !!!

Le futur Paladin Sombre fut entraîné par l’enthousiasme de son ami.

-Et moi ! Je deviendrai assez fort pour nous protéger de tous les dangers et ennemis afin d’atteindre notre objectif !

Les mains droites des deux amis se rejoignirent, dans la même position que pour un bras de fer. Ils parlèrent à l’unisson.

-NOUS ALLONS LIBÉRER NOTRE PAYS DU MIASME ET CRÉER UN MONDE OÙ CHACUN VIVRA DANS LE BONHEUR ET LA PAIX.

Les deux amis regardèrent en direction d’Alfitalia. Leurs yeux étaient remplis d’espoir.

___________________________________________

Les trois sœurs et Mio firent le voyage retour vers la capitale. Le miasme disparaissait peu à peu, transformé en myrrhe par les cristaux. Les monstres furent empoisonnés par le liquide des cristaux. Les brumes vertes de miasmes et les monstres disparaissant peu à peu, les habitants comprirent donc que leurs malheurs étaient finis. Ainsi, Mio et les princesses revinrent à Alfitalia pendant que la fête battait son plein. Pontos et Namazu accueillirent les héroïnes de leur royaume sous le son des percussions et de la cornemuse. Les gens affluaient de toute la Caverne de Cristal afin de fêter la libération de plusieurs siècles d’enfermements dans leurs villages.

Plusieurs heures après, Vénus se dirigea vers le cimetière. Elle serpenta entre les allées en lisant les noms gravés sur les stèles. Elle trouva celle qu’elle cherchait. L’écho de la fête se répandait de plus en plus dans le pays.

-Les souvenirs qui vous ont traversé étaient donc liés à Leon Esla.

Vénus se retourna pour voir Mio.

-Oui… Comment connaissez-vous Leon ?

-Disons que j’ai vécu à travers les cristaux. Tout ceux qu’ils ont « vu » fait partie de ma mémoire.

Vénus se retourna vers la tombe. Elle demeura silencieuse pendant un petit moment.

-Vous devez vous demander pourquoi Pierre et Leon ont échoué. Je me trompe ? demanda Mio.

-Oui…

-Leon et Pierre étaient des personnes formidables qui ont agi comme des héros. Ils voulaient de tout cœur libérer votre peuple du miasme. Néanmoins, en se tournant vers cet objectif, ils ont décidé de négliger le passé et le présent pour se concentrer sur le futur. Les souvenirs qu’ils ont construits n’étaient pas assez puissants et ancrés en eux pour résister au pouvoir de Raem.

Vénus resta en silence.

-Vous en revanche, Vénus, vous avez voyagé à travers le monde pour établir un meilleur contact avec le royaume Ryugu, puis pour découvrir l’histoire de cette planète. Vous vous êtes forgés des souvenirs au fils de vos voyages, en rencontrant des gens et en découvrant des lieux.

-Mais tout comme Pierre et Leon, je me suis lancé dans une quête pour le futur. Je souhaitais libérer le monde de la tyrannie pour que les gens vivent en paix, interrompit Vénus en repensant à ses discours et au doute qui l’habitait sur leur véracité.

-C’est vrai que vous vous tournez vers l’avenir, mais vous utilisez le passé et le présent pour forger cet avenir. Chaque rencontre et chaque instant vous sert pour votre lutte mais également pour votre cœur alors que pour eux c’étaient du vent, des instants les séparant de leur découverte de la source du miasme.

-Oui…

-Vos convictions ont poussés vos sœurs à vous suivre. Vous seul avait réussi à venir à bout des défenses de Raem. Autrefois, j’ai lâchement décidé d’entrer en état de stase. Cet état de stase est nommé Carbuncle sur ma planète. J’ai fait cela pour vous protéger tous, mais c’était peut-être aussi une manière de se détourner du problème…

Mio marqua une pause.

-Vénus. Avez-vous déjà entendu parler de Steelskin ?

-Non… Qui était-ce ?

-Steelskin était un enfant homme-poisson qui étrangement possédait des poils. De plus, il n’était pas affecté par le miasme. Ce n’était pas le seul d’ailleurs. Les hommes-poissons les appelaient les Messagers Officiels Gorilles, les Mogs. Les Mogs étaient une évolution des hommes-poissons, malheureusement ceux-ci se sont rapidement éteint, n’arrivant pas à se reproduire suffisamment. Enfin bref. Steelskin se questionnait sur sa nature. Il résistait au miasme et se demandait s’il pouvait en déduire que, du coup, il était un monstre. Steelskin voyagea beaucoup dans toute la Caverne de Cristal. Durant ses périples, de nouvelles questions lui vinrent, notamment sur l’oubli. Finalement, il atteignit Rebena Te Ra, puis Mag Mell. Là-bas il découvrit Raem qui lui révéla l’origine du miasme. Cependant, Raem ne put lui voler ses souvenirs, car les Mogs étaient insensibles au miasme. Steelskin repartit alors de Mag Mell sans réponse, mais avec une nouvelle question. Pour lui, ce n’était pas le lieu vers lequel il se dirigeait qui comptait, mais le chemin qu’il empruntait. Malheureusement, Raem envoya les hommes-lézards tuer Steelskin avant qu’il ne quitte Rebena Te Ra.

Vénus commençait à comprendre ce que voulait dire Mio.

-L’approche de Pierre et Leon était violente. Marqués par le danger de la vie des Caravaniers pour Leon et par la mort de ses parents pour Pierre, les deux amis pensaient pouvoir résoudre le problème par le combat. Mon approche se résumait par la fuite. Entre ces deux voies, Steelskin a montré une éventualité, celle du cheminement. Et c’est vous qui l’avez mené à bien, grâce à votre envie d’amener la paix en vous basant sur le passé tout en savourant le présent. Vous avez cheminés pour découvrir un morceau de l’Histoire, et vous avez vaincu.

Vénus se mit à genoux devant la tombe de Leon Esla.

-Repose en paix… Héros de l’Oubli…

_______________________________________________

Cela faisait désormais une semaine que Mio avait été élu nouvelle reine des Cavernes de Cristal. Sans miasme, les cristaux commencèrent à mourir. Vénus avait suivi les indications de sa nouvelle souveraine et avait effectué des recherches dans les sources chaudes de Lynari afin de retrouver le cadavre de Pierre. Elle trouva le cadavre et l’emporta jusqu’aux confins de cette partie de la grotte. Suivant les instructions d’un poème du journal de Pierre, dont elle avait découvert la cachette à Leuda, elle trouva la position du cactus électrique, du vieil abri effondré, du champignon de feu ainsi que des trois pierres gelées. En croisant leurs positions, elle découvrit un rocher de pierre sur lequel trônait une magnifique fleur qui émettait un rayon de lumière.

Plusieurs siècles plus tôt, la voix de Pierre chantonnait :
« La fleur qui dans le grand rocher s'enracine
Viendra au monde sous une lumière divine »

Vénus sortit d’un sac le cristal que Pierre avait utilisé pour traverser le courant de miasme entre Rebena Te Ra et Mag Mell. Elle le posa au centre de la fleur. Le rayon de lumière qu’émettait la plante traversa le cristal et fut alors propagé dans toute les directions, illuminant les alentours d’une belle aura. « Je me demande quelles autres aventures a bien put vivre Pierre. Rien que la découverte de cette fleur étrange a dut être incroyable. » Elle enterra Pierre devant le rocher et plaça une petite stèle sur laquelle était écris « Pierre le missionnaire. Héros d’un temps ancien. » Elle rentra à Alfitalia où elle pénétra dans la salle du trône et fut étonnée de voir Minamoto, le second et ancien maître de Dent Longue.

-Bonjour Poséidon. Wa a besoin de votre aide.

-Que se passe-t-il Minamoto ?

-Les forces de Redlord et de l’Underworld tentent de prendre possession de l’île. J’ai laissé le commandement aux meilleurs samurais pour venir ici mais votre aide serait précieuse.

-De toute manière, je dois m’impliquer à nouveau dans cette guerre et tenter de renverser Hadès.

-Vous nous aiderez donc ?

-Oui. Et nous vaincrons, en hommage à Dent Longue. Il s’est sacrifié pour permettre aux habitants de Ryugu de s’enfuir et a certainement combattu son ennemi avec plus d’honneur qu’aucune personne sur cette planète.

-Je ne savais pas que vous étiez au courant pour la défaite de notre ami.

-C’était la conclusion la plus logique…

-C’est donc convenu ! déclara Mio. Vous partirez demain. Nous attendrons votre retour avec impatience.

-Oui ma reine !

Vénus se dirigea vers la sortie. « Le cheminement est plus important que l’objectif. Je dois retenir cette leçon. Cette façon de penser est la clé pour atteindre Hadès et amener la paix sur cette planète. C’est en unifiant passé, présent et futur que la victoire pourra être atteinte et que je pourrais esquiver les pièges qu’il dressera devant moi. »

L’héritière du pouvoir de l’Arme Antique Poséidon l’ignorait à ce moment-là, mais ce qu’elle avait provoqué en partant pour Rebena Te Ra deviendrait l’un des mythes les plus importants du pays : la Légende des Trois Sirènes de Cristal.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Jeu 3 Aoû 2017 20:58 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
Quelques chapitres sont en correction et sortiront bientôt (et après la publication reprendra en Septembre).

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mar 8 Aoû 2017 02:06 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
Voici une fournée de chapitres. ^^ La publication reprendra en Septembre donc ^^

CHAPITRE SPECIAL 5 : LE BAL DU GRAND CARROUSEL

Miguel courrait dans les rues de Médirion alors que la fête battait son plein. La journée avait pourtant bien débuté pour lui. Il était parti à l’École Normal Supérieure de bonne heure afin d’éviter les cohues matinales de ce 29 mai 1228. Il fut alors surpris de voir que son lieu de travail était fermé, n’ayant pas été prévenu à l’avance. Il décida alors d’aller regarder le Petit Tournoi qui commençait à huit heures. Des chevaliers venant de tout l’archipel s’étaient rassemblés pour cette journée exceptionnelle et une grande partie voulait s’échauffer avec cette épreuve sans grande importance. L’Aligalhierri fut interpellé par une personne qui se dirigeait également vers les tribunes d’honneur.

-Miguel !

-Oncle Alberto ? Tu es venu regarder ce tournoi ?

-Bien sûr ! Il parait même qu’il y aura le Comte Geoffrey De Bastian en personne.

-Ah oui ?!

-C’est la rumeur en tout cas.

La journée du Grand Carrousel était décomposée en plusieurs étapes : le Petit Tournoi suivi du Carrousel à dix heures, puis vient le Tournoi des Braves aux alentours de onze heures qui précède le Grand Carrousel et enfin les célébrations nocturnes avec le légendaire Bal du Grand Carrousel. Cette fête nationale avait été créée par le roi François II de Médirion pour commémorer la fondation de cette ville, l’accession au pouvoir de sa dynastie et ses quarante années de régences. Depuis, cette journée était devenue le symbole de la richesse et de la maîtrise des arts de la scène de Médirion.

-Cette année, le Grand Carrousel et le Bal sont encore plus importants que d’ordinaire.

-Pourquoi dîtes-vous cela mon oncle ?

-Mais tu ne suis donc rien de l’actualité ? C’est l’ultime test avant la cérémonie d’ouverture du Conclave ! Les meilleurs artistes de l’archipel se sont réunis pour cette répétition ouverte à notre peuple.

-Ah.

Miguel tourna son regard vers les deux premiers chevaliers qui allaient s’affronter. André Renart et Goldfoy Exupéry se faisait face pour cette épreuve de joute. La lance de Goldfoy explosa sur le plastron de son opposant qui tomba au sol. Le chevalier descendit de son cheval et entama un duel à l’épée émoussée. Au bout de quelques instants, Renart baissa sa garde et l’épée de son adversaire tapa sur le casque d’André avec le plat de sa lame, signant la première défaite de la journée. Les affrontements passèrent jusqu’à la dernière demi-finale. Goldfroy fut propulsé par la lance de Geoffrey. Ce dernier portait une armure en platine forgé par son ancêtre.

Sans attendre un seul instant, le Comte sauta de son cheval, dégaina son épée émoussée et effectua une attaque aérienne pendant la chute de son adversaire. L’héritier du Duc Exupéry, l’un des nobles les plus influents de Clémence, fut ainsi disqualifié devant le regard de son paternel. Goldroy fulminait de rage face à sa défaite et il fut d’avantage humilié lorsque Geoffrey lui tendit une main afin de l’aider à se relever.

-Ce n’est pas étonnant que le Gouvernement Mondial a mis 100.000.000 sur sa tête, déclara Alberto.

L’autre finaliste entra sur le terrain afin de disputer la finale. Cet homme portait une armure de plate dorée recouverte de gravures tournant autour du thème de la mer et dont la plus importante était le navire sur le torse. Une cape de fourrure tombait de ses épaulettes. Son assurance était perceptible par tous et une aura invisible imposant le respect émanait de son corps.

-La final va donc commencer ! Le Comte Geoffrey De Bastian face au Chevalier Mystère ! expliqua le commentateur.

Les deux adversaires grimpèrent sur leurs chevaux. La lance de Geoffrey percuta son ennemi qui l’attrapa avec sa main avant de tirer le comte. Le chef des chevaliers de Médirion tomba en avant et roula au sol, puis il tourna sur lui-même pour abattre son épée émoussée sur l’inconnu. Au même moment, un homme en bure s’asseyait juste derrière le professeur.

-Bonjour Miguel. Je viens vous prévenir que vous devez être prudent durant cette journée.

-Quoi ? Qui êtes-vous ?! murmura l’historien.

-Cela n’a que peu d’importance, mais je suis bon ami avec des hommes-poissons.

Miguel hocha la tête et son interlocuteur s’en alla. Alberto, captivé par la finale, n’avait rien remarqué. Le mystérieux inconnu dévia l’arme de son adversaire avant de donner un violent coup sur le casque du comte. Geoffrey chuta et se rattrapa en donnant un coup de poing dans le sol. Il fit quelques pas en arrière et essaya de nouveau de sonder son adversaire. L’étranger posa son pied et s’en servi pour se propulser en avant. Geoffrey repoussa l’attaque très rapide comme il put. L’inconnu tourna alors sur lui-même et assena un coup de pied au comte qui se retrouva face contre terre. Il se releva lentement.

-Je ne m’avoue pas vaincu !

En un instant, l’inconnu brisa son épée émoussée sur le plastron de Geoffrey. Le choc fit voler le chevalier de Médirion sur plusieurs mètres. Sous le regard ahuri du public, l’étranger dégaina son talwar, une espèce de sabre, et planta la lame à côté du visage de son adversaire.

-Tu as perdu.

Geoffrey attrapa l’arme avec une main.

-Non, pas encore.

Il roula en arrière et bouscula l’inconnu de toute ses forces. Il empoigna le talwar et l’enfonça dans la poitrine de son adversaire. Ce dernier ne broncha pas et se saisit de la main qui tenait son arme. Il la tordit, sortit le sabre de sa poitrine et le jeta au sol avant de recouvrir son poing de haki et de frapper le comte. Geoffrey traversa l’air et se retrouva dans les tribunes.

-Le Chevalier Inconnu est, à notre grande surprise, le vainqueur !!! conclut finalement le commentateur.

L’étranger enleva son casque. Le public entier resta bouche bée face à cette révélation. Geoffrey écarquilla les yeux.

-Je vais devoir t’entraîner sinon tu ne seras jamais en mesure de protéger convenablement notre capitale, déclara le Seigneur Aggaddon Médixès à l’intention du Comte De Bastian.

L’empereur quitta le terrain afin de se diriger vers le lieu du Carrousel. La foule le suivit et Geoffrey alla retrouver ses meilleurs chevaliers : le Baron Gustave de Saint-Armand et le Duc Wonverland de Thalas. Alors qu’Alberto et Miguel s’étaient mêlés à la cohue, l’historien repéra quatre hommes en bure répartis autour d’eux.

« Ce sont les moines guerriers qui accompagnaient Czeslaw. Je devrais leur demander de me protéger », pensa l’Aligalhierri.

-MIGUEL !!! Hurla Itawaka, l’homme-truite qui l’avait aidé à Na-ahk, en essayant de se frayer un chemin dans la foule.

Une lance se figea alors dans le sol quand Miguel se retourna vers son sauveur. L’arme avait frôlé sa jambe qui saignait désormais. C’est alors qu’un des hommes en bure dégaina un katana, tentant de le décapiter. Un autre de ces moines s’interposa en parant l’attaque avec son propre katana.

-FUYEZ !!! lui hurla l’homme qui l’avait averti sur les estrades.

Le professeur d’histoire se dirige vers Itawaka. Il jeta un regard en arrière et vit avec horreur Jal Smith, le professeur en arts qui l’avait accompagné à Wa et qui avait infiltré les hommes de mains de Czeslaw, se faire trancher en deux. Alberto se retourna vers celui qui déclenchait une panique générale en tuant l’un des siens. La lame du chef de ce groupe traversa le crâne de l’oncle dont l’esprit disparut dans le néant. La capuche de la bure tomba et révéla l’identité de cet agent de l’ombre.
Shinka Sekai, le noble ambitieux destitué de sa place de chef de clan par Dent Longue durant le Nouvel An, regarda les gens s’agiter autour de lui.

-Trouvez-le ! ordonna-t-il.

Itawaka amena Miguel jusqu’à une cave accessible depuis la rue. Les pas des poursuivants s’intensifièrent, puis s’éloignèrent.

-Pourquoi ? souffla l’Aligalhierri en tombant à genou, le visage entre ses mains.

-Nous avons eu vent récemment du fait que la pègre de cette ville voulait votre mort.

-POURQUOI ?!

-… Il semblerait que ce que c’est à cause de ce que vous avez vu à Wa et à Na-ahk… Cependant, cette raison me semble peut suffisante…

-Jal… Mon oncle… sanglotait la cible de l’assassinat.

-Je comprends votre désarroi mais…

-DÉGAGEZ !!!!

L’homme-truite resta silencieux, regardant le pauvre homme qui perdait peu à peu tout ce qu’il avait.

-Pourquoi me protégez-vous ? commença à murmurer Miguel.

-En apprenant cela, j’ai eu l’intuition que vous pourriez peut-être m’aider à remonter jusqu’à Cyborgis. Je n’ai pas eu le temps d’informer Dame Poséidon…

Le professeur se leva et frappa son interlocuteur qui se laissa faire. La colère passa et Miguel tomba de nouveau à genoux.

-Qu’allons-nous faire ?

-Je vais vous faire quitter la ville pour vous amener à Clémence. Avec quelques alliés, nous élaborerons un plan pour prendre ceux qui en ont après vous en embuscade afin de remonter à Cyborgis. Jal… Jal pensait que Czeslaw était un collaborateur direct de Cyborgis et qu’en le capturant ce dernier sortirait de sa cachette.

-… Jal…

-En se rapprochant de Czeslaw, il a appris qu’un membre de l’Underworld avait sauvé Shinka Sekai qui avait tenté de se suicider. Shinka aurait alors accepter de mener les soldats de Czeslaw pour effectuer plusieurs missions en échange d’argent. Jal m’avait dit que, selon lui, Czeslaw était l’homme le plus influent de la pègre de Médirion grâce à l’aide de Shinka.

-… Il va falloir donc tuer ce samurai pour pouvoir arriver jusqu’à cet odieux personnage que je croyais être un ami. J’accepte de vous aider pour venger ce qui sont morts par sa faute !

-Bien… Je vais contacter mes alliés en ville qui vont venir ici. Nous partirons ensuite pour Clémence.


Plusieurs heures interminables passèrent. Miguel était resté caché en boule dans son coin. Le Grand Carrousel venait de s’achever quand Itawaka entra dans la cave accompagné de ses amis. Mark Van Glad, allié d’Aggaddon Médixès et capitaine du Tir Froid dont la tête valait 159.000.000 de berrys, entra en premier. Il était suivi de Goldfroy Exupéry et de « El Famoso » Caosse Xatarias, un sportif réputé dans l’Empire Rouge. Itawaka fermait la marche.

-Vous n’avez pas de nouvelles des autres ? demanda l’homme-truite.

Goldfroy haussa les épaules.

-Non et c’est étrange d’ailleurs, avoua le sportif.

-Bon quel est le plan Itawaka ? Je ne pourrai pas partir avec vous alors je propose que je fasse diversion pendant que vous quittez l’île.

-D’accord. Tu agiras donc le premier. Caosse s’occuperas de sécuriser mon navire et les quais.

-D’acc. Ça me va.

-Et Goldfroy restera avec nous.

-Pas de soucis.

-Vu que l’on est peu, je ne vois pas comment faire un plan plus développé, avoua l’homme-truite. Nous lancerons l’opération d’ici une petite heure.

-On y va alors, lança Mark Van Glad en quittant la pièce.

Caosse le suivi et les autres se retrouvèrent seuls.

-Alors c’est toi la cause de tout ce remu ménage ? demanda le chevalier à Miguel.

-Oui. Et je n’ai rien à te dire.

L’Exupéry regarda froidement son interlocuteur.

-Il a eu une très mauvaise journée, déclara Itawaka.

-Mouais…

Le temps passa et l’opération d’extraction allait pouvoir débuter.

-Vous êtes prêts ? demanda l’homme-truite.

Les deux autres firent oui de la tête. Ils sortirent dans la rue et se dirigèrent vers les quais. C’est alors qu’un homme en bure sauta d’un toit.

-KARATÉ DES HOMMES-POISSONS : HISSATSU JOUDAN BAKUSHOU

La paume de main d’Itawaka repoussa l’assaillant qui traversa une fenêtre. Un autre homme de main de Czeslaw apparut au coin de la rue.

-Goldfroy ! Occupe-toi de lui ! demanda l’homme-truite.

Miguel avança en premier et partit en direction du port.

-Ita…

-Quoi ?

L’homme-poisson se retourna et la lame de Goldfroy traversa ses intestins.

-Gol…

-Désolé. Les ordres sont les ordres mon vieux.

Itawaka tomba au sol et l’épée du chevalier trancha la tête de son ancien ami. Shinka apparut derrière l’héritier Exupéry.

-Qu’est-ce que t’attends pour le buter ? demanda le samurai.

-Tu me saoule. Laisse-moi me remettre de sa mort.

-Ouais c’est ça. En attendant, si on ne tue pas ce curieux, on va se faire taper sur les doigts.

-Ba vas-y ! Je t’en prie. Je dois aller voir Caosse pour lui faire croire que le plan a changé à cause de renforts imprévus.

-Vas-y, froussard.

-Tes insultes ne me font rien. Tout ce qui comptes pour moi c’est de devenir l’homme le plus influent de la pègre de Clémence.

-J’espère que tu te heurteras au même échec que moi et que personne ne viendra te secourir.

-Ouai ouai ! À plus !

Miguel courrait dans les rues de Médirion alors que la fête battait son plein. Toutes les personnes les plus importantes de l’archipel avaient été invitées au Château du Soleil afin de participer au plus somptueux des bals. En ville, les gens dansaient dans les rues, riaient dans les restaurants et chantaient sur les toits. Miguel était apeuré. Il devait atteindre les quais le plus vite possible. Il chuta sur un tonneau et vit Mark Van Glad se diriger vers le palais. Troublé par le choc de son crâne contre le sol, il ne put appeler à l’aide. Marc disparut au coin de la rue alors que Miguel se relevait en titubant. Il tourna sur lui-même et aperçu un homme en bure non loin de là.

-Merde…

L’Aligalhierri prit ses jambes à son cou. Ce ne fut pas suffisant et Shinka le rattrapa et le coinça contre un mur.

-Tout ce qui s’est passé au Nouvel An est ta faute. Cependant, j’avoue que c’est un mal pour un bien. En m’immisçant dans l’Underworld, je pourrais gagner en influence, renverser Dent Longue et devenir le tout nouveau Daimyo de Wa ainsi que le plus grand empereur pirate de tous les temps !!!

-Toi en empereur pirate ? Tu ne tiendrais même pas une semaine. Déjà que Naeron Walhalla n’était pas au niveau…

-SILENCE !!!

Shinka donna une gifle à son prisonnier qui tomba par terre.

-Même ce traître d’Itawaka n’a pas réussi à te protéger de moi. Alors tu vas me suivre gentiment.


Czeslaw sortait du Château du Soleil. Il traversa la cour et arriva face à Goldfroy au milieu de l’avenue.

-Ah !!! Monseigneur Exupéry. Comment se porte notre affaire ?

-À merveille. J’en ai profité pour tuer l’homme-poisson qui as trahit la pègre de Médirion.

-Splendide !

-Vous quittez le bal ?

-Oui, j’ai des choses à faire et j’ai pris congé auprès de mes partenaires de la pègre. Ils vous attendent d’ailleurs.

-Ah oui ! J’ai hâte de les rencontrer. Établir des relations entre les réseaux souterrains de nos deux villes va me permettre de devenir l’homme le plus puissant de Clémence ! L’Underworld est vraiment un monde génial.

-Du calme Goldfroy. Tenez, ce coffret contient les informations sur le lieu où vous devrez rencontrer mes collègues. Ouvrez-le seulement dans un endroit discret.

-Bien. Merci pour tout.

Czeslaw fit quelques pas, se retourna et pointa le chevalier du doigt.

-GARDES ! UN TERRORISTE !!!

Les soldats se dirigèrent vers Goldfroy qui était en pleine incompréhension. Czeslaw fit un sourire, puis effectua un demi-tour et s’éloigna calmement. Une explosion retentit dans la ville. Les membres carbonisés de l’héritier Exupéry retombèrent sur les gardes.


-Ne bouge plus !

Shinka avait amené Miguel dans les souterrains secrets de l’Académie des Arts.

-Tiens-toi tranquille ! s’énerva le samurai en attachant les mains de l’historien.

C’est alors que Czeslaw sortit de l’ombre.

-Bonjour mon ami.

-TOI !!! s’emporta l’Aligalhierri.

-Ce n’est pas une façon de saluer un collègue.

-Tout est réglé, je peux donc m’en aller, déclara Shinka.

-Une minute. Les Émissaires d’Hadès t’ont envoyé à moi pour que tu me serves. Tu abandonnerais ta mission ?

-J’ai des affaires à régler. Vous n’avez pas besoin de moi pour l’instant, je peux donc partir voir Goldfroy pour qu’il me rende des comptes. J’ai beau ne pas l’aimer, il faut que je m’allie à lui pour pouvoir détourner des fonds à Clémence.

-Goldfroy est mort.

-Pardon ?

-Puisque le traître a été tué, nous n’avions plus besoin de son aide. De plus, je préfère éviter qu’un collaborateur trop ambitieux ne se détourne de l’Underworld pour créer un réseau souterrain plus influent.

Son regard insistant fixait le samurai.

-N’est-ce pas une bonne idée Shinka ?

-Je ne vois pas de quoi vous parlez monseigneur.

-Fais attention car tu n’es pas essentiel.

L’ancien chef de la famille Sekai avala sa salive et garda le silence.

-Alors Miguel… Tu as trop fouiné dans nos affaires. Tu en sais trop. Je te laisse le choix : la mort ou la prison.

-Pourquoi fais-tu tout ça ? demanda l’historien.

-Cela ne te regardes pas. Tu ne sais que peu de choses, mais c’est suffisamment gênant. Toutes informations, si futiles soient-elles, ne peuvent être laissées à nos ennemis, que ce soit les Cipher Pol ou les traîtres. C’est pour cela que tu dois disparaître. Bref, il est l’heure.

-L’heure ? s’interrogea Shinka.

Czeslaw leva les yeux au ciel.

-N’entends-tu pas les cloches ? Il est minuit.

-Et alors ? demanda Miguel.

-Nous sommes à la veille d’une nouvelle ère ! Le Conclave se réunira bientôt sur cette île et le destin du monde y sera décidé. Il est quasiment certains que les cinq empires pirates vont s’allier pour renverser le Gouvernement Mondiale, il suffit de savoir lire entre les lignes de ce que disait Yoga Yin l’année dernière pour le Pacte Géopolitique pour comprendre que c’est son intention. Une ère de chaos va arriver et l’Underworld en profitera pour dominer le monde depuis les ombres ! Rien ne peut nous résister !

-Tu te trompes ! pesta l’historien.

-Il existe un espoir pour vaincre l’Underworld.

-Le plan de Maître Hadès est parfait.

-Cette espoir se nomme Poséidon.

-Cette sirène ne fait pas le poids face à notre organisation.

Miguel se leva.

-N’as-tu aucun regret ? Toutes ces morts que tu as causé uniquement pour me tuer, moi qui représentait un si petit danger, ne te font rien ?

-Absolument pas. Je n’ai que faire des leçons de morale. Sais-tu pourquoi ? Le mal et le bien ne font qu’un. Mis à part les Émissaires, nous ne faisons pas ça que pour le plaisir. Le prix à payer pour que nous puissions installer un modèle mondial de paix durable c’est tout ce sang versé. Nous ne pouvons pas nous permettre de faire la moindre erreur pour un pur caprice humain tel que la compassion. Ce projet va bien au-delà de notre être et pour nous assurer de sa réussite, il nous faut éliminer toutes les menaces et les obstacles.

-Je te plains. Comment as-tu pu tombé dans le radicalisme à ce point-là.

-J’ai vu ce que les hommes peuvent faire. J’ai vu la véritable face de l’humanité. J’ai vu les troupes de Pythie Greathower détruire ma patrie, violer femmes et fillettes et torturer les hommes sans aucune raison. Ces humains étaient libres de leurs actes et c’est ceux qu’ils ont choisi. Tous les sacrifices seront bon pour que l’humain soit libéré de lui-même. Des gens souffriront toujours, donc s’il faut faire souffrir encore plus de gens pour que plus personne n’ait à souffrir dans le futur, je ne vois pas de problème.

-Cela ne marchera jamais.

-Cela ne sert à rien de discuter alors.

Czeslaw posa sa main sur le cou de Miguel. Un bruit assourdissant résonna dans les souterrains. Le système dans la manche du membre de l’Underworld s’était activé. La balle avait traversé l’artère et le sang s’écoulait sur le sol.

-Profite-bien de tes derniers instants.

Czeslaw posa délicatement l’historien, puis fit un signe de croix au-dessus de lui.

-Puisses ton âme trouver la paix en étant libéré de ton humanité. Amen.

La vision de Miguel se floutait avec le puit de lumière situé au-dessus de lui. Sa conscience se dissipa alors qu’il repensait à tout ce qui l’avait amené à cette situation. Les deux agents de l’ombre sortirent des souterrains et se retrouvèrent au milieu de la ville.

-J’ai une mission pour toi Shinka.

-Comment cela ?

-Je l’ai reçu tout à l’heure durant le bal. Tu dois assassiner le capitaine corsaire Bartholomew Blackburn. Tu devrais partir tout de suite pour ne pas le rater.

-À vos ordres, siffla le samurai. Au revoir !

Il s’éloigna.

-Au revoir… Ou plutôt adieu.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mar 8 Aoû 2017 02:07 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
ARC 1.6 : CHAOS FINAL

CHAPITRE 28 : LE DERNIER JOUR DE NORDOS

La guerre ravageait le monde depuis de nombreux mois. Plusieurs nations avaient déjà été totalement annihilées un peu partout à travers la planète. Le Grand Marquisat d’Hypérion tentait de protéger tous ses territoires, Aggaddon Médixès refusant d’abandonner un seul d’entre eux. Cela fragilisa l’empire, tant et si bien que Redlord se décida à attaquer les territoires du Nouveau Monde que dirigeait l’Archange. Ceux-ci n’avaient jusque-là jamais été attaqués, disposant d’un système d’alarme indiquant directement l’île attaquée à l'empereur pour qu’il s’y dirige à la vitesse de la lumière grâce au pouvoir de son fruit.

Le 3 janvier 1229. Atharien et James Order dirigeaient un navire de l’Empire Rouge vers Doerena, un royaume situé à la frontière d’Hypérion. Alors que leur destination se trouvait à quelques minutes d’eux, ils virent un tonneau sortir de l’eau. Un dispositif jaillit et s’alluma.

-Vous n’êtes pas enregistré. Veuillez indiquer le code d’urgence ou l’alerte sera donnée.

Atharien envoya un poing de feu sur la machine qui explosa. Soudain une alarme retentit depuis l’île. À Médirion, Aggaddon se leva brusquement de son trône et se dirigea vers la sortie alors qu’un escargophone accroché en épingle dans l’intérieur de sa cape sonnait en indiquant sur un petit écran « Doerena ». L’empereur se transforma en lumière et traversa les cieux. Atharien et James étaient dans un petit village traditionnel du pays aux maisons de briques rouges et aux toits faits d’ardoise.

-COLONNE DE FEU.

Les flammes se répandirent dans l’air et retombèrent un peu partout sur les habitations désertées par la population depuis le début de l’alerte. Dans le brasier de la rue, une ombre se dessina. Aggaddon avança jusqu’à ses ennemis.

-Quelle idée a traversé la tête de Redlord pour envoyer de simples lieutenants ? demanda l’empereur.

-Une très bonne, grogna Atharien en transformant tout son bras en feu. PYRO FURIE.

Une grande quantité de flammes se dirigea vers Aggaddon.

-DRACUL : VORTEX DU NÉANT

Une flaque de ténèbres apparut autour de l’empereur qui les modela pour former une sorte de mur devant lui. Le feu entra mais ne purent en sortir. Aggaddon dissipa le mur.

-DRACUL : ATTRACTION.

James et Atharien furent attirés par la main recouverte de ténèbres d’Aggaddon. James bouscula son confrère pour être le seul à être attrapé par l’empereur. Aggaddon saisit la tête de James et l’amena en direction du sol.

-PHOENICIS : LUEUR DU CIERGE.

Alors que le crâne de James percutait la terre, le bras d’Aggaddon se transforma en lumière et enfonça d’avantage l’homme-fumée dans le sol tout en créant une implosion de lumière. Lorsque la poussière retomba, Atharien vit James gisant au fond d’un cratère qui faisait la taille de la rue. Ce dernier tenta de se relever. Aggaddon se trouvait devant lui. Il leva sa jambe qui s’illumina. Il l’amena en arrière avant de donner un coup de pied.

-PHOENICIS : ÉLIMINATION.

James fut envoyé jusqu’au bateau qui les avaient déposés à Doerana, faisant céder la coque qui explosa. Il tomba à l’eau alors qu’il était inconscient. Les hommes de Redlord se jetèrent à la mer pour le sauver. Aggaddon regarda Atharien.

-Es-tu plus résistant ? demanda l’empereur.

-PYRO FURIE. VALSE DE FEU.

Un ensemble de flamme se dirigea vers Aggaddon, suivi de plusieurs feux follets éparpillées.

-DRACUL : VORTEX DU NÉANT.

Le mur de ténèbres absorba toutes les attaques.

-DRACUL : MAIN DE NÉANT

Une flaque de ténèbres se forma derrière Atharien qui fit volteface. La flaque prit la forme d’une main et, tout en s’approchant, envoya les flammes que les ténèbres avaient absorbés plus tôt. Le possesseur des pouvoir du fruit logia du feu courut en direction d’Aggaddon qui laissait le mur de ténèbres devant lui.

-PYRO FRAPPE.

Atharien recouvrit son poing de flammes avant de le recouvrir de haki. L’attaque traversa le mur de ténèbres et frappa Aggaddon qui se protégea en recouvrant sa cape de haki. Atharien recula et passa sa main dans une de ses poches.

-Joli coup ! C’est intéressant. Mais insuffisant ! PHOENICIS : RAYON.

Aggaddon leva le bras vers Atharien, puis le doigt. Un rayon de lumière se dirigea vers l’homme de feu et le traversa, créant une implosion dans le navire de l’Empire Rouge, faisant ainsi exploser une nouvelle fois le bateau. Le second de Redlord tourna le regard pour voir que James était sain et sauf, sauvé par les marins. L’Archange se téléporta à côté de lui, grâce à son pouvoir de la lumière, et lui attrapa le cou, sa main recouverte de ténèbres.

-Pourquoi vous lancez dans une attaque futile ?

-Ce n’était qu’une diversion… répondit Atharien.

Aggaddon regarda l’intérieur de sa cape. Le coup de poing d’Atharien avait brisé l’escargophone. Il avait certainement prévenu son capitaine en appuyant sur un escargophone dans sa poche.

-Tu va devoir te démerder pour trouver où est Redlord, ricana l’homme de feu.

Le haki des rois recouvrit la zone. Aggaddon, fou de rage, leva sa jambe transformée en lumière et recouverte de ténèbres. Il l’abaissa sur le visage d’Atharien et une gigantesque implosion s’en suivit, une implosion qui créa un cratère d’environ trente mètres de diamètre. L’attaque toucha également le groupe de marins et James qui furent brûlés. Le corps d’Atharien gisait au fond du gouffre. L’Archange, qui s’était transformé entièrement en lumière, se matérialisa et se tourna vers la mer, furieux. Il disparut dans un éclat de lumière. Atharien souffla. « Je vais attendre un peu. » se dit-il en faisant le mort.

___________________________________________

Aggaddon arriva au Royaume de Mogaro. C’était la sixième île qu’il passait voir depuis qu’il avait battu le premier lieutenant de l’Empire Rouge. Il avait débarrassé les précédentes des navires qui attaquaient. L’alarme retentissait. « J’y suis ! » pensa l’empereur d’Hypérion. Il se releva et vit que la montagne centrale de l’île avait à moitié fondu en magma. Un golem de lave géant s’élevait derrière. Aggaddon s’élança, son corps transformé entièrement en lumière, vers l’avatar de Redlord. L’empereur d’Hypérion percuta le géant dans une implosion. Les restes du corps de magma tombèrent au sol et formèrent des petites mares.

-Mais qui voilà ? demanda Redlord, au pied du golem.

-Ton pire ennemi… marmonna Aggaddon en se matérialisant.

Du magma commença à se répandre depuis les pieds de Bonifacio Del Julia. Aggaddon leva la main. Un rayon de lumière traversa Redlord et se dirigea vers un bateau de la flotte qui avait amené l’empereur de Nordos jusque Mogaro. L’implosion qui suivit détruisit le navire.

-Tu veux faire mumuse ? se moqua l’entreprenant empereur.

La seul réponse qu’il reçut fut un coup de pied recouvert de haki propulsé à la vitesse de la lumière. Il s’enfonça dans la montagne en creusant la roche avec son corps de lave. Il se matérialisa via une flaque qui se trouvait non loin de son ennemi. Les ténèbres commencèrent à se répandre depuis le corps d’Aggaddon. Le bras de Redlord devint du magma et l’empereur de Nordos se dirigea vers son adversaire.

-DRACUL : ATTRACTION

Le seigneur de Médirion attrapa son adversaire et lui fracassa la tête contre le sol, mais l’homme-magma avait recouvert son crâne de haki. Il attrapa la jambe d’Aggaddon. Les ténèbres se répandirent sur le corps de Redlord qui disparut. L’Archange utilisa son pouvoir pour s’envoler et léviter en l’air, sous forme de lumière.

-PHOENICIS : JUGEMENT CÉLESTE

Des rayons de lumière tombèrent du ciel en direction des ténèbres qui recouvraient le sol. Au même moment, le magma jaillit des flaques de ténèbres. Les implosions permirent de contenir la lave, cependant Redlord sortit également, le corps de magma recouvert de haki. Ses mains dissipèrent les ténèbres situées autour de lui et s’enfoncèrent dans le sol, lui permettant de s’appuyer dessus pour s’extirper de l’emprise de son ennemi.

-PLAIE DE LA PLUIE

Des poings de magma se dirigèrent vers le ciel pour contrer les rayons de lumière. Ces deux genres d'attaques typiques de ces deux maîtres du Nouveau Mondes continuèrent de s’entrechoquer alors que Redlord sautait et Aggaddon descendait en piqué. Leurs bras se percutèrent avec une grande puissance. Une onde de choc traversa l’île et la mer alentours, balayant la poussière et créant des vagues. Les deux ennemis retombèrent au sol. Ils recouvrirent leurs poings et leurs jambes de haki. L’Archange apparut devant Bonifacio et donna deux coups de poings que son adversaire esquiva. Le pied d’Aggaddon s’enfonça dans la poitrine de son adversaire. L’empereur de Nordos fut projeté, mais se reconstitua aussitôt derrière l’empereur d’Hypérion tout en lui assenant un coup de coude recouvert de haki dans le cou, projetant Aggaddon au sol.

-DRACUL : DRAGON NÉANT

Les ténèbres se répandirent presque immédiatement et un dragon oriental sombre se créa. Bonifacio envoya plusieurs poings de lave en l’air. Bonifacio s’envola et se concentra et les poings de lave qui retombaient furent recouverts de haki. Ils traversèrent le corps du Dragon Néant qui se retrouva scindé en plusieurs morceaux. Redlord en jaillit et fit une pirouette en l’air pour retomber en donnant un coup de pied vers le bas. Aggaddon se défendit en recouvrent ses bras de haki et bloqua la jambe de son adversaire. La couleur noire qui recouvrait le haut du corps de Redlord commença à se dissiper.

-DRACUL : LACÉRATION

Les ténèbres partirent du dos d’Aggaddon, remontèrent le long de ses bras pour monter sur l’homme-magma. Seul quelques parties de son corps furent aspirées tout en étant lacérées. L’empereur de Nordos s’extirpa de l’attaque pour retomber au sol. Un poing de lumière du seigneur de Médirion traversa le corps de l’homme de lave avant que l’empereur d’Hypérion ne recompose son corps derrière son adversaire dans le but de donner un coup de pied retourné dans le visage de son ennemi. Le pied traversa la tête qui se transforma en lave. Aggaddon sourit et recouvrit le reste de son corps de haki. Il plia sa jambe et sauta en la dépliant, se propulsant avec Redlord vers le ciel. Ce dernier remarqua alors qu’un rayon de lumière arrivait dans l’autre sens. L’attaque traversa le corps de magma et implosa au contact du haki d’Aggaddon qui se transforma immédiatement en lumière à l’instant suivant. En se concentrant, l’empereur d’Hypérion réussit à recouvrir une partie de l’implosion avec du haki, propulsant violemment Redlord vers le ciel. L’empereur de Nordos traversa les nuages.

-ENFER MAGMATIQUE

Il se transforma en géant de lave et, en retraversant les nuages, envoya une pluie de poings de magma gigantesque vers l’île situé en dessous.

-LIMBE DE LA MORT.

Les ténèbres se répandirent à très grande vitesse pour recouvrir toute l’île.

_____________________________________

À Shandora, Maîtresse Poséidon faisait les cents pas dans la Grande Pyramide. Elle s’arrêta. « Oh ! Je n’avais pas remarqué, mais les bâtiments de Shandora ont la même architecture que Rebena Te Ra. Je demanderai à Mio si les ancêtres des Shandias ont participés à la construction puisqu’ils étaient également alliés à l’Ancien Royaume. C’est peut-être eux qui étaient cités avec le Grand Viracocha dans les écrits sur Mio à Rebena Te Ra ». Minamoto débarqua. Il était essoufflé.

-J’ai reçu des nouvelles… arf… arf…

-Alors ? demanda la sirène.

-Le combat entre Redlord et Aggaddon Médixès continue encore, déclara une autre voix.

Esteban, chef de la tribu des Shandias, et sa femme Zia arrivèrent. Tao, Dieu de Skypea, les suivaient de près. Esteban était un shandia de taille normale possédant des cheveux châtains. Il portait le médaillon du Condor, un pendentif d’or qui servait de clé afin d’accéder à certaines salles de la cité mythique. Zia était une femme métisse aux cheveux noirs qui prônait la paix. Tao quant à lui était un ange à la peau noire qui portait des dreadlocks. Il était respecté pour sa générosité et ses recherches pour améliorer la vie des anges et Shandias. Il savait maitriser les appareils utilisant l’énergie solaire et utiliser la lumière pour la transformer en énergie.

-Leur combat dure depuis déjà une semaine… Comment peuvent-ils tenir ? demanda Poséidon.

-Aucune idée, mais apparemment leur affrontement avance encore. Aggaddon a réussi à repousser le combat hors de son empire. Cela fait trois jours qu’ils sont entrés dans l’Empire Rouge et ils se dirigent peu à peu en direction de Nordos, ajouta Minamoto.

-L’Underworld pourrait en profiter pour s’infiltrer à Hypérion. Appelles Poliandre pour lui demander des informations, ordonna la sirène. Nous allons commencer à mettre notre plan en marche. Contacte également nos alliés enfermés à Azyla pour leur dire d’entrer dans les ultimes préparatifs de l’évasion.

-Vous allez donc nous quitter ? demanda Zia.

-Oui… Minamoto ! Je te confie la protection de Skypea, répondit Vénus Neptune.

-S’il vous plait Dame Poséidon… Revenez-nous en vie ! La perte de Dent Longue fut un drame suffisant. Vous êtes la personne incarnant le mieux la Volonté de l’Ancien Royaume. Nous avons besoin de vous pour nous guider, ajouta Tao.

-Je ferai de mon mieux. Au revoir mes amis.

Alors que la sirène s’éloignait, Esteban repensa aux ennuis que Skypea avait évité grâce à Poséidon. Grâce au tableau « La Zoua de Malakova », l’équipage pirate de Ménator l’Olmèque avait trouvé Skypea et avait ravagé l’île. C’est grâce au sacrifice du père d’Esteban que Ménator et son équipage fut vaincu. Le navire de Ménator retomba sur Grandline, avec le tableau à son bord. Poséidon avait retrouvé le tableau grâce à l’Underworld et Dent Longue avait intercepté l’échange entre l’Underworld et Yoga Yin.

Alors que Poséidon traversait la forêt, un magnifique son résonnait dans les airs. Esteban, Tao, Zia et Minamoto faisait sonner la cloche d’or de Shandora, le chef d’œuvre qui abritait en son socle le secret de l’arme antique Poséidon. Une larme coula sur la joue de la sirène. Elle savait que son destin était incertain.

_______________________________

Aggaddon chuta sur le pont d’un navire de Redlord. Il traversa la cale avant de se matérialiser sur le pont. Bonifacio atterrit ensuite et utilisa l’élan pour foncer en direction de son adversaire. L’Archange para un coup de poing magmatique et donna un coup de pied de lumière dans le menton de l’empereur de Nordos qui répliqua par un coup de tête. Le dirigeant d’Hypérion sauta en arrière en envoyant un rayon laser dans les planches sous son ennemi. Redlord, recouvert de haki, traversa sans problème l’implosion et envoya un poing de lave en direction de son adversaire. Aggaddon créa un mur de ténèbres qui absorba le magma. Bonifacio ferma le poing et se concentra. Tout son corps de transforma en magma et l’air se réchauffa petit à petit jusqu’à être bouillant. L’effet de distorsion provoqué dévia les lasers de l’Archange qui revint au contact. Le poing de l’empereur d’Hypérion traversa le corps de Redlord.

-FAIM TERRESTRE

Du magma jaillit du corps de son corps et forma une bouche verticale qui se referma sur Aggaddon. Une implosion lumineuse envoya toute la lave à la mer. Redlord vola dans les airs et retomba sur le pont du navire qui sombrait. Le pied de lumière frappa l’homme-magma de plein fouet. Il traversa le bateau pour s’enfoncer dans la mer.

-Et bien voilà… souffla Aggaddon en s’asseyant sur la proue du navire qui sombrait peu à peu.

Soudain, il remarqua que l’eau bouillait autour de la future épave. Aggaddon sauta et un geyser propulsa le bateau incendié en l’air ainsi que Redlord qui s’appuya sur le navire pour se tracter vers son adversaire. Un immense poing de magma recouvert de haki percuta le seigneur de Médirion qui vola dans les cieux pour retomber dans une rue de Nordos, dans un grand vacarme. Atharien se précipita sur lui et abattit un bâton en granit marin pour paralyser l’adversaire de son capitaine. Cependant, les ténèbres recouvrirent le sol alors qu’Aggaddon roulait sur lui-même. Atharien s’enfonça dans les ténèbres. Lorsque son corps était à moitié enfoncé, l’ennemi lui donna un coup de pied à la vitesse de la lumière. Retenu sur place par les ténèbres, la puissance du coup fractura de nombreuses côtes d’Atharien qui tomba à la renverse dans les ténèbres. Le maître de l’Aube Blanche se retourna vers le géant de lave qui avançait vers Nordos.

-J’EN AI ASSEZ !!! hurla l’empereur d’Hypérion.

Aggaddon s’envola dans les airs et traversa les nuages alors qu’un orage se préparait. Un phénix de lumière et un dragon de ténèbres descendirent jusqu’au niveau du sol puis remontèrent en s’enroulant autour d’un axe vertical, l’un face à l’autre, formant ainsi le symbole du pavillon d’Aggaddon. Entre les têtes des deux créatures, Aggaddon réapparut. Son corps était totalement fait de lumière avec deux immenses ailes dans le dos. Il portait également un manteau de ténèbres. L’incroyable haki des rois de l’empereur d’Hypérion était libéré constamment sous cette forme, plongeant tous les habitants de Nordos dans une paralysie totale. Dans le même temps, les ténèbres commencèrent à recouvrir les nuages.

-ARCHANGE DE LA FOLIE

Aggaddon leva le poing. Redlord tenta de réagir mais il ne fut pas assez rapide.

-Passons aux choses sérieuses Bonifacio Del Julia ! déclara l’empereur d’Hypérion. PUISSANCE DE PHOENICIS.

Des cercles de lumières apparurent entre lui et le sol. Le poing de l’Archange de la Folie descendit en envoyant un puissant laser. Lorsque le rayon traversait un cercle, il emmagasinait de l’énergie et son diamètre doublait. Lorsque l’attaque, devenue énorme, toucha le sol, une implosion gigantesque engloutit la moitié de Nordos sous le regard dépité de Redlord.

-TU VAS PAYER !!!!!!! s’énerva Bonifacio. COLÈRE DE L’EMPEREUR ROUGE

Le sol commença à trembler. Soudain, des grandes colonnes de magma jaillirent de la mer tout autour de l’île. La lave montait jusqu’aux cieux où elles étaient absorbées par les ténèbres.

-TU DISPARAÎTRA AVEC CETTE ÎLE !!! hurla Redlord.

-PUISSANCE DE DRACUL

Du cratère, qui était peu avant le centre de Nordos, les ténèbres se répandirent pour former une immense masse informe géante d’où parti des bras filiformes qui se dirigèrent vers les colonnes de lave. Les ténèbres s’y immiscèrent et commencèrent à absorber le magma depuis là. Des attaques d’envergures dantesques s’entrechoquer, libérant à chaque impact des ondes de choc colossales.
Sur des îles voisines, des habitants regardaient ce spectacle avec la terreur au ventre. Les conséquences des ondes de choc furent des vagues de plus en plus grosses qui recouvrirent les plages de ces lieux. Les inondations n’allaient pas tarder.

-DISPARAIS !!!!!!!!! cria Redlord. JE SUIS L’EMPEREUR ROUGE. JE SUIS LE DIABLE !!!

Depuis les profondeurs terrestres, une quantité incroyable de magma remontait. La lave jaillit de la terre et une colonne, dont le rayon faisait deux fois celui de Nordos, emporta la capitale de l’Empire Rouge dans la mort. Cette colonne était visible depuis Médirion. Même en des lieux reculés, une lueur rouge apparaissait à l’horizon. Aggaddon créa un voile de ténèbres sous lui afin de se protéger de la lave. Bonifacio se matérialisa dans les profondeurs, sous l’écorce terrestre, et attrapa le magma dans ses mains. Il remonta à grande vitesse vers le haut en tractant toute cette lave. Arrivé à une centaine de mètres sous le niveau de la mer, il intégra le magma à son poing et le projeta vers le haut tout en le recouvrant de haki. L’attaque traversa le voile de ténèbres et Aggaddon fut propulsé hors de l’atmosphère terrestre. Les ténèbres des cieux s’estompèrent et la lave commença à retomber. La colonne disparut et la mer s’engouffra dans le trou béant laissé par cette dernière. Nordos avait disparu avec tous ses habitants et à sa place se trouvait uniquement une cascade perpétuelle semblable à celle se trouvant sous Enies Lobby. Redlord retombait vers les profondeurs, souhaitant s’y déplacer pour quitter l’endroit.

-Tu crois que c’est fini ? demanda Aggaddon dans l’espace.

Étant entièrement fait de lumière et de ténèbres, l’empereur d’Hypérion n’avait pas besoin de respirer. Il prépara sa contre-attaque en levant son poing qui s’illumina. Les ténèbres commencèrent à l’entourer.

-DRAGON PHÉNIX DES DEUX UNIVERS

Il envoya son poing vers le bas. Tout en traversant l’atmosphère, l’attaque se transforma en un phénix de lumière recouvert d’un dragon de ténèbres. Bonifacio remarqua l’attaque de son adversaire uniquement lorsque celle-ci traversa les nuages. Le poing de Redlord de transforma en une colonne de magma qu’il envoya vers le ciel. L’entrechoquement des attaques créa une énorme explosion qui retentit à travers tout l’Empire Rouge. Certains se demandèrent même si un orage très intense s’était déclaré sur leur île. L’Archange se matérialisa sous l’Empereur Rouge alors que celui-ci était encore dirigé vers le haut. Le poing de lumière d’Aggaddon illumina le gouffre dans lequel se trouvait les deux combattants. Des anneaux de lumières apparurent et entourèrent la main de l’empereur d’Hypérion. Une légère couche de ténèbres le recouvrit.

-LUMIÈRE DIVINE

Aggaddon projeta son poing vers son adversaire à la vitesse de la lumière. Celui-ci fut envoyé vers le haut où les anneaux de lumières grandirent jusqu’à être assez grand pour frôler la mer. L’implosion de lumière qui suivit fut si grande qu’elle remplit totalement la sphère formée par les anneaux. L’implosion retentit et fut entendue par le Nouveau Monde. La lumière émise était visible depuis l’autre côté des Calm Belt. Le corps de magma de Redlord fut totalement désintégré. Des vagues de plusieurs mètres de haut se jetaient à l’assaut des îles de l’Empire Rouge.

Aggaddon se transforma en lumière, traversa les airs et atterrit sur une île plus loin. Il se releva sous le regard inquiet d’habitants locaux qui, n’ayant pas vu l’affrontement car ils étaient dans leur maison, se demandaient quelle apocalypse tombait sur eux.

-Le destin se met en marche, déclara l’empereur d’Hypérion.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mar 8 Aoû 2017 02:08 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
CHAPITRE 29 : JUSTICE VERSUS ANARCHIE

29 juin 1229 :

-Fais évacuer l’île.

-Mais ?… Amiral en chef… demanda Étoile.

-C’est un ordre !

Supernovae tenait dans sa main un message : « Vous êtes le prochain » qui était signé par Léviathan Jones. Les derniers fidèles de la Marine quittèrent les ruines de l’ancien QG. L’amiral en chef traversa les souterrains à de nombreuses reprises en se remémorant tout ce qu’il y avait vécu. Il savait qu’un combat entre lui et l’homme-mégalodon détruirait ce qu’il restait de la Marine. Étoile accompagnait son maître.

-Je me battrai à vos côtés mon amiral, déclara celui qui avait mangé le fruit des fils.

-Je préférerai que tu survives.

-Je veux vous aider à affronter Léviathan. Les autres se chargent déjà d’aider ceux qui nous sont encore fidèles.

-Tu n’as aucune chance de le vaincre…

-Peu importe. Je l’affaiblirai assez pour que vous gagnez.

Supernovae n’eut pas la force de refuser.

____________________________________

Supernovae et Étoile se tenaient fièrement au milieu des ruines du QG. La quasi-totalité du sol s’était effondré suite aux affrontements précédents. Soudain, un mouvement fut visible à l’horizon. Léviathan Jones arrivait à grande vitesse en direction de son nouveau défi.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : MIZU GOKORO OCEAN CURRENT IPPON SEOI

Une colonne jaillit de la mer, s’éleva dans les airs et descendit sur l’île du QG de la Marine. L’eau se rependit sur le sol et Léviathan fit face à ses adversaires. Étoile se précipita vers Léviathan et transforma des pierres en fils qu’il utilisa pour former un bouclier recouvert de haki.

-RYUSOKEN : GRIFFE DU DRAGON

Léviathan colla son index et son majeur ensemble ainsi que son annulaire et son auriculaire. L’homme-mégalodon plaça sa main sur la barrière de fils et donna une violente impulsion. Les fils recouverts de haki se brisèrent sous l’impact. Étoile recréa une barrière.

-Tu m’énerves déjà ! HASSHOKEN OGI : KIRYU KIRIKUGI

Léviathan recouvrit sa main de haki et frappa le nouveau bouclier. Il se brisa et une onde de choc repoussa l’amiral en arrière. Il plia les jambes et se propulsa vers son adversaire.

-RYUSOKEN : GRIFFE DU DRAGON

Il posa sa main sur la poitrine d’Étoile, puis donna une impulsion. L’amiral sentit ses os se briser et il fut propulsé plusieurs dizaines de mètres plus loin et chuta dans un des gouffres qui ornaient l’île. L’homme-mégalodon se tourna vers l’amiral en chef qui serra son poing et frappa l’air devant lui. Un séisme se dirigea vers Léviathan qui ne broncha pas et avança vers Supernovae. Deux orbes sismiques apparurent autour des mains du dernier membre de la Marine. Il entrechoqua ses poings devant lui, créant ainsi une onde sismique de grande puissance. Cette fois ci, Léviathan ne put avancer et dut recouvrir son corps avec du haki de l’armement. Son adversaire fit de même.

-APOCALYPSE

-ROKUSHIKI : FRAPPE EXPLOSIVE

Supernovae plia ses doigts, passa sa main en tekkai et ses doigts en finger gun tout en créant une sphère sismique autour. L’amiral en chef utilisa le razor pour arriver directement devant son ennemi et lui frapper le thorax. Léviathan sentit une douleur dans sa poitrine et tomba en arrière. Il se releva en crachant un peu de sang. C’était la première fois qu’une attaque contondante lui faisait mal. Malgré tout, il sourit.

-Ces techniques sont intéressantes… commenta l’homme-mégalodon.

Léviathan se retrouva instantanément derrière l’amiral en chef et lui entailla l’épaule avec un finger gun pendant que Supernovae commençait à esquiver.

-Tu as réussi à maitriser le razor et le finger gun rien qu’en les voyant ! C’est incroyable ! déclara l’amiral en chef.

« Je dois éviter d’utiliser d’autres techniques sinon il s’en servirait aussi. » réfléchissait Supernovae.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : GOSENMAIGAWARA SEIKEN

Léviathan se jeta sur son adversaire et lui donna un uppercut. Supernovae passa en tekkai en combinaison avec le haki qui le recouvrait déjà. Cela fut suffisent pour atténuer l’attaque.

-ROKUSHIKI : FRAPPES EXPLOSIVES

L’amiral en chef réutilisa la technique précédente très rapidement et plusieurs fois, ce qui repoussa son ennemi plusieurs mètres plus loin.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : PLUIE DU CANON

Léviathan balança une série de boules d’eau avec la puissance d’un canon. Supernovae les détruisit une à une avec des finger gun. Une sphère apparut autour du poing de l’amiral en chef qui passait en tekkai. Les deux combattants se précipitèrent l’un sur l’autre.

-ROKUSHIKI : FRAPPE PUISSANTE

-DÉFERLANTE DE L’OURAGAN DU REQUIN

Le coup de poing de l’homme-mégalodon frappa à bout pourtant, mais fit face à un séisme extrêmement puissant qui brisa l’air. La puissance résultant du choc des attaques se répandit et brisa tout ce qui restait comme sol aux ruines. Alors que les deux adversaires commençaient à chuter, Étoile, utilisant les fils pour se tracter, créa un tentacule de fils et le dirigea vers Léviathan. Ce dernier tourna sur lui-même et donna un coup de pied. L’amas de fils s’enroula autour du pied de l’homme-mégalodon qui plia son genou et le ramena vers son torse très rapidement. Cela attira à lui les rochers d’où provenaient les fils. Il les brisa et frappa l’air dans la direction de l’amiral.

-KARATÉ DES HOMMES POISSONS : ULTIME EXPLOSION CÉLESTE

Cela créa des explosions d’air en chaîne jusqu’au moment où Étoile fut touché par l’une d’elle. L’amiral retomba dans les ombres. Pendant ce temps, les bords de l’île, qui étaient en béton, subirent les répercussions de l’affrontement et se brisèrent. L’eau commença à s’infiltrer dans les souterrains de l’ancien QG de la Marine. L’un des murs fut détruit par le coup de poing de Supernovae qui courut en direction de son adversaire. L’amiral en chef fit un saut et donna un coup de pied sismique que Léviathan para sans sourciller. Le reste de la pièce vibra avant d’être détruit par l’onde de choc. Le sol se fractura.

-APOCALYPSE FINALE.

De la fumée noire commença à s’échapper du corps de l’homme-mégalodon qui lança un uppercut vers son ennemi. L’amiral en chef se concentra et un orbe sismique entoura son poing. Les deux attaques se rencontrèrent. Les murs de tous les souterrains cédèrent face au souffle du choc. Même Étoile fut propulsé dans les airs. L’amiral se rattrapa en accrochant des fils aux nuages. Lorsque la confrontation cessa, les deux adversaires furent repoussés vers l’extérieur. L’eau affluer sur le sol. Supernovae grommela. Il s’élança sur son adversaire et lui donna un coup de poing qui sembla ne faire aucun effet. L’amiral en chef recula. « Il maitrise le tekkai ! » se dit-il.

-Pensais-tu vraiment que je n’avais remarqué cette technique ? ricana l’homme-mégalodon. Donne-moi plus que ça !

Les nerfs de l’amiral en chef se brisèrent et il éclata de colère. Il passa sa main en tekkai puis la recouvrit de haki.

-ROKUSHIKI : FRAPPE BRISEUSE DE CONTINENT

La fissure engendrée par le coup de poing était énorme. Léviathan fut envoyé valser dans les cieux et tout ce qui restait du QG de la Marine fut réduit en morceaux. Le séisme créé par l’amiral en chef se répercuta dans l’océan, engendrant une série de tsunamis. Plusieurs d’entre eux recouvrirent les gravats qui formaient le symbole de la justice de toute une ère.

-ROKUSHIKI : MOON WALK

Supernovae traversa les airs pour se diriger vers Léviathan qui décrypta la technique de son adversaire et l’imita.

-JUDO DE TEMPLISTA : ARMES DE SACRE

L’homme-mégalodon donna un coup de pied horizontal.

-ROKUSHIKI : RANKYAKU

L’état d’énervement empêcha l’amiral en chef de se rendre compte qu’il venait de dévoiler une nouvelle technique à son adversaire. L’attaque tranchante repoussa le coup de pied. Les deux adversaires s’élancèrent dans un combat au corps à corps à travers les airs. À chaque entrechoquement du corps des deux ennemis, une onde de choc était libérée et traversait les airs, créant des trous dans les tsunamis qui balayaient la zone. La plupart des îles de l’entrée du Nouveau Monde furent balayées par ces catastrophes naturelles. Les séismes faisaient s’effondrer les maisons alors que les vagues monstrueuses allaient tout dévorer.


Une demi-heure plus tard, le coup de poing de Léviathan propulsa Supernovae. Étoile s’approcha et envoya un filet sur l’empereur pirate. L’homme-mégalodon se retourna et décida d’achever l’amiral. Ce dernier se sentit visé et créa plusieurs barrières de fils recouvertes de haki entre lui et son ennemi.

-TECHNIQUES ULTIMES DU KARATÉ DES HOMMES POISSONS : PROJECTION DES EAUX CÉLESTES

Léviathan frappa l’air, imprégné de haki de l’armement sous forme de fumée noire, qui fut propulsé à très grande vitesse, formant une colonne de vent, vers les barrières qui cédèrent les unes après les autres. Étoile vit la mort arriver. L’attaque l’atteignit et lui brisa ses derniers os tout en faisant exploser les organes de sa poitrine. Le corps de l’amiral fut projeté au-dessus des nuages. Supernovae arriva à grande vitesse en utilisant des razor. Les larmes coulaient de ses joues et la haine apparut dans ses yeux. Léviathan donna un uppercut.

-ROKUSHIKI : KAMI

Supernovae esquiva et serra son poing si fort que l’air fut propulsé vers l’extérieur, formant une explosion. Une grande sphère se forma autour de sa main qui se dirigea vers Léviathan.

-EXPLOSION STELLAIRE.

L’air se brisa. L’eau forma un gouffre en dessous d’eux. Le poing de Supernovae s’enfonça dans les abdominaux de l’homme-mégalodon. La puissance du séisme se libéra sur Léviathan qui fut projeté avec une violence extrême. Il traversa les cieux, descendant petit à petit, et percuta Redline au bout de la faille créée par Dent Longue à la fin de son affrontement avec Saint Yoga Yin. L’homme-mégalodon se releva avec difficulté et cracha du sang. Jamais quelqu’un n’était parvenus à l’atteindre de cette manière. La joie le submergea et la fumée noire qui s’échappait de son corps redoubla d’intensité alors que Supernovae arrivait rapidement en usant du razor et du moon walk.

-DIEU DE LA DESTRUCTION

Une quantité incroyable de haki de l’armement s’échappa de l’homme-mégalodon pour former une aura sombre autour de l’empereur des abysses. Tout son corps devint noir avec des reflets violets, des dents aux blancs de ses yeux, de son iris à sa langue. L’air prit la couleur des ténèbres. L’amiral en chef n’y fit pas attention et se dirigea de nouveau vers son adversaire. Son poing frappa Léviathan sous le menton.

-EXPLOSION STELLAIRE

Léviathan ancra ses pieds dans la roche tout en pliant les jambes. L’onde de choc détruisit une partie du sol, mais l’homme-mégalodon tenu bon et ne s’envola pas. Supernovae força d’avantage et, finalement, son adversaire décolla et prit son envol. Léviathan atterrit dans les cendres de Marijoa où il fut rejoint par l’amiral en chef. Combattre en ce lieu raviva les souvenirs de la défaite du Gouvernement Mondial et la mort de tous ses amis, de Alfred Starchition à Isaac Greathower.

-TOUT EST DE VOTRE FAUTE !!! hurla Supernovae en explosant de rage.

Des séismes partirent du corps de l’amiral en chef et firent trembler la terre brûlée de Marijoa. Léviathan se releva.

-Ta vie s’achèvera ici. Tu reposeras avec les tiens, commenta l’homme-mégalodon. C’est un grand honneur de guerrier.

Les flammes de la colère redoublèrent d’intensité dans le regard de Supernovae qui courut vers son ennemi tout en hurlant.

-EXPLOSION STELLAIRE

-BLACK INFERNO

Les deux attaques se percutèrent. Le sol se brisa. Le ciel, la mer, se scindèrent en deux durant quelques secondes. Les deux attaques qui se confrontaient dégageaient en permanence des ondes de chocs tant et si bien que tout ce qui se trouvait dans un rayon d’un kilomètre fut projeté continuellement vers l’extérieur et rien ne pouvait pénétrer dans ce périmètre.
« Je ne peux pas perdre ! » se disait l’homme-mégalodon alors que l’amiral en chef prenait l’ascendant. Le poing de Supernovae toucha enfin son ennemi qui s’enfonça dans le sol. Léviathan fit une pirouette en arrière, puis sauta pour atterrir face à son ennemi. Cette fois-ci, il prit un air sérieux. Autour d’eux, le monde n’était que dévastation. Redline était recouvert de très grandes failles sur des kilomètres. Les tsunamis s’effondraient sur les falaises interminables du continent rouge. La foudre s’abattait sur la région.

-Personne ne m’avais jamais poussé à bout… Dent Longue n’était pas un as du combat au corps à corps puisqu’il s’agissait d’un épéiste. Ça doit être pour ça… Je vais te montrer ce qu’est la véritable puissance, lâcha sèchement Léviathan.

-Pour ma part je vais te faire découvrir le Rokuogan…

Les deux adversaires se mirent en position. Supernovae plaça ses bras allongés vers le haut, poings fermés. Deux sphères sismiques apparurent sur ses mains. Il se propulsa vers son ennemi et se mit à tourner sur lui-même, le corps à l’horizontale. De son côté, Léviathan concentra sa force dans son poing et s’élança vers son adversaire.

-ROKUSHIKI : SUPERNOVAE

-END’S PUNCH

L’uppercut de l’homme-mégalodon rencontra l’attaque de son adversaire. La puissance libérée dépassait l’entendement. Le sol ne fit pas que se briser, il fut réduit à l’état de poussière. Cette fois, c’est tout ce qui se trouvait dans un rayon de deux kilomètres qui fut projeté continuellement vers l’extérieur. Un cyclone se créa, formé par le mouvement circulaire de certaines ondes de choc. L’œil de ce cyclone correspondait à la sphère d’ondes de choc perpétuelle. La mer, de chaque côté de Redline, se mit à tourbillonner pour former des maelstroms.

Le choc continuait, créant des vents violents dans toute la région. L’archipel de Sabaody fut directement touchée et les bourrasques arrachèrent certaines installations. Certains Yarukimans Mangrove furent emporté. De même, le chaos régnait à Punk Hazard. Des morceaux du sol se détachèrent et s’envolèrent. Bientôt, des nuages furent envoyés vers le sol. La foudre suivait le même parcours. Le poing de Léviathan traversa les ondes sismiques et toucha le crâne de Supernovae. Il se fêlât et la boîte crânienne de l’amiral en chef explosa. Toutes les ondes se redirigèrent selon le sens du coup de poing de l’homme-mégalodon. Le cadavre de Supernovae fut propulsé à une vitesse supersonique au-dessus du Nouveau Monde. Il passa au-dessus du lieu où se trouvait le QG de la Marine. Il descendit peu à peu. Les images de Starchition, Isaac Greathower, Cosmos, Étoile ainsi que des vice-amiraux semblaient l’accueillir lorsque le corps tomba dans l’eau.

____________________________________

À North Blue, Astéroïde serra le poing et frappa sur la table.

-Es-tu sûr ? demanda l’amiral.

-Oui, répondit Island, le visage amer. S’il gagnait, nous devions nous retrouver à Spider Miles. Enfin ce qu’il en reste, vu que la ville a été détruite par les troupes de Redlord car elle abritait des alliés de Yoga Yin. Il n’était pas là. Ce n’est pas faute d’avoir attendus.

L’homme-diamant ferma les yeux, soupira puis les rouvrit.

-Organisons une cérémonie en sa mémoire.

-Bien évidemment. Supernovae était le plus grand combattant de la Justice.

Ils gardèrent le silence pendant un moment.

-Nous allons donc suivre le plan qu’il avait prévu, déclara Astéroïde.

-Vous êtes donc désormais l’amiral en chef Galahad, répondit Island avant de se retourner. Et voici les nouveaux amiraux.

Déxathor, Villeneuve et Grandédorado étaient assis dans leurs sièges, la mine sombre. Galahad reprit la parole.

-Mes amis… Peu-importe qui sortira vainqueur entre Léviathan Jones et Aggaddon Médixès car le dernier plan de Supernovae nous apportera la victoire !

_____________________________________________

Inush Ka, l’ancien lieutenant de Yoga Yin, vola à travers les sombres couloirs de pierre. Il roula sur le sol en atterrissant, puis tenta de se relever avant de se prendre un nouveau coup dans le visage. Il vola à nouveau en arrivant dans une grande salle très éclairée. Il tomba sur une montagne de pièces d’or en crachant du sang. Les douleurs causées par la chute le ralentirent dans sa tentative de se relever. Aggaddon arriva à son tour dans la salle qu’il admira. Il portait un masque noir et une bure afin de se faire passer pour un prêtre.

-J’avais donc raison. La légende sur les Caves de Na-akh était vrai. Des salles immenses remplis de trésors ! commenta l’empereur d’Hypérion.

Les Caves de Na-akh étaient liés à une légende en rapport avec le Siècle Oublié. La tour-cité de Na-akh aurait été construite comme dépôt pour cacher les trésors provenant des mines et des forges d’une cité mythique nommé Asdorados. Ces trésors auraient servi à la construction d’une cité d’or et d’une cité d’émeraude selon une histoire écrite par un dénommé Mendoza Norland.

Aggaddon apparut en un instant devant Inush Ka et approcha son visage.

-Cela veut-il dire qu’Asdorados existe ? demanda l’empereur d’Hypérion.

-Je n’en sais rien ! répondit Inush.

-Asdorados a été détruite par les fondateurs du Gouvernement Mondial et Zeus Antarès. C’est pour cette raison que tous les trésors de cette cité mythique ont été amenés ici dans le plus grand secret, répondit une voix depuis le couloir.

Aggaddon se retourna pour voir Alnoth Yan accompagné d’une sirène.

-Maîtresse Poséidon, vous devriez fuir, proposa l’ancien lieutenant de Yoga Yin.

Vénus Neptune ignora les recommandations de son ami et avança vers son adversaire.

-Qui êtes-vous ?

-C’est impoli de le demander sans se présenter soit même… Mais puisque vous insistez… Je suis le seigneur Aggaddon Médixès.

-Appelez-moi Poséidon.

-Que venez-vous faire ici ?

-Grâce à l’aide de mon ami, je suis parvenu à empêcher Saint Yoga Yin « l’Omnipotent » de mettre la main sur les richesses de l’Ancien Royaume. Et si je suis ici, c’est pour protéger cet endroit de l’Underworld.

-Que comptez-vous donc faire alors ?

-Rien. Vous êtes un empereur pirate. Vous êtes bien trop fort pour nous.

Poséidon se dirigea vers la sortie avec Alnoth qui ne comprenait pas la décision de la sirène. Il ne pouvait pas concevoir d’abandonner l’or à un ennemi. Inush Ka tenta d’attaquer Aggaddon dans le dos, mais l’empereur d’Hypérion lui donna un coup de poing sans se retourner. L’ancien commandant des alliés de Yin vint percuter un ponéglyphe, faisant tomber un rideau de pièces d’or devant.

-Na-akh serait donc parfait pour devenir la capitale économique de mon empire ! marmonna Aggaddon.

____________________________________________

Léviathan regardait ses troupes quitter Davytown. Toutes les personnes qu’il reconnaissait comme ayant de la valeur partaient en direction de Chakakhulu. Cette nouvelle cité se trouvait sur un plateau sous-marin ressemblant à une montagne coupée en deux. Pour l’instant, il s’agissait juste d’un village traditionnel semblable à ceux des Zoulous. Au centre se trouvait un bâtiment de pierre qui devait servir de résidence à Léviathan ainsi que nouveau centre politique de son empire. L’homme-mégalodon vit que ses derniers « élus » étaient suffisamment loin.

-Il est l’heure. Tous ceux qui insultent notre race par leur inutilité et leur fragilité vont périr ! TECHNIQUES ULTIMES DU KARATÉ DES HOMMES POISSONS : ENGLOUTISSEMENT DU MONDE PAR LES FLOTS

Léviathan leva sa main, la referma, puis la ramena violemment vers le bas. L’eau fut projetée vers le bas. La pression monta de façon exponentielle. Les bâtiments de Davytown explosèrent et leurs morceaux broyés. Les êtres vivants qui s’y trouvaient subirent le même sort. Toute la zone s’enfonça dans le sol marin, laissant un énorme gouffre à la place de la ville fondée par Davy Jones.

-Un nouveau monde s’ouvre à nous ! ricana l’homme-mégalodon, les yeux brulants d’un besoin de tuer.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] New World
MessagePosté: Mar 8 Aoû 2017 02:09 
70 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 658
Localisation: Passe par un automorphisme entre C^11 et C_10[X]
CHAPITRE 30 : LA FIN DU BELHZÉBORD

La cellule de Zeus s’ouvrit. Azagoth Walhalla entra et libéra l’ancien dirigeant du Gouvernement Mondial de ses chaînes en granit marin. Les alliés de la fille d’Apollo libéraient d’autres prisonniers du Belhzébord. Des robots gisaient sur le sol un peu partout.

-Il est l’heure de s’évader, Zeus !

-Merci Azagoth ! Depuis le temps que l’on en parle !

Zeus suivit le petit groupe vers la grande porte permettant de quitter le Cellulaire 5. Un grand costaud aux longs cheveux rouges, rasé sur les côtés, le rejoignit. Il s’agissait de Ungrad « Aligaterror » aux deux haches d’aciers, le capitaine du Premier Navire et Lieutenant-Général de la Flotte du Squelette. C’était l’unique flotte alliée à Léviathan Jones et elle était dirigée par le Capitaine Crâne. Eshtan De Graalstone, commandeur de la Compagnie Marchande International, attendait les autres devant la porte. C’était un homme blond, mesurant dans les 2m50, portant un costard cravate orange sous sa cape de soie noire. Dans le groupe que guidait Azagoth on trouvait plusieurs pirates anciennement alliés à des empereurs. Il y avait, par exemple, Blond Guy, Griffin Dag, Kolgran Er Khan Yen ou encore Perga Mying, une ancienne kunoichi de l’équipage de Dent Longue.

-Libérez-nous ! hurlèrent les prisonniers encore captifs.

Certains évadés allèrent chercher les clés sur les robots inanimés pour libérer les derniers prisonniers.

-Dépêchez-vous ! hurla Eshtan.

Il leva son bras en direction de la porte. Un énorme éclair en jaillit et pulvérisa la porte. Derrière, Bartholomew Blackburn était à genoux et se bouchait les oreilles.

-MAIS T’ES MALADE ! hurla l’ancien corsaire.

-T’étais trop long à trouver un moyen d’ouvrir la porte sans l’abimer, répondit le fils d’Ahriman.

Bartholomew avait utilisé ses pouvoirs logia pour passer sous la porte. Ungrad avança dans le couloir et remarqua tous les cadavres au sol ainsi qu’un grand monticule de cadavres plus loin.

-Qu’est-ce que c’est ? demanda l’homme de confiance du Capitaine Crâne.

-Hmmmm. Je vois une seule solution ! répondit Azagoth. Je sais que l’un des Émissaires d’Hadès a le pouvoir de ranimer les morts. Certains de ces morts gardaient la porte… Mais l’Émissaire a dû se faire tuer et donc ces zombies sont redevenus d'ordinaires cadavres.

-Un Émissaire mort ? C’est génial ! déclara Bartholomew.

Azagoth avança et ramassa une clé qui se trouvait au milieu du monticule. Certains remarquèrent que les morts de ce tas étaient tous cousus entre eux.

-Ce devait être ce monstre géant qui gardait cette clé, commenta la fille d’Apollo.

-Une clé ? Pourquoi une clé ? demanda Perga Mying.

-Pour atteindre les couloirs du Cellulaire 4, le niveau au-dessus du notre, il faut rassembler sept clés afin d’ouvrir une porte blindée. Le but désormais, c’est que nous nous séparions pour chercher les clés restantes.

Les différents prisonniers se regardèrent. Eshtan avança.

-Eh bien… Allons-y !

Tout le monde leva les épaules, puis suivit le fils d’Ahriman.

___________________________________________________

Le sol se souleva et un des robots fut pressé contre le plafond. Zeus arracha la vie qu’il venait d’insuffler au sol. Azagoth abattit son marteau sur un autre être de métal. Un énorme cyborg mesurant pas moins de 5 mètres de haut s’approcha.

-Je suis Klegmass l’Inconnu. Vous n’avez aucune chance de me vaincre ! Vous allez mourir !

Plusieurs prisonniers du Belhzébord tremblèrent. Il s’agissait du chef des robots ; surnommés les Anonymes, qui venaient punir ceux qui se révoltaient lors des combats de l’Arène. Trois prisonniers s’élancèrent contre le cyborg. Klegmass attrapa la tête du premier qu’il abattit sur un mur avant de sortir une mitrailleuse de son bras pour tuer le second. La vie du troisième prisonnier s’acheva sous le pied d’acier. Azagoth frappa avec son marteau, mais cela n’endommagea pas l’adversaire. Zeus braqua le chef des robots avec un pistolet.

-Rend toi ou meurt, pesta l’ancien chef du Gouvernement Mondial.

-Tu pense me faire peur ? ricana Klegmass.

-TU N’ES RIEN !!! hurla Zeus.

Subitement, la peur paralysa le cyborg qui leva doucement le bras. L’envie de tuer mêlée à la rage l’atteignait. Des missiles volèrent dans les airs et vinrent tuer plusieurs prisonniers. Klegmass voulut s’échapper au moment où Blond Guy arriva en courant.

-Dégage ! cria l’ancien allié de Yin en sautant.

Le coup de poing de Klegmass compressa Blond Guy contre le mur. Zeus leva la main, puis une étrange substance se dégagea du cyborg et se dirigea vers l’immortel. Klegmass chuta au sol, raide mort. Azagoth se dirigea vers la carcasse et, après lui avoir arraché la tête, récupéra une clé. Un prisonnier se dirigea vers les restes de Blond Guy et pria. Azagoth et Zeus reprirent leur course à travers les couloirs.

-Comment as-tu fais ça ? Demanda-t-elle.

-J’ai juste laissé parler mon cœur, lâcha-t-il froidement.

Pendant ce temps, Perga Mying traversait une salle piégée afin de récupérer une clé. Plusieurs autres prisonniers gisaient au sol tandis que la kunoichi jouait de son agilité pour éviter tous les pièges. Elle atteignit la clé et l’attrapa. Le sol de la salle commença à s’écrouler et la kunoichi courut vers la sortie. C’est à ce moment-là qu’un homme jaillit du mur, totalement recouvert de savon. De l’autre côté, Kolgran Er Khan Yen, un sourire aux lèvres, montrait une clé à Perga. Une trappe s’ouvrit alors à l’endroit où elle voulait atterrir.


-Vous avez donné une mauvaise réponse à mon énigme ! Vous n’aurez pas la clé ! disait une machine installée sur un mur.

-Bien sûr que si ! répondit Ungrad en abattant sa hache sur la machine.

Deux mains mécaniques sortirent des murs et essayèrent d’attraper le pirate. Ce dernier se transforma en homme-alligator et donna un coup de hache qui brisa les pinces. Il referma sa bouche sur l’un des bras, puis tira violemment, arrachant une partie de la machine. Il se retourna et donna un coup de queue dans l’ordinateur qui explosa. Ungrad tendit la main et attrapa la clé. Bartholomew le rejoignit. Les deux se connaissaient, ils avaient traversé la première partie de Grandline à la même époque.

-Salut Ungrad !

-Grumf…

-Pourquoi tu t’es retrouvé ici ?

-Je pourchassais Blond Guy au moment où des agents de l’Underworld ont débarqués et nous ont capturés. C’était un homme qui utilisait du poison. Il nous a paralysés en quelques instants et a laissé les autres agents nous mettre en cage. Si mes souvenirs sont bons, il disait que Blond Guy n’avait pas payé ses dettes.

-Je vois…

-Et toi ? J’ai appris que tu as trahi la Marine en retournant ta veste.

-Oui. J’ai rejoint Redlord, mais il s’est fait battre. Je gardais un œil sur l’Underworld pour lui depuis longtemps… Malheureusement, je crois qu’au final ce sont eux qui gardaient un œil sur nous. Je n’avais plus d’utilité alors ils m’ont fait prisonnier.

Zeus et Azagoth rejoignirent les deux anciens rivaux.

-Tu es Bartholomew Blackburn, n’est-ce pas ? demanda Zeus.

-Euh... Oui. Et vous êtes ?

-Celui qui va te tuer !

Zeus se jeta sur le traitre pour l’étrangler, mais passa au travers de son corps puisqu’il s’agissait d’un logia. Bartholomew se retourna, le regard circonspect. Soudain, une pince s’ouvrit dans le mur et attrapa « Aligaterror » qui disparut.

-UNGRAD ! hurla Bartholomew.

-Dépêchons-nous de trouver les dernières clés, déclara Zeus sans aucune considération pour le pirate disparu.

____________________________________

Esthan se trouvait au milieu du couloir, tenant dans la main un cadavre qu’il balança au sol. Autour de lui, tous les autres prisonniers gisaient morts. Azagoth, Zeus, Bartholomew, Kolgran et Griffin Dag arrivèrent en courant. Devant eux se trouvait une grande porte de métal orné de symboles mystiques.

-Tenez ! lâcha Eshtan avant de se transformer en électricité et traverser le métal.

Les survivants du Belhzébord introduisirent les clés dans les serrures. D’énormes mécanismes commencèrent à tourner, faisant un grand bruit qui résonna dans tous les couloirs du Cellulaire 5.

-Je comprend mieux d’où provenait ce bruit, rigola Azagoth.

Le groupe traversa et rejoignit le fils d’Ahriman. Devant eux, un Anonyme semblait leur indiquer d’attendre.

-La décision a été prise de donner une chance à ceux que nous avons capturés ! Veuillez regarder !

L’écran sur le ventre du robot s’alluma. Les compères virent Perga et Ungrad devant un parcours du combattant. Eshtan, impatient, souffla et envoya une décharge électrique dans le robot avant d’avancer. Les autres le suivirent.

-Il n’y a pas de moyen de passer au Cellulaire 3 par le Cellulaire 4. Nous devons donc monter au Cellulaire 2, déclara Azagoth. Il suffit de trouver le bon chemin dans ce labyrinthe. Cependant, il y a des défis à réaliser afin d’obtenir des indices.

-Des indices ? demanda Griffin.

-Oui. En réalité, Hadès avait prévu que des prisonniers tentent de s’évader et a créé un jeu. La première épreuve consistait à trouver les clés dans le Cellulaire 5. L’épreuve finale du Cellulaire 1 est de trouver le mot de passe et pour cela, il nous faut trouver des indices dans le Cellulaire 4. C’est d’ailleurs pour cela que les prisonniers des Cellulaires 1 à 3 n'ont quasiment aucunes chances de s’évader. De toute manière, ils sont trop faibles pour affronter les Anonymes.

-Comme beaucoup de ceux qui étaient à notre Cellulaire, fit remarquer Eshtan.

Un mur explosa à côté d’eux. Ungrad et Perga sortirent par le trou et retrouvèrent leurs compagnons qui leur expliquèrent la situation. Ils décidèrent de se séparer en groupes de deux pour trouver un maximum d’indice dans le labyrinthe qu’était le Cellulaire 4. Les duos établis furent : Azagoth et Zeus, Griffin et Kolgran, Ungrad et Bartholomew et enfin Eshtan et Perga.

____________________________________________

Deux jours plus tard, Griffin et Kolgran furent les derniers à arriver aux escaliers menant au Cellulaire 2. Ils trainaient un groupe de prisonniers, qu’ils avaient libérés, derrière eux.

-Vous avez trouvé quoi comme indices ? demanda Azagoth.

-Nous avons trouvé Coulisses. Et vous ? répondit Kolgran.

-Nous avons Balcon, Actes, Loges, Rideaux, Cour, Jardin, Spectacle et Aparté, dit Eshtan. Il semble évident que le mot de passe est Théâtre.

Les autres approuvèrent.

-Bon ! Direction le Cellulaire 2 ! commenta Bartholomew.

Zeus leva les yeux au ciel. Hadès le poussait à collaborer avec d’immondes pirates dont un corsaire qui avait trahit le Gouvernement Mondial. Le groupe arriva dans une antichambre. Devant eux se trouvait une tête de tigre dont la bouche s’ouvrit.

-J’appelle Ungrad ! émit une voix venant de l’autre côté.

Eshtan commença à avancer mais Azagoth, la main recouverte de haki, lui attrapa le bras.

-Il vaudrait mieux jouer selon les règles d’Hadès.

L’homme-foudre râla et Aligaterror passa dans le tunnel derrière la gueule du tigre. Il rampa jusqu’à déboucher dans un salle sombre. Un homme portant une tête de lion en bronze l’accueillit et l’amena devant un homme chauve à longue barbe blanche. D’autres personnes portant le même casque en forme de lion se trouvaient autour.

-Bienvenue Unngrad ! Je suis le Professeur Czeslaw Yoccoz de Broglie, mais ici on m’appelle parfois « Docteur Cyborgis ». C’est moi qui suis à l’origine de l’avancée technologique de l’Underworld et de tous ce qui est lié de près ou de loin à la science dans notre fantastique monde de l’ombre.

Le pirate grogna.

-Nous sommes ici au niveau du Cellulaire 3. Contrairement à ce que vous deviez penser, on ne peut pas atteindre le Cellulaire 3 depuis le Cellulaire 4. À la place se trouve cette salle, construite en parallèle du Cellulaire 3, qui se nomme la Chambre du Conseil. Elle fait partie du jeu inventé par Maître Hadès pour le cas d’une évasion. Nous devons vous soumettre à des épreuves face à mes meilleurs cyborgs afin de prouver votre valeur. Si vous me tuez ou si vous perdez, vous ne passerez pas la porte. En effet, celle-ci est faîte de granit marin. Il y a environ cinq mètres d’épaisseur. Bon ! Votre duel sera un duel d’endurance ! Lion des Ténèbres, montrez lui le jeu !

Ungrad se tourna et rejoignit le cyborg que le Docteur Cyborgis lui indiquait. Le Lion des Ténèbres ouvrit une caisse pour dévoiler deux poids.

-Vous devez mettre ces poids dans votre bouche et les tenir avec vos dents, déclara Czeslaw.

______________________________________

Zeus rejoignit Ungrad, Azagoth, Eshtan et Bartholomew.

-Griffin n’est pas là ? demanda le nouvel arrivant.

Azagoth fit non de la tête.

-Il a perdu son duel, commenta Ungrad. Il ne reste plus que Kolgran avant que ce soit le tour des prisonniers du labyrinthe. Ils n’ont aucune chance de s’en sortir.

Zeus se retourna et regarda le duel de Kolgran qui entrait dans la pièce. Ce dernier devait retenir des combinaisons de couleurs, puis utiliser une machine pour les afficher. L’utilisateur des pouvoirs du fruit du savon échoua.

-Tu as échoué ! Tu as donc le choix : retourner dans ta cellule ou affronter l’un des Lions des Ténèbres dans un combat à mort. Que choisis-tu ? demanda le Docteur Cyborgis.

-Le combat !

Le pirate s’élança vers son adversaire en lui envoyant une vague de bulles de savon. Le cyborg sortit des bulles grâce à des propulseurs à air, puis sa main s’ouvrit pour laisser apparaitre un canon. Kolgran envoya une nouvelle vague de bulle. Le Lion des Ténèbres libéra la puissance du lance-flamme caché dans son bras. Le pirate se retrouva démuni. Son adversaire avança en asséchant une à une les bulles du pirate, puis posa son canon sur le torse de Kolgran. Les flammes jaillirent et le cadavre calciné du pirate tomba au sol.

-Le premier groupe va donc pouvoir monter ! Bonne chance ! déclara le Docteur Cyborgis.

Les lourdes portes de granit marin s’entrouvrirent. Les rescapés du Belhzébord quittèrent la pièce, laissant derrière eux des pauvres prisonniers déjà condamnés. Le groupe monta les marches jusqu’à atteindre les couloirs du Cellulaire 2. Il y régnait une odeur affreuse. En effet, au centre de cet étage se trouvait la cantine où l’on préparait les plats pour tous les prisonniers. Alors qu’il avançait dans un couloir, Ungrad se retourna et donna un coup de hache. Tout le monde eut le temps d’esquiver.

-Que fais-tu ?! hurla Azagoth Walhalla.

-Nous avons passé toutes les épreuves, il ne reste plus qu’à monter et utiliser le mot de passe. Je n’ai plus besoin de vous ! répondit l’homme qui se transformait en alligator.

Bartholomew s’élança sur lui en transformant son bras en cendres brulantes. Cela laissa une marque sur le bras d’Aligaterror. Ce dernier en profita, une de ses hache, recouverte de bave éventra l’ancien corsaire qui chuta en arrière. Le marteau d’Azagoth frappa Ungrad sur la joue, ce qui brisa plusieurs dents à l’homme-alligator. Zeus donna une âme à un mur pour broyer l’ennemi, mais Ungrad donna un coup de hache qui découpa le mur. Azagoth passa au-dessus d’Aligaterror et lui assena un nouveau coup de marteau. Bartholomew créa un nuage de cendres qui entrèrent dans la bouche d’Ungrad.

-Vous n’avez pas bientôt fini ? déclara Eshtan.

Les autres se retournèrent et virent le fils d’Ahriman au milieu des restes de nombreux Anonymes. Ungrad avala sa salive.

-Oui ! On a fini ! gloussa le lieutenant général du Capitaine Crâne.

« Ce mec à le niveau d’un lieutenant d’empereur-pirate. Il ne faut pas que je fasse d’autres excès de zèle. » pensa Aligaterror. Le groupe continua d’avancer, alors que Bartholomew se plaignait de sa blessure. Ils ne tardèrent pas à monter au Cellulaire 1 et avancèrent sans difficulté vers la sortie.
Ils arrivèrent devant une nouvelle porte faite en granit marin. Un digicode se trouvait sur le côté. Azagoth écrivit Théâtre et la porte s’ouvrit. Les derniers survivants du Belhzébord montèrent les marches au pas de course et arrivèrent dans une grande salle très peu éclairée. Une grande porte de bois se trouvait de l’autre côté de la pièce et était ouverte. La lumière vive qui en échappait éblouissait les évadés. Une silhouette était également dessinée par la lumière.

-Vous vous trouvez dans le sous-sol du Manoir Tartare, la résidence d’Hadès, déclara la silhouette.

Soudain, Azagoth abattit son marteau sur Zeus qui se retrouva cloué au sol. Ce dernier comprit vite que le marteau était fait de granit marin. Eshtan, Bartholomew et Ungrad n’y firent pas attention puisqu’ils courraient vers la sortie. Des flèches d’eau touchèrent les trois anciens prisonniers qui tombèrent au sol. Poséidon s’avança en direction de Zeus.

-Je te retrouve enfin. Merci Azagoth, lâcha la sirène.

-De rien, Maîtresse ! répondit la fille d’Apollo.

-Maudite sois-tu ! hurla l’ancien chef du Gouvernement Mondial.

Poséidon avança et lui attrapa le menton.

-Je vais me charger moi-même de te faire disparaitre ! ajouta Poséidon.

-Cela m’étonnerait ! déclara une voix provenant de la porte.

Ester Khan s’avança. À ses côtés se trouvait Poliandre, le blond à la peau noire, qui était menotté.

-Sous la torture, votre espion a parlé et nous a révélé toute l’histoire. C’est vous qui avez fomenté le vent de rébellion que subit l’Underworld depuis le début de cette semaine, accusa l’Émissaire d’Hadès.

Bartholomew se transforma en un nuage de cendre et tenta de s’éclipser, mais Jack arriva et l’ancien corsaire se retrouva recouvert de poison. Il agonisa en criant à la mort.

-C’est bien moi. L’Underworld va s’écrouler de l’intérieur ! répondit la sirène.

Un sourire se dessina sur le visage d’Ester.

-Nous avons des projets pour vous. Faites-nous confiance pour gérer les problèmes que vous avez posés.

Jack approcha et posa sa main sur la tête de Poliandre. Le poison recouvrit rapidement tout son corps.

-NON !!!! cria Poséidon.

Ester dégaina un pistolet et s’avança.

-Suivez nous sans faire d’histoire et nous limiterons le nombre de victimes, pesta Ester.

-Menteuse, répondit sèchement la sirène.

En arrivant au niveau de Vénus Neptune, Ester braqua son pistolet vers Azagoth et tira. La fille d’Apollo esquiva et sauta sur son ennemi. La balle suivante traversa sa poitrine.

-D’ACCORD !!!

Ester laissa l’ancien princesse de Nordos s’évader. Jack laissa également filer Ungrad et Eshtan. Il se dirigea vers Zeus et le fit se lever. Quelques minutes plus tard, le fils d’Ahriman arriva à la surface et leva les bras vers le ciel.

-Que la foudre s’abatte et raye cette île de la carte ! Je serai un nouvel empereur ! s’emporta l’homme-foudre.

Il remarqua alors qu’il faisait face à un énorme navire de guerre, le plus incroyable qu’il n’avait jamais vu. Clock sauta et s'avança vers l’évadé.

-Désolé, mais je ne peux pas te laisser partir, déclara le Vinsmoke.

-FOUDRE DE GRAALSTONE

Avant qu’il n’utilise sa technique, une balle de granit marin lui traversa l’épaule. Eshtan se matérialisa dans le ciel et canalisa la foudre qu’il envoya sur Clock. Le navire de guerre tira sur l’éclair et l’explosion repoussa la foudre. L’homme-électricité préparait une nouvelle attaque lorsqu’un boulet de canon en granit marin le frappa.

-Arg !

Il tomba sur le sol. En se relevant, il tenta d’envoyer un nouvel éclair, mais Clock lui accrocha des menottes en granit marin. Le Vinsmoke passa ensuite en forme hybride smilodon et donna un coup de patte dans le ventre de Eshtan qui sombra dans l’inconscience. De l’autre côté, la fille d’Apollo frappa le crâne d’Ungrad, qui chuta inconscient au sol, avant de se prendre un boulet de canon en plein ventre. Clock se dirigea vers le navire. Azagoth fit la morte, attendant de pouvoir s’échapper, ce qu’elle fit quelques instants plus tard.

-Terminez la préparation de Pluton !

Le Vinsmoke monta dessus et jeta un regard sur le pont du navire, en direction d’une personne encapuchonnée qui avait peur des orages. Clock l’interpela.

-Est-ce que tout est prêt pour vous ? Sir Gwal Apoom-Kay ?

Le conseiller de Léviathan Jones leva le pouce en signe de validation.


Poséidon arriva dans une étrange salle du Manoir Tartare. Cette pièce était maintenue à des températures très basses. Ester poussa la sirène.

-Voilà ! Reste là et ne bouge plus !

-Quoi ?

La princesse de la Caverne de Cristal sentit son corps s’engourdir et le froid l’entourer.

-Fais de beaux rêves ! ricana Ester. Tu vas être cryogénisée !

Poséidon tenta d’hurler, en vain.

____________________________________________________________

7 octobre 1229 :

Léviathan Jones referma son sac. Il se releva et contempla une nouvelle fois Little Garden. Aggaddon Médixès fendait les cieux sous la forme d’un être de lumière.

Le dernier affrontement de la guerre allait avoir lieu, les deux derniers Empereurs Pirates combattant dans une lutte à mort. L’issue de ce combat allait sceller le destin du monde entier. Alors que les cieux grondaient, que les dernières armées, fatigués, tentaient de continuer à combattre partout à travers le monde, que Wa se défendait face aux troupes de Léviathan et que les flottes des deux derniers empires étaient en pleine bataille à Ed War depuis une semaine, la planète entière allait trembler.

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Dernière édition par L'éternel le Mar 8 Aoû 2017 13:02, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 66 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4], 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com