Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Fanfic] Mercenaire
MessagePosté: Mer 2 Avr 2008 14:43 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2007
Messages: 19
Localisation: tant que tu ne me vois pas tout va bien, respire
Cette FanFic n'a aucun rapport avec OnePiece^^
Je met partie par partie pour éviter d'avoir un texte trop long dès le début..


Les balles sifflaient à ses oreilles.
Il tira une courte rafale qui atteignit l'Enfant à la tête le faisant basculer par-dessus la rambarde de la salle d'embarquement. Il se baissa derrière la fenêtre et rechargea son fusil AK-47 tout en regardant sa réserve de grenades. Il n'en avait plus, bon, ou sont les autres pensa-t-il, il se dirigea vers ce qui restait de la porte du café et s'arrêta un instant. Il s'accroupit et siffla, deux longues et une courte, le signal de rassemblement.
Trois minutes plus tard une jeune femme débarquait, Jess dit ‘'Flash''. De taille moyenne, son teint pêche allait à merveille avec ses cheveux bruns

« Nathan dit-il, rapport.

-Plus aucun survivant dans la tour de contrôle numéro 1,2 et 3. En vérité il n'y a plus de tours du tout répondit Nathan d'un ton rieur. »

-Bien joué, il ne manque plus que Jay, Cerbère et Tina. »


Ils n'eurent pas à attendre longtemps pour qu'arrivent les trois derniers membres du groupe.
Jay, l'agent médical du groupe épousseta sa cape noire dont il ne se séparait jamais, et lança un regard noir à Cerbère.
Ronald W. Fox dit, ‘'Cerbère'' pour ses tendances à se jeter dans le tas ne daigna même pas répondre à son coéquipier.
Tina, l'expert en discrétion jouait avec son couteau fétiche en le faisant virveloter entre ses doigts.

« Rapport.

-Pour moi et Jay dit Cerbère, plus de survivant au sous sols niveau -1 et -2.

-Plus rien ne bouge au niveau 2 et dans les environs de l'aéroport captain' continua Tina.

-Okay, on se déplace vers la Cible, vous savez ce que vous avez à faire. C'est parti !»

Jess et Tina coururent rapidement vers les escaliers menant au rez-de-chaussée pendant que le Capitaine, Cerbère et Jay mettaient en place leurs appareils de descente en rappel par-dessus la rambarde du 1 niveau.

« 5, 4, 3, 2, 1, on y va les gars GO !!

-Yihaaaaaaaaaaaa!! Cria Cerbère.

-Toujours aussi discret, marmonna Jay.»


Arrivés en bas, les trois mercenaires s'accroupirent derrière un long banc en métal, mirent en joue la porte de la caserne d'où ils ne percevaient aucun bruit et attendirent.
Une poignée de secondes plus tard plusieurs cris se firent entendre et la porte de la caserne s'ouvrit à la volée, livrant trois enfants et la Cible au hall d'entrée silencieux de l'aéroport.
Les Enfants s'arrêtèrent et l'un d'eux, sûrement le Sliph pensa le Capitaine, fit un signe rapide de la main à la Cible.
La Cible n'eut pas le temps de s'arrêter qu'il s'effondra, la tête déchiquetée par une balle de fusil à pompe.
Cerbère, rechargeant d'un coup sec son fusil à pompe Benelli xm1014 se rua sur le Sliph et lui porta un coup violent à la tête, laissant entendre un bruit de branche qui craque, le Capitaine se redressant tira deux courtes rafales qui tuèrent les deux Enfants restants.

« Alors Jay on n'ose pas tirer ??

-Ferme la Ronald dit le Capitaine. Laisse le tranquille il doit s'habituer. »


S'habituer ? pensa Cerbère, Jay est entré dans le groupe depuis deux semaines et il a participé à 3 missions dont une de rang Bravo, mais il n'a pas encore tiré sur quelqu'un.
Enfin tout de même, quand un homme s'engage dans un groupe, il doit être conscient de ce qui l'attend et dans tout les cas savoir faire preuve de sang froid car sinon c'est la mort assurée.

« Bon j'envoie le signal et on part vers le point de rapatriement. »

Le Capitaine décrocha une fusée et la dirigea vers une fenêtre ouverte sur le ciel, il alluma la mèche et se dirigea vers l'entrée de l'aéroport.

***

Un point rouge illumina le ciel au dessus de l'aéroport Roissy Charles de Gaulles.

_________________
hobie ho.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 2 Avr 2008 19:09 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
Voilà, alors je vais peut-être te sembler dur mais c'est pour que tu puisses t'améliorer.
Je vois déjà à ta fic trois inconvénients majeurs : le premier c'est l'histoire^^^ou plutôt ce qui nous en est montré. Je n'accroche pas vachement au concept du "commando militaire supra-entraîné qui va massacrer sans pitiédes enfants dont on ne sait rien ".
Le duxième inconvénient, c'est les dialogues. Pas vraiment ce qu'ils expriment, mais plutôt la mise en page avec une couleur rouge qui est vraiment horripilante et désagrable à lire.
Puis le troisième : Ca se passe en France, apparemment. Bon, ce c'est trés subjectif, alors n'en tient pas compte.

Cela dit, passons aux points positifs : des qualités réelles d'écriture, un premier chapire pas trop long qui permet de mieux rentrer dans l'histoire sans avoir à ingurgiter des tonnes d'informations...

Donc, si tu corriges les détails susmensionnés, je suis sûr que tu pouras faire du trés bon. Je vois donc continuer à te lire quelques chapitres, puis soit j'accrocherais soit je laisserais tomber vite fait.

En tout cas, bon courage quand même !

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 3 Avr 2008 17:27 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2007
Messages: 19
Localisation: tant que tu ne me vois pas tout va bien, respire
Merci pour les conseils, malheureusement, je pense pas corriger ce que j'ai déjà fait desole, cette FanFic, c'est juste une distraction. Mais pour la suite(quand vous serez là ou j'en suis) et bah, je prendrais compte de tes très bons conseils.
Voilà et merci.
Suite donc:


Arrivée de l'autre côté des pistes d'atterrissages, les trois mercenaires ne cachèrent pas leur satisfaction d'être arrivés avant Jess et Tina, ce qui n'arrivait pas souvent.

« Vous en avez mis du temps. »

Cerbère lâcha un juron quand Jess vint à leur rencontre accompagnée de Tina.

« Vous faites toujours plus vites que nous, c'est pas normal grogna Cerbère.

-Non c'est vous qui courez comme des tortues répondit Tina.

-Pas le temps de s'engueuler, le voilà, dit le Capitaine. »

Un bruit de pales de fit entendre quand arriva un HH-60H Seahawk, l'hélicoptère se posa dans une grande vibration de moteur et sa porte coulissante s'ouvrit, comme pour les appelés à montés dans le véhicule de transport.
Le groupe de mercenaires ne se fit pas prier et ils s'engouffrèrent dans l'hélico.
***
Trois heures plus tard au quartier général de la Mercenaries Corporation.
Nantes.

***

Toc toc ..

« Entrez, dit une voix endormie. »

La porte s'ouvrit et un jeune homme passa la tête dans la chambre.

« Débriefing dans 5 minutes captain'.

-Okay, répondit t-il dans un grognement. »

La porte se ferma dans un claquement et le Capitaine se leva reprenant ses esprits.
Ah oui pensa t-il, la mission de tout à l'heure. Il se leva et s'habilla en vitesse et se dirigea vers la salle de mission.
La salle ne contenait qu'un énorme écran de télévision et un bureau assez grand pour qu'une dizaine de personne puissent s'asseoir.
Cinq personnes était déjà assises : Cerbère, Tina, Jess, Jay avec son ordinateur devant lui et Nathan ce dernier prenant pratiquement deux places à lui tout seul.

« Bien je crois que l'on va pouvoir commencer dit Jay. »

Il tapa sur les touches des claviers quelque instants et la télé auquel l'ordinateur était relié s'alluma, faisant apparaître le visage d'un homme assis dans un bureau.

« Bonjour Dan, pas la peine de me répondre et passons directement au vif du sujet, la Cible a-t-elle été détruite et combien d'Enfants sont morts ?

-La Cible a été détruite et 32 Enfants ont été tués Monsieur énonça le Capitaine.

-Bien vous avez donc réussis la mission qui vous a été confiés, vos primes seront versées sur vos comptes en banque respectifs. J'ai une autre mission pour votre organisation, dit l'homme, votre prochaine mission sera de voler plusieurs documents informatisés situé dans la ville de Stalingrad...

-Stalingrad ? interrompit Jay, mais...

-Oui coupa l'homme, maintenant appelé Volgograd elle se situe en Russie et vous devrez donc volez des documents de plusieurs projets appartenant encore une fois aux Enfants, les documents étant, d'après mes sources cachés dans l'île de Sarpinsky, dans un bunker bien gardé, à vrai dire on peut la considérer comme une place forte des Enfants. Et je ne peux envoyer mes troupes en territoire russe, ce qui serait, vous le comprenez, une déclaration de guerre entre les USA et la Russie.
Pour cette mission vous ne devrez tuer aucun civil, sauf s'il se révèle espion des Enfants.

-Okay, on prend cette mission. Quelle sera la prime à notre retour ?

-Alors... répondit l'homme en feuilletant un dossier, la prime sera de six cent milles dollars à diviser entre vous quand vous me donnerez votre groupe de départ.

-Nous six plus une équipe de soutien de cinq personnes au cas où.

-Bien, bonne chance et au revoir termina l'homme.

-Merci Monsieur le Président répondit Dan. »

L'écran redevint noir.

_________________
hobie ho.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 3 Avr 2008 18:43 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
Bon, ben que dire de ce chapitre si ce n'est qu'il rattrape bien le précédent...
On est beaucoup plus plongé dans l'histoire, et les dialogues sont plus faciles à lire.
Le seul détail que je relèverai, c'est qu'il me semble qu'on ne comprend pas trop si ca se déroule aux USA ou en France. Mais peut-être que cela fait partie de l'histoire ?
En tout as ce second chapitre m'a bien plu, donc bone continuation !

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 3 Avr 2008 19:29 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2007
Messages: 19
Localisation: tant que tu ne me vois pas tout va bien, respire
Merci et voilà la suite^^

Trente minutes plus tard, dans le dépôt de Mercenaries Corporation.
***
« -Bon je vous veux prêt à partir dans une heure tout au plus commença Dan, vous dormirez dans le jet.
Vous choisissez l'équipement normal pour chacun de vous ainsi qu'une trousse de secours en plus au cas où Jay ne soit pas en votre compagnie si vous êtes blessés.

-Okay capitaine, répondirent les cinq autres membres de l'équipe. »

Pendant que les autres choisissaient leurs équipements, Dan se dirigea vers la zone réservée aux véhicules, cela devait être la plus grande zone du dépôt, les M1A2 côtoyant les deux seuls Mirages que la compagnie avait pu se procurer, les jeep de reconnaissance tel que le Fennec ou encore le Hummer faisait face aux Marder, M110 et AUF-1, gros et lourds véhicules d'artillerie, après avoir passé un gros Fuchs il tomba sur l'homme responsable des véhicules.

« Salut Mike, tu me prépare un Hummer et tu me le met dans la soute du jet s'il te plaît.

-C'est parti Dan, répondit Mike.

-Merci. »

Dan quitta son ami et alla choisir son équipement, il prit tout d'abord sa combinaison de mercenaire, couleur blanc neige pour sa prochaine mission, il s'équipa ensuite un bon vieux XM 307 ainsi que deux Glok en armes de poing, puis il se munit d'un kit de secours et le rangea dans son sac à dos.
Il lui restait encore une chose à faire.
Il quitta le dépôt et entra dans le bâtiment des équipes de soutien A, B et C et se dirigea vers la femme occupant le bureau d'information.

« Bonjour, faites passer cet ordre de mission à l'équipe de Richard dit-il en posant le papier sur le bureau.

-L'équipe de soutien n°A ? Bien sûr, monsieur Durat l'aura sous les yeux dans 5 minutes monsieur.

-Merci bien, au revoir.

-Au revoir répondit-elle. »

Dan sortit du bâtiment et marcha d'un pas rapide vers les pistes d'atterrissages, ou l'attendaient, lui et son équipe, un jet.
Il s'arrêta et regarda autour de lui, il ne pouvait voir à cause de la nuit les quelques ruines de Nantes qui subsistaient encore malgré les nombreux bâtiments de la compagnie et il repensa à tout ce qui avait amené ce désastre.
Après que les troupes armées des divers pays se soient retirées de l'Irak, un nouveau groupe terroriste apparu, se faisant appelés les Enfants, ces terroristes prônèrent un régime totalitaire, une politique de censure et de privations pour le peuple pour le bien de l'humanité disaient t-il.
Aucunes nations ne savaient exactement ou ce groupe se situait et les attaques se firent dévastatrices, la France perdit des grandes villes comme Nantes ou Toulouse et d'autres pays furent aussi attaqués mais ce fut les Etats-Unis qui perdit le plus de villes, Los Angeles, Chicago et Miami pour ne citer que les plus grandes.
Pour ces attaques de grandes envergures, les Enfants utilisaient différentes tactiques mais usant surtout de bombe bactériologiques ou radioactifs.
Nantes, elle, après avoir été décontaminé fut transformé en siège de la compagnie Mercenaries Corporation où toutes personnes pouvaient s'engager et se battre pour différents pays avec toujours une prime à la clé.
Il s'était engagé il y a 3 ans, un mois après la construction de cette nouvelle compagnie, au début il fut dirigé vers les Secousses, ces troupes de moindres importances étaient utilisés dans les protections de zone considérées comme peu dangereuses ou encore dans les missions d'entraînement de milice dans les pays peu riches, il y resta 3 mois.
Il fut ensuite déplacé vers les équipes de soutien où il passa 1 an pour enfin arriver à l'équipe élite ou il gagna en grade pour atteindre le statut de Capitaine.
Il reprit rapidement ses esprits et monta dans le jet ou se tenaient, déjà, toute son équipe.
Dan s'assit et se massa les tempes.

« Chef dit Jess, le pilote m'a indiqué que le vol durerait six heures environ.

-Bien cela nous laissera le temps de dormir. »

Il regarda à travers le hublot et contempla un instant le ciel étoilé, puis il sombra dans le sommeil.
***
« Pilote à tour de contrôle, pilote à tour de contrôle, je suis en approche du tarmac, demande autorisation d'atterrir, demande autorisation d'atterrir. »

Le pilote, nerveux, regarda à travers ses hublots et constata que la neige était toujours au rendez vous.

« Saleté de temps grogna t-il, toujours pareil chez les russes.

-Kshiii..Ici tour de contrôle, autorisation d'atterrir accordée...Kshiii.. À vous.

-Bien reçu tour de contrôle, procédure d'atterrissage enclenché. Fin de transmission. »

Le pilote manipula quelques leviers et boutons et le jet amorça sa descente.
De l'autre côté, dans la salle des passagers, Tina affûtait son couteau fétiche tandis que Jay allumait son ordinateur.

« Qu'est ce que vous faites, marmonna Dan, on arrive ?

-Ouais captain' répondit Tina, l'avion vient de commencer sa descente.

-Bien, réveille les autres, Jay, qu'est ce que tu fais ?

-Moi, je fais des recherches sur l'endroit ou l'on se dirige actuellement. L'île sur laquelle on doit aller, Sarpinsky, se situe donc entre les deux rives de Volgograd sur le fleuve Volga.
La température externe à cet heure-ci répondit Jay en regardant un instant sa montre, et il est 4h16 du matin, donc la température est de -15° Celsius. Je ne vous laisse même pas imaginer la température du fleuve. L'aéroport se situant dans la banlieue Goumrak, nous devrons effectuer une trentaine de minutes de route.

-Trente minutes ! Mais...

-C'est tout à fait normal capitaine coupa Jay, la ville s'étend sur plus de 70 kilomètres le long des côtes, c'est même la plus grande ville de Russie je crois.

-Ah bon, bon et bien je crois que les autres sont prêt.

-Prêt ! Je suis toujours prêt s'exclama Cerbère.

-Mais oui, on sais, on sais dit Jess d'un ton éloigné. »

Un tremblement dans tout l'avion leur fit savoir qu'il avait atterrit, il se préparèrent à descendre quand la porte s'ouvrit à la volée.
Une grenade fumigène rebondit sur le siège de Dan et laissa échapper une fumée verte, le Capitaine ne vit plus rien, il entendit soudain un échange de tir, puis une exclamation étouffée, il essaya de trouver la porte de sortie lorsqu'il se prit un coup violent à la tempe.
La dernière chose qu'il entendit fut le crissement de pneu d'un Hummer.

_________________
hobie ho.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 4 Avr 2008 06:44 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
J'ai rattrapé ton histoire (les chaps sont assez courts donc ça va) et j'ai assez appérécié, bien que je ne sache pas vraiment où tu veux nous mener au final: mais ça peut être une bonne chose, amener le mystère...
Une histoire assez sympa, en tout cas remplie d'action.

Mais je dois apporter deux petits "moins":
- C'est peut-être un peu trop explicatif. Il y a des ravages monstrueux et tu dis "Miami, Chicago et Los Angeles furent touchées" très simplement. Ca manque d'émotion.
- Tu livres tes chap trop tôt. Deux chapitres en trois jours, ça fait mal. Ce n'est pas parce qu'on te donne un avis que tu dois poster le chap juste après^^.

Bon, voilà, des points négatifs mais pas trop importants, et pas mal de points positifs à appronfondir.

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 4 Avr 2008 17:53 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
Bon, ben l'avantage de ce chapitre : on en apprend plus sur l'histoire.
Ton style d'écriture s'affine également, rendant l'ensemble beaucoup plus agréable à lire.
Donc, j'attends la suite.
J'avais dit que soit je suivrais, soit je lâcherais vite fait.
Ben on se dirige plutôt vers la première solution, donc continue dans cette voie !

Juste, petite remarque : ne sors pas les chapitres aussi vite ! Entre le lycée et le piano, il me reste déjà peu de temps, alors surtout ne te presse pas parce que sinon ca va être trés difficile à suivre !

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 5 Avr 2008 17:31 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2007
Messages: 19
Localisation: tant que tu ne me vois pas tout va bien, respire
Hop hop, la suite!

Entrepôt désaffecté, banlieue de Goumrak.
***
Où est-ce que je suis ?
Dan ouvrit un œil méfiant et regarda aux alentours, il se trouvait dans une salle faiblement éclairée, ça et là pendaient des crocs de bouchers, il y avait une porte au fond, sans poignée, ainsi qu'une fenêtre condamnée, mais c'est surtout l'odeur du sang qui le réveilla et il porta un peu plus d'attention la pièce et vit que le sol, plafond et les murs étaient tachés de sang et des flaques du fluide coagulés étaient formés sur le sol.
Il essaya de bouger ses mains mais il remarqua qu'ils étaient attachés dans son dos par des boucles en cuir, ses jambes aussi étaient attachées.
Du sang coulait d'une plaie situé à sa tempe, ah oui pensa t-il, c'est là que l'on ma gentiment endormi.
La porte s'ouvrit et deux personnes entrèrent, une alla se placée près de la porte après avoir laissée rentrer la deuxième qui s'avança avec un chaise et qui s'assit en face du Capitaine.

« Bonjour Capitaine dit l'homme avec un accent typiquement russe, je suis Grigory Arkin, Sliph des Enfants de cette ville et je vous attendais.

-Oui grogna Dan, on me dit souvent sa.

-Très bien, très bien répondit Grigory en eclatant d'un rire sardonique, je vois que vous avez de l'humour. Nous allons discutez un peu, je pose les questions et vous répondez, cela vous va-t-il Capitaine ?

-Ai-je vraiment le choix ? demanda le Capitaine d'un ton blafard.

-Non, mais moi aussi je peut faire preuve d'un peu d'humour vous voyez. Donc ma question principale : Pourquoi voulez vous récupérez les documents secrets détenus ici ?

-Pour que vous n'ayez plus à me posez ce genre de questions.

-Vraiment navrante cette réponse, vraiment navrante, vous êtes sûr de ne pas vouloir répondre à ma question ? Cela pourrait vous apportez plus de choses que de mourir bêtement.

-Je ne marchande pas avec les terroristes.

-Bien, Vladimir ! Cria t-il à l'adresse du garde près de la porte, je te le confie, et vous Capitaine, je vous retrouve dans une heure pour une nouvelle discussion. »

Le dénommé Vladimir s'approcha lentement de Dan en faisant craquer ses jointures.
Il sourit cruellement au Capitaine.
La porte se referma en claquant derrière Grigory.
***
Maison abandonnée, banlieue de Goumrak.
***
« Tenez là pendant que je lui mets les menottes !

-Allez tous crever, bande de chiens ! »

Les trois hommes tinrent plus fermement Jess pendant qu'un autre Enfant lui passait les menottes.
Soudain, une ombre apparut dans l'encadrement de la porte.

« Mec commença un des Enfant, casse toi d'ici, t'as rien vu et rien entendu et t'auras pas d'ennuis d'accord ?

-Vous pouvez toujours crevés, Enfants de mon c*l répondit la voix, calmement.

-Bon, dit l'Enfant, et bah on va s'occuper de toi. »

Ils s'approchèrent lentement vers l'homme quand le canon d'un fusil à pompe Mossberg 600 se pointa près de la tête de l'un d'entre eux.
L'Enfant visé s'immobilisa.

« Qui est-tu ? demanda t-il.

-Cerbère répondit l'homme en appuyant sur la détente. »

La tête de l'Enfant explosa sous l'impact et son corps s'envola pour percuter les marches d'un ancien escalier.
Les trois autres, surpris, n'eurent pas le temps de réagirent lorsque trois cartouches les touchèrent, les réduisant au silence.

« Tiens tiens Jessica, toujours en mauvaise posture à ce que je vois, dit Cerbère d'un ton ironique.

-Ferme là et détache moi, on doit retrouver les autres et sauver le capitaine.

-Quoi ? s'exclama t-il, le capitaine a été...

-Emmené oui coupa t-elle. Je les ai vu qui l'emmenais mais je ne pouvais rien faire, du moins pas encore, maintenant que tu es là...

-Tu vois j'étais sûr que tu me ferai tôt ou tard des avances.

-Pff, tu peux toujours rêvé, allez on y va. »

Ils se dirigèrent vers la porte.
Arrivés dehors, les deux mercenaires s'arrêtèrent un instant.

« Au fait demanda Jess, tu sais où on est par rapport à l'aéroport ?

-On est à cinq cents, six cents mètres plus au sud, je me suis repéré avant de rentrer dans la maison. En parlant d'aéroport, comment a tu réussi à t'échapper de la pièce ?

-Simple répondit Jess, je me suis caché dans les toilettes et j'ai attendu, un Enfant est arrivé mais je l'ai neutralisé et pris en otage pour pouvoir descendre tranquillement, je suis ensuite monter dans une de leurs voitures et je me suis barrer mais ils m'ont retrouvés à ce que tu as pu voir. Et toi ?

-Moi ? Et bien, ils m'ont encerclés alors que j'avais réussi à fuir de l'avion avec Tina. J'ai dit à Tina de continuer seule et de trouver le Capitaine, Jay et Nathan puis elle est partie en prenant le Hummer, après ça, j'ai abattu tous les Enfants qui ont essayés de m'attraper et j'ai décider de suivre le groupe qui te cherchait quand j'ai entendu leur discutions.

-Okay, bon reprenons, on est à cinq cents mètres de l'aéroport, le Capitaine s'est fait enlevé et on doit en plus retrouvés Tina, Jay et Nathan qu'on a perdu, en commençant par chercher les trois perdu, je ne sais pas quoi faire pour les retrouver.

-Ouais car en prime acheva Cerbère, les oreillettes ne marchent plus. »

Au loin, un crissement de pneu se fit entendre, quand les deux coéquipiers commencèrent à se diriger lentement vers le coin de la rue quand soudain, le véhicule apparut, il fonça droit sur eux et effectua un dérapage serré pour s'arrêter juste devant eux.
Sur l'arrière de la voiture se tenait Nathan avec entre les mains la mitrailleuse du Hummer.

« Salut les filles dit t-il, on vous emmène ?

-Quand on parle du loup... répondit Jess. »

La porte du côté conducteur s'ouvrit et révéla Tina accompagnée de Jay assis sur le siège passager.

« Allez montez avec Nathan et préparez vous ! Commença Tina, Jay à réussi à trouver l'endroit où probablement se situerait captain'.

-Oui grâce à la signature sonique de son oreillette, même en étant cassée j'ai...

-Arrête de me saouler avec çà Jay coupa Cerbère. »

Tina referma la porte pendant que Jess et Cerbère montaient avec Nathan à l'arrière du véhicule.
Ils mirent une dizaine de minutes pour arriver dans un terrain vague où planter au milieu se tenait un entrepôt apparemment désaffecté, le Hummer se stoppa à l'écart du bâtiment et laissa tous ses occupants descendre.

« Alors c'est ici commença Jess.

-Oui c'est le dernier endroit où j'ai pu repéré la signature de l'oreillette.

-Okay bon, j'ai un plan répondit Tina. »
***
« Alors Capitaine, on fatigue ? demanda Grigory.

-Pas le moins du monde rétorqua Dan, pauvre tache, vous ne réussirez pas à me faire dire quelque chose !

-Bien, bien dit lentement la Sliph, et en regardant Vladimir, encore à toi, et cette fois, frappe plus fort. »

Dès que Grigory eu fermer la porte derrière lui, Vladimir recommença.
Il lui envoya une rafale de coups sur l'abdomen quand soudain, un bruit d'explosion retentit.
L'homme de main recula, l'air surpris puis se dirigea vers la porte, il sortit et Dan entendit des coups de feu derrière la porte.
Quelqu'un ouvrit la porte et le Capitaine sourit quand Tina vint le détacher avec empressement.

« Vous en avez mis du temps.

-On a fait ce qu'on a pu captain', répondit Tina.

-Je sais Tina, je sais. »

Les deux coéquipiers sortirent de la salle et rejoignirent les autres mercenaires devant l'usine.

« On va récupérer vite fait ces documents et on se casse de ce pays, cria Nathan. »

Sans répondre, Dan remplaça Tina côté conducteur pendant que celle-ci montait à l'arrière et ils se mirent en route vers l'île de Sarpinsky.

_________________
hobie ho.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 8 Avr 2008 09:32 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2007
Messages: 19
Localisation: tant que tu ne me vois pas tout va bien, respire
Volgograd, fleuve Volga, île de Sarpinsky.
***
Le Capitaine, Cerbère et Jay sortirent leurs têtes de l'eau et reprirent le souffle calmement.
Le bunker qui contenait les documents secrets se trouvait au milieu de l'île, le moyen le plus discret pour y entrer était donc, les égouts.
Ils sortirent de l'eau et s'assirent sur un rocher près de la grille qui fermait la bouche d'égout.

« Cerbère, la grille, Jay tu règle la bombe E.M.

- Roger, répondirent en cœur les deux mercenaires. »

Pendant que le Capitaine vérifiait son équipement et Jay s'occupait de la bombe, Cerbère commença à ouvrir la grille d'entrée des égouts, il sorti de son sac à dos une chaîne de tube rouge et la fixa de sorte qu'elle fasse tout le tour de la bouche d'égout.
Il appuya sur un bouton de la chaîne et un léger bruit de perceuse se fit entendre, dix secondes plus tard, la grille tombait dans l'eau.

« C'est bon chef, dit Cerbère, la grille est ouverte.

-Okay, Jay ?

-Fini capitaine.

-Bien, on décolle les gars. »

Ils s'engouffrèrent dans la bouche d'égout.
Arrivés près d'une grille, ils s'arrêtèrent.

« Jay, tu sais sur quelle salle débouche la grille ?

-Oui bien sûr, répondit Jay en parcourant rapidement son GPS, cette grille débouche donc... dans la salle du générateur, je n'ai pas fini, grâce au capteur thermique que j'ai ajouté sur mon GPS, je distingue trois gardes, et en analysant les champs magnétiques émis des objets électroniques... il y a une alarme.

-C'est bon, chuchota Dan, on y est. Cerbère tu ouvres la grille et tu neutralises les gardes, moi je m'occupe de l'alarme et Jay, tir de couverture.

-Roger, répondirent ses deux coéquipiers d'un ton bas. »

Cerbère, d'une main ferme, dévissa sans bruit la grille, il se glissa à l'intérieur de la salle et se s'accroupit derrière une caisse contenant des bombonnes de gaz.
Il fit un rapide geste de la main signifiant que les gardes n'avaient rien remarqué et les deux autres purent avancés.
Arrivé près de la caisse, le Capitaine remarqua l'alarme, accroché à coté d'un escaliers de secours menant vers le haut, l'alarme ce trouvait juste à côté d'un des gardes, il regarda Cerbère et le lui fit comprendre silencieusement, Dan ouvrit la main et commença à abaisser les doigt, un par un.
A zéro, Cerbère se leva rapidement et lança un couteau qui atterrit dans la gorge de l'Enfant près de l'alarme, il leva son fusil à pompe et courut vers les deux terroristes restants, qui assis près de l'autre côté du générateur, jouaient aux cartes.
Ils se redressèrent mollement en entendant les bruit de pas, croyant être le garde qui venait d'être tué, ils lancèrent quelques mots russes puis tournèrent la tête.
Juste à temps pour voir la mort en face.
Les balles à bout portant qui les frappèrent les firent s'écraser sur le sol, leurs visages complètement déformés.
Dan, lui n'eut qu'à couper les fils de l'alarme pour éviter qu'un garde descendant les escaliers l'allume.
Jay sortit de sa position et regarda l'immense générateur.

« Il est grand, trop grand, dit Jay presque en murmurant, soit ce bunker est une mini ville souterraine, soit il construisent quelque chose d'énorme nécessitant beaucoup d'énergie.

-On s'en fout, notre mission c'est les documents, donc ce qu'il y a d'autres dedans ne nous intéresse pas okay ? Maintenant, tu poses la bombe EM et on y va. »

Jay sortit la bombe et la plaça sur le générateur, il raccorda quelques fils et tapota quelques touches puis fit signe aux deux autres de sortirent de la salle.
Ils prirent l'escalier et s'arrêtèrent devant une porte, un petit ultra son se fit entendre, indiquant que la bombe avait explosé, ils enfilèrent rapidement leurs lunettes ‘'lumière'' et ouvrirent la porte.
La salle était plongée dans le noir complet, juste subsistaient les bruits de pas affolés des Enfants.
Le Capitaine ouvrit lentement la marche, suivit de Jay et de Cerbère, ses lunettes lui montrait la salle comme si la lumière ne s'était pas éteinte, il aperçut donc les piles de caisses d'armement et les sept gardes qui marchaient dans toutes les directions, leurs fusils d'assault pointé devant eux.
Dan se retourna et fit signe à Cerbère de s'occuper discrètement des gardes.
Cerbère se leva et disparut de la vue des deux autres, le Capitaine et Jay, eux, se dirigèrent prudemment vers la porte.
Ronald, pendant ce temps s’approcha d’un garde tout près de lui. Il sortit en silence son couteau, attendit que l’Enfant lui tourne le dos pour le lui planter sans bruit dans le dos. Il attrapa le garde avant que celui-ci ne touche le sol puis il le déposa doucement.
Il avança, toujours sans faire de bruit.

_________________
hobie ho.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 8 Avr 2008 19:17 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
Pour commenter ce chapitre, je dirai qu'il y a des qualités non négligeables, mais que le côté infitration qui plane depuis le début empêche un epu le scénario d'avancer. Ceci dit, c'est quand même trés bien écrit.
Et pitié...un chapitre par semaine suffirait...pitié...

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 12 Avr 2008 20:20 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2007
Messages: 19
Localisation: tant que tu ne me vois pas tout va bien, respire
Ile de Sarpinsky.
***
Nathan s’arrêta près de la route en terre battue, et observa le bunker, avec Jess, ils n’avaient qu’un seul objectif : sécuriser la sortie pour permettre aux trois autres de partir.
L’entrée était gardé par 4 gardes dont deux étaient derrière des mitrailleuses à balles à fragmentation 30mm, elles étaient en plus entourées d’un cocon en plexiglas nouvelle génération.

Pour Jess, les deux gardes ne seraient que du menu fretin, mais les cocons des mitrailleuses lourdes, elles, résistent facilement aux balles perforantes d’un sniper, aussi puissant soit-t-il.
Il laissera donc les deux gardes à Jess, prenant pour lui-même les deux puissantes mitrailleuses. Regardant autour de lui, il ne vit que la forêt et le bunker, pas un seul signe de la femme, mais il savait qu’elle passerait à l’action quand il lui enverrait le signal.

Nathan, lui, n’avait pas l’air de s’inquiéter outre mesure de ces cocons protecteur. Il connaissait la puissance de son lance roquette RPG-12 à munitions à fragmentation, il le mit sur son épaule et il s’engagea sur le sentier, en courant.
***
Trois hommes, deux avec Famas et un avec un AK-47. Tina les observa encore un instant, notant leurs air décontracté, ce qui lui servirait pour l’effet de surprise qu’elle comptait donner.

Elle essuya furtivement une goutte de sueur qui perlait de sa paupière et se rassit derrière le rocher, elle s’était déjà occupée d’une porte et il ne lui restait plus que celle-ci et ses objectifs seraient remplis.

Elle rampa jusqu’au rocher suivant, qui se situait juste derrière les trois hommes, elle sorti une grenade flash de son sac, l’ouvrit, compta trois secondes et la jeta par-dessus le rocher, en direction des hommes.
Une petite détonation retentie et les trois hommes, surpris, crièrent et mirent leurs mains aux yeux. Tina se leva, sortit trois couteaux et les lança simultanément, faisant mouche à chaque fois.

Elle observa les alentours et estima qu’elle avait fait beaucoup de bruit.

Elle ne lui restait plus qu’à revenir à la porte principale.
***
Dan, Jay et Cerbère arrivèrent dans un couloir étroit et bordé de portes, ils s’avançaient doucement, notant avec surprise qu’une lumière filtrait d’une des portes donnant sur la droite.
En silence toujours, Cerbère ouvrit la porte, Jay et Dan le couvrant avec leurs armes. La salle comprenait une vitre séparait les trois mercenaires d’une vaste pièce ou était disposé toutes sortes d’ustensile de chirurgie, scie, seringue…et une table d’opération drapée de blanc. A côté de sa se tenait deux grandes capsules remplies de fluide, une forme sombre flottant dans chacune d’elle.

Là ou se tenait les trois coéquipiers, une série d’ordinateur étaient encore allumés.

« C’est quoi cette pièce ? Interrogea Cerbère.

-C’est la salle ou les documents informatisés doivent être récupérés et cela doit être aussi la salle qui prend autant d’énergie… répondit Jay, en regardant les écrans allumés. Les ordinateurs indiquent que les capsules sont remplies de fluide type O, je ne connais pas ce type de fluide mais…

-Dans les capsules, sa a bougé, souffla Dan.

-Récupère les données et on se casse d’ici en vitesse, ces trucs ont l’air de se réveiller, ordonna Cerbère à Jay. »

Pendant que Jay récupérait les données sur un minidisque, que Cerbère observait avec inquiétude les deux réservoirs, Dan, lui observait l’écran d’un petit ordinateur :

7 septembre 2008,
Nous avons commencé l’expérience sur quatre cobayes, ils ont été sélectionnés parmi les pires criminels emprisonnés à ce jour.
Nous avons déjà commencé le processus de test ; -Test de réflexion
-Test de force physique
-Test de rapidité
-Test de discrétion
-Test de résistance
Les tests se sont révélés encourageant pour les quatre cobayes.


19 septembre 2008,

Après douze jours de divers tests et contrôle médical, c’est aujourd’hui le jour J de l’expérience. Nous les avons disposés, après les avoir endormis, dans des réservoirs du fluide O, sensé booster leurs capacités physiques et mentales, nous en récupèrerons deux dans 4 ans.

31 décembre 2010,

Un des cobayes s’est réveillé prématurément, il a tué deux de mes collègues qui les surveillaient à ce moment là.
Malgré son réveil prématuré, le fluide avait déjà bien agi sur son organisme et l’avait transformé en véritable colosse. Il est parvenu à s’enfuir grâce à ses nouvelles capacités et nous le recherchons encore, discrètement, bien entendu.

19 septembre 2012,

Le réveil du cobaye n°2 s’est passé comme prévu. Il était en pleine forme et nous avons choisit de lui faire passé les tests sans attendre plus longtemps.
Voici les résultats :
-Test de réflexion : Le test se basait sur un examen complet comprenant toutes les classes de la maternelle au Doctorat et autres grandes écoles, nous lui laissions un jour complet pour le faire et, à notre grande surprise, en deux heures et demi, il avait terminé.
La correction de ses réponses nous a appris qu’il n’avait fait aucune faute dans toutes les disciplines.
-Test de force physique : Le cobaye devait combattre une dizaine d’hommes armés de barre de fer ou de couteau, il les a tous éliminés en moins d’une minute.
-Test de rapidité : Le cobaye devait récupérer un paquet factice dans un hélicoptère à un kilomètre de son point de départ le plus vite possible, et difficulté en plus, des pièges avaient été installés au préalable dans le périmètre du test.
Il a déjoué tous les pièges et ramener le paquet en moins de deux minutes.
-Test de discrétion : Le cobaye devait déjouer tout les systèmes de sécurité de notre base et sonner l’alarme centrale avant que les gardes ou autres non informés de l’opération ne le fasse.
Il a réussi ce test en trois minutes, sans éliminer aucun de nos gardes, comme nous le lui avions précisé.
-Test de résistance : Nous lui avons fait subir des séances de torture prolongées, son seuil de résistance à la douleur est très développé, nous ne savons pas à l’heure actuel si une balle de calibre normal, tirée dans la tête peut le tuer…

25 décembre 2012,

Nous avons donné notre première mission à notre cobaye, désormais appelé 06, sa première mission est de retrouver la trace d’un de mes anciens collègues et de l’éliminer.

8 janvier 2013,

Notre cobaye est rentrer victorieux de sa première mission, le docteur s’était caché au Brésil et 06 a du tuer deux gardes du corps assignés à sa protection.
Nous allons maintenant le mettre en contact avec nos supérieurs, d’où il recevra ses prochaines missions.
Pour ce qui est des deux cobayes restant, nous les réveillerons le 19 septembre 2035.



« bobaa, Cerbère, on est quelle jour ?

-Ben, on est le 19 septembre pourquoi ?

-Faut se barrer d’ici tout de suite, ils vont se réveiller !

- Attend, Dan, dit Jay, je n’ai pas encore récupéré tous les documents !

-Je te donne cinq secondes, répondit Dan. »

Cerbère, stressé, regarda nerveusement les deux cylindres.
Les deux réservoirs vitrifiés explosèrent.

_________________
hobie ho.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 18 Avr 2008 21:01 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2007
Messages: 19
Localisation: tant que tu ne me vois pas tout va bien, respire
« Courez les gars, courez ! Hurla Dan. »

Jay ne se fit pas prier et courut, tenant le minidisque contre sa poitrine.
Les deux cobayes regardèrent les vitres teintées, paraissant voir les deux mercenaires.

« Ronald, accompagne Jay, je vais les retenir au maximum.

-Quoi ? Cap’, je...

-Non, interrompit Dan, ne discute pas, cours, Jay va mourir si tu ne l’aide pas, il a trop peur.
Je crois que tu avais raison, j’aurais pas du le faire venir dans cette section.

-Mais si Cap’, je ne sais pas ce que tu as lu sur l’écran tout à l’heure mais sa m’a pas l’air bon, je préfère t’aider, répondit Cerbère.

-Non, cours, vite. Il faut garder le minidisque, cours et occupes toi des autres. Si je suis encore vivant, je vous rejoindrais à l’aéroport sous vingt-quatre heures, dit Dan.

-Ok chef, mais fait pas de conneries.

-Va, maintenant, ils vont bientôt arriver. »

Pendant que les deux cobayes s’approchaient lentement de la vitre teintée les séparant des deux mercenaires, Cerbère regarda dans les yeux son Capitaine et, lui tendit la main.

« Je sais que tu t’en sortira vivant Cap’.

-On verra Ronald, on verra si les deux hommes, derrière la vitre, sont assez fort pour me tuer, répondit Dan, souriant, et il serra la main de Cerbère. »

Cerbère éclata de rire, regarda encore un instant le Capitaine, et disparu derrière la porte.

« A nous trois maintenant, murmura Dan. »

Les deux cobayes étaient maintenant à moins d’un mètre du Capitaine, la vitre, seule barrière entre les deux surhommes et le mercenaire, tressautait à chaque souffle des deux cobayes.
Les deux tueurs dépassaient Dan de deux têtes et étaient tous les deux chauves et leur nudité laissait transparaître une musculature exceptionnelle. L’un des deux hommes, celui qui paraissait le plus vieux, avec son visage chargé de cicatrice, plaqua sa main sur la vitre, puis, sous les yeux écarquillés de Dan, il crispa ses doigts, qui rentrèrent, avec un bruit de vitre brisée, entièrement dans la vitre. Soudain, il donna un violent coup de tête dans la vitre, ce qui l’a fit exploser, laissant maintenant Dan, seul, face à deux tueurs d’une force extraordinaire.

Le Capitaine recouvra rapidement ses esprits et courut vers la porte. Il la ferma violemment derrière lui et sprinta dans la direction opposée d’où Jay semblait être parti.
Près de la porte, un silence s’installa, lorsque, soudain, un coup violent fit sortir la porte de ses gonds, les deux cobayes, derrière, se regardèrent, puis sortirent en marchant, l’un tournant à droite, en direction du Capitaine et l’autre, le plus vieux aux cicatrice, tournant à gauche, dans la direction de Cerbère et de Jay.

***

Jay avait peur, il frissonna en repensant aux deux types de la salle et regarda autour de lui.
Mais maintenant, par son inconscience, il était…perdu.
Seul dans le noir complet, dans une salle pleine de tuyau en tout genre, Jay n’osait pas bouger, ayant peur de tomber et de révéler sa position aux tueurs.
Soudain, un grincement s’éleva de l’endroit supposé être la porte d’entrée, Jay se figea et ne respira plus.

« JAY C’EST MOI T’ES LA P’TIT COUILLON ?! Hurla une voix masculine.
-Cerbère ?! C’est toi ?
-Tu veux que ce soit qui d’autre ? Ramène toi qu’on trouve cette £/\ç$µ† de sortie et qu’on se casse d’ici.
-J’arrive, répondit Jay. »

Il enjamba les quelques tuyaux qui parsemaient la salle et se retrouva derrière la porte, Cerbère le regarda et lui jeta un regard haineux.

« Qu’est-ce qu’il y a ?
-Dan est resté là-bas pour retenir les deux rats de laboratoire.
-Mais…commença Jay.
-Non, ferme-là et viens, on doit trouver la sortie pour ramener le reste de l’équipe à Nantes. »

Jay le suivit, tout penaud, tandis qu’ils marchaient, Cerbère sortit de son sac un GPS à électroluminescence et l’alluma. L’appareil lui transmit instantanément leur position et leur définit une route pour sortir du bunker.
Cerbère donna le GPS à Jay et sortit son micro, il fit quelques réglages puis tomba sur la fréquence des trois autres mercenaires.

« Salut les filles c’est moi.
-J’suis pas une fille, répondit Nathan.
-Yo, dit Tina.
-‘lut Cerberus, répondit Jess.
-Bon alors, commença Cerbère, Cap’ se bat pour retenir deux T.G.M pour nous laisser à tous le temps de partir de cette île. Attendez nous avec un hélico devant l’entrée.
-Un hélico, mais t’es malade, dit Nathan, y’a pas d’hélico dans un bunker.
-Non mais j’en ai vu sur une plateforme près d’une sortie secrète, répondit Tina, je peux aller la chercher si vous voulez.
-Bon bah Tina tu te charges de l’hélico et Jess et Nath’ de sécuriser l’entrée principale, ordonna Cerbère.
-Bien ‘msieur, répondirent ils en chœur.
-Mais au fait Cerberus, demanda Jess, c’est quoi un T.G.M ?
-Tueurs.Génétiquement.Modifiés.
-Cool, je le sens bien ce coup là, marmonna elle.
-Bon je coupe la communication et je vous laisse quinze minutes pour faire ce que je vous ais dit.
-Tchou.
-Ok.
-Roger Cerb’. »

Cerbère éteignit son micro et regarda Jay.

« Alors, par où ?
-Sur la droite dans vingt mètres.
-Ok »

Un bruit de pas léger retentit derrière eux, ils se retournèrent et le virent.

_________________
hobie ho.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 19 Avr 2008 09:54 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
ce chapitre là était bien plaisant, et on sent bien l'urgence de l'évasion.
Maintenant, les TGM semblent si puissants qu'une description de l'affrontement serait peut-être pas mal.
Mais en tout cas, trés peu de fautes et ne bonne écrituer : continue comme ca !

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 1 Juil 2008 17:19 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Fév 2007
Messages: 19
Localisation: tant que tu ne me vois pas tout va bien, respire
Suiiite

Dans le ciel gris de Volgograd, une fine bruine commençait à tomber.

***

Tina observait intensément la plateforme d’atterrissage, l’hélicoptère immobile pour le moment, mais une dizaine de technicien s’affairait autour de l’engin, ainsi qu’une vingtaine de gardes. Elle allait devoir faire vite, car si la plateforme bourgeonnait d’activité, c’était pour une seule raison. Ils savaient. C’est d’ailleurs pour cela que le Capitaine, Cerbère et Jay n’ont pas rencontrés beaucoup de résistance, les Enfants savaient qu’ils arrivaient, songea-elle.
Peut-être, ou peut-être pas.
Elle réfléchit quelques instants, mais la seule solution pour voler cet appareil, c’était de rentrer dans le tas.
La grenade qu’elle envoya roula puis se stabilisa à côté de deux barils d’essence.
La forte explosion qui retentit ensuite permit à Tina de sauter de l’arbre duquel elle était perchée, puis elle tira sur les soldats les plus proches. Les techniciens prirent la fuite, se dispersant autour des véhicules de transport léger qui stationnaient à l’entrée de la plateforme.
Après quelques minutes où son Smith&Wesson cracha toute sa fureur, Tina fit taire son arme.
Les soldats gisaient, morts pour la plupart où grièvement blessés. Déjà ça de fait.
Elle se dirigea d’un pas résolu vers l’hélicoptère quand soudain, la porte du bunker s’ouvrit.
Un homme, d’une soixantaine d’année, la regarda d’un air surpris.
Tina pressentit sa fuite et elle pointa son arme dans sa direction.
« Veuillez vous approchez et me décliner votre identité. »
L’homme commença à trembloter, mais il s’avança tout de même dans la pâle lumière du soleil.
« Je suis Pietr Kouzkhoff, de la direction scientifique de cette île, et vous ?
-Quelqu’un. Rentrez dans l’hélico. »
Il approcha lentement, laissant le temps à Tina de prendre un morceau de corde et de lier les mains du scientifique.
Elle le poussa sans ménagement dans l’hélicoptère, peut-être lui serait-elle utile, songea-elle.

***


Jay étouffa une prière silencieuse.
L’un des tueurs se tenait devant eux, son corps entier chargé de cicatrices, l’une d’elle et assurément la plus grande, courait du bas de sa cheville gauche jusqu’à la base de son cou. Son visage ne trahissait aucune émotion, normal, il n’en avait plus.
Cerbère, d’une main vive, tira. Le bruit assourdissant fit vibrer les oreilles de Jay, qui se mit à entendre en même temps un sifflement aigu. Les balles ricochèrent sur l’homme, pas une blessure ne se forma, le tueur commença à marcher vers eux, d’un pas sur et puissant.
« Jay, casse toi ! Cria t-il à l’encontre du médecin, qu’il poussa vers l’embranchement qu’ils devaient emprunter. »
Sans répondre, le jeune homme sprinta dans le petit couloir et disparu d’un coup en tournant sur la droite. Cerbère regarda le tueur qui approchait encore, il était à un mètre de la mort.
« Alors mon vieux, on va voir c’que tu vaut au corps à corps, dit-il avec un sourire crispé. »
Il lança son poing vers la pommette du tueur, qui l’arrêta avec sa main. L’homme serra le poing de Cerbère, un bruit d’os brisé se fit entendre et Cerbère hurla de douleur en s’agenouillant. Le coup de pied le prit au menton, sa puissance le fit s’envoler et il s’écrasa contre un mur bardé de tuyaux. Le cerveau embrumé par la douleur, Cerbère crachota du sang, puis il sortit d’une de ses poches un petit Glock, qu’il pointa vers le tueur en tremblant.
D’un coup de pied vif, l’homme fit sauter le pistolet de ses mains, puis il se pencha vers le mercenaire et le souleva dans les airs. Il le regarda dans les yeux un instant.
« Tu n’es pas le Docteur K., dit le tueur en le plaquant contre le mur. »
Sans laisser le temps à Cerbère de répondre, il plongea avec une force surpuissante sa main dans le ventre du mercenaire, qui hoqueta de surprise. Il l’envoya contre une grosse caisse en bois et il s’engagea dans le couloir. Cerbère, plié de douleur, son ventre laissant apercevoir des morceaux d’intestin grêle, perdit conscience.

_________________
hobie ho.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 14 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com