Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Sillage
MessagePosté: Ven 31 Aoû 2007 11:00 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2006
Messages: 49
Image
Scénariste : Morvan, Dessinateur : Buchet
Genre : Science Fiction
Edition : Delcourt, Collection : Neopolis
Création : 1998

Présentation :

Sillage, de Philippe Buchet et Jean David Morvan,dans un style proche du manga,est une BD comprennant actuellement 9 tomes et est encore en cours de parution. C'est devenue aujourd'hui une série de SF avec succès mondial car elle est traduite en 12 langues (allemand, anglais, chinois, coréen, danois, espagnol, grec, italien, néerlandais, polonais, portugais et tchèque) et se vend dans un grand nombre de pays.

L'histoire :

Dans un futur pas trés loingtain Sillage est un convoi spatial où se côtoient toutes sortes de peuples d'origines et de croyances multiples. Un beau jour, Sillage croise le chemin de Nävis, une jeune fille de race inconnue : les êtres humains. Ils décident donc de l'emmener dans Sillage...
Les différentes races extra-terrestres qui constituent Sillage se divisent en deux catégories: les Psy-actifs et les Psy-passifs, les premiers possédant la capacité de lire dans l'esprit des second. Mais cette classification est devenue obsolète le jour où Nävis est arrivée sur Sillage. Cette dernière possède en effet un pouvoir unique: son cerveau est impénétrable, ses ondes mentales indécelables; ce qui la classe dans une troisième catégories et en fait l'unique représentante.

Personnages :

Nävis:
Image

SEXE : Femme
FONCTION : Agent de Sillage
RACE : Humaine
APPARITION : A feu et à cendres (tome 1)

Nävis est une naufragée humaine seule rescapée de l'accident de son vaisseau spatial. Elle vit donc seule sur sa planète avec une sorte de tigresse au langage simplifié qu'elle a apprivoisée. Sa vie est très rudimentaire et se résume à dormir, jouer et chasser jusqu'à ce que le convoi interstellaire Sillage croise son chemin. Elle rejoint bien involontairement le convoi où elle vit dans un immense vaisseau gîte ressemblant à sa planète d'adoption.
Nävis est la seule personne pour laquelle les télépathes de Sillage n'arrivent pas à lire dans ses pensées. La jeune femme intéresse donc les hauts fonctionnaires de Sillage qui veulent l'engager pour lui confier diverses missions délicates.

Snivel:

Image

SEXE : asexué
FONCTION : Majordome de Nävis
RACE : Robot
APPARITION : A feu et à cendres (tome 1)

Unité robotisée. Au départ aide de camp de Heiliig le Hottard (Tome 1),il est le premier à se rendre compte de l'intelligence de Nävis quand il la découvre et la voit évoluer. Snivel est détruit par Heiliig dans un excès de colère. Il sera reconstruit et deviendra le majordome et "ami" de Nävis (Tome 2). Il apprendra les techniques de combat pour pouvoir se défendre grâce à une puce pugilistique obtenue illégalement par Nävis.

Bobo:

Image

SEXE : masculin
FONCTION : Guide des Migreurs puis agent spécial
RACE : Migreur
APPARITION : A feu et à cendres (tome 1)

Issu d'une race créée de toute piece par les généticiens de Sillage pour tous les travaux de force (constructeur, combattants etc...) il en est le seul réprésentant capable de raisonner ou réfléchir suite aux nombreux coups qu'il a reçu lors de la capture de Nävis. En effet les migreurs n'ont aucun lbre-arbitre et c'est le dernier qui a parlé qui a raison. Le fait qu'il soit unique parmis ses semblables le rapproche de Nävis et il décide donc de vivre et d'aller en mission avec elle et Snivel.

Rib'wund:

Image

SEXE : masculin
FONCTION : Général et instructeur militaire
RACE : inconnue
APPARITION : A feu et à cendres (tome 1)

Instructeur militaire et ami de Nävis. Colonel dans le Tome 1, il doit son grade de général actuel au sauvetage et à la récupération de Nävis. Ancien soladt d'élite, c'est lui qui donne les ordres de mission a Nävis et aux autres agents.

Le Magister:

Pas d'image désolé

SEXE : masculin
FONCTION : Magister
RACE : inconnue
APPARITION : A feu et à cendres (tome 1)

Chef de la Constituante, l'autorité de Sillage, le magister reçoit Nävis et lui propose un rôle d'agent pour le compte de Sillage. L'impossibilité de sonder son esprit l'intéresse au plus haut point. Pour la convaincre d'accepter cet emploi, il n'hésite pas à faire pression sur elle. En effet, jusqu'alors, son vaisseau-gîte et tout son nécessaire de vie ont été financé par Sillage. Si elle veut conserver tout cela, elle doit trouver un emploi extrêmement bien rémunéré comme celui qui lui est proposé. N'ayant pas d'autre solution, Nävis accepte et devient agent de Sillage. C'est lui qui gouverne l'assemblée de Sillage en essayant de concillié les centaine de races présentent.

Enshu Atsukau:

Image

SEXE : masculin
FONCTION : Consul indépendant
RACE : inconnue
APPARITION : Collection privée (tome 2)

L'un des "méchant" de la BD. Ce consul est excessivement doué en télépathie, ce qui fait de lui l'un des acteurs majeurs de l'expansion de Sillage. Il possède la capacité exceptionnelle de pouvoir influencer les décisions de la partie adverse. Les brouilleurs mentaux les plus perfectionnés sont impuissants face à lui. Il prend son travail très à la légère et n'accepte les missions diplomatiques que lui confie la Constituante que selon son humeur et ce qu'il peut en tirer. C'est aussi un collectionneur de femmes. Il possede un gigantesque harem composé par ses nombreuses conquètes.il fait une véritable collection et possède des Visterns* sur la plupart de ses "proies" (*sorte de tube qui, associé à un oeil de sa conquete, lui permet d'avoir du plaisir en accédant aussi aux sensations de l'autre). Il décidera de s'en prendre à Nävis qui ferait une pièce d'exception dans sa collection car il ne peut pas sonder son esprit.

Critique:

J'ai decouvert cette BD il y a deja 3 ans et j'ai tout de suite été attiré par les dessins et les couleurs qui sont absoluments magnifiques. Chaque case est une oeuvre d'art a par entiere, les couvertures sont splendides et l'on plonge dans l'histoire rapidement et facilement. La mise en scene est d'ailleur trés proche d'un manga. Le fait que Nävis soit la seule humaine permet de comprendre peu a peu les sentiments humains vus bizarrement par les autres races comme la compassion de Nävis face aux problemes des peuples du convoi. Lhistoire mêle a la fois l'action avec les missions a la solde a de la Constituante et la politique ou Nävis découvre peu a peu le fonctionnement et les secrets de Sillage.
Le seul bémol que je pourrai mettre a cette oeuvre et que les auteurs ne lancent pas rééllement d'intrigues sur plusieurs tomes un peu comme aux débuts de One Piece, chaque tome a une histoire et une fin nette.

Malgré ça cela reste une BD a voir absolument et que je conseille fortement a tout le monde.
Cette BD a d'ailleur donnée naissance a deux autres série consacrées a l'héroïne :"Nävis" qui retrace l'enfance de Nävis avec son tigrous(croisement entre un tigre et un ours logique) de compagnie fait par Munuera et "Les chroniques de Sillage" qui raconte plusieur petites histoires autour de Nävis fait par d'autres dessinateurs

PS : Quelques couvertures des différents tomes

Image Image

_________________
http://rainbowro.deviantart.com/ allez jeter un coup d'oeil
"Vous pensez surement que je suis un fou-furieux, un névrotique, un dégénéré, un dangereux paranoïaque, un cinglé qu'il faut enfermer d'urgence, un psychopathe capable de massacrer des gosses a la sortie des écoles maternelles...et vous avez raison. Mais malheureusement je suis en liberté."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 31 Aoû 2007 17:09 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Ah Sillage, certainement l'une des bande-dessinée de science-fiction les plus réussi, et ce n'est pas rien de dire ça!
J'adore cette série, qui a une base simple, mais qui réussit à recréer un monde paliptant et intéressant, où presque tout est imaginable (surtout avec le monde pré-industrielle du troisième tome, sans doute le plus immersif).
Aussi, une des choses que j'ai énormement apprécié dans cette BD, c'est que pour une fois, les humains ne sont pas mal loti (alors qu'à chaque fois, les races extra-terrestres sont beaucoup plus évoluées), avec notamment une capacité d'immunisation contre la télépathie. Pour une fois qu'on est pas timoré et faible, c'est presque rafraichissant^^
Et puis, Nävis a un caractère fort, à l'image de Gally, et quoi de mieux que de faire cette comparaison avec l'héroïne de Gunnm? ^_____^

Chaque tome est l'occasion d'une nouvelle aventure, à chaque fois entrainante et d'un très bon niveau. Mais ce qui m'avait inquiété dans un premier temps était qu'il y avait rarement de liaisons entre les histoires, ce qui faisait que quelque soit leur complexité, elles paraissaient assez décousue.
Mais d'abord, l'avant dernier tome a été l'occasion pour Burchet de marquer un grand coup en introduisant pour la première fois d'autres humains que Nävis (j'adore son "Poukram" au passage) mais aussi en en faisant des sortes de toxicos sans émotions pour les autres, sanguinaires et simplement avide d'amusement. Sans doute l'un des meilleurs tome^^
Mais aussi, le fin du dernier tome, simplement extra-ordinaire, où Burchet nous ressort le premier adversaire de Nävis qu'ils vont devoir utiliser comme allié, pour une fois que le scénario va se prolonger sur plusieurs tomes, je dois avouer que c'est ce qui manquait à Sillage, un fil rouge, et la série est bien partie pour en suivre un!

Bref, excellent, culte, à ne rater sous aucun prétexte!

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 31 Aoû 2007 19:00 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2006
Messages: 49
Moi aussi la fin du dernier tome m'a laissé sans voix et j'espere enormement que les auteurs continueront dans cette veine pour enfin donner un fil rouge a l'histoire. Mais d'un autre coté j'ai aussi peur qu'ils abandonnent cette sorte de début d'arc en la réglant facilement comme Spoil: ils l'ont fait avec l'histoire du traffic de planettes qui semblait annonçer le début d'une grande enquete mais qui finalement s'est révélée n'etre qu'une simple base a d'autres petites histoires d'un tome Fin Spoil
C'est vrai que coté immersion le tome 3 est une vraie réussite dans ce monde vivant les 1eres heures d'une révolution faisant étrangement penser a celles de France ou de Russie et aussi avec sa couverture absolument magnifique (celle en bas a gauche), mais pour ma part j'ai vraiment aimer le tome 7 et ses combats en prison ou l'on voit que Rib'Wund n'est pas un ex-soldats d'élite pour rien

Edit : Tiens au fait y'a pas longtemps j'ai vu la version américaine des tomes 1 et 2.(Le titre Sillage a été rébaptisé Wake) Dans le tome 1 Nävis étant encore une enfant sauvage elle n'est vétue que d'un pagne laissant le haut nu. La censure due donc passer par la et 3 choix s'offrait a elle : redessiner ou demander a l'auteur de redéssiner certaines cases pour mettre un haut a Nävis, mettre cette BD dans la catégorie "Adultes" ou demander a un stagiaire de mettre un coup de marqueur sur ses seins. Et c'est bien évidemment la 3eme solution qui fut choisie. Ce qui nous donne ces magnifiques images
Image

_________________
http://rainbowro.deviantart.com/ allez jeter un coup d'oeil
"Vous pensez surement que je suis un fou-furieux, un névrotique, un dégénéré, un dangereux paranoïaque, un cinglé qu'il faut enfermer d'urgence, un psychopathe capable de massacrer des gosses a la sortie des écoles maternelles...et vous avez raison. Mais malheureusement je suis en liberté."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 16 Mai 2008 19:39 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Voilà, je viens de lire le dixième tome, Retour de flammes, sorti en novembre dernier, et il ne m'a vraiment pas déçu. Avec la fin du précédent, Infiltrations, Morvan et Buchet concrétisaient nos fantasmes les plus profonds concernant cette saga, à savoir qu'on abandonnait les intrigues isolées de chaque tome afin de d'atteindre une sorte de fil rouge. Après neuf tomes, il était tout de même temps, mais la découverte du monde de Sillage et son expansion avait de quoi nous mettre en haleine avant les réjouissances.
Le retour d'Heiliig nous avait très fortement émoustillé, donnant par la même occasion le meilleur cliff de la série (dépassé par la suite par ce présent tome ^^), puisque c'est réelement à ce moment là que des éléments sont laissés en suspens, frustrant et rageant, mais diablement bien joué de la part des auteurs.

Je reviens donc sur ce Retour de flammes, qui a continué magnifiquement sur la lignée de cette fameuse fin. Cette fois-ci, fini les intrigues politiques, les complots, les machinations, on en revient à un scénario beaucoup plus simple, mais paradoxalement plus dingue. Pour peu, on se croirait dans un film labellisé Sillage, mais sans que la qualité soit réduite. Le fait qu'on apprenne que Nävis ait un passé là où on pensait qu'il n'y en avait pas ne m'émeut pas tellement, mais c'est sans doute parce que cette partie est introduite, clichéiquement et banalement malheureusement, et qu'elle n'a pas encore été approfondi.
Mais ce qui m'intéresse particulièrement dans ce tome, c'est la nouvelle dimension qu'il nous fait avoir sur les aventures de Nävis. Car après tout, c'est l'héroïne, mais ce n'est pas pour autant que Morvan et Buchet lui font faire des actes justes dans l'absolu. On découvre sous un nouvel angle le premier tome de Sillage, où le manichéisme est une valeur inconnue. Heiliig est le maître de ce point d'orgue, puisqu'après avoir pris conscience que Nävis n'avait pas forcément bien agit, on découvre que son adversaire n'était pas, lui aussi, tout blanc. Où est le bien ? Où est le mal ? Qui a raison ? Impossible de pouvoir y répondre, puisqu'il n'existe pas de vérité absolue, même si l'on ne considére par le point de vue.
La fin du tome est effarante, tant ce qui a été mis en oeuvre pendant le tome n'a pas été résolu. Nous ne sommes qu'au début d'un nouvel ère de la série, et les bases de l'intrigue ne sont que posées.
Le meilleur est à avenir. La mise en bouche est excellente.

Poukram !!

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 16 Mai 2008 21:05 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
J'ai lu la série dérivée de Sillage, nommée Navis, racontant la jeunesse de l'héroine, toujours scénarisée par Buchet mais dessinée par Munuera cette fois. C'est plutôt du style comique, avec un humour auquel je n'ai pas tellement accroché mais de nombreuses scènes d'actions vraiment sympas.
Si quelqu'un a lu cette série j'aimerais savoir si il y a une grosse différence (et lequelles), ou bien ça reste vraiment dans le cadre de la simple "série dérivée" de Sillage, auquel cas je ne pense pas que je m'y intéresserai beaucoup plus.

En bref, Sillage vaudrait-il que je m'y penche plutôt que les grandiosissimes Lapinot et Donjon ? (cette légère digression a été écrite simplement pour exercer un peu de propagande autour des séries susnommées)

EDIT: J'avais bien précisé que la digression ne servait à rien^^... mais étant donné que je suis un énorme consommateur de BD je voulais quand même savoir avant de dépenser mes sous !

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Dernière édition par Jacky D. Kaput le Sam 17 Mai 2008 10:47, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 17 Mai 2008 06:58 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Jacky D. Kaput a écrit:
En bref, Sillage vaudrait-il que je m'y penche plutôt que les grandiosissimes Lapinot et Donjon ?

J'enlèverais le plutôt dans cette phrase, parce que pouvoir concilier les deux serait encore mieux, sachant que la série Sillage et la saga Donjon sont totalement différentes. L'une est de la science fiction, l'autre de l'héroïc fantasy ; l'une a un dessin très travaillé, l'autre un assez simple ; l'histoire de Sillage se concentre sur l'héroïne Nävis, celle de Donjon se focalise sur ce lieu ^^
Pour la série dérivée Nävis, je ne l'ai pas lu, donc je ne pourrais pas te dire précisement ce qu'elle vaut par rapport à l'original (sauf que Sillage est moins orienté humour et plus intrigues politiques/diplomatiques/etc.), mais ce n'est pas une raison pour ne pas essayer, vu que c'est sans doute la meilleure série de SF française avec Universal War One (deux styles différents, mais tous deux géniaux).

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 17 Mai 2008 07:39 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2364
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Jacky D. Kaput a écrit:
En bref, Sillage vaudrait-il que je m'y penche plutôt que les grandiosissimes Lapinot et Donjon ? (cette légère digression a été écrite simplement pour exercer un peu de propagande autour des séries susnommées)

Hum, je crois mon cher Jacky, que tu peux varier les plaisirs ... :Vogue Merry:

Personnellement, j'avais entendu parler de Sillage et avais feuilleté au hasard quelques pages (car la curiosité m'emporte beaucoup et j'aime découvrir de nouvelles bds, ne pas rester trop "classique") ...

Bref, ce topic va m'aider à revenir sur Sillage et à mieux m'y intéresser (si toutefois j'accroche) :Luffy hilare: (mais je pense qu'il y a des chances ... on ne sait jamais)

> Légère digression (et propagande) réussie(s) car Lapinot est une géniale série que j'ai découverte en même temps que je suis devenu fan de Larcenet (vive le retour à la terre > bientôt le Tome 5 !!!! )

> digression et propagande étendue (désolé, je n'ai pas pu résister :Ussop gloups: )

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 3 Oct 2008 17:08 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Image

Après un dixième tome délicieux, j'attendais avec impatience la suite, qui augurait un nouveau départ ou le début de la fin pour Nävis. En terminant Monde Flottant, je suis mitigé.
Installer Sillage dans un univers samouraï était une nouvelle fois la preuve que la série est capable de toucher à tous les genres et à varier au maximum sa mise en scène et ses décors. Le phénomène de mode manga n'était pas loin d'être perçu, et pourtant force est de constater que Burchet et Morvan n'ont pas joué sur les stéréotypes et ont préféré se réapproprier l'ambiance zen d'un Japon médiéval en guerre.
Comme à chaque fois, l'histoire est un subtil mélange d'intrigues politiques et d'action, pas forcément novateur, mais bien foutu en scène et au dessin irréprochable. Les protagonistes sont attachants, spécialement Nävis qui est égale à elle-même, mais qui évolue imperceptiblement dans une nouvelle voie plus posée.
Pourtant, c'est aussi le reproche qu'on peut faire à ce tome. La recette sillagienne a fait beaucoup de fois ses preuves, mais le dixième tome avait été pour moi comme une annonce de changement, une façon de transformer peu à peu la série et d'en modifier la trame. S'il existe bien un fil rouge sensiblement différent au précédent (Nävis qui est maintenant en totale opposition avec ses anciens employeurs de la Constituante), cette part de l'intrigue est trop reléguée au second plan, au point de n'apparaitre que minimalement dans le tome.
Le procés que j'attendais sur Nävis aurait été une ellipse, permettant de revenir à une action moins stagnante et faisant avancer le schmilblick, mais je suis déçu de ne pas y avoir eu droit. C'eût été un moment intéressant à découvrir, mais qui n'est au final qu'évoqué par les différents personnages.
Aussi, je trouve que certains points de l'intrigue sur la planète samouraï sont expédiés en quatrième vitesse, au delà même d'un développement minimal. Ainsi, Nävis est sous couverture en se faisant passer pour une reporter, mais à l'instant où elle fuit ses "collègues" reporter pour commencer sa véritable mission, on a l'impression que Sillage s'en fout complétement, et ne semble même pas en mesure d'utiliser les preuves de sa disparition pour la recondamner. Certes, elle s'en sort assez bien, ce qui n'est pas si mal pour une héroïne aussi malmenée, mais ce sont des détails qui me sautent aux yeux.

En définitif, on avance peu, on stagne beaucoup, alors qu'on espérait une concentration sur l'intrigue principale de la série. C'est un défaut sans en être un, car il faut souligner la grande évolution de Nävis et son murissement tant attendu (mention spéciale à la planche où elle discute avec d'autres femmes sur la condition féminine, une réflexion assez intéressante sur leur rôle y est décortiqué), qui permet de se dire "Poukram, on l'aura pas attendu en vain ce Monde Flottant".

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 11 Oct 2008 17:47 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2006
Messages: 49
Aprés avoir lu ce dernier tome je suis comme Leto plutot mitigé.

En meme temps aprés un tome 10 absolument génial j'en attendait peut etre un peu trop du n°11, donc légére déception. Cependant ce tome incarne un nouveau depart pour Nävis : On passe son procès en ellipse et on la retrouve quelques temps aprés complétement fauchée et esseulée, avec de surcoit une interdiction d'exercer son savoir aquis auprès de la Constituante. On la retrouve ensuite envoyée en mission par un nouvel employeur.

En mauvais points je commencerai tout d'abord par la relégation de l'intrigue générale, qui avait été bien lancée au tome précédent, au second rang, comme "en reserve". Ensuite une atmosphere que je n'ai pas trouvée suffisament creusée vu son potentiel (d'accord les histoires de samourai c'est archi-eculé mais bon je trouve ça quand meme un peu dommage)

Maintenant les bons points : Une Nävis de plus en plus mature. On sent bien le changement entre le coup de blues du debut du tome et son retour aux affaires a la fin. Ensuite malgrè son niveau plus faible que le précédent ce tome marque quand meme l'arrivée d'un nouveau "cycle" et j'aime bien le fait de voir Nävis faire maintenant face a la Constituante (Je sens d'ailleur bien un "affrontement" avec le général Juaiz -dont un des membres de la famille a semble-t-il été tué par l'accident provoqué par Navis au tome précédent- dans un des prochains tomes)

Au final un tome pas trop mal qui lance un nouveau cycle (et puis ce qui est bien avec Sillage c'est que malgrè toutes les suppositions qu'on peut faire sur les tomes a venir ce sera jamais ça)

_________________
http://rainbowro.deviantart.com/ allez jeter un coup d'oeil
"Vous pensez surement que je suis un fou-furieux, un névrotique, un dégénéré, un dangereux paranoïaque, un cinglé qu'il faut enfermer d'urgence, un psychopathe capable de massacrer des gosses a la sortie des écoles maternelles...et vous avez raison. Mais malheureusement je suis en liberté."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 27 Juin 2010 09:55 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Remontage de topic car je suis enfin à jour sur Sillage ^_^


Image
Sillage - volume 12 : Zone Franche
Nous poursuivons sur la lancée de la nouvelle vie de Nävis et si sur le fond il y a du changement, la forme, elle, reste toujours la même : ici une opération de traque et de récupération de renseignements avec comme toile de fond une étonnante planète ^__^
Si cette aventure fait comme toujours la part belle à l'action et aux problèmes moraux (ou pas!) de Nävis, elle recoupe tout de même le fil rouge de sa nouvelle "vie" (et sa quête de "vengeance") avec à la clé quelques avancées - ou tout du moins un brin plus que dans le volume 11^^
Vu la cliff de fin, le tome 13 se concentrera peut être sur l'intrigue de notre "Amoureux" et qui sait, peut être que cela rejoindra celle de la traque de ces terroristres!

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Sillage
MessagePosté: Mer 10 Oct 2012 21:52 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Oct 2012
Messages: 108
Image
sillage tome 15

J'ai trouvé ce tome en demi teinte, par rapport à l'avant derniers notamment, car autant on se trouve au même point en ce qui concerne le développement de l'intrigue globale, c'est à dire pas grand chose à se mettre sous la dent ; autant l'intrigue épisodique était de bien meilleur qualité. Dans ce tome on assiste en plus à ce que j'appelle le syndrome dragon-ball ou D-gray man, c'est au choix, appelons le syndrome D ; je m'explique, prenez un personnage ou une attaque surpuissant, toute chose qui trait à la puissance ; attendez quelques tomes et sa puissance, absolue ou relative aura été divisée par dix. Un bon exemple récent sont les akumas dans D-gray man ; chaque pallier, niveau d'akuma, semble infranchissable ; mais une fois chose faite sa hauteur est divisée par cent autant dire qu'il n'ne reste pas grand chose, et ce qui à failli être un génocide lors de son apparition est écrasé comme une mouche sans ailes trois tomes plus loin. Ce syndrome se retrouve la plupart du temps dans des manga ; mais peu parfois, comme ici, toucher la BD. Passé ces incohérence, on a toute la liberté dobserver un magnifique exemple de tome transition où l'intrigue épisodique ne sert à rien et où à la fin du tome un cliff majeur annonce une avancée scénariste au prochain tome. En outre le cliff est lui-même capillo-tracté, ça donne vraiment l'impression d'une technique scénaristique du pauvre, pour maintenir à tout prix du suspense et de l’intérêt pour la série. La suite, mais pas comme ça.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com