Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Valérian et Laureline
MessagePosté: Mer 11 Juin 2008 22:06 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Image


Introduction

Certaines légendes naissent du rêve et d’une envie d’un auteur, et d’autres par le biais du plus grand des hasards. Valérian et Laureline, classique et monument de la Bande Dessinée française, appartient à cette seconde catégorie qui fait la part belle au hasard et au destin.

Cette légende trouve son origine dans les années 60 - âge d’or des grands magazines de prépublication de BD. A cette époque 5 magazines se partagent un lectorat abondant : Le Journal de Mickey, Le Journal de Spirou, Le Journal de Tintin, Pilote et Vaillant. Chacun tente de couvrir le plus de genre possible dans le but de séduire le plus large panel de lecteurs.
C’est dans ce contexte que le Journal de Tintin publie en 1967 Luc Orient pour remplacer Blake et Mortimer dont les planches se font de plus en plus rares, passant ainsi de la publication d’une série d’anticipation à la publication d’une véritable série de Science Fiction. René Goscinny, alors rédacteur en chef de Pilote, décide de répliquer et se met en quête d’une équipe pour lancer une série de SF dans son magazine.
Ainsi sont sollicités Jean-Claude Mézières (dessinateur) et Pierre Christin (scénariste). Ces derniers avaient envoyé peu de temps auparavant à Pilote une petite BD que René Goscinny avait aimée et publiée. Il leur demande donc de réfléchir à une série de SF, alors qu’eux-mêmes avaient plutôt espéré travailler sur une BD Western ou Moyenâgeuse. Néanmoins ils acceptent et ainsi naît la série Valérian agent spatio-temporel.

Image

Le pitch est simple : nous sommes en 2713 et l’humanité est à son apogée. Galaxity, l’Empire intergalactique Terrien, a maîtrisé le voyage spatio-temporel et un service spécial est chargé de veiller sur le passé de la Terre pour qu’il ne soit ni modifié, ni altéré. Valérian, le héros de la série, est membre de ce service et voyage à travers l’espace et le temps pour veiller aux intérêts de Galaxity. Laureline quand à elle, est une sauvageonne du Moyen-âge que Valérian rencontre au cours de la première histoire de la série et qui ne le quittera plus.

Le thème du voyage temporel permet à nos deux auteurs d’attaquer le genre SF en douceur, avec des histoires se déroulant dans des environnements familiers (Moyen-âge et XXe siècle). C’est seulement à la quatrième histoire de la série que Mézières et Christin commencent à explorer l’aspect voyage spatial avec la première aventure de Valérian et Laureline se déroulant sur une planète autre que la Terre. A partir de ce moment-là le thème spatial deviendra dominant et la série ne reviendra au voyage dans le temps que ponctuellement.

Image

C’est le 9 novembre 1967 qu’est publiée la première histoire de Valérian agent spatio-temporel dans Pilote. La série devient rapidement populaire et le premier album (La Cité des Eaux Mouvantes) est publié en 1970. La série s’impose à la fois comme l’un des grands classiques de la SF française et comme un grand classique de la BD française tout court.
Valérian et Laureline est également la série de BD française la plus longue avec la même équipe. En effet cela fait plus de 40 ans maintenant que Jean-Claude Mézières et Pierre Christin travaillent sur cette série, un record qui lui donne une homogénéité de ton et de forme rare.
Grâce à Valérian et Laureline, Pierre Christin reçoit le prix du meilleur scénariste à Angoulême en 1976 et Jean-Claude Mézières le Grand Prix de la Ville d’Angoulême en 1984. En 2007, à l’occasion de la sortie de L’Ordre des Pierres et de ses 40 ans, la série est rebaptisée Valérian et Laureline à la place de Valérian agent spatio-temporel. Un juste rétablissement des choses vu que beaucoup considère Laureline comme le véritable personnage central de la série.


Auteurs

Bien que je n'ai parlé que de Jean-Claude Mézières et Pierre Christin pour le moment, les auteurs de la série sont en réalité au nombre de 3 :

Image

Jean-Claude Mézières : Dessinateur de la série, "Valérian et Laureline" est le seul travail de Mézières dans le monde de la BD, une œuvre fleuve qui lui accapare un temps considérable. Néanmoins en dehors de "Valérian et Laureline", Mézières est également très actif dans d'autres domaines, comme celui de l'illustration (roman ou revue) ou de la publicité. Il lui est également arrivé d'officier comme créateur de costumes et de décors pour le théâtre - sans oublier sa fameuse participation au film de Luc Besson, "Le Cinquième Elément".
Doté d'un trait a priori simple et parfois maladroit, Mézières tire sa puissance et son immense renommée de dessinateur de deux choses. D'abord de l'incroyable étendue de son registre : son style n'est fixé dans aucune esthétique particulière et il est capable d'aborder toutes les ambiances et atmosphères avec virtuosité. Ensuite il y a son talent de narrateur, sa capacité à organiser ses pages et à cadrer ses cases. Une manière de faire qui a inspiré de nombreux dessinateurs.

Pierre Christin : Ami d'enfance de Mézières, Christin est le scénariste de la série. Bien qu'il travaille sur de nombreux autres projets avec d'autres dessinateurs comme Enki Bilal ou Annie Goetzinger, "Valérian et Laureline" reste son œuvre maîtresse. A travers elle il a abordé de nombreux grands thèmes de société et de civilisation, et cela sans jamais tomber dans le pessimiste exacerbé ou le désabusé appuyé. Il y a toujours de l'espoir chez lui, accompagné d'une bonne dose de tendresse et d'humour - offrant au passage quelques pastiches assez savoureux (cf. Les Héros de l'Equinoxe).
Romancier à ses heures, Christin est également professeur à la Sorbonne ainsi qu'à l'IUT de Journalisme de Bordeaux.

Evelyne Tran-Lê : Coloriste, c'est également la sœur de Jean-Claude Mézières. Elle a mis en couleurs tous les albums de la série exceptée "Les Oiseaux du Maître". Son travail sur "Valérian et Laureline" se caractérise par des compositions opposant souvent des teintes chaudes et froides, donnant une atmosphère souvent irréelle et fantastique.
Sinon évidemment Evelyne Tran-Lê a également travaillé sur bon nombre d'autres séries.


Image


Histoire

Pour bâtir la chronologie de Galaxity, Mézières et Christin imaginent l’explosion d’un dépôt de bombes à hydrogène en 1986. Cet événement plonge la Terre dans le chaos et débouche sur un âge noir durant lequel naît Galaxity. Nous sommes alors en 1967 et nos 2 auteurs ne s’imaginent pas une seconde que 20 ans plus tard ils seront encore en train de travailler sur Valérian et Laureline, et que cet axiome leur posera un jour problème !
Mais voilà leur série est un immense succès et ils y ont pris goût. Ils décident donc au début des années 80 de s’attaquer au problème de continuité que leur pose leur catastrophe nucléaire programmée pour 1986 – A noter qu’en 1986 il y aura bel et bien une catastrophe nucléaire qui ébranlera notre monde : Tchernobyl ! Lorsque la fiction rejoint la réalité…
Le diptyque Les Spectres d'Inverloch/Les Foudres d'Hypsis résoudra le problème en annulant l’explosion nucléaire de 1986 mais au prix du futur : Galaxity et tout l’Empire Terrien seront effacés du futur – Valérian et Laureline devenant de ce fait les derniers et seuls Terriens (ou presque) du futur. Plus d‘avenir pour l’humanité : on ne manipule pas l’histoire impunément.

A partir de cet instant la série peut être découpée en 2 époques tout à fait distinctes : l’avant et l’après « Affaire Hypsis ». Ainsi les 13 premiers albums couvrent l’époque que je vais simplement nommer « Galaxity» et dans laquelle Valérian et Laureline sont des agents du Service Spatio-Temporel de Galaxity et vivent des aventures dans le cadre de ce travail, tandis que les 8 albums suivants couvent l’époque nommée « Vagabonds » (encore de mon cru^^) dans laquelle Galaxity n’existe plus et où Valérian et Laureline en tant que derniers êtres humains de l’univers tentent de survivre dans un premier temps pour ensuite tenter de rétablir la continuité temporelle de Galaxity.

Mais les différences entre ces 2 époques ne sont pas seulement d’ordre scénaristique, la forme et le fond des aventures subissent également quelques changements.
Durant l’époque « Galaxity » (1967 - 1985), les aventures de Valérian et Laureline suivent presque à chaque fois le même schéma : envoyés en mission ils tombent sur un problème, résolvent ce problème et tout se termine bien. A cette époque rien ne peut résister à notre fine équipe et leurs aventures sont clairement orientées « optimistes » avec résolution de la problématique mise en scène. De plus dans ces albums il n’y a quasi aucun élément de récurrence, chaque aventure est autonome et elles peuvent être lues dans n’importe quel ordre.
L’époque « Vagabonds » (1988 - actuel) change cette donne : l’optimiste laisse sa place à un certain fatalisme. Valérian et Laureline ne résolvent plus forcément les problèmes. Ils ont perdu leur aura d’ « héros sauveurs ». Désormais lorsqu’ils s’en sortent vivants ils sont déjà bien contents et il arrive que leurs aventures engendrent des situations encore pire qu’avant (cf. Les Cercles du Pouvoir). De plus ces albums utilisent abondamment de la récurrence, avec bien évidemment de nombreux personnages récurrents mais également avec un petit côté feuilletonesque car la situation de nos héros évoluent au cours des albums - le tout soutenu par un fil rouge : rétablir la continuité temporelle de Galaxity. Donc des albums à lire de préférence dans l’ordre de publication (même si ce n’est pas primordiale tout de même).


Personnages

Cette liste est très restreinte pour éviter tout spoil.

Image
- Valérian
Membre du Service spatio-temporel, Valérian en est l'élément d'élite, celui à qui on confit toujours les missions les plus délicates et les plus importantes. Homme d'action avant tout, il fait merveille lorsqu'il faut faire parler les poings ou les armes. Casse-cou et téméraire, il lui arrive souvent de se mettre dans des situations indélicates en raison de son côté fonceur.
Le côté "fonceur" de Valérian est par ailleurs souvent traité sur le ton humoriste, faisant de lui un véritable antihéros à qui il arrive des "malheurs" assez drôles et cocasses. Homme d'action certes, baroudeur expérimenté qui connaît bien son boulot et le cosmos, mais aussi simple homme qui n'a pas toujours la chance que mérite ses compétences!
Autre caractéristique, Valérian est très "service service" comme aime lui faire remarquer Laureline, c'est à dire qu'il a tendance à suivre les ordres de Galaxity à la lettre, même lorsqu'il n'est pas convaincu de ces ordres. Et s'il arrive à Laureline de s'opposer à ces ordres et de refuser de les suivre, Valérian lui est plutôt du genre à chercher un moyen de satisfaire tout le monde.

Image
- Laureline
Originaire du Moyen-âge, Laureline intégrera le Service spatio-temporel à l'issue de la première histoire de la série. Avec Valérian, elle forme un couple à la ville et au travail où chacun est parfaitement complémentaire car de tempérament bien distinct.
Là où Valérian est l'homme d'action, Laureline serait plutôt la tête pensante. Plus réfléchie et posée que son compagnon, elle s'intégrera facilement à Galaxity et à ce monde futuriste.
Femme de caractère, elle sait ce qu'elle veut et sait se montrer convaincante et se faire écouter, même par les individus les plus improbables. Elle prend d'ailleurs souvent les choses en main et doit parfois réparer les bévues d'un Valérian un peu trop « fonceur ».
Côté boulot, comme déjà évoqué, Laureline ne se prive pas de pousser sa gueulante lorsque quelque chose lui déplait, ce qui donne lieu à quelques accrochages savoureux avec Valérian qui est très "service service".

----------
Valérian et Laureline forment donc un véritable couple, avec ses prises de bec et ses réconciliations, cependant nous ne voyons jamais rien de leur vie privé ou de leur intimité. D'ailleurs nous ne voyons pas le moment où ils se mettent à ensemble, le lecteur constate juste à un stade de l’histoire bah qu'ils sont ensemble. Cette relation est l'un des charmes de la série car il est rare de suivre les aventures d'un couple, en général lorsque ce genre de duo est mis en place, l'intrigue amoureuse est l'un des ressorts du récit. Ici ce n'est pas le cas.
----------

Image
- Les Shingouz
Originaire d'une planète sans aucune ressource ces 3 zigotos, comme les autres membres de leur espèce, ont émigré dans le cosmos et se sont fait une spécialité dans le trafic d'information. Leur réputation est fameuse et ils ont toujours en stock une information qui vous intéresse. Ils apparaissent dans de nombreuses histoires comme les informateurs privilégiés de nos héros, qui ne peuvent rien refuser à Laureline !

Image
- Monsieur Albert
Ce sympathique bonhomme, bon vivant et extrêmement érudit, est le correspondant de Galaxity au XXe siècle. En effet pour être plus efficace, le Service Spatio-temporel à "embaucher" à chaque époque importante de la Terre, un "autochtone", permettant ainsi de faciliter les allés et venus de ses agents.
Monsieur Albert joue souvent les rôles d'enquêteur, le pendant terrien des Shingouz, rassemblant les informations nécessaires à nos héros, grâce à un vaste réseau de connaissance et un sens inné de l'investigation.
Homme simple, amateur de bons vins et de bonnes chères, monsieur Albert se montre toujours charmant et plaisant, et a souvent de bon mot d'esprit à faire partager aux lecteurs!


Albums

Présentations et reviews des différents albums de la série.

Image
00. Les Mauvais Rêves (1967 - réédition 2000)
Le perfide Xombul, après avoir détraqué les machines à rêves des habitants de Galaxity, rejoint l'an 1000 où il espère bien mettre la main sur le grimoire de Merlin. Valérian se lance à sa poursuite.
Sorti en 2000, ce volume 0 contient la toute première histoire de la série qui n’avait pas été publié en album à l’époque. Aujourd’hui cette histoire peut sembler désuète et naïve avec son improbable histoire de magicien et de licorne, la facilité déconcertante avec laquelle Xombul menace Galaxity et son dessin très simple. C’est léger, voir un peu ridicule par moment mais reste le charme de découvrir la rencontre de Valérian et Laureline, culte tout de même.
L’histoire étant assez courte (30 pages), l’album est complété par un bonus : « Les Astéroïdes de Shimballil », un projet de jeu vidéo du début des années 80 qui n’a jamais abouti. D’ailleurs il est intéressant de constater à quel point le style de la série à évolué entre Les Mauvais Rêves et cet essai^^

Image
01. La Cité des Eaux Mouvantes (1970)
Xombul s'échappe de prison et s'enfui en 1986, peu de temps après la catastrophe nucléaire. Evidemment Valérian et Laureline se lancent à sa poursuite.
Si le scénario est un simple prétexte à l'aventure, on change toutefois de registre par rapport à l'album précédent avec une histoire clairement plus consistante. L'ambiance post-apocalyptique est très réussie et les décors de Mézières sont détaillés et précis. Ici pas de grand enjeu ou de grand thème, seulement une course poursuite où nous visitons les ruines de New York, celles de Brasilia et enfin le parc de Yellowstone, la tension du récit étant assuré par les péripéties de Valérian et Laureline à travers ce monde dévasté.

Image
02. L’Empire des Mille Planètes (1971)
Valérian et Laureline sont envoyés en mission "Premier Contact" à Syrte, un immense système planétaire composé d'un millier de planètes.
Premier album qui inaugure le thème du voyage spatial, cet album est un classique du genre. Christin et Mézières se font la "main" avec cette histoire simple à l'univers exotique mais pas trop. Comme pour La Cité des Eaux Mouvantes, l'histoire est avant tout orientée péripéties. Ce n'est pas spécialement ambitieux ou original mais cette aventure offre tout de même quelques beaux moments de danger et de poésie.

Image
03. Le Pays sans Etoile (1972)
Alors que Valérian et Laureline sont en tournés auprès de colonies spatiales de Galaxity, nos héros découvrent la mystérieuse planète Zahir où les habitants vivent à l'intérieur même de la planète!
L'univers imaginé ici est foisonnant de détails et d'idées originales. Zahir est une réelle découverte et un monde construit de bout en bout avec des éléments étonnants comme ces mille-pattes porteurs de maison ou ces batailles d'insectes géants à cristaux explosifs. L'intrigue met en scène une guerre totalement absurde qui pourrait faire rire s'il n'y avait pas tant de victime. Un album enchanteur et très imaginatif.

Image
04. Bienvenue sur Alflolol (1972)
En quittant la planète industrielle de Technorog, Valérian et Laureline rencontrent une étonnante famille extra-terrestre qui va leur donner bien du souci!
Récit traitant de vastes sujets comme l'écologie (nous sommes en 1972!), le respect des peuples ou encore l'imbécilité de l'administration, cet album est une grande réussite. Traité sur le ton de la farce, nous suivons avec plaisir cette sympathique famille foutre le bordel en toute innocence dans une colonie de Galaxity très austère et rigide. Opposition entre vie simple et oisive et vie régentée par le travail, nous assistons également dans cet album à la première prise de position de Laureline contre Galaxity. Notre jeune héroïne soutient et encourage les "indigènes", tandis que Valérian embarrassé, tente de trouver un moyen d'éviter que toute cette histoire dégénère.

Image
05. Les Oiseaux du Maître (1973)
Alors que Valérian et Laureline sont à bord de leur astronef dans l'espace, ils sont attirés vers une petite planète sur laquelle ils se crachent. Sur cette planète hostile tout le monde est au service du "Maître".
Cet album est traversé tout son long par la folie : folie d'un monde entièrement dédié à une tâche dont l'origine se perd dans un passé qui n'existe pas, peuplé d'individus privés de leur libre arbitre, esclaves d'un Maître que personne n'a jamais vu mais dont la peur et la soumission sont absolus. L'ambiance est oppressante, la peur omniprésente et personnifiée par les terrifiants "oiseaux" du Maître et la quête est désespérée.

Image
06. L’Ambassadeur des Ombres (1975)
Valérian et Laureline escortent à Point Central, une immense station spatiale où chaque peuple de l'univers est représenté, l'ambassadeur Terrien. Mais à peine arrivé l'ambassadeur et Valérian sont enlevés. Laureline se lance alors à leur recherche à travers Point Central.
L’un des meilleurs albums de la série. Point Central est l’une des plus belles créations de Christin et Mézières. D’abord visuellement avec son architecture complexe, chaotique et complètement folle, puis d’un point de vue purement conceptuel : ici pas de règle ou de loi, l’anarchie la plus complète règne et chaque « cellule » a sa propre logique, vivant de façon totalement autonome.
Laureline est la vedette de cet album – Valérian n’apparaissant que secondairement au début et à la fin – et son parcours à travers Point Central, ce microcosme du cosmos est enchanteur et bien souvent étonnant. Un régal !

Image
07. Sur les Terres Truquées (1977)
L’Inde durant les guerres coloniales. L’armée de la Reine prend d’assaut le palais d’un Maharadjah. Parmi les soldats Valérian. L’attaque est violente et féroce lorsque tout à coup…
Explorant un thème classique de Science-fiction, Christin et Mézières s’amusent avec cet album où ils bâtissent divers environnements historiques et opposent deux visions radicalement différentes de l’Histoire, l’une purement intellectuelle et l’autre plus humaniste.
A noter qu’ici aussi Laureline tient la vedette, Valérian n’étant relégué qu’à un rôle de « chair à canon ».

Image
08. Les Héros de l’Equinoxe (1978)
Les plus grands héros du cosmos sont conviés à un grand concours qui déterminera le destin de la planète Simlane. Valérian y participe en tant que représentant de Galaxity.
Cet album est certainement l’un des plus drôles et les plus parodiques de la série. Partant d’un scénario tout à fait sérieux, Les Héros de l’Equinoxe joue la carte du pastiche et de la critique politique/genre. Ainsi chaque héros représente un style politique précis, le tout traité avec des codes du genre héroic-fantasy et super-héros totalement détourné. Les morceaux de bravoure sont excessifs et exagérés, les héros complètement dans leur trippe et Valérian n’a jamais été aussi antihéros. Un petit bijou.

Image
09. Métro Châtelet Direction Cassiopée (1980)
Le cosmos infini, Laureline est en quête d'une mystérieuse planète... Paris, les années 80, Valérian attend un contact dans un bistro...
Première partie d'un diptyque (histoire en deux parties), cette aventure est souvent considérée comme la meilleure de la série, une sorte d'apogée dans la forme et le fond du style « Valérian ». L'histoire propose une double intrigue : "spatiale" avec Laureline qui explore un cosmos qui aura rarement été autant poétique et "terrestre" avec Valérian et Monsieur Albert menant leur enquête sur Terre sur toile de fond d'espionnage industriel.
Une aventure passionnante, une mise en parallèle des récits particulièrement réussie et un graphisme enchanteur. Un chef d'œuvre tout simplement.

Image
10. Brooklyn Station Terminus Cosmos (1981)
Tandis que Laureline tient une piste intéressante pour leur affaire, Valérian et Monsieur Albert poursuivent leur enquête terrestre et tentent de ne pas se faire doubler par les agents des plus grandes compagnies de la Terre.
Suite et conclusion de "Métro" : que dire de plus ? La scène à Beaubourg est culte, l'opposition entre le misérabiliste de la planète Zomuk et les magnifiques dieux de lumière tient du génie, et la beauté de Laureline n'aura jamais été aussi fatale. Un chef d'œuvre de nouveau.

Image
11. Les Spectres d’Inverloch (1984)
Laureline fait du cheval en Ecosse, Valérian chasse une étrange créature sur une planète aquatique, Monsieur Albert prépare un voyage à Londres, des agents de renseignements terriens se réunissent... Une menace confuse est en train de se profiler à l'horizon...
Second diptyque de la série. A travers ce volume introductif où nous suivons divers récits a priori sans rapport, Christin et Mézières préparent la grande résolution de leur problème de continuité temporelle : l'explosion nucléaire de 1986. Un album étrange où le temps semble comme suspendu. Les divers récits peuvent sembler anodins mais le tout converge vers une seule et même direction!

Image
12. Les Foudres d’Hypsis (1985)
Le groupe de Valérian et Laureline se lance à la poursuite d'un étrange navire qui serait le responsable de la future catastrophe nucléaire qui va bientôt frapper la Terre.
Suite des Spectres d'Inverloch, cet album poursuit sur la même ambiance avec un récit (cette fois-ci unifié) s'attachant essentiellement aux détails et relayant presque l'intrigue principale au second plan. L'enjeu en lui-même est assez difficile à cerner avec ce traitement qui refuse de le mettre au centre du récit. Mais tout ceci est bien évidemment fait pour tromper et perdre le lecteur : la dernière partie de l'album propose une improbable et totalement inattendue conclusion. Les dernières pages sont un mélange génial de loufoquerie et d'audace métaphysique, faisant d'Hypsis le nouveau coup de génie de Christin et Mézières, après Point Central.

Image
13. Sur les Frontières (1988)
N’ayant pas encore quitté la Terre du XXe siècle, Valérian et Laureline louent leur service à des organisations internationales et enquêtent sur un mystérieux trafic d'armes nucléaires.
Après deux diptyques très chargés et très lourds du point de vue scénaristique, Christin et Mézières nous proposent cette sympathique histoire où nos deux héros jouent à James Bond (gadgets, belle femme, voyages exotiques, casino, etc.).
Un album léger et simple dont le meilleur morceau reste le prologue, certainement l’un des moments les plus poétiques et mélancoliques de la série.

Image
14. Les Armes Vivantes (1990)
Dans le but de renflouer leurs caisses (ils n’ont presque plus d’argent), Valérian et Laureline acceptent d’effectuer une livraison sur la planète Blopik. Evidemment tout ne se passe pas comme prévu…
Enfin ! Après 5 albums et une dizaine d’années, Valérian et Laureline quittent enfin la Terre du XXe siècle pour vivre de nouveau une aventure 100% spatiale. Cet album nous propose d’explorer un monde aride et sauvage, où l’anarchie et la guerre règnent en maître absolu. L’ambiance générale tire sur le western avec la mise en scène d’un improbable convoi ayant une destination tout aussi improbable. Les diverses créatures qui traversent l’album sont très réussies, nous avons droit à un petit clash Valérian/Laureline comme il n’en avait pas eu depuis longtemps et l’intrigue joue sur la nouvelle orientation de la série que j’ai déjà évoqué : plus de résolution de crise mais simplement le fait de s’en sortir vivant. Une nouvelle époque débute.

Image
15. Les Cercles du Pouvoir (1994)
Alors que Valérian et Laureline font escale sur la très puissante planète Rubanis pour réparer leur vaisseau, ils sont sollicités pour mener une enquête d’un genre très particulier...
Album fameux car mettant en scène les taxis volants vu dans le Cinquième Elément, sa grande originalité est de faire évoluer Valérian et Laureline pour la première fois dans un environnement urbain : une gigantesque et ultra moderne métropole. Sur fond de polar, l’intrigue joue essentiellement la carte de la profusion des péripéties et des rencontres. L’histoire est simple mais tient parfaitement en haleine, le tout dans un environnement très bien pensé et dessiné. Un classique.

Image
16. Otages de l’Ultralum (1996)
Devenus riches, Valérian et Laureline goûtent un repos bien mérité à bord d’une luxueuse croisière spatiale. Malheureusement un quatuor de mercenaires surgit et enlève le fils du Grand Calife d'Iksaladam ainsi que Laureline!
Une grande course-poursuite, des lieux variés et étonnants, de nombreux personnages, le grand retour de certains personnages avec à la clé la résolution d’une ancienne intrigue et une critique sur l'exploitation des individus finement développée en toile de fond. Le nouveau ton de la série fait des merveilles sur cet album dynamique, haletant, parfois terrible et parfois très drôle.

Image
17. L’Orphelin des Astres (1998)
Valérian et Laureline qui ont embarqué avec eux bon gré malgré le Califon, sont poursuivis par le Quatuor Mortis, chargés de ramener l'enfant à son père, le Grand Calife d'Iksaladam!
Reprenant les mésaventures de nos héros là où elles s'étaient arrêtés à la fin des Otages de l'Ultralum, cet album n'en est pas pour autant la suite et propose une histoire totalement indépendante et assez simple : que faire du Califon qui ne veut pas retourner chez son père ?
L'aventure se déroule sur les astéroïdes de Shimballill, une immense zone habitée et économique qui n'est rien d'autre qu'un pastiche de la Californie. Universités ultra réputés, lieux de vacances très tendances et industries florissantes du cinéma, sont les principaux composants de ce microcosme. Le pastiche de la Californie est amusant mais peine tout de même à assurer l'intérêt d'un récit qui se contente d'aligner des scénettes plus ou moins inspirées. Une aventure divertissante mais qui ne va pas beaucoup plus loin malheureusement.

Image
18. Par des Temps Incertains (2001)
Hypsis décide de monter une nouvelle opération sur la Terre du XXe siècle tandis qu'un "ouvrier" de Point Central décide de son côté de tenter un nouveau départ lui-aussi sur la Terre du XXe siècle. Au milieu Valérian et Laureline.
Développant la mythologie imaginée dans Les Foudres d’Hypsis, Christin et Mézières nous proposent cette inénarrable histoire de manigance financière et de vraie fausse quête du divin. Le nombre de référence aux anciens albums sont légions et on peut voir dans cette aventure une sorte de grande rétrospective de la mythologie de la série.
Récit un brin déjanté, le tout se termine dans un bazar loufoque et délirant mais apporte tout de même un élément essentiel pour nos deux héros : un indice sur ce qu'est devenu Galaxity!

Image
19. Au bord du Grand Rien (2004)
Sur un astéroïde au bord du Grand Rien, Valérian et Laureline tiennent un petit commerce de marchants ambulants. Evidemment ils ne sont pas là pour faire des affaires mais pour suivre incognito la piste qu'ils ont eut sur Galaxity et leur Terre disparue.
Il s'agit de la première partie du triptyque qui doit résoudre la disparition de la Terre du futur et sans doute apporter une conclusion à la série - en effet Christin et Mézières ne sont plus tout jeunes^^
L'album se veut un prologue, mettant en place discrètement les diverses bases du triptyque et proposant une suite de péripéties a priori anodines. Le rythme est bon, les diverses créatures et péripéties sont bien fichues et il y a une bonne dose d'humour! Une mise en bouche qui donne furieusement envie de lire la suite!

Image
20. L’Ordre des Pierres (2007)
Valérian et Laureline se sont engagés sur un vaisseau d’exploration, direction le Grand Rien, lieu mythique de l'univers où il n’y a ni étoile ni route connue. Au cours de ce voyage ils vont rencontrer de mystérieuses pierres vivantes, les Wolochs.
Seconde partie du triptyque, actions et (demies) révélations sont au programme de cet album passionnant et fascinant où s'entrecroisent plusieurs récits parallèles. L'exploration du Grand Rien est assez ludique et les enjeux dépassent la simple disparition de la Terre. Evidemment tout ceci reste encore pour le moment très mystérieux mais le tout fonctionne parfaitement et impossible de savoir où vont nous mener Christin et Mézières!

Image
21. L'OuvreTemps (2010)
Les Wolochs sont sortis par millions du Grand Rien et déferlent sur l'univers telle une nuée de sauterelles que rien n'arrêtent, dévastant toutes les planètes se trouvant sur leur passage. Pour les stopper, Valérian et Laureline organisent une grande opération nécessitant l'aide de très nombreux mondes...
Dernière partie du triptyque, cet ultime album met un point final à la série après 40 ans de publication. Christin a opté pour un récit "Hommage" et nostalgique, faisant intervenir la plupart des personnages et des mondes créés au cours de la série. La quasi totalité des pages est dédiée à leur retour et à leur mise en scène, reléguant la menace Wolochs et le secret du Grand Rien au second plan. Conséquence : ces éléments d'intrigues sont réglés en quelques pages à l'aide d'un Deus Ex Machina d'une facilité déconcertante et au final n'expliquant pas grand chose.
Ainsi Christin et Mézières ont préféré jouer la carte de la nostalgie en disant au revoir à tous leurs personnages, au détriment d'une histoire réellement construite. Un choix dont chacun jugera la pertinence. Reste les ultimes pages, poétiques et soufflant un vent d'éternité qui réussiront sans problème à toucher les fans du fameux couple d'agents spatio-temporel.
Voilà c'est fini!



Autres Livres

- Les Habitants du ciel (1991) : une encyclopédique/atlas de l'univers de la série avec tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les planètes, les races, la faune ou encore la flore rencontrés par Valérian et Laureline.
- Par les chemins de l'espace (1997) : recueil des 7 courtes histoires publiés à l'époque de Pilote ("Le Grand Collectionneur", "Le Fflumgluff de l'amitié", "Tsirillitis l'astéroïde", "Les engrenages d'Uxgloa", "La planète triste", "Triomphe de la technique" et "Drôles de spécimen"),
- Les Habitants du ciel 2 (2000) : suite de la première encyclopédie avec toutes les nouvelles références depuis 1991, le tout accompagné de pas mal de bonus.

En dehors de ces hors-séries, Dargaud a commencé à publier des albums "Intégrale" de la série :

- Valérian et Laureline l'intégrale - Volume 1 (2007) : contient "Les Mauvais Rêves", "La Cité des Eaux Mouvantes" et "L'Empire des Mille Planètes",
- Valérian et Laureline l'intégrale - Volume 2 (2008) : contient "Le Pays sans Etoile", "Bienvenue sur Alflolol" et "Les Oiseaux du Maître".


Adaptation animée

Image

Valérian & Laureline : Time Jam (2007)
Après des décennies de tentatives infructueuses, un projet d'adaptation animée de Valérian et Laureline a enfin abouti. Il s'agit d'une série TV coproduite par la France et le Japon. Les scénarii sont écrits par les français tandis que le Character Design et l'animation sont réalisés au Japon par le studio Satelight (Macross Frontier).
La série comporte 40 épisodes et adapte assez librement la BD : Valérian et Laureline sont un brin plus jeune et la série joue sur le côté "couple annoncé qui ne se supporte pas pour le moment". L'histoire quand à elle reprend le principe de la seconde époque : après une mission au moyen-âge où Valérian rencontre Laureline, la Terre disparaît de la continuité temporelle. Nos deux Terriens vont donc se lancer dans une longue quête semée d'embûches pour retrouver leur planète.
La série a pour le moment uniquement été diffusée sur Canal + Family et devrait arriver dans le cours de l'année sur France 3. Pour ma part je ne l'ai pas vu et bien que certains éléments fassent grincer les dents du puriste que je suis, elle m'a l'air tout de même assez sympa. En tout cas je suis très curieux de la voir!

Bande Annonce


Image


Mon avis

Valérian et Laureline est l'une de mes BD fétiches qui occupe souvent la place de BD favorite dans mon cœur. Je l'ai découvert lorsque j'étais jeune collégien et depuis aucune autre BD de SF n'a pu la détrôner. Des personnages charismatiques, un univers incroyablement fouillé, une immense richesse graphique et des aventures toujours plus palpitantes : une succession de superlatif qui est loin d'être usurpée!
Plus que tout autre, cette série m'évoque des mondes étranges, des phénomènes improbables et l'aventure avec un grand A. Sa grande force a toujours été de ne pas s'enfermer dans un style d'histoire, la marque de la série étant davantage son aspect graphique qui lui confère une ambiance propre et unique. Sur la forme des histoires d'ailleurs, elles sont souvent davantage portées sur la fantaisie que la SF « dure » - dans le sens où la technologie et la science n'ont pas une grande place dans les aventures de Valérian et Laureline et c'est l'extraordinaire et le merveilleux qui est souvent mis en scène (les êtres élémentaires de Metro/Station ont longtemps hanté mon esprit tout comme la belle et solitaire Kistna).
L'autre aspect assez spécifique à la série et qui lui apporte une identité si particulière, est son humour et plus précisément sa façon d'aborder de grands récits, parfois assez dramatique, avec une certaine légèreté qui au contraire de la desservir, apporte un contrepoint narratif assez appréciable.
Et puis il y a Valérian, sympathique héros ou antihéros (ça dépend des moments^^) toujours agréable à suivre, et puis il y a la belle Laureline, une des plus grandes égéries de la BD française à n'en pas douter! Et enfin il y a le couple, mythique, emblématique et symbole d’une certaine idée du « duo héros mixte ».
Et comme si tout cela n'était pas encore suffisant, il faut aussi ajouter que la série a inspiré de nombreux autres œuvres de SF à travers le monde comme par exemple Starwars dont l'univers graphique emprunte énormément à celui de Mézières (voir ce petit comparatif particulièrement révélateur^^). D'ailleurs lorsque Luc Besson vient voir Mézières pour Le Cinquième Elément, il l'aborde ainsi : "Je suis un vieux lecteur de Valérian et je trouve que les américains vous ont pas mal pompé. Moi, je prépare un film de Science-Fiction, je vous engage et je vous paie !" Mais le plus remarquable est encore de savoir que dans le scénario original du Cinquième Elément il n'y avait aucun Taxi volant et c'est Mézières qui a apporté cette idée (qu'il était en train de développé pour "Les Cercles du Pouvoir") - le génie ? Sans doute^^
Une oeuvre donc culte et fondatrice d'une certaine idée du récit d'aventure de Science-Fiction. Un classique indémodable.


Image


Mot de la fin

Peut-on réellement utiliser le mot fin lorsqu'on évoque Valérian et Laureline, série qui joue avec les paradoxes temporels et dont il est souvent difficile de placer l'action dans le temps et l'espace ?
Ce sera donc sur cette petite réflexion que je vais vous laisser, en espérant que ce voyage vous a plu.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Dernière édition par ange bleu le Sam 6 Fév 2010 17:53, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 11 Juin 2008 22:26 
1 Berry

Inscription: 27 Mar 2008
Messages: 9
Ma soeur s'appelle Lauréline et mon frère a pour deuxième prénom Valérian... Ma mère est fan de cette BD que je ne connais qu'à travers les récit de ma môman, à mon grand désespoir....


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 20 Sep 2009 07:53 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Petit message rapide pour dire que je viens de tomber sur l'adaptation animé sur game one! Et que l'aspect global a l'air bien sympa, même si effectivement poncuté de gimmics très animé enfant.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 10 Jan 2010 10:25 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Bon ben voilà, l'ultime tome de la série sortira le 22 janvier prochain et mettra un point final à une aventure de plus de 40 ans.
Beaucoup d'émotions donc T_T

A noter qu'une exposition consacrée à la série est organisée aux Gobelins du 20 janvier au 5 mars. Comptez sur moi!
http://www.gobelins.fr/actualite/info-Valerian.htm


Image

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 6 Fév 2010 17:54 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Image
21. L'OuvreTemps (2010)
Les Wolochs sont sortis par millions du Grand Rien et déferlent sur l'univers telle une nuée de sauterelles que rien n'arrêtent, dévastant toutes les planètes se trouvant sur leur passage. Pour les stopper, Valérian et Laureline organisent une grande opération nécessitant l'aide de très nombreux mondes...
Dernière partie du triptyque, cet ultime album met un point final à la série après 40 ans de publication. Christin a opté pour un récit "Hommage" et nostalgique, faisant intervenir la plupart des personnages et des mondes créés au cours de la série. La quasi totalité des pages est dédiée à leur retour et à leur mise en scène, reléguant la menace Wolochs et le secret du Grand Rien au second plan. Conséquence : ces éléments d'intrigues sont réglés en quelques pages à l'aide d'un Deus Ex Machina d'une facilité déconcertante et au final n'expliquant pas grand chose.
Ainsi Christin et Mézières ont préféré jouer la carte de la nostalgie en disant au revoir à tous leurs personnages, au détriment d'une histoire réellement construite. Un choix dont chacun jugera la pertinence. Reste les ultimes pages, poétiques et soufflant un vent d'éternité qui réussiront sans problème à toucher les fans du fameux couple d'agents spatio-temporel.
Voilà c'est fini!

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 6 Fév 2010 18:05 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2007
Messages: 572
Localisation: derrière le sabre qui te fend les tripes!
Je suis trop fan de la série animée qui passait (peut-être encore?) sur Game One,
je ne savais même pas que c'était une adaptation, je vais vite me procurer le premier tome histoire de découvrir, merci beaucoup pour cette découverte Ange Bleu.

:Chopper allucine: haaa, le topic date de 2008!? énorme^^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 6 Fév 2010 19:39 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Aoû 2009
Messages: 83
Localisation: Quelque part dans l'univers...
Salut!
Moi aussi, je ne savais pas que c'est une adaptation! Merci Ange Bleu

Je la regarde sur GameOne et franchement, c'est un pur régal!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 6 Fév 2010 19:42 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2008
Messages: 647
mr.28 a écrit:
Je suis trop fan de la série animée qui passait (peut-être encore?) sur Game One,
je ne savais même pas que c'était une adaptation, je vais vite me procurer le premier tome histoire de découvrir, merci beaucoup pour cette découverte Ange Bleu.

:Chopper allucine: haaa, le topic date de 2008!? énorme^^

Ouais c'est une adaptation , agréable à regarder mais qui ne vaut pas la BD .

Le dernier tome de Valerian , je suis nostalgique , une BD que je lis depuis super longtemps quoi ... en faite non , ça fait juste un an ... Mais ça reste quand même la BD française qui m'a le plus plut ( j'en ai pas lu beaucoup en même temps ) , Bd qui a inspiré beaucoup de gens , Bd mythique , BD qu'il faut lire en bref . J'ai pas acheté le dernier tome , mais je la dévorerais lorsque j'aurais le temps et l'argent aussi .

Je l'oublierais jamais lui : Image

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 17 Fév 2010 16:07 
1 Berry

Inscription: 16 Fév 2010
Messages: 4
Ce sont mes parents qui ont commencé la collection à ses débuts et j'ai commencé à les lire dès que j'ai été en âge de comprendre l'histoire. J'ai pas tout de suite accroché mais avec le temps j'ai commencé à apprécier cette BD. J'aime beaucoup les dessins et en général les scénarios sont originaux ( par rapport à certaines autres séries de SF)

Par contre ( et là je vais peut-être m'attirer les foudres de certains...) je suis TRES déçue par le dernier tome. Je trouve que l'histoire est bouclée trop vite, tous les évènements s'enchainent vite-fait, bien-fait, la fin est ultra prévisible et les dessins totalement bâclés (quoique depuis quelques tomes je m'étais déjà fait la réflexion)
En bref, déçue mais je relirai quand même avec plaisir les premiers tomes qui restent les meilleurs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 17 Fév 2010 19:18 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2008
Messages: 647
Armilia a écrit:
( et là je vais peut-être m'attirer les foudres de certains...)

Pourquoi est-ce que sur les forums , lorsque quelqu'un a un point de vue péjoratif il se sent toujours obligé de dire ça ? T'as parfaitement le droit de donner ton avis , et personne ici viendra t'égorger pour ça . Je suis d'accord avec toi a part peut être pour les dessins , je les trouve toujours aussi réussi .

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 17 Fév 2010 19:27 
1 Berry

Inscription: 16 Fév 2010
Messages: 4
Shiroite a écrit:
Armilia a écrit:
( et là je vais peut-être m'attirer les foudres de certains...)

Pourquoi est-ce que sur les forums , lorsque quelqu'un a un point de vue péjoratif il se sent toujours obligé de dire ça ? T'as parfaitement le droit de donner ton avis , et personne ici viendra t'égorger pour ça . Je suis d'accord avec toi a part peut être pour les dessins , je les trouve toujours aussi réussi .


C'est surtout en lisant l'enthousiasme des autres que j'ai dit ça :p mais bon, tu as raison, c'est vrai que chacun a son avis et a le droit de l'exprimer ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 17 Juin 2010 18:47 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2364
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Peut être le savais tu déjà ange, mais je viens d'apprendre que Jean-Claude MEZIERES et Pierre CHRISTIN sont les Invités d'Honneur Bande Dessinée de Comic Con' Saison 2 (1er au 4 juillet 2010) !
À Comic Con’, une exposition réunit quelques-uns de ses travaux les plus brillants :
- Valérian dont on exposera les 26 couvertures (22 albums + 4 intégrales)
- 17 dessins pour Le 5e élément de Luc BESSON
- Un tableau comparatif des curieuses rencontres entre l’univers de Star Wars et celui de Valérian.

ange, tu y seras hein ?? ^_______^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 17 Juin 2010 20:03 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Oui allant à la Japan Expo je ferai évidemment un tour au Comic Con' vu que les deux conventions partagent le même lieu et les mêmes entrées ^_^

Par contre vu que je travaille, je ne pourrai y aller que samedi ou dimanche - donc c'est raté pour la conférence avec Jean-Claude MEZIERES et Pierre CHRISTIN.

Sinon j'ai aussi vu qu'ils avaient comme invités Goeff Johns et Frank Quitely, cool ^__^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Valérian et Laureline
MessagePosté: Dim 13 Oct 2013 17:55 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19324
Localisation: Joker
Image
Valérian vu par… – L’Armure du Jakolass

Sortie il y a 2 ans déjà, je viens enfin de lire cette histoire qui nous propose une aventure de Valérian et Laureline vu par Manu Larcenet.
Un poivrot de bistrot qui rêve d'aventures spatiales se fait accoster un soir par un homme étrange et 3 drôles de créature. Ils lui révèlent qu'il est en réalité l'agent spatio-temporel Valérian et qu'il a été victime d'un transfert d'esprit dans le corps d'un simple terrien lambda. Débute alors une grande aventure pour cet improbable héros moustachu et alcoolique pour retrouver celui qui est responsable de son état, et seul capable d'inverser le processus.
Manu Larcenet s'est bien approprié l'univers et le résultat est assez étonnant : il y a une bonne dose de parodie (dialogues et situations bourrées d'humour) mais le tout prend place dans un contexte de SF, aussi bien scénaristique que graphique très soigné. En somme on rigole bien, mais pas au dépend de l'univers. Chaque personnage est bien à sa place et c'est notre intru qui fait dériver les situations.
Au final le tout est assez cohérent et crédible, surtout grâce au dénouement qui nous ramène à une réalité plus dure et désabusée. Bref un essai assez intéressant.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Valérian et Laureline
MessagePosté: Sam 14 Fév 2015 19:36 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6490
Localisation: dans la lune
Et donc Mézières dessine un nouveau volume!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com