Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le personnage qui donne grave la patate, c'est...
Garulfo : grenouille philosophe, misanthrope et naïve 40%  40%  [ 2 ]
Fulbert : canard amical, goinfre et maladroit 40%  40%  [ 2 ]
Héphilie : princesse sublime, hautaine et romantique 0%  0%  [ 0 ]
Noémie : nourrice protectrice, alcoolique et colérique 20%  20%  [ 1 ]
Romuald : prince orgueilleux, imbu et méchant 0%  0%  [ 0 ]
L'Ogre : ogre timide, délicat et sensible 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 5
Auteur Message
 Sujet du message: Garulfo
MessagePosté: Dim 8 Jan 2012 18:35 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
Dans le Royaume de Brandelune,
Au pied des tours du Château,
En deçà de la ville,
Au-delà des champs,
A l'orée du bois,
Il y avait une mare.

Et près de cette mare vivait Garulfo.


Paru entre 1995 et 2002, Garulfo est une bande-dessinée fantaisie mélangeant fables, contes et récit initiatique dans une histoire d'aventure et d'action.

La série a été créée par Alain Ayroles, scénariste bien connu pour sa série fleuve De cape et de crocs, dessinée par Bruno Maïorana et mis en couleur par Thierry Leprévost.
Le projet était à l’origine une série de contes pour enfants illustrés mais la verve humoristique d’Ayroles imprègne beaucoup trop son histoire pour n’être adressée qu’à un public jeune. Il décide donc d’adapter son projet au format bande-dessinée, media qu’il a déjà tâtonné dans le passé, et d’en faire une œuvre beaucoup plus fantastique que merveilleuse. Il crée ainsi une première version sur laquelle il travaille seul au scénario, aux dessins et à la mise en couleur et se met en quête d’une maison d’édition. Jean-Luc Loyer, auteur chez Delcourt, est séduit par l’histoire mais trouve son dessin mauvais. Ayroles entre en collaboration avec Bruno Maïorana, un ami de longue date qui recherche dans le même temps un scénariste. Le projet est soumis à Delcourt et est validé pour l’édition de deux histoires complètes en six volumes. Né alors Garulfo.

Pour l’anecdote, les auteurs n’ont jamais caché espérer un jour sortir un tome sept, mais ils attendant de trouver l’idée qui fera tout péter pour s’y lancer. On aimerait bien le voir apparaitre un jour, mais vu la qualité et la cohérence de l’œuvre actuelle, on n’est pas non plus pressé.

Synopsis
Garulfo est un pastiche des contes de Charles Perrault et des frères Grimm qui teinte d’humour un univers réaliste et critique la société humaine en montrant l’histoire à travers les yeux d’une grenouille naïve, Garulfo.
L’histoire se décompose en deux livres indépendants et complémentaires.

I. Livre Premier (tomes 1 et 2)
Image

Spoiler: Montrer
Résumé
Garulfo est une grenouille. Une grenouille ! Lui qui rêve d’être un homme, magnifique bipède en haut de la chaîne alimentaire, une simple grenouille ! Les fables racontent des histoires plausibles dans lesquelles les grenouilles se transforment en prince charmant après avoir été embrassées par une princesse, mais cela ne semble même pas fonctionner. Alors quand Garulfo tombe entre les mains d’une sorcière, il a le toupet de lui proposer un marché : pouvoir être transformé en prince et aider la sorcière le jour où elle aura besoin d’une main humaine charitable. Sauf que Garulfo ne va pas être métamorphosé par une princesse. C’est Pipa, simple paysanne, qui va lui insuffler l’enchantement. Peu lui chaut ! Garulfo épousera princesse Pipa avec l’accord de son père, le roi.

Avis
Cela fait des années que je lis et relis Garulfo, je suis toujours autant fan de cette bande-dessinée. L’histoire est drôle et amère à la fois (Garulfo pose un regard candide sur les hommes mais ce qu’il voit est effrayant de noirceur), on est plongé en deux cases dans l’univers, les personnages sont très attachants (Fulbert ! Noémie !) et le dessin magnifique. Un mélange excellent, proche de la perfection.
Les références aux contes de fée ne sont pas faites au burin et sont au contraire tout en finesse : ça va du stéréotype de la grenouille se transformant en prince charmant jusqu’aux fables de La Fontaine (« la grenouille et le bœuf ») sans surligner les emprunts au stabilo. A chaque relecture, j’en trouve qui m’avaient jusque-là échappés.


II. Livre Second (tomes 3 à 6)
Image

Spoiler: Montrer
Résumé
Romuald est un prince. Prince orgueilleux qui a reçu à la naissance la bénédiction de trois fées. La première lui a donné la beauté, la deuxième l’intelligence et la troisième… la possibilité d’apprendre l’humilité le jour venu. Mais Romuald n’a que faire de l’humilité ! Il est prince et ses caprices sont exaucés. Alors quand il se transforme en grenouille en plein milieu de son château, Romuald est courroucé. Apprendre l’humilité en vivant moultes péripéties ? Vous n’y pensez pas. Il lui faudrait pour cela être épaulé par quelqu’un qui en a. Ça tombe bien, Garulfo a des réserves d’humilité à ne plus savoir quoi en faire. Les deux vont devoir affronter vents et marées, s’entraider, se faire confiance pour réussir l’impossible : qu’une princesse tombe amoureuse de Romuald !

Avis
Difficile de passer après Garulfo, et pourtant la seconde partie est tout aussi géniale, si ce n’est mieux ! Elle réussit le double tour de force d’être : 1/ dans la continuité d’une histoire pourtant finie à la fin du livre premier et qu’elle complète à merveille ; 2/ plus forte, plus drôle, plus passionnante, bref meilleure en tout !
Le duo principal est attachant et hilarant, les personnages secondaires sont développés à la perfection (la princesse Héphilie prouve qu’elle n’est définitivement pas une blondasse cruche), l’intrigue est gérée au poil de cul près (toutes les scènes font avancer l’histoire et les intrigues retombent toutes sur leurs pattes alors qu’il y en a un paquet), il y a des passages vraiment émouvants, les références beaucoup plus nombreuses, bref je pourrais en faire l’apologie pendant des heures.


Garulfo est probablement ce qui se fait de mieux en matière de bande-dessinée fantastique/merveilleux/fabuleux. L’œuvre est riche, divertissante, passionnante et n’use pas de l’ironie sur le genre qu’elle détourne : une absence de cynisme qui fait plaisir à voir dans une époque où le summum du détournement des contes de fée est la saga Shrek. Si l’envie vous prenez de lire Garulfo (ce que je souhaite vivement), je vous conseille les deux intégraux qui sont sortis et qui regroupent en un seul volume les tomes qui composent chaque partie : la cohérence de l’œuvre prend vraiment tout son sens (et les couvertures sont magnifiques).

En ces temps où La Digue du forum est submergée par les comics, j'ai pensé que parler d'un classique de la bande-dessinée française ne serait pas un mal pour inciter les gens à sortir de l'eau le 9ème art bien de chez nous. La présentation est donc assez simple et ne s'embarrasse pas trop d'un quelconque décryptage de l’œuvre : je laisse à ceux qui seraient charmés le plaisir de la découverte et ceux qui ont adoré cette saga de quoi en parler !

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com