Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 4 Mai 2010 22:48 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23379
Localisation: Joker
Décidément Matthew Vaughn est un réalisateur à suivre. Après un "Stardust" tiré du roman-graphique de Neil Gaiman qui fut une excellente surprise, le sieur nous revient avec une nouvelle adaptation du neuvième art avec ce "Kick-ass" qui ma foi m'a totalement conquis.

A la grande question "Comment cela se passerait si des gens dans la vraie vie se déguisaient en super-héros pour rendre la Justice", Mark Millar nous apporte une réponse possible : ce serait violent, douloureux et complètement barré. Parce qu'il faut bien admettre qu'il faut être sacrément barré pour en arriver à se costumer et à jouer les justiciers. Tous nos apprentis héros sont clairement barrés, de Kick-ass à Big Daddy, mais de façon différente - et le plus épatant c'est que le récit a cette faculté étonnante d'expliquer ou/et d'excuser cette irrationalité galopante de nos héros, se baladant entre paumés de haut vol et pros de la double-vie.

Sur le film en lui-même, c'est un peu un instantané et le film hymne ultime de ce que je nommerai "Geek" faute de mieux. Le film multiplie les angles d'attaque thématique et les références structurelles pour un tout qui reste assez cohérent (hymne "Geek") même si cela ratisse très très large. Ici Kick-ass est un peu le référent et la jauge de la "normalité" pour nous rappeler à quels points tout part en live et en délire - même si le final lui permet d'atteindre un court moment cet état "au delà de la normalité" au laquelle il aspire durant tout le film.

Avec ce premier film, Matthew Vaughn a adapté grosso modo le premier arc de la série (sur trois) et il compte bien s'atteler direct à Kick-ass 2. Le problème c'est que Mark Millar (qui a été consulté pour le scénario du film) vient à peine de terminer le premier arc et n'a pas encore publié la suite. Donc je me demande si le prochain film racontera la même histoire que l'arc 2 (non encore publié) ou alors partira dans une autre direction - même si j'imagine que Mark Millar sera toujours consultant sur le scénario.

A noter également que Matthew Vaughn a auto-produit le film car aucun grand studio ne voulait le produire tel quel (trop violent et personnages trop jeunes).

Bref c'était jouissif!

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 9 Mai 2010 12:44 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2366
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Il semblerait bien qu'Hollywood ait planifier la sortie de la suite des aventures de notre super-héros avant même que les tournages ne soient commencés, voir parfois avant-même que la pré-production ne commence oO

Sortie prévue donc de Kick-Ass 2 : Balls to the Wall pour 2012 ...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 13 Mai 2010 14:13 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Juil 2008
Messages: 1187
Localisation: Eskimo Lands
Comme plus ou moins promis à Bullzor, je me suis donc maté "Kick-Ass", ceci expliquant ma présence sur cette page...

Commentaire à moitié à froid, je me suis donné le temps de lire le sujet en entier. Ma foi, je rejoint largement Leto. Il serait faux de dire que c'est une déception, vu le peu que j'attendais du film. Comme pour faire un pied de nez à l'establishment, j'ai été au contraire globalement rassuré, ce que j'imaginais dans ma tête mauvais l'a été, ce que je pensais bon de même et quelques 'tites surprises pour pimenter.

Globalement, le problème exposé par Leto, d'un film qui hésite de par son quatuor de héros entre deux styles, je l'ai parfaitement retrouvé. Kick-Ass et Red Mist sont les mauvais héros dans les actes; ceux qui ne font pas grand choses ou mal les choses, mais sauve d'une certaine manière la morale (après tout Red Mist se rend compte de sa connerie, un peu). Kick-Ass est trop minable pour mal tourner et Red Mist fait plus "Joe Dalton en gosse" qu'autre chose. De l'autre côté du spectre, la Badass Family qui envoie du pâté, trop, puisque le décalage avec les deux ado est à mon sens too much.

Puisque j'en suis ici, un point intéressant que j'ai dégagé dans ma petite tète et qui est plus ou moins amené dans le film. La scène sur le parking et la réplique de Kick-Ass en prenant son avant-dernier joujou ("Pas de pouvoirs, pas de responsabilités, mais en fait non...") m'a paru fort juste dans les États-Unis, où je rappelle, la "non assistance à personne en danger" est un délit qui n'existe pas. Cette conception de l'héroïsme est en fait un peu minable, mais c'est la seule qui vaille. Big Daddy et sa gosse sont mille fois plus efficaces, mais ils ne le font pas avec de bonnes raisons et pas avec une once de légitimité, pire, ils sont de réels ennemis, comme Batman peut être ressenti par exemple (on ne se substitue pas à l'état dans son rôle souverain de justicier. period). Après, c'est mon propre trip, mais j'ai bien aimé retrouver pour moi cet état de fait dans le film.

Maintenant...

Le début est pas trop mal. Il se voit bien. Dave est cliché, comme dit précédemment, ce qui gâche un peu, d'autant que dans le comic, il est nettement plus bôgoss que ça. La première tentative héroïque est très light par rapport au Comic, qui est une boucherie. En général, le film est vraiment "petit pied" vis à vis du Comic. Les personnages secondaires sont malheureusement de mauvaises qualités selon moi, que ce soit les deux geeks, les deux filles et les quelques autres qui trainent dans le tas. Ils n'apportent rien qu'un décor et m'ont paru simplement de mauvais usage. Pour les héros, Kick-Ass tient la route, à part sur la fin (le "combat" contre Red Mist rattrape un peu). Il tient la route justement parce qu'en tant que héros dans la mentalité, il ne sert vraiment pas à grand chose et reste dans son rôle avec brio (à part donc quand il se saisit du Jet-Pack-Gatling qui m'a fait pleurer de douleur). Red Mist est à mon gout sans le moindre intérêt, je n'ai rien à en dire. Comme prévu, j'ai trouvé Hit-Girl insupportable (petite fille + flingues = Big No). Elle m'est totalement sortie des yeux et j'ai trouvé chacune de ses actions et apparitions à se flinguer. Je déteste ce genre de perso, c'est dit.

Reste les bonnes surprises et la bonne confirmation. Mark Strong fonctionne très bien avec sa gueule d'Andy Garia en moins suave et en plus brutal. Il fait un bon parrain, un peu dépassé par les événements mais qui ne se décourage pas. Il n'est ni surjoué et ridicule, ni trop faiblard dans sa caractérisation. Un vrai bon méchant en somme. Sa scène de Kung Fu avec la gosse est même regardable (j'ai vraiment eu des sueurs froides en le voyant s'entrainer avec le mannequin de Wing Tsun...).

Big Daddy porte tout de même le reste des personnages du film selon moi, c'est le meilleur perso et de très loin. Je suis très déçu de voir que tout le monde le rapproche de Batman alors que le Punisher semble être un choix nettement plus judicieux. Non seulement il fait vraiment son serious guy (protections "North-Hollywood style"; arsenal de prime abord ridicule, mais finalement rationalisé; pragmatique à l'extrême; trench knife FTW !), mais en plus sa mentalité est assez au point. Dans le Comic, il est nettement plus flippant et tordu que cela, mais on reste dans une bonne fibre ici. Nicolas Cage est étonnamment efficace, son look fait vraiment penser au syndrome du "Michael Keaton est Batman" : Personne ne penserait à ce qu'il soit un tel bonhomme ! Big Daddy reste la valeur sûre : surarmé, complètement taré (même si son background est m*rdé), Badass Normal. Sa scène de baston dans l'entrepôt est proprement EPIC (et pas si irréaliste en plus).

En dehors des perso, comme déjà souligné, les références balancées le sont de manière assez grossières, raté donc. Comme déjà dit, les quelques tentatives cinématographiques originales font plus gadgets qu'autre chose (dommage car le passage en BD est très sympa). Bref la forme fait trop "J'ai plein d'idées mais je sais pas comment me dépatouiller donc je vais les foutre à la chaine". Mauvaise idée donc.

Pour le reste, j'ai finalement bien aimé le principe du : "l'héroïsme, c'est pas forcément grand chose et si vous voulez aboutir à des vrais résultats, y a de bonnes chances pour que vous deveniez complètement cintré". Par contre la violence "cool" déployée par Hit-Girl m'a logiquement insupporté et pour rebondir sur le Tarantinesque (réalisateur que je n'aime plus), il me semble qu'il en ait repris la forme sans se galérer à avoir de fond. Le résultat est pire que Kill Bill. De fait, les meilleurs scènes d'actions sont celles avec Kick-Ass et dans le hangar avec Big Daddy.

J'ai l'impression d'avoir fait un joyeux fourre tout avec ce post. M'enfin. Kick-Ass reste un film à mon sens médiocre, qui hésite sans savoir où il va, où les personnages sont mal menés, qui balance avec lourdeur et qui n'arrive pas à échapper à des poncifs que je ne supporte pas. Pas bien surprenant, heureusement que Nick Cage fait son "Who's your Daddy !?" pour sauver la chose.

Le comic me parait déjà plus abordable, sans être l'horreur qu'avait été pour moi "Wanted" (le seul autre truc de Millar que j'ai lu - en sachant que ce n'est pas représentatif). Sur ce, moi, je retourne à Mes Boys.

_________________
Image
« Si durant l'intégralité d'une rotation terrestre, l'utilisation d'un fusil d'assaut modèle kalashnikov n'a pas été jugé nécessaire, alors on peut dire que, d'une manière platonicienne, cette journée était ''bonne'' ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 24 Mai 2010 17:02 
6 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Fév 2009
Messages: 250
Je reviens de la séance de 15h (avant dernier-jour de diffusion au cinéma, il n'y avait que des geeks dans la salle) et je me suis bien marré.

Des scènes d'actions carrément bien faite, des musiques sur-vitaminées, le film se moque de lui même en parodiant des clichés à tout va. L'humour passe de lourd à vulgaire, de temps en temps ça devient presque trash mais j'aime. D'ailleurs de ce côté là ça m'a fait penser à Zombieland.

Les personnages sont bien trouvés, ça m'a donné envie de lire le comic.

Toujours est-il que j'ai trouvé le Jet-Pack de trop... Il faisait tâche, tout comme le bazooka. Mais bon...

_________________
Image
They only have one God. We have many.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 6 Juin 2010 20:43 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1807
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
A mon tour j'ai vu le film et comme la plupart des gens j'ai pas mal apprécié Kick-ass.
La présentation de Dave est plutôt sympa et l'idée farfelue et les événements qui conduiront Dave à passer à l'acte sont plutôt bien.
Tout commence dans un calme qui s'efface petit à petit pour laisser place à la création du héros dans une brutalité qui ne lâchera le spectateur qu'a la fin du film.

Pour ma part j'ai beaucoup apprécié tout les effets de style déjà décrié,
le passage ou Hit Girl rentre dans l'hôtel avec la musique d'un de mes western favori est juste énorme.
Alors ça reste très barré certes mais ils est clair que les personnages sont vraiment excellent même si Kisk-ass se fait clairement voler le premier rôle du film.

Pendant le film il y a des lacunes mais le résultat est tellement bon et coupe tellement avec ce que l'on a l'habitude de voir que moi j'en redemande.
Le film est tout de même suffisamment riche pour montrer plusieurs choses à l'écran,
donc après on peu ne pas aimer ce côté foutoir ou accroché a cette folie ça dépend évidemment de votre ressenti.

Voila donc un film de super héros peu orthodoxes et plutôt réaliste bien que certaines scènes soit clairement WTF-esque.

_________________
Image
Image
> PERFECT SYMPHONY< > XtremeVibes<


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 31 Juil 2010 14:09 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
J'avais décidé d'attendre la fin du comic en VF pour voir le film, et j'ai enfin pu me faire un avis sur cette adaptation.

Même si la première demi-heure est assez longue et limite ennuyeuse tant le rythme est lent, j'ai plutôt bien aimé la première partie du film qui représente bien ce qu'est la BD. Une représentation complétement pathétique et pitoyable du monde des superhéros. Même si la violence est logiquement très limitée par rapport au support papier, j'en espérai un tout petit peu plus, surtout lors du premier combat de Kick-Ass, où il se fait méchamment dérouiller dans le comic, histoire de bien nous mettre dans le bain. Sinon, Hit Girl troque ses sabres contre des couteaux pour ne pas avoir à afficher à l'écran des crânes à moitié tranchés, mais ses combats restent toutefois bien sympas, surtout sa dernière démonstration de force superbement chorégraphiée. Et la jeune actrice l'interprétant a été absolument géniale.
Dans l'ensemble, j'ai bien apprécié ce film jusqu'à un certain point où l'histoire devient complétement ridicule et prenant un virage à 90° de ce qui est fait dans la BD. Cet événement, c'est la scène où Dave révèle son identité à Katie... A savoir que dans le comic, au moment où Dave lui avoue la vérité sur ses tendances sexuelles, la jolie Katie fait appel à ses potes bien barraqués pour lui "latter la gueule à ce trou du cul de merde" (dixit l'intéressée). Le fait de voir tourner la relation entre ces deux-là vers une happy end fait perdre tout intérêt au film car le but était de rendre l'ensemble des personnages le plus pathétique possible. Idem avec le background de Big Daddy, son histoire est totalement occultée. Le personnage le plus ridicule de l'histoire malgré sa grande classe devient une espèce de Punisher un peu dingue et héroïque sur ses derniers instants. Le fait de ne pas retrouver les origines de Big Daddy, le rebondissement le plus dingue et inattendu de la BD, est l'un des plus gros défaut du film.

Au final, on se retrouve avec une première partie très sympa, déjantée et absurde, et une seconde pleine de grands moments de bravoure, une espèce de légère remontée de l'image du superhéros et des geeks qui sortent avec les filles les plus populaires de leur école ?! Une espèce de happy end bien niaise totalement hors de propos. C'est vraiment dommage puisque le film était vraiment très bien parti, mais on sent que les scénaristes n'assument pas vraiment ce qui a été fait dans le comic et c'est assez étrange connaissant le côté grande gueule de Millar qu'il ait accepté un si grand écart par rapport à son oeuvre.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 21 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com