Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 187 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 13  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Dossier] La saga "The Legend of Zelda"
MessagePosté: Dim 25 Oct 2009 22:10 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
Voici un topic qui me trottait dans la tête depuis un petit moment, un dossier sur la meilleure saga vidéoludique de tout les temps (Et oui, j’attaque fort dès le début).

The Legend of Zelda


Comme vous venez de le lire, il s’agit bien sur de Zelda qui vient de l’imagination la plus fertile du milieu du jeux-vidéo, Shigeru Miyamoto, faut-il vraiment le présenter ?
À l’heure actuelle, la saga Zelda compte 13 jeux, de la Nes à la Wii, un nouveau va bientôt arriver sur DS et un autre est en préparation sur WII.
J’ai longtemps hésité sur la façon de développer le sujet et ce qui me semble le plus simple et la plus efficace est de passer de jeu en jeu, je vais cependant éviter les « Four Swords Adventures » qui pour moi ne sont pas vraiment des Zelda...
Je ne vais pas développer tous les jeux d’un coup d’un post, mais faire ca au jour par jour, ca n’aura strictement rien à voir avec le top de MDL sur les Zelda :) Je vais respecter l’ordre chronologique, en espérant que cela vous plaise !

Mais commençons par le commencement !


The Legend of Zelda


Image

Infos:

Tout premier jeu de la saga sorti sur Nes, en 1986 au Japon et 1988 en Europe, il s’est vendu à 6.5 millions d’exemplaires. Il reste un très gros succès pour l’époque et montre tout le génie de Miyamoto au niveau du gameplay.

Nouveautés:

Et il a apporté des grandes révolutions avec lui et tout d’abord – ce qui paraît une évidence aujourd’hui – un système de sauvegarde ! Ce qui était à l’époque inexistant... (Imaginez finir un Final Fantasy sans sauvegarde ! Non rien...) Et la seconde nouveauté est la vue par-dessus, car à l’époque c’était bien sur la vue latérale - Mario bros ou encore Donkey Kong - qui était majoritaire. Paraît-il que Miyamoto aurait eu idée de ceci en se baladant dans la forêt et qu’il avait l’habitude de rentrer dans des caves et des cavernes. En tous cas, cela donnait au jeu une liberté de mouvement sans pareil pour l’époque. Le joueur pouvait se balader dans Hyrule sans être obligé de suivre la quête en cours. Le jeu plait d’emblée grâce aux multiples énigmes. Ce qui restera après la marque de fabrique de la saga. Et bien sur, le côté RPG avec les armes telles que l’épée, le bâton magique, le boomerang ou encore les bonnes vieilles bombes.

Image

Musique:

Nintendo fit appel à un jeune talent montant, Koji Kondo, qui sera à l’origine des plus belles musiques de jeux-vidéo.
Musique d'intro du jeu


Personnages principaux:

Les joueurs découvrent pour la première fois une princesse blonde ZELDA ! S’ils savaient qu’elle allait leur casser le cul pendant 25 ans pour se faire sauver. Image

Un mixte entre un pseudo lutin des bois et un elfe, surmonté d’une capuche de racaille verte LINK ! Image

Et enfin un gros cochon pas beau en guise de méchant GANON ! (et oui pour l’époque Ganon n’était pas verni niveau tronche). Image

Histoire:

Niveau scénario, effectivement, je ne peux pas dire qu’ils se soient pris la tête chez Nintendo :) La princesse enlevée par le gros cochon (non, non, pas pervers, cochon au sens littéral) et sauvée par un simili-elfe.
Ganon veut s’emparer de la triforce, Zelda va la séparer en 8 fragments répartis dans tout Hyrule et bien sur Link sera chargé du sale boulot de retrouvé les 8 fragments de la triforce et d’exploser la tronche de Ganon. Je crois que vous devinez la fin tout seul :)

Donjons:

Ce qui a fait et qui fait toujours la grande force de Zelda, c’est bien sur les donjons, immenses labyrinthes au bout duquel vous allez charcuter un boss armé d’une épée et d’un bouclier en bois. Dans tous les donjons, il faut exploser des monstres, résoudre des énigmes pour passer d’une salle à une autre, il faut sonder les murs avec nos petites bombes pour trouver les si précieux objets cachés. Et ces fameuses clés qu’on mettait 3 plombes à trouver, et bien sur la boussole et la carte indiquant les trésors pas encore trouvés ou encore la salle du boss.
Chaque donjon permet de récupérer un fragment de la triforce. (Et oui, il y a en tout 8 donjons, bravo !)

Image

Avis personnel :

J’ai joué à ce Zelda récemment en fait, c’était en 2007, je l’ai téléchargé sur la Wii boutique. Donc bien sur ayant joué aux autres, ca fait un choc niveau graphisme ou encore fluidité, mais si on se remet dans l’époque, c’est un pur chef d’œuvre, et effectivement, j’ai adoré ! Des énigmes prenantes, au niveau des armes j’ai retrouvé l’épée et ces 2 formes évolués ou encore le bâton magique qui fut spécifique à ce Zelda, pas mon Zelda préféré bien sur car quand on a joué avant à OOT ou encore TWW, c’est sur ca change, mais il n’empêche que j’ai beaucoup aimé la quête très prenante et qui niveau difficulté n’avait rien à envier aux jeux d’aujourd’hui.

Voila pour ce premier jeu, j’espère que ca va rappeler à certains de bons souvenirs et peut être à d’autres l’envie de découvrir ce premier opus de la saga

Image
Suite demain: Adventure of Link.


Dernière édition par Portgas le Sam 17 Juil 2010 00:17, édité 5 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 26 Oct 2009 16:32 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
Comme promis la suite

Adventure of Link


Image


Infos:

Ce jeu est sorti en 1987 au Japon et 1988 en Europe, vendu à 4.4 millions d’exemplaires. Comme son nom l’indique, il est plus axé sur Link. Personnellement, il reste pour moi un grand Zelda, mais à l’époque, il n’a pas du tout fait l’unanimité, assez méconnue en fait.

Nouveautés:

Ce Zelda apporta aussi son lot de nouveauté, le premier Zelda avait inventé la vue de dessus et bien dans celui-ci, Miyamoto reviendra avec un mixte des deux, vue latéral pour les donjons et les villages et vue du dessus pour l’environnement extérieur. Un plus aussi, le renforcement du coté RPG avec des points d’expérience qui permettait à Link d’augmenter ces capacités d’attaque, de défense ou de magie jusqu’au niveau 8 ! Et la possibilité d’acheter des sorts, Link pouvait s’équiper de 8 sorts simultanément, on peut retenir le sort qui permet de se transformer en fée ou encore celui du bouclier reflet. Ce Zelda était vraiment très immersif, le coté plus ou moins RPG justement permettait à la façon d’un Final Fantasy de se battre contre un monstre, tout seul, on finissait le combat et on repartait, mais si on avait peur, on pouvait rester sur la route et éviter la plupart des monstre, mais comme Miyamoto a eu la mauvaise idée de placer les donjons dans les endroits les plus isolés qui soit :) Il fallait s’armer de courage pour passer les forets, les désert, les cimetières, les montagnes, etc... Je retiendrais surtout le chemin pour arriver au dernier donjon... La misère totale... des monstres partout... l’apocalypse... Mais bon, une fois arrivé on était heureux ! D’ailleurs, quand l’on mourrait (donc game over) on revenait au temple du début (celui de Zelda endormi) alors qu’une fois arrivé au dernier donjon quand on se faisait déchiqueter la tête, on pouvait rependre à l’entrée du donjon (Miyamoto a du se dire qu’on était humain en fait)
Ce qui fait vraiment la force de ce Zelda, c’est donc son gameplay, et la maniabilité de Link qui pouvait donner des coup d’épée en haut comme en bas, se baisser pour esquiver, parer avec le bouclier, imaginer un combat contre un chevalier, c’était vraiment stratégique ! Et il fallait être réactif pour esquiver, parer et contre attaquer ! Vraiment hallucinant !

Image

Musique:

Pour ce jeu, le compositeur change et Nintendo fait appelle à Akito Nakatsuka
Musique de donjon

Personnages principaux:

Au niveau des personnages pas de grand changement :)

On retrouve notre chère Zelda, mais endormi cette fois,
Link
Et la bonne à tout faire, Impa. (Qui s'arrangera de jeu en jeu d'ailleurs)
Ganon ne sera pas de la partie car il s’est fait méchamment amocher dans le premier jeu Image
Mais pour mieux comprendre tout ca ! Voyons l’histoire !

Image

Histoire:

Bien qu’il soit difficile de faire le lien entre tous les Zelda parut à ce jour, on peut imaginer que Adventure of Link est la suite direct de The Legend of Zelda, on retrouve une princesse endormie (elle nous fera le coup souvent après ca...) Ganon est détruit et ces sbires tenteront de la ramené à la vie, pour se faire, ils doivent sacrifier Link et faire couler son sang sur les cendre de Ganon.
Le jour de ses 16 ans, Link découvre au dos de sa main, un étrange symbole, il va voir Impa, cette dernière lui explique qu’il possède la triforce du courage et qu’il devra retrouver les 2 autres morceaux pour réveiller Zelda (Pouvoir et Sagesse), Link va donc partir à la conquête des 6 donjons pour y déposer des cristaux qui lui permettront d’ouvrir un passage vers un 7ème donjon pour vaincre le boss final et récupérer les 2 morceaux manquant, et réveiller sa bien aimée.

Image

Donjons:

Comme expliqué plus haut, les donjons se joue donc en vue latéral. Ce qui rend plus immersif le jeu, avec les décors relativement beau pour l’époque, les énigmes sont assez coriace et même les monstres les plus faible demande un petit temps pour les tuer, il faut toujours être vigilant, et la musique renforce le coté tendu des donjons, assez angoissante et en même temps énergique !

Avis personnel:

Comme le premier, j’y ai joué grâce à la Wii boutique, et bien, ce qui m’a surpris c’est en premier, la façon de résoudre les énigmes hors donjons, pour accéder à ces derniers. Car comme dans un vrai RPG, il faut parler aux villageois pour avoir des informations et continuer sa quête. Les différents chemins entre les donjons sont aussi loin d’être faciles, ca regorge de monstre en tout genre et le game over à souvent fait son apparition... (Bon je dois être mauvais, aussi)

Pour résumer, c’est un Zelda relativement peu connu, mais qui apporta son lot de nouveauté, une ambiance très particulière, plus sombre je trouve, et le gameplay immersif est vraiment très bon. Donc je vous le conseille tout particulièrement !

Image

Suite demain:A link to the past


Dernière édition par Portgas le Ven 23 Juil 2010 15:26, édité 6 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 27 Oct 2009 14:05 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
A Link to the past


Image


Infos:

Ce nouveau Zelda est sortie en 1991 au japon et 1992 en Europe, sur SNES. Il s’est vendu à 4.6 millions d’exemplaire (sans compter la réédition sur GBA en 2002).

Nouveautés:

La première chose qui frappe est le graphisme, absolument magnifique pour l’époque ( et toujours pour aujourd’hui je trouve) Très coloré, fourni, vraiment superbe. La liberté d’exploration est encore accrue et les fameuses quêtes annexes font leur apparition, qui rallonge la durée de vie de façon exponentielle (Term S). Deuxième chose qui frappe, la difficulté des énigmes qui a été revue à la hausse. Ceci combiné à des donjons beaucoup plus long. Les monstres sont plus variés et les objets de Link sont encore plus nombreux ! Cela va des super bombes aux Médaillon, en passant par les flèches d’argent et de la poudre magique ! Avec la sublime, la fameuse, la superbe, la méchante, la bourrine... Epée d’or ! Comment qu’on est content lorsque qu’on la manie pour la première fois :) Des monstres qui se font déchiquetés en 2 sec, enfin bon, que du bonheur ! Parce que dans ce Zelda, il n’y a pas moins de 4 épées ! Et pour avoir la dernière, faut en baver... Je n’irais pas jusqu'à dire que ca vaut la quête de l’épée bigorron (n’est ce pas MDL ? :) Mais quand même !)
Ce qui peut aussi être vu comme la grosse nouveauté est qu’il n’y pas un ! Ni même deux ! Ah si, il y a deux mondes... Et ca gère ! Hyrule tel qu’on le connaît et on va dire « Le pays de la triforce» pour simplifier. Link va donc passer sa quête à passer d’un Hyrule à l’autre car certaine chose inaccessible dans le vrai Hyrule le sont dans celui de la triforce et inversement. (Ce qui rappelle le concept d’Oracle of Ages) Bien ce que dernier joue sur le temps alors que la, les deux mondes existent en même temps.
Ce nouveau Zelda est donc tout ce qui a fait l’intérêt du premier avec le gameplay du second mais en mieux !

Image

Musique:

Niveau musique, Nintendo réappelle Koji Kondo et ils n’ont sacrément pas eu tort.
Car quand on entend ca... Sublimissimalement magnifique
Un chef d’œuvre...

Personnages principaux:

On prend les mêmes et on recommence !
Zelda !
Link !
Et ! Le retour de M. Cochon ! Ganon pour les intimes.

Image

Histoire:

Pour le moment, le lien entre les différents Zelda reste assez clair. On imagine donc que ce Zelda ci se passe avant « Legend of Zelda ». Hyrule est encore un pays prospère, mais comme partout coupé entre les force de la lumière et ceux des ténèbres (original, n’est il pas ?). Ganon est donc encore vivant et plus puissant que jamais et il cherche à mettre la main sur la triforce qui est donc dans un autre monde, le roi d’Hyrule et les sept sages ont fermé la porte (genre Stargate) qui menait à ce monde. Ganon toujours prêt à emmerder le monde voulait entrer dans ce monde, c’est la que ca devient un peu plus compliqué. Ganon n’est pas parvenu à entrer dans ce monde car les sages ont pu bloquer définitivement la porte, ce monde fut oublier par tous et renommer « Le monde des ténèbres ». Ganon est donc en train de croupir dans la prison d’Hyrule, pendant ce temps, un magicien connu sous le nom d’Agahnim arrive conseiller personnel du roi (C’est donc la que le lien se fait avec Adventure of Link car Link y affronte un dénommé Agahnim, mais ca reste peu clair, je le reconnais...)
Fin bref, au final, Link repart sauver le monde... Et pas Zelda ! Et non, c’est une première, la blonde est resté dans ce petit château tranquillou.
Je comprends que tout ca soit un peu brouillon, même pour moi, je m’y perds quelquefois -_- L’essentiel c’est que Link parte buter des méchant et basta !

Image

Donjons:

Magnifique ! C’est le mot pour décrire les donjons d’ « A Link to the past ».
Pour situer, il y deux parties bien distincte dans le jeu au niveau des donjons, les donjons du Hyrule normal et les palais du monde des ténèbres... D’ailleurs pour ceux du Hyrule normal, on ne peut pas vraiment dire que ce sont des donjons. Les donjons(ou palais) ne commencent vraiment que dans le monde des ténèbres. Et la, c’est chaud... Miyamoto s’est sans doute dit qu’il ne fallait pas qu’on se repose parce que ca y va ! Etant dans un monde plus sombres, les donjons sont donc plus sombres, je prends comme exemple le premier palais qui est palais des ténèbres(original encore) Le noir est dominant et ca renforce l’ambiance angoissante, En revanche les monstres sont de couleurs très vive ce qui les rend encore plus imposant et effrayant, au niveau des énigmes dans les donjons, il faut faire marcher ses neurones, ca c’est évident, beaucoup plus élaboré que dans les 2 premiers.
Pour ce qui est des boss, la par contre, je les ai trouvés relativement facile, à part Ganon qui lui est assez coriace.

Avis personnel:

J’y ai joué sur SNES. C’est évidemment un grand Zelda ! Déjà, c’est le premier à bénéficier de nouvelles technologies, la fluidité et les graphismes le prouvent bien. Concernant le gameplay, c’est encore une réussite totale, les objets sont très nombreux, les quêtes annexes rajoutent un vrai plus car les objets que l’on peut débloquer avec sont très utiles pour les ennemis ou pour les boss (peut être pour ca que je trouvais les boss faciles). Le seul petit bémol que je donnerais, c’est que la profusion de nouveaux objets efface tout de suite les anciens, dans le sens ou un objet qu’on aura eu du mal à trouver va au final nous servir qu’une à deux fois dans le jeu, je pense au différents bâtons ou aux médaillons. Mais bon ca reste du chipotage, mieux vaut trop que pas assez. En tous cas, un très bon souvenir sur ancienne console !

Image

Suite demain: Link’s Awakewing


Dernière édition par Portgas le Ven 23 Juil 2010 15:29, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 28 Oct 2009 16:54 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
Le chef d'oeuvre portable :
Link's Awakening


Image


Infos:

Premier Zelda sur console portable, il est sorti en 1993 sur Game Boy et a été réédité sur Game Boy Color en 1998 (personnellement, j’ai joué à la version couleur) celui en couleur aura un « DX » rajouté à la fin.

Nouveautés:

Niveau gameplay ou maniabilité, pas de grand changement par rapport à « A Link to the past » si ce n’est la possibilité d’organiser les objets que l’on veut prendre grâce au menu Start.
Sinon c’est toujours sur les énigmes que Zelda progresse, avec des énigmes beaucoup plus poussés hors-donjons pour qu’il y est une vrai imprégnation de l’histoire par le joueur, il faut toujours parler aux habitants du village, et ceci on dans cette épisode tous des particularités très marrantes, par exemple, Pépé le Ramollo, il faut passer par un téléphone pour lui parler ou encore le chien enragé de Mme. Miaou-Miaou. Donc même si cela reste assez anecdotique, le caractère marqué des personnages secondaires est bien la, et Link devra faire avec pour avancé dans sa quête, car aider les habitants lui permettront de gagner de nouveaux objets, pour accéder aux nouveaux donjons. D’ailleurs pour la première fois, Nintendo va intégrer le système d’échange d’objet entre différent Zelda (le fameux câble Link, hein !) Pour ma part, je trouve que la révolution principale de ce Zelda. C’est vraiment l’ambiance, ayant joué à la version couleur, ca doit jouer un peu aussi, je pense. Mais le hibou qui nous aide, qui arrive toujours quand on s’y attend pas, avec ses phrases énigmatiques. Vraiment un Zelda spécial, mais absolument excellent

Image

Musique:

Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Koji Kondo forever ! Que dire ?

Principaux personages:

Je sens que je vais vous faire rire, pourquoi ?
Car notre chère blonde n’est pas de la partie ! Et oui, la princesse est resté dans le monde réel pendant que notre racaille à capuche verte est arrivé dans le monde des rêves du poisson-rêve.
Et Ganon ? Et bah non, M. Cochon est toujours au fin fond des abysse en train de ruminer sur son futur-ex royaume.

Image

Histoire:

Niveau histoire, c’est très simple la, on peut ne pas vraiment situer cet épisode par rapport aux autres et pour cause, car toute cette aventure n’est qu’un simple rêve ! (Très réaliste me direz vous, oui j’en suis bien conscient). Mais il s’agit vraiment d’un rêve, celui du Poisson-rêve en l’occurrence. Donc, ici par de soucis princesse endormi ou enlevé ou je ne sais quoi, Link doit juste réussir à reveiller le poisson-rêve pour rentrer chez lui, mais bien sur, il y a toujours un gros méchant pas beau sur le chemin( je me souvent demander d’où il venait celui la). Enfin bref, c’est reparti pour exploser du gobelin !

Image

Donjons:

Y a pas à dire, c’est ultra coloré ! :)))) Pour la version couleur oui ! Et pour une fois, Miyamoto a réussi à mettre des boss et des monstres d’une difficulté croissante selon le donjon auquel on arrivait. Je me souviens de l’avant dernier boss d’Adventure of Link, en 2 coups, c’était expédié. Mais ici pour les boss de fin, la difficulté est vraiment présente, je me rappelle encore de ce salopard de faucon dans le 7ème donjon... Un mauvais souvenir... Enfin bref, les énigmes sont une fois de plus très bonne, la difficulté est restée plus ou moins la même que celles d’ALTTP.
Par rapport au boss final, c’est une sorte de grosse ombre en fait, vu de loin on pourrait le confondre avec Moria d’ailleurs. Petite info en plus, sur la version couleur a été rajouté un donjon en plus, que l’on devait résoudre selon des combinaisons de couleur d’ailleurs, en le finissant on débloquait 2 tenues supplémentaires, la rouge, qui augmente l’attaque, je me souviens qu’on pouvait lancer des boules de feu avec l’épée si on portait cette tunique, et la bleu donc, qui augmentait la défense.

Image

Avis personnel:

Ce Zelda m’a fait un grand effet car c’est le premier auquel j’ai joué ! Et donc celui qui m’a fait découvrir cette saga, du haut de mes 6 ans ! :) Et il reste mon Zelda préféré sur console portable, un véritable chef d’œuvre, une ambiance hors du commun, une mélancolie folle, souvent d’ailleurs le jeu parle de mort, on peut aider un fantôme a retrouver la paix pour qu’il puisse monter aux cieux heureux, beaucoup de scène se passe dans le cimetière. On peut voir des personnages rêver sur la plage, d’autre prier pour un de leur proche disparu. La musique du poisson-rêve fait d’ailleurs bien ressentir cette émotion. Si vous êtes un brin émotif, il y a moyen de lâche une petite larme en y jouant :).
Enfin bon, on retrouve encore des énigmes farfelues. (Le labyrinthe de fin...).
Je me souviens de la quête des 5 feuilles d’or dans le château Canulet, ou alors l’exploration de la forêt enchantée, j’avais peur d’y aller car ca grouillait de monstres :) Et surtout, j’ai le souvenir de la quête la plus ardue du jeu pour retrouver l’épée biggoron, car comme dans MM, le gros biggoron donne une épée qui se casse au bout de 2 coups, et il fallait partir en quête d’objets, on échangeait un objet contre un autre pour de même l’échanger contre un autre, etc...
C’est donc peut être le fait que cela soit mon premier Zelda qui fait que je l’adule à ce point. Mais c’est vraiment un très grand Zelda !


Image

Suite demain: Ocarine of Time ( Et oui, on y arrive)


Dernière édition par Portgas le Ven 23 Juil 2010 15:31, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 29 Oct 2009 18:48 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
Le jeu que vous attendiez tous ! Je sais, je sais, le voili le voila !

Ocarina of Time


Image


Infos:

Ce fut LA révolution en 1998, le premier jeu Zelda en 3D ! Il fut développé sur Nintendo 64 et vendu à 7.4 millions d’exemplaire, il apparut même dans le Guinness des records comme le jeu ayant été le plus vendu sur un court laps de temps, 6 millions en 8 semaines. Il fut ovationné sur tous les continents par tous les magazines de jeu dont le fameux magazine japonais Famitsu qui lui décerna la note maximale de 40 sur 40. Bref, une tuerie.
Juste un petit mot sur Master Quest qui est le remake d’OOT dont les donjons ont été modifiés pour être plus dur mais je ne vais pas m’étaler la dessus, je jugerais les donjons selon la version « normal »

Image

Nouveautés:

Toutes les dire seraient impossible, passage à la 3D évidemment, des environnements (pour l’époque) absolument magnifiques, le bonheur de chevaucher la pleine d’Hyrule sur Epona.
Le passage de l’enfance à l’adulte reste un point fort du jeu aussi, les aventures dans les bois perdu et la forêt Kokiri, ce salaud de Skull Kid ! Le passage du jour à la nuit qui est une grande première et on peut remarquer que selon l’heure du jour ou de la nuit la musique change sans que l’on se rend compte.
La profusion de nouveaux objets, les gantelets (or, argent), le bracelet Goron, monocle de vérité, masse des titans, j’en passe et des meilleurs :) Et bien sur...
L’Ocarina ! Ocarinas des fées ou du temps, l’objet par excellence de ce nouveau Zelda, tout le monde retiendra le chant du temps ou encore celui du soleil et bien sur l’inoubliable berceuse de Zelda.
Le passage du monde de l’enfance au monde adulte est aussi un moyen de caractérisé les personnages qui ont connu Link, est ce qu’ils se souviennent encore de lui bien qu’il est beaucoup grandi, la diversité des peuples rend ce Zelda beaucoup plus humain aussi, Les Zoras, les Gorons ou encore les Sheikas avec Impa et le (Hum Hum) mystérieux Sheik.
La profusion de quête annexe est toujours la, les fameux Skulltulas d’or...
Enfin bref, Nouveauté est le mot qui résume ce Zelda !

Musique:

Bon, bah pas fou hein ! Koji on remet ca ! Voici ma préférée Magique

Principaux personnages:

Niveau personnages, bon bah Link hein ! Sinon ca perdrait de l'interêt quand même. Zelda ! Ganondorf ! Impa qui prend un rôle plus important et bien sur la fidèle Epona !

Image

Histoire:

La, ca devient vraiment bien compliqué, donc je vais essayer de résumer du mieux possible
Hyrule fut crée par 3 déesses, Din, Farore et Nayru. Ces dernières créèrent pour peupler Hyrule, 5 races, Zoras, Gorons, Kokiris, Gerudos et Hyliens. Les déesses demandèrent ordre et loyauté mutuels entre chaque peuple, pour ca elles leur léguèrent la Triforce, symbole de sagesse, courage et pouvoir. Hyrule prospéra grâce aux propriétés magiques de la Triforce pour devenir Le pays d’Or. Mais les 5 races ayant probablement des gênes humains essayèrent de voler la Triforce, et ainsi s’emparer de son pouvoir. Pour éviter que ca tourne à la boucherie un sage connu sous le nom de Rauru fit construire un temple, le temple de la lumière pour cacher et protéger la Triforce, ce temple menait au royaume sacré ou était abritée la Triforce. Le temps passa, la Triforce et le temps fut oublié à travers les générations.
Les peuples oubliant le serment fait aux déesses entrèrent en guerre, Zoras contre Hyliens et Gorons contre Gerudos, seuls les Kokiris protégés par L’Arbre Mojo restaient à l’abri, tranquille.
Puis un roi Hylien ayant de la sagesse du courage et du pouvoir fit entendre raison à toutes les armées et arrêta les guerres. Mais, car il y a toujours un mais, le roi des voleurs Gerudos, Ganondorf, entendit parler de la légende de la Triforce et découvrit le royaume sacré, pour pouvoir y accéder, il fallait 3 pierres spirituelles appartenant aux peuples Zora, Goron et Kokiri plus le fameux Ocarina du temps transmis de génération en génération au sein de la famille royale d’Hyrule. Ganondorf lança donc l’assaut contre tous les peuples. Il prêt à tout pour prendre cette Ocarina, et cela même si son propriétaire actuel était la petite-fille du Roi d’Hyrule, une certaine Zelda.

Image

Donjons:

Des donjons en 3D, si c’est pas beau ca, tous on une ambiance particulière, les distinctions entre temple de chaque peuple ont bien été faites, un temple à 100% eau pour les Zoras avec un boss à battre sous l’eau et pareil pour le feu avec les Gorons, on remarquer aussi un vrai renouveau des énigmes, la 3D apportant plus de perspective, les énigmes sont donc principalement visuelles, petite anecdote d’ailleurs, si l’on reste immobile un peu de temps et que l’on est dans une salle de donjon, on peut voir Link qui bouge ses yeux pour indiquer la ou il faut regarder pour nous aider dans l’énigme.
Je me souviens que j’avais mis un temps de dingue à finir le temple de l’ombre, j’arrivai pas à trouver comme le monocle marchait véritablement en fait... Enfin bon -_-
Au final, c’est quand même le temple de l’eau mon préféré avec le retour de Dark Link ! Et seulement en mini-boss en plus... J’avais galéré pour celui la aussi -_-
Concernant les boss, ils étaient vraiment travaillés, entre Gohma qu’on pouvait tuer en jouant avec les pieds et Ganondorf... Sacré différence !
Enfin bon, les donjons restent au final très bien modélisés avec une ambiance caractérisque pour chaque et des énigmes vraiment intéressantes.

Image

Avis personnel:

Deuxième Zelda auquel j’ai joué ! C’était un grand moment ! En 3D en plus, j’étais tout heureux avec ma petite épée et mon bouclier, l’émotion que l’on ressentait lorsqu’on chevauchait Epona. Il y a plein de petit moment comme ca qui rassemblés font vraiment un grand jeu, la chasse aux poules ou l’histoire avec Igor, le ranch LonLon, la pêche ! L’invasion de la forteresse Gerudo, les statues... C’était vraiment une émotion particulière, une fois qu’on était dans les donjons, on était vraiment coupés du reste et on ne pensait plus qu’aux enigmes en cours « Comment je vais arriver à la salle du boss ?! » « Ah merde, je me suis trompé de salle ! » « Non ! Je venais de trouver la clé du boss et ce salaud de squelette qui me tue ?! »
Mais, je pense qu’a l’époque, j’étais un peu petit pour ressentir toute la profondeur du jeu, c’est pour ca que je l'ai refais plus tard sur la chaîne boutique Wii (toujours :)).
Enfin bon, ca reste un jeu unique c’est sur !

Mais, maintenant à chaque fois ca me fait rire lorsqu’on me parle d’OOT. OOT est devenu une sorte de référence pour des petit branleurs qui disent à chaque fois qu’un nouveau Zelda sort « PFF, de toute façon ca vaut pas Ocarina of Time ! ». Généralement, cela n’ont même pas joué au nouveau Zelda et on du s’arrêter à la moitié d’OOT.
Alors oui OOT, c’est bon voire très bon, voire magnifique.

Mais dans quelques jours, je vais vous parler du Zelda qui powned littéralement OOT et de façon bien méchante. OOT, c’est le faux chef d’œuvre.
Le véritable chef d’œuvre, il est arrivé en 2003...


Suite demain : Majora's Mask


Dernière édition par Portgas le Ven 23 Juil 2010 15:34, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 31 Oct 2009 19:51 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
J’ai complètement oublié de poster hier... En plus le sujet était prêt, enfin bon -_-


Majora’s Mask


Image


Infos:

Dur de venir après l’excellent Ocarina of Time, Majora’s Mask arrive en 2000, il s’est vendu à 3.3 millions d’exemplaires.

Nouveautés:

Au niveau du gameplay, pas de véritable changement par rapport à OOT. Les grosses nouveautés sont bien sur la gestion du temps et les masques. La gestion du temps car vous avez 3 jours pour finir le jeu et pas une minute de plus avant qu’une énorme comète s’écrase sur le pays (Termina). Alors je vous rassure, il ne faut pas rester scotché à l’écran pendant 72h sans boire ni manger. Mais trouver le chant du temps pour le jouer à l’ocarina pourrait être pratique ! Car en jouant ce morceau, vous pouvez revenir au matin du 1er jour, en gardant ce que vous avez fait précédemment, bien sur. Par exemple entrer dans un donjon le soir du 3ème jour n’est pas forcément très malin ! Le temps est donc une véritable pression, de plus les personnages ne feront pas forcement les même choses le premier jour et le premier une fois que vous aurez remonté le temps. Par ce principe les quêtes annexes sont relativement dures ! Dont la fameuse quête pour l’épée Biggoron, n’est ce pas Leto ? :)
Et donc, deuxième grosse nouveauté, les masques. Link aura pendant le jeu 4 masques principaux, un masque permettant de se transformer en Mojo (c’est ainsi que vous débutez l’aventure), un en Zora, un en Goron et enfin un, en une sorte de créature appelé Oni-Link qui ressemble plus ou moins au Link adulte d’OOT. Car malheureusement dans MM, la partie Link adulte a été enlevé, Link reste donc enfant tout le temps, ce qui fut une petite (grosse ?) déception à l’époque.
Mais au final, ce qui frappe le joueur, ce n’est ni le temps ni les masques, c’est l’ambiance ! Une ambiance quasi glauque, le pays Termina est beaucoup plus sombre qu’Hyrule, les personnages sont inquiétants, Skull Kid et le marchand de masques en tête. Vraiment une première dans l’univers Zelda. Le joueur se sent mal à l’aise durant tous le jeu presque mais si on se plonge vraiment dans l’univers, on arrive plus à décoller tellement c’est prenant, angoissant mais prenant, très prenant ! :)
Je pense donc que niveau nouveauté, MM n’aura pas déçu les fans

Image

Musique:

- Koji, on a encore besoin de toi !
- Ah ok, attends je compose un truc vite fait !
Et voila ca donne ca (Retranscription parfait de l'ambiance)

Personnage principaux:

Link, œuf corse
Taya qui remplace Navi en tant que fée
Skull Kid et le marchand de masque !
Et oui ! Ni blonde, ni cochon !

Image

Histoire:

Ici, c’est relativement simple, il s’agit de la suite direct d’OOT, Ganondorf est renvoyé chez mémé ! Zelda redonne sa jeunesse à Link.
MM se passe environ 3 mois après OOT. Link se promène dans les bois (1, 2,3... Hum, non rien). La, il se fait surprendre par Skull Kid qui lui vole son Ocarina. Link le poursuit et se retrouve dans le monde de Termina ! Avec la fameuse lune qui va s’écraser dans 3 jours !
Pour sauver sa peau, Link va donc devoir rapporter le masque de Majora(celui que porte Skull Kid) au vendeur de masques.

Image

Donjons:

Les donjons sont plus ardus ici car la pression du temps est constante, donc en plus de la difficulté on est obligé de trouver les énigmes relativement vite ce qui peut surprendre...
Ils retranscrivent très bien l’atmosphère de MM, tous assez sombre. Les ennemis sont beaucoup plus effrayants, la difficulté est donc similaire à celle d’OOT mais c’est vraiment le temps qui change tout.
(Pas vraiment grand-chose à dire sur les donjons...)

Avis personnel:

Majora’s Mask est vraiment très, très bon ! Une ambiance hors-norme , la gestion du temps qui évidemment rends tout le jeu très stressant, surtout pour les donjons, donc. L’apparition des masques est pas mal, sachant qu’en tous cas il ya vraiment beaucoup de masque. Tous ont une utilité bien sur, le masque des fées étant le plus puissant. Les masques servent surtout à avancer dans les quêtes annexes, ces dernières étant relativement dur toujours à cause du temps.
MM est donc un épisode très spécial mais que dans un sens je préfère à OOT avec un univers plus prenant, un léger côté glauque, surtout le dernier boss... Avec les cris et tout, ca fait peur ! :)
Une suite plus que digne donc pour le grand OOT !

Image

Suite demain : Oracle of Ages, Oracle of Seasons !


Dernière édition par Portgas le Ven 23 Juil 2010 15:37, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 1 Nov 2009 12:38 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Juil 2008
Messages: 637
Majora's Mask ...

Quel jeu .

L'univers est tout autant sombre que merveilleux, parce que au final, plus on progresse, plus les malédictions se lèvent .

Même si le retour en arrière provoque une certaine émotion/nostalgie (revoir les afflictions), au final, le bien triomphe, cela reste Zelda .


Gros apport de cet opus aussi, c'est la multitude de quêtes annexes comparés à un Ocarina of Times, comme tu as pu le signaler .
Içi le but est de retrouver les 20 masques "mineurs", tous sujets à des missions .
D'ailleurs heureusement que le journal des bombers est là pour nous aider, parce que sinon, quelle galère !

J'aimerai enfin revenir sur deux choses :
- La difficulté relative du jeu : personnellement, ca n'est pas tant ce contre la montre qui m'a posé problème (puisque qu'on peut truquer le décompte en ralentissant le cours du temps) mais la conception même des donjons .
On est tout de même très peu aiguillé, à partir du second donjon ; là où Navy pouvait aider le joueur, la nouvelle Fée Taya ne sert pas à grand chose .
Franchement se sortir de ces donjons c'est un véritable casse tête .

- L'ambiance toute particulière du jeu, mélancolique comme tu l'as dit, rend le titre tout bonnement magique, c'est simple pour moi Majora dépasse Ocarina of Time question ambiance/scénario .
J'ai été désarmé par l'œuvre : par la tristesse des choses ; aussi par la surprise : on prend d'abord "Majora Kid" pour un bouffon, mais on se rend compte au final que ce que l'on pensait de Majora n'est pas forcément vrai, c'est d'abord une terrible créature, et qui semble porter en elle aussi une part de tristesse (en témoigne la scène où tous les enfants-masques dansent, sauf Majora) .



Mon avis : si le jeu n'avait pas été aussi dur selon moi, il dépasserait à tous les niveaux Ocarina of Times ;
Mais force est de constater que OOT reste pour moi mieux "jaugé" (ni trop simple, ni trop compliqué), et que donc question mécanisme de jeu/progression il est supérieur au titre présenté comme sa suite .
Question ambiance, même si Hyrule ravagée est assez triste à voir, je trouve le côté mélancolique de Majora plus travaillé, plus touchant .
J'ai donc préféré légèrement préféré l'ambiance de Majora

(Ps : ne trouvez vous pas que le chant des géants est beau ?)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 1 Nov 2009 19:09 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
Oracle of AgesImage Oracle of SeasonsImage

Infos:

Nintendo charge Capcom de sortir 2 nouveaux jeux Zelda sur console portable, car depuis 1993 aucun jeu n’est arrivé (je ne compte pas la version couleur de Link’s Awakening).
Les 2 jeux sont sortis en 2001, le même jour.

Nouveautés:

J’ai choisi de parler de ces 2 jeux en même temps car ils sont (et c’est fait pour) complémentaires. Mais j’y reviendrai plus tard.

On va débuter les nouveautés par OOA, ce qu'on imaginait déjà parfait dans Link’s Awakening l’est encore plus dans OOA, au niveau du gameplay, pas de gros changement, on retrouve les armes habituelles avec en nouveauté (spécifique à OOA) la canne de Somaria reprise d’ALTTP qui permet de créer des sortes de bloc, le costume de sirène et la plume de roc qui donne le pouvoir de sauter par-dessus des trous. Mais bien sur la nouveauté principale du jeu est le contrôle du temps, non pas comme MM mais de passer de présent à futur quand bon vous semble (enfin presque). Car des passages bloqués dans le présent ne le sont pas forcément dans le passé et inversement. Ce qui fait qu’il y a en gros 2 mondes à explorer !
Au début vous ne pourrez faire ceci que sur un téléporteur mais pendant le jeu vous mettrez la main sur la harpe des âges qui vous permettra de changer d’époque quand bon vous semblera. OOA a aussi une profusion de nouveaux personnages et d’alliés qui pourront vous aidez pendant la quête, tels que Ricky le Kangourou qui boxe et qui permet de gravir les plateaux en hauteur, Dimitri le Dodongo qui nage ou encore Moosh l’ours volant qui peut voler sur de courte distance.
Maintenant regardons les nouveautés du côté (de chez vous...) d’OOS, tout comme OOA pas de gros changement de gameplay, mais de nouveaux objets tels que le gant magnétique qui permet d’inverser les polarités d’objet eux-mêmes magnétiques, la cape qui vous « transforme » en écureuil et un boomerang un peu spécial. Mais la grosse nouveauté est bien sur le spectre des saisons ! Car il permet à Link de changer les saisons durant le jeu, au début vous ne pourrez commencer que par une saison ( je ne me rappelle plus laquelle...) et au fil du jeu vous pourrez changer toutes les saisons comme vous voudrez ou vous voudrez (avec qui vous voudrez) et autant que vous voudrez ! Bien sur, il faudra penser au spécifités de la nature pour avancer, pour exemple, en été le lierre pousse et pourra vous aidez à grimper des murs, en hiver l’eau gèle et peut créer des passages, etc...
Donc, au niveau de l’histoire et du déroulement les 2 jeux sont complètement différents.

Ce qui rend ces 2 jeux liés sont leur compatibilité. Il y a dans les 2 jeux, une nouveauté commune a été apporté, ce sont les anneaux. Vous trouverez au cours du jeu beaucoup d’anneaux, certains tout à fait commun, d’autres beaucoup plus rare et bien spécifique à chaque jeux. Or, en connectant les 2 jeux (la fameux Câble Link). Vous pourrez échangez des anneaux, et seul celui qui aura récupérer TOUS les anneaux aura accès à la véritable fin des 2 jeux, car chaque jeu à sa propre fin mais les anneaux permettent de découvrir la fin commune avec le boss final (qui commence par un G et fini par un N...). Une nouveauté vient aussi s’apporter, ce sont les graines, des graines que vous pourrez trouver tout au long du jeu et que vous pourrez enterrez pour les faire pousse, les saisons passant (ou les âges), elles donneront des arbres qui eux donneront des anneaux.

Pour conclure la dessus, les 2 jeux sont vraiment complémentaires mais si jamais vous ne jouez qu’à un seul des deux vous aurez un plaisir fou aussi car seul ou pas ils sont tous les 2 très bons.

Image

Musique:

Je suis sur que vous pouvez trouver le compositeur ! Ces initiales sont KK (oui c’est moche je sais, mais ces musiques sont les plus belles du monde du jeu vidéo, alors un peu de respect hein !)
Une musique d'OOA
Une musique d'OOS

Personnages Principaux:

Link ImageImage

Zelda, qui n'apparait vraiment que vers la fin Image

Din Image

Onox Image

Nayru Image

Veran Image

Il y a aussi énormement de personnage secondaire plus charismatique les uns que les autres, mais il serait vraiment trop long de tous les citer



Histoire:

Pas vraiment de continuité avec les autres jeux.
Pour OOA, l’action se passe dans un monde nommé Labrynna. Link se trouve dans un bois (encore paumé), il entend un cri et il trouve Impa attaqué par des monstres, Link les défonce.
Puis Impa lui présente une chanteuse magnifique, Nayru (déesse de la sagesse dans la légende de la Triforce). Puis Impa devient bizarre et la on découvre que Veran une sorcière avait pris contrôle d’elle. Veran kidnappe Nayru qui n’est autre que L’Oracle des Ages. La sorcière veut contrôler le temps et changer le passé car en changeant le passé on change le présent.
Bref, Link est reparti pour sauver non pas une Princesse blonde mais un oracle aux cheveux bleus.
Le scénario d’OOS est presque similaire, Link est cette fois ci à Holodrum, il rencontre un groupe de danseur dont la sublime Din (déesse de la force) qui l’invite à danser. Mais cette petite fête ne dure pas longtemps car Onox, général des ténèbres arrive et kidnappe Din qui s’avère être L’Oracle des Saisons. Onox va donc changer le cours des saisons pour plonger Holodrum dans la misère et contrôler le monde (MOUAHAHAHAHAHAHA, rire sardonique).

Image

Donjons:

Les donjons sont beaucoup plus évolués dans les 2 jeux que ceux de Link’s Awakening. Les énigmes ont été beaucoup plus poussé avec presque une énigme dans chaque salle, des boss on été repris des premiers Zelda sur NES ou SNES. Mais on constate quand même que OOA est plus orienté énigmes alors qu’OOS semble plus tourné vers le combat avec des monstres plus fort et des boss assez durs. Aux des niveaux des énigmes, je retiens surtout le 8ème donjon d’OOA qui est une vraie prise de tête...

Image

Avis personnel:

J’ai absolument adoré ! La première chose qui frappe est déjà la couleur, tout est magnifiquement coloré, beaucoup plus poussé que celle sur DX, c’est plus net, les enigmes sont plus fournis, il y a vraiment eu un gros travail dessus. J’ai vraiment trouvé que l’ambiance générale est plutôt festive. On rencontre des compagnons comme Ricky ou encore Moosh, c’est vraiment marrant. Il y a aussi plein de petite quête annexe qui ferait presque oublier la trame principale. Vraiment après avoir jouer à MM, on change complètement d’ambiance. J’aurais quand même un petit faible pour OOA qui a des énigmes un peu plus poussé et j’adore vraiment ca :)
Une fois qu’on a réuni tous les anneaux, la on est vraiment très heureux ! Au final, il y a 2 boss en plus, Twinrova, une sorcière à deux têtes et enfin Ganon en boss vraiment final. La « vraie » fin est vraiment excellente. Mais ! Je n’en dis pas plus, à vous si vous avez le courage et l’envie de faire ces 2 magnifiques jeux !

ImageImage

Je vais passer sur le remake d'ALTTP sur GBA qui n'a apporté que très peu de nouveauté par rapport à l'épisode SNES, un sujet la dessus ne serait donc pas très utile.

Suite demain : *\o/*The Wind Waker*\o/*


Dernière édition par Portgas le Ven 23 Juil 2010 15:41, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 2 Nov 2009 12:02 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Fév 2009
Messages: 212
Localisation: sur son navire lapinesque ^^ !
Citation:
Suite demain : *\o/*The Wind Waker*\o/*


Pfiou ! je sens qu'il va y avoir des posts ! Attendre le dossier ou ne pas attendre ? Non, mon impatience est trop grande !

The Wind Waker, c'est tout d'abord le Zelda qui marque le renouveau de la série avec l'arrivée de Link Cartoon ( ainsi prénommé dans SSBB ) et surtout de l'exploration maritime ! Plus question d'explorer Hyrule à pied ou à cheval, cette fois on embarque sur notre petite barque en bravant tous les dangers de l'océan. Bien que parfois linéaires et longuets, les voyages en bateau ont un charme fou ! Chaque île est une petite perle qui cache un mystère que l'on doit découvrir et qu'est ce que c'est jouissif de fouiller de fond en comble chaque parcelle de l'îlot ! Les graphismes en cell-shading majestueux et les musiques tout simplement mythiques nous immergent en un instant dans le jeu.
Pour ce qui est des défauts et ben, on a beau chercher et on a vraiment du mal à en trouver. Il faut bien se le dire : The Wind Waker est LE jeu de la GC et honte à ceux qui possède cette dernière et qui n'ont pas joué à l'un des meilleurs Zelda de tout les temps. C'est vrai qu'il n'est pas facile de le comparer à ces grands frères qu'a présenté Portgas. On est bien d'Ocarina of Time mais on reste plongé dans l'univers de Zelda avec son gameplay unique et ses terribles donjons.
Que dire de plus si ce n'est : Jouez y si vous n'y avez pas joué !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 2 Nov 2009 14:32 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
The Wind Waker


Image


Infos:

Nouvelle génération de Zelda car celui-ci est sorti sur NGC en 2003, il succède donc à OOT et MM. Il obtient 40/40 sur le magazine Famitsu et 20/20 sur Jeuxvidéo.com.

Nouveautés:

SEL-CADING ?? KéKECéKECETRUK ??
Le Cel-Shading, bande d’inculte, est tout simplement la révolution graphique de l’époque, tout le monde crie au scandale « Pff, ca va pas !? OOT, c’est carrément mieux, bande de nuls ! ». Et bien, j’ai envie de dire « Allez vous faire voir ! » car ce Zelda est juste le plus beau Zelda de tous les temps, jamais on a vu des graphismes aussi colorés, beaux, magnifiques, sublimes ! Toute l’ambiance de ce Zelda vient des graphismes, l’aventure entière est un pur rêve éveillé.
La plus grosse nouveauté est bien sur la baguette du vent qui permet à Link de contrôler l’orientation du vent. Elle remplace l’Ocarina, elle nous permet d’apprendre des mélodies pour par exemple appeler des tornades et avancer plus rapidement entre les îles, contrôler des marionnettes, etc...
Et ici plus d’Epona, mais le Lion Rouge qui nous permet de naviguer sur un océan immense - il faut contrôler le sens du vent pour avancer grâce à ses voiles - ou l’on peut trouver des trésors à chaque coin de vague ! On se bat contre des pirates, on tire au canon, on les coule !
Des nouveaux objets tels que la feuille qui permet de souffler de l’air ou encore de planer, le retour d’Excalibur ! Les flèches de feu, glace ou encore lumière !
Et le fameux appareil photo qui permet de photographier des ennemis ou des amis pour les conserver dans l’immense salle des trophées.
Tous les personnages sont charismatiques, du vendeur inuit de Mercantile au maitre sabre en passant par Mémé !
Les quêtes annexes ont été revues à la hausse, si vous trouviez qu’il y en avait trop dans OOT ou MM, la il faut en compter le double et beaucoup plus longue (celle du vendeur inuit en particulier, mais qui permet de gagner la fabuleuse armure magique !)
Une connexion avec la GBA est aussi possible pour que Tingle nous aiguille sur certains mystères.
Toutes les îles regorgent de secret, il faut toutes les fouiller de fond en comble, trouver les quart de cœur, les potions ! Elles ont toute un style différent, par exemple, l’île aux forêts ou repose L’Arbre Mojo, la forêt est luxuriante, coloré, on retrouve une nouvelle race du nom de Korogu. Puis l’île du dragon avec la race des Piafs, chaque île à sa propre atmosphère. Tout le monde retiendra la terrifiante forteresse maudite où on se la joue à la Snake car il faut s’infiltrer jusqu'à retrouver ce salopard d’oiseau qui a kidnappé notre petite sœur !
La liberté est donc absolument totale ! Car des le début du jeu vous pouvez aller n’importe où, bien sur les îles, vous n’aurez pas forcément l’équipement pour mais vous pouvez déjà compléter la carte du monde.
The Wind Waker, c’est le plus beau Zelda graphiquement, alors oui, on aime ou on aime pas, mais franchement, c’est juste magnifique, l’ambiance est indescriptible, l’humour est omniprésent que cela soit avec les pirates ou les autres habitants.
Je sais que Wind Waker a déçu beaucoup de monde avec ses graphismes, mais cela n’ont probablement jamais eu le jeu entre les mains car toute la profondeur du jeu, la beauté, SUBLIME !

Image

Musique:

Y a t-il vraiment plus beau que ca ?


Personnage principaux:

Link Image

Tetra(Zelda) Image

Lion rouge Image

Ganondorf Image

Histoire:

On suppose que TWW se déroule quelques centaines d’années après OOT (et donc après MM)
L’épopée d’OOT est devenue une légende, Link (OOT) est le héros de la légende qui a vaincu le démon (Ganon). Mais, on raconte que le démon n’est jamais vraiment mort et le monde attend le descendant de ce héros qui sauva Hyrule à cette époque
On retrouve notre jeune héros actuel sur une petite île nommé l’île de l’aurore, il est coutume au 12ème anniversaire de faire porter au jeune garçon une tunique verte. Ce jeune garçon nommé Link voit sa petite sœur kidnappé par un oiseau gigantesque, avec bravoure il décide de pourchasser l’oiseau mais échoue et il se retrouve embarquer dans un équipage pirate, son capitaine est une certaine Tetra, nous apprendrons plus tard sa véritable identité. Link armé de son épée et de son bouclier par donc en direction de la forteresse maudite pour sauver sa petite sœur. La légende est en marche...
(L’histoire dans le jeu est plus complexe mais il est tellement bon de la découvrir tout seul que je n’en dit pas plus...)

Image

Donjons:

Ah, les donjons... Je sais pas quoi dire tellement ils sont tous magnifiques, je prends en exemple celui de l’île du Dragon. On entre, et BAM, on est transporté dans un univers volcanique, on ressentira presque la chaleur, les ennemis sont très bien travaillés, ici le Cel-Shading fait vraiment des merveilles. On a honte de frapper les boss tellement ils sont détaillés, Gohma ou encore Kalle Demos.
Puis il y a la Tour des Dieux, le frisson quand on rentre dedans, une tour qui s’élève des profondeurs de la mer. Le boss est la aussi magnifique.
Je me rappelle aussi de l’énigme des miroirs dans le temple du vent, celle la, j’avais grave galéré...
Enfin bref, en un mot les donjons sont tous aussi sublime les uns que les autres, les boss sont ultra fournis, travaillés, détaillés, tout est parfait...

GohmaImage

Avis personnel:

Je pense qu’avec les descriptions ci-dessus vous devez avoir une petite idée de mon avis, hein :)
Tout est parfait dans ce Zelda ! De la plus petit brindille à la plus grande des tours, tout est beau, les donjons sont parfait, les personnages charismatiques, on a une liberté totale, on navigue au gré du vent( c’est le cas de le dire), on ramène des trésors du fond de la mer, on torpille des bateaux, on visite les îles, les yeux émerveillés, en se demandant si un jour on arrivera à fermer les paupières.
Si vous n’aviez la possibilité de ne jouer qu’à un seul Zelda, oubliez Ocarina of Time, oubliez Majora’s Mask, oubliez tout ! Ne pensez qu’à The Wind Waker !
Le plus beau jeu de tous les temps !!

Image

Suite demain : The Minish Cap


Dernière édition par Portgas le Ven 23 Juil 2010 15:50, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 2 Nov 2009 16:22 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Juin 2007
Messages: 482
Ce que tu as écrit est à l'pposé de ce que je pense. Pour moi, Wind Waker est le plus mauvais Zelda qui ait existé (bon ok, il y en a plein auquel j'ai pas joué mais on se comprend). Petit préambule avant mon explication: lorsqu'il est sorti, j'étais encore au collège. Je ne connaissais alors que 2 Zelda: Ocarina of Time et Majora Mask. Ocarina of Time est selon moi une légende dans le monde des jeux vidéo et Majora Mask était selon moi (et est encore pour moi), le meilleur de tous les Zelda du simple fait qu'il reprenait la recette d'ocarina of time en y rajoutant la nouveauté des masques que j'avais adoré. Lorsque j'ai appris que zelda allait ressortir sur game cube, j'ai demandé justement la game cube à Noël pour pouvoir jouer à ce jeu (c'est pour dire à quel point j'étais raide dingue de ce jeu). Je l'ai reçu le jour de sa sortie en France. L'esprit sublimé par les précédents Zelda, j'ai donc commencé à jouer. Fin du préambule.

Donc je disais que j'ai commencé à jouer à ce jeu. Déja, premier choc, même si l'on m'avait averti: les graphismes. Pour toi, c'est e point fort dujeu. Effectivement, tout le jeu repose sur ce monde de cartoon un peu enchanteur. Cependant, quand on a le souvenir des graphismes et de l'ambiance assez sombre de Majora Mask, on ne peut être que surpris et déconcerté face à des graphismes qui rappellent plus le monde des bisounours que celui de MM. Alors oui, c'est génial de vouloir changer un jeu, de lui donner une nouvelle vie. Je suis d'accord et c'est pour ça que je comprends que ces graphismes plaisent à certains mais pour moi, la pilule a été amère même si j'étais averti avant la sortie du jeu de cette nouveauté.

Deuxième gros choc: l'histoire. Le héros s'appelle link mais n'est pas link. Ce n'est pas celui qui a chevauché Epona à travers Hyrule pour secourir la princesse Zelda. D'ailleurs, parlons en d'Epona. Où est Epona? Pourquoi un bateau? Simple désir d'innover le jeu ou plaisir de trucider ce qui a fait la légende du jeu? Pour moi, Zelda, c'est un jeu d'héroic fantaisy médiéval. Y'a la princesse, le chateau, le héros qui se bat avec une épée, ... Ce n'est pas un monde de marins d'eau douce. Avec le bateau, il faut le dire, on s'ennuie ferme, pas la moindre petite haie à sauter.

Alors certes, ce Zelda séduit pas un grand nombre de nouveautés interessantes et d'innovations en tout genre mais selon moi, il porte mal son nom. Ce n'est pas Zelda, c'est un autre jeu, comme les séries américaines qui dérivent d'une autre grande série américaine (malheureusement, le seul nom qui me vient en tête pour illustrer ce que je dis est la série Joey qui reprend un héros de Friends). Le simple fait qu'il y ait le nom de Zelda dans le titre est pour moi une faute grave, un non sens lorsqu'on voit le jeu.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 2 Nov 2009 16:57 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
Tu as tout à fait le droit de ne pas aimer, ca OK. Comme je l'ai dit, les graphisme, on aime ou on aime pas. Mais dire que ce jeu n'est pas un Zelda, la je t'arrête tout de suite !
Il y a quoi dans un Zelda ? Selon toi, un héros qui se bat à coup d'épée, Link se bat à coup d'épée... Une princesse, si tu as vraiment joué à ce jeu, tu sais tout comme moi qu'il y a une princesse, un chateau, ah ! Et bah, il y est aussi...
Alors oui Epona n'est pas la, en effet, mais je te rapelle qu'Epona n'était ni dans The legend of Zelda 1er du nom, ni dans Adventure of Link, ni dans ALTTP, bref Epona n'apparait que dans OOT, MM et TP, or je doute que la saga Zelda se résume à ces 3 jeux...
Et l'élément essentiel de tout Zelda qui se respecte, des énigmes... Et bien que vois-je ? TWW respecte toutes ces conditions.

Alors que tu n'aime pas, ok, c'est ton plus grand droit. Dire que ce n'est pas un Zelda, non.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 2 Nov 2009 17:56 
450 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2004
Messages: 2220
Localisation: On my lawn
Mettons tout d'abord au clair mon point de vue :
Meilleur Zelda de tous les temps = Majora's Mask
Deuxième = Wind Waker

Vous pouvez l'attester ici :P : MDL's Top 7 Zelda


Sheishiro a écrit:
Deuxième gros choc: l'histoire. Le héros s'appelle link mais n'est pas link. Ce n'est pas celui qui a chevauché Epona à travers Hyrule pour secourir la princesse Zelda.


LOLe ^^
Techniquement dans chaque Zelda c'est un autre Link que tu as dans la main... (à part quelques exceptions : Majora's, Phantom Hourglass, Spirit Tracks) à chaque fois tu joues le rôle d'un "autre" Link.
Et Epona elle n'a été présente que dans 3 jeux. Ce qui n'a pas empêché de voir plein d'autre opus sans traces d'elle devenir de pure merveilles.
Et un certain jeu avec Epona se planter lamentablement...


Wind Waker était une évolution et un changement nécessaire pour la série.
Regarde ce qui est arrivé quand ils ont tenté de faire un OoT2... ça a donné cet essai sans la pointe d'originalité appelé Twilight Princess.

Il faut remarquer que généralement les meilleurs Zelda sont ceux où Nintendo ont complètement changé la formule : Majora (ambiance), OoT (introduction de la 3ème dimension), Wind Waker, Phantom Hourglass (gameplay).


Y une mentalité que je n'apprécie pas beaucoup c'est de ceux qui ont enterré WW avant même de mettre la main dessus. "C' un jeu pour gamin regardé les graphs LOL 1!!1 Pas moyen que je joues à ce truc c'est pas du Zelda !!"
Alors bien sûr je comprend que l'on ne peux ne pas aimer WW, (les balades en bateau certain crient au génies d'autres les détestent) c'est une simple opinion, mais de là à dire que ce n'est pas un Zelda ^^'

_________________
Image
Who wants a piece of the elite ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 2 Nov 2009 18:06 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1987
Metal D. Luigi a écrit:
Mettons tout d'abord au clair mon point de vue :
Meilleur Zelda de tous les temps = Majora's Mask
Deuxième = Wind Waker


Je suis très content que tu défendes TWW mais tu rêves mon coco :) Edit: J'ai pas vu que tu avais dit " mon point de vue" mille excuses :) ca n'empeche que tu rêves ! :))

The best : The Wind Waker
The second best : Link's Awakening
The third best : Majora's Mask

Non mais !

Effectivement, j'osais pas le dire, mais comme la implicitement fait remarquer MDL, les arguments de Sheishiro sont pourris en fait... Enfin bon, tu as le droit de ne pas aimer, j'en suis bien conscient :)

Je ne reviens pas sur Twilight Princess, il prendra assez cher dans quelques jours...

Heureux de voir qu'on a presque les même gouts en matière de Zelda, MDL :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 2 Nov 2009 18:12 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Fév 2009
Messages: 212
Localisation: sur son navire lapinesque ^^ !
D'un autre côté, Seishiro n'a pas tort en disant que TWW n'est pas un Zelda. C'est vrai qu'en le comparant à OOT et MM on peut retrouver ( comme l'a dit Portgas ) le héros, la princesse et le chateau mais rien d'autre à part ces trois éléments ! Ainsi donc, on peut faire un Zelda radicalement différent des autres tout en respectant pourtant ses trois éléments phares. C'est pour cela que j'ai adoré TWW : ce renouveau, je l'attendais avec impatience ! Dire que TWW est un Zelda n'est pas totalement vrai mais pas totalement faux non plus. Pour ma part, je dirai que Nintendo à créer deux jeux bien différents avec le groupe de OoT, MM, TP et celui de TWW,PH et ST qui reprennent pourtant les éléments fondamentaux de la série Zelda. Entre les deux genres de la saga ont a forcément un petit préféré et il se peut qu'on en déteste un ( cas de Seishiro avec les aventures maritimes de Link ). Perso, du moment qu'il y a Zelda à sauver, des donjons à explorer et un Ganondorf à défoncer, je suis toujours partant pour un Zelda, peut importe lequel.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 187 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 13  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com