Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Darksiders : Wrath of War
MessagePosté: Jeu 6 Jan 2011 22:39 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23427
Localisation: Joker
Image


Titre : Darksiders: Wrath of War
Plate-forme : Xbox 360 & PlayStation 3
Genre : Action-aventure
Mode de jeu : Un joueur
Éditeur : THQ
Développeur : Vigil Games
Concepteur : Joe Madureira (Designer)
Sortie : 05/01/2010 (US), 06/01/2010 (EU), 18/03/2010 (JP)


Image


Introduction
Jeune studio américain qui signe là son premier jeu, Vigil Games a été fondé par deux hommes, David Adams et Joe Madureira. Le premier roule sa bosse dans le milieu depuis une dizaine d'années tandis que le second, plus connu sous le raccourci de Joe Mad, est un fameux artiste comics célèbre entres autres pour son travail sur Uncanny X-Men.
Intéressé depuis longtemps par le Jeu Vidéo, ce n'est ni le premier travail de Joe Mad dans ce domaine ni même sa première collaboration avec David Adams et Darksiders est le résultat d'un travail sérieux de passionnés. Naturellement lors de la promotion du jeu ce fut Joe Mad qui fut mis en avant en raison de sa renommée. Son travail a proprement parlé a porté sur l'élaboration graphique du jeu ainsi que sur son histoire/univers dont il co-signe le scénario.
Alors au final qu'est-ce que Darksiders ? Joe Mad l'a défini lui-même comme un mélange de God of War et Zelda. En effet loin d'avoir la prétention de révolutionner quoi que ce soit, Vigil Games signe un titre d'action-aventure matinée d'une couche de Beat them All qui revisite avec talent du classique et propose (forcément) une identité visuelle très forte!


Image


Argument
Le Paradis et les Enfers étaient en guerre depuis une éternité lorsqu'apparu un troisième royaume, celui des Hommes. Le Conseil Ardent, force d'équilibre de l'Univers, intervint alors pour imposer une trêve entre Anges et Démons, trêve qui ne serait rompue qu'une fois le Royaume des Hommes arrivé à son apogée de puissance.
Pour faire respecter la Loi, le Conseil Ardent s'appuya sur 4 Guerriers, derniers survivants de l'ancienne race des Nephilims et qu'on nomma les Cavaliers de l'Apocalypse.
Bien des millénaires après cet événement l'Apocalypse va s'abattre sur Terre sans que ce soit l'heure décidé par le Conseil Ardent. La bataille verra la victoire des Démons sur les Anges qui conquerront le Royaume des Hommes. Accusé par le Conseil Ardent d'avoir comploté avec les Démons, Guerre, l'un des Cavaliers, sera déchu de ses pouvoirs. Pour prouver son innocence, Guerre descendra sur Terre un siècle après l'Apocalypse et c'est un monde aux mains des démons qu'il arpentera en quête de vérité et de vengeance.


Image


GamePlay
Darksiders est un jeu d'action-aventure dont la filiation avec Zelda saute aux yeux dès le prologue passé. En effet la recette à base de zone à visiter et revisiter, d'équipements spéciaux à trouver pour avancer (grappin, boomerang, gant de force, etc.) ou encore d'objets cachés un peu partout est bien connue. De même l'ergonomie de l'interface Equipement/Inventaire sera familière aux fans de Link.
Nous aurons même droit à un cheval et il faut bien avouer qu'affronter un Ver Géant en chevauchant Ruine, le cheval fantôme de Guerre, est assez grisant!
C’est ainsi que Guerre parcourt un univers divisés en différentes zones que le joueur peut visiter et revisiter à loisir. Côté actions d’exploration Guerre peut s’agripper et escalader certains murs et plafonds, déplacer des objets et certains éléments du décor, s’agripper à des cordes tendues ici et là, ou encore nager et plonger dans des étendues d’eau. A ces actions s’ajoutent celles disponibles grâce aux équipements spéciaux récupérés : Vol d’Ombre pour planer, Boomerang pour toucher des mécanismes ou propager du feu, grappin pour passer certains précipices, etc. La Liste est trop longue à faire mais sachez juste que nous avons droit à la totale de ce qui se fait dans le genre et pas grand-chose n’a été oublié ! Et tout ceci mène à des pièces à énigmes à résoudre, présentes essentiellement dans les Donjons – le dernier Donjon offrant d’ailleurs quelques casse-têtes sur lesquels j’ai un peu transpiré^^
Côté combat, le jeu développe un aspect Beat them All avec combos et mélange d’arme principale et secondaires, avec quelques pouvoirs nécessitants des MP (Courroux) qui pourra rappeler God of War – via entre autres la possibilité du coup de grâce spécifique bien connu. De plus à noter la présence d’une Forme Chaos déclenchable via une barre de coups qui se remplit au fur et à mesure et qui fait office de super attaque permettant de faire le ménage rapidement ^_^
Les ennemis quant à eux deviennent de plus en plus gros en avançant dans le jeu et les Boss sont évidemment énormes, nécessitant toujours une stratégie bien particulière (Equipement Spéciaux largement sollicités).
Enfin du côté profil du personnage, c’est du Zelda pur et dur : Barres de Vie dont on peut augmenter le nombre en trouvant des Fragments de Vie (4 fragments = 1 barre) et idem pour les Barres de Courroux dont on augmente le nombre en récupérant des Fragments de Courroux. Enfin les ennemis et certains éléments du décor lâchent des âmes perdues qui servent de monnaies pour acheter objets et améliorations.


Image


Le Jeu
Pour reprendre une formule consacrée, Darksiders est un jeu classique mais maîtrisé et à la réalisation solide car s’il ne joue pas la carte de l’originalité du GamePlay une chose est claire, c’est que les gars de Vigil Games ont parfaitement compris et assimilé ces GamePlays pour s’en emparer et donner corps à leur jeu.
En effet si lors de la découverte on revoit dans Darksiders certains jeux célèbres via l’utilisation de tel ou tel GamePlay, rapidement on oublie ces références pour ne vivre plus que l’Aventure de Guerre tellement le travail immersif et narratif est maîtrisé.
Que ce soit la variété des lieux (Rue de ville, Usine, Cathédrale, désert ou encore paysage verdoyant) l’ambiance visuelle ou l’équilibre des challenges (recherches, énigmes et combats), le joueur est emporté dans cette quête au style indéniable.
L’apport de Joe Mad au jeu est net dans son ambiance au ton Comics, que ce soit dans le design général (exit le photoréalisme et bonjour les formes et couleurs massives) et la caractérisation des personnages qu’on verrait sans problème habiter des pages de Comics. D’ailleurs Joe Mad a réalisé un comic d’une vingtaine de pages présentant les personnages et le monde avant le début du jeu. Voir d’ailleurs ces magnifiques Artworks : ici, et encore .
Parmi les bonnes idées du jeu et qui participe à l’ambiance on peut citer la possibilité de positionner la caméra par rapport à un ennemi cible. Une idée simple et classique et qui prend une nouvelle dimension lors des combats à Cheval dans de vastes arènes (en gardant la touche enfoncée), apportant un dynamisme et un découpage Epique ! J'adore !
Le scénario en lui-même est simple avec des enjeux clairs et des personnages qui s’imposent facilement et de ce fait charismatique. Ennemis à la fois des Démons et des Anges, Guerre leur répond avec une nonchalance brutale qui n’est pas sans rappeler celle d’un fameux Héros de Comics, à savoir notre fameux Démon Rouge, Hellboy.
Le jeu en lui-même possède une bonne durée de vie, comptez plus de 20 heures pour en venir à bout (23 heures pour ma part) et avec le challenge classique de tout trouver : tous les fragments de Vie, de Courroux, toutes les améliorations Légendaires, tous les morceaux de l’Armure Abyssale ou encore les 27 Artefacts de la Légion. Il y a des trucs cachés partout ^_^
Pour finir évoquons une référence que j’ai gardé pour la fin et qui sera évidente je pense pour les connaisseurs : la filiation de Darksiders avec la fameuse saga Soul Reaver. En effet la narration et la contextualisation des éléments GamePlay/Histoire évoquent celle de la fameuse saga vampirique et là encore dans le bon sens du terme. Le personnage de Guerre s’inscrit dans la lignée d’un Raziel avec le même type de rapport avec son univers Narratif et Ludique, et cela jusque dans la scène finale du Jeu ! Et vous allez comprendre tout de suite !


Image


Le Mot de la Fin
A la grande question, rencontrons-nous les 3 autres Cavaliers au cours du Jeu ? La réponse est non. Néanmoins des Artworks sont disponibles et ces personnages sont présents dans le petit comic qui sert de prologue.
Vous avez compris je pense, si Guerre boucle sa quête au cours du Jeu, le final ouvre la porte à une suite et Darksiders 2 a été confirmé vu les excellents résultats du premier. Ce que nous savons pour l’instant, c’est que Guerre ne sera pas le Héros de cette suite et donc les autres Cavaliers deviennent d’inévitables Candidats !
Pour conclure que je ne peux que souhaiter un bel avenir à cette nouvelle saga d’un nouveau studio et espérer que la suite sera aussi excellente et maîtrisée que ce premier opus très enthousiasmant qui a su allier richesse de jeu et univers diablement immersif!


Image

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Darksiders : Wrath of War
MessagePosté: Ven 7 Jan 2011 02:31 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Déc 2005
Messages: 220
Localisation: Traverse les océans, brulant les mecréants...
Très belle présentation que tu viens de faire la Ange Bleu, c'est trop rare de te voir poster un sujet dans cette partie du forum je trouve. ^^

Alors bon je poste, parce que j'ai une bonne raison tout de même. J'ai joué à Darksiders... et j'ai adoré! Graphiquement sur PC ça envoie du lourd sans être trop gourmand sur le papier, la faute à un level design très léché et à une charte graphique qui est dans l'ensemble irréprochable. J'ai l'impression que c'est un mélange de cell shading et de 3D plus conventionnelle mais bon après je ne suis pas certain à 100%. Je ne connaissais pas du tout ce fameux Joe Mad (n'étant pas du tout à fond dans les comics) mais on peut dire que son travail sur le chara design se ressent dans les cinématiques et dans chaque combat que l'on mène contre les hordes démoniaques. Le héros à une classe de fou furieux et ses dialogues (en vo du moins) transpirent la puissance et le Badass. Au niveau du gameplay c'est clair qu'on peut définir ce jeu comme une sorte de Zelda hardcore dans la forme et plus biblique/réaliste dans le fond. Les donjons avec ses salles bourrées de monstres à trucider pour faire apparaitre un coffre contenant une clef te permettant d'ouvrir une autre porte, celle ci situé en revanche à l'autre bout du niveau. Les objets qui sont un palier indispensable à la progression intra niveau et inter. Sans oublier les références au boomerang, au grappin, à la monture (démoniaque!!!), aux équipements upgradables, aux sorts etc etc...

Seul défaut selon moi qui est en je l'admet en mon âme et conscience une sorte de perfectionniste, pour arriver à un perso upgradé à 100% j'ai été obligé de recourir à un glitch... c'est quand même dommage.

Quand au final du jeu, je n'ai qu'une chose à dire : vivement la suite!
Spoiler: Montrer
LES 4 EN MÊME TEMPS OMG§§§!!!


Et tu m'a donné encore plus envie de me jeter sur la saga Soul Reaver Ange, depuis le temps que je me dis que je suis passé à côté de quelque chose d'énorme ^^

_________________
On dit que pétrir c'est modeler...
Moi j'dis que péter c'est démolir !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Darksiders : Wrath of War
MessagePosté: Sam 8 Jan 2011 16:07 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23427
Localisation: Joker
Oh si tu veux te lancer dans la saga Soul Reaver (ou plus exactement Legacy of Kain), tu devras t'armer pour 5 jeux! Même si commencer par Soul Reaver n'est pas très préjudiciable je pense.

Sinon pour revenir au parallèle avec Soul Reaver, outre certains aspects narratifs ou GamePlay, ou que la suite nous fera jouer d'autre(s) personnage(s), il y a également cet élement scénaristique assez radical :


Spoiler: Montrer
Il s'agit du fait que l'Humanité a bel et bien été détruite. Sur Terre ne sont plus présents que les Démons, des Anges et certaines races "Anciennes", mais l'Humanité en elle-même a bien été détruite. Donc je ne pense qu'outre l'aspect "Vaincre le Vrai Méchant" (sans doute celle qui a corrompu Adandon), il y aura aussi le fait de réparer cela et là je pense Au Voyage dans le Temps et le fait de réparer les erreurs du Passé pour restaurer un Monde Perdu qui est l'un des axes narratifs de Soul Reaver.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Darksiders : Wrath of War
MessagePosté: Mer 26 Jan 2011 14:00 
Viewtiful Shinigami
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2003
Messages: 1777
Localisation: Dans les années 80
Darksiders... bien avant de le mettre dans ma console, le jeu aura gagné en affectif car il fut le dernier achat d'un magnifique week end brocantesque de septembre avec l'ami Lee, ou je le négociais ardemment avec dragon quest IV, le tout sous le chaud soleil de Septembre. La cerise sur le gâteau en somme.

Et la bonne surprise a continué manette en main, car le jeu s'inspire de beaucoup d'autres, mais en bien, et n'a pas la prétention d'être un nouveau standard, les 2 inspirations majeures sont bien évidemment Zelda et Soul reaver, le mariage improbable est vraiment réussi, mais d'autres clins d'œil comme celui a portal ou aux traditions japonaises (et oui, les eternel donjons plein d'araignées, a croire qu'il y a une fixette là dessus) sont vraiment appréciable.

Diriger un héros charismatique en place et lieu d'une coquille vide ou presque fait aussi toute la différence, Guerre a ses motivations propres, le guetteur (doublé par le fabuleux mark hamill en VO) est tout aussi succulent, il est vraiment rare de voir de bon doublages français, mais là ce serait injuste de ne pas les souligner.

Le seul vrai reproche que je ferai au jeu se situe dans son gameplay, Guerre n'est pas lara croft et il se manie avec un peu de lourdeur, j'aime les perso très vif dans les beat'em all et Guerre n'est pas particulièrement speed. Sauf quant il utilise son dash a l'épée, ce qui me donnait une grosse tendance a en abuser.
La difficulté globale du jeu n'est pas élevée, que ce soit sur les affrontements comme les puzzles, hormis quelques passages chiants (les tourelles avec les chrono sphères dans le désert par exemple) le jeu se parcourt avec grand plaisir dans ce monde dévasté, ou l'humanité n'existe plus et où les puissances du ciel comme des enfers complotent pour s'emparer de ce qui reste du monde... un monde bien peu enviable a gouverner cela dit, mais visuellement abouti.

Je salue d'ailleurs le fait que les factions en place ne nous soient pas dépeintes comme le bien/le mal et qu'on ne nous assène pas d'idées religieuses ce qui aurait franchement alourdi le jeu.


La fin reste ouverte, et annonce une suite, qui si elle est du même tonneau ne me déplaira surement pas, d'ailleurs beaucoup de question restent en suspens, car une grande partie du jeu est consacré a apporter des choses a Samael, que devient ce dernier?
Sur ce point le jeu reste bien mystérieux...

Spoiler: Montrer
Et j'ai très envie de voir les nouveaux cavaliers, qui seront Mort, Famine et...?

Le rôle du dernier n'est pas très précis dans la description de l'apocalypse...


Mais il a été annoncé que l'action de Darksiders 2 se déroulera en même temps que les évènements du premier, comment cela se déroulera t'il?
Réponse en 2012!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Darksiders : Wrath of War
MessagePosté: Sam 29 Jan 2011 17:26 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23427
Localisation: Joker
Pour les autres Cavaliers, ils sont en fait présentés dans le Comic Préquel réalisé par Joe Mad (trouvable sans problème sur le net^^).

En Artworks cela donne (avec certains noms réimaginés donc) :
Mort - Discorde - Fureur

Pour ma part je pense qu'il y a de grandes chances qu'ils soient tous jouables dans le 2 ^_^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Darksiders : Wrath of War
MessagePosté: Sam 29 Jan 2011 20:22 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Tiens, je ne savais pas que Madureira avait bossé sur ce jeu.
Assez peu inspiré pour l'instant quant au design des cavaliers mais j'attends de voir ce que ça peut donner sur d'autres images ou futures vidéos.

Pour ce qui est du jeu, je n'en avais jamais entendu parler avant de lire ce sujet et je dois dire que vous m'avez suffisamment mis l'eau à la bouche, notamment avec les allusions à Soul Reaver, pour que je m'achète le jeu cette semaine à un prix plutôt abordable (30 euro). Je ne l'ai toujours pas testé mais j'en attends déjà beaucoup surtout au niveau du scénario et de cette fameuse fin ouverte.
Le seul point me faisant un peu peur reste celui soulevé par Ichigo, sur la lourdeur du personnage que l'on incarne. Ce type de jeu n'est, d'un premier abord, vraiment pas ma tasse de thé surtout si le style de combat du héros est de type ultra bourrin et manquant de vivacité. A titre de comparaison, je ne sais pas si les deux jeux sont comparables dans leur gameplay, mais le dernier jeu que j'ai fait dans ce genre là, d'après l'idée que je me fais de Darksiders, est Devil May Cry 4. Autant j'avais adoré incarner Nero grâce à ses mouvements très vifs et fluides, autant l'expérience Dante m'a profondément fait galérer et ennuyer avec ses attaques bien plus impressionnantes mais trop peu maniable.

Voilà, je ne sais pas quand je pourrai me faire ce jeu mais merci de la découverte et en espérant ne pas être déçu.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Darksiders : Wrath of War
MessagePosté: Mer 18 Avr 2012 18:40 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
Je me suis essayé récemment à ce jeu sans trop savoir de quoi il en retournait (tout au plus j'avais lu que c'était un Zelda-like) et j'ai été surpris par la qualité de l'expérience : tout au long du jeu, j'avais l'impression de jouer à un joyeux melting-pot d'autres grands jeux mâtiné à un univers de grande classe. Là encore, en parlant de l'univers, celui-ci m'avait tapé dans les yeux dès les premières minutes mais je n'avais pas compris la sensation de familiarité qui m'habitait quelque peu à la vue du personnage principal... Il fallait pas que je sois étonné d'apprécier cette patte graphique si j'avais su plus tôt qu'il s'agissait de Joe Madureira aux commandes ! Dommage d'ailleurs que THQ n'ait plus forcément la main pour faire des jeux Marvel, ça aurait pu être drôle un Age of Apocalypse fait par Vigil Games et de la chair à pâté inédite concoctée par Joe Madureira...

Un gameplay solide, un univers qui a son charme, une optimisation des situations presque parfaite (quand on y repense, le nombre d'éléments anodins dans ce jeu qui le rende fluide là où les autres obligent de faire quelques manipulations...), des bastons succulentes à jouer et un personnage principal qui transpire la classe font de ce jeu une révélation pour ma part et cela m'amène bien évidemment à attendre d'un oeil attentif la sortie de Darksiders 2 les prochains mois (même si la rédaction de Gamekult n'avait pas l'air emballée par le changement induit par l'introduction de Death comme personnage principal).

De plus, le jeu se trouve à 10-15€ neuf désormais, ça serait bête de se priver !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Darksiders : Wrath of War
MessagePosté: Sam 5 Mai 2012 16:23 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Carrément insupportable à jouer.
(Phrase choc d'introduction. C'est fait.)

Revenons au commencement, cela fait facilement un an que j'ai acheté le jeu sur Steam. Un jeu dont j'avais beaucoup entendu parlé mais ne m'intéressant pas assez pour me lancer avant de le voir à 5€ grâce une belle promo. J'y ai joué de façon épisodique car assurément je n'ai pas du tout accroché à son univers, à son gameplay, bref au jeu lui-même. Mais je tenais vraiment à le finir, chose faite hier soir.

Tout d'abord, les inspirations m'ont sortit par les yeux. L'impression de jouer à une mauvaise copie m'a hanté durant toute ma partie. Tellement il est remplit de cliché ou de copier/coller d'autres jeux que j'ai pas pu ressentir une véritable identité. Certes, il détourne les inspirations pour rendre l'ensemble plus dark (le coup des clés où Guerre explose des yeux par exemple) mais c'est sans saveur. Car une chose que j'adore dans les jeux vidéos, c'est la découverte de nouvelles idées ou renouveler des idées connus. Le jeu n'a pas cette ambition, il l'assume mais j'ai pas pu faire avec. Surtout que certains semblent vraiment forcé juste car ils doivent être placé pour continuer l'hommage ? L'affrontement avec le double et la recherche des fragments d'épées m'ont paru vraiment téléphoné sur le coup.

Viens alors l'univers apocalyptique dont j'ai été assez déçu par ce qui était proposé. Manque de vie ? Non mais ça, c'est un argument bidon. Manque de charme, terne, répétitif. Je crois que c'est déjà plus valable comme argument. Note spécial tout de même à deux régions, le désert fut relativement sympa grâce à la chevauché et le région inondé. Cette dernière avait vraiment un charme chose que je n'avais pas vu durant tout le jeu. Dans l'ensemble, c'est face à un monde mitigé que je fais face. Heureusement qu'il y a eu quelques personnages sympathique à suivre. Guerre est un héros charismatique, je peux pas lui retirer ça. Dans le même genre le Forgeron dégage aussi un charme qui est vraiment agréable lorsqu'on le découvre. Hélas, il disparait et on l'oublie vite. Surtout qu'il nous offre un splendide flingue (quelle déception quand j'ai découvert la faiblesse de l'arme dans le jeu... Bref.). Et le dernier personnage qui m'aura plu fut le spectre qui surveille Guerre.

Car le gros, très gros défaut du jeu, c'est qu'il abandonne très vite des éléments qu'il introduit. Cela crée en plus un sentiment de gâchis. J'en parlais pour le Forgeron mais c'est de même pour Samuel qu'on aide pour au final ne plus le revoir ? Sérieusement ? C'est rageant. Beaucoup d'éléments ont ce côté kleenex désagréable.

Surtout que ce n'est pas l'histoire qui rattrapera ce défaut, dès plus classique. Néanmoins, j'ai bizarrement bien aimé la fin. Peut-être content de découvrir Guerre enfin libre qui m'a fait plaisir ?

Par contre, le gameplay. C'est lourd. Très lourd. Autant, diriger Guerre durant les combats cela passe car on abuse du dash, autant durant les phases de déplacements classique, c'est lourd. Et je parle pas du système du viser pour les armes, c'est très mal fait. Ce qui m'a fait détester l'item Portal Gun...

En conclusion, à ce prix là, l'expérience valait le coup. Le jeu n'a à mon gout pas assez développé son univers et créer sa propre identité. Peut-être que je suis trop sévère mais je m'attendais à nettement mieux. Je suis curieux de savoir ce que réserve la suite après tout, le 1 ne répond à presque aucune question et en rajout même. Par contre, j'attendrais un prix acceptable.

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 8 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com