Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 10 Oct 2009 23:00 
275 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2006
Messages: 1519
Me v'là rentré du concert qu'Archive a donné, hier même, dans la capitale nordiste... Il me fallait parler de cette expérience, en bon fan du groupe que je tente d'être ! Je vous passe les détails de la première partie (intéressante, bien que je n'y ai pas assistée en intégralité - vous avez déjà vu ça, une première partie qui commence une demi-heure avant l'horaire indiqué ? o__O"), de la salle, des gens et de mes achats (en fait, juste un T-Shirt MA.GNI.FIQUE - je me permets de lancer des roses à mon bon goût, ne m'en voulez pas).

Donc, Archive. J'dois avouer que je suis mitigé concernant leur prestation. Je commence par ce qui m'a déplu.
En fait : la liste des chansons. Le collectif a décidé de jouer quasiment la totalité du nouvel album. Okay, c'normal. Mais dans l'ordre de la version studio ! Là, ça casse totalement l'ambiance. Car il n'y a plus aucune surprise. Et du fait, une ambiance mortelle. Dans le sens négatif du terme. Peu de réaction du public , puisque que les musiciens sont d'autant plus trèèèèèèès loin d'être en communication avec la foule.
Une ambiance agréable a pointé le bout de son nez uniquement lors des quelques rappels, avec des morceaux bien énormes comme Londinium, Numb, System et Again pour terminer. En fait, ce sont là les seules chansons qui m'ont totalement botté, les premiers titres n'étant en rien modifié. Entendez par-là que, mis à part ces rappels (courts, qui plus est), j'ai eu l'impression d'entendre Controlling Crowds sans aucune différence. Preuve complète : la voix de Maria Q, absente, enregistrée sur une bande-son. J'adore concrètement ce disque, mais aller en concert doit permettre d'assister à... autre chose.

Malgré une ambiance pourrave une grande partie du temps, des musiciens peu communicatifs, et une set-list relativement peu jouissive, je reconnais que le groupe fait plaisir à voir. Parce qu'ils sont dedans. Complètement ancrés dans leur musique, tous en transe, synchrones avec le rythme. Alors, quand le son nous parvient impeccablement (les enceintes étaient placées minutieusement en hauteur, pour mieux distiller les ondes sonores)... De ce point de vue, les voir en réalité nous fait penser et dire qu'Archive est planant, même pour ses membres. Et puis, même si le choix musicaux n'étaient pas judicieux, c'pas comme si je détestais ce qu'ils ont fourni ^^.
Enfin, l'aspect visuel. P*tain, la claque ! Les éclairages en envoyaient carrément, souvent changeant à un rythme fou, et avec, en prime, un écran qui diffusait des images magnifiques (j'essayais tout d'même de rester concentré sur la scène ^^) lors des chansons de leur dernière production. Faut le voir pour comprendre. Magique.

En somme. Un spectacle de réelle qualité, planant et qui plaira aux fanatiques de Controlling Crowds. Il semblerait que, si l'album est travaillé à la seconde près, ce n'est point le cas de la tournée. Il me faudrait revoir Archive lors de leur prochain passage, en janvier 2010, et avec Maria Q, pour me forger une véritable idée.

M'enfin, voilà ce que j'ai pensé de la prestation scènique d'Archive. Cela n'engage que moi, et peut-être serait-il bon de comparer la façon dont j'ai ressenti le spectacle avec d'autres, comme...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 11 Oct 2009 01:09 
.

Inscription: 10 Oct 2005
Messages: 4725
...moi.

Et j'ai trouvé ce concert monstrueux.
Alors ouais ils jouent presque tout le nouvel album, y'a pas la chanteuse, mais c'est tellement bon, c'est tellement entraînant, ils sont tellement dedans, ils nous transportent tellement avec leur musique que ça m'a pas gêné du tout.

C'était juste magique quoi.
Leurs morceaux sont déjà monstrueusement puissants dans leurs version studio, mais le live leur confèrent encore plus de cette puissance vraiment communicative: j'étais en transe du début à la fin.

J'ai particulièrement adorer le "visuel" du concert: les images projetées étaient magnifiques, mais vraiment badantes ('tain, les mecs en blancs, je crois bien que si j'avais tiré quelques lattes avant, j'aurai pas tenu o_O) et je suis vraiment fan de voir les membres du groupe comme s'ils étaient juste des silhouettes.
Y'a un petit truc que j'ai trouver marrant, c'est les deux pères fondateurs du groupe, autour des autres membres et surtout Darius Keller, qui n'a pas cessé de bouger son poing du début à la fin: c'était comme si qu'il motivait ses troupes, c'était assez fun.

Bref, concert génial pour moi, j'ai bien envie d'aller les revoir en Janvier.
Avec en plus la chanteuse présente, ça risque d'être encore plus ouf!

PS: Rosko John? Quelle classe.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 12 Oct 2009 20:15 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2005
Messages: 1161
Localisation: Non pertinent
Ou encore moi.

Je tiens tout d'abord et avant toute chose à remercier el d brokeur sans qui je n'aurais jamais assisté à ce concert. Mec, toute cette joie, toutes ces émotions, c'est à toi que je les dois et pour ça sois-en mille fois remercié.

Ce que j'ai pensé du concert, en deux mots ? Absolument génial. J'y ai assisté sans savoir à quoi m'attendre, sans savoir ce que peux donner Archive sur scène (ou alors très vaguement via quelques fragments de concert sur le DVD fourni avec le Live at the Zénith). Je m'étais bien gardé de savoir ce qui m'attendais dans cette salle, pour préserver la surprise. Bon, j'ai bien été mis au courant à peine une heure avant le concert d'une particularité technique, mais rétrospectivement, ça m'a permis de bien appréhender la chose.

Une fois dans le Zénith même, accompagné d'une bien belle brochette de gens très fréquentables, j'évite le stand de t-shirts et autres articles promotionnels. Tout ceci m'encombrerait inutilement une fois dans la salle. Mais je sais que ce n'est que partie remise...
Nous pénétrons plus avant dans le bâtiment, jusqu'à la fosse. Ne connaissant pas le Zénith, je découvre une très grande salle, bien loin de ce que j'imaginais d'une salle de concert (en même temps, vu le nombre de concerts auquel j'assiste, c'est pas étonnant que ma connaissance de ces lieux soit limitée). Nous étions suffisamment proches de la scène, tandis que les gradins me semblaient ridiculement éloignés ! Heureusement que nous sommes capables de tenir debout.

J'accélère jusqu'à la première partie. Vous savez peut-être déjà qui était le groupe assurant cette partie, Birdpen. J'ai vraiment aimé leur morceau Off. Décidément, tout ce qui touche de près où de loin à Archive est marqué par la qualité...
Nouvelle accélération. Les lumières s'éteignent. Les premières notes de Controlling Crowds résonnent. Aux premières mesures de rythme, les membres du groupes rentrent tous ensemble, se plaçant au son de leur musique. Danny Griffith et Darius Keller se positionnent comme à leur habitude aux deux extrémités de la scène, montrant de façon physique leur statut de piliers du groupe. Statut qui sera prouvé tout au long du concert, par le soutien qu'il montreront au reste du groupe, marquant le rythme avec eux. Pollard s'approche du micro, le chant est lancé. Le plaisir auditif pur s'infiltre dans nos oreilles. Le large écran blanc en arrière-plan du groupe s'illumine alors. Les images accompagnent la musique dans leur description de l'oppression. Foule compacte de corps enveloppés dans du papier blanc. Masques aux yeux vides (ou le sont-ils vraiment ?). La foule. Celle qui contrôle. Celle qui est contrôlée.
Bullets commence. La scène se fige au son de la voix du chanteur, posée. Pas les images. Les lumières défilent comme vues depuis un train, comme dans le clip de la chanson. Clip magnifique par ailleurs. Par ailleurs repris lorsque le rythme s'accélère à mi-chanson. Des images fortes, violentes, oppressantes encore, qui subliment l'atmosphère créée par cette chanson.
Le rythme retombe. Words On Sign. Le public se laisse entraîner par la douceur apparente. Je fredonne. Mais ce calme n'est qu'en surface. La puissance reprend bien vite ses droits.
Danger Visit. Les paroles s'enchaînent, je les reprends. « So much trouble in the world, so much trouble in the world, so much trouble in the world, so much trouble in the world... » Puis l'explosion, encore. « Sing along, sing along, sing along, sing it ! » Boum ! Je bouge, entraîné par l'implacable rythme qu'impose le groupe. Ils savent ce qu'ils font. Dommage que certains membres du public n'en fassent pas autant. Heureusement je suis avec des gens qui savent, eux.
Quiet Time. Rosko John monte sur scène avec sous un torrent d'applaudissements. C'est que son phrasé est connu et reconnu. Son jeu de scène n'est pas extravagant, mais on ressent toute la maîtrise de son art dans sa seule présence.
Collapse/Collide. Le moment tant redouté par certains, puisque Maria Q, la chanteuse, n'est pas là. Sa présence sera émulée par une vidéo sur l'écran. Mais quelle vidéo ! Là encore je salue le génie de ceux qui ont conçu cet accompagnement du concert, qui retranscris avec perfection ce que le groupe nous transmet par la musique. La présence constante et hachée de Maria Q sur l'écran nous fait oublier son absence physique. Mais puisque sa voix est là, n'est-elle pas tout autant avec nous ? Sur le moment peu importe, tout ce qui compte, c'est de se laisser bercée par ce joyau musical que nous offre Archive. La solennité des autres membres du groupe sur ce morceau est impressionnante.
Clones. De nouvelles images défilent sur l'écran. Des mais en symétrie, en jeux de miroirs. Après coup, certains m'ont avoué avoir trouvé cela glauque. Peut-être. A force d'être autant dans l'univers du groupe, plus rien ne me choque venant d'eux. Je prends. J'apprécie. Je savoure.
Bastardized Ink. Rosko reprend du service, pour notre plus grand plaisir. L'une des chansons avec le plus de puissance de l'album explose littéralement sur scène.
Kings Of Speed. Dave Pen nous éblouit de sa voix tandis que défilent, non, rampent sur l'écran les images les plus dérangeantes, probablement, de la soirée. Et ce sont évidemment celles qui collent le mieux à l'album, puisqu'elles reprennent intégralement sa charte graphique.
Là, nous avons droit deux chansons extraites de la quatrième partie de l'album, que je n'ai donc pas pu identifier. Il va sans dire qu'elles étaient excellentes. J'ai été totalement subjugué par la seconde, à trois voix si mes souvenirs sont exacts. Qu'est-ce que cet album sera bon.
Funeral enchaîne la suite. Dernière chanson de l'album. Le groupe se lâche donc bien évidemment dessus, en un jeu de scène qui fait quitter la scène à chacun des membres l'un après l'autre. Lorsque plus personne n'habite la scène, le public crie. Hurle. Siffle. Applaudit. Tout mais pas finir maintenant ! Ne brisez pas ce que vous avez construit ! Heureusement, tout était calculé, les voilà qui reviennent, en remerciant le public de sa chaleur. Vous allez en avoir encore plus, croyez-moi.
Ils surprennent tout le monde en jouant Old Artist, toute première chanson de leur tout premier album, Pollard remplaçant au pied levé la voix féminine. Le groove s'empare de nous.
Nouveaux applaudissements demandeur de plus à la fin de la chanson. Ils enchaînent sur System. Le public est plus déchaîné que jamais. Je fais partie du mouvement.
Encore une. Numb. Toute en montée en puissance. A un moment, le groupe franchit une limite. A quel moment, je ne sais pas, mais une fois franchie, impossible de revenir en arrière. La puissance qu'ils dégagent semble ne jamais diminuer, tout est fondu dans un unique rythme soutenu pendant un temps incroyable, nos oreilles crient grâce mais pas notre âme qui en redemande encore, encore, encore ! Toujours ! Les lumières danses, les guitaristes sautent sur scène, les public mue et remue, tout est pure mouvement.
La chansons s'arrête, prend fin. Mais pas le concert. Le groupe reste sur scène en effective réduit, pour jouer...
Again. Sans l'harmonica. Avec un minimum d'instruments. Mais rien ne saurait entamer le pouvoir de cette chanson qui semble avoir été taillée pour fendre les barricades mentales les plus solides et laisser libre cours à un pur flux d'émotions et de ressentis. Une fois de plus, la magie opère et j'entre en transe. Plus rien n'existe autour de moi, seule compte la chanson et comment je la vis, comment je l'exprime, physiquement. Je m'oublie, je m'abandonne. Again.
Fin. Un ouragan d'applaudissements et de cris ne suffirait pas à remercier suffisamment le groupe, mais c'est tout ce que le public et moi-même pouvons fournir, aussi nous y adonnons-nous à cœur joie. Le groupe nous remercie, nous le remercions, chacun à fourni à l'autre tout ce qu'il voulait.
Je finis le concert en nage, épuisé physiquement, vidé spirituellement, le corps saturé d'adrénaline et heureux. Absolument, parfaitement, totalement heureux.

Avant même que le concert n'ait commencé, certaine personne avait failli tuer mon enthousiasme dans l'œuf en étant elle-même peu enthousiaste. Elle avait tort. Malgré l'absence de Maria Q. Malgré le fait que la majeure partie du concert consiste en rejouer le dernier album. Tout est affaire d'état d'esprit. Pourquoi ne pas accepter ce que l'on a, au lieu de se morfondre sur ce que l'on n'a pas ? Selon moi il était, et il est toujours, inutile de s'en faire pour de telles choses. Assister à un concert d'un groupe que l'on aime est en soi quelque chose de formidable, qu'importe si cela aurait pu être meilleur si c'était différent ! Non seulement cet avis est purement subjectif et spéculatif, mais surtout, est-ce que cela empêche le vrai concert d'être bon ? Heureusement, je me plais à penser que la personne en question a compris son erreur et aura, rétrospectivement; apprécié le concert. Il est de toute façon impossible de faire autrement, aussi crois-je sincèrement à son appréciation. A son bonheur.

Qu'Archive soit remercié pour leur simple existence.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 16 Oct 2009 22:29 
.

Inscription: 10 Oct 2005
Messages: 4725
Image

J'en avais marre d'attendre, alors j'ai écouté l'album sur le site de la Fnac.

Verdict: Très bon, mais bien moins que le précédent.
Je suis un tout petit peu déçu.
(Enfin je dis ça, mais Controlling Crowds aussi j'avais pas accroché au début donc bon; surtout que je l'ai écouté la première fois en fond sonore cet après-midi, mais là en écoutant bien comme il faut, plus attentivement etc, ça passe déjà beaucoup mieux!)

Pills: Le morceau d'introduction, sympa, mais je suis pas trop fan, parce-que je trouve qu'il commence trop vite. Alors oui, c'est un morceau d'ouverture, mais il pète tout de suite, il prend pas le temps de se poser, il fait plus "suite" à mon goût, un peu comme Clones pour Collapse/Collide quoi. Enfin, c'est toujours aussi bon d'entendre la voix de Marcia Q en tout cas.

Lines: LE morceau que j'attendais le plus. J'avais immédiatement flashé dessus après l'avoir vu et entendu durant le live, il s'agit du fameux morceau à "trois voix". Forcément, quand Pollard Berrier, Rosko John et Dave Pen sont réunis sur un seul et même morceau, ça fait mal, très mal au fan-boy qui sommeille en moi. Le morceau alterne phases calmes pour Pollard, phases plus brutes pour Rosko et un peu un mélange des deux pour Dave et les trois en même temps. Enorme.
Lines, Lines, lalalalalala

The Empty Bottle: J'aimais déjà pas mal la version radio-charcut-edit de Marcus De Vries et j'adore cette version album (version longue quoi). Dave Pen porte le morceau avec sa voix puissante, le tout sublimé par l'excellente instru, vraiment excellent.

Remove: Un morceau calme, tranquille et posé. Sympa.
(On retiendra néanmoins les petits "esclavages, esclavages" à la fin héhé)

Come On Get High: Héhé, au moins le message est clair! Un morceau à l'instru assez badante, à la voix lassive et posée, le titre ne ment pas c'est vraiment un morceau de drogué quoi. =D

Thought Conditioning: On reste dans le trip drogué (NDDédé: le "Get High" doit sûrement faire référence à autre chose (ou pas héhé) mais je préfère garder cette interprétation =p) pendant quelques secondes, mais très vite, c'est le changement d'ambiance avec le Grand Rosko John qui prend les choses en mains et qui pose son truc comme il sait si bien le faire. C'est classe, ça pète.

The Feeling of Losing Everything: Dès les premières notes de piano, on sent que ce morceau va rejoindre ses prédecesseurs dans le genre "morceau sur-puissant". Et pour moi c'est le cas, même si le morceau ne décolle jamais vraiment en fin de compte.

Blood in Numbers: La suite directe du précédent. Je suis pas trop fan, j'aime pas trop l'instru "angoissante".

To the End: Avec ce morceau on rentre dans le trio final basé sur le même principe que Chaos/Razed To The Ground/Funeral. Un morceau calme et lent (plus ou moins) laissant penser que c'est la fin, puis un morceau qui pète, puis enfin un mélange des deux. Un petit morceau calme, dont je suis pas trop fan. Je trouve qu'il dégage rien.

Pictures: Un petit morceau sympathique, mais rien de bien transcendant encore une fois.

Lunar Bender: Pareil, j'accroche pas trop pour le moment, même si il a quand même les qualités nécessaires à un morceau de cloture, mais il dégage pas assez de choses, on est éjectés de l'album trop gentiment, Funeral est bien meilleur à ce niveau (et je compare même pas Controlling Crowds à Pills)!

Verdict Final: Bon, oubliez ce qui a été écrit précedemment, c'est un très bon album!
Pas aussi bon que son prédecesseur (le niveau était très, très élevé aussi), mais ça reste du tout bon.
Je regrette surtout l'ouverture et la cloture assez ratées à mon goût. =(

M'enfin, je sens que comme pour son grand frère, il va me falloir plusieurs écoutes pour l'apprécier bien comme il se doit!

Vivement sa sortie! :teach:

PS: J'avais commencé à rédiger un autre message, mais à cause d'une putain de fausse manipulation, je l'ai perdu; du coup, c'est ce que j'avais commencé à dire, mais en plus "light" et expédié...é__è


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 20 Oct 2009 18:27 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2366
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Oula ça fait longtemps que je ne suis pas venu ici ... (quelle flemme énorme) ^^'
Inexcusable de ma part ...
Bref, juste pour vous dire que Controlling Crowds part IV est dispo chez le Nain \o/
Et que la vidéo de The Empty Bottle également ^^

Un très bon album qui fait une très bonne suite au précédent album *___*
La boucle est ainsi bouclée et la nouvelle tournée promet d'arracher ^^

>> J'éditerais pour vous raconter mon impression sur le concert (il ne manque plus que moi) :Ussop gloups:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 31 Mar 2010 22:32 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2366
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Je poste juste pour vous informer que le groupe Archive sera à l'affiche du prochain Solidays. Cette 12e édition se déroulera donc du 25 au 27 juin prochain. Ce qui seront présents, ceux qui veulent découvrir le phénomène "Archive" ou qui ne les ont pas encore vu, un conseil allez-y !!!

Vous connaissez tous mon avis sur ce groupe, je ne cesserai de me répéter, Archive c'est de la bombe *____*

Je donnerai plus de détails sur la programmation journée par journée lorsque les infos tomberont ;-)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Archive
MessagePosté: Ven 25 Nov 2011 17:19 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2366
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Oulah, ça fait longtemps que je ne suis pas passé moi par ici, et y'a pas que moi en plus -___-'

Bref, je voulais juste vous relayer quelques nouvelles infos sur le groupe :

Citation:
Les billets pour les premiers concerts annoncés de la tournée 2012 d'Archive sont en vente, ils auront lieu les 16 & 17 novembre 2012 au Zénith de Paris.
Par ailleurs, nous sommes fiers d'annoncer que Archive vient de signer avec Cooperative Music pour le monde hors Etats-Unis et Canada. Un nouvel album du groupe est d'ores et déjà programmé pour 2012.


:Vogue Merry: :Vogue Merry:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Archive
MessagePosté: Dim 4 Déc 2011 10:11 
75 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Nov 2010
Messages: 693
Localisation: Wandering in labyrinths of coral caves...
Archive.

Ce message aurait pu être résumé par ce seul mot, battant ainsi le record de Deu$ qui l'avait fait en une phrase!
Aujourd'hui je décide donc de parler de ce groupe absolument magnifique découvert grâce à el-d-brokeur. Y a pas à dire, je le remercie grandement! *__*
J'ai su trouver en Archive ce que je recherchais : des musiques douces, parfois violentes, pleines de sentiments, des sortes d'histoires au son progressif où l'ambiance se sait être pesante, proche de l'asphyxie comme le disait très justement le nain!

"Biberonnés au son de Pink Floyd, dont ils revendiquent la filiation..." raconte leur biographie sur Deezer. Il n'en fallait pas moins pour rallier un nouveau fan au groupe anglais! Si c'est bien du trip-hop au début (je remercie le sujet de Taka et sa présentation de Massive Attack pour avoir une meilleure approche du genre) le groupe est je trouve plus rattaché au rock progressif et psychédélique! Tout ce que j'aime quoi.

Si je n'ai pas pleinement apprécié le premier album à cause peut-être du rattachement au rap (après écoute attentive il se révèle excellent, comme quoi), j'ai tout de suite accroché à la première musique que j'ai écouté du groupe, à savoir : Controlling Crowds de l'album éponyme!
Bon sang dès la première note du synthé j'ai été happé dans l'univers de Danny Griffiths et Darius Keeler (car il faut bien le reconnaître ce sont eux les piliers du groupe). Une mélodie longue de 10 minutes oppressante, angoissante...
Il y a vraiment ce sentiment de foule que voulait retranscrire le groupe! Puis j'ai dévoré la suite, j'ai rencontré des Collapse/Collapsing des "Chaos" ou encore "Bullets".

Parti sur une si bonne lancée, pourquoi s'arrêter? J'ai donc en fait parcouru le travail d'Archive... dans le sens inverse! J'ai donc rencontré l'envoûtant Lights, aux musiques lumineuses : Headlights est une pure merveille, un rythme percutant, une voix qui parle...
Il y a eu sur mon périple le surprenant Noise avec "Sleep", "Noise" et "Pulse". Gardons le meilleur pour la fin "Fuck U", musique si bien décrite par The Edge Walker en première page. Et puis bien évidemment le fabuleux You All Look The Same To Me" de l'ère de Craig Walker et son fantastique Again! On en redemande encore! :D

Bref autant de titres qui surprennent, qui laissent pantois et qui ne lasseront jamais! Et si j'avais un reproche à faire à Archive c'est son changement régulier de chanteurs qui m'a déstabilisé à mes débuts d'écoute. Au final on ne fait plus la différence puisque cela reste du Archive.
Ce groupe est incontestablement devenu un de mes préférés.

Archive.

_________________
On ne peut pas changer la nature, mais la nature est faite de changements...
Image
Initiation à la Musique + Pink Floyd ~ Gouache de Jean Giraud
— Van Gogh ~ Starry Night (modifié)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Archive
MessagePosté: Lun 21 Mai 2012 15:03 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2366
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Le milieu d'année 2012 sera marqué par le nouvel album d'archive : With Us Until You're Dead (Dangervisit Records). Ce nouvel opus sortira le 27 Août. Le groupe sera en longue à la fin de l'année et passera pour deux dates au Zénith de la capitale : 16 et 17 novembre !!! Il va de soit que j'ai déjà ma place pour le samedi 17 ^^

Sur ce je vous laisse découvrir le premier extrait Violently. L'EP 'Wiped Out / Violently' sortira le 2 juillet. A noter qu'il y a une nouvelle chanteuse qui chante dessus Holly Martin, ce n'est pas Maria Q. Elle est juste là pour interpréter la chanson.



"one of the darkest and most powerful songs we've ever done" (says Darius)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Archive
MessagePosté: Mar 20 Nov 2012 16:18 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2366
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Bon inutile de dire que ce 9e opus que nous ont pondu Archive est juste magnifique !! Et sur scène, ils ont encore placé la barre très haut ! Je dis sur scène, car je suis allé les voir samedi dernier au Zénith (leur 2e soir de suite dans cette salle) et je n'ai pas été déçu : déjà ils ont joué une chanson en plus par rapport au soir précédent et d'autre part, parce que le concert était sublime tout simplement avec les deux chanteuses (chacune soit interprétant les chansons où elles chantaient d'habitude; soit accompagnant d'autres chansons ^^).

Archive ne m'a jamais déçu et c'est loin d'être fini ! Un groupe qui a su resté simple, intègre et qui évolue sans cesse sans jamais nous décevoir !!

Putain, ça c'est un groupe !

J'avais oublié de vous montrer les quelques vidéos (trois précisément) que j'avais filmé à l'occasion de leur concert acoustique à la Fnac Montparnasse en septembre dernier. La choses est réparée !


















Sinon, pour ceux qui veulent découvrir (ou redécouvrir pour ceux qui connaissent et apprécie ce groupe), sachez que la chaîne Artetv (sur le net) diffuse ce soir le concert d'Archive au Transbordeur à Lyon !! ^^




_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 25 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com