Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Lun 31 Jan 2011 00:39 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement


Membres de la Volonté du D, bienvenue dans les Chroniques du Heavy Metal King, la toute nouvelle émission consacré à l'univers de la musique métal. Chaque mois j'aurais le plaisir de chroniquer et de vous faire découvrir, ou redécouvrir, un album d'un genre et d'une époque différente. La première saison de cette émission durera douze mois pour douze albums au total. Il va de soi que selon le succès qu'aura ces chroniques, une saison 2 pourra être envisagé dans le futur, avec qui sait peut être avec de future amélioration.

Quoi qu'il en soit, le but premier de cette émission est le partage et la découverte d'un son et d'un genre souvent trop préjugé par un public ignorant et inculte. Rendre ses lettres de noblesse à une musique de vrai passionné souvent autodidacte qui cherche en premier lieu à exploiter leur passion au maximum au détriment de la célébrité.

Commençons donc notre émission par un pilier du genre, un groupe ayant marqué toute une génération et ayant eu une influence énorme dans le monde du métal. Je parle d'influence mais tout le monde vous dira que ce groupe fait partie des trois groupes fondateurs de cette nouvelle mouvance métal/hard à côté de Deep Purple et Led Zeppelin.

BLACK SABBATH
Image


Black Sabbath comme Deep Purple et Led Zeppelin est un produit 100% anglais qui à également vu le jour à la fin des années 60. Mais Black Sabbath ce démarque de ses "concurrents" par un son sombre et lugubre au riff bien lourd et une image particulièrement malsaine issu des films d'horreurs. Après un premier album, "Black Sabbath" qui remporta un gros succès, le groupe sort dans la foulée ce qui sera leur plus grande réussite, "Paranoid", un standard que tout fan de musique rock ce doit d'avoir entendu une fois dans sa vie.

Paranoid
Image


C'est en septembre 1970 que l'album "Paranoid" sort en Angleterre, soit à peine sept mois après "Black Sabbath". A ça sortie, "Paranoid" est vivement critiqué par la presse spécialisé mais le public ne s'y trompe pas et fait un triomphe à l'album dont le premier single, "Paranoid", ce hisse rapidement à la première place des hit-parades anglais à la grande surprise de tous, rapidement suivit de l'album. Au jour d'aujourd'hui, le disque a été certifié sept fois disque de platine par la British Phonographic Industry.

Le line-up de l'époque est le plus connu du groupe, et également celui d'origine. On retrouve donc au chant Ozzy Osbourne, principale compositeur du groupe, le talentueux guitariste Tony Iommi, seul membre permanent de Black Sabbath et principale responsable du style sombre du groupe jouant avec des prothèses aux doigts (il a perdu deux doigts de sa main qui sert à pincer les cordes), le bassiste Geezer Butler, qui a co-écrit les paroles des chansons avec Ozzy jusqu'au départ de ce dernier et donné une orientation plus sombre au groupe en intégrant des thèmes horrifique à leur musique (voir le sujet "[Instrument] Rebasse tes chemises bon sang !" de Leto II pour en savoir plus), et Bill Ward à la batterie considéré comme une des meilleurs batteurs au monde à côté de Bonham, Moon et Paice.

A l'origine, l'album devait ce nommer "War Pigs", chanson dénonçant la guerre du Viêt-nam, mais pour éviter toute censure au pays de l'oncle Sam, il fut renommé "Paranoid" à l'image du single et de son succès.

1. War Pigs (7:55) lien
Black Sabbath décide de taper fort dès le début de l'album avec "War Pigs", véritable monument du monde du rock. Ce morceau est le plus long de l'album et nous en mets plein les oreilles. Ce titre ce démarque par une absence de refrain chanté (instru) et la présence de deux longs solos dont le final complétement monstrueux. Par deux fois, une au début et l'autre au milieu, la chanson s'arrête, cassant le rythme pour repartir sur un coup de guitare qui se répète sur la voix claire et aigu d'Ozzy qui en impose grave. Et le passage final est inédite avec le son accéléré sur les dernières notes, rarement entendu.

2. Paranoid (2:47) lien
"Paranoid" tranche radicalement avec la chanson précédente, par sa rapidité et son classicisme. Encore une fois on trouve des couplets chanté par la voix lointaine d'Ozzy mais pas de refrain chanté, que en instrumental. Le riff est tout simplement mythique et nous embarque rapidement. Un standard du groupe, brute et efficace.

3. Planet Caravan (4:24) lien
Troisième titre et troisième style différent. Là, "Planet Caravane" nous invite à une longue ballade aérienne, limite planant, avec un son très lointain, comme la voix d'Ozzy qui reste très discrète et lente. Un titre reposant à l'ambiance obscure.

4. Iron Man (5:53) lien
Attention ! Je vous prévient tout de suite, ceci est une drogue sévère. Y gouter c'est y être accroc à vie. Un rythme quasi militaire, une voix métallique pour lancer un des riffs les plus accrocheur et puissant que je n'ai jamais entendu. La construction est presque la même que "War Pigs" sans les coupures mais avec ses solos rapides et complexes

5. Electric Funeral (4:47) lien
On retombe dans une chanson moins rapide mais extrêmement sombre. Tout du moins en partie car en mi parcours "Electric Funeral" s'emballe et change complètement de rythme. On part carrément vers le rock psychédélique mais la chanson ce remet rapidement sur ces rails et repart comme au début. La chanson ne comporte aucun solo rendant le tout compact et lourd.

6. Hand Of Doom (7:07) lien
Morceau très riche que ce "Hand Of Doom" avec une première partie qui varie de lourdeur avec seulement la basse puis des envolés explosifs guitare/batterie. Puis une nouvelle fois ça s'emballe à un quart de la chanson où Ozzy prend de la vitesse et change complètement de direction. A trois quart de la fin, "Hand Of Doom" reprend son rythme normal avec ses variations bas/haut. Cette chanson donnera naissance au genre Doom Metal bien plus tard.

7. Rat Salad (2:29) lien
C'est la base de tout album de Heavy Metal, la présence d'un morceau 100% instrumental. On adhère ou pas mais c'est toujours l'occasion d'entendre les musiciens s'en donner à cœur joie. On a le droit à divers variations rythmiques et mélodiques sur une batterie rapide qui ne donne pas le temps de s'ennuyer.

8. Fairies Wear Boots (6:13) lien
On termine sur "Fairies Wear Boots", chanson riche et complexe en plusieurs parties, alternant rythme et férocité assez déstabilisante.


C'est à partir de ce deuxième album que les Black Sabbath vont devenir le groupe les plus influent de l'univers du rock en étant tout simplement les précurseurs du Heavy Metal. Voila, nous sommes déjà arrivé à la fin de ces chroniques et j'espère que ce première épisode aura été à la hauteur de vos attentes. Je vous donne donc rendez-vous au mois prochain pour la découverte d'un nouvel album. A bientôt.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Mer 2 Fév 2011 01:10 
.

Inscription: 10 Oct 2005
Messages: 4725
Chouette topic!

Tôji Tôji Chopper a écrit:
un son et d'un genre souvent trop préjugé par un public ignorant et inculte


J'avoue que pendant très longtemps quand on me disait "Métal", je pensais immédiatement à ça:
Image
Et après je vomissais dans ma bouche.
Je suis très, très ouvert pourtant et je considère que j'ai quand même une très bonne culture musicale très variée, mais ce genre de groupes, j'ai toujours eu du mal.
Et pourtant, depuis un certain épisode de South Park, je commence même à m'intéresser (un toooouuuut petit peu, faut pas trop pousser non plus) à ce genre de groupes (les Korn et compagnie). Comme quoi.

Mais bon, ce que tu vas nous présenter n'a pas l'air d'avoir grand chose avec eux, donc tout va bien. :teach:
Paranoid de Black Sabbath donc, album énorme et mythique s'il en est.
Outre les grands classiques à la Iron Man et Paranoid, ma préférée est de loin, Planet Caravan: juste envoûtante, planante et bandante.
The song's meaning is floating through the universe with your lover.
Carrément.

En tout cas, c'est cool et j'espère qu'on aura droit à de bonnes surprises hors classiques à la Led Zeppelin et compagnie! :Zoro nargueur:

Pour le plaisir, parce-que ça ne peut pas faire de mal:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Dim 6 Fév 2011 19:56 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Deu$ a écrit:
Chouette topic!

Tôji Tôji Chopper a écrit:
un son et d'un genre souvent trop préjugé par un public ignorant et inculte


J'avoue que pendant très longtemps quand on me disait "Métal", je pensais immédiatement à ça:
Image
Et après je vomissais dans ma bouche.
Je suis très, très ouvert pourtant et je considère que j'ai quand même une très bonne culture musicale très variée, mais ce genre de groupes, j'ai toujours eu du mal.


Je parle également en connaissance de cause. Avant de devenir un véritable consommateur de ce genre de musique, j'en avais horreur, surtout par préjugé et méconnaissance. L'image qui revenait souvent été ce genre-ci -->

Image

Hard, Metal et tout le reste, je ne voulais pas en entendre parler, une musique de barjo pour des barjos. Et juste par méconnaissance, et c'est pour ça que je me suis donné pour mission de réhabilité ce genre peu apprécié.

Deu$ a écrit:
Et pourtant, depuis un certain épisode de South Park, je commence même à m'intéresser (un toooouuuut petit peu, faut pas trop pousser non plus) à ce genre de groupes (les Korn et compagnie). Comme quoi.


Et Korn est loin d'être un groupe exceptionnel pour ma part, plutôt musique de djeun rebelle sans réelle saveur. Mais il faut bien commencer par quelque chose ^^.

Deu$ a écrit:
Mais bon, ce que tu vas nous présenter n'a pas l'air d'avoir grand chose avec eux, donc tout va bien. :teach:
...
En tout cas, c'est cool et j'espère qu'on aura droit à de bonnes surprises hors classiques à la Led Zeppelin et compagnie! :Zoro nargueur:


Oh que oui, mais ça sera également très varié et c'est pas sûr que certains genre plaise à beaucoup, mais faut quand même essayé ^^. Et je vais bien évidement éviter les grands classiques, même si il y en aura par moment, peut être un ou deux par saisons. Mais vue que ce n'est pas le but premier de cette émission, ça sera plutôt du classique inconnu.

Deu$ a écrit:
Pour le plaisir, parce-que ça ne peut pas faire de mal:


Tiens, j'ai également entendu un remix de War Pig version Hip Hop. Black Sabbath est influent même encore aujourd'hui, c'est dire l'aura du groupe ^^.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Dim 6 Fév 2011 21:13 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
Tôji Tôji Chopper a écrit:
Je parle également en connaissance de cause. Avant de devenir un véritable consommateur de ce genre de musique, j'en avais horreur, surtout par préjugé et méconnaissance. L'image qui revenait souvent été ce genre-ci -->

Image

Hard, Metal et tout le reste, je ne voulais pas en entendre parler, une musique de barjo pour des barjos. Et juste par méconnaissance, et c'est pour ça que je me suis donné pour mission de réhabilité ce genre peu apprécié.

Les gens qui pensent que le Metal se résume à Eddy d'Iron Maiden ont beau être réducteur, ils ont quand même très très bon goût (quoiqu'ils n'écoutent pas du Metal pour faire ce genre d'approximation).

Dans le genre, Black Sabbath n'est pas le groupe que j'écoute le plus, mais il y a quelques morceaux vraiment sympa et entrainants ('me demande encore pourquoi je n'ai pas mis Hand of Doom dans les morceaux à écouter). Je m'y suis uniquement intéressé parce que Geezer Bulter était réputé, sans quoi je n'aurais jamais approché leur musique, mais je ne regrette pas de les avoir découvert dans mon obsession mononeuronale.

Les préjugés sur le Metal peut être, à mon avis, dû à deux choses.
D'une part, on a l'image du métalleux type peu glorieuse : cheveux longs, sales, bière dans une main, guitare électrique pourrie dans l'autre, headbangant à côté de son ampli, dans une chambre qui n'a pas été dépucelée par un aspirateur. Il est aussi considéré, disons-le, comme un brin sectaire. Le gars n'est pas méchant, mais il n'écoute que du Metal, le reste il ne connait pas. En un mot, c'est un inculte musical.
D'autre part, on a l'image du groupe de Metal peu amène : des dégénérés qui sautent sur scène, hurlant leur amour de Satan et de l'Ante Christ, jouant une note à 450 à la noir (digne des plus fabuleuses contributions des Sex Pistols sous cocaïne), explosant leur baffles avec des instruments anguleux très moches (objectivement) à la fin de la "chanson". Ils n'ont, en outre, aucune culture (quelle qu'elle soit) et ont des mœurs très limites.
Ma bonne dame, ces gens ne sont pas fréquentables.

C'est bien sûr, sans compter qu'en creusant un peu, on se rend compte que Lemmy, le leader de Motörhead à la réputation sulfureuse et iconique, est un vrai gentleman, féru de culture britannique folk, ou bien Iron Maiden, ces salauds qui font l'apologie de la mort, des rituels sacrificiels ou du démonisme, citent avant tous des grands auteurs dans les domaines de la littérature ou du cinéma, au détour de quasiment chacune de leur chanson.
Mais Benjamin Biolay ou Cali, dont la pauvreté musicale et thématique de leurs œuvres n'a d'égale, c'est plus intelligent à écouter, c'est bien connu.

Le Metal, c'est comme tout, il y a du bon et du mauvais à prendre. Il en faut mais tant qu'à faire, autant diversifier les styles qu'on écoute.
En tout cas, je salue cette bonne initiative qui ne devrait que nous présenter ce que le Metal a de mieux à nous proposer ! Vivement la suite !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Mar 15 Fév 2011 13:28 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2366
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Tout d'abord, je voulais te féliciter et remercier de nous faire ce magnifique topic et nous faire partager et découvrir ce monde qu'est le métal. Monde comme l'ont dit Deu$ ou Leto qui fait donné des à priori parfois étranges et persistants. Pour ma part, je ne retiendrais qu'un seul (qui persiste et dure) : celui de Marilyn Manson qu'on continue à associer à l'antéchrist, au diable de part son image qu'il véhicule, ses concerts, ses paroles, ses clips, bref le "tout". Image et association que je n'écoutent pas, qui me laissent totalement indifférent et qui ne m'ont pas du tout empêché d'acheter toute sa discographie, de l'apprécier et d'être un gars normal (quoique ... ^^).
Mais on parle de Manson, mais avant il y a avait pourtant Alice Cooper. Avez vous fait gaffe à l'affiche de son dernier concert à Bercy ? Elle est glauque à souhait (des araignées qui sortent de son oeil droit, des instruments de torture ...) et après, on nous parle de Manson ?? Laissez moi rire !!

Bref, je passe. Moi je me suis plongé dans le métal assez tardivement, j'ai débuté par Metallica et Korn. Et après, j'ai vite rattrapé en avalant de tout (Iron Maiden, Pantera, Nightwish, SOAD, Dream Theater, Machine Head, Megadeth, Sepultura, Soulfly, Rammstein, ...). Et je n'ai âs été déçu et j'adore toujours autant cela !!! :-P

Sinon, ta saison 1 promet Tôji :
Spoiler: Montrer
entre Fates Warning, Nightwish, Enforcer, Dir en Grey, QOTSA, Battleroar, RIOT, Manowar, etc.
C'est de la bombe !!!

Espère que les commentaires positifs (même si pour l'instant ne sont pas très nombreux) te permettront de faire une deuxième saison, en tout cas s'il fallait voter tout de suite, je dis "oui" !!!! *__*


Passons au premier album de cette année 2011. C'est à dire, l'un des grands albums de Black Sabbath. Je dois bien avouer qu'à part Paranoïd et Iron Man, je connais pas grand chose de Black Sabbath !! Et donc, c'est une totale découverte que tu nous as mis là (pour ma part ^^)

Cet album est superbe et diverse aussi. Il alterne des chansons plus calmes et des chansons plus pêchus ^^
Passons aux titres même !! Par exemple, "War Pigs" de part son rythme cassé et cassant, notamment de l'alternance batterie / guitare (entre 0.52' et 1.03') m'a fait pensé à une chanson de Led Zep'. Je me trompe peut être et j'espère que Leto me pardonnera cette comparaison si cela s'avère faux, mais moi j'ai senti l'influence de Led Zep' dans cette chanson.
Je ne reviendrai pas sur les titres phares de cet album qui sont "Paranoïd" et "Iron Man", qui comme tu l'as si bien dit des rythmes très connus et facilement identifiables et répétitifs ^^ Des chansons qui marquent à vie ^___^

Pour ce qui est de "Electric Funeral", le ton très lourd, très bas nous fait irrémédiablement pensé à une marche funéraire. La voix lointaine, monotone et caverneuse d'ozzy. Puis, un rythme cassant qui sort très bien et Ozzy qui revient avec sa voix en clamant "Electric Funeral" plusieurs fois, comme si la mort, cette marche était obligé de revenir et qu'il n'avait pas le choix de revenir à ce rythme ! Un très bon morceau qui allie parfaitement le côté sombre et électrique !!

Quand j'ai entendu "Hand of Bloom" pour la première, j'ai été happé par cette basse (j'ai pensé à toi Leto ^^) et cette envolée entre guitare / batterie (comme tu le dis si bien). Et puis, ça recasse encore une voix mais plus intense et le rythme initial revient ensuite ! Un très bon morceau qui me marque à jamais !

Pour "Rad Salad", j'ai bien apprécié cette petite pause instrumental qui casse un peu le rythme de cet album à la fois complexe et intense !

Pour le dernier morceau, j'ai moins adhéré que les autres même s'il s'est révélé très bon aussi !


Bref, je ne vais pas y aller par quatre chemins, cette première session avec cet album est une pure réussite / découverte musicale !! Merci encore tôji et vivement le mois prochain :luffy langue:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Lun 28 Fév 2011 02:02 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement


Membres de la Volonté du D, bienvenue dans les Chroniques du Heavy Metal King. Voici venir le deuxième épisode de votre émission favorite sur le meilleur de la culture Heavy Metal & Co. Malgré une audience peu honorable lors du premier épisode (à peine 250 visites), les réactions suscitées à l’écoute de ce premier album ont été plus qu’encourageante pour continuer à vous faire découvrir de nouveau, ou ancien groupe.


Le groupe que nous allons voir aujourd’hui n’est pas vraiment un inconnu sur le forum, un des titres de l’album ayant réussi un score honorable lors du derniers D-Vision. Loin d’être un précurseur dans son genre, ce groupe là rend largement honore à ses ainés que sont Manilla Road et Cirith Ungol en donnant naissance à un Heavy Metal hautement épique et guerrier.

BATTLEROAR
Image


C’est en 2000 que Battleroar à vu le jour, sur la terre de la mythologie, de la moussaka et du sirtaki, la Grèce. Loin d’être un des pays phare du Heavy Metal, la Grèce trouve là un représentant ayant un potentiel énorme, comme va nous le prouver leur troisième album.

TO DEATH AND BEYOND
Image


Après deux premiers albums assez réussi mais loin d’être inoubliable, Battleroar sort en 2008 ce qui sera à ce jour leur plus grande réussite. Doté de morceau rapide et efficace, l’album fait également la part belle à des compositions épique à souhait d’une beauté et d’une puissance rarement entendu (on se rapproche doucement de Manowar). Fort de leur expérience sur leurs précédents albums, le line up d’origine signe une véritable ode à l’ambiance dark fantasy très réussi (mais que certains peuvent trouver ridicule). Ça sent la sueur et le sang et on entendrait presque le bruit des lames qui s’entrechoque. Mais voyons maintenant un peu plus en détail ce que nous offre cette nouvelle galette.

1. The Wrathforge (8:18) lien
Acte 1 : Epic ! Que dire de cette introduction tout simplement magnifique ? Une monté en puissance explosif sur un rythme martial qui fait frémir de plaisir. Avec cette intro, on devine que ça va être grandiose. Et ce passage qui lance le reste du titre est un pur bonheur de construction. La suite est certes plus classique, mais les riffs sont puissants et incisifs et le chant s’insère parfaitement bien dans l’ensemble. Le tout reste cohérent et offre un grand moment musical. D’ailleurs The Wrathforge a déjà acquis une certaine popularité sur le forum suite à sa participation au D-Vision et à un AMV tout simplement épique.

2. Dragonhelm (4:11) lien
Acte 2: Nous avons là un titre plus direct que le précédent, au riff plus percutant. C’est rapide mais également un peu plus complexe. Le titre adopte un rythme plus martial en cours de route pour poser un solo un peu en retrait. Le moment fort du titre je trouve car c’est le riff qui donne le tempo de folie. Le refrain est basique avec ses cœurs guerriers mais ça reste efficace.

3. Finis Mundi (8:55) lien
Acte 3: Epic ! Nous avons là une des perles de l’album. Finis Mundi commence calmement sur un air de violon lointain et des cœurs féminins. Puis un riff à la guitare acoustique vient se poser doucement avant d’exploser en un riff agressif et violent, magnifique. Le titre prend alors ça vitesse de croisière alternant chant et différents riffs. Puis viens le titre de l’album dans un refrain des plus épurés. Alors qu’on pense entendre la chanson s’emballer, un solo de violon calme l’ensemble pour remettre le riff à la guitare acoustique. La voix ce pose et annonce une rampe de lancement à la conclusion finale du titre. L’explosion fait décoller le titre et répète le refrain avant de se prendre le solo guitare en plein tronche. Celui est intense et magnifique, enfonçant un peu plus le titre dans de l’épique pur. Un titre exceptionnel d’une puissance et d’une beauté rarement atteinte.

4. Metal From Hellas (4:16) lien
Acte 4 : On retourne dans du Heavy Metal classique avec le cri d’un aigle pour intro. Pas vraiment fan de ce démarrage mais ça reste quelques misérables secondes. Le titre est moins puissant et retourne dans un classicisme proche d’un Iron Maiden. On a également droit aux chants guerriers qui peuvent parfois être pompeux. Ça reste toutefois correct.

5. Hyrkanian Blades (4:48) lien
Acte 5: Démarrage très différent des autres chansons, par la basse suivit de la batterie conférant au titre une identité propre, assez dur vu le nombre de titre épique dans l’album. Un solo ce pose sur le rythme avant d’entendre démarrer le riff principal. Hyrkanian Blades est un titre un peu plus complexe que la moyenne, avant des changements de rythme et une chanson qui s’emballe doucement pour lancer le long solo principal. Le refrain est assez bon, plus mélodique et posé. Très bonne chanson courte.

6. Oceans Of Pain (10:24) lien
Acte 6: Epic ! On retourne dans ce genre de composition. Oceans Of Pain est le titre le plus long de l’album mais rare sont les moments de lassitudes. J’adore le riff de départ qui lance l’intro pour repartir vers un autre plus puissant et rapide. Je trouve également la basse plus présente que d’habitude et c’est un vrai plaisir, surtout pendant les passages chantés. Comme Finis Mundi, le titre enchaine un long passage instrumental de toute beauté avec guitare sèche et violon. Riff final et solo multiple repartent crescendo mais ne prend pas autant de puissance qu’au départ. Ça reste un peu long jusqu’à la fin mais ne gâche en rien l’ensemble du titre.

7. Born In The 70s (5:24) lien
Acte 7: Comme le titre de la chanson laisse à prévoir, on retourne dans un style classique du Heavy Metal des années 720/80 revisité à la sauce moderne. On adhère ou pas, moi j’adore. Le refrain est très mélodique et en balance un max. On se retrouve à le chanter sans s’en rendre compte. C’est facile et kitch mais pas prise de tête. Pour ma part c’est un titre très bon avec une identité propre.

8. Warlord Of Mars (4:24) lien
Acte 8: Encore une fois, un titre au son très Maiden fort bien réussit, rentre dedans et au refrain accrocheur dans la même veine qu’ Hyrkanian Blades.

9. Death Before Disgrace (8:36) lien
Acte 9: Epic ! Et de trois. Après Finis Mundi et Oceans Of Pain, Battleroar remet le couvert une dernière fois avec un titre épique qui suit la même construction que ces prédécesseurs. Le titre démarre un peu plus lentement après une intro assez courte à la guitare acoustique suivit du même riff à la guitare électrique (comme sur Finis Mundi). Death Before Disgrace fait la part belle au chant qui est bien plus présent que sur les autres titres. Pendant la première partie, le rythme change souvent avant d’aborder un passage, encore une fois calme, avec violon et guitare sèche. Celui-ci reste toutefois assez court et le titre repart sur des bases connues, accélération, ralentissement, riff endiablé et solo de folie. On retient ça respiration jusqu’à la fin qui se termine relativement calme et qui clos admirablement bien l’album.

To Death And Beyond reste une excellente surprise dans la scène Heavy Metal qui, sans réinventer le genre, réussit à donner de la matière inoubliable sur ses titres épiques avec un album très bien construit et accrocheur.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Lun 28 Fév 2011 17:38 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1120
Super sujet malgré que le Metal ne soit vraiment pas mon style. Du moins pour la plupart des chansons. Le premier groupe Black Sabbath m'a moyennement inspiré même si quelques-unes sont vraiment accrocheuses (Iron Man pour ne citer que celle-là). Aujourd'hui je ne pouvais pas faire l'impasse car Battleroar quoi ! Ma chanson préférée reste toujours The WrathForge, peut-être grâce à ton AMV. Cela dit ce qui est assez impressionnant avec cette musique c'est qu'au départ je ne l'aimais pas puis d'un coup le déclic est venu. Je la présente aux D-Visions pour la faire découvrir (autre que le biais de ton AMV) et elle atteint presque le top 10 !

Évidemment que j'avais écouté d'autres musiques de leur groupe avant d'inscrire The WrathForge aux D-Visions car j'avais notamment hésité avec Finis Mundi qui est tout simplement mythique. Que ça soit DragonHelm, Metal From Hellas ou Hyrkanian Blades j'ai apprécié la globalité de leurs musiques. Seul Born In The 70's me laisse indifférent, comme tu dis on adhère ou pas. Et pourtant il faut noter que c'est pas mon style de musique préféré mais avec Battleroar il a dû se passer quelque chose. Peut-être le côté Dark-Fantasy/Guerrier qui est vraiment sympa à mon goût. En tout cas plein de chansons aussi épiques les unes que les autres que j'écoute avec plaisir.

Vivement le 3ème épisode !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Mar 1 Mar 2011 11:54 
7 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Oct 2007
Messages: 292
Localisation: dans un monde de fou xD
je n'avais pas eu le temps de poster ici. je trouve que ton sujet est tout bonnement génial pour bien faire connaitre le métal à travers les différents groupes mais aussi les différents styles de métal. Étant un grand adepte de ce genre musical, je le suis avec une grande attention.

Pour le premier groupe présent, Black Sabbath, j'aime ce groupe, surtout au niveau des guitares. A la base, Ozzy n'est pas vraiment un chanteur que j'aime particulièrement mais dans le groupe ça le rend bien. Un groupe qui reste, tout de même, très sympathique avec, comme chanson favorite : Paranoïd.

Sur le second groupe : Battleroar. Un groupe que j'ai découvert lors des D-visions et qui était une grande découverte pour moi. Ce groupe me fait un peu pensée à Iron Maiden mais version bataille médiéval. J'aime beaucoup les riffs de guitare mais aussi la voix du chanteur qui ne me laisse pas indifférent. Du bon vieux métal des années Iron Maiden apparu récemment. cela fait vraiment du bien d'avoir un groupe récent qui reprend les origines du métal. Pour ce qui est de ma musique préférée du groupe reste The Wrathforge. Je suis d'accord avec TTC en disant que l'introduction est juste magnifique. le reste des chansons ne me laissent pas indifférents sur le talent du groupe. un très très bon groupe!!!!

Vivement le Troisième épisode de ce magnifique sujet

_________________
Image
"Il y a des choses contre lesquelles personne ne peut aller. La volonté d'établir une filiation, les rêves, les perturbations de l'époque. Tant que les hommes aspireront à connaitre le sens du mot "liberté", personne ne pourra faire disparaître ces choses" Gold D. Roger, le Seigneur des Pirates


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Jeu 31 Mar 2011 20:16 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2366
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Bon j'ai enfin pu écouter cet album et une chose est certaine déjà : c'est un très bon album. Je n'ai pas tout adhéré mais en tout cas, j'ai particulièrement après 4 chansons :

- The Wrathforge : un titre puissant (batterie d'emblée martelant), puis un riff puissant qui suit et ça enchaîne ! Bref un excellent titre qui nous fait d'emblée découvrir ce groupe et ce que vaut cet album ^^

- Finis Mundi : mon titre favori *_* J'adore l'intro, juste kiffant. La guitare acoustique est magique, surtout que la guitare électrique ne vient pas comme un cheveu dans la soupe, mais s'ajuste parfaitement. Elle se greffe à la suite de l'intro de la guitare acoustique. C'est magnifiquement bien foutu et le reste est on ne peut mieux \o/

- Oceans Of Pain : le titre le plus long de l'album. On ne se lasse pas et on écoute encore et encore ! J'adore le passage avec violon, son de cloche et le bruit des vagues au loin (qui fait penser à l'océan, hein ^^)
D'ailleurs, le titre finira avec ces vagues ^^

- Death Before Disgrace : encore un début à la guitare sèche continué par un riff de guitare électrique ^^
Bref, un très bon titre que nous avons là avec des riffs puissants et une voix magique ^^

Donc, en résumé, une très bonne découverte (que j'avais commencé via les D-Visions), une voix et des titres qui rappellent sans nul doute Iron Maiden (un hommage ?). Merci pour ce 2e épisode et comme ils ont dit :

Vivement le 3e (il est excellent cet album ^^)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Jeu 31 Mar 2011 21:00 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Mar 2008
Messages: 811
Localisation: L'ile des sniper ! Où ? Dans ton coeur.
Pour les fans de gros son métal voici deux lieux que vous devez fréquenter pour votre intérêt personnel :Vogue Merry:

Le hellfest et sonisphere , cette année du très lourd dans ces deux festivals, surtout sonisphere avec Slayer, Metallica, Slipknot, Megadeath ...

Edit:
el-d-brokeur a écrit:
Bon les deux zigottos, là ça va bien 5 minutes hein :crocodil cigare:
Vous z'avez pas vu que Tôji avait créé un sujet "spécial" qui ne traite que d'albums qu'il a envie de nous faire découvrir et par la même occasion des groupes musicaux permettant mieux de nous faire découvrir et apprécier ce qu'est le courant musical du métal !!

Donc, pour vos annonces, infos et autres découvertes, allez poster ailleurs dans le sujet approprié, ça tombe ça s'appelle : Instant découverte, info, news et coup de cœur ^_____^

- Kwak : si t'aimes bien le groupe "DAS ICH", fais nous un topic dessus ;-)

- caldrissian : tu te prends pour un boulet maintenant ? :Luffy hilare:


Oups désolé, j'aurais dû lire le sujet avant de poster, (nooonnnn je veux pas être un boulet !!!)

_________________
Image
Si la fin du monde est pour décembre 2012, c'est hyper grave, car la dernière saison de Breaking Bad sera diffusé en deux parties dont l'une en 2013 T_T.

La série du jour => TRON Uprising


Dernière édition par caldrissian le Jeu 31 Mar 2011 22:29, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Jeu 31 Mar 2011 21:20 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Mar 2011
Messages: 54
Localisation: obey the poodle !!!
Image

tout d'abord, je tiens a dire: SUPER SUJET.

moi, un groupe que j'apprecie, c'est DAS ICH, un groupe allemand.
c'est ds le genre industriel
ils ons un univers bien a eux, leurs live sont terrible, particulièrement le chanteur qui a un univers scénique assez exeptionnel.

mon coup de coeur du moment :Luffy hilare:

sinon, j'apprecie: pantera, marduk, slayer, korn, black sabbath, rhapsody, dimmu borgir, morbid angel, john 5, machine head, RATM, nightwish, ozzy osbourne, killswish engage, la liste est longue (plus de 250 groupes)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Jeu 31 Mar 2011 22:11 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2366
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Bon les deux zigottos, là ça va bien 5 minutes hein :crocodil cigare:
Vous z'avez pas vu que Tôji avait créé un sujet "spécial" qui ne traite que d'albums qu'il a envie de nous faire découvrir et par la même occasion des groupes musicaux permettant mieux de nous faire découvrir et apprécier ce qu'est le courant musical du métal !!

Donc, pour vos annonces, infos et autres découvertes, allez poster ailleurs dans le sujet approprié, ça tombe ça s'appelle : Instant découverte, info, news et coup de cœur ^_____^

- Kwak : si t'aimes bien le groupe "DAS ICH", fais nous un topic dessus ;-)

- caldrissian : tu te prends pour un boulet maintenant ? :Luffy hilare:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Ven 1 Avr 2011 00:03 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Mar 2011
Messages: 54
Localisation: obey the poodle !!!
el-d-brokeur a écrit:
Bon les deux zigottos, là ça va bien 5 minutes hein :crocodil cigare:
Vous z'avez pas vu que Tôji avait créé un sujet "spécial" qui ne traite que d'albums qu'il a envie de nous faire découvrir et par la même occasion des groupes musicaux permettant mieux de nous faire découvrir et apprécier ce qu'est le courant musical du métal !!

Donc, pour vos annonces, infos et autres découvertes, allez poster ailleurs dans le sujet approprié, ça tombe ça s'appelle : Instant découverte, info, news et coup de cœur ^_____^

- Kwak : si t'aimes bien le groupe "DAS ICH", fais nous un topic dessus ;-)

- caldrissian : tu te prends pour un boulet maintenant ? :Luffy hilare:


OK, je n'avais pas remarquer le sujet "instant découverte, info, new, coup de coeur"
je suis encore qu'un pauvre nouveau la depuis 3 jours, je connais pas encore tout les recoins du forum, et j'etait tellement entousiaste de parler d'un de mes groupes preferés. merci pour l'info :teach:

P.S. Voilà, j'ai posté un article sur Das Ich plus complet sur Instant découverte, info, news et coup de cœur page 19


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Lun 4 Avr 2011 22:29 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement


Membres de la Volonté du D, bienvenue dans les Chroniques du Heavy Metal King. Les choses semblent avancer à petit pas, l’épisode 2 ayant été très peu suivit et les réactions, bien que présente, n’ont pas été suivit par tout les spectateurs du premier épisode. Espérant que cet épisode 3 saura être à la hauteur de l’attente suscité.

Ca ne sera pas chose aisé car le groupe que nous allons voir aujourd’hui est loin d’être des plus connu. Retour donc aux années 70, alors que les Doors sont en fin de parcours, que les Who sont au summum de leur gloire, et qu’une nouvelle vague de nouveau groupe commence à marquer de leurs empreintes l’histoire de la musique (Led Zeppelin, Deep Purple et Black Sabbath), un groupe essaye tant bien que mal de se faire une place. Ce groupe c’est Uriah Heep, une des nombreuses formations anglaises ayant vu le jour fin des années 60.


URIAH HEEP
Image
(de gauche à droite, Ken Hensley, Mike Box, Gary Thain, David Byron et Lee Kerslake)


Difficile de catalogué le genre d’Uriah Heep, voyageant le plus souvent vers le Hard Rock avec des pointes de musique folk et lorgnant également vers le progressif. Ne restant jamais dans un genre définitif, le groupe a toujours su apporter une touche subtile à la fois mélodique et simple, très souvent accompagné de chœurs. La formation de l’époque est la plus connu, et c’est toujours constitué de cinq membres. Mike Box, talentueux guitariste qui est le seul membre a être présent depuis l’origine du groupe jusqu'à aujourd’hui, feu David Byron, chanteur exceptionnel à la voix touchante décédé bien trop tôt, Ken Hensley le membre au multiple facette, officiant autant au clavier qu’à la guitare, mais également auteur-compositeur, producteur et même chanteur, Lee Kerslake à la batterie et le malheureux Gary Thain, bassiste de talent qui tombera dans la drogue après un accident en concert jusqu’à sa mort prématuré à 27 ans.


DEMONS AND WIZARDS
Image


Alors qu’Uriah Heep compte déjà à leur actif trois albums, ils sortent en 1972 coup sur coup deux albums d’une très grande qualité, Demons & Wizards et The Magician’s Birthday. Les deux albums se complète admirablement bien alors que le contenu est riche et varié. Aujourd’hui j’ai décidé de vous faire découvrir un de ces deux albums à l’ambiance unique qu’est Demons & Wizards.


1. The Wizard (2:59) lien
Pureté et simplicité. Voila ce qui ressort de l’écoute de cette première chanson. Ca reste fluide et très agréable à écouter, certes avec une pointe de classicisme mais mélodique à souhait. Une chanson a écouter dans un transat allongé au soleil avec un air frais et vivifiant.

2. Traveller In Time (3:17) lien
Hard mélodique qui varie passage rapide et plus lent. Loin d’être la chanson la plus originale, elle reste bien sympathique avec un final intéressant.

3. Easy Livin’ (2:37) lien
Petit perle que cette chanson, imposant définitivement le heavy mélodique, mélange improbable à l’époque. C’est rapide et court mais tellement simple à assimiler. Et l’utilisation du clavier rajoute un cachet typiquement année 70, j’adore.

4. Poet’s Justice (4:14) lien
Titre au cœur prédominant, ce qui se répétera dans plusieurs chansons, pour mon plus grand bonheur car ça donne une véritable puissance mélodique aux chansons d’Uriah Heep. Avec le clavier ça donne un côté progressif attractif, restant toujours aussi fluide.

5. Circle Of Hands (4:48) lien
Le clavier s’impose dans ce titre, accouplé à une basse qui gère la quasi-totalité de la chanson. Et la voix de Byron est des plus magnifique et mélodique donnant un refrain mélancolique d’une pure beauté. On peut également noter un solo posé à mi parcours et un riff finale qui vient clore un titre d’exception.

6. Rainbow Demon (4:22) lien
Tout est dans le titre de la chanson. Rarement une chanson aura imposé une ambiance lourde et sombre tout en restant mélodique et attractif. Je vois déjà Leto II bavé devant ce jeu de basse tout d’abord discrète mais qui explose lors de l’arrivé du solo, un duo mortellement efficace. Le clavier est encore une fois présent et domine par son riff d’une noirceur à faire frémir les poils de la nuque. Et le top du top est ces cœurs masculins graves et discret qui arrive comme un cheveu dans la soupe à moitié de chanson qui finit par m’achevé. Une pure merveille qu’est Rainbow Demon.

7. All My Life (2:45) lien
On change complètement de registre avec ce titre beaucoup plus joyeux et rapide, clairement plus hard que le reste. La guitare a été rarement aussi présente et le clavier inexistant. On sent également que Byron se lâche complètement sur ce titre éphémère avec un unique couplet et refrain qui se termine bien trop vite. Mais ça reste du pur bon son.

8. Paradise (5:11) lien
Paradise/The Spell est le final explosif de cette album. Ce titre de 12 minutes ce compose donc de deux parties bien distincte. Paradise tout d’abord qui propose un rock progressif assez accrocheur, limite planant avec la voix douce de Byron qui accompagne un riff simple la guitare acoustique. Puis le clavier prend place pour un refrain qui monte doucement en puissance jusqu’à une fracture inattendu.

9. The Spell (7:22) lien
C’est à ce moment là que The Spell prend place et casse complètement l’ambiance de Paradise. Une prise de risque plutôt insolente car cette partie là est beaucoup plus rapide et joyeuse, toujours dans un registre progressif. Mais en faite non, cette mise en bouche de The Spell n’est qu’un leurre qui cache une flèche venu ce planter en plein cœur. La véritable chanson commence par un somptueux solo à la guitare accompagné de chœurs discret de toute beauté. Et là, le paradis s’ouvre à nous. J’ai rarement été touché par un passage d’une telle splendeur. Une mélodie au piano qui prend au trippe, la voix de Byron vient enfoncer le clou. Elle est à la fois puissante et douce et fait surgir une émotion rarement ressentit dans une chanson. Puis l’intro revient terminer le travail, se transformant en conclusion de ce titre. Byron remet le couvert une dernière fois et assure jusqu’à la fin. Un titre exceptionnel qui clos un album de toute beauté.

Demons & Wizards est une pure merveille d'une très grande richesse bien trop mésestimée car ne répondant pas à la tendance de l'époque. Pourtant l'album est fort en émotion surtout grâce à la voix de David Byron qui est de toute beauté. Une vraie découverte.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Chroniques du Heavy Metal King
MessagePosté: Sam 9 Avr 2011 01:12 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1120
C'est parti pour un 3ème épisode !

Bonne découverte que Uriah Heep, même si pour l'instant BattleRoar reste mon grand coup de cœur, les musiques que tu as proposées sont sympa. Et parmi celles-là il y en a 3 qui m'ont bien marqué :

Paradise/The Spell : Pour la première c'est calme, c'est doux, c'est reposant...Très accrocheur. Musique qui convient bien au titre et qui précède bien la chanson suivante. Et on peut dire que cet album finit bien avec The Spell ! Solo magnifique à la guitare, accompagné par de petits chœurs bref, une musique comme on aime bien entendre.

Easy Livin' : Je confirme ce que tu dis TTC, c'est une vraie petite perle. Elle a l'avantage de ne pas avoir trop de longueurs étant donné sa courte durée. Utilisation du clavier parfaitement bien implantée dans la chanson, elle reste donc ma préférée de ce groupe pour l'instant.


Au final j'ai bien aimé ce groupe, Uriah Heep même si les musiques ne sont pas inoubliables et transcendantes. J'aurais quand même eu quelques surprises et comme à chaque fois : Vivement le 4ème épisode !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com