Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le coin des séries que personne ne regarde -diffusion au
MessagePosté: Mer 3 Aoû 2016 10:15 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2496
Localisation: Nulle part ailleurs
Une série que j’ai terminée y’a pas longtemps et qui est une sorte d’hommage aux films 80’s et à leur ambiance :


Image



L’histoire est celle d’un enfant qui se perd dans les bois d’une petite ville tranquille, et dont les amis partent à sa recherche, le tout est accompagné de phénomènes étranges comme l’apparition d’une fille aux pouvoirs surnaturels.

Le cahier de charges 80’s est assez bien rempli avec le flic désinvolte mais intelligent avec un passé difficile, la bande de gamins avec leurs vélos à lampe dynamo et leur culture geek naissante, le personnage étrange et énigmatique, les gros méchants toujours costumés en noire, la musique 80’s bien sûr que ce soit les musiques composées pour la série (des thèmes très synthétiques) ou alors les tubes de l’époque, et d’autres choses que je ne peux pas citer de peur de spoiler, mais on est très proches du Talisman, Territoires et la saga de la Tour de King, surtout les deux premiers romans.

La série n’est pas du tout mauvaise, mais loin d’être exceptionnelle, les acteurs font un très bon boulot, surtout les enfants (Dustin étant mon préféré), on retrouve aussi Winona Ryder comme star, elle n’a pas forcément un rôle de premier plan mais elle assure tout de même (Vive Winona !).

Donc si vous aimer les Goonies, Stand by me, the thing et j’en passe… alors Stanger Things pourrait bien vous intéresser. Perso j'ai enchainé les épisodes avec grand plaisir !

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des séries que personne ne regarde -diffusion au
MessagePosté: Dim 7 Aoû 2016 17:28 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6494
Localisation: dans la lune
Je viens de regarder les 4 premiers épisodes, et j'adore!!! Je premier épisode notamment m'a vraiment scotché: c'est une excellente surprise. Évidemment, je pense être particulièrement sensible aux citations et au fond dans lequel évolue l'univers qui me parle particulièrement.

Le début où on voit jouer les enfants à une sorte de version d'AD&D assistée d'un plateau à la Hero Quest, j'ai littéralement fondu! Ça m'a renvoyé à mon enfance, période collège/lycée, et aux heures passées avec mes amis à jouer à ces jeux... Ces gamins, dans les années 80, c'était moi, ou presque.

Et puis ces références cinématographiques, ou ces simples échos, en pagaille. Le générique et la typo du titre, les scène reprises d'Aliens, les personnages tout droit sortis des Goonies, les combinaisons et la créature qui évoquent alien, les objets star wars, les Lumières de Rencontre du Troisième Type, Poltergeist, qui était le film qu'on se racontait dans la cour et qui me terrifiait, le poster des Dents de la Mer, bref tout un imaginaire de mon enfance et pré-adolescence qui se trouve mobilisé et réinjecté. Des trucs qui j'ai vu et revu il y a des années, et que je commence à revoir avec les loulous justement, et qui me sautent littéralement au visage dans cette série. Ça m'a fait un effet bœuf. et puis d'autres références plus adultes, comme le développement photo qui vaut hommage à Blow up, évidemment.

Bref, hâte de voir la suite de la série: Stranger Things est une des séries qui me parlent le plus depuis un bon moment.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Le coin des séries que personne ne regarde -diffusion au
MessagePosté: Lun 8 Aoû 2016 10:48 
10 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2006
Messages: 355
J'ai commencé a regarder hier, les 4 premiers épisodes aussi. Je suis aussi sous le charme.
En soi je trouve l'intrigue et les retournements de situations relativement "classiques" (à l'inverse de The Leftover qui traite aussi de disparition, mais avec un mystère totalement épais et dramatique, ici nous savons plus ou moins à quoi nous avons affaire et pourquoi) mais l'ambiance très rétro et les innombrables références aux années 80's font en effet vibrer la corde sensible et nostalgique.
Hâte de voir la suite!

Peut-être même qu'un topic attribué à cette série ne serait pas du luxe :) EDIT RED : C'est fait ^^

_________________
Image
Mob Psycho 100


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Lun 8 Aoû 2016 16:09 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2496
Localisation: Nulle part ailleurs
Content que la série vous ait plu ! Je me suis dit qu'il allait y avoir des retour sur la Volonté ^^ Apparemment seleniel tu replonges en pleine enfance là ^^, perso je n'ai pas été très jeux de rôle de plateaux, mais on sent bien les beaux souvenirs que t'as en te lisant.

seleniel a écrit:
Le générique et la typo du titre
Cette musique du générique m'a rappelé celle de l'épisode Pierrot le Fou de Cowboy Bebop.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Mar 9 Aoû 2016 00:35 
10 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2006
Messages: 355
Merci Red ^^
Bien vu pour le référence. C'est clair qu'on y voit des similitudes, sans compter le parallèle des expériences entre Eleven et "Pierrot" et leur pouvoir. Il y a même un "traumatisme" chat dans les deux cas.
Mais ma culture ayant ses limites, il me semble que cet épisode de Cowboy Bebop fait aussi référence à d'autres films/personnages?


Bon voila j'ai englouti toute la saison 1.

J'ai un sentiment assez étrange sur cette série: celle de nous présenter une succession de clins d'oeil du genre et d'intrigues qui en soit ne révolutionnent rien, et pourtant je ne me suis pas ennuyée une seule seconde !
J'ai un peu peur que mon sentiment de nostalgie obstrue ma vision. Ou alors peut-etre que l'expression "c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure confiture" se confirme tout simplement. (oui je sais j'ai de vieilles expressions, mais je suis vieille !)

Globalement l’équilibre est bien dosé. L'un des points forts de la narration c'est que chaque équipe de personnages apporte son lot d'utilité pour faire avancer les événements ce qui ne laisse généralement peu de temps mort, mais avec parfois justement l'impression que tout le timing est peut-etre un peu trop "parfait".
L’émotion est variée: entre humour et aventure avec les gosses, le drame larmoyant avec Joyce ou le chef de police, les intrigues amoureuses des adolescents, et le gore cauchemardesque de LA créature et de l'entreprise malhonnête, on a son lot de larmes, de frissons et de rires.
D'ailleurs je pense qu'un des mélanges les plus percutants est celui de traiter un drame (disparition) au travers les yeux d'un groupe d'enfants. Parce que c'est un cocktail de paradoxe: sur le fond c'est terrible et sombre, mais sur la forme c'est frais et encore plein d’espérance et d'innocence. Et évidemment, le tout parsemé de fantastique, et on obtient la touche qui rend le mélange palpitant.

Spoiler sur la fin :
Spoiler: Montrer
En tout cas, l'histoire se termine à la fin de la saison ce qui m'a énormément satisfaite, même si évidemment quelques portes restent ouvertes pour une suite. Au moins les intrigues n'auront pas traînés en longueurs et cette conclusion ni heureuse ni malheureuse est tout simplement parfaite.

Un mini bonus pour le personnage secondaire de Steve qui n'a pas sombré dans le (gros) cliché qui lui était destiné. D'ailleurs, l’évolution du triangle amoureux entre Nancy, Jonathan et Steve retourne complètement sa veste à la fin. Même si évidemment le duo Jonathan/Nancy est beaucoup plus attachant, je suis assez contente que ça ne soit pas pour autant la happy end... trop facile ^^

La serie comporte son petit lot d'incoherences. Celui qui m'a le plus frappé, c'est le fait que le chef de police ait été laissé en vie apres sa première expédition dans le labo. La firme avait tué pour moins que ça (le pauvre gerant du restau qui a hebergé Eleven au debut de la serie). Au final je m'attendais a ce qu'ils lui aient implanté un truc dans le corps, ce qui aurait expliqué la raison de l'avoir gardé en vie, mais au final non.
Aussi la disparition/"fugue" de la pauvre Barbara ne semble inquiéter que Nancy. Quid de sa famille ? Certes on voit sa mere un moment donné, mais entre ce moment la et celui où sa mort est confirmée, il se passe plusieurs jours.

En tout cas, ces incohérences ne m'ont pas empêchées d'apprecier la serie, bien au contraire.
Une suite est prévue, avec apparemment des conséquences pour les 3 personnages qui sont allés dans l'upside down sans masque de protection: Will, Nancy et le chef de police.
J'ai hate :) !

_________________
Image
Mob Psycho 100


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Mar 9 Aoû 2016 08:55 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
J'ai été mitigé sur la série pour ma part, je pense que le buzz qu'elle a généré m'a fait espérer autre chose.

[SPOIL NIVEAU 8]

L'histoire et la palette des références abordé m'ont fortement rappelé SUPER 8 de JJ Abrams. Ça m'arrive régulièrement sur les séries, mais j'ai eu l'impression que STRANGER THINGS ne racontait pas beaucoup plus de choses que le film de Abrams mais prenait quatre fois plus de temps, et beaucoup de scènes m'ont paru très banales, presque mécaniques et obligées dans l'avancée du récit. Il y a quelques ratés au niveau visuel, principalement autour du design du monstre et quelques unes de ses apparitions (dans le final où les lumières clignotent pendant que ça canarde, on sent qu'il y a une volonté de cacher le manque de moyens mais ça fait mal aux yeux).

Le tout fonctionne, mais j'ai régulièrement l'impression de voir des personnages de série plutôt que des incarnations qui me donnent envie de m'y attacher. Par exemple, je comprends totalement ce qui est fait avec l'arc narratif du shérif, mais j'ai du mal à être investi émotionnellement à la fin. Ce qui fait que ça rentre dans la catégorie des produits faits avec soins mais manquant du je-ne-sais-quoi qui en ferait un classique auquel il fait constamment référence. J'ai surtout apprécié lorsque la série s'émancipe des clichés, notamment dans la résolution du triangle amoureux, ça gagne en personnalité dans ces instants. J'ai beaucoup aimé également l'introduction de la bande au tout début qui définit les caractères des personnages à partir d'une partie de JDD.

Je suis tombé sur cette vidéo qui compile de manière non exhaustive les références de la série. Le travail est certes parcellaire et amateur, mais j'ai été étonné de voir que ça tournait sur très peu de références au final.

https://vimeo.com/175929311

Pour le générique, ça m'a moins fait penser aux œuvres des années 80 qu'aux références qu'en a fait Nicolas Winding Refn musicalement avec SEUL DIEU PARDONNERA (CET AFFRONT AU CINEMA) https://youtu.be/JRHMJ_zzjnA et visuellement au LUCIFER DU LUMINAIRE (notamment dans la scène psychédélique du démon). Je trouve ça amusant que, certainement sans faire exprès, les deux œuvres synthétisent les années 80 de la même manière.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Mar 9 Aoû 2016 10:41 
10 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2006
Messages: 355
Je n'ai pas vu ONLY GOD FORGIVES, mais j'ai vu DRIVE. En tout cas l'aspect retro/synthé de la musique me fait plus d'avantage penser que Cliff Martinez voulait continuer à surfer sur la vague retro qui avait fait le sucés de Drive, qu'une réelle justification de clin d'oeil aux années 80. Autant dans Drive c'est justifié (à mon sens), pour renforcer l'aspect mélancolique et le temps parfois "suspendu" du film, je ne sais pas encore pour Only God Forgives.

Sinon super cette vidéo qui résume les références. Certaines m'avaient échappés (scène de la hache de Shining) alors que ça me semble évident maintenant.

Concernant la scène du monstre, je ne suis pas d'accord. D'un certain coté, il semblait évident qu'ils n'allaient pas venir à bout du monstre (c'était des méchants avec des fusils), donc ne pas voir une scène où ils se font tous tuer m'a au contraire paru être un bon choix pour passer à l'essentiel (les gamins qui se réfugient sans encore connaitre l'issue du combat).

Le design du monstre était relativement banal, mais je pense que le vrai "problème" a été plutôt de l'avoir montré trop souvent. Il est bien plus facile de générer la peur en ne montrant rien. Mais là encore, je le vois plutôt comme une ref aux vieux films qu'une volonté raté de susciter le frisson.

A part ça, je n'ai pas vu SUPER 8, mais si tu dis que c'est similaire, cela me donne envie d'y jeter un oeil.

_________________
Image
Mob Psycho 100


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Mar 9 Aoû 2016 14:23 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6494
Localisation: dans la lune
Fin de la série également vue!!

Et j'ai été accroché jusqu'au bout de manière formidable! Petit bémol pour les épisodes 6 et 7 où j'ai senti le classique coup de mou des séries qui moulinent un peu avant leur final. Mais c'est resté pour moi très bon, même si baissant un peu en intensité. Du coup, le final m'a semblé très bien, avec beaucoup de détails malins, mais ça aurait peut-être pu être plus fort encore. Mais l'immense avantage de cette fin, c'est qu'il y a une fin, même si elle ouvre évidemment sur une suite.

Côté incohérences, le seul truc qui m’a gêné, c’est Nancy qui entre dans l’arbre dégoulinant sans attendre que Jonathan la rejoigne lors de l’épisode 5. Je ne sais pas ce que ça dit symboliquement ou métaphoriquement, mais je ne vois personne, en dehors d’un pur fantasme, agir de la sorte dans la situation qui est celle des deux jeunes gens !! Mais au moins ça donne une super scène dans le Monde à l’envers et un cliff énorme !

Dans le final, beaucoup aimé le traitement du trio des ado (Steve, Nancy et Jonathan), mais pas simplement dans le triangle amoureux. Leur combat contre le Monstre, c’est la reproduction de celui de la partie de jeu de rôle avec un guerrier (Steve), une ranger (Nancy, c’est même elle qui trouve le piège dans la boutique il me semble) et finalement un mage, Jonathan, utilisant la boule de feu de son frère. D’ailleurs, on remarque que côté combat Jonathan se cherche durant la série : le flingue, puis la batte, et finalement le feu.


Sinon, pour revenir au jeu des comparaisons et références :

- la musique, je l’ai associé à The Thing de Carpenter personnellement. Mais sans doute parce que j’ai revu le film il y a peu. Même si finalement on voit une citation de The Thing chez le prof de science dans l’épisode 7. Mais je pense que l’aspect synthé inquiétant doit se retrouver dans pas mal de films de SF/épouvante fin des années 70 et années 80.

- le générique lui-même, il m’évoque assez explicitement celui de V par la plongée dans les lettres en rouge

- la typo du titre ma elle fait penser à celle des productions Lucas Films (du logo d’ailleurs), mais il y a sans doute plus précis.

- la référence à Shining avec la hache m’a sauté au visage de mon côté !

- Pour Super 8, c’est vrai qu’il y a un terreau commun, dans le côté nostalgie/hommage/vintage. Mais Stranger Things me semble autant une réussite que Super 8 m’avait paru un échec (ou un rendez-vous manqué on va dire, pour ne pas être trop dur, parce que ce n’était pas une bouse non plus, loin de là) quand je l’ai vu. D’ailleurs, j’avais déjà presque oublié le film sitôt vu, et il ne m’en reste rien du tout, alors que je pense que de Stranger Things je vais garder pas mal d’éléments (mais ça, on verra plus tard). C’est certainement très subjectif, mais j’ai du mal à mettre au même niveau ces deux objets du point de vue de l’accomplissement et de la réussite de leur projets respectifs, quand bien même ces derniers sont assez voisins en effet.

- Le monstre, je l’ai bien aimé. Mais pour le coup, je ne l’ai pas trouvé très années 80, mais plutôt jeu de survival horrifique : les moments dans le labo, et surtout dans la forêt puis les habitations décrépies du Monde à l’envers, j’avais l’impression d’être dans Silent Hill ! Et je pense que la « tête » du monstre y est aussi un peu pour quelque chose.

- le duo d’affreux harceleurs, ils m’ont fait beaucoup penser aux deux sbires de Malefoy dans Harry Potter !

- Pour l’investissement émotionnel dans les personnages, personnellement j’étais à fond du côté des enfants, et là, à leur niveau, je trouve que ça fonctionne très bien, notamment autour de Eleven. Pour les adultes, je ne sais pas trop, je n’étais pas vraiment « avec » eux.


Et à présent, les questionnements pour la suite :

- Le Monstre, vous l’interprétez comment ? Il existait avant que Eleven le « découvre » ou bien c’est elle qui le crée ? Est-ce que c’est une matérialisation de sa peur dans le Monde à l’envers ? Parce que le fait que personne ne parvienne à le vaincre à part Eleven elle-même est troublant.

- L’œuf éclos qu’on voit dans la forêt (qui n’est pas une référence à Pokemon Go…), simple citation d’Alien ou bien élément d’intrigue pour la suite ? Parce que Will semble avaoir été utilisé non pas comme nourriture directe mais comme élément nutritionnel à quelque chose de plus (gestation ?).

- Will qui crache sa limace à la fin : simple marqueur visible de son lien avec le Monde à l’envers (comme on le voit avec la bascule vers le lieu) ou élément potentiellement exploitable ? Je ne vois pas trop le truc à la Alien quand même, avec un bestiau lui sortant du ventre, même si la référence initiale est assez claire à ce niveau (on le découvre avec le truc dans la bouche, plus l’œuf, donc). Donc où peuvent aller les scénaristes avec cet élément ?

- Eleven volontairement exilée dans le Monde à l’Envers ? Les gaufres à la fin suggèrent que Hopper est maintenant impliqué dans le suivi de l’affaire et nourrit (secrètement ?) Eleven. Mais est-elle encore dans notre monde ou dans celui d’à côté ?

- Ce Monde à l’envers, monde du pourrissement, comme décrit à travers le Shadow Vale, est-il stable, toujours pareil ? Y aura-t-il d’autres mondes ? Ne serait-ce pas, là encore, un monde créé par Eleven sans qu’elle le sache ? Ou un monde qu’elle pourrait modeler ?

Je vais regarder la vidéo compilant les références!

EDIT:
Super vidéo! Pour le gros des références (ET, Alien, Goonies et Rencontre du 3e Type), mais pour le reste pas mal de trucs que j'avais manqué ou qui carrément ne me disent plus rien du tout. Pour les premiers par exemple les Griffes de la Nuit, pourtant évident, et pour les autres, Firestarter, qui ne me dit que très vaguement quelque chose après avoir regardé de quoi il s'agissait. Il faudrait que le revois, ou le vois tout court parce que j'ai l'impression qu'on me l'a raconté à la récré plus que de l'avoir réellement vu.

Beaucoup de choses intéressantes dans les commentaires de la vidéo aussi!

_________________
ImageImage


Dernière édition par seleniel le Mer 10 Aoû 2016 08:22, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Mar 9 Aoû 2016 15:42 
10 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2006
Messages: 355
seleniel a écrit:
Dans le final, beaucoup aimé le traitement du trio des ado (Steve, Nancy et Jonathan), mais pas simplement dans le triangle amoureux. Leur combat contre le Monstre, c’est la reproduction de celui de la partie de jeu de rôle avec un guerrier (Steve), une ranger (Nancy, c’est même elle qui trouve le piège dans la boutique il me semble) et finalement un mage, Jonathan, utilisant la boule de feu de son frère. D’ailleurs, on remarque que côté combat Jonathan se cherche durant la série : le flingue, puis la batte, et finalement le feu.
J'ai l'impression d’être aveugle pour ne pas avoir vu ce rapprochement. Bonne analyse !


Sinon pour les incohérences, Nancy qui franchi l'arbre dégueulasse ne m'a pas trop choqué: elle a quand même appelé une première fois Jonathan sans que celui ci ne la rejoigne. Au final le personnage a montré plusieurs fois qu'elle n'avait pas froid aux yeux (ce qui rend d’ailleurs son évolution surprenante, de la jeune ado studieuse à la badass), c'est quand même elle qui souhaite retrouver/poursuivre plusieurs fois le monstre. Et personnellement, si c'est pour retrouver une personne qui t'est chère, je pense que tu es capable de franchir les épreuves les plus repoussantes/effrayantes sans attendre.
En tout cas j'avoue qu'elle semblait peut-être un peu trop déterminée à ce moment là. Je crois que j'en aurais été capable aussi mais j'aurais quand même fait "beeeaaark" en traversant le tunnel.

seleniel a écrit:
Le monstre, je l’ai bien aimé. Mais pour le coup, je ne l’ai pas trouvé très années 80, mais plutôt jeu de survival horrifique : les moments dans le labo, et surtout dans la forêt puis les habitations décrépies du Monde à l’envers, j’avais l’impression d’être dans Silent Hill ! Et je pense que la « tête » du monstre y est aussi un peu pour quelque chose.
Oui j'ai carrément pensé à Silent Hill aussi : le monde version "en pourrissement", les particules en suspensions dans l'air, le monstre humanoïde à la peau pale sans visage, et le fait qu'il apparaisse en faisant déglinguer les lumières (Silent Hill c'était la radio ou l'alarme de la ville).

Citation:
Le Monstre, vous l’interprétez comment ? Il existait avant que Eleven le « découvre » ou bien c’est elle qui le crée ? Est-ce que c’est une matérialisation de sa peur dans le Monde à l’envers ? Parce que le fait que personne ne parvienne à le vaincre à part Eleven elle-même est troublant.
Décidément j'ai vraiment zero imagination car je n'ai pas pensé une seule seconde qu'elle pouvait en etre la cause.
La première fois qu'elle rencontre le monstre, elle semblait pourtant à l'aise dans ses pouvoirs (il suffisait de voir son regard de domination/satisfaction alors qu'elle espionne le russe), je n'ai donc pas pensé que ce dernier soit un reflet inconscient de ses peurs.
Néanmoins cette idée se tient aussi très bien.

Citation:
Will qui crache sa limace à la fin : simple marqueur visible de son lien avec le Monde à l’envers (comme on le voit avec la bascule vers le lieu) ou élément potentiellement exploitable ? Je ne vois pas trop le truc à la Alien quand même, avec un bestiau lui sortant du ventre, même si la référence initiale est assez claire à ce niveau (on le découvre avec le truc dans la bouche, plus l’œuf, donc). Donc où peuvent aller les scénaristes avec cet élément ?
Personnellement si Will meure au début de la saison 2 parce qu'un monstre habite son corps et le fait exploser dans un bain de sang, cela serait épouvantablement bien (oui je suis sadique et adepte des causes perdues :D). Mais plus sérieusement, je ne pense pas qu'ils oseraient en effet tuer violemment le personnage après tout le mal qu'ils se sont donnés. Néanmoins je pense qu'il est possible qu'il soit condamné et y laisse sa peau dans le courant de la saison 2. Via une maladie qui le ronge petit à petit ou qui le rend contagieux. Peut-etre meme un clin d'oeil à la seigneur des anneaux: Frodon ayant été trop en contact de l'anneau finit l'histoire fatigué et éprouvé, il se retire avec les elfes dans le monde de Tol Eressëa (symboliquement le monde des morts, mais version paradis). Vu qu'on parle de dimensions parallèles, qui sait si l'une d'entre elle ne présente pas justement ce coté "mort douce". Apres j'avoue que je ne sais pas si c'est une bonne idée.

En tout cas, je pense aussi que cette scène finale est pour dire que le travail n'est pas fini et qu'il faut fermer la brèche entre les deux mondes pour que Will soit tranquille. Les réalisateurs ont évoqué le fait que Nancy et le sherif soient concernés aussi.

_________________
Image
Mob Psycho 100


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Mer 10 Aoû 2016 15:47 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Namiline a écrit:
Je n'ai pas vu ONLY GOD FORGIVES, mais j'ai vu DRIVE. En tout cas l'aspect retro/synthé de la musique me fait plus d'avantage penser que Cliff Martinez voulait continuer à surfer sur la vague retro qui avait fait le sucés de Drive, qu'une réelle justification de clin d'oeil aux années 80. Autant dans Drive c'est justifié (à mon sens), pour renforcer l'aspect mélancolique et le temps parfois "suspendu" du film, je ne sais pas encore pour Only God Forgives.

Effectivement, maintenant que tu le dis la ressemblance entre les musiques vient certainement de la vague rétro. DRIVE est finalement assez peu représentatif de ce que fait Refn, en fait. Ce film est son "blockbuster", où il a voulu être plus accessible que sur ces autres métrages dans lesquels il aime beaucoup citer les années 70/80 (THE NEON DEMON se veut un giallo digne de Dario Argento par moment). Et dans sa vie privée, il est ami avec Alejandro Jodorowsky, l'une des plus importantes figures du cinéma expérimentale de ces années là, à qui il voue un culte ; je pense que ça joue dans sa mise en scène et ses références. JE DIGRESSE.

Namiline a écrit:
Concernant la scène du monstre, je ne suis pas d'accord. D'un certain coté, il semblait évident qu'ils n'allaient pas venir à bout du monstre (c'était des méchants avec des fusils), donc ne pas voir une scène où ils se font tous tuer m'a au contraire paru être un bon choix pour passer à l'essentiel (les gamins qui se réfugient sans encore connaitre l'issue du combat).

Le design du monstre était relativement banal, mais je pense que le vrai "problème" a été plutôt de l'avoir montré trop souvent. Il est bien plus facile de générer la peur en ne montrant rien. Mais là encore, je le vois plutôt comme une ref aux vieux films qu'une volonté raté de susciter le frisson.

Je me suis mal exprimé. Ce que je reproche à la scène, c'est d'avoir un décor clair (un laboratoire avec des murs blancs) et de se reposer sur l'idée de mise en scène plutôt moche d'avoir des lumières qui saccadent pour cacher la misère du design et des effets spéciaux.
Je trouve que le monstre n'est pas si souvent montré (il faut bien arriver dans les derniers épisodes pour savoir à quoi il ressemble) mais c'est surtout que la mise en scène est assez quelconque dans ces instants. Il n'y a pas vraiment de nuance sur sa suggestion et ses apparitions, et celles-ci se font de manière très sous-exposée au niveau de la lumière (ce qui fait que lors de sa première apparition, j'étais plus curieux de voir à quoi il ressemblait plutôt qu'impliqué dans la scène).

seleniel a écrit:
- Le Monstre, vous l’interprétez comment ? Il existait avant que Eleven le « découvre » ou bien c’est elle qui le crée ? Est-ce que c’est une matérialisation de sa peur dans le Monde à l’envers ? Parce que le fait que personne ne parvienne à le vaincre à part Eleven elle-même est troublant.

Je m'étais posé la question au début mais je m'étais imaginé que si le Monstre émanait d'Eleven, il y aurait eu un lien psychique et affectif et qu'elle aurait eu la capacité de le contrôler. Donc pour moi il existait avant.

Et pour une saison 2 éventuelle, j'imagine que la série va être une anthologie où chaque saison adaptera des codes de la SF et du fantastique différents et que les liens entre chacune seront éparses et pas centraux dans le récit.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Mer 10 Aoû 2016 18:53 
25 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mar 2012
Messages: 448
Je viens de finir la première saison : rien à redire sur la fonction divertissante de la série, l'ambiance truffée de références du siècle dernier, le casting plutôt homogène, la photographie aussi.

En revanche, le traitement de personnages me paraît assez rudimentaire ! Dans ce grand jeu de réalité augmentée, chacun reste scotché à son rôle de pion, qui plus est caricatural, ne laissant jamais de place à un twist sur leurs intentions ou ne serait-ce qu'une forme d'ambivalence qui permettrait de les nuancer et de nous surprendre. Je pense particulièrement aux antagonistes qui sont les bad people du début à la fin, ne proposant aucun argument pour tenter de légitimer leurs pratiques aux yeux des gentils, comme des spectateurs. "Secret défense, faîtes-nous confiance"... C'est un peu frustrant de buter sur une histoire manichéenne qui ne se cache pas, et c'est aussi toute la force de la série qui réussit à happer notre attention jusqu'à la résolution, prévisible, des gros enjeux de l'intrigue !
J'avoue que le placement des Russes dans la fonction de l'Ennemi invisible m'a fait bien marrer, et m'a rappelé que les réalisateurs américains continueront à surfer sur la vague de la guerre froide tant qu'elle parle aux consciences et rapporte des sous.

Le seul personnage qui m'a intéressé c'est El, d'une part parce que son pouvoir donne des scènes visuellement spectaculaires, d'autre part parce que son rapport au monstre mérite de s'y attarder. Pour moi le monstre est engendré par El, c'est une matérialisation de son stress post-traumatique et de ses émotions négatives, qu'elle essaie de refouler sans succès puis affronte grâce..au pouvoir de l'Amour. Oui je sais mon interprétation psychanalytique ne respire pas l’originalité mais je pense que la dimension parallèle n'est autre que l'inconscient d'El, qui ne connait plus de limite physique mais englobe tout un périmètre autour d'elle. J'appuie ma thèse car El évoque d'elle-même, dans je ne sais quel épisode, sa culpabilité d'être l'auteure des événements (je ne me souviens plus de ses termes exacts).
El m'apparaît comme une version enfant de Scarlett Johansson qui joue dans le film Under the skin. Non seulement on retrouve des visu très familiers
Spoiler: Montrer
Image
, mais les bases du personnages sont identiques : langage minimaliste, conduite inadaptée en public, exploration du corps et des habits, fréquent trouble de la dissociation... La source d'inspiration m'a sauté aux yeux.

Est-ce officiellement confirmé que la série aura droit à une deuxième saison ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Sam 13 Aoû 2016 16:34 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2496
Localisation: Nulle part ailleurs
Namiline a écrit:
Un mini bonus pour le personnage secondaire de Steve qui n'a pas sombré dans le (gros) cliché qui lui était destiné.


Ce point ou plutôt ce trio me semble vraiment interessant et donne comme qui dirait une porte de sortie à la série, afin qu'elle évite au bout du compte les clichés. En plus de cette fin où Nancy finit avec le quaterback qui est revenu à de meilleurs sentiments, je pense qu'il y a aussi cette scène dans la forêt où John jette carrément à la figure de Nancy la superficialité et la mauvaise foi du mode de vie dans lequel elle grandit avec une critique assez violente des suburbs sacrés aux USA. C'est comme si la série rendait hommage aux 80's mais en même montrait les limites de cette nostalgie où les gens se fourvoyaient en quelque sorte.

Cette fin où Nancy fini avec un Steve plus mature et moins caricatural par contre peut vouloir dire au contraire que ce style de vie est quand même génial et que l'on peut avoir de la personnalité même si l'on vit dans un moule pareil...

Mais il y a clairement avec cette scène dans la forêt une piste qui est lancée, celle qui mènera à une génération de révoltés qui s'exprimera par exemple à travers le grunge (les débuts de la génération X).

Skiourocs a écrit:
Est-ce officiellement confirmé que la série aura droit à une deuxième saison ?

Apparement oui.

http://www.scifi-universe.com/actualite ... -meme-plus

Je me demande ce que ça donnerait, même si je préférerais une anthologie car là ça ferait trop "surfer sur la vague" si on reprend la même trame et les mêmes personnages. Je ne vois pas ce qu'ils pourraient nous sortir à moins d'une direction qui irait plus vers l'exploration des mondes parallèles.

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Mar 20 Sep 2016 14:24 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Juil 2008
Messages: 638
seleniel a écrit:
- Le Monstre, vous l’interprétez comment ? Il existait avant que Eleven le « découvre » ou bien c’est elle qui le crée ? Est-ce que c’est une matérialisation de sa peur dans le Monde à l’envers ? Parce que le fait que personne ne parvienne à le vaincre à part Eleven elle-même est troublant.


Pour moi le Monstre existait avant. C'est une forme de vie particulière dans un univers parallèle. Le fait par exemple que cette créature puisse voyager à sa guise entre les mondes, alors que Eleven ne peut que projeter son esprit, montre à mon avis qu'on a des origines différentes.

seleniel a écrit:
- L’œuf éclos qu’on voit dans la forêt (qui n’est pas une référence à Pokemon Go…), simple citation d’Alien ou bien élément d’intrigue pour la suite ? Parce que Will semble avaoir été utilisé non pas comme nourriture directe mais comme élément nutritionnel à quelque chose de plus (gestation ?).


Le produit de l'oeuf semble s'être servi de Will comme d'un incubateur, pour se nourrir et se développer. Mais le processus a été arrêté par les 2 adultes, qui le sortent de son coma/sa stase.

seleniel a écrit:
- Will qui crache sa limace à la fin : simple marqueur visible de son lien avec le Monde à l’envers (comme on le voit avec la bascule vers le lieu) ou élément potentiellement exploitable ? Je ne vois pas trop le truc à la Alien quand même, avec un bestiau lui sortant du ventre, même si la référence initiale est assez claire à ce niveau (on le découvre avec le truc dans la bouche, plus l’œuf, donc). Donc où peuvent aller les scénaristes avec cet élément ?


Je ne vois pas non plus Will devenir l'hôte d'un Alien, mais plutôt devenir une sorte d'hybride. A mon avis il va devenir l'antagoniste futur voire finale de toute cette histoire. Petit à petit sa nature intérieure va changer (déjà il cache sa situation à ses proches, ca peut se justifier mais on peut y voir une marque de la fin de son innocence, lui qui ne ment pas au début de la série sur le jet de dés). En plus Seleniel tu as trouvé une caractérisation à Nancy Steve et Jonanthan : pour moi Will aussi est en train de se caractériser, il va devenir le magicien qu'il incarne dans DD, à ceci prêt qu'il sera méchant. Il aura des pouvoirs dignes d'un magicien, sachant d'ailleurs qu'on le voit faire un truc extraordinaire : il semble pouvoir être à la fin dans le Monde Réel et dans le Monde à l'Envers, ou du moins voyager de l'un à l'autre à une vitesse déroutante (une seconde) sans passer par un portail. Ca c'est unique, ni 11 ni le Monstre nous ont montré cela (11 voyage par la pensée, le monstre utilise des portails pour aller chez Will ou pour attaquer Barbara, sauf en extrême urgence comme quand Eleven le "tue" ou qu'il est piégé et brûle chez Will, mais dans les 2 cas ca ne se fait pas en claquement de doigt comme on peut le voir pour Will devant sa glace à la fin de la série). Bref ca annonce du lourd et pas forcément du gentil pour Will.

seleniel a écrit:
- Eleven volontairement exilée dans le Monde à l’Envers ? Les gaufres à la fin suggèrent que Hopper est maintenant impliqué dans le suivi de l’affaire et nourrit (secrètement ?) Eleven. Mais est-elle encore dans notre monde ou dans celui d’à côté ?


A mon avis c'est un choix forcé. Eleven est dans le Up Side Down parce qu'en gros elle fout une raclée au monstre, qui ne meurt pas, commence à se téléporter en urgence chez lui, elle le suit pour le finir. Sauf que Eleven elle n'a pas la capacité de voyager entre les mondes, elle ne peut pas créer un portail donc elle reste relativement piégée dans le Up Side Down (elle doit pouvoir communiquer et interagir avec le Monde réel, comme Will chez sa mère avec les lumières, vu que le Chef lui apporte de la bouffe et qu'elle la récupère sinon le panier serait archi plein :) )


seleniel a écrit:
- Ce Monde à l’envers, monde du pourrissement, comme décrit à travers le Shadow Vale, est-il stable, toujours pareil ? Y aura-t-il d’autres mondes ? Ne serait-ce pas, là encore, un monde créé par Eleven sans qu’elle le sache ? Ou un monde qu’elle pourrait modeler ?


Aucune idée mais ce sera un des 3 enjeux cités et expliqués dans les prochaines saisons : à la fin n'oubliez pas les paroles des enfants durant la partie du DD, la partie se termine mais les autres joueurs sont mécontents "Mais que devient le Chevalier ?!" (référence au Chef qui a été emmené par des membres semble t'il du gouvernement, en gros on a aucune réponse sur l'implication réelle de ces gens), "Et la princesse en détresse?!" (référence évident à 11 qui va devoir revenir, on peut pas la laisser comme ca, et je mise sur l'épisode 3 de la saison 2 qui sera le chapitre 11 de la série), et enfin "Et la grotte aux fleurs?!" (référence au Up Side Down, dont on ne sait rien). Les enfants relayent nos interrogations, le simple fait que ces questions soient posées nous laisse penser qu'elles trouveront réponse.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Lun 24 Juil 2017 21:31 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Déc 2005
Messages: 213
Localisation: Traverse les océans, brulant les mecréants...
Nouveau trailer de la seconde saison de Stranger Things dévoilé au Comic-Con :



Je suis pas forcément fan des bandes annonces de manière générale, histoire de me préserver avant visionnage de l'oeuvre. Et je pense que pas mal de gens partagent cette philosophie. Mais la, je suis bien obligé d'admettre que cet avant-goût tabasse! Outre le plaisir de retrouver avec plaisir les personnages auquel on s'est attaché, c'est surtout le retour de l'ambiance rétro/paranormal si particulière, le tout sublimé par un montage de qualitay. Sans oublier la bande son qui colle parfaitement au ton de la série.
Hurg, plus que 3 mois a patienter!

_________________
On dit que pétrir c'est modeler...
Moi j'dis que péter c'est démolir !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Stranger Things
MessagePosté: Dim 5 Nov 2017 13:52 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2012
Messages: 215
Aaah Stranger Things!^^

J' ai vu les 2 premières saisons en un Week-end et comment c' était trop trop bien!^^

Entre les références années 80, qui est une période atypique et exceptionnelle dans le domaine de la pop-culture, et aussi son lot de personnage tous aussi géniaux les uns que les autres, j' ai été scotché à mon écran.^^

L' histoire est simpliste et l' intrigue n' est pas des plus originales, mais toute cette ambiance propre à la série et cet hommage au style rétro d' une époque révolue (hélas?) ne fait que lui donner un charme sublimé par toutes ses musiques, qu' elles soient composés exprès pour la série ou ces tubes qui ressortent de cette époque d' autrefois.(n' empêche les musiques d' avant c' était quelque chose T_T)

Les acteurs sont vraiment excellents et non seulement j' étais conquis par leur performance mais aussi par le développement de chacun qui arrive à les faire évoluer et voir pour certains à les faire sortir des clichés qui était justement inhérents à ces mêmes œuvres des années 80, comme les personnages de Nancy ou Steve par exemple.

Bon on est pas à l' abri d' actions ou d' une mise en scène qui servent le cliché au bon moment et au bon endroit certes, mais personnellement je pardonne quand c' est autant fait avec une certaine légèreté et surtout quand je suis autant attaché aux personnages.^^

D' ailleurs en parlant de personnages, mes deux préférés sont à coup sûr le petit Mike, l' acteur a juste une trop bonne bouille^^, je le verrais trop bien dans une adaptation live d' un anime/manga en personnage principal androgyne style Lelouch dans Code Geass ou autre^^; et puis Eleven (Elfe)^^, cette gamine est juste formidable^^.
Et vu que j' adore les deux personnages, je ne peux que apprécier voir ces deux là avoir leur petite romance se former tout le long de la série^^, p*tain que c' était beau T_T.
Spoil fin de saison 2

Spoiler: Montrer
et puis cette scène de balle quoi^^, il y avait tout; les musiques, les danses et même le petit bisou de fin Mike-Eleven T_T, magnifique^^.


Avec cette fin de saison 2, la série pourrait se terminer ainsi, ça ne me dérangerait pas, j' ai eu tout ce que je voulais (ou presque^^), de la romance, de l' amitié en toute innocence et simplicité, du bon fan-service, etc. bref tout était là pour que je finisse la série comme il se doit; mais avec l' annonce d' autres saisons à venir^^, je ne peux être qu' encore plus curieux, intrigué, et enthousiaste de retrouver toute cette bande attachante et voir ce qu' on leur réserve pour la suite.

Est-ce que Mike et Eleven vont voir leur couple être gêné (mais pas brisé, sinon je vais être vénère) par des éléments extérieurs comme d' autres filles qui tournent autour de Mike?
D' accord mais faudra que Mike et Eleven restent quand même ensemble à la fin de la série, sinon moi pas content.

Est-ce que le frère rebelle de Mad Max (la fille rousse, pas Mel Gibson ni Tom Hardy^^) va vraiment avoir une romance passionnée avec la mère de Mike et de Nancy et va progressivement prendre la place de leur père ? (qui est un vrai loser ce dernier pour le coup^^; Mike c'est un loser ok, mais il a la classe ce petit^^)
C' est con mais j' aimerais trop voir ça, une relation entre ce jeune délinquant qui n' a pas l' air si mauvais en fin de compte et cette mère qui s' ennuie de sa vie merdique avec son mari, ça ouvre une piste de folie dans les relations entre les personnages.^^

Tout ça pour dire qu' enfin je trouve une autre oeuvre qui me fait sortir de ma morosité ambiante de m*rde que je me trimbale depuis un bout de temps et que ça fait du bien de voir quelque chose qui offre une expérience agréable entre le bon fan-service, une réalisation sublime, des musiques excellentes, des situations folles et des personnages juste géniaux.

J' en viens un peu à oublier ces œuvres qui m' ennuient et celles qui me déçoivent, comme One Piece d' ailleurs; bah oui, c' est malheureux, mais pour moi Oda m' a complètement gâcher ce que j' ai admirer pendant 10 ans (p^tain dix ans d' anéantit quoi T_T), à voir par la suite si je trouve qu' il va se rattraper, mais pour ma part c' est foutu; l' espoir de voir un jour ce que j' ai tant désirer pendant toutes ces années n' existe plus, une des raisons pour lesquelles je poste de moins en moins sur ce site hélas.

Heureusement que des œuvres rares mais récentes comme Stranger Things ou Interstellar (par exemple) me font oublier l' idée qu' il n' y a que des blockbusters de naze pour ramasser du fric comme ces productions à base de super-héros toujours plus clichés et se prenant soit trop au sérieux ou jouant la carte de l' humour débile et des petits affrontements à base de gros muscles et de CGI toujours aussi visibles (le film "Logan" avec Wolverine d' ailleurs a mis un gros de pied à toutes ces prods sans intérêts, je l' ai adorer et je le conseille)

Vive Stranger Things!^^

_________________
Je suis venu, j'ai survécu et j'ai vaincu!

http://image.noelshack.com/fichiers/201 ... -tmnt1.jpg
https://youtu.be/sTINmjisWUE


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 16 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com