Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Fanfic] Les Aventures de Bon Clay
MessagePosté: Dim 17 Fév 2008 22:19 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
LES AVENTURES DE BON CLAY
Chapitre 1 et petite introduction: Dance in Tapettal !!!

:teach: Voici donc le premier chapitre d'un fic consacré à Bon Clay avant qu'il ne devienne Mr 2. N'hésitez pas à mettre des commentaires même négatifs (c'est fait pour s'améliorer^^). Si il y a des trucs que vous ne comprenez pas dites-le moi aussi. C'est parti.



Il portait une longue veste sombre et un chapeau feutre. Ses lunettes noires et sa moustache épaisse lui cachaient les traits du visage. L'homme marchait depuis dix jours et dix nuits, inlassablement, vers la ville de Tapettal. Il était déterminé.
Il savait que s'y trouvait le futur génie de la danse.

Tapettal était une petite bourgade à l'intérieur d'une île banale d'East Blue. Les commerces marchaient bien, les écoles étaient remplies de bons élèves et le maire était à l'écoute des habitants. A priori, rien ici n'était susceptible d'intéresser l'homme.
Mais Tapettal possédait une grande école de danse, où tous les jeunes possédaient déjà e niveau d'un danseur professionnel. C'est ici que son maître avait envoyé l'homme, une mission de la plus haute importance, pour dénicher le meilleur... pour tous les sauver...

L'homme frappa à la porte. Bon Klopp, le responsable de l'école de danse classique, ouvrit.
- Roberto... c'est donc toi que l'on a envoyé... dit-il.
Le dénommé Roberto acquiesça d'un signe de tête, puis ils se prirent dans les bras.
- J'aimerais voir tes meilleurs danseurs, déclara-t-il en enlevant ses lunettes et son chapeau, révélant un visage marqué par la fatigue.
Les deux hommes entrèrent dans le gymnase où l'entraînement battait son plein, et Bon Klopp appela quatre de ses élèves, tous encore adolescents.

Les trois premiers étaient vêtus d'une combinaison moulante grise, et avaient le visage fermé.
- Voici Jett, Carstally et Pell, tous trois de futurs grands danseurs de ballet, annoça Bon Klopp avec fierté.
Le quatrième portait lui un énorme tutu multicolore en forme de ballon, et une veste à fleurs. Ses jambes étaient nues, hormis des chaussures de danseuse étoile. Enfin, pour compléter le tout, sa figure était recouverte de maquillage digne d'un clown.
Bon Klopp le présenta.
- Et voici... mon fils, Bon Clay.
- Bonjour !!!!! hurla Bon Clay en adoptant une posture étrange.
Roberto esquissa un léger sourire et contempla les quatre jeunes hommes.
- Je vais m'installer en ville quelques semaines, dit-il, et observer les performances de tes élèves, afin de déterminer lequel sera le plus apte à m'accompagner au Royaume... à bientôt, Bon Klopp.
Puis il partit à la recherche d'un hôtel.

Il y eut un moment de silence, au gymnase, entre les cinq protagonistes, puis Bon Clay demanda qui était cet homme.
- Mon vieil ami Roberto, répondit son père, est le conseiller d'un Roi très puissant sur la Route de tous les Périls. Il est venu ici choisir un danseur, le meilleur d'entre vous, pour l'accompagner dans son pays en tant que danseur pro. Je ne vous en dirai pas plus car ce que je sais ne doit pas être révélé à de jeunes gens comme vous. Cela peut être dangereux.
Bon Clay écarquilla les yeux, révélant ainsi une couche de mascara bien appliqué.
- Quoi ?!!!!! Il y a du danger ?!!!
- Du danger ?!!!!! s'effraya Bon Klopp. Aaaaaaaaah !!!!!
- Mais c'est toi qui vient de le dire !!!!!!! :Chapeau de paille goute:
- Au secours !!!!
Bon Clay et Bon Klopp se mirent à gesticuler sous les yeux de Jett, Carstally et Pell habitués à ces singeries.
Bon Clay se calma et s'élança vers un superbe piano (personne ne sut comment il était arrivé là) et se mit à chanter. Tous les danseurs présents se rassemblèrent autour de lui, se préparant à un grand moment de communion.

La compétition est lancée
Tous les danseurs ont prêts... à danser
Il va falloir se surpasser
Si on veut triompher
Au nom de l'amitiéééééééé
Nous les danseurs
On est toujours en forme
Nous les danseurs
Sommes super entraînés
Nous les danseurs
On est venus pour gagner
La lala la la la laaaaa


Le gymnase était en liesse. Tous le monde se prenait dans les bras et dansait au rythme de folie lancé par Bon Clay. La compétition était lancée, mais l'amitié restait la plus forte.
Bon Clay jouait du piano debout, tout en se dandinant et en fondant en larmes. Homme ou femme, peu importe, quand la danse peut nous rassembler sous les valeurs de l'amitié...
C'était ça, le Travelo Way.



Voilà voilà. :Zoro nargueur:
Le deuxième chapitre nous dira notamment qui sera le danseur élu par Roberto. A bientôt...

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Dernière édition par Jacky D. Kaput le Ven 22 Fév 2008 16:58, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 18 Fév 2008 14:11 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
Voilà une fic qui à l'air intéréssante, et sur un de mes pesonnages favoris en plus...
J'ai vraiment hâte de voir la suite ! Et pourquoi ne pas faire une fic "comédie musicale" puisque on a déjà une chanson ?
Enfin, on verra bien. Bonne continuation, en tout cas ! :teach:

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 18 Fév 2008 14:33 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
Yeaaaaah !!!! Mon premier correspondant !!!

Bon, étant donné que c'est le premier, je vais te bichonner et répondre à ta question^^ :Bon clay bizou bizou: .

Concernant les chansons c'est prévu qu'il y en ait régulièrement, qu'elles soient complètement inventées, ou bien qu'elles fassent référence à de véritables chansons (ici c'est Olive et Tom).
C'est un peu comme dans les séries télé... quand tu vois Kenny qui meurt régulièrement, tu verras Bon Clay qui fera une petite chanson de temps en temps.

Bon eh bien je vais faire un tour sur ton fic.
Merci encore, et pour les autres, n'hésitez pas à laisser des messages aussi !!!! Ca motive totalement. :luffy youpi:

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 19 Fév 2008 11:40 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
LES AVENTURES DE BON CLAY
Chapitre 2: La promesse de Bon Clay
Chapitres à lire pour bien comprendre ce qui se passe: chapitre 1 (page 1). J'incorpore cela car, bien que cela ne soit pas vraiment utile au début, il y aura des chapitres où il faudra bien se souvenir du nom et des actions du personnage, parce qu'on le reverra beaucoup plus tard. Ça risque de pas être évident, c'est pourquoi je mettrais certainement aussi parfois un résumé des épisodes précédents.

Merci beaucoup d'être si nombreux à poster sur ce fic^^...
Enfin bon n'hésitez pas à laisser des posts, merci d'avance. :Vogue Merry:



Roberto s'accoutumait mal à la vie à Tapettal, qui était pour ainsi dire un véritable trou perdu. L'information n'y arrivait pas et cela n'inquiétait pas les habitants outre mesure. Il avait un jour parlé au poissonnier de Gol D. Roger, un pirate qui faisait de plus en plus parler de lui, mais ni lui ni les autres habitants du bourg n'en avaient entendu parler. Pire, ils avaient cru Roberto fou quand il avait essayé de leur expliquer que Roger avait tué le Vice-amiral Varela.
Les chuchotements et les regards furtifs accompagnaient maintenant la route du recruteur, mais cela lui importait en définitive assez peu. Sa mission était de trouver un danseur, puis de rentrer au Royaume. Point.

Le printemps arrivait sur l'île, et le budget de Roberto pour l'hôtel s'amenuisait peu à peu.
La compétition entre les danseurs battait son plein. Et c'était un spectacle formidable de voir tous ces jeunes gens se dépasser à travers les pointes, les entrechats et autres seringues d'EPO.
Roberto avait vite remarqué que Bon Klopp voyait juste: les meilleurs danseurs étaient incontestablement Jett, Carstally, Pell et le bizarre Bon Clay. Ils avaient tous le niveau de grands danseurs dans beaucoup de régions, mais Roberto ne devait en choisir qu'un.
Il mit son chapeau, et sortit de l'hôtel en direction du gymnase. Sur le chemin, il croisa Bon Clay.

- Coucou, Roberto !!!!
- Bonjour, Bon Clay. Ton père n'est pas avec toi ?
- Non, je suis déjà bien en retard, il doit déjà être au gymnase ! J'ai fait la fête toute la nuit, je ne pouvais pas manquer ça c'était "soirée canard", vous ne lui direz pas, hein ?!!! lança Bon Clay avec un regard complice.
- Non ,ne t'inquiète pas, je ne suis pas là pour te dénoncer...
- Aaaah merci !!!! Elle est bien bonne celle-là !!! Ha ha ha ha !!!
Bon Clay partit dans un rire suraigu tout en pleurant toutes les larmes de son corps. Il gémit à Roberto qu'il était le meilleur ami qu'il n'ait jamais eu alors que c'était la première fois qu'ils discutaient.
Bon Clay sortit alors de sa poche une guitare électrique et se prépara à un grand moment de communion.

Wooooho ho ho hooooo...
BLAM !!!!!
Bon Clay ne bougea pas. Sa guitare état en mille morceaux, écrasée parle poing d'un homme. Le travesti se retourna et découvrit un homme gros comme une montagne, coiffé d'une tignasse rousse et habillé en camionneur. Il était entouré d'amis aussi costauds que lui, qui riaient bêtement à chacune de ses phrases.
- Alors, mon petit, dit-il à l'adolescent, on se balade avec des guitares électriques ? C'est papa qui doit être friqué... alors maintenant tu vas me filer tranquillement ton porte-monnaie, et sans discuter, ok ?
Roberto réagit en un millième de seconde. Le racketteur se retrouva immédiatement à terre, sans que l'on ait pu distinguer quelque attaque de la part du recruteur. Bon Clay et les amis du vaurien restèrent bouche bée.
- On nous apprend à nous battre dès notre plus jeune âge, là d'où je viens, expliqua-t-il laconiquement.
Bon Clay, après avoir déploré l'insécurité actuelle durant trois-quarts d'heure, examina l'individu qui gisait au sol, puis prit une posture à priori impossible pour la plupart des humains (une jambe levée, l'autre sur une pointe).
- Hééééé !!! Mais je le connais !!! s'exclama t-il.

Bon Clay obligea à son tour le truand à lui donner son argent, sous la menace d'avouer à tout le monde qu'il l'avait vu à la soirée canard.
- En signe de notre amitié exceptionnelle, je t'offre cet argent, tu pourras te payer l'hôtel, dit-il à Roberto avec un regard profond comme il en avait vu plein dans les films.
Roberto accepta de bon coeur et le remercia chaleureusement.
Mais, tandis qu'ils marchaient vers le gymnase - école de danse, il regarda Bon Clay d'un oeil inquiet. Bon Clay avait visiblement eu l'air heureux d'humilier le voyou ; une lueur sadique était passée dans ses yeux durant cet instant.
Cette personnalité qui relevait de la méchanceté inquiétait Roberto, en plus du fait que Bon Clay était travesti et participait à des soirées canard.

Arrivés au gymnase, Bon Klopp accueillit son fils d'un air furieux.
- Qu'est-ce que c'est que cette horaire ?!!! Ne me dis pas que tu es encore allé à ces soirées canard ?!!!!
Bon Clay tendit une main sur laquelle il avait écrit "P.I, pas intéressé" et répondit d'une voix dédaigneuse:
- Oh ça va hein, t'es pas mon père !!!!!
- Bon Clay...
- Quoi encore ?!!!
- Je suis ton père !!!!!
- Noooooooooooooooon !!!!!!
Bon Clay s'attrapa la main et la fit gesticuler comme si elle s'envolait. Cet acte étant fatigant, il poussait en même temps de petits cris d'attardé.
- Gniii !!! Gue-gue !!! Hug !!
Jett, Carstally et Pell étaient déjà à l'échauffement. Aujourd'hui Roberto allait examiner uniquement ces quatre danseurs, et le vainqueur de cette épreuve était sûr d'être bien parti pour être l'élu, le seul et unique qualifié...
MAIS C’EST QUOI UNE SOIREE CANARD ???!!!

Jett et Carstally passèrent les premiers, chacun son tour. Roberto les regardait presque avec nonchalance. C'étaient tous les deux de grands professionnels mais ils manquaient de génie et d'originalité. Ils réussirent leur passage sans bavure, mais sans impressionner particulièrement non plus.
Tandis que tous ses danseurs avaient les yeux rivés sur la prestation de leurs camarades, Bon Klopp toussait, encore et encore. Il ne se sentait pas bien et prit un mouchoir. Il toussa dedans.
Le mouchoir était rempli de sang. Après un regard apeuré, Bon Klopp le rangea en vitesse dans sa poche.

Pell passa ensuite. Il savait qu'il était au coude à coude avec Bon Clay, et tenta donc une représentation périlleuse, pleine de grâce et de magie. Il enchaîna sans problème toutes les figures les plus difficiles, sous le regard de Bon Clay qui changea en vitesse ses figures préparées afin de se mettre au niveau de son adversaire.
Le public était sous le charme jusqu'au moment où Pell, qui semblait exténué, trébucha légèrement et chuta. Un grand cri se fit entendre de la part de plusieurs spectateurs. Roberto ne cilla pas.
Il fixait maintenant Bon Clay, qui, un sourire avide aux lèvres, changeait à nouveau sa liste de figures pour la rendre plus facile. A la vue de ce sourire, Roberto éprouva un sentiment étrange, entre la simple perplexité et un certain dégoût.

Bon Clay passa ensuite. Sa prestation surclassa celle de Jett et Carstally mais ne semblait pas difficle. Il enchaîna les éléments de manière fantastique. Il avait été juste un peu moins audacieux de Pell mais ne tomba pas et impressionna encore plus les autres danseurs, qui firent de lui leur favori.
Bon Clay jeta un regard à Pell. Il était un ami, un vrai, mais la compétition restait la plus forte.
Ce fut l'heure du choix.
- Je me donne trois jours pour annoncer mon qualifié, qui me rejoindra sur la Route de tous les périls.
Puis il partit, et pendant trois jours on ne revit plus Roberto.

Le Jour J arriva bien lentement pour Bon Clay, et trop vite pour ses concurrents.
Roberto apparut dans le gymnase mort de fatigue. Il n'avait apparemment pas dormi durant ces trois jours, et sa serviette débordait de papiers de statistiques et autres notes visant à départager les quatre jeunes hommes. Il avait donné beaucoup de lui-même durant cette dizaine de semaines passées à Tapettal: il savait que de son choix dépendait tout simplement l'avenir du monde entier.
Maintenant, il était prêt à donner le nom du vainqueur.

- Où est Bon Klopp ? Je vais l'attendre pour annoncer mon choix...
- Il n'est pas venu , répondit Pell visiblement sur les nerfs. Il est resté au lit, paraît-il. Malade.
Roberto regarda Bon Clay, qui pour une fois n'ajouta rien. Il semblait lui aussi nerveux et préoccupé. Était-ce parce qu'il attendait l'annonce avec impatience ? Ou bien Bon Klopp était-il vraiment, vraiment malade ?
Roberto préféra ne pas faire attendre les danseurs. Il s'installa devant le bureau du responsable et entreprit un petit discours classique, sur la difficulté du choix, sur le fait que les perdants devraient persévérer... mais personne ne l'écouta vraiment. Il résuma alors tout ce que les danseurs attendaient depuis tant de temps en une seul phrase:
- Je vais emmener Pell avec moi.

Le monde s’écroula sous les pieds de Bon Clay. Tous ces efforts pour rien, le pouvoir de l’amitié trahi... un flot d’émotions se déversa en lui durant ce qui lui parut une éternité.
Il passa par divers stades: l’abattement, la tristesse, la jalousie... en moins d’une seconde. Puis ce fut la colère qui remonta. Il se leva vers Roberto, qui félicitait Pell entouré par les élèves exultant.
Il se promit... il se promit... non ,il fallait que ça sorte...
- Je te promets !!!!!
Ce cri coupa les félicitations des danseurs et plongea le gymnase dans le silence.
- Un jour, je serai le plus grand des danseurs !!! Je parcourrai le monde pour m’améliorer, et bientôt mon nom résonnera dans le monde entier !!! Et là, j’irai te voir, Roberto, et tu regretteras d’avoir brisé notre amitié si profonde !!!!
Bon Clay avait sorti un violon d’on ne sait où, et jouait pour servir de musique de fond émouvante à sa promesse.
- Sur mon père, Bon Klopp, je le jure !!!
Le silence régnait toujours. Pell semblait désorienté. Roberto regarda Bon Clay avec ce même regard d’inquiétude et de dégoût.
Bon Clay marcha vers la porte, et sortit.



Voilà pour ce chapitre 2 vraiment très long je trouve !!! :Luffy erente:
Le 3 devrait « sortir » vendredi (j’avais dit environ 1-2 semaines par chapitre mais c’est les vacances), et mettra un terme à cet arc d’introduction.
N’hésitez pas à laisser des messages si vous ne comprenez pas quelque chose, si vous voulez faire des théories sur la suite de l’aventure ou bien tout simplement pour réagir au chapitre...
A bientôt j’espère
EDIT: Merci roxas182 pur les "misse" morceaux, c'est corrigé

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Dernière édition par Jacky D. Kaput le Mar 19 Fév 2008 12:00, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 19 Fév 2008 11:50 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
Rien à dire : tu as le flux. Je pense que c'est de loin une des meilleurs fics que j'ai lues. L'humour omniprésent ne vire jamais dans la lourdeur et on a qu'une seul hâte : lire la suite.
Seul problème : Une petit faute qui dit que la guitare est cassée en "misse" morceaux au lieu de "mille".
Mais rien de bien grave ! :teach:

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 19 Fév 2008 12:30 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2007
Messages: 1262
Localisation: Sandford, UK
Entre Fan Ficteurs, on est solidaires ! J'avais pas eu le temps de lire ta Fic mais c'est chose faite à présent. Donc, autant te le dire tout de suite, soit on est irrésistiblement attiré par l'humour lourd soit on le repousse comme la peste. Pour moi, c'est le premier !

Bon Clay était vraiment mon guignol préféré de la saga Alabasta et je sui heureux de pouvoir suivre ses aventures dans une Fic qui lui correspond très bien.

L'histoire est assez originale, il faut dire: un recruteur de danseurs qui vient chercher le meilleur de la région, il faut y penser ^_^ Dommage que Bon Clay n'ait pas été pris mais son but avoué au monde ne présage que des bonnes choses !

Donc, ta Fic me plait particulièrement car il y a de l'humour, du bon humour, des bons personnages, de l'ambiance et pleins d'autres choses !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 19 Fév 2008 15:11 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
Bon promis c'est la dernière fois que je réponds comme ça à mon propre fic, sauf pour cas particuliers (style questions sur la compréhension du texte).

Je voulais quand même te remercier (du fond du coeur :Bon clay bizou bizou: :Chapeau de paille goute: ) Captain Valentin (comme tu l'as dit on est solidaires entre fan Ficteurs...).

Captain Valentin - roxas182 - Jacky D. Kaput, le trio magique !!!! :luffy youpi:
"Nés en 1991 ou 1992, tous les trois inscrits en 2007, le trio envahit la bibliothèque avec des fics grandioses, magnifiques, exceptionnelles et fabuleuses (tout à la fois) !!!"

Bien évidemment le postage sur les fics n'est pas réservé au trio, et j'invite encore tout le monde à poster sur "Les aventures de Bon Clay" (plus on est de fous plus on rit !), et sur les fics de roxas182 et Captain Valentin:
http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?t=5406 une fic qui démarre sur les chapeaux de roue et nous révoit une grande aventure pour les mugis !!!
http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?t=5193 Une fic d'action totale, assez sombre, avec un univers et des personnages très originaux.

:Bonclay cri de l okama: Non, sérieux il faut qu'on se trouve un nom de groupe, j'attends vos idées...

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 22 Fév 2008 11:09 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
LES AVENTURES DE BON CLAY
Chapitre 3: Le commencement
Chapitres à lire pour bien comprendre l'histoire: chapitres 1 et 2 (page 1 du topic). :robin:


A Tapettal, la fête battait son plein. Depuis l'annonce du champion choisi par Roberto, les habitants n'avaient cessé de crier, de chanter et de vomir parce qu'ils étaient saouls. La nuit était désormais bien tombée et la joie de toute la population ne se contenait pas.

Bon Clay était assis sur un rocher, au bord du plus haut ravin de l'île, un peu à l'écart du bourg. Il regardait calmement la mer, l'esprit vide. Il n'entendait pas les clameurs des villageois en l'honneur de Pell, nouveau héros de Tapettal. Le travesti était absorbé par sa contemplation.
Les vagues, l'écume, les rochers... tout cela lui apparaissait comme un tout, tout était beau dans la mer. Il était fasciné par cette étendue d'eau calme, chaleureuse et dangereuse à la fois. Bon Clay savait que, pour tenir sa promesses, il lui faudrait bientôt prendre la mer... il pensait déjà à la Route de tous les Périls, dont même les non-informés de Tapettal avaient déjà eu vent, et craignaient par-dessus tout...

En songeant à son avenir, toutes ses émotions de la journée étaient remontées en lui... la confiance avant les résultats... l'inquiétude au sujet de l'état de santé de Bon Klopp... le tourbillon de colère au moment de l'annonce... et sa grande promesse... lorsqu'il l'avait prononcée, il avait senti que cela sortait tout seul... comme une évidence, comme s'il avait toujours su que c'était son rêve, et même plus, son destin...

- Bon Clay...
Quelqu'un l'avait appelé d'une voix douce. Il se retourna, c'était Pell. Pell, son fidèle ami, celui qui avait été le premier à l'accepter dans son groupe d'amis, alors que les autres se moquaient de lui... Bon Clay n'en voulait pas à Pell: il s'interrogeait sur la raison pour laquelle Roberto ne l'avait pas choisi, mais n'éprouvait même plus de rancoeur... Il ne pensait plus qu'à son avenir qui allait se tracer là, bercé par les flots...
Pell s'assit sur un autre rocher proche. Il y eut un moment de silence, que Bon Clay rompit:
- Je suis content pour toi, dit-il dans un murmure. Je suis même très fier de toi.
- Merci.
A nouveau le silence s'imposa. Les festivités, au loin, avaient baissé de volume, laissant place à de nombreuses discussions autour d'un repas gargantuesque.

Pell se tint le ventre avec une grimace, et manqua de trébucher de son rocher.
N'y tenant plus, les deux adolescents entamèrent une longue discussion. Ils savaient que c'était la dernière avant le départ de Pell pour la Route de tous les Périls, et son mystérieux Royaume. Ils se parlèrent de Tapettal, de leurs souvenirs, de leur avenir. Ils voulaient tous les deux traverser les mers, prendre de l'expérience afin de devenir le plus grand danseur de tous les temps.

Ils s'adressèrent un long sourire. Pell semblait marqué par sa douleur au ventre, tandis que Bon Clay avait retrouvé son entrain et se leva théâtralement, une cornemuse (venue d'on ne sait où) à la main, se préparant à un grand moment de communion.
Pell se leva aussi mais tituba. Il tomba du ravin.

Tout se déroula comme au ralenti. Bon Clay tourna la tête d'un air effaré et vit la bouche de Pell s'ouvrir en grand tandis qu'il chutait. Bon Clay tendit les bras mais n'eut pas le temps de le rattraper.
Pell disparut.
La vision de Bon Clay était repassée en vitesse normale. Il n'osa pas regarder en bas, ayant une peur bleue de ce qu'il allait découvrir. Puis, les larmes coulant déjà de ses yeux, il s'avança et se pencha.
Il ne vit pas Pell.
Il ne vit qu'un magnifique faucon.

Les yeux du travesti restèrent fixés sur l'envol gracieux du volatile. Celui-ci traça une belle courbe avant de remonter... tout droit vers Bon Clay!!!
Il eut juste le temps d'esquiver et se retrouva les quatre fers en l'air. Quand il se remit de ses émotions, il dirigea son regard à nouveau sur l'oiseau et découvrit la chose la plus étrange qu'il ait jamais vue.
Le faucon, de manière très fluide, se métamorphosa en Pell.

Bon Clay poussa un cri et recula, se rapprochant du bord du ravin. Au dernier moment, Pell le rattrapa et lui tint la bouche pour l'empêcher de crier. Le teint livide de Pell révélait qu'il était aussi troublé que son ami. Sans même qu'il eut une parole, Pell entreprit d'expliquer ce phénomène à Bon Clay:
- Je... je ne sais pas ce qui m'arrive.
- Menteur, répondit Bon Clay par réflexe, mais il vit dans les yeux de Pell qu'il ne mentait pas.
- Je ne sais pas... tout à l'heure, j'ai mangé un drôle de fruit, que j'avais trouvé en sortant du village... je n'en avais jamais vu de pareil, donc j'ai goûté... le goût était horrible, vraiment horrible, on aurait dit du caca...
- Parce que tu connais le goût du caca ? pouffa Bon Clay en ne pouvant d'empêcher de rire malgré la situation.
Pell restait préoccupé. Les mots se mélangeaient dans sa tête. Il poursuivit son récit, bien que Bon Clay ne connaisse déjà la suite.
- J'ai eu un sacré mal au bide à cause de ce fruit... il m'a fait tomber, mais sans rien faire, je me suis transformé en... faucon... ensuite, c'est comme si voler avait été naturel, j'ai réussi sans problème à remonter. Je crois que c'est la panique qui m'a transformé.
- Je ne me transforme pas quand je panique, moi...
Puis, pour prouver ses dires, il sauta du ravin.

- Mais tu es vraiment débile !!! hurla Pell qui avait retrouvé le sourire.
Il s'était à nouveau transformé en faucon pour sauver son ami, en l'accrochant à ses serres. Pell était toujours inquiet à propos de ses nouveaux pouvoirs, mais se laissa emporter par le rire hystérique de Bon Clay, qui se tortillait à terre en lui donnant toutes sortes de surnoms très difficiles à inventer.
- Oiseau-man !!! L'Homme-Faucon !!! Pell le rapace !!!
Il se calma en distinguant une silhouette qui s'approchait d'eux. La personne portait un chapeau feutre. C'était Roberto. Il ne regarda pas Bon Clay et annonça de manière laconique et assez sèche à Pell:
- Plus tôt nous serons arrivés dans mon pays, mieux ce sera. De plus, je n'ai pas envie de recommencer les fêtes pour ton départ. Nous partons maintenant.
Pell ne répondit pas et se contenta d'un hochement de tête attristé. Il fallait partir.
Il serra Bon Clay dans ses bras et lui fit promettre en chuchotant de n'avouer à personne son secret.
Le tintamarre en ville s'était calmé. Seul dans l'obscurité, assis sur son rocher, Bon Clay regarda s'éloigner le bateau de Roberto, avec Pell à l'intérieur.

Trois jours avaient passé. Bon Clay avait dû subir les consolations des habitants pour sa défaite. Il ne les écoutait pas.
Un cancer foudroyant avait touché son père. Il allait mourir.

La maison de Bon Klopp appartenait à la ville, qui l'offrait à tous ses nouveaux responsables de l'école de danse. Néanmoins lui et son fils avaient su lui donner une personnalité en la décorant de toutes les manières. Mais déjà, pour Bon Clay, cette demeure n'était plus la sienne.
Le soleil se couchait quand il y entra pour la dernière fois. Bon Klopp était allongé dans le lit avec des amis. Bon Clay leur demanda de sortir. Il avait beaucoup de questions à poser à son père, mais décida de n'en poser que deux, celles qui le dirigeaient vers l'objectif de son prochain voyage.
Bon Clay, pour une fois, ne pleurait pas. Tout passait par le regard avec son père.
- Papa... qui est ma mère ?
Bon Klopp ne se fit pas prier pour répondre. Il laissait le flambeau à son fils, il pouvait lui donner le plus d'informations possibles. Il toussa à nouveau puis di d'une voix faible:
- Ce... c'est une femme...
Bon Clay prit son calepin et nota ce premier indice.
- Je... j'ai rencontré ta mère lors d'un de mes voyages... sur la Route de tous les Périls... c'est aussi là que j'ai rencontré Roberto... mais je ne sais pas, fiston, je ne sais pas ce qu'elle est devenue... pardon, je suis... désolé...

Bon Clay fit ses bagages (le plus léger possible) et dut abandonner sa lime à ongles. Puis il ôta sa veste blanche et , à l'aide de peinture noire, y inscrivit le symbole de ses idéaux, "Travelo Way. Le jour se levait déjà.
Il commença à traverser le village. Déjà la peinture pas sèche coulait, transformant "Travelo Way" en "Pingouin de bergerie", ce qui ne voulait pas dire grand-chose. Peu en importait à Bon Clay. Il avait dans l'esprit la dernière phrase que lui avait dite son père...

- Et quel est le nom du Royaume où habite Roberto ? avait demandé le jeune homme.
- A... adieu, mon fils...
- Non !!! Papa, donne le-moi !!! S'il te plaît !!!

Bon Clay avait serré son père dans ses bras, puis lui avait fermé les yeux. Bon Klopp avait poussé son dernier soupir, après avoir donné le nom de ce Royaume:
Rough Tell.




Voilà pour ce troisième chapitre.
Après un chapitre 3 mélancolique voire triste, le chapitre 4 devrait être plus court, et concentré sur l'humour. On y verra entre autres la première rencontre de Bon Clay avec les cygnes.
Le chap 4 sortira le lundi 3 mars, car je ne serai pas là de la semaine. J'espère que vous resterez au rendez-vous, et que je reviendrai avec des commentaires nombreux. :Zoro nargueur: A lundi 3, donc.

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 22 Fév 2008 12:26 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juin 2007
Messages: 1262
Localisation: Sandford, UK
Pas mal ce nouveau chapitre ! On est bien entrainé par l'ambiance de Bon Clay et de ses amis.

Pell mange un fruit du démon et est vraiment ami avec Bon Clay, pas seulement un rival. Pas mal du tout la scène de vol où Pell fait voler Bon Clay.

Bon Clay décide de partir et ainsi devenir le meilleur danseur de tous les temps ! Mais que vois-je ? Le royaume de Roberto, c'est Rought Tell ! Cela peut donner du très bon pour la suite !

Au prochain chapitre !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 22 Fév 2008 12:37 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2006
Messages: 1941
Localisation: Kokoyashi
Bon je n'ai lu que le dernier chapitre, j'avais trop la flemme de lire les précécents, ça a suffit pour comprendre l'histoire.
Mettre Bon Clay et Pell ensemble, fallait y penser, dans l'esprit des personnages j'aurai vu Bon Clay encore plus dingos et Pell encore plus fier, mais je trouve qu'ils sont déjà pas mal retranscrit.

Le passage

Citation:
puis di d'une voix faible:
- Ce... c'est une femme...
Bon Clay prit son calepin et nota ce premier indice.


a fait du bien, parce que les adieux larmoyants c'est pas trop mon truc, et puis le cancer tombe un peu trop au bon moment, et donc là j'étais bien mort de rire en lisant cette simple phrase ^^

Par contre, je pensais que le royaume en question serait Alabasta, je suis assez surpris ( c'est une bonne chose ), donc en attendant la suite ^^

_________________
Fuckin' Capitaine with Namittude Inside
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 22 Fév 2008 13:29 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
Jacky D. Kaput le mytho a écrit:
Bon promis c'est la dernière fois que je réponds comme ça à mon propre fic


Quel menteur je suis... :Luffy hilare:

Je vais bien sûr poster pour remercier mon troisième lecteur, le grand Hitsugaya (300 000 000, quand même !!!).
Je suis content que tu aies bien aimé, et, pour Captain Valentin aussi, que la chute vous ait étonné. C'était le but surtout qu'il y aura pas de chapitre avant 10 jours^^, ça laisse réflechir...

Sinon concernant la personnalité de Pell, il est vrai qu'il n'est peut-être pas encore très fier mais j'ai surtout tenu à le montrer sympa, et après on verra^^.
Par contre concernant celle de Bon Clay elle n'est peut-être pas très loufoque mais c'est parce que c'est un chapitre de transition, assez triste. Il est beaucoup plus débile dans les deux premiers chapitres, je trouve.

Enfin, je dirais que je trouve normal d'avoir la flemme des chapitres précédents, c'est pour ça que je fais à chaque nouveau chapitre quelques allusions aux précédents, et que j'ai décidé de faire un petit résumé de l'hisoire, chapitre par chapitre, tous les... 10 chapitres, disons. J'espère que cela te donnera envie de continuer à me lire, et à d'autres de commencer.

PS: Hitsu, j'ai cherché voir si tu avais une fic mais je n'ai point trouvé. Sache quand même que je serai là pour te lire si tu te lances.

PS 2: Puisque il m'a fait de la pub, je vais en faire aussi: "Origines" de roxas182, c'est très bon.

PS 3: la nouvelle console de Sony. (cette sale blague n'est pas représentative de l'humour de mon fic, merci de votre compréhension).

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 22 Fév 2008 13:50 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
Voilà, j'ai lu ce chapitre et l'impressin qui en ressort est : fantastique.
L tragique de la situation n'empêche pas certains clins d'oeil humoristiques, loin de là. De plus l'effet de surprise est bien dosé, surtout en ce qu concerne la révélation du royaume de Roberto. Et je m'étais interrogé sur le pourquoi du fait que Pelle ne se transformait pas encore, la question est maintenant résolue.
Vivement le chapitre 4 !
Merci aussi pur la pub ! :teach:

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 3 Mar 2008 10:56 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
LES AVENTURES DE BON CLAY
Chapitre 4: Un cygne du destin
Chapitres à lire pour bien comprendre l'histoire: chapitre 2 et 3 (page 1 du topic)



Bon Clay transpirait, ses vêtements étaient déchirés, une profonde migraine lui pressait les tempes.
Il regarda devant lui, et sa vue se brouilla. Il trébucha et tomba au sol, suffoquant, les yeux révulsés. Du sable s'introduisit dans sa bouche. Il se releva péniblement et toussa du sang.
Le travesti sentait que c'était la fin de son aventure... il n'aurait jamais cru que ce voyage serait si difficile...

A cent mètres de là, Jett et Carstally, assis sur un banc, observaient leur ami.
- Regarde-le, dit Jett, ça fait dix minutes qu'il a quitté Tapettal et il est déjà au bord de la mort... on devrait peut-être l'aider...
- Non, répondit Carstally en serrant le poing d'un air héroïque. Il a décidé de prendre la mer, entraver son périple solitaire serait une insulte à son honneur !!!
Jett contempla son acolyte avec admiration. Le soleil qui venait de se lever brillait dans ses cheveux. Jett s’approcha de Carstally et l’embrassa fougueusement.
Pendant ce temps, Bon Clay agonisait.

Affalé sur le sol, le corps de Bon Clay refusait de bouger. Il essayait de se donner du courage en poussant des petits cris. Sa douleur était telle qu’il crut voir sa tête exploser... avec cette petite musique répétitive...
Une musique ?

Son esprit s’embrumait, et elle arriva tout naturellement, involontairement. Le rythme était entraînant, et Bon Clay improvisa des paroles qui, elles aussi, sortirent comme une cascade.
Dans la vie, il y a les femmes d’un côté
Et les hommes de l’autre
Mais moi je suis les deux à la fois
Et c’est pour çaaaaa... que je suis le plus fort !!!
(le plus fort, le plus fort)
The Travelo Way poum poum poum
Is my way of life babe
The Travelo Way, the Travelo Way
The Travelo Way is my way of life
The Travelo Way yeah yeah yeah yeaaaaah
Owooowooooooooh...

Il avait sorti un trombone à coulisse et se relevait avec vigueur, accompagnant chacun de ses mouvements par un chant et un son qui résonnait à travers le monde.
Oui, le Travelo Way !!!
Cette chanson lui avait sauvé la vie. Il se décida à en faire son hymne, à le mener sur toutes les mers... jusqu’à Rough Tell... c’est ce qu’il chantera lorsqu’il sera devenu le plus grand danseur de l’histoire, qu’il aura retrouvé sa mère, et que le pouvoir de l’amitié aura triomphé...
Bon Clay virevoltait maintenant à travers la prairie. Les oiseaux et les feuilles volaient, les fleurs et les adolescents bourgeonnaient, les écureuils lui faisaient coucou... thank you life, thank you love !!!

Le travelo courait vers la plage de l‘île, où se trouvaient des barques... il allait en emprunter une.
Il s’élança gracieusement vers un petit bateau charmant, un grand sourire au lèvres.
Soudain, un cygne sortit d’on ne sait où et fonça vers lui. L’oiseau mit un coup de tête à Bon Clay, qui s’envola littéralement, heurta dix-huit rochers avant de tomber à la mer, inconscient.

Les vagues lui fouettaient le visage, les algues lui bouchaient les narines. C’est ce qui réveilla l’adolescent.
- Excuse le cygne, mon jeune ami, il est encore jeune donc un peu turbulent, lui dit calmement une voix qui semblait venir d’un homme âgé. Son nom est... cygne-jeune-donc-un-peu-turbulent.
Les yeux de Bon Clay s’éclaircirent. Un vieil homme ridé à la peau mate se tenait accroupi devant lui, habillé d’une tunique marron, soutenue par une étrange cape représentant en relief un cygne, et coiffé d’un petit chapeau à plume. Il fumait un calumet. De toute évidence, c’était lui qui l’avait sauvé de la noyade: il était encore mouillé.
La longue cape blanche du travesti était étalée par terre. On lisait dans le dos « pingouin de bergerie ». Le vieil Indien se tourna à nouveau vers lui:
- Ta peinture ne tient pas, mon fils. J’ai avec moi de la peinture magique, qui ne s’efface jamais. Que veux-tu que j’écrive ?
- Travelo Way, répondit Bon Clay, avant de poser la question qui le tiraillait: qui était-il ?

L’homme sourit. Il avait un visage durci par la vieillesse mais il restait sympathique.
- Mon nom est Chef-Qui-Fume-et-Danse. C’est peut-être un peu long... tu peux m’appeler CQFD.
- ...qui danse?
Le jeune homme était intrigué par son aîné. Il avait foule de questions à poser. Il sentait le pouvoir de l’amitié prêt à agir.

CQFD était un chef Indien qui, selon ses propres propos, ne « venait de nulle part et n’allait nulle part ». Son seul objectif était de retrouver sa fille, qu’il avait perdue après une « sale histoire ». Il ne rajouta rien à ce propos.
Ce fut la seule chose qu’il cacha à Bon Clay. CQFD était un homme qui ne parlait que lorsque cela était nécessaire, mais il ne rechignait pas à donner des informations à son jeune interlocuteur.
Le Chef se trouvait à Tapettal pour s’approvisionner. Il avait envoyé ses « émissaires » voler de la nourriture. Il avoua avec tristesse que le vol était désormais sa principale source de revenus, car il ne pouvait plus vivre de la danse. Il montra à Bon Clay sa jambe droite qui portait les traces d’une terrible blessure.
Bon Clay se présenta à son tour chaleureusement, entonna quelques chansons à la gloire de leur amitié si formidable, mais fut interrompu par un cri d’oiseau.
- Ah, voilà mes émissaires ! annonça CQFD d’une voix toujours très calme.

(A lire avec « La Chevauchée des Walkyries » de Wagner)
Papapapapaaaaaapam
Papapapaaaaaapam
Papapapapaaaam
Pampalampmam
!!!


Un centaine de cygnes volèrent ou glissèrent sur le sable telle une effrayante marée blanche, et se retrouvèrent en face des deux hommes. Chacun tenait un morceau de nourriture dans son bec. Bon Clay pensa à l’économie de son village natal qui allait en prendre un coup.
Le cygne qui l’avait attaqué (Bon Clay le reconnut car « il avait une tête de méchant ») lâcha son poisson et s’élança à nouveau vers lui. CQFD le retint de justesse, alors que le Bon Clay s’était déjà réfugié derrière sa nouvelle veste Travelo Way, très efficace bouclier.
- Je crois que vos relations ne s’avèrent pas de tout repos, remarqua CQFD avec une justesse incroyable.
Le Chef envisageait donc de fréquenter Bon Clay plus souvent. Emporté par le pouvoir de l’amitié, il sut qu’il s’était fait un premier compagnon de route.

Après avoir heurté ces récifs, la tête de Bon Clay était encore douloureuse. Il partit donc faire des mouvements de gymnastique tandis que CQFD, qui n’vait plus rien à faire sur l’île, prépara amicalement leurs bagages.
Bon Clay savait déjà qu’il pouvait compter sur le vieil homme. Il était quelqu’un de sage et bienveillant, et semblait intéressé par le rêve de Bon Clay. Il avaient échangé peu de mots mais de la confiance s’était installée entre eux.

Le travesti s’échauffait dans la prairie près de la plage, en se donnant de l’entrain grâce à une chanson à texte (toutouyoutou) et une clarinette.
Soudain, ses yeux se fixèrent sur un fruit étrange, isolé au milieu de l’herbe. Il était rond et strié de petits traits fins. Il semblait appétissant.
Sans réfléchir, Bon Clay l’avala d’un coup.
Ce ne fut qu’après qu’il se souvint du récit de Pell.

La douleur était intenable. Bon Clay se tortillait en essayant de recracher ce fruit au goût immonde, quand une main se posait sur son épaule.
-Est-ce que ça va, Bon Clay ? s’inquiéta CQFD qui l’avait rejoint, entouré de ses fidèles cygnes.
La douleur vive était passée mais l’adolescent accusait encore un sérieux mal de ventre. Il s’écarta un peu et sauta, s’attendant à se transformer en faucon. Mais il s’écrasa au sol de tout son poids.
Il réitéra ces acrobaties une bonne dizaine de fois, sous le regard perplexe et inquiet de l’Indien et ses cygnes. Lorsqu’il subit une rupture des ligaments croisés, le vieil homme le souleva avec aisance et le transporta vers leur petit bateau volé.
Bon Clay se dit que ce fruit était finalement banal.

Sous le soleil qui continuait de monter, le jeune travesti, accroché au dos de son ami de le Chef Indien, jeta un dernier regard à l’île qu’il quittait.
Il prenait la mer. Pour accomplir son rêve. Pour ne plus jamais revenir.



Fin du chapitre 4.
Le chapitre 5 lancera le deuxième arc dans les aventures de Bon Clay, dans le prolongement de celui-ci: nouveaux personnages, découvertes, et de l‘action.
Ce chapitre 5 sortira vendredi prochain. J’espère encore que vous serez nombreux à laisser des commentaires. Salut !!!

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Dernière édition par Jacky D. Kaput le Mar 4 Mar 2008 21:16, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 3 Mar 2008 20:39 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Nov 2007
Messages: 224
Rien à dire, ce chapitre est GRANDIOSE ! L'humour toujours présent (Bon Clay agonisant aprés à peine dix minutes de voyage, le vieux CQFD et ses cygnes teigneux...)
L'histoire elle aussi avance bien ! On apprend comment Bon Clay avale son fruit du démon, et on a enfin droit à une nouvelle chanson (y-aurait-il la partition que je puisse la jouer ou l'air que je puisse la chanter ?) !

Juste une petite faute (je sais je suis pas trés bien placé pour dire ca...) qui fait un peu bizarre : un son qui résonnait à travers le onde (je pense que c'est le monde).

Bon, vivement le prochain chapitre !
TRAVELO WAY !

_________________
Image

Visitez Mangamania !

http://www.mangamania.forumgratuit.tv


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 3 Mar 2008 21:26 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2007
Messages: 1129
Localisation: Dans la jungle, terrible jungle
roxas182 a écrit:
Rien à dire, ce chapitre est GRANDIOSE !

Merci, merci, merci encore !!!!
J'ai fait une section spécial commentaires de fans dans le topic "Récapitulatif des fics" et c'est toiqui les remplit avec le plus d'ardeur !!! Merci encore, et n'oublions pas que ta fic "Origines" est super (et encore de la pub)!

roxas182 a écrit:
(y-aurait-il la partition que je puisse la jouer ou l'air que je puisse la chanter ?)


Pour délirer, j'ai décidé de répondre sérieusement à cette demande. Il doit y avoir la chanson dans l'animé mais je ne l'ai pas vu donc je vais faire selon mon idée (à partir de "je suis le plus fort").
que je suis le plus fort -----> voix grave qui s'élève
(le plus fort, le plus fort) -------> voix suraigues de choeur, mais c'est Bon Clay qui les fait aussi.
The Travelo Way ----> voix forte mais veloutée, comme un chanteur de jazz (un peu à la Aretha Franklin), la phrase est dite dans un seul souffle.
Is my way of life babe ----> Tempo un peu plus rapide pour que la phrase glisse d'elle-même (c'est comme ça dans toute la chanson)
The Travelo Way ----> Encore imaginer les choeurs, mais pas de voix suraigu cette fois: toujours assez veloutée mais forte et rythmée. Après y aplus qu'à enchaîner de la même manière.

La chanson c'est du disco-variété, en gros. C'est super dur à exprimer... :Luffy erente: :Luffy hilare:

J'espère encore avoir des commentaires sur ce chapitre GRANDIOSE (c'est pas moi qui le dit), à bientôt !!!

_________________
Le Grand Torchon - Numéro 5 disponible !
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 58 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com