Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Thirst
MessagePosté: Jeu 1 Oct 2009 17:08 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
[align=center]Image[/align]
Depuis que le film avait été annoncé, lors du Festival de Cannes de cette année, j'étais assez curieux de découvrir le nouveau film de Park Chan-Wook, le réalisateur coréen contemporain le plus connu de la planète pour son énorme succès critique avec OLD BOY (primé à Cannes, à croire que la Croisette en est fan), d'autant plus que le thème fantastique de THRIST semblait beaucoup s'éloigner de l'ambiance de sa fameuse Trilogie de la Vengeance ; il n'en fallait pas plus pour m'attirer dans les salles.


Image

Sang-hyun est un jeune prêtre coréen, aimé et respecté. Contre l'avis de sa hiérarchie, il se porte volontaire pour tester en Afrique un vaccin expérimental contre un nouveau virus mortel. Comme les autres cobayes, il succombe à la maladie mais une transfusion sanguine d'origine inconnue le ramène à la vie. De retour en Corée, il commence à subir d'étranges mutations physiques et psychologiques : le prêtre est devenu vampire.


[align=right]Image[/align]
J'allais voir le film intrigué, j'en suis ressorti tout autant confus. Non pas que je n'ai pas apprécié la séance, au contraire, le film tient en haleine de bout en bout et a un rythme convaincant ; mais je pense que son rôle principal est de décontenancer le spectateur, ce qu'il a brillamment réussi avec moi.
Autant prévenir tout de suite, d'ailleurs, ceux qui n'aiment pas l'érotisme et le gore en abondance ont tout intérêt à ne jamais le voir, puisque le film en est un concentré assez étrange. Z'êtes avertis.

Ben oui, la première chose qui rend le film difficile à appréhender, c'est sa capacité à se donner aucun tabou et à aller aussi loin qu'il le peut. Les longs plans érotiques entre Sang-Hyun et Tae sont assez crus, limite fascinants, même si l'on a du mal à voir où Park Chan-Wook veut en venir. De même pour les giclées de sang qui éclatent à l'écran, les blessures dérangeantes (aah, le passage où Sang - oh le nom approprié - met la main du prêtre SUR son coeur, littéralement), qui n'épargnent rien et tendent à déséquilibrer le spectateur.

Aussi, le réalisateur s'amuse à reprendre tout le mythe romanesque des vampires pour le plonger dans sa sauce : il n'en garde que les caractéristiques surhumaines (aïe, les sauts de dix mètres ont du mal à être convaincants mais bon) et l'aversion pour le soleil. Fini les gousses d'ail, le crucifix (c'eût été le comble pour un prêtre !) et le pieux dans le coeur. D'ailleurs, pour rebondir sur mon paragraphe précédent, il est en revanche intéressant de voir que le côté romanesque des vampires est pulvérisé par l'érotisme, et l'histoire d'amour entre les deux personnages principaux ne se limite pas à l'amour parfait.

Mais surtout, ce qui frappe le plus avec THIRST, c'est son ambiance qui joue un tout petit peu sur le côté sombre mais excessivement sur une lumière blanche aveuglante, à l'inverse de tout ce qu'on peut voir dans le genre. Encore une fois, le rendu est très déroutant, mais il est original et bien utilisé car le blanc immaculé présent dans beaucoup de plans est tâché (symbolisme, symbolisme) et toujours froid.
La dernière scène tranche énormement avec tout le reste du film, se teintant enfin de couleurs chaudes qui font immédiatement penser à l'enfer (ouah, que de symboles !), avec en prime un lever de soleil magnifique.
L'ambiance glauque est parfois attenuée par une mise en scène qui rend des plans (in ? *)volontairement drôles, comme lorsque Tae découvre la véritable nature de Sang (héhé, le voir le tuyau dans la bouche et les yeux grands ouverts à sa réaction, j'ai souri) ou que Tae essaye de se protéger dans la dernière scène (le coup de la voir sous la voiture m'a bien fait rire aussi).
On peut aussi noter que malgré la crédibilité de l'atmosphère, le réalisateur met une bonne dose de fantastique et de folie avec le personnage de Kang-Woo et les remords qu'il suscite aux deux "héros" par le biais de scènes fort dérangeantes. Encore une fois, on oscille de l'un à l'autre de manière très étrange.

Par contre, le point éminement fort du film (à mon goût), c'est son actrice principale Kim Ok-vin (un nom coréen qui se retient facilement, je ne sais pas pourquoi :P) est absolument énorme et mériterait à elle-seule d'aller voir le film pour sa prestation. On peut voir ça comme du cabotinage, mais assister à la descente dans la folie de cette fille, grise au début, maléfique à la fin, est un véritable régal. Son jeu sur les expressions, à la fin, est bluffant tant un simple rictus peut donner des frissons dans le dos. Pour le reste du casting, c'est tout à fait correct mais rien de bien transcendant hormis elle qui explose à l'écran alors qu'on ne s'y attendrait pas à la vue de la première heure du film.

En définitif, je remarque qu'en en parlant, j'ai beaucoup aimé le film, même s'il est très difficile à appréhender. Sans doute parce qu'il joue sur les styles avec aisance, mais qu'on ne voit pas forcément où ça nous mène ; et que même si c'est au final réussi, on peut ne pas apprécier pour autant. Une nouvelle bizarrerie coréenne à voir si on est préparé à ce qu'on va voir dedans et au cinéma coréen ; pour les autres il faut mieux passer son chemin.
Même si ce n'est pas l'un des films que je retiendrai cette année, Park Chan-Wook démontre une nouvelle fois que c'est l'un des réalisateurs contemporains les plus talentueux, si si !

Image

* Bien évidemment, je serais de ceux qui pensent que Park Chan-Wook n'a rien laissé au hasard, mais je laisse ça à l'appréciation de chacun tant ça me parait secondaire et difficile à cerner. Comme le reste, d'ailleurs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 1 Oct 2009 20:51 
.

Inscription: 10 Oct 2005
Messages: 4725
Un peu pareil pour moi après ma séance d'hier soir.

Je sais pas s'il faut crier au scandale ou au génie.
J'ai pas adorer, mais j'ai pas détester (même si la balance penche plus vers le bien =) ); j'ai moi aussi un sentiment assez bizarre à propos du film.

Déjà, gros point positif pour moi, le côté Vampire. C'est un thème très à la mode en ce moment, mais à part quelques raretés comme Let The Right One In, le mythe du Vampire se fait plutôt malmener malheuresement avec les Twilight et autres.
Or ce film nous ramène à une vision plus, beaucoup plus crue de la créature: un être assoiffé de sang et des plaisirs charnels en tout genres; c'est très "froid", cru donc et c'est d'autant plus troublant quand le vampire en question est un prêtre et que tout ce qu'il désire désormais, c'est tout ce à quoi il à jurer de résister en faisant son voeux de chasteté. Premier dilemne très intéressant donc, comment vivre quand on ne désire qu'une chose: ce que l'on ne peut avoir?

Le personnage de Sang est donc très intéressant de part son évolution tout au long du film (en plus il est superbement bien campé par l'acteur Song Kan-ho, déjà au générique de deux des films de la "Trilogie de la Vengeance"): l'amour le poussera à dépasser les interdits et c'est ce même amour qui causera sa perte.

L'amour pour cette jeune fille donc, dont la rencontre avec le jeune prêtre va bouleverser l'existence des deux individus.
Et effectivement, comme dit dans le message précédent, cette fille est assez exceptionnelle. Son évolution est encore plus intéressante que celle du prêtre. De jeune fille complètement effacée, en quête de liberté et prisonnière de sa situation, elle va finir dans sa quête de liberté par se retrouver une nouvelle fois prisonnière, même si cette fois les barreaux ne sont plus visibles. Une véritable manipulatrice qui aura user et abuser de quasiment tout le monde dans le film.

Les deux vampires in love gravitent dans un environnement et une atmosphère juste extra: exit les manteux noirs, les vieux chateaux lugubres, faites place au pièces d'un blanc éclatant et éblouissant, censé rappeler cette lumière du jour qu'ils sont condamnés à ne plus jamais voir. Je trouve le travail dans la pièce, avec la télé, les néons etc vraiment très, très bons: c'est vraiment ce qu'il y a de plus représentatif du vampire: froid et cru.

Outre l'aspect sexuel très présent et parfois un peu pesant (j'ai rien contre les scènes de fesses au cinéma, mais trop c'est trop, même si c'est complètement volontaire), parmi les autres point négatifs je retiendrais l'aspect surhumain des vampires. Enfin, c'est les sauts/envols que je trouve vraiment mal foutus: c'est moche et c'est pas réaliste du tout.

Par contre, s'il y a bien une chose que j'ai adoré c'est l'aspect "effrayant": pas effrayant dans le sens où le film fait peur, mais dans le sens où en plus de faire connaître la peur à leurs nombreuses victimes, les vampires la connaissent aussi à cause du souvenir de cet homme qui les hante. J'ai adoré tous les passages avec le mec qui revient d'entre les morts avec sa grosse pierre sur le ventre, ces passages sont juste énormes.
Gros fan aussi des scènes "gores" mais pas du gore dégueulasse et racoleur genre slasher quoi. Et enfin petit truc, mais que j'ai adoré je sais pas pourquoi, le vampire qui voit le sang couler dans les veines à travers la peau: c'est juste magnifique et trop la classe. *__*

Quant à la question: "Faites vous partie de ceux qui pensent que Park Chan-Wook n'a rien laissé au hasard?", je réponds oui, un gros oui même!
Il suffit de voir la scène finale avec les chaussures pour comprendre ça: c'est par elles que tout a commencé, c'est par elles que tout finit.
(Même si cette réponse n'a aucun rapport avec l'emploi original de la phrase de la question é__è)

Un film assez étrange et troublant au final, mais à voir tout de même (et puis c'est toujours mieux que Le Petit Nicolas <__<').
C'est sûr que ça ne plaira pas à tout le monde, mais c'est une expérience à tenter.

Erf, beaucoup de bla bla incompréhensible dans ce message, pour pas grand chose d'intéressant de dit finalement. é__è


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com