Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: March Comes in like a Lion
MessagePosté: Dim 25 Nov 2018 22:18 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23239
Localisation: Joker
Animé culte assurément mais lire d'abord le manga est une bonne idée. De toute façon en tome VF on a désormais dépassé les deux saisons de l'animé.


_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: March Comes in like a Lion
MessagePosté: Dim 25 Nov 2018 22:33 
425 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2017
Messages: 2137
Localisation: sur une île céleste
Je trouve le passage final du générique très émouvant avec cette sorte de passage de témoin entre l'ancienne et la nouvelle famille de Rei.

Oui je préfère me consacrer à la lecture des tomes pour l'instant. D'ailleurs je vais essayer de mettre la main sur le tome 3 cette semaine :p

_________________
Image
Manga List

Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: March Comes in like a Lion
MessagePosté: Jeu 20 Déc 2018 21:36 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23239
Localisation: Joker
Pour la sortie du tome 14, Shaft a produit deux clips mélangeant les personnages de March comes in like a lion Comes et ceux de Honey & Clover (la précédente série de Chica Umino) :





_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: March Comes in like a Lion
MessagePosté: Mer 2 Jan 2019 01:50 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23239
Localisation: Joker
Image
March Comes in like a Lion - tome 11

Après le cliff totalement WTF du dernier tome, voici donc la suite et fin de l'arc du père des Trois Sœurs ! La pression retombe un peu après la déclaration de Rei qui a pris le monde par surprise ! Nous avons droit à un match contre Raido qui semble adorer parler durant les parties ! Passage haut en couleur où on découvre le background du personnage... lié à une affaire de coeur et à une séparation avec sa femme ! Il n'arrête pas de faire la leçon à Rei durant leur partie alors que notre jeune héros ne pense qu'à finir à temps pour prendre le dernier train pour Tokyo (le match est à Osaka) ! Vraiment hilarant !
De retour à Tokyo (à temps) il retrouve le père des Trois Soeurs pour un nouvel échange intense, puis il passe la nuit chez elles dans une séquence vraiment pleine de chaleur. Le bonheur parfait. Ils vont même prendre le petit-déjeuner dans un fastfood et au retour c'est l'ultime confrontation avec leur père qui a amené sa fille issue de son nouveau mariage (leur demi-soeur quoi) afin de les amadouer ! C'est finalement Akari qui l'affronte et lui dit ses quatre vérités. Un moment d'une intensité émotionnelle incroyable !
Il semble enfin avoir compris qu'il ne pourra plus les utiliser et c'est tant mieux. Malheureusement Akari tombe ensuite malade car cette épreuve a été effroyable psychologiquement T_T Du coup Rei après avoir bien réfléchi au meilleur moyen d'aider Akari arrive à la conclusion logique (je me suis faite la même réflexion lorsque la tante rappelle la vie d'Akari depuis la mort de sa mère) : il lui faut un compagnon ! Du coup Rei se met à établir le profil de tous les célibataires qu'il connaît (surtout des joueurs de shôgi, forcément) ! Alors qui pourrait être l'heureux élu à tenter sa chance ? J'ai bien une idée à propos d'un certain joueur admirable qui n'a que la peau sur les os et qui aurait bien besoin lui aussi d'une personne attentionnée dans sa vie ^_^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: March Comes in like a Lion
MessagePosté: Sam 23 Fév 2019 23:11 
425 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2017
Messages: 2137
Localisation: sur une île céleste
Finalement j'ai mis beaucoup plus de temps que je pensais à mettre la main sur ce tome...Mais du coup, vaut mieux prévenir que guérir, j'ai acheté tous les tomes jusqu'au numéro 12. Mon porte-monnaie est bien vide maintenant ^^

Comme ange bleu a déjà écrit un résumé bien détaillé de ce volume, j'ai essayé d'écrire un texte un peu plus expérimental. J'espère qu'il n'est pas trop barbant ^^

Image
March Comes in like a Lion - tome 3

Dans la postface du précédent tome, Chica Umino avouait avoir une passion presque obsessive pour les fleuves. Elle a pris plus de 20 000 photos à des fins de recherche pour son manga qu'elle aère régulièrement de vues de ponts, de rives et de fleuves, notamment celui qui sépare l'appartement de Rei de la maison des sœurs Kawamoto. En lisant ce troisième volume j'ai cru comprendre d'où venait cette fascination. Finalement son manga s'apparente lui aussi à un fleuve tranquille. Le découpage dynamique des planches qu'elle opère rend la narration limpide et fluide quand les réflexions, les pensées et les sentiments qu'elle livre en même temps sont denses, intenses et profonds. Comme un fleuve.

Un cours d'eau se définit par sa continuité tout comme le flot du quotidien magique et mélancolique que Chica Umino retranscrit à merveille, tantôt avec joie, tantôt avec tristesse mais toujours avec tendresse et justesse.
Il s'agit en effet de décrire les hésitations d'un jeune garçon qui a tout perdu le jour où sa mère, son père et sa petite sœur sont morts dans un tragique accident de voiture. Rei veut dire zéro en japonais et ce nom ne lui a pas été donné au hasard. Il doit repartir de zéro, faire table rase du passé, se réinventer ou presque. Son seul point d'attache, sa seule bouée, son seul souvenir c'est le shogi, un jeu mystérieux pour lequel il va développer une relation ambivalente.
Le shogi c'est d'un côté ce qui l'a sauvé de la tristesse et de la rapacité de ses proches, plus prompts à s'accaparer son héritage que de consoler un jeune orphelin. C'est ce qui lui a permis de retrouver une famille puisque son père adoptif est aussi un joueur professionnel. C'est également une façon pour Rei de se souvenir de son père avec qui il aimait jouer. N'oublions pas non plus que le shogi est son gagne-pain, la seule garantie de son indépendance.
D'un autre côté, le shogi est aussi ce qui fait l'orgueil du jeune lycéen. Or l'orgueil n'est pas l'opposé de la honte, ça en est la source. Notre héros l'apprendra à ses dépens en recevant une défaite cinglante dans ce volume... Le shogi est aussi malheureusement pour lui une source de culpabilité puisque c'est à cause de ce jeu que le verre fragile qui représente métaphoriquement sa sœur adoptive s'est brisé. Rei porte maladivement le fardeau de la responsabilité du départ de Kyoko du logis familial, de ses écarts de conduite, de son mal-être, de sa fêlure tout bonnement. Culpabilité qui empêche Rei de s'investir complètement dans le shogi et qui le fait parfois jouer à contrecœur. Ainsi quand il s'aperçoit que ses adversaires jouent les parties à fond alors qu'il ne fait les choses qu'à moitié, sa culpabilité s'accroît et le voila parti dans un interminable cercle vicieux...

Cependant un fleuve, long serpent d'eau, ne se définit pas uniquement par sa continuité. Il marque également une rupture car il sépare distinctement deux rives. Si une rive, celle de l'appartement froid de Rei symbolise parfaitement sa solitude, son mal-être et ses remords, la deuxième, celle de la maison des Kawamoto est représentative du nouveau départ qu'a décidé de prendre le héros.

"cette maison est comme un kotatsu"


Tout comme Rei, les trois sœurs Akari, Hina et Momo ont perdu des êtres chers. Leur mère, leur grand-mère et leur père dont on préfère ne pas parler pour l'instant. Tout comme Rei elles cherchent à retrouver ce qu'elles ont perdu et c'est seulement ensemble qu'ils peuvent combler le manque qui est présent dans leurs cœurs. Quel parallèle poignant entre Momo et la petite sœur de Rei ! J'en ai encore les larmes aux yeux ! Si Rei est touché, quasiment métamorphosé par la chaleur de ce nouveau logis familial, il est très probable qu'Akari, Hina et Momo aient tout autant besoin de lui pour se consoler et se reconstruire. Je pense notamment au moment où Akari avoue qu'elle aurait pleuré seule le jour du nouvel an si Rei n'était pas venu.

Le tout pour notre héros est d'arriver à construire un pont entre ces deux rives, de vaincre sa culpabilité et sa négativité pour aller de l'avant. Pour cela il doit parvenir à combler deux écarts. L'écart entre ce que l'on pense et ce que l'on dit. L'écart entre ce que l'on veut et ce que l'on a. Il est facile de s'apercevoir du contraste entre la maladresse de notre héros dans la vie de tous les jours et la lucidité lustrale de ses pensées intérieures qui ne manquent jamais de donner des coups de poignards dans ma poitrine. La honte lie encore sa langue et la timidité entrave encore ses mouvements. Quelle tâche difficile que de faire un pas vers les autres ! Pourtant Rei commence à avancer dans la bonne voie dans ce tome. Il accepte de rentrer dans le même cercle d'études que son rival. Il prend conscience de la chaleur que lui apporte le foyer des Kawamoto même s'il n'ose pas s'imposer et qu'il ne se considère toujours pas comme un membre de la famille comme il l'avoue durant le jour du nouvel an.

Dans ce chef d'œuvre qu'est March comes in like a lion, Chica Umino, en construisant son manga comme un long fleuve, a su me transmettre sa fascination. De par ses personnages attachants et réalistes (Smith !), ses moments tendres d'humour (Oh ! Ces chats dans les coins de cases !) et les réflexions subtiles sur la vie qu'il amène, ce manga sans pareil propose un voyage en tout point unique et poétique.

_________________
Image
Manga List

Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: March Comes in like a Lion
MessagePosté: Dim 3 Mar 2019 23:14 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23239
Localisation: Joker
Image
March Comes in like a Lion - tome 12

Deux grandes parties pour ce nouveau tome assez calme et reposant après le grand huit émotionnel du dernier arc narratif !
Tout d'abord la finale du tournoi du titre de Kiryu à Kagoshima ! Elle va se jouer entre Raido, notre moustachu qui a trompé sa femme pour une hôtesse de bar, et Dobashi, le travailleur sérieux et introverti. Rei est invité pour commenter la partie, avec trois autres loustics, et il en profite pour inviter les soeurs Kawamoto qui ont droit à un joli séjour estival, avec piscine et toussa !
Outre le côté amusant de voir Akari entourée de prétendants, l'histoire de Raido est intéressante car elle ressemble fortement à celle des parents des trois soeurs. Sauf que Raido est un idiot et pas un manipulateur, et sa femme comprend très bien la situation. Du coup le dénouement se révèle fort différent de celui de la famille Kawamoto. Comme le remarquera Akari, même si certaines familles se ressemblent, elles sont au final toutes différentes. C'était en tout cas hilarant grâce à Raido, personnage haut en couleur qui passe son temps à se raconter des histoires (c'est là son plus gros problème) !
Ensuite c'est un autre mini-arc de type vie ordinaire durant lequel Rei affronte Yokomizo, le "croque-mort". De façon surprenante c'est un match très long et intense. Il ne faut pas sous-estimer Yokomizo même s'il a l'air d'être un bouffon burlesque ! En parallèle de ce match nous retrouvons les Kawamoto qui préparent la prochaine fête de l’Été.
Quant au dernier chapitre, c'est donc le jour de la fête de l'été, avec tout le monde qui se retrouve au stand des Kawamoto... ET ENFIN ! Cela faisait presque dix tomes que j'attendais que ces deux personnages se rencontrent ! Chica Umino les fait enfin se rencontrer et fait mime que cette rencontre est banale, l'air de rien. Mais je sais que c'est loin d'être anodin et ces deux-là, cela fait un moment que je les shippe ensemble !

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: March Comes in like a Lion
MessagePosté: Lun 3 Juin 2019 19:05 
425 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2017
Messages: 2137
Localisation: sur une île céleste
Illustration de Chica Umino pour la couverture du magazine Moe :

Spoiler: Montrer
Image

_________________
Image
Manga List

Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: March Comes in like a Lion
MessagePosté: Jeu 15 Aoû 2019 16:41 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23239
Localisation: Joker
Image
March Comes in like a Lion - tome 13

Un tome plus court que d'habitude et sans aucun texte du maître en shôgi, dommage.
On débute par la suite du lancement de l'intrigue romance de Akari et ses deux prétendants ! C'est très amusant et mignon de voir Shimada et Hayashida sortir de leur rôle habituel et tenter de séduire (un peu) Akari^^ Qui sera l'heureux élu ? En tout cas cela ne déplaît pas à la jeune femme. Leur visite à son bar était très amusant, avec un Shimada très classe et un Hayashida toujours aussi maladroit^^
Le gros du tome est consacré au tournoi Tokyo Open, dont Rei est éliminé très tôt, et dont c'est le gros morceau de bravoure de Nikaido ! En effet c'est "son" tournoi : il réussit un parcours épatant et se retrouve face à face avec Sôya ! On retrouve la métaphore du navire et de la tempête dans un pur moment nekketsu. Malheureusement sa maladie le rattrape à la fin et il ne peut pas terminer sa partie. Beaucoup d'émotions dans cette séquence dédiée au rival (malheureux) de Rei.
On enchaîne ensuite avec une histoire en deux parties sur Yokomizo, le "croque-mort". On découvre sa famille et ses motivations en tant que joueur de Shôgi. Comme toujours c'est très délicat et émouvant, lui qui est fasciné par l'Autre ^_^
Enfin n'oublions pas Goto et Kyoko : la femme de Goto va bientôt mourir et Kyoko sait que cela veut dire qu'il la quittera. Une intrigue toujours aussi mélancolique et un peu obscure. En tout cas il semble que Kyoko commence à tomber le masque...

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: March Comes in like a Lion
MessagePosté: Dim 18 Aoû 2019 12:11 
425 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Fév 2017
Messages: 2137
Localisation: sur une île céleste
Les émotions dans ce tome ! Rien que le fait de relire en coup de vent certains passages pour écrire ce post me donne encore des frissons... Chica Umino n'a pas son pareil pour créer des personnages aussi touchants et réalistes tout en accompagnant son récit de textes fabuleux et de réflexions sur la vie d'une justesse ahurissante.

Pour ce tome elle a carrément décidé de se passer de son héros et s'en amuse même en lui collant une pancarte pour rappeler qu'il reste le personnage principal de son œuvre malgré son rôle secondaire du moment. Le relai est pris avec brio par son fidèle ami Nikaido qui se brise tout de même à son tour les dents contre l'adversaire insaisissable qu'est Soya.

Il y a trois passages qui m'ont fait craquer dans ce tome. Le premier c'est la fin du chapitre 130, aussi court que profond. On suit les pensées d'Akari qui se rappelle de bons moments avec son père. Non tout n'est pas à jeter et c'est bien pour cela que c'est douloureux ! "La mémoire est ennuyeuse, les bons et les mauvais souvenirs sont entremêlés de façon complexe. Les parties dont on ne veut plus ne sont ni enlevées ni jetées, ce n'est pas si facile".

Le deuxième c'est celui où on retrouve Yokomizo, personnage secondaire et caricatural au premier abord à qui Chica Umino accorde deux chapitres pour lui donner une épaisseur inversement proportionnelle à sa silhouette. Impressionnant ! Comment ne pas fondre devant un texte aussi simple et vrai qu'il cogne le cœur : "Le bonheur de voir son rêve se réaliser, le bonheur d'être en vie et de pouvoir faire une rencontre le lendemain... C'est une multitude de bonheurs accumulés qui permettent de créer ce présent qui relève du miracle..."

Le troisième c'est bien évidement la fin du tome où Kyoko se rend compte de tout le mal qu'elle a fait à son frère adoptif. Prise de conscience tardive mais prise de conscience tout de même. Le voila sauvé grâce au foyer des sœurs Kawamoto alors que de son côté la détresse de la solitude la guette. Les rôles se sont inversés et comme souvent la lucidité est du côté des malheureux...

_________________
Image
Manga List

Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2]

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com