Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Mer 7 Mai 2014 19:38 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
Image
>Inb4 mfw he watches the anime


Non non non, vous ne rêvez pas, je suis bel et bien en train de pondre un topic sur l'adaptation anime de Pokemon. Anime qui, je le rappelle, dure facilement depuis plus d'une décennie et possède cette très remarquable faculté à être reniée/dénigrée/bashée sauvagement par quasiment tous les fans du jeu originel (même si on a tous kiffé la 1ère saison quand on était gosse), malgré le fait que certains arcs n'étaient vraiment pas à jeter - genre la league de Sinnoh avec Simiabraz en super saiyan.

Vous connaissez tous la franchise, pas besoin de présenter le jeu, l'univers, le phénomène ; ça fait des années qu'on vous bassine avec. Vous vous demandez sûrement alors pourquoi, là, comme ça, subitement je me mets à parler de la plus grande vache à lait de cette dernière décennie. Pour la petite histoire il faut remonter à cet automne, lorsqu'une news a fait sauter de joie une grosse partie de la fanbase. La 1ère génération de jeux, Rouge et Vert - Bleu par chez nous pour rappel - allait être adaptée en épisodes spéciaux promettant une adaptation plus fidèle et plus proche du jeu d'origine (d'où son nom, des fois ils se font pas trop chier au Japon). « Enfin un anime qui va poutrer », qu'on s'était dit. Et ça n'a pas manqué, c'était tout bonnement EPIC. Gros coup de cœur pour tout le monde, Pokemon The Origin a su réveiller le/la fanboy/girl qui était en chacun de nous en proposant une adaptation de qualité malgré la grosse restriction de temps. C'était très certainement LE meilleur support anime de Pokemon rendant hommage au jeu.

En tout cas ça l'était oui.

Et il n'aura tenu que 2 semaines.


Image

Pocket Monsters XY


L'anime principal est rentré depuis le 17 Octobre 2013 dans le cycle XY, 6ème génération du jeu, et il nous propose... heu... bah exactement la même recette que depuis 15 ans. Toujours le même studio OLM derrière et toujours la même histoire : Satoshi blablabla Pikachu blablabla Maître Pokemon blablabla nouveaux compagnons blablabla Team Rocket blablabla arènes badges blablablaba oh tiens filler blablabla.

Plus recyclé tu meurs. Y'avait un peu aucune chance pour que je me penche dessus normalement, mais après en avoir eu plein les yeux avec Pokemon The Origin j'ai décidé par curiosité d'y jeter un coup d'oeil. Je dois aussi avouer que j'étais quand même un tout petit peu intrigué par le fait que la nouvelle fille de la série, celle qui par tradition se fait immanquablement shippée avec Satoshi et rule 34'd dans les règles de l'art (ah merde jeu de mots pourri), était présentée comme...

...une amie d'enfance de Satoshi ? Wait. What ?
Haha, et en plus y'a une des nouveaux persos qui est une imouto ?
Et attends un peu, l'animation se serait pas vachement améliorée là ?
Mais euh, Tetsuo Yajima, le réalisateur de cette saison, il aurait pas aussi un peu travaillé sur la 2nde saison de Kaiji, le remake 2011 de HunterxHunter ou encore One Outs ?


Euh ok. Je lance les 2 premiers épisodes. Juste pour voir hein. Je tiens pas vraiment à me lancer réellement dans la série.


Image
>Mfw I watch the anime


6 mois, 25 épisodes, une cinquantaine de gifs pompés sur /vp/ et assez de spaghettis pour ouvrir un restaurant italien plus tard, je poste ici pour vous dire que j'ai trouvé, non pas le meilleur anime de la franchise, non non beaucoup trop facile, mais tout bonnement Le. Meilleur. Anime. qu'il m'ait été l'occasion de regarder depuis bien longtemps (oui je regarde plus que 3 animes par an, mais osef mon argument tient toujours). C'est simple, si cette saison avait été dans un format standard de 26 épisodes elle se serait à l'heure actuelle déjà pris un bon gros 11/10 de ma part.

Mon pèlerinage otaku m'a naturellement conduit à un stade de non-retour de l'otakisme : (re-)plonger dans les franchises nipponnes pour gamins, personnifications même du terme fun. Je suis tombé dans le tokusatsu (Kamen Rider, Super Sentai), j'ai maté des films crossovers Precure parce que le henshin c'est de la bonne, je me suis mis à Medabots, même Youtube me recommende Inazuma Eleven, j'ai orgasmé devant chaque insert song de Digimon Xros Wars... Tout cela m'a conforté dans l'idée que les séries ayant fortement un esprit enfant - donc pas forcément une série pour enfant mais tout ce qui touche à ce thème - sont parfois ce qu'il se fait de mieux dans le monde otaku (et j'ai même un peu envie de dire qu'elles sont les plus représentatives de l'esprit otaku en général). Pokemon XY en fait partie, cet anime cristallise tout ce qui se fait de bon dans l'univers des kids, c'est de l'ultra fun en barres, tout vous paraîtra morose à côté. Vous vous demandez alors ce qui a pu subitement changé pour justifier mon engouement pour la série maintenant. Dans l'absolu, absolument rien. Comme dit précédemment c'est toujours la même rengaine, donc vous emballez pas, dans le fond l'anime est toujours le même.

Cependant.

Ce qui fait de cette nouvelle saison une grande réussite provient en réalité de la façon dont l'anime est traité. La qualité ne vient pas du quoi mais du comment. Pokemon XY fait partie de ces animes prouvant que, aujourd'hui encore, on peut toujours faire dans l'originalité avec des choses simples : dans notre cas en faisant du neuf avec du vieux. Tout semble pareil sur le papier mais dans l'exécution l'anime est rempli de subtils changements le mettant dans le haut du panier.


Image
We've Come to the Kalos Region !


Bien que rien n'ait changé en terme de narration/histoire, il faut savoir que le studio s'est bien amélioré dans la gestion de leurs épisodes. On a toujours une structure classique avec les épisodes importants, à savoir les matchs d'arènes, captures, évolutions ; le tout entrecoupé par ces fameux fillers inutiles et ennuyeux. Là où cette saison frappe fort c'est que même ces derniers sont bons ! Ils ne sont pas forcément tous géniaux ou quoi que se soit mais ils remplissent sans soucis leur rôle d'épisodes pépères pour passer le temps. Même que plus d'une fois on s'est retrouvé avec des fillers de très bonne qualité qui mettraient la misère à pas mal de séries de ces dernières années, c'est hallucinant. Il aura fallu environ 15 épisodes de fillers pour qu'on arrive enfin à la deuxième arène, pourtant à aucun moment je ne me suis fait chier, tout ce tronc est passé à une vitesse folle. 15 épisodes ça représente quand même une saison entière d'anime 1-cour ! J'ai tout de suite compris à quel point Pokemon XY envoyait du pâté quand ce groupe d'épisodes supposément sans intérêt était mieux foutu que ce que j'ai regardé récemment.

Pour ce qui est du plot, cette saison marche un peu en terre inconnue pour l'instant. A la place de la méchante team du jeu on a eu droit à un épisode d'introduction sur ce qui semble être l'antagoniste récurrent de la série : un Sépiatroce. Oui, un pokemon. On en sait pas plus pour le moment à part qu'il réapparaîtra plus tard. La Team Flare quant à elle n'est pas apparue directement dans l'anime mais a fait un caméo dans l'épisode spécial Mega Evolution Act 1, dont je reparlerais un jour un peu plus en détail. Sachez juste que cet épisode n'est pas un spinoff ou une série différente (en tout cas pour l'instant), il fait intégralement partie de la trame principale de l'anime : une des persos fait référence à Satoshi par exemple et on sait qu'un autre perso sera également présent dans le prochain film. Je parlerais aussi du film une autre fois quand j'aurais eu l'occasion de le voir, chose qui n'arrivera pas avant longtemps je suppose^^.

La Team Rocket dans tout ça ?

En dehors du fait qu'il est difficilement possible de faire plus fabulous que leur motto désormais, ils sont toujours égaux à eux-mêmes à vouloir inlassablement capturer ce pauvre Pikachu qui n'a rien demandé depuis plus de 10 ans. Les scénaristes ont quand même compris qu'ils n'étaient pas obligés de les insérer dans chaque épisode et on en les remercie, le trio n’apparaît du coup que par intermittence et c'est très bien comme ça. Petite anecdote pour finir juste comme ça, le studio a même fait de l'auto-dérision dans un épisode où Miaouss rétorque à un autre antagoniste que vouloir capturer Pikachu pour dominer le monde était carrément ridicule xD.


Image
Il est temps de présenter la troupe,
voyez comment ils ont hâte de vous rencontrer.


L'un des principaux atouts de cette saison concerne les personnages : leur rôle, leur traitement et leur personnalité. On a là le meilleur groupe de protagonistes de l'anime entier, bénéficiant d'une très bonne dynamique. Il n'y en a pas un seul laissé sur le carreau ou qui au contraire éclipserait trop les autres, à part peut être un peu Satoshi vu qu'il est quand même le personnage principal de la franchise. On se retrouve vraiment avec un très bon équilibre, et voir chaque semaine les aventures de nos héros est un vrai bonheur. J'irais même jusqu'à dire que cela faisait un bon moment que je n'avais pas vu une aussi bonne alchimie entre des personnages principaux (oui je regarde plus que 3 animes par an, mais os- attends non je l'ai déjà faite celle-là).

Image

Commençons par Satoshi, l'éternel garçon de 10 ans qui rendrait jalouse une certaine Inoue Kikuko. Une fois n'est pas coutume, il décide de continuer son aventure cette fois-ci dans la nouvelle région de Kalos avec Pikachu son compagnon de toujours.

Ce qui a réellement changé chez lui est qu'il n'est plus le noob qui perd tous ses points d'XP à chaque fois qu'il arrive dans la région suivante, idem pour son Pikachu qui cette fois n'est pas reseté au niveau 5. Il est devenu beaucoup plus mature, d'ailleurs ici c'est lui la personne la plus mature du groupe, là où avant ce rôle était donné à l'autre compagnon masculin. Il est comme un modèle pour les autres, devenu maintenant le « grand frère », celui qui veille sur le groupe, qui prend les devants et sur qui on peut toujours compter. Il a gardé son côté « fonce tête baissée », propre à de nombreux protagonistes de shônen/kodomo, mais au lieu de lui donner un air stupide cela le rend bien au contraire totalement classe. Sérieusement, ce type saute du haut d'une tour pour sauver Pikachu (ça l'a rendu assez célèbre dans la région d'ailleurs), fonce dans une forêt face à des attaques adverses sans broncher, ou bien est encore capable de botter des fesses alors que son pokemon est temporairement aveugle.

Satoshi dans XY est carrément badass. Tellement badass que pratiquement tout le monde mouille autour de lui. En particulier la nouvelle fille introduite dans l'anime, Serena.

Image

Serena représente LE gros changement par rapport aux protagonistes féminins des précédentes saisons. Déjà comme dit plus haut elle est une amie d'enfance de Satoshi. Genre, fuckin'  ouaip. Bon en réalité ils se sont juste rencontrés une fois quand ils étaient gosses, donc je vous arrête tout de suite hein, croyez pas que subitement Pokemon sort un trope d'anime pour otaku où l'osananajimi a un crush sur le MC...

Euh bah en fait si, c'est totalement le cas. Genre, fuckin'  ouaip ! Au départ la seule raison pour laquelle elle a décidé de voyager était pour revoir Satoshi après son exploit à Illumis (parce qu’en fait il est passé à la TV nationale lorsqu'il a sauté de la tour, rien que ça). Oui, uniquement pour cela. Cette fille se lève en plein milieu de la nuit juste pour lui cuisiner des cookies. Haha. On a même des scènes où Serena devient carrément jalouse. Haha. Ce qui fait d'elle la première fille a avoir canoniquement un crush sur le héros, rendant ainsi tout le fandom complètement fou au niveau des pairings !

Serena est également le premier personnage, tout protagoniste confondu, à ne pas avoir de but concret, et chercher un but est justement la raison de son voyage maintenant. On observe donc au fil des épisodes quelques développements concernant Serena. Son voyage dans l'anime devient alors une sorte de « voyage avant le voyage » où elle expérimente petit à petit différentes choses, aussi anodines qu'elles puissent paraître, voyant ainsi le monde avec un angle différent car à la base elle est une sorte de petite princesse qui pense que tout devrait être rose bonbon. Ce qui fait qu'on ne lui a pas collé le rôle par défaut de la fille qui doit faire des concours parce qu'il y a plus que ça en stock pour elle et qu'il faut bien promouvoir une nouvelle feature du jeu. Non. Elle essaie de chercher d'elle-même ce qu'elle voudrait faire et nul doute que d'ici la fin du cycle XY elle aura bien grandi, en tant que personnage, mais surtout en tant que personne.

Si Satoshi est le grand frère du groupe, alors Serena peut être considérée comme la grande sœur, en particulier vis-à-vis de Eureka. Elle est toujours là à veiller sur cette dernière ou encore l'accompagner dans ses délires. Lorsque ces deux filles se retrouvent ensembles vous pouvez être certain que de nombreux spectateurs meurent de crises cardiaques à base de hhnnnnnnggghh derrière leur écran. En parlant de Eureka, les deux autres protagonistes du groupe ne sont pas en reste. Citron et elle forment un duo frère/soeur vraiment poilant, il ne se passe pas un épisode où l'un des deux n'arrive pas à me faire rire.

Image

D'un côté on a Citron, le scientifique fier de toujours montrer l'étendu de ses connaissances en matière de technologies, malheureusement pour lui, ses inventions ont souvent tendances à lui exploser à la tronche^^.

Citron est l'énième compagnon à être champion d'arène, en l’occurrence de Illumis et est spécialisé dans le type électrique, mais Pokemon XY ne serait pas Pokemon XY si ça s'arrêtait là. Contrairement aux précédents compagnons il n'est pas le champion de la 1ère arène et n'a pas rejoint le groupe après avoir été battu par Satoshi dès le début de l'anime. C'est tout l'inverse. D'une part, le fait qu'il soit le champion de Illumis n'est révélé aux héros que bien plus tard et son match d'arène face à Satoshi le sera également. D'autre part, il a aussi prouvé plusieurs fois qu'il n'a pas usurpé son titre de champion d'arène (on ne pouvait pas en dire autant de Takeshi par exemple...) et qu'en terme de combats il ne sera pas mis sur la touche. Bon ok c'est aussi parce que son Sapereau est complètement based.

Satoshi et Citron ont une sorte de relation de bros, à la limite de l'homolust. L'anime hype complètement leur futur affrontement, leur match est à ce jour le plus attendu de tous, nul doute que ça sera l'un des gros climax de la série. Satoshi est en totale admiration devant toutes les inventions loufoques de Citron, profitant au passage de sortir des reaction faces dignes d'un certain héros au chapeau de paille, et Citron respecte énormément le premier en tant que dresseur et prend exemple sur lui. A un moment j'ai pensé qu'ils dormaient dans le même lit.

Image

Et enfin nous avons Eureka, la petite sœur de Citron. Je pourrais résumer son personnage uniquement de cette façon : il est de notoriété publique que dans le monde des petites filles de mangas/animes il y a Yotsuba et il y a les autres. Maintenant il y a également Eureka.

Cette fille est LA révélation de l'anime. LE meilleur personnage féminin de la série, de la saison, de l'année. Elle est la daughteru qu'on rêverait tous d'avoir. J'ai vraiment honte d'avoir ne serait-ce penser qu'elle ne serait qu'un vain élément kawaii de plus au côté de Pikachu lors de son introduction. Elle est beaucoup plus que ça, je ne sais même pas par où commencer pour la décrire.

Cette petite est une vraie aventurière dans l'âme, qui en a dans le ventre et n'a pas peur d'être blessée, toujours partante pour explorer le monde et en particulier découvrir les pokemons. Elle est un véritable rayon de soleil dans le groupe. Totalement adorable, Eureka sort des bouilles pas possibles, il ne se passe pas un seul épisode sans que je ne veuille chercher sur le net une flopée de gifs. C'est une Kamen Rider. Elle essaie de chercher une waifu pour son frère. C'est une ninja. Elle aime les pokemons avec un grand A, du fond du cœur. Elle a la même voix que Stocking de Panty and Stocking ! KEEPU ! Même une certaine Lain ne peut se targuer d'avoir le meilleur pyjama du monde.

Bref, la raison pour laquelle Eureka est tant aimée c'est peut être aussi parce qu'elle représente un peu ce qu'on était devant Pokemon lorsqu'on était gosse : on avait des étoiles plein les yeux, tout excité de découvrir ce nouveau monde, rêvant de partir à l'aventure comme ça, et Eureka reflète parfaitement cet état d'esprit. Vous pouvez chercher autant que vous voulez, vous ne trouverez pas de persos féminins à sa hauteur ces dernières saisons, et même celles à venir si ça continue.



J'ai pas mal parlé des personnages humains, mais qu'en est-il de nos chers monstres de poche préférés ? Après tout, la franchise est centrée sur eux non ? Et bien si je vous disais que là aussi on a là très certainement le meilleur groupe de pokemons de la franchise, et qu'absolument tout ce que j'ai écrit pour les protagonistes peut également s'appliquer à eux ? Cette saison a décidé de faire les choses différemment pour nos petites bestioles : à l'heure actuelle il n'y a pas eu de nouvelles captures depuis plus de 15 épisodes, ce qui fait qu'on se retrouve avec une petite bande de pokemons, permettant ainsi de mieux développer leur personnalité. Ils deviennent alors un groupe de protagonistes à part entière, au même titre que les héros, et il y a pas mal d'épisodes d'ailleurs qui leur sont entièrement consacré. Chaque pokemon possède ce petit truc qui le rend tout de suite identifiable (non je ne parle pas de leur langage si complexe consistant à répéter leur propre nom inlassablement comme s'ils avaient peur qu'on l'oublie subitement) et leurs interactions leur donnent un côté plus vivant. Chose amusante, les trois starters + Dedenne représentent littéralement des versions pokemon de leur dresseur respectif^^.


Image

Euh... J'ai vraiment besoin de présenter Pikachu ? La seule chose que vous devez savoir sur lui et qu'il n'est pas reseté cette fois et ne perd ses matchs que face à des dresseurs vraiment compétents. Pour le reste, il est le même que depuis 15 ans.

Grenousse est déjà plus intéressant à voir. Il pourrait être qualifié de pokemon « à problèmes », qui n'écoutait jamais ses dresseurs et était donc condamné à rester dans le laboratoire du professeur Platane. Après les évènements de la tour Prismatique il décide de suivre Satoshi dans ses aventures, le considérant comme un dresseur digne de confiance. J'ai bien dit plus haut que les starters ressemblaient fortement à leur dresseur et c'est effectivement le cas. Grenousse est l'exacte copie de Satoshi : badass comme il faut, tête brûlée avec le sang chaud et toujours avide de devenir plus fort. Il a même le statut de bro dans l'équipe et se permet d'avoir le Feunnec de Serena dans sa poche, ce qui au passage n'aura pas échappé aux amourshippers tellement cela reflète la situation des deux dresseurs concernés^^.

On ne change pas une équipe qui gagne, Passerouge est l'énième « piaf de la région », le pokemon qui se fait toujours capturer dès le début et condamné à être le maillon faible de l'équipe jusqu'à qu'il évolue ou à poursuivre la Team Rocket dans les airs. Pas beaucoup de changements dans XY par rapport à cette tradition dans l'ensemble, cependant il faut quand même noter qu'il est le seul pokemon oiseau non évolué de Satoshi à avoir gagné son premier match d'arène. Côté personnalité, Passerouge a plutôt tendance à être aux côtés de Grenousse car se sont des bros, et était avant sa capture du genre farceur et espiègle. Hâte de voir ce qu'il va devenir une fois évolué, chose qui devrait arriver très prochainement si on en croit les promotions sur le film de cet été.


Image

Pour faire simple, Feunnec est à Serena ce que Grenousse est à Satoshi. Tout comme Serena, Feunnec est un pokemon qui aime prendre soin de son apparence extérieure, se rajoute à cela une personnalité assez fière faisant d'elle une sorte de petite diva/princesse^^. Si elle préfère souvent se pavaner, elle ne réfléchit cependant pas à deux fois à agir lorsque sa bien aimée dresseuse se retrouve en danger, allant même jusqu'à apprendre de nouvelles attaques sur le tas pour pouvoir la protéger sans que personne n'ait à lui dire quoi que se soit. Elle est vraiment comme Serena, derrière une façade de « petite personne vivant dans son monde rose » se cache une personnalité qui ne demande qu'à grandir et à expérimenter. Ah aussi, tout le fandom attend avec impatience son évolution, afin de voir si Roussil sera bien tsundere xD.


Image

Sapereau pourrait être renommé en that fucking based bunny. Sérieusement, ce lapin n'a encore jamais perdu un seul combat jusqu'à maintenant et a passé son temps à sauver les fesses de tout le monde. Un peu mis sur la touche récemment au profit de Marrison, son focus était surtout fait en début de série où on a pu admirer l'efficacité de son tandem avec Citron alors qu'il venait à peine d'être capturé. Ce qui est dommage pour l'instant, c'est qu'on ne connaît pas grand chose de Sapereau en dehors de ses exploits en combat, c'est le seul pokemon à ne pas encore avoir eu d'épisode dédié.

Troisième starter de la génération, Marrison est le dernier arrivé dans la petite troupe. De nature naïf (non, pas la nature DV dans les jeux), joyeux et fortement glouton, il représente en quelque sorte le comique de la bande, un peu comme Citron avec ses inventions en fait. Comme ce dernier, il est plutôt maladroit dans ses actions, ce qui fait qu'il faut très souvent le surveiller, ce qui n'est pas sans rappeler Eureka cherchant une femme compétente pour son frère^^. Mais cela ne l'empêche pas de mettre tout son cœur à l'ouvrage et il agit toujours avec bonne volonté. Au départ Marrison n'était pas fait pour les combats mais au fil des épisodes Citron l’entraîne régulièrement pour qu'il devienne un vrai pokemon digne d'un champion d'arène.


Image

Et on finit avec le plus petit mais pas le moindre. Officiellement, Dedenne appartient à Citron car Eureka est trop jeune pour avoir un pokemon mais dans la pratique c'est elle qui s'en occupe. On aurait pu croire que Dedenne ne serve que de mascotte Pikachu 2.0, erreur, se serait bien se tromper car au même titre que Eureka, il est carrément kiffant. Evidemment son facteur kawaii est fortement appuyé dans l'anime, sauf qu'au moins il est réellement mignon, pas que pour son apparence de hamster mais aussi pour sa personnalité. Dedenne est vachement joueur et n'a pas peur de partir à la découverte du monde, d'ailleurs il n'a pas peur d'en découdre avec plus grand que lui quand on vient trop le chercher. Mais toute cette énergie n'est pas sans limite car il a besoin régulièrement de se « recharger », chose faite généralement en dormant tranquillement dans le sac de Eureka. Sauf que voilà, Dedenne à tendance à prendre sa sieste quand il en a envie, peu importe les circonstances. Oui. Même si les héros se font capturer et qu'on a besoin de lui xD. A noter qu'il considère Pikachu comme son grand frère super cool, tout comme Eureka avec Satoshi.



Image
Lorsque les regards se croisent, le combat commence.
Telle est la règle chez les dresseurs pokemon !


Interagir avec ses petites créatures toutes mignonnes c'est bien beau mais, soyons franc, la première chose qui vient en tête lorsqu'on parle du jeu - et ainsi la raison principale pour laquelle on y joue - est bien évidemment de pouvoir se fighter jusqu'à ce que mort s'en suive ! De ce fait, on s'attend en toute logique à ce que l'adaptation anime, comme tout bon médium visuel qu'il est, reflète cet aspect du jeu en nous offrant une myriade de combats excitants. Malheureusement l'anime était beaucoup plus connu pour ses combats généralement plats et statiques - à quelques exceptions près - seuls ceux d'arènes et de leagues étaient à la hauteur, mais même s'ils étaient très bon, à peine une vingtaine de bons combats dans une saison de 200 épisodes c'est pas super top.

Bah vous pouvez oublier tout ça désormais.

Les matchs dans Pokemon XY sont certes courts, mais intenses. La série nous offre tout bonnement des combats que de nombreux animes paieraient cher pour espérer avoir ne serait-ce le quart de sa qualité. Dynamisme, mise en scène, plans de caméra, musiques, stratégies ; tous les ingrédients sont là pour pondre des affrontements qui vous feront lever de votre chaise plus d'une fois. A pratiquement chaque épisode en plus.

Image

On commence par la forme, cette saison a eu droit à un bon gros coup de powerup sur le plan technique. Avant XY les combats se résumaient en gros à un duel pour savoir quel camp sortira le plus grand nombre de stock footage sur fond de lignes de vitesses colorées en guise de background. Pas vraiment le meilleur exemple de dynamisme qu'on peut trouver, surtout que l'animation en elle-même n'avait pas de quoi fouetter un chat. Tout ça bien à changé, on a maintenant droit à un véritable décor au lieu de backgrounds tout moches. Ca a pas l'air comme ça mais ce petit détail fait toute la différence, le fait de voir les combats dans un vrai environnement donne tout de suite un ton plus « réaliste » et les rend bien plus agréables à suivre. On couple ça à une animation qui dépote bien, fini les plans fixes qu'on faisait « bouger » un minimum pour donner l'illusion de mouvement, désormais les attaques, pokemons et dresseurs également sont entièrement animés comme il se doit ; et ils le sont bien. L'anime se permet même d'incorporer régulièrement des prises de vue dynamiques, avec des angles de caméra assez bluffant je trouve pour un anime ne s'adressant pas un public otaku/sakuga-fags.

Mais tout cela à un coût, je rappelle que la saison fera inévitablement plus de 150 épisodes et que lorsqu'on ne s'appelle pas HunterxHunter 2011 il est difficile de constamment garder une certaine qualité d'animation sur tous les combats sur chaque épisode. Certains sacrifices doivent donc être faits. La première chose qui frappe dans XY c'est l'omniprésence de la 3D.

Non partez pas, j'ai pas fini.

La 3D c'est la technique cheap par excellence lorsqu'on veut pas se faire chier à dessiner des scènes d'actions à la main. Dans le cas de Pokemon XY ce n'est pas vraiment que les animateurs soient fainéants (à part pour certaines attaques comme Bulles d'O où ça n'apporte rien), plutôt qu'ils n'ont pas trop le choix s'ils espèrent ne pas se ruiner sur le long terme et se concentrer sur ce qui est au coeur des combats pokemon, à savoir les pokemons, duh. La 3D n'est utilisée que pour le décor, généralement lorsqu'un pokemon se retrouve en mouvement, et il faut avouer que parfois ça pique un peu les yeux. « Parfois » est le mot-clé ici car dans la pratique, environ 8 fois sur 10, la 3D est vachement bien intégrée. Pas de quoi crier au chef d'oeuvre d'animation, je suis pas fou, mais elle est assez bien faite pour ne pas gâcher toute une scène et vous faire vomir sur chaque plan (on est pas chez Gonzo quoi). Je crois que la moins bonne intégration qu'on ait eu jusqu'à maintenant doit être celle-là, et encore, on notera que l'animation et les plans de caméra rattrapent largement le coup.

Le stock footage n'a pas complètement disparu non plus, disons plutôt qu'il est utilisé différemment. Les sotck-shots ne sont plus collés sur un background abstrait ou généraliste mais directement intégrés au décor, à moins que ce ne soit en réalité ces derniers qui le sont dans la scène de stock footage, c'est tellement bien fait parfois qu'on y voit que du feu. Mais là où Pokemon XY m'impressionne au plus haut point, c'est qu'il les utilise de façon intelligente. Tout est question de mise en scène et de contextualisation du mouvement. En gros les stock-shots, qui sont pris séparément à la base, sont assemblés de façon à donner l'illusion d'une séquence entière d'animation. Le résultat est bluffant. En étant directement intégrés à l'action les stock-shots ne cassent pas le rythme, au contraire, toute la séquence est fluide, logique et paraît naturelle. Vous avez vraiment l'impression que tout a été dessiné de zéro à la main alors que non, pratiquement tout est recyclé, mais dans le feu de l'action ça ne se voit pas.

C'est ça qui est incroyable avec cette série, c'est qu'elle a réussi à transformer des défauts/handicaps en véritables qualités, prouvant qu'on peut très bien pondre de la qualité avec les moyens du bord sans avoir recours à des caches misères ou se protéger derrière le sempiternel « Mais on a pas de budget téhé » (bon ok, y'en a qui ont vraiment pas de budget c'est pas leur faute). Tout cela participe à l'identité visuelle de l'anime, en terme de mise en scène, ce que fait Pokemon XY est quelque chose que je n'avais encore jamais vu ailleurs dans les animes que j'ai maté jusqu'à maintenant.

Image

Et dans le fond ça donne quoi ? Une belle animation et un joli visuel sont une chose, mais si c'est seulement pour voir du boom boom slash slash, la série ne serait pas plus différente que le premier clusterfuck d'action venu. Le jeu Pokemon à la base, bien qu'il ait un côté bourrin, est quand même connu pour son aspect stratégique. Fort heureusement c'est également le cas ici. On est pas au niveau de HunterxHunter hein, mais chaque combat est bien scripté, scénarisé et possède ce petit truc qui le fera rester dans vos mémoires tout au long de la série, il n'y en pas deux qui se ressemblent. Les combats sont prenants en partie grâce aux dresseurs rencontrés, sérieusement, absolument tous les adversaires de Satoshi jusqu'à maintenant étaient compétents. Ils ont chacun leur style, leur technique, leur stratégie ; Satoshi doit à chaque fois redoubler d'inventivité pour triompher, il l'a toujours été mais seulement face aux champions d'arènes ou autre, là on sent qu'il y a réellement du challenge dans la région de Kalos car même le dresseur random qui n’apparaîtra qu'une seule fois dans l'anime est capable de donner du fil à retordre.

L'excitation qui se dégage des duels dans XY se fait même ressentir à travers les dresseurs. Ils ne se contentent plus d'être des sprites immobiles avec seulement la bouche qui s'ouvre lorsqu'ils donnent un ordre, désormais ils sont entièrement animés, dans le sens où on les voit bouger avec la même intensité que les actions de leur pokemon. On sent qu'ils sont à fond dans le match et donnent tout ce qu'ils ont, c'est donc tout naturellement que l'on partage leur « sang bouillonnant »^^. C'est le cas notamment des spectateurs, à savoir les personnages qui assistent aux combats, qui sont comme un miroir de nos réactions : on les voit sauter de joie, stressés, inquiets, excités, impressionnés, déçus... Les combats dans Pokemon XY n'impliquent pas seulement les deux parties s'affrontant mais également tout l'environnement qu'il y a autour, nous avec.



On rajoute à tout ça (oui cette série possède un stock de qualités quasi inépuisable) une excellente OST. Tellement bonne que le fait qu'il n'y ait encore eu pour l'instant aucune annonce de sa sortie représente en soit un sérieux crime contre le bon goût et l'humanité.

Bien évidemment, comme toute bonne série d'action/aventure qui se respecte, l'anime possède une liste de musiques excitantes que l'on décrit généralement par l'expression EPIC BGM ! Pokemon XY ne déroge pas à la règle, des musiques épiques vous allez en bouffer. Il faut savoir avant tout que l'anime utilise les musiques originales du jeu (et aussi quelques anciennes tracks des saisons/films précédents), sauf que là ils ne se sont pas contentés de faire des remix à coup de synthé. Non. Je soupçonne le studio d'avoir carrément invité un orchestre entier chez eux. Ecoutez-moi un peu ces violons, ces trompettes, ces tambours (oui vous pouvez pas écouter là parce qu'il faut regarder l'anime pour ça), on sent grimper la tension dramatique à mesure que les musiques s’enchaînent durant les matchs.

L'OST ne se démarque pas uniquement que par les pièces orientées action t'en mettant plein les oreilles, mais surtout par sa diversité. Les tracks d'ambiance plus calmes représentent également un véritable délice musical. L'OST passe par une multitude de tons et de couleurs : le thème de Illumis et son accordéon, les tambours lors de l'apparition de Pitrouille, cette putain de guitare électrique sur le thème des arènes, de la techno pour le Conseil des 4, ce petit saxophone pour les situations comiques, des pièces au ton exotique parsemées ici et là, ou encore un drôle de rap pour un duo de personnages de la semaine... La bande son de cet anime est vraiment riche et de qualité.



Prises individuellement, chacune des qualités de l'anime n'arriverait peut être pas toutes à détrôner des séries excellant dans un domaine en particulier (comme l'animation, l'humour, les caractérisations, l'histoire...), mais lorsqu'elles s'ajoutent une à une, elles hissent cette nouvelle saison vers le haut et font de Pokemon XY le joyau qu'il est. Je ne regrette absolument pas de m'être engagé dans cette aventure et je trépigne d'impatience de voir ce que la série nous réserve pour les 2 années à suivre. Donc n'hésitez pas vous aussi à revêtir votre panoplie du parfait dresseur et venez suivre les aventures de Satoshi, Serena, Citron, Eureka et la bande de joyeux pokemons dans la région de Kalos.



Where dreams and adventures begin.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Sam 24 Mai 2014 00:03 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
Allez hop, il faut que j'écrive mes avis sur les derniers épisodes diffusés depuis pour faire vivre le topic.

Episode 26

Image
On s'est fait niq***


On commence avec un épisode au dénouement très drôle centré sur la rivalité entre Serena et une waifu un perso de la semaine, Millefeui. Cette dernière s'est moquée des pokepuffs que Serena avait préparé pour la bande, chose qu'elle n'a évidemment peu apprécié. Elles décident alors de régler ça au concours de gourmets se déroulant en ce moment.

Ce qu'il faut savoir sur cet épisode est que le studio l'a bien hypé avant sa diffusion. Les différentes previews mettaient en avant la rivalité qui allait naître entre Serena et Millefeui, sauf que cela semblait plus tenir de l'ordre du "triangle amoureux" que de la cuisine, avec un gros texte "A love rival appear!" en plein milieu de l'écran. Mais bon voilà, ils nous avaient déjà fait le coup auparavant avec la fameuse preview de l'épisode 13 dans laquelle Premiere (la waifu fille aux cheveux rose sur l'image du dessus) dit à Satoshi "If I win you'll have to go out with me", s'en suivait une Serena vachement jalouse. Au final dans l'épisode lui-même on a bien eu cette scène, sauf qu'en réalité il s'agissait simplement d'un quiproquo sur le sens de l'expression go out. Imaginez donc, 14 épisodes plus tard on se retrouve devant le même schéma, la fanbase n'allait pas se faire avoir une deuxième fois et pensait déjà avoir déjoué le subterfuge.

Perdu. On parle de Pokemon XY là, l'anime qui regorge de surprises.

La fin de l'épisode a pris tout le monde de court car Milleufeui, non contente au début de l'épisode d'avoir demandé à Satoshi s'il avait une future femme (oui les gens dans la région de Kalos demandent un peu tout et n'importe quoi de façon random, faut pas chercher à comprendre des fois), porte le coup de grâce en déclarant texto à Serena que si cette dernière ne faisait pas attention elle lui "piquerait Satoshi". Ok. J'étais plié de rire. La petite ruse de l'épisode 13 ne portait pas que sur le quiproquo mais était en réalité une préparation à celle de cet épisode. Fucking genius. Reste à savoir s'il s'agissait simplement d'une simple blague ou si Milleufeui réapparaîtra bien dans l'anime plus tard et était plus sérieuse qu'elle ne le laissait croire.

L'épisode en lui-même était bien sympa, j'ai surtout adoré la façon dont les gags s’enchaînaient : entre la gloutonnerie de Satoshi, le running-gag de Eureka qui demande à la MILF de l'épisode de se marier avec son frère, ledit frère qui admire le surnom totalement débile que Miaouss donne à ses robots... Je n'ai pas eu le temps de respirer. On a eu droit également à un fight contre la Team Rocket un peu d'anthologie : Satoshi dégomme leur mecha avec la seule force de son torse (quand on vous dit qu'il est carrément badass), commande une armée de pokemon totalement random et termine le travail avec Serena et Milleufeui avec une attaque combinée assez épique.

Episode 27

Image
Dans Pokemon, les gens ils meurent. Genre sérieusement.


Episode centré sur Eureka, cela en faisait dès le départ un épisode de qualité. Qui dit Eureka dit forcément kawaii, tu t'attends forcément à passer un bon moment, et puis à la fin de l'épisode tu sais pas pourquoi mais tes yeux se mettent à mouiller.

Un Flabébé se pose sur la broche que Serena avait confectionné pour Eureka, qui décide alors de garder le pokemon tout mignon pour elle. Malheureusement, non seulement le Flabébé appartenait déjà à un couple de vieux, mais en plus il est en train de perdre toute son énergie (traduction: il est en train de crever). Pour cause, il est tombé en dépression et a perdu son importante fleur après avoir cherché à visiter sa propriétaire à l’hôpital, propriétaire qui venait d'avoir une crise cardiaque et qui était en train de crever aussi (oui vous regardez Pokemon).

L'épisode précédent nous avait rusé et celui-là, fort heureusement dans notre cas, l'a fait aussi. A l'époque dans l'épisode 14 on avait eu une situation similaire, un Psystigri attendait seul dans un manoir abandonné la maîtresse des lieux, une grand-mère, avec laquelle il jouait. Ce qu'il ne savait pas était que ladite grand-mère était morte depuis un certain temps déjà. Du coup on pensait tous que celle de cet épisode allait y passer aussi et on préparait les mouchoirs.

Mais tout est bien qui finit bien, les mouchoirs n'auront été utilisés que pour la triste séparation entre le Flabébé et Eureka qui s'y était grandement attaché. Au passage, Eureka s'était retenue de verser des larmes jusqu'à la toute dernière minute, cette petite force tellement le respect. Elle l'a encore démontré dans cet épisode où elle décide spontanément de grimper une falaise de 10 fois sa taille afin de récupérer la fleur pour soigner le Flabébé. Je comprends pas comment c'est possible pour une petite fille de dégager autant de charisme.

Episode 28

Image
Context. This picture badly needs one.


Le secret des méga-évolutions se trouve dans l'art du shcli- attends non on est sur un forum tout public.

Cet épisode marque l'entrée en scène de la championne de Kalos, Carne, et son (mega) Gardevoir. Il n'y a pas grand chose à dire sur cet épisode car il est passé très vite, étant un peu orienté action, et a surtout servi de premier pas vers le mini arc Mega Evolution qui arrive la semaine prochaine. Tout l'épisode repose sur le lien fort unissant Carne et Gardevoir, condition pour rappel requise pour faire méga-évoluer son pokemon, chose qui arrive dans le climax de l'épisode sur fond de musique EPIC (je demande solennellement au japon de sortir cette putain d'OST le plus rapidement possible).

Hors action, l'épisode a quand même eu ses petits moments sympas qui font tout le charme de l'anime. Le prof Platane fait son petit son retour et explique le fonctionnement des mega-gemmes, non sans avoir auparavant tenté de séduire la manager de la championne xD. Eureka a demandé la main de Carne en mode "vieux cinéma français" (l'originalité et la fraîcheur de cette série continuent de me surprendre). Serena démontre qu'elle est la poke-waifu un peu parfaite durant la scène avec le gâteau au chocolat^^.

Tout cela nous amène la semaine prochaine à un double épisode marquant le début de l'arc avec la championne d'arène de Yantreizh, Corni et son (mega) Lucario. On va bouffer des megas evolutions très certainement jusqu'à la sortie du film, qui en sera lui aussi rempli. M'étonnerait pas que le seconde épisode spécial Mega Evolution soit annoncé dans ces eaux-là également. D'ailleurs il semblerait que l'opening "méga-évolue" à son tour^^.


Je suis carrément h.y.p.e.


Dernière édition par MKG39 le Lun 16 Juin 2014 18:04, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Ven 30 Mai 2014 02:40 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 710
Localisation: In another castle!
J'ignore combien de temps la vidéo avec le son va tenir, mais le nouveau générique est arrivé. ^^



ça méga-évolue à tout va et ça reste encore bien chouette à zyeuter. ^^

ça semble donc confirmer ce que nous avions pu entrevoir dans l'extrait du mini-film qui accompagne Le Cocon de la Destruction, Brutalibré semble bien faire parti de la team de Satoshi.

L'intégration de ce PKMN dans l'animé et la grosse certitude que Cornélia va rejoindre le Pokégroupe m'amènent à m'interroger sur certains points.


*ça risque de spoiler un peu, autant vous prévenir!*







Dans le jeu vidéo, c'est Cornélia herself qui vous donne l'opportunité de faire votre toute première Méga-évolution (Starters de Platane mis à part, on ne peut les faire ME à ce stade du jeu) et pour se faire, elle vous donnera rien de moins qu'un Lucario avec sa propre méga-gemme, la créature se prenant d'affection pour vous durant chacune de vos rencontres avec la dresseuse. S'en suit alors un combat de Méga-Lucario, le vôtre et celui de Cornélia.

La question est de savoir si Satoshi va lui aussi bénéficier de son propre Lucario comme dans le jeu ainsi que ce fameux combat face à ce Méga-Lucario (le générique semble teasé Grenousse, mais méfions-nous). Compte-tenu des nombreuses libertés qu'a pu prendre par le passé l'anime, j'ai tendance à penser que cela ne se fera pas (et puis, une ME pour Satoshi presque dès le début de sa quête à même pas deux badges, on n'est pas chez mémé Agatha là >_<). Ceci-dit, rien n'est perdu pour l'éternel gosse de 10 ans puisqu'il a chez le professeur Chen Dracaufeu et Scarhino qui rentre dans ce principe de Méga-évoluer mais reste à voir s'ils feront une apparition dans Kalos (soit pas avant les combats de Ligue, et encore). Pour autant, ce deuxième Lucario n'est pas oublié puisqu'on le voit avec Pépé Volution sur fond de couché de soleil à la tour Maîtrise.

Mais cette passation de PKMN pourrait tout à fait rester dans l'anime grâce justement à ce Brutalibré. En effet, Cornélia est la championne d'arène de type Combat et sa team dans le jeu est composé de: Kungfouine, Machopeur et... Brutalibré. En gros, on remplace le PKMN Acier hyper-archi populaire et terriblement puissant par un type Vol un poil plus modeste mais non sans charme. En tout cas, c'est bien plus en adéquation avec un héros censé évoluer progressivement. Bon, le seul truc, c'est que ça lui fait deux types Vol, mais ce n'est pas la première fois qu'il a en sa possession des PKMN au type commun simultanément. Mais à la vérité, c'est surtout une réflexion de joueur, blabla, équipe équilibrée, blabla...

Quant à l'arrivée de Cornélia dans le groupe, ma foi, c'est un peu comme dans Kanto, Jotho et Unys où la petite bande comprenait deux champions d'arènes. Classique donc. Mais mine de rien, ça commence à faire du beau monde, soit plus de personnages à gérer que durant la période Hoenn, surtout que le Lucario semble lui aussi être un PKMN ne rentrant pas dans sa Pokéball. ça peut faire un joyeux bordel de groupe qui ne serait pas déplaisant si les histoires sont bien écrites. ^^

Ah oui, il y a aussi le groupe de casse bonbon du jeu qui sera de la partie avec chacun un starter de première gen certainement confié par Platane (avec sans doute une ME à la clé puisque cela semble être le focus de cette partie), mais s'ils sont aussi "passionnants" que dans les versions X/Y, j'avoue avoir un peu peur. :/ Par contre, Pikachu qui tranche en deux une Ball Ombre d'un Méga-Gardevoir, ça a beau n'être qu'un générique qui est là pour annoncer le couleur d'une saison, ben n'empêche, ça fait son effet. *______*

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Sam 31 Mai 2014 18:30 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
Episodes 29-30

Image
Heyyeyaaeyaaaeyaeyaa
I say hey


What's going on ?


C'est un peu l'expression qui résume le mieux la situation en ce moment. Mais putain qu'est-ce qui s'est passé ? Il a dû s'enchaîner au moins 6 threads anime atteignant la bump limit en moins de 24 heures sur /vp/, la fanbase anime a carrément explosé là, je crois qu'on a même dépassé l'épisode 5 avec le match d'arène contre Viola et la rencontre entre Serena et Satoshi. La dernière fois que j'ai vu un phénomène similaire était après l'ending final du dernier épisode de Saki Zenkoku-hen sur /a/.

Le nouvel opening y est certainement pour beaucoup, je suis d'ailleurs encore surpris qu'on ait eu un nouveau générique si tôt dans l'aventure alors que les premiers openings tiennent d'habitude au moins une année entière avant que la saga en cours ne rentre dans sa "deuxième saison". Surtout que là il correspond à un arc précis de la saison, donc est-ce que ça veut dire qu'on en aura encore un nouveau une fois le passage avec Corni et les méga-évolutions passé ?

Enfin bref, je vais plutôt poser ici mon commentaire indéniablement constructif et d'une objectivité sans faille sur ce nouvel opening: I. Fucking. Came.

Pas de surprises concernant la chanson utilisée, Mega Volt, on l'avait déjà entendue à la fin de l'épisode spécial Mega Evolution, non, ce qui m'a vraiment fait l'adorer est cet ensemble d'éléments autour du générique lui-même. Comme l'a dit Turbobuse, il y'a d'abord la confirmation de Brutalibré dans l'équipe, fait qui a été spéculé depuis de nombreuses semaines lorsque les premiers goodies liés au film étaient sortis (y'avait sa peluche aux côtés de celle de Braisillon et il était aussi sur un poster promotionnel), cela avait même divisé la fanbase entre deux camps: ceux qui pensaient que Satoshi récupérerait un Mega-Lucario et ceux qui espéraient la venue de Brutalibré. On a maintenant la réponse et cela devrait apparemment arriver à l'épisode 35, tout du moins sa première apparition.

Ensuite il y a le cas de Corni qui rejoint la bande. A ce sujet, je ne pense pas que cela soit vraiment classique car dans le fond il y a quelques différences par rapport à l'époque de Kanto ou Johto. En premier lieu, pour être tout à fait exact, ce n'est pas Corni qui rejoint le groupe mais le groupe lui-même qui a décidé de l'accompagner dans sa quête de méga-évolution, là où effectivement c'est généralement l'inverse qui se produit. C'est une petite subtilité comme ça mais ça montre que le staff a envie de faire certaines choses différemment. Corni est également dans le même cas que Citron, elle est certes une championne d'arène mais son match contre Satoshi arrivera après, on a du coup tout un arc qui va servir à hyper méchamment leur combat à l'arène. D'ailleurs je vois mal comment Satoshi va s'en sortir si elle utilise son (futur Méga-)Lucario qui a défoncé l'an*s de Pikachu sans méga-évoluer. En tout ca, la championne aux rollers est déjà aimée de toute la fanbase et son intégration au groupe plus que la bienvenue. En même temps elle est une sorte de Satoshi en version féminine^^: badass, aime les défis, possède un lien fort avec son pokemon, une énergie quasi sans limite et ne rate pas une occasion pour s'empiffrer xD. J'espère vraiment qu'elle aura le statut de perso récurrent une fois son arc fini, un peu comme Viola par exemple.

Citation:
Ah oui, il y a aussi le groupe de casse bonbon du jeu qui sera de la partie avec chacun un starter de première gen certainement confié par Platane (avec sans doute une ME à la clé puisque cela semble être le focus de cette partie), mais s'ils sont aussi "passionnants" que dans les versions X/Y, j'avoue avoir un peu peur. :/

L'un des principaux (et rares) défauts que les gens trouvaient à cette saison était l'absence de rivaux, et bien maintenant c'est corrigé. En tout honnêteté, je n'ai pas joué au jeu (car pas de 3DS je suis pauvre toussa) donc je ne sais absolument pas comment ils sont traités dedans ni l'impact qu'ils ont sur l'histoire. Tout ce que je sais est que les fans s'accordent à dire que cette saison réussit depuis le début à rendre chaque NPC bien plus intéressant qu'ils ne le sont dans le jeu d'origine, je ne me fais donc pas vraiment de soucis de ce côté-là. Et puis cette pose qu'ils font dans l'opening avec ce regard tellement nekketsu, ça ne peut que présager du bon ! La vraie question c'est que vu que le trio possède les starters de Kanto, quid de ceux de Hoenn ? Les remakes arrivent en Novembre et il est de tradition que l'anime fasse de la promo à travers les starters, alors qui va se les coltiner ? Les nouveaux protagonistes qui seront dans ORAS ? Serena, Citron et co ? Un retour de Haruka ?

Tant de questions à se poser, de pistes qui ont été soulevées, des évènements à ne pas manquer. Cet opening à lui seul symbolise toute une HYPE.


En attendant il y a les deux épisodes sortis cette semaine à commenter.

L'épisode 29 était tout simplement hilarant. Je vois pas d'autres mots pour le décrire. On reconnait tout de suite quand un filler va être de qualité, c'est lorsqu'il est centré sur un des persos ou pokemons. La vedette du jour ici était Citron, et qui dit Citron dit SCIENCE ! L'épisode commence fort avec notre inventeur préféré qui utilise l'une de ses créations pour rétamer la Team Rocket (pourquoi se faire chier à faire des combats pokemon quand on a le pouvoir de la SCIENCE avec soi ?), qui pour se venger décident alors d'utiliser les capacités de Citron à leur avantage.

La qualité de cet épisode vient aussi du fait que pour une fois on observe de A à Z l'élaboration du plan de la Team Rocket, et sérieusement, il était quand même bien foutu il faut l'avouer. Ils se sont déguisés en Satoshi, Serena et Eureka en foutant le bordel dans la ville pour que le groupe soit séparé de Citron, ainsi ils ont pu l'approcher et le piéger à confectionner leur propre mécha. Ils en ont même profiter pour placer quelques piques à nos héros en se moquant de leurs manières et tics (le "Ta-da" de "fake" Serena était bien tordant). Une fois la supercherie révélée on assiste en guise de final à un Citron plus remonté que jamais, utilisant alors les merveilles de la technologie et son Sapereau - qui encore une fois a servi à sauver tout le monde - pour renvoyer le trio dans d'autres cieux.

Un épisode qui a fait la part belle aux explosions, aux noms d'invention dont seul Citron a le secret, aux tronches pas possibles et à une chute toujours aussi drôle. Un épisode qui représente donc tout l'humour que j'adore dans XY.

L'épisode 30 marque donc l'arrivée de Corni, et quelle entrée en scène ! 5 minutes à peine après le début de l'épisode qu'elle nous démontre que les champions d'arènes de Kalos sont pas là pour prendre le thé et qu'il faut pas déconner avec eux. Son Lucario est quand même vachement violent je trouve, j'ai mal pour Pikachu et Sepiatop, ils ont plus servis de balle de baseball que d'adversaires dans un match pokemon. Je pense d'ailleurs que cela a servi de foreshadowing car on sait que les épisodes à venir seront centrés sur son incapacité à se contrôler lorsqu'il deviendra Mega-Luke. J'ose pas imaginer de quoi il sera capable, surtout que dans l'anime les méga-évolutions sont montrées comme archi-puissantes (genre le Mega-Dracaufeu X de Alan et le Mega-Absol de Ayaka qui ratissent une forêt à eux deux dans l'épisode spécial).

Comme dit plus haut, Corni est carrément trippante et j'ai hâte de voir ses futurs interactions avec le groupe dans les prochains épisodes. Sa personnalité fait déjà mouche chez moi, comme à peu près tous les personnages qu'on a croisé jusqu'ici en fait. J'ai adoré à la fin durant le combat final lorsqu'elle enlève sa veste pour montrer qu'elle est rentré en mode serious business, ça lui a boosté sa stat de charisme par +2.

Citation:
La question est de savoir si Satoshi va lui aussi bénéficier de son propre Lucario comme dans le jeu ainsi que ce fameux combat face à ce Méga-Lucario (le générique semble teasé Grenousse, mais méfions-nous). Compte-tenu des nombreuses libertés qu'a pu prendre par le passé l'anime, j'ai tendance à penser que cela ne se fera pas (et puis, une ME pour Satoshi presque dès le début de sa quête à même pas deux badges, on n'est pas chez mémé Agatha là >_<). Ceci-dit, rien n'est perdu pour l'éternel gosse de 10 ans puisqu'il a chez le professeur Chen Dracaufeu et Scarhino qui rentre dans ce principe de Méga-évoluer mais reste à voir s'ils feront une apparition dans Kalos (soit pas avant les combats de Ligue, et encore). Pour autant, ce deuxième Lucario n'est pas oublié puisqu'on le voit avec Pépé Volution sur fond de couché de soleil à la tour Maîtrise.

Pour l'instant Dracaufeu est clairement le favori pour être le méga pokemon, non seulement parce que c'est l'éternel et célèbre Dracaufeu mais aussi parce que pour le moment on a vu que la version X dans l'anime, donc tout le monde table sur la version Y pour Satoshi. Le problème comme tu l'as dit est qu'une ME aussi tôt semble impossible, mais en même temps il est difficile de voir comment il va s'en sortir face à Mega-Lucario (sauf si ça se finit en 4vs1...). On verra bien comment ça se dégoupillera.


Le prochain épisode risque d'envoyer du pâté avec un affrontement entre Lucario et Braségali, mais plus important encore, l'épisode sera animé par: Akihiro Tamagawa fucking bitches ! L'un des meilleurs animateurs de la franchise Pokemon qui devrait travailler plus souvent sur la série (j'ai encore en tête la tag battle dans Sinnoh entre Satoshi/Hikari vs Kotone/le-mec-à-lunettes-dont-j'ai-oublié-le-nom *_*). Le peu qu'on a vu du combat dans la preview ne fait que confirmer l'epicness qui s'en dégagera.


Dernière édition par MKG39 le Lun 16 Juin 2014 18:01, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Dim 1 Juin 2014 15:04 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Sep 2009
Messages: 221
Localisation: Dans une loli- euh mon lit...
Bon...Après t'avoir lu(avec 1 mois de r'tard...) tu m'as convaincu xD Moi qui n'est pas suivi l'anime de Pokémon d'puis...La saison 3 je crois...Ce qui remonte à loin...
Je vais m'y remettre...Tombe bien car j'avais rien à regarder en ce moment...Malgré la quantité d'anime que je suis régulièrement...(OP,FT,Bokura minna wa kawaisou,ou Date a live 2...pour ne citer qu'eux)
Bon j'ai 30 épisodes,truc dans l'genre à me mettre sur la dent?...Bah ça me permettra de découvrir les Pokémon d'la 6e génération puisque j'ai pas joué à X/Y...Pas de 3D's...Au cas où vous auriez pensé à me lapider...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Lun 9 Juin 2014 17:25 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Avr 2014
Messages: 126
Je n'ai pas vu les épisodes ainsi que le générique en VO, mais aujourd'hui, j'ai pu voir sur gulli les deux premiers épisodes en VF. J ne sais pas si vous avez vu l'opening VF, mais c'est ni plus ni moins qu'un remake de l'opening de la saison 1 ! (trop court... 30 secondes à peine) J'ai halluciné en voyant ça ! La nostalgie qui m'a frappé en pleine tronche quoi !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Mar 10 Juin 2014 23:11 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
Sans trop vouloir faire ressortir ma nature d'otaku, je ne peux quand même que conseiller de regarder la série en VO. Outre le fait que c'est se priver de Matsumoto Rica, Otani Ikue ou encore Mariya Ise, la VF est basée sur la version américaine qui est connue pour remplacer les musiques originales de l'anime par les leurs, et manque de pot, les musiques ricaines sont carrément moins bonnes que celles d'origine. L'OST représente réellement une des nombreuses qualités de la série et se serait dommage de ne pas en profiter, cette semaine encore la bande son a su comme à son habitude appuyer l'intensité du fight final.

D'ailleurs il est temps d'en parler.

Episode 31

Image
Ceci est un anime pour enfant


On attendait Tamagawa au tournant pour l'affrontement entre Braségali et Lucario, et putain ça n'a pas manqué ! Comme à l'accoutumé dans XY le combat a été plutôt court mais envoyait du bon, du beau, du bien. Tamagawa s'est fait plaisir avec ses mouvements de caméras et ses traits noirs appuyés façon grosbill nekketsu. Pas de falcon punch comme l'avait fait l'angry monkey Chimpenfeu à Sinnoh, à la place on a ici un Lucario boxeur qui fait ressortir toute sa rage de vaincre par la force de ses poings, et des poings il en a bouffé à la fin le Braségali. Ce dernier n'est pas tombé sans rien faire non plus vu qu'il n'a pas hésité à griller le pauvre Lucario à bout portant, et sa dresseuse a failli y passer aussi (entre le Sépiatroce qui mind rape des humains et le Braségali qui s'acharne sur un Lucario à terre, j'ai l'impression cette saison que les pokemons sont représentés de façon un peu moins mignonne que d'habitude).

En parlant de Corni je crois que les scénaristes veulent bien nous faire comprendre qu'ils la kiffent, ça tombe bien, moi aussi^^. Corni a eu droit à sa propre title card pour ouvrir l'épisode, comme si elle était une protagoniste au même titre que Satoshi et co. Franchement, si elle pouvait officiellement le devenir je ne dirais certainement pas non ! J'adore toujours autant son lancer de veste pour amorcer un combat sérieusement, sa combativité, sa manière de foncer sans réfléchir sans passer pour une idiote, son optimisme à toute épreuve (le groupe a d'ailleurs bien su remarquer que ce trait de caractère la faisait fortement ressembler à Satoshi, lui-même n'en revenait pas xD).

Le contenu de l'épisode en lui-même était tout ce qu'il y avait de plus simple. Honnêtement je m'y attendais un peu quand j'ai vu que ça allait être Akemi Omode au scénario. Cette saison elle s'est occupé des épisodes sur Pichu, Amagara ou encore l'épisode 7 avec le ô combien célèbre flashback montrant Serena et Satoshi enfants; on remarque que se sont tous des épisodes très simples mais avec à chaque fois cette petite touche mignonne qui rend finalement le tout sympatoche à regarder. On retrouve la même chose dans l'épisode de cette semaine: la scène de "la photo" est rapidement devenue un phénomène au sein de la fanbase et encore une fois Serena se retrouve au centre de l'attention (en même temps, quand on effectue un glissé arrière - faut voir pour comprendre - lors d'une photo juste pour se rapprocher de son crush, ce n'est pas étonnant que tout un groupe d'otaku le remarque).

L'épisode se finit sur un simili cliffhanger, il faudra attendre le prochain pour voir enfin Mega-Lucario dans l'anime. Satoshi ne perdra d'ailleurs pas de temps à vouloir se fritter contre lui mais il risque d'avoir bien du mal car, si on en croit la preview, Mega-Luke bouffe du Pikachu (non mais littéralement) au petit déjeuner. Et y'a des gens qui ne comprennent pas pourquoi il a été banni.


Dernière édition par MKG39 le Lun 16 Juin 2014 18:02, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Lun 16 Juin 2014 17:54 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
Episode 32

Image
"Cher journal, aujourd'hui je suis dans la merde." - Pikachu


Suite directe de la semaine dernière, on voit enfin la méga-évolution de Lucario et l'étendue de sa nouvelle force. Force qu'il, comme cela a été sous-entendu plusieurs fois ces derniers épisodes, n'arrive pas du tout à contrôler une fois méga-évolué, ce qu'il le fait rentrer dans un état berserk que sa dresseuse elle-même ne peut arrêter une fois lancé. Pikachu en a fait les frais lors du petit match en début d'épisode et Satoshi aurait aussi pu y passer si le grand-père de Corni n'avait pas sorti son propre Lucario pour arrêter la bête.

Le petit combat était vraiment bien foutu, on sentait au fur et à mesure que quelque chose commençait à clocher chez Lucario et qu'un certain malaise s'installait. J'ai tout particulièrement aimé la mise en scène une fois Lucario berserk, on voyait la scène à travers ses yeux: un monde gris et flouté avec uniquement sa "cible" mise en couleur, et un son très distant et étouffé, comme pour représenter que plus rien ne comptait autour de lui autre que d'abattre la cible devant lui. Ca lui donnait réellement un air de "chien enragé" (on dit des chiens qu'ils voient tout en noir et blanc), gros gg au studio pour mettre ce genre de petit détail.

Dans la deuxième partie de l'épisode on a droit à un fight entre le Méga-Lucario de Corni et celui de son grand-père, qui s'est tout bonnement fini en véritable leçon de dressage de la part du pépé. Déjà, son Lucario est capable de maîtriser celui de la championne aux rollers rien que par la force de son haki aura, même pas besoin d'attaquer. Tranquille le vieux. Bref, le match se fini rapidement et Concombre (c'est le nom du grand-père, me regardez pas comme ça, tous les persos dans Kalos ont des noms "français" super bizarres) fait bien comprendre à sa petite fille qu'il y a un fossé entre les deux et qu'elle n'est pas encore prête pour la méga-évolution.

Tout ça débouche sur un point très intéressant sur les méga-évolutions: il ne suffit pas d'avoir un lien fort avec son pokémon, ce n'est que le premier pas requis pour méga-évoluer, ce qui est important vient après car il faut aussi être un dresseur très discipliné pour pouvoir contrôler cette nouvelle forme. Ca rend les choses tout de suite plus valorisante, être capable de méga-évoluer représente ainsi une réelle preuve des capacités du dresseur. Du coup je pense que cela réduit les chances de Satoshi d'avoir une ME si tôt, vu toute la symbolique que représente ces méga-évolutions il serait plutôt logique qu'il en obtienne une que vers la seconde moitié/fin de la saison, un peu comment il a appris à contrôler le Brasier de Simiabraz/Chimpenfeu seulement lors du 8è badge. L'arc de Corni sert en fait un peu de proxy, c'est à travers elle, et non le héros, qu'on découvre petit à petit comment les méga-évolutions fonctionnent et je suis sûr qu'on en aura plus aussi quand le second épisode spécial Méga Evolution sera là (mais on sait pas quand).


L'arc de Corni est cool mais après on a quoi ?

Spoiler: Montrer
Image

- Un arc summer camp avec le trio de rivaux. J'espère qu'il ne s'agira pas simplement d'un groupe d'épisodes juste pour la détente en attendant la rentrée et que cet arc servira à réellement introduire Tierno & co comme de vrais rivaux. On remarquera que Corni ne sera plus dans le groupe à ce moment-là, dommage, j'aurais aimé voir ce que tout ce monde réuni au même endroit aurait pu donner^^.

- Passerouge va certainement évoluer dans l'épisode consacré aux combats aériens, du coup il se peut qu'on voit en fait sa forme évoluée d'abord dans le film et non dans l'anime, ça fait bizarre.

- D'ailleurs Xerneas doit aussi apparaître dans l'anime si on croit les scans, mais là aussi sa première apparition se fera dans le film. Je suppose que c'est dû aux différentes pauses qu'il y a eu dans l'année et qui a décalé le planning.

- N'oublions pas l'arrivée de Brutalibré dans l'épisode 35

Et là on aura eu tout ce que l'opening a teasé, donc est-ce que le générique va encore changé après tout ça ? La suite nous le dira.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Sam 21 Juin 2014 11:35 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
Episode 33

Image
Je suppose que si j'essaie de décrire cette image sortie de son contexte
je me fais bannir, c'est ça ?


Je pensais qu'on allait avoir un épisode classique où le groupe se trouve séparé et ainsi avoir quelques moments d'interactions entre les différents personnages, mais finalement la séparation n'aura pas duré longtemps et aura surtout servi à mettre en avant la relation Corni/Lucario. Au moins les petites scènes de flashback avec Corni enfant étaient sympathiques, elle est toujours aussi adorable.

Le vrai gros point de l'épisode est le combat avec la Team Rocket, en particulier la nouvelle forme d'évolution introduite dans l'anime: la Mecha Mega Evolution !

Ok, blague à part, la Team Rocket a équipé leurs pokémons de gadgets divers qui augmentent leur puissance, même Miaouss s'y met. Et en plus ça marche ! Rendez-vous compte, cet épisode marque la première fois où Sapereau se fait rétamer. Certes ils étaient un peu à 2 contre 1 mais quand même. Voir Citron accuser ce powerup artificiel de triche était plutôt ironique quand on sait que quelques épisodes avant, lui-même avait utilisé le pouvoir de la SCIENCE face à eux^^. Ce qui était aussi intéressant était de voir la différence de style de combat entre Corni et Satoshi: elle a dû momentanément utiliser Pikachu pour aider Citron mais ses tics de combat ne sont pas vraiment compatibles avec la bête jaune, elle s'attendait à ce qu'il attaque de lui-même, exactement comme Lucario le fait, lorsqu'elle lui a demandé de "foncer", sauf que bon, les combats ça marche pas comme ça, dommage. C'était assez comique à voir sur le coup.

Le combat se finit avec Méga-Lucario à la rescousse. Enfin, presque. Il redevient berserk et allait s'en prendre à sa dresseuse avant de reprendre ses esprits temporairement le temps d'envoyer la Team Rocket vers d'autres cieux. Lucario ne peut donc pas encore contrôler totalement sa forme méga mais cet épisode montre que tout n'est pas perdu puisqu'il a réussi à se calmer un court laps de temps. Corni et Lucario se rendent compte également que leur façon de combattre n'est plus bon, lors de leur entrainement face à Satoshi et Pikachu, Lucario avait de nouveau agit sans ordres de Corni, mais cette fois ils prennent conscience que ce n'est pas correct.

L'entrainement de la championne de Yantreizh continue dans l'épisode suivant (qui ne sera là que dans 2 semaines à cause d'un double épisode de Naruto, des fois je mets sérieusement en doute les priorités des japonais) où on verra un fight contre Méga-Mysdibule, surtout que ça sera animé par Iwane donc j'attends un combat de qualité. Cet épisode marquera aussi sûrement la fin de l'arc Corni vu qu'on enchaîne après sur la capture de Brutalibré.

D'ailleurs on sait maintenant que l'arc summer camp avec les 3 rivaux du jeu n'arrivera au plus tôt qu'en août, les 2 derniers épisodes de juillet seront consacrés au combat aérien (avec pour rappel une possible évolution pour Passerouge) et... à un Mirror World ? Cet anime sait comment garder une hype.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Sam 24 Jan 2015 18:19 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
Ok, pour marquer la fin de plus de 6 mois d'inactivité, et d'une certaine manière fêter également ce début d'année en fanfare, je relance le topic en illustrant via l'image ci-dessous mon ressenti sur le nouvel opening sorti récemment:




Je crois bien que jamais des paroles de générique n'auront autant collé à une scène pour faire figure de reaction image, plus encore lorsque ledit générique n'est autre que l'incarnation de la hype pour l'année à venir.

Tout comme le précédent, ce nouvel opening sait comment faire pour nous mettre l'eau à la bouche, on a encore droit à de très beaux visuels et une mise en scène qui fait toujours aussi mouche. On a donc en vrac: l'affrontement entre Satoshi et Citron, le début officiel de Serena dans le monde du TriPokalon, la confirmation que Mucuscule évoluera en Muplodocus, et enfin un personnage mystérieux qui stalk Satoshi (notre héros est devenu une légende vivante je crois bien). D'ailleurs, le Arcko appartient finalement à ce personnage et non à Senera comme tout le monde le pensait (suite à un certain artwork officiel), est-ce que ça signifie qu'il sera là pour promouvoir les remakes de Hoenn – aux côtés des épisodes spéciaux Mega Evolution – ou aura-t-il un rôle plus important étant donné qu'on le voit quand même littéralement suivre les traces de Satoshi ?

Malheureusement y'a du moins bon, le nouveau générique récupère également la plus grande tare de son prédécesseur: la musique est naze. Oui. En soit elle n'est pas vraiment mauvaise mais qu'est-ce que c'est plat, j'ai l'impression de me retrouver à l'époque des génériques "sous le soleil" de One Piece. Les gars, sérieusement, vous savez pondre des openings à la hauteur de la production actuelle, pourquoi gâcher votre talent (celui de Iwane en particulier) en leur collant dessus des idoles à la voix tragiquement fade et dont la prestation n'est portée que par les instruments jouant derrière ? Putain rendez-moi Matsumoto Rica !

Heureusement que tout est rattrapé par les événements teasés. A ce sujet, je soupçonne encore un nouvel opening aux alentours de la saison d'été, pour plusieurs raisons: si on en croit un poster promotionnel Feunnec et Luxio évolueront d'ici la sortie du prochain film (sous couvert bien entendu du respect du planning de diffusion), Serena devrait vraisemblablement être sujette à du CHARACTER DEVELOPMENT (hint: NisiOisiN-style), et puis bon apparemment XY change d'opening tous les 2 cours grosso modo.

Mais assez d'expectation, voyons plutôt ce qui s'est passé ces derniers mois. Je ne vais évidemment pas résumer un à un chaque épisode, seulement les grands moments.


Episode 34 à 57

Image


La famille s'agrandit, 4 nouvelles petites têtes ont rejoint les rangs et 2 ont évolué. Nous avons pour Satoshi :

Le Champion de la forêt et catcheur professionnel(?) à ses temps perdus, j'ai nommé Brutalibré, le piaf mexicain qu... attends, ils lui ont réellement collé un thème perso musical mexicain mouhahaha ! Ces mecs sont des génies (oui vous pouvez pas l'écouter là parce que, un an plus tard, ils n'ont toujours pas sorti cette putain d'OST). Brutalibré est exactement à l'image que l'on se fait à première vue de lui, fier combattant au nom de la JUSTICE avec une certaine tendance à vouloir asséner le coup fatal à ses adversaires en exécutant une prise de catch, sa fameuse technique signature Flying Press. Ce qui fait que, en tant que bon catcheur qui se respecte, notre pokemon mexicain donne beaucoup (trop?) d'importance à l'art du spectacle plutôt qu'à exécuter efficacement ce qu'il est sensé faire (genre se prendre volontairement des coups pour montrer qu'il est le plus fort). Cela est en contraste direct avec Grenousse et les deux n'ont pas manqué de régler ces différents lors de leur combat en duo, heureusement Satoshi a pu les réconcilier en développant une attaque combo au nom fichtrement classieux: Super Flying Cut, née du gattai entre une grenouille ninja et un piaf luchador. C'est beau l'amitié transnationale.

Viens ensuite Mucuscule, la toute dernière recrue dans l'équipe de Satoshi. Présenté comme le "plus faible des dragons", il semblerait que les scénaristes aient préparé tout un arc pour lui: l'épisode suivant son introduction lui était consacré, il a carrément sa propre scène perso dans l'opening (qui d'ailleurs suggérerait une évolution rapide) et la raison pour laquelle il suit Satoshi est pour devenir plus fort. Les fans l'aiment déjà, il est super mignon mais sait montrer un côté badass quand il le faut (son attaque patience c'est en gros un ultralaser. Ok.) et de par sa nature offre surtout tout un potentiel subvertif de ses caractéristiques qui permettront assurément aux fans de laisser libre cours à leur imagination afin de nous apporter une vision de cet univers pour enfant sous un autre angl- ah, on frappe à ma porte...

En plus des nouvelles recrues, deux pokemons de notre héros ont aussi évolué durant ces derniers mois. Le premier fut Passerouge, lors d'un épisode totalement hype face à sa propre évolution ! Il voulait en découdre avec le Flambusard du perso de la semaine et a évolué au cours de la bataille dans une scéne absolument mémorable, j'en frissonne encore rien qu'en écrivant ces lignes. D'habitude quand un pokemon évolue on a simplement droit à une lumière blanche qui grandit et change de forme, là le staff est allé plus loin, c'est limite s'ils ne nous ont pas offert une petite séquence de transformation, un peu à la manière des méga-évolutions. Je me souviens encore de ce moment epique où la musique de l'opening est joué tandis que Passerouge évolue au milieu de ces flammes, pour renaître tel un phoenix. C'était jouissif. Encore plus lorsque Braisillon se met par la suite à briser des montagnes de rochers parce que, ouais, les piège de roc c'est pour les faibles et qu'il KO sa forme évoluée parce que les Flambusard avec rapace c'est surfait aussi tiens.

Puis est venu le tour de Grenousse. Tout un symbole lui aussi car il est officiellement le premier starter eau de Satoshi à avoir évolué ! Il a lui aussi évolué au cours d'un épisode mettant en scène sa forme évoulée, mais cette fois en tant qu'allié. Si l'épisode d'évolution de Braisillon mettait à l'honneur les combats aériens, celui de Croaporal était placé sous le signe... des ninjas ! Et quand je dis ninja ça veut réellement dire qu'il y avait un ninja faisant du ninjutsu pour se battre contre des pokemons (on a déjá eu les mechas, à quand les pirates ?). La scène d'évolution a été tout aussi épique que pour celle de Passerouge, quand Grenousse évolue il dégage un haki tellement puissant qu'il explose tout ce qui est aux alentours, son adversaire avec. Je valide. Fun fact: Eureka était tellement déçue d'avoir râté le moment de son évolution qu'elle voulait qu'il redevienne un Grenousse pour le voir évoluer de nouveau devant elle. J'adore cette fille.

Serena quant à elle a capturé son premier pokemon: Pandespiègle. Je ne vous ferait pas l'affront de vous le décrire en une expression toute faite associant l'espèce animale dont il est basé avec un des traits majeur de sa personnalité, le monde de la localisation francophone l'a déjà fait pour vous. Plus sérieusement, cette capture est tout un symbole car il représente le premier grand pas de Serena dans sa quête d'obtenir un rêve, et ça tombe bien puisque le petit panda non-roux possède la même aspiration. Pandespiègle est très différent de la diva Feunnec, il est farceur, bagarreur et un poil provocateur, mais est sincèrement intéressé par le monde du TriPokalon. J'espère qu'on ne le verra pas que pour les concours, ce petit a du potentiel.

Et enfin notre champion d'arène et inventeur préféré a finalement honoré son statut de spécialiste de pokemon électrique en capturant un Luxio (si on ne compte pas Dedenne). En réalité il ne l'a pas vraiment capturé vu qu'ils se connaissaient déjà lorsqu'ils étaient enfant. Citron a donc pu retrouver son ancien ami Lixy après plusieurs années et observer à quel point il a grandi (et surtout évoulé). On ne l'a pas souvent vu depuis sa capture, il fait un peu office de loup solitaire dans l'équipe pour le moment j'ai l'impression.


Image
HENSHIN

Outre les évolutions épiques, le gros climax de cette première partie de l'anime est sans conteste le match d'arène face à Corni. Pour rappel, les scénaristes avaient fait continuellement monté la sauce durant le mini-arc consacré à Mega Lucario, et c'est ça que j'aime dans cette saison. Les matchs d'arène ne sont pas qu'un passage obligé pour atteindre la ligue, les champions sont vraiment présentés en tant que personnage à part entière et non simplement un adversaire de la semaine qui ne doit son statut de champion uniquement parce que le plot le dit ainsi. Là, les duels pour les badges sont préparés à l'avance et amenés de telle sorte que l'affrontement tant attendu devienne alors la cristallisation d'un développement atteignant son paroxysme, où rien n'est laissé au hasard et tout n'est que suite logique au build-up travaillé les semaines précédentes. En clair les champions d'arènes sont vraiment présentés commes des boss atteints à la fin d'un donjon.

Un boss ne pouvait d'ailleurs pas être mieux représenté par Mega Lucario, on se demandait tous comment Pikachu pouvait espérer le vaincre, finalement ça s'est fini en 3vs1 mais cela n'a pas enlevé toute la tension lors du duel fatidique. Ce match était tout simplement sublime, d'une qualité remarquable tant sur la forme (animation, musique, layouts) que sur le fond (Pikachu ressort sa technique pour bouffer des aura sphères comme il bouffe du draco meteor. Plz nerf). Le combat était tellement intense qu'à un moment Pikachu est carrément rentré dans sa forme finale. J'ai surtout aimé le fait qu'une seule et unique bgm ait été utilisée durant tout le match, un choix qui collait parfaitement à la tension montante suite aux échanges de coups sans interruptions, pour ensuite finir sur l'opening lors de la conclusion.

Dire qu'il ne s'agit-là seulement que du 3ème badge, je n'ose imaginer l'état de mon écran lors du match contre Citron (qui est complètement hype as fuck), alors les matchs finaux de la ligue n'en parlons même pas. Je me répète, mais je ne me lasserais jamais de me délecter autant devant ces combats au fil des semaines, on sent le travail effectué derrière et l'âme des animateurs/storyboarders, sachant qu'on ne cesse d'aller crescendo et qu'on en est qu'à la première année.


Image
DoriDori Power !

La fin de cette première année a également marqué le véritable début de l'aventure pour Serena, ça aussi on l'attendait depuis le début. Serena est vraiment une exception parmis toutes les héroïnes de l'anime, c'est la seule à avoir rejoint l'aventure sans avoir de but précis, les autres savaient déjà ce qu'elles voulaient faire ou l'ont découvert très rapidement, ce qui fait qu'elle a bénéficié d'un traitement bien différent des autres cette saison. Elle a d'abord été développée en tant que personne et non en tant que dresseuse, et n'a eu cesse d'admirer ses companions de voyage ainsi que les différents persos rencontrés sur la route pour avoir trouvé leur voie. On voyait par la suite Serena de plus en plus active sur le plan pokemon, elle commencait déjà à participer aux divers combats face à la Team Rocket (ouais ok y'a mieux, j'entends bien) et était très motivée à faire cette vidéo de pokevision.

Ce qui nous amène directement à l'arc Summer camp – qui au passage nous a montré à quel point Tetsuo Yajima ne laisse aucun détail au hasard – durant lequel notre groupe a rencontré un trio de dresseurs (le fameux trio de rivaux du jeu). On va se concentrer sur Sana car elle est la raison principale du choix de Serena. Sana est une férue également de pokevision et elle a été tout de suite séduite par la vidéo que Serena avait concoctée il y avait de cela plusieurs épisodes avant (on pensait tous que ce n'était qu'un filler) ! Mais la vidéo n'est que la partie émergée de l'iceberg, Sana apprend à Serena l'existence du TriPokalon, une sorte de festival similaire aux concours pokemon de Advanced Genereation et Diamon and Pearl mais sans la phase combat apparemment, et que son rêve est de bien évidemment en devenir la Reine qui succédera à Ellie. Serena se sentait alors un peu "exclue", étant la seule à ne pas encore avoir d'aspiration, le déclic se fera plus tard lors de sa capture de Pandespiégle, et sa route commença alors à se tracer...

C'est ainsi que nous sommes gratifié d'un nouvel ending, spécialement dédié à Serena pour illustrer son rêve fraîchement trouvé. Bon, soyons franc, ça surfe carrément sur la vague idoles de ces dernières années, j'étais assez mort de rire la première fois que je l'ai vu. La chanson est bien évidemment très sucrée, mignonne et spamme le terme DREAM à tout va. Je me demande si l'aspect idole sera encore plus souligné durant les épreuves du TriPokalon^^, le clip promo pour ORAS semblait aller dans ce sens en tout cas (mais bon il l'ont peut être fait exprès simplement pour HanaKana, qui sait).

On aura la réponse bientôt, juste après le match contre Fukuji pour le 4ème badge. Match qui, comme d'habitude, annonce du bien beau spectacle (et ça sera fait par le duo mythique Iwane/Yuji). Get hype.


Dernière édition par MKG39 le Lun 2 Fév 2015 19:28, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Lun 2 Fév 2015 19:25 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
Episode 58

Image
:O


C'est dans ces moments-là que j'aimerais tellement faire la même chose que l'anime dans les jeux, je ne sais pas où Fukuji l'a choppé mais, sérieusement, son Boustiflor est une véritable bête de combat *_*. Il était à la limite d'enterrer Braisillon et Brutalibré ! Là je vous vois dèjà venir avec un « peuh, c'est tellement mal fait l'anime, Boustiflor est un shitmon avec une faiblesse face à ces deux pokemons, bullshit », sauf que, dans la bonne vieille tradition de XY, tout est question de stratégie et d'inventivité.

Pour faire simple, Fukuji envoie d'abord son Cotovol avec cotogarde pour pouvoir placer un zénith en toute tranquilité (notons au passage que ce machin a encaissé la nitrocharge de Braisillon, ils sont dopés à quoi les pokemons de ce champion ?). Ceci permet à Boustiflor d'utiliser son talent chlorophylle, le rendant ainsi quasi-intouchable avec sa vitesse doublée. Du coup, pourquoi ne pas tout simplement toxic l'adversaire vu qu'il ne peut pas nous atteindre ? Oh, on se retrouve face à un pokemon vol ? Ok, dans ce cas utiliser les lianes pour l'atteindre et lui faire une prise de judo pour le mettre à terre fera l'affaire.

Résultat: 2 KOs pour Boustiflor. Tout repose désormais sur un Croaporal qui n'hésite pas à nous faire part de ses talents de ninja. Forcément il part avec un handicap dans une arène de type plante et cela s'est vu lors du duel final face à Chevroum, qui est lui aussi complètement OP vu qu'il peut également jouer au ninja avec son attaque tranch'herbes (doit y avoir des herbes - haha - pas très légales dans la serre du champion...). Croaporal est clairement fait pour être le successeur spirituel de Massko et Chimpenfeu, il est capable d'aligner deux pokemons contre lesquels il est désavantagé - ça va être la folie quand il sera un Amphinobi - mais il fallait bien ça pour vaincre le jardinier le plus badass de l'animation japonaise qui se trimballe avec une cisaille parce que ça sert à rien dans un match pokemon mais c'est ultra cool.

La série nous montre encore une fois sa capacité à faire des champions d'arènes de véritables boss contre lesquels il faut tout mettre dans la bataille pour espérer les faire tomber. Là où je suis encore plus impressioné, c'est de voir à quel point les scénaristes paufinent les stratégies que chaque champion va utiliser: elles sont toutes différentes bien entendu, mais plus important, elles sont complètement en phase avec la personnalité du champion et le type de pokemon utilisé, c'est extrèmement bien recherché. Tout cela fait que chaque match d'arène se voit être meilleur que le précédent, ça promet du lourd pour le duel contre Citron.

Au vu du prochain épisode, /vp/ devrait logiquement exploser. It's happening.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Mar 3 Fév 2015 21:54 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2009
Messages: 829
Localisation: En pleine lecture de "l'attaque des titans"
Ouais, enfin ... Stratégie et inventivité ? J'y crois pas tellement, le nombre d'épisode noir/blanc que je me suis tapé, je ne crois pas en avoir vu un seul ou le pokémon qui avait la faiblesse face à l'autre se faisait mettre KO. L'inverse en revanche j'en ai une bonne 10 aine rien que comme ça en tête (alors que je ne suis vraiment mais vraiment pas assidue de la série animé). La preuve en est encore une fois avec cet épisode. L'inventivité je veux bien (intelligent en effet le coup des lianes pour chopper le piaf et le mettre à terre) mais quand un pokémon plante encaisse une attaque feu aussi "facilement" j'ai envie de dire que c'est un peu mal géré quand même. Mal géré d'autant plus qu'on retrouve comme je le disais quasiment tout le temps ce même schéma ! A force, je trouve ça un peu agaçant ^^

_________________
Image ___ Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Lun 9 Fév 2015 23:00 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
joe35 a écrit:
Ouais, enfin ... Stratégie et inventivité ? J'y crois pas tellement, le nombre d'épisode noir/blanc que je me suis tapé, je ne crois pas en avoir vu un seul ou le pokémon qui avait la faiblesse face à l'autre se faisait mettre KO. L'inverse en revanche j'en ai une bonne 10 aine rien que comme ça en tête (alors que je ne suis vraiment mais vraiment pas assidue de la série animé). La preuve en est encore une fois avec cet épisode. L'inventivité je veux bien (intelligent en effet le coup des lianes pour chopper le piaf et le mettre à terre) mais quand un pokémon plante encaisse une attaque feu aussi "facilement" j'ai envie de dire que c'est un peu mal géré quand même. Mal géré d'autant plus qu'on retrouve comme je le disais quasiment tout le temps ce même schéma ! A force, je trouve ça un peu agaçant ^^
Je te fais la version courte: Best Wishes est à Pokemon ce que Shingetsutan Tsukihime est à l'animation japonaise, ça n'existe pas, tu oublies tout de cette saison, XY vient après DP, pour le fandom il n'y a rien entre les deux. Et là on parle de XY.
La version longue: heu... il y a toujours eu un équilibre entre les matchs avec un avantage et sans, c'est du 50/50, t'as pas dû regarder les 3 matchs d'arène précédents. Parfois l'utilisation de l'avantage du type paie; parfois le champion d'arène sort une stratégie pour retourner cette faiblesse. Ici Cotovol booste sa défense pour être sûr de placer Zenith, c'est un suicide lead, il tombe à la deuxième Nitrocharge hein. Je vois pas où est le problème ? Surtout que, grosse ironie, si tu tiens réellement à te baser sur les données numériques du jeu et à faire une copie carbone des mécaniques (ce qui est stupide lorsqu'on fait une adaptation d'un jeu), saches que les calculs nous donnent tord à tous les deux car en réalité il est tout bonnement impossible pour Braisillon de KO Cotovol:

Where is your god now ? a écrit:
252+ Atk Fletchinder Flame Charge vs. +3 0 HP / 0 Def Jumpluff: 66-80 (22.6 - 27.4%) -- 55.5% chance to 4HKO
(Réalisé sans trucages)

Episode 59

Image
RIP budget


Hahaha, voilà enfin l'épisode le plus attendu de ces dernières semaines. Pour vous donner une idée de l'engouement suscité, les termes サトセレ, デート回 et サトシとセレナ étaient en TT au Japon (se sont tous des termes affiliés au shipping), je me demande si cela sera reflété au niveau de l'audience. Dans la pratique, cet épisode aura divisé la fanbase en deux: ceux qui ont eu exactement ce qu'ils voulaient, et ceux qui auraient souhaité en avoir plus et se retrouvent ainsi un poil déçus. Il fallait quand même être réaliste, il y a beau avoir écrit DATE noir sur blanc dans le titre de l'épisode, il était couru d'avance qu'il n'allait pas se passer quoi que se soit (de romantique) du côté de Satoshi. Par contre on a eu la totale pour Serena, le quota de spaghetti a bien été rempli comme il se doit, elle s'est même mise à bouder quand Satoshi est parti faire ses achats dans son coin (bah comme nous en fait^^).

Mais bon, notre jeune héros s'est bien rattrapé à la toute fin en offrant un cadeau à Serena (même si c'était un ruban qu'on lui avait refilé, c'est l'intention qui compte hein). Cette scène a d'ailleurs dû bouffer une bonne partie du budget alloué aux futurs épisodes, les jeux de couleurs sont vraiment - mais alors vraiment - très beaux, et on sort à peine d'un match d'arène de haute qualité, j'espère quand même que le grand début du TriPokalon n'en souffrira pas. Ils n'ont pas voulu faire les choses à moitié, les très jolis plans de caméra sont accompagnés par ces musiques ô combien fantastiques et dont je rage encore et toujours aujourd'hui à ne pas pouvoir pleinement écouter. Ceci est inhumain.

Un épisode écrit par Omode Akemi signifait forcément 20 minutes de légèretés et de moments agréables à passer. Outre les passages avec Serena, la Team Rocket a elle aussi eu le droit à son petit moment tout mignon, on se serait cru à Noel^^. J'ai également bien ri en découvrant le cadeau de Satoshi à ses pokemons, inspiré par le conseil de Serena sur le fait que ses pokemons soient exactement comme lui: de la bouffe. Tellement vrai en plus.

Prochain épisode: Muh idols ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Mar 17 Fév 2015 18:57 
5 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2005
Messages: 246
Localisation: ~Shabba dabba deebee do-ah ba dee yeah~
Episode 60

Image
Muh heart


L'épisode était tellement rempli de scènes prêtes à être screenshotées que j'ai eu du mal à en choisir une, finalement je suis parti sur image simple de Serena adorablement adorable. L'épisode précédent avait fait exploser Twitter au Japon, celui-ci a en plus de cela diviser la fanbase occidentale de façon hallucinante. On se retrouve avec deux camps bien distincts: ceux qui ragequit l'anime parce que Serena a maintenant les cheveux courts et ceux qui au contraire embrassent pleinement cette nouvelle coupe. Soyons franc, honnête et lucide voulez-vous. Serena. is. fucking. cute. Elle est carrément devenue plus mignonne qu'avant (et c'est un fétichiste des cheveux longs qui vous dit ça), je suis réellement surpris, son nouveau look fait tellement mouche que je vais désormais avoir du mal à me rappeler de ses cheveux longs d'avant. La coupe à elle seule ne fait pas tout, les designers ont longuement planché sur ses habits aussi, on sait même d'ailleurs que notre amourshipper préférée Omode Akemi avait demandé expressément à ce que Serena garde son zettai ryouiki. Based Omode. Et la touche finale, la cerise sur la gâteau, la note parfaite, est apportée avec ce ruban bleu que Satoshi lui avait offert dans l'épisode précédent. The shipping is strong.

Cet épisode va indéniablement longtemps rester dans la mémoire des fans, il est d'ailleurs considéré comme le meilleur épisode de cette saison, voire l'un des plus beaux et meilleurs de la franchise, surtout sur le plan émotionnel. Vraiment, je suis toujours admiratif de voir à quel point tout est très bien orchestré et amené. On savait depuis le début qu'elle allait perdre son premier TriPokalon mais pas de cette façon, là elle n'a pas perdu, elle ne s'est même pas vu donner le droit de perdre, n'ayant pas pu terminer sa présentation au 1er tour. L’échec est d'autant plus dur que ce TriPokalon représentait beaucoup pour Serena, il s'agit là de son tout premier rêve qu'elle a choisi elle-même, allant même à confronter sa mère. La scène où elle craque à la fin en devient alors beaucoup plus émouvante, et la scène où elle se relève en devient magique. Cet épisode vient de marquer un nouveau départ, une nouvelle détermination et de nouveaux horizons pour Serena.

C'est aussi ça que j'aime chez XY: 60 épisodes, 1 an et 4 mois plus tard, j'ai l'impression de regarder l'anime pour la première fois, cette saison est d'une fraîcheur que nombre de séries longues jalouseraient, et elle ne cesse d'aller crescendo.

Un autre point à noter concerne le TriPokalon en lui-même, les scénaristes ont semés quelques pistes susceptibles d'être développées. Il y a tout d'abord le cas de Musashi, éliminée au 1er tour parce que le public n'avait pas aimé le déguisement choisi pour Pitrouille alors qu'il s'agissait sans conteste du costume le plus original du lot; le fait que le concours soit décidé par un vote populaire et que le public n'aime que tout ce qui est kawaii pourrait être un thème exploré à travers la participation de Musashi. Puis il y a cette femme mystérieuse, Yashio, apparemment figure importante dans le monde du TriPokalon, qui a assisté à la prestation de cet épisode par dépit, se lamantant qu'il n'y aura plus jamais de filles comme Elle (je parle de cette mahou shoujo, pas de elle – je l'ai déjà dit mais les habitants de Kalos ont vraiment des noms "français" un peu con). Bref elle se fait royalement chier (je ne sais pas si c'était fait exprès ou non mais il faut bien avouer que les prestations qu'on a vu n'était pas vraiment intéressantes) mais tombe par hasard sur Serena à la fin lorsqu'elle se coupe les cheveux, ce qui semble lui donner un regain d'intérêt. Cet épisode laisserait à penser que le TriPokalon aura donc droit à sa propre sous-intrigue, rien n'est vraiment sûr donc on verra par la suite.

En parlant de suite elle s'annonce de haute volée



Le match contre Citron va vraisemblablement envoyer du lourd, en particulier sur le plan de l'animation, je suis bluffé. La preview confirme aussi officiellement les évolutions de Luxio, Feunnec et Mucuscule. D'ailleurs le prochain épisode lui sera justement consacré avec sa première évolution.

Le hype train n'est pas prêt de s'arrêter.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pokemon la série : XY
MessagePosté: Mar 17 Fév 2015 19:24 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Nov 2009
Messages: 137
Moi aussi j'aime beaucoup la nouvelle Serena, je l'ai trouvé tellement mignonne que je l'ai mis en avatar et en signature, parce qu'elle le vaut bien, j'aime bien son petit ensemble mignon et avec sa nouvelle coiffure Serena enchante mes yeux, et clairement je la trouve mieux qu'avant Serena, concernant cet épisode je pensais pas qu'elle allait perdre son premier Tripokalon, en tout cas ça lui a fait du bien de le perdre parce que maintenant elle resplendit encore plus qu'avant, et j'apprécie le fait qu'elle mette le petit ruban que Satoshi lui a offert dans ses nouveaux vêtements, pour résumé un en un mot j'adore la nouvelle Serena.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 61 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com