Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 188 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3], 4, 5, 6 ... 13  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 7 Mar 2009 13:27 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2008
Messages: 557
Ben alors Bullzor on se relâche ?

The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #7
&
The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #8


Edit:
Nyoron Churuya-san #4
Je me demande ce qu'ils ont fumé avant de produire cet épisode 8)

Pas de soucis Bullzor, j'ai triché, j'ai fouiné sur YouTube ;)

_________________
Image


Dernière édition par DuK le Sam 7 Mar 2009 14:42, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 7 Mar 2009 14:00 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
DuK a écrit:
Ben alors Bullzor on se relâche ?

Je crois que pour les épisodes de cette semaine, c'est effectivement "oui". ^o^ D'ordinaire, j'attends les reviews des épisodes sur certains sites pour être sûr qu'ils soient sortis et jusqu'à ton annonce, je ne savais pas que les épisodes étaient bel et bien disponibles depuis quelques jours. Merci.
:Vogue Merry:

Alors, ce que j'ai vraiment adoré cette semaine, c'est le gag du "Mur du Cœur" de l'épisode #7 impliquant Haruhi, Koizumi et Kyon ; c'est vraiment un gag bien marrant qui détourne bien les codes de la série je trouve. En revanche, l'épisode #8 m'a moins marqué, si ce n'est qu'il y a toujours un intérêt dans le non-sens permanent des délires qui se déroulent dans l'appartement de Yûki.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 12 Mar 2009 21:43 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
ImageImage

Vous savez ce que c'est et ce que ça signifie, hein ?
:Vogue Merry:

Les light novels originels de Nagaru Tanigawa à la base de l'univers de la Déesse seront enfin édités en France, ici par Hachette. À partir de août 2009, on pourra compléter l'addiction à l'HaruhiISM avec le support originel de la Déesse.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 12 Mar 2009 22:30 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
Formidable !

Je parle en connaisseur, puisque ayant moi-même déjà lu ces novels, mais je conseille à absolument tous les amateurs de bons bouquins de se précipiter en août dans sa librairie favorite !

D'ailleurs, c'est même intéressant de remarquer que les livres sont énormément plus intéressants même que les animes. Si si, j'vous jure. Certes, on n'a pas forcément toutes les références otaku qui ajoutent un certain charme à l'anime, mais au niveau caractérisation des personnages, des situations, et même, au niveau des impressions et ressentis, bah...
Le light novel enfonce tous les autres médias !

Merci Bullzi de m'avoir égayer cette fin de journée !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 13 Mar 2009 16:23 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2008
Messages: 557
The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #9
&
The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #10
&
Nyoron Churuya-san #5


Tout neuf tout frais de même pas 12 heures ^^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 13 Mar 2009 18:54 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
Cette semaine, je vais surtout retenir de celle-ci la performance assez impressionnante de l'épisode #9 qui peut se résumer en une image...

Image

Les délires sur les Maids made in HaruhiISM sont inimitables.
:Vogue Merry:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 20 Mar 2009 19:05 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
Que vous l'attendiez ou non, voici...

The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #11
&
The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #12
&
Nyoron Tsuruya-san #6


Ce que je retiens de cette semaine, outre des gags dans certains épisodes qui m'avaient bien plu, c'est le Cliff de l'épisode #12 qui est prometteur...
:Zoro nargueur:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 27 Mar 2009 21:37 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
Voici les épisodes de cette semaine.

The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #13
&
The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #14
&
Nyoron Tsuruya-san #7


J'ai bien apprécié cette semaine l'épisode #14 du côté de la Déesse, néanmoins, c'est du côté de Tsuruya que les blagues faisaient le plus mouche cette fois ci pour ma part grâce au délire autour des RPG et des Shoot'em Up de cet épisode.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 3 Avr 2009 20:13 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
『Melancholy of Haruhi-chan Suzumiya』#15

Vraiment excellent. Un épisode complet sur le duo d'aliens le plus fun !
Asakura-chan est vraiment un personnage génial de ce spin-off, sa relation avec Yûki est très drôle, et son côté martyr vraiment à tomber. Et le finish : Explosif !


『Melancholy of Haruhi-chan Suzumiya』#16


Retour à la brigade. Et là encore, du tout bon. Un running-gag à tomber avec Mikuru (Oh, le jeu de mot pas fait exprès), un hommage au Homming mode contre Kyon cette fois, malheureusement ^_^. Et surtout, une Haruhi qui reste fidèle à elle-même.

&

『Nyoron Churuya-san』#8

Là, c'est du gros n'importe quoi. Mais, je retiens une chose : "Shimatta !!!" Enorme.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 12 Avr 2009 12:29 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
Voici les épisodes de cette semaine.

The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #17
&
The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #18
&
Nyoron Tsuruya-san #9


Je retiens surtout parmi ceux-ci l'épisode #18 qui était amusant grâce au non-sens de la série poussé ici à quelques bons paroxysmes. Et puis, qui sait si l'affrontement Tsuruya vs. Mori ne va pas bientôt arrivé après cette nouvelle relance du teasing dans cette fournée d'épisodes...
:Vogue Merry:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 18 Avr 2009 16:05 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #19
&
The Melancoly of Haruhi-chan Suzumiya #20
&
Nyoron Tsuruya-san #10


Cette semaine, c'est plutôt l'épisode #19 qui m'a intéressé avec des passages plutôt marrants par moments. Quant à l'épisode #20, bien que l'épisode soit court, la chute de celui-ci était bien trouvée. ^_^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 18 Avr 2009 16:36 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
J'aime vraiment les épisodes faisant intervenir les pouvoirs de la Déesse. Et le 19 ne déroge pas à la règle.

Sans oublier le "Tsuruya Martial Art" qui augure du bon avec Mori-san... Arf, tout ça fait vraiment monter la sauce !

Quant au 20, Asakura est vraiment trop drôle... C'était court, mais vraiment très bon !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 18 Avr 2009 16:53 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
// Attention, Leto a vu cette série et il va en parler, éloignez les enfants de l'écran le troll qui va suivre est vivement déconseillé aux personnes sensibles, et sera par la même occasion la preuve ultime du non-goût de ce posteur ! Viva la revolución ! \\

C'est du moins ce que j'aimerais dire, juste pour voir les posts dithyrambiques poursuivre le mien pour m'expliquer par a+b que je suis un con. Mais le fait est que je n'ai pas de troll à faire concernant la Mélancolie d'Haruhi Suzumiya : je l'aime bien.
Qu'on soit d'accord sur un point, je ne le vénère pas comme la quintessence absolue de la décénie en matière d'anime, je ne le considère pas culte et ne serait pas prêt à m'enflammer sur la Déesse Haruhi (l'explication tient surtout, je pense, au fait que je ne suis pas extrèmement calé en matière d'anime, et qu'il se peut que je ne vois pas le génie derrière tout cela), je ne vois même pas pourquoi on en fait tout un foin ! Et pourtant, il n'est pas du tout nul.

Certes, je peux pointer du doigt Kyon, personnage principal qui m'emmerde plus qu'autre chose malgré le fait qu'il puisse être considéré comme plus anormal que les autres (qui de censé peut stoïquement accepter toute cette histoire s'il la vivait ?) ou qu'il ait des réflexions prêtant à sourire (les pensées perverses qu'il peut avoir sur Mikuru) ; mais qui ne possède pas la folie inhérente à tous les autres protagonistes autrement plus hauts en couleur. J'avoue ne pas être transcendé par Haruhi qui constitue un bon personnage pour moi, mais pas ultime (comme beaucoup d'autres personnages, c'est en interragissant avec son environnement que je l'aime bien, mais pas pour elle, juste pour la réaction de cet environnement -Mikuru inside). Oui, je peux douter du bien fondé d'avoir mis dans le désordre les épisodes et le fait de les voir chronologiquement ne doit avoir aucun intérêt lorsqu'on connait ou pas l'histoire (témoignage à l'appui) ; tout d'abord parce que l'épisode 14 (déchronologiquement parlant) constitue le climax de la série et qu'après, le tout perd de son intérêt puisque les enjeux sont relativisés. Et d'accord, je suis impressionné d'avoir autant développer en seulement trois phrases, sans compter que la compréhension en devient difficile.

Mais l'histoire reste quand même très originale, quasi-inattendue lorsqu'on commence en croyant avoir affaire à du fan-service sur un plateau, et qu'on se retrouve avec de la (WTF ?! -épisode 3, souvenir) science-fiction s'amusant à piocher partout pour un rendu finalement pourvu d'une identité propre et propice à une avalanche de situation plus ou moins cocasse. Surtout que le tout est un prétexte très bien enrobé (à tel point que prétexte n'est même pas un défaut qu'on peut pointer) à des références en cascade à la culture japonaise (Hard Gay le catcheur en cuir qui aide les gens apparait là-dedans ? OO'), parfois incompréhensibles et pointues, mais pour certaines excellentes (Albator pour le combat spatial, Détective Conan pour le crime etc.).
De même, les personnages reflétent très bien cette ligne de conduite de l'anime, personnages ultra-archétypaux qui deviennent les caricatures de ceux qu'ils représentent (blasphème pour ma part mais... Yûki est pour moi meilleur que Reï, celle dont elle s'inspire sans envergogne ^_^ -l'aspect second degré du personnage fait tout !). Et puis bon, Mikuru en ultimate-soubrette qui se fait quasiment violée dans chaque épisode sans que cela ne choque JAMAIS personne (Kyon hausse la voix, au mieux), qui pleurniche à chaque fois qu'elle croise le regard d'Haruhi et qui passe par tous les déguisements possibles et inimaginaux... Vous ai-je déjà dit que c'est mon personnage préféré de la série ? Comme ça c'est fait.


Enfin bon, sans avoir réellement saisi quelle substance faisait de cet anime une série cultissime et à voir d'urgence (ce qui fait que Bullzor va s'ouvrir les veines pour avoir vainement tenté de me l'expliquer ^_^), je peux affirmer sans aucun doute ne pas m'être ennuyé très longtemps (le premier épisode -numéro 0 il me semble- est trop étrange pour qu'on puisse immédiatement adhéré au trip lorsqu'on ne connait pas le reste) et avoir tout dévoré sans problème. Quelque chose qui se regarde sans problème, de manière très fluide, ne peut pas être froncièrement mauvaise !
Même (attention, les fans vont sortir la batte !), j'ai l'impression que le dernier épisode (chronologiquement parlant) termine bien l'histoire, et que la série pourrait s'arrêter là sans que cela me dérange (tout comme si elle continuait cela ne me dérangerait pas vraiment) ; ces quatorze épisodes forment un tout assez cohérent pour se suffire à eux-même.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 18 Avr 2009 22:18 
200 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Oct 2006
Messages: 1283
Localisation: En cure de désintox. Importante, la désintox.
Alors, déjà, très content de voir que tu as pu mettre la main sur cette série (Merci qui ? ^_^). Pour une fois que tu fais un choix relevant du bon goût, ça mérite d'être salué !

Je vais maintenant me taillader les veines en essayant de t'expliquer vainement (Il fait mal ce jeu de mot) en quoi La Mélancolie de Suzumiya Haruhi est un must-see qui, malgré les apparences, est surtout une promesse pour l'avenir.

D'abord, il faut savoir qu'un tel cross-over de genre n'est pas banal. Tu l'as sûrement remarqué, mais on passe de la Science-Fiction au mystique en passant par le fantastique, le tout saupoudré de school comédy et de romance, avec une grosse pincée de fan-service. Rien que là, on tient un véritable exploit. Car, réussir à faire tenir tout sans sembler ultra-chargé et en étant bien équilibré, c'est juste un miracle à la vue du postulat de base.

Concernant les personnages, je suis en partie d'accord avec toi, excepté pour Kyon et Haruhi. Mais pour le coup, mon avis est partial à cause d'un fait : Le Light Novel. Mais j'y reviens plus tard.

Comme toi, je trouve Yuki meilleur que son inspiratrice. Vraiment. Nagato est une perle, et on le sent d'entrée de jeu. Première révélation, premier secours pour Kyon aussi, l'importance qu'elle acquiert durant l'anime la rend incontournable. De là, il faut être aveugle pour ne pas reconnaitre ses qualités.
Mikuru est aussi excellente, mais dans un autre registre. Là où l'auteur (et KyoAni dans l'adaptation) ont réussi un coup de maître, c'est dans le surpassement du fan-service que le personnage aurait pu provoquer habituellement. En explosant complètement le quota, Mikuru sublime le procédé et s'en amuse. Il suffit de voir la position du grain de beauté pour s'en rendre compte.
Pour moi, seul Koizumi est un peu en retrait. Car, et c'est un peu le problème, l'anime ne montre pas réellement de quoi est capable le personnage.

Maintenant, il s'agit de parler des deux controversés (et vous remarquerez qu'il s'agit d'ors et déjà d'un travail pré-GT#4), Kyon et Haruhi. Ils sont, à mon sens, complémentaires même si Bullzor crie au blasphème quand je lui sors une énormité pareille.
Kyon est le normal du groupe. Et désolé de te mettre en porte à faux, tous ceux qui ont vu l'anime parmi mes connaissances le ressentent comme ça. Il est le lien avec le spectateur / lecteur, et ce pour plusieurs raisons :

- le fait que l'on vive l'action à travers son point de vue
- le fait que son vrai nom ne soit jamais donné, et que l'on doive se contenter de ce surnom de Kyon.

A partir de là, on a une identification presque immédiate avec le personnage. Le seul fait qui le rend un tant soit peu anormal est sa capacité à accepter la situation dans laquelle il se trouve. Pourtant, cette capacité est compréhensible à bien des niveaux.
Il est habituel chez KyoAni de marquer un changement important chez le personnage principal par un jeu de couleurs. Le passage du noir et blanc à la couleur a toujours une signification importante. Ici, c'est clairement la rencontre avec Haruhi, et tout ce qui va en découler. Car, ce qui permet à Kyon d'accepter tout ce qu'il vit, c'est qu'il a toujours voulu le vivre. Mais, son bon sens l'a maintenu dans le carcan de la normalité, sans quoi je pense que Kyon aurait été un infatigable rêveur.

Quant à Haruhi, c'est, je pense, son statut qui fait qu'elle a du succès parmi les amateurs d'animes et d'histoires en général. Rend-toi compte, elle possède un pouvoir absolu, capable de tout, que ce soit la création, la destruction, ou la transformation, mais elle ne sait pas qu'elle a ce pouvoir, et ne peut même pas l'imaginer. D'une certaine façon, elle sait parfaitement que les Voyageurs temporels, les ESPERS, et les Aliens n'existent pas. Mais, et c'est là une des beautés du personnage, elle continue de chercher, car ce serait intéressant si jamais elle en trouvait. Plus que les Voyageurs temporels, les ESPERS, et les Aliens, Haruhi Suzumiya cherche un moyen de pimenter sa vie terriblement ordinaire à ses yeux jusqu'à, et même après, la création de la SOS-Dan.

Et même au delà de ça, le personnage d'Haruhi en tant que Tsundere est bon, même très bon. Son apparent dynamisme, son apparente excentricité, son apparente joie de vivre ne cache en réalité qu'un mal-être profond et un grand désespoir.
Et ça, ça me plait énormément.

Il me reste une chose à expliquer avant d'aller faire l'irréparable après m'être fait rembarré pour avoir sorti tout ceci pour ne rien changé de ton avis au final. Et cette chose, c'est la toute-puissance du livre dont est tirée cette histoire.
Si tu places Dune au top de ton panthéon, je pense qu'il faudra au moins y laisser une petite place pour la Saga des Suzumiya Haruhi.
Tout d'abord, il est bon de savoir que La Mélancolie de Suzumiya Haruhi n'est que le premier tome. En somme, tu peux considérer tous les épisodes estampillés "La Mélancolie de Suzumiya Haruhi X", ou X représente un chiffre romain comme appartenant à ce premier tome. Et, on voit bien que c'est là où les climax sont les plus importants. Tous les autres épisodes sont des épisodes indépendants agrémentant les autres tomes parus et ne représentant pas un intérêt ou une importance capitale pour la compréhension générale de la trame principale.

Si je parle des livres, c'est parce que, malgré les apparences, La Mélancolie de Suzumiya Haruhi n'est qu'une introduction. Une grande et vague introduction. La suite n'est que pur génie, et je ne saurais que te conseiller d'y jeter un œil (Viens voir en privé si les lire sans débourser un sou t'intéresse...). Non, mieux : Je te supplie d'y jeter un œil. Car, c'est dans la longueur que le tout prend vraiment la sauce, que le scénario SF devient explosif, que les relations entre les personnages deviennent géniales. Et, à mon sens, le tome 4, la Disparition de Suzumiya Haruhi est certainement le meilleur de tous (quoique le 10e s'annonce vraiment énorme aussi...).

Voilà, je pense que j'en ai terminé. Tu peux maintenant me balancer que j'ai fait tout ça pour des choux, qu'on ne change pas ton avis si facilement, que quand tu as une opinion tu ne la changes pas comme ça, que tu as un égo trop surdimensionné pour lire ce que je dis... Comme tu veux. Mais j'espère tout de même me tromper, et que ton avis sur cette série va, au moins, évoluer ^_^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 18 Avr 2009 22:48 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3604
Localisation: Académie Honnōji
*Argh*, il y a une trop grande concentration de blasphèmes en ce moment, je vais dépérir au sein même de la Permanence de la Brigade S.O.S...

Image

Que Lilith et la First Children aient pitié de vos pêchés d'orgueil.
:Vogue Merry:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 188 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3], 4, 5, 6 ... 13  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com