Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Radiant Historia
MessagePosté: Jeu 1 Sep 2011 10:47 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678


Radiant Historia

Image


Présentation
RPG développé par Atlus pour la Nintendo DS, et RPG qui se sera fait attendre avec une sortie proche de celle du tant attendu "Tactics Ogre Let Us Cling Together" sur PSP, qui lui aura sûrement fait un peu d'ombre au final. Mais crédité de quelques noms de choix parlant immédiatement aux yeux du fan du genre, ajouté à cela quelques aspects très prometteurs faisant saliver d'impatience bon nombre de joueurs, "Radiant Historia", qui se veut être l'héritier spirituel de "Radiata Stories" sorti quelques années plus tôt sur Playstation 2 sans que les deux titres n'aient pourtant quoique ce soit à voir l'un envers l'autre, se devait impérativement de passer sous l'oeil passionné du joueur que je suis.

Dès l'introduction, "Radiant Historia" nous fait l'effet d'une claque, le jeu, en l'espace de très peu de temps, étalant de très nombreux éléments d'intrigues nous immergeant immédiatement dans le court du récit et le ton dramatique qui nous accompagnera de nombreuses heures durant. Il ne nous faudra en effet pas longtemps avant de comprendre que la première scène nous propose d'assister à la confession de deux étranges enfants constatant depuis la fin des temps leurs échecs successifs à sauver le monde, conduisant à un cycle d'apocalypses se répétant inlassablement à travers le temps... Ca commence fort.

En entrant dans le vif du sujet, nous constatons qu'une guerre interminable se déroule entre deux Royaumes voisins, qu'un phénomène de désertification menace peu à peu la survie du monde et qu'un terrible et étrange fléau changeant les hommes en sable semble de plus en plus se répandre.
Le héros de cette aventure, Stocke, est membre de la Specint, une sorte d'unité spéciale officiant comme espions et agents secrets, récemment créée et rattachée à l'armée d'une des deux contrées en guerre par un homme mystérieux du nom de Heiss. Meilleur agent de Heiss avec qui il entretient une relation particulière, Stocke recevra de sa part un étrange grimoire, la White Chronicle, avant de partir pour une mission qui bouleversera son destin ainsi que celui du monde entier.

L'Histoire particulièrement riche et prenante de "Radiant Historia" peut alors débuter...

White Chronicle
La grande particularité et originalité de ce titre réside dans l'utilisation de cette fameuse White Chronicle, un livre qui conférera à Stocke un pouvoir spécial, celui de voyager dans le temps. Un pouvoir très simple à mettre en pratique, puisque chaque point de sauvegarde nous permet de zigzaguer à notre gré dans le temps. Ce principe peut tout de suite faire penser à un "Chrono Trigger", or ce serait une cruelle erreur de comparer les deux tant le système de voyage temporel s'avère différent d'un jeu à l'autre.

Image
Historia, l'antre du temps et de la White Chronicle.

Elu de la Chronique, Stocke prendra pour la première fois conscience de son pouvoir lors de sa première mission, à un moment critique où, devant choisir entre deux moyens différents d'échapper à une troupe ennemie, prendra la mauvaise décision et tombera dans un piège qui s'avèrera tragique pour ses compagnons et la réussite de son objectif. Et c'est à ce moment exact que la Chronique se manifestera ainsi que ses deux gardiens, les deux mystérieux enfants rencontrés lors de la fin du monde durant l'introduction... Conduit dans un lieu mystique constitué d'une infinité de chemins, d'escaliers et de portes différentes, chacun symbolisant une ligne temporelle possible, les deux gardiens expliqueront alors le rôle que le Destin (ou autre chose) confia à Stocke, celui de conduire l'Histoire vers son véritable dénouement et empêcher la fin du monde représentée par l'extension de la désertification. Mais parmi le dédale de possibilités et de futurs imaginables, la tâche relevant de découvrir l'unique voie conduisant au salut du monde s'annoncera bien rude.

Les voyages temporels sont au coeur même de l'exploration du scénario et de son avancée. Stocke est soumis à certaines règles limitant son pouvoir puisque il lui est impossible de voyager vers une époque où il n'existait pas, vers un lieu où il n'était pas présent ou vers un instant dépourvu de "Noeud temporel". En effet, seuls ces Noeuds, très nombreux au passage, permettent à notre héros de se déplacer dans le temps, ces éléments correspondant à des instants précis et cruciaux dans l'Histoire de Stocke où un choix nous sera à chaque fois proposé influençant grandement les événements qui s'ensuivront.

A titre d'exemple et de manière très basique :
- Stocke reçoit pour mission de protéger un fort pendant que le Général est sur la ligne de front.
- Notre armée sur la ligne de front est dépassée. Deux choix sont alors proposés
1. tenir nos positions (le jeu se poursuit normalement)
2. diviser nos forces pour soutenir l'armée (game over temporel + retour dans le passé pour tenter de corriger nos erreurs et ouvrir une nouvelle voie vers l'avenir)

Tous ces choix qui nous sont soumis constitueront peu à peu une immense fresque chronologique détaillant chaque événement important ou mineur (quêtes annexes), en précisant bien les moments où l'Histoire bifurque nous donnant ainsi une meilleure visibilité du chemin à emprunter pour avancer.

Autre détail important, le fait qu'au début du jeu, le premier choix qu'il nous est amené à faire s'avérera très important puisque séparant le scénario en deux gros fil rouges principaux, et donc deux histoires à vivre au sein de ce RPG. Or, comme beaucoup d'autres jeux proposant ce genre de choses, il ne sera ici nullement question de finir une partie avant d'éventuellement partir explorer les autres possibilités scénaristiques qu'offre "Radiant Historia", mais d'utiliser sagement le pouvoir octroyé par la Chronique afin de vivre les deux aventures simultanément. Raison toute simple à cela, à de nombreux moments dans notre partie, peu importe le scénario choisi au départ, nous nous confronterons inévitablement encore et encore à des impasses scénaristiques nous empêchant de poursuivre notre quête. Pour pallier à ce problème, la solution demeurera à chaque fois dans l'autre ligne temporelle principale où l'acquisition d'un objet où d'une connaissance particulière nous permettra de déverrouiller la suite de l'intrigue.

Un aspect très bien foutu renforçant considérablement l'efficacité du scénario et la psychologie de ses personnages.

Image
Fresque chronologique recensant chaque événement du jeu, moindre ou important.

Personnages et chara-design
Un gros point fort du jeu, le chara-design diablement efficace. Incarner Stocke durant cette partie est un vrai régal tant le personnage transpire la classe aussi bien dans son apparence que dans son attitude. Les autres sont loin d'être en reste, la galerie de portraits qui nous est offerte étant bourrée de protagonistes plein de charisme et, au delà de l'aspect visuel, se démarquent aussi par de très bons background et des lignes de dialogues matures et graves.

Quelques exemples :
Image


ImageImage
ImageImage

Système de combat
Un aspect qui présente tout autant de bons côtés que de mauvais.

Sur papier, l'idée parait assez originale et attrayante. Très classique de prime abord, avec un système de tour par tour aussi vieux que le RPG mais toujours aussi efficace, la nouveauté avec ce titre vient de la disposition des ennemis sur la carte des combats, éparpillés aléatoirement sur un cadre de trois fois trois cases.
Les monstres étant à chaque fois très nombreux, rendant l'affrontement interminable, le but est tout simplement grâce à des techniques spéciales de les réunir sur une seule et même case où la moindre attaque atteindra chaque monstres y étant présents, rendant le duel bien plus abordable. Un aspect stratégique assez important grâce à des coups pouvant déplacer un monstre vers la droite ou la gauche, le faire reculer ou au contraire avancer, voire même le projeter dans les airs, et d'autres attaques encore ne ciblant cette fois-ci qu'une zone bien précise de la carte.

Si l'idée est très bonne et que la pratique est elle aussi réussie, là où se pose le problème vient du risque que répéter ce type de combat est extrêmement répétitif et lassant à la longue. Ce qui m'est arrivé à de nombreuses reprises, les donjons devenant vite très lourds à parcourir.

Un jeu non exempt de défauts
Mis à part la répétitivité des combats, un autre facteur vient noircir le tableau de ce RPG. Et tout comme le premier défaut que je cite et prenant sa source dans une idée originale et intéressante, le second problème de ce jeu vient lui aussi de l'idée la plus novatrice du titre et lui conférant tout son charme, à savoir le voyage temporel.

En effet, même si ce dernier reste passionnant pour tout un tas de choses (scénario, développement des personnages, résolution des quêtes annexes, ...), il n'en demeure qu'une conséquence très pénible en résulte, le fait de devoir encore et encore parcourir les même donjons qui restent très peu nombreux et anodins. Le mot est dit, pour ceux qui seraient éventuellement attirés par ce RPG (?), armez-vous de patience et préparez-vous à arpenter les même lieux un nombre incalculable de fois. Pénible, ennuyeux, énervant, vraiment dommage pour ce jeu qui aurait pu toucher du doigt l'excellence sans celà.

Conclusion
Pour terminer ma présentation, je dirai tout simplement que "Radiant Historia" est l'un des meilleurs RPG de la console. Les pistes musicales ne sont pas très nombreuses mais de qualité pour la plupart, les graphismes bénéficient d'une 2D très honorable et le jeu possède un charme fou. C'est simple je ne voyais plus le temps passé une fois ma console allumée, les heures de jeu défilant, le joueur étant immergé dans une ambiance dramatique permanente et addictive.
Pari amplement réussi pour moi, incontestablement.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Radiant Historia
MessagePosté: Jeu 1 Sep 2011 15:41 
250 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2008
Messages: 1479
Localisation: Beyond the time
Oh, je ne m'attendais pas à trouver un sujet sur ce fabuleux jeu en allant zieuter les nouveautés de cette partie de forum. Merci cielo pour cela.
En effet, j'ai moi aussi beaucoup aimé Radiant Historia, ce petit bijou qui ressemble tant au mythique Chrono Trigger ! Très bien ficelé au niveau du scénario et merveilleux au niveau des musiques (avec Yoko Shimomura à la composition, il ne pouvait en être autrement), c'est pour moi un must de la console, si ce n'est un RPG qui devrait être un classique. Si vous avez une DS, n'hésitez pas, c'est vraiment un jeu qu'il faut faire !
Son seul défaut, comme l'a si bien souligné mon camarade ci-dessus, c'est sans aucun doute le fait qu'il soit assez répétitif. Mais personnellement, je n'ai pas trop ressenti cela, tant l'ambiance de Radiant Historia est très bien réussie. N'hésitez pas à jouer avec un bon casque, vos oreilles vont sans doute faire un nerdgasme.

_________________
"Le réel me donne de l'asthme." - Cioran.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Radiant Historia
MessagePosté: Jeu 1 Sep 2011 18:25 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2641
Localisation: Nulle part ailleurs
Merci cielo pour le sujet, il m’arrivait de temps en temps de penser à ce RH mais j’étais occupé avec FF13 que je viens de finir et voilà que je lis une critique de ce RPG qui m'attire de suite ^^ J'ai quand même l'intention de faire Tales of Vesperia avant… Une série de bons RPG en attente, on ne va pas se plaindre ^^

Ce qui m'attire le plus c'est bien la style narratif adopté et si j'ai bien compris aussi la forme patchwork que cela donne, une résultante logique des scénarios basés sur le voyage dans le temps. Mais ce choix reste toujours risqué et il faut savoir doser quand on se penche sur ce sujet pour ne pas se laisser emporter.

JCC a écrit:
En effet, j'ai moi aussi beaucoup aimé Radiant Historia, ce petit bijou qui ressemble tant au mythique Chrono Trigger !


cielo a écrit:
Ce principe peut tout de suite faire penser à un "Chrono Trigger", or ce serait une cruelle erreur de comparer les deux tant le système de voyage temporel s'avère différent d'un jeu à l'autre.


Dès qu'il y a voyage dans le temps --> Syndrome Chrono Trigger !

A mon avis et d'après ce que j'en ai lu, le voyage dans le temps dans ce RH est bien plus tortueux que celui de CT et impacte plus le scénario que dans ce dernier. Le seul point de convergence ne serait alors que l'utilisation du concept de voyages temporels, mais même question histoire, RH a l'air d'être plus sombre et cela de bout en bout.

Petite question cielo : Combien d'heures de jeu il t'a fallu pour le finir ?

_________________
Image
Veuillez prendre en considération les règles du forum.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Radiant Historia
MessagePosté: Jeu 1 Sep 2011 23:01 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Deux réponses et un membre ayant joué à ce jeu ??? Mais que se passe-t-il ?!?!

RED a écrit:
J'ai quand même l'intention de faire Tales of Vesperia avant… Une série de bons RPG en attente, on ne va pas se plaindre ^^

Quelle chance... J'aimerais tant me le faire ce jeu si seulement j'avais la console qui va avec... Et Lost Odyssey aussi...

RED a écrit:
A mon avis et d'après ce que j'en ai lu, le voyage dans le temps dans ce RH est bien plus tortueux que celui de CT et impacte plus le scénario que dans ce dernier. Le seul point de convergence ne serait alors que l'utilisation du concept de voyages temporels, mais même question histoire, RH a l'air d'être plus sombre et cela de bout en bout.

Si tu veux mieux voir la chose, le principe ressemble très fortement au système de Tactics Ogre Let Us Cling Together sur PSP, une fois que tu termines le jeu et qu'il devient alors vraiment possible d'explorer toutes les possibilités scénaristiques du jeu en revenant à certains instants clés. Il n'est ici nullement question de voyages dans le temps et dans l'histoire du monde comme on peut l'imaginer (à travers du Chrono Trigger par exemple) mais plus de revisiter l'histoire personnelle du héros avec des questions du type "et si j'avais fait ce choix là à ce moment là ?". Pour l'illustrer d'une manière encore différente, on serait plus avec ce Radiant Historia dans du "Demain à la Une" ou du "Sept jours pour agir" que dans du "Retour vers le futur" ou du "Doctor Who".

JCC a écrit:
Son seul défaut, comme l'a si bien souligné mon camarade ci-dessus, c'est sans aucun doute le fait qu'il soit assez répétitif. Mais personnellement, je n'ai pas trop ressenti cela, tant l'ambiance de Radiant Historia est très bien réussie.

Disons que pendant les trois premiers chapitres (qu'il faut donc répéter deux fois, l'aventure nous faisant vivre alternativement deux histoires différentes), les seuls donjons proposés se limitent à deux plaines, une mine et une forteresse sur lesquels on revient sans cesse, d'où ma frustration. Et ça ne s'arrange pas vraiment avec la suite...

RED a écrit:
Petite question cielo : Combien d'heures de jeu il t'a fallu pour le finir ?

A peu près trente cinq heures, sachant que je ne me suis amusé à pousser le vice jusqu'à me faire toutes les quêtes annexes (même si j'en ai quand même fait pas mal au final). Mais bon, j'ai vraiment pris mon temps sur ce RPG, et il est largement possible de passer en dessous de la barre des trente heures, les différents chapitres constituant le scénario se bouclant assez rapidement pour quelqu'un de pressé.

JCC a écrit:
Très bien ficelé au niveau du scénario et merveilleux au niveau des musiques (avec Yoko Shimomura à la composition, il ne pouvait en être autrement), c'est pour moi un must de la console, si ce n'est un RPG qui devrait être un classique.

Tu résumes très bien ma pensée. Ne te reste plus qu'à te jeter sur Solatorobo donc. Sapristi !

EDIT : Wahou ! Trois réponses, ça fait super classe dans le sommaire de la salle des jeux pirates !!!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Radiant Historia
MessagePosté: Ven 2 Sep 2011 01:04 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Aoû 2009
Messages: 811
Localisation: Dans mon lit en train de me reposer de la morne, insipide et futilité de la Vie.
Étant donné que je suis depuis plusieurs mois Radiant Historia, je suis content des différents avis positif concernant ce jeu. Après pour le testeur,le jeu est-il importé ? Car n'ayant jamais importé de jeu et préférant acheter mes jeux vidéo au niveau local,je me prive de pas mal de bon jeux en attendant l'arrivée en Europe et j'espère toujours avoir Radiant Historia malgré le silence complet au niveau d'information d'une sortis en France.

C'est assez marrant que depuis quelque temps je suis à la traque de jeu RPG car je découvre ce genre qu'aujourd'hui,préférant les jeux plateforme ou action-aventure ( le FPS ne m'intéresse pas les seuls jeux que j'ai sont Geist , Time splitter future perfect et Metroid Trilogy et dont je n'ai pas commencé les deux derniers). Mais un vrai gamers doit savoir jouer et apprécier tous les grand crû du jeu vidéo c'est pourquoi depuis quelque temps je me consacre uniquement au RPG et la DS est la plateforme idéal et comme mon frère la possède, j’achète des jeux dessus et attention j'ai prit pour l'instant que la crème des crème : Chrono Trigger et Suikoden Tierkreis. Et encore il y a la DS mais je suis aussi sur les front de la Wii et la Gamecube que je possède. Donc j'ai encore beaucoup de grand noms du RPG à acheter et à jouer et Radiant Historia en fait partis.

Voici déjà les jeux RPG que je possède et qu'il faudra un de ces quatre que je joue ou termine : - Chrono Trigger
- Suikoden Tierkreis
- Tales of Symphonia
- Xenoblade Chronicle
- Azure dream
- Vagrant Story

Et ma liste de jeux RPG perso à encore acheter (ou espérer en France) sur console Nintendo : - Radiant Historia
- infinite space
- Solatorobo
- Ninokuni DS
- The Worlds Ends With You
- Magical Starsign
- Baten Kaitos
- Skies of Arcadia ( GC)
- Pandora Tower (J-RPG ?)
- Et d'autres oublié...

Avouez que pour un néophyte du RPG j'ai bon goût non ? :luffy langue:

EDIT : Cielo pour Vagrant Story, je l'ai en original donc en PS1 et complet. Je déteste le dématérialisé et je préfère largement du concret car je suis un grand puriste, donc je traque les jeux rares et bon en boîte. D'ailleurs sur le forum il y a une liste des jeux qu'on possède il faudra un jour que je mette ma liste de jeux que je possède et que je puisse montrer mes fiertés ^^.

_________________
Spoiler: Montrer
Image


Dernière édition par Crackerjack le Dim 4 Sep 2011 04:14, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Radiant Historia
MessagePosté: Sam 3 Sep 2011 18:06 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Oui, ce jeu est en import US et n'a aucune chance de voir le jour en Europe. Ce qui est le cas de très nombreux RPG qui s'ils finissent par sortir de par chez nous (hormis les classiques FF) ont malgré tout peu de chance d'être traduits en français. Sinon, si l'anglais ne te fais pas peur et que tu finis par te laisser tenter par l'import, il te reste la solution d'acheter les versions canadiennes ou tu as au moins les textes sur le boitier et la notice en français.

En tout cas, pour la petite liste que tu nous cites, ça reste un joli point de départ, surtout le Vagrant Story ^^ (PS1 ou PS3 dématérialisé ?) !

Et pour la liste de ceux que tu prévois éventuellement de tester Baten Kaitos (que je suis en train de faire ^^), The World Ends With You, Skies of Arcadia restent de gros hit, Ni no Kuni - The Another World ayant de grandes chances de suivre le même chemin que ses aînés...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Radiant Historia
MessagePosté: Lun 7 Oct 2013 17:20 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2641
Localisation: Nulle part ailleurs






Remontage du topic d’un RPG que je me devais de faire et pour lequel c’est une joie de donner son avis.

Car oui Radiant Historia, et je rejoins mes collègues, est un must de la DS que tout RPGamer se doit de faire afin d’assouvir cette envie qu’engendre une telle passion !

Au vu du thème principal du jeu, le voyage temporel, on sent dès le début que l’histoire est au centre. C’est vrai que le jeu se distingue d’un Chrono Trigger mais on y retrouve des éléments de base communs, et à noter qu’il prend également de Chrono Cross car l’histoire est divisée en deux principaux axes temporels, l’Histoire Standard (HS) et l’Histoire Alternative (HA), les deux prenant naissance au tout début du jeu suite à un choix crucial. Donc un peu comme Chrono Cross vous devrez naviguer d’un monde à l’autre pour aller chercher des objets ou débloquer des situations impossibles dans l’autres univers , et un peu comme Chrono Trigger vous devrez vous balader sur la ligne temporelle aussi bien dans les deux mondes pour résoudre certains dilemmes et révéler la seule et unique histoire, celle qui évitera au monde de succomber à la désertification qui risque d’anéantir le monde dans lequel vous évoluez.

Et cette désertification m’a énormément rappelé Sand of Destruction, tout particulièrement les transformations des êtres vivants en tat de sable, c’est quasi identique mais les deux RPG n’offre tout de même pas la même expérience, expérience que j’ai plus apprécié avec RH (désolé Maitre Kato que j’aurai quand même bien vu derrière le scénario de RH).

Et comme d’hab le point ressemblance avec Wild Arms mais là pour moi c’est flagrant. Fennel dans RH c’est quasiment Alhazad (le scientifique au caractère râleur et hautain se baladant sur une espèce de baignoire flottante).

L’histoire dans RH peut être qualifiée d’efficace sans pour autant contenir LE truc qui fait dire vous laisse bouche bée, mais la construction du monde, le développement des personnages et les différents rapports entre eux (Heiss et Stocke tout particulièrement) permettent à ce jeu de se rapprocher de cette si chère singularité que peu de RPG peuvent se vanter d’avoir.

La mélancolie est le maitre mot de l’œuvre et le voyages dans le temps permet principalement d’éviter des catastrophes à répétition d’où une ambiance générale plutôt maussade sans être désagréable. Et le héros principal est tout à fait en concordance avec le thème, dont la personnalité posée, froide, réaliste voire réservée est rondement bien exposée.

Les autres personnages sont par contre un peu irréguliers dans leur développement, certains se distinguant plus des autres, mais on y trouve pour tous les gouts.

A noter une maturité bien palpable dans les réflexions, les dialogues et les prises de décisions. Les personnages ne sont pas du tout dupes et à travers les dialogues on sent qu’ils ont tous des opinions et une clairvoyance assez remarquables sur ce qui passe au cours de l’histoire et c’est quelque chose que j’ai vraiment apprécié. Le tout donnant une véritable assise même à des NPC comme Viola, la Valkyrie, dont un certains passage m’a pas mal étonné par son sous-entendu sur la responsabilité. Et des passages comme celui-là sur divers thèmes sont parsemés un peu partout tout au long de l’histoire.


Côté combat on a droit à du tour par tour mais avec pas mal de subtilités et des variantes assez nombreuses et très plaisantes pour ce qui est des capacités, aboutissant à pas mal de combinaisons et de tactiques lors des combats. Ces derniers ne sont pas du tout ennuyants mais une certaine répétabilité a tendance à s’installer lors de certains passages car faisant face aux même ennemis mais rien de bien embêtant.

Sinon un point fort du jeu qui accompagne ces combats et les pérégrinations de Stocke : la musique.

Perso j’ai adhéré dès le premières notes d’ouverture et surtout avec la première ville, Alistel et son thème Mechanical Kingdom, que l’on entend souvent mais dont on ne se lasse pas, riche en sonorités diverses elle cristallise parfaitement la froideur et la rigueur d’Alistel mais également la vie qui s’y trame, comme le nom du titre l’indique, on se croirait presque au temps de la révolution industrielle, en plus on y trouve des semblants de musique asiatique avec le petits tintements de fond, incontestablement un des thèmes forts et caractéristiques de RH.

The Edge of Green est par contre là pour nous rappeler que Shimomura est bien aux commandes, surement les coups rapides et saccadés de violons où l’on se croirait presque dans un Kingdom Hearts, les Boss en deviennent un moment de détente tant on est content de retrouver cette musique entrainante.

Autre thème à la KH, Memories of the World, et qui me rappelle pas mal Castle Oblivion.

Mais on trouve également des similitudes avec d’autres compositeurs, par exemple The Garden Where the Celestite Lies nous plonge dans l’ambiance d’un Saga Frontier 2 avec les style Hamauzu. Il faut vraiment l’écouter jusqu’au bout on pourrait se tromper si facilement, avec les petits coups de piano sans parler de la montée en puissance des violons.

Ou alors An Earnest Desire of Grey où l’on trouve des relents de Castlevania vers le milieu. Totalement envoutant pas d’autre mot.


Mention spéciale aux musiques mélancoliques et que j’affectionne particulièrement et RH avec son histoire avait de bonnes chances de me contenter, ce qui fut le cas, car c’est un RPG qui peut se vanter d’en posséder des belles comme Interrupted Moment. Et celle qui est au-dessus de TOUT dans ce RPG DE MALADE QUE JE HAIS RIEN QUE POUR ÇA ! Where the Wind and Feathers Return, ne serait-ce que pour cette mélodie, Radiant Historia dévient un must, un must, un MUST !


Je hais Radiante Historia…


On se reprend… alors que dire d’autres sur ce jeu à part que les graphismes sont réussis, que la prise en main est très facile et que la compréhension des différents mécanismes de jeu est aisée.


En conclusion, un bon RPG à ne pas manquer avec pas mal de surprises et de bons moments, bien intenses. J’ai tout particulièrement apprécié le passage où on peut lire le poème que j’ai mis au tout début du message, je l’ai trouvé bien pensé, très intelligent et particulièrement touchant par sa simplicité, et cela représente bien à mon avis Radiant Historia.

_________________
Image
Veuillez prendre en considération les règles du forum.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: kisagi et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com