Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante

Voyez-vous toutes les références/clin d'oeil que je disémine dans le texte ?
Ces références ? Quelles références ? 43%  43%  [ 3 ]
Ouais, quelles unes par-ci par-là... 29%  29%  [ 2 ]
Vu le nombre, pas étonnant que tu mette autant de temps à sortir les chapitres ! 14%  14%  [ 1 ]
Ha, c'est ça les trucs que je pige pas ? 0%  0%  [ 0 ]
Ouais, je trouve ça assez sympa... 14%  14%  [ 1 ]
Excellent ! Cela me rappelle de bon souvenirs ! 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 7
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mer 26 Sep 2012 17:58 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Voilà donc le chapitre 4, j'espère qu'il vous plaira.
Il devait normalement être sortit plus tôt, mais j'ai finalement peaufiné quelques détails en plus.
Et n'hésitez pas à dire vos impressions remarques...
Je tiens à dire que je répond égalment au questions si quelqu’un s'en pose une.
Allez, bonne lecture !
_______________________________________


Chapitre 4 : Furie nocturne

Les deux adversaires se regardaient mutuellement, face à face. Chacun pouvait sentir le souffle de l’autre. En dehors d’eux, ils étaient les seuls à être debout hormis des gardes ayant tant bien que mal résisté au souffle soporifique. Mais eux aussi s’écroulèrent bientôt de fatigue avant de s’endormir l’un après l’autre, telle une fatalité.
Nocamp recula de quelques pas puis saisit la « lame de la lune » en la pointant sur Xadros.
« Je suis si puissant, dit-il d’un air arrogant, que je vais te laisser attaquer le premier, je ne me défendrais pas. Va-y et contemple la puissance d’un logia…
-C’est demandé si gentiment, dit Xadros d’un air narquois, je ne peux pas refuser… »
Et il s’avança d’un air assuré. Nocamp n’eut pas le temps de réaliser son erreur, il était trop tard. Xadros donna un violent coup de la garde de son sabre en plein dans son abdomen.
Nocamp s’écroula sous le choc, abasourdit, pour la première fois depuis des années, il se prenait un coup. Il ressentit de nouveau la douleur après de longues années sans souffrances.
Dans sa chute, Xadros entonna un poème :
La nuit noire voulait faire perler mon sang,
Et dans son arrogance notoire,
Elle a déchue de son rang,
Je lui montre le désespoir,
Pour que dans la nuit noire,
Les étoiles brillent de diamant.

Pendant ce temps là, Nocamp reprenait son souffle. Il se remettait petit à petit du choc. Mais il n’est revenait toujours pas qu’il se soit fait touché. Cet individu ne portait pourtant pas de granit marin sur lui !
En se relevant, il essaya de reprendre son air assuré :
« Très bien mon petit, ton truc me permet de me toucher, les choses semblent équitable désormais. Tu peux me toucher, mais moi également. Mais si tu crois gagner ce combat, tu te trompe lourdement. Je suis un excellent sabreur et mon pouvoir permet de m’améliorer encore plus ! »
Xadros resta de marbre, pour lui Nocamp ne faisait que se vanter.
« Petite démonstration, reprit-il, tu vois ce sabre, il est comme la lune, puissante et elle illumine la nuit. Ses crocs mordent, ils vont te dévorer ! »
Crocs de la lune
La lame blanche sembla s’étirer en des volutes brillantes qui se détachèrent bientôt de la lame. Ces ondes de chocs blanches foncèrent droit vers Xadros. Celui-ci n’en parut nullement impressionné.
Il tendit son sabre vers le bas, attendant le moment opportun. Quand l’onde fut dans sa zone d’action, Xadros fit un grand coup vertical. Les lueurs semblèrent résister un moment, mais elles furent vite déchiquetées. Les crocs brisés s’évanouirent lentement comme des cendres argentées.
Nocamp commença à perdre son calme et il fonça, l’arme à la main. Quelques mètres les séparaient, mais Xadros faisait malgré tout des mouvements apparemment désordonnés alors que son adversaire lui fonçait dessus. A côté, les feuilles mortes dansaient au rythme du vent soufflant sur la place.
Nocamp asséna avec force son coup en y exultant toute sa rage. Mais sa lame n’eut que du vide à trancher. Il prit peur et se retourna brusquement, comme s’il avait senti la mort.
De l’acier effleura le haut de sa moelle épinière.
« Déplacement de l’âme »
« En faisant des mouvements d’air avec ma lame en direction de mes jambes, je me crée un vent arrière qui permet de ma propulser à très grande vitesse.
Tu as compris à présent le fossé qui nous sépare ?
Abandonne, rend-toi et fait abdiquer ton roi, dit Xadros d’un ton dédaigneux.
-Se rendre ? Abdiquer ?
Sache qu’un roi ne se rend jamais et préfère mourir dans l’honneur !
Ce ne sont pas quelques insoumis et leur révolution de pacotille qui démantèleront une monarchie de plusieurs siècles. Nous faisons partie du Gouvernement Mondial, continua-t-il fièrement malgré la position de faiblesse qu’il occupait. A nous tous, nous sommes le Monde… Le peuple n’a pas à choisir, nous faisons ce qui est le mieux pour la paix et le pays. Et la paix, c’est le roi.
-Ce seront là tes dernières paroles, dit Xadros sur un ton de mépris, je ne supporte plus ta voix de fanatique royal. »
Nocamp fit un rire ironique :
« Me tuer, moi, le dernier rempart de la couronne, impossible ! »
D’un geste, il écarta la lame de sa gorge et s’éloigna de quelques pas :
« Voici l’ultime assaut, toute la puissance de la nuit rassemblée en un trait, c’est la fin… »
La noirceur omniprésente s’intensifia et la « lame de la lune » devint Ebène.
« Meurt, meurt pour le royaume, meurt dans la nuit et que ton corps déchiqueté nourrisse les bêtes nocturnes :
Nuit sans lune. »
Le monde fut comme coupé en deux, séparé par un trait noir. Mais Xadros préféra fermer les yeux.
Il sentait, il voyait. Une lame, un trait droit dévastateur, son corps se mit en mouvement comme un pantin mût par son âme. Une lame, un mouvement, un son, un vaincu, c’était fini.
Nocamp n’entendit que un cri qui sembla venir de l’outre-tombe :
Déchirure d’âme
« Désolé, dit Xadros d’un ton calme, mais l’aube pointe. »

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mer 26 Sep 2012 20:09 
1 000 Berrys

Inscription: 28 Mai 2012
Messages: 33
Localisation: au parc de sabaody
Texte un peu court, sans faute pour ma part.
avont nous là le fruit du démon de Xadros. Mais je n'ai pas très bien compris en quoi il consiste.
et je voit pas le logia dans le fruit du rêve


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mer 26 Sep 2012 21:58 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Je crois que n'a pas tout compris...
Strik-D-Toms a écrit:
avont nous là le fruit du démon de Xadros. Mais je n'ai pas très bien compris en quoi il consiste.

Qui a parlé de pouvoir du démon ?
A ce que je sache, quand Zorro fait des techniques d'épéiste, il n'y a pas de traces de fruit. Mais ne t'inquiète pas, il va bientôt apparaitre.
Strik-D-Toms a écrit:
et je voit pas le logia dans le fruit du rêve

Ce n'est pas le fruit du rêve !
Nocamp, comme il a été clairement écrit a mangé le fruit logia de la nuit.
La nuit ayant un pouvoir et une affinitée sur les rêves, Nocamp peut en tirer des pouvoirs.

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Jeu 27 Sep 2012 00:14 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1703
Je trouve le changements d'objectif un peu expéditif. Comment Xadros peut-il laisser tomber aussi facilement sa vengeance ? Alors certes Shell est libéré, mais Morgan lui n'en reste pas moins vivant. Je trouve ça bizarre qu'il abandonne aussi facilement. Après, tu me confirmera ou non, mais je trouve le héros pas très sain. Il m'apparaît bien dérangé. De la même façon tu vas un peu vite en besogne. Il y a eu des moments où j'aurai aimé avoir des approfondissements (pour le développement déjà mais aussi pour les infos de manière générale).

Aussi. Tu donnes des infos sur les hautes sphères du pouvoir mondial lors du discours, mais comment un gamin de 17 ans (d'après ce que j'ai compris) peut-il savoir autant de choses ? Surtout qu'il ne connaissait même pas le groupe des révolutionnaires et leur objectif au début.

Le logia me fait bizarre aussi. Il y a eu peu d'exploitation et du coup, tout comme Strik-D-Toms, je l'associerai plus à un fruit du rêve/du sommeil (avec le bonus de nuit). D'ailleurs, comment sait-il reconnaître un logia ?

Pour continuer, le combat m'a fait méchamment penser à Bleach. Que d'arrogance et confiance en soi. Je trouve ça détestable comme attitude (et je suis donc content de voir le combat se terminer).


Une phrase qui m'a interloqué tant elle est bourrée de fautes : "ce [Il manque la majuscule] terme de "révolution", comme la libération du peuple plus [Le verbe plaire est à conjuguer au passé simple] beaucoup au jeune homme, il il [Répétition] demanda à la vieille femme des infirmations [Elle est marrante cette faute-là. C'est information, pas infirmation] sur ce sujet :".

Globalement tu fais attention, mais néanmoins il ne faut pas se relâcher. Une erreur est vite arrivée pour qui ne se méfie pas assez de son texte (Proverbe inventé sur le coup. J'espère que tu comprends ce que je veux dire -_-" )


PS : j'ai bien aimé l'aspect de ton île. Ça fait très one piecien. Dommage que la description n'ai pas été un peu plus longue et riche (je suis exigeant, hein ? ;) ).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Jeu 27 Sep 2012 07:30 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Enitu a écrit:
Après, tu me confirmera ou non, mais je trouve le héros pas très sain. Il m'apparaît bien dérangé.

Content de te l'entendre dire.
En effet, Xadros n'est pas non plus un saint. Je ne voulais pas mettre en scène un personnage "gentil/bon". Mais plutôt un personnage traumatisé par quelque chose (ici mort des parents) qui serrait un peu devenu "dérangé", mégalomane. Après tout, on voit qu'il est très égocentrique.
Mais ce n'est que le début de l’aventure, vous arriverez sans doute à le cerner mieux par la suite.
Enitu a écrit:
Aussi. Tu donnes des infos sur les hautes sphères du pouvoir mondial lors du discours, mais comment un gamin de 17 ans (d'après ce que j'ai compris) peut-il savoir autant de choses ? Surtout qu'il ne connaissait même pas le groupe des révolutionnaires et leur objectif au début.

Le GM est très vieux, contrairement au mouvement révolutionnaire (dans ma pensée en tout cas).
Or Xadros a étudié à Milvalon, une ile quasiment coupée du monde. Il ont donc entendu parlé du GM et de sont fonctionnement, mais pas du mouvement révolutionnaire, qui est très jeune (d'après moi).
Enitu a écrit:
Le logia me fait bizarre aussi. Il y a eu peu d'exploitation et du coup, tout comme Strik-D-Toms, je l'associerai plus à un fruit du rêve/du sommeil (avec le bonus de nuit). D'ailleurs, comment sait-il reconnaître un logia ?

C'est vrai que je ne l'ai pas beaucoup développé pour ne pas casser le rythme du combat. Mais si d'autre personne le demande, je pourrait le voir en détail en dehors de l’histoire.

Sinon, pour le reste, c'est d'accord, j’essaierai d'approfondir plus et de mettre plus de descriptions (et plus longues ).
En tout cas merci pour les remarques !

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Sam 29 Sep 2012 00:17 
500 000 Berrys

Inscription: 22 Juin 2012
Messages: 108
Localisation: en enfer entrain de préparer une invasion de démons avec le diable
pour ma part sache que je suis pa du nombre de ceux qui font des remarques mais plutot d encouragement (si sa vous dérange je vous di me*** :Zoro cri du sabre: )
ton histoir est bien et tu fai dire a ton personnages se que nous penson du GM(je parle de ceux qui suivent les episodes actuelle)et tu nous donne d'exellente raison de prendre le parti des révolutionnaires(bon changé aussi vite du cible je trouve sa un peu déroutant mais ont reste dans l'objectif fixé)qui semble en faite correct
pour les perso je trouve que le fruit de la nuit asser zarbi qu'il soit logia(je n'aurai pa su dir il aurai été quoi :teach: )et que tu aurai pu l'approfondir un tout petit peu
je suis d'accor pour dire que tu na pa révélé son FDD d'ailleurs comme tu di zoro lance d projection d'épée san qu'il est trace de FDD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Ven 12 Oct 2012 21:45 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2011
Messages: 210
J'aime ta fan *o* j’espère que ça va continuer ainsi même si je trouve que le chapitre est un peu court

_________________
"En renonçant à la fierté, nous faisons un pas vers la bête. En renonçant à notre coeur, nous nous éloignons d'un pas de la bête."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Dim 11 Nov 2012 14:18 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Je dois vous avouer quelque chose :
A cause de contretemps, de travail et même de flemmardise parfois, l'écriture de ma fic n'avançait pas si bien que cela.
Jusqu’au jour où j'ai vu ceci :

Et là j'ai vu :
A travers les lignes des commentaires, j'ai compris :
La tristesse, les larmes et le désaroi qui sillonnaient les lignes. Comme une partie qui se déchire, comme l'adieu sur un linceul.
Metal D. Luigi avait mis toute son âme dans le coliseum et moi, pauvre être que je suis, je cesserais d'écrire par flemmardise ?
Non, si le coli s'éteint, il ne doit pas en être ainsi du cabinet d'écriture et qu'il ne devienne pas un repaire à flood.
Alors peut-être que mes chapitres sont trop courts, trop espacés dans le temps ou même carrément mal foutus, mais j’essaierais du mieux que je puisse (si le temps me le permet )
Allez Enjoy !

______________________________________________________________

Chapitre 5: Crownless

Xadros reprenait lentement son souffle. Malgré que Nocamp ne fût pas de taille face à lui, ce combat avait été épuisant. Il haleta un moment sur les genoux tenant Ryū no ikari entres ses mains. Il se releva lentement avant d’entendre un son suspect dans son dos. Il se retourna brusquement puis maudit sa paranoïa : ce qu’il prit pour un son de ralliement d’ennemis n’était qu’un applaudissement. Une femme applaudissait et derrière elle se tenait toute l’armée de la révolution. Sur toute l’île régnait un silence de mort, c’était fini, le combat n’était plus.
Xadros n’avait jamais été à l’aise avec les femmes, mais là, il ne pu s’empêcher de rougir en la voyant.
Elle était resplendissante, de longs cheveux châtains descendaient en ondulant sur son cou droit. Son visage angélique laissait apparaitre une paire de beaux yeux verts en amande s’alliant particulièrement avec les feuilles émeraude des arbres. Son buste était caché par une protection de cuir et de métal, où, au centre siégeait un blason en forme de dragon cracheur de feu. Ses jambes étaient également protégées de la même manière, mais de grandes bottines avec des talons contrastaient avec l’armure. Ce qui intimida Xadros, en plus de la beauté fût une paire de gros pistolets à silex inquiétants de par leur customisation. Ils étaient en effet, modifiés par rapport à des normaux avec toutes sortes de pierres et de coquillages dont Xadros ne saisissait pas l’utilité.
Le tout était recouvert d’un grand manteau noir où le blason du dragon était repris, mais avec également écrit en dessous « Armée Révolutionnaire ».
Elle s’avança et d’une grâce féline arriva devant Xadros, avec derrière elle un homme intimidant. Il ne l’avait même pas vu, tant il avait regardé la fille et pourtant, il était difficile de ne pas l’apercevoir. Il avait une grande carrure et la peau noire. De plus, il avait de très cours cheveux laissait apercevoir son crâne. Un débardeur flashy avec l’inscription « be danse » laissait voir ses muscles saillants. Mais malgré l’impression de force qu’il donnait il lança à Xadros un sourire d’encouragement. Elle demanda à Xadros :
« Mais qui est tu, toi qui combat nos ennemis ? »
Xadros reprit les choses en mains et dit :
« Je suis l’espoir de la révolution.
-Ne prend pas la grosse tête parce que tu as vaincu quelqu’un, chez les révolutionnaires, on n’aime pas trop les orgueilleux. Et puis, ici c’est moi la chef, je suis Fella, membre du cercle.
-Hé quesq…., voulu commencer Xadros
-Pose pas de questions, dit-elle froidement, tu nous as aidé un moment, c’est un fait, mais rien ne nous dit que tu n’es pas un espion caché. Alors suit-nous si tu veux, mais à la moindre incartade, on t’élimine. »
Xadros recula de quelques pas, cette fille pouvait facilement foutre les jetons. Puis elle s’avança vers la porte d’un pas rapide et leste. Elle sortit d’un mouvement rapide ses deux armes et les gongs sautèrent un à un, comme un glas sonnant la fin
***

Bang, bang, bang…
Les sons résonnaient dans sa tête. Il avait peur, chaque gong faisait tressaillir chaque parcelle de son être. Il était petit, en sueur et son embonpoint flageolait aux tremblements de son corps. Les bougies l’entourant faisaient encore plus ressentir son effroi. Son énorme calvitie lustrée par de riches onguents et mouillés par la sueur soulevait 250 grammes d’or et de pierreries. Ses riches habits cousus par les meilleurs couturiers ne pouvaient empêcher de voir cette impression d’épouvante qui se dégageait de lui.
Les contrastes le rendaient pitoyable. Il était misérable, il était roi.
La lèvre inférieure tremblante, il se décida néanmoins à bouger. Un pas l’un après l’autre, il avança vers le trône qui jusqu’à maintenant était le sien. Puis il aperçut sur un coussin de pourpre brodé d’or, ses insignes de pouvoir.
En voyant cela, il se résolu, il prit son sceptre dans la main et accrocha son épée à sa ceinture. Puis il s’avança doucement vers la grande fenêtre d’où l’on apercevait les jardins royaux. Quant il arriva devant, un vacarme énorme retentit : la première porte du palais venait de s’effondrer. Il ne s’en inquiéta nullement et préféra oublier sa peur en se penchant sur les fleurs du jardin qui rougissaient devant le couchant.
Avant l’érection de ce royaume, avant même le peuplement de Nicsest, il y avait en ses lieux un parc immense où des attractions toutes plus géniales les unes que les autres poussaient tels des champignons. C’était un ancien créateur du Shaobondy Park qui voulait créer quelque chose de différent. Un parc où tout le monde pouvait s’amuser et jouer quelque soit leur race, leur camp, leur passé, leur âge… Tous pouvaient ainsi jouer en oubliant les combats, comme une trêve éternelle dans le parc.
Mais un jour, le créateur fut malade. Plus le temps passait, moins il était présent et ses soins de santé exceptionnels l’empêchait de se déplacer souvent.
Malgré les efforts désespérés d’autres personnes pour garder le parc en vie, s’était vain. Ce n’était plus comme avant, les jeux se raréfiaient, les gens se lassaient, les attractions rouillaient…
Un jour le créateur vit cela et comprit : son parc agonisait.
Il prit alors une grande décision : il abrégea les souffrances : il prit une torche et son parc sombra dans les flammes avant que les cendres s’envolent dans le vent.
Le roi était pensif, il était comme le parc : il devait se retirer. Les barbares étaient aux portes de soin palais, le peuple l’avait abandonné, ses gardes étaient morts ou tout comme : c’était la fin.
En y repensant, c’était idiot d’imposer plus de taxes pour faire agrandir le palais, d’accepter les pots de vins lors de tribunaux et c’était idiot de tout commander seul.
Au fond du jardin, il vit une rose solitaire : « au moins elle, elle n’a pas de responsabilités, songeait-il.
Puis il prit une grande inspiration et sauta par la fenêtre, il allait la rejoindre. Peut-être dans l’autre monde, il aurait la chance de faire partie du peuple…
En fusant vers le sol, sa couronne se brisa et un bout se déposa sur la rose solitaire. Mais la couronne était trop lourde et elle ne put que se courber sous le poids.
***

Les révolutionnaires entrèrent dans la salle royale au moment où le roi se défenestrait.
Fella jubilait et s’avança convaincue de sa victoire totale en allant vers une balustrade menant sur la place. Puis elle cria à toute la ville :
« Le roi est mort !
La tyrannie est finie. Écoutez tous le son de la liberté qui sonne désormais ici.
Ce pays est libre ! »
La clameur s’éleva par-dessus les remparts et gagna toute la ville. Les révolutionnaires mais également les habitants de Nicsest hurlaient, clamaient et laissaient exprimer leur joie.
Soudain, Fella se retourna vers Xadros et dit d’un air malicieux :
« Maintenant, on doit s’occuper de toi… »

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Dim 7 Avr 2013 13:22 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Chapitre 6 : Échauffement

Le calme avant la tempête…
Les deux adversaires se regardaient mutuellement face à face dans une clairière où la nuit commençait à éclore parmi les feuilles.
Cependant, quelques instants plus tôt, la foule admirait encore le discours de Fella. Mais peu après, un autre discours interloqua Xadros :
- Un test ? Qu’est-ce que c’est que cela ?
- Une simple formalité, dit-elle en un rire malicieux, un simple combat contre moi…
- « Une simple formalité ? » ? Je doute que tous les révolutionnaires se soient battus contre toi, répondit Xadros, sentant le piège.
- Eux, ceux sont des personnes ordinaires, qui se joignent à nous lors de la libération des pays. Toi, tu es spécial, tu es fort - Xadros se sentit virer au pourpre – et tu es soit donc un potentiel ennemis ou un potentiel compagnon. Le camp que tu choisiras pourra peut-être changer le cours d’une bataille. Alors, mieux vaut savoir ce que tu vaux.
- Et quel est le rapport avec le combat ? Tu n’auras qu’à m’observer sur le champs de bataille, demanda Xadros. Au fond de lui-même, il ne souhaitait pas combattre une femme si jolie…
- Je veux savoir si tu as la force adéquate pour intégrer le cercle.
Xadros commença à ouvrir la bouche afin de demander des explications mais Fella commença à parler sur un ton professoral :
« Le cercles ou plutôt les cercles, car l’armée révolutionnaire à une structure bien précise.
Elle est composée de différents « cercles » emboités, plus on se rapproche du centre des cercles, plus les gens y sont puissants et proches de Dragon, qui est le centre des cercles. Les cercles extérieurs sont constitués de soldats lambda, puis viennent les conseillers…
Les cinq cercles les plus proches du centre et donc de Dragon sont communément appelés « Le cercle ». C’est là où se concentrent ses lieutenants les plus proches. Pour ma part, je fais partie du 4ème cercle. »
Xadros exécrait faire cela, amis il s’y contraint : il devait le faire pour lui, pour son avenir. Il devait se soumettre à la volonté d’une inconnue alors qu’il venait d’aider son armée. Mais as confiance en son avenir ainsi que la beauté de l’inconnue eurent raison de son orgueil.
D’un geste nonchalant, il daigna participer à ce « duel », mais Fella le reprit :
« Ne vois pas cela comme un combat, mais comme une présentation de toi-même : un avant-goût de tes pouvoirs en somme »
***

En un geste sournois, Fella dégaina son arme et tira. Elle possédait sans aucuns doutes une grande habilitée car la balle fusa droit vers l’œil gauche de Xadros.
Cette fois-ci, plus question d’esquiver, Xadros couru et en un large mouvement du bras coupa net la balle qui chut en deux parties qui roulèrent sur le sol dans un tintement métalique. Fella n’haussa même pas un sourcil, mais sembla dépitée en voyant sa pauvre balle sectionnée :
« J’attend toujours. Je ne vois pas la force que tu as usée lors de ton ancien combat…
-A ton service, répliqua Xadros en un rictus. »

Il bondit comme un fauve sur sa proie et asséna sa lame en visant le crâne de son adversaire. Celle-ci n’eut aucun mal à parer avec le canon de l’une de ses armes. Cependant, Xadros, en un geste sournois, pris appui sur son arme et effectua une roulade aérienne.
Cette fois-ci, ce fut son talon qui fusa sur un adversaire déjà occupé à contrer le sabre.
Mais Fella avait étrangement anticipé l’action et avec son autre pistolet, elle bloqua magistralement l’attaque.
Le coup de pied de Xadros fut puissant mais ne fit aucun dégât. Fella n’avait pas bougé d’un cil. Même avec une grande résistance, il devait au moins y avoir une résistance, mais là, il n’y avait rien. C’est comme si l’arme avait absorbée le coup. Abasourdi, Xadros recula de quelques pas et pu contempler sur l’arrière de la crosse du pistolet un coquillage aux torsades empreintes d’un style marin.
Xadros avait étudié de nombreuses choses dans l’académie de Milvalon, mais il ne se souvenait pas d’avoir entendu parler de coquillages magiques…
Enfin, académie était un bien grand mot…
On y apprenait surtout à se battre et à rester en vie. Ainsi, on y apprenait les rudiments de la cuisine, de la médecine ou des moyens de se repérer grâce aux étoiles. On y étudiait également l’histoire, la géographie ainsi que des rudiments de sciences. Avec évidement des cours de navigation et de maniement des bateaux. Le tout pour apprendre l’essentiel afin de survivre seul en pleine mer.
Et bien sur, le combat. Sur ce point-ci, Milvalon était unique dans tout East-Blue grâce à un professeur hors du commun. Ce professeur était un ancien vice-amiral qui avait démissionné de la Marine. Il voulait combattre la corruption en son sein mais il fut contraint d’arrêter par ses supérieurs. C’est ainsi qu’il quitta la Marine et préféra partager son savoir avec ceux qui en avait besoin. Il montrait ainsi à qui le voulait comment se défendre. Son ultime test avait un nom très engageant et s’appelait « l’éveil ou la mort ». Ceux qui le voulaient pouvaient essayer, mais devant le nombre de morts et de disparus, peu de gens s’y risquaient. Il s’agissait de l’éveil au haki. Conscient qu’il allait bientôt partir, Xadros s’y risqua comme le dernier mur à franchir…
Xadros se trouva seul, sans armes et avec comme seul vêtement un frêle pagne de tissus lui recouvrant le bassin. Au fond d’une caverne ne laissant passer le moindre rayon de lumière, il devait « comprendre » ou mourir. C’était un face à face avec l’obscurité, l’humidité, la peur et la mort. La caverne était de surcroit emplie de créatures de taille imposante faisant le double de celle de Xadros, tel des araignées, des vers et tant d’autres bestioles qui se terraient dans les recoins pour pouvoir se repaitre de chair.
Il n’était pas non plus question de faire marche arrière car on arrivait dans la caverne depuis une cascade dont il était impensable d’essayer de la remonter tant l’eau serpentait dans les méandres de la caverne. Malgré tout cela, Xadros tentait de garder sa lucidité : s’il flanchait, cela signerait sa fin.
L’Homme est bien faible : en moyenne, il ne peut rester que trois jours sans boire et trente sans manger. Xadros en était conscient mais et même dans son orgueil, il savait ses limites purement organiques. En quelques jours, il serrait déjà épuisé et les bêtes grouillant dans ce dédale se serraient surement repais de sa chair.
L’eau ne posait aucun problème : les cascades et les ruisseaux pullulaient. Mais la nourriture serrait plus délicate, il faudrait combattre pour prendre la nourriture aux insectes ou les manger eux-mêmes…
Et dans les ténèbres, sa véritable nature se dévoilait peu à peu…
Il dût combattre avec ses poings, mais il combattit surtout avec sa rage de vivre qui se mua peu à peu en une folie du combat. En tuant les bêtes pour se nourrir, il vit peu à peu leurs âmes s’éteindre, il les sentit de plus en plus loin, comme un instinct de chasseur : c’était la couleur de l’observation.
Peu à peu, il vit sa puissance s’accroitre au fil de ses faims dévorantes. Il n’y avait en lui plus aucunes craintes mais la conviction de s’endurcir et de survivre. La couleur du combattant, comme si le sang coulant le long de bras lui donnait de plus en plus de force.
***

33 jours après son entrée dans la grotte, on le vit sortir pulvérisant le rocher de la sortie, le coin gauche du crâne ensanglanté et un sabre à la main. Il ne prit que le temps de se réadapter à la lumière avant de prendre un bateau et de partir sans un regard : sans doute, un coup d’œil en arrière lui aurait rappelé de mauvais souvenirs car il n’avança que vers un avenir nouveau, déterminé à montrer sa renaissance spirituelle.

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Dim 7 Avr 2013 17:56 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 499
Ah ! Je pensais que tu avais abandonné ta fic', qui pourtant très bonne, a un rythme de parution déplorable. Ton chapitre est très bon, même si je n'ai pas bien compris le moment ou le combat contre Fella se transforme peu à peu en flash-back.
J’espère que les prochains chapitres seront moins long a paraître !

A+ sur le forum !

_________________
Fiché S


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mer 10 Avr 2013 12:17 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Mar 2013
Messages: 3
Localisation: In my dreams
Bonjour ! J'aime beaucoup ta fanfic et je voudrai la commenter ! Je vais d'ailleur commenter d'autre fanfic !
+ : l'atmosphère "dark" (j'aime bien)
les noms des persos (Xadros, j'adore !)
les combats (le fruit de la nuit est cool)
- : la taille des chapters (trop longs)
l'intro (avec Morgan le Bûcheron, d'où t'as besoin d'être aussi fort pour une merde pareille !)

_________________
Image

[Fanfic] L’épopée Révolutionnaire
"Et ils ont appelé ça "guerre civile". C'est stupide, il n'y aura jamais rien de civil dans une guerre" 92140


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mar 23 Avr 2013 17:46 
500 000 Berrys

Inscription: 22 Juin 2012
Messages: 108
Localisation: en enfer entrain de préparer une invasion de démons avec le diable
92140 comme tu dis il y a pas a être surpuissant avec une lavette pareil(mais faut tout de même pas être une lavette quand même)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mar 27 Aoû 2013 18:17 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Chapitre 7 : Intégration

Xadros s’écrasa sur le sol en un bruit mat. Fella avait profité de son intention pour de nouveau frapper. Le coquillage avait de nouveau fait jaillir son pouvoir et ensanglanta la joue gauche de Xadros tout en le projetant au sol.
Il resta quelques instants allongé alors qu’il fulminait.
Son honneur, tout comme son corps, venait de tomber dans la poussière. Il avait sous-estimé son adversaire. Il n'en avait vu que le côté charmant et féminin, mais il avait oublié le fait qu’elle soit une lieutenant de la révolution d'une puissance incroyable. Ce retour à la réalité lui offrit un sourire : il allait- vraiment se battre !
Xadros eut un spasme puis commença à se relever en s'appuyant de sa main gauche, celle ne tenant pas le sabre. Mais le sol sous sa main semblait se distordre alors qu’il se relevait peu à peu...
Et debout, le sol avait continué de poursuivre le tracé de sa main dans l'air jusqu'à former une excroissance en forme de tour miniature. Mais celle-ci se détacha du sol qui la retenait prisonnière et changea peu à peu de forme jusqu'à devenir un sabre de terre grossier dans le main de Xadros :
« Chaque chose sur terre est constituée de matière.
Je peux multiplier et modeler cette matière en des excroissances de toutes formes du moment que le matière en question reste en contact avec une partie de mon corps.
Voilà mon pouvoir du démon : le pouvoir du fruit du modelage, le Moderingu Moderingu no mi !
 Enfin, soupira Fella, enfin tu te décide à combattre... »
Xadros ne répondit pas, il était déjà tout émoustillé de se lâcher enfin et à monter un peu de sa puissance :
« La Mort est partout, dit-il d’un ton sérieux, omniprésente et depuis toujours elle continue sa lente marche, sous sa lame faucheuse, où sombrent les esprits…
Une course, dévastatrice, que nul ne peux stopper »
Xadros prit une pose féline, comme celle d’un prédateur bondissant sur sa proie :
Walking Dead
En un instant, il franchit les quelques mètres le séparant de son adversaire, en une couse effrénée, coupant tout sur son passage.
Mais quelques instants avant le choc fatidique, Fella laissa s’échapper quelques mots :
« Tu es puissant, c’est vraiment renversant »
A cet instant, le monde sembla se retourner sur lui-même en un éphémère maelström.
Après cet indescriptible tourbillon, Xadros ne put observer que l’absence de Fella. Elle n’avait pourtant pas pu esquiver à cette distance !
« Ca étonne toujours la première fois » dit une voix rieuse.
Xadros se releva d'un coup et pointa sa tête en direction du ciel. Il vit alors Fella se tenant droite, debout en l'air, les pieds pointant vers le ciel et la tête en bas. Ses deux pistolets pointant de leurs côté vers le crâne de Xadros.
A ce moment, il dut se rendre à l'évidence : Fella n'avait fait que jouer avec lui. A chaque instant du combat, elle n'aurait eut aucun mal à lui décocher deux balles dans le front. Cependant, afin de se donner un air qui se voulait crédible, elle tira de manière à ce que les deux balles sifflèrent aux oreilles de Xadros.
Xadros en resta bouche bée. Comment une telle chose pouvait-elle se produire ? Comment pouvait-elle être aussi expérimentée ?
Le voyant ainsi elle s'empressa d'ajouter : "Mais ne t'inquiètes pas, moi aussi je peux avoir les pieds sur Terre"
A cet instant, elle sembla telle une apparition, belle angélique et se posa majestueusement sur le sol. Cependant, l'impact fut néanmoins puissant car un cratère apparu à l'endroit de sa chute en emportant un nuage de poussière et Xadros dû reculer de quelques pas.
"En tous cas, tu es bien galant, dit-elle avec une pointe de malice, tu m’as montré ton fruit avant moi...
Néanmoins, voici mon pouvoir :
je possède le fruit de la réalité, le Hontō Hontō no mi.
Grâce à ce pouvoir du démon, je peux ainsi matérialiser toute expression que l'on prononce au sens figuré. De plus, si quelqu'un se trouve dans l'état indiqué par une expression, je peux la rendre réelle. En revanche, sur moi-même, je peux utiliser n'importe quelle expression, quelque soi mon état d'esprit."
Le visage de Xadros sembla s'éclaircir et il se mit à sourire de plus en plus. Même l'allégresse se dessina peu à peu sur son visage :
"C'est... C'est magnifique !dit-il d'un ton théâtral.
- Quoi ?
- C'est vrai, tu ne me connais pas, je vais t'expliquer...dit-il de façon emphatique en écartant largement les bras. Je suis un esthète ! J’aime tout ce qui est beau, esthétique, magnifique...
Et donc, que cela soit physique ou intellectuel, j'aime toute beauté et j'aime tous les arts. Mais parmi tout cela, il y a bien quelque chose que je classerais parmi les grands arts :
Le Combat ! Déjà son environnement m'appelle. N'entends-tu pas cette mélodie qui caresse mon oreille ?
C'est le chant du combattant !"
Il ne prit que le temps de reprendre son souffle avant d'enchainer :
"Allez, j'ouvre le Bal...
Technique du clair-obscur"
Il jetta avec dédain son épée faite de terre, comme si elle n'était pas assez digne de ce qu'il allait faire. Mais dès qu'elle se sépara de sa main, elle disparue, le contact physique étant rompu.
Mais alors, son autre bras tenant Ryū no ikari commença peu à peu à noircir...
Comme si un vent métallisé soufflait le long de sa tempe, elle se couvera peu à peu d'une teinte argentée fluctuant au noir sous les reflets du soleil.
Fella ne parvint qu’à balbutier ces quelques mots :
"Comment... Comment connais-tu le durcissement ? Tu..."
Mais elle ne pus achever sa phrase. Déjà, le bras et la lame de Xadros semblaient dégager une énergie mystique, comme si son âme flamboyante avait forgé ce bras de métal...
"Déchirure d'âme"
Il ne fallut qu'un instant et une ligne noire scinda l'espace. Fella avait cependant utilisé à bon escient la couleur de l'observation. Malgré tout, son bras gauche fut écorché et une mèche de ses cheveux voletait maintenant dans le vent.
Elle parvint néanmoins à prendre un air se voulant sérieux et prit un air intellectuel afin de dire :
"Toute la puissance de l'armement concentré en une seule partie du corps : le durcissement. qui aurait cru qu'un simple inconnu ai un tel niveau de maîtrise du haki ?"
Xadros arrivé dans son dos compléta en décrivant orgueilleusement sa technique :
"Une ligne noire unique, qui fauche tous ceux ayant goûtés au démon...
Déjà ma folie créatrice,
M'emplie de tous les malices,
Déjà du combat je sens l'ardeur,
L'engouement qui fait battre mon cœur

-Non, dit-elle d'une voix ferme, c'est fini. Tu a réussit le test, dit-elle en un soupir."
Elle semblait hésitante, mais néanmoins soulagée que ce combat finisse. Parmi les quelque tests d'entrées qu'elle avait fait passé, même si beaucoup de personnes dégageaient un gros potentiel, peu se basaient sur le haki avec une telle facilitée.
Mais Xadros était déjà dans son élan, impossible à arrêter :
"Stopper ? Ce serrait comme couper la musique en plein milieux d'une chanson !"
Et il continua sa course avant de sauter, le sabre bondissant, l'écart entre celui-ci et la tête de Fella se raccourcissait drastiquement. Mais elle-même ne semblait nullement s'en inquiéter.
"Break dance"
Le choc le stoppa net dans sa lancée : son estomac et les os qui l'entourait semblaient se craqueler sous ce choc puissant.
Agenouillé et à demi plié sur le sol, il aperçut le grand homme au teint mat, arborant toujours son tee-shirt "Be Dance" qui était bien trop ostentatoire au goût de Xadros. L'homme ajouta simplement en relevant une grosse paire de lunettes tout aussi tape-à-l’œil :
"Hey, Bro', dit-il d'un ton très funky, t'a pas entendue la Miss ? La musique est finie, les danseurs s'arrêtent."
Xadros reprenait peu à peu ses esprits, mais restait sous le choc, mais l’homme ne semblait pas s’en inquiéter le moins du monde et continua ses palabres.
« Dans l’armée révolutionnaire, c’qui compte c’est le rythme !
Il faut que dès que l’on nous dit quelque chose, on le fasse dans le même mouvement. On peut choisir de ne pas le faire car chacun est libre de faire ce qu’il veut dans l’armée, mais il doit savoir que ses supérieurs font toujours ce qu’il y a de mieux pour lui.
Et puis, tu me comprends, je n pouvais pas laisser mon supérieur se prendre un coup alors que le combat était terminé, dit-il le sourire toujours aux lèvres. »
Il tendit une main bienfaitrice que Xadros serra amicalement en se relevant.
« Bon, allez, sans rancunes… Je suis Rogerino, sous-lieutenant de l’armée révolutionnaire, Division Fella.
- Enchanté, Xadros. D. Arona, nouvelle recrue. »
Après la bataille et cette victoire contre la royauté, la vie sembla de nouveau s’enliser dans les affres de la tranquillité sur l’île de Nicsest.
Ainsi, une dizaine de révolutionnaires restèrent au sol afin d’y former un semblant d’organisation après cette prise de pouvoir. Mais une dizaine d’hommes –jeunes pour la plupart- tentèrent l’expérience de la révolution et prirent place dans le bateau qui mouillait sur la côte est de l’île.
Xadros, en tant que « nouvelle recrue prometteuse » -selon les dires de Fella- eut droit à un traitement de faveur. Il eut ainsi droit à une chambre personnelle, qui appartenait à un soldat mort sur le sol de Nicsest.
Xadros se sentait parfaitement satisfait : tout concordait en sa faveur.
Pensif, face à l’océan, il ne pensait pas une seule seconde à la direction que le navire empruntait. Peu importait, de toutes manières : les lances du destin ne semblaient pas prêtes à stopper son ascension.
Comblé, face au soleil qui rougeoyait, il ne put s’empêcher de réciter son poème préféré :

Out of the night that covers me,
Black as the pit from pole to pole,
I thank whatever gods may be
For my unconquerable soul.

In the fell clutch of circumstance
I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
My head is bloody, but unbowed.

Beyond this place of wrath and tears
Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
Finds and shall find me unafraid.

It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll,
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.


___________________________________________________________________

Un petit chapitre pour fêter le retour des vacances.
Avec bientôt un petit sondage...
Merci de me lire.

_________________


Dernière édition par Drakange le Mer 4 Déc 2013 14:03, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mar 15 Oct 2013 17:39 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 499
Ppppr-s : Oui , je suis en retard.
Pppr-s : Non, je n'ai pas honte.
Ppr-s : Oui, je plagie Vista et toute la team Pr-s avec cette nouvelle manie.
Pr-s : Non, je n'ai pas honte.

Chapitre sensationnel. Tu nous démontre encore là tes véritables qualités d'écriture pour ce qui est de la baston, cette fois entre le protagoniste et un (je l’espère) futur protagoniste. Les pouvoirs que tu nous dévoiles sont franchement intéressante, je fait là surtout référence au Honto Honto de Fella : original, puissant et bien utilisé, voilà la combinaison gagnante pour un FDD !! Et l'applique extraordinairement bien avec ce fruit.
Celui de Xadros est lui aussi plutôt bien réussi, on voit tout de suite à quoi servent les files et boites que l'épéiste trimbale tout le temps, et on imagine de grandes capacités pour des futurs combats.
Ce chapitre est relativement court, et le combats est en fait très bref, mais il est intense et bien géré : les répliques de Xadros sont franchement super, j'ai adoré le discours avec "le Chant du Combattant" et sa définition de l’esthétisme. La manière dont Fella se bat, avec espièglerie et désinvolture, est tout aussi prenante : elle combine Dials, pouvoir démoniaque et armes à feu, et reste joyeuse et souriante face au terrible Xadros, et même si on la voit perdre contenance à la fin du texte, elle se reprend vite et reste.
Le poème final est très beau aussi, même si mon pitoyable niveau d'anglais m'a empêché de comprendre une ou deux phrases, et je te félicite encore pour tous ces courtes poésies qui rythme le texte et l'enjolive à la perfection.

Sur ce, je clos c pitit pitit pitit commentaire plein d'admiration et de larbinisme avec des étoiles dans les yeux, et te dis a+ pour un nouveau chapter !!
Enjoy !!

EDIT : au fait, je compte ajouter ta fic a ma signature et je me demandais si tu n'avais pas une citation ou un dicton célèbre qui pourrait lui convenir... Mici d'avance !!

P.S : non, je ne plagierais pas la ridicule team P.S, et encourage les Pr-S dans leurs mouvement abolitionniste !! Hasta la revoluzion !!

_________________
Fiché S


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Lun 21 Oct 2013 15:39 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 56
Je suis étonnée que personne n'est fait la remarque mais en ce qui me concerne, je trouve le texte bien trop compacte ! il faut absolument que tu l'aères ( + de paragraphes, dialogues détachés du récit par exemple), j'ai lu les deux premiers chapitres, j'ai trouvé le texte un peu trop lourd, ça manque de fluidité mais je t'encourage à continuer ! et surtout AERES tes textes !!!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com