Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3]

Voyez-vous toutes les références/clin d'oeil que je disémine dans le texte ?
Ces références ? Quelles références ? 43%  43%  [ 3 ]
Ouais, quelles unes par-ci par-là... 29%  29%  [ 2 ]
Vu le nombre, pas étonnant que tu mette autant de temps à sortir les chapitres ! 14%  14%  [ 1 ]
Ha, c'est ça les trucs que je pige pas ? 0%  0%  [ 0 ]
Ouais, je trouve ça assez sympa... 14%  14%  [ 1 ]
Excellent ! Cela me rappelle de bon souvenirs ! 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 7
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Lun 21 Oct 2013 17:14 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 499
Bibi a écrit:
Je suis étonnée que personne n'est fait la remarque mais en ce qui me concerne, je trouve le texte bien trop compacte ! il faut absolument que tu l'aères ( + de paragraphes, dialogues détachés du récit par exemple), j'ai lu les deux premiers chapitres, j'ai trouvé le texte un peu trop lourd, ça manque de fluidité mais je t'encourage à continuer ! et surtout AERES tes textes !!!
Il est préférable de lire la totalité des chapitres mis en ligne avant de commenter, surtout si tu veux donner un conseil qui actuellement n'a plus lieu d'être, il suffit de regarder son dernier chapitre. Le texte est fluide est ne fait pas un pâté compact comme (je te l'accorde) il avait pu parfois le faire au début de la fic.

_________________
Fiché S


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mer 4 Déc 2013 14:07 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Chapitre 8 : Intimidation

Du long de ses 40 mètres, le navire révolutionnaire en bois de sapin voguait majestueusement sur les flots toutes voiles déployées, sous les vagues houleuses d'East-Blue. Le doux soleil estival baignait le pont qui resplendissait sous l'eau savonnée des matelots chargés de la corvée.
La partie immergée du navire contenait les cales. Elle possédait pour environ quinze-cent kilos de nourriture et pour à peu près la même masse de boissons dont seulement la moitié était constituée d'eau. En supplément de ce stock vital, un tiers de de la surface des cales était consacré à la Sainte-barbe. Des dizaines de kilos de poudre étaient soigneusement entassés, prêts à servir à tout moment. Triés sur des étagères prévues à cet effet, une bonne cinquantaine de fusils et de pistolets trônaient tout en étant facile d’accès. Enfin, sous l’escalier menant au niveau supérieur une cinquantaine de boulets de canons étaient empilés en forme de pyramides.
Ce lieu de stockage n’était pas là par hasard. Etant sous le niveau de l’eau, il était l’endroit le plus protégé des ennemis lors d’un abordage. De plus, le granit marin recouvrant le fond de la coque lui offrait une protection supplémentaire.
Le niveau supérieur abritait les canons. Etant un navire de taille moyenne, il possédait dix canons sur chaque côté du navire ainsi que deux sur le partie arrière, soit un total de 22 canons. Mais la situation n’étant pas au combat, tous les sabords étaient fermés et les canons reposaient docilement sur le sol. Dans ce décor typique, de nombreux hamacs s’enfilaient à travers les poutres du navire appartenant sans doutes aux matelots et autres nouvelles recrues qui n’ayant aucun grade, ne pouvaient coucher à l’étage supérieur.
Celui-ci était composé seulement de dortoirs et habitations. Il possédait ainsi trois dortoirs possédant chacun une petite dizaine de lits. A l’arrière de cet étage se présentait enfin trois cabines personnelles. Désormais elles étaient occupées par Xadros, Fella et Rogerino.
Finalement, au sommet du navire se trouvait le pont supérieur où les seules cabines présentes y étaient pour le travail. La première était consacrée à la navigation, une autre était l’infirmerie, et la dernière y accueillait une grande table et la plus grande fenêtre du navire. C’est là que le capitaine y délibérait sur les décisions à prendre et la pièce abritait donc le seul escargophone du navire que seul le capitaine avait le droit d’utiliser pour des raisons de sécurité.

Et c’est depuis cette salle justement que retentirent en cette superbe après-midi les cris de la capitaine : « Stray, Stray ! Mon chaton où es-tu ? »
La plupart des marins étaient sur le pont, trop soulagés par un si beau temps et ne firent tout au plus que lever la tête. En un gracieux coup de vent, elle accourut jusqu’à la proue du navire où elle aperçut Xadros caressant un chaton gris qui s’agrippait agilement à la rambarde du navire. Elle ne s’attendrit qu’un moment avant de prendre Stray et de trainer Xadros le long du pont avant de le jeter violement à travers la grande pièce. Elle s’assit sur la chaise du capitaine d’un air impérial et laissa Stray se rouler en boule sur ses genoux :
« Bon, il faut qu’on parle, tous les deux… »
Xadros eut un instant de crainte, mais qu’il chassa très vite, Fella semblait contente.
« J’irais droit au fait : quel est ton but, à quoi aspire-tu en rejoignant l’armée révolutionnaire ?
- C’est quoi cette question ? demanda Xadros sur la défensive.
- Raconte-moi ta vie et dis-moi ce que tu veux faire de ton avenir. Dans la Révolution, tout le monde doit se connaître et se comprendre les uns les autres. Cela permet de resserrer les liens et d’éviter de voir ressurgir les « fantômes du passé », dit-elle en faisant clairement comprendre les guillemets.
Xadros fit un œil sceptique, mais finalement, il ne put lui résister.
Pour la première fois de sa vie et, espéra-t-il la dernière, il s’ouvrit complètement.
Il se dévoila comme un livre. Fella entendit ainsi tout ce qui du berceau, l’avait poussé jusque dans son bateau. Quand Xadros se tu, elle sembla quelque peu triste et demanda calmement :
« Pourquoi n’a-tu pas poursuivit la vengeance qui était la tienne ?
- Battre un faible pour l’honneur des morts n’a plus d’importance. Mes parents sont morts, c’est un fait, je ne peux y changer. Et que me resterait-il alors sinon seulement l’espérance de tuer Morgan ?
- Mais n’est-ce pas espérer, justement qui rend heureux ?
- J’ai déjà laissé l’espérance aux portes de l’abîme de Milvalon... je n’ai plus à espérer. L’espoir c’est s’en remettre au hasard, aux aléas de la chance. Là-bas, j’ai bien vu que rien ne sert d’espérer, il faut agir, il faut le vouloir. Espérer ne sert à rien, seule la volonté importe. Même si l’on appelle cela désespoir, c’est là la voie que j’ai choisi. J’ai beau voir le destin me sourire, qui sait s’il m’amènera à Morgan ? Et quand bien même je le tuerais, mon espérance concrétisée, que me resterait-il alors à faire, sinon rejoindre mes parents dans la tombe, l’acte accompli ?
- Alors à quoi aspires-tu ? Quel est le but qui donne un sens à ta vie ?
- Je veux être heureux et devenir un héros, c’est avoir le bonheur et la gloire éternelle.
Dans le crime, dans la gloire, le pouvoir absolu ou la création, le bonheur n’existe que pour l’homme d’exception et dans la transgression qui ne sont ni pour l’homme du commun ni pour la norme…
Le bonheur n’appartient pas à la limitation, mais à l’excès, à la puissance et à la beauté. Le bonheur se trouve au plus près de la mort, plus on l’approche, plus on est heureux. C’est jouer avec la mort, la création la puissance et la beauté qui guide les pas de ma vie.
- Hum, je pense que tu t’entendras bien avec Dragon, dit-elle en ricanant, quand on ira le voir à Baltingo, la terre blanche.
- C’est là où nous allons ? demanda Xadros.
- Non, pas tout de suite, nous avons une petite étape à faire avant…
Enfin, petite… C’est une place clef pour la révolution. Nous avons commencé à libérer Ice Pillow, une île hivernale. Elle est très connue pour sa production de Wapométal dont la production industrielle occupe une grande partie de l’île.
Si nous arrivons à conquérir complètement l’île, cela portera un coup dur au Gouvernement, mais cela nous permettra surtout d’avoir un supplément de ressources non-négligeable.
- Mais s’il y a déjà l’armée révolutionnaire là-bas, pourquoi ont-ils besoin de renforts ?
- Ils ont un besoin urgent de renforts, et nous sommes le navire le plus proche. D’après ces informateurs, les forces de la Marine présentent là-bas sont bien plus fortes que prévues…

***


- Amiral, amiral !
- Cessez donc de m’appeler amiral ! répliqua calmement le vice-amiral Katashiro en continuant son origami.
Le vice-amiral était un homme semblant de nature calme et concise malgré un physique assez imposant. Il souriait calmement étirant sa barbe de l’avant-veille et ses cheveux en épis soulignaient son côté nonchalant et décontracté.
Avec la cape de la Marine négligemment portée sur ses épaules il semblait de premier abord être assez laxiste et complaisant. Habillé d’un jean noir et d’un gilet bleu marine rembourré, il ne semblait pas ressentir le froid glacial qu’il faisait dehors. Il avait des cheveux roux sales et sombres et des yeux verts. Mais tout son corps en lui-même semblait empreint de quelque salissure, comme s’il avait toujours été dans la poussière, au plus près de l’action. Il restait malgré tout plongé dans son origami et ne leva la tête que lorsque la personne à sa droite lui fit remarquer :
« Eh, Kata, c’est peut-être important !
-Bon ok, tu as peut-être raison Ploog !
Le sous-amiral Plooger, semblait lui plus ressentir le froid. Il portait un énorme manteau noir rembourré de fourrure avec un pantalon de la même matière et des bottes faites pour les escarpées polaires. Plooger était un homme musclé malgré que l’on remarque surtout sa maigreur. Il possédait de grands yeux noirs et de grosses mèches de cheveux tombaient sur ses épaules en oscillant, telles des tentacules noirs.
« Nous avons capté des signaux d’escargophones appelants à l’aide des navires révolutionnaires, dit enfin l’impatient matelot.
- Le signal vient surement du quartier noir… dit le vice-amiral courroucé
- En effet, am…Mr Katashiro, il vient bien de ce quartier, répondit le matelot avec mépris.
- Allons-y, dit le vice-amiral à toute la salle, il est temps de « préparer » leur arrivée…

***


La fumée des usines commençait à recouvrir totalement le bateau alors que, pris par le froid, les membres d’équipage avaient déjà enfilés leurs vêtements les plus chauds. Mais même dans la fumée, la lumière rougeoyante des fourneaux perçait. Ils étaient sans doute tout proches de l’île et Xadros tendit une oreille, un projectile approchait à grande vitesse.
Il n’eut pas le temps de se retourner que dans le silence glacial, une sphère métallique s’était abattue avec fracas sur le pont du navire. Tous les membres d’équipage se retournèrent en un même mouvement et personne ne fit un bruit alors que la sphère ‘ouvrait lentement.
Un grossier crâne de métal se forma et commença à s’exprimer alors que la brume se retirait peu à peu et découvrait ainsi les contreforts de l’île :
« Inu…. Inutile ! Vos… vos… vos alliés sont morts !
Vo…votre rébellion est… est … futile ! Votre combat ne fera que des m…morts ! »
La brume s’envola de façon soudaine dévoilant l’horreur : des travailleurs habillés de leur habituel habit noir était pendus sur de grandes croix de métal aux bords de la côte. Certains étaient même scarifiés par des traces de lames, sans doute pour les faire parler…
Mais la voix robotisé continua et dit comme un avertissement :
“All your base are belong to us !”


_________________________________________________________________________
De retour !
J'espère que vous apprécierez ce chapitre notamment les références et la partie quelques peu philosophique , mais au pire ne vous prenez pas trop la tête ^_^
Et n'oubliez pas de répondre au sondage, petits garnements !

_________________


Dernière édition par Drakange le Jeu 17 Avr 2014 12:45, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Dim 30 Mar 2014 09:04 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2013
Messages: 85
Localisation: Les profondeurs des internets, le cimetière des memes
Pas mal , pas mal , PAS MAL !!!
J'aime vraiment bien ton histoire , tu as vraiment un don pour l'écriture ! Les descriptions sont pour moi excellentes et puis tu ajoutes plein de petits détails qui donnent un background intéressant (notamment avec l'île précédente ou le bateau ) , cela reste captivant pour ne pas devenir trop lourd . Bravo .
Quelques points où j'aimerais avoir quelques petites explications :
_ le pouvoir de Fella : j'ai du mal à le comprendre , ce serait donc un pouvoir qui lui permettrait de rendre les expressions réelles . Ce n'est peut-être que moi mais Je trouve que la façon dont tu l'as présenté était un peu , comment dire , vague . Ce n'est pas vraiment une critique mais juste une interrogation ^^ ( original comme l'a dit Cello , peut-être un peu trop pour moi mais c'est bien trouvé ) .
_ idem pour le pouvoir de Xadros : il maîtriserait en quelques sortes les atomes ( ou à un degré moindre ) , de ce fait je ne vois pas encore l'utilité des matières qu'il garde dans ses récipients . Je comprendrai sans doute un peu mieux à la prochaine utilisation de son fruit ( en passant , le nom du fruit est vraiment étrange , mais je suppose que ça doit-être la traduction littérale ^^ ) .
J'aime bien le coté mégalomane de Xadros , son coté philosophique est intéressant donc si tu pouvais encore plus approfondir sa psychologie, ça serait parfait .
Du coté des références ( si vous ne voulez pas les connaître , paragraphe suivant ^^):
_ le Mugetsu et le Getsuga Tensho sont bien amenés , si je n'aurais pas su les traductions , je serais passé à coté
_ le souffle de Morphée , merci de m'avoir fait repenser aux cours d'arts ^^
_ celle-là je l'ai remarqué que en lisant les derniers vers , Invictus . Cela m'a directement fait penser à Nelson Mandela . Je trouve que c'est bien trouvé pour le personnage principal qui ne pense qu'à son destin et de sa soif de gloire (en parlant de poésie , les poèmes que le "héros" récite sont-ils inventés par toi où ce sont des poèmes que tu connais préalablement , ou du moins certains ? )
_ je crois que c'est celle-là la plus évidente : All your base are belong to us . Elle est immanquable , en tant que meme internet , je ne pouvais pas passer à coté
Il doit sûrement en avoir d'autres , donc je cherche toujours ^^
Le changement de point de vue m'a un peu déboussoler dans le dernier chapitre , mais sinon je suis intéressé de connaître la source du crâne de métal (comme il s'agit probablement , ou plutôt sûrement , d'un fruit du démon et vu ton inventivité sur les pouvoirs précédents , je suis impatient de savoir ce que cela va t-être cette fois ).
Sûrement quelques fautes de frappes : *croix et *voix .
Bon , je crois que c'est tout ce que j'ai à dire pour l'instant , j'espère que le prochain chapitre sera d'aussi bonne qualité que les deux derniers ^^
Sur ce , à la prochaine !

_________________
"Il n'y a ni paradis ni enfer . Quoi qu'ils aient fait de leur vivant , tous les morts vont au même endroit .
La mort est la même pour tous ." - Ryûk


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Jeu 17 Avr 2014 13:16 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Désolé d'avoir mis autant de temps à répondre...
(En fait, je voulait répondre tout de suite mais je n'avait pas assez de temps et puis après j’ai oublié :Ussop gloups: )
Alors j'ai bien édité pour les fautes, merci Mugukaze !
Mugikaze a écrit:
_ le pouvoir de Fella : j'ai du mal à le comprendre , ce serait donc un pouvoir qui lui permettrait de rendre les expressions réelles . Ce n'est peut-être que moi mais Je trouve que la façon dont tu l'as présenté était un peu , comment dire , vague . Ce n'est pas vraiment une critique mais juste une interrogation ^^ ( original comme l'a dit Cello , peut-être un peu trop pour moi mais c'est bien trouvé ) .

Pour le pouvoir de Fella, et par extension, celui de Xadros, ce n'est pas très bien expliqué, j'en suis conscient.
Mais le combat entre ces deux protagonistes était sensé être court, et des explication approfondies ne pouvaient bien s'intégrer. donc j'ai qu'a le faire là :

Hontō Hontō no mi :
Fruit de type paramécia : Il permet de rendre les expressions dites au sens figuré pour les transposer au sens concret.
Pour que le fruit opère, il faut que la victime soit dans l'état indiqué par l’expression à l’exception de Fella elle-même.
Exemple : "Avoir les yeux plus gros que le ventre"
Pour que Fella puisse potentiellement faire grossir les yeux de quelqu'un il faut que celui-ci soit en train de manger par exemple.
En revanche, Fella peut se faire grossir les yeux quand elle le souhaite (super utile vous me direz).

Moderingu Moderingu no mi :
Fruit paramécia : Il permet de tout modeler. Pour faire simple, c'est comme si chaque atome, chaque matière était comme de la terre / de la glaise / de l'argile à modeler (ceux qui font de la sculpture comprendrons).
En, gros il peut modifier la forme, le volume, la quantité de chaque matière, comme un sculpteur le ferait avec de l'argile.

Et pour les trads, je me fatigue pas : Google trad est mon ami.

Mugikaze a écrit:
J'aime bien le coté mégalomane de Xadros , son coté philosophique est intéressant donc si tu pouvais encore plus approfondir sa psychologie, ça serait parfait .

Parfait, j'adore cela aussi. J'aime beaucoup approfondir les personnages ainsi que donner de la profondeur a des situations.
Je pense que vous allez voir pas mal de réflexions comme cela.

Et Bravo le veau pour les références, elles sont quasiment toutes là !
Cela fait vraiment plaisir de voir que le travail de fond que je fait est bien perçut ! Merci encore de me lire.

Pour les poèmes, mis à part Invictus (qui est en VO, car c'est plus classe, masi voilà la VF :
Spoiler: Montrer
Dans les ténèbres qui m'enserrent
Noires comme un puits où l'on se noie
Je rends grâce aux dieux, quels qu'ils soient
Pour mon âme invincible et fière.

Dans de cruelles circonstances
Je n'ai ni gémi ni pleuré
Meurtri par cette existence
Je suis debout, bien que blessé.

En ce lieu de colère et de pleurs
Se profile l'ombre de la Mort
Je ne sais ce que me réserve le sort
Mais je suis, et je resterai sans peur.

Aussi étroit soit le chemin
Nombreux, les châtiments infâmes
Je suis le maître de mon destin
Je suis le capitaine de mon âme.
)

Sinon, les autres poème, c'est bien made in moi.

D'ailleurs, petit teaser pour le prochain chapitre, si je prend autant de temps (outres les contrôle et le bac qui approche), c'est que je me suis décarcassé à transposer une chanson assez connue pour ma fanfic, ce qui est au final assez ardu... Ayant au départ de l'anglais et sachant qu'il faut garder le rythme, transposer l'action dans le monde de One Piece et comme je suis un gros malade de la poésie, je me suis tué à faire des vers...
J'espère que vous l'apprécierez !

Allez @+

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Lun 9 Juin 2014 18:27 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Chapitre 9 : Accueil glacial

L’engin fut détruit purement et simplement, les révolutionnaires n’allaient tout de même pas laisser un engin de la Marine plus longtemps sur le navire. Ses restes métalliques voguaient maintenant sur la berge, peu à peu aspirés par les flots pollués.
L’ancienne base révolutionnaire avait été totalement saccagée, les révolutionnaires avaient été victime de leur propre peur, leur précipitation, leur appel avait signé leur arrêt de mort.
On peinait à distinguer la fumée des usines des effluves s’exaltant des brasiers.
Tout n’était que braise et désolation. Toute la côte, autrefois peuplée de maisons modestes, ne montrait plus que quelques bûches encore debout, prouvant qu’à cet endroit précis se trouvait encore les fondations d’une famille. Cruel destin, car ce sont ceux qui habitait les révolutionnaires qui étaient les plus démunis et la destruction de tout ce quartier pauvre leur avait réellement tout enlevé : leurs foyers comme leurs espoirs.

Les survivants restants s’étaient rassemblés autour d’étranges croix de métal où étaient pendus ceux qui avaient logé les révolutionnaires. Tous, vivants et morts étaient encore habillés de leur habituelle tenue de travail. Même si celle-ci était au départ de couleur bleu, le charbon, la suie, les fourneaux l’avait rendu noire. Même les visages étaient noirs, parfois effacé par les traces de larmes.
Cette noirceur était omniprésente, présente dans le paysage maussade qui exaltait encore des fumées, présente dans visages et les vêtements, salis par le travail et présente dans les cœurs et les âmes, face à la croix des pendus.
Près de l’une de ces croix, une vieille dame se lamentait aux pieds de ce qui semblait être le corps de l’un de ses fils. Presque inconsciemment, entre deux sanglots, elle se mit à chantonner un chant de complainte. Et presque aussitôt tous les habitants présents la rejoignirent dans ce qui semblait devenir un requiem.
Et c’est comme un seul homme que la clameur s’éleva vers la fumée des usines :

Ces arbres d’aciers portent un étrange fruit,
Un sang sucré qui coule d’autrui,
Des corps noirs dansent près des fournaises,
D’étranges fruits pendent à l’odeur de braise.

Scène hivernale de la galante Marine,
Leurs capes dorées et leurs manières fines,
Quelle odeur subtile, ce parfum d’acier,
Et soudain la flagrance de la chair brûlée.

Ici il y a d’étranges fruits que les corbeaux picorent,
Par la neige et les vents, laissés à leur sort,
Le froid les prend, des arbres ils tombent,
Quelle étrange et amère récolte de tombes.


Tous les révolutionnaires respectèrent un bon moment le silence qui s’ensuivit.
Fella prit ses deux armes et les pointa droit vers le ciel, le silence fut brisé par 21 coups qui résonnaient sur la neige et la glace.
Elle prit soudain la parole, déterminée, les yeux rouges et cria :
« Révolutionnaire, c’est l’heure de se battre ! »

Une réunion d’urgence fut mise en place dans les 5 minutes qui suivirent. Et Malgré que Fella disait qu’aucune attaque n’allait arriver, quelques révolutionnaires furent postés autour du quartier tandis que d’autres étaient auprès des habitants tant pour les réconforter que pour recueillir des informations.
La réunion s’effectua dans la salle du capitaine du navire, le Zéphyr ayant commencé à exalter toute sa fraicheur… Une dizaine des révolutionnaires les plus gradés étaient ainsi rassemblé autour de la table où reposait une carte complète de l’île d’Ice Pillow :
« Nous sommes ici, dit Fella en montrant un point sur la carte, tout au sud de l’île.
Le sud de l’île est très pauvre et ne possède qu’un petit port de pêche et des quartiers d’habitation. C’est théoriquement un endroit parfait pour ne pas se faire repérer…
Cependant, l’endroit le plus important de l’île est l’usine de Wapométal, tout au nord de celle-ci. Cette usine est proche d’un grand port commercial et se situe dans la partie la plus surveillée par la Marine. Malgré tout, le quartier général de la Marine se situe sur une colline, tout au centre de l’île.
Nous devons organiser une double attaque, sur l’usine et sur la base de la Marine. Eux vont surement croire à une attaque centralisée sur l’usine et mettront moins d’effectifs dans la base elle-même. Cependant, nous devons absolument les empêcher de demander plus de renforts et mettre main mise sur leurs réserves de munitions et d’armes.
Je conduirais le gros des révolutionnaires vers l’usine tandis que Rogerino et Xadros dirigeront un petit groupe vers la base Marine dans le but d’occuper l’endroit et de potentiellement couper la retraite des ennemis et empêcher leurs communications.
Des questions ? »
Personne dans l’assemblé ne dit un mot et chacun se préparait intérieurement au combat.
Ils se concentrèrent chacun sur leurs actions prochaines, comme pour les mémoriser à l’avance et pouvoir les exécuter avec exactitude au moment voulu.

« Monter sur ses grand chevaux »
De grands chevaux blancs semblèrent sortir de terre aux dires de Fella alors que toute l’armée présente était rassemblée, fusils à l’épaule et les habits d’hiver hermétiquement fermés.
Fella monta sur l’une des montures et les autres servirent à équiper du matériel.
Au coup de feu de Fella, une grande partie de l’armée la suivit, abandonnant les habitants qui ne pouvaient désormais que souhaiter la victoire prochaine, sans quoi tous leurs sacrifices auraient été vains.
Xadros et Rogerino, accompagnés d’une vingtaine de révolutionnaires s’engagèrent alors sur une petite route recouverte de neige. Xadros ne manqua pas de remarquer que Rogerino, même par ce temps portait un manteau de fourrure dont les manches s’arrêtaient aux épaules, laissant ainsi paraitre la musculature présente sous sa peau mate. Il avait également deux coquillages musicaux dans les oreilles, que Xadros connaissait désormais après que Fella lui ait répondu à ses interrogations concernant ces choses incroyables que sont les dials.

Par temps clair, le chemin menant à la base de la Marine ne prenait pas plus de deux heures. Xadros pestait « c’est comme si la tempête s’intensifiait à mesure que l’on gravissait cette colline ». Les rafales de vents accompagnés de neige devenaient si violentes que chacun devait cacher son visage de sa main.
Les bottes de Xadros devenaient humides à force de les enfoncer dans une neige toujours plus épaisse. Chaque pas devenait un effort toujours plus intense pour soulever le pied et le renfoncer alors que le vent semblait à chaque instant le transformer en statut de glace. Son visage semblait s’effacer sous la neige alors qu’il le protégeait avec son bras déjà fatigué de se tenir debout.
A force d’escarper la montagne, celle-ci semblait se muer en une immense gueule de glace, comme si chacun des flocons de neiges était un nouveau croc près à mordre. Le blizzard s’intensifiait et les silhouettes obscures des soldats s’évanouissaient peu à peu dans cette effrayante chorégraphie de glace. Les flacons s’accumulaient peu à peu sous formes de boules qui croissaient à mesure que l’altitude augmentait. Le visage se figeait sous la neige et les yeux ne pouvaient retranscrire le paysage sous les assauts incessants du climat.
Tous les sens se gelaient, la vue était brouillé par la tempête, on ne sentait plus rien provenant des membres du corps, figés par la dure empreinte du froid. Et même l’ouïe était en suspens, les seuls sons pouvant être audibles n’étaient que les hurlements cruels du vent, comme le râle macabre des loups traquant une proie.
Xadros devenait peu à peu une machine, ne faisant plus qu’avancer droit devant dans un inconnu blanc, oubliant même les cris de ses membres endoloris…

À un moment, Xadros sentit que l’empreinte froide du vent avait soudain lâché son emprise et fit un tour sur lui-même afin d’apercevoir si le reste du groupe était également présent.
Une énorme structure de métal se tenait devant lui d’une manière immuable.
La glace léchait les murs et la neige présente sur la toiture donnait l’impression que la base était enterrée. De minuscules fenêtres, semblables à des meurtrières, donnait à cette base une allure de bunker, près à résister à tout, imperturbable dans sa prison de glace, ultime refuge permettant de s’abriter de la tempête grondant dehors
Mais tout autour personne, Xadros était seul, il s’était perdu dans la tempête et le grondement sourd du vent pouvait couvrir n’importe quel hurlement. Il commença alors à contourner le bâtiment en prenant soin de ne pas le toucher : à cette température, la peau dont sont faits les gants humidifiés par la neige se collerait au métal. Xadros commença alors à apercevoir une porte dérobée, sans doutes une sortie de secours, alors que la pente de la montagne devenait encore plus raide. Il essuya rapidement ses gants sur son pantalon avant de se précipiter sur la poignée de la porte. Mais à l’instant où il empoigna la poignée, il entendit un homme parler sur sa gauche, dans un renfoncement du mur, juste à côté de la porte, endroit qui était alors passé inaperçu. Cet homme était vêtu de façon à affronter des températures extrêmes à la vue du rembourrage de ses habits. Son visage était le seul endroit exposé au froid et l’on remarquait sur son visage décharné, de grands yeux noirs et de longs cheveux gras, rassemblés en mèches noires ondulées. Cet homme était en train de parler à un escargophone :
« Oui, il y en a un ici…
- Non, il est seul, mais il a l’air fort. Les autres doivent être de l’autre côté de la base à se faire canarder…
- Très bien, à tout à l’heure, Taka… »
Il raccrocha l’air satisfait et afficha un sourire carnassier à Xadros, paralysé par le froid et l’étonnement :
« Bonjours, jeune homme. Je suis le sous-amiral Plooger, affecté à cette base sous ordres du vice-amiral Katashiro. Je maitrise le haki et je possède le fruit zoan du mollusque, version poulpe. Enchanté, révolutionnaire ! »
Il ne laissa pas même le temps à Xadros de répliquer qu’en un instant, son bras s’allongea et ses doigts se muèrent en tentacules, déjà noircies sous l’effet du durcissement. Xadros sentit le coup venir et tenta de contrer le coup du plat de la lame, mais le choc fut trop violent. Les cinq tentacules percutèrent son sabre avec une telle violence que Xadros fut emporté.
Il ne se rendit compte que trop tard que la montagne descendait à pic derrière lui. Projeté hors de la falaise, le sol se trouvait désormais une soixantaine de mètres en dessous de lui.
Le sous-amiral Plooger ricana un moment en voyant ainsi disparaitre son ennemi dans la tempête de neige…

_________________________________________________________________________

Voilà, c'est le chapitre avant le bac de français ^_^
J'espère vraiment que je pourrais écrire et m’avancer pendant les vacances, histoire de mettre moins de temps pour les prochains chapitres, mais je ne promet rien.
Quoi qu'il en soit, merci d'avoir lu et @+

_________________


Dernière édition par Drakange le Mar 10 Juin 2014 19:39, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Lun 9 Juin 2014 20:41 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 499
Tu met toujours autant de temps à sortir tes chapitre, et vu leur noveau c'en est vraiment déplorable. Pas parce qu'ils sont mauvais, au contraire parce qu'ils sont bons et qu'on en veut plus ! >.< (Avoue je t'ai fait peur. Allez... avoie je te dis).

Encore un bon chapitre, mais toujours aussi court et toujours aussi tard. (Regarde 2C, lui il met 6 mois par chapitres mais au moins ils ont le mérite de dépasser les 3 pages et demi.) Malgré ces deux principaux défauts, j'adhère toujours complètement à ta fic, un vrai petit plaisir de lecture. Le pouvoir de Fella est vraiment marrant et vraiment bien utilisé, elle me plait encore plus qu'avant. Par contre pourquoi elle se garde ses cheveaux pour elle, si elle peut en créer aussi facilement elle pourrait en faire profiter toute l'armée non ? Ensuite, la manière dont Xadros se perd est moyennement bien amenée : je trouve que tu n'insiste pas assez sur la tempête de neige, pour perdre de vue un bataillon entier de révolutionnaires, fait vraiment une putain de tempête, là on a presque l'impression qu'il marche tranquillement dans la neige dans le froid et le silence. Et enfin, dernier petit détail : depuis quand on se présente un ennemi en exposant ses capacités, ses pouvoirs, etc ? L'effet de surprise joue beaucoup dans un combat, on expose pas à un adversaire proche ses pounts forts et ses faiblesses Oo

_________________
Fiché S


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mar 10 Juin 2014 19:37 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
zedka a écrit:
Par contre pourquoi elle se garde ses cheveaux pour elle, si elle peut en créer aussi facilement elle pourrait en faire profiter toute l'armée non ?

Dans mon optique, n'importe quel pouvoir consomme de la force, donc elle ne peut pas en créer à l'infini non plus.
Et puis de toutes manières, c'est plus classe d'avoir seulement le chef sur un cheval ^^
zedka a écrit:
Ensuite, la manière dont Xadros se perd est moyennement bien amenée : je trouve que tu n'insiste pas assez sur la tempête de neige, pour perdre de vue un bataillon entier de révolutionnaires, fait vraiment une putain de tempête, là on a presque l'impression qu'il marche tranquillement dans la neige dans le froid et le silence.

N'ayant quasiment pas cours de la journée (révisions du bac oblige), j'ai bien réfléchi à cela.
Avec plus de recul, je dois bien dire que tu a totalement raison. Aussi, je pense que je vais éditer.
Ça va peut-être gueuler un peu, mais mon but est de vous offrir le meilleur truc possible, surtout que cela empiète quelque peu sur le réalisme de la fic. Et en plus, je pense que pas mal de gens ne le remarquerons même pas, ce ne serra qu'un paragraphe histoire de resituer un peu.
zedka a écrit:
Et enfin, dernier petit détail : depuis quand on se présente un ennemi en exposant ses capacités, ses pouvoirs, etc ? L'effet de surprise joue beaucoup dans un combat, on expose pas à un adversaire proche ses points forts et ses faiblesses Oo

c'est un problème que je trouve souvent.
J'aimerais à vrai dire faire un petit encadré comme dans les mangas qui montre le fruit. Mais bon c'est pas tellement possible. :Ussop gloups:
Le mystère planera pour beaucoup de fruits, mais vus qu'il s'agit d'un zoan, j'ai pensé que je pouvais me permettre cela.
Et puis après tout, le nom n'a que peu d'importance face à l'utilisation réelle des pouvoirs.

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Mar 10 Juin 2014 20:09 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 499
Alors j'ai relu le chapitre avec l'edit, c'est beaucoup mieux, je suis contentnque t'ai comrpis et adhéré à ma remarque ^__^

En ce qui concerne la description des pouvoirs, je ne te comprend pas tellement. Pour décrire les pouvoirs et le capacités (je ne parle pas uniquement des fruits du démon, le mec se présente comme « contre-amiral maîtrisant le haki et détenteur blabla ») t'as tout le temps du combat ! Je m'explique : le héros tombe sur un ennemi, en l'occurence Plooger, qui l'attaque et l'envoie valser. Déjà, tu a précisé que le coup était « noirci par l'effet du durcissement », on a compri qu'il se servait du haki. Ensuite, le combat continue etc, et au fur et à mesure que tu dévoiles les capacités et les utilisations de ce fruit, tu en parle par l'intermédiaire du mec ou de Xadros qui essaie de deviner. Comme ça ça laisse de la place au suspence, au spéculations, etc. Alors que si tu nous dit tout sur la manière dont l'ennemi se bat au moment même où il apparait, ça brise un peu l'effet de ciriosité et d'attente envers ce nouvel ennemi. Tu vois ce que je veux dire ?

Et pour le sondage, j'ai décidé d'être franc pour une fois et j'ai voté "Ces références ? Quelles références ?"... Oui j'ai honte... -_-

_________________
Fiché S


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Jeu 12 Juin 2014 11:06 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2012
Messages: 486
Localisation: Black Hole
Ce que je veux dire en fait, c'est que cela ne change pas grand chose au final, si ce n'est plus de clarté et de compréhention pour les lecteurs.
Il s'agit ici d'un fruit zoan, donc relatif à un animal et donc cela ne met pas vraiment de suspence quand aux pouvoirs (quoique vous pouriez être surpris dans le prochain chapitre...).
Malgré que je sois très friand du mindgame dans les combat, j'ai pensé qu'il n'avais pas sa place ici, au vu du pouvoir de la situation et de la personnalité de Plooger, qui serra plus approfondie dans le prochain chapitre.
zedka a écrit:
Alors que si tu nous dit tout sur la manière dont l'ennemi se bat au moment même où il apparait, ça brise un peu l'effet de ciriosité et d'attente envers ce nouvel ennemi.

Là je ne suis pas d'accord. Dire le nom d'un pouvoir n'influe en rien sur la manière dont quelqu'un se bat.
Le nom donne tout au plus une légère indication sur les possibilités du combattant, mais non sur son style de combat véritable. Dans Stardust crusader (3ème partie de Jojo's izarre adventure) apr exemple, le nom des pouvoir est donné quasiment au début des combats et cela ne perturbe pas le rythme.
Et de toutes manière, une fois n'est pas coutume et pour les autres combat à venir, je garderais le suspence.
Etant donné qu'il s'agit de l'un des pouvoir les moins inventif je pense que ce n'est pas grave. De plus, en voyant un bras devenir des tentacules, il n'y plus trop de spéculation à faire ^_^
Xadros aurrait trouvé assez rapidement et cela aurrait plus coupé le récit qu'autre chose...
Mais bon ne t'inquiètes pas, il y en aurra d'autres des pouvoirs, hein ! :Luffy hilare:

_________________


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] Vengeance
MessagePosté: Jeu 12 Juin 2014 13:49 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 499
Rah, c'est vrai, tout ce que tu dis est vrai, et ça démonte un peu tout ce que je disais dans mon post précédent, mais tu minimise un petit peu, plus que de révéler le nom de son pouvoir tu explique qu'il maîtrise la haki, etc, ou est l'utilité ? On comprend bien ça lorsque tu parle de la tentacule « noircie sous l'effet du durcissement ». Et ensuite, ce n'est pas tellement le fait que tu dévoile le nom d'un pouvoir au début d'un combat qui me gêne, mais plutôt la manière dont tu le fait. Le mec voit pour la première fois son adversaire, et dit - je ne fait que citer - « Je suis le sous-amiral Plooger, affecté à cette base sous ordres du vice-amiral Katashiro. Je maitrise le haki et je possède le fruit zoan du mollusque, version poulpe. » Et ça ça fait bizarre. C'est pas une manière de se présenter. Je ne sais pas trop comment m'expliquer, mais, ça ne fait pas réaliste, ça ne fait pas cohérent. Que le mec le frappe puis lui dise, « devant sa surprise méfiante "Je possède le fruit du mollusque modèle poulpe 92i !" » ça serait pas dérengeant par exemple, et pourtant tu remarque que les pouvoirs sont dévoilés au début du combat également. En fait c'est plus la manière dint le mec se présente, la manière dont il fait une liste de ses capacités avant de ce mettre à taper Xadros qui me dérange.

_________________
Fiché S


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 40 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com