Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 176 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 8, 9, 10, [11], 12  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Jeu 27 Aoû 2015 22:52 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Sep 2012
Messages: 51
Et voici l'heure de conclure cette édition avec

les Paris


Je me suis donc permis de comptabiliser la moindre suggestion étant donné que cette partie est uniquement réservée à l'amusement !

Pour Avoir la main verte nous avons donc :
-Chaosx : 2/6
-Froll : 1/6
-Black_Wolf : 2/6
-Triplem : 2/5
-Celeglin : 1/3

Le gagnant est donc : Triplem avec 8/20

Puis pour Mousse :
-Chaosx : 1/6
-Froll : 2/6
-Enitu : 1/6
-Celeglin : 2/3

le gagnant est donc : Celeglin avec en arrondissant 13/20

Suivi par Compte, comte, conte :
-Chaosx : 2/6
-Musicman : 0/1
-Celeglin : 1/3

Les gagnants sont donc Chaosx et Celeglin avec en arrondissant 7/20

Et enfin pour Etre femme :
-Chaosx : 1/6
-Froll : 0/3
-Vista : 0/2
-Solino : 1/1
-Porito : 1/1
-Dark Knight : 1/1
(-Anto : 0/1
-Triplem : 0/1)

les gagnants sont donc Solino, Porito et Dark Knight avec 20/20


Voilà, la troisième édition est maintenant terminée !

Je vous invite donc à commenter les résultats ou bien l'édition si ce n'est déjà fait pour que l'édition suivante ne puisse que s'améliorer. Et je tiens aussi à m'excuser quant aux retards dans la publication des résultats. Merci pour votre participation !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Ven 28 Aoû 2015 15:36 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Oct 2009
Messages: 2337
Localisation: :noitasilacoL
Rien à dire sur les résultats, mais beaucoup sur l'organisation !

Félicitation à Foul'bazarre pour son investissement et sa rigueur. C'était une édition intéressante comme les précédentes, et ce malgré le manque de participations et le petit souci du décalage de la date de participation qui en avait fait fulminer plus d'un. En tout cas ça a dû être beaucoup de boulot, donc encore félicitation !

Si je puis me permettre, l'idée des mini-textes était géniale, mais était-ce nécessaire de donner les résultats au compte-gouttes ? Et de même, comme le disait Porito plus tôt, il aurait été intéressant de rajouter le nom des textes, à la place de leur numéro.

_________________
le plus puissant des démons, ma fan-fic sur le précédent possesseur du fruit du magnétisme.

goodeed Venez faire des dons gratuits pour aider des enfants du Tiers Monde à se nourrir et être vaccinés, et pour planter dans arbres en Inde !

le même genre de site, mais avec un peu plus de choix dans les dons

Fluctuat Nec Mergitur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Dim 30 Aoû 2015 23:02 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1963
Enfin fini !
Je dis "enfin" parce que l'événement a été long, je languissais de voir apparaître les résultats sur la fin ^^' J'ai cru comprendre que Foul' avait eu des soucis d'internet ou pas de connexion du tout. D'ailleurs en parlant de cela, tant que c'est encore chaud, une idée comme ça qui me vient à l'esprit : s'il devait y avoir un problème de ce genre sur une prochaine fois, *ce serait bien qu'il puisse y avoir quelqu'un pour prendre la relève le temps que l'organisateur soit de nouveau opérationnel. Un suppléant, décidé selon les résultats du tirage au sort (le deuxième en liste derrière celui retenu pour être l'organisateur) par exemple.
Et puisque je suis sur la forme de cette édition (désolée foul'bazarre de commencer par là ^^"), il me semble que ça a manqué de visibilité à certains moments, vu qu'il n'y avait pas de up du sujet et pas d'activité sur ce dernier pendant un moment. Mais il y a eu très certainement d'autres facteurs. D'un côté, il y a eu cet étirement en longueur du concours, le plongeant dans les abîmes de l'été, avec le peu d'activité qu'on connaît au forum à cette période de l'année. D'un autre côté cela dit, mais ce n'est pas exclusif au contraire, il y a — je suis sûr que vous l'aurez relevé — la moindre participation par rapport à l'année passée. Je reviendrai sur ce point plus loin, mais ça pourrait être aussi un élément. M'est avis aussi (et c'est toujours personnel comme ressenti et analyse) que le concours a pu parfois manquer de clarté sur son déroulement. A quelle phase était-on ? Que restait-il comme délai avant la prochaine phase ? Le manque de rappel aussi sans doute, et notamment lors des up pour le mini-concours. Je pense que cela a pu jouer sur l'attractivité du concours, du fait donc de l'influence sur l'exposition de ce dernier.

Après, je remarque aussi que la participation a baissé sur l'écriture des textes eux-mêmes. Je serai curieux de lire les retours, des participants comme des non-participants à cette phase, pour voir quelles pourraient en être les raisons.
A part, je me demande si le thème n'en aurait pas rebuté quelques uns ?
Et pour la participation sur les mini-concours et le vote, je pense que ce que j'ai décri plus haut, à savoir l'étalement du concours et le peu d'exposition, avec ce qu'il m'a semblé être un manque de clarté, doit grosso modo expliquer la chose.
*Une idée qui me traverse l'esprit : modifier le titre du topic apparaissant dans les derniers messages du forum sur le site, en faisant apparaître de façon brève des informations importantes. Je ne sais pas si on peut donner des droits de modérations pour un topic... à la limite je peux faire les modifs, mais si je ne suis pas là, aïe.

Puisque j'en parle, pour ce qui est de mon ressenti par rapport au sujet, je l'ai trouvé à la fois intéressant et complexe. Voilà quelque chose qui différait beaucoup des années passées, et cette édition a eu son cachet. Dans l'idée que chaque édition se suivent et diffèrent, je suis personnellement très content. Et je trouve d'ailleurs le sujet d'autant plus intéressant qu'il n'était ni commun ni simple, mais qu'au contraire il demandait de la réflexion. Et c'est paradoxalement là que j'ai eu quelques difficultés pour ma part. C'était certes original, complexe, mais justement... pas facile à aborder. En ce qui me concerne, je voulais éviter l'écueil en relatant les caractéristiques qui font une femme (notamment réduire "la femme" à des aspects schématiques), mais aussi en évitant à tout prix l'opposition/comparaison homme-femme. Sans parler que j'avais en tête les questions de genre. Fin bref, je m'étais mis des contraintes en plus. Et si j'avais écrit un début de nouvelle un peu au hasard, pour la beauté de l'assonance et du tableau de départ dans un moment d'inspiration, j'ai vite laissé tombé devant la tournure que ça prenait. J'ai donc eu un peu de mal à déconstruire le sujet de départ.
Et c'est finalement en me remémorant un podcast sur le concept d'indignité nationale, que m'est venue l'idée (rappel pour ceux qui ne savent plus quel était mon texte : Madame Schmetterling). Dans une archive radio une vieille femme témoignait sur son vécu après la libération — les femmes tondues étant liées à la thématique d'indignité nationale. J'y ai longuement réfléchi, et ce n'est qu'au dernier jour officiel, que je me suis mis à l'oeuvre.
Bon, au final, je suis content de moi. J'ai à la fois relevé le défi que constituait cette thématique, et respecté mes contraintes. Sans parler que le texte me plaît, même si je regrette de m'y être mis si tard. Il y a des choses que je changerai bien, et même, j’étofferai bien un peu, tout en restant dans quelque chose de court et direct. Je n'ai pas saisi l'opportunité du délai supplémentaire, considérant que mon texte était acté selon ce qu'aurait dû être la timeline officielle. Je suis donc satisfait de ma 4ème place, au vu du sujet et de mon retard (on peut dire que je l'ai écrit à la dernière minute, même si je savais alors exactement quoi écrire). Bien joué à toi Solino au passage pour avoir accédé au podium. Egalité, et hop ! tu bénéficies des coups de cœur (au passage Foul', j'ai un coup de cœur de la part de Triplem !). Ce n'est pas démérité !


Et comme j'en suis à parler de mon texte, quelques explications. Son rapport à la thématique ne semble pas toujours avoir été compris (on m'a même dit que j'étais HS T__T). La nouvelle traitait de la thématique selon plusieurs aspects. Le premier était le plus évident, en ce que la peine, ici infamante des femmes tondues, tient précisément à leur sexe. Tondue parce qu'étant femme, tout simplement. Le deuxième aspect était plus recherché. J'ai construit la scène comme un miroir, où le "spectacle" autant que le public se donne à voir des deux côtés. Si bien qu'on ne sait plus lequel des deux est véritablement le regardant et le regardé. Et en définitif, ici, qui est le monstre ? S'agit-il du village ou de madame Schmertterling ? Les deux sont pris d'une fureur noire et se font miroir, jusqu'à être le reflet l'un de l'autre. D'abord total ("Je vis, le regard fixe et noir, cet homme à la quarantaine monter sur l’estrade de la place." — à qui est le regard ainsi dépeint ? ; On pourrait tout aussi bien considérer le "je" comme étant celui de l'homme en question, en aménageant à peine la phrase : "Je vis, le regard fixe et noir, cette femme à la quarantaine sur l’estrade de la place". Il n'y a qu'un pas entre les deux), puis, dans un second temps, en devenant un reflet discordant. Bien que du point de vue de madame Schermetterling, cette dernière constate la monstruosité de son assaillant, puis constate à travers son regard, et ainsi en reflet, sa propre monstruosité ("ses yeux vitreux où l’on pouvait voir une autre époque reflétaient ma silhouette. Je m’y voyais, captive et soumise, le visage sans visage, la tête brûlée par le soleil, et le regard si obscur à la manière de deux trous, que cela me donnait l’impression d’un monstre."). S'en suit alors la troisième étape, et c'est ici que le thème va se révéler. La personne venue du public est repoussée tandis que madame Schermetterling se mure dans le silence. En vérité elle fait front, l'affronte, le combat, et si l'assaillant se retire du fait des gendarmes, c'est symboliquement à l'accusée que revient la victoire. Poussée tout au long par une rage intérieure reflétant sa propre indignité (en écho au crime d'indignité nationale dont elle est accusée), vue comme un monstre, on se serait attendu à ce qu'elle passe à l'acte, qu'elle fasse ce qui était attendu d'elle. Par les spectateurs, par le lecteur lui-même peut-être. Et au final il n'en est rien, "j'usqu’à la fin…" où soudain, à présent libre de son étau, humiliée une nouvelle fois avec ses cheveux — attributs féminins par excellence s'il en est — jetés à sa figure, elle se saisit de son infamie, et la rejette à ses détracteurs. C'est le moment de la libération, au sens double, car plus qu'une libération physique, elle s'émancipe soudainement du regard porté sur elle, du jugement de ses pairs. De monstre, elle s'affirme comme femme, ici à entendre comme à la fois le nom commun "femme" et comme humaine. Et la libération est d'autant plus forte qu'elle renvoie la honte, l'indignation, la monstruosité, sa féminité prêtée et bafouée, incarnées par ses cheveux et qui à présent lui font défaut, à l'assistance.

« Gardez-les ! … En souvenir ! »

Et c'est d'autant plus marquant dans mon esprit que cette dernière scène s'est vraiment passée. Je me suis inspiré d'une histoire réelle, comme certains l'ont senti, où la condamnée, accusée pour avoir eu une liaison avec un officier allemand, essayant de s'échapper en train, a finalement été rattrapé par les autorités, qui l'ont alors ramenées à son village pour y être tondue. Et à la fin, alors qu'on lui a balancé le sachet contenant ses cheveux, elle l'a renvoyé en disant exactement ses paroles. Vlan !

Et je finis cette nouvelle qui s'inscrit — mais à mon sens peut-être pas suffisamment — comme un souvenir, par la victoire totale, du fait qu'elle n'a jamais repris son sachet de cheveux, et à travers cela, les attributs et le statut qu'on lui avait prêté, en plus des sentiments nourris à son égard. Au final donc, le miroir aura été brisé ^^
Fin de l'explication.

Je le redis, très content de ma nouvelle, même si j'aimerai revenir sur certaines formulations et passages. 4ème c'est pas mal du tout !


vista a écrit:
Clair, net précis, concis. Pas de chicis, pas de thèse, pas de grandiloquence, la scène se suffit à elle même. La sobriété grandit l'impression, on est dans de la pure retranscription qui permet une identification et une appréciation de la scène sans rentrer dans le larmoyant grossier. Bref, je m'en fiche que le texte n'apporte pas d'éléments de réflexion sur tel ou tel point concernant la femme, pour la simple et bonne raison que cette scène (ayant vraiment éxistés) se suffit largement à elle même. J'imagine bien Dark Knight écrire cela.
Me comparer à Dark Knight, oh oh :sunnyc:

musicman a écrit:
traiter du cas des femmes françaises ayant copiné avec des allemands est une idée intéressante. J'attendais du texte qu'il mette bien en évidence les divers sentiments de la femme dans cet état, tels que la honte vis à vis de sa famille, l'amour isolé car personne ou presque ne soutient ce couple, la peur, l'incompréhension face aux actes de violence. Je suis déçu sur ce point. Cependant l'auteur propose les pensées de cette jeune femme durant son humiliation publique et ce n'est pas mal du tout. Enfin, le texte est très court alors qu'il aurait pu être complété de bien des façons.
Je n'y ai pas pensé à vrai dire, et ce n'était pas en premier lieu mon sujet ^^' J'étais parti du principe d'indignité, d'une demande de justice inassouvie. La rage affronte de manière cadrée la rage, quand la loi ne suffit plus pour légiférer sur les actes commis durant la guerre (ce n'était pas illégale justement). Mais tu as raison sur les divers sentiments qui auraient pu être mis, ne serait-ce qu'en à côté pour le contexte historique.


- Niveau pronos, je m'attendais à ce que ce soit Celeglin qui ait écrit Dæmon. L'utilisation du private joke Comte Nitu l'aura trahis (alter-ego fictif de ma personne, toujours prêt à comploter et fomenter quelques sombres machination — à ce titre, ma nouvelle écrite pour le mini-concours "conte, comte, compte" faisait mention de ce personnage ^^). Autrement, je remarque que depuis qu'il a gagné une édition, il ne se sent plus, il va falloir sérieusement revoir tes critères de qualité :p
- Je ne pensais pas trouver vista sous le texte L'absurdité d'(Ê)tre femme ?. Il m'étonnera toujours.
- Porito non plus je ne l'attendais pas sur un texte comme le Bonheur. J'aurai imaginé quelque chose avec plus d'action ^^'
- Toujours aussi bon Takekura. 2ème place, la prochaine sera peut-être enfin la bonne ? ^^
- Solino, mon rival de cette édition... passer si près de la troisième place, à un coup de cœur près ! Mais comme je te le disais, tu ne le démérites pas. Malgré la place dans mon top en raison du traitement de la thématique, ton texte est vraiment bon.
- Ce genre de texte ne m'étonne pas venant de toi Chaosx. Mythologie, toussa ;)
- Honnêtement, j'aurai jamais deviné que c'était Portgas derrière Elise. Très surpris donc.
- Sans doute un texte que j'ai mal jugé, que le tiens Triplem. Mais n'ayant pas compris la chute... bah c'était hors-top du coup :s J'attends tes explications du coup.
- Alors là mon pépère, tu démérites pas ! Tu t'es bien rattrapé de l'édition précédente. Te voilà au firmament des auteurs du CCE : Celeglin, Porito et maintenant toi. Félicitation Dark Knight !


Sans transition, les mini-concours étaient chouettes. J'ai pris plaisir à les lire. L'idée est à reconduire !
On a une une moins bonne participation que l'année passée, mais qu'on ne se désespère pas, on fera mieux la prochaine fois, et puis... même avec cette participation, c'est déjà pas mal ! 10 textes, 13 participants à voter + toutes les nouvelles du mini-concours. Assez tôt, je m'attendais à ce qu'il y ait des éditions "avec" et des éditions "sans". Sans être justement dans la deuxième catégorie, on a été dans un entre-deux — et l'année passée dans la première ! Ça variera, il y aura des éditions plus appréciées que d'autres, certaines qui marcheront bien et d'autres pas très bien, avec différents facteurs... mais c'est l'essence du CCE : se renouveler constamment. Donc je le répète s'il y a des déçus, nous ferons mieux la prochaine fois, il ne tient qu'à nous d'être au rendez-vous :)



Et pour terminer ce post, un bip up à foul'bazarre qui a su mener à bout cette édition, même avec les soucis rencontrés et le peu de temps. La thématique m'a donné du fil à retordre, plus que par les années passées, mais j'ai su composer avec et j'en suis content. Merci pour cette édition :)
De même, bravo à tous les auteurs, et merci pour la participation, textes ou votes.


Edit : je mettrai à jour le premier post du topic incessamment sous peu (thème, lien vers classement, vers les nouvelles)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Lun 31 Aoû 2015 02:50 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1331
Localisation: Dans tes rêves.
Wooooooooooo! Dark Knight a remporté le concours! Je suis vraiment content pour toi. Te voilà à ton sommet!

Félicitations à foul' et à tous les participants. Malgré la faible participation, le CCE a été intéressant à suivre.

Je n'ai pas eu le meilleur résultat, mais ce n'est pas grave. Je repense à Cel qui a terminé derrière moi.

En passant, Solino, tu peux sortir la tête très haute. Tu es passé d'un nouveau avec plusieurs points faibles dans tes fics à un finaliste du CCE. :baggyvictory: Et quelques bonnes surprises comme Portgas et Takekura.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Lun 31 Aoû 2015 13:56 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Juil 2012
Messages: 108
Localisation: Grand Line
Cette troisième édition du CCE se clôture et je vais dire quelques mots ! Je suis très fier de ma seconde place (et encore plus surpris). Je m'attendais pas du tout à être aussi haut dans le classement ! Bien sûr, je draguais secrètement une place dans le top 6, je suis vraiment content. C'est ma deuxième participation et je suis à chaque fois assez fier de ce que produit. Pourtant le thème m'a parut beaucoup plus compliqué à aborder que l'année précédente et j'ai mis du temps à m'y mettre et j'ai plutôt galérer pour arriver à envoyer mon texte avant le temps imparti jusqu'à ce que j'apprenne que la limite avait été repoussée.. Un peu de frustration à ce niveau là, même si je dois avouer que je suis pas sûr que j'aurai amélioré le machin.

D'ailleurs, le sujet, je pense, à rebuter pas mal de monde. Y'a eu une belle baisse de la participation et c'est dommage ! C'est bien d'être poussé hors de sa zone de confort non ? Enfin je dis ça mais j'ai aussi pensé ne pas participer.. Peu de participation mais beaucoup de qualité ! Certains textes m'ont vraiment bluffé et je pense que les auteurs de ceux-ci devront tenter d'envoyer à des éditeurs. Parce que je trouve que c'est d'une qualité supérieure à l'amateurisme. Enfin, c'est mon simple avis d'amateur.

Sinon, quant à mon texte : les défauts que j'ai retenu : tout d'abord, les fautes d'orthographes. Je m'en excuse immédiatement. J'ai pêché. Si au début j'y faisais attention, j'ai été pris dans la rédaction. Et puis après avoir fini de rédiger, je n'ai pas voulu relire. Je le fais jamais, c'est pas bien, mais j'ai l'impression d'avoir écrit n'importe quoi quand je relis. Il y a aussi le titre. Oui, il n'est pas original pour un sous mais je savais vraiment pas quoi mettre. Je me suis creusé la tête pendant une demi-heure et rien. Là aussi j'ai pêché.

Les noms de code n'ont pas forcement plus non plus mais j'ai pas trouvé de solution. Au début, j'ai pensé que je devrais mettre des prénoms qui s'appliquent aux deux sexes comme Frédérique ou Camille, puis j'ai pensé que dans l'imaginaire de chacun, ces prénoms étaient quand même plus liés à un des deux sexes qu'à l'autre (je sais pas si je m'explique correctement). En tout cas, j'ai essayé tout du long que le sexe du personnage reste inconnu.

Il y a aussi eu la question du hors sujet. Certains ont considéré mon texte comme tel et c'est un truc dont j'ai eu un peu peur quand j'ai écrit. Il me semblait que je parlais pas assez du sujet. Mais au final ça passe, quoi ! Sinon, il y a pas eu tellement de commentaire sur mon texte. Souvent c'était une ligne ou deux. Je pense que ça résume assez bien ce que j'ai produit. Je voulais faire un truc sans pression, pas lourd, sans prétention et je pense avoir réussi dans ces trois catégories. Je suis content que ça ai pu plaire à certains et désolé que ça n'ai pas plus à d'autre. Je promets que j'essaierai de vous plaire l'année prochaine !

Je voudrais féliciter tout les participants, vous avez gérés. Vous êtes beaux, vous êtes intelligents, je vous aime. Je félicite foul' pour l'organisation, ça doit être assez hardcore, tu as produit un super boulout et je félicite pour finir Dark Knight, le gagnant suprême de cette année, pour nous l'avoir tous mis avec ces 104 points.

_________________
Image
Why so Serious ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Lun 31 Aoû 2015 20:23 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Oct 2009
Messages: 2337
Localisation: :noitasilacoL
Enitu a écrit:
musicman a écrit:
traiter du cas des femmes françaises ayant copiné avec des allemands est une idée intéressante. J'attendais du texte qu'il mette bien en évidence les divers sentiments de la femme dans cet état, tels que la honte vis à vis de sa famille, l'amour isolé car personne ou presque ne soutient ce couple, la peur, l'incompréhension face aux actes de violence. Je suis déçu sur ce point. Cependant l'auteur propose les pensées de cette jeune femme durant son humiliation publique et ce n'est pas mal du tout. Enfin, le texte est très court alors qu'il aurait pu être complété de bien des façons.
Je n'y ai pas pensé à vrai dire, et ce n'était pas en premier lieu mon sujet ^^' J'étais parti du principe d'indignité, d'une demande de justice inassouvie. La rage affronte de manière cadrée la rage, quand la loi ne suffit plus pour légiférer sur les actes commis durant la guerre (ce n'était pas illégale justement). Mais tu as raison sur les divers sentiments qui auraient pu être mis, ne serait-ce qu'en à côté pour le contexte historique.


C'était un texte très fort, mais de façon générale j'ai eu beaucoup de mal à relier les textes au thème de façon cohérente. Je ne maîtrisais moi même pas bien le sujet. Si j'avais participé, j'aurais eu beaucoup de mal à faire quelque chose de pas "cliché". Ce n'est pas que je n'y connais rien aux femmes, mais pour traiter le sujet, pour moi, il faut faire un peu plus que d'avoir un personnage féminin (je ne parle pas de ton texte, je n'en vise aucun particulièrement, je suis juste en train d'expliquer mes difficultés), il faut aussi le mettre en scène selon le thème, c'est à dire que ce personnage féminin doit faire quelque chose qu'on ne pourrait pas approprier à un homme (sauf si justement le but du texte était de montrer les similitudes entre les 2 sexes).

Ce qui est dommage, c'est que je n'ai commencé à lire "La cousine Bette" de Balzac qu'après avoir voté. Or cette oeuvre contient beaucoup de portraits féminins différents, et je n'ai cessé de penser que beaucoup de passages auraient pu se retrouver dans les textes de cette session (Adeline qui se voue vainement à une vie pieuse, Lisbeth, le monstre déshumanisé, Mme Marneffe qui évolue énormément durant l'histoire...)
Si j'avais su, j'aurais attendu un peu plus longtemps avant de voté, le temps de lire les 300 premières pages.

_________________
le plus puissant des démons, ma fan-fic sur le précédent possesseur du fruit du magnétisme.

goodeed Venez faire des dons gratuits pour aider des enfants du Tiers Monde à se nourrir et être vaccinés, et pour planter dans arbres en Inde !

le même genre de site, mais avec un peu plus de choix dans les dons

Fluctuat Nec Mergitur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Lun 31 Aoû 2015 23:40 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Nov 2010
Messages: 709
Localisation: non merci je suis allergique
My turn !

Déjà félicitation pour cette édition, rondement mené par Foul. Perso je n'ai pas été gêné par le déplacement de la deadline (arrêtez de geindre les gars ;) ). J'ai bien apprécié ce thème, à titre perso j'ai aussi eu beaucoup de mal, mais je parlerai de moi plus tard.
Je suis à la fois déçu et content de la faible participation cette année. Déçu de voir qu'in simple thème arrive à faire fuir autant de monde, si le CCE est l'occasion de faire marcher ses méninges, c'est dommage de se sentir à ce point dépassé par un thème. Serions nous dans une société traitant plus facilement la transgression et le changement de peau que la femme ? ^^
De ce fait un concours dont le fonctionnement se base sur le nombre de votes ... sans un grand nombre de vote met un peu les choses en l'air. Cependant je ne suis pas non plus mécontent d'avoir eu affaire à une sélection plus "personnelle", ça a aussi son charme. Ce fut aussi sympa de voir comment le sujet "être femme" fut traité, je dis ça au vu du nombre assez grand de remarques concernant les HS dans les textes.
Je vais être sincère, si le top 3 me convient parfaitement, je trouve que la qualité fut moindre cette année d'un point de vu global, surement cela est du à la plus faible participation (moins de textes -> moins de bons textes) et encore se fichu thème qui semble être un sacré bug dans la matrice ! Bref, j'ai rarement été surpris par le traitement original du thème tombant parfois dans certains poncifs un peu pas jojo.

Bon, je vais parler de moi et de mon texte, pour ceux qui ont zappés j'ai fais "L’absurdité d'Ê)tre femme". Je finis donc 7eme sur 10, mon plus mauvais classement alors que je considère avoir fait mon meilleur texte ^^ Je remarque surtout que ce texte fut tout ou rien, seulement 4 personnes m'ont inclus dans leur top, mais toujours à une très bonne position (deux fois premier, une fois deuxième et une fois troisième). J'aime bien ce côté "tout ou rien" dans le sens où j'ai vraiment essayé de donner du sous texte à mon texte (parlant ou pas aux gens donc).
Bon, plus haut dans ce post je fais genre ce thème n'a rien de méchant mais je vais pas mentir en disant que j'ai aussi passé une jolie traversée du désert en terme d'inspiration (moi qui les deux années précédentes faisais mes textes en deux heures après l'annonce du thème), là j'ai écris le texte quelques jours avant la deadline. Je voulais à tout prix éviter les poncifs de ce genre de thème mais je ne voyais pas comment tourner la chose, deux idées me sont venues en tête alors, la première étant de reprendre l'idée du premier CCE (aka mettre sous forme de texte un clip musical, celui ci pour le coup), pour le coup, ce clip met en avant un personnage casseur et borderline à tous les niveaux pour se rendre compte à la toute fin du clip que le personnage est une femme. Cependant j'aimais pas trop l'idée de reprendre une idée vieille de deux ans et j'avais pas spécialement l'inspiration pour ce texte là. De plus si le clip passe bien d'un point de vue visuel (pour sa mise en scène, son twist et son raccord avec la musique) je pense que ça serai bien moins passé sous forme textuel qui aurai juste donné une comparaison homme/femme pas du meilleur goût.

J'ai donc opté pour la seconde idée, celle de reprendre le thème de foul au pied de la lettre "Etre femme" avec le "Etre" sans l'accent. Je me suis mis à imaginer un texte avec un gros débat bien engagé qui au final se révèle juste porter sur la question de l'accent sur la majuscule. J'avais élaboré une ébauche au tout début de la phase d'écriture que j'avais juste après détesté. C'est en revenant dessus quasiment un mois après que cette ébauche m'avais au final bien plus et que j'ai donc poursuivis.
Dans les commentaires j'ai lu quelques trucs qui m'ont fait tiquer, de ce fait je pense qu'il est important que j'explique ce que j'ai voulu faire dans ce texte et les choses que j'ai voulu aborder.

Tout d'abord je voulais poser d'emblée les bases de quelque chose de fat, puisque mon but final étant de rendre ridicule la révélation sur l'accent, il fallait que le lecteur se contextualise dans quelque chose d'énorme, un conseil galactique bien compliqué par exemple. C'est pour ça que j'ai fais cette sorte de lexique totalement useless et abscons, le but était vraiment de prendre la tête du lecteur avec quelque chose de faussement compliqué (toujours dans le but de bien désamorcer le final et aussi de faire "diversion" avec quelque chose de faussement important). A dénouement absurde, introduction absurde ^^De plus, au moment de l'écriture je jouais à la trilogie Mass Effect, pour ceux qui ne connaissent pas le jeu, il se déroule aussi dans un grand espace galactique, le joueur a à sa disposition un codex, une sorte de wikipedia de l'espace remplis de ce type de descriptions useless mais marrantes ^^

Le but du texte donc, est de pointer du doigt le manque de recul dans les débats à propos du sexisme, ou les parties ont tendance à réagir à l'instinct et faire appel à des notions traditionalistes basées sur la peur et refusant tous changements sous prétexte que "on fait pas comme ça avant". Le but était de montrer l'aspect passe partout de ce type d'argumentation vu qu'ici il se portait pour une simple question d'accent sur majuscule. Montrer donc l'absence d'argumentation solide, de débat basés sur la répartie plus que sur l'argumentation, sur la mauvaise utilisation du traditionalisme dogmatique, de la capacité à recourir à la peur, aux mauvaises prédictions dès que les choses changent en faisant le jolie amalgames entre "base de la société" et "valeur tenant à évoluer". Il était important pour moi de ne pas sexualiser le propos, les prénoms sont mixtes, les accords en "e" ont volontairement été retirés (de manière à ne pas savoir si il s'agit d'un homme ou d'une femme". Il s'agit avant tout de montrer que l'intelligence et la stupidité (le bon vieux duel du texte ^^) ne sont pas en fonction de sexes (au vu de l'archétype : féministes = femmes et "anti" féministe = homme) mais bien de capacité (ou incapacité) à évoluer, prendre du recul etc etc.

Bref vous m'avez compris, le but est donc de prendre les argumentations les plus "connues" (l'évolution vers un système plus juste face à la peur du changement), d'en faire tout un foin avec de gros discours grandiloquents le tout dans un contexte de conseil spatial pour une simple histoire d'accent, montrant au final que ce débat est d'une vacuité monstre et qu'au final, se sont juste les empêcheurs d'évoluer qui foutent la merde plus qu'autre chose (oui ce post est un peu engagé ^^).
Et comme je suis un mec optimiste ben j'ai mis un happy end :D

Je veux surtout appuyer le fait que de nombreux "défauts" sont volontaire, certaines fautes d'accord voulues (et d'autres non bien sur :D) et l'intro totalement indigeste. Le but n'étant pas de mettre en scène une action mais de faire une sorte de photographie d'un instant T.

Musicman a écrit:
un aspect SF intéressant, malheureusement je le trouve complètement hors sujet. Il n'y a que 7 lignes sur le sujet « femme », et la partie « être femme », si tant elle qu'elle ait été traitée volontairement, n'est qu'évoquée. Je pense saisir le fait que l'auteur tente de montrer qu'objectivement (grâce au fait que les personnages sont asexués) les femmes sont dépréciées dans le monde professionnel. Mais je trouve ça trop peu présenté.


C'est pour moi quelque chose d'important de préciser que le sujet "être femme" est quelque chose de plus vaste que le traitement seule d'une femme. Surtout dans notre société. La non sexualisation des personnages dans le texte ne servais pas à montrer l'inégalité homme femme mais bien de montrer que homme ou femme, cela n'a pas d'importance au final, que seules les paroles (bonnes ou mauvaises) importent.

Froll a écrit:
- L’absurdité d’(Ê)tre femme : je me suis arrêté au lexique, j’en avais déjà marre. Y’en a vraiment qui n’ont pas compris le principe d’une nouvelle. Pour moi une nouvelle doit être agréable à lire, et ne devrait pas être un exercice de mémorisation dès le début. Je soupçonne Phenix Dragon, c’est bien son genre de faire les choses à contre courant.


G mal o keur.
Nan je l'a joue taquin, mais je pense que tu peux comprendre Froll que je vais attendre que tu lises mon texte avant de prendre en compte tes remarques.

Solino a écrit:
Un texte comme on l’a déjà dit d’un « petit malin »… ^^ Alors ouais c’est une idée sympa, même si j’aime pas trop justement trop récompensé ce genre d’initiative parce que… ben elles combattent pas vraiment avec le même thème finalement ^^ Mais bon, de toute manère, le texte est un peu… ennuyant. Compliqué avec tout le vocabulaire (fait exprès je suppose ?).
Donc bref : hors classement ! ^^


Le "petit malin" c'est moi qui l'avais utilisé pour casser mon propre texte lors de mon post ^^
Après concernant l'ennuie je peux très bien comprendre, le texte étant composé d'intros pompeuses et de litanies interminables. Par contre faudra m'expliquer en quoi mon texte n'a pas le même thème que les autres ^^

Triplem a écrit:
L'absurdité d'tre femme, ou l'absurdité d'Être femme
J'ai eu le courage de ne pas sauter tout le texte et de jeter un coup d’œil à la fin, donc je sais de quoi retourne le récit, et c'est une piste que j'approuve vicieusement. Mais d'une part, comme indiqué, la lecture est pénible au possible, et d'autre part, une vague histoire de paille et de poutre me remonte à l'esprit.


J'ai pas compris pour la paille et la poutre :'(

Yuushi a écrit:
Clairement dès l'intro je le sentais mal ce texte. Y'a un nombre d'ajouts assez incroyables pour ce genre de concours et vraiment c'est s'embêter la vie pour pas grand chose. Surtout que du coup on se sent obligé de retenir ce qu'il y a marqué en avant-propos (et c'est pas si facile que ça) et le pire c'est qu'après avoir fini le texte j'ai eu l'impression que l'avant-propos était pas si important que ça.
Fin on le retrouve pas tant que ça dans le texte qui suit, je me suis dit personnellement "Ah si l'auteur nous met ça c'est que ça doit être vraiment important pour connaître toutes les ficelles de l'histoire ensuite" mais en fait.. Non. Donc déjà que retenir des choses était assez.. désagréable, voir que ça a servi plus ou moins à rien la rend d'autant plus :p

Puis globalement c'est clairement un texte qui s'est loupé dans sa forme selon moi, les répétitions "Il" en début de phrase puis plus loin avec tout les "Camille" et encore une nouvelle fois ici la présence d'un "gros bloc" pas aéré et qui coupe l'envie de lire. Le sujet en lui même ne m'ayant pas de base intéressé c'est le genre de chose qui te fait comprendre direct si tu poursuis la lecture ou pas (si c'était un vrai livre j'entends bien).
Et pour finir les accents qui ne sont quasiment jamais mis ^^ Pourtant, j'ai presque l'impression que l'auteur a fait un travail de rechercher derrière, c'est pas si souvent qu'on utilise le mot "s'harnacher". Mais bon ^^


Voyons Yuushi, tu pensais vraiment que la différence entre les pouillatons et les surcolonies avec le pe comme unité de longueur serai vraiment quelque chose d'indispensable pour la compréhension du texte ? ^^
Sinon je te confirme bien, les notions de l'intro ne servent à rien, ça sert juste à planter un décor grandiloquent "facilement" (et que ça m'amusait). En effet les gros pas aéré ne donnent pas envie de lire, c'est aussi le but du texte, mettre en avant des grands discours plus rebutants qu'autre chose alors que la vérité est parfois bien plus simple :D
Pour les accents pas mis c'est un truc qui m'a fait marrer, en effet, un des protagoniste est contre la mise en place des accents, du coup je trouvais marrant de virer les accents de ses dialogues, ça sert à rien mais ça m'amuse ^^

Volonté a écrit:
La première chose que je me suis dite était «heureusement qu’il y a un lexique» mais ça c’était pendant l’avant propos ! ^^ Après avoir lu tout le texte j’ai trouvé ça.. Super drôle ! J’ai adoré la chute, totalement inattendue et totalement dans le sujet ! Avec une telle introduction et un avant propos si compliqué et recherché, je m’attendais vraiment à quelque chose de poignant, d’important (encore dans la SF) ! Et le fait que le débat soit juste la mise de l’accent circonflexe sur le « E », c’était surprenant et une jolie façon de se moquer et ça m’a beaucoup amusé ! J’ai aimé les discours aussi qui montrait l’importance de ce vote, le stress des personnages mais un petit bémol le peu d’intérêt qu’apporte le fait sur une autre planète avec une culture différente, tant de travail pour ça.. N’empêche que pour moi ça a fonctionné ! Totalement dans le sujet, je trouve. :)


<3<3
Si j'ai fais ce texte sur une autre planète c'est pour pas m'embêter avec des soucis de réalisme, afin de vraiment déplacer le contexte dans un univers où le retournement de situation est "plus plausible".

Porito a écrit:
Enfin, l'absurdité de l'accent circonflexe sur l'Etre d'Etre Femme, c'est une excellente idée mais trop alambiquée, malheureusement, et desservie par un texte extrêmement indigeste. L'idée aurait pu fonctionner avec un texte fluide, simple et moins administratif. C'est un parti pris que je respecte mais qui ne rends pas service au texte et à l'intérêt que lui porte le lecteur.


Pafo pafo, je peux comprendre que l'aspect "lecture" puisse être difficile.

Enitu a écrit:
Un texte qui prend le sujet au mot, et qui en fait explicitement son enjeu, comme le texte "les sirènes". Mais à la différence de ce dernier, l'auteur semble s'amuser avec le thème de cette édition, en pointant le manque d'accent circonflexe. Et bim ! Alors Foul', on oublie l'accent circonflexe ? :D Ça m'a beaucoup amusé, et j'ai pris de plus plaisir à lire ce texte, qui malgré la plaidoirie, a su via un préambule, mettre un univers en place. Qu'il y ait un élément de contexte, source d'enjeu, et de fait, d'intérêt. Bien joué.
Edit : L'univers mis en place, succinct mais introductif, m'a plu. Je trouve que c'est une bonne contextualisation, et cela mérite un point coup de cœur, de quoi peut-être hisser le texte vers le haut en cas d'égalité ^^


Bien vu pour l'aspect fun, je me suis bien amusé avec ce texte :D

Houblon W a écrit:
Un texte que moi je trouve plutôt malin. Déjà car l'intro moi m'a pas mal fait rire (ce déluge de terme complétement abscons), et que je trouve la fin à la fois assez bien amené, et fait écho à quelques idées que je défend (l'absurdité de certains débats, le manque de recul que peuvent avoir des passionés, le dogmatisme à outrance, toussa). Du coup moi j'aime.

Toutafé, on se connaîtrait pas par hasard ?

Foul a écrit:
Texte selon moi le plus original, qui a du demander énormément de temps pour être rédigé, pour le discours tout est pensé dans le moindre détail pour que le double sens soit parfait. Certes le texte a des fautes et des lourdeurs et sans doute bien d'autres défauts mais il traite parfaitement le thème.

Moi aussi j'ai kiffé ton texte !!!!


Bref un bon gros pavé pour vous, vous avez de la lecture !

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Ven 6 Mai 2016 19:45 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
OYEZ, OYEZ.


Je soussigné Triplem, membre honoraire du forum de la Volonté du D et amateur de lasagnes, déclare ouverte la quatrième édition du Concours du Cabinet d’Écriture! Que les participants soient aussi nombreux que les brins d'herbe dans le pré, et que les métaphores soient un peu moins ringardes que la précédente comparaison quand même.


4ème Edition du CCE :



Pour 2016, le thème du texte principal sera:
Parfait
Attention à bien prendre en compte les deux points.
Je ne suis pas encore orgueilleux à ce point.



Oyez, oyez. Les règles de cette édition sont les suivantes :
  • L’inscription se fait à la réception de votre texte sur ma boîte MP (Triplem) ou, si cas particulier, sur celle de mon suppléant (celeglin);
  • aussi, j'ai un suppléant (celeglin). En cas d'imprévu dans mes disponibilités, c'est à lui qu'il faudra vous addresser.
  • Aucun texte ne doit être posté sur le topic.
  • Vous pouvez aussi bien faire votre texte individuellement ou en duo, à condition bien sûr d'indiquer le pseudonyme de votre binôme;
  • cependant, vous ne pourrez envoyer qu’un seul texte, si vous participez en duo vous ne pourrez donc pas aussi envoyer un texte en individuel.
  • Votre texte doit préférentiellement posséder un titre; dans le cas contraire, les premiers mots qui le constituent lui serviront de titre. Et "Oh merde alors!" fait un titre déplorable, donc bon.
  • La BD n’est pas autorisée, ainsi que les illustrations.
  • La taille du texte ne doit pas dépasser plus de 10 000 caractères (espaces non compris - la marge de dépassement est de 10%; pour estimer la longueur de votre texte, vous pouvez utiliser ce site : http://fr.counterwords.com/ ).
  • N’importe quel membre peut, lors de la phase de vote, donner son classement (donc participants et non-participants).
  • Le classement se fait de 1 à 10 (dans l'hypothèse d'un nombre minimal de 11 textes soumis à candidature), un nombre de points déterminé (de la première place à la dernière : 12pts, 10pts, 8pts, 7pts, 6pts, 5pts, 4pts, 3pts, 2pts, 1pt); ce barème sera simplifié à la convenance si moins de 11 textes sont déposés.
  • Il est interdit de voter pour son propre texte.
  • Vous disposerez de deux coups de cœur que vous attribuerez à deux textes souhaités (il est impossible que vous cumuliez les deux pour un seul texte); ceux-ci serviront uniquement à départager les égalités.
  • Les auteurs resteront anonymes jusqu’aux résultats et aucun système de pari ne sera organisé (libre cependant à vous d’attribuer un texte à un auteur).
  • Les auteurs se verront attribuer des points bonus s’ils postent un classement afin de compenser la perte de points due à ceux qui ne le font pas mais aussi leur effort de participation tout au long de l’événement ; soit 2 points pour un simple classement et 3 points pour classement accompagné de commentaires.


Avec 57% de votants se prononçant pour cette option, c'est donc à la majorité que les mini-textes constitueront l'épreuve secondaire pour la deuxième année consécutive.
(Vous noterez que je suis sympa, je ne conteste même pas le vote. Quand on voit que certains n'arrivent même pas à cliquer correctement :Ussop tien tien: )

Oyez encore quelques instants, les règles de ce mini-concours sont les suivantes:
  • L’inscription se fait à la réception de votre texte sur ma boîte MP (Triplem) ou, si cas particulier, sur celle de mon suppléant (celeglin).
  • Aucun texte ne doit être posté sur le topic;
  • Vous pouvez aussi bien faire votre texte individuellement ou en duo, à condition bien sûr d'indiquer le pseudonyme de votre binôme;
  • Cependant vous ne pourrez envoyer qu’un seul texte par thème, si vous participez en duo vous ne pourrez donc pas aussi envoyer un texte en individuel.
  • Votre texte doit préférentiellement posséder un titre; dans le cas contraire, les premiers mots qui le constituent lui serviront de titre.
  • La BD n’est pas autorisée, ainsi que les illustrations.
  • La taille du texte ne doit pas dépasser plus de 200 mots (pour estimer la longueur de votre texte, vous pouvez utiliser ce site : http://fr.counterwords.com/ ).
  • N’importe quel membre peut, lors de la phase de vote, donner son classement (donc participants et non-participants).
  • Le classement pour chaque thème se fait de 1 à 3 (dans l'hypothèse d'un nombre minimal de 4 textes soumis à candidature), un nombre de points déterminé (de la première place à la dernière : 3pts, 2pts, 1pt).
  • Il est interdit de voter pour son propre texte.
  • Les mini-textes d'un même auteur peuvent comprendre entre eux une continuité, mais il est impératif qu'ils se suffisent à eux-mêmes pour être validés.
  • Les auteurs resteront anonymes jusqu’aux résultats.
  • Un système de pari sur l'identité des auteurs de chaque texte sera organisé, dont les résultats seront publiés en même temps que ceux des mini-textes pour leurs thèmes respectifs.

Les 3 thèmes de cette session seront:
  • À la légère
  • Michel Sardou
  • Trois petits chats



Le planning :
1ère phase: du 7 au 20 mai : lancement du concours avec révélation du thème, début des inscriptions/écritures, phase d’écriture des minis concours;
2ème phase : du 21 mai au 3 juin : suite des inscriptions/écritures, révélation chaque semaine des textes d’un thème des minis-concours, début du vote et des paris pour ces derniers;
3ème phase: du 4 au 24 juin : phase de votes et paris pour le concours principal mais aussi pour les minis-concours;
4ème phase: du 25 juin au 4 juillet : phase des résultats.

Pour toute question supplémentaire ou éclaircissement sur les modalités du concours, postez sur ce sujet. Les règles sont sujettes à modifications pendant une semaine dans le cas où une objection majeure serait soulevée.

Vous pouvez cesser d'ouïr. Allez, au turbin.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Mer 18 Mai 2016 23:09 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
ANNONCE


Suite à une concertation avec Enitu et foul'bazarre concernant les précédentes éditions, et étant donné le peu de participation effective pour le moment, j'ai décidé de décaler le planning ci-dessus de trois semaines. Partez donc du 28 mai pour lire celui-ci.
En conséquence de quoi, il est probable que le thème du texte principal soit changé, afin de faire partir tout le monde sur une base de travail commune. Pas de changement prévu en revanche pour les mini-textes.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Sam 28 Mai 2016 21:09 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
ANNONCE
(encore)


Comme précisé ci-dessus, la phase de participation au CCE va reprendre à partir d'aujourd'hui. Le thème du texte principal a été pioché, et ma foi il en vaut un autre:

Politesse


C'est à vous de jouer les loulous. Et n'oubliez pas les mini-textes.

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Sam 11 Juin 2016 19:25 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
Les participations pour le mini-texte n°1 sont terminées. Le nombre de textes s'élève à 5, pour un thème qui il est vrai pouvait faire lever quelques sourcils.


Texte n°1:
Spoiler: Montrer
Le poids de la victoire

Le lieutenant ne perdit pas une seule seconde à réfléchir, alors que les flèches pleuvaient autour de lui. Cette pluie de silex et de bois égratignait à peine son armure de titane et il n'était pas homme à reculer devant le danger. Il s'élança. Rien ne semblait le ralentir. Dans sa course, il réduisit en poussière trois assaillants et en empala un quatrième sur la pointe de sa lance-canon. Un tomahawk se brisa sur son casque. Un sourire sardonique aux lèvres, le lieutenant étripa son opposant démuni. Il était puissant, souple, implacable ! Il avançait inéluctablement vers le pont de planches en déchaînant un enfer de plombs. Les rares survivants bâtirent en retraite au-delà du pont, épouvantés. Le lieutenant s'engagea aussitôt à les poursuivre et...

CRAC.

Les planches se brisèrent telles des brindilles sous les pieds du lieutenant imprudent et massif. Le poids de son harnachement militaire eut tôt fait de l'envoyer voltiger dans les profondeurs insondables du canyon tandis que la tribu des hommes-grues remerciait le ciel-père et les nuages sacrés. Il y a des choses qu'on ne peut prendre à la légère.

Texte n°2:
Spoiler: Montrer
« Il y a des monstres dans ma chambre »

« Tu es trop grand pour ces bêtises »

« Pourquoi suis-je obligé de les voir dans l’ombre du jour ? »

« Parce que, je t’ai élevé dans la vallée »

« Celle où vit l’ombre de la mort ? »

« Celle où tu seras forcé de grandir pour survivre »

« C’est là où on se fait des cicatrices P 'pa ? »

« Exact. Alors, oublie tes monstres un peu. Pire t’attend. Bien pire ».

« Pire ? »

« Quand tu seras grand, tu verras que les monstres se transforment en démons »

« Ça n’a donc jamais de fin ? »

« Jamais »

« Je ne veux pas d’une telle vie P 'pa »

« C’est cela ou rien malheureusement »

« Je crois que je préfère tenter le rien »

« Ne dis pas de telles choses à la légère »

« Je sais. J’y vais. On se voit de l’autre côté ? »

« À tantôt.



« BAM. »

« Tout va bien là-haut ? »

Texte n°3:
Spoiler: Montrer
Oui, madame, votre commande arrive incessamment, le temps de régler un souci en cuisine. Rien que de très bénin, madame.
...Bon, alors, t'en es où? T'as l'air bien fin avec ton escabeau, hein? J'te préviens, si le patron me demande, c'est entièrement ta faute, imbécile.
...Oui, messieurs, bien sûr, nous nous occupons de votre commande, ne vous souciez pas.
Et maintenant j'ai l'air d'un con devant les clients! Et je parle même pas de la pâte gâchée! Au prix des ingrédients! Tu parles d'une grande première. Et le plafond, sûr qu'il va falloir le nettoyer! Misère!
Hum. Mesdames, messieurs, un incident en cuisine va retarder l'arrivée de nos crêpes "À la Légère". Nous prions ceux d'entre vous qui ont commandé ce plat de bien vouloir patienter, avec nos plus plates excuses.
Toute la salle doit me haïr maintenant. Mais toi aussi, c'était pas compliqué! Une tranche de glace passion pour faire du lest, t'as crû quoi, que c'était pour faire joli? C'est ça le souci avec toi: tu prends jamais ton boulot au sérieux.

Texte n°4:
Spoiler: Montrer
Les mouvement amples, urgents, de ses extrémités délictueuses sont libérateurs.

L'édifice, depuis toujours délabré, semble immuable pourtant. Y mettre de la nuance, du relief au moins ; de la couleur même si elle le peut. Vital.

L'empreinte laissée est une voie qui extirpe du réel. La lourdeur qui l'habite prend forme face à elle. Ce poids parti du ventre, pour se nouer autour de ses nerfs, les asphyxier, empruntant leur parcours, jusqu'à finir par envahir les derniers recoins de chair ou de pensée encore en résistance ; Engainer, recouvrir tout.

Elle inspire. Si longtemps que son souffle n'était plus qu'une secousse erratique de son torse. L'air pénètre vivement ses poumons, déploie tout au passage, son torse s'étend, extatique. La sensation gagne son ventre, de là, délivre le corps. Une vague parcourt sa peau. Le plaisir la hérisse toute entière .
Elle virevolte, frénétique, habitée par une grâce spontanée, total est son ballet. Une sensation ultime traverse son échine. Elle s'envole lui semble-t-elle. Réellement elle tombe.

Rester affûter, agir efficacement, recommencer surtout, c'était son propre enseignement . Elle a préféré s'abandonner dans l'instant, là où début fin sont indiscernables.

Tant mieux.

Texte n°5:
Spoiler: Montrer
LA VOITURE.

Je vole. Je ne devrais pas. Mais le fait est là, mes pieds ont décollé du sol et je vole. Je ne contrôle rien. Je tente une brasse aérienne qui échoue, tout comme ce crawl bancal. J'ai jamais été un bon nageur. C'est comme si tout mon poids avait disparu. J'ai toujours été maigre mais faudrait pas déconner. Je m'élève sans fin, je n'ai aucune prise pour arrêter ce phénomène. Je monte de plus en plus haut, de plus en plus vite. Il y a des gens qui ne semblent pas me voir m'élever, je ne comprend pas. Ils ne sont plus que dès petits points au sol désormais. Je devrais l'être aussi dans le ciel, s'ils me voyaient. Je ne les vois plus. Une pensée me vient : plus on s'élève moins il y a d'oxygène dans le ciel alors pourquoi n'ai-je aucun problème de respiration. Puis je me souviens. La rue, le passage piéton, le feu vert pour moi, rouge pour la voiture. La voiture. La voiture. Le choc.



Les écrivains des mini-textes ci-dessus sont, dans le désordre:

- Dark Knight
- Porito
- Takekura
- Triplem (oui, bon, hein)
- un membre souhaitant rester anonyme et que nous appellerons donc Fantômas, ça lui apprendra

Vous pouvez dès à présent voter pour les trois textes vous ayant le plus tapé dans l’œil, ainsi que m'envoyer par MP vos paris sur les auteurs de chaque texte. Les votes dureront jusqu'à la fin des votes pour les textes du thème principal, autant dire que vous avez le temps large.

Il ne vous reste par ailleurs plus qu'une semaine pour composer sur le mini-thème n°2: "Michel Sardou". Pour les sourcils froncés supplémentaires, voyez avec ma secrétaire.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Lun 13 Juin 2016 03:15 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1331
Localisation: Dans tes rêves.
J'arrive! :baggyvictory: :baggyvictory: :baggyvictory:

Voici mon premier classement.

III - Texte 2.
Un mini texte original avec une conversation philosophique entre un enfant et son père sur les démons, la mort et la peur.

II - Texte 1.
J'ai bien apprécié l'ambiance et la puissance du lieutenant qui s'effondre d'un seul coup.

I - Texte 4
Malgré quelques fautes, j'ai beaucoup aimé la lenteur de l'intrigue avec des descriptions intéressantes et riches de métaphores.

Hors podium : 3 et 5.

3-Je n'ai pas accroché au vocabulaire familier et le texte aurait du être aéré pour aider les lecteurs à mieux suivre le fil.

5-Trop succinct et rapide à mon goût hélas.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Sam 18 Juin 2016 22:01 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
Clôture des mini-textes sur le thème "Michel Sardou".
Et on clapote avec seulement deux textes pour ce thème, qui semble ne pas avoir inspiré grand monde. Faute de pouvoir voter pour vos trois textes préférés, vous pourrez toujours voter pour le meilleur des deux textes.

Texte 1:
Spoiler: Montrer
J'entends... J'entends ? Je ne devrais plus rien entendre et pourtant j'entends. La musique ouvre mes yeux. Un homme se tient face à moi. il fait tout pour se montrer avenant. Du petit col amidoné, de sa chemise bleue soigneusement repassée, au corps entretenu qui se laisse devine en dessous, de ses joues fermes au teint impeccable et fraîchement rasées, du sourire soigné qui les complètent, à son casque court de cheveux bruns, tout est fait pour se montrer avenant. Mais les minuscule haut-parleurs blancs qui, tenu par des fils de même couleur, dépassent de son col et crachent d'inquiétantes psalmodies, comme un mauvais chant guerrier entêtant, trahissent le personnage. L'ensemble est presque antinomique et pourtant tout fait sens. Est-ce même réglementaire ? Un frissons lugubre glace mes vertèbres. Je sais à quoi m'attendre.


Texte 2:
Spoiler: Montrer
- Vous croyez qu'on les a semés ?

Patrick avait posé la question qui était sur toutes les lèvres. L'équipage du Sardou s'était tût et dans l'attente des événements, fixait la noirceur spatiale avec inquiétude. Peu de temps auparavant, le bâtiment avait été pris dans une attaque surprise de la part de la Star Academy, la célèbre compagnie de mercenaires de l'espace. Pris de court, le vaisseau avait été endommagé et son moteur droit, ne répondait plus. C'était l'avarie. Michel, qui scrutait lui aussi les confins spatiaux depuis son poste de commandement, répondit avec une sombre lueur dans les yeux :

- Ils vont revenir… J'ignore qui les a engagés, mais leur réputation nous laisse craindre le pire. Le bruit courait avant même que nous partions que d'autres vaisseaux avaient disparus. Le Halliday, mais aussi le Lalanne. Je n’en ai pas tenu compte… je pensais que nous pourrions arriver à la station des Enfoirés sans problème.

- Ce n’est pas votre faute capitaine…

- Par mon imprudence, je vous ai tous mis en danger. Michel Sardou… ce raccourci qui a fait toute ma renommée, semble bien vain à présent… Nous allons mourir. Désolé les amis…


Comme pour les autres thèmes, vous pouvez voter sur ce topic et m'envoyer par MP vos paris sur la paternité de ces textes; sachant que l'un fut écrit par Enitu, et l'autre par Fantômas. Encore lui!

Il ne vous reste plus qu'une semaine pour le mini-concours numéro 3, "Trois petits chats", ainsi que pour le concours principal, "Politesse". En espérant une meilleure participation, mais si je connais bien Internet, les petits chats feront davantage d'émules que ce pauvre vieux Michou.
La politesse en revanche... Eh merde :/

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Mer 22 Juin 2016 21:28 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
Revoici l'habituel message de mi-semaine (ouais, je suis crasse).
A compter de maintenant, vous n'avez plus que 3 jours pour participer au mini-concours n°3.
Pareillement pour le concours principal, les deux prendront fin samedi à 20 heures.
Paris et votes sont, bien entendu, toujours ouverts, ce pour 3 semaines.
Enfin, comme à l'habitude, je vous encourage à participer, cadors tout comme débutants.
La dernière ligne droite est devant nous, alors engageons-nous dedans.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Concours du cabinet d'écriture (CCE)
MessagePosté: Sam 25 Juin 2016 12:48 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1331
Localisation: Dans tes rêves.
J'hallucine, personne n'a encore voté pour les miniconcours!

La participation est de rigueur pour le CCE 2016. S'il n'y a pas assez de participation, l'avenir du CCE pourrait être en danger!

Pour les deux textes sur Sardou, le choix n'a pas été facile.

Celui qui emporte le duel est le premier (n.1). Un peu court à mon goût, il nous met une présentation extrêmement originale de Michel Sardou avec une description et une gestion du fil de l'histoire impeccable.

Le deuxième est correct, mais je me suis perdu dans l'intrigue et j'ai un peu moins aimé la comparaison de Sardou à un équipage spatial face aux mercenaires de Star Academy. C'est hors sujet à mon avis.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 176 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 8, 9, 10, [11], 12  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com