Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: L'Habitant de l'infini
MessagePosté: Dim 6 Aoû 2006 22:13 
3 000 000 Berrys

Inscription: 13 Fév 2004
Messages: 175
Je sens que ce sujet n'aura pas un énorme succès, quoique ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, mais qu'importe, c'est un manga dont je voulais vous parler depuis un moment déjà et qui d'ailleurs n'avait jusqu'alors pas de topic qui lui était consacré (étonnant). Donc "L'habitant de l'infini", de Hiroaki Samura... Pour commencer, ne vous attendez pas à du "Samurai Deeper Kyo", non, non, non... C'est beaucoup, que dis-je beaucoup, c'est infiniment mieux que ça !! Et en effet, c'est un manga qui parle de samourais et de sabres.

Manji est un samourai déchu, tueur d'une centaine depuis qu'il a contrecaré les plans d'un homme qui voulait le liquider. La vieille "à la huit centaines" (ainsi appelée pour son âge très avancé) prend la décision de lancer la "malédiction de l'immortalité" sur Manji en lui insuflant un certain virus dans son corps. Ainsi, notre samourai devient-il immortel à son tour et bientôt, sa réputation ne cesse de croitre (logique). Seulement, une jeune fille du nom de Lin vient le trouver et lui demande un beau matin de lui rendre un service : elle veut que Manji devienne son garde du corps pour l'aider à se venger...

Quelques années auparavant effectivement, le père de Lin tenait un dojo, seulement Kagehisa Anotsu et ses compères en avaient décidé autrement, car un jour, ils débarquent et prennent le contrôle de l'école de sabres pour des raisons obscures, tuent le père de Lin avant de violer puis tuer sa mère. Lin est boulversée et traumatisée, elle n'a plus qu'une raison de vivre : devenir forte, plus forte et venger sa famille et leur redonner leur honneur en tuant l'homme qui a ruiné sa vie, Anotsu !

Seulement, les choses ne sont pas aussi simples car à présent, Anotsu n'est plus avec ses quelques amis, le samourai vagabond et solitaire, il s'est en effet constitué une petite armée, composée d'hommes d'épées fidèles et dévoués qui sont sous ses ordres. Son école a pour ambition d'absorber le maximum d'écoles possibles à travers tout le Japon du Shogunat... Dans peu de temps, le Ittoryû de Anotsu fera beaucoup parler de lui.

Manji accepte de servir de garde du corps à Lin et même plus. Il va alors l'entraîner pour qu'elle progresse dans son style de combat basé sur le lancer de poignards. Mais Lin va apprendre très vite les dangers et la dureté du métier. Elle va comprendre que ce n'est pas aussi simple de se venger qu'en apparence mais Manji est catégorique : dès lors qu'elle a pris la décision d'ôter un jour ou l'autre la vie de Anotsu, elle ne peut plus faire machine arrière. Eprouvée physiquement et mentalement après une toute petite partie du long voyage vers la douce vengeance, Lin devra pourtant s'accrocher et ne jamais fléchir, alors que l'immortel est lui déjà confronté à plusieurs ennemis redoutables du Ittoryû...

En fait, on pourrait penser que l'histoire est bien simple mais détrompez-vous !! Si en surface tout est clair comme de l'eau de roche, en vérité, c'est énormément complexe, car si vous lisez l'oeuvre, vous comprendrez vite que Lin n'est pas une petite fille qui écoute sagement les conseils de Manji : bientôt, elle va décider de faire cavalier seul, que Manji n'est pas un "Kyo" en puissance (il a ses faiblesses et à chaque combat, il ne devient pas terriblement plus fort), que les femmes ont leur rôle à jouer et qu'elles ne sont pas là que pour faire de la figuration, que l'auteur décrit un Japon à la fois réaliste et ô combien terrible, que Manji et Lin ne sont pas les seuls à en vouloir au Ittoryû, que le Mugairyû (organisation rattachée au Shogunat) veut la tête de Anotsu et le secret de l'immortalité de Manji, que... On pourrait continuer ainsi très longtemps, aussi vais-je m'arrêter là.

J'ai lu ce manga par fragments donc ne m'en veuillez pas si certaines informations sont incomplètes ou voire erronées. Cependant, retenez bien que cette oeuvre est vraiment une oeuvre, le mot devrait suffire à décrire mon état d'esprit par rapport au manga de Samura je pense.

Au japon, ils en sont au tome 18 il me semble (tome 19 en attente) et en France, nous en sommes au tome 16 (vivement le 17). Chaque tome coûte dans les 10 € et nous offre plus ou moins de 200 pages de pur bonheur, le tout étant édité en version Sakkha, chez Casterman...

_________________
...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 7 Aoû 2006 00:37 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
Voilà un bon manga comme j'en ai pas souvent lu!
Enfin, les 4 premiers... les autres étaient pas à la bibliothéque donc je peux plus suivre^^.

Ce que j'aime surtout est que Manji qui, malgrés son invincibilité, s'en prend toujours plein la gueule lors des combat: on le retrouve saigné comme un porc assez souvent quand même^^. En plus, bien qu'il soit considéré comme un très grand samouraï, ça lui arrive de se prendre une grosse défaite dans la face, et ça j'aime (Kyo est invincible et immortel, on est le challenge?).
Je ne sais pas si quelqu'un l'a déjà lu mais une scéne a été reprise dans Naruto (enfin, un petit bout): celle où Manji et Lin rencontre un marchand de masque m'a fait pensé au moment où Jiraya et Naruto recherche Tsunade dans une grande ville où le petit ninja s'achéte un masque resseblant à ceux du marchand du manga dont il est question dans le topic. Cours mais j'ai comme l'impression que Kishimoto a lu et aimé ce manga (si ça c'est pas de la pub^^)

Sinon, je trouve que le style de dessin est très joli, un peu fouilli au début mais assez expressif et Lin est vraiment très mignonne.

Faudrait maintenant que je me bouge et que j'aille lire la suite à la Fnac...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 7 Aoû 2006 11:55 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Aoû 2005
Messages: 630
Pourriez vous me filez un site ou quelque chose comme sa ?

Sinon, 'est assez tantant...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 7 Aoû 2006 13:04 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Mar 2005
Messages: 41
Localisation: sur la terre....
Acestyle >> tu te trompe......
Je suis fan de " l habitant de l'infini"......J ai decouverte cette serie il y a quelque mois ( je venais de completer ma collection de " vagabond"(conseiller vivement) ) et j avais vraiment envie de lire des histoires de "samourai"...Je suis alors tomber sur "l'habitant de l'infini".

Un style epurée des traits plutot fin, un scenario bien trouver et un reflet de la réalité tres marquante........En effet dans l'habitant de l'infini( mais aussi dans vagabond) fini les combats a l'épée qui se termine sans sang........Des menbres couper déchiquetés , la realiter quoi...Un "anti heros" maudit une jeune fille cherchant la vengeance des trahisons des renversement de situation .....

Un manga exaltant qu il faut posseder dans sa mangathèque.

_________________
qui eu crut que la volonter du D était toujours en action....

La spontanéitée ne s'improvise pas........

Alors la c est le Ponpon!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 26 Aoû 2007 23:05 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Oct 2006
Messages: 72
J'ai découvert ce manga il y a quelques jours, et c'est franchement le plus beau que j'ai jamais lu, tant au niveau artistique que scénaristique, les personnages sont tous fascinants, très recherchés, je ne peux pas croire que je suis passée à côté depuis tout ce temps!

Les dessins!!! C'est teeeeellement beau, je ne peux m'empêcher de mettre ça: (édition américaine)


Image

Image Image

Image Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 27 Juil 2008 23:24 
100 000 Berrys

Inscription: 16 Juil 2007
Messages: 86
Localisation: The World
J'ai lu le premier tome et cette série dépote carrément!
Le style graphique et l'ambiance sont totalement spéciales.
J'adore!

Ah et j'ai appris un truc, je sais pas si vous savez, mais l'adaptation en anime a commencé à être diffusée la semaine denière... (13 juillet 2008)

List of Blade of the Immortal episodes


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 25 Aoû 2008 21:09 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Juil 2008
Messages: 1187
Localisation: Eskimo Lands
Bon je profite de la sortie du tome 22 pour commenter cette série pas super connue et qui ne demande et ne mérite pourtant que ça.

Partant d'un scénario ultra-basique du type : "Je m'appelle Lin Asano, tu as tué mon père, prépare-toi à mourir", l'Habitant de l'Infini frappe d'abord par le graphisme très personnel, assez particulier (uniquement à l'encre de chine) et qui trouve son apogée dans les pages de chapitre et les finish de bastons. A la fin du premier tome, on serait tenter de se dire "ouais encore une série où un type va éclater à lui tout seul X centaines de gars, avec une vengeance pour seule trame de fond", on aurait bien tort. Il suffit pour s'en convaincre de lire le deuxième tome, qui voit l'apparition d'un personnage absolument terrible (Makie), un rehaussement du dessin (comme s'il en avait déjà besoin...) et une intrigue qui se complexifie sensiblement; dès le troisième tome c'est parti pour de bon (fin de l'épisode Makie, dialogue Lin - Anotsu, un tome assez terrible). Au quatrième tome, plus moyen de décrocher... (ce quatrième tome est peut-être un de mes préférés d'ailleurs).

Mais reprenons finalement, l'Habitant de L'infini, c'est quoi ? Bon d'abord, pas la peine de vous mentir, c'est un manga de tabasse (bah ouais faut pas se voiler la face). Mais dans ce manga, tous les personnages ont droit à leur traitement de faveur. Anotsu, le "méchant", n'est pas vraiment le classique "badass qui veut dominer le monde", c'est juste un gars avec ses propres idéaux. Magatsu est très semblable à Manji, il est juste dans le camp d'en face, etc... C'est un des gros points du manga, il n'y a pas vraiment des "camps fixes", on suit leur évolution et on se rend compte que dans chaque bande, il y a des types sympa (Magatsu, Giichi) et des gros barges (Higa, Shira), puis juste des types avec leur propres idées (Anotsu, Kagimura). De très bons perso, c'est la première raison qui devrais pousser les gens à lire ce manga.

Le dessin maintenant. On va la faire simple, c'est le plus beau que j'ai vu à l'heure actuelle (à la limite JoJo's est pas loin...). C'est vraiment sublime et très soigné (c'est pour ça que la parution est si lente d'ailleurs). Pour info, le gars ne fait rien à l'ordi, tout à la main... Les actions sont d'un dynamisme phénoménal, les corps sont (enfin) humains (à la Vagabond ou Shamo quoi, c'est sensé être un tant soit peu réaliste), les combats sont absolument géniaux et très bien mises en scène. Mais Samura (l'auteur pour ceux du fond qui ne suivent pas) réussit aussi à merveille les scènes calmes et relax; on a le droit à plein de petits moments de la vie quotidienne très sympa (et puis ça change des "Argh", "Slash", "Bang"). Un dessin à tomber par terre, c'est encore une raison de suivre cette série (regarder donc ceux postés par namine pour vous en convaincre).

Le scénar maintenant. Autant le dire tout de suite, ça commence très mal !!! Je me suis instantanément dit "Ok c'est le coup classique de la vengeance", au final, oui mais non, c'est beaucoup plus complexe que ça. Lin est forcée de bien regarder à quoi cela la mène, ce qui justifie son acte, etc... C'est peut-être le tome 3 qui change la donne, lorsque Lin est forcée à faire face à sa némésis. Puis au tome 5, ça part réellement et sa ne baissera jamais en amplitude. Ce qui me plait beaucoup, c'est le côté, tout le monde contre tout le monde. Vous avez en effet environ quatre camps différents (pour l'instant c'est Hanabusa, Kagimura, le Itto-Ryu, les restes du Mugaï-Ryu), s'ajoute à ça les héros qui essayent de s'en sortir. Trahison, changement d'allégeance, trêves apparentes, etc... Ça n'arrête pas. Ce qui est sympa aussi, c'est que Lin est vraiment pas seul sur son affaire, jugez plutôt : Shira veut se venger de Manji qui suit Lin qui veut se venger d'Anotsu qui veut se venger d'Hanabusa et de Kagimura, ce dernier voulant ce venger lui-même des eux précédents, c'est toujours bon ? C'est ça qu'est sympa, il n'y a pas un fil rouge, mais au moins une demi-douzaine. Partant d'une intrigue classique, les héros se retrouvent mélés à un truc pas possible et c'est vraiment jouissif. Chacun à son truc : Lin a ses plans, Manji a les siens, Anotsu en a d'autres, Shira veut quelque chose, pareil pour Kagimura, même chose pour Makie, toujours pareil pour Hanabusa, "They're schemers", et quand ils se rencontrent, ça barde sec évidemment. Ne pas avoir une seule intrigue liée à un groupe de perso, mais plutôt un groupe d'intrigue chacun lié à une personne, c'est aussi ça la force de ce manga. Les réflexions sur la vengeance sont également très justes et pertinentes (cf tome 4).

Et puis pour finir, parce qu'un manga c'est généralement l'histoire d'un héros, quand n'est-il de nos héros ? Déjà, il s'appelle Lin et Manji (pas facile de vivre quand on s'appelle "croix gammée"). C'est un duo qui marche très bien (de toutes façons, moi, j'adore les duos, c'est pour ça que j'adore Dorohedoro d'ailleurs, mais c'est une autre histoire). Manji est le prototype du samurai solitaire. Il est rustre, très brutal, mais n'a pas vraiment mauvais fond. Son hobby consiste à perdre des parties de son corps et à cacher le plus de trucs coupants possible sur lui (un des trucs vraiment pas réaliste de l'œuvre pour le coup...). Ce que j'aime bien, c'est qu'on est loin du "samurai qui déchire tout", Manji, ce serait plutôt le genre qui se fait toujours déchirer. Il est objectivement toujours plutôt moins fort que ses opposants, mais il est ultra-résistant (tout ça à cause d'un ténia très spécial). Du coup, c'est toujours des victoires par coups en traitre et trucs vicieux (enfin, quand y gagne, hein...). A chaque combat, il prend vraiment cher et c'est pas mal de voir qu'au final, le héros est parfois vraiment à la masse (et n'espérez pas du héros qu'il devienne de plus en plus fort, non non, il est à un niveau constant, on est pas dans un shonen). C'est un personnage qui est aussi très sensé, très posé et avec pas mal de tact, c'est pas juste une grosse brute, il a passé tellement de temps à se faire taper sur la tète, qu'il est nécessairement un peu plus réfléchi que la moyenne. Bon l'autre perso maintenant, Lin. Modèle fille à papa mais sans papa (au départ), elle est forcée de vivre à la dure avec son garde du corps (même si elle aimerait probablement que ce soit plus que ça). C'est un perso franchement sympa, sa faiblesse du départ la pousse à s'aguerrir mais on ressent vraiment qu'elle en bave. Les interactions qu'elle a avec Manji et Anotsu sont vraiment bien menées et remettent complètement en question le personnage. C'est une héroïne qui évolue tant de corps que d'esprit et c'est plaisant de la voir faire (un peu à la Vagabond en fait). Lin est aussi une des rares héroïnes de manga à avoir eu le privilège de sauver le héros.

Bon voila c'est la fin, si vous en êtes arrivé là, merci de m'avoir lu et en espérant que ça vous motivera pour lire cette œuvre vraiment géniale qu'est L'Habitant de L'Infini.

Oups j'ai oublié de vous dire (c'est pour ça que j'édite, mais ça vous ne le savez sans doute pas), à propos de l'Anime : fuyez-le !!! il est à des années-lumières du manga et ne retranscrit rien de la beauté des traits de Samura (et puis la BO est minable)...

_________________
Image
« Si durant l'intégralité d'une rotation terrestre, l'utilisation d'un fusil d'assaut modèle kalashnikov n'a pas été jugé nécessaire, alors on peut dire que, d'une manière platonicienne, cette journée était ''bonne'' ».


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 31 Aoû 2008 17:50 
10 000 Berrys

Inscription: 19 Avr 2008
Messages: 50
Hum... avec les vacances, je ne suis pas aller à la bibliothèque et je crois être arrivé au tome 19. C'est une série que je connais depuis un bout de temps et j'ai également toujours été surpris par son manque de succès.
Lhistoire et sympa, mais l'auteur ne va pas chercher bien loin non plus avec pour intrigue, une jeune fille qui veut se venger d'un groupe de samourai, et ainsi tuer leur chef : Anotsu ( youps, j'ai regardé hiers le film très connu de Q. Tarantino, et j'ai failli mettre Bill à la place d'Anotsu :P . Comme quoi, ça casse pas des briques pour l'originalité, même si, ok, c'est plus complexe que ça).
Le dessin, je le trouve magnifique. Il fait très, mmmm comment dire.... "mature" (?!)(suis-je compris ?!), enfin bref, comme Snev, je pense que c'est les plus beaux dessins que j'ai vu pour le moment.
Ce que j'aime bien aussi dans ce manga, c'est le côté un peu "gore", qui rend le livre plus réaliste, et du coup plus captivant ( "Manji qui, malgrè son invincibilité, s'en prend toujours plein la gueule lors des combat" comme dirai Leto 2, et puis les combats sont vraiment réalistes, l'auteur est passé mettre dans l'art de dessiner des tête tranchés, des membres tranchés, des corp transpercé, mais surtout du sang à gogo ^^).

Citation:
Son hobby consiste à perdre des parties de son corps et à cacher le plus de trucs coupants possible sur lui (un des trucs vraiment pas réaliste de l'œuvre pour le coup...).


C'est un manga quand même ^^, c'est le petit côté "comique" de Manji. C'est bisard, mais ça ne me dérange pas du tout.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'habitant de l'infini
MessagePosté: Ven 18 Mai 2012 00:21 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Je suis avec passion les aventures de Manji depuis un long moment. Je fais revivre ce sujet à l'occasion de la sortie du tome 27 dont je n'attendais pas aussi rapidement.

Image


Déjà, comme d'habitude, la couverture est somptueuse, représentant les membres les plus important du Ittô-Ryû. D'ailleurs tout le tome sera consacré à la confrontation entre les membres mineurs du Ittô-Ryû et trois des six démons. Bien sûr le point culminant est l'intervention de Giichi et Hyakurin pour éliminer de le numéro deux du Ittô-Ryû, le vieux manchot Abayama. On a là un tome sans Manji, Lin ou Kagehisa, et malgré tout j'ai trouvé ça vraiment prenant. Alors oui, l'histoire n'avance pas des masses, mais la mise en scène est une nouvelle fois d'exception. Des combats à coupé le souffle, surtout en Giichi et Abayama, qui pour le coup ne reste pas en retrait et montre qu'il est un adversaire redoutable, malgré son âge et son handicap. D'ailleurs il a su très bien profiter de son bras en moins pour y mettre des chaines, ce qui empêche Giichi d'attaquer le vieil homme tout en parant son attaque multiple. Le combat est intense et Giichi en prend pour son grade.

A côté de ça, le récit s'intéresse aux élèves du Ittô-Ryû qui doivent affronter les "Six Démons". J'ai beaucoup aimé cette partie également car il permet de ce mettre dans la peau de personnage plus faible qui doive ruser pour abattre des ennemis bien plus puissant qu'eux. Mais la stratégie n'est pas payante, et après avoir quitté le Ittô-Ryû dans le tome précédent pour pouvoir affronter à plusieurs leurs ennemis (qui était interdit par leur école), ils se font massacrés les uns après les autres. On a le droit à quelques détails sympathique, comme l'homme à la lance qui affronte un élève parlant la même langue que lui et qui semble venir du même navire, ou le géant qui révèle être un véritable tank qui réduit à néant les efforts des élèves. Malgré tout un des six démons est tué par un des élèves qui nous offre un sacrifice des plus WTF que j'ai pu voir. Hyakurin à son moment également en devant faire face à trois autres élèves qui se révèlent très coriace et devra la victoire à l'intervention de Mitake.

Le final est jouissif avec un Giichi qui donne tout pour avoir Abayama. Ça sent quand même la fin pour le Ittô-Ryû plus démunis que jamais. Je vais attendre la suite avec impatience tant la qualité est toujours au rendez-vous.

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Habitant de l'infini
MessagePosté: Lun 18 Juin 2012 13:51 
45 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Juin 2007
Messages: 537
Localisation: all blue
Tiens j'avais pas vu qu'il y avait un sujet sur l'habitant de l'infini, faut dire il revient de loin celui là.
En tout cas ça fait très longtemps que je connais ce manga et que j'en apprécie les personnages et l'histoire, même si cette dernière est parfois inégale en qualité. Par contre ce qui me plait vraiment c'est la qualité des dessinS que je trouve exceptionnelle, pour moi ce manga est le plus beau et travaillé à ce niveau là, un vrai bijou que je conseille à tous.

_________________
TOUT est relatif !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Habitant de l'infini
MessagePosté: Lun 13 Aoû 2012 01:39 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1119
Image
L'Habitant de l'Infini - Tome 1 à 20

On continue toujours ce périple de mangas avec pas moins de 20 tomes avalés sur les aventures de Manji, ainsi donc on clôt l'arc concernant la quête de l'immortalité. Et là surprise c'est excellent. Je m'attendais à un truc plutôt barbant, réaliste à la Vagabond. (qui même si je n'ai lu que 3 tomes ne m'a pas vraiment plu et je m'excuserais ici auprès de tous les fans :p) J'ai même eu peur dès le premier tome avec le pouvoir de Manji, on nous le présente direct comme quelqu'un d'immortel mais à mon plus grand bonheur l'auteur ne le rend pas invincible pour autant et il n'arrête pas de s'en prendre plein la tronche et de subir quelques défaites, c'est notamment marqué dans l'arc sur l'immortalité ou il est complètement à la merci d'expériences...

Mais ce qui est apparu en premier c'est bien évidemment la qualité du dessin, extrêmement beau à regarder on lis le manga comme on regarderait une œuvre d'art, les couvertures sont somptueuses et le contenu l'est tout autant ce qui rajoute des personnages très charismatiques rien que par l'aura qu'ils dégagent. Au départ j'ai quand même trouvé que Lin Asano était un petit peu énervante, une sorte de Nao Kanzaki de Liar Game, très naïve, étant un petit peu un boulet pour Manji. Mais au fur à mesure que l'histoire avance elle prend de plus en plus d'ampleur et c'est un régal à suivre son parcours notamment qu'elle a souvent affaire avec des personnes du Ittô-Ryû comme Anotsu. Un personnage à suivre sur le long terme et qui ne cesse de progresser en tout cas.

Mais il y a plein d'autres personnages qui mériteraient d'être citer avec un trio hyper badass concernant Manji, Taito et Shira dont les duels et les batailles sont excellentes. Beaucoup aimé également tout l'univers qui est retranscrit avec non seulement les décors mais tout les différents clans et écoles, on retrouve une fois de plus des personnages très intéressants comme Hyakurin et Giichi. En tout cas mon avis pourrait être assimilé à celui de SneV, avec un à priori pas forcément négatif mais pas loin sur l’œuvre et avec au final un super manga. Épique de bout en bout l’Habitant de l'Infini est vraiment une série de grande qualité qui ne cesse de s'améliorer et de produire des tomes géniaux.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Habitant de l'infini
MessagePosté: Dim 9 Sep 2012 19:51 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
tomes 15 à 20

La première partie de L'Habitant de l'Infini m'avait foutu une putain de claque. Manga ultra violent opposant des samurais aux styles et épées tous plus originaux les uns que les autres, et galerie de vilains passionnant sur lesquels le mangaka Hiroaki Samura prendra le temps de s'attarder longuement sur chacun d'entre eux pour les rendre absolument passionnants. Qu'ils soient les pires ordures au monde ou autre chose de plus dramatique. La bande de Anotsu, le Ittoryû est vraiment un groupuscule m'ayant très fortement marqué, autant si ce n'est plus que la Brigade Fantôme de Hunter X Hunter, référence alors absolue pour moi. Mais un gros doute subsiste à la fin de cette première étape du voyage de Lin, les membres du Ittoryû se faisant peu à peu décimer par son garde du corps, le fidèle sabreur immortel Manji, qu'allait-il bien pouvoir advenir par la suite ? Ne risquait-on pas de voir naître un sentiment de vide, Anotsu, aussi bon antagoniste soit-il, ne pouvant tenir sur ses seules épaules le reste de ce très long manga ?

Que nenni. Deuxième partie tout aussi bonne, introduisant un nouveau groupe secret de tueurs à la poursuite du Ittoryû, mais surtout marquant un détachement entre Manji et Lin et un profond développement en parallèle des deux ennemis mortels que sont Lin et Anotsu. J'ai adoré. En plus du fait de rendre l'héroïne plus intéressante que jamais et de reléguer son compagnon à un rôle de second plan, cette partie permettra d'offrir une nouvelle perspective concernant les objectifs et la façon de voir les choses du méchant, toujours dépeint à travers le contexte de l'époque. Anotsu impressionne par sa force, son charisme et sa philosophie et Samura frappera un très grand coup en réunissant pour un final d'anthologie les deux intrigues, les deux voyages en solitaire de ces deux personnages voués un jour à s'entretenir, mais tout d'abord devant partager leurs sentiments et point de vue.
Au delà de Anotsu et Lin, autres moments forts de cette partie, chaque apparition d'un personnage fou furieux qui évoluera tout du long en roue libre, Shira... Ou l'un des personnages les plus effrayants et extrêmes qu'il m'ait été donné de voir ! Avec notamment un autre moment mémorable le combat en triangle opposant Manji, Magatsu et Shira. Enorme !

Fin des 14 premiers tomes !

Troisième partie. Encore une fois, Samura renouvelle la séparation Manji / Lin, délaissant son héros pour mieux porter son héroïne vers les plus hauts sommets. Ma plus grosse crainte était de ne pas accrocher au renouveau du Ittoryû, de ne pas apprécier les nouveaux membres entrants vu le niveau atteint des premiers tomes, et vu les piètres performances des quelques seconds couteaux apparus dans la deuxième partie. Surtout que Anotsu et Shira dans cette partie se font très très rares. Que tu es bête cielo...
Nouveaux personnages, Samura fait de nouveaux des étincelles. Avec en tête de liste le duo composé de la gamine ultra nerveuse Dôa et le gentil géant Isaku, tous deux se mettant par un coup du sort sous la tutelle de Lin. Une occasion en or pour que la jeune fille poursuive son évolution de manière captivante. Bref, un arc captivant et qui se lit d'une traite.
Beaucoup de frustration également dans cet arc, Manji prisonnier des geôles du Shogun et soumis à d'atroces expériences visant à tester et transmettre son immortalité, ne pouvant qu'endurer les actes de sombres ordures, on a qu'une envie devant ces longs volumes, que quelqu'un vienne leur casser la gueule !!! ^^ Et je dois dire que c'est un putain de moment jouissif lorsque ces instants arrivent (même si ils n'y sont pas allés assez sadiquement à mon goût) ^^
Par contre l'ennemi final de cet arc (le résultat de l'expérience sur l'immortalité) était lui un peu foireux. Un tel personnage aussi Cyber-Frankensteinien n'avait pour moi pas sa place par ici... M'enfin bon, la dernière apparition éclair d'un personnage qu'on attendait avec une impatience morbide vaut quand même le coup d'oeil. Surtout au vu du butin qu'il emporte avec lui (j'ai énormément peur de ce qu'il va bien pouvoir en faire...).
Oh ! Et le nouveau membre du Ittoryû un peu barré au masque tribal apparaissant sur la fin ? Génial !

Vivement la suite.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Habitant de l'infini
MessagePosté: Mar 25 Sep 2012 00:23 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
On sentait la fin arriver depuis un certain nombre de tomes. C'est désormais chose officielle.

L'habitant de l'infini va se terminer dans l'Afternonn du mois de février qui sort le 25 décembre prochain. La série fera donc 31 tomes au final et aura été édité pendant pratiquement 20 ans, 19 pour être exact, du 25 décembre 1993 au 25 décembre 2012.

Source :
Mantan-Web


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Habitant de l'infini
MessagePosté: Mer 1 Mai 2013 19:06 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Tome 29 :

:Sandji sur le cul:

Bottage de cul en bonne et due forme dans ce nouveau volume !
Trois duels au sommet, et sous la neige histoire de donner un côté un peu plus épique et théâtral à la chose, qui envoient du très très lourd, du très très sanglant également ! ^^

Manji et Lin versus The Armored Giant !
Manji en prend plein la tronche le pauvre. Comme d'habitude quoi ^^ Et peut-être même un peu plus, car bon le coup de la mâchoire arrachée ou le buste littéralement tranché en deux, notre héros se fait défoncer de bout en bout de ce duel et seul l'intervention de sa petite protégée parviendra à changer la donne du combat dans, cette fois-ci encore, un déluge de violence et de gore (avouons-le, il y va pas par quatre chemin pour buter son adversaire !).

Makié versus The World
Waouh ! Le combat de rêve ! Makié sous la neige en mode furie s'occupant seule des Six Démons encore en vie. Un duel à sens unique en faveur de la jeune femme où elle mènera les hommes qui lui font face par le bout du nez et dans une sublime danse silencieuse aérienne. Elle a clairement le dessus durant tout le combat malgré ses opposants qui sont loin d'être des tanches, mais je n'ai cessé de me ronger les sangs jusqu'au dernier instant par peur de la voir chuter face à un quelconque subterfuge ou par le fait d'être rattrapée par son funeste destin au moment le plus inopportun. Un soulagement en demi-teinte au vu du résultat, en demi-teinte puisque la nouvelle menace approchant en toute fin de volume a souvent été synonyme de mauvais présage jusque-là. Très, très peur pour la suite, de voir le personnage de Makié tomber en fin de course tant j'adore ce personnage féminin, et même si sa mort me parait inéluctable depuis sa première apparition (la Mort étant un peu ce qui caractérise le personnage et qui le rend si bon). Mais je l'imagine mal rendre son dernier souffle autre part qu'aux côtés de Anotsu.

Anotsu versus The Hardest Way
Roooh le duel de malade ! Les deux poids lourds ultimes du manga, Anotsu le leader des escrimeurs rebelles du Ittôryû et Habaki le chien le plus fidèle et hargneux du gouvernement. Un combat monstrueux où les deux rivalisent de puissance dans une montée en puissance de la violence et de la tension ! Très bon mais encore trop tôt pour en parler, le duel étant plus là en toile de fond et laissant la part belle aux deux autres face à face plus "secondaires" dirons-nous.

En tout cas, un tome 29 de très haute volée !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: L'Habitant de l'infini
MessagePosté: Sam 31 Mai 2014 17:35 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
L'habitant de l'infini - tome 30 Dernier volume

Que d'émotions avec le grand final de ce manga qui aura été un pur régal de bout en bout...
Il ne reste plus grand monde de vivant au moment où nous ouvrons la première page du livre.
Anotsu, le grand antagoniste du manga, livre un duel acharné contre Habaki, le second autre grand antagoniste. Makie, la dernière guerrière fidèle à Anotsu mène un combat, que dis-je!, une danse, somptueuse et macabre faisant pleuvoir des gerbes de sang dans un paysage enneigé.
Tandis que nos deux héros, Lin et Manji, restent en retrait, attendant la fin du duel Anotsu/Habaki pour porter le coup final au dernier survivant.

Image


Une conclusion attendue et respectant bien ce qui a été fait jusqu'ici par Hiroaki Samura, c'est à dire une excellente utilisation des personnages féminins forts du manga qui s'illustreront une ultime fois à travers un moment dramatique et émouvant qui fera son petit effet (Makie est magnifique...) . Mais une conclusion qui surprend également. Après 30 tomes durant lesquels Lin et Manji auront poursuivi avec acharnement Anotsu afinque la jeune fille obtienne sa vengeance, j'ai été assez étonné de ne pas avoir droit à ce qui nous était vendu depuis si longtemps, c'est à dire un face à face titanesque entre Anotsu et Manji. Cette confrontation est belle et bien présente mais brève et sans réel enjeu (Anotsu partant d'emblée perdant, épuisé suite à son duel avec Habaki) et étant en fait là uniquement pour la forme et pour amener une réponse plus ou moins satisfaisante aux égarements de Lin.
Mais la conclusion proposée me convient en fait très bien, et je trouve même ça assez intelligent et original la façon dont ça a été tourné.

Image


Les dernières pages sont également très sympatoches, longue ellipse dans laquelle Manji l'immortel se fond dans une époque où le sabre n'a plus sa place dans la société. Une fin ouverte qui personnellement me vend du rêve et qui offre une perspective encore une fois intelligente et intéressante quant à la doctrine du Ittoryû et de Anotsu et sur la voie que s'apprêtait à prendre le Japon et les Samurai lors de la période d'Edo.
Grosse réussite et une galerie de personnages inoubliables !
Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com