Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Mer 13 Avr 2011 10:36 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6953
Localisation: dans la lune
Image


Grand Seigneur

Nura Le Seigneur des Yokai est une nouvelle série éditée par Kana depuis deux mois, avec une double sortie pour le lancement, et un troisième volume déjà disponible. De quoi bien lancer l’intrigue et les personnages.

Son titre original est Nurarihyon no mago, qu’on traduit par « le petit fils de Nurarihyon », un des plus célèbres Yokai du folklore japonais. Il s’agit d’un shonen, débuté dans le Weekly Jump en mars 2008, et qui a bénéficié d’une adaptation en animé en 2010. Un succès pour la Shueisha, après une période où beaucoup de séries ont été arrêtées très précocement (Junbor, Double Arts, Belmonde Le VisiteuR, Hitomi no Catoblepas pour ne parler que de celles que les communautés de scantrad avaient investies), et il a renouvelé l’offre du Jump avec quelques autres, certaines arrêtées depuis (Psyren), d’autres fermement installés (Toriko, Bakuman, Beelzebub plus récemment). Le titre est semble-t-il actuellement en perte de vitesse dans le Jump. Il a pourtant vraiment de quoi séduire !

Il s’agit du premier manga de Hiroshi Shiibashi, qui a auparavant travaillé comme assistant d’Araki, notamment sur Steel Ball Run. Cet auteur est lié à un autre ancien assistant d’Araki : Yasuki Tanaka qui avait lancé quelque mois avant Hitomi no Catoblepas, série que j’avais beaucoup aimé, mais qui avait été un échec complet, et série dont Shiibashi aurait repris un personnage pour Nura ! Lorsque Nura est paru, je n’ai lu que les premiers chapitres qui ne m’ont pas emballé et j’étais encore dégoûté de l’arrêt de séries que j’appréciais. Je suis passé à côté d’une série très sympa !

Image

Nura-conte quoi ?

Nura raconte l’histoire d’un collégien qui est pour ¼ Yokai, c’est-à-dire démon. Il est le petit fils du chef du clan Nura, Nurarihyon, et doit lui succéder à la tête du clan, qui règne sur la ville imaginaire d’Ukiyo-e (en gros la région de Tokyo a priori). Mais le jeune collégien n’a pas de pouvoir, et s’il apprécie les Yokai, il ne compte pas vivre dans leur monde, être à leur tête. Pourtant, certaines nuits, un alter ego surgit et accomplit des exploits pour sauver les proches de Nura menacés par des Yokai nuisibles. Il s’agit de la partie Yokai du héros, dont Nura doit peu à peu prendre conscience.

Le pitch de départ lorgne donc à la fois du côté de Reborn (minus gentil bombardé héritier d’une organisation regroupant des monstres, environnement collège qui se télescope avec celui d’un monde tabou) et du côté de Naruto (affrontements intra et inter clans), voire du côté de Eyeshield 21 avec le héros masqué. Mais Nura, c’est surtout un imaginaire assez démentiel, un bestiaire fabuleux, une plongée dans le folklore japonais par un biais ludique et très sympa.

Les deux premiers tomes posent les bases de la dynamique interne du clan Nura. On a d’un côté le monde « réel » de Nura, à l’école, avec tout un versant plutôt gentil et comique fondé sur des quiproquos, la nécessité de masquer son identité ou globalement le monde des Yokai, et de l’autre ce monde précisément, peuplé de créatures loufoques ou terrifiantes. Le troisième tome s’ouvre vers l’extérieur, le clan rencontrant d’autres clans du Japon.

Image

Yokai or not Yokai ?

Ce qui étonne dans Nura, c’est que la ligne shonen est à la fois fermement établie et tenue (cf tous les liens avec d’autres titres à succès ainsi que les codes qu’on voit se dessiner dès le début du récit) et franchie par moments avec de rapides passages très sombres, violents, voire gores, qui détonnent complètement. Si Rikuo veut faire du monde des Yokai un monde de gentils, il se heurte, comme le fait le manga, à la réalité d’un monde de démons dans lequel le plus puissant, son grand-père, est peut-être débonnaire, mais où surtout un grand nombre vivent des peurs des humains quand ce n’est pas de leur chair.

Le manga joue avec les peurs primaires pour s’en moquer, pour les exorciser, les abordent par le biais du shonen, mais en fait quand même le cœur du récit. Cela donne des passages troublants, qui mettent mal à l’aise (passage des Rats) ou qui dont la mise en scène est particulièrement inventive et onirique (le miroir pourpre). Je ne sais pas encore trop où le titre se dirige, mais cette zone de flottement, comme le nom de la ville qui sert de cadre au récit après tout, donne un charme indéniable au manga, et m’a semblé le faire surnager dans une production un peu formatée et convenue.

D’ailleurs, étonnamment, la partie proprement nekketsu est pour le moment assez négligée. Si les adversaires sont présents et acharnés, les héros ne doivent pas déployer d’infinies stratégies pour vaincre (l’influence d’Araki n’est pas du tout à chercher de ce côté, mais plutôt sur le bestiaire monstrueux, dans la mise en scène des corps !), et la résolution des combats est très rapide. Ce qui compte, pour le moment, c’est avant tout la montée de la tension.

Face à cette tension, le manga insiste fortement sur sa veine humoristique par des situations cocasses, loufoques. C'est en cela que Nura rappelle le Reborn des premiers volumes. La question est de savoir si on va avoir une évolution à la Reborn précisément, avec une veine nekketsu classique prenant progressivement le dessus, ou si l'équilibre va pouvoir être maintenu tel quel, pour faire de Nura une sorte d'Eyeshield 21 remplaçant les matchs par des affrontements entre clans, ponctués de la vie et des ambitions des groupes formant la base du manga (la Maison Mère et le Club Kiyo).

Enfin, graphiquement, l'intégration du folklore et de son bestiaire produit des planches que je trouve très très réussie. Si la partie collège du manga suit des codes classiques, voire usés dans le trait et la composition, la partie nocture et Yokai se montre elle extrêmement inventive et frappante par sa qualité globale, sa recherche d'effets "typiques" et son souci du détail. Les plans d'ensembles sont un vrai régal pour les yeux: soit animation des différents plans, soit esthétique des corps et des poses, soit minutie des éléments proposés (cf. le montage en guise d'exemple que j'ai récupéré en faisant un peu de recherche icono autour de la série).


Image


Tous des monstres ! (Freaks)

Nura se signale d’abord par sa galerie de personnages, Yokai et non Yokai, tous assez extraordinaires. C’est la première richesse du manga ! On peut classer cette foisonnante population en groupes et sous-groupes, en distinguant d’abord Yokai et collégiens, puisque c’est cette distinction qui en Rikuo fonde la tension dramatique de la série


Rikuo
Double donc avec Rikuo le collégien, et Rikuo de la nuit, état de Yokai qui ne s’éveille que par moments, dans des conditions favorables (la nuit), lorsque nécessaire (danger pour des proches). Petit fils de Nurarihyon, il est appelé à devenir de 3ème Commandant, le mystère autour de son père restant pour l’heure entier.


Le Cortège du clan Nura
Le monde des Yokai est structuré en clans, hiérarchiquement ordonnés. Le système apparaît comme féodal, traditionnel, voire mafieux type yakusa. Le clan Nura est un grand clan qui a su rallier d’autres clans pour dominer une région, celle autour de la ville d’Ukiyo-e. On distingue donc les Yokai de la Maison Mère (ceux du clan Nura à proprement parler) et ceux des clans alliés, dont les leaders sont censés avoir bu le saké de loyauté avec Nurarihyon ou avoir juré fidélité au clan.

Nurarihyon
Grand-père de Rikuo, ayant eu un fils avec une humaine, fils qui lui-même a eu Rikuo avec une humaine. Dans le folklore, Nurarihyon est à la fois un des plus puissants Yokai, et un Yokai d’allure assez débonnaire puisque son pouvoir est d’entrer dans les maisons des humains sans être remarqué. Il dirige le clan, cherchant à imposer Rikuo comme son successeur. Ressort comique la plupart du temps, il faut attendre la fin du 3ème tome pour le voir vraiment à l’œuvre… On le voit aussi dans des flashback sous une apparence qui rappelle Rikuo de la nuit (sacrément classe, donc).

Yuki-Onna
Une Yokai au pouvoir lié à la glace. Combattante, c’est surtout une servante dévouée (à l’excès !) de Rikuo. Elle prend l’apparence d’une collégienne proche de Rikuo pour veilleur sur lui la journée, sous le nom de Tsurara Oikawa. Elle intégre le club de Kiyo Sainte-Croix pour suivre Rikuo, ce qui la conduira à des situations compliquées avec Yura, la chasseuse de Yokai, et Kana, l’ami d’enfance et un peu plus de Rikuo ! Elle sera donc des différentes aventures du héros. Le décalage entre ce qu’elle est les situations scolaires constituent un ressort comique évident ! J’adore ce personnage!

Aotabo
Yokai combattant pur jus, censé représenter un prêtre (!) envoyé lui aussi au collège pour veiller sur Rikuo. Mais en gros bourrin qu’il est, il est rapidement devenu le leader des délinquants du coin, et passe plus son temps à diriger son gang de motards qu’à accompagner Rikuo dans ses plans douteux. Du grand n’importe quoi !

Kurotabo
L’autre force de frappe du clan. Prêtre plus classieux, combattant à l’aide de lames, il forme un duo avec Aotabo. Lorsqu’il se fait passer pour un humain, il revêt l’apparence d’un homme d’affaire, avec d’inévitables complications !

Karasu Tengu
Yokai de type corbeau, et conseiller direct de Nurarihyon, il fait marcher la maison à la manière d’un intendant. Il est le père de 3 autres Tengu, les Sanbagarasu, qui servent de messagers et d’informateurs pour le clan.

Kubinashi
Homme sans cou, se battant avec une sorte de lacet. Membre de la garde proche de Nura, il s’occupe essentiellement de la maison, et paraît plus réfléchi que les autres Yokai.

Kappa
Ben… un kappa qui vit globalement dans le bassin de la Maison Mère, mais qui sort parfois en ville, cachant difficilement ses palmes !

Kejoro
Très belle femme qui effectue le service dans la maison. Yokai dont on ne connaît pas grand-chose pour l’heure, mais qui n’hésite pas à aller à la rencontre des amis de Rikuo qui s’aventurent dans la Maison Mère quand les autres Yokai se terrent la plupart du temps.

Et bien d’autres que je vous laisse découvrir !!!

A côté de la Maison Mère, on trouve plusieurs clans alliés, dont les principaux pour les premiers tomes sont celui de Zen, jeune homme yokai de type oiseau et poison, ami d’enfance de Rikuo, celui des chat (famille Neko) et celui de Gyuki, puissant Yokai au cœur du premier vil narratif un peu développé de la série. Et en dehors du clan Nura, d’autres clans, parasites sur le territoire du clan Nura, ou contrôlant d’autres région du Japon.

Image

Le Collège : le club Kiyo Sainte-Croix
Il s’agit d’un club auquel Rikuo appartient. Evidemment, il y a adhéré contre son gré ou presque, et y reste pour surveiller ce qui s’y passe, et veiller sur Kana essentiellement. Ce groupe a pour objet… l’étude des Yokai, dans le but de prouver leur existence !

Kiyotsugu
Le leader du groupe. Fou furieux, très riche, obsédé par les Yokai après avoir dénié leur existence. Il décide de vouer sa vie à leur étude après avoir rencontré Rikuo de la nuit. Il cherche avant tout à être enlevé par des Yokai, et est à la source de tous les sales coups qui touchent le groupe. Evidemment, il échappe toujours au désastre, et manque les apparitions de Yokai !

Kana Ienaga
L’amie d’enfance de Rikuo et brin de romance du manga (la princesse en danger quoi!). Caractère plutôt fort, plutôt protectrice du Rikuo collégien. Inquiète au sujet de la relation entre Rikuo et Tsurara (Yuki-onna)

Yura Keikain
Jeune fille qui vient de Kyoto, envoyée par sa famille pour se former à Ukiyo-e. C’est une Onmyoji, c’est-à-dire une sorte de chasseuse de Yokai. Sa famille a développé des techniques de détection et de lutte contre les Yokai à partir de sceaux et de shikigami, papiers se transformant en créatures, soutiens ou armes. Elle paraît plutôt discrète et apathique (archétype de la « molle » dans le groupe d’élèves dans les mangas « écoliers »: son entrée en scène m'a évoqué celle d'Osaka dans Azumanga daioh!), mais très dévouée et courageuse. Elle espère trouver et vaincre Nurarihyon. La force de frappe du goupe lors des coups durs, avant l’intervention providentielle des Yokai et de Rikuo le plus souvent !

Shima
Camarade de classe ami de Rikuo, mais surtout l’agent pour ne pas dire le larbin de Kiyotsugu!

Torri Natsumi et Maki Saori
Deux jeunes filles venues dans le groupe par intérêt pour Kiyotsugu, et parce que voyant que l’argent de ce dernier peut leur permettre de visiter des endroits extraordinaires ! Les premières victimes des Yokai bien évidemment, sur un mode comique !


En espérant vous avoir donné envie de découvrir ce manga, pas révolutionnaire, mais très sympathique et qui me semble potentiellement prometteur par tous les "à côté" qu'il propose en seulement deux-trois volumes déjà!

Image

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Mer 27 Avr 2011 20:28 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Nura le Seigneur des Yokai - tome 3
J'ai plutôt bien aimé ce troisième tome qui s'avère un peu plus intéressant grâce à un élément que je n'appréciais pas qui commence peu à peu à s'effacer. Je veux parler du Rikuo version humain et de son caractère très énervant. Dans ce tome, à l'issu du combat contre Gyuki (qui a droit à un petit flashback très sympa), on se retrouve avec un Rikuo qui change de comportement, de manière peut-être un peu trop brutal et peu réaliste, nous faisant part d'une force de caractère et d'une volonté qui font leur petit effet. J'ai bien aimé aussi son rôle lors de la réunion des différents clans alliés à la maison mère. Ca laisse présager un bon développement du personnage principal pour la suite du récit avec une alternance entre un héros tout simplement puissant et un autre misant plus son intelligeance et sa capacité à manipuler son monde. Du moins, c'est comme ça que je perçois pour l'instant le futur de ce manga.

Sinon, le truc que je préfère dans ce manga, les yokai entourant Rikuo. Ils sont vraiment tous très sympas avec une mention spéciale pour les Sanbagarasu, l'homme sans cou, ou le pépé Nurarihyon. Mais ils sont tous très amusant et les passages les mettant en scène restent mes préférés.

On est quand même toujours dans la partie introductive du manga et j'espère que le scénario ne mettra pas trop de temps à se mettre en route. Même si on dirait qu'un certain événement se prépare avec ce volume.
Paradoxalement, je trouve que ça va un peu vite. J'aurais bien aimé continuer à découvrir les autres clans alliés au clan Nura avant de partir sur ce nouveau type de yokai et comment le héros s'y serait pris pour les convaincre de sa légitimité en tant qu'héritier.
Je me demande quand même comment cette histoire va tourner...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Mar 5 Juil 2011 21:34 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Assez surpris de voir ce topic vide de commentaires, surtout que des sujets de shonen dans la même veine m'ont l'air d'avoir attiré l'attention sur le forum, comme "Beelzebub", "Psyren" ou "Pandora Hearts". Ce manga est pourtant très sympathique, et perso avec ce tome 4, j'accroche de plus en plus à l'univers et aux personnages.

Image
Nura Le Seigneur des Yokai - tome 4
Suite de la confrontation entre les yokai du clan Nura contre ceux de Shikoku, ces derniers sortant de l'ombre et s'affichant officiellement contre nos héros.
Le fait de voir le tout-puissant Nurarihyon quitter provisoirement le devant de la scène est sympa puisque prétexte à mettre le jeune Rikuo un peu plus en avant. Il gagne de plus en plus en charisme et d'autorité sous sa forme humaine, chose qui me plait beaucoup et qui me fait oublier la vision très négative que j'avais de lui au début de l'histoire.
Les yokai l'accompagnant sont toujours aussi géniaux et l'atout principal de la série selon moi. J'aime beaucoup. D'ailleurs, je n'avais pas tellement remarqué le Kappa dans les trois premiers tomes, mais son apparition sur la couverture (très belle soit dit en passant) et le petit rôle qu'il a à jouer dans cet arc me donne vraiment envie de le voir plus à l'oeuvre pour la suite. Est-ce que ce sera le cas ?
Plutôt bien aimé aussi la stratégie de Rikuo et de Kubinashi, je ne l'avais pas vu venir celle-là, même si après relecture ça parait évident ^^
Et tant qu'on y est, j'adore aussi la technique du moine guerrier, Kurotabo. Son "aile de sabres" est vraiment magnifique.
Donc, oui, j'apprécie de plus en plus la lecture de ce nouveau shonen. Très sympa.

Je m'interroge cependant sur une chose. Je n'ai pas l'impression que Hiroshi Shiibashi soit le type d'auteur à savoir ou vouloir donner dans le shonen classique avec de grands et beaux combats. Ces derniers sont jusque là évités au maximum, je trouve, au profit du développement de l'histoire et des personnages. Peut-être que je me trompe mais je ne vois pas le mangaka capable de dessiner de grands combats. A voir si la tendance s'inverse ou pas dans les prochains volumes.

PS : Et après une telle présentation, moi, je vote pour toi, Kiyotsugu ^^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Mar 27 Sep 2011 22:16 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Nura le Seigneur des Yokai - tome 5
Un shonen que j'apprécie décidément de plus en plus au fil des tomes. Le côté "humain" du manga est bien moins présent dans ce livre. On s'attarde donc ici bien plus sur les questions politiques qui secouent le clan Nura en ce moment suite à l'arrivée des démons de Shikoku annonçant clairement leurs intentions belliqueuses et conquérantes. Rikuo est-il digne de mener un cortège de cent démons et d'inspirer la terreur ? Les avis sont encore très partagés et Rikuo ne dispose toujours que de bien peu d'alliés (mais des alliés de poids !), mis à part lorsque sa part nocturne prend le relais et où son charisme ne laisse que peu de doutes quant à sa légitimité en tant que Seigneur des Yokai.

S'ensuit le face à face attendu des Yokai du clan Nura à ceux de Shikoku, un vrai régal pour les yeux grâce à tous ces design monstrueux qu'on se plait à longuement observer. Le mangaka n'étant par contre pas des plus talentueux pour mettre du mouvement dans son dessin et nous offrir de beaux combats, ceux-ci restent très discrets ce que je trouve assez dommage étant donné la diversité des personnages en présage et l'idée qu'on aurait pu avoir droit à quelque chose de super bien foutu. Mais bon, ce qui nous est proposé est tout de même de bonne qualité, je ne vais pas bouder mon plaisir que j'ai eu à lire le manga.

Je me demande ce qu'il adviendra du méchant de cet arc (partagera-t-il une coupe de saké avec Rikuo pour entretenir une relation du même style qu'un Mukuro/Tsunayoshi ?), mais je m'imagine qu'il se fera remonter les bretelles par son vieux paternel. Qui est le traitre aussi dans le camp de Rikuo ? Shoei ? Je suis aussi curieux de savoir si le type masqué aux ailes ténébreuses n'est qu'un simple sous-fifre ou quelqu'un de plus important dans l'intrigue se servant du méchant actuel (me souviens pas du nom) pour atteindre un but quelconque.

Hâte de voir la conclusion de cet arc et surtout de voir vers où nous nous dirigerons pour le prochain !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Lun 31 Oct 2011 14:47 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6953
Localisation: dans la lune
Je raccroche un peu tardivement!

Image
Nura Le Seigneur des Yokai - tome 4
Beaucoup aimé ce volume! Entre l'introduction des pèlerins, la petite intrigue secondaire avec Senbazuru et Sodemogi et enfin l'élection de Kiyotsugu, c'est assez énorme et diversifié. Après le moment de bravoure de Nura au précédent tome, on a Rikuo qui doit prendre la main, et son affirmation s'accompagne de la mise en avant de pas mal de ses alliés. Tout ce bestiaire: c'est vraiment incroyable. Le final entre Rikuo de la nuit et le Chien apporte son moment de tension. Bref, un volume très très plaisant!!


Image
Nura le Seigneur des Yokai - tome 5
Un peu moins aimé, même si pas mal d'éléments intéressants. Mais tout se met en place pour la résolution dans le prochain volume je pense, et la fin d'un arc de prise de pouvoir de Rikuo. Tamazuki prend sa forme de Démon, on comprend le pourquoi de la conquête et Nura est allé à Shikoku voir son alter ego de là-bas. Très sympa tout ça! Mais dans la mesure où tout le background démon domine complètement le volume, pas grand chose côté école et du groupe Kiyo Sainte Croix. Et ça m'a manqué! J'aime beaucoup l'équilibre entre Jour et Nuit dans le manga, l'alternance et les croisements des deux mondes. Les combats ne me manquent pas tant (effectivement, le dessin est très graphique, très peu dynamique, tout en poses (Araki's Touch??)), dans la mesure où on a des mêlées impressionnantes, de réels moments de tensions, et quelques attaques/effets assez terribles! Bref, toujours très sympa et bien prenant!!!



EDIT:
Remarque sur les couvertures


Je viens enfin de percuter que mises côte à côté
e les couvertures forment une uniques fresque ou frise qui met en place le Cortège de Rikuo. Alors pour les premiers volumes, c'était assez clair, mais pour la suite, ça semblerait aller dans le sens du ralliement des adversaires au Cortège, une fois vaincus. Ce fut le cas pour les premiers adversaires normalement compris dans le Cortège (Gyuki et consorts), mais ce sera peut-être aussi le cas pour ceux de Shikoku sur la couverture.

Ca irait dans le sens de l'évitement des combats au sens shone, avec de grands développements: affrontement symbolique qui signifie faire de l'autre son féal, et l'intégrer directement ou indirectement (alliance) dans le Cortège.

En tout cas, on peut se douter de l'identité de celui ou de ceux qui feront la prochaine couverture: la famille Corbeau, au vu des plumes noires qui traînent sur cette courverture si. A voir si par la suite on a une alternance dans la fresque entre membres du clan Nura et adversaires couverture par couverture (c'est un peu le cas pour le moment), si Nura lui-même sera à un moment donné sur une couverture (ou on considère que Rikuo de la Nuit est une sorte d'alter ego), si les personnages du lycée vont pouvoir trouver place sur ces couvertures dévolues aux démons pour le moment (parce que ne faisant pas partie du Cortège), et si le héros va réapparaître sur une couverture, relançant alors une nouvelle frise?

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Dim 13 Nov 2011 20:58 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Tiens, j'avais pas non plus remarqué pour les couvertures. Ca donne un effet assez cool, je trouve. Et déjà qu'elles étaient très jolies avant. J'arrive pas vraiment à voir qui pourrait être sur la prochaine (j'avais pensé au Kubinashi mais il est déjà passé).

Image
Nura le Seigneur des Yokai - tome 6
Conclusion de l'histoire opposant les yokai du cortège de Rikuo à celui de Tamazuki. Des combats expéditifs menés par des héros très charismatiques. Après pas de grande surprise au rendez-vous avec un final somme toute prévisible et classique, ou la levée d'un sub plot (la question du traitre au sein du clan) tendant à mener vers une future nouvelle menace plus importante. Après je n'ai pas bien compris pourquoi nous laisser sur notre faim avec le personnage de Shôei, plutôt bien développer dans ce début d'arc l'introduisant, mais totalement laissé de côté par la suite. Plutôt étonné et déçu de ne pas voir de répercussions sur sa relation avec Rikuo...
Nous enchaînons ensuite avec une histoire courte centralisant l'action sur les personnages humains. Ces passages là sont loin d'être mes favoris, mes le récit était plutôt bref et amusant. Notamment grâce aux délires de Kiyotsugu et la petite rivalité entre Kana et Tsurara ^^. Surpris là aussi de ne pas voir l'onmyoji Yura, mais cela s'explique avec la fin du tome annonçant déjà l'arrivée d'un nouvel arc important ! Très intéressé de voir ce qui nous attend dans le prochain tome !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Dim 19 Fév 2012 11:00 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Nura le Seigneur des Yokai - tome 7
J'ai adoré ce tome. On part sur un nouvel arc avec l'arrivée de la famille de Yura et cette nouvelle menace représentée par les Onmyoji. Qui amèneront avec eux un danger encore plus grand soulevant beaucoup de questions sur le passé du Nurarihyon (et les origines de Rikuo ?). Une bataille très sympa entre les exorcistes et Rikuo, surtout pour quelqu'un comme moi qui jusqu'à présent n'aura jamais vraiment été convaincu par les affrontements présents dans ce manga. Une bonne surprise donc.
Autre truc très sympa évidemment, le coming out de Rikuo aux yeux d'un de ses camarades humains, ce qui apportera à coup sûr de futurs échanges entre eux encore plus intéressants. J'aime beaucoup ce genre de passage où le héros révèle sa nature.
Les derniers chapitres sont eux aussi très bien, décentralisant l'action qui jusque là tournait autour de Rikuo et ses amis, pour nous faire voyager dans le temps et nous préparer à un nouvel arc qui commence fort bien !
Ce nouveau shonen reste une valeur sûre à mes yeux se bonifiant à chaque nouveau volume.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Mer 18 Avr 2012 22:32 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Nura le Seigneur des Yokai - tome 8
On a avec le début de ce tome et une grosse partie du livre la suite et fin du flashback concernant le grand père de notre héros, le Nurarihyon. Un retour en arrière très intéressant puisque emmenant pour la suite de l'intrigue tout un tas d'éléments très intéressants. A commencer par les origines encore un peu obscures de notre héros et de son père... Origines liées à la grande menace de ce nouvel arc que je n'aurais pas cru aussi importante. Rikuo et son cortège sont ici face à une terrible menace et j'ai du mal à m'imaginer la manière avec laquelle ils parviendront à se tirer de se pétrin.
Mais le flashback nous propose aussi d'autres choses, outre la mise en scène d'un Nurarihyon jeune et ultra charismatique, comme le développement de la famille Keikain, à la fois dans le passé et le présent. Hâte d'en apprendre plus sur ces onmyoji.

Encore une fois, j'ai aussi beaucoup aimé le dessin lorsque nous sommes à l'écart des scènes d'action. Un chara design très agréable, entre les futurs ennemis impressionnants ou un nouveau personnage présenté vers la fin super classe qui ne demande que plus d'exposition. Bref, c'est du tout bon pour ma part !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Mer 13 Juin 2012 21:11 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Nura le Seigneur des Yokai - tome 9
Toujours aussi prenant avec cette fois-ci une petite nouveauté, des scènes d'action et de combat franchement très bien foutues. Ca me rassure assez quant à l'arrivée imminente de la grande bataille pour la domination de Kyoto. On profite de cet "exil" de Ritsuo vers un endroit plus austère pour à la fois nous présenter une nouvelle galerie de personnages, toujours un petit régal pour les yeux, et définir un peu mieux le système de combat en vigueur. Et ça donne lieu à un truc plutôt sympa, avec un entraînement de Ritsuo ayant pour but de lui faire découvrir le vrai pouvoir qu'utilise les Yokai les plus puissants, l'Osore, ou une sorte d'incarnation physique de la terreur que peut inspirer un démon. Et c'est vraiment bien foutu.
Cette phase d'entraînement dure heureusement assez peu, prenant juste le temps nécessaire à donner une base aux combats à venir sans trop s'attarder sur d'autres trucs peu intéressants. Et on retournera donc bien vite en direction du lieu de la bataille par un moyen que j'ai trouvé génial, le Takarabune ^^ Ou une espèce de bateau volant gigantesque portant les couleurs du clan Nura ! Excellent !

Autre chose que j'ai trouvé assez dingue, le nombre de personnages qui ne cesse encore et encore d'augmenter, ne serait-ce qu'au sein du potentiel cortège de Ritsuo. Et je ne parle même pas des Yokai ennemis ou des Onmyojis ! C'est assez fou, surtout que pour l'instant je trouve que Hiroshi Shiibashi se démerde assez bien pour tous les mettre en valeur.

Hâte de voir le conflit entre les cortèges (et d'en apprendre un peu plus sur le passé et la mort du père de Ritsuo).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Lun 25 Juin 2012 14:52 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 23757
Localisation: Joker
J’avais oublié de relayer l’info. Je la place dans ce topic car je pense que ça intéresse également les lecteurs VF.
La série se termine au numéro 30 du Shônen Jump qui sort aujourd’hui au Japon. Elle aura un ultime chapitre publié dans le Jump Next d’août (c’est un Hors-série trimestriel).
La série devrait donc se conclure au tome 24.
C'est une surprise pour beaucoup de monde car ses classements et ventes étaient bonnes et cette fin arrive apparemment un peu précipitamment vu que personne ne pensait que la série allait finir là maintenant (qu'en pense les éventuels lecteurs de scans ?)
Néanmoins un projet sur la série doit être prochainement annoncé. Ca sent l’animé mais ce serait étrange d’un produire un une fois la série terminée… Donc à voir ce que cela peut être.

Source : http://www.manga-news.com/index.php/act ... se-termine

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nura le Seigneur des Yokai
MessagePosté: Dim 14 Juil 2013 12:10 
35 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 494
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
Je déterre ce sujet de sous les fagots.

C'est bizard que ce topique sur cet excellent manga soit complètement abandonné bien que le manga soit bel et bien terminé. Dans ce manga on retrouve vraiment le folklore japonais et comme le citais déjà seleniel, si l'on peut trouver que la partie JOUR (en grande partie collége) est un peu classique, la partie NUIT dont Yokai est vraiment prenante. C'est vrai que l'on peut vraiment se demander pourquoi avoir mit fin à ce manga car il y avait matière à continuer pour un bon moment mais bon mieux vaut une fin prématuré qu'une fin bâclé.
Par contre j'ai eu le plaisir de tomber sur la version anime que je ne savait même pas quel existait qui se divise en 2 saisons de 26 épisodes chacune dont une fois de plus j'ai regardé avec grand plaisir.

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com