Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Nos classiques en manga
MessagePosté: Mer 15 Juin 2011 22:31 
150 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Déc 2010
Messages: 1058
Localisation: In Wonderland ~
AVERTISSEMENT

Ce manga n'a pas pour but de remplacer l'oeuvre original. En aucun cas la lecture de cette bande dessinée ne saurait dispenser le lecteur de lire le roman original si tant est qu'il ait souhaité en découvrir le contenu. Au contraire, par la lecture de ce manga, nous avons la volonté de provoquer l'envie de lire cette fabuleuse oeuvre dans le texte.


Voici les mots de préface de l'éditeur Soleil manga pour ses adaptions d'oeuvres littéraires sous forme de manga. Ils peuvent aujourd'hui encore se compter sur les doigts d'une main, mais ces mangas sont d'une grande originalité et suivent une volonté de respecter au maximum le récit de l'auteur, même s'il n'est pas facile de tout retranscrire en seulement 200 pages.
Comme dit plus haut, ils permettent une approche du roman, une mise en bouche en quelques sortes, ou pour ceux qui l'ont déjà lu, une autre version plus divertissante.

Sur les trois oeuvres sorties à ce jour, je n'ai eu le plaisir que dans lire deux, avec deux approches différentes. Petits commentaires.

Image
Le rouge et le noir

La France du XIX siècle est dominée par les aristocrates.
Julien Sorel est un fils de charpentier qui a grandi sans savoir ce qu'est l'amour.
Fascinée par Napoléon, son naturel intelligent et sa beauté séduisant les nobles qui lui mettent entre les mains un billet pour le succès.
La quête de pouvoir de ce jeune homme nous ait ainsi compté, à travers divers thèmes comme l'amour ou la religion.


C'est vrai, j'ai repris ce qu'il y avait marquer au dos du manga. Mais le peu de détails vous pousseras j'espère à lire le livre, voir au moins le manga.
En fait je n'ai pas encore lu ce roman de Stendhal, je l'ai donc pris comme une approche. Et je dois dire que le concept marche super bien : dès que je fini mon présent bouquin, je fonce direct dessus.

Image
Les Misérables

Octobre 1815, Jean Valjean, après 19 années de bagne, revient en France, plein de rancunes contre la société. Mais une rencontre va changer sa vie et le transformer en homme de bien. Pourtant, en ces années-là, difficile de fuir son passé...


Voici que l'éditeur s'attaque à un des plus gros pilliers de la littérature française, l'oeuvre en trois tomes de Victor Hugo. Et même si c'est mis à l'essentiel (pas évident de mettre plus de 1500 pages en dessin avec seulement 200 pages.), et c'est encore vraiment pas mal.
Celle-là je l'avais déjà lu, et ça fait un petit frisson de retrouver l'oeuvre sans les grands développements de l'auteur sur le cruauté de ces chers Thénardiers ou encore la gentillesse du Père Fauchelevent. Enfin, une bonne découverte également.

Pour finir, je dois vous dire que même si ces mangas m'ont complétement emballés (un bon suivie de l'oeuvre initial, des dessins très potables ainsi que de belles et attirantes couvertures), le sens de lecture correspond à celui français, cassant un peu l'appellation de manga.

J'espère que l'éditeur va de nouveaux sortir des oeuvres comme celles-ci avec toujours de grands classiques. Maupassant, Balzac, Voltaire... à quoi auront-nous droit ?


J'édite la présentation avec celle des deux premières ouevres de la collection.
ImageImage
Le capital (série en deux tomes)

Robin, jeune fromager artisanal, a beaucoup de succès sur les marchés avec ses produits. Il rencontre ainsi Daniel, un entrepreneur qui lui propose de se lancer dans la production industrielle de ses fromages. Robin, dont la mère est décédée faute d'argent pour payer les soins médicaux, souhaite s'enrichir et cède aux avances du capitalisme.


Alors que le premier tome est plus le fait de raconter une histoire, le second volume nous explique plus en profondeur le fonctionnement du capitalisme, puis qui est remis en cause. Quelques choses d'assez intéressant en soit.

_________________
Image
"L'inventeur du champagne rosé a réussi le contraire de la quête des alchimistes :
il a transformé l'or en grenadine."


Dernière édition par Shanji21 le Sam 25 Juin 2011 14:49, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Jeu 16 Juin 2011 13:32 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6953
Localisation: dans la lune
J'ai feuilleté cela récemment, et deux choses m'ont frappé:

- je n'ai pas trouvé le nom d'auteur pour les dessins et l'adaptation! On met en gros Stendhal ou Hugo, presque comme "auteur", sans le "d'après l'oeuvre de" qu'on était en droit d'attendre. Et on efface celui ou ceux qui sont les véritables auteurs de l'oeuvre qu'on lit...

- un message d'avertissement indique en gros que la lecture du manga ne remplace pas la lecture du roman. Ca laisse songeur comme précision...

M'enfin je vais certainement me laisser tenter, rien que d'un point de vue pédagogique. Mais si je vois bien comment Les Misérables peuvent fonctionner sur un mode bédé, je suis plus perplexe pour Le Rouge et le noir.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Jeu 16 Juin 2011 13:59 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
seleniel a écrit:
On met en gros Stendhal ou Hugo, presque comme "auteur", sans le "d'après l'oeuvre de" qu'on était en droit d'attendre. Et on efface celui ou ceux qui sont les véritables auteurs de l'oeuvre qu'on lit...

Les seuls débuts d'éléments qu'on trouve sont que ces manga ont été dessinés par ce qui semble être plus un studio qu'un auteur, le Variety Art Works. Apparemment, ils sont japonais : c'est bizarre, l'image de couverture du Rouge et le Noir me fait plus penser à un mauvais fanzine français qu'autre chose.
Ces types sont des bons, adapter Le Capital de Karl Marx (avec sa préface d'Oliver Besancenot !) et Mein Kampf d'Adolph Hilter...

J'ai l'impression que ce serait le genre d'éditions qui seraient parfaite pour un petit billet d'humeur de Xavier Guilbert, peut-être trop même.

seleniel a écrit:
- un message d'avertissement indique en gros que la lecture du manga ne remplace pas la lecture du roman. Ca laisse songeur comme précision...

On dirait un message de prévention contre le tabagisme...

Edit : J'aime beaucoup sur MangaWorld, Matthieu Pinon qui balance que le graphisme est pauvre et que ça permet de ne rien perdre au sens de lecture inverse, comme pour justifier que c'est nul d'un point de vue de la bédé.

Edit @ seleniel : Non, justement, je ne lui prêtais aucune intention ironique dans son message, et c'est bien ça qui me choque !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Jeu 16 Juin 2011 14:20 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6953
Localisation: dans la lune
L'ironie que tu mets dans les propos de Pinon sur le sens de lecture ne me paraît pas évidente dans l'article lui-même étant donné sa bienveillance globale; comme si le rédacteur avait manqué lui-même la portée critique de ce qu'il dit!

Citation:
Une fois les deux tomes lus, on ressort du Capital version manga avec l’agréable sensation d’en avoir appris, et surtout compris, un peu plus sur le principe du capitalisme, tout en ayant conscience que seule la substantifique moelle de l’ouvrage a été conservée.

Sinon faudra aussi lui indiquer de retourner lire Rabelais et en particulier l'avertissement au lecteur (ou autre: je ne sais plus comment c'est intitulé) où il est question de la "substantifique moëlle". J'ai le sentiment qu'avec l'édition manga du Capital on est pile à l'opposé...

M'enfin bon... tout ça me semble écartelé entre un usage didactique du manga (et de la bédé en général) qui peut sembler louable et une grosse visée reader's digest qui est quand même ce qui se fait de pire en termes de pensée. La quadrature du cercle version manga en somme!

Et pendant ce temps, certains sortent de la dissertation de philo, d'autres viennent de découvrir leurs sujets...

EDIT @ Leto: c'est donc bien assez terrible comme commentaire d'un rédacteur spécialisé en bédé...

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Jeu 16 Juin 2011 18:53 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1857
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
Autre titre que l'on retrouvera dans cette collection et dont le manga à déjà débuté. Le livre rédiger par Hitler pendant sa détention.
Mein Kampf adapter en manga, j'en avais entendu parler puis j'ai vu quelques images.
Ce qui est surprenant, pour moi, est que l'œuvre prend aspect graphique proche du shonen.

En tout le nombre de débat et d'interrogations que l'on pourra sortir quand à cette initiative sera très apprécié, surtout pour les communautés anti-mangas.

_________________
ImageImage
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Jeu 16 Juin 2011 19:03 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2010
Messages: 865
Localisation: Rhapsody Man
Keisuka_Yuuko a écrit:
Autre titre que l'on retrouvera dans cette collection et dont le manga à déjà débuté. Le livre rédiger par Hitler pendant sa détention.
Mein Kampf adapter en manga, j'en avais entendu parler puis j'ai vu quelques images.
Ce qui est surprenant, pour moi, est que l'œuvre prend aspect graphique proche du shonen.


Mais qu'est ce que ... ?

Et l'utilité la dedans, elle est ou ? À quoi donc pourrait servir une adaptation manga de Mein Kampf, si ce n'est ravir la flamme du nazisme ?
Bon, je penche sur des extrêmes, mais je suis sidéré par cette nouvelle. De un, je ne vois pas en quoi Hitler est un auteur "classique", encore moins son bouquin. Et de deux, si on accepte le fait que MK puisse être publiéé en manga, pourquoi avec un style shônen ? C'est une histoire à laquelle il faut donner un minimum de sérieux, bien que la base de l'idéologie soit totalement absurde.

Je ne sais pas quoi dire, Mein Kampf est le genre de livre trainant une idéologie maussade digne d'une secte, et retranscrire tout ça en manga me laisse profondément perplexe. Faut pas s'étonner qu'on nous ponde des topics comme celui-ci après....

_________________
Image
XIII

~ Secrétaire Ultra du Club Ps ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Jeu 16 Juin 2011 19:30 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
Par curiosité, j'ai lu les trois manga, histoire de savoir ce que ça vaut et j'ai des avis radicalement différents pour les quatre œuvres.

La bonne surprise a été Le Rouge et le Noir, le manga faisant tendre l’œuvre vers un Josei. Je n'avais pas vraiment ressenti le bouquin ainsi quand je le l'avais lu mais il faut avouer que l'adaptation manga rend bien de cette façon. Les graphismes sont de plus assez agréables à l’œil et du coup, le manga se laisse bien lire.

Les Miserables, par contre, sont mauvais. Déjà, les dessins oscillent entre moche et banal d'une page à l'autre voire d'une case à l'autre ce qui n'aide en rien à apprécier la lecture. En plus, l'adaptation est bancale. Sérieusement, Victor Hugo a donné suffisamment de consistance à son livre pour ne pas devoir rajouter des passages qui n'existent pas dans l’œuvre de base. Soleil préviens avant la lecture des passages supplémentaires, ce qui est une bonne chose, mais rajouter des morceaux d'histoire est assez intolérable. Surtout que dans le même temps, des pans entiers de l’œuvre sont jetés à la poubelle ou alors à peine effleurés. C'est d'ailleurs un autre reproche de ce manga, c'est que tout va incroyablement vite. On passe d'une époque à l'autre, d'un lieu à l'autre en à peine une page et le manga aura vraiment mérité un deuxième tome pour faire honneur au livre de Hugo.

Concernant l'adaptation du Capital, je ne peux juger que le manga vu que je n'ai jamais lu le bouquin de Marx. Comme le livre de Marx est en rien romanesque, Variety Arts a du créer une histoire pour que le manga soit lisible. L'histoire est au final assez quelconque et, à moins d'avoir vécu dans une grotte toute sa vie, je vois pas en quoi le lecteur peut apprendre quoi que ce soit sur l'économie. Soyons réaliste, un Kevin apprendrait sur l'économie, incontestablement, mais je l'imagine mal entre de lire une adaptation manga de Marx. Le manga sera plus lu par des gens ayant un minimum de culture en dehors des manga et dans ce cas, le lecteur ressortira en ayant lu une histoire assez superficielle et n'ayant pas appris grand chose derrière du coup, ici, j'ai peur qu'il y ai un problème au niveau de la cible de lecteur.

Pour finir, l'adaptation manga de Mein Kampf que je suis en scan parce que jamais un tel manga ne sortira en France est presque celui qui m'accroche le plus. Les graphismes ont un côté assez Seinen et le mangaka est assez doué pour montrer les expressions sur le visage, surtout la fureur, même si le trait de crayon n'est pas vraiment maitrisé. L'histoire d'Hitler est relativement intéressante à suivre et du coup, les chapitres se lisent sans problèmes. Par contre, Nemeroffable, je trouve assez extrême de considérer que tous les lecteurs de Mein Kampf sont Nazis et que le manga en lui même est Nazi. On va forcément avoir de l'antisémitisme, on va forcément avoir des idées radicales dans l'adaptation manga de Mein Kampf parce que c'est un bouquin que Hitler a écrit mais est ce une bonne idée de faire la politique de l'autruche et de ne rien savoir ? Après, forcément, les masses stupides trouveront là un argument de plus pour condamner le manga mais cela revient vraiment à ne pas regarder plus loin que le bout de son nez. Et, même si Mein Kampf n'est pas un classique comme les Misérables ou le Rouge et le Noir, c'est le livre dans lequel Hitler a écrit ses idées et qui lui a, en grossissant le trait, permis d’accéder au pouvoir avec le résultat que l'on connait du coup le manga a sa place dans la collection.

Sinon, de manière générale je trouve dommage que le nom du mangaka n'apparaissent nul part sur le manga. On a écrit en gros le titre de l'auteur du livre mais impossible de trouver la moindre notion de Variety Arts, le studio s'occupant des adaptations, et encore moins du nom du mangaka.
Au final, je suis assez dubitatif sur l'intérêt de cette collection. Quel est le public visé ? Quel est le but recherché ? Je suis perplexe.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 13:45 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2010
Messages: 865
Localisation: Rhapsody Man
Demon Slash a écrit:
Par contre, Nemeroffable, je trouve assez extrême de considérer que tous les lecteurs de Mein Kampf sont Nazis et que le manga en lui même est Nazi. On va forcément avoir de l'antisémitisme, on va forcément avoir des idées radicales dans l'adaptation manga de Mein Kampf parce que c'est un bouquin que Hitler a écrit mais est ce une bonne idée de faire la politique de l'autruche et de ne rien savoir ? Après, forcément, les masses stupides trouveront là un argument de plus pour condamner le manga mais cela revient vraiment à ne pas regarder plus loin que le bout de son nez. Et, même si Mein Kampf n'est pas un classique comme les Misérables ou le Rouge et le Noir, c'est le livre dans lequel Hitler a écrit ses idées et qui lui a, en grossissant le trait, permis d’accéder au pouvoir avec le résultat que l'on connait du coup le manga a sa place dans la collection.


Ah non, je n'ai pas dit que les lecteurs seraient tous nazis.
Mais avec ton post, je me rend compte que je me suis peut-être trompé quelque part. Le manga remémore t'il l'histoire d'Hitler ou est-il une traduction manga de Mein Kampf ? Car dans ce cas, je ne réagirais pas de la même façon.
Si le tome relate l'ascension au pouvoir d'Hitler, aucun problème. Mais ce que j'ai comprit avec le post de Keisuka Yuuko, c'est que ce manga est une adaptation de Mein Kampf.
Là ou ça me gène, c'est que ces volumes sont censés faciliter l'approche d'oeuvres classiques pour les jeunes. Et Mein Kampf n'en est pas une.
C'est à dire que c'est la necessité en elle même de la traduction de l'ouvrage que je ne comprends pas. Si il s'agit d'analyser la montée en pouvoir d'Hitler, ce n'est pas un public jeune qui va s'en charger, le livre est déjà là pour ça.
Des livres classiques, il en existe beaucoup, et traduire MK en troisième lieu me parait étrange. Dans le sens où son degré d'importance ne doit pas passer avant d'autres livres de mon point de vue.

_________________
Image
XIII

~ Secrétaire Ultra du Club Ps ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 15:52 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Déc 2005
Messages: 1712
Localisation: Ahnenerbe
Nemeroffable a écrit:
Le manga remémore t'il l'histoire d'Hitler ou est-il une traduction manga de Mein Kampf ? Car dans ce cas, je ne réagirais pas de la même façon. Si le tome relate l'ascension au pouvoir d'Hitler, aucun problème. Mais ce que j'ai comprit avec le post de Keisuka Yuuko, c'est que ce manga est une adaptation de Mein Kampf.

Pour tout t'avouer, je ne n'ai jamais lu Mein Kampf mais si je me fie à Wikipedia, le livre contient de nombreux éléments d'autobiographie, il me parait donc logique que le manga retrace en quelque sorte la première partie de la vie d'Hitler. Après, je n'en suis qu'à la cinquantième page du manga, environ, et du coup, je ne sais pas du tout comment sera la suite et où le manga va t il se terminer.

Citation:
C'est à dire que c'est la nécessité en elle même de la traduction de l'ouvrage que je ne comprends pas. Si il s'agit d'analyser la montée en pouvoir d'Hitler, ce n'est pas un public jeune qui va s'en charger, le livre est déjà là pour ça.

Je suis en gros d'accord avec toi ici, sauf pour le livre parce que je ne pense pas que grand monde l'ait lu, et cela relève d'un problème que j'ai déjà signalé plus haut c'est qu'on ne sait pas à qui s'adresse ces adaptations de livre. Personnellement, j'ai du mal à voir l'adaptation manga de Mein Kampf destiné à un public de collégiens, comme peut l'être le manga de Le Rouge et le Noir ou les Miserables et l’œuvre me parait plus destiné à un public adulte. Mais, encore une fois, il faut faire attention de la provenance du manga. Je n'ai pas d'informations précises là dessus mais je suppose que les japonais, étant les alliés du troisième Reich durant la WWII, doivent avoir une vue différente sur les évènements de l'époque.

Citation:
Des livres classiques, il en existe beaucoup, et traduire MK en troisième lieu me parait étrange. Dans le sens où son degré d'importance ne doit pas passer avant d'autres livres de mon point de vue.

Encore une fois attention, l'adaptation manga de Mein Kampf n'a pas édité en France et ne le sera probablement jamais. Le manga est juste traduit par des américains qui ont choisi Mein Kampf plutôt qu'un autre pour X raisons mais des adaptations de livres classiques par Variety Arts, il y en a des dizaines, Mein Kampf n'étant que l'un d'entre eux, juste le plus polémique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Jeu 15 Sep 2011 18:57 
150 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Déc 2010
Messages: 1058
Localisation: In Wonderland ~
Deux nouveaux romans adaptés en manga :
A la recherche tu temps perdu de Proust
Guerre et Paix de Léon Tolstoï

Lecture et commentaire à venir

_________________
Image
"L'inventeur du champagne rosé a réussi le contraire de la quête des alchimistes :
il a transformé l'or en grenadine."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Jeu 15 Sep 2011 21:05 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6953
Localisation: dans la lune
Houla! Là, je vais être obligé d'aller voir. L'un et l'autre d'ailleurs. Parce que quand même...

Surtout la Recherche à vrai dire, ça me laisse songeur. En tout cas ils n'ont peur de rien: c'est du très très lourd au niveau patrimoine, et surtout, en termes de narration, c'est hyper complexe! Peut-être simplement une reprise d'Un amour de Swann...

Je me demande quels seront les prochains titres côté auteurs française. Si on suit la continuité chronologique, et si on imagine le XXème siècle, de manière crédible on pourrait avoir Céline - auteur qui se prête à du récit d'une certaine manière, et à du récit bédé (cf Tardi), et auteur apparemment populaire au Japon (me souviens notamment de deux thésards japonais sur Céline quand je suivais le séminaire d'Henri Godard).

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Nos classiques en manga
MessagePosté: Mar 27 Sep 2011 20:17 
150 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Déc 2010
Messages: 1058
Localisation: In Wonderland ~
Image
A la recherche du temps perdu - Marcel PROUST


Quatrième oeuvre revisité, et c'est toujours aussi bon !
Cette fois-ci on s'attaque à du Proust, quelque chose que je n'aurais jamais lu autrement. A la recherche du temps perdu est pour ceux qui ne savent pas un roman de Proust composé en 7 tomes, qu'on retrouve en tant que chapitre du manga.

Résumé ~ by Soleil Manga :

À l’instant où je mis en bouche la madeleine, je fus pris d’une étrange sensation : les souvenirs de mon enfance ressuscitèrent. En même temps que je me revoyais grandir, se présentait devant mes yeux une fresque de la haute société d’avant et d’après la Première Guerre Mondiale. C’était le début d’un long voyage à la recherche de mon temps perdu… Découvrez en manga cet immense chef-d’œuvre littéraire, par lequel l’auteur, grâce à son interprétation particulière du temps et sa thèse sur les souvenirs, a marqué en profondeur la littérature et la philosophie du XXe siècle.


Mais que y avait-il dans sa madeleine ?
Non plus sérieusement les sujets abordés sont très larges : la famille, les classes, la guerre, l'amitié, l'amour (tournant certaines pages au yaoi ou au yuri), le désespoir...
Une oeuvre très large et bien conté dans ce manga !

Mais ça reste un manga, et les dessins ne sont pas très concluant : ils donnent aux personnages 20 ans de plus, des caractères qu'ils n'ont pas (genre le mec au monocle qui a l'air très pompeux et énervant à mourir), des dessins pas très réussis en soi au fil du manga.
Aussi en voyant le tome, je ne m'attendais pas vraiment à quelque chose de parfait : c'est le manga le plus gros que j'ai jamais vu de ma vie, il fait la taille de 2 One Piece réunis, voir plus ! Géant !

Et voilà, à vous les studios !

_________________
Image
"L'inventeur du champagne rosé a réussi le contraire de la quête des alchimistes :
il a transformé l'or en grenadine."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com