Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Leviathan Saga, Aqua Knight
MessagePosté: Mer 25 Fév 2009 21:15 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3652
Localisation: Échappe à la connaissance
Une grande tour blanche s’élève vers le ciel.
Sur cette tour sont inscrites en caractères anciens les paroles des dieux que de nombreux rois ont tenté en vain d’interpréter.
Difunde la Alegría.
« Marmundo » le monde où demeurent les enfants de la mer.
Les Dieux Poissons reposent sur un champ d’étoiles.
Et l’acier mythique nous narre les guerres des Dieux.
Mais les combats ne sont plus depuis bien longtemps et le Grand Poisson Immortel rêve de festivités remplies d’enfants qui finiront par vieillir... et mourir.
Ceci est l’histoire de ceux qui sont animés par le désir de l’épée, de l’or, des mystères et de ceux qui recherchent l’humanité ou les étoiles.
La tempête cessera, les festivités reprendront...
Et donneront naissance à un nouveau millénaire.



          Image

Introduction

De l’auteur de la série culte de science-fiction Gunnm, Yukito Kishiro, Aqua Knight est en fait le fruit de son travail entre Gunnm et Last Order, une sorte de chaînon manquant qui nous est aujourd’hui accessible après dix ans. C’est l’occasion de mieux ressentir le changement graphique et narratif entre ses deux séries phares, puisque AK se rapproche plus de son successeur Last Order que de son aîné pour le dessin et le traitement de l’univers et inversement pour le traitement de l’histoire.
Même si je n’attendais pas cette série avec impatience, son annonce aura été pour moi un véritable enchantement, étant à la base fan du travail du mangaka, et sa sortie restera –en matière de manga- l’une de mes nouveautés les plus grosses de l’année et mon coup de cœur du moment, rien que ça.

          Image
          Image
          Image




Synopsis

Dans le monde mystérieux et totalement immergé de Marmundo, féodalité, divinités et sciences régissent harmoniquement la surface du globe. La jeune et téméraire Luyla, à peine âgée de 18 ans, entreprend de commencer son voyage initiatique à travers les grandes étendues d’eau pour devenir un chevalier des mers, Aqua Knight, symbole universel de respect et d’honneur. Elle est malheureusement prise très vite dans une tempête et ne doit son salut qu’à la présence d’une île et de son phare. Recueillie, elle et son orque, par les deux habitants de cette terre isolée, elle y découvre un mystérieux feu sans chaleur qui semble être une pièce maîtresse dans l’équilibre du monde. Elle se lie rapidement d’amitié avec l’étonnant et courageux Ashika, qui rêve de devenir lui aussi Aqua Knight, et en fait son écuyer.
L’aventure formidable qui va les entrainer se profile à l’horizon...


Personnages

Luyla de Perula
Image
Héroïne de l’aventure, Luyla est une jeune femme ayant à peine 18 ans passés, et partie en quête du titre d’Aqua Knight. Elle vient du royaume d’Enorme où elle a déjà acquis le titre de Dame chevalier. Elle se révèle aussi douée dans le combat terrestre qu’aquatique et fait usage de toute son intelligence pour terrasser des adversaires souvent plus imposants qu’elle. Elle a horreur de la foudre, des mauvaises manières et de la défaite.


Ashika de l’Île-Phare
Image
Jeune garçon de dix ans, Ashika est aussi joyeux par nature qu’insouciant. Il n’a jamais quitté son île mais rêve de devenir Aqua Knight, chemin qu’il entame en se mettant au service de Lulya en tant qu’écuyer, et un rien est capable de l’émerveiller. Il a du mal à considérer le danger et peut faire les choses plus folles sans sourciller.


Arrabir de l’Île-Phare
Image
Sous ses allures de vieillard se cachent une jeunesse et une force incroyable. Maître du phare de l’île où il demeure avec son fils, il protègera de toute sa vie la lumière qui le compose, Nicelle, qu’il considère comme sa femme. On a du mal à cerner si le personnage est réellement fou ou aussi barré que son fils.


Alcantara
Image
C’est un mystérieux inventeur venu d’Antipoda. Ses intentions et son but ne sont pas claires, mais elles restent louches puisqu’il veut s’emparer du feu du phare, Nicelle.


Premières impressions

Pour un premier tome, il est évident que le fait que je monte un topic est que j’ai littéralement flashé sur Aqua Knight. Pourtant, il est loin le ton sombre et apocalyptique de Gunnm. Et c’est ce qui tranche incontestablement : pour lire ce manga, il faut avoir conscience que c’est diamétralement opposé à son aîné.
Ce qui ressort de ce premier tome, c’est la fraicheur, l’incroyable sentiment d’ouverture là où Gunnm se passe dans des lieux exigus et noirs.
Tout d’abord, l’ambiance basée sur un monde océanique (bien loin du désert Gunnmien) avec une pointe de technologie et de féodalité est singulière, plaisante et totalement prenante (au niveau de mon inconscient, je dirais que le manga se situe dans un univers proche de Nadia et le secret de l’eau, mais ange bleu ou Bullzor le confirmeraient –ou infirmeraient- mieux que moi). Le niveau de détail (les armures des Aqua Knight) et la capacité de Kishiro à créer un monde cohérent, réfléchi et riche, est vraiment impressionnant, et cela en un seul tome.
Aussi, le ton est vraiment moins dur que son prédécesseur, grâce à un humour et une légèreté qu’on n’y trouvait pas, et qui arrive même à ponctuer les moments les plus dramatiques sans que cela fasse comme un cheveu dans la soupe. Les gags s’enchainent, les caractères des personnages sont d’autant plus drôles qu’ils sont maîtrisés et typés, tout cela pour notre plus grand plaisir.
De plus, on remarque une nouvelle fois cette légèreté dans la construction des chapitres, sous-divisés de manière totalement anarchiques qui permettent à l’auteur de compartimenter son manga comme il l’entend. Cela s’en ressent dans la taille disparate et libre des chapitres, qui s’arrêtent au moment où ils l’entendent, lorsque l’histoire possède un climax assez important pour que ce soit légitime.
Le dessin, qui n’en demeure pas moins magnifique, se relâche beaucoup, use et abuse du style SD kawaï et rigolo. Il est extrêmement proche de ce que sera Last Order, et c’est assez intéressant de voir l’auteur à la recherche d’un nouveau style.
Enfin, l’histoire, quoiqu’assez simple, promet beaucoup. Elle prend son temps pour démarrer, le premier tome n’étant au final qu’un prologue pour que l’aventure prenne forme dans les conditions optimales.

C’est d’ailleurs tout cet ensemble réussit et enchantant qui me fait un peu craindre la suite : on a l’impression qu’en trois tomes, avec la narration prenant plus le temps de développer ses personnages et ses situations que Gunnm, le manga n’aura pas eu le temps de décoller. On peut avoir peur d’une fin précipitée, et finalement d’un monde au potentiel sous-exploité. Gageons que Kishiro me donnera tord.
En tout cas, en un tome je suis conquis.

(...)


Dernière édition par Leto II le Ven 3 Juil 2009 17:22, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 24 Avr 2009 21:54 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3652
Localisation: Échappe à la connaissance
(...)

Personne. Mais que cela ne m'empêche pas de venir parler de la suite d'Aqua Knight (sorti le 22 avril), et de continuer mes impressions là-dessus, oh que non !

Ce tome tend à prouver mes craintes du premier, à savoir que la richesse de l'univers créé par Yukito Kishiro est inversement proportionnellement au développement qu'il va connaître.
C'est avec une grande frustration qu'on découvre la suite de l'histoire, dont le rythme est égal à celui de Last Order, c'est-à-dire prenant son temps, ne bousculant pas les évènements et préférant les agencer comme il se doit. Certes, c'est sans faille, mais le fait qu'il ne reste plus qu'un seul tome tend à concrétiser le fait que l'histoire va soit connaître une fin précipitée, soit ne pas connaître de fin, soit être mis en suspend pour que l'auteur puisse s'attarder sur la reprise de Gunnm.
L'intrigue de Luyla s'attarde sur la rencontre avec un sombre personnage (mais toujours avec une pointe de débilité pour ne pas tomber dans l'ambiance tendue), la découverte d'un brin du passé de l'héroïne et du combat pour savoir qui aura la Muerto Gara ; tandis que celle d'Ashika s'amuse à nous faire découvrir le commandement assez étrange du Zyfort (le coup de la permutation de capitaine, énorme) et plutôt drôle.
Le problème là-dedans, c'est qu'on ne peut pas reprocher grand chose dans ce développement, tellement il est bien fait (les mécanismes du Zyfort, hallucinant le niveau des détails Oo ; et l'existence de six mondes en interaction sur Marmundo), tellement il donne l'impression que l'auteur s'intéresse vraiment à son univers (la précision est limite chirurgicale) et qu'il y a matière à exploiter plus qu'honnêtement tout cela (sérieusement, c'est tellement riche qu'on pourrait penser à des tonnes de péripéties -et tout cela en deux tomes !).
En plus, l'ambiance mélange facilement le bon-enfant et le plus sombre, arrivant à un équilibre bien plaisant, absolument pas désagréable, variant sans envergogne (la chanson d'Alcantara... miam) pour ne pas se limiter à une narration uniforme (le découpage en mini-chapitre me donne, une nouvelle fois, cette impression).

Ca reste très prenant, en même temps que frustrant (plus qu'un tome T_T). J'adore toujours autant Aqua Knight, qui réussit à faire passer pleins de petites bonnes idées, originales et amusant, en si peu de pages, mais la désillusion ne risque-t-elle pas d'être encore plus fort lorsque je terminerai le dernier tome ? J'espère que non...

(...)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 4 Juil 2009 22:39 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3652
Localisation: Échappe à la connaissance
(...)

Morpion ! Et de trois ! Plus que ce post et le manga et le topic tomberont définitivement dans l'oubli collectif !

En fait, je ne peux pas dire que ce manque de succès est démérité, puisqu'en prenant l'oeuvre dans son ensemble, on a du mal à savoir quoi en penser tant le contenu, le rythme, l'ambiance, les personnages sont hétérogènes. On a plus l'impression d'avoir affaire à un manga expérimental que quelque chose de vraiment achevé, tant Kishiro se cherche un style, un second souffle et un nouveau départ après sa maladie. L'auteur joue beaucoup sur les styles différents, ce qui renforce cette impression (la chanson d'Alcantara ; les légendes...) ; de même que le graphisme est parfois changeant (le dessin sur les légendes, principalement, plus noble et moins fun).
Non pas que ce soit froncièrement mauvais au final, au contraire, il y a des qualités incontestables à Aqua Knight (surtout cette capacité - je me répète encore et encore - à créer un monde cohérent, mythologique, passionnant, fouillé, recherché, unique en seulement 3 tomes ; là où énormement de mangas n'arrivent pas à poser une structure claire sur leur univers), mais la rapidité de l'aventure, le côté inachevé et, au final, une quête brouillone font penser qu'on n'en est qu'à une introduction. Et quelle introduction ! Il faut bien le reconnaître, ce manga donne envie de poursuivre l'aventure, sans doute avec un rythme plus posé, moins précipité sur la fin, mieux contrôlé et diffus, et un sens du drame plus aiguë lorsqu'il le faut (le dernier tome joue beaucoup sur le côté humouristique de la série, même dans les climaxs, ce qui est presque dommage), mais avec toute cette base mythologique vraiment réussie.

En fait, je remarque que là où la forme d'Aqua Knight est par moment génante (cette anarchie du découpage et de l'action - un demi-tome pour développer le grand méchant, quand même ! A croire que Luyla avait complétement disparu), le fond en revanche reste vraiment accrocheur (un postulat de base sympathique, des possibilités d'histoires infinies) et me fait finalement dire que j'ai vraiment apprécié de bout en bout la lecture du manga, quels que puissent être ses défauts.
J'ai surtout le sentiment que l'auteur laisse en plan son manga (enfin, de manière relative, puisqu'il ne coupe pas au milieu de l'histoire) pour revenir dessus plus tard, lorsqu'il en aura envie, lorsque Last Order sera fini (argh, qu'est-ce que je serai triste ce jour-là T_T) et qu'il voudra reprendre ce style plus free-style. Ma foi, je ne dirais pas non, ça c'est sûr.

Enfin bon, voilà la review de ce que j'ai pensé d'Aqua Knight au fur et à mesure de la lecture du manga. Sans être du niveau des autres productions de Kishiro, elle est avant tout différente et prouve qu'il peut jouer sur d'autres plate-bandes et qu'il a une imagination suffisante pour faire craquer plusieurs fois son cerveau. Et c'est toujours intéressant de voir un auteur en pleine phase d'expérimentation, de recherche de soi, ce qui représente bien le but d'Aqua Knight.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Leviathan Saga, Aqua Knight
MessagePosté: Sam 29 Oct 2011 16:09 
150 000 000 Berrys

Inscription: 29 Nov 2005
Messages: 1016
Localisation: Le cosmos est mon campement
Lu !
A croire que le Léviathan me poursuit, en pleine lecture (fastidieuse >.<) de Moby Dick, M. Leto apparemment triste de voir son sujet aussi délaissé m'a mit entre les mains les trois volumes parut de cette série.

Si je devais résumer mon ressentit en une phrase ce serait celle-ci :
"Bon sang, pourquoi Yukito Kishiro n'avance t'il pas plus sur cette histoire ci plutôt que de continuer à s'enliser dans un grand tournoi dont les tenants et aboutissant ont été perdus de vu depuis belle lurette ?"

Quoi que dans un premier temps j'ai eu quelque difficultés à bien adhérer au délire (surtout le gamin qui m'agaçait un peu) j'ai finalement apprécier et dévorer ces trois volumes.
L'ensemble à quelque chose de surprenant, voir totalement déroutant. Pour ma part j'ai longtemps hésiter entre "c'est une blague ?" et "mais ce truc est génial !", pour finir par opter pour le juste milieux "Mais cette blague et monstrueusement géniale !".

Les dessins sont la plus part du temps amusant et simpliste, on retrouve bien la patte de l'auteur de Gunnm (c'est d'ailleurs grâce à cela que je l'ai reconnut, aillant totalement perdus son nom).

Un bon moment de lecture que j'aurais aimer voir prolonger. J'ai été extrêmement déçue lorsque l'auteur de ce sujet m'a annoncé qu'il n'y avait que trois volumes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Leviathan Saga, Aqua Knight
MessagePosté: Dim 29 Jan 2012 17:55 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Je viens de me faire les trois tomes et j'ai adoré ! Ce manga est vraiment génial !

Ne serait-ce que l'univers aquatique très accrocheur ou encore cette vision revisitée de la chevalerie avec ces armures amphibies totalement géniales (oui, je sais, le mot génial reviendra à de multiples reprises dans ce post), ou ce que Kishiro imagine pour remplacer les montures des chevaliers. Le monde, ou les mondes devrions-nous dire, qu'il nous sert sont une invitation à une très grande aventure, dans une bonne humeur permanente. On ne peut ressortir d'une lecture de Aqua Knight qu'un immense sourire aux lèvres !

Après, comme les deux autres avis sur ce sujet, j'ai été très intrigué par la façon dont la manga se terminerait à l'issue de ces trois uniques tomes, tant le rythme du déroulement du récit y est étrange. Entre un premier tome où il ne se passe au final pas grand chose, servant juste à une très longue introduction à un univers, ses personnages et l'enjeu de l'histoire. Un deuxième tome n'avançant toujours pas des masses et au contraire s'attardant longuement à développer et enrichir de manière passionnante le monde complexe de Aqua Knight. Je débutais alors le troisième et dernier volume avec une grande question en tête : mais comment va-t-il faire pour arriver au terme de son histoire ? Surtout que la première moitié du dernier tome est entièrement consacrée au flashback du méchant de l'histoire, et bien que ce flashback soit génial et amenant plein de nouveaux éléments à cette nouvelle mythologie, ça ne fait toujours pas avancer la chose. Heureusement, il parviendra à une fin assez sympathique, appelant de nouvelles aventures, bien qu'un peu rapidement expédiée.

Autre élément que j'ai adoré, l'humour omniprésent. Quelque soit la situation. Kishiro part dans de ces délires... La ballade d'Alcantra, ou Alcantra tout court qui est le personnage génialissime de ce manga. Un méchant génial qui m'a fait mourir de rire, qui m'a beaucoup plus dans son histoire et sa recherche de la perfection, ou dans ce style de combat encore jamais vu (ou l'art d'utiliser un compas à la place d'une épée !). Les cartes aussi en début de chaque livre sont super bien foutues.

Très, très bonne surprise que ce Aqua Knight, malheureusement bien trop court. S'il pouvait rapidement boucler Last Order pour poursuivre l'écriture de cet univers, ce serait le pied absolu. C'est quand même dingue de voir qu'en uniquement trois tomes, Kishiro ait été capable de développer sur un ton aussi léger un univers aussi riche. Chaque recoin de son scénario fourmillent de petits détails très intéressants ne demandant qu'à être davantage exploités. Une lecture à ne pas manquer ! Et dire que j'ai mis tant de temps pour m'y plonger...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Leviathan Saga, Aqua Knight
MessagePosté: Sam 7 Juil 2012 22:33 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1122
L'été a commencé. Et comme chaque année c'est le grand moment des lectures mangas et pour ma part ce fut Aqua Knight qui commença ces vacances. Une nouvelle qui devrait faire plaisir à Leto puisque son topic rencontre enfin un peu de succès !

En tout cas j'ai beaucoup aimé cette aventure sur 3 tomes et je dois avouer que c'est le premier tome qui m'a le plus ébloui. Rarement les intros de mangas me marque mais ici j'ai tout de suite accroché à l'univers qui est dans un premier temps assez féérique et avec l'apport de plein d'idées originales comme le principe de base : les chevaliers aquatiques.
Alors pourtant malgré que les personnages manquent selon moi d'un peu de charisme [en effet je trouve que Lulya crève quand même l'écran] ils ont quasiment tous leur petit charme.
Le premier tome m'a notamment séduit par un Arrabir complètement barge et montrant direct le côté léger et humoristique du manga.

J'en viens donc à un point essentiel que j'ai trouvé génial dans Aqua Knight : L'humour. Même si le final en est peut-être un peu dénué (ce qui est logique quand même) le reste en est rempli que ça soit des petites cases aux délires s'étalant sur 4-5 pages. Après j'ai peut-être trouvé quelques longueurs notamment dans la deuxième partie du Tome 2 ou au tout début du Tome 3. Ceci dit pour cette dernière partie elle était tout de même intéressante et indispensable et qui m'a vraiment fait de plus en plus accrocher à Alcantara méchant pas vraiment méchant bien que ça se le lisait sur son visage ^^

En tout cas je rejoins les avis du dessus et j'espère que l'auteur y reviendra pour faire une suite un peu plus complète. Car avec l'univers posé je trouve qu'il y a beaucoup de potentiel, perso je vois ces 3 tomes comme une sorte de Romance Dawn à la vraie histoire qui suivrait. Une très bonne surprise remplie de bonnes idées, j'ai d'ailleurs été pas mal étonné de voir que ça venait du même auteur de Gunnm alors que c'est complètement dans un autre registre. Bref on attend la suite ! ^^


P.s :
Liloo a écrit:
A croire que le Léviathan me poursuit, en pleine lecture (fastidieuse >.<) de Moby Dick


A bah tu l'as aimé oui ou non Moby Dick? :p

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com