Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Baccano!
MessagePosté: Dim 16 Aoû 2009 00:36 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Que penses tu de cet étrange duo de voleur, que nous avons vu, comme personnages principaux ?
Ou… Ce garçon qui souffre de sa destinée maudite.
Ou… L’intelligent directeur de la Famille Gandor.
Ou…
Image


  • 1930 : Chicago, un mystérieux événement lie différentes personnalités comme une famille de la Mafia ou un couple de voleur ou bien encore un riche héritier.
  • 1931 : Un tragique événement s’abat sur le train transcontinental, Flying Pussyfoot, et qui fut secrètement balayé sous silence.
  • 1932 : Une jeune fille recherche désespérément son frère disparu depuis deux ans.

Cet anime a une particularité pouvant dérouté au premier abord mais se révélant bien vite être un coup de génie. Je parle de sa narration, une maîtrise incroyable. Nous commençons l’histoire avec une petite fille, Carole, assistante de Gustave Saint-Germain, le directeur adjoint du Daily Days, voulant comprendre l’incident du Flying Pussyfoot. La jeune assistante avait pour optique de commencer son enquête en novembre 1930, mais très vite Gustave lui montre différent aspect que peut prendre cet événement et les possibilités d’élément déclencheur et principal. Trois histoires. Trois histoire complexe qui pourtant se croiseront dans le désordre le plus total. Si seulement, il n’avait que ça, mais le mal de tête augmente à cause du nombre affolant de personnages. Histoire d’en rajouter toujours plus, une grande majorité des personnages sont dans, au moins, deux trames différentes.
L’anime est composé de seulement 13 épisodes, ainsi que d’OAV poursuivant une trame durant trois épisodes inédits. C’est court et c’est loin d’être un défaut. Ce faible nombre permet d’avoir un rythme effréné, toutefois à plusieurs reprises nous serons coupé dans l’élan de l’action afin de pouvoir découvrir une autre histoire, d’une différente année et cela se déroulera ainsi pendant toute la série. Cette particularité met en place un bon suspense (en ne délaissant pas son rythme) et permet de comprendre plus en détail une intrigue grâce à des éléments des autres histoires. Evidemment, la possibilité de connaître des événements de l’année suivant l’incident du Flying Pussyfoot empêche les intrigues du type « Qui va réussir à s’en sortir ? », mais on y gagne un grand « Pourquoi ?! ». Et il s’avéra bien souvent que ce n’est toujours pas ce que l’on croit en premier lieu.

Gustave Saint-Germain et son assistante s’interrogeaient sur la meilleure narration possible. C’est justement cette narration qui est appliqué durant l’animé. Un rythme soutenu à toute vitesse. Il faudra bien ça pour développer les intrigues des nombreuses époques et la petite vingtaine de personnages présents. On fonce, on fonce, chaque moment, chaque seconde est importante ; le Flying Pussyfoot sera un train sans escale, ne pensez pas pouvoir réfléchir à la situation, vous en aurez pas le temps !
Laissez vous embarqué, et appréciez le paysage défilé à travers votre fenêtre…

Image

♪♫ Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, les bagages étant embarqués, il est prié aux passagers prendre à leur tour, place dans le train en direction de « Baccano! », nous allons voyager à travers les années 30. Veuillez vous éloigner des voies si vous ne souhaitez embarquer dans le Flying Pussyfoot en direction de « Baccano! ». ♪♫ Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, les bagages étant embarqués, il est prié aux passagers prendre à leur tour, place dans le train en direction de « Baccano! », nous allons voyager à travers les années 30. Veuillez vous éloigner des voies si vous ne souhaitez embarquer dans le Flying Pussyfoot en direction de « Baccano! ». ♪♫


Ah oui… Baccano veut dire « choas » en italien.


♪♫ Vous êtes maintenant installés confortablement dans votre cabine. Nos serveurs et serveuses ne tarderont pas à venir chercher vos commandes. Pour nous excuser de cette fâcheuse attente, un petit morceau de Jazz. ♪♫

Ca sera donc du Jazz et cela dès les premières minutes. Il n’en pouvait être autrement avec une telle ambiance mafieuse et ce rythme, ce zeste de Jazz sied parfaitement à l’œuvre. C’est un grand plaisir pour les oreilles. N’étant pas un connaisseur en musique et encore moins en Jazz, j’ai plus ou moins appris à apprécier ce genre musical et ça, sans difficulté. L'opening est un aperçu, un splendide aperçu de ce qui nous attend. Je terminerais sur les musiques par dire que l’opening m’a fait drôlement pensé à Cowboy Bebop.

♪♫ Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, nos serveurs et serveuses sont à votre disposition pour vos en mettre plein la vue !... Je veux dire, vous aidez à patienter durant votre voyage en vous proposant une grande gamme de produit en boisson et nourriture.♪♫

Parlons un peu de l’aspect graphique de l’anime. Que dire. Franchement, il n’a pas matière à débatte, l’animation est nickel. Dynamique à souhait, arrivant à partager le fun et le décalé de la série, rendant l’action grandiose. Il n’y a carrément rien à redire dessus, cette animation liée à cette narration, c’est le duo en or.

  • 1711 : Un bateau, Advenna Avis, traverse l’Atlantique.

Ah oui, cet anime est tiré des romans de Ryohgo Narita. C’est elle qui préfère qu’on traduise « Baccano » en « chaos » et non en « vacarme ».


♪♫ Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, le wagon restaurant est maintenant ouvert, et vous pouvez si vous le souhaiter vous y rendre afin de pouvoir manger les plats de nos cuisiniers. ♪♫

Il est grand temps de faire connaissance avec les autres passagers du train, car oui, vous n’êtes pas seul à bord. Je pense qu’il est, aussi, grand temps de vous montrer l’opening, qui a le mérite de présenter quelques personnages.


►OPENING◄


Image
(Quel chaos ! Baccano! quoi ?!)

Avant de continuer, tout ce qui est en bleu foncé est du spoil pur et dur, donc à éviter si vous ne voulez pas vous gâcher de belles surprises.


Le couple de voleur :

ImageIsaac Dian : Il forme un couple de voleur avec Miria, un tandem de voleurs complètement idiots et naïfs mais néanmoins efficace. On peut le considérer comme le cerveau du duo, si ces idées loufoques sont des réellement génialissimes comme une certaine personne le pense. L’un des rares personnages présents dans présent dans plus de deux histoires. Durant chacun des événements qu’il a vécu, des plus désastreux ou plus marrant, il a gardé le même état d’esprit dans tous les cas. Une joie de vie débordante et une connerie à toutes épreuves. Le genre de personnage à se trouver par hasard au milieu de membre de la mafia et de fêter avec eux l’arrivé d’un nouveau membre. Et quoi de mieux qu’une boisson rendant immortel, même s’il n’a jamais compris que c’était ça. Tout comme il n’a toujours pas compris qu’il est immortel. Ce personnage arrive avoir des idées énormes, avoir des raisons grotesques mais partant d’une idée noble. Comme vouloir cambrioler Eve afin de pouvoir l’aider pour sa relation avec son frère. Et puis, il a tout de même sortis une réplique génialissime « Ca ira pour nous ! Si les choses prennent une mauvaise tournure… J’utiliserais mes cent pistolets. – Mais vous n’en avez même pas un seul ?! - En effet, cependant un tireur du passé disait ceci : "Il y a un pistolet dans le cœur de chacun".». ENORME !

ImageMiria Harvent : La complice d’Isaac. Ces deux là se sont très bien trouvé étant donné qu’elle est aussi idiotes voir plus que le cerveau (sinon, il n’aurait pas ce titre d’un côté). Elle boit les paroles d’Isaac, approuvant ces idées loufoques par des « génial ! ». Elle ne le quitte pas, et sera toujours présent à ces côtés pour notre plus grand fou rire. Tout comme lui, elle est devenu immortel pendant la buverie de la mafia, et ne remarquera pas qu’elle ne prend aucune ride.

Quel duo farfelu et égocentrique. Ce couple est un bonheur simple à regarder. Leur joie de vivre est communicative et si on arrive à les détestés, c’est à se demander si on apprécie la vie elle-même. Car franchement comment ne pas les aimé. Comment ne pas être éclaté de rire devant un « ISAAKU ??!! - MIRIAAAAAAAAA !!! ». D’autant plus que ces deux-là montre une philosophie de vie magnifique, ils sont immortels depuis 1930, mais il aura fallu attendre 2001 pour qu’ils remarquent qu’ils n’ont pas vieillit. Etant donné qu’ils ont était sans cesse en mouvement, sans cesse entrain de s’amuser, de rigoler. J’aime beaucoup, surtout si on fait la parallèle avec Szilard Quates, qui est leur opposé. Et je ne reviens toujours pas leur synchronisation parfaite, il prépare à l’avance leur tirade ?!

La famille Martillo :
ImageMaiza Avaro : Il appartient à une famille de mafia, les Martillo, et c’est l’un des boss. Il est aussi Alchimiste, l’un des nombreux alchimistes qui ont navigué sur l’Advena Avis en 1711. Maiza est un des immortels originels. Il a la connaissance absolue sur l’immortalité, qui le rend l’objet de tous les désirs de Szilard. Il a sus accepté cette immortalité, sans rechercher plus, sans avoir de grande ambition. Il mène sa vie tranquillement. Il est le mentor de Firo qu’il supervisera. Un très bon choix de recrue, étant donné que c’est grâce à lui qu’il échappe à la mort de peu.

ImageFiro Prochainezo : Firo est un immortel. Oui, vous avez bien lu, il est immortel. Comment ? Pourquoi ? N’est-ce pas l’intérêt de la série ? Hormis ce petit détail minime, Firo pue de charisme. C’est affolant. Ce jeune homme est énergique, peut-être un poil trop. C’est peut-être l’excitation d’être un nouveau membre de la famille Martillo qui le rend si énergique. Cela aura lui permettra de s’intéresser par les capacités de régénération de Maiza. Tout comme, cela aura le mérite de l’avoir fait rencontrer Ennis, et l’attirer dans de drôle d’affaire. En plus, il tombera amoureux de cette dernière. Firo est avant tout un homme sur lequel on peut compter, comme il le dit lui-même lors de son intégration chez les Martillo. Il nous montrera un magnifique style de combat, comme par exemple, face à Dallas (quel massacre !).

ImageRonnie Sukiart : C’est le secrétaire de famille Martillo. Mais c’est surtout, surtout le démon invoqué par les alchimistes en 1711, c’est donc lui qui donne l’élixir d’immortalité à l’équipage. On apprend seulement dans l’OAV qu’il est le démon. Le fait qu’il soit au côté de Maiza est dû au souhait d’Elmer, qui comptait sur lui pour veiller sur son ami. Néanmoins, souhait ou pas souhait, le démon aurait sûrement observer Maiza, tellement sa vie est intéressante à regarder.

La famille Martillo est un groupe de mafia installé à Chicago ayant une bonne bande sympathique. Mais auquel, il ne faut pas être leur ennemi. Ils sont en rivalité avec les familles Gandor, Russo et Runorota. Logique et si ma mémoire est bonne, toute le groupe de mafia devrait être des immortels ayant bu la boisson qu’on offert Isaac et Miria. Néanmoins, il peut très bien avoir des rescapés et qui ont échappé à vivre éternellement ^^

La famille Gandor :

ImageLuck Gandor :
Avec ses deux frères, ils sont les dirigeants de la famille Ganfor, un autre groupe mafieux. Malgré sa rivalité avec la famille Martillo, Luck est un ami d’enfance de Firo, et par ailleurs, tout comme lui, il est immortel. Et pas de mystère là-dessus, c’est aussi durant la fête. C’est l’un des responsables de la disparition de Dallas Genoard.

ImageKeith Gandor : L’un des frères aînés de la famille, tout comme Luck, il dirige ce clan mafieux. Un personnage très discret, je crois bien même que je ne l’ai jamais entendu parler. Immortel comme Luck et de la même façon.

ImageBerga Gandor : C’est le plus jeune des trois frères, le cadet. Même rôle que les deux autres.Et même rôle que Keith, c'est-à-dire, apparaît peu dans l’anime, mais à l’inverse de son aîné, celui-ci parle !

ImageClaire Stanfield : Membre éloigné de la famille Gandor.

ImageChick Jefferson : Jeune « coiffeur » farfelu utilisant ces talents au profit des Gandor, pour découper des membres d’humains. Et afin de satisfaire le maximum sa clientèle, il le fera avec un grand sourire. Ca, c’est avoir le sens du commerce pendant qu’on est entrain de couper des artères !

Comme dit précédemment, c’est un clan mafieux, et sûrement le plus réaliste de tous.

La famille Runorata :

ImageLe chef des mercenaires de Runorata :
Une brute sans cervelle qui devra durant en 1992 retrouver Dallas. Il n’est pas prêt d’y arriver vu comment il s’y prend…

Hommes en blanc/Famille Russo :

ImageLadd Russo : Fils d’un parrain d’une famille mafieuse, Russo. Cet homme ne vit que pour un seul but, tuer. Tuer encore, toujours plus de mort et s’il y a un maximum de sang, il en est encore plus heureux. Son petit plaisir ultime, c’est de tuer les gens ne croyant pas qu’ils peuvent mourir. En d’autre mot, c’est un psychopathe. Avec ses hommes, il fait régner la terreur à bord du Flying Pussyfoot en massacrant les hommes en noir. Il est monté dans ce train juste afin de pouvoir assouvir ces pulsions meurtrières. Et dans ce train, il aura matière pour qu’il se fasse plaisir. Il se trouve dans Chane un adversaire, et voudra sans cesse combattre avec elle, sauf que Claire se mettra en travers de sa route et le battra. Sa première défaite, une défaite qui lui coûtera un bras et le fera rire. Oui, rire. Il rejoint le même esprit que Isaac et Miria, profiter à fond de la vie au point qu’un bras, ce n’est rien.

ImageLua Klein :
C’est la fiancée de Ladd. Oui, ce malade a une femme. On peut pensé qu’elle lui est captive. Mais non, c’est juste qu’elle a des pulsions suicidaires, et son fiancé attend avec plaisir le jour où il pourra la tuer.

ImagePlacido Russo :
C’est l’oncle de Ladd, il n’a aucune confiance en son neveu.

Hommes en noir/Lemure :

ImageChane Laforet : Elle fait partie d’un groupe qui prend en otage les passagers du « Flying Pussyfoot », un très grande combattante mais à l’inverse des autres hommes de son groupe, on sent que son but est autre.En effet, elle cherche à libérer son père Huey Laforet pour ce qu’il est, à l’inverse des autres truands pour obtenir l’immortalité. Chane est utilisé par Huey, tout comme ces « compagnons » l’utilisent pour atteindre Huey. Néanmoins cette dernière est conscience sur les intentions de ces complices, tout comme le fait qu’ils veulent la tuer, mais ne comprend réellement son père que grâce à Claire, qu’elle tombera amoureux.

Gang de Jacuzzi :

ImageJacuzzi Splot : Timide, peureux, jeune, naif, pleurnichard et gentil. Ok, il a un drôle de tatouage sur la figure, mais ne nous arrêtons pas aux apparences. Ah oui, il est le chef d’un redoutable gang, il a même une prime assez élevée sur sa tête. Pas mal pour ce grand émotionnel. Le plus étonnant, c’est que tous ses hommes ont un profond respect et lui obéissent sans la moindre hésitation. C’est peut-être dû à son bras droit, mais il cache aussi pas mal de chose ce jeune garçon. Il possède un grand courage lorsque la situation le désire. Le fait qu’il pleure tout le temps et pour qu’il ne pleure plus lorsque les choses deviennent sérieuse, ça m’a franchement plu cette explication ^^.

ImageNice Holystone : C’est le bras droit de Jacuzzi, elle est très gentille avec lui, le réconfortant à chacune de ces crises de paniques –très nombreuses. Elle s’est tout de même être redoutable et sadique à souhait.Elle aime Jacuzzi, et échange son premier baiser avec lui depuis 10 ans de vie commune. Et on dit que c’est Jacuzzi qui est atteint ^o^

Les Genoard :

ImageDallas Genoard : Petit voyou de bas étage, c’est aussi un crétin et beaucoup trop arrogant. Il est le chef d’une équipe tout aussi lamentable que lui. C’est se trop plein d’arrogance qui lui causera sa perte. A cause d’elle, il rompra avec sa famille riche (enfin, surtout car elle ne l’était plus…). Dans les rues de Chicago, par hasard, il rencontre Firo et bien entendu, croyant pouvoir éclater ce dernier, il le provoque et l’attaque. Mais c’est le résultat inverse qui l’attend (jouissif, qu’est que c’était jouissif !). Il devient immortel mais au service de Szilard (néanmoins un immortel pouvant mourir de vieillesse). Dallas afin de faire le malin comme il l’aime bien (ça se termine souvent mal pour lui, mais bon ^o^), va attaquer des Gandor. Plus grosse erreur de sa vie car la famille se vengera. Enfermé dans un bloc de béton jeté ensuite dans une rivière, à se noyer sans cesse. Voilà, sa prison éternelle. Le genre de personnage minable qui pour faire son malin se met de plus en plus dans les embrouilles.

ImageEve Genoard : Héritière d’une riche famille. 1932, elle est à la recherche de son grand frère en qui elle a une image très positive. Sa quête sera soutenue par plusieurs personnes que ça soit par une aide matériel ou moral. Respectivement la rédaction du Daily Days et Miria/Isaac.

Domestique/Majordome: Ils aideront Eve à retrouver son frère par leurs contacts. La domestique a un lien de parenté avec un membre de l’équipe du Daily Days, qu’elle se utilisera.


ImageJeune conducteur : L’une des premières victimes de cet incident.


Daily Days :

ImageLe rédacteur en chef du « Daily Days » : Le directeur du journal, ce centre d’information –presque- infini. Son visage nous est inconnu, seul sa voix s’élève derrière la tonne de documents entreposer sur son bureau.

ImageNicholas Wayne : Journaliste, il s’est accueillir comme il se doit les clients à la recherche d’information.
ImageCarole : Elle recherche à savoir ce qui s’est passé durant l’incident du Flying Pussyfoot, elle est un peu comme nous. Présente uniquement au début, et à la fin, elle signe la conclusion de cette histoire. Si conclusion, il y a.
Image Gustave Saint-Germain : Il guide plus au moins Carole dans son interprétationd des événements, et la note selon ces réponses. Ca serait bien d’avoir le barème quand … ^^

Bériam :

ImageLe sénateur Bériam/Madame Bériam/Mary Bériam : La femme et la fille du sénateur sont à bord du train, et sont pris comme otage. Les hommes en noir sont uniquement intéresser par cette mère et sa fille, car le sénateur a le pouvoir suffisant pour libérer Huey de sa prison.

Autres passagers du Flying Pussyfoot :

ImageCzeslaw Meyer :
Un gamin se trouvant dans le train et qui est devenu le compagnon de jeu avec Mary.Sauf que très vite, il se rencontre qu’il y a des immortels, tout comme lui –il est devenu ainsi en 1711 en même temps que Maiza. Suite à des années, voir siècles, de tortures par un autre immortel qui voulait voir les limites de cette immortalité, il a appris à être très méfiant des autres immortels. Il cherche a les tuer afin de ne plus vivre de tel atrocité. Mais le visage souriant de Maiza et la gaîté de Isaac et Miria envers lui, fait oublier cette carapace et tombe en larme.

ImageRachel : Elle se sauve rapidement par la fenêtre pendant la prise d’otage. Elle assistera à ce qui se passe d‘un point vue extérieur. C’est un passager clandestin, le Rail Tracer se fera une joie de lui dire –AH ! La pauvre, sûrement la peur de sa vie ^^. C’est aussi un journaliste du Daily Days dont elle fera son rapport à la fin de l’anime, c’est grâce à son récit qu’on apprend certain détail.

Graham Specter : Un taré, il a pris Ladd comme idole, quel idée. Il n’apparaît que dans l’OAV, il est là juste pour un élément déclencheur d’une intrigue laissé en suspens dans l’anime.


Ah il y avait tellement de monde dans ce train que vous n’avez pas pu manger et le sommeil vous gagne, il est grand temps d’aller vous coucher, direction votre cabine. A peine allonger que vous plongez dans le monde merveilleux des rêves. Et un drôle de rêve commence, faut dire quelle idée d’écouter les histoires de train maudite de Isaac et Miria accompagnés des pleurs de Jacuzzi. Surtout que vous avez cru pendant longtemps aux extraterrestres, les voyeurs dans le temps et les ESPers. Enfin, voilà que se profile devant vous, le Rail Tracer ?!


ImageRail Tracer : Le Rail Tracer est un monstre qui court après les trains. A la faveur de l’obscurité, petit à petit… Il se rapproche du train. Il change sa forme en diverses choses. S’ils vous attrapent… vous … disparaissez. Commençant par l’arrière du train, lentement mais sûrement… Un par un… A la fin, tout le monde aura disparu, comme si le train n’avait jamais existé en premier lieu. Si tu racontes cette histoire dans le train. Il viendra également dans ce train… Il y a une seule méthode pour empêcher le Rail Tracer de venir… Mince, j’ai oublié faudrait demander au jeune conducteur :(
En réalité, il s’agit de Vino alias Claire Stanfield alias le jeune conducteur. Avant de prendre ce rôle de Rail Tracer, Claire est un célèbre tueur à gages connu sur le pseudonyme de « Vino ». Il s’échappe de la police avec une grande facilité étant donné qu’il est capable d’endosser n’importe quelle identité. Afin de rejoindre les Gandor pour affaire (il est un membre éloigné de la famille), il embarque à bord du Flying Pussyfoot sous le déguisement d’un contrôleur. C’est vraiment le personnage que je préfère le plus de la série. Il est un psychopathe -pire que Ladd, facilement- mais à l’inverse de l'homme en blanc, il tue seulement sus qui le mérite (selon lui). Il prend les traies du Rail Tracer afin de pouvoir se permettre de juger les passagers du train. C’est pourquoi il se fera un plaisir sadique de tuer les hommes de Chane et Ladd. Ainsi qu’il tuera plusieurs fois Czeslaw, pour son plaisir, et pour les paroles qu’il a dit à Ladd. Le rôle de Rail Tracer l’amuse énormément, il va jusqu’à effrayer Rachel pour le plaisir et montre qu’il est omniscience dans ce qu’il se passe dans le train. Et il y est tombé amoureux de Chane et lui donne rendez-vous à la fin de l’anime. Dans l’OAV nous voyons enfin cette rencontre, Claire va chercher sa promise ^_^


Votre rêve change de tournure, vous passez du train au bateau. Un navire naviguant à son bord des alchimistes. C’est quoi ça ? On est dans Fullmetal Achimist ?! Argh, dommage que vous êtes trop traumatisé par votre rencontre furtive avec le Rail Tracer pour voir plus en détail ce qui se passe. Hum… On revient à une époque plus récente, que fait ce vieil homme avec cette femme, Ennis ? Cet homme, vous l’avez déjà, sur le bateau c’était celui qui a a…

♪♫ Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, il ne reste plus que 20 minutes pour profiter du petit déjeuner se trouvant au wagon restaurant. Ensuite, nous vous parlerons du scénario pour le reste du parcours.♪♫ Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, il ne reste plus que 20 minutes pour profiter du petit déjeuner se trouvant au wagon restaurant. Et ensuite, nous vous parlerons du scénario pour le reste du parcours.♪♫

Quel doux réveil…

Ah oui… Le studio de l’anime de Baccano! est Brains-Base et aussi, les romans sont adaptés en manga, l’auteur est Ryohgo Narita. 9 tomes sont sortis pour l’instant et c’est toujours en cours.

  • 2001 : Disparition d’un grand nombre de téléphone portable ???!


Enfin non. Je n’ai rien de plus à dire sur les scénarios que les dates qui sont placés ici et là dans ma présentation. Ces dates et les personnages devrait suffire amplement, non ?

.♪♫ Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, nous sommes arrivé à destination, je vous prie de rester quelques minutes encore à bord du Flying Pussyfoot afin que nous pouvons facilité votre sortie. En attendant, nous aimerons que vous répondiez à un questionnaire, merci d’avance♪♫

Une seule et unique question sur cette feuille de papier presque vierge « Quel est votre avis sur votre voyage ? ».

Cet anime est une perle. Comme j’ai déjà dis l’anime a un rythme endiablé ce qui empêche de relier les pièces du puzzle. On nous amène tel un train vers notre destination et lorsqu’on a tous les éléments, on ne peut que penser que c’était logique. L’ambiance aussi, l’ambiance complètement nouvelle pour un animé japonais. Trouvez moi un autre anime traitant de la mafia des années 30 aussi bien ? Car entre la violence (ah oui, c’est assez violent, oubliez de le préciser), les guerres de gangs, leurs disputes sur le territoire, même la vie mafieuse générale parait réaliste (je ne suis pas assez calé sur le domaine pour m’avancer, ça a eu juste le mérite de me convaincre). Bref, rien que l’univers séduit dès les premières minutes et on y est plongé dedans d’une rapide affolante.
Les personnages quant à eux, ils sont nombreux. Tellement nombreux qu’on est perdu. C’est le but, dois-je rappeler la traduction de Baccano ? Chaos. Néanmoins, je n’ai pas trouvé le développement oublié, ils sont tous plus au moins développé. Ce qui permet d’avancer plus rapidement dans leur développement est l’utilisation habille des clichés. On peut ainsi arrive dans le vif du sujet, leur histoire, les caractères, ect…Et j’ai vraiment bien apprécie le panel de personnages qu’on nous propose.
Quant à la partie plus…fantaisie du scénario, j’ai marché à fond dans le tripe immortalité. Tout simplement ^^

Je conseille à beaucoup de monde de se jeter sur cette série, sûrement le meilleur de l’année 2007.

Ah oui, voici le site officiel de Baccano! : ICI. Vous pourrez y trouver une image avec tous les personnages et les liens qui les unissent.

Image


Ou… Carole… Ce ne serait pas étrange si nous étions le début de cette histoire ?

_________________
ImageImage
PyroVision


Dernière édition par Le Gourmet le Dim 16 Aoû 2009 01:33, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 16 Aoû 2009 01:14 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3648
Localisation: Échappe à la connaissance
(La première chose qui me vient à l'esprit en lisant ce topic, c'est l'image du Gourmet suant comme pas deux avec sa mise en page. Il a bien dû perdre quelques kilos avec cette présentation. Impressionnant et donc à saluer pour l'effort fourni sur ce coup).

C'est bien agréable de voir qu'on n'a même pas besoin de faire le topic pour cette excellente série, et qu'on en a un de qualité de surcroit (surtout que beaucoup des journalistes du web qui reviewent la série lancent directement les spoils sur le côté mystique de la série, genre c'est acquis et genre ce n'est pas grave de le savoir). Je trouve même qu'en terme de qualité, BACCANO! doit probablement être le meilleur anime des dernières années.
Outre l'histoire qui parvient à nous intéresser mais qui n'est pas extraordinaire, c'est surtout la réalisation qui combine effets de narration (méli-mélo général qui se reconstruit au fur et à mesure) et rythme irréfreiné (chaque épisode retombe toujours sur climax final qui ne se dénouera pas forcément dans l'épisode suivant, ce qui fait toujours monter la pression) qui en impose énormement. Après, le fait qu'il y ait une brochette (dois-je dire barbecue à ce niveau ?) de personnages dont le traitement n'est jamais mis de côté, avec toutefois quelques privilégiés, est un plus énorme qui ne fait que rajouter aux qualités structurelles de l'anime. Ceci dit, Isaac et Miria (TTC ne doutera plus que le fait que je l'ai tanné avec eux était un mal plus que nécessaire) sont absolument énormes de bout en bout, étant un hymne à la simplicité (de vie comme d'esprit !). Deux concentrés de n'importe quoi grand-guignolesque qui laisse sur le carreau à chacune de leur scène, qui nous fait toujours demander plus (aha, quel twist final de leur part !). Ils font l'unanimité sur tous ceux qui ont vu la série, il y a de quoi ! (Wow, les futurs gagnants du GT).

BACCANO!, c'est tout un trip sur le "comment va-t-on mettre en scène un boxon continu sur 13 épisodes ?" et qui est drôlement convainquant. En tout cas, je suis fan.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 25 Aoû 2009 17:03 
250 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juil 2008
Messages: 1479
Localisation: Beyond the time
J'ai fini de regarder Baccano!, je crois avant hier ou hier. 'Sais plus. Quoi qu'il en soit tard dans la nuit, ça c'est sûr. Je me suis presque tout fait en une journée sur un coup de tête. A part les 3 premiers épisodes que j'avais maté avant. En fait j'aurais pu finir plus tôt si j'avais continué après avoir les trois premiers épisodes. Pourquoi ne pas avoir continué ? Autant le dire tout de suite, je n'étais pas dedans. Puis, dernièrement je m'y suis remis. En fait je pense que c'est juste le début qui est un peu long ; une fois qu'on est arrivé à peu près loin dans l'animé (hum hum), que l'on s'est familiarisé avec tous les personnages, et que l'on s'habitue à sa narration, regarder Baccano! devient un plaisir. Chaque épisode nous laissant sur notre faim. Bref limite une drogue quand on s'est lancé.

Personnellement ce n'est pas l'animé qui m'a le plus enthousiasmé ou fait vibrer, mais il est clair qu'il est très bon. Cette narration à la fois bordélique et organisée faisant tout son charme. Je vois mal Baccano! sans cela. C'est à la fois un défaut et un avantage je pense. Cela peut repousser certain à la vue des premiers épisodes, mais cela peut aussi nous faciliter à être transporté dans l'univers de l'animé. Moi j'ai eu le droit au deux. Franchement je trouve cela très ingénieux. Comme je l'ai dit plus haut c'est à la fois bordélique et organisé. Chapeau à l'auteur.

Après question scénario, Baccano! tue tout.
Juste époustouflant. Une fois qu'elle s'est à peu près mise en place (bref le troisième épisode pour moi) on est transporté dans un autre univers : celui de l'animé. C'est vachement prenant : on veut savoir la suite à chaque fois. Sachant que l'on pousse des WTF énorme à chaque épisode cela aide.
Pour aider à cela, Baccano! possède des personnages absolument fabuleux pour certains. Maria et Isaac notre duo favoris, Firo, ou Ladd entre autres. Pour moi ce sont eux qui m'ont le plus plu. Mais tous les autres sont très bons aussi. Chacun a sa personnalité, son charme, bref j'adore. Puis y'en a pour tous les gouts, tellement ils sont nombreux. Y'a toutes les ambiances quoi. Et ce pour notre plus grand plaisir

Sinon question animation c'est pas mal du tout, ça roxx grave. Ca va très bien avec l'image de l'animé. On peut donc dire que j'ai pas mal apprécié cela. En passant même si cela n'a aucun rapport : i love les musiques

Bref j'ai bien aimé Baccano!, un animé qui vaut bien une présentation comme celle que nous a fait petit Gourmet, et tout ce qu'on dit dessus. A regarder si vous ratez quelque chose je pense.

PS : un poil la flemme là ^_^''

_________________
"Le réel me donne de l'asthme." - Cioran.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 25 Avr 2010 23:40 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Nov 2006
Messages: 2700
Localisation: Dans une salle obscure.
Viens de finir l'anime et je dois dire que j'ai bien aimé. Un peu court car j'en voulais plus mais en même temps c'est normal quand tu vois tous ces personnages géniaux qui sont encore plein de mystère mais bon comme cela est dit, l'histoire ne peut avoir de fin, déja que Carol ne savait pas par ou commencer. ^^

Sinon pour faire simple, les intrigues autour des familles mafieuses mais surtout celle du train, était bien sympa et fun, cela s'enchaine à un bon rythme et on ne s'ennui pas une seule seconde. Les personnages comme je l'ai dit sont géniaux, trés bons et tous développés un minimun chacun, cepandant j'ai quand même une préférence pour le duo Isaac et Miria qui sont drôle comme pas possible, et le couple Jacuzzi et Niceà lui m'a beaucoup suspris, quant à elle, elle a grave la classe et puis ensemble ils sont touchant je trouve. ^^
Pour ce qui est de l'animation, rien a dire, c'est beau et fluide. La musique est bien sympa aussi, suffit de voir l'openning que perso j'ai adoré.

Bref, j'aime Baccano!

_________________
Image
♥ Jupiter Star Power! Make Up! ♥


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 5 Mai 2010 20:14 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1659
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
A mon tour d'avoir mater Baccano ! mais mon avis sur l'anime est plutôt mitigé.
J'ai eu beaucoup de mal à me mettre dedans et sur les trois épisodes bonus il y avais quelques petites longueurs,
surprenantes car étant absentes de la série TV.

Ce qui ma surtout marqué c'est évident la mise en scène.
Elle permet un rythme assez soutenu et sauve un peu les faiblesses du scénario auquel je n'ai pas accroché.
Le plus intéressant est la psychologie des personnages, plus ou moins travaillé mais très réussi pour la plupart.
En fait ce qui m'a permis d'apprécier tout de même ce titre est la présence du couple Isaac et Miria.
On en parle beaucoup mais c'est vraiment un couple suffisamment fracasse pour valoir le détour.
Dès lors qu'ils apparaissaient mon intérêt grandissais et inversement.

Le début est vraiment un gros bazar ambiant, l'openning est suffisant pour s'en apercevoir.
Par la suite pas grand chose ne change grâce notamment à la mise en scène des 'passé-présent-futur'.

Donc au final j'ai bien aimé mais sans plus.
Il aura manqué ce petit quelque chose qui me procure de grosses sensations.

_________________
Image
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Baccano!
MessagePosté: Dim 28 Oct 2012 19:54 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 20283
Localisation: Joker


Baccano! : 13/13 épisodes + 3/3 spéciaux

Petit remontage de topic car que j'ai enfin visionné cette étonnante série ! Narration non-linéaire avec plusieurs récits en parallèle et une flopée de personnages ! Bon tous n'ont pas forcément une importance cruciale mais diable, il y a un sacré paquet de tarés et de personnages hors-normes au mètre carré, ce qui permet au récit des ruptures et des twists à la volée (le Rail Tracer O_o).
Bref le récit est en flot tendu de bout en bout (ou presque), et si on pense au début que l'efficacité de la série reposera sur cette narration éclatée ce sont vraiment ses personnages WTF son atout principal – on est toujours frustré lorsqu'on les quitte en plein de climax et certaines situations sont complètement délirantes et virent dans une exubérance badass très très cool^^
Reste que comme tout le monde j'ai adoré Isaac et Miria, qui sont réellement l'incarnation du chaos. Leurs interventions sont toujours un grand n'importe quoi mais sans surprise ils ont un rôle crucial dans ce bordel même s'ils n'en ont évidemment pas conscience - mais heureusement qu'ils étaient là^^;
Bref une série vraiment éclatante et pleine de surprises^^

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com