Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Ven 20 Avr 2012 11:58 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
Les oeuvres de type historique au japon.

J'ai mit quasiment tous ceux que je connaissais même ceux dont je ne suis vraiment pas fan.
faite moi plaisir et faite m'en decouvrir de nouveau pour m'aider au fur et a mesure a completer cette liste (dont je me suis donner du mal a faire).



Japon antique

Période Yamato (250 - 710)

Période Nara (710 - 794)

Période Heian (794 - 1185)
- Genji Monogatari ou Murasaki Shikibu Genji Monogatari [anime] film d'animation
- Genji Monogatari sennenki [anime]
- Kai Doh Maru [anime] (long metrage)
- Kurozuka (début) [anime]
- Otogi Zoushi [anime]
- Rashômon [BD] 1 tome (XI° siécle)
- Seirei no moribito [anime] [roman] (on peut pas vraiment le dater mais je trouvais dommage de pas le mettre)
- Shounen Onmyouji [anime] [roman]
--------------------------------------------------------------------------------
Japon médiéval

Période Kamakura (1185 - 1333)

- Kuro Gane [manga] 2 tomes
- Kwaïdan [BD] 3 tomes
- Onna [BD] 1 tome
- Le Vent des Dieux [BD] 3 tomes

***Y'a un gap de 3 ans qui s'appelle la Restauration de Kemmu, mais c'est vraiment négligible par rapport à toute la timeline du Japon je trouve***

Période Muromachi (1336 - 1573)
- Dororo (de Tezuka) [manga]
- Ikkyuu-san [manga]
- Kyoteru [BD] 3 tomes
- La Légende des nuées écarlates [BD] 4 tomes
- Princess Mononoke [anime]
- Rappi Rangai [manga]
- Sarutobi Sasuke [anime]
- Shinobido [jeu]
- Sword of the Stranger [anime] (long metrage)
- Tenchu [jeu]
- The Hakkenden 1994 [anime] 13 OAV 30 mins
- Tsuru de Hideki Mori [manga]
- Plus forte que le sabre de Hiroshi Hirata [manga] gekiga en 3 volumes


Période Azuchi Momoyama (1573 - 1603)
- Battle Girls: Time Paradox [anime]
- Brave 10 [anime]
- Examurai Sengoku [anime]
- Hyouge Mono [anime] [manga]
- Rappi Rangai 3 tomes [manga]
- Samurai Deeper Kyo [anime] [manga] [jeu]
- Samurai Warriors [jeu]
- Sengoku Otome [anime]
- Sengoku Basara [anime] [jeu] [manga]
- Sengoku Paradise Kiwami [anime]
- Tono to Issho [anime]

--------------------------------------------------------------------------------
Japon moderne

Période Edo (1603 - 1868)
- amatsuki [anime] [manga] (un lycéen visite l'époque d'Edo grâce à un casque spécial)
- Ayakashi: Japanese Classic Horror (Tanpopo no Ane)[anime] met en images des histoires de fantômes issues du folklore japonais séparées en trois arcs
- Basilisk [anime] 5 tomes [manga]
- Blade of the Immortal (Mugen No Juunin) [anime][manga]
- Flame of Recca [anime] [manga]
- Furari de Jiro Taniguchi [manga] 1 tome
- Gamaran 3 tomes [manga]
- Gintama [anime] [manga] (un peu hors sujet avec des extra-terrestres)
- Goyô 8 tomes [manga] Seinen, [anime]version anime: "Sarai-ya Goyou" ou "House of Five Leaves"
- Grenadier [anime] [manga]
- Haddada Surmamoto (humour) [BD] 1 tome
- Hokusaï de Shotaro Ishinomori [manga] une histoire complete en 1 tome
- Jinbe Evolution [manga]
- Kogaratsu [BD] 12 tomes
- Kajô, la corde fleurie [manga] 6 tomes
- Kamui Den de Sanpei Shirato [manga] 3 tomes
- Katana, l'Ame du Guerrier 1 tome [BD]
- Katanagatari [anime]
- Kazemakase Tsukikage Ran [anime]
- Kaze no shô - le livre du vent [manga] une histoire complete en 1 tome
- Kaze, cadavres à la croisée des chemins [BD] 1 tome
- Kuzuryū de Shotaro Ishinomori [manga] une histoire complete en 1 tome
- La pierre et le sabre (suivi de la parfaite lumiere) [roman] (culte)histoire de Musachi Myamoto
- La loi du temps de Hiroshi Hirata [manga] gekiga en 1 volume
- La force des humbles de Hiroshi Hirata [manga] gekiga en 1 volume (recueil de 10 histoires courtes)
- L'âme du Kyudo de Hiroshi Hirata [manga] gekiga en 1 volume
- La Voie du Sabre [BD] 1 tome (3T de prevus)
- La voie du samouraï , 3 tomes [comic]
- L'empereur des sens (Koushoku Ichidai Otoko)Sensualist 1991 [anime] (long metrage)
- L'Épée de vérité (Shuranosuke zanmaken: Shikamamon no otoko) [anime] 1 film
- Le Sabre de Shibito [manga] 7 tomes
- Les Contes du 7ème Souffle (Shiro Yuki) [BD] 4 tomes
- Lone Wolf and Cub [manga] gekiga 28 tomes [film]
- Mashémalo [BD] 2 tomes
- Makai tensho de Ken Ishikawa [manga] (la version anime fr est Ninja Resurrection)
- Manyuu Hikenchou [manga]
- Muramasa [jeu]
- Miyamoto Musashi Souken ni Haseru Yume (Le rêve du dernier samouraï) [anime] (long metrage)
- Miyamoto Musashi de Shotaro Ishinomori [manga] une histoire complete en 1 tome
- Musashi [drama]
- Niji Iro Tougarashi [manga]
- Ninja scroll [anime] (un long metrage + 1 saison)
- Ninja Resurrection [anime] (2 longs metrages)
- Ninpu Kamui Gaiden [anime]
- Nouvelles de littérature japonaise [manga] 1 tome
- Oedo wa Nemuranai! [manga] [anime]
- Okiya, la maison des plaisirs défendus[ BD] 1 tome
- Rangaku [BD] 1 tome
- Sabu et Ichi de Shotaro Ishinomori [manga] 17 volumes
- Samurai [BD] 8 tomes
- Samurai Légendes [BD] 1 tome
- Le Samouraï bambou [manga] 8 tomes
- Samurai Champloo [anime] 26eps, [manga] 2 tomes, [jeu]
- Samurai Errant [manga] 2 tomes, histoire de Musachi Myamoto
- Samourai : Hunt for the Sword (Kai Toh Ran Ma) 1999 [anime] 2 OAV
- Samurai Shodown [anime] 1 long metrage, [jeu]
-Samouraï Usagi [manga] 2 tomes
- Satsuma, l'honneur de ses samouraïs de Hiroshi Hirata [manga] gekiga en 6 volumes
- Sekiei ayakashi mangatan [anime] 3 TV-S 5 mins
- Shigurui [anime] 12 eps, [manga] 12 tomes
- Shimabara [BD] 2 tomes
- Shoka 2010 [anime] 1 TV-S 24 mins
- Shura no Toki (les 2 premiers arcs) [manga] [anime]
- Tanka [BD] 1 tome
- Tenpō ibun ayakashi ayashi [anime] en1843
- Tsukikage Ran [anime]
- The Hakkenden [anime]
- Ugaki [BD] 3 tomes
- Usagi Yojimbo [comic]
- Vagabond 34 tomes [manga] histoire de Musachi Myamoto
- Wrath Of The Ninja [anime] (long metrage)
- Yoma Au Delà Des Ténèbres [anime] (long metrage)
- Zatoïchi de Hiroshi Hirata [manga] gekiga en 1 volume


Période Bakumatsu (1853 - 1868) : période de transition entre l'ère Edo et l'ère Meiji, cependant on est encore dans l'ère Edo
- Bakumatsu Kikansetsu Irohanihoheto [anime]
- Hakuouki Shinsengumi Kitan [anime] (2 arcs + 4oav)
- Hidamari no Ki [manga] [anime]
- Hijikata Toshizo: Shiro no Kiseki (The White Trail)[anime] Biographie sous la forme d'un court OAV de 30 min de Hijikata
- Kenshin le vagabond : Le Chapitre de la mémoire [anime] 4 OAV
- Kousetsu Hyaku Monogatari [anime]
- L'Âme du samouraï (Samurai: Heaven and Earth) 2 tomes [comic]
- Last Blade [jeu]
- L'épée de Kamui (kamui no ken) [anime] (long metrage)
- L'incident de Sakai et autres récits guerriers de Hiroshi Hirata [manga] gekiga 1 tome
- Le Loup de Hinata [manga] 5 tomes
- Moeyo Ken [anime]
- Peace Maker [manga] 5 tomes
- Peace Maker Kurogane [anime] 24eps, [manga] 5 tomes
- Samouraï dans la tourmente, Cicada in Winter (Fuyu no semi) [anime] 3 OAV
- Shinsengumi [drama]
- Shura no Toki (le 3e arc) [manga] [anime]
- Tengu de Jirô Osaragi [manga] 4 tomes
- The Last Samurai [film]
- Tueur ! de Hiroshi Hirata [manga] gekiga1 tome


Période Meiji (1868 - 1912)
- Au temps de Botchan (de Natsuo/Taniguchi) [manga]
- Himegami [manga]
- Oshin [anime] année 40 de l'ère Meiji (1907) long métrage très triste
- Kenshin [anime] [manga] [jeu] [film]
- Lady Snowblood [manga] 3 tomes, [film]
- L'Arbre au soleil (Hidamari No Ki) 8 tomes [manga]
- Sidooh (de Tsutomu Takahashi) [manga]
- Zakuro 2010 [anime] 13 EPS 25 mins


Période Taishô (1912 - 1926)
- L'orchestre des doigts (de Osamu Yamamoto) [manga]
- Sakura Taisen [anime] [manga] [jeu]
- Taishou Yakyuu Musume [anime]

Période Shôwa (1926 - 1989)
- Ashita no Joe [anime] [manga]
- Ayako (de Tezuka) [manga]
- Bakuon Rettô (de Tsutomu Takahashi) [manga]
- Barbara (de Tezuka) [manga]
- Barefoot Gen [anime] [manga]
- Coups d'éclat (de Tatsumi Yoshihiro) recueil d'histoires courtes [manga]
- Grave of the Fireflies [anime]
- Gringo (de Tezuka) [manga]
- L'Arbre au soleil [manga] 8 tomes
- La fille du bureau de tabac (de Masahiko Matsumoto) recueil d'histoires courtes [manga]
- L'enfer (de Tatsumi Yoshihiro) recueil d'histoires courtes [manga]
- l'histoire des 3 adolphes d'Osamu Tezuka [manga]
-Opération Mort (de Shigeru Mizuki) [manga] manga coups de poing
- Rainbow [manga]
- Satori [manga] (français sur l'Aïkido) 2 volumes
- Une vie dans les marges (de Tatsumi Yoshihiro) [manga]
- Vie de Mizuki (autobiographie du mangaka Shigeru Mizuki)[manga]
- Zéro pour l'éternité [manga]


--------------------------------------------------------------------------------

Futur, inclassable ou fantastique
- Afro Samurai [anime] 2 tomes [manga] [jeu] (Dans un Japon médiéval décalé)
- Bakemono (Heroïc Fantasy) 2 tomes [BD]
- Billy Bat (de Urasawa)[manga] le manga reste difficile à situer du fait de changements constant de lieu et d'époque.
- Commando samouraï 1549 2 tomes [manga] long metrage [anime]
- Chamourai (Adaptation de conte)2 tomes [BD]
- Kangetsu Ittou - Akuryou Kiri ?????
- Kemonozume [anime]
- Les Cinq saisons (Histoires fantastiques) 1 tome [BD]
- Niji-iro Tohgarashi [manga] 11 tomes
- Okko [BD] 8 tomes, An 1108 du calendrier de l'empire du Pajan
- Rai [manga] 4 tomes
- Ronin [comic] 3 tomes
- samourai 7 [anime] (se passe dans le futur mais c'est tres inspires du célèbre film "les 7 samouraïs" qui se passe en 1586 ).



Et j'ai encore du boulot sur cette liste.

kojiro vs musachi Image Image


Spoiler: Montrer
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image


Image

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Dernière édition par skalpeurman le Lun 11 Mar 2013 21:35, édité 10 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Sam 2 Mar 2013 20:29 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
Alors je vais faire un descriptif de différentes oeuvres par catégorie suivant les messages, dans un premier temps, cela risque d'être un peu bordélique, car je vais essayé de les poster par ordre alphabétique puis après je les rangerai par genre (Manga, BD européene, Comics, Anime,...).
Spoiler: Montrer
je garde ce deuxième message en resserve pour pouvoir completer la liste du premier message si elle devient trop plaine avec un nombre maximum de caractères

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Dernière édition par skalpeurman le Sam 9 Mar 2013 14:26, édité 19 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Sam 2 Mar 2013 22:32 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
De ce qui me vient là tout de suite en tête :

Période Muromachi
Dororo - de Tezuka

Période Edo
Jinbe Evolution

Période Meiji
Au temps de Botchan - de Natsuo/Taniguchi
Sidooh - punaise mais c'est juste un crime contre l'humanité entière d'oublier deux manga du grand Tsutomu Takahashi !!!

Période Taishô
L'orchestre des doigts - un excellent manga très émouvant en quatre tomes de Osamu Yamamoto et retraçant l'évolution de l'éducation des enfants sourds muets au Japon, du regard qui leur était porté, de leur place dans la société et de l'importation des méthodes d'éducation révolutionnaires européennes et américaines dans une période de troubles et de révoltes populaires. Grandement conseillé !

Période Shôwa
Ayako - de Tezuka
Barbara - du même Monsieur
Gringo - encore et toujours de Tezuka
Bakuon Rettô - du grand Tsutomu Takahashi sur l'univers des furyos dans les années 80.
Billy Bat - de Urasawa, même si le manga reste difficile à situer du fait de changements constant et de lieu et d'époque.
Zéro pour l'éternité - qui vient tout juste de nous parvenir et qui se révèle un témoignage très intéressant sur une période des plus troublées de l'histoire du Japon.
Coups d'éclat - recueil d'histoires courtes sur fond social de Tatsumi Yoshihiro.
L'enfer - dans le même ton et du même auteur que celui du dessus.
La fille du bureau de tabac - recueil d'histoires courtes de Masahiko Matsumoto.
Neige Rouge - de Susumu Katsumata, et encore un de ces recueils de nouvelles s'installant cette fois-ci dans le monde rural japonais de la seconde moitié du vingtième siècle.
Opération Mort - l'un des manga coups de poing de Shigeru Mizuki.
Rainbow - qu'on ne présente plus.
Vie de Mizuki - l'excellent manga autobiographique du mangaka peu ordinaire qu'est ce fameux Shigeru Mizuki.
Une vie dans les marges - de Tatsumi Yoshihiro.

On pourra aussi noter Inu-Yasha mais je n'ai plus en tête la période à laquelle est transportée Kagome, et un peu la flemme de chercher après ce listing éreintant !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Sam 2 Mar 2013 23:01 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
Je te remercie beaucoup, il y en a certain que je connaissait déjà mais que j'avais oublié et d'autre comme Jimbe evolution que je n'avais pas encore eu le temps de rentrer dans cette liste. Mais comme tu as dut le remarquer, je suis plus callé dans les périodes Edo et Sengoku.
Cela fait que 3-4 ans que je suis devenu passionné mais il est dur de tout connaitre, c'est pour ça qu'a plusieurs cette liste se complétera d'avantage.
Il faudra donc que je m'occupe de rentrer tous ça dedant quant j'aurai la motivation.
En tous cas, toi aussi tu m'as l'air d'être callé sur ce sujet et il est vrai que c'est assez fatiguant de classé toutes ces oeuvres mais je trouve que le jeu en vaut la chandelle. Pour ma part, il me reste beaucoup de Bd de type européene à rajouter et il y a aussi certains films que j'ésite à metre (mais il y en a tellement aussi). Et merci encore (je suis content qu'il y en ai qui s’intéresse à ce topic).


edit : j'ai rentrer toute ta liste, tu me diras si il y a des erreurs.
Je ne connaissais pas le mangaka Tsutomu Takahashi (Sidooh et Bakuon Rettô) (honte à moi), moi j'ai toutes les oeuvres de Hiroshi Hirata que j'adore.

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Dernière édition par skalpeurman le Ven 8 Mar 2013 02:56, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Mer 6 Mar 2013 11:15 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
Hiroshi HIRATA

Je vais faire la description des oeuvres de l'un de mes mangaka préféré (pour moi l'un des meilleurs en gekiga historique) c'est oeuvres sont trés souvent de véritables faits rééls historiques.


Satsuma, l'honneur de ses samouraïs

ImageImageImageImageImageImage

Scénariste et dessinateur : Hiroshi HIRATA
Editeur VF: Delcourt ; Collection: Samourai ; Type: Seinen (gekiga) 6 tomes
Début de la publication en france en Décembre 2004
(il y a un age conseillé de 16 ans minimum).

Peut-on impunément rabaisser un samouraï sans en subir les terribles conséquences ? Les seigneurs d'un petit fief apprendront à leurs dépens que l'honneur d'un samouraï n'a pas de prix !
Spoiler: Montrer
Comment les samouraïs font-ils pour survivre, quand leurs propres seigneurs arrêtent de les payer ? Ils deviennent artisans, maîtres tonneliers, etc. Mais ne vous y trompez pas : gare à celui qui les méprisera ! Car la lame de leur sabre est toujours aussi tranchante. Découvrez-le dans ce grand roman historique, qui commence fin 1753, dans la région de Satsuma.
Personne ne veut plier devant l'injuste requête du Shogun, mais tout le monde sait qu'une révolte risque de coûter encore plus cher à la population de la région...

J'ai vraiment adoré c'est oeuvres qui sont centré sur des travaux d'amenagements de fleuves dans une region particulierement touché par les innondations. Comme les autres gekiga de Hirata, ce manga est assez sanguinaire.

Spoiler: Montrer
Image
ImageImage
Image
ImageImage

-----------------------------------------------------------------------------------------------


" Ame du Kyudo (l') "

Image
Scénariste et dessinateur : Hiroshi HIRATA
Editeur VF : Delcourt ; Collection: Samourai ; Type: Seinen Japon - 2006
(il a un age conseillé de 16 ans minimum)

Spoiler: Montrer
Kanza, un jeune paysan japonais, voit son père mourir sous ses yeux, touché par une flèche perdue. Les jeunes archers qui s'entraînent non loin de là semblent faire peu de cas de ce tragique accident. Fou de douleur, le jeune homme va néanmoins se mettre au service de son seigneur pour devenir le meilleur des archers.
Cet imposant volume met en scène, à travers une épreuve historique de tir à l'arc, un jeune paysan japonais qui va devenir un des meilleurs archers de son pays. Tour à tour témoignage historique et fantastique aventure humaine, L'âme du Kyudo est un ouvrage qui analyse toutes les arcanes du tir à l'arc japonais et, plus profondément, les principes mêmes de ce que doit être la maîtrise et l'excellence d'un art martial.

Les amateurs de gekiga et de réalisme seront ravis de retrouver un Hirata au sommet de son art : c'est avec un style particulièrement travaillé que le mangaka dessine l'histoire de Kanza. Loin du trait « naïf » de Zatoichi , L'âme du Kyudo est un manga qui pourra s'imposer comme une référence pour tous les amateurs et pratiquants d'arts martiaux.

-----------------------------------------------------------------------------------------------


" Zatoïchi "

Image
Scénariste et dessinateur : Hiroshi HIRATA
Editeur VF: Delcourt ; Collection: Samourai ; Type: Seinen (gekiga) Japon - 1966

Spoiler: Montrer
Tous comme dans les nombreux films, Ichi est un masseur aveugle, errant à travers la campagne japonaise de l’ère Edo. Sa canne épée toujours à portée de main, il vient en aide aux plus déshérités, soumis à la dure loi des clans yakuzas. Au-delà du genre, ce récit de sabre trouve sa force dans le dépassement d’une condition et la détermination d’un héros à s’imposer parmi les siens, quitte à employer la force.

-----------------------------------------------------------------------------------------------


" Tueur "

Image
Scénariste et dessinateur : Hiroshi HIRATA
Editeur VF : Delcourt ; Collection: Samourai ; Japon - 2005
(il a un age conseillé de 14 ans minimum).

Spoiler: Montrer
Izô Okada est un tueur chargé d’éliminer tous ceux qui se dressent contre les ambitions de son seigneur, Hanpeita Takechi. Mais l’assassin finit par ne plus accepter les ordres peu scrupuleux de son maître, et devient rônin, samouraï sans attache. Takechi, néanmoins, n’a pas renoncé aux services d’Izô, et compte bien, malgré son errance, se servir de lui pour accomplir ses sombres desseins…
Image

-----------------------------------------------------------------------------------------------


" Force des humbles (la) "

Image
Scénariste et dessinateur : Hiroshi HIRATA
Editeur VF : Delcourt ; Collection: Samourai ; Type: Seinen ; Genre: Samourai, Historique
Editeur VO: Seirin Kôgeisha ; Origine: Japon - 2005
recueil histoires courtes (il a un age conseillé de 16 ans minimum)

Spoiler: Montrer
L’éthique du samouraï et le bushidô ne sont pas seulement des actions guerrières et des duels au sabre. Que faisaient donc les samouraïs sous le règne des Tokugawa (1603 à 1868), durant lequel il n’y eut pas de guerre pour s’illustrer ?
Découvrez dix personnages qui, oubliés de l’Histoire, n’en ont pas moins poussé jusqu’à l’absolu l’exigence d’honneur et de courage des vrais héros. Tous ne sont
pas samouraïs… mais en ont l’âme ! L’un saura faire passer à son jeune daimyô le goût
du luxe, un autre évitera la misère aux fonctionnaires de basse classe pendant que les dignitaires s’enrichissent…
-----------------------------------------------------------------------------------------------


" Incident de Sakaï (l') "

Image
Scénariste et dessinateur : Hiroshi HIRATA
Editeur VF : Delcourt ; Collection: Samourai ; Type: Seinen ; Genre: Samourai, Historique
Editeur VO: Seirin Kôgeisha, Japon - 2004
recueil d'histoires courtes (il a un age conseillé de 14 ans minimum)

[spoiler]Après La Force des humbles, Hiroshi Hirata nous replonge dans les valeurs fondatrices de la culture japonaise, par le biais d’histoires aussi vraies qu’édifiantes.
Une fois encore, ce maître du gekiga s'intéresse de très près à des guerriers nobles, qui véhiculent fortement l'esprit du bushido. Dans ce volume, la thématique est celle du changement d'époque. De la fin de l'ère Edo jusqu'à la restauration, Hiroshi Hirata va mettre en scène des samouraïs face à leur destin, face à des choix, à une époque où leur système de valeur était justement remis en cause.

-----------------------------------------------------------------------------------------------


" Loi du temps (la) "

Image
Scénariste et dessinateur : Hiroshi HIRATA
Editeur VF : Delcourt ; Collection: Samourai ; Type: Seinen ; Genre: Samourai, Historique
Editeur VO: Shôgakukan ; Japon
recueil d'histoires courtes (il a un age conseillé de 14 ans minimum)

Spoiler: Montrer
Quatre récits historiques, dans lesquels Hiroshi Hirata, maître du gekiga, creuse toujours plus profond la question qui le hante : qu’est-ce que vivre en homme ? Comment faut-il vivre ?

Quel pourrait être le point commun entre une jeune femme qui emprunte la voie du guerrier afin de venger l'assassinat de ses parents ; un modeste samouraï cherchant le moyen de protéger la vertu de son épouse d'un seigneur corrompu ; le survivant d'une brigade de jeunes bushi qui aurait tant voulu offrir sa vie comme le firent ses frères d'armes ; et un samouraï tyrannique, haï, se comportant comme un démon à force d'exiger de la part de tous l'intransigeance guidant sa propre vie ? Tous quatre infléchiront leurs destinées en prenant le temps de comprendre, avec l'intelligence du cœur, la valeur de la vie...

Avec également les nouvelles: Il vivait des jours tranquilles, La Brigade du Byakko-taï et Kenzan, ainsi qu’un entretien avec Hirata.

Avec La loi du temps, Hiroshi Hirata partage une réflexion toute personnelle à propos du bouddhisme et des effets du temps sur la vie de ses personnages. S'aider de ce temps qui passe inexorablement plutôt que de le subir ne permet-il pas d'affronter avec dignité et un cœur sincère les vicissitudes de l'époque ? Les conclusions toujours étonnantes de ces quatre récits chargés de compassion et d'un humanisme d'une rare beauté ne manqueront pas d'apporter des sujets de réflexion aux lecteurs. D'ailleurs, n'y a t-il pas nécessité de se pencher sur cette « loi du temps », à notre époque où tout va si vite, à tel point que l'on en vient parfois à ignorer le sens et la portée de nos actes ?

-----------------------------------------------------------------------------------------------


" Plus forte que le sabre "

Image
Scénariste et dessinateur : Hiroshi HIRATA
Editeur VF : Delcourt ; Collection: Samourai ; Type: Seinen ; Genre: Samourai, Historique
Editeur VO: Leedsha ; Editeur VO 2: Kôdansha ; Origine: Japon - 1993
(il a un age conseillé de 16 ans minimum)

Spoiler: Montrer
Veuillez faire face à votre épouse le cœur pur et vide, comme un époux
et non pas comme un batailleur !
Comment marcher sur le chemin de la vie ? Découvrez-le à travers la saga d'une famille de samouraï, vassale du clan Hôjô, l'un des plus puissants de l'ère des Provinces Combattantes ! La valeur d'un bushi ne serait rien sans la philosophie de compassion pour tous les êtres humains et la nature, que Hisa va insulfer à son mari autant qu'à ses enfants.

Dès le jour de ses noces, Hisa fait reconnaître son extraordinaire force morale à son samouraï d'époux, à ses beaux-parents et au peuple. Mais son mari, amené à se comporter comme un pirate pour tenir son rang, va sacrifier des vies sans même envisager de voir plus loin que le bout de son sabre... Une femme est-elle capable de transformer un guerrier frustre en un véritable homme d'honneur ?

Une grande leçon de vie, à l’époque des Sept samouraïs. Par Hiroshi Hirata !

Citations:
“Par l'expérience de la cruauté, nous découvrirons ce qu'est le courage.”

-----------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------



Hiroshi HIRATA

BIOGRAPHIE
Spoiler: Montrer
Hiroshi Hirata naît à Tokyo le 9 février 1937. Victime des bombardements, sa famille part s'installer à Nara où son père ouvre une boutique de pompe à eau. Hiroshi a six frères et sœurs et doit souvent sacrifier ses après-midi de classe pour aider son père au magasin.
À l'époque, le manga ne l'intéresse pas encore mais il participe déjà au journal de son collège et voue une grande admiration aux illustrations des romans historiques, particulièrement celles de Kiyofumi Kimata.
Il n'a que 17 ans lorsque, à la mort de son père, il doit abandonner ses études pour subvenir aux besoins de sa famille. Il commence alors à travailler dans une entreprise d'équipement. Grâce à un ami du collège, il publie sa première histoire en 1958 Le Sabre tueur d'amour et de haine (Aizô-hissatsuken) dans la revue Mazô des Éditions Hinomaru-Bunko. La collaboration se révélant fructueuse, il fait paraître six autres histoires dans le magazine.
Fin des années 50, un libraire l'incite à lire "Endiguement de Horeki" qui raconte l'histoire du fief de Satsuma. Intrigué par cet épisode de l'histoire du Japon, il approfondit ses recherches et fréquente librairies et bibliothèques pour étoffer ses connaissances sur l'histoire du Japon. En 1965, il part pour Tokyo à la recherche de travail. À cette époque, il édite des nouvelles des romanciers Renzaburô Shibata et Norio Nanjô. Trois livres paraissent : "Zatoichi", "Histoire de Nisha" (Nisha-den) et "Rivière du Sang" (Chishio-gawa). Fin des années 1960, le gekiga est à la mode au Japon et deux de ses publications, "Misère de la voie du samouraï" (Bushidô muzan den) et "Ecole de sabre kanzashi" (kanzashi kenpô) remportent un grand succès.
Au début des années 1970, la carrière de Hiroshi Hirata prend un tournant décisif. Il devient l'incontournable auteur de gekiga, spécialiste de l'histoire du Japon et des samouraïs. Il commence notamment la série L'âme des samouraïs en 1969, Épouse à vie en 1972 et Prêteur de vie en 1973. Au début de l'année 1973, il voit deux de ses histoires édités en livres reliés et destinés à la vente : "L'âme des samouraïs archers" et "Prêteur de vie". C'est dans ce même mouvement qu'il s'atèle à une nouvelle série, "Satsuma Gishiden" en 1977 (série qu'il achève en 1982).
En 1978. il voit son œuvre exposée au Comic Convention de Saint Diego aux États-Unis Son travail sur "Satsuma gishiden" l'épuise et en 1983, il décide de faire une pause. Après une année de pause pendant laquelle il exerce le métier d'électricien, il commence une nouvelle série "36 stratégies de Kuroda". Depuis 1983, il ne cesse de travailler sur de nouveaux projets, il signe son autobiographie en 1990, "Histoire d'un père", et pousuit aujourd'hui son métier de gekiga-ka avec "36 stratégies de Kuroda" et "Le Nouveau prêteur de vie". Hiroshi Hirata est également un maître calligraphe reconnu.

Spoiler: Montrer
1937 : naissance à Tokyo le 9 février.
1945 : en mars, la famille déménage à Nara à cause de bombardements américains. Son père ouvre un magasin de pompes à eau. L'auteur l'aide souvent en revenant tôt de l'école. Comme il aime tripoter des mécaniques, il s'enthousiasme à fabriquer des radios vers onze-douze ans.
1950 : il rate souvent les cours de l'après-midi pour aider son père, mais participe au journal du collège en cachette de ce dernier. À cette époque, le manga ne l'intéresse pas du tout, mais il apprécie les illustrations des revues des romans historiques, surtout celles de Kiyofumi Kimata. Il préfère quand même les revues techniques. Il récupère des pièces détachées sur des appareils mis au rebut et fabrique des projecteurs de 16 ou 35 mm.
1953 : il passe une journée au lycée et s'en va suite à un accrochage avec un professeur lui ayant reproché son retard. Il commence à travailler au magasin de son père dès le lendemain. Comme il est toujours passionné par la mécanique, il essaye d'attacher un moteur de moto de 55 cc à sa bicyclette.
1954 : son père meurt brusquement. Étant l'aîné de six frères et sœurs, il devient responsable de la famille.
1956 : il commence à travailler dans une entreprise du bâtiment.
1958 : grâce à un ami du collège rencontré dans une gare, il publie Le sabre tueur d'amour et de haine (愛憎必殺剣, Aizô-hissatsuken), sa première histoire, dans la revue Mazô des éditions Hinomaru-bunko (日の丸文庫). Il publiera six autres œuvres au cours de l'année.
1959 ou 60 : un libraire de Nagoya lui parle du livre Endiguement de Hôreki (宝暦治水, Hôreki-chisui), qui raconte l'histoire des samouraïs de Satsuma.
1960 : il fréquente les bouquinistes et les bibliothèques pour se documenter sur l'histoire du Japon. Il achète un sabre.
1961 et 62 : deux de ses publications sont attaquées, l'une par un "mouvement pour l'épuration des livres", l'autre par l'association de défense des burakumin (l'équivalent japonais des Intouchables indiens) qui les jugent - à tort [réf. nécessaire] - discriminatoires.
1965 : les librairies des prêts n'étant plus à la mode, il vit difficilement. En été, il part chercher du travail à Tokyo.
1966 : en mai, il se marie avec Yoshiko Kaoku. En juillet, il trouve le livre Endiguement de Hôreki chez un bouquiniste.
1966 - 68 : ses différentes œuvres sont rééditées en vingts volumes. Mais il n'y a pas de droits d'auteur à cette époque.
1967 : à cette époque, il adapte en gekiga des nouvelles des romanciers Renzaburô Shibata, Norio Nanjô, etc. Trois livres ont été publiés : Zatoichi, Histoire de Nisha (Nisha-den) et Rivière de sang (血潮川, Chishio-gawa).
1968 : le gekiga est à la mode. Livres : Misère de la voie du samouraï (武士道 無残 でん?, Bushido muzan den), École de sabre kazashi (Kazashi kenpô).
1969 : début de la série L'Âme du Kyudo (弓道士魂, Kyudô shikon).
1970 : l'écrivain Yukio Mishima fait une bonne critique de ses œuvres dans une revue. Mais il tombe malade à cause d'un emploi du temps surchargé et réduit son travail.
1972 : livre Épouse à vie (Shimatsu zuma).
1973 : début de la série Prêteur sur vie (首代引受人, kubidai hikiukenin).
1974 : L'Âme du Kyudo et Prêteur sur vie sont publiés en volumes reliés.
1974 - 75 : période de difficultés financières et de doute sur son talent.
1977 : début de Satsuma - l'honneur de ses samouraïs. La série durera jusqu'en 1982.
1978 : exposition de ses travaux au Comic-Con International de San Diego, aux États-Unis.
1982 : à la fin de la publication de Satsuma - l'honneur de ses samouraïs, il perd l'envie de dessiner et travaille comme électricien pendant un an.
1983 : début de la série 36 stratégies de Kuroda (黒田三十六計, Kuroda sanjûroku kei).
1987 : publication de Samouraï - Son of Death aux États-Unis et de Œuvres choisies de Hiroshi Hirata (huit volumes) chez Nihon-bungeisha, avec une couverture illustrée par Katsuhiro Otomo.
1990 : début de la série autobiographique Histoire d'un père (お父さん物語, Otôsan monogatari).
1997 : début de la série Le Nouveau prêteur sur vie (新首代引受人, Shin Kubidai hikiukenin).
2004 : à soixante-sept ans, il continue de dessiner la suite de la série 36 stratégies de Kuroda.
2007 : premier voyage en France avec son épouse. Le festival de bande dessinée "On a marché sur la bulle" d'Amiens lui rend hommage à l'occasion de ses soixante-dix ans et de la publication de L'Âme du Kyudo aux Éditions Delcourt/Akata. L'aventure continue pour M. Hiroshi Harata, les lecteurs français découvrent la noblesse d'âme d'un des maitres du gekiga.
(wikipedia)

Spoiler: Montrer
Image
Image
Image


-----------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Dernière édition par skalpeurman le Ven 8 Mar 2013 13:31, édité 6 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Ven 8 Mar 2013 13:06 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
Étant amateur du japon médiéval, mon avis apparaîtra sans doute quelque peu subjectif sur ces jidaigekis (manga sur le Japon médiéval).
Spoiler: Montrer
Image





" L'Arbre au soleil "
Image

Scénariste et dessinateur :Tezuka (Osamu)
Editeur : Tonkam ; Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Manga 8 tomes parus depuis Décembre 2004 (série terminée)

Spoiler: Montrer
L’histoire de deux hommes, Ibuya et Tezuka, face aux bouleversements de la restauration de Meiji. Une fresque historique en huit volumes où un samouraï trop idéaliste pour se prêter aux jeux du pouvoir et un médecin rompu aux techniques occidentales font route ensemble et écrivent, à leur manière, la grande Histoire.

Titre original : Hidamari No Ki


---------------------------------------------------------------------------

"Goyô" ou "Sarai-ya Goyou" ou "House of Five Leaves"
Image Image
Goyô (Sarai-ya Goyou)de Natsume Ono VO:2006, VF:2009 Manga Seinen Historique 8 tomes
Editeur VO: Shogakukan Productions Co ; Editeur VF: Kana ; Prépublié dans Ikki
Version Anime : "Sarai-ya Goyou" ou "House of Five Leaves"

Spoiler: Montrer
A l'ère Edo, les samurais étaient de fiers guerriers au service de leur maître. Quand ils n'avaient plus personne à servir, on les appelait des "ronin".

Masanosuke Akitsu est ce qu'on peut appelé un ronin, sa personnalité ne colle pas avec ses compétences ce qui explique qu'il ait du mal a trouvé un emploi, et donc, son statut de samurai. Il vit très modestement dans la capitale. Cependant un jour, alors qu'il déambule, affamé, il tombe sur Yaichi, qui lui propose à manger. Il l'invite au restaurant et lui propose de lui servir de garde du corps. Masa accepte directement son offre.
Son premier travail se fait la nuit, il doit accompagner Yaichi, et celui-ci lui demande de se mettre un foulard sur la tête. Il s'aperçoit alors très vite de l'étrangeté de la situation, car ce qu'a récupéré Yaichi lors de cette mission n'est rien d'autre qu'une rançon !
Il découvre alors la vérité sur Yaichi qui est en réalité le chef d'une bande de brigands appelée "Goyo", qui se spécialise dans les enlèvements contre rançon.
Comment va réagir et évoluer Masa qui s'est impliqué sans le savoir dans cette histoire ?

---------------------------------------------------------------------------

"Les Contes du 7ème Souffle" ou "Shiro Yuki"
La sagesse d'un samouraï pourra t-elle sauver sa soeur ? Un conte à mi-chemin entre aventure et polar.
ImageImage
Bande dessinée 4 TOMES ; Edition : Vents d'Ouest ; Collection : Equinoxe ; 56 pages couleurs
Senario de Eric Adam et dessin de Hugues Micol

Japon, au début de l'ère Edo, quelque part entre le XVIIème et le XVIIIème siècle..
Spoiler: Montrer
Daisuke, désormais sans maître, très marqué par la perte de sa soeur et par son aventure chez Aohige, parcourt l'archipel à la recherche de l'aventure, convaincu qu'il a une quête à effectuer avant de trouver la paix intérieure. Il sauve un nain bousculé par une bande de rônins éméchés, avant de croiser, au détour d'un chemin, une petite fille âgée de six ou sept ans. Nommée Shiro Yuki, elle lui annonce, affolée, qu'elle est traquée par des tueurs. Excellent samouraï, Daisuke tue les hommes sans peine et prend Yuki sous sa protection, qui lui raconte alors son histoire. Elle est l'héritière, orpheline, d'un domaine important convoité par une femme sans scrupules, la cruelle Saori. Celle-ci a engagé de nombreux tueurs pour prendre possession du domaine par la force. Tous les fidèles de Yuki ont été sauvagement assassinés. Daisuke, qui était à la recherche d'une quête nouvelle, sait maintenant ce qui lui reste à accomplir.. Même si la tâche ne sera pas des plus aisées..

---------------------------------------------------------------------------

"Haddada Surmamoto"
Image
Scénariste : Vicq ; Dessinateur : Azara (Jo-El)
Editeur : Albin Michel ; Collection : Kaleidoscope
BD 1 tome ; Date de parution : Octobre 1976

Les aventures humoristiques d'un rônin sous le règne des shoguns Tokugawa.
-----------------------------------------------------------------------------------------------

"Katana, l'Ame du Guerrier"
Image
Scénariste et dessinateur : Khato
Editeur : Paquet ; Collection : Bao
BD, 1 tome paru le 24 Juin 2009

Spoiler: Montrer
Japon, XVIIe siècle. Le seigneur Nagashi Osima fait forger un sabre qui devra être l’honneur de son clan avant de partir pour son combat final contre le clan du Rat. Mais cette victoire aura un goût amer et l’arme passera de mains en mains à-travers un Japon médiéval rongé par les guerres entre voisins.

---------------------------------------------------------------------------

"Kaze No Sho" (Le livre du vent)
Image

Scénariste : Furuyama (Kan) ; Dessinateur : Taniguchi (Jiro)
Editeur : Panini Comics/Generation Comics
Manga 1 tome parut en Janvier 2004


Spoiler: Montrer
En l'an deux de l'ère Keian, époque d'Edo, deux clans s'afrontent sans merci autour d'un manuscrit secret, les Chroniques secrètes des Yagyu.
Le talent de Taniguchi reste indéniable, son coup de patte donne une dimension supplémentaire à ses dessins. Et même si tout n'est pas parfait, son graphisme concourt à rendre la lecture agréable. Yagyû Jübei le héros est un des personnages historiques les plus populaires du Japon. Beaucoup de monde critique cet ouvrage mais pour ma part, j'ai beaucoup aimé.

---------------------------------------------------------------------------

"Cinq saisons" (Les)
Chronique 1 tome "Automne"
Scénario : Django, Nenad ; Dessin : Kordey, Igor ; Couleurs : Kordey, Igor
Traduction :Courtecuisse-Bacanin, Catherine
Dépot légal : 01/1990
Editeur : Dargaud ; Collection : Histoires fantastiques
Taille : Grand format, 52 pages

ImageImage
---------------------------------------------------------------------------

"Kaze, cadavres à la croisée des chemins"
Image

Scénariste : Dutreuil (Vincent)/Furutani (Dale); Dessinateur : Dutreuil (Vincent)
Editeur : La Boîte à Bulles ; Collection : Champ livre
BD 1 tome parus le 07 Juillet 2011

Spoiler: Montrer
Jiro, un charbonnier, tombe par hasard sur un cadavre transpercé d’une flèche, gisant à la croisée de chemins. Des chemins qui ne sont plus très sûrs dans cette campagne japonaise du XVIIe siècle, depuis que sévit la horde du terrible Kuemon.

Témoin de cette découverte macabre, Kaze, rônin de passage, assiste aux investigations du magistrat Nagato, au service du Seigneur Manase.

---------------------------------------------------------------------------

"Kogaratsu"
L'aventure d'un ronin dans le Japon médiéval.
ImageImageImageImageImage
Scénariste : Bosse ; Dessinateur : Michetz
Editeur : Dupuis ; Collection : Repérages
BD , 12 tomes parut depuis Avril 1985 à Mars 2010


Spoiler: Montrer
Il était une fois dans l'Est... un mercenaire nommé Kogaratsu. Samurai au service d'un seigneur ou rônin libre de toute attache, pris dans une guerre fratricide ou confronté aux superstitions paysannes, Nakamura Kogaratsu obéit aux mêmes passions : celles de l'honneur, de l'amour et des armes. Et dans le Japon tumultueux du XVIIe siècle, l'honneur est une question de vie ou de mort, l'amour une faiblesse, la force des armes une vocation.

Cette série colle incroyablement à l'esprit que l'on imagine de cette époque épique. Où le temps suspend son vole pour des réflexions et des méditations sur l'existence et où les combats ne durent l'espace que d'un battement de cils.
La lutte des classes, la lutte des seigneurs, la lutte des samourais et des ronins.
Tout au long de l'histoire souffle l'esprit du Bushido, aucune violence gratuite, simplement de l'honneur et la naiveté d'un samourai un peu trop imbu de lui même.
Les dessins quant à eux sont un peu terne, le trait un peu maladroit, mais cela va parfaitement avec l'esprit de la BD qui se focalise plus sur l'esprit que sur le physique.
Un must dans ma bibliothèque.

---------------------------------------------------------------------------

"Kuro Gane"
Image
Scénariste et dessinateur : Kei (Tome)
Editeur : Glénat
Manga en 2 tomes parut en Avril 1997

Spoiler: Montrer
Dans le Japon du XVIIème siècle, les Samouraïs sont encore maîtres de la société. Jintetsu, un tueur à gages, échoue dans sa mission et se fait tuer par ceux qu'il devait éliminer. Mais un étrange savant récupère son corps, le transforme en pantin et lui offre un sabre magique. Dès lors, Jintetsu va arpenter les routes sans jamais pouvoir se séparer de son sabre qui lui insuffle la vie ...

---------------------------------------------------------------------------

"Kwaïdan"
Image
Scénariste : Jung/Jee-Yun ; Dessinateur : Jung
Editeur : Delcourt ; Collection : Terres de Légendes
BD en 3 tomes paru en Février 2001


Spoiler: Montrer
La légende de la princesse du lac débute dans le Japon médiéval du XIIIe siècle : Alors qu'elle attend le retour de son amant parti à la guerre, la princesse du château du lac est défigurée par sa soeur Akane qui, amoureuse du même homme, se meurt de jalousie.

---------------------------------------------------------------------------

"Kyoteru"
Image
Scénariste : Jee-Yun ; Dessinateur : Jung
Editeur : Delcourt ; Collection : Terres de Légendes
Genre / Public : Médiéval Fantastique / Ados - Adultes
BD en 3 tomes parut le 13 Mars 2008


Spoiler: Montrer
A l'époque des Sengokujidai sous l’ère Muromachi, le Japon est marqué par d’incessants conflits. C’est dans ce contexte de violence que de nombreux ninja sont formés à travers le pays. Dans l'anonymat de cette marée d’apprentis guerriers, Kyoteru doit faire face aux brimades de ses camarades.

---------------------------------------------------------------------------

"Lady SnowBlood"
Image
Scénariste : Koike (Kazuo) ; Dessinateur : Kamimura (Kazuo)
Editeur : Kana (Dargaud) ; Collection : Sensei
Manga en 3 tomes parut le 23 Novembre 2007


Spoiler: Montrer
Au début de l'ère Meiji (vers 1870), une mère de famille, Sayo, voit son époux et son fils se faire assassiner sous ses yeux avant de se faire violer, par trois hommes et une femme. Après avoir tué l'un d'entre eux, elle se retrouve en prison où elle décède malheureusement en donnant naissance à une fille, Yuki, qui, suivant sa destinée, deviendra la redoutable Lady Snowblood, aux charmes aussi affûtés que le sabre !
Le manga culte qui a inspiré "Kill Bill" !

---------------------------------------------------------------------------

"La Légende des nuées écarlates"
Image
Scénariste et dessinateur : Tenuta (Saverio)
Editeur : Les Humanoïdes Associés
Genre / Public : Fantasy / Ados - Adultes
BD en 4 tomes parus en Septembre 2006

Spoiler: Montrer
Raido, le rônin amnésique voyage en quête de son passé jusqu'au jour où il arrive dans la ville qui parle au ciel. Il y fait la connaissance de la troublante Meiki, gracieuse marionnettiste et conteuse de charme. A l'époque où les esprits de la nature règnent encore, Tenuta nous invite dans un monde onirique japonais.

La légende des nuées écarlates est une fantaisie graphique située dans un Japon médiéval.
Cet album est en soi d’une beauté visuelle époustouflante. De magnifiques graphismes et une mise en couleur hors normes! Le rouge et le blanc semblent être les couleurs dominantes de cette oeuvre d'ambiance. J'ai littéralement succombé au style torturé et aérien de l'auteur, un parfait inconnu surgit de nulle part et qui nous offre un spectacle d'une rare maîtrise notamment dans les combats au sabre. La vie, la mort, les remords, les regrets, la vengeance...
tels sont les thèmes abordés dans cette oeuvre majestueuse qui trouve un souffle épique.

---------------------------------------------------------------------------

"Lone Wolf & Cub"
Image
Un samourai sans maître parcourt le Japon féodal en compagnie d'un petit garçon. Il a pour nom Ogami Itto, et il était autrefois l'un des hommes les plus importants du pays.
Scénariste : Koike (Kazuo) ; Dessinateur : Kojima (Goseki)
Editeur : Panini Comics/Generation Comics
Manga, 28 tomes parus en Septembre 2003 (Série terminée)



Spoiler: Montrer
Domage qu'une série aussi magnifique à l'origine soit ruiner par Panini, pour un travail professionnel, ça rappelle finalement le fansub du temps de ses débuts.
En prenant un environnement historique précis et détaillé, l'auteur a su donner à son épopée une dimension tragique et théâtrale sans nulle autre pareil.
Déjà, il faut savoir que les 142 chapitres qui composent cette œuvre peuvent à peu près tous se lire comme une histoire à part entière. Chacun est doté d'un style unique qui fait que même si le fond est parfois similaire, les différences quant à la forme les rendent incomparables les uns des autres. Pour une série aussi longue c'est franchement remarquable de pouvoir la lire de bout en bout sans en ressentir de lassitude.
De plus, le cadre de l’œuvre bénéficie de tout autant de soins. Même si le dessin parait parfois vieillot il rappelle à chaque page que nous sommes dans un univers historique. Les combats sont vraiment dans le style du kendo et la personnalité de chaque personnage est fidèle à ce qui devait être les mœurs de l'époque. Bref, c'était déjà appréciable de ne pas s'ennuyer sur 28 tomes, mais là on se sent en plus immergé dans l'univers historique différent du nôtre.
Pour terminer mon éloge, je voudrais également souligner le soin qui entoure les 4 protagonistes principaux. En tant que lecteur, j'aime bien être surpris. Et si je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler, sachez que votre affect des vedettes de l’œuvre sera amené à évoluer de manières parfois surprenantes.
En conclusion, Lone Wolf & Cub est à mes yeux un titre à côté duquel un prétendu connaisseur de manga ne peut se permettre de passer. Toutefois, compte tenu de l'état de l'édition actuelle (et aussi du côté introuvable de certains volumes) j'en recommande pour l'instant l'emprunt plus que l'achat. Gardez vos sous pour une utopique édition parfaite à venir...

---------------------------------------------------------------------------

"Le Loup de Hinata"
Image
Scénariste et dessinateur : Saitoh (Misaki)
Editeur : Kami
Manga en 5 tomes (série terminée) parus le 5 Février 2007

Après Peace Maker, Kami semble exploiter avec intelligence la fibre du manga de samouraï.
Spoiler: Montrer
1863, plus rien ne va à Kyoto : les fiefs de Chôshû et de Doshû attaquent depuis des années la population, prétextant une punition divine... puisque selon eux, le shogunat serait infidèle à l'Empereur ! Tous ceux qui tentent de les arrêter meurent les uns après les autres. Mais le Shinsengumi, force policière spéciale composée de samouraïs et de paysans et loyale envers l'Empereur, décide alors d'aider le fief d'Aizu à arrêter ces massacres. Jusqu'au moment où ils découvrent que leur propre chef ne se bat pas réellement pour que le shogun, ni pour sauvegarder l'indépendance du pays face aux invasions étrangères... Commence alors une lutte infernale pour nos héros.

Une histoire se plaçant dans la période mettant le Japon face à l'arrivée des occidentaux, ce n'est pas bien nouveau mais ça fait toujours son petit effet ! Cette nouvelle oeuvre ne déroge pas à la règle en présentant des samouraïs prêts à défendre l'honneur national (Samuraï Rising), dans une époque en plein changement (Au Temps de Botchan, Samuraï Champloo) et faisant partie du Shinsengumi (Peace Maker justement). Les similitudes avec le dernier manga cité ne manque pas, notamment au niveau de l'état d'esprit. Les amateurs de l'un trouveront leur compte dans le second, et réciproquement. Dans Le Loup de Hinata, c'est une intrigue d'un complot à long terme qui se trame et au travers duquel une bande de héros tentera de débusquer les ficelles tirées par quelques traîtres. Le contexte aide à dégager une tension palpable dès les premières pages, même si une pointe d'humour s'immisce de temps à autre. Le calme avant la tempête...

Le portrait du personnage principal est ambigu, d'une faible constitution mais avec le respect dû au chef de guerre, un physique mal défini entre la beauté féminine et la dureté masculine. Une sorte de bishônen avant l'heure. Malgré sa relative jeunesse, Toshizô Hijikata apparaît comme un être intelligent, prêt à défendre l'honneur de son clan sans avoir froid aux yeux. Dans Le Loup de Hinata, ce n'est pas tant le sabre mais les paroles qui font mouche et les dialogues apportent beaucoup à l'intrigue grâce à une bonne narration. Comme dans Peace Maker, le rôle des Mibu se retrouve au centre de toutes les attentions. Et comme Misaki Saitoh mène son intrigue avec pas mal de réussite, la suite n'en demeure que plus intéressante.

Le dessin de la mangaka est plus abouti que celui de Peace Maker avec néanmoins pas mal de similitudes en ce qui concerne les représentations historiques.

---------------------------------------------------------------------------

"Mashémalo"
Image
Scénariste : Sorg (Jacques) ; dessinateur : Kourita
Editeur : Sorg
BD en 2 tomes parus en Avril 1987

Dans le Japon de l'ère Edo, vers 1750, un Ronin ne vit que pour la vengeance, en appliquant à la lettre le Bushidô.
---------------------------------------------------------------------------

"Miyamoto Musashi"
Image
(la couverture n'a rien a voir avec le contenu)
Scénariste et dessinateur : Shotaro Ishinomori
Editeur : Kana (Dargaud) ; Collection : Sensei
Genre / Public : Historique / Tous publics
Manga en 1 tomes parus en Septembre 2008

La vie d'un des plus grands "sabreurs" du Japon médiéval, dont je ne vous presente plus le personage.
Spoiler: Montrer
Ce petit pavé est une biographie en 500 pages assez sympathique à suivre, mais à qui il manque peut-être un peu d’âme ou d’intensité pour être passionnante et pour que le lecteur prenne réellement la mesure de ce que fut la vie de ce légendaire samouraï.
Je dirais qu’on a là un très bon support pour se cultiver, servi par un dessin classique et de qualité mais qui manque d’intensité pour rendre la lecture réellement passionnante. A emprunter sans hésiter ; en ce qui concerne l'achat, je pense qu'on peut réserver ça aux inconditionnels du genre ou de la discipline (comme moi).
Ce n'est vraiment pas la meilleure oeuvre de ce grand et renommé mangaka.

---------------------------------------------------------------------------

"Niji-iro Tohgarashi"
Image
Scénariste et dessinateur : Adachi (Mitsuru)
Editeur : Glénat ; Collection : Manga poche
Manga en 11 tomes (série terminée) parus Septembre 2003


Récit d'aventures sympathique dans une planète du futur qui ressemble étrangement au Japon du moyen-age...
---------------------------------------------------------------------------

"No Honor"
Image
Scénariste : Avery (Fiona) ; Dessinateur : Crain (Clayton)
Editeur : Bamboo ; Collection : Angle comics
Genre / Public : Fantastique / Ados - Adultes
Comics, 1 tomes parus Février 2007


Spoiler: Montrer
Hasard est un cambrioleur hors-pair et insaisissable. Impuissante, la police ne peut que décompter le nombre d'antiquités et autres oeuvres d'art qu'il dérobe et, à l'occasion, mettre à ses trousses une autre voleuse réputée. Lorsqu'il s'empare d'un sabre renfermant l'esprit de Tannen Yojimbo, un samouraï assassiné il y a des siècles, il se retrouve littéralement possédé par son hôte et obligé de l'aider dans sa quête de revanche.

---------------------------------------------------------------------------

"Nouvelles de littérature japonaise"
Image
Scénariste et dessinateur : Ikegami (Ryôichi)
Editeur : Tonkam
Manga Histoires courtes (Volume unique) parus en Décembre 1999


Tout est dans le titre, des nouvelles adaptées en manga.
Il y a 5 nouvelles en tout, reprise chacune d'un auteur japonais du début du siècle.
---------------------------------------------------------------------------

"Okiya, la maison des plaisirs défendus"
Image
Scénariste : Jee-Yun ; Dessinateur : Jung
Editeur : Delcourt
BD Erotique / Adultes
1 tome parus le 1 Février 2006

Spoiler: Montrer
Un homme entre dans une maison close peuplée de 4 femmes plus séduisantes les unes que les autres. Effrayé par leur pouvoir de séduction, il s’enfuit au petit matin, pour se rendre compte, quand la maison disparaît après qu’il en ait franchi le porche, qu’il s’agissait d’une maison d’esprits. Rongé par les regrets, il rencontre un homme qui lui raconte une expérience similaire, qui l’amène à une autre personne ayant vécu la même chose, dont le patron a vécu une histoire réelle à peine différente. Le fil du récit est on ne peut plus mince et ne sert que d’excuse à décrire quatre scènes érotiques, certes fort belles, mais qui n’arrivent pas à sauver la pauvreté du scénario. C'est dommage car en creusant un peu (notamment la notion d'engagement, de regret, de conflit entre le corps et l'esprit), cela aurait pu donner quelque chose de beaucoup mieux.

---------------------------------------------------------------------------

Okko
An 1108 du calendrier officiel de l'empire du Pajan.
Image
Scénariste et dessinateur : Hub
Editeur : Delcourt ; Collection : Terres de Légendes
BD Fantasy / Ados - Adultes
8 tomes parus ( depuis Janvier 2005)
cycles de 2 tomes, série prévue en 10 tomes


Spoiler: Montrer
Sur le fond, on suit le parcours d'Okko, un rônin sans maître qui est à la tête d'un petit groupe de chasseurs de démons sous l'ère Asagiri troublée par des luttes intestines. Le cadre est totalement dépaysant même si cela rappelle étrangement le Japon. D'ailleurs, l'anagramme de Pajan ne laisse planer aucun doute. L'auteur a voulu vraisemblablement s'affranchir d'un cadre historique contraignant pour laisser libre court à son imagination.

Les personnages sont intéressants, voire charismatiques à l'exception de ce Okko justement dont on ne saura vraiment pas grand chose. Il y a tout d'abord ce guerrier gigantesque qui se cache derrière un masque soulevant ainsi de nombreuses interrogations sur son passé. Nous faisons également la connaissance de ce moine un peu fantasque qui a la faculté de communiquer avec les forces de la nature. Et puis, un quatrième membre est admis dans ce petit groupe pas très hétéroclite pour notre plus grand bonheur. Nous allons justement suivre la quête initiatique de ce petit garçon.

A l'image du célebre livre du Musachi "Le Traité des cinq roues" (Go rin no sho) cette bd possède 5 cycles : l’eau, le feu, la terre, l'air et le vide. Chacun des éléments compose un diptyque. Les aventures sur deux tomes créent une dynamique assez cohérente.

---------------------------------------------------------------------------

"Onna"
Image
Scénariste : Vernal (Jean-Luc) ; dessinateur : Delitte (Jean-Yves)
Editeur : Le Lombard ; Collection : Histoires et légendes
BD (Histoires courtes) Conte / Ados - Adultes
1 tome parus en Septembre 1989
4 contes et légendes dans le décor du Japon médiéval.
Spoiler: Montrer
Onna est l'idéogramme pour ''femme'' en japonais.
trois femmes nées proches du Soleil Levant évoluent dans ce livre et que l'on regardera vivre avec curiosité et intéret.
Et pourquoi, pendant le temps de la lecture, épousant leurs émotions, suivant leurs courbes mentales et physiques, ne vivrait-on pas avec elles ?
Juste assez de temps pour s'apercevoir que la femme au Japon n'est pas la traditionnelle geisha, ni la femme asiatique, jolie caricature aux cils baissés et aux llèvres timides.

---------------------------------------------------------------------------

"Peace Maker"
Image
Scénariste et dessinateur : Chrono (Nanae)
Editeur : Kami
Manga, 5 tomes parus (depuis le 14 Septembre 2006) (Série terminée)


Spoiler: Montrer
Ichimura Tetsunosuke est un garçon de 15 ans qui veut venger ses parents assassinés. Les assassins sont du clan des Chôchûs. Pour les venger, il veut entrer dans un clan nommé le Shinsen Gumi, lequel est en guerre avec le clan des Chôchûs. Cependant, Tetsunosuke se fait engager comme domestique du chef du clan et non comme un combattant. Il s'entraine malgré tout dans le but de venger ses parents.

---------------------------------------------------------------------------

"Peace Maker Kurogane"
Image
Scénariste et dessinateur : Chrono (Nanae)
Editeur : Kami
Manga, 5 tomes parus (depuis le 20 Septembre 2007)


La suite de "Peace maker" nous emmène dans le Japon du XIXème siècle dans la période Bakumatsu et ça se passe toujours au sein du Shinsengumi. L'anime (que j'ai beaucoup aimé) porte le même noms.
---------------------------------------------------------------------------

"Pitchusan"
Image
Scénariste : Deveney (Jean-Christophe) ; Dessinateur : Noves
Editeur : Albin Michel
BD (Humour / Ados - Adultes)
2 tomes parus (Octobre 2002)

Les aventures de Pitchu San le petit samouraï
---------------------------------------------------------------------------

"Rai"
Image
Scénariste et dessinateur : Manabe (Joji)
Editeur : Kami ; Science-Fiction / Ados - Adultes
Manga 4 tomes parus depuis Juin 2006 Série en cours (terminée au japon en 27 tomes)

Combats de samouraïs dans l'espace infini...
---------------------------------------------------------------------------

" Raiju "
Image
Scénariste : Melchior-Durand (Stéphane) ; Dessinateur : Sécheresse (Loïc)
Editeur : Gallimard ; Collection : Bayou
Conte ; BD ; 1 tome parut en Octobre 2008
(Une suite : Raiden, parue séparément)

Un chat samouraï cherche vengeance. (sans commentaire)
---------------------------------------------------------------------------

" Rangaku "
Image
Scénariste : Enoch (Luca) ; Dessinateur : Di Vincenzo (Maurizio)
Editeur : Les Humanoïdes Associés ; Collection : Dédales
Genre / Public : Policier/Thriller / Ados - Adultes
BD 1 tome parut le 24 Janvier 2007 ; Série abandonnée
Un Polar sauce Orientale. Dans un contexte historique de paix précaire au Japon, au début de l'ère Edo, un Hollandais roux aidera un samouraï à élucider un meurtre.
---------------------------------------------------------------------------

" Rashômon "
Image
Scénariste : Deville (Mk) ; Dessinateur : Nicloux (Philippe) ; Editeur : Les Enfants rouges
Genre / Public : Policier/Thriller / Ados - Adultes
BD 1 tome parut le 08 Juillet 2008

Cette bd est inspirée librement des contes de Ryûnosuke Akutagawa.
Spoiler: Montrer
Qui a tué Takehiro ? Est-ce Tajômaru, un brigand de grand chemin ? Masago, la veuve du samuraï assassiné ? Ou bien s'est-il tout simplement suicidé ? Trois versions différentes, autant de possibilités. Laquelle est la vraie ? Où se situe la vérité ? Entre poésie et onirisme, Rashômon explore les méandres de l'esprit humain empêtré dans ses paradoxes et ses contradictions.

Malgré son jeune âge, Ryūnosuke Akutagawa, auteur japonais du début du XXe siècle a très vite connu le succès en écrivant de nombreuses nouvelles souvent inspirées de contes anciens. Rashômon est très certainement la plus célèbre, grâce notamment à son adaptation sur grand écran en 1950 par l'un des maîtres du cinéma nippon, Akira Kurosawa. Malgré le titre du film, celui-ci prend l'essentiel de sa source dans une autre histoire d'Akutagawa, Dans le fourré.

M.K. Deville a repris ces deux écrits pour élaborer un scénario inédit mais qui reste néanmoins très fidèle à la version originale. Le postulat de base est simple : un meurtre, trois suspects. Le déroulement de l'enquête l'est beaucoup moins puisque les trois principaux protagonistes, dont une sorcière se faisant le porte-parole du défunt, s'accusent à tour de rôle de l'assassinat. . Les codes de l'honneur ainsi que la place de la femme dans la société japonaise aux alentours du XIe siècle sont au centre de ce récit de presque 140 pages. A la fois subtil et théâtral, il embarque le lecteur dans des contrées lointaines, celles des samouraïs, faisant régner la loi du sabre tout en obéissant à leur code d'honneur. Un album de très bonne facture réalisé par deux auteurs niçois.

---------------------------------------------------------------------------

" Ronin "
Image
Scénariste et dessinateur : Miller (Frank)
Editeur : Semic ; Collection : Semic Books
Genre / Public : Science-Fiction / Ados - Adultes
Comics 3 tomes parus (le 1er en Janvier 1989) ; Série terminée

Dans un futur proche, un jeune homme possédé par l’esprit d’un samouraï déchu affronte une créature démoniaque.
Réédition d'un classique de Frank Miller.
---------------------------------------------------------------------------

"Le Sabre de Shibito"
Image
Scénariste : Kikuchi (Hideyuki) ; Dessinateur : Kakurai (Missile)
Editeur : 12 Bis ; Genre / Public : Aventure / Ados - Adultes
Manga, 7 tomes parus ; Date de parution : Mai 2008
Série en cours (Série terminée en 8 tomes)

Shibito, seul héritier du clan Saezuki, erre sur les routes pour tenter de retrouver de sa superbe d'antan. seul souci, il est mort...
Je n'ai pas lut mais les critiques n'ont pas l'aire bonnes.
---------------------------------------------------------------------------

"Le Samouraï bambou"
Image
Scénariste : Eifuku (Issei) ; Dessinateur : Matsumoto (Taiyo)
Editeur : Kana (Dargaud) ; Collection : Made in
Manga 8 tomes (série terminée); Date de parution : 02 Octobre 2009

Les aventures d'un samourai armé d'un sabre en bambou...
Spoiler: Montrer
Le graphisme de Matsumoto a toujours de quoi surprendre. Quand on ne le connait pas, la première vue donne une impression de laideur, de personnages déformés et d'un encrage bizarre et anguleux. En cela, il m'a toujours été difficile d'entamer un manga de cet auteur, même si une fois lancé dedans, je suis rapidement plongé dans l'ambiance et la narration qu'il réussit à instaurer, le meilleur restant à mes yeux Amer Béton.

De même, le côté onirique de ce dessin associé à quelques représentations démoniaques ou étranges m'ont fait croire que le Samouraï Bambou était plutôt proche du conte ou du récit fantastique. En réalité, le sujet est très conforme à la réalité historique du japon du 18e siècle et les auteurs ont assez bien su redonner vie à cette époque.

Il s'agit de raconter les aventures d'un ronin mystérieux qui vient s'installer à Edo dans le but de quitter une vie précédente qu'on imagine très guerrière. Son premier geste arrivé à la capitale consistera à vendre son sabre pour le remplacer par un inoffensif sabre en bambou, puis il s'engagera en tant que maître d'école pour les enfants de son quartier. Son comportement étrange, lunatique, presque enfantin et proche des animaux attirent sur lui la suspicion des citadins mais aussi l'amitié des jeunes et des sages. Mais le mystère demeure autour de lui car il est incroyablement doué pour le combat au point de le croire possédé par quelque démon-renard dont il essaie de se défaire de l'influence agressive.
C'est ainsi que cette série est constitué d'épisodes courts en un ou deux chapitres mettant le héros en face de nouveaux défis, comme un duel imposé ou encore une enquête pour trouver un tueur en série, ou racontant quelque anecdote permettant de dévoiler l'une ou l'autre nouvelle facette de ce personnage étrange.

Le dessin donne toute une ambiance particulière à ce manga. Contrairement à l'impression initiale de laideur, le trait est vraiment maîtrisé et c'est là toute la personnalité du graphisme de Matsumoto. Et même si certaines scènes ne sont pas toujours très claires, on finit par oublier le dessin pour se laisser bercer par l'histoire.

Le scénario n'est pas palpitant ni complètement original mais il y a quelque chose dans l'atmosphère et dans la force du dessin qui font sortir ce manga du lot et donnent envie d'en savoir davantage sur ce mystérieux Samouraï Bambou.

---------------------------------------------------------------------------

" Samouraï Usagi "
Image
Scénariste et dessinateur :Fukushima (Teppei)
Editeur : Glénat ; Collection : Shônen
Manga 8 tomes (Série terminée); Date de parution : Septembre 2009

Spoiler: Montrer
Dans une époque Edo assez fantasque, Gosuke Udagawa est un jeune scribe qui vient de se marier à la belle Shino. Touché par la tolérance et l'ouverture d'esprit de sa femme, il décide d'ouvrir son propre dojo. Dans cette époque de samourais où l'honneur et la dignité sont élevés au rang de dogmes, Gosuke parviendra-t-il à prendre son destin en main et à éviter les écueils ?

Samouraï Usagi est un manga de plus mettant en scène des samouraïs dans le Japon de l'ère Edo. Oui mais cette ére Edo là est franchement fantasque avec ses dojos délirants et ses personnages étonnants et humoristiques. Au milieu de cela, le jeune héros, Gosuke Udagawa, étonne par son sérieux et sa très grande dignité. Très doué tout en restant humble, il respecte en chaque instant le sens de l'honneur des samouraïs. Mais il est aussi tendrement amoureux de sa très jeune épouse au nom de qui il a décidé d'ouvrir son propre dojo. Ce dernier a cependant beaucoup de mal à s'imposer et ne pourra longtemps compter que sur 3 élèves seulement, tous aussi étonnants que leur sensei.

C'est un manga qui ne se prend pas au sérieux et qui est très agréable à lire. Mélangeant des éléments d'humour et de nekketsu dans un cadre faussement historique, il est aussi amusant que prenant à lire. C'est comme un bon divertissement, pas prise de tête, avec quelques originalités et surtout des personnages très attachants.

---------------------------------------------------------------------------

" Samuraï "
Image
Scénariste : Di Giorgio (Jean-François) ; Dessinateur : Genêt (Frédéric)
Editeur : Soleil ; Genre / Public : Médiéval Fantastique / Ados - Adultes
BD 8 tomes (série en cours) (cycles de 4 et 2 tomes) ; parution : 24 Août 2005

Devenu samuraï, Takeo se sent de taille à affronter son passé…
Spoiler: Montrer
Le dessin:
Je dois avouer avoir été séduit par le style adopté par Genet. Le dessin reprend, à mon sens, bien l'esprit et l'ambiance de l'époque. Les visages sont bien faits et pour avoir discuté avec le dessinateur, il a vraiment eu à cœur de retranscrire au mieux les décors d'époque avec de superbes environnements japonais comme les forteresses, les temples, les dojos..., les visages de la société japonaise (guerriers marqués par exemple).
Et si l'on se souvient des films grandioses de Kurosawa, la triple page du tome 4 ne pourra forcément pas laisser insensible du tout!!!
Donc pour le dessin: très réaliste sans être fade, juste ce qu'il fallait pour ce style de BD

Le scénario :
Bon ok, on est dans une trame un petit peu plus classique... un japon un peu fantastique, des principes et traités moraux qui visent le héros à atteindre l'excellence...
Un héros, TAKEO, qui ne serait pas sans rappeler le célèbre Miyamoto Musashi (alias : Takezo shinmen) et son traité des 5 roues.
Agrémenté à une sauce plus obscure, un 13ème prophète mystérieux et fantastique, une secte dotée de guerrières femmes immortelles à son service, une "secte" qu'aurait rejoint le frère du guerrier et que Takeo, mystérieusement tatoué veut retrouver, etc.

---------------------------------------------------------------------------

" Samurai Légendes "
Image
Scénariste : Di Giorgio (Jean-François) ; Dessinateur : Genêt (Frédéric)
Editeur : Soleil ; Genre / Public : Médiéval Fantastique / Ados - Adultes
BD 1 tome parut le 21 Novembre 2012 (Série en cours)
spin-off de la série Samuraï.

Spoiler: Montrer
Cette histoire commence bien avant que Takeo ne soit confronté aux Soeurs de l'Ombre... 16 ans plus tôt, exactement. Lorsque Akuma découvre par hasard la nécropole maudite où est enfermé le caveau du XIIIe prophète.

---------------------------------------------------------------------------

"SAMOURAÏ ERRANT tome 1 & 2 "
Image
Voila les 2 premiers tomes sur une nouvelle histoire de Musachi mais qui est trés loin d'égaller "Vagabond" au niveau des dessin comme du scénario.
---------------------------------------------------------------------------

" Samurai Champloo "
Image
Scénariste : Manglobe ; Dessinateur : Gotsubo (Masaru)
Editeur : Soleil ; Collection : Soleil Manga
Manga 2 tomes parus en Août 2005(série terminée)

Deux samurais idiots et bagarreurs s'associent à la quête d'une jeune fille à travers un Japon déjanté et anachronique !
Que se soit le manga ou l'anime, on passe vraiment un bon moment.
---------------------------------------------------------------------------

" Samuraï Deeper Kyo "
Image
Scénariste et dessinateur : Kamijyo (Akimine)
Editeur : Kana (Dargaud) ; Collection :Dark Kana
Manga 38 tomes parus (Avril 2001) Série terminée

Spoiler: Montrer
Un simple pharmacien ambulant est soupçonné d'être un dangereux criminel par Yuya Shina, une chasseuse de prime attirée par l'énorme somme qui plane sur la tête de ce dernier. Cependant, Kyoshiro est loin d'être le meurtrier sanguinaire qu'elle le croyait être, jusqu'au moment où, sa vie se voyant être menacé, celui-ci se transforme pour devenir Kyo le Démon aux Yeux Rouge. La vérité est que les deux ne sont pas le même homme, mais qu'ils partagent le même corps. Kyoshiro fait tout ce qu'il peut pour empêcher que le démon Kyo ne fasse surface.

C'est une histoire qui mélange en même temps des faits réels (la bataille de Sekihagara, Tokugawa...) et une histoire fantastique.
Ensuite les dessins sont franchement très beaux, enfin les caractères des personnages sont bien réalisés, il y en a pour tous les goûts.

L’auteur étant un jeune mangaka, il a fait quelques erreurs, ce qui fait que durant les 3 premiers volumes, on ne sait pas exactement comment il va rythmer son histoire, mais on constate malgré tout qu’il y pose des bases indispensables pour la suite. Au milieu du volume 3, la tendance s’inverse complètement, et bien que l’apparence du personnage reste la même, le héros change. Kyôshirô s’efface et Kyô apparaît. Voilà un procédé narratif souvent utilisé, mais auquel l’auteur a su ajouter une part de mystère, qui il faut le dire est bien dosé.
Dans le genre shonen, il y a deux catégories de séries qui comportent chacune un genre de héros différent. Evidement, pour SDKyo, c’est la seconde. Les héros de Samourai Deeper Kyo, Kyo et Kyoshiro, sont forts dès le début, et nul ne peut leur résister, ou alors seulement le temps de quelques pages, avant de se retrouver avec un corps digne des plus grands puzzles du monde. Donc pas de quêtes initiatiques avec un héros qui connaît tout, et dont la marge d’évolution est assez limitée. Et l’intérêt alors ? Et bien, pourriez vous dire, vous lecteurs l’étendue de la force du héros ? Non, et c’est un des attraits du genre. L’envie de connaître les limites de ce glandu qui massacre à tour de bras, de savoir qui sera capable de lui expliquer la vie, de lui faire faire ami-ami avec le sol ! Et ce genre de personnage se retrouve par exemple dans Hokkuto no Ken, Détective Conan, Captain Tsubasa… .
Il faut toute fois gardé sa concentration sous pêne de perdre le fils du récit. La fin du manga diffère de celle de l'anime.
On a beau dire, ce manga a fait pas mal parler de lui.

---------------------------------------------------------------------------

" Shigurui "
Image
Scénariste et dessinateur : Yamaguchi (Takayuki)
Editeur : Génération Comics
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Manga 12 tomes parus depuis Février 2006
Série en cours (terminé au Japon en 15 tomes)

L'esthétique de la cruauté.
Spoiler: Montrer
Japon, an 6 de l'ère Kan'ei. L'excentrique seigneur Tokugawa Tadanaga décide d'organiser au château Sunpu un tournoi opposant 22 samouraïs aux techniques reconnues. Contre l'avis de ses conseillers, les combattants utiliseront de vrais sabres et non des Bokken (sabres en bois).
L'un des combats oppose Fujiki Gennosuke, amputé de son bras gauche, à Irako Seigen, dépourvu du sens de la vue. Malgré ces handicaps, les deux samouraïs sont reconnus comme étant parmi les meilleurs. Commence alors un long flashback où l'on retrouve nos deux sabreurs lors de leur première rencontre au dôjô Kogan tenu par le maitre Iwamoto. Ainsi commence la rivalité pour devenir l'héritier de la technique secrète du dôjo et obtenir la main de la fille du maitre, Mie-dono...

Ahhhh ce Japon traditionnel si paisible avec ses cerisiers sous lesquels se battent ces samouraï avec de jolies armes blanches. Ca charcute et ça gicle à tous les étages. Bourrin ? Mais non… disons tout de même qu’une petite attirance pour le gore est tout de même nécessaire à la lecture de ce manga. Je crois tout simplement qu’à titre personnel l’équivalent au cinéma me ferait gerber… En manga, je trouve ça amusant. Pourtant qu’est-ce que c’est sombre ! Ils rigolent pas beaucoup, ces samouraï...

Adaptation Anime : 2007, 12 EPS 25 mins, MADHOUSE PRODUCTION

---------------------------------------------------------------------------

" Shimabara "
Image
Scénariste : Mantero (Maurizio) ; Dessinateur : Parma (Gabriele)
Editeur : Clair de Lune ; Genre / Public : Historique / Adultes
BD 2 tomes parus en Octobre 2009 (série terminée)

Spoiler: Montrer
La rébellion de Shimabara est une importante révolte de paysans japonais au cours du Shogunat Tokugawa en 1637–1638 qui eut lieu dans la presqu’île de Shimabara et les îles Amakusa, situées dans Kyūshū, à soixante-dix kilomètres de Nagasaki.

Les causes du soulèvement ne furent pas, loin s'en faut, exclusivement religieuses, mais les paysans insurgés et leur chef Amakusa Shirō étaient portés par la foi chrétienne.

---------------------------------------------------------------------------

" Tanka "
Image
Scénariste et dessinateur : Toppi (Sergio)
Editeur : Mosquito ; Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
BD 1 tome parus en Février 2008 ; Histoires courtes

"Toppi, fasciné depuis l'enfance par la culture nippone, nous emporte dans l'univers lointain des princesses, des samouraïs et des rônins où poésie et violence s'entremêlent."
Spoiler: Montrer
Le charme du travail de notre italien regroupe quatre histoires courtes parues dans les revues ‘Corto Maltese’, ‘Alter Alter’ et ‘Il Giornalino’ dans les années 1970-1980.

• TANKA : depuis la mise à sac de son palais et le massacre des siens, la princesse Shikibo demeure assise en silence dans un temple en ruine et garde les yeux clos. Un pauvre rônin, qui n’a pour toute richesse qu’un sabre rouillé et émoussé, promet à la belle dame de tout mettre en œuvre pour lui faire ouvrir à nouveau les yeux.

• KIMURA : Masamune est le maître fabricant de sabres le plus réputé de sa province. Toutefois, le vieillard a une éthique et ne loue ses services qu’aux guerriers dont les motivations sont les plus louables. Aussi le vieillard se trouve-t-il face à un dilemme, lorsque le cruel prince Ashizu lui réclame un sabre et le menace de s’en prendre à son village natal en cas de refus.

• SATO : Sato vit de menus travaux. Il habite une cabane à l’écart du village. Un jour, Okira, un jeune villageois, rend visite à Sato pour lui régler une dette de son père. Le garçonnet est intrigué par cet homme dont personne au village ne sait au juste d’où il provient. Une chose est sûre par contre : Sato semble précisément renseigné sur les faits d’armes de Yoritomo, le célèbre samouraï.

• OGARI 1650 : un misérable rônin tiraillé par la faim en est réduit à quémander le secours d’une bande de villageois. Ces derniers s’engagent à le restaurer, à charge pour le rônin de leur céder son sabre et d’effectuer diverses tâches manuelles pour leur compte.

Le dessin de Toppi est très particulier. Le découpage des cases, tout en verticalité, est unique en son genre et impose au lecteur une approche inhabituelle de chaque page. Son travail de hachure semble compulsif, mais demeure toujours maîtrisé. A mon sens, il s'agit de l'autorité absolue du noir et blanc ! Même si vous ne savez pas lire, vous êtes susceptibles d’apprécier l’œuvre de Toppi, vu la force de la claque visuelle !

Toppi a toujours été féru de Japon médiéval et invite le lecteur, par le biais de cet album, à partager sa passion. Ce qui importe à l’auteur, ce n’est pas tant de garantir le maximum de suspense ou d’inventer la chute que même le lecteur à l’imagination la plus débordante ne pourrait découvrir ; ce qui lui importe, c’est de transporter le lecteur, de le faire rêver ! Toppi est un conteur hors pair. Et, pour preuve, je renverrais ceux qui auraient toujours des doutes à ce sujet vers le cultissime Sharaz De.

---------------------------------------------------------------------------

" Tengu "
Image
Scénariste : Osaragi (Jirö) ; Dessinateur : Mori (Hideki)
Editeur : Delcourt (Akata) ; Collection : Samouraï
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
Manga 4 tomes (le 1er est parut en Août 2005) Série terminée

Nous sommes à la fin du shogounat, période qui a été appelée l'instant avant l'aube.
Je doit dire que pour le passionné d'histoire que je suis, ce récit m'a vraiment comblé et je trouve que c'est l'une des œuvres que j'ai vu (film/manga/bd/anime) qui raconte le mieux les troubles de la fin de l’ère des Tokugawa.
Cette histoire est donc très instructive et me rappel beaucoup les oeuvres Gekiga de Hiroshi Hirata.
Spoiler: Montrer
"Tengu" est un manga historique qui nous raconte, en 4 tomes, un épisode crucial dans l'histoire nippone à savoir les instants qui précédèrent la chute du shogounat, la fin de l'ère d'Edo et de 250 ans d'isolement. Il s'agit en fait de l'adaptation d'un roman de Jirô Osaragi.
Le contexte historique est admirablement fouillé et détaillé. L’auteur est solidement documenté et a vraiment à cœur de ne pas laisser le lecteur se perdre dans un contexte aussi complexe. Ainsi, les notes de fin et le fait de présenter à plusieurs reprises les différents protagonistes, et de faire régulièrement le point sur la situation politique permettent de ne pas décrocher.
En ce sens, il est très instructif sur le déchirement et les hésitations d'un peuple à la croisée des chemins. Comme Lone Wolf & Cub, il met en scène un ronin solitaire extrêmement doué (Tenzen Kurata, surnommé "Tengu") accompagné d'un enfant qui lui voue un culte sans limite (Sugisaku, jeune saltimbanque échappé des griffes de son tortionnaire de maître). Ce dernier apporte indéniablement une touche d'humanité et de sincérité dans ce monde de violence et de manigances et il aura bien du mal à choisir son camp étant donné qu'il s'est lié d'amitié avec deux hommes que tout oppose, en dehors de leur sens de l'honneur.
« Tengu » est le surnom d’un mystérieux rônin qui œuvre dans l’ombre pour la restauration impériale. Il est traqué sans relâche par le Shinsen-Gumi, (sorte de Gestapo créée par le shogounat). Le Tengu est accompagné de Sugisaku, un jeune saltimbanque. Le regard innocent de ce jeune garçon permet la mise en valeur de la complexité des enjeux politiques du conflit et de la difficulté d’opter pour un camp plutôt qu’un autre. L’humanité de Sugisaku contrebalance parfaitement la violence inhérente au personnage du Tengu.
D'une manière générale, le manga a le don de nous montrer d'autres factions qui ont fait parler d'elles au moment de la chute du système shogunal. Ici c'est l'Oniwa-Ban, une sorte de service secret qui opère dans l'ombre, un groupe que le Tengu connaît bien...
L'émotion présente dans les deux premiers tomes, laisse finalement la place à un cours d'histoire illustré, très intéressant, mais qui ne transporte pas. Graphiquement c'est toujours aussi beau et majestueux avec ces regards noirs et ces affrontements très esthétiques, un style sobre et efficace, proche de celui des histoires illustrées par Hirata Hiroshi ou par Kojima Goseki que j'affectionne beaucoup. Bref, ‘Tengu’ est un manga de qualité, plus intéressant que passionnant, mais à conseiller comme lire pour se cultiver agréablement.
.

---------------------------------------------------------------------------

" Le Tengû Carré "
Image
Scénariste : Nikolavitch (Alex) ; Dessinateur : Rossetto (Andrea)
Editeur : Les Humanoïdes Associés ; Collection : Shogun Seinen
Genre / Public : Médiéval Fantastique / Ados - Adultes
Manga 3 tomes (le 1er parut le 15 Mai 2007), série terminée

Un jeune homme, disciple d’un maître de sabre, se lance aux trousses du Tengu, la créature qui a emporté son maître. Mais en s’engageant sur la voie du Tengu, il entre dans un cycle dont il ne ressortira plus.
Spoiler: Montrer
Tengu-Do, manga à l'européenne sur le thème des Samouraïs et du Japon médiéval, est de bonne qualité tant au niveau du dessin que du scénario, mais je crains que ce récit manque un peu d'impact pour différentes raisons.

Au dessin, Andrea Rossetto est très pro. Un encrage souple et maîtrisé, de beaux décors, simples mais soignés, de bons personnages, il maîtrise son trait et nous offre des planches plutôt réussies. S'il y avait des reproches à lui faire, ce serait au niveau de certains visages à l'aspect un peu trop juvéniles et aux expressions parfois en contradiction avec l'intensité des moments.

De ce fait apparaît le premier manque d'impact à mes yeux, l'impact visuel, car certaines scènes qui devraient paraître grandioses se retrouvent sans force évocatrice. Une bataille qui aurait dû paraître formidable et impressionnante n'en ressort que comme l'agitation d'une foule de jeunes hommes en armes qui courent les uns vers les autres et se retrouvent en un "joyeux" fouillis. Puis ensuite, une plongée dans le monde démoniaque du Tengu a un petit air de balade fantaisie tant la tension ne ressort pas des visages des personnages. C'est un ressenti étrange car les dessins en eux-mêmes sont relativement irréprochables.

Cela tient aussi à la narration car c'est surtout elle qui est responsable de ce manque d'intensité à mon avis.
Elle est fluide et agréable à lire, oui. Mais pour respecter une construction en chapitre à parution mensuelle, à partir du 3e chapitre l'auteur a tendance à user de raccourcis spatio-temporels un peu trop brusques, amenant en 2 ou 3 pages notre héros d'une époque à une autre. D'un lieu tranquille, il passe à un champ de bataille dans lequel il se jette presque aussitôt sans préparation. Du champ de bataille, il passe aussitôt après à un univers magique dont il ne savait rien une minute avant mais où à peine arrivé il plonge sciemment dans le danger. Ainsi, autant certains passages du récit ont un rythme lent, autant d'autres moments paraissent trop rapides, trop faciles, en comparaison.
La tension de ces instants ne parvient pas à ressortir correctement, tant et si bien que l'intrigue parait plate.

Et pourtant le scénario est plutôt bon. Classique dans sa trame, celle d'un jeune guerrier qui cherche à venger son maître tué par un démon mystérieux, il gagne en originalité avec l'apparition du compagnon-guerrier du héros, compagnon capable de lui faire traverser les âges et les lieux quasi instantanément, l'amenant à se confronter à des périls au-delà du réel. Cette intrigue amène l'intérêt et la curiosité. D'autant plus qu'elle est racontée avec aisance et fluidité.

Une lecture plaisante pour une BD de qualité malgré tout ; j'attends de voir la suite.

---------------------------------------------------------------------------

"Ugaki"
Ugaki est une série BD qui est ou a été éditée chez Dargaud.
L'auteur de cette série est Gigi(Robert) (Scénariste, Dessinateur).
Ugaki tome 1 est parue initialement en Octobre 1980, Ugaki tome 2 est parue en Juin 1985.

Tome 1Image
Spoiler: Montrer
14 Avril 1638, la forteresse de Hara dans la Shimabara tombe. 37 000 personnes, enfants, femmes et hommes sont passés au fil de l'epée. C'est l'épisode sanglant de la révolte des paysans japonais, chrétiens pour la plupart, contre les persécutions de leurs seigneurs locaux.
Un samourai sans maître (un ronin) va vivre pendant un court instant parmi les révoltés chrétiens d'Amakusa et du Shimabara, sans pour autant partager leurs motivations religieuses.
Mais tout ronin qu'il est, il est resté fidèle à l'esprit du Bushido et espère de ces rebelles une aide pour venger son seigneur.
C'est un solitaire, un Ronin, qui ne cherche qu'une chose : être le meilleur dans les techniques de combat. Pour ce faire, il va se mettre à la recherche du "maître" qui pourra le rendre -d'après lui- invincible.

Il débute en Hollande, en 1972, dans l'hebdo "Eppo". Il passe ensuite dans "Phénix", "Pilote", "Charlie Mensuel"... un long périple pour un héros quand même -un peu- oublié.



Tome 2 Image
Spoiler: Montrer
Ugaki croise le chemin de Kioga, un rônin adepte de la voie du sabre, et de son fils adoptif Kurô. Le premier le provoque en duel, mais l'arrivée des deux pillards oblige les deux adversaires à se retourner contre eux.
Kioga promet à Ugaki de l'aider à venger la mort de son daimyo. mais l'enfant est capturé par les hommes d'un seigneur local, qui oblige les deux rônins à accomplir une étrange mission...

---------------------------------------------------------------------------

" Usagi Yojimbo "
Image
Scénariste et dessinateur : Sakai (Stan)
Editeur : Paquet ; Genre / Public : Aventure / Ados - Adultes
Comics 24 tomes parus depuis Novembre 2001 ; Histoires courtes (25 tomes en cours au Japon)

De superbes histoires de samouraïs, parfois drôles parfois très sérieuses, qui se passent dans un Japon médiéval animalier.
Spoiler: Montrer
Miyamoto Usagi est un ronin (un samurai sans maître) qui erre dans le japon médiéval en louant ses services de Yojimbo (garde du corps). Dans les trois premiers tomes, l'histoire pourrait se limiter à ça. De petites histoires qui se suivent, abordant plusieurs aspects du Japon médiéval (honneur, fantômes, démons, légendes...) ou nous racontent une petite blague. Ou une histoire touchante.
Et soudain surgit le tome 4. L'énorme tome 4, qui comprend une seule histoire, La Conspiration du Dragon Rugissant. Et là, on s'aperçoit que M. Sakai est capable de raconter des histoires sur plus que quelques pages. Je trouve que c'est le tournant de la série car, de plus en plus souvent par la suite, des histoires s'entrelaceront ou feront référence à des évènements des épisodes précédents.
Les personnages sont tous attachants et zoomorphes. Les animaux ne sont pas choisis au hasard, loin de là, ils sont choisis par rapport aux valeurs qu'ils véhiculent.
A noter (si vous êtes dans ma tranche d'âge), vous connaissez peut-être déjà Usagi, puisqu'il fait des apparitions dans le dessin animé Les Tortues Ninja - dans une version édulcorée. La version animée de ce Comic est de toutes façons édulcorée...
Il y a de l’humour, de l’action, des scènes de combats (assez gores), des histoires fantastiques, de guerre, du code du Bushido, des sentiments...

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Dernière édition par skalpeurman le Dim 28 Avr 2013 14:30, édité 11 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Sam 9 Mar 2013 08:29 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1679
skalpeurman a écrit:
Je ne connaissais pas le mangaka Tsutomu Takahashi (Sidooh et Bakuon Rettô) (honte à moi),

Au vu de tes goûts que tu nous affiches, je pense que tu vas particulièrement aimer Sidooh si tu t'y mets ^^
http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=13&t=7595

Personnellement, en ce qui concerne le Gekiga, je serais beaucoup plus porté sur les histoires sur un contexte social touchant à la seconde partie de vingtième siècle. Après, certains trucs de samurai restent également parmi mes lectures les plus incroyables, comme Sidooh justement, Kamui-den, L'Habitant de l'Infini, Dororo, Vagabond, Ikkyu, Basilisk, Kenshin ou Gintama même si ce dernier reste un cas très particulier.

En tout cas, découverte de pas mal de choses à travers ce listing que je ne connaissais pas du tout ou qui ne m'avaient pas attiré plus que ça.

PS : et ton avatar... :Vogue Merry:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Lun 11 Mar 2013 21:40 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
Aujourd'hui, je viens de lire " la voie du sabre "
Image

La Voie du Sabre - Tome 1 : Les Cendres de l'enfance
Editeur : Glénat ; Collection: Grafica ; Genre : BD HEROÏC FANTASY
Scénariste : Mathieu Mariolle ; Dessinateur : Federico Ferniani ; Coloriste : Jean-Paul Fernandez
D'après le roman de Thomas Day
64 pages Cartonné (240 x 320 mm), 14.95€
à paraitre : T2 Les braise de l'enseignement ; T3 L'incendie de l'esprit


Un récit d’apprentissage sur les routes d’un Japon médiéval et mythologique.

Spoiler: Montrer
Cette BD, fraîchement sortit, a des dessins de toute beautée et il y a un cahier graphique magnifique résérvé à la première édition. Si Eiji Yoshikawa avait raconté la vie de Musashi de façon réaliste (bien que romancée), cette histoire est quant à elle plus fantastique.

La vie du jeune Mikédi, fils du chef de guerre Nakamura, est bouleversée lorsque débarque dans la forteresse où il vit un samouraï de légende, Miyamoto Musashi. Cet homme, puissant et repoussant à bien des égards, est pourtant le plus grand maître de sabre qu’ait connu l’Empire. Nakamura souhaite en faire son premier samouraï, mais Musashi préfère reprendre la route en prenant Mikédi comme élève. La Voie du Sabre ne s’offre néanmoins pas au premier venu, et auprès de Musashi l’apprentissage de Mikédi aura souvent un goût amer...

En adaptant La Voie du Sabre de Thomas Day, publié aux éditions Folio SF et vendu à plus de 25 000 exemplaires, Mathieu Mariolle et Federico Ferniani nous plongent dans un Japon de fantasy, un Japon du XVIIe siècle qui ne fut jamais, où des héros de chair et de sang croisent le fer avec des créatures mythiques.


---------------------------------------------------------------------------

" Vagabond "
ImageImage
Scénariste et dessinateur : Inoue (Takehiko)
Editeur : Tonkam ; Genre / Public : Aventure / Ados - Adultes
Manga 34 tomes parus depuis Mars 2001 ; Série en cours (34 tomes au Japon, série en cours)

Voila mon livre de chevet
Spoiler: Montrer
Adapté d'un classique de la littérature japonaise ("La Pierre et le Sabre" et sa suite "La Parfaite Lumière", d'Eiji Yoshikawa), mais il y a aussi 3 film magnifiques s'intitulent "Samourai" avec le célebre Toshiro Mifune ou encore le "gorin no sho" traité des 5 roues de Musachi Myamoto lui même., ce manga raconte la jeunesse tumultueuse de celui qui allait devenir un samouraï de légende, Miyamoto Musashi.

L'intrigue avance lentement mais surement, Inoue avait annoncé que le tome 34 ou 35 serait la fin mais j'ai l'impression qu'il a reprit du courage et qu'il est partit maintenant dans la suite "la parfaite lumiére" avec l'apparition de son 2eme disciple.
En tous cas les dessins sont toujours magnifiques et j'éspere que le manga n'est pas prés de s'arréter (même si on commence à voir la fin).
A la la mon manga préféré (autant que one piece quant même). J'adore tous simplement l'histoire de Musachi.

---------------------------------------------------------------------------

" Le Vent des Dieux "
Image
Scénariste : Cothias (Patrick) ; Dessinateur : Adamov (Philippe)/Gioux (Thierry)
Editeur : Glénat ; Collection : Vécu
Genre / Public : Historique / Ados - Adultes
BD 16 tomes parus depuis Septembre 1985
Série en cours (Premier cycle terminé - la suite est en cours)

Spoiler: Montrer
Nous sommes en 1280 dans le Japon ancestral. Tchen-Qin, samouraï du tout-puissant seigneur Oshikaga, prend la route avec douze de ses compagnons afin d'exterminer une bande de rebelles. Mais la route empruntée par le jeune guerrier pour affronter ses ennemis traverse le royaume des morts et s'étend jusqu'aux confins du monde...
Graphiquement, c'est conforme à ce que l'on trouve dans cette collection "Vécu", techniquement bon, mais à la disposition du scénario et donc un peu en retrait et sans vraiment d'originalité. Les couleurs sont un peu plus démodées aujourd'hui.
Le scénario m'a plu, cette série est efficace : il est aisé d'aligner la lecture des tomes.
J'aime son côté intemporel mais avec le temps, un facteur négatif est rentré dans la boucle : trop de tomes finissent par lasser le lecteur, il faut savoir s'arrêter à temps.

---------------------------------------------------------------------------

"La voie du samouraï"
Image
Image
comics 3 tomes depuis 2003 ; Genres :Fantastique, Historique
Dessinateur : Bart SEARS ; Scénariste : Ron MARZ ; Traducteur : Edmond TOURRIOL

Spoiler: Montrer
Todosi, seigneur de la guerre, tente de sauver son peuple assailli par une horde d'envahisseurs. En dernier recours il invoque les dieux qu'il vénère, mais devient contre toute attente, leur victime. Obo-San, son jeune frère alors bonze, hérite de l'arme et du pouvoir de Todosi, capables de détruire ces puissances divines qu'il renie désormais. C'est la quête vengeresse de ce jeune moine transformé par la guerre, qui nous est contée dans le sang, le bruit et la fureur.

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Jeu 21 Mar 2013 13:32 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Aoû 2009
Messages: 829
Localisation: En pleine lecture de "l'attaque des titans"
Je ne me suis jamais interessé à ce genre d'univers ... je viens cependant de terminer l'anime de "Seirei no Moribito" et franchement je le conseille, c'est vraiment un anime de toute beauté et l'héroine représente tout à fait la vraie femme guerrière dans mon esprit. J'ai passé de très bons et beaux moment.

_________________
Image ___ Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Jeu 21 Mar 2013 18:16 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
A oui moi aussi j'ai adorré cet anime,
Spoiler: Montrer
je l'ai mit dans la Période Heian (794 - 1185) bien que c'est moi qui choisit de le mettre là car je n'ai trouvé nul-part une date (car en fait comme c'est un peu fantastique et dans un univers un peu particulier, comme je trouvait que les costumes notamment de la Cour Impériale, ressemblais un peu à ceux de la Période Heian, je l'ai mit là un peu au pif car je trouvais vraiment dommage de pas le mettre).

Moi aussi c'est l'un de mes animes préférés, je l'ai vu qu'une fois mais je pense me le refaire sous peu et bien sûr je le conseil vivement.
L'histoire n'est pas mal et assez prenante, mais alors les dessins sont vraiment de toutes beautés et cette femme guerrière a une classe folle.
Je suis content que tu me proposes cet anime car je n'en ai pas souvent entendu parlé (il n'a pas fait beaucoup de bruit).
Spoiler: Montrer
Tous les cents ans, un esprit marin sacré pond un œuf avant de mourir, œuf qui est placé au sein d'un être vivant. Cette fois, le destin a choisi Chagumu, second prince du Royaume Impérial Yogo, pour être le réceptacle de cet œuf et devenir ainsi Gardien de l'Esprit Sacré.
Mais au sein de la Cour Impériale, on pense que le prince est possédé par le démon autrefois vaincu par le fondateur de l'Empire. L'empereur se voit contraint, pour sauver l'Empire, d'assassiner son fils. Mais Chagumu est sauvé par une guerrière du nom de Barusa, qui accepte de prendre à sa charge la protection du jeune prince à la demande de l'Impératrice.
Les deux fuyards, tentant d'échapper à la Cour Impériale, quittent alors le palais et entament ensemble une course pour leur survie...
26 episodes, première diffusion au Japon : 7 Avril 2007

Spoiler: Montrer
ImageImageImage

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Mar 9 Juil 2013 11:16 
25 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mar 2012
Messages: 447
Petit déterrage de sujet pour enchaîner sur l'anime Seirei no moribito que j'ai découvert grâce à vos commentaires.

Avant de parler de l'intrigue elle-même, j'aurais situé l'univers dans un Japon médiéval, avec un mode de vie relativement élaboré (culture alimentaire, architecture...) et gouverné par des devins et des shamans pour les croyances fantastiques, le côté superstitions quoi.

Mais au final je suis d'accord pour dire qu'il n'y a pas de vrais choix qui se démarquent et les influences sont multiples. Remarquez que les habits sont parfois inspirés du design chinois et certains paysages voire les décors des maisons ont une touche plus vietnamienne.
La dimension poétique qui émane de chaque épisode élimine au fond la question temporelle et nous emporte lentement dans un voyage initiatique de toute beauté.

A l'opposé des gros shonens hebdomadaires, Seirei no moribito ne se regarde pas avec excitation mais l'anime se fait contempler. Personne ne pourra cracher sur les graphismes on ne peut plus soignés : les arrières plans ne sont jamais baclés, les couleurs savoureuses, en bref chaque détail est précieusement mis en valeur pour nos yeux... mais le vrai réalisme, il ne se situe pas là. Seirei no moribito est une perle rare d'abord parce qu'il retranscrit des émotions vraies sans exagérer un trait.
Spoiler: Montrer
(cf la scène où Balsa, l'héroïne, retrouve le prince Chagum et lui fout une belle mandale... j'avais le coeur serré)

Il ne faut pas voir l'anime pour les combats, rares quoique bien menés, non plus pour être embarqué dans un suspens monstre et des dénouements improbables à la Death note.
Le scénario ici semble quasiment désintéressé de tout car ce qu'il privilégie c'est l'évolution d'une relation entre une garde du corps et son protégé. La lenteur peut rebuter certains, il faut sans doute avoir une bonne dose de curiosité pour finir l'oeuvre.
Balsa est une héroïne trentenaire qui sort complètement des normes (à voir pour comprendre). L'ensemble des personnages secondaires reste aussi très attachant.
Autre point positif : les musiques instrumentales mais aussi le (ou les ?) chant(s) qui donnent du relief à certaines scènes "révélations" et trottent dans la tête pour quelques heures.

Je ne vais pas m'étaler plus longuement (sinon je serais totalement hs pour ce topic ^^) mais si je peux encourager des gens ici à découvrir cet anime peu populaire en France et s'offrir un beau break pendant les vacances.. je serais comblé car c'est un VRAI coup de cœur !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les oeuvres de type historique au japon
MessagePosté: Dim 14 Juil 2013 23:30 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2012
Messages: 463
Localisation: Attends sur Wano le gros bordel à venir!!!
walrekcoms a écrit:
Petit déterrage de sujet pour enchaîner sur l'anime Seirei no moribito que j'ai découvert grâce à vos commentaires.

La dimension poétique qui émane de chaque épisode élimine au fond la question temporelle et nous emporte lentement dans un voyage initiatique de toute beauté.

Je ne vais pas m'étaler plus longuement (sinon je serais totalement hs pour ce topic ^^) mais si je peux encourager des gens ici à découvrir cet anime peu populaire en France et s'offrir un beau break pendant les vacances.. je serais comblé car c'est un VRAI coup de cœur !


Je suis content que ce topique, dans lequel j'ai passé beaucoup de temps, serve au moins à quelques personnes. Même si je ne poste pas toujours de nouveaux commentaires, je retouche souvent mes messages tout du moins ma liste pour y mettre à jour, et bien sur n’hésitez pas à me donner vos impressions ou/et de me proposer de nouvelle oeuvre.
En fait je fais beaucoup ce sujet par accoue lorsque la motivation est là et je voudrait encore continuer à présenter les œuvres de ma fameuse liste comme je l'ai déjà fait pour une partie des mangas/Bd notamment pour les animes. En fait si je me suis contenté de les citer par ordres alphabétiques je voudrai les présenter par la suite (en rééditant) par catégorie (manga, bd, anime,...) et par époque. Je voudrez aussi mettre quelque film que j'ai vu (le problème c'est que des films il y en a des centaines). Je voudrez aussi complètement changer la présentation de ma liste pour que tout ça soit visuellement plus attrayant comme par exemple :
Spoiler: Montrer
à l'intérieur de chaque période, je ferais des séparations selon le média et ensuite par année de création
Période Muromachi (1336 - 1573)
[Manga]
Titre 1 (1960)
Titre 2 (1969)
Titre 3 (1982)
Titre 4 (2003)

[Anime]
Titre 1 (1990)
Titre 2 (1992)
Titre 3 (2003)
Titre 4 (2009)

[Jeu]
Titre 1 (1993)
Titre 2 .........
......

Période Azuchi Momoyama (1573 - 1603)

[Manga]
Titre 1 (1960)
Titre 2 (1969)
Titre 3 (1982)
Titre 4 (2003)

[Anime]
Titre 1 (1990)
Titre 2 (1992)
Titre 3 (2003)
Titre 4 (2009)

[Jeu]
Titre 1 (1993)
Titre 2 .........
......

ETC.
Bien que je me tâte encore sur comment faire!!!

Mais tout ça prend beaucoup de temps à faire, et bien sûr je suis preneur de vos idées de présentation.

Enfin tous ça pour dire que lorsque je vois des messages comme le tien ça me donne envie de poursuivre et d’améliorer encore et toujours plus cette page (mon petit jouet de la volonté du D).

_________________
.........Zoro et les plus fines lames.........
[signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com