Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Tu n'iras nulle part !! Rends-moi M. Tom !! - Cutty Flam
Chapitre 885


Episodes 813
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Interviews

Publiée sur le site Manga Tengoku en décembre 2007.
Source : http://www.thegrandline.com/odatengoku.htm


Tout d'abord, pouvez-vous nous dire ce qui vous a décidé à devenir mangaka ?

C'est lorsque j'ai appris que travailler demandait beaucoup d'efforts. Quand j'étais à la maternelle j'aimais vraiment le travail de Fujio Fujiko, mais lorsque j'ai appris que tout ce qu'il avait à faire pour gagner sa vie était de dessiner je fus vraiment jaloux. A l'époque cela signifiait exactement la même chose que « Ne pas travailler du tout ».

Bien sûr, être un mangaka signifie « travail », il faut dessiner des images, mais quel enfant pense que dessiner signifie travailler ? « Travailler » signifiait mettre un costume et aller au bureau comme mon père.

Et c'est pourquoi je voulais en être un. Depuis cet âge j'ai aimé le dessin et les gens autour de moi ont toujours dit que j'étais bon dans ce domaine alors j'ai eu confiance en mon travail.

Alors, comment avez-vous réellement procédé à partir de là ?

J'ai commencé à travailler sérieusement quand j'avais environ 15 ans et j'ai effectivement eu un prix local quand j'ai eu 17 ans.

Mais c'est à partir de ce moment que les choses sont devenues plus difficiles. Evidemment les dessins sont concernés mais je n'ai eu aucun problème à ce niveau-là, cependant une bande dessinée n'est pas seulement un tas de dessins. Ecrire des histoires était quelque chose de vraiment dur pour moi. Chaque fois que j'ai montré à mon rédacteur en chef des brouillons et essais je recevais toutes sortes de remarques sur mes points faibles et je ne pouvais plus avancer.

Ce fut le premier écueil du monde professionnel auquel je me suis heurté. A l'époque je pensais que les gens qui faisaient de superbes dessins devenaient mangaka, car tous les mangakas que je connaissais réalisaient des dessins vraiment magnifiques. Donc c'est à ce moment-là que j'ai commencé à réfléchir sérieusement à ce truc qui s'appelle une « histoire ».

Donc à partir de là j'ai continué à aspirer à devenir mangaka et après mes études secondaires je suis allé à une université à Kumamoto, mais après un an j'ai fini par me dire : « C'est vraiment une perte de temps ». Donc je suis parti à Tokyo.

Bien sûr, je détestais étudier, mais plus que cela, cette période comme étudiant à l'université m'a donné ce sentiment de mort imminente (rires) parce que tout ce que font les étudiants c'est faire la fête, n'est-ce pas ? (Rires)

Est-ce qu'il y a quelqu'un à l'université qui avait le même objectif que vous de devenir un mangaka ?

Non, personne. En fait, vous savez j'ai caché le fait que je dessinais des mangas à beaucoup d'amis. Je ne sais pas maintenant mais à l'époque dessiner des mangas amateurs signifiait subir des moqueries.

Je ne voulais pas être appelé un otaku, alors j'ai décidé que jusqu'à ce que je devienne professionnel je serais secrètement un mangaka de placard. (Rires) Si vous tournez Pro et vous faites un hit, vous êtes simplement accepté et donc il n'y a plus besoin de travailler en secret. Donc, en ce sens, je pense c'est aussi ce genre de choses qui m'ont donné ce fort sentiment : "Je veux être un pro dès que possible!"

Donc j'ai attendu mon heure, j'ai quitté l'université et mon éditeur m'a présenté un travail en tant qu'assistant.

C'était la première fois que vous voyiez réellement un professionnel au travail ?

C'était en 1994 et je suis devenu l'assistant de Shinobu Kaitani (Liar Game, Somurie) dont Midoriyama Police Gang était publié dans le Jump à l'époque, et la chose qui m'a le plus impressionné c'est la beauté de la planche originale.

Les pages du jump sont faites de papiers recyclés, elles sont rugueuses et semblent avoir l'air sale n'est-ce pas ? Mais les planches originales sont remarquablement belles. Dix fois plus belles que ce que j'imaginais. Je suis allé dans un tas d'endroits différents à l'époque et vu toutes sortes de travaux mais partout où je suis allé les planches originales m'ont toujours sidéré. Mon propre travail n'était même pas digne de comparaison.

Y a-t-il autre chose au sujet du travail des professionnels qui vous a marqué ?

Après avoir terminé mon travail chez Shinobu Kaitani, je suis allé travailler pour Masaya Tokuhiro (Jungle King Taa-chan, Vampire) et j'ai admiré la manière dont il était capable de faire exactement ce qu'il avait prévu. C'est un vrai professionnel. J'essaie toujours d'apprendre par l'observation, mais je suppose que je ne suis pas ce genre de mangaka. (Rires)

Quel genre de travail faisiez-vous alors chez Tokuhiro sensei ?

J'ai dessiné des décors pour Taa-chan et sa série suivante, Mizu no Kappaman Tomodachi. J'étais seulement avec lui pendant environ un an et demi mais il m'a vraiment appris beaucoup de choses. Comment dessiner le profil d'un personnage, des techniques d'expression et ainsi de suite ... Après l'avoir quitté en tant qu'assistant nous n'avons pas échangé beaucoup plus que des cartes du Nouvel An, mais sa contribution à ma carrière de mangaka est énorme.

Au sujet de votre expérience en tant qu'assistant, beaucoup de gens mentionnent Nobuhiro Watsuki sensei. Après avoir fini votre temps chez Watsuki sensei, avez-vous suivi son travail (Kenshin le vagabond, Embalming) ?

Ouais assez bien. Mais en réalité je ne suis pas resté très longtemps. Je pense que j'ai travaillé à plein temps la semaine seulement 4 mois. Après je voulais me préparer pour ma propre série alors j'ai travaillé dessus les autres semaines.

Avez-vous des souvenirs spéciaux de votre travail chez Watsuki sensei ?

Ouais, je euh, je me suis fait beaucoup de très bonnes relations chez Watsuki sensei. Si on peut appeler des amis de futurs mangaka rivaux, mais c'était l'endroit où nous nous sommes tous rencontrés. C'était un endroit fantastique.

Il fut un temps où les plus populaires mangaka du Jump venaient tous de chez Watsuki Sensei.

Quand nous étions tous assistants nous voulions cultiver cette espèce d'attitude « Devenons tous des auteurs de série! ». Je fus tellement heureux quand c'est devenu une réalité.

De tous ceux que vous considérez comme des rivaux, lequel vous a marqué le plus ?

Ce serait Hiroyuki Takei (Shaman King). Il a ce fantastique sens artistique. Il continue à provoquer chez moi des « Woah! C'est génial! », même maintenant. Il fait des dessins et des compositions avec une facilité qui me font dire « Il n'y a aucun moyen que je puisse éventuellement faire ça. » Il donne un gros coup à la routine. C'est un gars fantastique, vraiment.

Si vous permettez nous allons parler un peu de l'époque où One Piece a débuté en série et plus précisemment de la version pilote, c'est à dire de Romance Dawn (publié dans le One Piece Red Grand Characters et dans le recueil d'histoires courtes WANTED!). Comment exactement ces histoires sont venues ?

Ecrire un manga sur le thème des pirates est quelque chose que je voulais faire depuis le collège. Mais ce n'était pas quelque chose que je voulais juste faire en one-shot. L'ampleur du projet aurait été trop faible et il n'y aurait pas eu les moyens de faire tout ce que je voulais avec. J'ai donc décidé que si je devais le réaliser, ce serait en série. Mais dessiner une série n'est pas quelque chose que je pouvais faire comme ça. Avant de me lancer dans la série toutes mes histoires étaient assez faibles .... J'ai donc été vraiment suspendu à un fil et pensant moi-même : « Si cela ne marche pas, je vais devoir tout abandonner. » Et c'est là qu'est arrivé Romance Dawn. C'était comme vendre un trésor familial contre de l'argent pour manger.

Donc on peut dire que ça a été écrit un peu comme le début de cette grande histoire, ce qui le rend très clair et montre que c'est censé être poursuivi. Ce fut un peu comme si je disais à tout le monde : « Regardez, j'ai vraiment envie d'écrire cette histoire. » (Rires)

Et alors à la fin, j'ai pu obtenir le droit à la sérialization et c'est devenu One Piece.

Il semblerait que vous aviez déjà créé de nombreuses idées de base de One Piece au moment de Romance Dawn.

Ouais, Luffy était là, le fruit Gomu Gomu .... Par ailleurs, c'était initialement seulement le fruit Gomu (élastique). Puis mon éditeur m'a dit: "Mais il n'y aurait pas vraiment un fruit Gomu ?" J'ai changé sans une seconde d'hésitation, mais maintenant en regardant en arrière, c'était bien barré comme idée ! (Rires)

Oui, mais on pourrait dire que c'est parce que vous avez eu le grand schéma en tête depuis vos années de collège.

Non, pas vraiment, je n'ai pas vraiment eu de grand schéma à l'esprit. En fait, tant que la base de l'histoire allait, je n'avais pas vraiment pensé à autre chose. J'ai juste eu à l'esprit la création de base et que je voulais que ce soit une histoire énorme, c'est tout.

C'est inattendu. En tant que lecteur, dernièrement, les éléments sous-jacents de l'histoire de Laboon sont devenus très clairs. Je pensais que vous aviez créé beaucoup plus de choses dans les moindres détails....

Eh bien maintenant, par conséquent, c'était quelque chose que j'ai gardé secret pendant un temps assez looong. (Rires) Bien sûr, au moment où j'ai d'abord écrit l'histoire de Laboon, je savais qu'il allait y avoir un « squelette musicien », mais je ne pensais pas avoir une conception très claire pour lui ou même savoir quand j'allais le dévoiler. Je pensais le faire apparaître plus tôt, mais l'histoire ne cessait de s'allonger et plus que je ne le pensais mais j'ai finalement été en mesure de le faire apparaître. C'est tout.

J'ai en tête un brouillon de l'histoire et de ses différentes parties mais l'ordre n'est pas défini et je ne sais pas non plus combien de temps je vais mettre pour chacune, j'essais juste que tout fonctionne. Chaque fois que j'ai l'esquisse d'une idée je peux changer de plan et je me dis juste : « Oh! Je vais utiliser ce gag ici! », il y a beaucoup d'arcs que je vais écrire comme ça.

Par exemple ?

Eh bien, comme les hommes-poissons. Ils étaient censés apparaître dans le chapitre 3, mais cette idée a basculé. Je l'ai gardée en tête et j'ai continué puis finalement je l'ai utilisée pour l'arc Arlong. C'est un autre exemple d'idée que j'avais l'intention d'utiliser beaucoup plus tôt.

Quoi qu'il en soit, quand je commence à écrire, des choses peuvent changer. Les lecteurs pourraient penser : « Il pensait à ce sujet depuis longtemps!? », mais moi je me dis, « Je ne pensais pas que ce serait si long! » (Rires)

Donc au début, je voulais vraiment arriver à la conclusion beaucoup plus rapidement, mais avant que je le réalise, la série est devenue ce qu'elle est aujourd'hui. Je pensais que Luffy allait réunir son équipage en environ un an et demi, ensuite partir à la grande aventure et tout développer en 5 ans.

En parlant de ça, combien de temps pensez-vous qu'il reste avant la fin ?

J'ai trop de chose en tête de telle sorte que c'est une question que je ne souhaite pas me poser, mais. Hmmmm, je me plais à penser que nous sommes à mi-chemin. ..... Non, il vaut mieux arrêter de penser à ça maintenant.

Non seulement un manga, One Piece est aussi un dessin animé très populaire. One Piece est devenu un programme d'animation environ 2 ans après le début du manga, mais comment avez-vous réagi ?

Eh bien comme vous vous en doutez j'ai été ravi que ça devienne un animé. J'étais juste un peu inquiet et curieux de ce que les gens pourraient faire alors j'ai vraiment espéré qu'ils me laisseraient rencontrer le réalisateur et producteur. Je me demandais aussi qui ferait Luffy et les voix de l'équipage.

En fait, en ce qui concerne les doubleurs, depuis l'époque où j'ai été assistant et à partir du moment où j'ai écrit Romance Dawn j'ai pensé que Mayumi Tanaka serait vraiment bien pour Luffy. Alors, quand il a été décidé qu'elle allait vraiment le faire j'étais assez excité.

Avez-vous demandé que ce soit elle en particulier ?

En effet! Je n'avais rien dit à ce sujet à tous et ça été décidé à la fin! Je suis resté en retrait sur tout ce qui concerne l'animation car ma position était qu'il serait mieux de se taire et c'est pourquoi je me suis tu, mais ensuite elle a fini par venir à l'audition. Quand elle a lu les lignes pour moi, je savais juste : "Ca y est, c'est la voix!"

Je suis heureux de nombreux aspects du dessin animé, mais la plus grande joie fut d'avoir le personnage principal jouée par la doubleuse que j'avais imaginé.

C'est une histoire incroyable! Bon changeons de sujet, pourriez-vous s'il vous plaît nous en dire un peu plus sur les toujours populaires et fantastiques informations trouvées dans les volumes reliées, à savoir le coin des lecteurs, les SBS. Quel était votre intention au départ ?

Quand j'étais enfant, je ne dirai pas le nom, mais il y avait un manga où le coin du lecteur a soudain disparu. J'aimais vraiment beaucoup ce coin et ce fut une grande déception.

Lorsque vous devenez célèbres vous êtes occupé avec beaucoup de choses et il semble y avoir un certain nombre de cas où les coins des lecteurs ne peuvent pas continuer.

Mais cela ne me satisfaisait pas. J'ai donc décidé que si je devenais un auteur de manga, je continuerais le coin des lecteurs, peu importe comment. Il n'est pas limité au manga, mais l'idée de base est : "je ne veux pas faire quelque chose que je n'aimerai pas."

Mais n'est-il pas difficile d'écrire tout en travaillant sur la série ?

La lecture des cartes postales est difficile chaque semaine : je les lis un peu, et trie celles qui pourraient être bonnes pour les SBS. Quand il est temps pour un volume de paraître, je choisis celles à utiliser à partir de ce groupe. Je suppose que ça prend environ un jour juste pour ça. Puis j'ai aussi à dessiner la couverture pour le volume et dire que ce n'est pas difficile serait un mensonge.

Mais j'ai déjà décidé que c'est quelque chose que je ferais même si je n'aime pas ça, que c'est quelque chose que je n'abandonnerai pas. (Rires) Je veux dire oui c'est dur, mais c'est aussi amusant. Certains enfants disent des choses que je n'aurais jamais imaginé.

Les gens écrivent ces choses incroyablement stupides et parfois on pense que c'est moi : "Est-ce que vous faîtes ce coin vous-même?", mais les SBS sont 100% réalisées avec des cartes postales. Je les lis, je les choisi et j'écris une réponse.

Eh bien, je suppose que cela signifie tous les fans des SBS devraient être enfermés Bon, ce sera la dernière question. Il semble qu'il faudra un moment avant que One Piece atteigne sa conclusion, mais après cela, comme auteur de manga, quel genre de thème voudrez-vous aborder ?

Oui vraiment, il y a beaucoup de choses que je voudrais faire. Pas seulement limité au manga, je voudrais aussi faire quelque chose comme un film. Cependant, contrairement à avant, plutôt qu'un récit épique Je suis vraiment plus enclins à dessiner des histoires courtes.

Lorsque j'aurai fini One Piece, je ne pense pas que je ferai un autre manga de longue durée. Après l'avoir terminé, je pense que comme Akira Toriyama sensei, je vais faire uniquement des histoires en un seul volume de temps en temps. En ce moment j'ai vraiment envie de faire ce genre d'histoires.

Et c'est exactement pourquoi aujourd'hui, je vais mettre toute mon énergie dans One Piece. Si je continue à penser que c'est mon premier et mon dernier manga à longue durée, ma motivation ne sera jamais à zéro.

Donc vous envisagez de repousser vos limites.

Eh bien, autant que je le peux sans pour autant me tuer. (Rires)



Retour






  Connecté(s) : 24
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1