Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Bingo ! - Sanji
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Loup Loup Présente

Les chroniques de l'océan I :
Des vacances pas de tout repos


Introduction | Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X | Chapitre XI
Chapitre XII


Chapitre XII : Ça se corse (Nami)

Voilà, on venait d’en perdre un autre. Sanji n’écoutait absolument rien et Zolo dormait déjà comme un enfant. Après le dîner, Marika abandonna ses invités restants suite au rangement des percussions pour se plonger dans la lecture d’une vieille relique poussiéreuse. Une autre de perdue. Plus moyen d’avoir aucun contact avec elle. Tout ce que j’avais réussi à lui faire dire, c’était : « Trouve quelque chose à faire, moi y faut que je lise cette brique, c’est important». D’accord… qu’est-ce que j’étais supposé faire maintenant? C’est alors que j’ai pensé qu’elle avait peut-être quelque chose d’intéressant sur la navigation dans la bibliothèque du salon… Jusqu’à ce que j’arrive devant le meuble et que je me rappelle que les livres de cette île étaient dans la langue de cette île : latin!!! Je commençais sérieusement à frustrer.
Quand je suis revenue dans la salle à manger en passant sous la tête d’un étrange animal ressemblant à un orignal exposé en trophée, je trouvai Luffy en plein cours de Latin avec Marika. Je n’en croyait pas mes yeux. Il comprenait tout. Lui qui n’arrive même pas à parler anglais plus que trois phrases!
Vers onze heures, alors que je regardais les images d’un livre sur ce que je pensais être l’astrologie, Marika nous envoya au lit. Figurez-vous que son restaurant était aussi une auberge. Il y avait une grande salle avec un comptoir d’informations sur les érables et sur le mur d’en face se cordaient une panoplie de lits superposés dont la seul séparation était un mince panneau de peau entre les structures. Alors on allait tous dormir dans la même salle? Je protestai, mais l’autre option, comme me la si gentiment fait remarqué Marika, s’était les écuries ou le bain des toilettes!
Finalement, lorsque tout le monde fut changé, prêt pour la nuit et installé, il était au environs de minuit. Luffy avait prit le seul lit simple qui était sur une mezzanine dont la stabilité ne semblait pas trop impressionnante. Zolo avait prit le bas d’un lit superposé. Je le soupçonne d’avoir voulu aller au second étage mais d’être trop fatigué pour ça et d’être tombé dans les bras de Morphé avant d’atteindre l’échelle. Pipo avait pour sa part prit la partie au dessus de Zolo pour être protégé cette fois de tout fauve lui voulant du mal. Sur le lit d’à côté, Chopper avait fait la même chose avec Sanji. Quand à moi, j’allai me coucher à trois lits de distance des gars (en particulier de Sanji) dans le lit du premier. Je n’ai jamais aimé dormir en hauteur. Pour me rassurer, Marika avait accepté de dormir dans l’auberge au lieu de dans sa chambre. Elle prit le lit au dessus du mien, lança un «bonne nuit» et un concert de ronflement de la part de tout le monde s’éleva.

Le lendemain, j’ouvris un œil et je vis la tête de Sanji qui m’attendait pour le petit déjeuner comme à chaque fois qu’il en avait l’occasion. Je poussai un cri de sursaut. Résultat, une hache se planta à terre, à un cheveux du blondinet et une voix ensommeillée se fit entendre au dessus de moi.

« Je t’ai pas donné la permission d’embêter Nami et elle, moi et tous les autres ne nous lèverons pas avant le chant du coq, alors fais-en autant.»

Le message était clair… pour quelqu’un qui savait où on était. Je fis un effort de concentration incroyable pour me rappeler où quand et pourquoi nous sommes arrivés ici, dans ces lit qui ne ballottaient pas aux caprices de la mer.
Soudain, un cri perçant nous fit tous sursauter : le chant du coq dont parlait Marika. Luffy tomba en bas de la mezzanine, Zolo se cogna la tête sur le plancher de l’étage supérieur, Pipo revola sur Chopper qui fit un trou dans le lit pour tomber sur Sanji qui était retourné se coucher. Pour ma part, je ne bronchai même pas.
Une demi-heure plus tard, nous étions tous douché (Luffy se planait d’avoir faim, Zolo d’avoir mal à la tête, Pipo d’avoir eu la peur de sa vie [je sais pas pourquoi, je suis pas convaincue], Chopper d’avoir un flat sur le ventre et Sanji d’avoir avalé du poil de renne) et nous étions à table. Après un excellent petit déjeuner composé de crêpe aux fruits des champs et de sirop d’érable, Marika nous offrit de nous reconduire jusqu’au bateau pour nous protéger des fauves. Pipo et Chopper acceptèrent sur le champs. Mais certaines conditions s’appliquaient : garder le linge de Marika jusqu’à la jungle pour passer inaperçu, ranger les armes, monter pendant quatre heures. Mais quelque choses ne marchait pas dans ma tête.

« Marika, l’autre jour, des personnes on remarqué la présence de notre bateau, non?
Oui, pourquoi?
Hé bien, nous sommes débarqués sur les plages de sable… gris…de la jungle, dis-je en réfléchissant à tout se qui ne tenait pas debout dans se que je venais de dire.
Oui… ben, ici, les bateaux on la fâcheuse habitude de bouger.
Hein? C’est impossible, rétorquai-je avec toutes mes connaissances de navigatrice
Je t’assure, viens avec moi.»

Nous suivîmes Marika qui nous emmena sur une des plages de neige de sa parie de l’île et me désigna un endroit où régnait un fort courant vers l’extrémité de l’île.

« Ça ne se peut pas… c’est impossible…
Qu’est-ce que tu veux que je te dise, c’est là devant toi! Répliqua Marika»

Dans un sens elle avait raison, mais c’était tout de même physiquement impossible. Une île ne bouge pas. Pas de mouvement, pas de courant. Alors que je réfléchissait, Marika nous avait ramenés dans la jungle pour chercher notre bateau. Nous n’avons pas rencontré de problèmes… ni d’embarcation.

«Ha! s’exclama Luffy. Mon bateau, il était là, juste là!!!
Ben il est plus là, dit Zolo en haussant les épaules, quand est-ce qu’on déjeune?»

Je le trouvai un peu insensible, mais il marquait un point, ça faisait des heures qu’on marchait. La jeune fille nous réinvita chez elle. Ça s’était la cerise sur le Sunday, plus de bateau! Et coincés ici…


Retour






  Connecté(s) : 38
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1