Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Tu n'iras nulle part !! Rends-moi M. Tom !! - Cutty Flam
Chapitre 885


Episodes 813
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Jacky D. Kaput Présente

Les Aventures de Bon Clay


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII


Chapitre III : Le commencement

A Tapettal, la fête battait son plein. Depuis l'annonce du champion choisi par Roberto, les habitants n'avaient cessé de crier, de chanter et de vomir parce qu'ils étaient saouls. La nuit était désormais bien tombée et la joie de toute la population ne se contenait pas.

Bon Clay était assis sur un rocher, au bord du plus haut ravin de l'île, un peu à l'écart du bourg. Il regardait calmement la mer, l'esprit vide. Il n'entendait pas les clameurs des villageois en l'honneur de Pell, nouveau héros de Tapettal. Le travesti était absorbé par sa contemplation.
Les vagues, l'écume, les rochers... tout cela lui apparaissait comme un tout, tout était beau dans la mer. Il était fasciné par cette étendue d'eau calme, chaleureuse et dangereuse à la fois. Bon Clay savait que, pour tenir sa promesses, il lui faudrait bientôt prendre la mer... il pensait déjà à la Route de tous les Périls, dont même les non-informés de Tapettal avaient déjà eu vent, et craignaient par-dessus tout...

En songeant à son avenir, toutes ses émotions de la journée étaient remontées en lui... la confiance avant les résultats... l'inquiétude au sujet de l'état de santé de Bon Klopp... le tourbillon de colère au moment de l'annonce... et sa grande promesse... lorsqu'il l'avait prononcée, il avait senti que cela sortait tout seul... comme une évidence, comme s'il avait toujours su que c'était son rêve, et même plus, son destin...

- Bon Clay...
Quelqu'un l'avait appelé d'une voix douce. Il se retourna, c'était Pell. Pell, son fidèle ami, celui qui avait été le premier à l'accepter dans son groupe d'amis, alors que les autres se moquaient de lui... Bon Clay n'en voulait pas à Pell: il s'interrogeait sur la raison pour laquelle Roberto ne l'avait pas choisi, mais n'éprouvait même plus de rancoeur... Il ne pensait plus qu'à son avenir qui allait se tracer là, bercé par les flots...
Pell s'assit sur un autre rocher proche. Il y eut un moment de silence, que Bon Clay rompit:
- Je suis content pour toi, dit-il dans un murmure. Je suis même très fier de toi.
- Merci.
A nouveau le silence s'imposa. Les festivités, au loin, avaient baissé de volume, laissant place à de nombreuses discussions autour d'un repas gargantuesque.

Pell se tint le ventre avec une grimace, et manqua de trébucher de son rocher.
N'y tenant plus, les deux adolescents entamèrent une longue discussion. Ils savaient que c'était la dernière avant le départ de Pell pour la Route de tous les Périls, et son mystérieux Royaume. Ils se parlèrent de Tapettal, de leurs souvenirs, de leur avenir. Ils voulaient tous les deux traverser les mers, prendre de l'expérience afin de devenir le plus grand danseur de tous les temps.

Ils s'adressèrent un long sourire. Pell semblait marqué par sa douleur au ventre, tandis que Bon Clay avait retrouvé son entrain et se leva théâtralement, une cornemuse (venue d'on ne sait où) à la main, se préparant à un grand moment de communion.
Pell se leva aussi mais tituba. Il tomba du ravin.

Tout se déroula comme au ralenti. Bon Clay tourna la tête d'un air effaré et vit la bouche de Pell s'ouvrir en grand tandis qu'il chutait. Bon Clay tendit les bras mais n'eut pas le temps de le rattraper.
Pell disparut.
La vision de Bon Clay était repassée en vitesse normale. Il n'osa pas regarder en bas, ayant une peur bleue de ce qu'il allait découvrir. Puis, les larmes coulant déjà de ses yeux, il s'avança et se pencha.
Il ne vit pas Pell.
Il ne vit qu'un magnifique faucon.

Les yeux du travesti restèrent fixés sur l'envol gracieux du volatile. Celui-ci traça une belle courbe avant de remonter... tout droit vers Bon Clay!!!
Il eut juste le temps d'esquiver et se retrouva les quatre fers en l'air. Quand il se remit de ses émotions, il dirigea son regard à nouveau sur l'oiseau et découvrit la chose la plus étrange qu'il ait jamais vue.
Le faucon, de manière très fluide, se métamorphosa en Pell.

Bon Clay poussa un cri et recula, se rapprochant du bord du ravin. Au dernier moment, Pell le rattrapa et lui tint la bouche pour l'empêcher de crier. Le teint livide de Pell révélait qu'il était aussi troublé que son ami. Sans même qu'il eut une parole, Pell entreprit d'expliquer ce phénomène à Bon Clay:
- Je... je ne sais pas ce qui m'arrive.
- Menteur, répondit Bon Clay par réflexe, mais il vit dans les yeux de Pell qu'il ne mentait pas.
- Je ne sais pas... tout à l'heure, j'ai mangé un drôle de fruit, que j'avais trouvé en sortant du village... je n'en avais jamais vu de pareil, donc j'ai goûté... le goût était horrible, vraiment horrible, on aurait dit du caca...
- Parce que tu connais le goût du caca ? pouffa Bon Clay en ne pouvant d'empêcher de rire malgré la situation.
Pell restait préoccupé. Les mots se mélangeaient dans sa tête. Il poursuivit son récit, bien que Bon Clay ne connaisse déjà la suite.
- J'ai eu un sacré mal au bide à cause de ce fruit... il m'a fait tomber, mais sans rien faire, je me suis transformé en... faucon... ensuite, c'est comme si voler avait été naturel, j'ai réussi sans problème à remonter. Je crois que c'est la panique qui m'a transformé.
- Je ne me transforme pas quand je panique, moi...
Puis, pour prouver ses dires, il sauta du ravin.

- Mais tu es vraiment débile !!! hurla Pell qui avait retrouvé le sourire.
Il s'était à nouveau transformé en faucon pour sauver son ami, en l'accrochant à ses serres. Pell était toujours inquiet à propos de ses nouveaux pouvoirs, mais se laissa emporter par le rire hystérique de Bon Clay, qui se tortillait à terre en lui donnant toutes sortes de surnoms très difficiles à inventer.
- Oiseau-man !!! L'Homme-Faucon !!! Pell le rapace !!!
Il se calma en distinguant une silhouette qui s'approchait d'eux. La personne portait un chapeau feutre. C'était Roberto. Il ne regarda pas Bon Clay et annonça de manière laconique et assez sèche à Pell:
- Plus tôt nous serons arrivés dans mon pays, mieux ce sera. De plus, je n'ai pas envie de recommencer les fêtes pour ton départ. Nous partons maintenant.
Pell ne répondit pas et se contenta d'un hochement de tête attristé. Il fallait partir.
Il serra Bon Clay dans ses bras et lui fit promettre en chuchotant de n'avouer à personne son secret.
Le tintamarre en ville s'était calmé. Seul dans l'obscurité, assis sur son rocher, Bon Clay regarda s'éloigner le bateau de Roberto, avec Pell à l'intérieur.

Trois jours avaient passé. Bon Clay avait dû subir les consolations des habitants pour sa défaite. Il ne les écoutait pas.
Un cancer foudroyant avait touché son père. Il allait mourir.

La maison de Bon Klopp appartenait à la ville, qui l'offrait à tous ses nouveaux responsables de l'école de danse. Néanmoins lui et son fils avaient su lui donner une personnalité en la décorant de toutes les manières. Mais déjà, pour Bon Clay, cette demeure n'était plus la sienne.
Le soleil se couchait quand il y entra pour la dernière fois. Bon Klopp était allongé dans le lit avec des amis. Bon Clay leur demanda de sortir. Il avait beaucoup de questions à poser à son père, mais décida de n'en poser que deux, celles qui le dirigeaient vers l'objectif de son prochain voyage.
Bon Clay, pour une fois, ne pleurait pas. Tout passait par le regard avec son père.
- Papa... qui est ma mère ?
Bon Klopp ne se fit pas prier pour répondre. Il laissait le flambeau à son fils, il pouvait lui donner le plus d'informations possibles. Il toussa à nouveau puis di d'une voix faible:
- Ce... c'est une femme...
Bon Clay prit son calepin et nota ce premier indice.
- Je... j'ai rencontré ta mère lors d'un de mes voyages... sur la Route de tous les Périls... c'est aussi là que j'ai rencontré Roberto... mais je ne sais pas, fiston, je ne sais pas ce qu'elle est devenue... pardon, je suis... désolé...

Bon Clay fit ses bagages (le plus léger possible) et dut abandonner sa lime à ongles. Puis il ôta sa veste blanche et , à l'aide de peinture noire, y inscrivit le symbole de ses idéaux, "Travelo Way. Le jour se levait déjà.
Il commença à traverser le village. Déjà la peinture pas sèche coulait, transformant "Travelo Way" en "Pingouin de bergerie", ce qui ne voulait pas dire grand-chose. Peu en importait à Bon Clay. Il avait dans l'esprit la dernière phrase que lui avait dite son père...

- Et quel est le nom du Royaume où habite Roberto ? avait demandé le jeune homme.
- A... adieu, mon fils...
- Non !!! Papa, donne le-moi !!! S'il te plaît !!!

Bon Clay avait serré son père dans ses bras, puis lui avait fermé les yeux. Bon Klopp avait poussé son dernier soupir, après avoir donné le nom de ce Royaume:
Rough Tell.


Retour






  Connecté(s) : 16
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1