Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Il faut toujours pardonner les mensonges des femmes - Sanji
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Tagath Présente

L'ange de la chance


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII


Chapitre IV

Pendant ce temps, Luffy visitait toujours la maison, qui ressemblait beaucoup à un bateau selon lui. Mais pas n’importe quel bateau hein ! Non, un dont parlait une histoire, celle où il pleuvait beaucoup et quelqu’un mettait plein de bestioles dans un bateau pour qu’elles ne se noient pas parce qu’elles ne savaient pas nager, même les grenouilles. Et bien, la maison de Morty, c’était un peu ça. D’abord il pleuvait beaucoup et partout, même à l’intérieur, et ensuite il y avait plein d’animaux qui se promenaient tranquillement. Il ne pouvait rien affirmer, mais il lui semblait même avoir croisé un lion et un perroquet. Si le gros chat ne l’intéressait pas, il avait beaucoup réfléchit au sujet de l’oiseau et décidé qu’en fin de compte, ce n’était jamais qu’un poulet avec beaucoup de couleurs. Et donc qu’il devait pouvoir le manger.
Dans sa courageuse quête du poulet jaune, bleu et rouge, Luffy passa en revue toutes les pièces de la maison, allant de la cuisine aux toilettes, mais évitant de monter au grenier. Si Morty était là-bas, elle n’apprécierait peut être pas qu’il veuille manger son poulet, et elle tapait vraiment fort. Si elle n’avait pas été aussi bizarre, il lui aurait peut être proposé d’entrer dans l’équipage. Tout en songeant à cela, il arriva devant la seule et unique porte fermée à clé qu’il ait vu durant toute sa visite. Si elle était fermée, il devait y avoir une raison, et une bonne. Le poulet devait s’être caché là, tout simplement ! Parce qu’il ne fallait pas croire, c’était intelligent. Avait-on déjà vu un poulet perdre aux échecs ? Et le fait qu’on n’ai jamais vu un poulet jouer aux échecs n’excusait absolument rien.
Mais le problème, avec les portes fermées à clé, c’est qu’on ne pouvait pas les ouvrir, sauf avec la clé. Ou en tapant très fort à la limite. Or si Luffy n’avait pas de clé, taper fort, ça, il pouvait le faire. C’était même sa spécialité. Il lança donc ses bras en arrière et se prépara à faire voler en éclat la malheureuse porte.
-CHEWING BAZOO…
-MORTY KICK !!!
Venu de nulle part, un pied vint s’écraser sur son visage, envoyant le garçon voler à l’autre bout du couloir où il se trouvait. En se relevant, il découvrit face à lui une Morty de fort méchante humeur, ce qui était à peu près aussi rassurant qu’une Nami dans le même état.
-Tu touches à cette porte, t’es mort ! Personne n’a le droit d’entrer là ! Même moi j’y entre pas, c’est la chambre de mon frère ! Tu touches, tu morfles ! Maintenant, tu fais coucouche-panier et tu retournes dans la chambre MAINTENANT !
-Mais, je croyais que le poulet… je voulais juste le manger, et…
Passage en mode Furie.
-ON NE MANGE PAS MES ANIMAUX ! EST-CE QUE JE VAIS MANGER TON EQUIPAGE MOI, HEIN ? Encore que le type aux cheveux vert n’est pas moche, j’y goûterai bien… MAIS LA N’EST PAS LA QUESTION !
Retour en mode normal, en supposant que normal puisse être utilisé dans le cas de Morty qui raccompagna le pirate dans la chambre à grand coup de pied au derrière.

Le lendemain matin, le temps était revenu au beau, et seules les nombreuses flaques dans le jardins et les couloirs témoignaient encore du cataclysme de la veille. De plus, Luffy étant dans un état plus que raisonnable pour quelqu’un de tombé à la mer au cœur d’une tempête, Morty décida qu’il était plus que temps pour elle d’aller en ville avec son invité pour trouver ses amis. Pas qu’elle voulait se débarrasser de lui, mais pas loin quand même. Et puis, elle avait faim aussi, alors elle en profiterait pour rendre une petite visite à Anna et manger à l’œil. Et puis, elle manquait de graines pour le perroquet de son amie, il faudrait la prévenir d’en racheter.
Petit problème : la personne qui lui servait d’excuse pour sortir de chez elle dormait encore à poing fermé, ainsi qu’elle le constata en entrant dans sa chambre. Et là, nouveau problème : d’un côté elle avait vraiment l’estomac dans les talons et tenait à aller changer cet état de fait au plus vite, de l’autre… ce type était le dernier des abrutis, mais quand il dormait il était plus que supportable. Et plutôt mignon par dessus le marché. Le regard de l’adolescente glissa du visage du pirate jusqu’au chapeau de paille qui se trouvait à côté, sur l’oreiller, et elle poussa un profond soupir. Quel hasard tout de même… Lentement, elle tandis les doigts pour toucher le vieux couvre-chef, mais un main se crispa dessus et le mit hors de sa portée.
-Mon chapeau, déclara Luffy d’une voix ensommeillée. Personne n’y touche…
-Comme si j’avais envie poser mes jolies mains sur un trucs aussi moche ! Au lieu de dire des bêtises, lève-toi mon cœur, on a du chemin à faire ! Le village est à un bout de l’île, ma maison est exactement à l’opposé. Si tu veux avoir une chance de prendre ton petit déjeuner avec midi, je te conseille de te bouger !
La perspective de rater deux repas réveilla totalement le jeune pirate sauta hors du lit et la rouquine eut toutes les peines du monde à l’empêcher de partir sur le champ. Le fait que, premièrement il ne savait pas dans quelle direction aller, deuxième elle était encore en chemise de nuit et lui aussi, troisièmement sortir comme ça était hors de question, semblait totalement lui échapper. Il fallut un certain nombre de coups de pied pour que cette idée fasse son chemin dans son absence de cerveau, et ce fut seulement à ce moment qu’il réalisa que ses vêtements avaient disparu.
-Ils sont dans le grenier, expliqua Morty comme s’il s’agissait d’une évidence. Crétin, ils étaient pleins de sel, donc je les ai lavés, et ensuite je les ai mis à sécher. Mais comme il y a une fuite au dessus du fil où j’étend les vêtements, ça m’étonnerai qu’ils soient sec. Par contre, j’ai ai des vieux à mon frère si tu veux ! Je suis sûr que ça t’ira à mer-veille !
En se découvrant vêtu d’un jean et d’une chemise bleue à fleur rouges, Luffy se demandant quel genre de type exactement était le frère de la rouquine pour porter des choses pareilles. Même Baggy n’aurait jamais accepté de porter ça… Pas de doute, il devait être aussi givré que sa sœur, qui pour l’heure avait opté pour une tenue ressemblant à celle que Nami et Vivi portaient à Alabasta composée d’un haut minimaliste et d’une longue jupe, et qui était indubitablement rose bonbon, agrémenté d’un collier et de boucles d’oreille en argent. Luffy n’était pas une gravure de mode et se moquait généralement de ce genre de détails, mais là toute de même…
-Un problème ? demanda la jeune fille d’une vois plus que menaçante.
S’apercevant que les chaussures qu’elle portait à présent avaient des talons, le garçon secoua précipitamment la tête, ce qui parut la satisfaire. Elle vit alors qu’il avait mis les vêtements qu’elle lui avait choisi, et son sourire redoubla.
-Tu es superbe comme ça ! Si, si, c’est sincère ! La preuve qu’avec des habits corrects, même quelqu’un comme toi peut ressembler à quelque chose ! Et maintenant, en route !

Morty n’avait pas menti en disant que le village était loin, puisqu’il leur fallu pas moins de deux heures pour y arriver. Dès qu’ils pénétrèrent dans la grande rue, tous les regards se tournèrent vers eux, autant à cause de leur accoutrement que parce qu’il y avait Touffu avec eux. Sans compter que la réputation de la jeune fille n’était plus à faire et que Luffy, avec sa tête mise à prix, était relativement connu. La fille aux cheveux de feu n’y prêta aucune attention et se dirigea d’un pas ferme vers la seule et unique auberge du village et tirant par l’oreille un Luffy qui aurait voulu acheter des gâteaux à la pâtisserie. Arrivée devant la porte, elle l’ouvrit d’un coup de pied monumental et entra comme si de rien n’était.
-C’EST MOI ! Anna, j’ai faim !
La concernée se tourna vers elle et lui sauta au cou avant de la serrer très fort dans ses bras. Trop fort même, si ça continuait elle allait lui casser un côte.
-Tu as encore cassé ma porte… ça fait la troisième fois ce mois-ci !
-C’est possible, oui. On a faim ! Oh, tant que j’y pense, je te présente Luffy !
Anna regarda le nouveau venu avec sa chemise à fleur et son chapeau de paille.
-Pas mon genre, on dirait qu’il est au club vacance. Regarde plutôt ça ! s’exclama-t-elle en pointant du doigt Zorro. On joue pas dans la même catégorie ma vieille ! Ça c’est un vrai mec, pas un ringard débarqué d’on ne sait où !
La blonde eut un sourire étincelant tandis que la rousse regardait le garçon aux cheveux vert d’un air dépité. Portant à nouveau son regard vers Luffy, elle décida tout de même que lui au moins était bien habillé. Et puis, elle n’aimait pas le vert, c’était la couleur des chenilles, et elle n’aimait pas les chenilles. Alors que le noir, c’était la classe. Pas autant que le roux bien sûr, mais pas loin.
Et en parlant de roux, une seconde rousse fit son apparition, visiblement hors d’elle se jeta sur Luffy pour le frapper et hurler en même temps.
-PAUVRE CRETIN ! hurla Nami. AS-TU SEULEMENT IDEE D’A QUEL POINT ON S’EST INQUIETES POUR TOI ? MAIS NON, MÔSSIEUR ETAIT BIEN TRANQUILLE ET IL DRAGUAIT !
-Il t’a dragué ? demanda Anna à son amie.
-Je ne crois pas… enfin, j’ai pas remarqué quoi.
-Il est nul.
-… ouais, un peu je dois dire. Mais bon, j’ai pas choisi aussi hein ! Et puis, il t’a dragué peut être tête de cactus ?
-Pas encore, mais ça viendra.
-Dans tes rêves !
-Tu peux causer ! Qui s’est qui avait fait fuir le super beau gosse de la dernière fois ?
-Toi, tu passais ton temps à lui courir après pour essayer de l’embrasser !
-JE PARLE PAS DE CELUI-LA MAIS DU BRUN AUX YEUX VERT AVEC LA DROLE DE CICATRICE !
-Ah, ça, c’est moi, admit Morty. Pas ma faute, il était tellement adorable…
Remarquant enfin le silence qui s’était fait autour d’elle, les deux jeunes filles suspendirent leur conversation pour remarquer que tout l’équipage les regardait d’un air d’incompréhension totale.
-Oh, désolée Nami, s’excusa Anna. Vas-y, tu peux continuer, on ne t’interrompra plus.
-Merci. Bien, où en étais-je… ah, je me souviens ! MÔSSIEUR DRAGUAIT ! DEPUIS QUAND TU FAIS CA TOI ? COMME SI ON N’AVAIT PAS ASSEZ AVEC SANDY ! CROIS-MOI ? TU VAS ME PAYER DE M’ÊTRE FAIT M’INQUIETER ET PLEURER POUR RIEN, PAUVRE DEMEURE ! Au fait, comment as-tu fait pour survivre ? Je croyais que tu ne pouvais pas nager !
-Je sais pas. Me souviens pas, faut demander la folle, peut être qu’elle sait.
La folle en question, plongée dans une grande conversation à voix basse avec Anna, tiqua en entendant le surnom et lança un nouveau ‘Morty kick’ au pauvre pirate élastique. Elle s’aperçut alors que les regards avaient à nouveau convergé vers elle, et dédia un sourire éblouissant à son public adoré.
-Donc vous voulez savoir comment je l’ai sauvé ? Ben, j’ai rien fait. C’est mon copain le monstre marin qui vit dans une grotte sous-marine près de ma plage qui l’a trouvé dans l’eau, et comme il a vu son chapeau, il me l’a ramené. Trop chou, non ? Bubulle est tellement serviable…
Anna lui jeta un regard étonné.
-Bubulle ? Mais on avait dit que c’était Sushi !
-J’aime mieux Bubulle. C’est plus mignon. Et puis, c’est mon monstre marin d’abord ! Si t’es pas contente, t’as qu’à t’en trouver un pour toi toute seule !
-Eh ! Si c’est comme ça, je vais te faire payer tes repas, sale traîtresse !
-En fin de compte, c’est cool aussi, Sushi. C’est même la méga classe je trouve. Comme toujours tu as eu une idée géniale, Anna ! Tu es tellement intelligent il faut dire, c’est vraiment…
-Stop ! coupa Nami. On revient en arrière s’il vous plait!
-Ah, tu vois, elle aussi elle préfère Bubulle !
-Je ne parles pas de ça ! hurla Nami. Pourquoi as-tu dit que ce monstre a sauvé Luffy a cause de son chapeau ?
-Parce que c’est la vérité, il me l’a dit. Ce chapeau lui a fait penser à mon grand frère, et il s’est dit que ce serait chic de me le montrer. Il est comme ça, Bubulle.
-Sushi.
-Bubulle.
-Shushi !
-Bubulle !
-Sushiiiiiiiiiiii !
Nami coupa court à la conversation en les frappant toutes les deux. Normalement, elle ne faisait ça qu’avec les garçons, mais trop c’était trop…
-Bien, reprenons maintenant dans le calme, si vous voulez bien. Ton frère aussi porte un chapeau comme celui-là ? Drôle de hasard.
-Portait, rectifia Morty en redevenant sérieuse brusquement. Il l’a donné il y a une dizaine d’année à un gamin qui voulait devenir le Seigneur des Pirates et à cause duquel il s’est fait mangé un bras par le cousin germain de la nièce de l’oncle du frère du voisin du meilleur ami de Bubulle.

En voyant l’air plus qu’ahuri de Luffy, Nemo éclata de rire. Déjà que ce garçon n’avait pas l’air bien malin d’habitude, mais alors là ! Enfin, ça pouvait se comprendre, en dehors de leurs cheveux, Shanks et sa sœur de ne se ressemblait pas tellement. Cela dit, ce n’était certainement pas la plus grande des surprises qui l’attendait sur cette île, loin de là. En pensait à ce qui restait à arriver, il sourit doucement et regarda Anna. Ça promettait tout ça, ça promettait…
Bien, et maintenant, il devait aller s’intéresser un peu à la marine, parce que sinon l’histoire allait stagner, et ça ne serait pas drôle. Or, quelle chance, il avait justement quelqu’un sous la main qui n’attendait que ça. Que le monde était bien fait… Troisième phase : ‘du riffifi chez les pirate’


Retour






  Connecté(s) : 19
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1