Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Il y a un frigo pour garder le coca au frais - Franky
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Tagath Présente

L'ange de la chance


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII


Chapitre VII

Deux heures s’étaient écoulées depuis qu’Anna avait été arrêté, et elle en avait conclu une chose : être prisonnière, ça n’était pas drôle. Surtout lorsqu’on était surveillée par une sabrophile à grosses lunettes qui dégainait dès que vous faisiez le moindre mouvement et qui n’avait toujours pas lâché le bandana de Zorro. Cette fille avait beau être dans la Marine, donc techniquement une ennemie de l’escrimeur, Anna ne pouvait que se demander ce qu’il y avait entre eux exactement.
-Vous faites dans le fétichisme ? demanda-t-elle poliment. Vous ne pouvez pas l’avoir donc vous reportez votre attention sur le moindre objet lui appartenant, c’est ça ?
-Je veux uniquement récupérer ses sabres parce qu’ils méritent mieux que d’être entre ses mains.
-C’est bien ce que je disais, fétichisme. Pauvre garçon… Enfin, il sait se défendre j’imagine. A moins qu’il n’aime ça en fait…
Tashigi, jusque là calme et sereine, vira à l’écarlate et manqua de tomber de la chaise où elle était assise.
-Que… ça suffit ! La seule chose qui vous permettrait d’avoir le droit de parler de Roronoa serait de nous dire où ils se cachent, lui et son équipage.
-Crève. Je ne trahirai pas l’homme de ma vie juste pour te faire plaisir.
A bout de nerfs, Tashigi sortit son sabre et elle aurait certainement coupé Anna en tout petit morceaux si Smoker n’était pas entré à cet instant dans la cabine-cellule.
-Qu’est-ce que tu fous, Tashigi ?
-Je… en fait, je… Colonel, elle n’arrête pas de m’embêter !
-Même pas vrai. C’est elle qui a commencé en bavant comme une malpropre en pensant à mon Zorro.
-Je ne bavais pas! Et je ne pensais pas à lui !
Juste au cas où, la jeune femme passa tout de même le dos de sa main au coin de ses lèvres sous le regard désespéré de son supérieur.
-Tashigi, va donc préparer du café, ça t’occupera. Je vais parler un peu avec la demoiselle ici présente…
Non sans soulagement, le lieutenant-chef Tashigi sortit de la cellule avec la ferme intention de ne pas revenir de si tôt. Jamais un café ne prendrait aussi longtemps à se faire, décida-t-elle en claquant la porte. Smoker resta un moment immobile, puis s’assit sur la chaise laissée libre et regarda Anna dans les yeux.
-Quoi, j’ai un truc sur le nez ?
-Non… je cherchais la ressemblance avec ton père… Je l’ai rencontré il y a déjà quelques années… Il paraît qu’il s’est fait tuer il y a trois ans, c’est ça ?
-Qu’est ce que ça peut vous faire ? siffla Anna en le foudroyant du regard. Il est mort en effet, alors qu’est ce que vous lui voulez maintenant, hein ?
-De lui, plus rien. Mais toi, tu pourrais nous aider.
-Comme je l’ai expliqué à miss-lunettes, je ne vendrai pas mon âme sœur à la Marine. Vous ne savez pas comme les liens qui nous unissent sont profond.
-Je croyais que vous les aviez rencontré hier…
-Et alors ? Ça ne change rien au problème. Je. Ne. Vendrai. Pas. Zorro. Et les autres non plus, par la même occasion.
Smoker haussa les épaules et s’appuya contre le dossier de la chaise.
-Aucune importance, ce n’est pas de ça dont je voulais parler. Ton père a été membre de l’équipage de Gold Roger, tu le savais ?
-Il me semble en avoir entendu parler, soupira l’adolescente avec un ennui affecté. Mais il ne pouvait pas venir très souvent, alors je ne me souviens pas très bien… Et puis, essayez donc d’écouter quand Morty s’amuse à chanter avec des pirates, en verra le résultat.
-Morty ? Oh, celle qui est partie avec chapeau de paille je parie. Elle aussi j’aurai quelques questions à lui poser, mais sur son frère…
Anna le regarda un instant avec des yeux ronds, puis éclata de rire, ce qui parut énerver très légèrement le colonel.
-Non mais vous nous prenez pour qui ? On est certainement les deux pires timbrées de toute l’histoire, on n’a aucun sens des convenances, on saute sur tous les mecs qui passent à notre porté, mais la famille, ça on respecte ! Morty est une débile profonde, mais elle mourait plutôt que de trahir son frère.
-Une débile profonde ?
-Vous n’êtes pas obligé de le lui répéter.
-Pour ça, il faudrait déjà que je la trouve, grommela Smoker. Cela dit, j’agit dans votre seul intérêt. Toutes les deux risquez de gros ennuis avec le gouvernement dans les années à venir.
Il entendit Tashigi ouvrir la porte pour lui amener le café, mais ne se retourna pas.
-Oh, vraiment ? Dites, vous vous êtes déjà battu avec un lion vous ?
-Quel est le rapport ?
-Disons que vous allez en avoir l’occasion bientôt. Pas vrai, Touffu ?
Cette fois, l’homme aux cigares se retourna. Ce n’était pas Tashigi qui était entré, mais une fille avec une crinière rouge et des vêtements roses. Et, détail important à noter, elle avait la main gauche posée sur le dos d’un gros lion.
-Touffu, attaque, dit-elle simplement avec un grand sourire.
Le félin grogna, puis se jeta sur l’homme qui aurait eu de sérieux problème s’il n’avait pas mangé son fruit du démon. Découvrant avec horreur que son matou n’avait pas tellement d’effet sur l’ennemi, Morty changea de tactique et couru auprès d’Anna.
-Lève-toi, on y va !
-Non.
-Ecoutes, fais pas la blonde pour une fois et lève-toi ! Les autres ne vont plus tarder à débarquer quand ils entendront du bruit !
-Non. C’est Zorro qui va ma sauver, pas une espèce de cruche en rose.
N’ayant pas assez de place pour un coup de pied digne de ce nom, Morty se contenta d’une claque sur le haut du crâne.
-Idiote, il ne sait pas que tu es là ! Je ne leur ai pas dit ! Si tu restes ici, personne ne viendra à ton secours, alors lève-toi !
A contre cœur, Anna obéit, non sans difficulté à cause de ses menottes, et suivit Morty en dehors de la cellule, non sans que celle-ci n’ait pris le temps de prévenir son lion qu’il devait partir cinq minutes après au plus tard et les rejoindre à l’endroit habituel. Elles se mirent alors à courir dans les couloirs en ne tombant qu’un nombre raisonnable de fois et sans rencontrer personne jusqu’à ce qu’elles percutent de plein fouet quelqu’un avec un sabre à la ceinture qui tenait une cafetière pleine et une tasse. Le choc répandit tout le café sur le sol et brûla au cinquantième degré le petit doigt de Morty qui poussa un hurlement de douleur.
-Qu’est ce que vous faites là vous ? s’écria Tashigi. Alerte ! La prisonnière s’est échapée, et elle a une… humf !
Un bras venait d’apparaître sur le torse de la jeune femme, et au bout de ce bras une main plaquée contre sa bouche qui l’empêchait de parler. Aussitôt, Morty chercha du regard Nico Robin qu’elle trouva en train de marcher tranquillement vers elles.
-Eh bien, on dirait que je vous ai retrouvé, déclara-t-elle avec un sourire soulagé. Luffy n’était pas très content que tu sois partie délivrer Anna seule, Morty. Enfin, je pense qu’il t’expliquera tout ça lui-même… Allons-y.
Encore sous le choc, les deux adolescentes suivirent Robin qui venait de faire demi-tour, puis brusquement Morty s’avança de façon à empêcher la femme de continuer à marcher.
-Comment avez-vous su ? Je sais que j’ai mal mentit, mais tout de même…
-Chopper est un animal aussi, il n’a eu aucun mal à comprendre ce que disais le lion. Songe-y la prochaine fois, si prochaine fois il y a.
-Mais… ne me dites pas que vous êtes tous venus ! Il n’y a que vous, et peut être Zorro et Sandy, hein ?
-Non, nous sommes tous là, même si je pense que Pipo et Chopper se sont cachés dans un coin.
-Luffy est là aussi ? s’inquiéta Morty.
-Surtout Luffy, confirma Robin. Je te l’ai dit, il n’a pas apprécié que tu tentes de nous mettre de côté.
-Mais, et la malédiction ! Ce crétin…
-Pause ! objecta Anna. Morty, c’est quoi cette histoire de malédiction.
-Il est entré dans la grotte.
-Super, ça m’aide vachement comme explication. Tu sais combien il y a de grottes dans les falaises au sud ?
-LA grotte, Anna. LA grotte.
-…
-Comme tu dis. Et cet idiot est venu te sauver… Ben ça va être beau à voir tiens. Franchement, pourquoi t’es allée te faire arrêter, on peut le savoir ?
-C’était ça où je leur disais où vous étiez partit. J’ai pas hésité.
Robin, qui s’était remise en route, s’arrêta et se tourna pour la regarder d’un air sévère.
-Tu aurais peut être dû. Nous sommes des pirates, c’est normal pour nous d’avoir des ennuis avec la Marine. Mais vous…
-Vous ne savez rien de nous ! protesta Morty d’une voix dure. Vous ne savez rien, alors ne nous jugez pas comme ça !
L’archéologue lui jeta un regard surpris, mais ne fit aucun commentaire et se remit en marche. Rapidement, toutes les trois furent sur le pont et découvrirent un spectacle qui valait le coup d’œil. Partout autour d’elles, des soldats étaient étendu sur le sol dans des positions qui laissaient entendre que le combat avait été rude. Au milieu de tout ces gens allongé, les membres de l’équipage se tenaient debout autour de Luffy et discutait avec animation du clou rouillé sur lequel il avait marché pour savoir si l’accident était dû à la malédiction où à une simple malchance.
-Je les ai retrouvées, annonça Robin.
Tous les regards convergèrent alors vers les deux jeunes filles qui ne purent s’empêcher de rougir en voyant à quel point ils étaient tous énervés après elle. Ça allait chauffer… N’ayant pas particulièrement envie de mourir dans l’instant, Morty décida de prendre les devants.
-Il faut partir, vite ! Je connais un endroit où nous serons en sécurité !
-Morty… commença Nami. Tu…
-Pas maintenant, il faut y aller ! Touffu s’occupe du colonel pour l’instant, mais il ne peut pas faire grand chose contre lui. Il faut partir où vous allez être arrêtés ! Je me fiches pour le moment de ce que vous avez à nous dire, on ne vous écoutera que là-bas ! Pas vrai, Anna ?
-…
-Ça veut dire oui, mais elle est timide. Allez, venez !
Lassé d’attendre qu’il réagisse, Morty attrapa la main de la personne la plus proche d’elle, à savoir Zorro, et voulu le tirer pour qu’il le suive. Jusqu’à ce qu’Anna l’assomme d’un coup de poing bien placé et prenne le relais. La rouquine ne dit rien et se contenta de la suivre, comme le reste de l’équipage, cherchant tout de même un moyen d’échapper à l’engueulade qui allait suivre.
Et puis d’abord, pourquoi râleraient-ils ? Elles avaient juste essayé de les aider ! Elles avaient uniquement fait ce qu’elle faisait pour tous ceux qui avaient des ennuis avec le gouvernement, surtout lorsqu’il y avait des beaux garçons en jeux ! Jusque là, personne ne s’était jamais plaint de leur aide ! Au contraire, certaines personnes les avaient grassement récompensé, ce qui avait permis à Anna de garder son auberge, à Morty de garder ses animaux… Et cette bande d’abrutis osait être fâchée contre elles ! Ben ils allaient entendre parler du pays s’ils faisaient le moindre reproche tiens…
Une main se posa alors sur son épaule, une main appartenant à un Luffy de mauvaise humeur qui avait visiblement deux mots à dire à une certaine rouquine. Pas plus inquiétée que cela par son air mécontent, elle le fut bien plus par sa proximité et se souvenant soudain qu’il était maudit, elle le poussa loin d’elle. Elle n’avait pas vu le caillou sur le sol, derrière le pied du garçon. Elle n’avait pas vu le soldat qui les avaient suivis depuis qu’ils avaient quitté le navire de la marine et qui venait de les rattraper en courant, son sabre pointé devant lui.
Elle ne put que voir Luffy trébucher sur la pierre et tomber droit sur la lame qui lui transperça le torse, et cette expression surprise sur son visage alors qu’il touchait du bout des doigts le métal froid qui traversait son corps, lorsqu’il vit le sang sur ses doigts, son sang sur la chemise à fleurs… Il n’avait pas peur, il semblait juste curieux, intrigué par ce liquide rouge qu’il avait déjà vu souvent, mais jamais en telle quantité. Normalement, c’était à Zorro de perdre des litres d’hémoglobine à chaque aventure, pas à lui… Lui, on l’empoisonnait, on lui lançait des décharges électriques, on tentait de le noyer, on le mordait… mais il ne perdait pas trop de sang. Paniqué par cette réaction inattendue de sa victime involontaire, le soldat retira son épée. Elle était tout ce qui empêchait le garçon élastique de tomber, aussi s’effondra-t-il dans l’instant, non sans un dernier sourire dirigé vers la jeune fille qui l’avait poussé. Ses yeux se fermèrent ensuite et il cessa de bouger.


Retour






  Connecté(s) : 25
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1