Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Je voudrais que tu comprennes que ce qui est mort l'est pour de bon - Kaku
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Kuina Spirit Présente

L'école des Pirates !


Introduction | Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X | Chapitre XI
Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV | Chapitre XVI | Chapitre XVII
Chapitre XVIII | Chapitre IXX | Chapitre XX | Chapitre XXI | Chapitre XXII | Bonus


Chapitre XXI : Vérité sur le passé

« LUFFY !!! CHOPPER !!! »

La voix de Zorro semblait si lointaine... et pourtant, c’était comme si elle s’approchait. La fille se sentait doucement bercer, certainement par la mer. Elle gémit, n’arrivant pas à ouvrir les yeux, comme un cauchemar qui ne voulait pas prendre fin. Mais elle y arriva enfin. Les ténèbres se dissipèrent, pour laisser place à un décor flou...

« Anna ! »

Une silhouette penchée vers elle. Qui était ce ?... Il lui sembla un instant voir le visage d’un homme assez âgé... Mathew Flegma, elle en était sûre. Il semblait sourire. Anna referma quelques instants les yeux avant de les rouvrir. Mathew Flegma avait disparu... Peu à peu, le décor devenait plus précis. Zorro la regardait s’éveiller. L’escrimeur lui sourit.

« Bienvenue chez les vivants !
- Zorro, murmura t-elle. Que... s’est-il passé ?...
- Repose toi, coupa t-il. Tu en as besoin... CHOPPER !!! LUFFY !!! VOUS FOUTEZ QUOI BORDEL ??? »

Anna se redressa légèrement, se massant la nuque. Elle n’arrivait pas à plier sa jambe blessée : Chopper lui avait posé un plâtre et une atèle. Anna reposa sa tête sur l’oreiller, se sentant mal.

« Vas-y doucement, conseilla Zorro. Tu as sacrément dérouillé... On a bien cru que tu étais morte...
- Zorro... Tu es resté à mon chevet ? »

Zorro toussota, rougissant un peu.

« Bah comme on est en plein milieu de la nuit... Il y en a qui dorment, d’autres qui prennent l’air sur le pont... Bah il ne restait que moi... »

C’est alors que Chopper arriva en trombe dans la chambre des filles. Anna était allongée dans le sofa, déplié à l’occasion. Luffy, couvert de pansements sur les bras et sur les jambes, ne tarda pas à arriver. Un immense sourire éclaira son visage.

« ANNA S’EST REVEILLEE !!! VIENDEZ TOUT LE MONDE !!! SANDY, PREPARE UN REPAS POUR FETER CA !!!
- LAFERME ! S’exclama Zorro. TU VOIS PAS QU’ELLE EST CREVEE ??? »

Prescription de somnifère de la part du médecin de bord sous sa forme humaine qui les assomma sans plus de cérémonie.

« Merci Chopper...
- Tais toi !!! Dit Chopper dans un sourire. Tiens, bois ça... »

Le renne lui tendit une potion dans un verre. Anna en but le contenu, grimaçant légèrement en rendant le verre à Chopper.

« Repos obligatoire, dit le renne. Tu as reçu pas mal de coup, tu auras des ecchymoses pendant un petit moment... Et tu as le tibia fracturé.
- Je me disais aussi, murmura la fille en reposant sa tête sur l’oreiller. Combien de temps est ce que je suis restée inconsciente ?
- Ca fait deux jours » dit Zorro presque directement.

C’est alors que Nami, Pipo, Sandy et Robin descendirent les escaliers, et rejoignirent le reste du groupe.

« Anna ! Dit Sandy dans un soupir de soulagement.
- Tiens... Tu ne vas pas bien ? Murmura Anna. D’habitude... tu dis Chan...
- C’est vrai, répondit Sandy. Mais bon... Je crois que le Poireau a eu plus de chanc...
- La ferme Sandy !!! Répliqua Zorro en rougissant.
- Ca me donne envie de verser une larme, ricana Pipo qui se retrouva assommé par le jeune homme aux cheveux verts.
- Que s’est-il passé alors ? Demanda Anna. Et... Squall ? »

L’équipage regarda Luffy, signe qu’il lui laissait la parole.

« Squall est mort, répondit Luffy. Zorro l’a achevé... »

Anna regarda Zorro, qui détourna son regard, son visage tournant au rouge écarlate.

« Squall... est mort... répéta Anna, les larmes commençant à lui monter aux yeux.
- On n’aurait pas pu le battre sans toi, dit Luffy. On croyait vraiment que cette ordure t’avait tué... »

Des larmes s’échappèrent des yeux d’Anna. La fille se redressa dans le lit, la tête enfouie dans ses mains.

« Merci... Les amis... Merci...
- Eh doucement... dit Zorro en l’enlaçant. T’es crevée, te fatigue pas trop...
- Wouh ! » Dit Sandy en ricanant.

Zorro sembla alors remarquer qu’il tenait Anna dans ses bras et la fille l'enlaçait également, il tourna au rouge vif, serrant les dents et regardant le plafond pour ne pas répliquer. Nami avait couru hors de la chambre pour éclater de rire en compagnie de Pipo, Sandy fit l’imitation d’un violoniste jouant un morceau romantique, Robin sourit, Chopper et Luffy se grattaient la tête. Zorro remarqua alors qu’Anna ne pleurait plus, et que sa respiration était plus calme. Il la reposa doucement sur le lit. La fille s’était endormie.

« Elle est épuisée, dit Chopper. Laissons la se reposer. »

Luffy, Sandy, Chopper et Robin sortirent de la chambre. Zorro resta un moment, et borda Anna. L’escrimeur était encore rouge. Qu’est ce qu’il lui arrivait ? Il regarda une dernière fois Anna, et sortit de la chambre. Zorro arriva dans la cuisine, sous un tonnerre d’applaudissements.

« Wouaouh !!! S’exclama Nami. J’aurais pu tout imaginer sur la Route de Tous les Périls, mais ça !
- Pourquoi on applaudit ? Demanda Luffy un peu perdu.
- CA VA !!! Cria Zorro. Elle... Elle était sur le point de tomber !
- Allons, mon chou ! Ricana Sandy. Pas la peine de mentir.
- Si je racontais ça à quelqu’un, personne ne me croirait ! Dit Pipo sur le point de s’étrangler de rire.
- Ca ne changerait pas de l’habitude, répliqua Nami dans un fou rire.
- SI C’EST COMME CA, J’M’EN VAIS !!! Cria Zorro en se dirigeant vers le pont.
- Le susceptible ! » Ricana Sandy en allumant une cigarette.

***

« Monsieur Rité ? »

Anna se redressa dans le lit. M. Rité venait de rentrer dans la chambre.

« Bonjour Anna, dit celui-ci d’un ton paternel, faisant grincer des dents la fille. Comment te sens-tu ? »

Anna haussa les épaules.

« Je me sens... complètement à plat. Vous ne devriez pas être à l’école ? Nous sommes bien Samedi matin, non ?
- Il y a certaines choses qui passent en priorité avant le travail, Anna, répondit le directeur. Dès que tes amis sont venus me prévenir de ton réveil, j’ai accouru.
- Vous vous sentez bien Monsieur ?
- Oui, pourquoi cette question ?
- Oh, pour rien, mentit la fille se demandant s’il s’agissait bien du M. Rité qu’elle connaissait.
- Tu me trouves différent de l’habitude ? »

Anna se tut. Elle chercha quelqu’un des yeux... mais elle était seule dans le quartier des filles, avec M. Rité. Même si elle entendait des voix s’élever de la cuisine. A son grand étonnement, l’homme sourit.

« On dirait que j’ai bien réussi à jouer le jeu.
- C... Comment ?
- Anna... Il y a certaines choses dont tu n’es pas au courant...
- Je ne comprends pas, murmura Anna.
- Maintenant que Squall est mort... je peux le dire en toute confiance. »

Un silence pesant s’installa dans la pièce. Anna regardait d’un air interrogateur M. Rité, qui regardait le plancher d’un air grave. Il tendit alors à Anna une photo. La fille la regarda... Un couple, et un bébé.

« ... Mes parents ?
- Oui Anna...
- Comment avez-vous eu cette photo ? » Dit Anna d’une voix éteinte.

M. Rité soupira.

« Ca va te faire un choc... Et dans ton état, ce ne serait peut-être pas très bon...
- Dans mon état, j’ai appris que mes amis ont tué Squall... Je pense que je peux vous écouter, Monsieur Rité... »

M. Rité sourit.

« Tu ressembles tant à tes parents...
- ???
- Anna... Je suis... ton grand-père.
- Vous avez trop regardé Star Wars, Monsieur, répliqua Anna.
- Je suis complètement sérieux, Anna... Je suis ton grand-père, côté maternel. »

Anna se tut, regardant M. Rité.

« Le père de ta mère... Nelly Flegma.
- Com...
- Je te l’ai caché depuis toujours... murmura M. Rité.
- Pourquoi ? Demanda Anna, encore surprise.
- Je ne voulais pas que Squall te retrouve si facilement... Je connaissais bien l’identité du père de mon beau-fils... Et Squall aussi. Ce pirate était originaire de notre île... Et il savait également qui était Evan... Il le jugeait comme impropre... Un fils d’un pirate, et qui plus est d’un navigateur de Gol D. Roger, qui avait osé s’engager dans la Marine ! Cependant, le fils d’un homme aussi important devait bien savoir quelque chose à propos du One Piece, et de Rough Tell. Etrangement, il ne savait rien de l’aventure que son père avait vécu... juste une chose importante... Un secret qui lierait les différentes générations malgré les différends...
- L’Eternal Pose ? Murmura Anna.
- Oui... Enfin le secret, qui concernait l’Eternal Pose. A l’époque, ton père et Squall étaient de très bons amis... Qui aurait pu soupçonner en ce temps que Squall allait tourner du côté obscur ?
- Plus ça va, plus j’ai l’impression que cette histoire devient un plagiat de Star Wars, pensa Anna.
-... Tes parents n’avaient pas pris cette histoire au sérieux. Un pirate, dire des choses sérieuses ? Surtout, c’était simple pour un pirate qui avait abandonné sa famille de revenir un jour, au beau milieu de la nuit, voir son fils pour lui annoncer ça... Surtout pour un fils qui avait à peine cinq ans au départ de son père...
- Comment savez vous tant de chose ? Demanda Anna.
- Avant que tes parents ne soient tués par Squall, j’étais le maire de cette ville. Ayant pris la chose à la légère pour ainsi dire, ton père ne pensait pas faire une grave erreur en parlant de ça à son meilleur ami. Contrairement à Evan, Squall a pris la chose très au sérieux. Etant avide de richesse et de pouvoir... c’est certainement ce qui l’a poussé à la piraterie pour de bon... Ton père lui avait fait sa route dans la Marine, repoussant totalement les idéaux de Mathew Flegma. C’est grâce à son poste qu’il a appris ce qu’était devenu son ami... Un pirate. La suite, tu la connais.... cette ordure a tué tes parents. Immédiatement après que le corps de ta mère ait été découvert, j’ai accouru pour te récupérer. J’avais peur de ce que pourrait faire Squall après ça, surtout s’il avait pris l’histoire au sérieux... Je t’ai confié en premier lieu à une amie, en attendant de prendre une décision... Et j’ai bien fait. Squall me connaissait bien, et savait que j’avais de bonnes relations avec mon beau fils. Il est venu d’un coup chez moi, et m’a demandé à propos du secret... Et de ce secret, je ne savais rien de plus que lui... Et je l’ai vu dans ses yeux... Il savait quelque chose que je ne savais pas... Il m’a dit ‘Donnez moi la fille, M. Rité’... Bien évidemment, je lui ai répondu non. Après... je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Je me suis retrouvé à terre... Quand je me suis réveillé, tout dans mon domicile était sens dessus dessous... Et il était toujours là, et me fixait droit dans les yeux. ‘Vous n’êtes pas très coopératif... Je vous laisse pour cette fois, mais vous réentendrez parler de moi... Et je la retrouverai bien un jour ou l’autre...’ »

Anna restait silencieuse, écoutant avec attention M. Rité. Des points sombres de son passé s’éclairaient au fur et à mesure que les paroles de son grand père s’écoulaient. M. Rité reprit :

« Il est parti de l’île... et j’ai immédiatement fait soumettre lors d’une réunion entre tous les maires des villes de l’île une loi... qui interdisait aux pirates de rester plus d’un jour sur l’île. Tous ont adhéré, après ce qu’il s’était passé pour tes parents. Et pour éviter le maximum de conflits, nous avons fait partir les forces de la Marine de cette île... et nous nous sommes renfermés sur nous même. Depuis, il n’y a plus jamais eu de problèmes avec les pirates. Ils ont un quai isolé du reste de l’île, et ne le quittent pas, conscients des règles. Suite à cette mise en place de la loi, je t’ai confiée à un orphelinat, craignant le retour de Squall, et j’ai également démissionné par peur. Je ne voulais pas te garder, pour te protéger, et je voulais m’isoler du pouvoir, pour que Squall ne me retrouve plus si facilement.
- Mais il aurait pu me retrouver dans un orphelinat, non ? Murmura Anna. Et d’autres pirates devaient être au courant ?
- En effet, il aurait pu te retrouver... Mais j’ai pris le soin de t’inscrire sous nom anonyme. Tu ne figurais dans aucun des registres à ma demande. Et pour les autres pirates, nous n’avons jamais eu le même problème qu’avec Squall... Personne ne devait se douter que sur cette île refermée sur elle-même, vivait une descendante de Mathew Flegma. J’ai pensé que tout se serait passé pour le mieux... Mais en réalité, je n’ai fait que retarder ce qu’il devait se passer... C'est-à-dire que se déclenche le secret de Mathew Flegma. Je m’en suis rendu compte, le soir où tu as fugué la première fois de ton orphelinat... et que tes pas t’ont guidés vers le Quai Interdit, où mouillaient les bateaux pirates.
- Comment le saviez vous ? Demanda Anna.
- Sans que tu le saches, tu étais la pensionnaire la mieux gardée de l’orphelinat... Une femme du personnel t’avait discrètement suivie... Mais dès que tu as passé la zone séparant notre port du Quai Interdit, elle a cessé de te suivre, et est allée me prévenir... D’ailleurs, qui as-tu rencontré là bas ?
- Shanks le Roux » répondit Anna.

M. Rité blêmit à l’entente du nom. Anna lui lança un regard interrogateur.

« ... Monsieur ?
- ... Ne t’inquiète pas, ça va... Tu as rencontré Shanks le Roux alors... Un pirate bien dangereux...
- Je ne suis pas du tout d’accord avec vous, répliqua Anna. Squall est ce que j’appelle un pirate dangereux, Shanks le Roux ressemble à Luffy... ou plutôt Luffy lui ressemble... et eux ne sont pas dangereux...
- Juge le comme bon te semble Anna, soupira M. Rité. Mais le Gouvernement n’a pas cette image de lui... Il est craint...
- C’est étonnant, murmura Anna. C’est comme pour Luffy...
- ... recherché pour 100 000 000 de Berrys, hein ? Coupa M. Rité. Je te comprends... Mais on ne juge pas un livre à sa couverture, preuve en est, il a réussi à achever avec son équipage Squall... Et si cela ne prouve pas qu’il peut être dangereux... »

Ils soupirèrent.

« Où en étais-je ?... Ah oui... On m’a donc mis au courant de ta fugue... C’est là que j’ai su que le processus se lançait... Surtout lorsque la nuit suivante, tu as été atteinte d’une étrange crise de somnambulisme... Et tu commençais à taper sur ton ordinateur portable que tu avais eu cette année là un texte... Evidemment, on m’a prévenu de cet événement singulier... Et là, je savais que c’était certainement trop tard pour faire marche arrière. Tu avais rencontré un pirate qui méritait d’atteindre le One Piece...
- Shanks le Roux, murmura Anna.
- Oui, répondit M. Rité. Mais le secret cependant ne lui est pas parvenu...
- Parce que la personne qui la lirait devait porter le nom de D., dit Anna.
- Alors voilà deux pirates qui auront de l’importance pour le futur, murmura dans un sourire M. Rité. Shanks le Roux et Monkey D. Luffy... Ils auront des ennuis avec le Gouvernement...Enfin ils en ont déjà. Enfin, comme je te disais, à ce moment, j’avais remarqué que je n’avais fait que retarder le processus prévu par Mathew Flegma. Cela devait être ton destin... Puis cette année, tu t’es inscrite à l’école dont j’étais le directeur... cela me rassurait, j’aurais l’œil sur toi sans que tu ne le saches. Surtout lorsque le nom de Squall m’est parvenu à nouveau... Il refaisait surface... Mais j’avais moins de crainte, t’ayant auprès de moi. Mais tout a brusquement changé, quand Luffy et sa bande sont entrés dans l’école. Au début, je n’avais pas fait très attention... Puis je me suis souvenu... Monkey D. Luffy... Le nom d’un pirate recherché. Puis ensuite, Mihawk et Smoker... Et les attaques répétées de Baggy... qui s’était allié à Squall. Et la suite, tu la connais... »

Anna restait silencieuse, regardant d’un air vide les couvertures. Toutes ses révélations... C’en était trop. M. Rité sembla le remarquer également.

« Je vais te laisser te reposer, Anna... La peluche de cet équipage m’a prévenu de ton état de faiblesse. Normalement, je devais rester cinq minutes... La demi-heure est largement passée ! Je suis désolé de t’avoir caché ton passé depuis tout ce temps... mais c’était pour te protéger que je voulais faire ça... Mais tout cela a été inutile... »

M. Rité se leva, se dirigeant vers la sortie. Il montra près des escaliers du quartier des filles deux béquilles.

« Je pensais que ça pourrait te servir, quand tu auras retrouvé tes forces... Au revoir Anna, et repose toi bien... »

M. Rité sortit, laissant Anna seule. La fille s’allongea, enfonçant sa tête dans le moelleux oreiller de son lit. Une larme coula le long de sa joue.

« Au revoir, grand-père...


Retour






  Connecté(s) : 18
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1