Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Il y a un frigo pour garder le coca au frais - Franky
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


kING D Zanza Présente

Evil Fruit


Salut à toute la racaille, qu’elle soit jeune, âgée, maudite des eaux ou non. Je me présente, KING D Zanza, conteur. Je vais vous raconter l’histoire d’un des nombreux pirates qui vécu de grandes aventures rien que pour réaliser ses rêves. Lui et son équipage écumèrent toute leur vie Grandline et ont rencontrés des personnes connues, dont le célèbre Luffy au chapeau de paille, celui qui est devenu depuis le second seigneur des pirates…


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X
Chapitre XI | Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV
Chapitre XVI | Chapitre XVII | Chapitre XVIII | Chapitre IXX | Chapitre XX
Chapitre XXI | Chapitre XXII | Chapitre XXIII | Chapitre XXIV | Chapitre XXV
Chapitre XXVI | Chapitre XXVII | Chapitre XXVIII | Chapitre IXXX | Chapitre XXX
Chapitre XXXI | Chapitre XXXII | Chapitre XXXIII | Chapitre XXXIV | Chapitre XXXV
Chapitre XXXVI | Chapitre XXXVII | Chapitre XXXVIII | Chapitre IXXXX | Chapitre XL


Chapitre II : De vieilles connaissances.

NERIO : *Haletant* ALEXIA !! C’est quoi c’est quoi cette façon de kicker comme ça ton père !!
AL, EDWARD, ELIE : *buvant tranquillement un verre*Tiens, un revenant !
AL : C’est à cette heure ci que tu rentres ?! Il y a trois heures qu’on t’attend nous !! Et j’ai dû réparer la toiture par ta faute !!
EDWARD : T’as atterrit où cette fois-ci !?
NERIO : Dans le cabanon qui sert de toilettes publiques au village d’à coté ! Tiens au fait Alexia, j’ai retrouvé notre hollandais.
AL : Tu l’as rencontré en chemin ?! T’en as profité pour lui rendre sa bourse j’espère.
NERIO : Ben en fait, il était dans le cabanon sur lequel j’ai atterrit. Il avait pas vu qui j’était au départ et il m’a insulté.
EDWARD : Chic, il a fait un second voyage gratuit ! C’était son jour de chance !
NERIO : Enfin bref. C’est déjà bientôt le soir. Al, tu t’occupes de la cuisine ?
AL : Ouaip, j’y vais.
AL: Heu ! Je crois qu’on va pouvoir y aller. Ed, tu viens ?
NERIO : pas question ! Vous êtes mes invités aujourd’hui ! Vu qu’on va se quitter demain, je tiens à vous offrir le repas
EDWARD : Chouette ! Je vais me régaler !
ELIE : Heu non, j’y tiens pas. C’est pas pour dire mais la cuisine de Al est infecte. Ed, les dernières fois qu’on a mangé ici, t’était malade pendant deux jours.
EDWARD : *d’un air interrogateur* T’es sûre, m’en souviens plus ? C’était sûrement rien.
NERIO : Moi, ça fait longtemps que je suis habitué. M’enfin, il m’a fallu tout de même sept ans et pas mal de visites chez le docteur.
AL : *De sa cuisine* J’ai entendu ! Tu veux retrouver ton hollandais ?
EDWARD : HA ha ha ! Vous allez nous manquer vous deux ! On se marrait bien avec vous !
ELIE : Et ton départ me fera des vacances ! T’a intérêt à te tenir à carreaux si tu veux pas que je sois obligée de te tirer les oreilles quand je serais officier !
EDWARD : C’est ça ma vieille ! Tu fais pas le poids tu sais bien ! T’as jamais réussi à me battre avec ton arme. Moi, j’ai un poing d’acier ! Manquerais plus que j’ai des pouvoirs !
ELIE : Toi avec des pouvoirs ? Faudrait déjà que tu saches t’en servir !
EDWARD : *faisant craquer ses poings*Tu veux te battre ?!!
ELIE :*Mettant sa main gauche là où est dissimulé son arme* Quand tu veux !!
NERIO : *Entre les deux, les retenant du mieux qu’il pouvait* Arrêtez vous deux ! Sinon je vous frappe !!
EDWARD et ELIE : Dégage le vieux !!
NERIO : MOI vieux ?! Rhaaaaaa ! BASTON !!!* Nério prend un regard fou et se bat avec ses invités, soulevant un grand nuage de poussière. Alexia arrive avec le repas*
AL : C’est prêt ! A table !!! *Edward donne un coup de poing dans le plateau, le repas leur tomba sur la tête* MON REPAS QUE J’AVAIS PREPARE AVEC AMOUR !!! VENGEANCE !!

Al se jeta alors dans la cohue armée de son plateau. C’est alors que deux hommes assez grands dans des cirés marrons et encapuchonnés entrèrent. Tout deux étaient trempés à cause de la pluie torrentielle qui tombait avec la nuit.

HOMME 1 : Excusez-nous de vous interrompre mais…
LES QUATRES BAGARREURS : Quoi ! Vous voyez pas qu’on est occupés !!
HOMME 2 : Heu ! C’est que l’on désirais commander voyez-vous…
AL :*Tout sourire*Bienvenus cher clients à l’auberge du poney fringuant !! *se tourne vers Nério et ses deux invités avec un air autoritaire*Vous trois, rangez-moi ce bordel…*reviens vers les deux clients* Asseyez-vous, mon père va vous apporter la carte, vous prendrez sûrement un verre de Rhum pour vous rafraîchir ?
NERIO ET ED : Pff ! Pour une fois qu’on s’amusaient !!
ELIE : Z’avez de la chance, j’allais gagner !
AL : P’pa, va leur donner la carte ! Pour une fois qu’on a des clients qui ont l’air sérieux.

Nério s’exécuta et s’approcha des deux hommes. L’un des deux le remercia tandis que l’autre posa sa main sur la sienne et le regarda dans les yeux. L’homme poulpe eu alors un air surpris. Il sembla devenir pâle et regarda sa fille qui n’avait rien remarqué.

NERIO : Heu… Alexia, tu peux aller dans la cuisine, ils voudraient quatre melons au jambon de pays. Edward et Elie, vous qui vouliez la recette, profitez-en pour voir comment on fait.
EDWARD : Chiche ! J’vais enfin pouvoir en faire ! C’est mon plat préféré
ELIE : Avec toi, tout est ton plat préféré.

Les trois jeunes gens rentrèrent en cuisine pour faire le repas. Edward emporta le fruit que lui avait offert Nério, il en profiterait pour le prendre en amuse-gueule en attendant. Il ne savait pas à quoi il s’attendait en faisant ça. Dès qu’il était sûr que personne n’écouterait la conversation, Nério s’installa à coté des deux hommes mystérieux.

NERIO : Bon, on est seuls maintenant… Qu’est-ce que tu fais ici ? Comment tu m’as retrouvé ? Je pensait que l’on ne devait plus se revoir maintenant que chacun eu sa part.
HOMME 1 : Bien sûr. Mais vous avez quelque chose dans votre part que je désirerais vous racheter.
NERIO : Si tu veux, qu’est-ce que c’est ?
HOMME 2 :*la tête toujours dans la carte* Mon chef veut juste la pierre de feu, rien de plus.



EDWARD : Il est pas très bon ce fruit dis donc. Il a un drôle de goût. C’est quoi ?
AL : *Riant avec un air malicieux* C’est une surprise ! Mon père te répondra. Au fait, c’est bien vrai que tu ne sais pas nager ?
ED : Non, j’ai jamais réussi
ELIE : Pourtant, il a essayé. J’espère juste qu’il apprendra vite
AL : *Riant de bon cœur*je crois pas qu’il réussira un jour.
ELIE : Dis, ça te dirait d’aller à la plage demain pour se baigner avant nos départ. Tu pourras nous montrer tes talents de nageuse. ? Ton père dit que tu nages super bien.
AL : Nageait...
ELIE : QU’est-ce que tu as dit ? J’ai pas entendu
AL : Rien. Bon ; c’est prêt ! On va apporter le repas et je prépare le notre ensuite.

Al ouvra la porte et alla dans la grande salle. Elie et Edward attendaient dans la cuisine lorsqu’ils entendirent un bruit sourd. Aussitôt, ils entrèrent dans la grande salle et virent Al debout, immobile, le plat gisant à terre. Devant eux se trouvaient les deux hommes encagoulés. L’un d’entre eux était debout, la lame d’un sabre sortant de son ciré, l’autre était encore a table. Derrière l’homme qui était debout se trouvait le corps de Nério, en sang. L’homme-poisson était encore en vie car il respirait.

HOMME 1 : Tiens ! De la compagnie ! Dis Nério, ta fille est toujours aussi forte avec une arme entre les mains ? Depuis le temps, elle doit s’être un peu rouillée.
NERIO : *se relevant difficilement*Koff koff ! Tu n’as pas intérêt à la toucher, je te préviens ! Et tu n’auras jamais cette pierre, tu t’en servirais pour obtenir plus de pouvoir.
HOMME 2 : Boss ! Vous voulez que je la tue ?! Elle ne nous servira à rien
HOMME 1 : Si tu veut Maverik. On verra bien si elle est encore digne de sa réputation.

Le gars appelé Maverik retira son ciré et montra son vrai visage. C’était un homme aux cheveux gris plaqués en arrières avec une queue de cheval. Il avait une pierre noire à la place de l’œil droit et une balafre qui lui coupait le visage en deux dans le sens de la longueur. Il portait un costume de couleur bleu nuit et une chemise verte avec une cravate jaune pâle sur laquelle était dessiné un serpent tenant dans sa gueule une tête de mort. Il portait à gauche de la ceinture un sabre de plus de deux mètres dans un fourreau noir.

AL : Ed ! Donne moi le balai en vitesse, je vais le tuer !
ELIE : Un balai contre un sabre ! T’es pas un peu folle ?! Je m’en occupe !
AL : Arrête ! C’est à moi de m’en occuper ! Tu n’as jamais combattu quelqu’un comme lui.

Alexia regarda Elie dans les yeux. La jeune femme était paralysée par ce regard. Ce n’était pas celui d’un être humain. Jusqu'à présent Al avait toujours l’air d’une personne joyeuse, mais à ce moment précis, elle avait un regard de tueur. Elie et Edward n’avaient jamais su si Alexia savait se battre et, aux dires de l’homme qui était toujours encapuchonné, elle semblait jouir d’une certaine réputation.

ELIE : Tu vas te faire tuer !
EDWARD : Laisse la faire*prend le balai dans ses mains et le donne calmement à Al*C’est sa décision
ELIE : Je veux rentrer dans la marine et mon devoir veut que je me batte pour l’aider. ; Je ne vais pas la laisser se battre seule contre ce type ! Je le sens pas !
EDWARD : Et moi, en tant que futur pirate, je ne dois pas intervenir dans le combat de quelqu’un. Elle perdrait son honneur.
ELIE : Et si elle meurt, elle en fera quoi de son honneur ?
AL : Ed tu parles comme un vrai pirate et toi Elie, tu parles comme un vrai officier de la marine. Vous allez voir comme je me bats.
MAVERIK : Hum Hum ! Je ne vous dérange pas j’espère.*il sort son sabre* J’ai le sabre qui me démange moi.

Maverik fonça vers Alexia qui repoussa Elie et Edward et se prépara à recevoir un coup. Le frère et la sœur entendirent alors le bruit de deux lames qui s’entrechoquaient.
En se retournant, ils virent alors L’homme et Alexia face à face. La jeune femme aux cheveux bleutés retenait le coup de son adversaire avec son arme. Autant Maverik qu’Elie et Ed furent surpris.

MAVERIK : Un Trident ?!! D’où tu sors ça ?! Et où est le balai que tu… ???
AL : Quel Balai ?! Il n’y a pas de balai. Ton boss aurait dû te prévenir, j’ai avalé un fruit du démon. Et tu n’as encore rien vu…


Retour






  Connecté(s) : 11
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1