Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
L'île des snipers est dans vos cœurs - Sniper King
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


kING D Zanza Présente

Evil Fruit


Salut à toute la racaille, qu’elle soit jeune, âgée, maudite des eaux ou non. Je me présente, KING D Zanza, conteur. Je vais vous raconter l’histoire d’un des nombreux pirates qui vécu de grandes aventures rien que pour réaliser ses rêves. Lui et son équipage écumèrent toute leur vie Grandline et ont rencontrés des personnes connues, dont le célèbre Luffy au chapeau de paille, celui qui est devenu depuis le second seigneur des pirates…


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X
Chapitre XI | Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV
Chapitre XVI | Chapitre XVII | Chapitre XVIII | Chapitre IXX | Chapitre XX
Chapitre XXI | Chapitre XXII | Chapitre XXIII | Chapitre XXIV | Chapitre XXV
Chapitre XXVI | Chapitre XXVII | Chapitre XXVIII | Chapitre IXXX | Chapitre XXX
Chapitre XXXI | Chapitre XXXII | Chapitre XXXIII | Chapitre XXXIV | Chapitre XXXV
Chapitre XXXVI | Chapitre XXXVII | Chapitre XXXVIII | Chapitre IXXXX | Chapitre XL


Chapitre IXX : YLLANIA ET L’EMPOISONNEUR

Galcian se releva. L’odeur qui avait attiré son attention revenait, plus forte qu’auparavant. Celle-ci venait d’un sombre couloir ou se dessinait différents panneaux. Cette odeur était envoûtante et il la connaissait, cette même odeur qu’il avait connue il y a huit ans, lors de sa mutation du CP8 aux rangs de la marine. Désormais il était sûr de qui était Cujo, et il s’inquiéta pour toutes les personnes présentes dans l’hôpital, car cette odeur était synonyme de mort.
Faisant abstraction de la conversation entre Ebony et Cujo, il couru en direction des appartements de Kureha sous le regard amusé du grand blond.

__________________________
Appartements de Kureha :

Ziggy : Atchoum ! Snif ! Désolé.
Kureha : Allons, le jeunot va se taper un rhume.
Dalton : Ne soyez pas si dure, il vient d’une île estivale après tout, il n’a pas l’habitude de ce froid.
Ziggy : Mouais. C’est ça le secret de votre jeunesse Doc, vous hibernez comme les ours.

Ziggy eut juste le temps de voir un autre scalpel se planter, cette fois en plein entrejambe. Mais il s’en moquait un peu car tout à coup le Docteur Kureha, au lieu de l’engueuler tout de suite après, commença à humer l’air ambiant. Il fit alors de même et senti une odeur semblable à celle d’une fleur.

Dalton : Qu’y a-t-il ? Vous sentez également cette odeur.
Kureha : Comment ? Cette odeur est là depuis longtemps ? Ce doit être parce que tu es un Zoan Dalton, ton odorat est plus développé.
Ziggy : Pourquoi vous vous inquiétez Doc ?
Kureha : C’est l’odeur de la fleur Yllania.

Soudain, la porte d’entrée s’ouvrit dans un vacarme assourdissant, laissant apparaître Galcian sous sa forme semi animale. Ses yeux étaient devenus rouges, des griffes et une queue étaient apparues.

Galcian : Sortez tous d’ici ! Il y a du gaz Yllania !
Dalton : *se relevant en même temps que les autres* Qu’est-ce que…
Galcian : Colonel de marine ! Sortez de cette pièce avant que…

Galcian se tus. Il resta bouche bée tout en observant la salle d’entrée de l’hôpital. Les trois personnes qu’il venait de rencontrer voulurent alors voir de quoi il en retournait et ils furent étonnées de la scène qui se tenait devant eux. En effet toutes les personnes attendant à l’accueil étaient figées sur place tel des statues.

Ziggy : Mazette de mazout ! Mais qu’est-ce qui se passe ?
Dalton : Figés tel des statues !
Kureha : Ce gaz… j’avais entendu des rumeurs à son sujet. C’est le style de « l’empoisonneur », un pirate recherché pour 72 millions.
??? : Exact !

Devant le petit groupe, se tenait Cujo, appuyé contre le mur, jonglant avec de petites bombes. Apparurent par la suite Chess et Kuromarimo qui souriaient, et enfin Evony et Ebony qui se tenaient dos à dos. Les deux sœurs enlevèrent alors leurs manteaux, laissant apparaître des maillots assez courts et le tatouage d’un nuage ricanant armé de seringues sur leur ventre.

Dalton : Chess ! Kuromarimo ! Vous êtes de retour !
Chess : Que veut-tu Dalton, nous serons toujours là pour t’empêcher de t’emparer de ce royaume.
Kuromarimo : Oui ! Seule sa majesté Wapol a le droit de gouverner cette contrée, et nos nouveaux alliés vont nous y aider.
Galcian : Misérables, vous vous en prenez toujours à des innocents pour arriver à vos fins. Je suppose que nous allons connaître le même sort.
??? : Oh que nenni… Le dosage dans cette pièce est sommes toutes différent.

Tous se retournèrent. Quatro se trouvait assis sur le fauteuil de Kuréha, les pieds sur la table et savourant un verre d’alcool.

Kureha : Quatro « l’empoisonneur » je suppose ?
Quatro : Docteur Kureha, quel plaisir de vous rencontrer enfin. Je n’entends que des choses intéressantes depuis que nous avons jetés l’ancre ici.
Dalton : Mais si vous êtes des pirates, comment avez-vous pu accoster ici sans attirer l’attention des gardes ?
Quatro : Oh, une simple ruse que j’utilisais souvent en commun avec un ami. J’ai utilisé un drapeau de marchand…
Dalton : Et comment êtes-vous entrés dans cette pièce ?
Quatro : Secret professionnel. Je doit en garder pour moi n’est-ce pas. Mais passons aux explications. Nous sommes venus vous reprendre ce royaume. Nous ne savions pas que vous seriez venus voir Kureha aujourd’hui et cela arrange bien nos affaires. J’ai fait distiller dans tout l’hôpital mon gaz « Yllania » ainsi qu’un petit peu dans cette pièce. Ce gaz à pour effets de bloquer tout les muscles du corps de ses victimes. Ils deviennent alors aussi immobiles que des statues et donc plus faciles à dépouiller. Mais si ils restent trop longtemps dans cet état sans antidote, l’un des muscles les plus importants de notre corps se bloquera également.
Ziggy : Le cœur… Et c’est la mort assurée.
Quatro : Correct ! Couic ! Et étant donné que je dois vous garder en vie assez longtemps pour une exécution, les effets du poison contenu dans cette pièce n’agiront que dans quelques heures.
Dalton : C’est ce que nous allons voir… Je vais vous battre grâce à mon fruit du Bovidé*commence sa transformation mais s’arrête brusquement* Argh !

Dalton mis un genou à terre et commença à serrer sa poitrine au niveau du cœur. Il avait reprit forme humaine.

Quatro : Inutile mon cher. Vous avez reçu un traitement spécial de ma part tout à l’heure, lorsque je vous ait donné cette tape sur le dos. Un poison spécial zoan. Si vous tentez une transformation, votre rythme cardiaque s’accélèreras dangereusement.
Cujo : Le jeu est fini, nous n’avons plus qu’à donner le signal à nos hommes postés en ville pour interrompre toute communication avec l’extérieur. Ceux qui sont dans les villes côtières empêcherons tout bateau de quitter le port. Ce pays est sous contrôle.
Galcian : Je suis officier de la marine, je ne vous… Merde, ça commence pour moi aussi, je suis resté trop longtemps dans la salle d’attente.
Quatro : Ne nous sommes déjà pas rencontrés colonel…
Ebony : Colonel Alexandro P. Galcian
Quatro : Mais oui, je me souviens maintenant, vous étiez chef du CP8 lorsque j’ai attaqué le village de Fangorn. Combien de mort déjà ? Trois cent, quatre cent ? Tout est de votre faute voyez-vous. Si vous ne seriez pas intervenus nous ne nous serions pas enfuis et nous aurions libérés les villageois.
Galcian : Keuf, keuf ! Utiliser un poisons aussi dangereux fait de vous un pirate de la pire espèce. Je suis bien heureux que votre « associé » vous ait dérobé votre formule la plus virulente pour s’en servir. Maintenant, il est en prison et cette formule a été détruite.
Quatro : Peuh ! Cet imbécile heureux s’en est peut-être emparé mais il n’a pas fait long feu avec. Il s’est fait trahir par l’un de ses lieutenants je croit ? Il est même devenu fou… Creek n’a pas su s’y prendre avec mon M.H.5. Ce prétentieux se croit invincible mais il n’a pas tenu une seule journée sur Grandline alors que moi, je suis là depuis bientôt 6 ans.
Galcian : Et qui me prouve que tu as réellement un antidote.
Quatro : *Sortant de sa cape une petite bonbonne.* En voici un petit échantillon suffisant pour une personne en phase 1. Mais étant donné que vous êtes en phase 2, c'est-à-dire les premiers symptômes, cela ne vous donnerait qu’un répit de quelques heures. La formule concentrée pour une totale guérison est bien cachée dans ce château.
Galcian : Si cela me donne un répit. Je vais m’en emparer. REDDY !!!

Quatro n’eut pas le temps de réagir que Reddy, qui s’était caché derrière la porte que son maître avait embouti, surgit et saisi dans sa gueule béante la bonbonne. Galcian donna juste un coup de griffe dans la porte qui sortie de ses gonds et se dirigea vers Cujo. Tout aussi surpris que son capitaine, il eu juste le temps de la faire exploser avec une bombe pour éviter de se la prendre de plein fouet.
Malgré le poison, le loup blanc couru à une vitesse fulgurante à travers une fenêtre. Ziggy, comprenant qu’il avait là sa chance, saisit Kureha et se prépara à sauter également par la fenêtre.

Kureha : Dis donc, ce n’est pas comme ça que l’on enlève une femme !
Ziggy : Pas le temps ! On en profite !
Kureha : Mais ! Attends ! cette fenêtre mène dans le vide !, on va se tuer si on saute !
Ziggy : Dans ce cas : BANZAÏ !!!
Dalton : Je ne peux pas vous suivre !! Docteur Kureha, trouvez un antidote pour sauver les victimes !! Bonne chance !!

Kureha n’eut pas le temps de répondre qu’elle se retrouva, tombant dans le vide, avec son sauveur.

Ziggy : Et maintenant ! IRON STAR !!!

Ziggy sorti d’une poche un yo-yo et appuya sur un bouton qui eut pour effet de faire ressortir une multitude de lames acérées de l’arme. Il la projeta ensuite avec une puissance telle que le yo-yo s’enfonça dans la roche. Désormais, Kureha et lui se trouvèrent suspendus à quelques mètres du sol.

Ziggy : Pfiou ! Un peu plus tard et on étaient foutus !
Galcian : C’est bien vrai !

Ziggy et Kureha levèrent la tête. Galcian, sous sa forme semi animale, était agrippé à la paroi grâce à ses griffes, tenant lui aussi quelqu’un sous son bras : Reddy et la bonbonne. On pouvait voir que pour lui, ralentir la chute fut plus douloureuse, preuve en était la longue traînée de griffures sur la falaise.


Maintenant que tous étaient sur la terre ferme, Galcian inspira une petite quantité d’antidote et donna le reste à ses amis rescapés.

Kureha
: Ne prends pas tout jeune garnement ! Tu ressembles bien à ton père ! J’ai besoin d’un peu de cet antidote pour l’étudier et le reproduire. C’est la seule façon de sauver les autres…
Ziggy : Et Dalton ?
Kureha : C’est un autre type de poison. Je ne peux rien faire sans l’examiner. Il nous faut de l’aide pour pénétrer là-haut.
Galcian : Je connais quelqu’un… Et qui plus est, j’ai peut-être un moyen de la convaincre de nous aider. Mais quelqu’un d’autre doit y aller sinon, elle m’évitera avant que je puisse lui parler.
Ziggy : J’y vais… Où est-ce que je pourrais trouver cette personne ?
Galcian : Voyons, à cette heure-ci, elle doit être à la taverne du village. Vous la reconnaîtrez sûrement, elle doit être en train de s’empiffrer avec Edward.
Kureha : pendant ce temps, je vais aller dans mon ancienne maison, j’ai tout le matériel pour étudier cet antidote. On t’attendra là bas petit morveux.
Ziggy : D’accord vieille peau.

Ziggy recula, se préparant à recevoir un coup de pied magistral ou encore un couteau en pleine tête mais il ne vit rien venir. Kureha s’était relevée tranquillement avec un air sérieux. Il supposa qu’elle n’était pas d’humeur à s’énerver, vu la situation très grave dans laquelle ils se trouvaient tous.

Ziggy : Bon j’y vais alors…
Kureha : Attends !!
Ziggy : Oui ?

Le jeune médecin n’eut pas le temps de voir venir le coup. Kureha lui lança une multitude de couteaux qui faillirent faire mouche.

Ziggy : Mais vous êtes tarée ?!! Et d’où est-ce que vous sortez tous ces couteaux ?
Kureha : Ils étaient tombés dans la neige, c’est pour ça que tu ne les as pas reçus en pleine poire tout de suite. JEUNE INSOLENT !!!! Files avant que je te transforme en passoire !

Ziggy ne demanda pas son reste et couru à toute jambes vers le village.

Galcian : Vous êtes un peu dure avec lui.
Kureha : C’est parce que je l’aime bien ce sale gosse. Il ressemble trait pour trait à son crétin de paternel. Bon, vous attendez quoi pour vous transformer et me porter chez moi ? Le dégel !?


Retour






  Connecté(s) : 14
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1