Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
M. Tom, je vais changer cette ville - Iceburg
Chapitre 885


Episodes 813
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


kING D Zanza Présente

Evil Fruit


Salut à toute la racaille, qu’elle soit jeune, âgée, maudite des eaux ou non. Je me présente, KING D Zanza, conteur. Je vais vous raconter l’histoire d’un des nombreux pirates qui vécu de grandes aventures rien que pour réaliser ses rêves. Lui et son équipage écumèrent toute leur vie Grandline et ont rencontrés des personnes connues, dont le célèbre Luffy au chapeau de paille, celui qui est devenu depuis le second seigneur des pirates…


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X
Chapitre XI | Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV
Chapitre XVI | Chapitre XVII | Chapitre XVIII | Chapitre IXX | Chapitre XX
Chapitre XXI | Chapitre XXII | Chapitre XXIII | Chapitre XXIV | Chapitre XXV
Chapitre XXVI | Chapitre XXVII | Chapitre XXVIII | Chapitre IXX | Chapitre XXX
Chapitre XXXI | Chapitre XXXII | Chapitre XXXIII | Chapitre XXXIV | Chapitre XXXV
Chapitre XXXVI | Chapitre XXXVII | Chapitre XXXVIII | Chapitre IXXXX | Chapitre XL


Chapitre XL : MENACES SUR LA MARINE

Cartouche : *entrant sans frapper* Monsieur ! Nous arrivons près de l’île où a accostés Alexia et son équipage…
Galcian : *à l’escargophone* Je te remercie Smoky. Au fait, comment va Hina ?
Smoker : *de l’autre coté du fil* Toujours en train de râler comme à son habitude. Certains membres importants de l’organisation de Crocodile sont toujours en fuite. Ils se terrent. Même Nico Robin semble avoir disparu de la surface de la terre. A croire qu’elle est partie faire un tour dans le ciel… Et ne m’appelles pas Smoky espèce de clebs albinos !!!
Galcian : Ha ha ha ! Toujours une aussi grande gueule toi ! Bon, je te promets de faire des recherches là-dessus. Mais n’oublie pas de m’en dire un peu plus sur ce qui se passe au QG. C’est donnant donnant…
Smoker : Hum, si tu veux. De toute façon je n’y suis que pour la journée. Les vieux croulants trouvent que je m’investi un peu trop sur ce pirate. Que je devrais plutôt m’occuper d’autres types.
Galcian : Je ne m’en fais pas pour ça, une muselière ne te retiendra pas longtemps.
Smoker : Mais, ce « truc » que tu recherches, que vas-tu en faire réellement ?
Galcian : Hein ? Je heu… Kriii ! Merde ! De la friture sur la ligne… Allô ? Smoky, je ne t’entends plus !!! Kriiii !!!
Smoker : Galcian ! Pas avec moi !!! Arrête de te défiler ducon !!!

Galcian n’écouta même pas la dernière phrase de Smoker qu’il avait déjà raccroché. Cartouche, qui s’était tue durant la conversation escargophonique repris alors la parole.

Cartouche : Mon colonel, de quoi parliez-vous avec le colonel ?
Galcian : De rien, il me demandait juste d’ouvrir l’œil pour des broutilles. Ah ! Et comment va-tu Cartouche ?
Cartouche : Mieux depuis que nous avons quitté la base avancée G3 pour leur donner Quatro et ses hommes. Le vice amiral Comir a été très amical de nous offrir des provisions.
Galcian : M’enfin, ils pourraient faire des efforts à la cantine. Plus de rognons en stock, c’est une honte…
Cartouche : A moins que vous ne voudriez retourner à Drum mon colonel…

Galcian ne compris pas cette remarque et se leva. Reddy était dans un coin en train de dormir et se réveilla à l’approche de son maître qui le caressa.

Galcian : Bon et si nous en revenions sur ce que tu voulais me dire tout à l’heure ?
Cartouche : Heu oui mon colonel ! Nous approchons de l’endroit où le Annbonny a fait escale. Et il semblerait que…
Galcian : Mais auparavant, je vais faire une partie avec Reddy. Cela fait depuis longtemps que l’on n’avait pas fait une partie d’échecs.

Cartouche suivit son colonel et les deux hommes, suivis de Reddy s’en allèrent dans une pièce adjacente sous le regard de Murdoc dans son long manteau.
L’homme de Stark était assis de l’autre coté du mur, sous un hublot, et releva la tête quand les deux hommes s’en allèrent.

Murdoc : Une odeur putride envahie l’air. La grande faucheuse doit se mettre en chasse.

L’homme enleva la poussière de son manteau tout en gardant ses mains dissimulées dans ses manches puis il se faufila pour aller au hublot menant à la pièce où se trouvaient les hommes qu’il devait surveiller lorsqu’il senti la lame d’une épée sur sa tête.

Cartouche : Un espion hein ? Tu dégage tellement d’ondes négatives que je suis honteux que se soit Reddy et le colonel qui t’on remarqués en premier…

Murdoc leva les mains et se retourna pour faire face à celui qui le menaçait. Cartouche ressenti alors une sensation de malaise face à ce type dont on ne distinguait rien et baissa involontairement son fleuret.

Murdoc : L’homme a toujours eut peur de la mort. Car la mort signifie ne plus penser…
Cartouche : Tu as un karma malsain mon ami.
Galcian : Dit tout de suite qu’il sent la pourriture. C’est assez désagréable…

Galcian sorti de l’ombre, un mouchoir devant la bouche. Murdoc tourna la tête à 180 degrés sous le regard horrifié de Cartouche et ses yeux vides semblèrent alors luire sous sa capuche…

Cartouche : Qu’est-ce que c’est que cette chose ?
Galcian : Hum. Un regard de tueur… Et en plus, tu masquais ton odeur, sinon tu n’aurais jamais pu arriver jusqu’ici sans te faire remarquer.
Murdoc : … Tant pis pour les informations. Mais je suis un oiseau de mauvaise augure, désormais vous saurez que la mort plane sur vos têtes…

Murdoc s’abaissa alors à une vitesse incroyable et saisit le fleuret de cartouche par la garde en même temps. Le sergent-chef réagit également en lâchant son arme et en essayant de donner un coup de coude dans le dos de son adversaire qui esquiva tout aussi rapidement en reculant.

Cartouche : Rapide…
Galcian : *prenant sa forme semi-animale*Laisses-le moi Cartouche, il est trop rapide pour toi !
Murdoc : Hum ? Tu n’est pourtant qu’un simple mortel. Mon maître sera content si je lui ramène ta tête sur un plateau d’argent…

Le gars en manteau n’eut pas le temps de répondre qu’il de fit transpercer par la lame de Cartouche. Le lieutenant l’avait ramassé et avait profité d’un moment d’inattention pour frapper…

Cartouche : Te voilà fait… *regarde Murdoc s’effondrer* Désolé mon Colonel, je crois que je l’ai tué.
Galcian : Hum ? Bizarre. On aurait cru qu’il était plus fort que ça… En tout cas, un coup en plein cœur est une mort rapide…
Murdoc : Je crois que vous sous estimé la mort. Elle est l’immortelle…

Cartouche recula sur le coup. La où Murdoc se trouvait, il n’y avait pas la moindre trace de sang. Son adversaire le frappa en pleine poitrine et il s’écroula. Galcian n’eut pas le temps de réagir que l’individu sauta d’un bond jusqu’en haut du mât.

Cartouche : Mais qui est-ce, il a un Karma indéchiffrable.
Galcian : Il n’a pas sauté, il s’est juste envolé…
Murdoc : Exact… Je suis possesseur d’un fruit du démon

Murdoc enleva alors sa capuche et se montra sous sa forme semi animale. Il avait un bec fin recouvert de piercings et des yeux ronds qui transperçaient du regard ses adversaires.

Cartouche : Un hibou ? C’est pour cela qu’il a pu tourner sa tête à 180 degrés tout à l’heure… Mais… Comment cela se fait qu’il n’ait pas été affecté par mon fleuret en granit marin ? Qui l’a touché en plein cœur en plus…
Galcian : C’est donc toi Murdoc le « trompe-la-mort » ? Le pirate aux 83 millions de berrys de récompense ?
Murdoc : Exact. L’oiseau de mauvaise augure qui guide la mort dans les méandres de l’existence… Laisse moi juste te dire que la mort t’attend au bout du chemin. Et elle ne te ratera pas.
Galcian : Je ne crains pas la mort. Je l’ai côtoyé tellement de fois et elle n’a jamais voulu de moi…
Murdoc : Je suis revenu d’entre les morts pour te dire que cette fois, elle ne te loupera pas. Adieu !!!

Murdoc s’envola vers Calenca sous le regard amusé d’un Galcian qui ne prenait pas la menace au sérieux. Cartouche par contre restait dubitatif. Alors que son Colonel allait rentrer dans sa cabine, il l’interpella.

Cartouche : Mon colonel !
Galcian : Moui ? Qu’y a-t-il ?
Cartouche : Vous me semblez bien calme. Pourquoi ?
Galcian : Tout simplement parce que je sais que mon repas arrive. Un plat de rognons frits avec supplément de pommes de terre.
Cartouche : QUOI ? VOUS N’ARRIVEZ QU’A PENSER A VOTRE ESTOMAC A UN MOMENT PAREIL ??!!
Galcian : Ecoute Cartouche. Les menaces ne m’ont jamais fait peur et laisses moi te dire que ce type non plus. Il a beau se dire immortel je suis sûr qu’il se feras tuer de mes mains. Si un jour tu veux être à ma place, n’oublie pas que le clame en toute circonstance peut t’aider à franchir les pires obstacles. Bon allons-y car dès demain, je sens de l’animation…


Retour






  Connecté(s) : 15
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1