Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Un homme doit être fier des bateaux qu'il construit - Tom
Chapitre 885


Episodes 813
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Hitsugaya Présente

L'île Paradisiaque


Attention à tout ceux qui désirent lire cette Fan fic. Celle-ci se déroule après le dernier Arc de One Piece actuellement en parution au japon. Je vous averti donc que je ferais ici et là du Spoil. Certaines choses apparaissant ici tiennent compte de théories tel un hypothétique nouveau membre d’équipage….


Prélude | Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X


Chapitre X : Trois entrées différentes

------------------------------ Anro Nekano, Steel City-------------------------------

Voilà 10 minutes que Nekano venait de raccrocher son escargophone privé en liaison avec l'appartement de Vinny. Ainsi le fameux équipage de Luffy au chapeau de paille avait jeté l'ancre sur son île. Tant que les NoveSpade seront là, les risques ne devraient pas être très élevés...Cependant qui aurait parié sur leur victoire face au gouvernement mondial à Enias Lobby? Il était peut-être conseillé de prendre quelques mesures supplémentaires.
Il s'assit sur son confortable fauteuil en cuir et s'alluma un de ses cigares de qualité supérieur qu'il faisait directement importer de l'île Icyte. Il posa son pied en appui contre son bureau et poussa d'un coup sec, son fauteuil roula dans son bureau pour se stopper devant ses escargophones.
Nekano aimait bien penser qu'il avait un contrôle sur tout, aussi pour s'assurer de pouvoir contacter les points vitaux de son organisation, il avait aménagé dans son bureau une partie réservée aux informations qui comprenait une bonne dizaine d'escargophone.

« Quartier Général de la Marine j'écoute »
« J'aimerais parler au vice-amiral Onigumo »
« De la part de ? »
« Anro Nekano »
« Ne quittez pas, nous allons voir si le vice-amiral est disposé à prendre l'appel, nous vous transférons sur le standard d'attente »
Une musique qui semblait venir tout droit du pays de Candy, rempli de sucre et de fleurs, se fit entendre.
« ....Ils ont de drôles de gouts à la Marine des fois », se dit Nekano.
Heureusement il n'eut pas à attendre très longtemps:
« Onigumo, j'écoute »
« Bonjour Vice-amiral, mes respects. J'aurai besoin de vos services »
« Sans rigoler? J'ai pas l'temps de m'occuper de toi, j'ai d'autres affaires sur le feu, tu seras gentil de m'appeler qu'en cas d'informations intéressantes. Je t'ai répondu pour les pots-de-vins que tu me verses régulièrement, ils seront utiles pour protéger le futur dans les moments d'insûreté. Mais ne crois pas que je me soucie de tes petits problèmes de dictateur » i
Nekano ne supportait pas que l'on s'adresse à lui de façon si rabaissante, cependant, contredire un vice-amiral de la Marine tel qu'Onigumo était peu conseillé:
« Il s'agit de l'équipage de Luffy au chapeau de paille »
Onigumo ne répondit pas tout de suite, il semblait accuser le coup et réfléchir. Chapeau de paille, celui qui leur avait échappé lors du Buster Call. Le conseil des 5 étoiles semblait beaucoup se préoccuper de son sort, et Kiji lui avait lui-même parlé de son intérêt pour cet équipage....Ca ne faisait aucun doute, s'il réussissait à capturer cet équipage, le prochain amiral de la marine, ce serait lui! Et ainsi, il pourrait protéger le futur avec plus d'efficacité. Enfin, il fallait d'abord en savoir plus sur cette information :
« Je t'écoute..... », lui dit-il.
« Il est sur Towish, lui et son équipage sont tous là et se dirige vers ma ville pour une raison que j'ignore. J'ai avec moi les NoveSpade mais.... »
« Aaaaah, c'était donc là que se terrait Vinny », le coupa Onigumo en apprenant la nouvelle, « Toujours pas remis de la trempée que lui a mis Le Roux. Ahahahahahah....Très intéressant, continue »
« Pour qui se prend-il à me donner des ordres? », maugréa Nekano, irrité.
Il obéit néanmoins:
« Oui, donc Taira Vinny et ses hommes sont avec moi, mais... »
« Ahahahah....Ils sont avec ton argent tu veux dire? »
« Euh oui, c'est ça, avec mon argent...Bref, je ne veux pas prendre de risques, si vous êtes disponible je m'arrangerais pour que vous puissiez venir jusqu'ici sans difficulté. Ainsi si vous parvenez à capturer cet équipage, il y a de forte chance que cela influe sur votre carrière, dans le cas contraire, les NoveSpade pourront peut-être vous donner des informations utiles sur le Nouveau Monde, en particulier Shanks Le Roux, c'est tout bénéfique pour vous non? »
Onigumo dut reconnaître que bien que Nekano était une ordure de la pire espèce, il savait voir loin....De plus avec un peu de chance, il pourrait couper l'herbe sous le pied de Smoker... :
« Bien, je serais là dans trois jours »
« Trois jours, mais c'est trop lo... »
« Trois jours, c'est tout », le coupa de nouveau Onigumo avec fermeté, « Et tu as intérêt à ce que j'y trouve mon compte ou je m'occuperai personnellement de ton cas! »
Le Vice-amiral raccrocha aussi sec.
Nekano était satisfait, sans perdre plus de temps, il prit un nouvel escargophone, petit et rouge, qui assuré une conversation protégée et sûre. Nekano le saisit et appela, cinq secondes plus tard une voix se fit entendre :
« Bonjour Mr.Nekano, que puis-je faire pour vous? »
« Dans trois jours, un navire de la marine viendra dans notre périmètre, il s'agira du Vice-amiral Onigumo. Vous le laisserez passer »
« Bien reçu Mr.Nekano vous pouvez compter sur moi! »
« Je l'espère Nikov, c'est pour ça que je vous paie....Ah encore une chose, l'équipage de Chapeau de Paille? »
« Panne de la partie Nord-Ouest du système, elle a été réparé rapidement! »
« Embêtant....Veillez à ce que cela ne se produise plus Nikov! »
« Bien Mr.Nekano »
Le dirigeant de Steel City raccrocha, prudence était mère de sureté et une petite précaution supplémentaire ne coutait rien. Il avait bien mérité une petite pâtisserie de sa réserve personnelle... Cette dernière dégustée, il se leva et sortit de son bureau, gérer une ville ne laissait que peu de temps pour le divertissement.

---------------------------Zorro, Forêt de l'île de Towish-----------------------------

« Bon, maintenant à gauche »
Zorro tourna à droite.
Cela faisait un moment qu'il marchait et il n'avait toujours pas rattraper le reste de l'équipage.
« Pfouuuu......Ils se sont encore perdus... », soupira-t-il.
Le mieux était de les attendre à Steel City, là-bas il finirait bien par les retrouver.
Tout à coup, il buta sur quelque chose. Surpris, il se rattrapa de justesse par réflexe.
« C'est quoi ce truc? », dit-il en se retournant, « ...............Des rails? »
A ce moment-là un train passa à toute vitesse devant lui! Il eut juste le temps de voir un type qui semblait se prendre pour Superman accroché au dernier wagon. Trois secondes plus tard le train avait disparu.
« Certainement un gars en manque de sensations fortes, il m'a un peu fait penser à Paulee dans ses cris..... faut être un peu timbré quand même », constata l'épéiste, « Quoique ça doit être marrant tout compte fait.... »
La surprise étant passée, Zorro n'accorda pas plus de temps à ce train qui venait de surgir sans prévenir:
« Bizarre que j'l'ai pas entendu venir.... »

----------------------------Locomotive du Steel City Express-------------------------
-
« Pffff....Pas très drôle le dernier, il a même pas sursauté.... »
« Pourtant j'avais mis le silencieux cette fois »
« Mouais...Tant pis, on se rattrapera au prochain, allez augmente la vapeur et remet un peu de charbon »

-------------------------------------Retour à Zorro---------------------------------

« Qui dit train, dit gare. Et qui dit gare, dit ville. Donc j'dois plus être très loin, c'est logique. »
Zorro continua son chemin, rassuré.
Un subtil gazouillis des oiseaux commença à se faire entendre, Zorro passa devant plusieurs buissons parsemés de délicates violettes au senteurs aromatiques....Il en saisit une et la porta devant son nez:
« Ah qu'il est bon de sentir le doux parf....Mais bordel qu'est-ce que je suis en train de raconter là!!! », vociféra l'épéiste qui maudissait le coup de sang de l'auteur, « J'suis en manque de rhum, ça devient critique! », il accéléra le pas.

-----------------------------Steel City Express, dernier wagon-----------------------

Toujours accroché à sa corde, Paulee lança un débat en son for intérieur : « Faut-il que je fasse appel à mes bras pour quitter cette position inconfortable et aller dans le wagon? ». A l'unanimité par une voix contre zéro, la réponse fut oui.
Il grimpa alors le long de sa corde ( même si grimper une corde horizontale était un peu déroutant ) et posa pied sur le wagon.
« Bon, y a plus qu'à rejoindre le capitaine, cet abruti a du se réfugier à l'intérieur du premier wagon .. »

Contre toute attente, Luffy était également au niveau du premier wagon...mais en dessous..
« Aahahahahahaha!!Il est super ce train », rigolait le garçon-élastique. Visiblement se tenir accroché sous l'essieu d'un wagon avait toujours été l'un de ses rêves. Cependant il sentit une petite faim dans son estomac et se décida à remonter, peut-être y avait-il un wagon-restaurant à sa mesure.....
Se servant de son bras élastique, il parvint dès le premier essai à s'accrocher à un rebord de fenêtre du wagon. Affirmant sa prise, il se réceptionna sur ce même rebord et regarda à travers la fenêtre ce que contenait le wagon : C'était visiblement le wagon des premières classes, une dizaine de tables étaient alignées de chaque côté, portant une élégante nappe vermeil, sur laquelle était posée des couverts étincelants.
Il convient à présent de changer de point de vue et de passer à celui des trois jeunes demoiselles qui étaient assises près de cette fenêtre. Elles dégustaient tranquillement leur soupe de cèpes assortie à un léger filet d'huile de romarin, et virent tout à coup un jeune homme hirsute, les cheveux en bataille, des traces de suies sur les mains et le visage, atterrir devant leur fenêtre....
« Aaaaaaaah!!Un singe!!! », cria la première avant de s'évanouir.
La deuxième décida de varier un petit peu:
« Un singe!!Aaaaaaaaah!! », puis elle s'évanouit.
La troisième crut que s'était la mode et s'évanouit..
La scène n'avait pas manqué d'être remarquée par tous les passagers qui regardaient à présent fixement le garçon au chapeau de paille, sauf un qui s'acharnait sur sa triple portion de steak tartare.

D'un coup de poing, Luffy brisa l'un des carreaux de la fenêtre, passa sa main et actionna le loquet ( Etonnant de sa part ). Puis il ouvrit la fenêtre, entra et la referma. Bien que pressé de finir le repas des jeunes demoiselles, il se demanda un instant pourquoi il n'avait pas directement explosé la fenêtre....( On se disait aussi .. )Haussant les épaules il s'assit à la table et vida d'une traite une assiette de soupe
« Pouaaaaah!! », dit-il en manquant de s'étrangler, « Mais....C'est sans calories!! »
Luffy remarqua alors que la quasi-totalité des passagers regardaient dans sa direction, l'air médusé. Il se tourna et regarda à travers les carreaux intacts, cherchant ce que pouvaient bien observer les passagers, mais ne vit rien.
« Euh dites? », commença-t-il en s'adressant à la table la plus proche et en affichant un grand sourire, « Vous sauriez pas où on peut trouver de la viande? »
Ce fut la seule personne qui n'avait pas réagit à son intrusion qui lui répondit, entre deux bouchées de steak :
« La wagon-restaurant des premières classes est juste derrière »
Luffy avait déjà disparu du wagon, laissant les passagers qui auraient bien voulu quelques explications...sur leur faim.

De son côté Paulee entrait dans le wagon-restaurant des secondes classes, il passa devant les cuisines sans réellement prêter attention, jetant juste quelques coups d'oeil. Mais alors qu'il venait de passer devant une porte ouverte, il s'arrêta net, fit deux pas en arrière et regarda de nouveau dans la pièce : Un cuisinier, si l'on pouvait appeler cela un cuisiner, était en train de se gratter les fesses tout en remuant une mixture qui ressemblait vraisemblablement...à rien:
« Eeeeeh Marcel! J'ai plus d'escalope! », cria-t-il.
« Eh bé c'est normal, on en a plus chef », répondit le dénommé Marcel.
« Mais si, qu'est-ce que tu racontes fada? J'en ai vu dans la remise! »
« Elles sont périmées depuis six mois, et on a pas encore enlevé tous les cafards »
« C'est pas graaave c'est plein de vitamines, va me les chercher », conclut-t-il une main sous les aisselles avant de commencer à pétrire une pâte marron.
« D'accord Chef! »
Paulee préféra faire comme s'il n'avait rien vu, mais son regard ressemblait à un mixte entre celui d'une personne ayant découvert qu'il lui restait dix minutes à vivre et celui d'une personne en plein spectacle d'horreur....( Faudra qu'il pense à moins se payer la tête de Sandy ).Il s'apprêtait à sortir du wagon quand une voix l'interpella:
« Eh monsieur », lui dit un serveur, « Vous voulez manger quelque chose? », il lui tendit une assiette sur laquelle était posée une morceau de viande. « Une escalope peut-être? »
Luttant contre son estomac, l'ingénieur naval se dépêcha de sortir....

Alors qu'il allait passer au wagon suivant, Paulee entendit d'imposants bruits de mastications au -dessus de lui, il grimpa et jeta un coup d'oeil sur le toit du wagon. Tranquillement assis, Luffy était en train d'engloutir gigot sur gigot à une vitesse hallucinante.
« Mais qu'est-ce que tu fais sur le toit?!!! », vociféra Paulee.
« Oh Paulee », remarqua Luffy, « T'en veux un bout? »
Si Luffy ne s'envolait pas malgré la grande vitesse du train, c'est que le toit du wagon avait un petit surplomb en son centre qui faisait contre-vent, quand à savoir ce que le capitaine au chapeau de paille faisait là....

----------Nami, Robin, Chopper, Sandy, Ussop et Franky, forêt de Towish--------------

« Je suis curieux de savoir qui a bien pu construire ce train..? », ruminait Franky.
« 'Sais pas, mais il l'a bien planqué », dit Sandy en s'allumant une cigarette.
« Mais on va pas chercher Luffy? », demanda le médecin.
« J'suis pas sur de pouvoir battre un train à la course Chopper. Non, on va aller à Steel City comme l'avait prévu ma chère Nami-chan ( l'instant de cette phrase, il cueillit toutes les fleurs qui passaient à sa portée ). Ensuite il n'y aura qu'à se renseigner aux abords de leur gare. Quand à l'autre crétin de sabreur, avec un peu de chance on l'a perdu »
« En l'absence de Luffy, je prends le commandement de l'équipage », déclara Ussop d'un ton solennel.
« Qu'est-ce qu'il raconte lui? », demanda la cyborg.
« Laisses tomber », lui répondit le cuistot.
Ussop continua :
« Il est trop imprudent d'aller à l'encontre de ses NoveSpade, Luffy, Zorro et Paulee sont de taille à s'en occuper à eux trois! On va s'arrêter là et construire notre camp....etc, etc, etc »
« Chopper, lâches cette tente.. », maugréa Sandy, las.
Robin, qui marchait en tête, écarta une fougère et aperçut face à elle une gigantesque muraille de plusieurs mètre de haut. D'un gris profond, elle s'étendait à perte de vue.
« Nami? »
« Qu'est-ce qu'il y a Robin? », répondit la belle rousse qui donnait à un Chopper émerveillé, les fleurs offertes par le cuistot.
« Je crois que nous sommes arrivés »
Le reste de l'équipage sortit enfin de l'épaisse forêt;
« Ca a un côté sinistre ce truc », marmonna Franky.
« Bon ben y a plus qu'à y aller », dit Sandy en s'avançant, « Y a l'air d'avoir une entrée là bas »
« Effectivement, pas de temps à perdre depuis que j'ai décidé que Zorro aurait surement besoin d'un des coups de main dont j'ai le secret », affirma Ussop en lui emboîtant le pas d'un air sûr.

Ils arrivèrent face à une énorme grille abaissée, devant laquelle trois gardes joués aux cartes sur une table. L'un d'eux remarqua l'équipage qui s'avançait, une lance à la main il se leva:
« Je peux vous aider ? »
« Lèves ta grille dugland », répondit Franky.
« Fermes là Franky! », dit Nami en lui plantant une aiguille dans le dos.
« WOUAILLEEEE!! Mais j'lui ai simplement dit de lever sa grille! »
« Excusez-le, il lui manque un peu d'éducation », enchaîna Nami en souriant, « Nous voudrions simplement entrer dans la ville pour retrouver des amis »
« Désolé les ordres sont formels, on ne laisse entrer personne sans autorisation »
« Drôle de manière », commenta Robin.
« Bref, dégagez », repris le garde en pointant sa lance sur Nami.
Sandy commença à s'avancer
« Toi, je crois que j't'aime pas beaucoup l'ami »
Mais il n'eut pas le temps d'aller plus loin, la navigatrice venait de sortir un pistolet de son dos et le braquait sur son visage:
« Ecoutes dugland! Tu ouvres tout de suite ta bordel de grille ou j'te fais un trou dans le buffet si grand qu'on entendra passer un courant d'air! »
Le garde la regarda, les yeux ronds et effarés.
« Wouaaah.. », murmurèrent Sandy, Chopper et Ussop, impressionnés.
« Tu manques un peu d'éducation soeurette », dit calmement Franky, assez fier de son influence.
Les deux autres gardes se levèrent et voulurent crier leurs désaccords, mais deux petites billes vinrent se loger dans leurs bouches, deux secondes plus tard ils tombaient à terre, endormis. De son côté Ussop expliquait à Chopper, en dix-huit pages, comment il avait calculé les trajectoires de ses projectiles.
Le garde restant ne se fit pas prier pour ouvrir la grille.

Sandy s'approcha de lui, les sourcils froncés, un air démoniaque sur le visage :
« On vient seulement faire un peu de tourisme, évites d'alerter tes supérieurs pour si peu, ça pourrait m'aigrir.... »
Puis la troupe passa les portes et entra dans la fameuse Steel City.

Une fois qu'ils furent hors de son champ de vision, le garde en question se précipita dans la petite cabane qui leur servait de lieu de communication. Le pirate au sourcil en vrille avait beau sembler effrayant, face à ce dont était capable les Nove Spade, il avait fait son choix...Il fit le tour de la pièce des yeux pendant cinq bonnes minutes, puis commença à paniquer:
« Dis donc, j'l'avais posé là l'escargophone...Il est passé où? »

« Tu l'as eu où cet escargophone Robin? », lui demanda Chopper, intrigué.
« Il traînait par là », lui répondit-elle dans un sourire.

------------------------Zorro, à l'opposé de Nami and co-----------------------------

Zorro écarta une ultime branche de son chemin et atterrit enfin devant les gigantesques murs de Steel City:
« Parfait, je suis arrivé. »
Il s'approcha et à une vitesse incroyable, assena un puissant coup de sabre aux murs! Pas une égratignure visible..
« Effectivement, c'est bien de l'akurion »
Il sourit....Tout comme Daz Boness et son corps d'acier, cette ville lui proposait tout simplement de devenir plus fort. Néanmoins il n'était pas encore capable de briser ce mur et chercha donc une autre solution:
« Mais pourquoi il n'y a pas de porte..,? »
Alors qu'il faisait des hypothèses sur l'incompétence des architectes de cette ville, il sentit le sol trembler légèrement sous ses pieds:
« Mais qu'est-ce que..,? Wouaaaaah!! »
Le sol se souleva et Zorro tomba à la renverse. Toujours à terre, il vit une femme sortir discrètement de ce qui semblait être un tunnel, et se diriger vers la forêt. Zorro l'interpella:
« Hé toi! On surgit pas de sous les gens sans prévenir! »
L'utilisatrice du tunnel fit volte-face, d'un visage absolument magnifique, elle portait un jean qui recouvrait ses baskets et une chemise blanche à dentelle, légèrement recouverte de sa chevelure blonde. Cependant la surprise et l'effroi se lisaient dans ses yeux, elle détala sans donner d'explications.

Zorro qui n'avait pas spécialement envie de retourner d'où il venait ( heureusement car on ne l'aurait plus revu ) ne chercha pas à la suivre, de toute façon elle venait de lui donner la solution à son problème.

------------------------------Gare Nemant de Steel City-----------------------------

Silvère, Jenny et Ferdaigle attendaient patiemment, enfin patiemment...
« Mais je m'emmerde!! », grommelait Silvère depuis cinq bonnes minutes.
« Tu veux pas la mettre en sourdine s'il te plait?! », lui répondit Ferdaigle, exaspéré, « On a tous rendez-vous chez le boss pour ses directives mais il m'a demandé de prendre Wilson au passage. Normal, avec sa capacité à trouver son chemin on l'aurait jamais revu, il est censé arriver dans le prochain Steel City Express. »
« Ouais, bah j'm'emmerde. Penses à toutes ses femmes dehors, folles de moi! Qui n'attendent que moi, ma signature et mon corps!! »
« T'inquiètes pas trop là-dessus », railla son compagnon.
Jenny prit la parole en contemplant le toit de la gare d'un regard rêveur:
« Tout est un, un est tout, le monde tourne sur cette règle »
Ferdaigle et Silvère se regardèrent, il devenait de plus en plus difficile de suivre cette fille...
Tout à coup, l'arrivée du train fut annoncé:
« Steel City Express, trente minutes d'arrêt ! ».

Cinq minutes plus tard, l'homme friand de steak tartares, rencontré dans le train par Luffy, se pointa devant les trois NoveSpade, il s'approcha de Jenny et s'apprêta à parler..Mais cette dernière lui décocha une gifle instantanée qui l'envoya valser à trois bon mètres:
« Tu allais dire une bêtise », commenta cette dernière.
Silvère recula prudemment de deux pas.
« Je déteste l'instinct féminin », grommela Wilson en se relevant.
« Le voyage s'est passé sans anicroche? » questionna Ferdaigle.
« Ooooh très plaisant, les tartares étaient délicieux, et un gamin a mis un peu de spectacle dans le train ».
« Un spectacle où tu faisais le clown non? », intervint innocemment Silvère, « Du genre draguer, prendre des baffes et faire rire les enfants? »
« Je crois pas que tu sois très bien placé pour parler Mr.Je-suis-irrésistible-et-si-je-n'ai-personne-c'est-parce-que-je-veux-préserver-mon-intimité », répliqua ce dernier en s'approchant de son interlocuteur, un sourire narquois aux lèvres.
« Ah vraiment....? »
Mais Ferdaigle intervint:
« Vous vous cognerez dessus plus tard, vous voulez faire attendre le capitaine Vinny? »
Les deux NoveSpade échangèrent un nouveau regard noir puis se décidèrent à quitter la gare.

Au même moment Luffy et Paulee descendaient d'un wagon, l'ingénieur navale n'était pas fâché de quitter ce train qui lui avait donné assez de sensations fortes pour aujourd'hui.
« On y retourne??? », demanda Luffy avec impatience.
« C'est pas le moment », répondit Paulee, « Faut déjà qu'on comprenne où on est.. »


Retour






  Connecté(s) : 29
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1