Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Il y a un frigo pour garder le coca au frais - Franky
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Acestyle Présente

Portgas D Ace à l'assaut de Grandline


Cette histoire se situe trois années avant le début connu de One Piece et le départ de Luffy vers l'aventure.


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X
Chapitre XI | Chapitre XII | Chapitre XIII | Interlude I | Chapitre XIV
Chapitre XV | Chapitre XVI | Chapitre XVII | Chapitre XVIII | Chapitre XIX


Chapitre XIX : Dernier acte

Ace regardait le vieil homme d’un œil exorbité, il ne comprenait pas sa réaction et encore moins son mouvement de panique apparent. Il secoua vivement la tête et jeta un nouveau regard en direction de l’homme qui lui faisait face et qui se tortillait à présent, l’air désespéré et apeuré. Il gloussait si fort qu’on aurait juré que toute la rue alentour pouvait entendre ses gémissements. Harry recula encore de trois pas et alla se réfugier derrière la seule table de la pièce et se baissa puis mis ses deux mains en protection sur son visage avant de risquer un coup d’œil en direction de celui qu’il croyait comme une menace. Le pirate eut soudain un rire sonore et tout en continuant de secouer la tête, il se redressa et dit d’un ton de moquerie :
- Décidément, t’es vraiment super marrant toi. Je sais pas ce qui te fait peur chez moi mais tu dois avoir tes raisons alors je vais te demander une seule chose que tu ne pourras pas me refuser, surtout si tu as réellement peur de moi.

Les yeux de Ace pétillaient de malice et un sourire moqueur continuait de s’afficher sur son visage. Au bout d’un long moment de silence, Harry baissa ses mains de son visage qui semblait momentanément avoir retrouvé un peu de ses couleurs.
- Que voulez-vous ? dit-il en tremblant et d’une voix faible et craintive.
- Vous le savez, répondit Ace tout en continuant à afficher une assurance qui faisait de nouveau frémir le tatoueur. Je veux que vous apposiez mon nom sur mon bras.
- Oui… Oui, bien sûr, tout ce que vous voulez, dit enfin Harry après un long moment de tension ponctué seulement par le bruit que faisaient les mouches qui voletaient tout autour d’eux.

Harry se leva tout doucement, en gardant un œil méfiant sur Ace et retourna lentement dans son arrière-boutique sur la pointe des pieds, avant de réapparaître devant le pirate avec quelques accessoires en main. Il entreprit la demande du jeune garçon et commença à inscrire la première lettre de son nom et bientôt, un grand ‘A’ se forma sur le bras musclé de Ace. Lorsque le marquage à l’encre noir de la deuxième lettre commença, Harry eut des sueurs froides et trembla de tout son corps, puis prenant son courage à deux mains et dans un ultime effort de lucidité, il écrivit un grand ‘S’ juste en dessous du ‘A’. Ace remarqua l’erreur du vieil homme et le lui signala. Aussitôt, le tatoueur se fondit en excuses et avoua bien timidement que malheureusement les tatouages qu’il administrait étaient indélébiles et qu’ils restaient toute la vie. Un silence gênant s’installa et au bout d’un moment, la sentence tomba :
- Ben, ça fait rien, dit enfin Ace alors que le vieil homme s’était visiblement convaincu de la colère du jeune pirate. Barre le ‘S’ et reprend comme si de rien n’était, finit-il dans un sourire qui eut le don de rassurer Harry qui s’épongea abondamment le front à l’aide de son mouchoir tout crasseux.

Le tenant du magasin de tatouages finit malgré tout son travail sans autre erreur, rassuré semble-t-il par l’indulgence de celui dont il croyait capable d’une terrible fureur. Bien sûr, le vieil homme ne voulut pas que Ace ne lui donne de l’argent, ce que de toute façon ce dernier n’aurait jamais fait ni proposer car il était un pirate, ne l’omettons pas. Une fois l’œuvre terminée, Ace se contempla dans le miroir qui était toujours accroché aux murs et vit avec satisfaction sur son bras le reflet étincelant de son nom. On pouvait effectivement dès lors, remarquer un magnifique ‘A$CE’ vertical qui scintillait à la lueur de la pâle lumière de la petite lampe de la salle qui restait malgré tout plongée dans une pénombre glaciale.



Soleno se tourna vers son capitaine Leo et vit que ce dernier était en pleine réflexion, accoudé sur la figure de proue (qui était à l’effigie d’un lion) de son navire. Le vent soufflait fort et portait le bateau, pourtant immense, à travers les flots sans que personne n’eût besoin de le manœuvrer. Les cheveux de Leo voletaient avec grâce et semblaient flottaient dans l’air avec un reflet d’or magnifique. A côté de ces deux hommes se tenaient également Aojin et Balmor. Tous semblaient attendre le verdict de leur supérieur et tous regardaient la mer et les dauphins qui émergeaient par instants pour reprendre leur souffle avant de replonger dans les profondeurs, retournant ainsi à leur vie aquatique. Au terme d’un moment de silence qui parut être une éternité, Leo prit enfin la parole et parla d’une voix ferme et pourpre, pareille à un murmure divin :
- Il semble que cela se soit en effet confirmé. Le paquet que tu as récupéré Soleno (il jeta un œil dans sa direction avant de déposer à nouveau ses yeux vers l’horizon), nous révèle ce que nous voulions savoir. Il nous aura fallu longtemps avant d’en avoir le cœur net. Mais le Gouvernement Mondial ne nous aura pas rendu la vie facile, j’en conviens – il se tourna alors en direction de Balmor, puis après un petit moment de silence, il reprit. Balmor, ma décision est prise. Tu n’iras pas aider notre jeune ami Ace. Car ta mission prioritaire maintenant est de retourner là-bas et de me tenir informé des évènements à venir et de ce qui se trame – après avoir obtenu une réponse positive par un hochement de tête de la part de son homme, Leo se tourna alors à nouveau vers Soleno et continua. Soleno, Balmor en mission, tu reprends les rênes de son ancienne mission. Tu iras donner les renseignements nécessaires quant à la survie sur Grandline à Ace.

Après un instant d’hésitation, le capitaine Leo ferma les yeux et ajouta :
- Il se trouve actuellement à Loguetown. Nous ne nous trouvons pas bien loin de ce lieu mais il faut faire vite car il pourrait reprendre la mer d’un moment à l’autre. Soleno, ouvre donc le passage vers Tytosia…
- Vous êtes sûr capitaine ? demanda Soleno avec étonnement. Les tytosians sont très agités en ce moment, tout le monde ignore pourquoi, mais envoyer Ace vers eux ne serait pas une bonne idée…
- Reverse Moutain n’est pas une montagne que l’on traverse avec une simple barque, fit remarquer Leo. Dans la configuration qui nous est donnée, la meilleure solution est d’envoyer Ace visiter le peuple tytos. Je suis sûr qu’il saura se débrouiller.
- Très bien, se contenta de dire Soleno, mettant ainsi fin à la discussion.



Ace sortit du magasin de tatouage et tourna à sa droite. Il vit alors un petit passage qu’il n’avait jusqu’alors pas remarqué. C’était une petite ruelle où s’entassaient toutes sortes de personnes et chacun semblait porter un grand intérêt à ce qui se trouvait au milieu de la foule massive qui remuait et émettait un brouhaha incompréhensible. Intrigué, Ace s’était rapproché du point de rassemblement et écarta de la main deux hommes pour se frayer un passage. Presque instantanément après avoir reconnu le visage du pirate, les deux hommes eurent un cri d’horreur qui se fit entendre à des centaines de mètres à la ronde, avant de courir se cacher un peu plus loin à l’abri, derrière des tonneaux de vins et de rhums. Peu de temps après, toute la foule les avait imité et bientôt, tous s’entassèrent derrière la supposée barrière de protection et regardaient Ace d’un air méfiant mêlé à une certaine crainte. Cependant, le pirate s’était dit que la fuite de cette foule compacte n’était pas plus mal puisqu’à présent, il pouvait voir clairement ce qui suscitait l’intérêt de tout un chacun. Il ouvrit de grands yeux lorsqu’il découvrit ce qui se trouvait devant lui. C’était un stand aux milles couleurs, magnifiquement orné de pierres précieuses et de bijoux d’une grande valeur. Une nappe d’une soie impeccable et brodée à l’or fin recouvrait la table au reflet de rubis et d’émeraude. Sur la table étaient disposés différents mets d’une diversité déconcertante et bien qu’il eut déjà le ventre plein, Ace sentit un appétit d’ogre l’envahir peu à peu et très rapidement, bien malgré lui, il lança sous les regards interloqués de la masse :
- Wouah !! A taaaaaaaaable !!!

Il se rua vers le paradis qui lui tendait le bras mais une fois arrivé à hauteur de ce festin qui semblait être un don du ciel, une petite voix surgit timidement de la foule et d’un ton tremblotant, la voix se risqua à débiter les mots suivants :
- S’il vous plait, cette table ainsi que tout ce qu’il y a dessus n’est que le prix d’un concours organisé par mes soins et je vous demanderai, si vous le voulez bien, de laisser tout cela sans rien y toucher.

Lorsque la voix eut finit de dire ce qu’elle venait de dire, des commentaires fusèrent de toutes parts, émettant un bruit de fond d’une force telle qu’on aurait facilement pu l’entendre à l’autre bout de la ville :
- Quel culot, disait une première voix tremblante.
- Oui, acquiesçait une deuxième, c’est Ace…
- Il va sans doute le tuer d’un seul coup, se risqua une troisième.
- C’est fini pour lui, une telle canaille ne laissera pas impuni un tel défi, lança une quatrième.

Ace se retourna et son regard croisa celui d’un petit bonhomme tout mince qui semblait à peine tenir sur ses jambes et qui tremblait de la tête au pied tout en se mordillant les doigts avec une frénésie telle qu’il aurait très bien pu se déchirer la main entière. D’abord surpris, Portgas eut ensuite un comportement fidèle à ses habitudes, il sourit à la lueur du jour et se baissa pour rattacher les lacets de ses chaussures avant de se relever et de fixer à nouveau un œil attentif sur son vis-à-vis qui, lui, recula de deux pas avant que son front ne commence à produire une quantité impressionnante de sueur froide.
- T’es qui toi ? lança Ace d’un ton interrogateur.

L’homme regarda le pirate avec une peur évidente sur son visage avant de répondre avec hésitation :
- Je m’appelle Frederick. Je suis l’organisateur d’un concours qui doit se dérouler à l’instant même.
- Et le prix pour le vainqueur est ce repas, c’est ça ?
- Euh… En fait, pas seulement, c’est cette table entière…
- Ouais. Et quel est ce concours ? questionna Ace avec excitation.
- En fait, hésita Frederick, il y a derrière ce stand mon chapiteau (il fit un geste de la main pour montrer une espèce de grande tente ornée d’une décoration sobre mais non moins ravissante). Et à l’intérieur, il y a l’objet du concours. Il s’agit en fait d’un jeu. Il y a un genre de terrain rectangulaire et une balle se promène en son centre, le but du jeu est de rattraper cette balle en un minimum de temps. Celui qui fait le meilleur temps remportera la partie.
- Une balle qui se promène ? demanda Ace incrédule qui se servit dans la foulée une pomme qui se trouvait sur le stand du prix.

Alors que Ace mangeait tranquillement sa pomme, le petit homme continuait de dévisager le pirate d’un air craintif et c’est alors que celui-ci remarqua qu’il était en train d’ingurgiter une partie du prix. Un grand sourire niais apparut sur le visage de Ace qui s’efforça de faire comme si de rien n’était et aussitôt, il reposa la pomme sur la table en se fondant en excuses, ce qui ne manqua pas de surprendre toute l’assistance qui comprirent dès lors que le pirate n’était pas aussi dangereux que beaucoup voulaient le croire. C’est ainsi, que la foule s’entassa à nouveau et que leur peur s’évanouit dans les méandres de l’inconscient. Après avoir renouvelé sa question à l’organisateur du concours, Ace attendit tranquillement la réponse en se frottant la tête d’un air désolé.
- Pour la balle, reprit Frederick, il ne s’agit pas bien sûr, d’une balle ordinaire. Grandline, la mer de tous les dangers vient de pondre un tout nouveau système qui permet de faire manger aux objets des fruits du démon. Or la balle qui est en ma possession a mangé l’un de ces fruits. Le problème, c’est que je ne sais pas lequel et d’ailleurs, ça m’est égal…
- Ok, dit Ace. Dans ce cas, je vais participer à ton concours…

Il reprit une pomme sur le stand et lorsqu’il l’eut avalé à moitié, il se rendit compte qu’il était à nouveau sur le point d’ingurgiter une partie du prix et reposa alors une fois encore le fruit entamé sur la table parmi ceux qui ne l’étaient pas. Il se gratta les cheveux avec gêne et s’excusa sous les regards ahuris de la foule. Après un moment, Frederick reprit la parle d’un air déconcerté :
- Humm… Bien, alors on va commencer le concours tout de suite. Il n’y a plus personne ? – il attendit un instant avant de reprendre. Bon, alors en comptant Ace, ça nous fait six participants. Veuillez prendre place dans le chapiteau. Le billet d’entrée pour assister au spectacle est de 22 000 berry, pour ceux qui concourent, c’est évidemment gratuit, il n’y a pas de frais de participation. Vous passerez dans l’ordre de vos inscriptions.

Après un remue-ménage terrible, tout le monde s’était installé à l’intérieur du chapiteau et tous attendaient le début des festivités avec impatience. Qui donc allait remporter ce magnifique prix ? Tous les participants se trouvaient dans une loge spécialement aménagée pour faire office de salle d’attente. Ace contempla la pièce d’un regard ébahi. Il se trouvait au centre d’une salle ronde aux proportions invraisemblable. Tout autour, sur les murs étaient accrochés divers tableaux représentant différents paysages ou visages connus. Au centre, on pouvait voir une grande table ronde où étaient disposés plusieurs petites collations. Dès lors que les yeux de Ace se posèrent sur ce mini festin, tout ce qui était sur la table disparut en un clin d’œil !! Les cinq autres participants tombèrent à la renverse mais ils n’eurent pas le temps d’être étonnés car bientôt, la voix amplifiée par un microphone de Frederick appela et annonça au public venu en masse, le premier candidat. Avant même qu’on ait eu le temps de respirer, les cinq participants qui précédaient le pirate étaient déjà tous passés. Et Ace entra alors en scène.

Il regarda le terrain qui lui faisait face. Il n’y avait rien d’extraordinaire, ce n’était qu’un simple terrain rectangulaire avec des barrières délimitant ainsi une zone qu’on ne devait dépasser afin de rester en jeu.
- Et maintenant, voici Ace !!! s’exclama Frederick. Les précédents candidats n’ont pas réussi à attraper la balle magique et sont donc tous disqualifiés. Si le pirate dont la tête est mise à prix à 169 millions parvient à prendre la balle entre ses mains, quelque que soit le temps qu’il met, il remportera la partie !!

Ace avait-il bien entendu ? Sa tête valait donc 169 millions ? Voilà qui expliquerait donc le comportement bizarre que les gens avaient eu à son égard. Après avoir réfléchi un petit moment, il comprit que ce devait sûrement être dû au fait qu’il ait mis hors d’état de combattre Ydraru, un colonel de la Marine et ancien membre du CP9. Après tout, il était alors resté évanoui durant plus d’une semaine, ce qui avait facilement laissé le temps aux autorités de s’occuper de son cas et de prendre les dispositions nécessaires afin de l’arrêter. Une feuille tomba des gradins où la foule était en fusion, attendant la partie entre Ace, un pirate désormais célèbre et la balle magique. Ace ramassa le morceau de papier et vit que c’était son avis de recherche. Il venait d’avoir la confirmation : sa tête était bien mise à prix à près de 169 millions ! Quelle fierté ! Il plia soigneusement l’affiche et la rangea dans son sac qu’il posa dans un coin du stade. Il souriait à présent de toutes ses dents, comme s’il venait d’apprendre la nouvelle la plus heureuse de sa vie.
- Et voilà, l’entrée en scène de la balle magique. Elle s’appelle Lily !!! Je vais vous demander de bien vouloir les applaudir tous les deux s’il vous plait !! s’écria de plus belle Frederick.

Ace se retourna et vit ce qui lui faisait à présent face. Une toute petite balle blanche voletait sous ses yeux émettant de minuscules perles de diamant ou peut-être était-ce des étincelles de lumière ? C’était assez dur d’affirmer avec précision ce que laissait échapper cette créature aux reflets d’argent. Lily était rayonnante. D’une beauté extrême, elle n’en était pas moins rapide et avant même que Ace n’esquisse le moindre geste, elle s’envola en l’air à une vitesse folle. Ace s’échauffa sommairement et tapa du poing son torse, visiblement, il était prêt à en découdre avec cette balle dans le but de gagner le festin qui n’attendait maintenant plus que lui.
- Et c’est partiiiiiiiiiiiiiiiiiii !! cria l’organisateur du concours sous une salve d’applaudissements et de cris qui signifiaient un intérêt énorme pour la partie de Ace.

Le pirate se jeta d’emblée sur la balle mais au moment de l’atteindre, celle-ci virevolta soudainement et lui échappa de justesse. Lily redressa alors la trajectoire et se repositionna devant Ace tout en le narguant, du moins c’était l’impression qu’elle donnait. Ace sourit et se lança à nouveau sur la petite balle mais cette fois il anticipa la trajectoire de la créature et au moment de tendre les bras pour l’attraper, il prit une impulsion du pied gauche et fit volte-face à vive allure vers sa droite ! Il était maintenant à hauteur de la balle mais… Lily émit alors un jet de lumière argentée qui l’aveugla : elle venait de s’échapper à nouveau.
- Incroyable, tonna Frederick. Ace a usé d’une feinte du tonnerre mais ce n’était pas suffisant pour surprendre complètement Lily. Cependant, pour pouvoir éviter le piège de notre jeune ami, elle a dû utiliser les pouvoirs de son fruit du démon, c’est vous dire la qualité de notre participant aujourd’hui !!

Une autre salve d’applaudissements et de cris retentit alors dans le chapiteau. Le public semblait ravi de la prestation de Ace mais certains d’entre eux manifestaient à l’égard de la petite balle une admiration sans bornes. Bientôt des « Lily ! Lily ! » venaient se mélanger aux « Ace ! Ace ! » qui résonnaient déjà de toutes parts.
Ace se dit alors qu’il était temps de passer aux choses sérieuses. Il prit une inspiration et sauta en l’air avec une détente phénoménale pour revenir à hauteur de la balle, provoquant ainsi des « oooooh !! » d’excitation au sein de la foule. Une fois en l’air, il dévisagea la petite créature qui, soudain fit une piquée en prenant à toute vitesse la direction du sol.
- Mouvement 2 : ‘Shinku’ !! murmura Ace.

Le pirate prit alors la même direction que la balle et retombait à une vitesse ahurissante vers le sol. Et au moment même où Lily allait percuter la terre, elle fit une remontée extraordinaire mais Ace n’était pas en reste. Il mit ses deux bras en opposition qui rentrèrent alors en contact avec le sol avec une violence inouïe en raison de la vitesse de chute du pirate. Puis aussitôt après, il se remit sur pieds et tendit la main afin d’attraper une fois pour toute la petite balle mais à ce moment précis, celle-ci émit un grondement sourd et des éclairs argentés se propulsèrent vers Ace. Cependant ils ne les atteignirent pas.
- Je t’ai eu ! cria Ace.

Ace venait de contourner la balle, évitant ainsi la course des éclairs et mis enfin la main sur Lily !! La partie était maintenant terminée, il venait de l’emporter. La foule l’acclama alors aussitôt et les applaudissements n’en finissaient plus de résonner dans le chapiteau. Frederick restait sans voix et après un très long moment de silence de sa part, il prit enfin le micro dans ses mains et annonça :
- Et c’est fini !!! Ace vient de gagner et donc, le prix est à lui. C’est la première défaite de Lily depuis que ce jeu existe c’est-à-dire depuis que je l’ai créé !!

Frederick descendit sur le terrain et félicita Ace. Mais ce dernier, le regard émerveillé se tourna vers lui et le supplia :
- Allez quoi ! Je te laisse le prix mais donne moi la petite balle !!
- Quoi ? s’étonna l’organisateur.
- Tu peux garder le prix mais en échange, tu me donnes la balle, répéta Ace.
- Tu… Tu es sûr ? dit-il dans un souffle. Mais pourquoi veux-tu cette balle ?
- Parce que c’est mythique, s’écria le pirate les yeux pétillant d’admiration. Une balle capable de se déplacer si vite, de créer un faisceau de lumière et de lancer des éclairs !!!

Après un petit moment de silence qui marquait également le temps de réflexion de Frederick, celui-ci finit par dire :
- C’est d’accord. Je t’échange la balle contre le prix, de toute façon, le prix avait plus de valeur pour moi. J’ai organisé ce concours car la balle ne se faisait jamais attraper et donc je ne perdais jamais le prix mais en revanche je gagnais gros avec les billets d’entrée.
- Ooooh !! Merciiiiiiii !! cria Ace. Et après un léger silence, il demanda, euh… Mais au fait, comment t’as eu cette balle ?
- Ah ça. Je l’ai gagné aux cartes dans un bar de Grandline. L’homme que j’avais détroussé n’avait pas de quoi me payer alors il m’a proposé cette balle pour effacer son ardoise.

Ace hocha vigoureusement la tête et prit la minuscule balle qui ne se débattait plus à présent. Il la mit avec soin dans son sac qu’il remit sur son dos. Mais au moment de sortir du chapiteau pour reprendre sa route, Ace vit avec bonheur que la table du prix se tenait juste devant la sortie. Il se retourna alors vers Frederick et le public et lança :
- Oh ! Regardez là-haut.

Tout le monde leva alors la tête vers le plafond mais il n’y avait rien. Lorsqu’ils baissèrent les yeux, ils constatèrent avec stupéfaction que les mets de la table du prix avaient disparu. Et Ace aussi.
- MAIS C’EST DE LA MAGIE OU QUOI ? s’écrièrent-ils en chœur.

Ace longea la ruelle et reprit la direction de l’allée principale de Loguetown. Il marcha un moment et bientôt, il vit l’espèce d’arche qui portait le nom de la ville et qui faisait office d’entrée et de sortie de celle-ci. Smoker était posté juste derrière, il attendait que le jeune pirate franchisse le pont avant de lui tomber dessus. A l’instant même où Ace mit un pied hors de la ville, le colonel se dressa sur son passage, ce qui surprit Ace. Tout en tirant une bouffée de fumée sur ses cigares, Smoker lança :
- C’est fini Ace ! Tu dois savoir que ta tête est mise à prix. Je dois donc t’arrêter.
- Ouais, je viens de l’apprendre que je valais 169 millions, c’est pas mal hein, pour une première mise à prix, dit-il avec fierté.

Smoker le dévisagea avec des yeux de lynx, puis il retira les cigares de sa bouche, souffla une autre bouffée de fumée avant de reprendre ses cigares.
- Tu te réjouis ? Je suis un représentant de l’ordre, je dois faire mon devoir. Mais sache que tu es encerclé, des troupes bouchent chaque sortie, tu ne pourras pas reprendre la mer…
- Je reprendrai la mer, affirma Ace sur un ton de défi tout en affichant un sourire déterminé.

Le colonel le fixa des yeux une fois encore et pensa : « Il sourit face à l’adversité… Il est dangereux, mieux vaut l’arrêter tout de suite ! ».
- Tu ne me laisses pas le choix, conclut Smoker.

Le corps de Smoker commença alors à se changer en une fumée blanche très dense.
- Tsss… Un fruit du démon, murmura Ace.

Le colonel se jeta alors sur le pirate en fendant l’air, lequel sauta juste à temps pour l’éviter. Mais trop tard... Une partie de la fumée avait déjà entouré la taille de Ace et le plaqua alors à terre.
- Finalement, 169 millions… Ou alors Ydraru était décidément un incapable, reprit le colonel.

Mais au moment où il s’apprêtait à attacher le pirate afin de l’emmener, Ace, par un effort surhumain parvint avec peine malgré tout, à briser le cercle de fumée qui le retenait prisonnier. Il se releva d’un bond et cria avec toujours le sourire aux lèvres :
- T’as des pouvoirs impressionnants. Honnêtement, je pense pas pouvoir gagner contre toi maintenant, alors je me casse !! A plus !

Ace se mit à courir de toutes ses forces vers la rive poursuivit par une traînée de fumée blanche. Cependant, des troupes entières d’officiers de la Marine se dressèrent sur sa route mais le pirate parvint à s’en débarrasser au fur et à mesure sans pour autant ralentir sa course. Puis, arrivé près de la mer, un phénomène pour le moins étrange se produisit. Les flots s’emballèrent et les eaux commencèrent à tourner sur elles-mêmes. Bientôt, un tourbillon gigantesque s’ouvrit et une espèce de tornade fit son apparition juste au dessus du niveau de la mer.
- QUOI ?? cria Smoker. Mais tu m’échapperas pas, Portgas !!!

La fumée se faufila parmi les hommes de la Marine et avait presque atteint le corps du pirate. Ace jeta un œil derrière lui et vit que Smoker était pratiquement revenu sur lui, il regarda ensuite la tornade et prit la décision de sauter à l’intérieur pour échapper au colonel. Il prit une rapide inspiration et s’élança dans le dangereux tourbillon.
- Adios !!! s’écria Ace en souriant de toutes ses dents.
- NON !! tempêta Smoker. Tashigiiiiii, arrête-le !!
- Euh… Elle est à l’autre bout de la ville colonel, dit un officier d’un ton las.

Ace commença à tourner sur lui-même, emporté par la tornade qui l’aspira vers le bas. C’est alors que le pirate comprit que ce n’était pas un phénomène naturel puisque le tourbillon se refermait sur lui-même et bientôt, il disparut de la mer sans laisser aucune trace, ni de Ace ni de quoi que ce soit.

- Qu’est-ce que tu faisais à l’autre bout de la ville, Tashigi ?!! s’emporta Smoker.
- Je… Je surveillais l’autre rive mon colonel… dit timidement le sergent-chef.
- Y’a pas d’autre rive, idiote !! C’est la seule sortie possible ici !!!!
- Mais…
- C’est bon, stop, l’arrêta-t-il, tu passeras me voir dans mon bureau plus tard. En attendant, je dois contacter l’amiral Kiji. Cet Ace est dangereux… Je vais demander à Kiji de s’occuper personnellement de son cas. Je ne crois pas me tromper en affirmant que sa prochaine destination est Grandline…



Ace se réveilla dans un endroit sombre et humide. On aurait dit une caverne abandonnée. Derrière lui, une cascade se faisait entendre et lorsqu’il leva la tête pour se redresser, il vit devant lui un homme mystérieux portant une longue cape… Il était encagoulé.
- Enfin, tu reviens à toi, dit-il d’une voix douce.
- Où suis-je ? demanda Ace d’un air surpris.
- Tu te trouves à des kilomètres sous la mer. C’est moi qui ai créé le tourbillon qui t’a emmené jusqu’ici. Et il était temps car autrement, Smoker aurait eu ta peau. C’est un colonel redoutable…

L’homme enleva alors sa cagoule et son visage fut ainsi à découvert. Ace le reconnu immédiatement. Il s’agissait de l’homme qui l’avait interrompu dans son duel contre Gyroo, il s’agissait en effet de Soleno, un membre d’équipage de Leo.
- Toi… murmura Ace.
- Oui, je m’appelle Soleno et je suis là pour t’aider. Normalement, c’est Balmor qui aurait dû le faire mais il est en mission pour notre capitaine.
- Quoi ? Balmor ? Je le connais… balbutia le jeune pirate.
- Oui, il t’a offert un verre dans une taverne et ce verre contenait un poison très puissant…
- Quoi ? répéta Ace.
- Mais c’était pour te tester, continua Soleno sans tenir compte de la réaction de Ace. Ce poison nous vient de Grandline, on l’appelle ‘élixir du héros’. Si ce poison reconnaît en celui qui l’a pris un authentique aventurier des mers, il lui laisse alors la vie sauve sinon… Il le tue ! Mais… Tu as réussi à y survivre, c’est pourquoi, nous avons la confirmation : tu mérites notre aide.

Ace semblait abasourdi par les révélations de l’homme qui lui faisait face. Il tenta de répondre mais aucun son ne sortit de sa bouche. Puis, Soleno reprit :
- Derrière la cascade se trouve l’immensité de la mer, je te déconseille donc de mettre ton nez dehors. Et derrière moi se dresse le tunnel des ombres. Plus loin, tu tomberas sur le pays de Tytosia. Je suis sûr que tu sauras te débrouiller une fois arrivé là-bas car tu pourras atteindre directement Grandline par le biais de ce pays. Maintenant, il ne me reste plus qu’à te remettre deux cadeaux que mon capitaine t’a apportés.

Il mit la main dans une poche intérieur et en sortit deux paquets qu’il défit d’un geste ample et souple. Dans un des paquets se trouvait un Log Pose ! En le remettant à Ace, Soleno lui expliqua alors comment on devait naviguer sur Grandline et la nécessité de posséder la boussole spéciale. Dans l’autre paquet, il y avait un poignard que Soleno tendit à Ace qui s’en saisit.
- Ce poignard s’appelle ‘Ashura’. Il a été forgé par un grand maître et sa lame est faite en seastone, une pierre que l’on appelle également granit marin, elle a pour propriété de neutraliser les pouvoirs des fruits du démon. Je suis sûr que tu en auras besoin. Ah… Enfin, voici ton sac, tu l’avais laissé tomber lors de ta chute dans la tornade (Soleno rendit le sac à Ace qui le prit sans ajouter un mot).

Après un léger silence, Soleno ajouta :
- Voilà, il est temps pour moi de partir, mon capitaine a encore besoin de moi. Tu es surpris et je le conçois mais acceptes l’aide que nous t’apportons… car en fin de compte, ce n’est pas grand-chose.
- … Merci, finit par dire Ace qui attacha le poignard sur son short.

Après avoir esquissé un sourire, Soleno s’engouffra hors de la cascade et disparu alors aussitôt dans l’infini.
- QUOI ? cria Ace fort surpris.

Notre jeune ami risqua alors un coup d’œil hors de la cascade et remarqua qu’en effet, il se trouvait à des kilomètres sous la mer et revint aussi vite que possible sous la grotte. Il se releva et mit le Log Pose autour de son poignet ainsi que son sac sur le dos. Lily s’échappa de celui-ci et voletait maintenant autour de Ace d’un air ravi, comme si elle lui était reconnaissante de l’avoir adoptée. Ace lui sourit mais l’étonnement laissa vite place au sourire car il venait de découvrir sur le sol une affiche… C’était celle de l’avis de recherche lancé contre Leyond Leo. Presque immédiatement, Ace repensa alors à ce que lui avait raconté Tezuky, le voleur. Il repensa à Leo qui semblait détenir des informations très confidentielles du Gouvernement Mondial. Il repensa au paquet dont avait parlé Tezuky et celui que portait Soleno lors de leur première rencontre et il fit le lien aussitôt. Soleno était un membre de l’équipage de Leo et lorsque Ace l’avait vu pour la première fois, il s’apprêtait à apporter le paquet qui contenait les informations à son capitaine…

Ace eut un sourire de malice et regarda le tunnel qui s’offrait à lui. Lily sur ses talons, il s’enfonça alors dans le noir profond du tunnel de l’ombre. Un noir qui ne pouvait que rappeler les profondeurs des ténèbres…

FIN DE LA PREMIERE PARTIE DES AVENTURES DE ACE.


Retour






  Connecté(s) : 23
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1