Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Bingo ! - Sanji
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


EnOd Présente

Twilight's Venture


Pilote | Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X | Chapitre XI
Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV | Chapitre XVI


「Chapter Fourteen : Crossroads」

« Cette fille… Je n’ai pas réagi tout de suite parce que j’étais surpris et je n’étais pas sûr d’aussi loin mais… je la connais ! Amy a dit qu’elle s’appelait Luna. Si c’est bien elle alors… elle m’a aidé quand on était dans la base et… elle fait partie de la marine !! », dit Usopp, le ton tremblant.

« QUOI ?! », s’étonnèrent ses compagnons d’une même voix.

« Elle t’aurait aidé ?... Qu’est-ce que ça signifie ?... Quelle est donc sa relation avec Amy ?! », s’interrogea Nami, l’air soucieuse.

Le capitaine du Sunny-Go et les autres couraient à travers la forêt et avaient laissé derrière eux leur jeune musicienne, selon les propres vœux de cette dernière. Les arbres et le paysage, d’une verdure sans commune mesure, défilaient devant eux à toute vitesse et les quelques longueurs qui les séparaient encore de la caverne de cendre étaient en train d’être promptement comblées.

« Aucune importance… décréta avec calme Luffy. Amy nous a demandé de continuer notre route et elle nous a promis de rapidement nous rejoindre alors… nous allons lui faire confiance car – il afficha un formidable sourire – elle tiendra sans faute sa parole !! Peu importe qui est cette Luna… »

Par sa réponse, le garçon élastique venait de vider les esprits de ses amis des doutes qui les assaillaient. Ainsi, dans le silence, ils continuèrent leur périple et s’avançaient avec dextérité vers leur destination, inexorablement.

« Nous y voilà ! La fameuse caverne de cendre !! », dit Robin en pointant son index devant elle.

« WOOW !! L’aventure va enfin commencer !! », s’enthousiasma Luffy, une main en visière sur la tête.

Au loin, on pouvait observer une espèce d’entrée de grotte, d’un noir profond. La forêt ne s’était, du reste, pas volatilisée mais à l’endroit où l’accès à la caverne se présentait, une immense clairière l’entourait. Soudain, dans un bruissement de feuilles, deux silhouettes se distinguèrent et attaquèrent l’équipage de pirates ! Le garçon élastique esquiva un premier assaut qui lui était destiné mais se fit attraper par la deuxième personne tandis qu’il était en l’air. Son pourpoint fut alors déchiré et on vit qu’il portait ses habits habituels sous ceux qu’il avait empruntés. En retombant à terre, il perdit sa perruque sous le choc : Luffy arborait à présent son apparence ordinaire.

Les deux agresseurs se tenaient devant leurs victimes et les scrutaient d’un œil méfiant. Le premier était grand et mince, il était vêtu d’une chemise à damier rouge et noir ainsi que d’un pantalon noir et des chaussons bleus. Le second était d’une taille moyenne et arborait juste un short d’un rouge éblouissant, sans chaussures, ni pull. Il portait en revanche un petit chapeau de scout.

« WAAAH !!... Je suis désolé Vaunh, j’ai abîmé le costume que tu m’avais prêté… », se confondit en excuse Luffy.

« Euh… Ce n’est pas grave, répondit le trentenaire, décontenancé par son interlocuteur. Tu ne crois pas qu’il y a plus important pour le moment ? »

« Hey ! Hey ! Excusez nous de vous demander pardon mais… ON EST LA, HEIN ?? FAUDRAIT PAS L’OUBLIER !! », braillèrent les deux inconnus en chœur, un œil beaucoup plus gros que l’autre.

« Si, si, j’insiste, je suis vraiment désolé Vaunh… »

« Euh… Je crois qu’ils veulent nous parler… », dit l’agriculteur, désignant du doigt les deux comiques qui venaient de faire leur entrée en scène.

« Comment je peux faire pour me faire pardonner ?... Je sais ! Je vais te filer un bout de mon gigot de secours mais… un petit bout seulement, hein ? », continua Luffy, ne prêtant pas du tout attention aux deux assaillants.

« Non, non, je te dis que ce n’est pas grave… », balbutia Vaunh, une goutte d’eau derrière le crâne.

« EHOH !! ON EST LA !! », reprirent les deux fauteurs de trouble.

Devant le manque de réaction manifeste de leurs vis-à-vis, ils jetèrent un regard circulaire autour d’eux. Zoro était en train de roupiller le plus tranquillement du monde, Usopp racontait encore une de ses histoires fabuleuses à Chopper, Sanji draguait avec ferveur Nami et Robin, lesquelles essayaient d’avoir la paix, Franky avait baissé ses lunettes de soleil et avait commencé à faire quelques pas de danse tandis qu’enfin Luffy implorait Vaunh de lui pardonner sa bévue, chose que l’agriculteur avait déjà faite mais que le garçon au chapeau de paille ne semblait pas du tout comprendre…

« Euh… Nous sommes les redoutables frères Silvergold, Alu et Inox Silvergold et nous sommes les gardiens de la caverne de cendre… Par pitié, écoutez-nous… », dirent-ils, de chaudes larmes leur coulant sur leurs joues.

« … … … »

« … … … »

« QUOI ?!! LES GARDIENS DE LA CAVERNE DE CENDRE ?? WOW ! », cria Luffy, les deux yeux en dehors de leurs orbites.

« … … … »

« … … … »

« M’ENERVE A ETRE AUSSI LENT !! », brailla Sanji qui décocha un puissant coup de pied à destination du garçon au chapeau de paille, lequel vola s’écraser contre un arbre.

« Oi ! Oi ! T’es exactement pareil… », commentèrent les frères, un bras levé chacun.

**********

« Nyahahah !!... Donc, vous êtes ceux qui récupèrent les autorisations du maire pour la visite des montagnes ? », demanda Luffy.

Ils étaient tous assis dans la grande clairière, juste devant l’entrée sombre de la grotte.

« C’est exact ! », répondirent les deux Silvergold, saluant avec leur main droite et se courbant bien bas.

« Ahahah ! Mais fallait le dire plus tôt ! », poursuivit le capitaine du Sunny-Go.

« C’EST CE QU’ON A ESSAYE DE FAIRE DEPUIS LE DEBUT ! ON VOUS A MEME ATTAQUE !! », hurlèrent-ils, comme s’ils avaient été synchronisés à leur naissance.

« Wow ?! On a été attaqué ? », questionna Luffy, une main sur son menton, semblant réfléchir atrocement.

« Pas que je m’en souvienne… », fit Zoro avec un sourire moqueur.

« Moi non plus, j’ai dû louper un épisode… », déclara Sanji, allumant une cigarette.

« Ni moi, ni moi, moi non plus, je ne… », commença Chopper, sautillant partout et les sabots croisés.

« CA VA, ON A COMPRIS !! PAS LA PEINE D’EN RAJOUTER !! », beuglèrent-ils, décidément étrangement unis.

« … … … »

« … … … »

« TROP FORT ! Comment vous faites pour parler en même temps à chaque fois ?! », s’enquit Luffy dont la curiosité avait été titillée.

« C’EST PAS CA L’IMPORTANT, L’IMPORTANT, C’EST… », s’emporta Alu.

« C’EST PAS CA L’IMPORTANT, L’IMPORTANT, C’EST… », poursuivit Inox, en léger contretemps par rapport à son frère.

Un lourd silence se fit alors…

« NOOOOOON !! QUINZE ANS DE DURE SYNCHRONISATION !! ET… », se lamenta Alu.

« NOOOOOON !! QUINZE ANS DE DURE SYNCHRONISATION !! ET… », répéta Inox, légèrement en retard.

« TU NOUS AS DECALEEEEEEEEE, ENFOIREEEEEE !! », reprit Alu.

« TU NOUS AS DECALEEEEEEEEE, ENFOIREEEEEE !! », continua Inox, toujours faiblement en retard.

Sur ces mots, les deux Silvergold s’écroulèrent, inconsolables. Alu, le plus grand des deux, tapait avec rage les poings sur le sol et bientôt un petit cratère fit son apparition alors qu’Inox tenait son chapeau de ses deux mains et le mangeait avec dégoût. Devant ce spectacle grotesque, une goutte d’eau coula de la tête de chacun des membres de l’assistance.

**********

« OK ! Merci pour vos papiers… Effectivement, vous êtes en règles… mais où est la… », commença Alu.

« … dénommée Amy ?! », termina Inox, parcourant le document de Kaham avec attention.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? », demanda Luffy, toujours plus intrigué par les « techniques secrètes » des frères Silvergold.

« Eh bien, eh bien… Comme, à cause de ta stupide question, tu nous as décalés, on a décidé de mettre au point autre chose. Maintenant, je commence les phrases et… », affirma Alu, fier de lui.

« … mon crétin de frère les terminent ! C’est assez difficile à réaliser mais bon, on ne gagne pas de guerre sans sacrifices, hein ?... Enfin bref, qui est cette Amy ? », poursuivit Inox.

« C’est une de nos amis. Elle nous rejoindra plus tard. Elle porte un chapeau de paille. Pourriez-vous la laisser passer lorsqu’elle se présentera ici, s’il vous plait ? », répondit Vaunh, après un moment de silence dû à l’étonnement.

« Très bien, très bien… Pas de problème, on la… », dit Alu.

« … laissera passer ! », compléta Inox.

Là-dessus, nos amis se décidèrent enfin à pénétrer au sein de la caverne de cendre. Les gardiens de ce lieu leur donnèrent quelques renseignements à son propos. La caverne était ainsi éclairée par des lucioles innombrables et ils n’avaient donc pas besoin de torches pour se repérer. De plus, dès l’entrée, le chemin se séparait en trois branches qui menaient toutes à destination des montagnes de cendre car elles se rejoignaient en leur extrémité mais ils ne savaient pas de quoi ces différentes routes étaient agrémentées. De même, ils n’avaient aucune information tangible concernant le dragon que Luffy et les autres allaient devoir affronter.

Devant les yeux de nos compagnons, se dressaient en effet les trois voies qu’avaient décrites les Silvergold. Tout autour d’eux, les lucioles éclairaient déjà le passage et hormis les parois faites de multiples cavités, rien n’était vraiment remarquable. Sur une idée de leur capitaine, ils décidèrent de se séparer en trois groupes, empruntant chacun un parcours différent. Luffy avait décidé de faire une course afin de déterminer laquelle serait la plus rapide des alliances parce que cela allait être « marrant ». Devant l’insistance du jeune garçon élastique, ils durent se plier à ses souhaits et ce fut ainsi que l’équipage se scinda en trois parts : Luffy, Usopp et Chopper, tout d’abord, Sanji, Robin et Franky, ensuite et enfin, Nami, Zoro et Vaunh…

**********

A quelques lieux de Twilight’s Island, une jeune fille au regard illuminé accosta sur l’île de Séquoia. D’énormes arbres de la même espèce que le nom de cette île, qui était assurément petite car seul un village minuscule trônait en son centre, jonchaient les divers chemins qui zigzaguaient à travers les petites maisons. Après avoir attaché son embarcation sommaire au port, la demoiselle se caressa lentement les cheveux, d’un bleu azur et ballotés par le vent, et prit la direction de la seule ville de l’endroit d’un pas déterminé.

Elle était assez petite et avait un air innocent et naïf. Son visage reflétait la quiétude, elle était sûre d’elle. Elle arborait un long T-shirt d’un rouge profond qui lui descendait jusqu’aux genoux, son pantalon bleu lui arrivait un peu avant ses chevilles et ses sandales d’un beige des sables étaient légères. Elle portait aussi avec élégance une fine chaine de travers en guise de ceinture ainsi que deux jolis bracelets sur son poignet droit tandis que sur le gauche, on pouvait remarquer un Log Pose. Autour de son cou, un petit pendentif représentant la fameuse mouette de la marine se promenait librement. A nouveau, elle passa sa main dans ses cheveux mi-longs, coiffés négligemment, avant d’esquisser un sourire trouble…

Arrivée devant l’unique taverne de l’île, elle s’arrêta et soupira profondément. « Quelle galère, pensa-t-elle, si jamais il avait réussi à les attraper, j’aurais eu beaucoup de problèmes… Il est temps de lui parler ! » Et là-dessus, elle entra dans la bâtisse en sifflotant gaiement. Lorsqu’elle fut à l’intérieur de l’établissement, presque tous les clients se turent et la dévisagèrent longuement. Puis, beaucoup d’entre eux commencèrent à faire des commentaires à son sujet.

« Qu’elle est mignonne, on la croquerait ! », disait l’un.

« Clairement… D’ailleurs, j’irai bien m’la faire s’il n’y avait pas… », rêvassait un autre.

« Tais-toi ! On ne prononce pas son nom impunément, tu le sais bien… Sinon, il risque de dévaster notre île entière… », le coupa un troisième homme, visiblement contrarié.

« La pauvre… Elle n’est pas chanceuse de mettre les pieds ici alors qu’il se trouve justement dans les parages. A coup sûr, il va la vouloir… », murmura un homme, tentant de se maintenir caché.

La jeune fille jeta un œil amusé à toutes ces personnes qui la voyaient déjà, soit comme un objet d’amusement, soit comme une future victime d’un inconnu. Elle marcha donc à travers la salle qui retenait son souffle et lorsqu’elle fut à hauteur du bar, un homme corpulent se retourna dans une posture théâtrale. Il était grand et costaud et portait un bandana blanc ainsi que des vêtements cramoisis. Une affreuse balafre lui parcourait tout le visage et sa mine était éclairée d’une joie et d’une excitation mal contenues. A sa vue, la demoiselle sourcilla légèrement avant de souffler et de sourire à nouveau.

« Ben… Qu’est-ce que fait donc Parzek, le dévastateur, ici ? », demanda-t-elle, intriguée.

« Nihihihi ! Je vois que tu me connais… Tu sais donc que je suis recherché à hauteur de 66 millions, non ? Je viens de débarquer dans le Nouveau Monde mais je compte bien en faire mon terrain de chasse… Pas vrai, vous autres ?! », ricana Parzek.

« OUAIIIIIIIS !! », répondirent les membres de l’équipage de ce pirate.

« La pauvre… Sincèrement, ça va chauffer pour elle… Il adore les jolies filles comme elle… », commentèrent encore les clients.

« Chut… Faisons comme si de rien n’était, comme on l’a fait depuis qu’il est arrivé, c’est le meilleur moyen de ne pas se faire repérer… », conseilla quelqu’un de l’assistance.

La jeune fille ne prêta aucune attention aux paroles du nommé « dévastateur » et alla tranquillement s’asseoir avant de commander une double limonade. Médusé, le barman ne réagit pas tout de suite et laissa même le verre qu’il était en train de remplir de bière déborder. Elle tapa alors un petit coup sur le comptoir faisant sursauter le tenancier de la taverne.

« Ben alors, cette limonade ?... », dit-elle, le plus calmement du monde et la mine un peu vexée.

« Euh… Oui, oui… Une limonade… », bégaya le patron avec peine et sueur.

Il lui servit alors la boisson qu’elle désirait. Devant Parzek qui, étrangement ne disait rien, l’adolescente se saisit d’un mouvement vif du récipient et s’humecta avec délice la gorge. Elle but deux ou trois lampées et reposa le verre sur le comptoir. S’essuyant la bouche avec négligence, elle prit alors la parole :

« Dîtes-moi, d’après mes renseignements, un membre de la marine serait dans cette ville, est-ce qu’il serait possible de me dire où ? »

Comme personne ne soufflait mot, elle secoua vigoureusement la tête et soupira d’un air affligé. Elle s’approcha alors du « dévastateur » et mit sa main droite sur l’épaule de celui-ci. Parzek serra les dents et commençait certainement à bouillir intérieurement.

« Ben… C’est à cause de lui que vous restez muets ? Si c’est le cas, va falloir que je nous en débarrasse… C’est dommage car je n’étais pas venue pour si peu… », dit-elle, un sourire candide aux lèvres.

C’en était trop pour ce pirate, d’abord ignoré et maintenant humilié, la coupe était pleine ! Il se leva d’un bond de son siège et frappa du poing le comptoir qui se fracassa littéralement dans un bruit sourd. La jeune fille, amusée de tout cet énervement de son vis-à-vis, recula d’un pas en arrière. Le forban la fixa des yeux et brailla dans un souffle :

« Je voulais te faire mienne ! Mais tu as dépassé les bornes et j’ai changé d’avis, tu vas juste mourir !! »

Parzek fonça sur la demoiselle mais cette dernière sauta en l’air pour éviter l’attaque et en retombant, elle fit une roulade sur le dos de son assaillant pour se retrouver derrière lui. Elle ouvrit sa main droite et donna une petite impulsion de la paume sur la tête du pirate qui… vola à travers la pièce avant de s’encastrer dans un mur de la taverne !! Désarçonnés, tous les hommes de la canaille, qui venait de se faire neutraliser d’une honteuse manière, se précipitèrent vers la sortie en criant de peur à s’en tuer les cordes vocales.

« Ben dis donc… Quelle perte de temps alors ! », fit la jeune fille en finissant son verre.

Devant les visages étonnés par la force monstrueuse de la mystérieuse adolescente, un autre homme fit son entrée en scène. Une entrée en scène sensationnelle et notable puisqu’il mit hors d’état de nuire toute la troupe de Parzek d’un seul geste. Emprisonnés dans une espèce de fumée difforme, tous ces gens ne savaient absolument pas ce qu’il se passait. A peine débarqués dans le Nouveau Monde qu’ils étaient déjà tous finis. Même dans leurs pires cauchemars, ils ne s’étaient imaginés pareille déroute ! Bientôt, ils furent provisoirement placés dans un énorme filet avant qu’une jeune femme aux lunettes noires n’arrivât, transpirant et légèrement gênée.

« Je suis désolée, dit-elle en se courbant, mais j’avais une course à faire… Mon sabre devait être… »

« Pas d’excuses qui tiennent, Tashigi !!! beugla le marine à la veste blanche. Le sergent m’a dit que tu étais à l’autre bout de la ville !!! Que faisais-tu là-bas ?? »

Tashigi se tourna alors vers son sergent et le fusilla des yeux, lequel se cacha de peur des représailles de sa supérieure. Après avoir donné l’ordre de se charger des pirates, Smoker s’avança vers le bar où était assise l’inconnue qui avait étalé Parzek. Il fronça des sourcils et alluma deux gros cigares avant de tirer une longue bouffée de fumée.

« Ben alors… Impressionnant, colonel Smoker – elle s’arrêta net et mit un doigt dans sa bouche d’un air angélique – ou plutôt… Vice-amiral Smoker !! »

« Que me veux-tu, Mitsuki Austen ? », demanda Smoker, d’une voix grave.

« Ben, ce serait plus à moi de te poser cette question, non ? », répondit-elle, inflexible.

« Comment ?! »

« Enfin bon… Vice-amiral… Ben, c’est pas mal ça, comme promotion… J’avais pourtant entendu dire que tu ne voulais pas jouer le rôle du responsable qui a arrêté Crocodile lors des évènements d’Alabasta… - Elle sourit interminablement avant de poursuivre, d’une voix douce : Enfin, d’après ce que tu m’as dit, tu voulais réunir des hommes forts pour neutraliser Luffy au chapeau de paille dans le Nouveau Monde, c’est pour cette raison que tu avais finalement accepté l’offre de nos supérieurs, mais… Tu vois, c’est à moi que le Gouvernement a accrédité cette tâche… - Elle passa sa main gauche dans ses cheveux – Tu m’avais dit aussi que tu les arrêterais sur ton honneur alors… comment est-ce que tu comptes faire maintenant ? »

« Peuh !... Le Gouvernement prend des décisions de vieux croulants, te charger d’arrêter chapeau de paille quand on sait ta nonchalance, c’est comme demander à un chien de chasser un loup !! », répliqua sèchement Smoker.

« Ben, dis pas ça… Je suis très capable de mener à bien cette mission ! Mais d’ailleurs, c’est parce que tu me trouves fainéante que tu es intervenu sur l’île de Voucher ? Tu sais que tu as failli me ruiner mon précieux plan ? », rétorqua Mitsuki, se recoiffant encore.

« Ce n’est pas ton apathie qui m’a fait agir mais ton manque de sens de l’honneur !! », riposta Smoker en soufflant de la fumée.

« C’est-à-dire ? »

« Toi et moi, nous savons que par ton incroyable inertie, tu te mets à imaginer des plans tous plus tordus les uns que les autres… Veux-tu tomber encore plus bas dans la déloyauté que les pirates que tu poursuis ? J’ai ma fierté, c’est pour cette raison là que j’ai voulu arrêter chapeau de paille avant que ta machination ne les renferme… », expliqua le vice-amiral d’un regard noir.

Mitsuki ne répondit pas tout de suite aux provocations de son égal hiérarchique. La mine sombre, elle baissa la tête et semblait réfléchir aux paroles de « la fumée blanche ». Puis, elle se leva d’un bond et se repassant la main dans les cheveux, elle affirma :

« Ben, tu crois donc que je suis malhonnête ? Très bien mais sache juste que je n’aime pas tes insinuations !! »

« Tsss… Je n’ai pas besoin de ton approbation pour émettre mes jugements… », dit Smoker, tirant une nouvelle bouffée de fumée.

« TU VEUX PEUT-ETRE REGLER CA AUX POINGS ?? », cria la jeune fille qui sortait de ses gonds pour la première fois.

Un moment de silence s’ensuivit.

« Si c’est ce que tu cherches… », lança enfin l’homme au charisme fou.

Dans la taverne, personne n’avait osé dire le moindre mot depuis que ces deux vice-amiraux avaient entamé leur conversation. Ils faisaient tous, sans exception, des gros yeux, ne comprenant pas ce qui était en train de se passer. Tashigi et les autres membres de la marine, quant à eux, étaient partis s’occuper de Parzek et de ses hommes, suivant les instructions de leur supérieur.

La jeune demoiselle soupira et fixa son opposant des yeux un instant avant de fondre sur ce dernier à une vitesse affolante ! Smoker se changea alors en fumée pour esquiver l’assaut mais Mitsuki reprit une impulsion et le même schéma se reproduisit. En se relevant, elle sourit et se passa, comme à son habitude, la main dans ses cheveux.

« Tu es très fort, tu n’as pas changé… Mais… Je suis plus forte que toi !! », déclara-t-elle, une lueur argentée sur son bras gauche.

「Mercury Galaxy」

Sur ces mots, la jeune fille se métamorphosa en une entité diffuse qui paraissait être du mercure et se lança sur son adversaire d’un bond prodigieux !

「White Shield」

Smoker se changea à son tour en une fumée épaisse et para l’attaque de Mitsuki. Ce fut alors que les deux marines usèrent de leurs pouvoirs comme jamais et dans une ambiance mitraillée par la surprise, l’horreur mais aussi l’émerveillement, les deux mutants s’affrontèrent une petite minute. Cette minute en question fut intense et fracassante puisqu’ils causèrent énormément de dommages à l’intérieur de la taverne. Ils se répondaient coup pour coup et nul ne parvenait à prendre un avantage concret sur l’autre. Dans un énième choc, les deux protagonistes furent propulsés à quelques mètres l’un de l’autre. Tout le monde avait la mâchoire déboitée jusqu’au sol tellement personne n’en croyait ses yeux. Le spectacle qui était offert à l’assistance se passait de description car il était simplement dantesque.

「Mercury Revolution」

Mitsuki se déporta sur sa gauche et s’arrêta. Elle sembla dès lors disparaitre dans un son clinquant et un tourbillon de mercure apparut bientôt.

「Mercury Star」

La tornade se dissipa rapidement et de fines particules de ce métal d’une pureté inconcevable s’éparpillèrent partout dans la pièce, écorchant les tables et les chaises sur son passage, détruisant les miroirs et les affiches !! Smoker ferma les yeux et tendit ses deux bras, qui prenaient petit à petit l’apparence d’une fumée blanche, perpendiculairement à son corps.

「White Light」

Toutes les particules de mercure furent alors neutralisées par une condensation légèrement transparente, reliée par de multiples fibres blanches. Les deux vice-amiraux reprirent ainsi leur apparence normale et se jaugèrent des yeux… Apparemment, ils avaient décidé d’un accord tacite d’arrêter leurs ravages.

« Waaaaah… », firent tout le monde d’une seule voix, la bouche grande ouverte et les bras tombés jusqu’à terre.

« Tu es complètement tarée… Tu aurais pu tuer tous ces villageois innocents !! », dit Smoker sur un ton de reproche.

« Epargne moi tes sermons et cesse de me sous-estimer… Ben voyons, je sais quand même contrôler mes pouvoirs ! Jamais je n’aurais blessé la moindre personne !... », répliqua rudement Mitsuki.

« Aaaah !!... Je saigne… Je me suis fait entailler par un métal bizarre !!... », se plaignit l’un des clients de l’établissement.

Devenant toute rouge, la jeune fille se faufila avec aisance jusqu’à l’homme qui venait de se lamenter et lui asséna un violent coup de poing qui envoya le pauvre consommateur, qui n’avait rien demandé, dans les vaps.

« LA FERME, TOI !!... », brailla Mitsuki, un nerf lui ressortant de la tempe et le poing brandi.

**********

Sur les rives de Séquoia, la demoiselle aux pouvoirs de mercure se tenait en compagnie de l’unité de son rival. La mer était calme, d’un bleu profond et d’une splendeur sans pareille, les oiseaux chantaient haut dans le ciel tandis qu’un léger vent soufflait et ballotait doucement les hautes herbes. Derrière eux, un paysage composé de minuscules maisons, qu’on pouvait distinguer au loin, était le seul décor de cette scène.

« Tu as peut-être raison, Smoker… J’ai demandé à Drystow de s’occuper de Luffy et de son équipage sur Twilight’s Island mais tu as peut-être raison… Peut-être que je devrais prendre mes responsabilités plus à cœur et poursuivre ces pirates par moi-même… », dit Mitsuki d’une voix calme et plus posée qu’auparavant.

« Content de voir que tu prends enfin conscience de ton statut… Que vas-tu faire alors ? », s’enquit Smoker.

« Je vais aller remplir mon devoir et partir immédiatement sur l’île où se trouvent les scélérats que je dois stopper… Je vais demander un Eternal Pose au Gouvernement et régler cette affaire de mes propres mains… », répondit l’adolescente en se passant la main dans les cheveux.

« Très bien, alors bonne chance… Tu en auras sans doute besoin… Les pirates que tu es sur le point d’affronter sont loin d’être n’importe qui. », remarqua le vice-amiral avec perspicacité.

Un instant de silence suivit.

« Ben, je le sais bien… admit enfin Austen. En fait, je voulais te proposer quelque chose… »

Smoker fronça les sourcils et tira une bouffée de ses deux cigares. Il paraissait assez curieux de savoir ce que la jeune fille avait à lui dire. Ce fut alors que Tashigi descendit du navire de son chef et courut vers celui-ci.

« Vice-amiral ! Le Gouvernement veut que l’on ramène sur le champ Parzek et ses hommes à Impel Down ! », lança l’escrimeuse, un peu essoufflée.

« Compris… colonel ! répondit Smoker avant de se tourner vers Mitsuki. Alors ? Que voulais-tu me demander ? »

« … De m’accompagner à Twilight’s Island !! Tu as toujours voulu mettre la main sur Luffy, le chapeau de paille… C’est l’occasion pour toi d’accéder à ton objectif… Qu’en penses-tu ? », avança Mitsuki, l’air détaché.

« Tu n’as pas entendu Tashigi ? Ils veulent qu’on emmène les pirates au plus vite… », fit observer Smoker.

« Ca n’a aucune importance… Tu peux laisser tes hommes s’en charger. Prends quelques-uns de tes meilleurs éléments et allons-y ! D’ici, nous ne sommes qu’à une petite semaine de navigation du lieu où se terrent Luffy et ses comparses… Que décides-tu ? », insista la demoiselle en levant le doigt devant son visage.

Il y eut un nouveau silence.

« Tashigi, Verden, Fenryl, on part pour Twilight’s Island… Préparez-vous !! Tauxen, tu accompagneras le colonel Kolops et les autres à Impel Down ! », décréta enfin Smoker en plaçant son bâton dans son dos.

Verden était un jeune homme, sergent-chef de son état, assez grand et mince. Il portait le costume traditionnel de la marine avec un petit foulard noir autour du cou. Quant à Fenryl, il était costaud et d’une assez grande taille également, il était sergent et arborait, dans son dos, une gigantesque lance ainsi qu’un poignard au niveau de la ceinture. Après un instant de battement, tout le groupe répondit alors :

« A VOS ORDRES, VICE-AMIRAL !! »

« A nous deux, Roronoa… », s’anima la jeune femme aux lunettes noires, d’un regard décidé, elle qui avait espéré que son dirigeant acceptât l’offre.

Ainsi, Mitsuki, Smoker, Tashigi et les dénommés Verden et Fenryl regardèrent les autres mettre le cap sur la prison sous l’eau. Alors qu’une petite brise se leva et frappa avec douceur les visages des marines, ceux-ci s’apprêtaient à lancer un ultime défi à l’équipage du chapeau de paille dans son intégralité… Twilight’s Island allait donc être le théâtre d’une nouvelle rencontre, le lieu de convergence de nombreuses puissances… Qu’allait-il résulter de ces divers croisements ?...

「To be continued」


Retour






  Connecté(s) : 33
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1