Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Un homme doit être fier des bateaux qu'il construit - Tom
Chapitre 885


Episodes 813
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Kuina Spirit Présente

Mystérieuse femme fatale!


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X
Chapitre XI | Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV
Chapitre XVI | Chapitre XVII | Chapitre XVIII | Chapitre XIX | Chapitre XX
Chapitre XXI | Chapitre XXII | Chapitre XXIII | Chapitre XXIV | Chapitre XXV
Bonus


Chapitre IV : Drôle de rencontre...

« ENCORE !!! » Hurla Luffy.

Opale sourit, et reporta sa flûte traversière à la bouche.

« IL ETAIT UN PETIT NAVIRRRRRRRRRRRRE !!! IL ETAIT UN PETIT NAVIRRRR... AIE !!!
- Luffy, tu chantes totalement faux !!! Répliqua Nami après avoir frappé le garçon au chapeau de paille. Et on n’entend plus la musique !!!
- Exact, soupira Zorro en ouvrant un œil. Et en plus, tu m’empêches de dormir...
- Et je ne sais même plus si je joue juste ! Ajouta Opale.
- ...
- ...
- ...
- Je chante si faux que ça ?...
- Ce n’est pas en chantant sous la douche que ta voix va s’améliorer » répondit Sandy en soupirant.

Il faisait beau en cet après-midi. Ils étaient à l’arrière du navire, à l’ombre de la grande voile, ce qui dépitait Zorro. Il ne pouvait pas dormir tranquille avec Luffy qui s’improvisait chanteur à chaque nouveau morceau d’Opale. Robin lisait sur une chaise longue, l’air indifférent comme à son habitude.

« Joue nous quelque chose de doux ! S’exclama Chopper.
- Et quelque chose que Luffy ne connaît pas par la même occasion ! Ajouta Pipo. Il ne va pas massacrer comme ça... »

Opale hésita un moment, puis sortit une musique douce et apaisante. Puis bientôt les ronflements de Zorro résonnèrent.

« Ahem... soupira Nami. On dirait qu’il a aimé...
- Quel crétin ce Poireau, murmura Sandy.
- Bon, c’est fini pour le moment la musique ! » Dit Opale en remettant son instrument dans l’étui.

Les autres membres se levèrent, et se décidèrent à laisser Zorro dormir pour aller prendre un café dans la cuisine. Seule Opale restait, à astiquer sa lance, dont la lame était un peu couverte de sang. Zorro ouvrit un œil.

« T’es toujours là toi ?
- Oui... »

Zorro s’étira, et se redressa.

« Jolie arme... dit-il en regardant la lance.
- Oui, répondit-elle en continuant à astiquer la lame. J’avoue que j’adore cette arme !
- Faudrait qu’on se fasse un combat, tous les deux... »

Opale leva la tête vers Zorro.

« Tu es sérieux ?
- Complètement... J’aimerais te combattre, voir ton niveau. »

Opale sourit.

« D’accord, répondit Opale.
- Dommage que ça ne soit pas un sabre, dit Zorro en soupirant.
- Tu préfèrerais que je me batte au sabre ? » Demanda Opale.

Zorro fixa la fille, fronçant les sourcils.

« Bah ouais, dit Zorro. Ca fait depuis un moment que je n’ai pas vraiment combattu ! Et moi, je dois m’entraîner...
- Pourquoi donc ?
- Pour une revanche...
- Je peux arranger ça ! S’exclama Opale dans un sourire. Regarde ! »

Opale prit la lance par le manche à un certain endroit. Puis sous les yeux surpris de Zorro, elle dévissa une partie du manche. Résultat : sa lance était devenue épée.

« T’as une drôle d’arme ! S’exclama Zorro.
- Mais elle est bien pratique ! Répliqua Opale. Quand on me lance un duel au sabre, je l’ai toujours sur moi ! Quand on ne m’impose pas d’arme, j’utilise principalement ma lance. Bien plus pratique : plus longue portée et meilleure prise en main... »

Elle donna l’arme à Zorro, qui examina.

« Elle a été faite sur mesure, ça se voit, remarqua-t-il.
- En effet ! Répondit Opale.
- Ca doit coûter cher de se faire une arme pareille... En plus avec une barque si spéciale ! Comment tu t’es procuré tout ç...
- BATEAU A ONZE HEURES !!! »

Opale et Zorro se relevèrent, au cri de Pipo. Le reste de l’équipage sortit des cabines.

« LES PIRATES NOUS ATTAQUENT !!! Hurla Pipo.
- Des pirates ? S’exclama Luffy.
- Oui !!! Confirma Pipo après avoir porté la longue-vue à son œil. Ils viennent droit sur nous ! »

Opale s’approcha du bord du navire, et sembla plisser ses yeux derrière ses lunettes de soleil.

« Ohoh... Je les connais ceux là...
- D’autres amis à toi ? Demanda calmement Robin dans un sourire.
- Oui, répondit Opale. S’ils me voient ici, vous aurez certainement des ennuis ! Disons que je leur dois quelque chose...
- Va te cacher dans le quartier des filles, Opale ! S’exclama Nami. Cache toi et tout ira bien ! »

Opale s’exécuta. Les pirates s’approchèrent. Drapeau noir, avec une tête de mort dont un œil était caché, et avec une barbe rouge. Un pirate approcha sur le pont. Sûrement le capitaine. Un œil caché, une barbe rouge et un casque avec semblait-il des cornes de béliers.

« Capitaine ! Pi’ates tout d’oit !!! Cria un assez corpulent marin à la vigie.
- Hoho ! Des jeunes flibustiers ! On voit de tous sur les mers ! s’exclama le pirate à la barbe rousse. Qui êtes vous ?
- Je m’appelle Luffy. Et vous ?
- Barbe Rouge mon p’tit gars ! On a eu quelques ennuis avec des guerriers moustachus et leur fidèle molosse... Ils nous ont conduit par mégarde sur cet océan...
- C’est plutôt nous qui y avons volé avec notre bateau lorsque le gros a frappé, corrigea un ancien.
- Enfin nous voici ici ! Avec un bateau d’occasion ! Amis pirates, vous n’auriez pas vu une irréductible avec des lunettes de soleil ? Elle nous a coulé notre ancien navire...
- Non ! Assura Pipo. On n’a pas vu de fille avec cette description...
- Veni, mais pas Vidi ni Vici ! S’exclama le vieux.
- Ahem... grogna Barbe Rouge. Désolé, jeunes flibustiers de vous avoir dérangé !... C’est beau de voir des jeunes prendre la mer... »

Le bateau de Barbe Rouge s’éloigna petit à petit... Filant vers l’horizon.

« Ils sont fous ces pirates, s’exclama Sandy.
- Oh, regardez ! » Dit Luffy.

Au loin, un geyser propulsa le bateau des pirates haut dans les cieux.

« Houlà, on s’est trompé de bande dessiné » murmura Zorro d’un air étonné.

Opale réapparut sur le pont.

« Merci à vous...
- De rien, dit Luffy. Ils étaient plutôt marrant !
- Des cinglés, corrigea Chopper en croisant ses pattes avant. Ils en avaient tous les symptômes !
- Le ciel leur est tombé sur la tête, murmura Zorro.
- ...
- ...
- ...
- Bon, on y va ? »

Ils reprirent le cap correct. Zorro retourna à l’arrière du bateau, où Opale était rapidement retournée.

« Dis moi Opale, comment se fait il que tu t’attires les foudres de tant de pirates ?
- Avec mon caractère défiant, j’ai plutôt tendance à me faire des ennemis ! répondit la fille dans un sourire.
- Mouais... C’est pas vraiment une réponse. »

Opale soupira.

« Et puis c’est trop compliqué à t’expliquer ! Répliqua Opale.
- Parce que tu me crois crétin ?
- Non, ce n’est pas ça, coupa Opale. Je ne dirais rien de plus ! »

Zorro fronça les sourcils. Mystérieuse jeune femme...

« Et puis je te laisse, j’ai plus important à faire moi ! »

L’escrimeur s’allongea, et se mit bientôt à ronfler. Opale version grosse goutte derrière la tête.

« Eh bien, pensa-t-elle, c’est censé être plus important ? »

La fille haussa les épaules, et se dirigea vers l’avant du navire, laissant Zorro qui avait visiblement d’autres chats à fouetter... Première personne qu’elle rencontra à l’avant du navire, Robin. Opale la fixa derrière ses lunettes de soleil.

« Nous nous sommes déjà rencontrées ? Demanda d’une voix douce Robin.
- Je ne pense pas, répondit Opale. Enfin, je vous ai déjà vu en photo dans une bonne centaine de tavernes... On peut dire que je vous ai déjà vue auparavant. »

Robin sourit, et passa outre.

« Opale San !!! »

Sandy s’approcha de la jeune fille.

« Ne t’inquiète pas, nous te protégerons de toutes ces brutes épaisses !
- Merci Sandy ! Répondit Opale dans un sourire. Mais je peux me débrouiller toute seule ! »

Le cuisinier haussa les épaules d’un air déçu. Opale n’avait pas l’air d’une demoiselle en détresse, mais frôlait plutôt le niveau Amazones... mais c’était tout aussi bien, puisque de toutes les manières, les Amazones en étaient que plus radieuse.

« Ca va Sandy ? »

Le cuisinier redescendit sur terre, remarquant qu’Opale était toujours là.

« Excuse moi, murmura-t-il. J’ai déconnecté... Je vais très bien ! Merci Opale San...
- Il commençait à baver, pensa Opale. Un pervers, super... »


Retour






  Connecté(s) : 24
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1