Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Je voudrais que tu comprennes que ce qui est mort l'est pour de bon - Kaku
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Kuina Spirit Présente

Mystérieuse femme fatale!


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X
Chapitre XI | Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV
Chapitre XVI | Chapitre XVII | Chapitre XVIII | Chapitre XIX | Chapitre XX
Chapitre XXI | Chapitre XXII | Chapitre XXIII | Chapitre XXIV | Chapitre XXV
Bonus


Chapitre XIII : Nouvelle vie...

Mihawk s’était blotti la tête entre ses mains, coudes sur son bureau, yeux clos. Entre temps, son corps était secoué de soubresauts, suivi pour la plupart de calmes reniflements. Il avait ordonné que personne ne vienne le déranger, et qu’il avait besoin d’être seul.

« Elena... murmura-t-il. Bon sang... »

Quelqu’un frappa à la porte. Mihawk grogna.

« J’AI DIT QUE JE VOULAIS ETRE TRANQUILLE !!!
- Désolé, Capitaine... Mais c’est moi, Kenji...
- Entre... »

Un homme, plutôt grand, yeux bridés, cheveux roux bruns en piques sur sa tête. Il avait autour de sa tête un bandeau avec une croix dessinée à la va vite en rouge sombre.

« Comment vont elles ?
- La vieille est très affaiblie... Mais elle est solide, beaucoup de repos et tout devrait bien se passer. Mais le cas de la petite m’inquiète vraiment... »

Mihawk baissa les yeux.

« Tu ne peux rien y faire ?
- La majorité des médicaments efficaces contre la grippe que j’ai sont pour les adultes. Si je lui en donne, ça la tuerait...
- Je peux aller la voir ? »

Kenji hocha la tête. Mihawk suivit l’infirmier du navire.

« Capitaine, je vous promets de faire tout mon possible pour la petite... »

Le Capitaine ne répondait pas, et marchait d’un pas rapide vers l’infirmerie, où ils pénétrèrent. Dans un lit, Lily était endormie. Dans un autre, proche du bureau de Kenji, la petite était allongée, sous un tas de couvertures. Elle toussait, et pleurait doucement, visiblement affaiblie.

« La pauvre petite a à peine deux ans, d’après la vieille, déclara Kenji. Avec la fièvre qu’elle a, je ne lui donne pas longtemps à vivre... »

Mihawk avança vers le lit, et prit place sur une chaise. Il passa sa main sur la tête de la petite, toujours aussi brûlante.

« Ne vous inquiétez pas, Capitaine... je veillerai sur elle.
- Non, Kenji, déclara Mihawk. Je resterai au chevet de cette enfant... Tu en fais déjà suffisamment pour le reste de l’équipage.
- Capitaine...
- Cette petite est également ma fille... Et je dois assumer le rôle de père. »

Le jeune homme caressa la joue de l’enfant, qui ouvrit ses yeux. Elle gémit, et toussa.

« Ca va aller... Opale... »

La petite referma ses yeux, et se remit à gémir.

***

« Cap’taine ? »

Tino frappa à nouveau à la porte du bureau de son capitaine. Aucune réponse.

« ... Mihawk ?... Eh, ça va ??? »

Tino frappa à nouveau. Rien. Il posa sa main sur la clenche, et ouvrit doucement la porte. Personne. Personne sur la chaise derrière le bureau, personne dans le lit. Tino ressortit, et se rappela qu’il devait être à l’infirmerie. Il y alla donc... Le Capitaine était bien là. Endormi, à genoux, tête entre ses bras, posés sur le lit, où la petite dormait également.

« Tino ! »

Le second sursauta. Il se retourna, voyant Kenji, une tasse de thé à la main.

« Il a veillé toute la nuit... La petite a eu une violente poussée de fièvre... Il s’est endormi il y a à peine une heure.
- Mieux ne vaut pas le réveiller si on ne veut pas se retrouver de corvée de nettoyage pendant un mois » murmura Tino.

A peine eut-il terminé sa phrase que Mihawk bougea en soupirant. Il se redressa, et prit sa tête entre ses mains.

« Ca va, Cap’taine ?
- Oui, dit Mihawk d’une voix encore endormie. Allez, l’équipage attend... »

Mihawk se releva alors plutôt énergiquement, et sortit de l’infirmerie.

« Kenji, je reviens dans une dizaine de minutes, le temps d’avaler quelque chose...
- Bien, Capitaine... »

Mihawk sortit de l’infirmerie, suivi par Tino.

« Tu as l’air épuisé...
- Je vais très bien » coupa Mihawk.

Tino ne demanda plus rien. Mihawk avait accéléré le pas, et était sorti sur le pont. Son second était resté à l’intérieur, pensif.

***

La petite s’était redressée dans le lit, et regardait Mihawk, tandis que Kenji l’auscultait.

« ... 37, 2°C... Parfait... Voies respiratoires dégagées... Eh bien, plus d’inquiétude à se faire ! Je la garde encore un jour par sécurité... »

Kenji sourit en regardant la petite Opale.

« Hé, Capitaine, elle n’a pas l’air aussi mauvaise que vous quand on regarde...
- Répète un peu ?
- ... Mais le diagnostic est clair, elle est aussi solide que vous ! »

Une bonne semaine était passée depuis que les deux nouveaux passagers étaient montés à bord. Lily s’occupait du ménage sur le navire, en remerciement. Mihawk, lui, n’avait pas quitté le chevet d’Opale, sauf pour aller manger et se dégourdir parfois les jambes, ou prendre une douche. Kenji regarda Mihawk.

« Capitaine, vous avez une tête épouvantable...
- Je vais très bien, déclara Mihawk.
- Vous avez à peine dormi pendant le temps de maladie de la fillette ! C’est dangereux, vous ne savez pas à quel point Capitaine ! Dormir, c’est essentiel... »

Mihawk soupira. C’est vrai qu’il se sentait un peu fatigué, qu’il avait des cernes bien marquées, et qu’il avait du mal à garder les yeux ouverts sans cligner souvent. Mais son caractère prenait le dessus, et il essaya de ne rien laisser paraître.

« Je vais me dégourdir un peu, et me reposer.. »

Kenji regarda l’homme aux yeux de faucon sortir de l’infirmerie... Mais il n’était pas aussi énergique qu’à l’habitude. Mihawk avança dans le couloir, puis sentit sa tête lui tourner, et ses jambes sur le point de céder sous son poids. Oui, il sentait la fatigue... Ses yeux qu’il n’arrivait pas à garder ouverts...

« Capitaine !!! »

Un membre de l’équipage hurla en voyant Mihawk tomber par terre, visiblement sans connaissance.

***

« Vous voyez Capitaine, il ne faut pas nier les médecins de bord sur la santé ! »

Mihawk ne répondit rien à Kenji, allongé sur son lit. Tino avait porté jusque là son Capitaine.

« Seul remède possible, du repos ! Je vous interdis de quitter le lit avant le dîner !
- Très bien, murmura Mihawk. Je crois que je vais retenir la leçon... Tino, je te confie le commandement en attendant...
- Bien, Mihawk... Tu peux compter sur moi ! »

Kenji et Tino sortirent du bureau du Capitaine. Mihawk se retrouva seul, allongé sur son lit, pensif. Il ferma les yeux, s’endormant presque aussitôt.

***

La petite et Lily marchaient ensemble sur le pont, main dans la main. Opale regardait d’un air curieux les membres d’équipage qui riaient ou souriaient en la voyant. Drôle de grandes personnes... Surtout que certains buvaient leurs « biberons » d’où s’échappait une odeur qui lui piquait le nez... En plus les grands monsieurs, en se relevant après avoir vidé leur biberon, marchaient drôlement... en zigzag... Et d’autres faisaient la sieste... La petite se frotta d’ailleurs les yeux, un peu fatiguée. Ils avaient raison les grands monsieurs, après avoir vidé son biberon, fallait faire la sieste... Même sans en avoir bu... La petite tourna la tête... Des poissons géants bondissaient à côté du navire. La petite libéra doucement sa main de celle de Lily, et galopa vers les barrières du navire... Mais de grandes mains la saisirent, et elle se retrouva dans les bras de sa nourrice...

« Non, Opale ! S’exclama Lily. C’est dangereux... »

Dans un coin, Mihawk regardait le ciel d’un air pensif. Tino ne tarda pas à arriver.

« Eh, ça va Cap’taine ?
- Hmmm...
- ... Qu’est ce que t’as ? »

Mihawk soupira, et reporta ses yeux vers Tino.

« Pour Lily et la petite, c’est trop dangereux de rester à bord.
- Je vois ce que tu veux dire, répondit Tino en regardant en direction des deux personnes désignées.
- Et Opale n’a pas sa place sur un bateau pirate... Ce n’est pas un lieu d’éducation.
- En effet, les autres lui apprendront à roter plus fort que la moyenne avant qu’elle ne puisse parler !
- Et même, c’est beaucoup trop dangereux, déclara Mihawk. Nous avons déjà des ennuis avec la Marine, et elles sont toutes deux incapables de se défendre... Des proies faciles...Et je n’ai pas envie qu’elles se retrouvent derrière les barreaux...
- Je comprends, Mihawk... J’te pensais pas émotif au niveau de la famille ! »

Silence. Tino regardait son Capitaine, qui avait baissé les yeux.

« ... Ce sont les seuls souvenirs d’Elena, pas vrai ? Sa fille... et ta fille, et sa nourrice...
- ... Elena m’a confié l’enfant... »

Tino soupira.

« Je comprends, vieux... Ca doit te faire un choc. D’un côté, la piraterie, de l’autre, une vie honnête... En plus, t’en as les moyens, avec ton héritage. Superbe manoir sur une île paumée, vingt chambres, un dojo, piscine, salle de fête immense, jardin qui doit plus être très beau vu le temps qu’il a été abandonné... »

Le second sourit.

« C’est à toi de prendre une décision... Fais ce que tu veux, c’est pas moi qui te commande, jusqu’à nouvel ordre, c’est toi le Capitaine ! Et le Chef de ta vie ! »

Mihawk se releva.

« Et même si je voulais laisser tomber la piraterie pour élever cette enfant, je ne le pourrais pas... La Marine ne prendrait pas en compte mes états d’âme...
- C’est sûr...
- ... Pour le moment, je reste pirate... »

***

Plusieurs jours passèrent... Et un combat avec la Marine avait eu lieu. Les pirates s’en étaient sortis victorieux... Mais ce combat avait été violent. A la fin de l’attaque, Lily était sortie en compagnie d’Opale qui ne voulait pas rester toute seule.

« Par tous les saints !!! »

Du sang souillait le pont, et les pirates dégageaient des corps d’hommes de la Marine. Opale passa sa tête, mais Lily la tira immédiatement en arrière, masquant les yeux de l’enfant, et fermant ses propre yeux. Elle ne pouvait pas rester ici avec cette enfant... La femme rouvrit les yeux, en entendant des pas venant vers elles. C’était Mihawk.

« Vous tombez bien !!! S’exclama Lily. J’aurais justement deux mots à vous dire !!!
- Je suis toute ouïe...
- Vous croyez que c’est un endroit pour une enfant ??? Regardez ce monde de violence dans laquelle vous l’emmenez ! Jamais, ô grand jamais, je ne vous laisserais élever Opale de cette manière ! Je veux quitter ce navire immédiatement !!!
- Eh bien, vous pouvez partir, qu’est ce qui vous en empêche ? De ce temps là, les monstres marins restent dans les profondeurs...
- !!! Espèce de...
- Oui, coupa Mihawk, mais n’employez pas ce terme, il y a une enfant à bord qui écoute toutes nos paroles... »

En effet, Opale regardait les deux adultes, se crier l’un sur l’autre. Ils sont bizarres les adultes, des fois, ils braillent plus fort que les petits... Tiens, le grand monsieur qui était resté avec elle près de son lit s’en allait en marchant, faisant voler sa cape. La petite aimait bien ce monsieur, parce qu’il ne criait jamais, sauf contre les monsieurs quand il pleuvait à verse et que le bateau secouait dans tous les sens, il hurlait, et les monsieurs allaient rentrer le grand drap accroché au grand poteau planté dans le bateau... Ou il criait, et tout le monde allait voir le monsieur en courant. C’est qu’ils devaient aimer le monsieur... Comme quand elle criait, c’était Lily qui venait la câliner. Elle était contente à ces moments, mais les monsieurs eux avaient l’air sérieux à chaque fois que le Grand Monsieur criait... Ils sont bizarres, les grands... Opale marcha pour suivre le Monsieur qui marchait drôlement vite, mais Lily l’attrapa dans ses bras.

« Déposez moi à la prochaine île !!! Je partirai avec la petite !!!
- ... Entendu... »

Mihawk ne s’était même pas retourné, et avait disparu à l’intérieur.

« Eh Capitaine !!! Devinez ce qu’il y a dans le journal, aujourd’hui !!! »

Un membre d’équipage tendit à Mihawk un journal un peu ensanglanté.

« Un Marine avait ça sur lui... »

Mihawk déplia le journal. Il lut la première page, avec pour l’un des titres « Les Sept sont maintenant Six »... article sur les Capitaines Corsaires... L’un d’eux avait été tué par un groupe de pirates. Sous l’article, une phrase indiquait :

Avis aux pirates voulant s’allier au Gouvernement et gagner leur immunité : envoyez votre candidature.

« Vous avez vu ça, Capitaine ? Quel pirate serait assez crétin pour accepter cette offre ? »

Silence pesant, Mihawk ouvrit la bouche.

« ... Moi... »

Le matelot vira au blanc.

« Ah euh... Héhé, je plaisantais Capitaine ! Quel pirate serait assez crétin pour refuser cette offre, hein ? C’est un truc intéressant... VOUS ETES SERIEUX ??? »

Nouveau silence. Lourd silence. Le matelot était paralysé, et regardait son Capitaine comme si... comme s’il ne connaissait pas la personne en face de lui. Mihawk partit, yeux clos.

« On ne peut plus sérieux... Appelle Tino, s’il te plait. Dis lui d’aller me voir dans mon bureau.
- A... A vos ordres, Capitaine... »

Le matelot secoua sa tête, comme s’il venait de voir le Père Noël en chair et en os...

***

« Mihawk ? »

Tino entra dans le bureau. Mihawk était assis, l’air pensif.

« Tu voulais me parler ?
- Oui... C’est une décision importante, et j’ai besoin d’un bon conseiller, face à ce choix.
- Eh, Mihawk, si c’est une question de vie ou de mort, je ne veux pas m’en mêler... Je ne veux pas donner de mauvais conseil...
- Commence par écouter ce que j’ai à dire... S’il te plait... »

Tino prit place, l’air grave. Pour que le Capitaine ait cet air, cela devait être important.

« Lis ça.... »

Mihawk tendit le journal à Tino, qui lut l’article sur le Capitaine Corsaire tué... et n’oublia pas de lire l’annonce. Il leva les yeux. Il avait compris.

« C’est pour ton enfant que tu veux faire ça ?
- C’est exact, murmura Mihawk. A la prochaine île, nous déposons Lily et Opale à terre... Lily partira avec elle... Et je sais que cette femme saura l’éduquer... Mais étrangement, je ne veux pas laisser cette petite, maintenant que je l’ai...
- Mihawk... »

Mihawk leva les yeux vers Tino. Son second souriait d’un air grave.

« Je sais que le choix que tu feras sera le meilleur. Ce n’est pas à moi de te dire ce que tu dois faire. C’est à toi, et à toi seul, de décider lequel est le mieux. Quelque soit ton choix, je ne m’y opposerai pas. »

Mihawk ferma les yeux.

« Merci... Capitaine Tino...
- ???
- Je te laisse ma place, tu en es digne... Je dois aller poster du courrier pour Marie-Joa... »

Tino se releva, saluant son capitaine.

« Je... Je continuerai de faire honneur à ton équipage... J’essaierai d’être à la hauteur... »

Mihawk se leva également, les larmes aux yeux.

« Tu seras à la hauteur, Tino... Je ne t’ai pas nommé second pour rien... Enfin... je ne t’ai pas nommé Capitaine pour rien... »

Les deux amis s’élancèrent l’un vers l’autre, et s’étreignirent.

« Si jamais ces abrutis d’anciens de Marie-Joa refusent ta demande, j’ordonnerai d’aller les attaquer, déclara Tino en lâchant des larmes. Et s’ils t’arrêtent ou te tuent, je les poursuivrais, et les tuerais moi-même... Je serai intransigeant s’ils venaient à s’opposer à ta volonté... JE TE LE PROMETS !!! »

Mihawk éclata en sanglots également.

« Merci... Tino... Je te promets que si je deviens corsaire... Je demeurerai ton ami, et si on me force à t’attaquer un jour... Je retournerai ma veste !!! Promets moi qu’on restera ami, malgré tout !!!
- Je te le promets, Mihawk !!! S’exclama Tino en lâchant un nouveau flot de larmes. Et toi, n’abandonne pas ton but de toujours, et fais entendre parler de toi comme le meilleur escrimeur au monde !!! »

***

Ils venaient de débarquer sur l’île. Les marins restaient silencieux, surtout Tino. Lily et Opale s’étaient dépêchées de descendre de ce navire, sans savoir que Mihawk allait les suivre. Il regarda Tino, en faisant signe qu’il allait revenir.

« Dites moi, Lily...
- Que voulez vous encore ?
- Je me demandais... Vous avez de l’argent ? Un domicile ?
- ... »

La vieille femme ne répondit pas. Elle prit Opale dans ses bras.

« Voyez vous, reprit Mihawk, je ne veux pas que ma fille se fasse élever dans un taudis, en ne mangeant pas à sa faim. Ce serait indigne de la part de quelqu’un qui a grandi dans un manoir...
- Qu’est ce que vous en savez ? répliqua Lily.
- Avant d’être pirate, j’étais héritier d’une famille aisée.
- Voyez vous ça ! S’exclama Lily. Monsieur a du sang noble ! Et il tue les braves gens sans remords !
- Un homme en mal d’aventure est un homme fragile. Enfermez le, il mourra en un rien de temps... Je me sentais mal, dans un manoir. Comme je disais, je veux que ma fille soit heureuse.
- Vous êtes bien placé pour me faire la leçon ! Je l’élèverai moi-même, cette enfant ! »

Lily rattrapa une bourse lancée par l’homme.

« De quoi rester dans une taverne pendant une semaine, déclara Mihawk.
- Je n’en veux p...
- C’est pour Opale, pas pour vous. »

Lily ne répondit rien, surtout que le pirate marchait vers le village, une enveloppe à la main...

« Qu’est ce qu’il prépare encore ? Se demanda Lily.
- Papa...
- ???
- Papaaaaaa... Lily, Papa où ? »

La vielle femme serra Opale contre elle, mais la petite fille montrait du doigt la direction par où Mihawk était parti.

« Papaaaa... »

***

« Adieu, Capitaine...
- Au revoir, Œil de Faucon !!! Faites entendre parler de vous !
- Au revoir, Mihawk... Je tiendrais parole... »


***

Lily emmena Opale se promener près de la plage. La vieille femme n’avait pas revu Mihawk depuis le jour où les pirates avaient débarqué. Ses pas la menèrent à la crique où ils étaient amarrés... Mais rien.

« Ils sont partis ? Murmura Lily. Quel monstre, ce Mihawk !!! Il n’a même pas dit adieu à sa fille...
- Lily, où bateau ?
- Parti, Opale... Il est parti...
- Papa ?
- ...
- Oui, Opale... »

Lily sursauta, et se retourna brutalement.

« Mon... Monsieur ??? »

Mihawk ne répondit rien, regardant Lily dans les yeux.

« Ils sont partis sans vous ???
- Exactement...
- Mais... Et vous ???
- J’arrête la piraterie...
- Voyez vous ça !... Mais... Pourquoi ? »

Mihawk ne répondit rien... Il se prépara à faire demi tour lorsque quelque chose tira sur son pantalon... Une petite main.

« Papa, venir avec toi... »

Le jeune homme baissa les yeux sur la petite, qui le fixait de ses yeux dorés. Mihawk se retrouva comme paralysé par ce regard... Un long silence s’en suivit. Lily regardait les deux êtres, sans pouvoir prononcer un seul mot. Mihawk leva les yeux sur Lily, puis prit Opale dans ses bras. La vieille femme ne dit rien. Opale se blottit dans les bras du jeune homme.

« Pou... Pourquoi avez-vous quitté la piraterie ?
- C’était soit ça, soit je perdais éternellement Opale. J’ai préféré abandonner mon passé pour me tourner vers l’avenir... »

Lily resta silencieuse, paralysée par la révélation. Dans les bras de l’ancien pirate, Opale avait fermé les yeux et porté son pouce à la bouche.

« Et... Et la Marine ?
- Si le destin le veut bien, je serais Capitaine Corsaire... Je crois qu’elle s’est endormie... retournons à l’auberge... »

Mihawk repartit en direction du village, Opale dans les bras. Lily restait immobile, émue par le geste que le pirate avait fait.

« Mademoiselle Elena avait raison, murmura Lily. Cet homme a un grand cœur, malgré ce qu’il laisse paraître...»


Retour






  Connecté(s) : 22
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1