Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
L'île des snipers est dans vos cœurs - Sniper King
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Kuina Spirit Présente

Mystérieuse femme fatale!


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X
Chapitre XI | Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV
Chapitre XVI | Chapitre XVII | Chapitre XVIII | Chapitre XIX | Chapitre XX
Chapitre XXI | Chapitre XXII | Chapitre XXIII | Chapitre XXIV | Chapitre XXV
Bonus


Chapitre VIII : Discussions au clair de lune

« Comment va-t-elle ? »

Zorro venait d’interpeller Chopper qui revenait du quartier des filles. Le petit renne sursauta.

« Ah, c’est toi Zorro... Elle va bien, oui... Elle a repris connaissance...
- C’est bien... Je pourrais lui parler ?
- Non, répondit Chopper. Elle a dit qu’elle avait besoin de repos, et ne voulait pas être dérangée... Elle est épuisée...
- OK... »

Le garçon aux cheveux verts grogna, puis alla rejoindre les autres sur le pont. Les autres entouraient un pirate ennemi, qui n’était autre que l’adversaire d’Opale lors de leur rencontre : Slyce Topor, attaché, et frappé de temps à autres par Luffy lorsqu’il répondait un peu trop sèchement.

« Sale ordure !!! Maintenant tu vas lui foutre la paix à Opale !
- J’vous aurais prévenu de faire gaffe à elle !!! Hurla le pirate couvert de bleus. J’suis pas du coin non plus, mais cette fille est mal vue par les gens des îles alentours !!!
- JE M’EN FOUS !!! Cria Luffy. Tu as voulu la tuer, et tu crois que je vais écouter tes mensonges ???
- Mais je ne fais répéter que ce que j’ai entendu après m’être fait tabassé par cette gosse !!! C’est juste une mise en garde !
- C’était pas une raison pour nous attaquer dans ce cas ! répliqua Pipo.
- Si vous la protégez, on doit également vous attaquer ! Coupa Slyce. En plus, vous l’avez aidé quand on l’a attaqué !
- J’ai plus envie de t’écouter, murmura Luffy. Alors maintenant... FOUS LE CAMP !!! »

Sandy, d’un bon coup de pied, envoya Slyce à bord d’un de ses bateaux à peu près en bon état. Le pirate, toujours saucissonné, s’agitait pour se dégager de ses liens.

« MERCI ! JE NE VOUS POSERAI PLUS DE PROBLEME !!! PROMIS !!! »

Les membres d’équipage ne l’écoutaient déjà plus, et Nami prévint que le Log Pose était rechargé. Zorro regardait les bateaux ennemis, et remarqua celui tranché couler doucement.

« Tiens, pensa t-il. Opale est plutôt douée. Seuls les escrimeurs d’un certain niveau peuvent arriver à faire ça... Une bonne élève... »

Le bateau leva l’ancre, et partit là où le Log Pose pointait.

***

« OPALE SAN !!! »

L’heure du dîner. Opale venait d’entrer dans la salle à manger, lunettes sur le nez. Elle sourit.

« Salut...
- Ca va mieux ? demanda Chopper.
- Oui... Enfin, j’ai faim.
- C’est la meilleure maladie possible ! Déclara Pipo. Simple à soigner !
- Tiens, Opale San... »

Sandy posa une assiette à la place de la fille, qui s’installa à table.

« Mange ça, ça va te redonner des forces...
- Merci Sandy...
- Opale... »

La fille leva les yeux vers Robin.

« Je te remercie pour ton geste aujourd’hui, mais ne fais plus jamais, ça, dit Robin. Je ne voudrais pas avoir ton ex sur le dos.
- Il est si protecteur que ça ? s’exclama Nami.
- Oh oui, déclara Opale dans un sourire. Faites moi le moindre mal, il vous poursuivrait jusqu’au bout du monde pour me venger... Enfin je pense.
- Quasiment sûre, corrigea Robin.
- Exactement ! Répondit Opale. Maintenant, si ça ne vous dérange pas, mon estomac crie famine... »

Puis calmement ils se mirent à manger.

« Au fait... Merci Zorro de m’avoir sauvée...
- Y a pas de quoi, sinon Luffy nous aurait prêté une crise.
- Abruti sans cœur !!! Hurla Sandy d’un air outré.
- Ca te dérange Blondinet ?
- Présente tes excuses à Opale, Face de Melon !
- FERMEZ LA !!! Hurla Nami en les assommant. Vous allez encore plus la fatiguer à hurler !
- Merci Nami, dit Opale dans un sourire forcé.
- Nous refais plus jamais ça, Opale ! S’exclama Luffy.
- D’accord Luffy...
- Parce que si t’es plus là... IL N’Y AURA PLUS PERSONNE À FAIRE DE LA MUSIQUE !!! »

Tous les membres tombèrent des bancs, par terre.

« IDIOT !!! Hurla Nami. C’EST QUE POUR CA QUE TU AS PEUR ??? »

Sans trop comprendre comment, Luffy s’était retrouvé étalé de tout son long sur le pont. Il repositionna son chapeau de paille, et affichait un air interrogateur.

« J’ai dit quoi de mal ? »

***

La nuit étai tombée. La mélodie de la flûte traversière d’Opale résonnait comme tous les soirs. Assis dans un coin, Zorro écoutait la musique, qui semblait renfermer des sentiments. Il n’y avait jamais vraiment fait attention auparavant. La musique renfermait donc des sentiments... mélancolie... amour... douceur... Tout ça dans un seul chant.

« Bon sang, pensa Zorro. Sa musique m’ensorcelle... »

Il secoua sa tête, se releva, laissant ses sabres dans un coin. Puis il marcha vers l’avant du navire, où Opale jouait, accompagnant par sa musique les autres membres d’équipage dans le pays des songes.

« Opale ? »

La fille leva la tête vers Zorro, arrêtant de jouer sa mélodie.

« Tu ne devrais pas plutôt te reposer ?
- Oui... mais je préfère prendre un peu l’air avant de dormir...
- Ce n’est pas très sérieux, t’es blessée je te rappelle.
- Ce ne sont que des égratignures. Je ne vais pas mourir d’une balle dans l’épaule et dans la jambe.
- T’es vraiment têtue...
- Merci, répondit-elle dans un sourire.
- Merci ? Ca te fait plaisir d’être têtue ?
- Ca te dérange ?
- Non... »

Silence. Les deux jeunes se regardèrent, sous les yeux de Robin à la vigie. Elle était silencieuse, et les regardait. Elle soupira en regardant ailleurs.

« Zorro... »

Le jeune homme regarda Opale.

« Pourquoi... m’avoir sauvé la vie ?
- C’est une question piège ou quoi ? »

Opale soupira.

« C’est une question sérieuse, Zorro.
- Bah je t’ai sauvée parce que... je t’ai sauvée.
- ... Sois sérieux, s’il te plait... »

Zorro vira au rouge écarlate.

« Ecoute, ça t’intéresse tant que ça ?
- Oui...
- Tu sais que t’es chiante ?
- Oui...
- Mais alors vraiment chiante ?
- Oui...
- ...
- ...
- Bon ça va !!! Je vois tes yeux de chien battu derrière tes lunettes ! Si je t’ai sauvé c’est parce que... »

Zorro ouvrit la bouche, mais aucun son ne sortit. Il fut pris d’une quinte de toux, et tourna au rouge vif.

« Zorro ? Ca va ???
- Hein, euh... non...
- Pourquoi ?
- Tu m’énerves ! Voilà ! »

Opale sourit.

« Zorro, réponds moi... Pourquoi m’avoir sauvée ? »

Zorro soupira, se sentant bizarre. Il avait le cœur qui battait à tout rompre, comme avant un combat, mais en pire. Qu’est ce qu’il avait ?

« Zorro ?
- J’sais pas... J’ai pas réfléchi à la question... J’ai plongé sans vraiment y faire attention... Parce que... »

Opale écoutait Zorro.

« Je ne sais pas ce que j’ai, avoua le jeune homme en rougissant. J’me sens bizarre...
- Je crois savoir ce que tu as » murmura Opale.

Zorro regarda Opale d’un air interrogateur. Tiens, la fille approchait son visage du sien. Zorro se mit à suer à grosse goutte. Il voulait partir, mais se sentait comme paralysé.

« Op... »

Robin soupira, et ferma les yeux.

***

« Hips... »

Slyce Topor et quelques uns de ses marins avaient réussi à reprendre leur route. Ils sortaient d’une taverne, afin d’oublier l’échec cuisant qu’ils avaient essuyé. Ils marchaient en titubant, et voyaient parfois double.

« Slyce, c’est pas ton p’tit frère ?
- J’ai pas de p’tit frère, murmura le pirate tout aussi mûre. Z’en veux pas de toute faç... HIPS ! »

Un homme était tapi dans l’ombre, bras croisé, regardant passé l’équipage totalement ivre. Un sourire se dessina sur son visage. Puis doucement, il se mit à les suivre. Habillé de vêtements sombres, il se confondait parfaitement avec l’obscurité, surtout qu’il faisait nuit noire. Slyce était arrivé au port, et grimpa à bord de son navire. Il s’appuya contre les barrières de son navire, regardant le sombre port dans lequel il était amarré.

« Excusez moi... »

Slyce faillit bondir sur place, et regarda vers le quai. Tiens, deux hommes ayant la même posture, qui se confondaient avec la nuit... Il secoua la tête, voyant que c’était une illusion à cause de l’alcool. Il n’y avait qu’un homme visiblement, et c’était sûr d’être un homme, par la voix.

« Qu’est ce que tu me veux, toi ?
- Avez-vous déjà entendu parler d’une certaine Opale ? »

Le pirate pâlit à l’entente de ce nom. Il se ressaisit, et dans un sourire d’ivrogne, il répondit :

« Opale ? Tu veux parler de cette sale gamine avec des lunettes de soleil ? Des ch’veux noir de jais, et un sale caractère de petite prétentieuse ?
- C’est ça, répondit l’homme à quai.
- J’l’ai déjà rencontrée même, s’empressa de dire Slyce. J’ai même failli la tuer à notre dernière rencontre...
- Vraiment ? Dit l’homme d’un ton indifférent.
- Ouais, pourquoi ?
- Tu es Slyce Topor ? »

Le pirate lança un air interrogateur.

« Exact, tu me veux quoi ?
- Tu as donc fait du mal à Opale, si j’ai bien compris... Dommage pour toi... »

Puis l’air interrogateur de Slyce se transforma alors en un air horrifié.

« NNNNNNNNNNNOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNN !!!! »


Retour






  Connecté(s) : 3
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1