Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Il y a un frigo pour garder le coca au frais - Franky
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Kuina Spirit Présente

Mystérieuse femme fatale!


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X
Chapitre XI | Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV
Chapitre XVI | Chapitre XVII | Chapitre XVIII | Chapitre XIX | Chapitre XX
Chapitre XXI | Chapitre XXII | Chapitre XXIII | Chapitre XXIV | Chapitre XXV
Bonus


Chapitre VI : Pourquoi tant de haine ?

Sandy fut pris d’un saignement de nez lorsqu’il surgit sur le pont... trois créatures de rêve bronzaient sous ses yeux, en maillot de bain. Robin, maillot de bain bleu marine, Nami, rose flashy sans vraiment de texture, et enfin Opale, maillot de bain noir qui s’accordait avec merveille à la personne, toutes trois allongées sur des chaises longues.

« MES CHERIES !!! Vous voulez de la crème solaire ? »

Nami se redressa, soulevant ses lunettes de soleil.

« Robin nous l’a déjà fait il y a deux minutes !
- Ah... »

Pas de chance... Sandy était arrivé deux minutes trop tard... D’un air dépité, il retourna aux fourneaux. Opale pouffa de rire.

« Héhé, pauvre Sandy, on est méchante avec elle !
- Ouaip ! S’exclama Nami dans un grand sourire. Mais c’est amusant de le faire de temps en temps tourner en bourrique ! Une occupation GRATUITE ! »

Puis les deux filles éclatèrent de rire, tandis que Robin sourit, tout en continuant sa lecture. Il faisait beau et chaud, temps idéal pour le bronzage des filles.

« La chose que j’aime le plus après l’action, c’est le calme, murmura Opale en s’allongeant sur le ventre.
- Moi, ce que j’aime le plus avant le calme, c’est l’argent ! Dit Nami. Les bons comptes font les bons amis !
- Tu as l’air de les mener par le bout du nez, les gras, fit remarquer Opale.
- Ils ne sont pas très futés dans cet équipage, répondit Nami. En pleine crise d’ado !
- Ah les mecs, ricana Opale. Enfin heureusement qu’ils sont là, on n’aurait plus de sujet pour rire sinon ! »

Nouveau concert de rires.

« Si je ne me trompe pas, la prochaine île sera certainement estivale ! dit Nami en changeant de conversation.
- Aucun doute à se faire là-dessus, répondit Opale. Ce soleil, cette chaleur... »

Chopper venait de sortir sur le pont, sous sa forme animale, tirant la langue, les yeux mi clos.

« Fait trop chaud... »

A sa suite, Pipo, un thermomètre à la main.

« Waouh ! 30 degrés ! S’exclama le garçon au long nez habillé juste d’un short de bain, lunettes de soleil sur ses yeux. Mon pauvre Chopper, à Drum c’était trente degrés sous zéro !
- Sérieux ?! Trop chaud...
- Enlève ton costume ! » Ricana Pipo.

Chopper venait de prendre sa forme humaine, sous le regard étonné d’Opale qui souleva quelques secondes ses lunettes de soleil.

« Je crois que j’ai une insolation là... Ou alors il a mangé un Zoan ?
- Tout juste ! » Dit Nami.

Pipo s’enfuit en hurlant, poursuivi par le renne en colère des moqueries.

« Zoan de l’humain, ajouta Nami.
- Ca m’épatera toujours, les Fruits du Démon, soupira Opale. Je n’avais jamais vu Chopper sous cette forme, et j’ai été surprise... Zoan... Trois formes... Deux transformations de plus que la forme originelle... J’avais oublié ! »

Robin tourna une page.

« Il en faut peu pour t’émerveiller...
- Je l’avoue, répondit Opale d’un ton plus froid qu’avec Nami. Les Fruits du démon sont une étrangeté de la nature, et ça m’épate... »

Nami avait remarqué le changement de voix d’Opale. Mais Robin ne semblait pas s’en soucier.

« En effet... Un grand mystère de ce monde, dit Robin en regardant Opale dans un sourire. L’un des grands mystères... »

Opale fut parcourue d’un frisson. Le mot mystères prononcé par Robin ne lui semblait pas innocent, surtout que la femme l’avait dit sur un ton plutôt mielleux par rapport au reste de la phrase. Mais la jeune femme ne dit rien. Elle quitta Robin des yeux. Nami n’y comprenait rien. Pourquoi tant de haine entre elles ? Visiblement, il ne fallait peut être pas les laisser seules ensemble, car la Rousse prévoyait un orage à coup sûr...

« Opale, Robin, commença t-elle doucement. Pourquoi vous vous détestez ? »

Silence. Opale leva les yeux vers Robin, Robin vers Opale. Puis éclats de rires.

« J’aimerais savoir ce que j’ai dit d’idiot, cria intérieurement Nami.
- Hahaha ! Allons Nami ! S’exclama Opale.
- Fufufu ! Renchérit Robin en riant doucement. Ne t’inquiète pas Nami, tout va bien... »

Nami soupira, et se leva d’un air dépité.

« Où vas-tu ? Demanda Robin.
- Prendre une douche, répondit Nami en faisant un signe de la main. Je crois que le soleil me fait voir des illusions, pas bon ça... »

La navigatrice entra dans la cabine... – « Oh Nami chérie ! Tu as un teint MAGNIFIQUE !!! » -
Opale et Robin étaient restées là, seules, si on ne comptait pas Luffy sur son siège réservé à regarder la mer, Zorro endormi à la vigie. Elles se fixaient en silence, pendant une bonne minute avant de retourner à leurs occupations.

« Merci Robin... » Murmura Opale d’un air indifférent.

***

« Zorro ? »

Le garçon grogna et ouvrit un œil, pour voir Opale. Il était allongé à l’ombre, sur le pont arrière, après la fin de son tour de garde.

« Tu vois pas que j’suis occupé ? Bougonna-t-il en se frottant les yeux. Keskia ?
- Tu veux bien m’enseigner quelques techniques au sabre ? »

Il bailla en s’étirant, puis regarda Opale.

« J’ai une gueule de prof de combat moi ?
- Bah... Tu as des capacités suffisantes pour en être un, répondit Opale.
- Bof... T’apprends pas toute seule comme j’ai fait ?
- Désolée de t’avoir dérangé »

Opale soupira, puis se mit en route vers l’avant du navire.

« HEP ! Opale ! »

La fille s’immobilisa, puis tourna la tête vers Zorro.

« Ce soir, minuit, on s’entraîne sans pour autant se combattre ? Tu verras comment je fais, et à toi de te débrouiller...
- Merci ! S’exclama Opale dans un sourire. Merci, Zorro Sensei !
- Retire le terme Sensei, coupa Zorro. Tu me regardes, et tu te débrouilles, hein ! Moi aussi je dois m’entraîner ! »

Opale s’assit sur le pont près de Zorro allongé. Il soupira.

« Quoi encore ?
- Pourquoi t’entraînes tu au sabre, Zorro ? »

Le jeune homme leva un sourcil interrogateur.

« Ca te dérange ?
- Non, dit Opale dans un petit rire. Mais je me demandais... »

Zorro soupira.

« J’ai fait la promesse à quelqu’un de devenir le meilleur escrimeur... Pour ça, je dois m’entraîner, et battre Mihawk...
- Mihawk ? demanda Opale. Ce n’est pas un Capitaine Corsaire ?
- Ouaip, répondit Zorro. Le meilleur escrimeur du monde en plus. Si je le bats, j’aurai ce titre que je convoite depuis longtemps... »

Opale sourit.

« Tu dois certainement avoir des chances de le vaincre, dit Opale d’un ton assuré. Tu es fort...
- J’espère bien, soupira Zorro. Mais ça n’a pas été le cas lors de notre première rencontre... »

Opale regarda d’un air surpris Zorro.

« C’est vrai ça ? »

Zorro grogna. Pour répondre à la question d’Opale, il ôta son T-shirt... Laissant apparaître la longue cicatrice sur son torse. Opale retint un cri de surprise.

« Ca te suffit, maintenant ?
- Désolée Zorro, murmura Opale. Je suis trop curieuse... Il t’a laissé en vie, ce fameux Mihawk...
- Va savoir pourquoi, pour s’entraîner avec un cure-dent pour la prochaine fois ? »

Opale haussa les épaules dans un sourire.

« Tu veux peut-être faire ta sieste ?
- C’est une excellente idée, grogna Zorro en fermant les yeux. zzzzzzzzZZZZZZZZZzzzzzzzzzzz...
- ... Bonne sieste alors...
- zzzzzzZZZZZzzzzzzzzzz... »

Opale ne dérangea pas plus longtemps le garçon aux cheveux verts.

« OPALE !!! »

La fille faillit bondir sur place. Elle accourut vers Luffy qui l’avait appelé.

« Regarde ça, Opale ! T’as du courrier !
- Hein ? »

Luffy dans un grand sourire, désigna en pointant du doigt une espèce de pélican loucheur, avec le sigle de la poste de la Route de tous les périls sur une sacoche qu’il portait autour du cou. L’oiseau ouvrit son bec, et un escargophone caché dans le bec dit d’une voix de répondeur téléphonique.

« Vous avez un nouveau message ! Un nouveau courrier pour Mademoiselle Opale, sur la mer de la route de tous les périls... BIP ! »

Le pélican ouvrit sa sacoche d’un coup de bec, et attrapa une lettre.

« Le pélican postier restera en attente de la réponse pendant vingt-quatre heures, à condition qu’il soit nourri pendant son court séjour. Merci d’avoir choisi Pélican Postier pour votre courrier ! »

Opale retira du bec l’enveloppe, et alla s’installer dans un coin pour lire sa lettre.

« Elle a du courrier ? S’exclama Pipo. C’est rare quand on voit ce genre de pélican sur le bateau...
- C’est peut être parce qu’il y en a jamais eu sur le bateau » déclara Sandy.

Le pélican regarda Sandy d’un air intéressé, les yeux en assiettes. L’escargophone commenta tout simplement par :

« Après un long voyage, un Pélican Postier a le droit à une récompense pour tant de calories brûlées...
- Ca va, j’ai compris, murmura Sandy. Vais te passer un poisson. »

Luffy, lui, s’était dirigé vers Opale qui lisait tranquillement son courrier. Le garçon au chapeau de paille plaça discrètement sa tête par-dessus l’épaule d’Opale, qui mit la lettre de façon à ce que Luffy ne voit rien. Il haussa les épaules, puis mit sa tête dans une autre position... Redéplacement du courrier... Autre endroit...

« T’AS PAS FINI DE LIRE PAR-DESSUS MON EPAULE ??? »

Le garçon au chapeau de paille sursauta lorsque Opale dressa son poing telle une Nami en sa direction. Il n’insista pas plus longtemps et s’écarta d’un air déçu. Puis il s’arrêta et se tourna vers Opale.

« C’est qui ?
- Mon ex...
- Qui ???
- MON EX !!!
- ... C’est quoi ça ? »

Opale, version grosse goutte derrière la tête.

« Laisse tomber... T’as déjà eu une petite amie ? »

Luffy se curait le nez d’un air intéressé.

« Nan...
- Pas étonnant » murmura Opale d’un air dégoûté.

***

En attendant que minuit arrive, Opale avait décidé de jouer sur le pont. A la vigie, Robin. A côté d’elle, le pélican postier endormi. Il devait être vingt-deux heures trente. La fille jouait donc son répertoire habituel de douces musiques, jusqu’à ce que...

« BIIIIIIIP !!! Il ne vous reste plus que dix-sept heures pour répondre ! Prévint l’escargophone en réveillant le pélican.
- Mince, murmura Opale en arrêtant de jouer. J’ai compris stupide oiseau... Sinon tu vas nous réveiller toutes les heures pendant la nuit !
- Stupide toi-même ! » Répondit la voix de répondeur de l’escargophone.

Opale soupira.

« Ne bouge pas, je vais l’écrire, la réponse que tu attends ! Grogna la fille. Interdiction de me rappeler à l’ordre, sinon les autres vont avoir envie de t’envoyer par-dessus bord ! ET MOI EN PREMIER LIEU, JE TE JETTERAI À LA MER EN PRIORITE !!! »

Opale dans un geste rageur enleva ses lunettes pour bien fixer le pélican dans les yeux... Puis ouvrit son bec, regardant l’escargophone dans le bec.

« JE ME SUIS BIEN FAIT COMPRENDRE ???!!!
- Euh... Oui... »

L’escargophone avait rentré ses yeux sous la surprise, tandis qu’Opale marchait tranquillement, direction quartier des filles, après avoir remis ses lunettes en place.

« Ah ! C’est toi Opale ! »

Sur sa route, la jeune femme avait croisé Nami qui remontait du quartier des filles.

« Tu tombe bien Nami ! S’exclama Opale dans un sourire. Je peux t’emprunter un parchemin ?
- Bien entendu... Voyons... Un parchemin, 100 Berrys. Je te fais l’encre gratuite pour cette fois !
- Merci Nami ! »

Elles se saluèrent. Nami sortit, Opale alla dans le quartier des filles. Elle alluma une lampe à pétrole sur le bureau à Nami, enleva ses lunettes, prit un parchemin, une plume et un pot d’encre. La lettre qu’elle avait reçue sous les yeux, elle commença à écrire... Lorsque...

« !!! »

Un œil venait d’apparaître sans raison sur le pot d’encre, qu’Opale repoussa brutalement, en réussissant par miracle à ne pas renverser. Puis ses lunettes furent attrapées par une main, qui les lança... vers Robin, qui venait d’apparaître en haut de l’escalier. La femme les attrapa.

« Fu fu fu...
- Que me voulez vous, rugit Opale en regardant Robin droit dans les yeux.
- Calme toi, mystérieuse jeune fille, murmura Robin. Tu ne voudrais peut être pas que les autres de l’équipage te voient dans un état pareil ? »

Opale se figea, et ferma les yeux. Un point pour Robin.

« C’est mieux ainsi, dit Robin d’un ton mielleux.
- Que me voulez vous ? demanda calmement Opale.
- J’aimerais, si possible, que l’on reprenne nos relations à zéro. »

Opale leva les yeux vers Robin, un air moqueur sur le visage.

« Vous êtes bien placée pour dire ça, critiqua Opale. Ce n’est pas moi qui ait été agressive à notre première rencontre, dont je garde un assez mauvais souvenir.
- C’était le passé, dit Robin.
- Ca m’a laissé une sale première impression sur vous, coupa Opale.
- Il faut apprendre à tourner la page jeune fille. »

Opale soupira.

« Je me suis laissée emportée... Mon sang n’a fait qu’un tour... Désolée...
- Ce n’est rien, répondit Robin.
- Je ne m’attendais pas à ce que vous veniez me faire cette dem...
- Tutoies moi, s’il te plait. Tout membre de l’équipage me tutoie depuis mon arrivé.
- Je ne m’attendais pas à ce que TU VIENNES me faire cette demande...
- Voilà qui est mieux, dit Robin. L’équipage a déjà eu des ennuis avec moi, et a su pardonner mes fautes. J’aimerai qu’il en soit ainsi, sinon ils verront bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas entre nous... Et ils voudront savoir pourquoi.
- V... Tu n’as pas tort, répondit Opale en baissant les yeux. Même Zorro a l’air de v... te faire confiance... Je devrais peut-être te laisser une chance.
- A moins que tu ne veuilles les faire douter par ton caractère contre moi ?
- ... Merci, Robin... »

La femme descendit, et alla à la rencontre d’Opale, qui était à présent debout. Puis les deux femmes se serrèrent la main.

« Au fait... Tu as l’air de tenir à ça... »

Robin lança vers Opale ses lunettes de soleil, que la fille rattrapa.

« D’accord pour tout reprendre à zéro » conclut Opale dans un sourire.


Retour






  Connecté(s) : 5
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1