Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Je voudrais que tu comprennes que ce qui est mort l'est pour de bon - Kaku
Chapitre 885


Episodes 814
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Kuina Spirit Présente

Mystérieuse femme fatale!


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII | Chapitre VIII | Chapitre IX | Chapitre X
Chapitre XI | Chapitre XII | Chapitre XIII | Chapitre XIV | Chapitre XV
Chapitre XVI | Chapitre XVII | Chapitre XVIII | Chapitre XIX | Chapitre XX
Chapitre XXI | Chapitre XXII | Chapitre XXIII | Chapitre XXIV | Chapitre XXV
Bonus


Chapitre XII : L’enfant du Faucon

Flash Back

« Elena ! Où étiez vous encore passée ?
- Désolée Lily... »

Une jeune femme s’arrêta essoufflée devant Lily. Elle ne devait pas avoir plus de dix-sept ans.

« Ne me dites pas que vous êtes encore allée voir ce pirate séducteur !!!
- Lily...
- Que diraient vos parents en apprenant ça ? Ils vous avaient formellement interdit...
- ... de fréquenter ce rebut de pirate, coupa Elena comme récitant une poésie par cœur. Je t’en prie, Lily !!! Ne leur dis rien... »

Elena se mit à genou, regardant dans les yeux sa Lily. La nourrice soupira.

« Mademoiselle, relevez vous ! Ce n’est pas digne de vous !... Quelle jolie rose... »

Lily retira des cheveux d’Elena une rose rouge.

« C’est ce pirate qui vous l’a offert ?
- Je t’ai déjà dit de l’appeler Mihawk !
- Un pirate est un pirate, mademoiselle ! Déclara Lily en croisant ses bras. Si vous ne voulez pas que je le dise à vos parents, je dois vous faire la leçon !
- Lily... Il n’est pas méchant ! »

***

« Eh ! Cap’taine ! »

Un jeune homme de dix-huit ans, aux cheveux noirs en bataille, avec un léger duvet sur le menton, élégamment habillé, épée à sa ceinture, ouvrit ses yeux, laissant voir des iris dorés. Il avait dans sa bouche un épi, et était tranquillement allongé dans l’herbe.

« Donne moi une seule bonne raison de ne pas te sauter au cou et de t’étrangler pour m’avoir dérangé pendant ma réflexion.
- A ce qu’il parait, un navire de la Marine est en route pour cette île ! S’ils nous trouvent ici...
- Je leur transpercerai le cœur, déclara le jeune Mihawk.
- Allons, Cap’taine ! Tu ne réagis pas comme ça d’habitude !... Et d’ailleurs, pourquoi sommes nous restés sur cette île un mois entier ?
- Pour nous reposer, je l’ai déjà dit.
- Dis pas ça, Cap’taine ! J’te connais depuis le temps que je suis ton second ! Déclara le petit homme légèrement grassouillet. J’ai trois ans de plus que toi, je sais ce que c’est que d’être amoureux ! »

Mihawk ouvrit de grands yeux surpris.

« Tu divagues, Tino...
- Oh non, Cap’taine ! Je suis complètement sérieux ! A te voir dans cet état de réflexion, ça m’a tout de suite fait tilt dans la tête !
- Ne raconte pas d’histoire...
- J’t’aurais prévenu, Cap’taine ! Mais tu as intérêt à réfléchir vite. D’ici une semaine, la Marine sera là, et ils s’en moqueront bien que tu sois en pleine réflexion amoureuse ! Sinon, on te laisse à papillonner sur cette île, et on part sans toi...
- Faites ça, je coule le navire, répondit Mihawk en fermant les yeux.
- T’es trop susceptible, Mihawk... »

L’homme au regard de faucon rouvrit les yeux. C’était rare quand Tino l’appelait par son prénom, et ça annonçait souvent qu’il allait donner conseil, ou dire une chose à écouter absolument.

« Cette fille t’aime, mais ce n’est pas le cas de ses parents. D’ailleurs, ce sont eux qui ont appelé la Marine, en espérant que nous partions, et que nous laissions cette fille en paix... profite de cette semaine avec elle, si tu ne veux pas partir le cœur gros, et pars, avant que tu ne te fasses arrêter. Ca l’attristerait, ce bout de femme... Il ne faut pas rester égoïste...
- Excuse moi, Tino... J’étais ailleurs quand tu m’as appelé...
- Ce n’est rien, Cap’taine ! Répondit le pirate dans un sourire. Toujours là pour toi si t’en as besoin... Quel est le nom de l’heureuse élue ?
- ... Elena.
- Quel beau prénom, ça va très bien avec son apparence !
- Comment peux tu dire ça ?
- J’vous ai vu parler tout à l’heure... AÏE !!! »

Mihawk avait entouré le cou de Tino avec son bras, et commençait à décoiffer son marin.

« Alors comme ça tu t’occupes des affaires de ton capitaine ???
- AIEUH !! C’est le rôle du second, non ?
- Je ne supporte pas que l’on fouine dans mes affaires !
- Arrête, Cap’taine ! J’étouffe !
- Bien fait ! »

Mihawk lâcha son second, qui passa une main dans ses cheveux décoiffés.

« Maintenant, ils sont tous emmêlés !
- Coiffe toi, je ne te l’interdis pas... »

Tino soupira, puis sourit.

« Réfléchis, Mihawk, tu as une semaine pour dire au revoir à ton Elena, ou lui dire adieu si la Marine vient te chercher. Je sais que tu feras le bon choix... »

Tino se releva, adressant un sourire à Mihawk, qui avait l’air pensif.

« A c’soir, Cap’taine !
- Merci, Tino... »

Le marin grassouillet, aux cheveux marrons, s’éloigna en sifflotant, bras dans son dos. Cela faisait depuis deux ans que Tino était sous les ordres de Mihawk, et il savait lire dans le cœur de son Capitaine comme dans un livre ouvert. Rapidement, les deux s’étaient liés d’amitié. Tino, la voix de la raison et le penseur, Mihawk, la force et l’honneur. Pas que Mihawk ne soit pas intelligent, mais il était encore dans sa période d’adolescence, et avait parfois besoin d’être rappelé à l’ordre pour ne pas avoir de problème. Tino lui était sorti de cette phase. Malgré ses airs de joyeux luron, il n’y avait pas meilleur conseiller que lui. Et Mihawk le savait parfaitement, et avait fait de lui son homme de main. Tino adorait son capitaine également, malgré le caractère bien forgé de celui-ci. Car Mihawk l’avait sauvé plus d’une fois, surtout à leur rencontre. Accablé par les épreuves de sa vie, Tino avait bien failli y mettre fin, une fois. Il avait perdu ses parents, sa famille. Parce qu’il était resté chez lui à cause d’une maladie, et le reste de sa famille était partie en escale sur une île voisine... Mais le bateau avait été pris dans une tempête. Un soir, il s’était posté en haut d’une falaise, voyant la mer déchaînée s’écraser violemment contre les rochers. Et c’était ce jour là qu’il avait entendu pour la première fois la voix d’un jeune homme.

« Tu dois être bien faible pour en arriver à ce point. Saute, si tu te brises la nuque et que tu agonises avant de mourir, ne viens pas appeler à l’aide. Les lâches, je les laisse en paix...
- La ferme, tu te prends pour qui pour me faire la leçon ?
- Pour un pirate qui sait garder son honneur. Et dis moi, ça a l’air plutôt haut. Tu vas te casser plusieurs os avant de tomber dans la mer... Et tu vas avoir une agonie plutôt longue. Ce serait trop bête, on a une seule vie, ce n’est pas pour y mettre fin pour une difficulté...
- Qui es tu ?
- Je m’appelle Mihawk Delacure...
- Eh bien, Mi-machin, ce n’est pas à toi de décider de ma mort !!!
- C’est vrai... Mais ce n’est pas pour autant que je vais te regarder sauter sans rien faire... Quel est ton nom ?
- ... Tino... Tino Kalsi...
- Eh bien, Tino Kalsi, tu vas arrêter de jouer les poltrons, et tu vas venir discuter deux minutes avec moi à la taverne. Je recrute... »

Et depuis, Tino avait repris le goût de vivre... Et ne le regrettait pas. Et de cette scène, le capitaine et son second en riaient à présent.

« Monsieur ? »

Tino tourna la tête vers la personne qui l’appelait. Vielle femme, corpulente.

« Oui ?
- Vous êtes de l’équipage de Monsieur Mihawk ?
- Ouaip, Madame ! Pourquoi ?
- Pouvez vous lui passer un message ? »

***

« Mihawk !!! »

Le jeune homme se redressa soudainement, en reconnaissant la voix de Tino.

« J’ai un message pour toi !
- Parle, Tino !
- Elena te donne rendez vous ce soir... Tu dois y aller sans faute... »

***

« Ils ont déjà appelé les gens de la Marine... Je ne veux pas que tu prennes des risques, Mihawk... »

Lovée dans les bras de Mihawk, Elena fermait ses paupières sur ses yeux bleu azur. Mihawk caressait ses doux et longs cheveux châtains.

« Mais si je pars... Le Log Pose ne me mènera plus jamais à ton île.
- Je préfère que tu vives en homme libre, Mihawk. Je n’aurais pas la conscience tranquille en te sachant derrière les barreaux... Je t’aime, Mihawk...
- Moi aussi, je t’aime, Elena...
- Alors je t’en prie, si tu m’aimes vraiment, pars. »

Il faisait nuit noire, et ils étaient dans un petit bosquet, lieu secret d’Elena. Ils étaient assis contre un énorme arbre millénaire, entre deux racines. Personne ne pouvait les trouver ici... Seuls la lune et les étoiles, les arbres et les feuilles, pouvaient assister à ce spectacle de l’amour.

« Mihawk... La Marine arrivera certainement plus tôt que dans une semaine... ils peuvent arriver demain... comme maintenant...
- Elena...
- Toi, qui aimes la liberté... Le Faucon enfermé ne pourra plus déployer ses ailes... Ce serait un malheureux spectacle, pour sa douce Colombe que de l’imaginer... Et s’ils coupent ses ailes, le Faucon mourra, suivi par sa Colombe qui se laissera partir... Alors que libre, son cœur pourra toujours le mener à sa Colombe... et sa Colombe saura qu’il est en vie... »

Elena leva ses yeux vers ceux de Mihawk. Puis doucement, les mains de la Colombe glissèrent sur le corps du Faucon, enlevant sa parure... Les astres et la nature garderont secret ce passage.

« Adieu, mon amour... »

***

« QUOI ???
- Monsieur, calmez vous !!! S’exclama Lily.
- Comment est elle tombée enceinte ???
- Calmez vous, Monsieur !
- CE PIRATE !!! »

L’homme ouvrit à la volée la porte de la chambre d’Elena, alitée, pâle. La jeune fille leva ses yeux vers son père.

« Papa...
- CE CHIEN T’A VIOLEE !!!
- Non !!! S’exclama la jeune femme. Il ne m’a pas violée !
- Calmez vous mon enfant !!! S’écria Lily. Vous êtes porteuse d’un enfant !!! Calmez vous Monsieur !!!
- CA SUFFIT LILY !!!
- Que se passe t’il ??? »

Une femme débarqua dans la chambre. Elle regarda Lily, l’homme, puis Elena.

« Ta fille est enceinte !!! S’exclama l’homme.
- Comment ?... Elena, c’est la vérité ?
- C’est ce qu’a dit le docteur, murmura faiblement Elena en se rallongeant.
- Seigneur...
- Je suis sûr et certain que c’est à cause de ce pirate !!! Vociféra l’homme. Cette ordure a violé ma fille !!!
- Papa, écoute moi...Il ne m’a pas violée !
- Ne me dis pas... »

Un rictus nerveux s’afficha sur les lèvres du père.

« Ne me dis pas que tu étais consentante !!!
- ...
- Elena, réponds moi !!!
- Je vous en prie, Monsieur, calmez vous !!! S’exclama Lily indignée.
- JE T’AVAIS FORMELLEMENT INTERDIT DE LE VOIR !!! Hurla l’homme en s’avançant brutalement vers le lit.
- ARRETE !!! S’écria la femme en retenant son mari en arrière. Le mal est fait maintenant !!! C’est trop tard !
- Elle devrait avoir honte !!!
- N’as-tu jamais été amoureux ??? Laisse la maintenant, elle a besoin de repos !!! »

L’homme soupira rageusement, et sortit de la chambre, en prenant soin de claquer la porte derrière lui. Les murs tremblèrent, puis le calme revint. Elena s’était mise à pleurer silencieusement. Sa mère prit place sur le lit, et posa la tête de sa fille sur ses jambes.

« Le sang de ton père n’a fait qu’un tour... Mais il y avait de quoi... Quoi de plus indignant que de savoir sa fille amoureuse d’un pirate ?
- Mihawk était doux avec moi... Murmura faiblement Elena. Il était si bon...
- Ce Mihawk a déjà fait trop entendre parler de lui dans les îles voisines en tuant plusieurs excellents escrimeurs lors de duel... C’est de la barbarie...
- Non, Maman... Crois moi... Il n’est pas méchant... Je l’aime...
- Et voilà où cela mène, soupira la femme. Tu attends un enfant qui ne sera pas le bienvenu ici... si ton père reste sur ses positions...Maintenant, repose toi, je vais essayer de parler avec ton père... »

Puis la femme sortit avec Lily. Elena s’allongea, prise de nausées.

C’est ainsi que naquit neuf mois plus tard l’enfant d’Elena... Opale. Impossible de cacher qui était son père : les yeux dorés de l’enfant trahissait ses origines... Mais son père était déjà parti il y a longtemps... Mais qui peut prévoir les tournures du destin ?

« MIHAWK !!! »

Assis derrière son bureau, Mihawk avait l’air pensif. Ses mains entrelacées devant son visage, coudes sur la table, yeux clos, et la tempête qui se déchaînait à l’extérieur n’avait pas l’air de le déranger. Le bateau était secoué de toutes parts, mais le jeune homme de vingt ans restait impassible. C’est alors qu’il entendit des pas précipité dans le couloir.

« MIHAWK !!! VIENS VITE !!! »

Mihawk ouvrit ses yeux et releva la tête. Tino était au seuil de la porte subitement ouverte, complètement trempé par la pluie.

« Que se passe-t-il, Tino ?
- Je... ce serait trop dur à t’expliquer... Mais viens vite... Quelqu’un veut te voir... »

Mihawk se redressa soudainement, et suivit en courant Tino.

« Pourquoi ne veux tu rien me dire ?
- Ce sont tes affaires personnelles, répondit Tino d’un ton grave. Tu verras de quoi je veux parler bien assez tôt... »

Les deux hommes surgirent sur le pont, immédiatement trempés par une pluie forte et froide. Les cheveux en bataille de Mihawk furent plaqués sur sa tête en quelques secondes. Le Capitaine vit alors une vieille femme, plutôt imposante, mais à l’air amaigri et faible, qui tenait un paquet dans ses bras, et était entourée par les marins. Mihawk était certain d’avoir déjà vu cette femme quelque part...

« ... Lily ? »

Le Capitaine pirate s’avança, brisant le cercle de ses marins.

« Monsieur Mihawk, murmura la femme. Mon cher monsieur...
- Lily, que s’est il passé ???
- Le village a été pillé et brûlé par des pirates... de cruels pirates...
- Elena... ???
- Désolée, Monsieur... Mademoiselle n’a pas été épargnée... »

Un petit gémissement fut émis par le paquet que tenait précieusement la vieille femme dans ses bras. Mihawk restait silencieux, le visage sans expression. Tino posa une main sur l’épaule de son capitaine.

« Elena... murmura Mihawk.
- Elle... Elle m’a demandée quelque chose, avant de partir... Je lui ai fait la promesse de vous la ramener... Pour qu’elle puisse avoir le repos qu’elle mérite... Opale... »

Elle avait baissé sa tête vers le petit tas de couverture, qui bougea un peu. La femme se pencha pour l’abriter.

« Opale, réveille toi, ma petite... »

La vieille femme dégagea un peu les couvertures, laissant apparaître la tête d’un enfant... d’un bébé... qui ouvrit doucement les yeux, et tourna la tête, regardant autour d’elle. Mihawk faillit reculer. Maintenant, l’enfant le regardait... droit dans les yeux... avec ses yeux dorés, à moitié clos. Le silence se fit sur le bateau. Plus un membre d’équipage ne dit mot... Même la pluie se calma, même le tonnerre cessa de gronder à cet instant, même les vagues s’écrasèrent plus calmement contre la coque du navire... Lily s’approcha doucement.

« Prenez votre enfant, beau et fier Faucon... »

Lily tendit le petit tas de couvertures... Doucement, Mihawk prit l’enfant dans ses bras. L’enfant se blottit contre le jeune homme... Elle tremblait, et gémissait. Instinctivement, Mihawk porta l’une de ses mains au front de l’enfant... Elle était brûlante... Avant qu’il ne puisse ouvrir la bouche, un bruit de chute le fit brusquement relever la tête. Lily s’était écroulée par terre, inconsciente.

« VITE !!! APPELEZ KENJI !!! CETTE FEMME A FAIT UN MALAISE ET LA PETITE EST BRULANTE DE FIEVRE !!! »

Un éclair déchira le ciel. Mihawk courut immédiatement se réfugier à l’intérieur, serrant contre lui la petite Opale, qui pleurait faiblement. Le jeune homme reprit sa respiration, et hurla à pleins poumons :

« APPELEZ KENJI !!! »


Retour






  Connecté(s) : 28
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1870
  Total images : 7093
Comment avez-vous trouvé le passé secret de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1